Le Monde diplomatique
Accueil du site > Nouvelles d’Orient > Tramway à Jérusalem, mensonge à Paris

Tramway à Jérusalem, mensonge à Paris

mercredi 24 octobre 2007, par Alain Gresh

Interrogé le 22 octobre sur l’affaire du tramway de Jérusalem et du procès intenté en France à deux entreprises françaises par l’Association France Palestine solidarité (et auquel s’est associé l’OLP), le porte-parole du Quai d’Orsay a déclaré : « La question que vous évoquez relève des autorités judiciaires. Je rappelle cependant, comme nous l’avons déjà fait à plusieurs reprises, que la participation française à la construction du tramway de Jérusalem est le fait d’entreprises privées qui n’agissent en aucun cas pour le compte de l’Etat. Comme vous le savez, nous avons fait part de nos préoccupations aux dirigeants des entreprises concernées au sujet d’un segment de ce projet qui se situe dans les Territoires palestiniens. Cette situation qui est de nature commerciale ne reflète en aucun cas une évolution de la position française sur Jérusalem. »

Non, nous ne savions pas que la France avait fait savoir son point de vue aux entreprises en question. Car le contrat pour le tramway a été signé, le 17 juillet 2005, en présence de l’ambassadeur de France, M. Gérard Araud (devenu depuis secrétaire général du ministère français des affaires étrangères), et dans les bureaux du premier ministre Ariel Sharon. Le bulletin de l’ambassade de France saluait « la "cérémonie officielle" de signature ». Ce n’est donc pas une affaire d’entreprises privées, mais bien de la politique française.

Rappelons les « ingrédients » de cette affaire que je mentionnais dans Le Monde diplomatique, « "Fatigue" au Quai d’Orsay, misère à Gaza »( juin 2006). « Deux entreprises (Alstom et Connex) ont emporté l’appel d’offres pour ce projet. Seul détail gênant, son itinéraire passe par des territoires occupés : il relie Jérusalem-Ouest à deux colonies juives de Jérusalem-Est, Psgat Zeev et French Hill, que Paris estime, jusqu’à preuve du contraire, "illégales". Interrogée par un député, Mme Brigitte Girardin, ministre déléguée à la coopération, au développement et à la francophonie, explique : "L’Etat français ne dispose d’aucun pouvoir d’injonction ou de contrainte lui permettant d’amener les entreprises françaises qui ont participé à un appel d’offres international à se retirer d’un marché..." Pure langue de bois. D’une part, le gouvernement ne s’est jamais privé de « conseiller » à des entreprises de renoncer à des projets (il l’a fait encore récemment en interdisant à Total de conclure des accords avec la Syrie). »

Voici la référence de l’article du Monde du 23 octobre de Benjamin Barthe, « Plainte de l’OLP contre les entreprises françaises du projet de tramway à Jérusalem ».

Pour comprendre l’ensemble de la politique israélienne à Jérusalem, il faut absolument lire l’article publié dans Le Monde diplomatique de février 2007, « Comment Israël confisque Jérusalem-Est », accompagné de deux cartes.

Proche-Orient : que peut le cinéma ?

Un festival du film à Paris, du 21 au 27 novembre, dont Le Monde diplomatique est un des partenaires. Ce festival, selon ses organisateurs, « a élargi ses frontières. Bien que cette manifestation d’une semaine soit toujours centrée autour des Israéliens et des Palestiniens, son titre a changé pour devenir Proche-Orient : que peut le cinéma ? et cette nouvelle édition inclura comme toujours des films de Palestine et d’Israël, mais aussi du Liban, de Syrie et d’Irak. »

« Une autre nouveauté, c’est un « débat+film » quotidien en présence d’invités spéciaux et de journalistes réputés aux côtés des cinéastes, débat traitant chaque fois d’un thème spécifique : la colonisation israélienne de la terre palestinienne, la tragédie de Gaza, celle du Liban, la guerre en Irak, mais également la place des femmes dans la société du Proche-Orient. »

231 commentaires sur « Tramway à Jérusalem, mensonge à Paris »

0 | 100 | 200

  • permalien Nathalie Goulet Senateur de l Orne :
    24 octobre 2007 @18h44   »

    Je lis votre article et je suis scandalisee.Mon mari le senateur Daniel Goulet avait avec Laila Shaid en son temps denonce cette imposture honteuse.
    il est a craindre que notre nouvelle politique atlantiste rendre illusoire toute prise de conscience de ce qui est la politique du fait accompli au detriment des Palestiniens.
    Il ne faudra pas ensuite que la communaute internationale qui fait montre ,une fois de plus dans ce conflit,de l etendue de sa lachete , s etonne que cette population Palestinenne ne lui fasse plus confiance.
    La volonte politique n a ete reelle que pour supendre les financements europeens apres les dernieres elections pourtant reconnues comme un modele de regularite
    Le Quai a-il conscience de sa responsabilite lorsqu il parle ainsi au nom de la France
    C est consternant
    Nathalie Goulet
    nb
    J utilise un clavier etranger ,ce qui explique les defauts de ponctuation et d accents

  • permalien Yann :
    24 octobre 2007 @18h58   « »
    Proche-Orient : que peut le cinéma ?

    J’espère rencontrer, à l’occasion de ce festival de cinéma, les participants constructifs de votre blog !

    Merci.

    P.S. : Peut-être pourrait-on aussi y projeter le film "Sarkozisraël, ensemble vers la troisième guerre mondiale" (dont le scénario et le tournage grandeur nature pourrait bien rattraper tout le monde)...

  • permalien taitanos :
  • permalien guitl :
    24 octobre 2007 @23h00   « »

    Mme Nathalie Goulet. Missak Manouchian et ses amis de « l’Affiche rouge » - Italiens, Roumains, Espagnols, Hongrois, Polonais et Arméniens - sont venus se battre et mourir pour la libération de notre pays.

    http://extranet.senat.fr/seances/s2...

    Puis-je vous signaler, Mme Goulet, que les roumains, hongrois, polonais,de l’Affiche Rouge se battaient en tant que juifs, étaient poursuivi par la police française et la Gestapo allemande en tant que juifs, que beaucoup d’entre eux étaient apatrides parce que leurs pays de naissance n’en voulaient pas ?
    En passant sous silence leur Judaïsme, Vous manipulez la vérité.

    Ils se sont battus parce qu’ils n’avaient pas le choix, contrairement aux français lambdas, Mme Goulet, ce qui n’ôte rien à leur courage et à leur dévouement.

    Un réseau très recherchéLe réseau des FTP-MOI a été fondé en mars 1942 par Boris Holban (34 ans), de son vrai nom Bruhman. Issu d’une famille juive qui a fui la Russie pour la Bessarabie puis la France, Boris Holban s’engage en 1939 dans un régiment de volontaires étrangers. Fait prisonnier, il réussit à s’évader grâce au réseau d’une religieuse de Metz, Soeur Hélène (François Mitterrand bénéficiera du même réseau).

    En mars 1942, Boris Holban met sur pied les FTP-MOI parisiens avec des équipes de Roumains, de juifs polonais et d’Italiens sans compter un détachement spécialisé dans les déraillements et des services de renseignement, de liaison et de soins médicaux. Au total 30 combattants et une quarantaine de militants.

    De juin 1942 à leur démantèlement en novembre 1943 par les Allemands de la Brigade Spéciale des Renseignements généraux (BS2), les FTP-MOI commettent à Paris 229 actions contre les Allemands. La plus retentissante est l’assassinat, le 28 septembre 1943, du général SS Julius Ritter, qui supervise le Service du Travail Obligatoire (STO), responsable de l’envoi en Allemagne de centaines de milliers de jeunes travailleurs français.

    http://www.herodote.net/histoire/ev...

  • permalien saintyves :
    25 octobre 2007 @04h52   « »

    Bonjour

    The Iron wall (Le Mur de fer) est le titre du film qui sera projeté dans la seance inaugurale du festival du film à Paris, le débat d’ouverture : la colonisation israélienne de la terre de Palestine.

    The Iron Wall expose le phénomène des colonies israéliennes (souvent appelées « implantations ») construites illégalement en territoire palestinien occupé. Ce documentaire révèle comment ces colonies ont toujours fait partie de la politique israélienne et met en garde contre leur effet dévastateur sur toute possibilité de paix. Le film aborde aussi le projet israélien le plus récent visant à assurer aux colonies le statut de fait permanent sur le terrain : le Mur qu’Israël construit en Cisjordanie, dont les dirigeants israéliens ont désormais admis qu’il servira à annexer les terres palestiniennes.

    Tant que le "conflit Israelo-palestinien" n’est pas concidéré comme une opération de "décolonisation", qui oppose un etat souverain Israel, (occupant illegalement un territoire), à la "communauté internationale", et que les mecanismes de decolonisation et d’autodetermination pronés par les 65 resolutions ne soient pas mises en oeuvre dans le cadre de l’ONU, Les accords d’Oslo et autres mascarades de ce genre, ne sont qu’un pretexte qui permet à Israel de soigner son image de marque, en tant qu’etat favorable à la "paix", et d’acculer les palestiniens, face à des propositions en deça de leurs aspirations à une vie de liberté dans un etat viable, et totalement independant.

    Dans le meme registre, un autre article qui denonce la mauvaise volonté d’Israel à mettre fin à l’occupation

    Plans de paix ou plan d’épuration ethnique ?

    Assez de mensonges : Israël poursuit l’épuration ethnique

    En Palestine, la politique de colonisation et d’épuration ethnique, commencée à la fin du 19ème siècle, s’est accélérée en 1948 avec la création de l’état d’Israël (Nakba : la Catastrophe pour les Palestiniens). Elle a entraîné entre 1947 et 1949 la destruction de plus de 400 villages palestiniens, de nombreux massacres dont le plus connu est celui de Deir Yassine (15 avril 1948, 250 habitants massacrés) et l’expulsion de 800 000 Palestiniens, toujours réfugiés dans les pays limitrophes et dans les territoires palestiniens occupés. ...

    Ces pseudo accords de paix ne servent qu’à masquer la poursuite de la colonisation. La signature des accords d’Oslo en 1993 n’a pas empêché l’Etat théocratique et raciste d’Israël d’implanter 200 000 colons supplémentaires en Cisjordanie.

  • permalien Pierre :
    25 octobre 2007 @06h27   « »

    Quand l’ambassade de France en Israël affiche les réusites du général Veolia comme autant de victoires au service de la république :

    « Veolia Israël s’est donnée pour dessein de porter la culture française à la connaissance du grand public israélien. C’est dans ce cadre que la société a entrepris le parrainage des événements culturels de « Voilà ! Une saison française en Israël » pour les mois de mai, juin et juillet 2006. Veolia compte investir environ un million de shekels dans ce parrainage ».

    - Veolia Israël fait partie du consortium qui a gagné l’appel d’offre pour le dessalement d’eau de mer à Ashkelon, soit une production supérieure à 100 millions de mètres cube d’eau potable par an. Elle emploie 50 personnes.

    - En 2004, Veolia Israël a ouvert une filiale dans le domaine de l’énergie comptant 350 employés. Elle fournit des services énergétiques, climatiques et de maintenance industrielle à des centres commerciaux, des hôpitaux, etc.

    - Veolia Israël gère le traitement de déchets domestiques, dangereux, industriels et commerciaux à tous les stades et emploie plus de 700 ouvriers.

    - En Israël, la société relie les lignes interurbaines et urbaines à Ashdod, Yavneh et Tibériade. Dernièrement, la société a gagné un appel d’offre pour promouvoir le fonctionnement d’un tramway à Jérusalem et emploie 200 personnes.

    Juste entre l’œuvre civilisatrices de nos instituteurs radicaux et la campagne de Bonaparte en Égypte.

    A moins que la société Veolia ait lancé une OPA sur l’ambassade de France pour en faire une annexe de son service maketing (la défense nationale a bien été cédée à Lagardère !) ?

  • permalien Pierre :
    25 octobre 2007 @06h54   « »

    et si : "« L’histoire de toute société jusqu’à nos jours n’a été que l’histoire de luttes de classes. » ?

    Plusieurs prises de position sont à relever de la part des associations, syndicats et même certaines organisations internationales. Il s’agit en particulier de la CGT, d’Amnesty international et de la Ligue arabe, toute trois s’opposent au projet. La CGT condamne le tracé[3] du tramway contracté par le gouvernement israélien avec le consortium regroupant Alstom et Connex et appelle à son rejet. En outre, la CGT souligne qu’aucun contrat ne peut ignorer l’Autorité Palestinienne et imposer sur les territoires occupés un tracé qu’elle n’accepte pas.

    (...) “Malgré tout, la campagne de protestation contre le projet de tramway à Jérusalem progresse et a récolté quelques succès. L’exemple le plus remarquable se trouve en Irlande où la mobilisation des militants pour les droits du peuple palestinien et les syndicalistes irlandais, a contraint la compagnie irlandaise Luas, appartenant à Véolia, à ne pas honorer le contrat avec Israël car il contrevient au droit international.

    TRAMWAY DE JERUSALEM : OU EN SOMMES-NOUS ?

  • permalien Pierre :
    25 octobre 2007 @09h26   « »

    Le tramway et l’exclusion :

    Dès lors, un flot sans fin d’ordonnances de police réglemente le cadre de vie et restreint la liberté de mouvement des « porteurs d’étoile » tout en multipliant le nombre de « délits‑pièges » susceptibles d’entraîner la mort de ces citoyens désormais réduits au rang de sujets. Toute contravention peut conduire à la mort, même si la définition du supposé délit est inventée de toutes pièces. Tel le problème du mode d’utilisa­tion du tramway par les juifs munis d’une autorisation de cir­culation. Ceux‑ci devaient se cantonner à la plate‑forme avant, mais étaient néanmoins tenus d’accéder au véhicule par la porte arrière. Klemperer note chez ses compagnons de malheur une résignation croissante, une « soumission intérieure » pou­vant aller jusqu’à l’autocriminalisation. Cornélia Essner : « Toi, je te dévorerai en dernier ». Journal de Victor Klemperer 1933-1945

  • permalien Pierre :
  • permalien guitl :
    25 octobre 2007 @11h40   « »

    si Baroukh Hachem il y a accord de paix, je ne vois pas ce qu’un "trolleybus" va changer ? ça permettra aux habitants de voyager facilement.

