Le Monde diplomatique
Accueil du site > Défense en ligne > « Air Sarko One »

« Air Sarko One »

lundi 9 novembre 2009, par Philippe Leymarie

Ce sera un petit Elysée volant : l’Air Force One français comprendra un poste de transmissions dernier cri, des installations médicales, une salle de réunion, un bureau, une chambre à coucher avec salle de bains, un système de leurres antimissiles, etc. L’avion présidentiel ne sera cependant pas disponible avant la fin de l’année prochaine : il faudra un an pour aménager en « Air Sarko one », l’Airbus A330 racheté à Air Caraïbes (tout un programme !) - le tout sur les crédits du ministère de la défense, ce qui ajoute à l’indignation de plusieurs députés de l’opposition.

La décision d’acquérir cet appareil remonterait à juin 2007 : le président français Nicolas Sarkozy, fraîchement élu, s’était retrouvé — avec son « minuscule » Airbus A319 de l’ETEC [1], sur la piste de l’aéroport de Rostock, en Allemagne orientale, à l’occasion d’un sommet du G8, faisant pâle figure à côté du mastodonte Air Force One du président Bush [2]. Un début d’incendie sur le réacteur d’un A319, lors d’un départ vers le continent africain en mars dernier, avait agacé le numéro un français, et renforcé sa conviction qu’il fallait accélérer le renouvellement de la flotte gouvernementale.

D’où l’argumentaire développé depuis par l’Elysée pour justifier cet achat, considéré à gauche comme somptuaire ou inutile :

— une autonomie de 11 000 km (qui évitera les sauts de puce, avec escales, des appareils gouvernementaux actuels) ;
— un achat d’occasion (60 millions d’euros — soit la moitié du neuf — mais sans l’aménagement VIP, estimé à une trentaine de millions supplémentaires) ;
— le remplacement des deux A319 actuels, qui sont plus récents, mais dont les performances sont trop limitées ;
— une moindre pollution générée par cet appareil unique ;
— un outil efficace de gestion gouvernementale, grâce à un équipement sophistiqué en matière de communications, transmissions ; etc.

« Grande nation »

Problème : cet appareil... sera unique, c’est-à-dire forcément indisponible à un moment ou un autre (voir le cas du porte-avions Charles de Gaulle !). Et l’heure de vol passera à 20 000 euros en moyenne (contre 12 000 sur A319).

Choqués par l’acquisition d’un avion surdimensionné — et réservé de fait à un « hyper-président » qui ne cesse d’« exploser » ses dépenses de fonctionnement —, les députés du groupe Socialiste, Radical et Citoyen ont profité de l’examen de la mission « défense », dans la loi de finance 2010, pour demander un « redéploiement » des quelque 180 millions d’euros que coûtent l’achat et l’aménagement de l’Airbus A330, ainsi que l’acquisition d’un second Falcon 7X [3], au profit de secteurs qu’ils estiment insuffisamment financés :

— l’accompagnement et la reconversion des militaires ou des personnels civils (alors que 54 000 emplois seront supprimés dans la défense d’ici 2014, par tranches successives) ;
— les besoins de financement pour accompagner les restructurations (compensations pour les collectivités locales concernées par la dissolution de régiments, le déplacement ou regroupement d’unités, etc) ;
— la « déconstruction » des matériels de guerre retirés du service (« pour se mettre en accord avec le Grenelle de l’environnement, et s’éviter les péripéties de type Clémenceau ») ;
— l’amélioration de l’habillement et de l’équipement du combattant, « qui laissent à désirer, comme on l’a constaté ces derniers mois »

« En pleine mondialisation, notre président voyage comme d’autres présidents de grandes nations », s’est justifié le rapporteur de la mission « défense », Jean-Michel Fourgous, avant de donner un avis bien sûr défavorable à l’amendement de l’opposition pour un « redéploiement » des crédits réservés au futur avion présidentiel.

Le député socialiste René Dosière, qui s’est fait une spécialité de décortiquer chaque année les crédits de la présidence de la République, a lui aussi demandé « pourquoi l’achat et l’amortissement d’un avion – au demeurant nécessaire – réservé à l’usage presque exclusif du président de la République ne figurent pas au budget de la présidence ? ».

