En kiosques : septembre 2016
Abonnement Faire un don

Première visite

Vous êtes abonné(e) mais vous n’avez pas encore de compte en ligne ?

Vous n'êtes pas abonné(e) ?

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le site.
Une question, un problème ? Consultez la notice.
Accéder au menu

Autour de l’exposition « Frontières » - 3/9

L’Europe et ses frontières paradoxales

par Philippe Rekacewicz, 27 novembre 2006

La visite de l’exposition « Frontières » se poursuit dans une Europe qui peine à se remettre des bouleversements territoriaux résultant de la disparition de l’Union soviétique et des régimes communistes de l’Europe médiane. L’Europe, en un mouvement schizophrène, s’ouvre sur elle-même et se referme pour les autres.

Le photographe Frédéric Sautereau et le journaliste Guy-Pierre Chomette nous font découvrir le monde froid de cette « nouvelle lisière » européenne (1) qui s’étire sur plus de 7 000 kilomètres de la mer Egée à la mer de Barents, confins européens redessinés et « repoussés » vers l’Est après l’élargissement de 2004 et celui, très probable, de 2007 avec la Roumanie et la Bulgarie.

C’est ensuite Kingsley qui nous accueille. « Quand j’ai eu mes papiers, j’étais fou fou content ! Ça me fait vraiment plaisir, maintenant, je suis en règle sur le territoire français... » confie-t-il avant d’entreprendre le récit de son invraissemblable épopée qui le mènera de Yaoundé à Paris, suivi par le photographe Olivier Jobard. Citoyen camerounais, Kingsley nous raconte son itinéraire clandestin
à travers une Afrique de tous les dangers.

Enfin, le visiteur penètre au coeur et dans le coeur du peuple Rom en compagnie du photographe Eric Roux-Fontaine. Quelle situation est plus paradoxale que le statut de ce peuple européen si souvent discriminé, expulsé, raccompagné à la frontière d’un territoire ou justement les frontières s’évasent ? Bien que le peuple Rom soit fragmenté et déchiré par ces frontières, Marcel Courthiade, professeur à l’Inalco, nous rappelle que « c’est par l’éparpillement de Roms fixés depuis des siècles mais gardant des liens forts de visite entre eux - préfigurant ainsi le monde moderne - que la frontière est mise en échec [...] et que l’expérience millénaire des Roms montre comment gérer, sans continuité territoriale, un patrimoine culturel et éthique transversal bien vivant, cela en pleine loyauté vis-à-vis de ces communautés que [...] les frontières découpent - souvent avec hésitations, ratés et gâchis - dans la continuité européenne ». (2)


Lire aussi :
Naissance d’une carte (1/9)

Le partage des Mondes (2/9)

Bouleversements frontaliers en Europe : Quand l’Est passe à l’Ouest

L’Europe de l’Ouest parachève son « unité territoriale », se regroupe et s’agglomère au sein de l’Espace Schengen. Elle donne l’illusion de s’ouvrir sur les autres, de faciliter la circulation des êtres humains, mais en fait, elle se referme sur elle-même, elle se rétracte. Dans un mouvement presque simultané, les anciens pays communistes d’Europe de l’Est se fragmentent par petits ou grands morceaux. Ils se séparent comme on divorce à l’amiable puis d’un commun accord, dressent de nouvelles frontières, de nouveaux obstacles que certains s’apprêtent à abolir de nouveau, mais au prix de leur dissolution dans un nouvel espace économique et financier.

JPEG - 230.4 ko
Quand l’Est passe à l’Ouest

Les trois frontières de l’Europe

Sous le prétexte de contenir ce que les riches ne cessent d’appeler une « massive » immigration clandestine, l’Europe installe consciencieusement ses filets de protection. Loin, très loin de son propre territoire : de Nouakchott à Tripoli en passant par Niamey et Agadir, une ligne dont on peut dire qu’elle est une « préfrontière » de l’Europe. Déjà, au cœur du désert, contrôles policiers, refoulements, regroupements informels et premiers camps. Le danger et la mort au rendez-vous pour qui passe les mailles de ce premier filet et qui arrive à la « frontière ». Tous ceux qui auront réussi à s’introduire sur le territoire européen seront attendus à la « postfrontière ». D’autres, lieux, d’autres camps.

JPEG - 99 ko
Les trois frontières de l’Europe
Cette carte a été imaginée et conçue sur la base d’une serie d’entretiens menés avec Olivier Clochard (Laboratoire Migrinter, Poitiers), Alain Morice (CNRS, Paris), Stefano Liberti (Il Manifesto, Rome) et les permanents de l’association United aux Pays-Bas.

Roms, Peuple sans frontière

L’unicité de la teinte ocre jaune symbolise l’idée qu’un seul peuple, la Nation Romanie, soit dispersé dans une multitude de pays. Elle se définit comme une Nation sans territoire compact et surtout, sans prétention à un tel territoire. Sa revendication n’est pas l’espace, mais le droit et la justice. On peut le lire dans le préambule de leur charte morale : le peuple Rom est un élément constitutif de l’Europe à laquelle il a apporté une contribution humaine, matérielle, artistique, économique, militaire et morale, trop souvent négligée. Il souhaite se positionner dans une dynamique progressiste orientée vers l’intégration sociale, l’égalité des droits, le refus de l’exclusion et le respect mutuel de toutes les identités représentées en Europe.