    Mais tout ce qui peut moderniser et faciliter l’existence des palestiniens, si ça vient des juifs, c’est refusé. Et la seule chose que les arabes savent prévoir, c’est l’achat de bombes, et divers armements.

    Et je sais qu’il est "prévu" un echange de territoires ; certains territoires où se trouvent les implantations, échangés contre les territoires de Galilée où vivent les communautés arabes.

    Je sais aussi que cette idée leur déplait fortement, mais j’ignore pourquoi

  • permalien
    25 octobre 2007 @12h03   « »

    Comme d’hab la technique sioniste : attaquer les personnes pour faire oublier ce que dénonce le discours.
    Encore plus fort : le tramway colonial est fait pour le bien-être des Palestiniens.
    Quoi d’autre ?

  • permalien Sébastien :
    25 octobre 2007 @12h27   « »

    Bonjour,

    Tout à fait d’accord pour faire condamner les sociétés travaillant avec les colonies. Je ne serai pas contre si ces entreprises étaieb=nt pénalisées pour l’obtention de marchés publics en France.

    Saint Yves tu es trés radical, c’est ton droit, mais ta vision peut faire l’objet de débat, je suis pret à en débattre avec toi si tu veux.

    Si je réagis lorsque l’on reproche aux israéliens des choses acceptées ailleurs, je n’approuve pas tout ce que fait le Gouvernement israélien, et j’espére la condamnation d’Alstom.

    De toute façon, ce ne sont pas les acctionaires d’Alstom qui connaissent l’occupation ou les attentats, (ces derniers étant de moins en moins nombereux), leur fric pue.

  • permalien Sébastien :
    25 octobre 2007 @12h29   « »

    "Saint Yves tu es trés radical, c’est ton droit", d’autant plus que les dirigeants israéliens ont largement contribué à radicaliser le monde arabe et ces défenseurs.

  • permalien VIctor :
    25 octobre 2007 @14h07   « »

    ARAFAT AVAIT DONC RAISON

    ’’Il n’y a jamais eu de Temple sur l’esplanade des Mosquées’’, affirme le mufti de Jérusalem. Akram Sabri interviewé par le Jerusalem Post soutient que le Kotel est un vestige d’une mosquée ! Il estime qu’il ne faut pas appeler ce lieu saint ’’mont du Temple’’ mais ’’Al Aqsa’’.

    Non seulement les juifs, non les sionistes, n’ont aucun droit discutable sur Jérusalem et en plus, cette ville n’a jamais existé pour eux, alors UN TRAMWAY vous pensez ? quel culot, quels infâmes colonisateurs ! quel manque de respect des conventions internationales et des résolutions de l’ONU.

  • permalien 23 octobre 15:29 :
    25 octobre 2007 @14h33   « »

    Victor nous fournit, encore et toujours, le meme type de commentaire dont, veut-il faire croire, nous soyons digne.

    Mais personne n’est dupe mon vieux, c’est le seul type de commentaires dont vous soyez capable.

  • permalien Sébastien :
    25 octobre 2007 @14h46   « »

    Dans le religion juive le Mur des Lamentations est tout se qui reste du Temple de Jérusalem détruit par Titus en 70 aprés JC.

    Dans l’islam ce même mur est un bien sacré musulman, car c’est la que mahomet a acroché sa jument aprés qu’elle l’ai transporté en une nuit, et en vollant, (sic), d’Arabie à Jérusalem, aprés Mahomet est monté au ciel.

    Que dit l’histoire : il n’y a aucune preuve que Mahomet soit allé à Jérusalem, et encor moins que lui et sa jument aient vollé dans les airs.

    Personne ne sait vraiement ou se trouvait exactement le temple de Jérusalem.

    Au fait le Coran ne mentione aucunement Jérusalem, or si cette ville était vraiement sainte pour l’Islam des origines, elle aurait été mentioné.

    Mahomet à rencontré Dieu à La Mosquée Al Aqsa, (la plus lointaine), or le Coran ne dit aucunement ou se trouvait cette mosquée, et à l’époque il n’y avait pas de mosquée à Jérusalem, donc....

  • permalien Sébastien :
    25 octobre 2007 @14h49   « »

    Ah, j’oubliait :

    L’EXISTANCE DE DIEU EST UNE HYPOTHESE.

    Alors bâtir des revendications territoriales sur une hypothése...

    Statut international pour les lieux saint !

  • permalien nathalie Goulet :
    25 octobre 2007 @14h54   « »

    Je voulais répondre à Guilt
    Cher Guilt ,ce texte a été repris d’un débat sénatorial sur l’art 5 bis de la loi portant sur l’immigration et le regroupement familial ,je ne crois pas sincérement que le judaidé ait quelque chose à voir avec les tests ADN !!!!!!en revanche la nationalité des héros de l’affiche rouge ,certainement ,vu le contexte du texte
    A moins que vous ne confondiez race et religion
    votre mauvaise foi n’est j’en suis certaine qu’apparente et ne pourra pas allez jusque là
    Il faut toujours replacer les phrases dans leur contexteJe vous signale enfin que je suis l’auteur de la saisine du comité consultatif d’ethique sur cet amendement ADN
    Je ne me sens vraiment pas en faute sur ce point
    Nathalie Goulet
    Sénateur

  • permalien Daniel :
    25 octobre 2007 @15h42   « »

    @ Guitl

    Et je sais qu’il est "prévu" un echange de territoires ; certains territoires où se trouvent les implantations, échangés contre les territoires de Galilée où vivent les communautés arabes.

    Je sais aussi que cette idée leur déplait fortement, mais j’ignore pourquoi

    La réponse est là :

    - Neta Golan et Mohammed Khatib : — La prochaine « offre généreuse » mise à nu
    - Khalid Amayreh : — Echanger des perles contre des queues de cerises

    Si les Israéliens juifs des colonies de Cisjordanie ne sont pas chez eux mais sur les terres d’autrui, les Palestiniens d’Israël en Galilée sont chez eux, sur leurs terres à eux. Vous percevez la nuance ?

  • permalien nathalie Goulet :
    25 octobre 2007 @15h46   « »

    A Taitanos

    Merci de vos condoléances
    J ai vu en lien les articles d’une presse que j’ai poursuivie pour diffamation devant les tribunaux.
    Je tenais à vous le préciser
    La Palestine a perdu avec lui un défenseur convaincu et le conflit israelo-palestinien un arbitre loyal .

  • permalien VIctor :
    25 octobre 2007 @15h47   « »

    Cher anonyme,

    Je comprends que pour vous la dignité ce soit l’anonymat et pas même un pseudo.

    Alors, vos déclamations, les injures de ST Yves, les affirmations gratuites de Pierre et consorts... bof, elles sont à la hauteur des analyses de GRESH, de la soigneuse sélection de ses citations et sources, de ses omissions ect..

    ET pauvre GUITL qui se fait traiter de sioniste, injure suprême

    Salut et à jamais

  • permalien Pierre :
    25 octobre 2007 @15h50   « »

    à jamais.

  • permalien 23 octobre 15:29 :
    25 octobre 2007 @15h54   « »

    Parce que signer Victor, c’est une preuve de courage ? Allez va, ne partez pas, vous etes trop tordant !

  • permalien Sébastien :
    25 octobre 2007 @16h16   « »

    "Si les Israéliens juifs des colonies de Cisjordanie ne sont pas chez eux mais sur les terres d’autrui, les Palestiniens d’Israël en Galilée sont chez eux, sur leurs terres à eux. Vous percevez la nuance ?"

    D’accord Daniel, mais il y a un hic.

    En se définissant comme "palestiniens d’Israël", l’on se considére comme étranger à Israël, (étrangers chez eux), car l’on est pas israélien, mais palestiniens, même s’il ont un passeport israélien.

    Alors qu’il y a t-il de scandaleux de faire vivre des paestiniens dans leur Etat naturel, l’Etat de Palestine ?

    S’ils il sont palestiniens, ils doivent pouvoir voter aux élections palestiniennes, et avoir la nationalité palestinienne.

    Et si les palestiniens d’Israël ne sont pas israéliens, pourquoi leur imposer une citoyeneté israélienne qu’ils rejettent ?

    ET SI ILS POUVAIENT ENFIN CHOISIR LIBREMENT LEUR CITOYENETE.

    On ne peut pas imposer la citoyeneté israélienne aux palestiniens, laissons leur le choix, en sachant qu’il y a un lien entre la citoyeneté et la nationalité.

    Ne devraient être citoyens d’Israël que ceux qui désirent cette citoyeneté, quelque soit leur origine.

    Israël = Etat des israéliens, (sans distinction de religion).

    Palestine = Etat des palestiniens.

  • permalien Sébastien :
    25 octobre 2007 @16h49   « »

    Ou alors il y a une autre solution : Israêl Etat bi-national, avec une nationalité juive hébraîque, et une nationalité palestino-israélienne.

    Mais les Etats bi-nationaux fonctionnent mal, comme le montre par example La Belegique.

  • permalien Daniel :
    25 octobre 2007 @17h20   « »

    @ Sébastien

    Alors qu’il y a t-il de scandaleux de faire vivre des paestiniens dans leur Etat naturel, l’Etat de Palestine ?

    Je vous rejoins, profitons-en. Pour tous les Palestiniens, tous ceux qui le souhaitent, retour à leur ’état naturel’, en Palestine. Le scandaleux de l’affaire, c’est qu’ils n’y sont pas parce qu’ils ne le peuvent pas alors qu’ils ont le droit pour eux.

    Vous semblez feindre d’ignorer que leur ’état naturel’ a changé de nom artificiellement. Supprimez l’artifice et, hocus pocus, sans bouger personne, les Palestiniens sont à nouveau chez eux. Ceux qui en ont été chassés reviennent y vivre si bon leur semble. N’est-ce pas magnifique ?

    En 48, c’était l’inverse : hocus-pocus, et les Palestiniens n’étaient plus chez eux. On a pu faire hocus-pocus une fois, on peut faire hocus-pocus une deuxième fois.

  • permalien K. :
    25 octobre 2007 @18h42   « »

    Qui a donc foutu la merde entre les Sémites ? La déclaration Balfour certes, et les accords Sykes-Picot aussi. Mais encore ?

    Je suis conscient de la naïveté des propos qui suivent, et même des énormités ou contre-sens historiques éventuels (en espérant ardemment qu’on me les relèvera), n’étant qu’un profane dans le domaine de l’histoire. Mais quand bien même.

    Voila comment, selon Françoise Briquel Chatonnet (In Les Araméens et les premiers Arabes. Encyclopédie de la Méditerranée – Edisud pp 48-9), les populations arabes sont évoquées dans « la Bible rédigée à l’époque Perse », qui « correspond à sa forme actuelle » :

    « Différentes populations arabes y sont évoquées dans la table des nations et diverses listes généalogiques. Elles distinguent assez clairement deux types de populations arabes : certaines tribus descendent de Cham (..) Ainsi se trouve défini un ensemble culturel qui parait étranger aux judéens. Pour l’autre groupe, la Bible affirme au contraire une parenté forte avec les israélites. Il s’agit de populations d’Arabie reconnues comme descendants de Sem et même d’Abraham (Gn 25, 1-4). (..) Avec ces populations les Israélites se ressentaient frères par Abraham. »

    Chateaubriand n’a-t-il pas joué un rôle, lui qui, selon Jean-Jacques Glassner (In Mythes et Mythologies. Le Point Hors-Série pp 31-3), « en 1809 approprie l’Orient a Jérusalem et met en lumière les liens qui unissent les mondes gréco-romain et judéo-chrétien » ? Pourtant, ajoute Glassner, « en 1912, après la redécouverte des premiers vestiges de la littérature mésopotamienne, l’orientaliste Sylvain Lévy peut écrire “La lumière ne jaillit plus de Palestine ; Jérusalem s’éclaire par Ninive et Babylone.” »

    Ninive et Babylone, de la Mésopotamie, terre des sémites s’il en est, de tous les sémites, dont les Israélites et les Arabes. Cette vision, poursuit Jean-Jacques Glassner, « est entièrement nouvelle. Babylone n’est plus aux antipodes du monde civilisé, elle est à la source de la civilisation européenne (…). Mais cette vision n’a plus cours, parce que parmi les récits colportés par les sources orientales, et même si les documents les plus anciens qui les font connaître proviennent de Babylone, rien ne prouve qu’ils en sont originaires. »

    Cependant, ajoute Glassner,

    « il n’est qu’une seule certitude, celle que la recherche parait vaine d’un foyer unique de création et de diffusion »

    Cela n’a pas empêché qu’aujourd’hui on retient la thèse de Chateaubriand, qui elle-même, selon le même Jean-Jacques Glassner, se voulait le contre-point de la thèse voulant que les racines de la culture européenne soient grecques. On a finalement retenu les deux théories.

    Au fait, l’origine Grecque des “racines européennes” est-elle vraiment évidente ?

  • permalien ahmad :
    25 octobre 2007 @19h59   « »

    salam

    Dire que Dieu est une hypothèse est une hypothèse.

    salam

  • permalien Pierre :
    25 octobre 2007 @20h21   « »

    Les Palestiniens ne sont pas les seules victimes des transports en commun en Israël.

