Le Monde diplomatique
Accueil du site > Nouvelles d’Orient > Suisse, une victoire de l’islamophobie, une défaite de la raison

Suisse, une victoire de l’islamophobie, une défaite de la raison

dimanche 29 novembre 2009, par Alain Gresh

Tandis que les Suisses rejetaient, par près de 70 %, une proposition visant à bannir les exportations de matériel de guerre, ils votaient massivement en faveur de l’interdiction des minarets. Comme le note le site du quotidien suisse Le Temps le 29 novembre : « Contrairement à ce qu’avaient prédit les sondages, l’initiative contre la construction des minarets est acceptée à une large majorité, avec 57,5% des voix (résultats officiels). La majorité des cantons est acquise. Dix-neuf et demi d’entre eux sont en faveur de l’initiative, la palme revenant à Appenzell Rhodes-Extérieures (71,5%) et Glaris (68,8%). Seules exceptions, à Genève (59,7%), Bâle-Ville (51,6%), Vaud (53%) et Neuchâtel, le Non l’emporte. Le Conseil fédéral prend acte du résultat dans un communiqué qui tend la main aux musulmans. »

Dans son éditorial « La peur et l’ignorance », sur ce site, François Modoux écrit :

« L’image maudite qui colle à l’islam depuis de nombreuses années – un intégrisme religieux qui se décline dans des formes aussi choquantes que le terrorisme, la charia, la burka, la lapidation des femmes infidèles, etc. - est certes en total décalage avec la réalité de l’islam vécu par la très grande majorité des musulmans en Suisse. La campagne l’a très bien démontré, elle qui a amené les musulmans du pays à se présenter au grand jour et à s’expliquer sur leurs valeurs, lesquelles puisent à un islam européen, très éloigné d’un islam conquérant et intégriste. Mais c’est pourtant bien cette image négative de l’islam, ancrée dans les esprits de Suisses désécurisés, qui a tout emporté. »

Le conseil fédéral a publié un communiqué stipulant qu’il acceptait le résultat et que, désormais, il était interdit de construire des minarets en Suisse et qu’il fallait prendre les craintes qui s’exprimaient au sérieux.

« Les quatre minarets existants ne sont pas touchés par cette interdiction. Les mosquées et autres lieux de prière musulmans peuvent toujours être construits et utilisés en Suisse. Mme Widmer-Schlumpf souligne que la décision prise par le peuple ce dimanche ne vise que la construction de nouveaux minarets et ne constitue pas l’expression d’un rejet de la communauté musulmane, de sa religion ou de sa culture ; le Conseil fédéral s’y engagera. La paix religieuse est un élément essentiel du modèle qui a fait le succès de la Suisse. »

Les Verts, pour leur part, annonçaient qu’ils pourraient saisir la Cour européenne des droits de l’homme. « Les musulmans de Suisse n’ont pas reçu une claque, mais un coup de poing en pleine figure », a déclaré Ueli Leuenberger qui s’est dit consterné par la décision du peuple suisse. C’est le résultat d’« une propagande extrêmement bien faite, qui a joué sur les préjugés ».

Il y a trois ans, dans un texte intitulé « Peut-on encore critiquer l’islam », je notais :

« Car la vraie question est là. Pourquoi certains journalistes, certains éditeurs, certains intellectuels se plaisent-ils à jeter de l’huile sur le feu ? Pourquoi l’incompétence est-elle une clef pour pouvoir publier des pamphlets approximatifs, non étayés, schématiques ? Les exemples sont multiples de ces nouveaux spécialistes de l’islam intronisés par les médias. On pourrait citer, parmi d’autres, Caroline Fourest ou Mohamed Sifaoui, dont les travaux d’“enquête” sont à la vérité, pour reprendre une formule du chanteur Renaud, “ce que le diable est au bon dieu”. Il suffit de se promener dans n’importe quelle librairie pour mesurer le nombre de livres consacrés aux musulman ou à l’islam. La grande majorité sont très critiques (ce qui est parfois tout à fait légitime, quand cette critique s’appuie sur un vrai savoir). »