« Année normale »

Réponse : « Il est apparu plus simple, puisque cela est davantage de sa compétence, de confier au ministère de la défense, sous forme de prestation de service, les opérations d’achat et d’aménagement de cet appareil qui, comme les deux Airbus A319 actuels, pourra être mis à la disposition des ministres qui en feront la demande. »

Christian Frémont, directeur de cabinet du président de la République, avait levé un coin du voile qui masque d’ordinaire le financement des dépenses de l’exécutif français en indiquant — le 13 octobre, devant les membres de la commission de défense de l’Assemblée — que l’Elysée règle chaque semestre les factures établies par que le ministère de la défense au titre de l’utilisation par le président des vols de l’ETEC : les heures de vol (comprenant l’amortissement des appareils), le coût salarial, les prestations fournies à bord, et le coût du carburant - soit une dépense de 4,85 millions d’euros au premier semestre 2009, « conforme aux prévisions en année normale, 2008 ayant été une année exceptionnelle du fait de la présidence française de l’Union européenne », avait-il précisé.

Autres « manques à gagner » relevés par certains députés, au fil de cet examen du budget :

— la cession de plus de deux cents emprises à Paris et en province (représentant environ 5 400 hectares), qui résulte des mesures de restructuration programmées au sein du ministère de la défense, a pris du retard, regrette le rapporteur spécial de la commission des finances pour le budget opérationnel de la défense, Louis Giscard d’Estaing : « Le nombre de réalisations sera très limité d’ici le 31 décembre 2009 » ;

— d’autres recettes exceptionnelles attendues (comme la vente de fréquences, ou la cession des satellites Syracuse utilisés par la marine, etc.) tardent à venir ;

La facture du retour dans l’OTAN

— le coût du retour de la France dans le commandement intégré de l’OTAN a été sous-estimé, et ne figure pas dans la loi de programmation militaire (LPM) adoptée en juillet dernier. La décision du chef de l’Etat français devrait porter d’ici 2012 à environ 1 250 le nombre des Français présents dans les différents états-majors et organismes de l’OTAN — en majorité des officiers supérieurs (contre 250 actuellement) [4].

Selon l’état-major des armées, l’ensemble des surcoûts liés à cette réintégration est estimé, sur la période 2010 à 2015, à environ 650 millions d’euros. Ils devraient être compensés – de même que la création d’une nouvelle base aux Emirats arabes unis – par la réduction d’environ 20 % des effectifs engagés en opérations extérieures ou sur les bases prépositionnées, a assuré le ministre de la défense, M. Hervé Morin.

Entendu par la commission de défense en préalable à ce débat, le général Jean-Louis Georgelin, chef d’état-major des armées, avait relevé qu’en 2009, « un niveau important de déploiements a été maintenu, avec près de 33 000 hommes : 10 000 engagés sur les théâtres extérieurs, 3 000 au titre de la fonction « protection », 14 000 assurant des missions de souveraineté et 6 000 déployés sur nos bases ».

Moral des troupes

— le montant de la « mission défense » dans le budget de l’Etat français — 39 milliards d’euros, 30 hors pensions — est certes comparable au budget britannique, relève le député Jean-Michel Boucheron, mais plus de vingt fois inférieur à celui des Etats-Unis (680 milliards de dollars). Le budget français de la défense est deux fois moindre que le budget du renseignement américain non militaire.

Ce parlementaire socialiste, ancien président de la commission de défense, se dit « un peu inquiet pour les équilibres du budget 2011 », qui ne pourra être soutenu – comme c’est le cas pour l’exercice 2010 – par des investissements anticipés au titre du plan de relance. Et recommande, à propos d’un moral des troupes qui ne serait pas bon, de « prendre garde à ce que le succès remporté par les départs volontaires soit moins dû à l’attraction du pécule qu’à l’envie de partir ».

— l’impact du budget de la défense sur l’activité nationale : on estime à environ 50 % du budget de la mission le montant des dépenses budgétaires revenant aux différents fournisseurs du ministère de la défense, c’est-à-dire à environ cinq mille entreprises (dont les deux tiers sont des PME ou des PMI). Des partenariats public-privé se multiplient (location d’avions-ravitailleurs, auprès d’EADS ; rénovation du complexe de Fontainebleau ; aménagement du complexe Balard, le futur « Pentagone à la française » ; location des satellites Syracuse vendus, etc.).