    Neuf ans que cela dure ! Neuf ans que les entreprises de transports urbains de Jérusalem ont instauré à l’usage des juifs ultraorthodoxes le principe que les femmes soient assises à l’arrière des bus et les hommes à l’avant. Ces lignes d’autobus ont été mises en place à la demande de cette population pour éviter tout contact entre les deux sexes. Egged et Dan, les deux entreprises incriminées sont aussi "les plus rapides et les moins chères du pays et occupent le monopole des transports publics dans certains quartiers et certaines banlieues", note Ha’Aretz. Contre la ségrégation dans les autobus de Jérusalem

  • permalien guitl :
    25 octobre 2007 @22h56   « »

    Tramway à Jérusalem, mensonge à Paris
    25 octobre 15:42, par Daniel
    @ Guitl

    Et je sais qu’il est "prévu" un echange de territoires ; certains territoires où se trouvent les implantations, échangés contre les territoires de Galilée où vivent les communautés arabes.

    Je sais aussi que cette idée leur déplait fortement, mais j’ignore pourquoi

    La réponse est là :

    Neta Golan et Mohammed Khatib : — La prochaine « offre généreuse » mise à nu
    Khalid Amayreh : — Echanger des perles contre des queues de cerises

    Si les Israéliens juifs des colonies de Cisjordanie ne sont pas chez eux mais sur les terres d’autrui, les Palestiniens d’Israël en Galilée sont chez eux, sur leurs terres à eux. Vous percevez la nuance ?

    je pense m’être mal expliqué. Les arabes ne bougent pas de chez eux, ces sont les frontières qui bougent ; ils se retrouvent enfin sur une terre palestinienne, et on échange avec celles des implantations.

    Les implantations n’embêtent plus les arabes, les arabes sont enfin palestiniens. C’est quand même mieux que d’être israéliens, non ?

  • permalien guitl :
    25 octobre 2007 @23h04   « »

    Les Palestiniens ne sont pas les seules victimes des transports en commun en Israël.

    Neuf ans que cela dure ! Neuf ans que les entreprises de transports urbains de Jérusalem ont instauré à l’usage des juifs ultraorthodoxes le principe que les femmes soient assises à l’arrière des bus et les hommes à l’avant. Ces lignes d’autobus ont été mises en place à la demande de cette population pour éviter tout contact entre les deux sexes. Egged et Dan, les deux entreprises incriminées sont aussi "les plus rapides et les moins chères du pays et occupent le monopole des transports publics dans certains quartiers et certaines banlieues", note Ha’Aretz. Contre la ségrégation dans les autobus de Jérusalem

    c’est la seconde fois que je lis cette info ici sur ce blog ; vous avez peur qu’on oublie ? La première fois je me suis renseignée auprès d’un copain, qui m’a dit que de toute manière ces lignes ne desservaient que les quartiers ultra-orthodoxes, que si par hasard des arabes l’empruntent, ils vont trouver la mesure parfaite.

    Une entreprise privée fait ce qu’elle veut, et egged pour ce que j’en sais est privée. Ils peuvent même vendre à perte. Et si les bonnes femmes ultra-orthodoxes y trouvent leur compte, ce n’est pas pire que les bâchées d’arabie saoudite qui n’ont pas le droit de conduire, ou que les bonnes des libanais, passées de femmes libres à esclaves.

    A part les esclaves des libanais, les autres acceptent leur sort ; une femme de Jérusalem peut retirer sa perruque, marcher les seins nus sur la plage de Tel-Aviv. Elle choisit son sort. Pas la femme d’arabie saoudite.

    Vous voulez des détails sur l’opération inesthétique que subit la femme égyptienne pour l’empêcher de jouir ?

  • permalien guitl :
    25 octobre 2007 @23h05   « »

    prouvez nous l’existence de dieu, Ahmad. Allez, au boulot ! et vous en aurez !!

  • permalien Daniel :
    25 octobre 2007 @23h17   « »

    @ Guitl

    "Je pense m’être mal expliqué. [Vous avez naturellement oublié le féminin de votre participe passé]. Les arabes ne bougent pas de chez eux, ces sont les frontières qui bougent ; ils se retrouvent enfin sur une terre palestinienne, et on échange avec celles des implantations"

    .

    C’est que les Arabes de Galilée sont déjà sur une terre palestinienne. Les colons juifs de Cisjordanie aussi...

  • permalien guitl :
    25 octobre 2007 @23h47   « »

    je viens de recevoir d’un copain israélien la réponse à ma question (essentielle) "pourquoi les arabes d’Israël ne veulent-ils pas de déplacement des frontières.

    Il y a d’abord et avant tout la nature democratique de l’Etat d’Israel, nature qui n’existe dans aucun pays aux alentours et dont le plus proche se trouve a l’Ouest, en Grece et a l’Est en Inde. Cette democratie donne la liberte de s’exprimer, d’etre contre, de manifester son opposition au pays, a l’Etat d’Israel, de voter, de faire presque tout (sauf des actions violentes) alors que dans tous les pays arabes avoisinants, dans tous les pays musulmans, le dixieme de ces actions aurait ete severement puni.

    Ensuite, il y a les avantages sociaux, allocations, pensions, retraites, prises en charge medicales, qui n’existent pratiquement que dans les principautes et royautes petrolieres et encore, au seul benefice de leurs citoyens respectifs.
    C’est d’ailleurs arrive a un tel absurde, qu’Amnesty International (qui n’a aucun correspondant officiel ni aucune agence dans les pays arabo-musulmans, ceci il faut le citer) reproche a Israel de refuser de donner des soins medicaux a des Palestiniens venant de Gaza alors quew les Gazaouis se sont fait un sport national dans le lancer des kassams et autres obus de mortier sur Israel.

    Sans ces avantages sociaux, le niveau de vie des Arabes serait equivalent a ceux qui vivent en Cisjordanie ou a Gaza. ou ces systemes medico-sociaux sont embryonnaires voire inexistants.

    Mieux meme, pour tous ceux qui empruntent l’autortoute no.6, il saute aux yeux que l’immense majorite des Palestiniens de Cisjordanie vivent en bordure immediate de la "ligne verte", car les "largesses" israeliennes ont des retombees directes sur ces concentrations de population.
    Cela commence par la possibilite de s’infiltrer en Israel pour y travailler, et aussi pour voler et piller tout ce qui peut l’etre. Hier a la tele, j’ai vu un habitant de Taibe, ville arabe israelienne a proximite de Kfar Saba, se plaindre que les bouches d’egouts de sa ville sont inexistants. Or ces bouches d’egout, en fonte, ont ete voles, fondus et re-exportes en direction de la Chine, avide de materiaux ferreux.

    j’ai dit à mon copain qu’en France, on vole les portes d’ascenseurs de certains immeubles. Heureusement pas les bouches d’égoût.

  • permalien saintyves :
    26 octobre 2007 @03h36   « »

    Bonsoir

    "Saint Yves tu es trés radical, c’est ton droit", d’autant plus que les dirigeants israéliens ont largement contribué à radicaliser le monde arabe et ces défenseurs.

    Saint Yves tu es trés radical, c’est ton droit, mais ta vision peut faire l’objet de débat, je suis pret à en débattre avec toi si tu veux.

    @ Sebastien

    mais ta vision peut faire l’objet de débat

    Alors qu’est ce que tu attends pour le faire ?

    Au lieu de me traiter de radical, tu ferais mieux de refuter mes arguments en proposant ta propre vision du "conflit", justifiée par des alternatives en concordance avec le droit international, et le droit inalenable des peuples à disposer d’eux memes, (l’autodetermination) en l’occurence le peuple palestinien.

    En attendant, l’etat terroriste Israel, continue son bonhomme de chemin sur la purification ethnique du peuple Palestinien, dans l’espoir de battir le "grand Israel" biblique.

    Voir en ligne :

    Mais un état palestinien est-il encore possible ? par Danilo Zolo

    Selon Pappe la purification ethnique, lancée en mars 1948 avec le Plan Dalet, ne s’est plus arrêtée. La situation actuelle voit désormais le peuple palestinien dispersé dans sa totalité, opprimé, humilié, réduit à la misère et devenu l’objet d’une violence impitoyable. En Israël la purification ethnique est devenue une idéologie d’Etat, parce que c’est le credo sioniste qui l’impose. Si déjà à la fin de 1948, Israël occupait une grande partie de la Palestine mandataire, il l’occupe aujourd’hui à 100% après avoir envahi militairement et colonisé ces 22% exigus qui étaient restés aux Palestiniens.

    L’épuration ethnique s’est, au fur et à mesure, accompagnée de la démolition de milliers de maisons, de l’intrusion d’importantes structures urbaines dans la zone arabe de Jérusalem, de l’arrachage de centaines de milliers d’oliviers et d’arbres fruitiers. Et, en parallèle, ont continué l’expansion des colonies juives en Cisjordanie -où les colons sont désormais plus de 400 mille- la construction de dizaine de routes réservées aux colons, la prédation des réserves hydriques, l’installation de centaines de check points (plus de 700), l’incarcération ou l’assassinat « ciblé » de leaders politiques.

  • permalien saintyves :
    26 octobre 2007 @05h56   « »

    @ Sebastien

    ... Que dit l’histoire : il n’y a aucune preuve que Mohamed soit allé à Jérusalem, et encor moins que lui et sa jument aient vollé dans les airs.

    Est ce que "l’histoire dit" que Moise a bien reçu les dix commandement de Dieu ? celui dont tu affirme que l’existence est est une hypothèse, Est ce que "l’histoire dit" que le Patriarche Noé a bien reuni sur son arche toutes les créatures ?...

    Je ne voudrais pas t’apprendre qu’il est fondamentalement impossible d’avoir reccours à une methodologie d’analyse de l’histoire, pour expliquer des dogmes ayant pour principal suport, la foi, la croyance, ou la conviction individuelle. sinon tu devrais avoir droit à un nouveau prix Nobel, qui s’ajouterait à ceux annoncés à tout bout de post par Mme Guitl, pour avoir à toi tout seul, resolu la problématique philosophique de l’existentielisme.

    Mon cher Sebastien ton discours ressemble plus à celui de Mme Guitl, d’ailleurs depuis ton lynchge dans ce meme forum, et ta punition pour avoir admis et denoncé l’occupation comme principale cause des souffrances des pupulations israeliennes et palestiniennes, le discours tenus dans tes posts ne ressemble plus à celui du Sebastien, attaché à la justice et au droit international, il ressemble plus à celui d’une femme juive dans un souk de Tunis des années vingt.

    Revenons au festival du film, Samir Abdallah présentera la première mondiale de son dernier film le lundi 26 novembre en soirée

    Après la guerre, c’est toujours la guerre

    takes us into Beirut under fire during the war that lasted 33 days in the summer of 2006. Attached to a resistance group, he presents an eyewitness report through the people he meets. After the war, this time attached to Handicap International, the film takes us to Southern Lebanon on an investigation into the type of bombs dropped on millions by Israel during the last few days of this war.

    1300 morts dont un tier d’enfants, et un million de clusters qui continuent à faire des victimes au sud Liban.

    Ce qui me scandalise, c’est cette impunité à toutes epreuves dont jouissent les criminels de guerre israeliens, les memes qui massacrent des enfants, des femmes, et des vieillards, qui assassinent de sang froid des resistants palestiniens, pour avoir capturé (et non assassiné) un soldat israelien ennemi (un seul), pour esperer l’echanger un jour contre des milliers de prisonniers palestiniens, qui souffrent sous la torture des tortionnaires israeliens, dans les nombreux Guantanamos d’Israel

  • permalien Pierre :
    26 octobre 2007 @07h20   « »

    A part les esclaves des libanais, les autres acceptent leur sort ; une femme de Jérusalem peut retirer sa perruque, marcher les seins nus sur la plage de Tel-Aviv. Elle choisit son sort. Pas la femme d’arabie saoudite.

    Vous voulez des détails sur l’opération inesthétique que subit la femme égyptienne pour l’empêcher de jouir ?

    Vous avez une curieuse vision des choses Guilt. Permettez moi de soulever une de vos œillières (ou un coin de votre perruque si ça vous chante), l’espace d’une révélation.

    Dans cette information concernant la séparation des hommes et des femmes dans les transports en commun, la question n’est pas de savoir si les femmes sont discriminées car parquées en fond de bus, car si vous regardez avec attention la situation, vous vous rendrez compte que les hommes sont tout autant discriminés car ils sont parqués en début de bus. Votre vision archaïque et fruste des relations hommes femmes (qui consiste a affirmer que seules les femmes seraient punies dans cette ségrégation) est confirmée par votre remarque imbécile sur les excisions qui ne ferait des femmes que des objets sexuels (voulez-vous des détails sur l’excision mentale que subissent certaines juives dans votre démocratie).

    Dans cette information, ce qui est important c’est de voir comment un outil, qui devait être un facteur de communications entre les êtres humains, peu se transformer en un redoutable agent de discrimination, et ce qui vaut pour les citoyens israéliens (hommes et femmes), vaut pour tous les êtres humains (Israéliens et Palestiniens).

    Étant, par vos soins vigilants, définitivement catalogué antisémite, c’est sans complexes que je qualifierais une société (quelqu’elle soit) qui systématise de tels pratiques, de société d’apartheid ce qui confirme que ça vous plaise ou non qu’ Israël est un Etat raciste.

    Permettez-moi, maintenant, de remettre, délicatement, votre œillère à sa place, pour vous permettre de continuer a vous mentir et de croire à vos mensonges. Dormez bien et faites de beaux mensonges.

  • permalien guitl :
    26 octobre 2007 @10h32   « »

    la séparation hommes-femmes ayant été instituée par les "mâles", incapables de juguler leur fureur sexuelle, qu’ils en soient discriminés, franchement, que nous importe ?