« Le débat autour de l’islam est-il impossible ? inutile ? nuisible ? Sûrement pas. De nombreuses questions se posent sur l’islam, le monde dit musulman, à condition de toujours utiliser le “pluriel” : les musulmans sont au nombre de plus de 1 milliard, ils sont majoritaires dans une soixantaine de pays de plusieurs continents : ils vivent sous des dictatures, des régimes autoritaires, des démocraties ; ils pratiquent leur foi de manière différente et les musulmans ne se réduisent sûrement pas à une foi dont les interprétations sont multiples. »

En novembre 2001, dans Le Monde diplomatique, j’écrivais un article intitulé « Islamophobie ». Nombre de lecteurs semblaient alors sceptiques face à ce concept. Depuis, de l’eau a coulé sous les ponts, et la Suisse montre à quel point l’islamophobie est désormais présente dans les sociétés européennes.

Et tous nous en portons la responsabilité. Une partie de la gauche a agité le chiffon rouge de la menace islamique, pour avoir fait croire que la laïcité était ébranlée, que « nos » valeurs étaient menacées. Elle a participé, avec nombre d’éditorialistes, à la création d’un climat qui permet à la droite de triompher et aux idées du choc des civilisations de progresser.

Les médias aussi qui utilisent n’importe quel prétexte, d’une burqa dans une banlieue à un foulard dans le public de l’Assemblée, pour « faire événement », pour créer les amalgames entre islam, immigration, identité nationale, délinquance et terrorisme.

Désormais, il n’est plus possible de discuter sereinement des musulmans en Europe et de leur place dans notre société. Il est ironique de constater que les Suisses, par leur vote, ont infligé une terrible défaite à la raison elle-même...

428 commentaires sur « Suisse, une victoire de l’islamophobie, une défaite de la raison »

0 | 100 | 200 | 300 | 400

  • permalien Orangerouge :
    29 novembre 2009 @19h44   »

    Oui, mais en France qui ferait une une proposition visant à bannir les exportations de matériel de guerre ?

    Et pourtant quelle économie de CO2 pour la planète ce serait !

  • permalien elbé :
    29 novembre 2009 @19h59   « »

    Parce que vous croyez, à supposer qu’on leur demande, que les français voteraient contre l’exportation des armes françaises ?
    J’en doute.

  • permalien nasser :
    29 novembre 2009 @20h07   « »

    L’immoralité engendre l’immoralité, l’islamophobie généralisé qui est à la base un racisme anti-arabe indirecte, a construit un climat très mal sain dans le monde, certains occidentaux haïssent de plus en plus les arabes, et les arabes sont blessés et se sentent stigmatisés par ces provocations, ce rejets constant, ces déclarations de guerre indirecte contre eux.

    Par exemple la majorité des chaines tv et des journaux, des élections dans les pays occidentaux sont devenus un calvaire pour les arabes, ca ressemble trop au climat anti-juif des années 30, et malheureusement certains "représentants" (comme le crif, l’uejf...) de la communauté juive voit les arabes comme un ennemi naturel, et contribuent a ce climat islamophobe !

    Ça mène tout droit à un mur ce truc, faut arrêter cette haine de l’autre...

  • permalien elbé :
    29 novembre 2009 @20h08   « »

    Comme le dit Alain Gresh, nombre de médias et de politiques participent ou encouragent l’islamophobie. En France comme en Suisse. Faire un référendum ne pose donc pas problème : Il ne devient qu’une formalité visant à légaliser une politique xénophobe : C’est pas nous, c’est le peuple ! Je crains que des référendums auraient ici les même pourcentages.

  • permalien elbé :
    29 novembre 2009 @20h52   « »

    A monsieur Alain Gresh,

    Ne vous découragez surtout pas ! On a le choix, toujours , de pouvoir ou pas changer les choses. Et sinon espérer qu’à force d’exagérations dans cette folie islamophobe, des gens n’en viennent à reprendre la raison et à comprendre où on les mène.

