Le Monde diplomatique
Une pièce de Jean-Michel Rabeux
« La Petite Soldate américaine »
lundi 22 septembre 2014, par Marina Da Silva
C’est ce qu’on appelle un spectacle coup de poing. Saisi par l’image de la geôlière américaine tirant un prisonnier nu au bout d’une laisse dans l’enfer d’Abou Ghraib — qui a fait le tour du monde et du Web —, Jean-Michel Rabeux a écrit et mis en scène La Petite soldate américaine, un « conte sans fée mais avec moralité » pour adultes mais aussi pour enfants à partir de 13 ans. Il l’a dans un premier temps conçue dans une forme légère pour être jouée hors (...)
La première internationale des travailleurs, une grande âme
mercredi 3 septembre 2014, par Christophe Goby
« Jésus ne pouvait pas, c’est Marx qui est venu » telle est la dernière réplique de la farce de la compagnie L’Autre scène, adaptée de la pièce d’Howard Zinn présentée à l’occasion des 150 ans de la première Internationale à Nancy le week-end du 13 au 15 juin 2014. C’est une chorale militante de Nancy qui est à l’initiative de cet anniversaire de l’Association internationale des travailleurs (AIT), dont ont fait partie Karl Marx ou Michel Bakounine mais (...)
Vendre à quelques-uns ce qui appartient à tous
Detroit en faillite, Diego Rivera aux enchères
dimanche 20 juillet 2014, par Evelyne Pieiller
Les fresques (murales) de Diego Rivera (1886-1957) sont autant d’œuvres qui conjuguent l’esprit révolutionnaire et l’invention de formes unissant la tradition populaire et la modernité. Dans le sillage de la Révolution mexicaine, Rivera et quelques-uns de ses amis ont pratiqué la fresque, pour magnifier l’esprit des luttes libératrices, chanter le peuple, lui rendre son histoire et saluer l’avenir à inventer. Lire Laurent Courtens, « Que Viva (...)
Maya Angelou et Ruby Dee
Deux artistes debout
mercredi 16 juillet 2014, par Pauline Guedj
28 mai 2014, sur les réseaux sociaux, les pages personnelles de nombre d’artistes noirs américains sont assombries par une triste nouvelle : Maya Angelou est morte. La presse internationale s’en fait l’écho, et multiplie les citations de son premier récit autobiographique, le sublime Je sais pourquoi l’oiseau chante en cage, qui lui valut d’être la première auteure noire américaine à publier un best-seller. De Barack Obama à Bill Clinton en passant par (...)
Cinéma
Cannes fait son show, Varan ses ateliers
lundi 19 mai 2014, par Aurélie Ricard, Claude Guisard et Marie-Claude Treilhou
« Apprendre à pêcher vaut mieux que donner du poisson » (proverbe chinois) L’histoire est célèbre : les Ateliers Varan sont nés quand Jean Rouch a proposé de donner à de jeunes apprentis cinéastes les moyens de filmer eux-mêmes leur réalité. C’était au Mozambique, en 1978. Il s’installe avec quelques-uns de ses disciples, adeptes du cinéma direct dans la toute jeune République, le temps nécessaire à la transmission de leur savoir faire. Depuis, de nombreux (...)
Le Monde diplomatique
Dans le numéro de septembre 2014 :
par Pierre Rimbert
par Nicolas Melan

Le Festival de caves
Faire du théâtre partout
mercredi 14 mai 2014, par Marina Da Silva
C’est une histoire insolite qui démarre comme une simple idée d’artiste et se fait emporter par une dynamique qui bouscule des codes et des conventions, réveille des attentes et des désirs. Une nouvelle déclinaison, réinventée, de la « décentralisation théâtrale ». A l’origine, la Compagnie Mala Noche, que dirige Guillaume Dujardin, créée à Besançon, en 2005, dans la cave d’un particulier, Le Journal de Klemperer, adapté du journal tenu entre 1933 et 1945 par (...)
Les Afriques à Paris
Du théâtre de Centrafrique et du Mali
lundi 17 mars 2014, par Marina Da Silva
Près du canal de l’Ourcq, le Grand Parquet est un modeste théâtre, une sorte de maison des bois posée le long du jardin d’Eole qui jouxte la rue d’Aubervilliers dans le 18ème arrondissement de Paris. Un théâtre dans un quartier populaire métissé qui draine les habitants et les enfants des écoles. On y voit souvent des spectacles du monde, aux codes et aux couleurs qui viennent bousculer les représentations habituelles. Ceux qui y sont à l’affiche durant (...)
Un film contre l’excision
Reconstruire l’intime
vendredi 21 février 2014, par Marina Da Silva
Philippe Baqué connaît bien le Burkina Faso. Il y a réalisé son précédent film Le beurre et l’argent du beurre (de karité), en 2007, où il montrait comment les femmes du pays des hommes intègres ne profitaient pas du commerce équitable qui prétendait les aider à sortir de la pauvreté. Lorsqu’il se lance avec Dani Kouyaté, réalisateur, metteur en scène et conteur issu d’une famille de griots de Bobo-Dioulasso, dans une enquête sur l’excision, il s’attend à ce (...)
« Orchidées », de Pippo Delbono
Une douce fragrance de soufre
mardi 18 février 2014, par Aurélien Bellucci
Le théâtre du Rond-Point vante les mérites d’un (énième) « terroriste culturel ». Mais cette fois, pas des moindres. Ainsi accrédité, Pippo Delbono s’en donne à cœur joie pour tout faire exploser : les rôles, les personnages, les codes de la dramaturgie, mais aussi les repères, les réflexes et les tympans des spectateurs. De son propre aveu, le « créateur » — de quoi ? — n’aime plus le théâtre. Aussi achève-t-il de le mettre en pièces pendant cent dix longues (...)
« Brooklyn », de Pascal Tessaud
Silence, on tourne… malgré tout
mardi 4 février 2014, par Carlos Pardo
Il y a quelques mois, un dimanche du mois d’août, malgré un temps splendide propice à la flânerie, une trentaine de personnes avait trouvé place dans l’arrière-salle d’un café non loin de la Basilique de Saint-Denis, en banlieue parisienne, pour assister à un « Open Mic » — tout un chacun pouvait venir proposer un sketch, un poème, un slam ou une chanson : Pascal Tessaud n’est pas sur les planches mais il est le véritable animateur de cette scène ouverte, (...)
Cinéma
C’est eux les chiens...
jeudi 30 janvier 2014, par Marina Da Silva
Ouverte comme un volcan, cadrée au plus près, la bouche qui égrène des slogans au porte-voix d’un visage qu’on ne voit pas pourrait être celle de chaque manifestant descendu dans la rue « pour le pouvoir d’achat », parce que « la vie est trop chère ». Et ils sont nombreux, en cette journée du 20 février 2011, à s’exprimer ainsi sur la place aux Pigeons, à Casablanca. Une femme au regard grave et approbateur, acquiesce : « Ils veulent leurs droits ». Dans la (...)