Voilà une lecture que Nicolas Sarkozy n’a certainement pas pris la peine de faire, ni même la presse ou la plupart des élus qui reprennent en choeur ses discours ouvertement racistes et « romophobes ». Un député de la République française n’a pas hésité à dire en séance publique à l’Assemblée nationale « que ces gens là sont asociaux, aprivatifs (?), n’ont aucune référence, et viennent toutes les nuits sauter des gamines de douze ou treize ans jusque sous les fenêtre de leur parents. » Depuis 2002, l’état français tente de « criminaliser » les Roms de France pour pouvoir mieux les expluser « puisqu’il est normal, » comme l’a souligné Nicolas Sarkozy, « de renvoyer des Roms en Roumanie ». (3)

Alors que pour les citoyens européens « reconnus » les frontières disparaissent, pour les Roms, non reconnus dans leurs droits élémentaires d’êtres humains et souvent discriminés, elles restent un authentique cauchemar. Elles sont représentées sur la carte comme d’affreuses balafres rouges et noires.

JPEG - 90.5 ko
Roms, peuple sans frontière

Pour explorer d’autres approches du thème de la « frontière »

Deux articles de la revue en ligne Espaces Temps.net
Frontière par Jacques Lévy
La frontière, un objet spatial en mutation par le Groupe Frontière (Christiane Arbaret-Schulz, Antoine Beyer, Jean-Luc Permay, Bernard Reitel, Catherine Selimanovski, Christophe Sohn et Patricia Zander)

Numéro spécial de revue Cultures & Conflits (n° 26-27 - 1997)
Contrôles : frontières, identités. Les enjeux autour de l’immigration et de l’asile
Lire Les frontières : un débat contemporain par Malcolm Anderson

Deux articles de l’encyclopédie électronique en accès libre Hypergeo
Frontière par Bernard Reitel
Espace transfrontalier par Patricia Zander et Bernard Reitel

L’article Frontière de l’encyclopédie libre Wikipedia

Quatre articles sur le site de Peuples & Monde
Globalisation et Peuples aux frontières de l’Europe par Wanda Dressler
La frontière, objet d’intermédiation territoriale par Marie-Christine Fourny
Les frontières improbables de l’espace migratoire européen par Yann Richard
The Green Lungs “breathing problem” par Radoslaw Poczykowski et Ireneusz Sadowski (en anglais)

Version française de la revue du Centre d’études des réfugiés de l’Université d’Oxford : Revue Migration Forcée (RMF)

Sur le site de Fabien Guillot, Géographie sociale et politique - Frontières et relations un intéressant mémoire de DEA
Les frontières chaudes, essai de typologie sur l’intensité des relations inter-frontières

Pour approfondir le thème « Europe, frontières et migrations »

sur le site du CNRS-Thema
Le CNRS à l’heure de l’Europe n°1, deuxième trimestre 2003
L’Europe, un espace à géométrie variable entretien avec Nicole Charbonnel
L’Europe, une terre d’immigration encore à construire par Catherine Wihtol de Wenden
Aux marges de l’Europe : quelles frontières pour le Continent ? par l’équipe de recherche « Territorialité, identité dans le domaine européen » (TIDE)

Laboratoire Migrinter (Migrations internationales, espaces et sociétés)
Axes de recherche
Les migrations en cartes
Présentation de la thèse d’Olivier Clochard Le jeu des frontières européennes dans l’accès à la demande d’asile en France

Les travaux de l’organisation United
En particulier leur minutieux travail de comptage des « morts aux frontières de l’Europe » (fichier pdf)

Revue Européenne des Migrations Internationales (REMI)

Les travaux du réseau Migreurop (et en particulier sa carte des camps)

Numéro 50 de la revue Cultures & Conflits
L’Europe des camps - La mise à l’écart des étrangers
La diversité des camps d’étrangers en Europe : présentation de la carte des camps de Migreurop par Caroline Intrand et Pierre-Arnaud Perrouty
L’Europe des camps par Jérôme Valluy
La nouvelle Europe politique des camps d’exilés par Jérôme Valluy

Sur le site des Cafés géographiques un article de Patrick Picouet et Eric Glon
Arrêtons de convoquer une caricature de la géographie pour exclure la Turquie de l’Europe !

Le site de Georges Fabry présente une intéressante et inédite série de photos sur les Anciennes bornes frontières dans les Alpes

Colloques

Présentation du colloque de Bordeaux (février 2004) Frontières, frontière

Actes réunis dans un ouvrage dirigé par Hélène Velasco-Graciet et Christian Bouquet, Tropisme des Frontières, Approche pluridisciplinaire, Tome 1, Paris, éd. l’Harmattan, Collection Géographie et cultures, 2005, et Regards géopolitiques sur les frontières - Approche pluridisciplinaire, Tome 2, Paris, éd. l’Harmattan, Collection Géographie et cultures, 2006.

Lire aussi

 Hélène Velasco-Graciet et Christian Bouquet, « Frontières du Sud  », Cahiers d’Outre-Mer n° 222, 2003 (avec notamment un article d’Olivier Clochard sur la « frontière méditerranéenne » qui illustre deux cartes reprises et adaptées par le Monde diplomatique : En dix ans, plus de 4 000 morts aux frontières, mars 2004 et Ces étrangers qu’on enferme, avril 2006.).

 Le Globe (revue genevoise de géographie) n° 145, 2005.

Philippe Rekacewicz

(1) Guy-Pierre Chomette, Frédéric Sautereau, Lisière d’Europe : De la mer Egée à la mer de Barents, éditions Autrement, Paris, 2004. Consulter aussi le site Internet.

(2) « Frontières, images de vies entre les lignes », catalogue de l’expostion « Frontières », Museum de Lyon, 2006.

(3) Propos repris d’un article de Caroline Damiens, « Sarkozy, les médias et l’invention de la "mafia roumaine " » dont il ne faut surtout pas manquer la lecture (précipitez-vous sur la première et la deuxième partie).

Partager cet article /

sur Zinc
© Le Monde diplomatique - 2016