Technologie civile, technologie militaire

— l’externalisation, qui concernait surtout jusqu’ici des secteurs relevant de la vie quotidienne (la restauration, l’infrastructure, le multiservice, le soutien informatique, l’habillement), se rapproche de l’opérationnel , avec par exemple ce contrat de location d’heures de vol par l’école de formation des pilotes d’hélicoptères de Dax, ou l’expérimentation en opérations extérieures du concept de « Capacité additionnelle par l’externalisation du soutien des forces françaises » (CAPESFRANCE) auprès des contingents au Kosovo et au Tchad.

— il n’est pas sûr que le « grand emprunt national » comporte un volet défense, les anciens premier ministres Alain Juppé et Michel Rocard ayant paru — lors d’une audition devant la commission des finances — vouloir en exclure ce secteur, au grand dam du ministre Hervé Morin qui avait été un des premiers à présenter une série de dossiers de financement, en insistant sur le caractère « dual » (civil et militaire) de la technologie par exemple du numérique (qui représenterait 30 % de la recherche et développement dans le monde, et 50 % de l’augmentation de la croissance mondiale).

Notes

[1] L’Escadron de transport, d’entraînement et de calibration (ETEC), une unité de l’armée de l’air implantée sur la base aérienne de Villacoublay, au sud-ouest de Paris, a succédé au GLAM (Groupe de liaisons aériennes ministérielles), dissous en 1995 par Jacques Chirac. Outre ses missions « VIP », il assure le transport du personnel du ministère de la défense, de délégations étrangères et des évacuations sanitaires de civils et de militaires.

[2] L’Air Force One ne voyage jamais seul : la caravane aérienne américaine, qui transporte également des centaines de policiers, journalistes, véhicules spéciaux, etc., comprend souvent deux ou trois « Jumbo ».

[3] La famille des Falcon, avions d’affaires VIP, est produite par le groupe Dassault Aviation. Les Falcon 900 de la flotte actuelle de l’ETEC ont plus de vingt ans, et les Falcon 50, plus de trente. Outre l’A330 et les deux Falcon 7X, il est prévu — lors d’une 2e tranche en 2011 — d’acheter quatre Falcon 2000 pour rajeunir la flotte.

[4] La France a déjà obtenu dix-sept postes d’officiers généraux au sein de la structure de commandement, dont celui du général Stéphane Abrial, ancien chef d’état-major de l’armée de l’air, à l’un des deux commandements suprêmes de l’OTAN, le commandement transformation, basé à Norfolk (Etats-Unis).

32 commentaires sur « “Air Sarko One”  »

  • permalien Murmure :
    9 novembre 2009 @14h37   »

    « Air Sarko one »

    Mon premier fou rire de ce matin.

    Ou mènera la folie des grandeurs ?

    A annuler les départements en France et les transformer en états, like USA.

    Mince, c’est trop petit, pas possible, à moins de commencer d’annexer les pays frontaliers... Tiens bonne une idée.

    Rien n’a faire, il n’est pas à la hauteur de ses ambitions ou... ses ambitions ne sont pas à sa hauteur.

  • permalien pop :
    9 novembre 2009 @15h54   « »
    « Air Sarko One » + 2 avions pour la voiture

    On n’oublie pas non plus que chaque déplacement de number one en France est accompagné par deux avions militaires transportant les deux voitures blindées, et que l’Elysée finance aussi parfois le transport dans un quatréième avion de journalistes, personnels de sécurité et invités. 20 000 euros l’heure de vol+ ces autres avions= calculez combien coûte chaque voyage-opération de communication...
    Ce président nous ruine.

  • permalien Yann :
    9 novembre 2009 @17h20   « »

    Il n’y a strictement aucune raison que tout cela change.

    Du moins, aucune chance...