    Israël état raciste ? et même si cela était ? pourquoi devrions nous exiger des israéliens juifs des actes que vous ne demandez pas aux arabo-musulmans ? vous croyez ces derniers incapables de comprendre d’autres relations que celles de maîtres à esclaves ?

    C’est quoi, le racisme de l’état d’israel ? et pas de liens ou de copier-coller, soyez gentil, vous arriverez bien à penser autrement qu’en copiant les idées d’autrui ?

    les israéliens sont racistes, mais c’est chez eux que se réfugient les musulmans du Darfour. Pas chez leurs frères arabes ; cherchez l’erreur ?

  • permalien Sébastien :
    26 octobre 2007 @10h42   « »

    Bonjour,

    Alors débattons !

    Daniel et Saint Yves, lorsque vous dites qu’Israël est un Etat fantoche ou artificiel, je ne suis pas du tout d’accord. Un Etat artificiel ne peut pas tenir sans être porté à bout de bras par un autre Etat, et il s’effondre de lui-même si ce soutien s’arrête, comme ce fut le cas pour la RDA, qui à disparue sans réelle opposition populaire.

    Israël existait avant de faire une alliance aussi étroite les USA.

    Vous pouvez dire qu’Israël est un fait colonial, c’est défendable même si pour ma part je pense que c’est bien plus compliqué que cela, (le sionisme étant aussi un mouvement national).

    Israël peut être vu comme l’Australie, le Canada, les USA, et même tout le continent américain, ces pays aussi sont des faits coloniaux, mais ils ne sont pas artificiels, ils s’appuient sur de vraies nations. Et bien c’est pareil pour Israël.
    Le peuple israélien à aussi des droits inaliénables, tout comme le peuple américain.

    La Galilée fut une terre arabe, mais l’histoire a fait qu’elle est aujourd’hui israélienne, et reconnue comme telle par le droit international.

    Je ne regarde pas la terre d’Israël/Palestine comme étant exclusivement juive ou arabe, car c’est contraire à son histoire.

  • permalien Sébastien :
    26 octobre 2007 @10h59   « »

    "le discours tenus dans tes posts ne ressemble plus à celui du Sebastien, attaché à la justice et au droit international, il ressemble plus à celui d’une femme juive dans un souk de Tunis des années vingt."

    SaintYves qu’a tu contre les femmes juives dans le Souk de Tunis des années 20 ?

    Je peut dire que les femmes juives sont tout simplement.... humaine, (j’ai même été trés marqué par une romance avec une femme juive, mais la je m’éloigne).

  • permalien Pierre :
    26 octobre 2007 @11h18   « »

    @Guitl,

    Quand on ment, on peut se passer de copier-coller, car tout ce qu’on dit sort de sa propre imagination, par exemple si je veut faire référence à vos propos, je suis bien obligé de faire un copier coller :

    la séparation hommes-femmes ayant été instituée par les "mâles", incapables de juguler leur fureur sexuelle, qu’ils en soient discriminés, franchement, que nous importe ?

    ainsi je peux mettre en évidence la réalité de vos mensonges.

    En effet, si les hommes sont "incapables de juguler leur fureur sexuelle" (ce qui se conçoit parfaitement, pour quiconque perçoit la poésie envoutante de vos vociférations), pourquoi se priveraient-ils de la proximité des femmes ? D’autant plus que ces mêmes femmes si je vous copie-colle correctement considèrent "qu’ils en soient discriminés, franchement, que nous importe ?" vous voyez bien qu’en matière de droit de l’homme si on laisse chacun exprimer ses propres phantasmes, on arrive à des excès hystériques qui ne permettent pas de progresser dans une approche raisonnée des mystères de ce vaste monde.

    C’est pourquoi, ils est nécessaire de faire des références (voire des copier-collers) a des documents élaborés par des spécialistes.

    Exemple : « Dans ce pays, présenté comme moderne et démocratique par la plupart de nos médias, ils rappellent tout d’abord que le principe du Droit du sang prime sur le Droit du sol. L’Etat tient à jour un registre de la population mentionnant si les citoyens sont juifs ou pas. Et sur la carte d’identité de chaque Israélien figure s’il est juif, arabe, druze ou circassien. Et si vous n’êtes pas juif, vous ne pouvez faire valoir vos fêtes, votre langue, votre culte ou votre culture comme un juif peut le faire. Le juge Barak, président de la Cour Suprême d’Israël, stipule clairement "Un Etat juif est un Etat dans lequel les valeurs d’Israël, la Torah, l’héritage juif, et les valeurs de la Halakha juive sont les fondements de ses valeurs". »

    Vous n’aurez pas manqué de remarquer Guilt, que (raffinement suprême), dans ce dernier copier-coller, il y a un autre "copier-coller" des propos du juge Barak que je re-copie-colle ici : "Un Etat juif est un Etat dans lequel les valeurs d’Israël, la Torah, l’héritage juif, et les valeurs de la Halakha juive sont les fondements de ses valeurs"

    Autrement concernant votre question sur le racisme supposé d’Israël, j’avoue que je manque d’imagination.

  • permalien Daniel :
    26 octobre 2007 @11h28   « »

    @ Guitl

    Ce qui est épatant chez vous, c’est la finesse, l’extrême finesse de votre compréhension, de vos raisonnements, de votre expression. On découvre à travers vos posts toute la subtilité de la culture juive, sa formidable capacité d’introspection, son humour et ses litotes, sa distinction, son charme. Soyez-en chaleureusement remercié.

  • permalien
    26 octobre 2007 @11h51   « »

    Raisonnement de sens commun et logiques de la pensée

    Raisonnement : Opération discursive de la pensée qui consiste à enchainer des idées ou des jugements selon des principes déterminés et à en tirer des conclusions. Suite des arguments employés quand on raisonne.

    L’influence de la croyance sur le raisonnement se constitue par l’usage systématique de certains préjugés de sens commun qui ne sont pas démontrés car jugés évidents pour la personne et dont l’influence sur la logique de la pensée est indéniable.

    Comprendre le caractère paradoxal de la création de la vérité par une personne, c’est étudier à la fois l’influence et la constitution d’une triade savoirs-croyances-realités. Ce qui conduit à révéler certaines procédures employées alternativement ou contradictoirement selon l’état de la rationalité et du raisonnement :

    - C’est vrai parce que mon raisonnement repose sur une analyse rigoureuse et imparable

    - C’est vrai parce que c’est l’évidence même et c’est inutile à démontrer

    - J’y crois parce que c’est vrai

    - C’est vrai parce que j’y crois

    C’est paradoxal à l’intérieur de la rationalité mais logique de l’extérieur en regardant comment la personne se construit son raisonnement par l’usage d’une logique locale et de procédures cognitives ethnométhodologiques spécifiques (indexicalité, réflexivité, accountability, affiliation, compétence unique, post analyse, etc. ) faisant référence à des contextes différents d’évaluation.

  • permalien Jeff :
    26 octobre 2007 @11h55   « »

    Petit jeu, faisant suite à cette définition du raisonnement :

    Raccorder les propos des différents intervenants avec l’une ou l’autre des procédures évoquées.

  • permalien Sébastien :
    26 octobre 2007 @12h08   « »

    Pourquoi une telle impunité pour Israël ?
    C’est vrai il y a le rapport de force, et l’arme suprême des israéliens : le veto USA au Conseil de Sécurité de l’ONU, (seul véritable organe de décision de l’ONU).
    Mais il y a aussi le fait que ce que font les israéliens, et bien d’autre tout aussi puissant le font, et que si les israéliens étaient attaqués, eux aussi, tôt ou tard, le serraient.

    -  tuer des civils, bien sur c’est dégelasse, bien sur c’est un crime de guerre, mais les deux camps commettent des crimes de guerre, les arabes aussi ont tué délibérément des civils israéliens. Yesh Gul, association pacifiste israélienne, le dit bien en considérant comme des crimes de guerre les attentats kamikazes, ils peuvent d’autant plus le dire qu’ils dénoncent les crimes de guerre de Tsahal et encouragent les israéliens à ne pas faire leur service militaire dans les territoires occupés.

    La Belgique a voulut pouvoir juger tous les crimes de guerre et contre l’humanité commis ou que ce soit dans le monde, elle a du renoncer à sa loi de compétence universelle.

    Pourquoi ?
    -  Situation diplomatique intenable pour cause de plaintes visant, excusez du peut :

    Bush père et fils, (Irak).
    Ariel Sharon (Sabre et Shatila).
    Saddam Hussein, (massacre des kurdes).
    Fidel Castro (traitement des opposants).
    Yasser Arafat (assassinat de civils israéliens).

    Alors la Belgique à changée sa loi, car les puissants n’accepterons jamais une justice universelle vraiement indépendante, c’est à dire qui pourrait leur demander des comptes.

    Et sa dépasse trés largement les conflit israélo-arabe.

  • permalien saintyves :
    26 octobre 2007 @12h49   « »

    Bonjour

    Daniel et Saint Yves, lorsque vous dites qu’Israël est un Etat fantoche ou artificiel, je ne suis pas du tout d’accord. Un Etat artificiel ne peut pas tenir sans être porté à bout de bras par un autre Etat, et il s’effondre de lui-même si ce soutien s’arrête, comme ce fut le cas pour la RDA, qui à disparue sans réelle opposition populaire.

    Tu sais Sebastien, que tous les malheurs qui s’abattent sur le MO sont des consequences de l’occupation des territoires palestiniens et libanais, et non de la question de la légitimité de l’existence d’Israel, qui ne fait plus l’objet de desaccord, meme le Hamass (et tu l’as affirmé toi meme) a reconnu implicitement Israel.

    Il reste que l’etat d’Israel est toujours gouverné par une poignée de "vieux sionistes" nostalgique de la periode d’apres-guerre, ils ne possedent pas de vision pragmatique de la situation, et ils considerent qu’ils ont encore la possibilté de battir le "grand Israel" sur les cadavres des habitants autochtones palestiniens.

    Les israeliens doivent donc se rendre à l’evidence, le peuple palesrinien n’est pas un mythe comme le pretendent les sionistes (terre sans peuple, pour un peuple sans terre), et la seule et unique solution, est la fin de l’occupation, et la création sous les auspices de l’ONU, d’un etat palestinien viable et souverain sur toutes ses ressources, et ses espaces, aerien terrestre et maritime.

    La population israelienne a aussi besoin qu’on la secoue, qu’on la sorte de l’etat de psychose crée par le gouvernemnt et la Knesset, tous deux dominés par les "vieux sionistes" qui usent de l’instrumentalisation de la peur comme moyen pour maintenir leur hégémonie sur un etat moderne Israel, dont la population aspire comme toutes les societés humaines à une vie sereine et pacifique.

    Tout ceci n’est possible que si les "vieux sionistes" se resignent et renonce à leur chimere, "le grand Israel"

  • permalien guitl :
    26 octobre 2007 @13h05   « »

    Daniel et Saint Yves, lorsque vous dites qu’Israël est un Etat fantoche ou artificiel,

    Pas plus que le Liban, la Palestine, l’Irak, tous les états africains ou presque ; pour les uns et pour les autres, il faut pour être accepté l’aval de la mosquée ? Si daniel et saintyves disent états fantoches, et si Israël n’accepte pas le jugement de nos deux héros, deux héros donner panpan cucul à Israël ?

    Au lieu de me traiter de radical, tu ferais mieux de refuter mes arguments en proposant ta propre vision du "conflit",

    Ils n’ont pas à avoir de vision ; si c’est comme celle du cheval de mahomet, on imagine les visions…..il y a l’Histoire, avec un H majuscule, et ça ne laisse pas de place à l’imagination débridée de la populace.

    En attendant, l’etat terroriste Israel, continue son bonhomme de chemin sur la purification ethnique du peuple Palestinien, dans l’espoir de battir le "grand Israel" biblique.

    Israël état raciste
    En 1948, 700.000 arabes ont quitté ce qui devait devenir l’état d’Israël ; 60 ans après ils sont plus de 5.000.000 ; si c’est ce que vous appelez une purification ethnique, c’est un sale boulot. Israël peut faire mieux, vous savez ? vous savez ce que veut dire (en arabe tunisien ?) purification ou nettoyage ethnique ?

    « La "purification" a d’autres idées : ce n’est pas uniquement pour humilier les femmes musulmanes que les soldats serbes les ont violées, il s’agit pour eux de se servir d’elles afin de produire des enfants serbes, »
    http://users.skynet.be/bs974554/Kosovo/Reflexion/Purific.htm

    J’ai un bon article de Jacques Tarnero, mais il est juif ; juif tunisien, je crois , il compte quand même ? non, il ne compte pas. Pas plus que les femmes juives tunisiennes, n’est-ce pas saintyves ?

    Je n’ai pas trouvé d’articles concernant la purification (ou nettoyage) ethnique en ce qui concerne les palestiniens ; sauf sur des sites palestiniens, bien entendu, ou gauchistes. (Les copains de la R.A.F., ceux d’Entebbe) ;
    J’ai trouvé « islamic-intelligence.blogspot » ça existe ? (Cette dernière phrase est raciste, et je l’ai fait exprès ; pour vous montrer ce qu’était le racisme. C’est par exemple, n’est-ce pas saintyves, « ressemble plus à celui d’une femme juive dans un souk de Tunis des années vingt »).

  • permalien guitl :
    26 octobre 2007 @13h05   « »

    Mon cher Sebastien …/…le discours tenus dans tes posts ne ressemble plus à celui du Sebastien, attaché à la justice et au droit international, il ressemble plus à celui d’une femme juive dans un souk de Tunis des années vingt.

    Pauvre femme juive…..
    c’était avant, ou après avoir été violée par les musulmans ? et c’est Israël qui est raciste, et nous voila, pauvres femmes juives tunisiennes, (mal) jugées par les citoyens de cet état-clochard.