    Allez courage, nous on est là !

  • permalien Naif :
    29 novembre 2009 @21h06   « »

    Ainsi donc l’islam a toujours un sacré problème marketing pour se vendre mais bien entendu la faute n’en n’est pas à sa stratégie commerciale mais bien à ce consommateur idiot qui ne sait toujours pas reconnaître le bon produit vert, sain et bio que l’on lui propose.

    Certaines sociétés devant l’échec d’un produit arrêtent sa production, islam Inc. elle ne renonce pas, cependant une version allégée bien que moins grasse permettrait peut-être une meilleure pénétration des minarets dans la vulgate laïque.

  • permalien
    29 novembre 2009 @21h31   « »

    La Suisse, un modèle pour la France, nous aussi français nous arriverons à nous débarrasser tot ou tard de l’Islam, les musulmans ne prendront jamais le pouvoir, et nous serons toujours pret pour la guerre civile.

  • permalien Benj :
    29 novembre 2009 @21h32   « »

    "... quelle économie de CO2 pour la planète ce serait !"

    Et en vies humaines n’en parlons pas !

    Mais le non à cette question était tout aussi acquis que le oui à l’interdiction des minarets.
    Vous ne pensiez pas qu’ils allaient vraiment risquer leur industrie de l’armement sur un référendum ?

  • permalien Benj :
    29 novembre 2009 @21h34   « »

    Pas courageux le gars du dessus dites-donc... il a même pas osé mettre son pseudo !

  • permalien
    29 novembre 2009 @21h34   « »

    Comme on dit chez nous, "CHACUN CHEZ SOI ET DIEU POUR TOUS".

  • permalien
    29 novembre 2009 @21h36   « »

    Certainement plus courageux que toi mon brave, je n’en ai pas mis tout simplement parce que j’en ai pas.

  • permalien YM :
    29 novembre 2009 @21h38   « »

    avec les économies de minarets qu’ils financent des oeuvres sociales pour tous les suisses , en france aussi , quel travail pour ceux qui veulent financer des maisons de la culture ouvertes à tous - et pour les idéologues de paille à meme de repasser leur complaisance à l’aune d’une paix sociale durable ; le pdt du cois s’empressait de faire savoir qu’il ne se sentait plus en sécurité : la bosnie ou le kosovo ne sont pas si loin pour aller prier sous des minarets ( pourquoi l’auteur de l’article n’en prendrait il pas note ) , ce n’est pas au pakistan afghanistan lybie etc que les suisses se sentiront en sécurité eux , mais en suisse , comment le faire savoir aux musulmans suisses . ( l’auteur de l’article a surement une pédagogie du long terme ?)

  • permalien Lou :
    29 novembre 2009 @21h54   « »

    Xavier Bertrand "pas certain" que l’islam en France ait "besoin de minarets"

    Le secrétaire général de l’UMP, Xavier Bertrand, n’est "pas certain" qu’on ait "forcément besoin de minarets" pour pratiquer l’islam en France, a-t-il déclaré dimanche, interrogé sur le référendum sur l’interdiction des minarets organisé en Suisse.

    "Je préfère qu’on ait des lieux de culte officiels, reconnus, pour qu’on ait un islam de France plutôt que d’avoir la pratique de religion dans des endroits qui seraient clandestins", a-t-il expliqué lors du Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI. "Est-ce qu’on a forcément besoin de minarets pour le faire ? Ça, je n’en suis pas certain", a-t-il ajouté.
    AP

    Est-ce en tant que musulman ?
    en tant que ex-ministre ?
    en tant que chef de parti ?
    en tant que citoyen ?
    que le secrétaire général de l’UMP donne son avis ?

