Le Monde diplomatique
Accueil du site > Nouvelles d’Orient > Pourquoi un blog sur le Proche-Orient ?

Pourquoi un blog sur le Proche-Orient ?

lundi 24 juillet 2006, par Alain Gresh

Depuis au moins quarante ans, le Proche-Orient est au centre de l’actualité internationale. Il passionne les opinions publiques du Vieux continent. Pour des raisons multiples : accumulation de crises et de guerres ; proximité géographique ; présence de fortes communautés juives et musulmanes.

Ce blog se fixe un double objectif :
— essayer de faire passer une information qui fait de plus en plus défaut dans les médias, où dominent le zapping et l’absence de mémoire. Replacer les faits dans leur contexte, dans la durée, permet de mieux saisir les évolutions et les changements ;
— rompre avec la vision dominante des médias, adopter une « manière de voir » qui ne soit pas seulement « occidentale », mais qui tente aussi de comprendre le point de vue de l’autre, le point de vue des « Orientaux ».

Il est difficile de prétendre à une vision « objective » des conflits au Proche-Orient. Nous sommes tous marqués par notre histoire, par nos origines, par nos engagements. Comme le prouve le conflit israélo-palestinien, on peut tirer des mêmes faits des points de vue radicalement opposés. Sans revenir sur ce que j’ai pu écrire ailleurs (lire les préfaces à Israël-Palestine, vérités sur un conflit et à L’islam, la République et le monde) je souhaite rappeler d’où je parle, quels sont mes convictions. Que le lecteur les accepte ou les refuse, qu’il en soit au moins informé.

Je pense qu’il faut d’abord s’appuyer sur le droit international, qui est loin d’être parfait, mais qui constitue à un progrès par rapport à des situations antérieures. Il mérite d’être pris en compte, d’être appliqué de manière uniforme, et non sélective ; trop souvent au Proche-Orient (comme ailleurs) domine le principe de « deux poids, deux mesures ».

D’autre part, je pense qu’il existe dans le monde (et dans chaque pays) des « dominants » et « dominés », des « forts » et des « faibles » et que si les seconds n’ont pas toujours raison, c’est eux que le journaliste se doit d’abord de défendre.

Enfin, j’adopte (en tous les cas j’essaie), dans mes analyses, un point de vue laïque, rationnel et « internationaliste ». Cela signifie que je n’ai pas de « sympathie » religieuse, ethnique ou autre avec aucun protagoniste au Proche-Orient et que j’applique à cette région les règles d’analyse que les sciences sociales utilisent ailleurs. D’autre part, pour reprendre une formule d’un vieil ami juif égyptien aujourd’hui décédé : « Chaque être humain a plusieurs identités. Je suis un être humain. Je suis égyptien lorsque les Egyptiens sont opprimés. Je suis noir lorsque les Noirs sont opprimés. Je suis juif lorsque les juifs sont opprimés et je suis palestinien lorsque les Palestiniens sont opprimés. »

Je commence ce blog alors que la guerre au Liban se déroule depuis bientôt quinze jours, sans que la soi-disant « communauté internationale » soit capable d’y mettre un terme. Il est d’autant plus urgent d’essayer de comprendre que les dégâts, matériels et humains, sont très lourds et que ce conflit risque de se généraliser.

31 commentaires sur « Pourquoi un blog sur le Proche-Orient ? »

  • permalien Jean-Paul CRUSE :
    4 août 2006 @18h54   »

    Bravo Alain Gresh.

    Pour ma part, et complémentairement, il me semble qu’il faut partir du point de vue du peuple, des peuples, parce que ce sont les peuples qui font l’histoire. Ce sont les peuples vivants, issus de longue mémoire, et non l’impérialisme...

    Qui mène la danse ? Et finalement, "qui a peur de qui ?". Voilà la question centrale, voilà le point de départ. Combattons les visions pessimistes, négativistes, qui voient les méfaits de l’impéralisme, mais ne voient plus que ça... Et se montrent, de ce fait, incapables de toute riposte sérieuse, efficace. Et liquident l’espoir...

    La guerre d’agression d’Israël contre le Liban est une réponse aussi brutale que dérisoire aux progrès remportés récement, dans toute la région, par les forces de Résistance. Elle ne fait qu’affaiblir et fragiliser toujours plus un Etat raciste et colonial, indéfendable dans son principe, dont la survie se trouve effectivement en jeu, actuellement, de son fait, et entièrement de son fait.