    Alors la Belgique à changée sa loi, car les puissants n’accepterons jamais une justice universelle vraiement indépendante, c’est à dire qui pourrait leur demander des comptes.

    Les puissants, Sébastien, ce n’est pas le problème en vérité ; auraient été jugés les Juifs, encore les Juifs toujours les Juifs – et les sionistes, insulte suprême lancée à la tête des américains. Il y a aussi des potentats asiatiques et africains à juger, mais je n’ai pas vu la queue d’un juge belge pour ce faire.

  • permalien Daniel :
    26 octobre 2007 @13h18   « »

    @ Guitl

    Ce qui est épatant chez vous, c’est la finesse, l’extrême finesse de votre compréhension, de vos raisonnements, de votre expression. On découvre à travers vos posts toute la subtilité de la culture juive, sa formidable capacité d’introspection, son humour et ses litotes, sa distinction, son charme. Soyez-en chaleureusement remercié.

  • permalien guitl :
    26 octobre 2007 @13h27   « »

    • ainsi je peux mettre en évidence la réalité de vos mensonges.
    En effet, si les hommes sont "incapables de juguler leur fureur sexuelle" (ce qui se conçoit parfaitement, pour quiconque perçoit la poésie envoutante de vos vociférations), pourquoi se priveraient-ils de la proximité des femmes ? D’autant plus que ces mêmes femmes si je vous copie-colle correctement considèrent "qu’ils en soient discriminés, franchement, que nous importe ?" vous voyez bien qu’en matière de droit de l’homme si on laisse chacun exprimer ses propres phantasmes, on arrive à des excès hystériques qui ne permettent pas de progresser dans une approche raisonnée des mystères de ce vaste monde.

    Mon cher Pierre, vous auriez le droit d’écrire « réflexions approximatives » mais pas mensonges. Moi je ne mens pas, contrairement aux intervenants de ce blog qui tordent la vérité jusqu’à en faire une bouillie tunisienne. Et je ne suis pas votre rabbin, alors peut importe que vous me croyez ou non.

    Ces femmes sont libres ; discriminées dans leur milieu ? Qu’elles changent de milieux ! On se prive de la compagnie des femmes (vous vous priver, c’est aussi dans l’islam, à plus forte dose encore) parce que contrairement aux occidentaux, le respect que l’on doit à une femme n’est pas fonction de sa tenue ; voilée=respectable, non-voilée=bonne à violer. C’est le principe de certains quartiers difficiles, n’est-ce pas ? Peut être aussi d’Arabie Saoudite, et des territoires palestiniens. Chez le juif, ce n’est pas ça ; il faut passer son temps à prier, les femmes sont objets de désir, d’attentions, et toute l’attention du Juif orthodoxe doit être tournée vers la divinité. Mais on ne viole pas la femme non couverte. On ne la lapide pas non plus. On la colle derrière un rideau, comme ça elle n’embête personne, et puis leurs conversations, franchement….parler de cuisine, d’enfants, de couches-culottes, tout ce qui fait notre quotidien mais dont ces Messieurs ne veulent pas entendre parler.

  • permalien Pierre :
    26 octobre 2007 @14h06   « »

    @Guitl :

    Guilt : « La première fois je me suis renseignée auprès d’un copain, qui m’a dit que de toute manière ces lignes ne desservaient que les quartiers ultra-orthodoxes, que si par hasard des arabes l’empruntent, ils vont trouver la mesure parfaite. »

    Guilt : « la séparation hommes-femmes ayant été instituée par les "mâles", incapables de juguler leur fureur sexuelle »

    Guilt : « Ces femmes sont libres ; discriminées dans leur milieu ? Qu’elles changent de milieux ! »

    Je comprends Guitl, que ces copier-coller vous agacent :
    La femme est libre, de changer de milieu, de ligne de bus, d’échapper à la fureur sexuel des mâles. S’il y a une part de vérité dans toutes vos contradictions, il doit bien y avoir un nom qui existe autre que "mensonge" pour la grosse partie qui ne contient pas cette vérité. A vous entendre la femme israélienne serait plus proche de la chimère que de l’être humain.

    A en croire la ligue des droits de l’homme, les citoyens israéliens juifs eux-mêmes ne jouissent pas de la liberté de conscience religieuse, relève la mission d’enquête. Ils sont obligés de se soumettre à la religion juive, religion d’Etat. Un mariage qui n’est pas un mariage religieux n’est pas reconnu. Même chose pour le divorce, contrôlé par les religieux, (avec ce que cela implique comme avantages pour le sexe masculin) .Le mariage civil n’existe pas pour des juifs. Si vous n’êtes pas croyant ou bien que vous souhaitez épouser quelqu’un qui ne peut apporter la preuve de sa judaïcité, vous ne pouvez tout simplement pas vous marier. Et puisqu’on entend souvent parler ces derniers temps de la position de la femme dans l’Islam pour s’apitoyer sur son sort, les auteurs du rapport soulignent que la loi juive (Halakha) confine la femme dans une position nettement inférieure - les femmes ne peuvent occuper une fonction judiciaire dans l’univers religieux, elles ne peuvent être entendues comme témoins, le mari peut imposer une séparation à ses conditions.

    Ce n’est pas : HOMMES CONTRE FEMMES comme dans une pièce de Sacha Gutry, mais QUELQUES HOMMES ET FEMMES contre LES CITOYENS ISRAÉLIENS et leurs méthodes sont la terreur et le harcèlement, comme dans Kadosh.

  • permalien
    26 octobre 2007 @14h30   « »

    C’est vrai parce que mon raisonnement repose sur une analyse rigoureuse et imparable

    C’est vrai parce que c’est l’évidence même et c’est inutile à démontrer

    J’y crois parce que c’est vrai

    C’est vrai parce que j’y crois

    Le probleme est que certaines déclarations se trouvent exclues.

  • permalien guitl :
    26 octobre 2007 @14h52   « »

    Pierre, votre lien donne sur un site d’europalestine, c’est ce que vous appellez une référence ?

    L’Etat tient à jour un registre de la population mentionnant si les citoyens sont juifs ou pas. Et sur la carte d’identité de chaque Israélien figure s’il est juif, arabe, druze ou circassien.

    obligatoire dans un état non laïque - (Israël n’est pas laïque à mon avis). Comment savoir pour un juif s’il n’épouse pas une musulmane, ou pour un musulman s’il n’épouse pas un juif ? il n’y a pas de mariage civil, du moins ce qui y ressemble n’en est pas.

    Vous avez le vrai lien, et pas ces pourritures palestiniennes ? Parce que vous savez, moi, je m’abstiens de vous filer les liens d’Aroutz Sheva alors faites en autant.

    http://www.studentsoftheworld.info/informations_pays.php?Pays=TUN&Opt=economie

    Et en Tunisie ? le mariage civil existe ? on ne note pas la religion sur le registre des naissances ? vous avez lu mon lien, ils sont vraiment très loin derrière et nous (juifs) devant. Oui comme le petit cheval blanc.

    L’accès à l’enseignement supérieur est rendu difficile à tous ceux qui ne maîtrisent pas parfaitement l’hébreu. "Alors que les Arabes représentent un cinquième de la population de l’Etat, aucune université arabe n’existe en Israël,

    ils peuvent apprendre l’hébreu ; vous voulez quoi, qu’on leur construise des universités ? pourquoi faire, nous n’existons pas ! mais notre fric existe, hein, ce serait bien d’en profiter sans faire un effort.

    Le reste de la poubelle, je ne me torcherai même pas le luc avec.

  • permalien guitl :
    26 octobre 2007 @14h56   « »

    Magharebia : La première section de la constitution stipule que la religion de la Tunisie est l’Islam. Votre association demande-t-elle la suppression de cette section ?

    Sinon, pourquoi serions-nous aujourd’hui en train de demander des réformes, comme la modification de la loi sur les successions, soumise à la Sharia islamique, ainsi que sur la question du mariage entre une Musulmane et un non Musulman ? La loi sur la succession présente dans la législation, ainsi que le mariage entre une femme de confession musulmane et un homme non Musulman, proviennent de la législation [soi-disant] "révélée" de Bourguiba. La relation entre l’Etat tunisien et la religion diffère de celle que l’on retrouve dans d’autres pays arabes et islamiques, parce que la distance entre la religion et l’Etat est plus large que dans n’importe quel autre pays islamique, comme l’Arabie Saoudite et l’Egypte. Mais nous essayons de combler ce fossé pour pouvoir parvenir à une égalité complète entre les citoyens. Il n’existe aucune modernité tant que subsistent des disparités entre les sexes.

    http://www.wluml.org/french/newsfulltxt.shtml?cmd%5B157%5D=x-157-556246

  • permalien Pierre :
    26 octobre 2007 @15h40   « »

    Les références sont en bas de l’article Guitl :
    Rapport hors série de la lettre mensuelle de la FIDH (juillet 2001). "Mission d’enquête sur le statut des citoyens arabes et israéliens. Des étrangers de l’intérieur : le statut de la minorité palestinienne d’Israël", par Claude Katz, secrétaire général de la FIDH et Olivier de Schutter, Secrétaire général de la Ligue des Droits de l’Homme (Belgique francophone).

    Les religions d’état sont monnaie courante, mais en Israël, est organisé comme un état religieux, la ligue des droits de l’homme s’intéresse aussi à d’autres états religieux, comme d’Iran, faites leur confiance.

    Par contre pour le rapport vous avez raison d’émettre un doute, car je n’avais pas fait attention qu’il datait de 2001 à lé poque de la très contreversée Conférence de Durban.

  • permalien saintyves :
    26 octobre 2007 @15h57   « »

    Pourquoi une telle impunité pour Israël ? C’est vrai il y a le rapport de force, et l’arme suprême des israéliens : le veto USA au Conseil de Sécurité de l’ONU

    Là tu me plais, je retrouve le vrai Sebastien, je dois comprendre que tu mets le doigt sur la vraie raison de l’impunité d’Israel, le veto USA au Conseil de Sécurité

    Maintenant continuons le raisonnement, tu es donc d’accord avec moi qu’il y a impunité, donc il y a bien entendu crime israeliens sur le peuple palestinien.

    Deux verités sur lequelles nous somme donc tombés d’accord, crimes et impunité des israeliens.

  • permalien saintyves :
    26 octobre 2007 @16h29   « »

    Mme Guitl

    Je n’ai pas trouvé d’articles concernant la purification (ou nettoyage) ethnique en ce qui concerne les palestiniens

    Vous n’avez pas besoin Mme de chercher des articles sur iternent, l’epuration ethnique du peuple palestinien, ou, habitant autchtone de la Palestine a toujours fait partie de la doctrine sioniste.

    Voir en ligne :

    Israel, épuration Ethnique ?
    - 750 000 réfugiés palestiniens en 1948 !

    Questionnaire :

    - Q ) Israel avait-elle l’intention, en 1948, de se débarrasser des palestiniens ?

    - R1 ) Non ! Les réfugiés palest. sont issus de la guerre israélo-arabe [ 20 ] [28,99%]

    - R2 ) Oui ! Mais Israel a juste profité de la guerre qui suivit ! [ 12 ] [17,39%]

    - R3 ) Oui ! Les Sionistes étudiaient le problème depuis longtemps !
    [ 37 ] [53,62%]

  • permalien saintyves :
    26 octobre 2007 @16h36   « »

    @ Mme Guitl

    Voir aussi

    REGARD D’UNIVERSITAIRE SUR LA STRATÉGIE ISRAÉLIENNE EN PALESTINE CETTE ANNÉE

    LE 28 décembre 2006, l’organisation des Droits de l’Homme israélienne B’Tselem a publié son rapport annuel sur les atrocités israéliennes dans les territoires occupés.

    - Les forces israéliennes ont tué l’année dernière 660 citoyens.
    - Le nombre de Palestiniens tués par Israël a triplé l’année dernière par rapport à l’année précédente (environ 200).

    Selon B’Tselem,

    - les Israéliens ont tué 140 enfants au cours de l’année dernière.
    - La plupart des tués l’ont été dans la Bande de Gaza, où
    - les forces israéliennes ont démoli près de 300 maisons et tué des familles entières. Cela signifie que

    depuis 2000,

    - les forces israéliennes ont tué près de 4.000 Palestiniens, dont
    - la moitié était des enfants, et
    - fait plus de 20.000 blessés.

    B’Tselem est une organisation conservatrice, et les chiffres pourraient être plus élevés.

    Poursuite du "transfert" des Palestiniens

    D’abord, il a défini un tiers de la Cisjordanie comme faisant partie du Grand Jérusalem,...

    ...les plans d’aménagements pour les nouvelles villes et quartiers ont été finalisés et les routes de contournement d’Apartheid et le système de routes à grande circulation ont été achevés.

    A l’intérieur de ces territoires, il y aura un nombre considérable de Palestiniens contre qui les autorités israéliennes continueront à appliquer une politique de transfert lent et rampant : sujet trop ennuyeux pour importuner les médias occidentaux et trop évasifs pour que les organisations des droits de l’Homme fassent un point d’ensemble sur le sujet.

    Le ghetto de Gaza

    La précédente stratégie à Gaza ... La communauté ghettoïsée continue à exprimer sa volonté de vivre en tirant des missiles primitifs sur Israël.

    Ghettoïser ... des communautés non désirées, ...considérées comme sous-humaines ou dangereuses, n’a jamais fonctionné dans l’histoire en tant que solution. Les Juifs le savent bien de leur propre histoire.

    En conclusion, et de façon primordiale, les opérations deviennent une stratégie : la manière dont Israël a l’intention de résoudre le problème de la Bande de Gaza. Un transfert rampant en Cisjordanie et une politique génocidaire mesurée dans la Bande de Gaza sont les deux stratégies qu’Israël utilise aujourd’hui.

