En kiosques : octobre 2016
Abonnement Faire un don

Première visite

Vous êtes abonné(e) mais vous n’avez pas encore de compte en ligne ?

Vous n'êtes pas abonné(e) ?

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le site.
Une question, un problème ? Consultez la notice.
Accéder au menu

Les maïs OGM fabriquent une toxine qui pollue les cours d’eau

Une étude américaine publiée le 9 octobre 2007 dans les « Proceedings of the National Academy of Sciences », révèle que les déchets de maïs transgéniques libèrent leur toxine dans les cours d’eau bordant les cultures et affectent les insectes du milieu environnant.

par Marc Laimé, 8 novembre 2007

Le maïs Bt génétiquement modifié a en effet la capacité de fabriquer une toxine pour se protéger de la pyrale, son ravageur naturel.

Or l’étude effectuée sur 12 sites de l’Etat de l’Indiana établit que les déchets de cultures abandonnés libèrent cette toxine, qui contamine alors le milieu naturel.

La Grande Phrygane, une espèce aquatique voisine de la pyrale, mais non ravageuse, se trouve dès lors exposée à cette toxine qui affecte sa croissance et peut s’avérer létale à forte dose. 


En 1996 l’agence américaine de protection de l’environnement (EPA) avait pourtant estimé, en étudiant l’impact du maïs OGM sur des daphnies, qu’il n’y avait aucun risque toxicologique lié à la culture du maïs Bt…

Cette étude remet donc en question l’évaluation des risques de l’utilisation des OGM sur le milieu aquatique et la faune.

« Nous devons nous rendre compte qu’il pourrait y avoir des impacts inattendus de l’utilisation des récoltes transgéniques, a déclaré Todd Royer, l’un des auteurs de l’étude au magazine Environmental science & Technology.

Comme nous développons de nouvelles récoltes transgéniques, je voudrais que les procédures de tests utilisent des organismes plus appropriés, en particulier pour l’environnement aquatique, ajoute-t-il. »

Lire aussi :

Eau, sécheresse et OGM : dissémination massive d’OGM en France l’été prochain

Les eaux glacées du calcul égoïste, jeudi 8 mars 2007.

L’UE en plein malaise sur les autorisations d’OGM

AFP, mardi 30 octobre 2007.

Il cultive du maïs OGM et ne s’en cache plus

Ouest-France, vendredi 2 novembre 2007.

Marc Laimé

Partager cet article /

sur Zinc
© Le Monde diplomatique - 2016