  • permalien Marc :
    29 novembre 2009 @21h56   « »
    Les faux porteurs de Burka

    Je connais des filles du FN qui portent regulirement des burkas en publique, dans le cadre d’"opérations burka" et qui se font photographier par des tiers, les clichés sont ensuite utilisés pour de la propagande.

  • permalien totosn :
    29 novembre 2009 @21h58   « »

    Moi qui regarde depuis un pays de l’Afrique sub saharien à majorité musulmane (95%), je me demande, vu la bonne coexistence religieuse qui règne chez nous, quelle lecons ces suisses peuvent ils nous donner. sinon celui de nous pousser à organiser un référendum contre la construction de clochers ou de statues la vierge Marie.
    cette europe cet occidnet qui prone le rejet de l’autre et sa discrimination n’est plus l’avenir du monde. Cet europe cet occident qui accaparent les 80% des ressources de la planète pour ses 20% de population qui barricade ses frontières qui exporte des armes et attise des conflits cet occident là commence à faire partie du passé de l’humanité. ces média qui font partie des enfants de la démocratie en acceptant de faire le jeu des dictateurs du capital et et dl’enfermement et de l’autoglorification culturel concourent à la mort de la liberté et à terme à leur propre mort.

  • permalien NEVERMORE :
    29 novembre 2009 @22h21   « »

    On dirait que les Suisses ont soulevé une plaque d’égout...

    les rats sortent !

  • permalien Naif :
    29 novembre 2009 @22h22   « »

    Moi, je connais des filles musulmanes extrémistes qui se font passer pour des filles du FN et qui portent régulièrement des burkas en public, dans le cadre d’"opérations anti-anti-burka". Cela est ensuite utilisé pour de la propagande sur le blog d’orient.

  • permalien K. :
    29 novembre 2009 @22h26   « »

    @ Totosn

    Excellent commentaire, d’autant plus que s’ils voulaient faire de l’amalgame stupide, les musulmans auraient largement de quoi, le seul exemple du criminel de guerre Bush le petit qui est responsable directement et indirectement de la mort de centaines de milliers de civils irakiens à travers sa “croisade” étant largement suffisant.

    Mais c’est exactement ce que désirent les malades qui se disent “défenseurs de la civilisation occidentale”.

  • permalien Naif :
    29 novembre 2009 @22h38   « »

    Moi qui regarde depuis un pays de l’Afrique sub saharien à majorité musulmane (95%), je me demande, vu la bonne coexistence religieuse qui règne chez nous

    C’est le Soudan, j’ai bon ? Il me semble que l’entente cordiale règne avec les femmes chrétiennes fouettées ou les chrétiens égorgés. Tu me diras quand il n’y en aura plus la coexistence religieuse atteindra la perfection, ce sera un exemple à suivre.

    Ah non, c’est pas le Soudan ? Excuse-moi ! comment ?
    C’est la Somalie, et les chrétiens ne sont pas égorgés mais décapités.
    Ok, je me suis trompé, mais tu vois il y a tant de pays ou règne cette bonne entente que j’ai du mal à trouver.

  • permalien Suisse dépité... :
    29 novembre 2009 @22h46   « »

    La majorité des quelques 320.000 musulmans vivant en Suisse sont slaves et seulement 8 à 14% d’entre eux sont pratiquant. On a vraiment assisté là à une opération de propagande rondement menée par l’extrême-droite.

    Les cantons suisse-romands (et la ville de Bâle) qui ont voté contre ce texte délirant sont ceux qui compte le plus de musulmans. Le canton qui a le plus voté en sa faveur est celui du Tessin en suisse-italienne, dans lesquels un ersatz de la Ligue du Nord fait son foin depuis plusieurs mois.

    Ce qui m’a frappé en lisant et en écoutant les réactions, c’est d’assister à déroulement en accéléré de dix ans de tintamarre médiatique, de voir défilé dix ans de conformisme télévisuelle, d’imbécilité radiophonique, de fatuité éditoriale.