    Le point faible de la « machine de mort »

    Pour Ilan Pappé, l’Occident et l’opinion publique sont les deux moyens à utiliser pour faire plier les colonialistes israéliens.

    Il n’y a toujours pas d’autres moyens d’arrêter Israël qu’avec le boycott, le désinvestissement et les sanctions.

  • permalien
    26 octobre 2007 @18h15   « »

    ...on pratique un amalgame entre la critique de l’action d’un gouvernement et l’hostilité ou la haine face à un peuple. Le tout, bien-sûr en proclamant le principe de la liberté de critiques dont [on] veut se conserver le monopole pour en fait l’exercer assez peu.

    Pascal Boniface

  • permalien guitl :
    26 octobre 2007 @18h18   « »

    un universitaire et alors ? j’en ai cent fois plus, d’un meilleur niveau qui disent le contraire. Universitaire, ce mot ne peut étonné et ravir que des gens de votre niveau ; nous juifs sommes habitués à "universitaires", "prix nobel" ; l’avis de pappé vaut ce qu’il vaut, autant que l’avis d’arafat, ou le votre, c’est à dire rien.

  • permalien guitl :
    26 octobre 2007 @18h22   « »

    au fait, nous allons couper l’électricité, à gaza ; ils n’auront qu’à pédaler pour avoir du courant, comme dans "soleil vert".

    ils n’ont ps le droit de bombarder Israël, d’exiger du courant électrique, et l’ouverture des frontières pour aller bosser en Israël.

    Ils dépendent complètement de nous, c’est absolument jouissif. Ou ils la boucle, ou nous les bouclons.

  • permalien
    26 octobre 2007 @18h42   « »

    Arnon Soffer reçoit des réponses violentes "des Gauchistes en Israël et des antisémites à l’étranger, qui ont sorti mes paroles de leur contexte."

    Les paroles en question :

    "Lorsque 2,5 millions de personnes vivront dans un Gaza isolé, ce sera une catastrophe humaine. Ces gens deviendront des animaux encore plus féroces, et ce avec l’aide d’un islam insensé. La tension à la frontière sera épouvantable. Cela va être une guerre terrible. Ainsi, si nous voulons rester en vie, nous allons devoir tuer et tuer et tuer. Toute la journée, tous les jours."

    PS (aux idiots) : C’est pas ISM qui a écrit l’article mais le Jerusalem Post.

  • permalien berthelot :
    26 octobre 2007 @18h49   « »

    Allez les brun-rouge-vert zncore une couche !

  • permalien Pierre :
    26 octobre 2007 @18h58   « »

    Pour ceux qui voudraient porter plainte pour crime contre l’humanité :

    Une plainte pour torture déposée en France contre Rumsfeld

    un dossier gros comme ça et qui se lit comme un polar.

  • permalien guitl :
    26 octobre 2007 @19h38   « »

    Tenez, saintyves, moi, j’ai mieux que Pappé - j’ai daniel levyne. (prononcez Levaïne, ça fait mieux).

    ce qu’il écrit est tellement intelligent, que le site sur lequel il publie met cet avertissement :http://perso.orange.fr/tzedek/Page12.htm

    Daniel Levyne est professeur de Mathématiques près de Rouen. Il est
    signataire du Manifeste d’ « Une Autre Voix Juive », membre de l’UJFP
    (Union des Juifs Français pour la Paix).et adhérent au collectif Palestine
    de Rouen. Il va de soit que son point de vue n’engage que sa personne
    et ni les auteurs ou les autres signataires du manifeste précité ni les
    autres membres de l’UJFP-

    est-ce que Pappé a droit à ce genre d’avertissement ? non ? alors c’est que c’est la casse au dessus.

  • permalien guitl :
    26 octobre 2007 @19h46   « »

    Pierre, je sais combien la pauvre existence de ces pauvres palestiniens vous importe, alors j’ai interrogé mon copain israélien ; à cause de vous, il n’a pas respecté le Saint Shabbat.

    Mais vous avez des réponses en direct....made in Israël.

    En ce qui concerne les bus separes hommes/femmes a Jerusalem il s’agit de quelques lignes sur l’ensemble des lignes Egged a Jerusalem, et meme a certaines heures seulement. Cela ne concerne en aucun cas la totalite voire meme la majorite des lignes d’autobus de la capitale.

    En ce qui concerne l’epuration ethnique des Palestiniens selon Ilan Pappe, apres la Naqba qui vit le depart plus ou moins force d’Arabes du territoire israelien, il resta sur ce meme territoire environ 180.000 Arabes. Ils sont, aujourd’hui, 60 ans apres, 1.300.000. Ou est l’epuration, ou le nettoyage ethnique ?

    La mention de la nationalite sur les cartes d’identite israeliennes a ete supprimee il y a une demi-douzaine d’annees. Il ne reste plus que la mention de la citoyennete.

    La population musulmane en France est estimee a 10 a 15% de la population totale. Il n’existe, a ce jour, aucune universite islamique en France, ni privee ni publique. La France serait elle un pays raciste car elle n’a pas etabli une telle universite ?
    Peut-on etudier dans une universite francaise dans une autre langue que le francais ?

    Vous retardez, Pierrot. Vous lisez trop les sites islamo-fascistes.
    Ah, mon copain (Georges) vous passe le bonjour, et espère que vous ferez un bon usage de son message. Au moins, vous pourrez rétablir la vérité, n’est-ce pas ? je compte sur vous ?

  • permalien Pierre :
    26 octobre 2007 @20h06   « »

    Je suis prêt a rétablir toutes les vérités que vous voudrez Guitl, pourvu qu’elles me concernent.

    Mon propos d’origine était de dire que bus et tramways qui étaient supposés mettre en communication des êtres humains, étaient détournés de leur fonction en Israël pour créer une situation d’apartheid au sein de la société israélienne et avec les palestiniens, si vous me prouvez le contraire je suis prêt à admettre que c’est vrai.

    Mon chaleureux bonjour a Georges. (pour vous les bougies étaient à 18h22 ce soir)

  • permalien K. :
    26 octobre 2007 @21h37   « »

    Georges d’I“srael”:lEn ce qui concerne l’epuration ethnique des Palestiniens selon Ilan Pappe, apres la Naqba qui vit le depart plus ou moins force d’Arabes du territoire israelien, il resta sur ce meme territoire environ 180.000 Arabes. Ils sont, aujourd’hui, 60 ans apres, 1.300.000. Ou est l’epuration, ou le nettoyage ethnique ?

    “60 ans apres, 1.300.000”. Mais combien auraient-ils été sans l’epuration ethnique des Palestiniens dont parle si justement Ilan Pappe ?

    Georges d’“Israel” : La mention de la nationalite sur les cartes d’identite israeliennes a ete supprimee il y a une demi-douzaine d’annees. Il ne reste plus que la mention de la citoyennete.

    Parce que quand on s’appelle Mohamad, on est incapable de reconnaitre la “nationalité” ? Et quand on est arabe, on est traité de la meme manière qu’un juif en Israel ?

    Israel qui, rappelons le, apprend au juif israélien, dès qu’il accède aux bancs de l’école, la haine et le mépris de l’arabe.

    Il faudra chercher une Hasbara plus convaincante.

  • permalien Daniel :
    26 octobre 2007 @21h46   « »

    Au copain Georges, qui transgresse le saint shabbat.

    La population musulmane en France est estimee a 10 a 15% de la population totale. Il n’existe, a ce jour, aucune universite islamique en France, ni privee ni publique. La France serait elle un pays raciste car elle n’a pas etabli une telle universite ? Peut-on etudier dans une universite francaise dans une autre langue que le francais ?

    La population arabe de France est estimée à 10 %. La population arabe de France est une population immigrée. Elle est instruite dans la langue du pays d’accueil.

    La population arabe d’Israël est estimée à 20 %. Ce n’est pas une population immigrée. La population immigrée d’Israël est essentiellement juive. La population immigrée impose à la population autochtone la maîtrise de l’hébreu moderne, une langue de domination venue d’ailleurs, et lui refuse un enseignement universitaire en arabe, la langue indigène.

    La colonisation, parmi tant d’autres faits, c’est ça aussi.

  • permalien K. :
  • permalien guitl :
    26 octobre 2007 @22h51   « »

    moi aussi j’ai des liens anti-hasbara (ça veut dire quoi ? il n’ya pas de traduction française, je suis censée apprendre l’arabe ? ben vous pouvez attendre....)

    Etant donné la richesse de la littérature arabe ces 700 dernières années, mieux vaut s’en passer. Inutile.

    EXTRAITS VIDEO SOUS-TITRES EN FRANCAIS

    Oct 26 SD# 1751 - Ben Laden appelle tous les groupes de djihad à s’unir sous une même bannière afin que "les soldats de l’hérésie continuent de boire de la coupe amère de la mort" et les avise de ne pas obéir aveuglément à des individus, des organisations ou des héros.

    Oct 26 SD# 1750 - Un chercheur palestinien : la création de mosquées géantes en Europe est une provocation qui cause du tort aux musulmans

    Oct 25 SD# 1749 - Le cheikh Al-Ustadh Yasser, commandant du djihad en Afghanistan, dans une nouvelle vidéo sur Al-Sahab : "[Imaginez] ce qui arriverait si vous suiviez tous la voie du djihad et vous éleviez contre l’Occident comme un seul homme."

    Oct 25 SD# 1748 - Le président iranien Ahmadinejad réitère sa proposition d’ "Etat sioniste" au Canada ou en Alaska et suggère la mise en place d’un comité de "chercheurs de vérité" pour se pencher sur l’Holocauste et le 11 septembre

    Oct 25 SD# 1747 - Dans une lettre au secrétaire général de l’ONU, le Premier ministre libanais accuse la Syrie de se trouver derrière le Fath Al-Islam

    Oct 25 SD# 1746 - Le président irakien Talabani critique le président syrien Assad pour son soutien à l’action militaire turque au Kurdistan

    Oct 23 SD# 1745 - Changement de tactique des sites islamistes : l’exemple du forum Al-Ekhlaas

    Oct 23 SD# 1744 - Un livre de commentaires coraniques pour enfants publié en Egypte appelle à combattre les chrétiens et les juifs

    Oct 19 IA# 398 - Caricatures anti-terroristes dans la presse arabe

    Oct 19 IA# 400 - Critiques du discours religieux dans la presse saoudienne

    Oct 19 SD# 1743 - Dans une émission pour enfants sur Al-Jazeera : débat sur le châtiment corporel dans les écoles coraniques

    Oct 17 IA# 397 - Caricatures de la presse arabe sur le statut des femmes dans le monde arabe

    cliquez sur ce lien, http://memri.org/french/

    et sur la page d’accueil, re-cliquez.

    Bagarres inter-palestiniennes, 350 morts depuis le début de l’année. Je sais, c’est de la faute des juifs. Et en Irak, combien de morts ?

    avec vous, la seule paix possible est la paix des cimetières.

  • permalien K. :
    27 octobre 2007 @00h16   « »

    Hasbara : “mot hébreu signifiant « explication ».”

    Véritables sens de Hasbara (liste non exhaustive) :

    - Comment faire aux autres ce que l’on n’aimerait pas que l’on nous fasse sans paraître le faire et même en paraissant leur faire du bien.

    - « "HASBARA" programme de pollution du net. Posté le 14.08.2006 par iisraelsionisme »

    - Hasbara, programme de pollution des esprits

  • permalien Jeff :
    27 octobre 2007 @00h30   « »

    Naplouse, ville dans l’ombre

    Comment sortir de ce marasme, lorsque la peur vous empêche de dormir, de sortir de la ville, d’étudier ? Lorsque l’on sait que l’on ne trouvera pas de travail ? A quel avenir est t-on voué lorsqu’on a 11 ans, 18 ans, et qu’on a grandi dans la crainte et l’absurde ?

    Raisonnement de type n° 3 selon le post de 26 octobre 11:51 : "C’est vrai parce que c’est l’évidence même et c’est inutile à démontrer." En me référant à cela, mon propos n’est pas ironique, au cas où certains (inconscients, égoïstes, sadiques, ou incapables d’empathie vis-à-vis de n’importe quelle situation), y verraient une dénonciation.

    Voilà des questions tirées indéniablement du vécu, de la souffrance vécue au quotidien, et non pas de quelques phantasmes provenant d’une situation bien confortable, franco-citadine, soulevant quelques angoisses existentielles seulement quant à la recette du couscous et autres spécialités orientales (merci aux Libanais pour celle du taboulé, n’est-ce pas Guitl ?).

  • permalien saintyves :
    27 octobre 2007 @03h04   « »

    Bonsoir

    Mme Guitl a ecrit :

    Des Rabbins Extrémistes Justifient et Appellent au Génocide des
    Palestiniens de Gaza

    Des sommités rabbiniques israéliennes préconisent le génocide

    ... j’ai lu dans un article sur le
    site du Jérusalem Post que l’ancien Grand Rabbin Sépharade Mordechai
    Eliyahu – l’un des plus anciens théocrates de l’état juif « a décrété qu’il n’y avait absolument aucune interdiction morale contre le massacre
    indiscriminé de civils lors d’une offensive massive militaire potentielle
    à Gaza ayant pour but d’arrêter les lancements de roquettes »
    « Eliyahu
    préconise d’envoyer un tapis de bombes sur Gaza »,

    Le fils d’Eliyahu, ... : « S’ils n’arrêtent pas
    après que nous en ayons tué 100, alors nous devons en tuer un millier. »
    Il a ajouté : « et s’ils n’arrêtent pas, nous devons en tuer 100 000, même
    un million. Ce qu’il faut pour qu’ils arrêtent. »

    Ce type de haine génocidaire des palestiniens n’est pas inhabituel en
    Israël. Ce qui n’était pas habituel c’est que cela fut dit de manière
    aussi éhontée et aussi ouvertement. Bien sûr, nous savons ce qui
    arriverait si un musulman ou un personnage religieux palestinien faisait
    une telle déclaration. Nous connaissons le tollé international qu’il y a
    eu quand le président Ahmadinejad a soi disant fait des déclarations
    appelant à l’élimination d’Israël (Lire notre article sur le Mythe du
    Siècle :
    « Rayer Israël de la Carte » Est-ce que tous ces responsables
    européens, qui se sont empressés de condamner Ahmedinejad, adopteront une
    position aussi ferme publiquement contre l’ancien Grand Rabbin ? Est-ce
    qu’ils demanderont qu’Olmert répudie publiquement la lettre qu’il a reçu ?