    Matérialisée par le "document en 18 points" (le texte des prisonniers), l’unité renforcée de la Résistance Palestinienne, sous toutes ses formes (civile et populaire, culturelle, diplomatique, et militaire) a créé une nouvelle dynamique régionale : une dynamique de rassemblement et de combat, dans laquelle s’inscrivent, aussi bien, l’attaque par le tunnel de Gaza, suivie par la capture du soldat de l’armée coloniale, action on ne peut plus audacieuse, respectable, et légitime, et l’action de solidarité internationaliste de la Résistance Libanaise, sur sa frontière, puis la suite...

    Aucune issue positive à la crise actuelle n’a de chance de s’esquisser sans partir du point de vue des forces qui luttent, qui ont et gardent l’initiative. Ensuite, et sur cette base seulement, peuvent se dessiner d’éventuels compromis d’étape. Hors de cette perspective, point de salut.

    Qu’en pensez-vous ?
    Jean-Paul Cruse (imbongi@wanadoo.fr http://20six.fr/Imbongi 06 60 63 08 56

    Voir en ligne : Imbongi

  • permalien Belloumi Hamza :
    16 août 2006 @13h40   « »
    Le blog d’Alain Gresh, une pensée rare d’un homme exceptionnel !

    Je viens aujourd’hui même de terminer la lecture de votre dernier livre : « L’islam, la République et le Monde ».
    Moi qui s’efforce depuis des mois de combattre l’islamisme sur mon blog, j’ai énormément appris en lisant ce formidable livre que je classe déjà parmi mes meilleurs lectures.

    Comment un laïc peut aller aussi loin dans le combat de l’acharnement de certains intellectuels et de la majorité des médias français et autres dans le combat de l’islam et l’amalgame qu’ils font entre islam et islamisme ?

    Il faut vous lire pour pouvoir répondre à cette question. Il faut vous lire pour apprendre ce qu’est la neutralité, ce qu’est l’objectivité et ce qu’est le vrai travail du journaliste et de l’intellectuel.

    Mr Alain Gresh, c’est grâce à la lecture de ce livre que j’ai découvert les origines du combat français de l’ancien colonisé, que j’ai découvert que le combat du voile en France n’est qu’est prétexte qu’on utilise pour mieux imposer la vision de l’occidental, du français qui se défend face au « péril islamiste » et que j’ai découvert tant et tant d’autres choses.

    J’ai déjà publier des extraits de votre livre sur mon blog et je compte, avec votre autorisation, y revenir avec plus d’analyses et d’extraits.

    Et c’est avec une immense joie que j’ai découvert l’existence de ce blog qui va me permettre désormais de lire continuellement une pensée rare d’un homme exceptionnel.

    Voir en ligne : Islamiqua

  • permalien fodalrhilet :
    17 août 2006 @11h42   « »

    Bravo Alain Gresh ! Si tous les journalistes se mettaient à votre école de pensée lointaine et de clairvoyance réaliste bien des choses politiques de ce monde changeraient !
    Aussi, permettez-moi de poser le problème du Proche-Orient selon un point de vue qui n’indisposerait pas un lecteur occidental habitué à une certaine approche sur ce sujet mais au goût amer de la vérité brûlante actuelle et à venir.

    La question:Rechercher la paix par l’Apocalypse ou par la sagesse ?

    Après les accords d’Oslo, Shimon Pères avait dit « Deux avenirs possibles pour le Proche-Orient : soit un scénario shakespearien, où tout le monde meurt à la fin, soit un scénario tchékhovien, où chacun se retrouve plus ou moins frustré mais vivant ». Paroles des plus réalistes d’un vieux routier de la guerre puis de la politique. Pourtant que d’eau fangeuse, de sang et de larmes sont passés sous les ponts depuis !

