Le Monde diplomatique
L’armée française « malade du Rwanda » ?
samedi 5 avril 2014, par Philippe Leymarie
Depuis vingt ans, de hauts responsables politiques et militaires français sont accusés en France, mais aussi au Rwanda, en Europe, en Afrique d’avoir été impliqués dans le soutien ou la préparation, voire la réalisation du génocide des Tutsis, entamé en avril 1994. Et d’avoir poursuivi des buts inavouables en montant en juin de la même année l’opération « Turquoise », présentée comme humanitaire. Conscients d’avoir perdu la « bataille médiatique » (voir (...)
Divine surprise pour l’OTAN
Bons baisers de Crimée
vendredi 28 mars 2014, par Philippe Leymarie
Ah, qu’elle était jolie. Et que n’a-t-on entendu, ces jours-ci ? Que l’OTAN reste « l’alliance la plus forte et efficace de l’histoire de l’humanité » (Barack Obama, le 24 mars, au quotidien Volkskrant). Qu’on « ne sait plus si la Russie est un partenaire ou un adversaire », le rattachement de la Crimée à la Russie étant « la plus grave menace à la sécurité et à la stabilité de l’Europe depuis la fin de la Guerre froide », bien plus que les Balkans ou la (...)
La déconstruction des bâtiments de guerre en fin de vie
Cent mille tonnes au soleil
jeudi 20 mars 2014, par Philippe Leymarie

Ca sent le grand nettoyage : avant 2020, tout devra disparaître… Plus de cent mille tonnes au soleil, dans les rades françaises, en attente d’un démantèlement – on préfère aujourd’hui parler de « déconstruction ».

« Drôles de guerres » de Crimée
jeudi 6 mars 2014, par Philippe Leymarie
Alors qu’un référendum est annoncé pour le 16 mars en Crimée, sur un possible rattachement à la Russie (qui n’en demande peut-être pas tant), se déroulait au Palais Bourbon, à Paris en début de semaine, un colloque intitulé « Une perspective de conflits majeurs est-elle crédible ? ». On y a parlé dissuasion, Chine… et Ukraine, actualité oblige. La conquête (par la Russie) paraissait déjà très improbable à ces messieurs les experts : les forces russes pourront (...)
En Crimée, « j’y suis, j’y reste »
vendredi 28 février 2014, par Philippe Leymarie
« J’y suis, j’y reste ! » : la formule est prêtée au général français Mac Mahon après la prise de la redoute de Malakoff, lors du siège de Sébastopol, pendant la guerre de Crimée : celle de 1854-1855, où Français et Britanniques avaient tenté de sauver l’empire ottoman déclinant face à « l’impérialisme » russe… Le conflit avait fait 120 000 morts des deux côtés, dont 95 000 Français, écrit notre confrère de La Voix du Nord, Olivier Berger, qui rappelle que la (...)
Le Monde diplomatique
Dans le numéro d’avril 2014 :
par Anne-Cécile Robert
par Thomas Riot

Avec un œil sur le Sud libyen
La France gendarme en chef du Sahel
jeudi 6 février 2014, par Philippe Leymarie
Sans trop le dire, l’exécutif français, sous la houlette du ministre de la défense — un très proche du président François Hollande — organise actuellement un redéploiement de ses moyens militaires dans le Sahel, en rêvant de coordonner son dispositif avec les Américains, et en envisageant à terme le lancement d’une — nouvelle ! — opération internationale en Libye. Jean-Yves Le Drian, le ministre français de la défense, s’en est expliqué à Washington, le 24 (...)
L’amiral quitte le bord
jeudi 30 janvier 2014, par Philippe Leymarie
Fils du journaliste Jean-Louis Guillaud, créateur de la troisième chaîne de l’ORTF et ancien PDG de TF1 et de l’AFP, l’amiral Edouard Guillaud, chef d’état-major des armées depuis 2009, n’a pas été pour autant le super-communiquant dont on aurait pu rêver. Alors qu’il doit céder son poste le 15 février prochain à son adjoint, le major général Pierre de Villiers, il s’est tout de même un peu « lâché » devant les journalistes de défense, lundi dernier, tout en (...)
Projet d’opération européenne en République centrafricaine
Bruxelles au secours de Paris
samedi 25 janvier 2014, par Philippe Leymarie
Les vingt-huit Etats européens ont admis à l’unanimité – Britanniques compris – que l’Union devait épauler, en Centrafrique, les troupes françaises et africaines qui tentent de mettre fin à un début de guerre civile dans ce pays. Un signal politique bienvenu, au moment où – sous forte pression franco-tchadienne – la classe politique centrafricaine s’est dotée en un temps record d’une présidente de rechange. Mais la marche sera longue avant qu’une unité (...)
Bavure italo-indienne
Zone à haut risque
lundi 20 janvier 2014, par Philippe Leymarie
C’est un cas d’école, doublé d’un casse-tête diplomatique : des fusillers-marins italiens qui, à bord d’un navire marchand, tirent sur des pêcheurs indiens pris pour des pirates, dans ou à la limite des eaux territoriales indiennes. L’affaire, qui paraît inextricable, a déjà donné lieu en 2013 à une crise entre Rome et New Delhi, avec la démission du ministre italien des affaires étrangères de l’époque. Elle pourrait déboucher, dans les semaines qui (...)
Les Français en Centrafrique
La fleur au fusil
dimanche 12 janvier 2014, par Philippe Leymarie
L’intervention militaire française Sangaris, déclenchée il y a un peu plus d’un mois sous couvert de l’ONU en appui à une force de paix africaine déjà en place, s’est avérée plus périlleuse que ne l’avaient prévu ses concepteurs, partis « la fleur au fusil » pour une opération de stabilisation, de sécurisation de la population, simple mission de police. Les changements politiques annoncés le 10 janvier pourraient cependant en simplifier les données. Exerçant (...)
Les Européens en sommet à Bruxelles (II)
L’Europe sans défense ?
jeudi 19 décembre 2013, par Philippe Leymarie
Les aficionados comptaient sur le Conseil européen des 19 et 20 décembre, à Bruxelles, pour une possible relance d’une « Europe de la défense » particulièrement atone en ce moment. Mais c’est sans doute raté : le sommet des chefs d’Etat ou de gouvernement des « 28 », qui devait primitivement être consacré pour la première fois depuis cinq ans à la politique de sécurité et de défense commune, et seulement à ce sujet — comme s’en réjouissait le ministre (...)
Le Monde diplomatique
Dans le numéro d’avril 2014 :
par Anne-Cécile Robert
par Thomas Riot

Atlas, Histoire critique du XXe siècle version livre

Plus d’une centaine de cartes, schémas et graphiques. Des textes courts et synthétiques hiérarchisant les informations essentielles. Des auteurs spécialisés : historiens, économistes, sociologues, politologues, démographes, environnementalistes...

Disponible sur la boutique en ligne