    Un musulman faisant de telles déclarations sur les juifs serait
    certainement interdit de voyage aux Etats-Unis et pourrait finir à
    Guantanamo pour moins que cela.

    Aujourd’hui, une nouvelle incursion à Gazza, l’armée israelienne a ouvert le feu, usant de son arsenal soffistiqué face à une population civile, sous occupation militaire, bilan 6 morts et une vingtaine de bléssés dont des femmes et des enfants.

    C’est cela la realité du sionisme, l’orrogance, le cynisme (comme celui de Mme Guitl), la haine, l’intolerance, la repression, les massacres, bref tous les ingredients autrefois propres au fascisme et au nazisme

  • permalien saintyves :
    27 octobre 2007 @03h10   « »

    Dans mon post du , 27 octobre 03:04, par saintyves, une phrase faisant allusion à une citation de Mme Guitl est restée dans le debut du texte, mes exuses Mme.

  • permalien Pierre :
    27 octobre 2007 @07h51   « »

    Le quai d’Orsay avant la rupture :

    Philippe Douste-Blazy se livre à un délicat exercice d’équilibrisme : « La participation à ce projet d’entreprises privées ne saurait en aucune manière être interprétée comme le signe d’une inflexion de la position bien connue de la France sur Jérusalem. » Et de rappeler l’attachement de Paris au statut international prévu pour la ville dans le plan de partage de 1947. « La France et l’Union européenne ont une position claire et constante sur le caractère illégal des activités de colonisation dans les territoires occupés par Israël en 1967 et sur le fait que le tracé de la barrière de sécurité que construit Israël est contraire à la légalité internationale. » (Un tramway français nommé schizophrénie)

    Le quai d’Orsay après la rupture :

    ...

  • permalien
    27 octobre 2007 @08h51   « »
  • permalien Pierre :
    27 octobre 2007 @10h20   « »

    Pour le quai d’Orsay après la rupture, Veolia est le fer de lance du génie français partout dans le monde... sauf en Israël.

  • permalien
    27 octobre 2007 @14h24   « »

    Ah, la Grâce du Saint-Verbe !

    Pour qu’une chose qui existe n’existe pas, il suffit que les “puissants” n’en disent rien. (Illustré par les derniers liens de Pierre)

    Et pour qu’une chose qui n’existe pas existe il suffit que les “puissants” disent qu’elle existe (illustré par Chomsky)

  • permalien de la part de Georges :
    27 octobre 2007 @16h17   « »

    Des Rabbins Extrémistes Justifient et Appellent au Génocide des Palestiniens de Gaza
    Des sommités rabbiniques israéliennes préconisent le génocide
    ... j’ai lu dans un article sur le site du Jérusalem Post que l’ancien Grand Rabbin Sépharade Mordechai Eliyahu – l’un des plus anciens théocrates de l’état juif [i]« a décrété qu’il n’y avait absolument aucune interdiction morale contre le massacre indiscriminé de civils lors d’une offensive massive militaire potentielle à Gaza ayant pour but d’arrêter les lancements de roquettes » « Eliyahu préconise d’envoyer un tapis de bombes sur Gaza »,
    Le fils d’Eliyahu, ... : « S’ils n’arrêtent pas après que nous en ayons tué 100, alors nous devons en tuer un millier. » Il a ajouté : « et s’ils n’arrêtent pas, nous devons en tuer 100 000, même un million. Ce qu’il faut pour qu’ils arrêtent. »
    Ce type de haine génocidaire des palestiniens n’est pas inhabituel en Israël. Ce qui n’était pas habituel c’est que cela fut dit de manière aussi éhontée et aussi ouvertement. Bien sûr, nous savons ce qui arriverait si un musulman ou un personnage religieux palestinien faisait une telle déclaration. Nous connaissons le tollé international qu’il y a eu quand le président Ahmadinejad a soi disant fait des déclarations appelant à l’élimination d’Israël (Lire notre article sur le Mythe du Siècle : « Rayer Israël de la Carte » Est-ce que tous ces responsables européens, qui se sont empressés de condamner Ahmedinejad, adopteront une position aussi ferme publiquement contre l’ancien Grand Rabbin ? Est-ce qu’ils demanderont qu’Olmert répudie publiquement la lettre qu’il a reçu ?
    Un musulman faisant de telles déclarations sur les juifs serait certainement interdit de voyage aux Etats-Unis et pourrait finir à Guantanamo pour moins que cela.

    L’ancien grand-rabbin et son fils parlent comme des personnes privees, non elues, et n’ayant aucune fonction politique. Leurs propos sont condamnables et ont ete condamnees par l’ensemble de l’opinion publique israelienne, par les medias israeliens et par le gouvernement. Une plainte a meme ete deposee et est instruite actuellement.

  • permalien toujours de la part de Georges :
    27 octobre 2007 @16h19   « »

    Aujourd’hui, une nouvelle incursion à Gazza, l’armée israelienne a ouvert le feu, usant de son arsenal soffistiqué face à une population civile, sous occupation militaire, bilan 6 morts et une vingtaine de bléssés dont des femmes et des enfants.

    Faux ! Tsahal n’a pas fait d’incursion. A Khan Younes, un "accident de travail" a provoque une explosion a l’interieur d’une maison ou une femme et son enfant ont ete tues. Il ne faut quand meme pas mettre tout sur le compte de l’armee israelienne. Beaucoup de pertes palestiniennes sont dues a des conflits internes ou meme a ce genre d’accidents ou des personnes plus ou moins qualifiees manipulent sans beaucoup de precautions des explosifs souvent artisanalement fabriques.

    C’est cela la realité du sionisme, l’orrogance, le cynisme (comme celui de Mme Guitl), la haine, l’intolerance, la repression, les massacres, bref tous les ingredients autrefois propres au fascisme et au nazisme

    Encore une fois l’amalgame si prisee par l’ultragauche et qui consiste a faire de la victime le bourreau. L’ignorance crasse doublee d’une malhonnetete intellectuelle produisent ce genre de propos. Cela va meme plus loin puisque sur le site "Bellaciao" on a meme ose designer les sans-papiers residant en France comme les "nouveaux Juifs" poursuivis durant la Seconde Guerre Mondiale. Bientot, l’ultragauche et ses financiers arabes parleront de camps d’exterminations et de Sondergruppen

  • permalien Guitl :
    27 octobre 2007 @20h07   « »

    Amnesty : terrifiants témoignages

    http://www.amnesty.org

    Un rapport effrayant d’Amnesty vient de paraître. Mais les médias français font montre d’une grande discrétion concernant des actes gravissimes qui se produisent au Moyen-Orient.

    L’une des hypothèses serait que, tout à leur désir de ne point jeter d’huile sur le feu, preuve de leur immense sens des responsabilités, ces médias ont préféré taire ces agissements.

    Attitude nouvelle, surprenante et dont il conviendrait de se féliciter si elle consistait à s’en tenir aux faits avérés.

    Mais les faits, justement sont escamotés. Serait-ce que les médias français ne savent s’en tenir qu’aux commentaires ?

    Car enfin, les rapports d’Amnesty International ont, habituellement, droit aux Unes, et lorsque les éléments de ce rapport* ne sont pas portés à la connaissance du public, il faut bien se demander pourquoi :

    Extraits : (Les troupes) ont alors fait preuve d’un mépris manifeste pour la sécurité des civils en opérant des attaques aveugles et des fusillades inconsidérées dans des quartiers d’habitation. Les civils se sont retrouvés pour ainsi dire pris au piège dans leurs propres maisons, des dizaines d’entre eux, non armés et non impliqués dans les affrontements – y compris des enfants –, se trouvant dans la ligne de mire.

    L’autre hypothèse, moins glorieuse pour nos organes de presse français, est que, pour une fois, l’armée israélienne n’est pas en cause. Et c’est rageant pour toute bonne conscience occidentale éclairée par l’antijuivisme qui prévaut dans nos salles de rédaction.

    Le rapport parle de 350 palestiniens tués, pour la plupart des civils, c’est-à-dire dix fois plus que ceux causés par l’armée israélienne en 4 ans. Il parle également de tortures, d’actes de barbarie, de détentions arbitraires.

    Ces actes ont été perpétrés par le Hamas et le Fatah sur des Palestiniens dont la plupart, depuis le départ des Israéliens il y a deux ans, ne demandent désormais que l’arrêt de ces folies et la reprise d’un processus de paix, une vraie reprise, de vraies négociations et une vraie paix.

    la suite sur le site http://www.primo-europe.org/index.php

  • permalien Shlomo :
    27 octobre 2007 @20h21   « »

    Grande découverte archéologique :

    le "chamelier" n’a jamais été au Mont du Temple, son cheval n’a jamais brouté l’herbe au pied du Kotel, et ne s’est jamais envolé au ciel.

    D’ailleurs, les spationautes ont fouillé le ciel nuage après nuage sans rien découvrir.

    A part bien entendu Jésus, Moïse, David Hamelekh et son fils Salomon et le Roi Josias et tous les juifs mis en dhimmitude.

    Ils n’ont pas fouillé l’enfer, peut être le "Chamelier" s’y trouve-t-il. En compagnie d’Arafat, bien entendu.

  • permalien Kassad :
    27 octobre 2007 @22h02   « »

    @ guitl. Un boudhiste se poserai la question si vous êtes un nazi réincarné, vos propos suintent la haine et l’ignorance de l’autre, de l’arabe, du palestinien et par la même occasion de l’humanité toute entière... Goebbels ne vous renierait certainement pas. N’avez-vous donc tiré aucun enseignement de l’idéologie\barabarie nazie ? De cette impréssion de supérioté sur les autres "races" et de ce que cela peut engendrer ? Connaître l’histoire c’est très bien, mais la comprendre et en tirer des leçons c’est encore mieux. Cela évite les tragiques répétitions, comme ce vieux disque de propagande rayé et poussiéreux que vous repassez sans cesse sur ce blog.

  • permalien guitl :
    27 octobre 2007 @22h21   « »

    Kassad l’article concernant Amnesty est véridique, d’ailleurs vous n’avez qu’à lire les liens que j’ai cités.

    Pour vous et vos semblables, bien entendu, Amnesty n’a raison que s’il donne tort à Israël.

    Vous avez une grande idée du racisme, à ce que je constate. Vous pourriez développer sur ce sujet ?

  • permalien
    27 octobre 2007 @22h25   « »

    haine et l’ignorance de l’autre, de l’arabe, du palestinien et par la même occasion de l’humanité toute entière...

    vous vous imaginez representer l’humanite toute entiere ? Pauvre Humanite qui aurait des qualites si peu humaine.....sauf à l’egard d’elle meme.

  • permalien Ana :
    27 octobre 2007 @22h36   « »

    « Le rapport [d’Amnesty International] parle de 350 palestiniens tués, pour la plupart des civils, c’est-à-dire dix fois plus que ceux causés par l’armée israélienne en 4 ans. » - (Terrifiants témoignages, Pierre Lefebvre, Primo Europe), via Guitl

    Le rapport d’Amnesty parle bien de 350 tués, pour la plupart des civils. Le rapport ne contient pas le « c’est-à-dire », qui lui, surgit tout droit du clavier crétin et roublard de Pierre Lefebvre.

    On pouvait lire récemment, à l’aube de l’année 5767 : « Cela aura été une année calme, relativement. Seulement 457 Palestiniens tués [par l’armée israélienne] et dix Israéliens - selon l’organisation B’Tselem - y compris ceux qui ont été tués par des roquettes Qassam. Moins de tués que la plupart des années précédentes, mais cela aura été une année terrible : 92 enfants palestiniens tués. Un cinquième des Palestiniens tués sont des enfants et des adolescents - une proportion dont il n’y avait quasiment pas eu d’exemple. » (Gideon Lévy, Haaretz)

    « C’est très rassurant, un journaliste curieux ! », conclut Pierre Lefebvre, sans rire.

  • permalien
    27 octobre 2007 @23h00   « »

    http://web.amnesty.org/pages/refugees-161007-feature-eng

    accès nul à l’éducation, racisme à l’embauche, etc...etc....
    Je me demande quels sont les plus racistes : les "frères" libanais, ou l’ennemi israélien ?

  • permalien guitl :
    27 octobre 2007 @23h05   « »
    Les souffrances des réfugiés palestiniens au Liban

    voila l’article en français ; pourquoi se casser la tête à traduire ce qui a déjà été fait ? vous verrez, c’est passionnant.

    Dans son nouveau rapport, L’exil et la souffrance. Les réfugiés palestiniens au Liban, Amnesty International examine les nombreuses restrictions qui continuent d’affecter les centaines de milliers de réfugiés palestiniens.

    Plus de la moitié des 300 000 réfugiés palestiniens qui résident au Liban vivent dans 12 camps de réfugiés palestiniens officiels. La superficie des terrains alloués à ces camps n’a pratiquement pas augmenté depuis 1948, malgré une croissance démographique importante. Certaines familles s’entassent à 10 dans une seule pièce.