    La paix envisageable aujourd’hui ? Autant prendre des vessies pour des lanternes. Une paix juste et durable est impossible dans l’état actuel des choses. Israël détient toutes les cartes entre les mains. Or jouer la moindre de ses cartes pourrait aller à l’encontre de ses ambitions soit politiques, soit économiques, soit stratégiques, soit même religieux sinon idéologiques. Voilà où on en est aujourd’hui ! Tant que les ambitions territoriales d’Israël laissent peu de place au droit territorial de ce peuple ilotisé palestinien à pouvoir vivre décemment sur ses terres, et aux musulmans et aux chrétiens du monde entier d’avoir liberté totale sur les lieux saints à Jérusalem Est, tous les discours, toutes les décisions, toutes les mesures prises de manière unilatérales restent vains. Et le cancer du mal ira se métastasant. Chacun campant sur ses positions : le plus fort sur son aviation et ses chars, le plus faible sur ses cris et ses larmes. Mais jusqu’à quand ?! Se trompent totalement ceux qui croient que de telles situations peuvent perdurer indéfiniment. Le temps, fût-il compté en siècles, n’a aucun sens pour les peuples de la région (juifs et arabes confondus), et c’est ce qui doit faire réfléchir de manière sage et sereine un cartésien ou un pragmatique. Tous les conflits collatéraux, directs ou par procuration (en cours ou à venir) autour de ce volcan Palestine-Israël ne sont que les conséquences logiques de cette situation de pourrissement. Qui va en crescendo de génération en génération. Avec la complicité bienveillante ou aveugle de l’Occident !

    Que l’Occident ouvre les yeux et assume de façon rigoureuse ses responsabilités historiques, en conformité avec les grandes valeurs universelles qu’il a érigées en institution à l’intérieur de ses frontières, et commencera obligatoirement et irréversiblement une ère nouvelle dans cette partie du monde.

    Mais aussi, tant qu’Israël restera obnubilé par l’esprit de l’Alya, sans tenir compte de la Nakba, tant qu’elle croira qu’elle a un droit sur une terre conquise aux temps pharaoniques d’il y a 5000 ans par révélation divine à Moïse sans tenir compte que depuis lors, deux autres religions divines du même Créateur sont venues confirmer les mêmes prophètes bibliques et donner le même droit sur cette terre sacrée pour les trois religions monothéistes (car qu’on le veuille ou pas ce qui se passe en Palestine-Israël-Jérusalem n’a rien à voir avec ce qui s’est passé en Indochine ou en Algérie, entre l’Inde et le Pakistan ou même actuellement en Irak !) la paix restera un vœu pieux. Comble de l’ironie historique : peuple juif et peuples arabes, chrétiens et musulmans confondus, sont issus du même père, Abraham.

    A ceux qui agitent le prétexte de l’épouvantail de la menace dont est éternellement l’objet Israël qui justifierait cette stratégie de la guerre à outrance et à l’annexion, il n’est plus besoin grand clerc versé dans les secrets des dieux des grandes chancelleries pour savoir que ce pays est une hyperpuissance régionale et demain mondiale. Qu’il est invulnérable, inexpugnable et invincible. Car il dispose des moyens de dissuasion en vue de sa stratégie militaire et politique. Le problème est que l’abcès de fixation persistant et la menace planant toujours, n’y a-t-il pas lieu de considérer que nombre d’autres états de ce cercle de crise ne vont pas se lancer dans une course effrénée pour rétablir l’équilibre, s’assurant sinon des moyens de la destruction mutuelle assurée du moins d’un équilibre de terreur régionale. Pure fiction ? Pour les angéliques béats qui se voilent la face. Et tous les moyens seront mis en œuvre pour atteindre ce but. Le contraire serait contre-nature. Le temps et l’espace, les menaces et les mesures n’étant point des critères importants.

    Seule condition pour freiner cette machine infernale sournoise et irréversible, qui ne veut pas dire son nom : LA PAIX ! Seuls peuvent l’imposer les puissances. De tous les conflits du monde, le plus dangereux et le plus menaçant demeure celui du P.O. Une pax hebraïca telle concoctée aujourd’hui et toujours différée, tronquée, rognée, remise en cause ne fera que perdurer la situation en l’aggravant (pur euphémisme). Israël a toutes les chances d’être l’Athènes des temps socratiques dans la région. Elle en est pour l’heure sa Sparte.

    Oui LA PAIX est possible demain, si… Voire !

  • permalien Hubert :
    18 août 2006 @10h52   « »
    Laïque, rationnel et internationaliste

    Je n’aurais sans doute pas utilisé les mêmes mots mais votre autoportrait en journaliste convient à ma propre position de simple lecteur-regardeur-écouteur.

    Vos articles sur le Proche-Orient avec vos analyses font du bien alors que l’on trouve trop souvent chez vos confrères des slogans, la copie servile d’un point de vue partisan ou bien cette volonté de faire entrer à tout prix une réalité bien rétive dans le moule d’une idéologie qui a forcément raison.