  • permalien Jclaude :
    11 novembre 2009 @15h37   « »

    Plus précisément, il n’y a aucune raison pour que la nature humaine puisse changer un jour, elle est restée la même à travers toute l’histoire.
    Le petit Napoléon, ivre de son pouvoir, fait son petit show comme un enfant gâté qui joue avec ses jouets truffés de "bling-bling" et de "pouic-pouic". Quelle est bien souvent la différence entre les enfants et les adultes ? Eh bien, les jouets coûtent bien plus cher...Oui, mais l’infantilisme sarkozien commence vraiment à nous coûter la peau du cul !

  • permalien karine :
    11 novembre 2009 @18h05   « »

    très bon article

  • permalien john potoy :
    13 novembre 2009 @13h30   « »

    vous mettez que le coût d’achat de l’avion et son aménagement avoisineraient les 90 millions d’euros ; plus loin dans votre article vous mentionnez que ajouté à l’achat d’un falcon, la facture se monterait à 180 millions d’euros : cela fait cher le falcon.

  • permalien Murmure :
    13 novembre 2009 @17h03   « »

    Pour la première fois cette année, le magazine américain Forbes vient de publier son classement des personnalités les plus influentes de la planète. Barack Obama arrive en tête. Nicolas Sarkozy se raccroche à la voiture-balai.

    Le président français est presque bon dernier. Nicolas Sarkozy occupe le 56e rang.

    Mon fou rire me reprend.

  • permalien la grignette :
    13 novembre 2009 @23h12   « »

    Le mien continue...jusqu’aux larmes amères !

  • permalien Aero :
    14 novembre 2009 @14h02   « »

    60 M€ = A330 d’Air Caraibes
    30 M€ = Aménagement + systèmes
    34 M€ = Falcon 7X


    Total : 124 M€
    Il manque 56 M€ pour arriver à 180 M€.

    Ne pourrait-on pas envisager pour le président, ses collaborateurs et l’armée de s’acheter plutôt 2 Falcon 7X équipés d’un système de ravitaillement en vol ?

  • permalien Jacques C. :
    14 novembre 2009 @16h26   « »
    « Air Sarko One » la photo !

    Pour voir la photo de l’avion "habillé" : http://blogduchi.canalblog.com/archives/2008/06/18/9604331.html

  • permalien Depaux :
    14 novembre 2009 @19h51   « »

    Faut pas halluciner, surtout quand manifestement on sait pas.
    Faut comparer.
    J’ai vu une fois le Tenno débarquer à quinze bornes de nos frontières, avec ses DEUX 747-400.
    Et ils n’étaient pas affrétés de JAL pour l’occasion, ils sont bien à lui ou pour lui.
    Je veux bien que, du Japon et pour des visites à d’autres grands pays (en l’occurence, il était tout petit, le pays), l’A310 soit un peu court sur pattes, mais il y a moins spacieux que le Jumbo, comme alternative, non ?
    Surtout qu’entre le Tenno et Sarko il n’y a pas trop de centimètres de différence de taille.

    Et en Allemagne pour "Mémé Merkel", sa grande copine, c’est deux A340-300 qu’ils achètent. DEUX, Avec QUATRE moteurs chacun.
    D’occase, prétendent-ils, mais entre le prix d’achat, le réaménagement de luxe que Lufthansa doit leur refacturer et quelques trucs que les militaires veulent faire installer (pour déclencher la force de frappe dont ils se doteront aussi un jour ?), il y en aura pour 760 millions.
    Dixit la commission budgétaire du Parlement.
    Soit, sur dix ans que ça durera sans doute (parce qu’un avion de ligne s’amortit en quinze ans ou un peu plus, et que ceux-là ont déjà des kilomètres au compteur, ce qui leur laisse autour de dix ans comptables à vivre)
    et
    sur mille heures annuelles au grand MAXIMUM que Mémerkel prendra l’un ou l’autre des deux avions (parce qu’en plus elle en a d’autres,pour quand elle reste en Europe) cela fera SOIXANTE SEIZE MILLE par Heure de Vol, rien qu’en coûts fixes et en bonne monnaie d’Europe.
    Avec les frais variables - les carburants et sans doute l’entretien de luxe que Lufthansa va faire et leur facturer bonbon, et des tas d’autres trucs que
    seuls les passagers Ryanair ont la possibilité d’entrevoir, parce qu’ils les payent en plus -
    ils en sont facile à CENT MILLE et cinq fois plus que pour notre bon et modeste président.