    Et de me rendre qu’il devait être identique dans les trois régions linguistique, la romande était très largement sous influence française. À ce stade, nous ne sommes plus face à des citoyens, mais des oies, gavées d’information mais d’aucun journalisme, caquetant des opinions mais plus la moindre idée.

    Dans ce flot de purin démocratorial ou sous prétexte de majorité votante on pourra désormais justifier l’astrologie ou le mesmérisme comme doctrine d’état, il est possible de retracer l’origine génético-médiatico-politique du moindre arguments avec exactitude.

    Je tempérerais juste les chiffres en disant qu’ici la moitié (voir les deux tiers suivant les cantons) du corps électoral est absent à chaque élection. Ces 57% n’en valent que 28% rapporté à la totalité des votants, et une vingtaine rapportée à la population totale (qui sur 7.8 millions d’habitants compte 1.5 millions d’étrangers).

  • permalien
    29 novembre 2009 @22h48   « »

    Ok, je me suis trompé, mais tu vois il y a tant de pays ou règne cette bonne entente que j’ai du mal à trouver.

    naif ou nullissime ?

  • permalien totosn :
    29 novembre 2009 @22h55   « »

    je trouve que la suisse boxe dans la meme catégorie de basse cour que le régime du colonel khadafi à la différence que la démocratie suisse discrimine sa prpre population minoritaire sur la base de sa faiblesse. maintenant en suisse c’est la force du nombre qui donne le droit et non le droit qui donne la force.

  • permalien Orangerouge :
    29 novembre 2009 @22h55   « »

    à totosn,

    Exactement, l’Union Européenne et l’occident plus largement, régressent de manière gravissime au plan des valeurs. (L’Europe oublie que c’est elle qui a inventé l’extermination la plus épouvantable). Ses guerres actuelles sont uniquement des guerres pour le pétrole (ce qui en reste en tout cas).

    Et cela après avoir cramé l’essentiel des énergies qui existaient sous forme fossile (charbon, pétrole et gaz) et avoir provoqué ainsi le réchauffement planétaire qui rend des régions entières inhabitables et qui en fait fuir les habitants.

  • permalien Suisse dépité :
    29 novembre 2009 @23h05   « »
    Suisse, une victoire de l’opinion, une défaite de la pensée

    Un billet qui retrace une partie de la campagne des initiants du texte à la votation populaire.

    http://motsdimages.ch/Les-suisses-r...

  • permalien totosn :
    29 novembre 2009 @23h11   « »

    A naif.

    donc vs vs asseiez du haut de votre ignorance et de votre arrogance pour mettre tout le monde dans le meme sac. je vous invite à apprendre la réalité de la coexistence religieuse au sénégal (mon pays), au mali, au burkina faso, au niger etc.
    mais concernant l’afrique ou le monde musulman ce qui vous intéresse c’est l’exception, le petit détail, l’anecddote qui vous permet de nous traiter dans vos média des pires noms d’oiseau.
    ce procédé scientifiquement erroné, intellectuellemnt malhonnete et moralement ignomonieux qui caractérise votre raisonnement vous disqualifie dans votre prétention à donner des lecons de civilisation

  • permalien No sé :
    29 novembre 2009 @23h13   « »

    Il me semble que le minaret est plus culturel que religieux... La culture d’un pays est celle du plus grand nombre et du passé commun le plus lointain. Aux musulmans d’accepter d’avoir des mosquées sans minaret. En France, les clochers foisonnent du fait de leur construction au fil des siècles. Certaines églises ne sonnent plus : Les français verraient aussi d’un mauvais œil, non pas forcément la construction d’un minaret (quoique) mais de subir l’appel à la prière auquel il est destiné... C’est un combat perdu d’avance que mène l’Islam. Culture Histoire et Civilisation contre Culture déracinée, Religion-Régression des mœurs et Immigration.
    Le titre est marrant sinon : quand la Raison viendrait défendre la religion !!!

  • permalien
    29 novembre 2009 @23h44   « »

    Le titre est marrant sinon : quand la Raison viendrait défendre la religion !!!