    Je souhaitais juste vous féliciter et vous faire part de mes encouragements. N’étant pas un spécialiste, ni même un bon connaisseur du Proche-Orient, je continuerai à vous lire en silence.

    Hubert

  • permalien Aziz :
    20 août 2006 @02h40   « »

    Bonjour Mr Gresh

    Un grand merci de partager avec nous vos connaissances et votre objectivité.

    Enfin, on lira des choses sensées sur la réalité insensée du Proche-Orient.

    Encore une fois, merci du fond du coeur !

    Aziz

  • permalien pipistro :
    20 août 2006 @23h03   « »

    Merci Mr Gresh !
    ^^v^^

  • permalien kheira TAHIRI :
    21 août 2006 @15h23   « »

    Grand Bonjour, je vous souhaite une bonne contunuitÉ,barvo.
    kheira

  • permalien Lama Serhan :
    21 août 2006 @16h43   « »

    Bonjour,

    je pense que vous devez etre sollicite de toute part par une foule de gens attendant des reponses a des questions que vous vous posez depuis maintenant 20 ans.

    Je me permet de vous ecrire afin de vous soumettre 2 demandes : je fais partie d’un collectif "paix au Liban" qui durant la guerre, appele si sournoisement "pluie d’ete", s’est mobilise autour de la pensee d’intellectuels et d’artistes. Une fois le cessez-le-feu annonce nous ne perdons pas de vue le Liban et la Palestine et continuons notre lutte pour une cause pacifiste.
    Nous nous sommes reunis suite a un appel d’artistes et nous souhaitons aujourd’hui investir les lieux de culture afin de faire diffuser notre engagement d’un monde ou les idees aussi fondamentales que le respect, la tolerance, l’ouverture de l’autre ont toutes leurs places.

    Dans un premier temps, je souhaiterai pourvoir utiliser des bouts de vos analyses (notamment "100 cles du Proche-Orient")quand a un projet de texte.
    Dans un deuxieme temps j’aimerai vous soumettre un projet sur lequel nous travaillons et pour lequel nous avons besoin de l’aide de chercheurs et d’analystes.

    Vous pouvez me repondre sur le mail de notre collectif :
    paixauliban@yahoo.fr

    Merci de votre attention
    et merci pour votre blog

    Lama SERHAN

  • permalien Matthieu Brabant :
    23 août 2006 @09h18   « »
    Un exercice nécessaire

    Bravo pour votre initiative et merci pour les analyses et éclairages que vous nous apportez.

    Matthieu Brabant
    Samos

  • permalien Khalil Mechantaf :
    24 août 2006 @00h51   « »

    Merci Alain pour ce fabuleux blog. Il est temps, en fin, de recevoir des analyses rationelles sur ce foyer perturbateur qu’est le Proche-Orient, ses secrets, mystères et son rôle stratégique dans le déclenchement des guerres et reconditionnement des paix.

    Une zone riche traitée par un des meilleurs experts de la région. Après ton duel sur "les 100 clés du proche-orient", j’espère, Alain, que ton Blog sera la destination de tous ceux qui en ont marre des langues de bois et cherchent d’autres alternatives pour s’être informer.

    Bonne chance,
    Khalil Mechantaf

  • permalien
    1er décembre 2006 @16h02   « »

    La terre d’Israel mon 2e pays
    Tous ce qui touche le moyen Orient et en israël me touche, pourtant je ne suis pas un Israélite
    mais mes amis ont été mis dans les camps de la mort avec les Juifs avec la complicité d’une France qui à tourné sa veste lors de la défaite des nazis MAIS QUI SONT TOUJOURS LA OMNIPRESENT DANS TOUTE LA CLASSE POLITIQUE ;
    En France je suis victime de discrimination depuis + de 10 ans pourtant né en France de pére Espagnol et de mère du Jura.
    LAISSEZ MOI UN MESSAGE SUR LE FORUM/
    www.sos-planete.fr
    Vous verrez bien !

    Car je suis en train de créer mon entreprise de communication SI VOUS VOULEZ TRAVAILLER AVEC MOI nous pourrons faire un CA de plusieurs millions d’euros CE N’EST PAS UNE BLAGUE
    Pour me donner " Un coup de pouce " insérer dans votre blog, sites le lien :
    http://www.partnershop.fr/shop/6845/
    Car je suis rmiste par obligation
    merci !

    Voir en ligne : http://initiatives.blog.20minutes.fr

  • permalien
    5 décembre 2006 @10h35   « »

    Bonjour Alain Gresh,

    Je viens de prendre part de votre blog et je vous dis bravo.