    Les réfugiés palestiniens sont toujours privés du droit à un logement convenable, en raison d’un niveau d’habitabilité inacceptable et de restrictions à la propriété des biens.

    Dans les camps du sud du Liban, des restrictions déraisonnables réduisent leur droit de réparer ou d’améliorer leur habitation. Des réfugiés ont fait l’objet d’actes d’intimidation, d’amendes, de placement en détention, simplement parce qu’ils avaient voulu construire un mur de briques pour protéger leur maison des éléments.

    Les Palestiniens continuent d’être victimes de discrimination et de marginalisation sur le marché du travail, ce qui se traduit par un taux de chômage élevé, de bas salaires et de mauvaises conditions de travail.

    Les autorités libanaises ont récemment ouvert aux Palestiniens 50 des 70 activités professionnelles qui leur étaient interdites, mais les réfugiés rencontrent toujours des obstacles lorsqu’ils tentent d’obtenir un emploi dans ces branches.

    L’absence de perspectives en matière d’emploi entraîne un taux d’abandon scolaire élevé chez les jeunes Palestiniens, qui n’ont de plus qu’un accès limité à l’enseignement secondaire public. La pauvreté qui en résulte est exacerbée par les restrictions à l’accès aux services sociaux.

    Le gouvernement libanais doit prendre des mesures concrètes pour mettre un terme à toutes les formes de discrimination à l’égard des réfugiés palestiniens et pour que leurs droits fondamentaux au Liban soient respectés et protégés.

    La communauté internationale doit elle aussi s’efforcer de trouver une solution durable, qui respecte et protège les droits humains des réfugiés, y compris leur droit au retour. Elle pourrait par exemple fournir au Liban l’assistance financière et technique nécessaire pour que ce pays puisse accorder le degré de protection le plus élevé à sa population de réfugiés palestiniens.

    Pour en savoir plus :
    Liban. Il faut mettre fin à la discrimination exercée contre les réfugiés palestiniens (communiqué de presse, 17 octobre 2007)
    L’exil et la souffrance : Les réfugiés palestiniens au Liban (rapport, 17 octobre 2007)strong>quote>

  • permalien G. pour G. :
    27 octobre 2007 @23h28   « »

    une réponse à cette chère Ana

    quel âge ont "vos" enfants palestiniens ? le même que les enfants qui brûlent les véhicules dans les quartiers difficiles en France ? ce ne sont plus des enfants. Par contre, l’école maternelle sur laquelle s’est abattu un kassem en pleine cours de récréation était fréquentée par des enfants.

    Un seul exemple. Avant-hier, trois terroristes ont ete surpris par Tsahal entrain d’organiser le lancement de roquettes kassams. Ils avaient amene avec eux ces engins sur une carriole tiree par un ane. Deux des terroristes furent abattus, le troisieme fait prisonnier. Il s’agit d’un "enfant" de 15 ans.

    D’apres les statistiques de l’AFP reprises par B’Tselem et Amnesty, toute personne de moins de 18 ans est consideree comme un enfant.
    Le phenomene des enfants-soldats est il si inconnu que cela ? Il existe dans pratiquement tous les continents de cette planete, a Gaza et en Cisjordanie aussi.

    La tres grande majorite des "civils" tues par Tsahal sont des "activistes" palestiniens selon la terminologie de la presse francaise. D’ailleurs, la tres grande majorite de ces activistes ne se promenent pas en uniforme. Ils sont donc civils. Le tour de passe-passe est ainsi facile a executer. Toute personne ne portant pas d’uniforme est par definition un civil, meme si il se trimbale une Kalachnikov. un RPG ou un kassam.

    Cela ne veut pas dire qu’il n’y ait pas des bavures, ou des degats collateraux, mais ils sont malheureusement l’exception qui confirme la regle.

    Le conflit arme qui oppose les Palestiniens aux Israeliens est appele dans le jargon militaire actuel "conflit de faible intensite". Il inclue toutes les armes possibles, manipulees par toutes les personnes, qu’elles soient militaires ou civils, hommes, femmes ou enfants.

  • permalien Ana :
    27 octobre 2007 @23h46   « »

    « Il faut mettre fin à la discrimination exercée contre les réfugiés palestiniens. » - Amnesty

    Il ne faut mettre fin à la discrimination exercée contre les réfugiés palestiniens, il faut mettre fin à la situation de réfugiés des réfugiés palestiniens, en leur permettant de revenir sur les terres dont ils ont été expulsés.

    Dommage que les réfugiés palestiniens du Liban n’aient pas profité de la place et des foyers abandonnés par les Israéliens qui ont fui le nord d’Israël pendant la guerre du Liban de l’été 2006. Un prêté pour un rendu, en somme.

  • permalien Ana :
    28 octobre 2007 @00h17   « »

    « Cela ne veut pas dire qu’il n’y ait pas des bavures, ou des degats collateraux, mais ils sont malheureusement l’exception qui confirme la regle. » - Georges, paraît-il.

    On remarquera que quand les victimes civiles sont palestiniennes, elles prennent le nom de « bavures » ou de « dégats collatéraux ».

    On remarquera que quand les victimes civiles sont israéliennes, elles gardent le nom de victimes civiles.

    C’était ma rubrique : « Comment, dans le langage comme dans les faits, les Palestiniens sont des choses, et les Israéliens, plus particulièrement s’ils sont juifs, sont des gens ».

  • permalien saintyves :
    28 octobre 2007 @02h01   « »

    Les sionistes sont les maitres incontestés en matiere de propagande et d’amalgammes

    Encore une fois l’amalgame si prisee par l’ultragauche et qui consiste a faire de la victime (Israel) le bourreau (le Peuple Palestinien).

    Les exploits de "la victimes" :

    Second Intifada : 4950 Palestiniens tués dont 945 enfants

    - 4950 Palestiniens tués dont 945 enfants
    - 550 civils ont été kidnappés chez eux et sur des postes de contrôle de l’armée.
    - 350 dunums de terres agricoles ont été rasés au bulldozer.

    - en septembre, Israël a déclaré la Bande de Gaza "entité ennemie", échappant ainsi aux responsabilités juridiques et humanitaires qui lui sont imposées par le droit international et la 4e Convention de Genève.

    - l’armée israélienne a transformé la région en une position de l’armée et a empêché les Musulmans d’y accéder pendant le mois du Ramadan.

    - Il ajoute que les autorités israéliennes ont ouvert une synagogue sous la mosquée Al Aqsa. Il note également la fermeture de la Mosquée Ibrahimi dans la ville d’Hébron, en Cisjordanie, empêchant les Palestiniens de prier.

    - Des colons extrémistes (ils le sont tous) israéliens à Hébron et dans ses environs ont continué leurs attaques contre les Palestiniens, leurs biens et leurs terres, sous la protection de l’armée.

    - 674 personnes dont 300 femmes ont été tuées dans des assassinats ciblés.
    - 56 autres personnes ont été tuées sur les checkpoints.
    - 40.000 autres personnes ont été blessées.
    - 60000 Palestiniens elevées dont 11000 personnes sont toujours détenues dans des conditions très dures dans les prisons israéliennes.
    Les Gauntanamo’s made in Israel

    - De nombreux prisonniers, comme Amenah Muna, sont détenus en isolement pendant de longues périodes.
    - 7512 maisons ont été complètement détruites
    - 420 kilomètres de mur (de l’apartheid) sur un total de 770 km dans les territoires palestiniens et ont confisqué d’autres terres

    - Sans oublier le tracet du Tramway de Jérusalem
    - 1300 morts au Liban dont un tier d’enfants
    - Infrastructure destruite
    - 1000 000 de clusters sement toujours la mort au Liban

    Quel triste Bilan, que celui que le pauvre "bourreau" a subit.

    La cause israelienne est indeffendable, cependant elle pourrait l’etre, si et seulement si, Israel decide de mettre fin à l’occupation, et la colonisation non-stop des territoires palestiniens, et contribue dans le cadre de l’ONU à la création d’un etat Palestinien viable et souverain.

  • permalien saintyves :
    28 octobre 2007 @02h12   « »

    Bonsoir

    Madame se regarde dans la glace et chansonne :

    je suis la plus belle

    je suis la plus intelligente

    je suis la plus brave

    je suis la plus forte

    je suis la plus fine

    je suis la plus honnête

    je suis la plus saine

    je suis mon idole

    vive moi

    je les ecrase tous

    Ensuite elle s’effondre en sanglots !

    Dure, dure, la vie des sionistes, leur conscience (si toutes fois il leur en reste un brin) ne suporte plus le nombre de victimes, palestiniennes et libanaises massacrés, rien que depuis 2000, date de la deuxieme intifada.

  • permalien saintyves :
    28 octobre 2007 @02h28   « »

    Faux ! Tsahal n’a pas fait d’incursion. A Khan Younes, un "accident de travail" a provoque une explosion a l’interieur d’une maison ou une femme et son enfant ont ete tues. Il ne faut quand meme pas mettre tout sur le compte de l’armee israelienne. Beaucoup de pertes palestiniennes sont dues a des conflits internes ou meme a ce genre d’accidents ou des personnes plus ou moins qualifiees manipulent sans beaucoup de precautions des explosifs souvent artisanalement fabriques.

    Vrai !

    Palestine le 25 Octobre 2007

    Ce rapport a été préparé par Louisa White et Ghassan Bannoura.

    Six Palestiniens ont été tués au cours des dernières 24 heures en raison d’attaques de l’armée israélienne contre la Bande de Gaza et en Cisjordanie, la résistance non-violente se poursuit.

  • permalien saintyves :
    28 octobre 2007 @02h35   « »

    Lettre de l’Observateur Permanent pour la Palestine aux Nations Unies au Secrétaire Général et au Président du Conseil de Sécurité
    Par Riyad Mansour

    La présente lettre fait suite aux 298 lettres que nous vous avons adressées concernant la crise dans le Territoire palestinien occupé, dont Jérusalem Est, depuis le 28 septembre 2000.

    A/ES-10/403–S/2007/628

    Assemblée Générale

    10ème session spéciale d’urgence

    Actions israéliennes illégales à Jérusalem Est occupée et dans le reste du Territoire palestinien occupé

    Conseil de Sécurité

    62ème année

    Point 5 de l’ordre du jour

    23 octobre 2007

    ... Plus de 11.000 civils palestiniens, dont plus de 400 enfants et plus de 100 femmes, sont détenus dans les prisons et centres de détention d’Israël, la puissance occupante. La majorité des Palestiniens illégalement emprisonnés ou détenus arbitrairement par Israël sont soumis à des conditions de vie extrêmement dures et des mauvais traitements physiques et mentaux constants, y compris des interrogatoires coercitifs et des humiliations, et beaucoup d’entre eux à la torture. Le traitement inhumain des prisonniers palestiniens entre les mains de la puissante occupante a été la cause de souffrances et de traumatismes importants et a conduit à la mort d’au moins 190 prisonniers palestiniens au cours des nombreuses années de cette occupation étrangère interminable et implacable de la terre et du peuple palestiniens.

  • permalien Pierre :
    28 octobre 2007 @05h34   « »

    Une réponse à G. pour G.

    quel âge ont "vos" enfants palestiniens ? le même que les enfants qui brûlent les véhicules dans les quartiers difficiles en France ? ce ne sont plus des enfants. Par contre, l’école maternelle sur laquelle s’est abattu un kassem en pleine cours de récréation était fréquentée par des enfants.

    Je crois que vous battez tous les records de l’ignominie sur ce blog et que votre intervention est un condensé de tous ce "qui ne devait plus jamais être", votre seule excuse c’est d’être un être humain.

    Comment pouvez-vous survivre à une phrase qui condense autant de haine et de bêtise ? Le grand miracle de la vie ? Vous avez raison d’en profiter, c’est maintenant qu’il faut vomir.

    et restez prudent !

  • permalien Pierre :
    28 octobre 2007 @06h02   « »

    et Guilt qui tel un tisserand passe et repasse le fuseau de son ennui existentiel sur cette toile anonyme, nous divertie de ses sinistres pitreries !

    restez prudente !

  • permalien Pierre :
    28 octobre 2007 @10h03   « »

    Qui parle de paix ? C’est une blague !

    Un retrait israélien de Jérusalem-Est n’apporterait pas la paix

    Selon un avant-projet portant sur une éventuelle division de Jérusalem préparé par l’Institut de Jérusalem pour les études israéliennes, "un retrait israélien des quartiers arabes de Jérusalem-Est, dans le cadre de l’accord de paix avec les Palestiniens, sans toutefois un autre accord sur la Vieille Ville et le Mont du Temple, n’arrivera pas à résoudre le désaccord entre Israël et la Palestine sur Jérusalem".

    (...)

    Selon des sondages sur l’opinion publique israélienne, une majorité des juifs israéliens s’opposent à la division de Jérusalem alors que les avis chez les habitants arabes restent très partagés à ce sujet.

    Selon moi l’utopie sioniste d’un état juif brûle ses dernières cartouches, avant l’après-projet qu’est la réalité.

  • permalien guitl :
    28 octobre 2007 @10h22   « »

    et c’est vous, Pierre, qui allez virer les sionistes de l’endroit où ils résident ? Et vous allez AUSSI obliger les arabes à rendre les biens (argent et immeubles) volés aux juifs, qui le plus souvent, avaient une présence antérieure à l’islam dans les régions d’où ils ont été expulsés ? Expulsé un juif c’est légal ?

    surtout que je vous signale qu’ils n’étaient pas sionistes la plupart du temps (maintenant ils le sont) ; remarquez, un mal peut apporter un bien. Israël est une nation qui s’enrichit, le monde arabe s’appauvrit.

0 | 100 | 200

Ajouter un commentaire