    Ce qui est “marrant” (il faut vite le dire !!!) c’est que vous n’ayez pas compris que ce que la raison devait défendre !!!

  • permalien Benj :
    29 novembre 2009 @23h51   « »

    @ Pas courageux sans pseudo :

    Chez toi n’existe pas.
    Dieu non plus.

  • permalien Alix :
    29 novembre 2009 @23h55   « »

    @ totosn

    Oh c’est donc de votre charmant pays le Sénégal que vous parliez ? Où l’homosexualité est passible de 8 ans de prison. Et des autres pays que vous citez où comme chacun sait la polygamie génère une grande richesse et symbolise la grande liberté des femmes. C’est sans doutes la "civilisation" que vous souhaitez nous apporter, et les grandes leçons d’humanisme dont vous souhaitez nous gratifier. On comprend que de telles conquêtes et une telle modernité vous autorise à vous poser en donneur de leçons et sur quelles hauteurs vous êtes assis pour les donner.

  • permalien totosn :
    30 novembre 2009 @00h24   « »

    A alix

    on se complairait mieux dans notre ’sauvagerie’ dans laquelle vous nous dépeignez à longueur de colonne dans vos media si vous les ’civilisées’ européens étiez plus cohérent avec vos principes.
    je vous rappelle le sujet n’est pa le sénégal mais la suisse. donc pa de digression ne justifiez pas le deux poids deux mesure ethnique et religieuse à l’intérieur de l’europe par la ’barbarie’ sénégalaise ou musulmane

  • permalien Suisse dépité :
    30 novembre 2009 @00h24   « »

    Je trouve grossier de voir Alix instrumentaliser la cause LGBT et féministe sur ce billet du Monde Diplomatique. Comme si les droits des femmes et des minorités ici nous avait été octroyé de toutes éternité par la grâce de notre ethnie et de notre culture, comme si en plus ils étaient équivalent partout en Europe.

    Et puis je ne vois pas trop le rapport entre ces questions là et l’entente religieuse dont il était question. On peut venter des qualités institutionnelle de l’état français face à d’autres pays sans se sentir obliger d’évoquer ses prisons vétustes, ses hôpitaux délabrés et son impunité policière.

  • permalien Big Brother Maroc :
    30 novembre 2009 @00h45   « »

    Alain Gresh, une voix de raison dans un Monde de fous : Il y a encore espoir.

    Merci.

  • permalien MP :
    30 novembre 2009 @00h51   « »

    Ho non, la religion de la paix, de le amour, et de la toleritude elle a mal à son respect. Ca va m’empêcher de dormir tiens.

  • permalien Alix :
    30 novembre 2009 @01h12   « »

    Et bien totosn, puisqu’il s’agit de la Suisse, parlez de la Suisse et ne venez pas parler du Sénégal. Ni nous faire la morale et encore moins ériger les pays dont vous parlez en exemple. C’est vous qui digressez. Et par pitié, ne venez pas nous faire la leçon sur le "multiculturalisme" quand les pays musulmans sont exclusivement "monoculturels" puisque rien d’autre que l’islam n’y est toléré et que le peu qui existe et qui ne soit pas l’islam y est infiniment plus maltraité dans l’ensemble du monde musulman que les musulmans en Europe.

    Ah oui ? vous trouvez cela "grossier", mon pauvre Suisse dépité ? Tout d’abord les femmes ne sont pas une minorité mais la moitié de l’humanité. Ensuite comme vous le dites si bien les droits que nous avons conquis ne sont pas tombés du ciel et certainement pas grâce à allah sinon nous les attendrions encore. Ce n’est donc certainement pas pour les voir menacés par l’intrusion massive de pratiques d’un autre âge revendiquées par les adorateurs de minarets. Vous pouvez me dire ce que nous apporte de positif les mariages forcés ou la polygamie ?

    C’est bien sur le Monde Diplomatique que je viens de trouver ça :

    "La Suisse doit être rayée de la carte"

    ici.