    La phrase de votre ami- paix à son âme- me rappelle cette phrase du poète Mahmoud Darwish : " Nous savions combien nous étions arabes dans les prisons israéliennes mais nous avons appris à être palestiniens dans les prisons arabes". A elle seule, cette phrase de Darwish résume les relations entre certains Etats arabes et la résitance palestinienne.

    Un grand merci pour votre objectivité et l’aide précieuse que vous apportez pour la compréhension de ce conflt meutrier.

    Ahmed

  • permalien ahmed seghaier :
    5 février 2007 @14h55   « »

    Monsieur Alain Gresh,

    Je vous remercie beaucoup pour ce blog très intéressent.
    Je tiens à vous remercier également pour vos efforts intellectuels et votre engagement vous êtes parmi les défenseurs très rares des causes justes et de sans voix. Votre dernier livre « l’islam, la République et le monde » m’a énormément aidé à comprendre la question des banlieues parisiennes, la question de « terrorisme » et l’islam politique. Votre approche sociologique et interdisciplinaire me passionne beaucoup.

    Bravo M. Gresh, vous êtes unique dans votre pensée libre et intelligente.

    Avec Mes meilleurs messages

    Ahmed Seghaier, Genève
    Seghaier1@hotmail.com

  • permalien
    7 février 2007 @16h14   « »
    La grande menace

    Les peuples n’ont plus droit de cité. Il existe depuis la nuit des temps un pouvoir contre lequel aucune droit n’a prise. On l’appelle pouvoir politique mais il ne fonctionne que grâce à la toute puissance de l’argent. Ceux qui le détiennent manipule le monde à volonté. Aujourd’hui le droit leur appartient et ils ont le droit de vie et de mort sur les peuples et les gouvernements qui ’ soit disant les dirigent. En vérité ce n’est qu’un leurre, une gabegie, une grosse tromperie, mais aujourd’hui tout le monde le sait et d’aucuns préfèrent se taire au risue de se bruler les ailes. Droit dites vous ? Quel droit ? Celui de venir chez les autres leur prendre leur pays, les spolier, les massacrer, les déshonorer ?
    Il est inutile de mentionner qui que ce soit, tout le monde est consentant et complice ...par peur !

  • permalien aldous :
    3 mars 2007 @23h23   « »

    Il ne existe pas de négociation avec Washington l’objective de Washington ce la primacite atomique cet a dire, aucune pais peut ce opposer a son désire. Après l’iran. Ce la chine après la chine ce la Russie et après ce la France. L’Amérique domine déjà par la langue ou plus précisément londrès, car la reconquête du monde est anglophone. Malheureusement airbus cet la première victime d’envergure. Si l’Europe désire être épargne de son future déclin uniquement en se éloignent de la politique impérialiste de Washington arrivera a reconquérir son indépendance. Est en fait dans cette sujet une politique gaulliste ferme a l’Europe est de rigueur. La France poudra parvenir éventuellement a retrouver son indépendance. Autrement dit le déclin est déjà en cours. Aucune politique peut épargner la France de ça disparition de la scène internationale. Uniquement une alliance avec les pais latino-américains et l’Afrique une volte face vis a vis l’iran. Peut sauver la France. Car la puissance américaine est trop importante économiquement est militairement. Un fois l’iran. Demantele ces la négociation mais de cette négociation momentané, suit la chine car l’objective de washington cet la conquête du monde est une objective réfléchie est elle est planifie au long terme. Raison pour la quelle tout la politique française est erroné. Car elle crois a l’atlantisme anglophone, le atlantisme francophone ne existe pas est ne existera jamais. Nato est les guerres sans raison américaines ont pour finalité affaiblir l’Europe, la guerre contre le terrorisme est principalement en moyen orient est en Europe pas a New York, ni alabama. Ces plus une illusion de la part des industriels européens que Washington est un partenaire. Washington défend ces intérêt est ces intérêt sont a washington. Une amerique tout puisant et intouchable dans la terre dans la mer est dans l’espace. Ce ça la finalité de washington. Les missile installe en Pologne ou autres pais de l’este sont aussi proche de la Russie que de paris.

