En kiosques : octobre 2016
Abonnement Faire un don

Première visite

Vous êtes abonné(e) mais vous n’avez pas encore de compte en ligne ?

Vous n'êtes pas abonné(e) ?

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le site.
Une question, un problème ? Consultez la notice.
Accéder au menu

Accueil du site > Carnets d’eau > La question de l’eau au Maroc

La question de l’eau au Maroc

vendredi 18 janvier 2008

L’Association marocaine de sciences économiques (AMSE) organise le jeudi 31 janvier 2008 à Rabat, à 18h00, salle des Actes, Faculté des sciences juridiques, économiques et sociales, Boulevard des Nations unies, Agdal, une conférence animée par Mehdi Lahlou, professeur à l’INSEA et président de l’Association pour le contrat mondial de l’Eau (ACME-Maroc).

« Dans une logique pure de marché, les diverses considérations fondamentales liées à l’utilité et aux faibles disponibilités en eau dans de vastes régions du monde, dont le Maroc, tendent à en faire un bien marchand, au sens strictement économique du terme, ce qui représente potentiellement pour le capital privé une des meilleures sources de profit, à moyen et à long terme. Mais, paradoxalement, les mêmes caractéristiques de rareté, d’absolue nécessité, de non substituabilité et aussi de « don de la nature », mettent l’eau, dans l’échelle des besoins qu’elle sert à satisfaire chez les êtres humains, dans une catégorie à part, sans commune mesure avec aucun autre bien ou service. Logique de marché ou appropriation publique ? L’eau source de profit ou droit humain fondamental ? Telles sont deux des principales interrogations auxquelles tentera de répondre cette conférence, à travers l’exemple du Maroc. »

Contact :

ACME-Maroc

amse@menara.ma

www.amse.ma

Répondre à cette brève

© Le Monde diplomatique - 2016