    Mais vous vous rendez compte de ce qu’écrivent sans encourir la moindre censure les talibans de ce blog ?

  • permalien 6toyen :
    30 novembre 2009 @01h36   « »
    Pas tout mélanger !

    Ce n’était pas un référendum mais un votre sur une initiative.

    Les mosquées ne sont interdites, il y en a déjà 200 en suisse dont 4 avec des minarets. Seuls de nouveaux minarets sont interdits.

    Les Suisses en ont marre de la Libye qui retient deux Suisses depuis plus d’un an, d’où la réaction !!!

  • permalien spartacus :
    30 novembre 2009 @03h44   « »

    Personnellement, je me réjouis du résultat de cette consultation populaire. Non pas que je sois spécifiquement anti-islamique, mais bien plutôt parce que je pense que toutes les religions institutionnelles sont nocives, je les mets toutes dans le même sac : cathos, protestants, islam, juifs, hindouistes, bouddhistes, etc. Ce sont les plus grands fauteurs de guerres et générateurs de morts que l’humanité n’ait jamais connu. En fait je serais aussi pour l’interdiction de tout signe public religieux : clochers, croix, calvaires, stupas, etc, etc. La religion doit être une affaire strictement privée. Dans ce cadre privé, on peut penser ce qu’on veut et faire toute les cérémonies que l’on veut, en évitant de choquer un agnostique de mon genre. Parce je suis terriblement agressé par toutes les bondieuseries qui nous assaillent, je ne vois pas pourquoi un musulman aurait le droit de se sentir agressé par des caricatures (ou un catho par une affiche de film) et un agnostique devrait supporter le déferlement d’images "pieuses".

    Mais pourquoi diable ces gens veulent-ils absolument obliger les autres à penser comme eux ? Pourquoi veulent-ils que l’on partage leur névrose ? Pourquoi trucident-ils ceux qui ne veulent pas se plier à leurs délires (et ne nous y trompons pas, sans Voltaire et quelques autres, nous serions encore sous l’inquisition, à cet égard, les chrétiens n’ont rien à envier aux plus fanatiques musulmans).

    Au tout début de mon message, je dis que je me réjouis, en fait, pas vraiment, parce que je sais très bien que ce n’est pas par laïcisme que les Suisses se sont prononcés, mais bien plutôt par une lutte d’un fanatisme d’essence chrétienne contre un fanatisme d’essence islamique, et que cela me parait une régression humaniste.

  • permalien une bille :
    30 novembre 2009 @06h22   « »

    @spartacus

    vous oubliez quelque chose dans votre démonstration.

    Les musulmans n’ont rien demandé à personne, dans cette histoire, il ne s’agit que d’un problème hélvèto-suisse, ils ont fui la misère et vont là où l’emploi les appelle.

    Et encore faudrait-il élargir à la Suisse alémanique du BZÖ autrichien, le Tessin de la Ligue du Nord italienne, et le Suisse romande du FN français.

    Le FN dont les voix sont tellement convoitée par un pouvoir français dont le désastre dogmatique lance ses dirigeants dans une course effrénée des "caméras cachées" où sous couvert de blagues racistes, ils ne cessent d’exacerber les peurs d’une France frileuse d’une France à la recherche de son identité, d’une France brune (au fond kangourou).

    ... et là-dedans, les béni-oui-ouis n’ont pas voix au chapitre.

  • permalien Charles Martel :
    30 novembre 2009 @07h31   « »
    Vox populi !

    Les suisses désirent préserver leur architecture, qui peut les en blâmer ?

  • permalien pam :
    30 novembre 2009 @07h53   « »

    Quell suffisance de votre part !
    Au lieu de cracher sur le (bas) peuple, vous feriez mieux d’essayer de le comprendre.
    Le problème n’est en rien l’islam, le problème est dans le prosélytisme de certains. Le populisme du vulgom pecus n’est rien à coté de la haine prôné par certains. La peur engendre la peur.
    Salafisme , burka, voile, marseillaise sifflée, racisme anti français...ils seraient temps pour nos intellectuels de se réveiller et de dénoncer certaines dérives.
    Tendre la main vers l’autre est une nécessité, encore faut il que l’autre veuille la saisir.