    Voir en ligne : la France et iran

  • permalien js :
    10 mars 2007 @20h53   « »

    Cher Alain Gresh,
    je déplore une chose quand on parle du Proche-Orient , c’est le fait d’occulter les sentiments des simples gens , et (comme ils sont nombreux !), qui réagissent aux évènnements uniquement en fonction de la difficulté du quotidien parce qu’ils vomissent les thèses de tous les seigneurs des dossiers politiques. Ces simples gens sont identiques et présents dans toutes les confessions . En effet une femme musulmane , une autre chrétienne et une autre encore juive , auront toutes trois les memes préoccupations :bien élever leurs enfants et leurs donner un meilleur avenir. Elles éprouveront les memes émotions, et iront secourir un enfant en danger avant de se poser à priori la question sur son appartenance religieuse. Je voudrais tant que les journalistes ne rapportent plus les paroles haineuses mais plutot le combat au quotidien de ces simples gens aussi differents par leur foi mais paradoxalement aussi identiques devant La Foi.Le journalisme serait alors plus noble, et le journaliste ne serait plus réduit à un simple messager mais à un batisseur de la paix . Et qu’importe s’il n’obtient pas de reconnaissance terrrestre immédiate, l’éstime de soi et peut-etre une récompense dans l’Haut-de-Là devraient plus que suffire.

  • permalien Le Rital :
    23 juillet 2007 @00h49   « »
    "Sans commentaires..."

    Mr Gresh,

    Je vous connais peu et depuis peu. Egalement pour le Monde Diplo. Mais je crois vraiment que vous êtes proche de l’objectivité, sens émanant d’un humanisme, malheureusement de plus en plus rare de nos jours... Récemment, en discussion avec une personne que je venais de rencontrer, je lui dis : "Ne pensez-vous pas que le Monde Diplo tend un peu à Gauche...?" Il me dit :"Non, c’est le pays qui tend à Droite. Le M.D. lui, reste au centre." J’en suis convaincu.
    Que dire ? Nous espérons, mes amis et moi, que ce genre de diffusion continue, et nous essayons aussi d’en parler autour de nous. Tout l’Honneur est pour vous.
    Amicalement,
    Raffaello, 32 ans à Créteil (94).

  • permalien riri :
    17 mars 2008 @14h38   « »

    Je trouve votre approche logique et rationnelle mais j’en profite pour attirer votre attention sur des faits réels.

    Quand vous musulman, vous regardez assis devant la télé vos frères et soeurs musulmans qui se tuent chaque heure , des bébés inocents et vieux et veilles femmes et que le monde de la libérté et la démocratie se contente de réfléchir sur la posibilité de se réeunir d’une façon extraordinaire pour en discuté et que après tous ces efforts le seul résultat c’est une demande formelle à Israîl pour arrêter les attaques et comme d’habitude elle s’en fous, là il faut se poser la question, pourquoi on cesse de parler des terroristes qui se suicident chaque jours alors qu’on a jamais chercher à trouver et ou à comprendre d’où ils sortent toute cette force contre la mort.
    Ils sont inconscient mon ami, ils se droguent mais d’une autre façon, ils se droguent par les images qu’ils regardent chaque jours par l’absence de droit dont on cesse de parler (c’est le droit des forts et non des faibles),ils deviennent inconscient quand ils regardent des images caricature du prophète partout dans des presses et que personne ne se souci sous prétexte (libérté de presse ). Personnelement, je suis contre mais en même temps j’esseye d’analyser et de chercher le pourquoi de la chose en même temps

    Laissez moi vous dire mon ami que L’islam est une région de paix c’est ce que notre prophète nous a esseigné et notre dieu nous a demandé sauf dans un seul cas c’est celui que nous somes entrain de vivre aujourd’hui : Une guerre contre l’Islam partout dans le monde et dans tous les domaines.

    le seul moyen de vivre en paix c’est que Isrîl se débarasse de ses bombes nuclaire avant les Etats unis et autre et qu’il y’aura plus de bombe nucléaire et que il y’aura une véritable armée des nations unis conçu pour tout le monde et que si nous musulman on accepte la présence israîlienne , il faut que ces derniers acceptent l’Etat palestinienne qui doit être indépendante totalement et au niveau frontière et au niveau financier.
    Il faut que les américains arrêtent de défendre les juifs à toutes les reprises.

