En kiosques : décembre 2016
Abonnement Faire un don

Première visite

Vous êtes abonné(e) mais vous n’avez pas encore de compte en ligne ?

Vous n'êtes pas abonné(e) ?

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le site.
Une question, un problème ? Consultez la notice.
Accéder au menu

Autocritique du Hamas

par Alain Gresh, 30 août 2006

Terrorisme. Une très intéressant déclaration de David Cameron, le dirigeant conservateur au Royaume-Uni, qui fait l’autocritique de son parti à l’égard du régime de l’apartheid et qui dénonce le fait que Mme Margaret Thatcher avait considéré Nelson Mandela comme un terroriste et avait refusé d’appliquer des sanctions contre l’Afrique du Sud (lire, par exemple : http://observer.guardian.co.uk/poli...). A l’heure de la guerre contre le terrorisme, cette réflexion n’est pas sans intérêt, notamment pour le Proche-Orient. Rappelons que la France de Valéry Giscard d’Estaing avait aussi collaboré avec le régime de l’apartheid et que même une organisation comme Amnesty International avait refusé d’adopter Mandela comme prisonnier de conscience sous prétexte qu’il vait utilisé la violence.

Irak. Quand on évoque l’Irak, on parle le plus souvent des affrontements entre milices sunnites et troupes américaines, ou entre milices sunnites et chiites. Or une des évolutions les plus spectaculaires, mais peu rapportée par les médias, est le développement de luttes des milices chiites contre les armées d’occupation. Ainsi, le 28 août, durant plus de douze heures, les forces de la milice du Mahdi (dépendant de l’imam Moqtada Al-Sadr, qui participe au gouvernement !) se sont affrontées à Diwaniyah (dans le Sud)avec l’armée irakienne soutenue par les troupes américaines. J’en profite pour signaler, dans le numéro du Monde diplomatique qui sera en kiosque vendredi, l’article remarquable de Peter Harling et Hamid Yasin, « Unité de façade des chiites irakiens. » Un peut d’autopromotion pour le Diplo :-)

Autocritique du Hamas. Dans un article intitulé « Pitié pour Gaza ! » publié dans le quotidien palestinien de Ramallah Al-Ayyam du 27 août, et repris en partie par le New York Times du 29 août, le porte-parole actuel du gouvernement Ghazi Hamad dénonce l’anarchie qui s’est installée dans le territoire du fait de l’action incontrôlée des groupes armés et sur le fait que s’il faut dénoncer l’occupation, il faut aussi parler des erreurs de la résistance. Et, entre autres, du lancement de roquettes sur Israël dont le seul résultat est d’aggraver la situation des Palestininens.

Alain Gresh

Partager cet article /

sur Zinc
© Le Monde diplomatique - 2016