    Dieu nous le garde !

  • permalien Griffon :
    15 novembre 2009 @10h29   « »

    Pourquoi tant de critiques ? la vitrine de la Françe en premier ! pensez - y , vous étes toujours en train de critiquer , rien de positif chez vous .

  • permalien RZaslawsky :
    15 novembre 2009 @10h56   « »
    « Air Sarko One » une vitrine grenelle

    A l’heure ou M. Sarkozy prétend vouloir diminuer de 50% les émissions de CO2. Il devrait plutôt diminuer sa flotte aérienne et développer les téléconférences avec les autres chefs d’état pour montrer l’exemple. Ça permettrait aussi à la France de limiter ses dépenses (flotte aérienne, déplacements, coûts de la protection en déplacement) et d’ atteindre les critères de Maastricht avec un an d’avance ( de retard en moin).

  • permalien miguelito :
    15 novembre 2009 @11h02   « »

    Vous avez le fou rire et les larmes qui tombent, mes larmes à moi son vrais, de chagrin, car a mes 63 ans, je ne pas de travail et personne veut m’en proposer, je vis chez mes beaux parents, qui me nourrissent et hebergent gratuitement. Ni ma femme ni moi, avons du travail.
    A-t-il fait quelque chose pour les plus de 55 ans ? NON il etait trop occupé avec son joujou.

  • permalien newsnours.com :
    16 novembre 2009 @18h03   « »

    sans compter la cafetière à 25000 euros choisie par Carla Bruni.
    On aime se rappeler les paroles du chef d’état major de l’armée de terre, Irastorza lors de son audition à l’assemblée nationale :
    "Je lis les journaux, je connais la situation du pays : comment pourrais-je demander 100 millions supplémentaires ? Je suis responsable." ( Audition du général Elrick Irastorza, chef d’état–major de l’armée de terre, sur le projet de loi de finances pour 2009 Mercredi 15 octobre 2008 Séance de 16 heures 30 Compte rendu n° 11 SESSION ORDINAIRE DE 2008-2009 Présidence de M. Guy Teissier, Président
    Audition du Général Elrick Irastorza, chef d’état-major de l’armée de terre, sur le projet de loi de finances pour 2009 )

  • permalien sapo :
    17 novembre 2009 @19h14   « »

    je suis tenté de dire "il a raison le petit sarco" car il a été élu grace aux voix des travailleurs ; ces travailleurs qui votent comme leur patron. Sarcosy a t’il une petite idée de ce que représente un s.m.i.g par éxemple ? bien sur que non !! alors maintenant il faut le supporter

  • permalien bonbain :
    17 novembre 2009 @20h52   « »

    Voila qui est bien parlé...
    Un très bon article qui comme le soulignent certain manque de précision sur les chiffres ...
    Je reconnais avoir été pour ma voix de l’élection de cet homme bien navrant (pantin vous avez dit) à la solde de nos chères multinationales et de leurs actionnaires ...Mais me direz vous que faisons nous au quotidien pour éviter que de pauvres mégalos nous spolient de nos droits et de nos valeurs ...et bien je vais vous le dire : RIEN !!! et c’est bien triste, ces hommes de peu de respect volent au dessus de nos moyens et s’empiffrent grace à nos placement en délocalisant et en exploitant des gens 0.50euros pour un employé chinois de l’heure ça fait pas rêver ça ?
    Alors achetons français retirons notre argent des placement qui nous rapportent des clous et investissons en masse dans nos entreprises en France ( celles qui jouent le jeu) et que la justice,envoie ces rigolos ou ils nous couterons le moins : a l’hombre

  • permalien bonbain :
    17 novembre 2009 @20h56   « »

    Et juste en passant... merci au monde diplo que j’achète régulièrement et à ses journaliste qui savent en ces temps de censure parler vrai...

  • permalien Yomguaille :
    17 novembre 2009 @22h36   « »
    Vous fonctionnez tous à la même dope ?

    Vous êtes en pleine hallucination et je ne parle pas des effets de cette information.