    Peut être un juif ou un chrétien à un autre regard mais le seul point commun qui doit exister entre nous tous pour cohabiter :
    Dieu
    Respect mutuelle des religions
    La recherche de la paix

  • permalien
    6 juin 2008 @23h55   « »

    pourquoi un blog sur le proche orient ?
    certains diront un de plus,et en quoi cela peut il faire avancer la raison, le bon sens loin de tout carcan ethno centriste, d’ esprit partisan que nos médias racoleurs s’ échinent depuis l’ élection présidentielle française à minimiser les malheurs des uns ou toujours parler des terroristes palestiniens alors oui il y a un sens à ce que vous parliez monsieur Gresh, esprit libre et non partisan, de ce conflit sans fin où la "communauté internationnale " se contre fout des palestiniens en dépit des résolutions de l’ onu,des conférences grand spectacle pour se donner bonne conscience et surtout de l’ info véritable, articles( haaretz) et autres textes courageux d’ Amira Hass ou ilan Pappé et encore uri Avnery bref cette soi disant "communauté" doit soutenir les efforts de paix de Betselem , de M. Bargouthi afin de rendre une dignité volée à un peuple sans patrie sans honneur confiné dans des bantoustans. en d’ autres termes cela ressemble à une mort lente dans un silence assourdissant car les occidentaux ne savent toujours pas comment gérer ce dilemme. Oui on peut critiquer l’ état juif -et pourtant démocratique alors qu’ il y a ségrégation- heureusement sans etre antisémite, antisioniste car seule la raison et l’ éducation éveillent les consciences afin d’ ériger un dialogue fructueux et o combien nécessaire en israél palestine mais ne laissons pas la paix au militaire c’ est une chose bien trop sérieuse pour paraphraser le général. shalom salam peace car la terre est à tout le monde

  • permalien Michael Dar :
    21 juillet 2008 @10h24   « »

    Alain Gresh..En effet comment un soldat peut-il tirer sur un enfant ? A qui, au juste poser vous cette questions a Israel ou aux Arabes ? La frauduleuse affaire qui vous a fait poser cette sordide question (Al Dura) a finalement été devoilée pour ce qu’elle était "un faux" ! C’était encore une de ces macabres mise en scène, dont les Arabes ont le secret, dans laquelle les intellos, médias Occidentales (Charles Enderlin- France2 & Co.), ont été complices. Est-ce de la mechanceté, de la malveillance peut etre, mais de la malhonneteté intellectuelle..a coup sur ! J’attends toujours vos excuses ! Vous qui vous vous posez en grand connaisseur de nos problemes dites-moi : Depuis quand, historiquement, parlons nous de Palestiniens ? Qui sont-ils au juste ? D’ou viennent-t’ils ? Si la seule chose que les soi-disant Palestiniens veulent c’est un état, pourquoi l’ont ils refuse en 1947 ? En quoi Jerusalem est elle sainte pour l’Islam ? Voila quelques questions parmi des milliers d’autres que je pourrais vous poser auquelles vous auriez beaucoup de peine a repondre !

  • permalien Hocine Belalloufi :
    10 novembre 2008 @23h05   « »

    Bonjour,
    Un petit mot pour vous féliciter à propos des positions courageuses et justes que vous avez exprimées lors du séminaire sur le Moyen-Orient et le choc des civilisations organisé à l’occasion du Salon international du livre d’Alger.
    J’espère que vous aurez le loisir de lire l’ouvrage sur le Grand Moyen-Orient que je vous ai remis.
    Bonne continuation,
    H.B.

  • permalien Peace :
    3 février 2009 @19h53   « »

    En effet : pour quoi ? Désolé, mais pas de même courant de ce blog, journal, lecteurs,..
    Je Ne dirais pas bravo jusqu’au jour où je croiserais un journaliste qui aurait vraiment envie de comprendre et de montrer la complexité du conflit, et oui, les deux côtés... plutôt que prendre la position la plus facile et ’héroïque’ de celui qui ’parle pour le faible’.

    Si de loin (avec notre confort et sécurité), nous ne ferrions pas l’effort de ’rencontrer’.. comment s’attendre qu’ils le fassent là bas ?

    J’aimerais également comprendre la quantité démesurée d’articles sur Un conflit, la focalisation sur une minorité (qui est malheureusement loin d’être la plus souffrante dans notre monde cruel..).. Justement, le Monde Diplomatique qui se dit autonome (ce qui ne compense pas sa ’ligne’ unique militante, flagrante) : pour quoi pas ’équilibrer’ cette obsession excessivement déséquilibrée avec une zone ultra minuscule dans le monde, qui reste malgré tout très mal compris..
    Aidons la paix

  • permalien ralph :
    16 février 2009 @23h15   « »

    Monsieur,

    les quelques fois que je vous ai vu et entendu parler à la télévision me donnent une image d’une personne ayant une vision partiale du problème israélo-arabe et israélo-palestinien en particulier.
    L’émission de "Kiosque" du 15.2.09 n’a pas échappé à
    la règle.
    Si votre blog permet aussi à des personnes ne partageant pas votre point de vue sur les problèmes mentionnés de
    s’exprimer alors je le ferai.