    Entre celui qui se plaint de ne pas trouver de travail à 60 ans alors qu’il ferait mieux de chercher un job au lieu de perdre son temps à suivre ces infos qui creusent sa tombe, et ceux plus amers encore de suivre des leaders de gauche qui n’ont d’yeux que pour leur nombril, vous ne faites qu’entretenir votre vision faussée.

    Je pense qu’à force de ne lire que la presse de gauche, vous êtes absolument persuadés que tout ce que vous dites est la vérité et que notre pays est à deux doigts de plonger dans une dictature...

    Ouvrez les yeux...
    Changez de littérature...
    Arrêtez de penser que ceux de droite sont élevés en beuglant la marseillaise et en crachant sur les petits immigrés, tout en chantant des cantiques catholiques...

    Cessez de faire une fixation sur une personne qui n’est certes pas parfaite mais qui ne se fout sûrement pas autant de votre gueule que vos leaders d’opinion.

    Changez d’air, voyez d’autres gens et vos hallucinations devraient rapidement cesser...

    Vous faites réellement de la peine à lire.

  • permalien Yomguaille :
    17 novembre 2009 @22h38   « »

    Je corrige la phrase précédente :

    "vous êtes absolument persuadés que tout ce que vous dites est la vérité"

    en

    "vous êtes absolument persuadés que tout ce que vous lisez est la vérité"

  • permalien Cédric :
    18 novembre 2009 @00h44   « »

    @Miguelito : Courage mon vieux, ne vous préoccupez pas de cette folie des grandeurs qui s’emparent ou s’est emparé des dirigeants des démocraties comme des dictatures... C’est une constante.
    Mes respects. C.

  • permalien BIBI :
    18 novembre 2009 @09h52   « »

    Il me semble que c’est ce même président qui a dit que les caisses de l’état étaient vides, donc il ne pouvait plus les vider. Une question me vient à l’esprit : Où compte-t-il trouver cette somme faramineuse pour son château volant ? En tout cas je suis tellement soulagée de ne pas avoir voté pour ce président.

  • permalien jpeg :
    18 novembre 2009 @11h32   « »

    @Yomguaille : Cette fois avec le bon pseudo. Desole pour la typo dans le precedent post.

    Je suis de droite militant UMP. Traiter les gens qui n’ont pas de travail de faineant est d’une debilite crasse et quand je lis ce genre de propos je ne peux constater que nous avons la droite la plus bete du monde !

    Enfin nous avons surtout a droite les militants que nous meritons tendance : "Je suis favorable aux idees du FN mais je n’ose pas le dire franchement car c’est ringard...."

    Henri Guaino le conseiller special du president Sarkozy a connu cette descente en enfer, plus de travail, plus de revenus pendant presque un an, et son couple qui explose. Est-ce un faineant ou un ’loser’. Est-ce un faineant ou un loser pour autant ? Il a ete sauve de la decheance par Nicolas Sarkozy alors ministre de l’interieur qui a intercede pour qu’il soit nomme a la cour des comptes au tour exterieur.

    Franchement cher Yomguaille quand j’entends ou que je lis ce genre de propos je me demande si par pur reflexe punitif je ne vais pas voter a gauche aux prochaines elections juste pour que certains partisans de la droite tendance ultra liberale et pro nationaliste reviennent a des sentiments humanistes tels que defendus par le General de Gaulle. J’ai bien peur qu’en 40 le genre de propos tenus a propos de l’emploi n’aillent ete tenu par les gens de votre espece a l’egard des personnes de confession juives.

    PS : Desole pour les accents mais je travaille en Irelande ou malgre la reussite economique des 10 dernieres annees les irlandais n’ont jamais oublies les temps difficile et la solidarite est ici une vraie valeur meme pour les gens de droite.

  • permalien william :
    18 novembre 2009 @12h45   « »

    j’hallucine on vas encore payé pour ce président qui voie que son intérêt et monsieur ce prend pour un président Américain pour un pays qui fait la grandeur d’un état américain cette avion ne lui sert a rien.
    la dette sera plus élever et un grand merci aux personnes qui ont votés pour lui.
    il va mettre la France a genou.

  • permalien mary :
    21 novembre 2009 @04h58   « »

    Que font les journalistes ???sont -ils aveugles et sourds.
    Pour cette info c’est un scandale !!!Un avion rien que ça !!!!qui va SE SERRER LA CEINTURE PAS NOTRE PRESIDENT ET SES SBIRES !!!!(les juges d’instructions vont passer à la trappe) ;; ;;IL A ENCORE DE BELLES ANNEES DEVANT LUI ;; ;les étudiants n’ont pas de logements et pas d’argents les hopitaux vont être réduits de moitié ect ect
    monsieur calvi n’invite pratiquement que des gens de droite à ses émissions,les débats sur la souffrance des gens qui perdent leur emploi ,la pauvreté qui ne cesse d’augmenter dans ce pays n’existent pas .
    les menbres d’autre parti ne sont jamais invités sur les plateaux où trés peu.
    sur les plateux télévisés.
    et notre bling bling de président qui fait l’autruche et ce déplace avec une armée de robocops pour ne pas rencontrer le peuple qui ose dire ça suffit !!
    Oui notre France est monstrueuse !!!
    totalitaire !!!

  • permalien mary :
    21 novembre 2009 @05h09   « »

    rectificatif plateaux télévisés.
    je suis qu’il y a des gens de droite trés bien qui ne cautionnent pas les extravagances de notre président .
    et je leur souhaite bon courage pour l’avenir

  • permalien Jeancharles78 :
    7 décembre 2009 @16h54   « »
    « Un chameau en guise d’avion ?

    en guise d’avion, offrons un chameau à Sarko. Cet animal offre un grand nombre d’avantages. Il ne vaut pas cher même avec un siège royal, il ne consomme pas d’essence, emet peu de co² et se déplavce à un train de sénateur, ce qui permettrait à notre Président speedé de prendre le temps de réfléchir aux innombrables imbécilités et turpitudes qui jalonnent son mandat. Il aurait alors la possiblité de découvrir le début de la sagesse, mais ceci est probablement au dessus de ses forces/

  • permalien Youssef :
    1er février 2010 @19h48   « »

    Le soleil est Roi, bien au-delà des nuages et des turpitudes terrestres, en ce bas monde il est nécéssaire pour certains de se prendre pour le Roi Soleil et de tenter de prendre de l’altitude (à défaut de s’élever) à prix d’or, surtout quand le métal précieux provient de nos dîmes et autres gabelles.

  • permalien Dartagnan :
    4 août 2010 @21h17   « »

    Bonjour,
    Il disait que Jacques Chirac avait la folie des grandeurs ?
    Il se disait qui feras des des changements au niveaux des budgets ..
    Il tiens Promesse pour une fois .Il dépense plus .C’est normal il à beaucoup de complexe .
    Comment comparer les USA ou Autres grande super puissance ...
    La france avec c’est problémes à surement autres choses regler ...
    Mais bon si le petit napoléon Dit je veux un joujou qui péte aux c...
    Vivement qui parte dans ses appartements ...........Ouf chateaux

  • permalien quelqu’un :
    27 octobre 2010 @04h33   « »

    Pfft ! Franchement et après sa dit que le pays est endetté ! Marre de payer des impôts pour des trucs comme sa ! Et puis il vas servir combien de fois dans l’année ?

  • permalien JACK :
    6 novembre 2010 @18h03   « »

    ET LE PRESIDENT DEMANDE AU PEUPLE FRANCAIS DE SE SERRER LA CEINTURE C EST FORMIDABLE JE PLAINT NOS DESCENDANCE POUR LE FUTURE PRESIDENT BUZINNESS VIVE LA FRANCE

  • permalien greg58 :
    11 novembre 2010 @22h22   «

    et ma famille et moi on creve la dalle
    ma femme a un 15 par semaine et moi je suis au chomage en fin de droit et ce n est pas faute de chercher du travail parents de deux enfants on touche allocation comprises 1800€ par moi
    est ce normal monsieur le president ?????

    les tetes pensantes me debecte occupez vous messieurs dames de vos citoyens a l agonie au lieu de penser a vos avions vos repas vos salaires et vos retraites !!!

    reagissez !!

Ajouter un commentaire