    Ralph

  • permalien Morton Nadler :
    27 février 2009 @19h48   « »

    I have set up a blog (sans blagues) to influence the US government to recognize the state of Palestine now, instead of at the end of the "roadmap" (http://open.salon.com/blog/tampsa).

    It would be fine if the French government raised its diplomatic exchange from a General Delegation to an embassy !

  • permalien jacob :
    14 avril 2009 @20h44   « »

    je vous remercie et vous felicite pour votre analyse formidable,mais je voudrais vraiment savoir pourquoi on parle toujours de cette cause en utilisant des mots comme"le conflit ou le probleme palestinien".Les choses sont claires et evidentes les israeliens qui sont armes de pied en cap commettent chaque joure des crimes contre les palestiniens.De plus , c’est Israel qui a occupÉ les territoires de Palestine et qui a perpetreÉ des massacres et des tueries au Liban et en Palestine. Pourquoi on accuse celui qui defend sa terre de terrorisme comme le cas des islamistes À Gaza.est-ce la victime comme le bourreau.

  • permalien Martina K. :
    4 mars 2010 @13h44   « »

    Pardon si ce n’est pas l’espace pour le message que je souhaite envoyer :
    je voudrais demander à monsieur Alain Gresh comment explique-t-il qu’aucune nouvelle, pas la moindre information, n’apparait dans les médias français, y compris dans le Monde, concernant le Tribunal Russell pour la Palestine, qui vient d’avoir lieu à Barcelone ?

  • permalien Cactus :
    31 mai 2010 @22h02   « »

    Il me semble que c’est devenu inutile de consacrer son temps a reflechir aux decisions prises depuis 50 ans et qui ne font que se moquer des autres.Le probleme du proche-orient est tres complexe car c’est un probleme interne avant d’etre externe,C’est un probleme d’une mentalite regante et qui se croit changer mais au vrai rien n’as changer, c’est une histoire a plusieurs points de vues mais les divers cotes sont incapables de se mettre d’accord,c’est une angoisse pour une jeunesse frustree,on a besoin d’une epoque de lumiere pour pouvoir s’en sortir de cette impasse.

  • permalien hatassi :
    10 février 2011 @13h46   « »

    Je tiens à vous féliciter pour votre intervention hier soir sur France 3. Je salue votre courage et la justesse de vos raisonnements, fruit d’une bonne connaissance du monde arabe.

  • permalien Paul Ghils :
    8 décembre 2011 @20h44   « »

    Qui est Zénobie (jeudi 8 décembre 2011) ?
    J’aime les signatures transparentes, inutile de se cacher. Sauf si, peut-être, il s’agit d’une personne qui vit là où on ne peut s’exprimer ...

    Rédacteur en chef
    "Cosmopolis"

  • permalien mounir :
    10 février 2012 @12h26   « »

    Je cherche le mail de Mr Alain Gresh
    Merci de me l’envoyer sur : mounirbensalah1@gmail.com

  • permalien Red-lam :
    13 août 2013 @00h53   «
    Les fronitéres du "futur Etat palestinien"

    Le règlement du problème palestinien ne se joue pas au niveau diplomatique, mais il emprunte ses étapes dans le concret et dans la politique du fait accompli. On a pas besoin d’une loupe pour voir l’ossature du "futur état palestinien" qui ne ressemble à aucun état. C’est pourquoi, Israel est entrain de construire davantage de colonies en Cisjordanie dans le but de faire une faveur aux palestiniens de circuler plus tard librement sur leur territoire sans avoir à traverser le sol israélien.
    La solution est simple et ne demande pas de négociations marathoniennes et stériles : Il suffit de proposer le transfert de la population de Gaza qui vit sur un territoire déshérité dans les nouvelles colonies Hi-tech érigées en Cijordanie excepté Jérusalem.
    C’est pour cela qu’il ne faut pas blâmer l’entreprise de Tel Aviv. Elle agit pour le bien et ses intentions ne peuvent être comprises que par leur créateur

Ajouter un commentaire