  • permalien Murmure :
    30 novembre 2009 @08h33   « »
    Suisse, une victoire de l’islamophobie, creusons plus profondément !

    J’ai eu la chance hier, d’avoir une très longue
    veillée avec un ami sociologue et comme de bien entendu, on a discuté islamophobie jaillissante en Europe.

    Nos conclusions sont d’une simplicité édifiante. Le Bushisme étant claquemuré définitivement avec sa conflagration civilisationnel donquichottesque, et avant de trépasser dans les lignes obscures de l’histoire qui ne retiendra qu’une chaussure évitée de justesse lancée à sa face idiote. Il a soldé sa prédominance par une crise économique qui n’avait de précèdent que la grande dépression des années 30.

    Tel un tsunami dû à un mouvement tectonique à L’effet domino bouleversant le dieu capitalisme.
    Elle a déferlé particulièrement sur l’Europe, d’où le transissement des maîtres du monde et les démocraties viciées, on a vu des Etats injecter et réinjecter de l’argent à leur institution malade quitte à emprunter au socialisme honni.

    Comment détourner les peuples du péril : L’insécurité monétaire, chômage, surendettement, hôpitaux malades de leur système, une société de consommation qui n’ingurgite plus rien, etc.

    Forte jusqu’alors de son pouvoir d’achat, qui se réduisait comme une peau de chagrin.

    Unissions les contre… Une cause… Une haine… Un dada : Les musulmans, les étrangers.

    Réveillons la pusillanimité de l’âme et du cœur.

    Et tel un zombie sortant des limbes, l’ectoplasme du passé refait surface, souvenons nous de la ratonnade oubliée, 1973 à Marseille, les slogans : " Mort aux arabes" .

    A posteriori et en analysant les faits, et entre autres causes, le spectre de la crise économique y était pour beaucoup.

    Et comme l’histoire est un éternel recommencement, medias et politique se ruent sur ce filon et tiennent salons, débats, et show étalant ignorance et innocuité : Pour/contre.

    La population bigarrée qui en prend pour son grade n’est que l’opium des peuples en mal de finir leur mois décemment n’utilisant leur voix que pour protester contre, la burqa, le minaret, le voile, la visibilité de l’islam… Mais pour les régents protecteurs de la laïcité, la liberté , la démocratie, les lumières… même s’ils sont indignes d’occuper des postes de haut commandement.

    L’identité, aimons nous ou haïssons nous les uns les autres, ne deviennent plus qu’un détail, une poudre et un litham.

    N.B. : Concernant les suisses cela ne m’étonne qu’a moitié, je les aime bien, ils sont fantastiques : Une amie suisse m’a confié un jour scandalisée : C’est incroyable on vient de voter pour une augmentation de nos impôts, vous vous rendez compte ! On est suisse !

  • permalien Murmure :
    30 novembre 2009 @08h39   « »
    Suisse, une victoire de l’islamophobie, creusons plus profondément

    J’ai eu la chance hier, d’avoir une très longue
    veillée avec un ami sociologue et comme de bien entendu, on a discuté islamophobie jaillissante en Europe.

    Nos conclusions sont d’une simplicité édifiante. Le Bushisme étant claquemuré définitivement avec sa conflagration civilisationnel donquichottesque, et avant de trépasser dans les lignes obscures de l’histoire qui ne retiendra qu’une chaussure évitée de justesse lancée à sa face idiote. Il a soldé sa prédominance par une crise économique qui n’avait de précèdent que la grande dépression des années 30.

    Tel un tsunami dû à un mouvement tectonique à L’effet domino bouleversant le dieu capitalisme.
    Elle a déferlé particulièrement sur l’Europe, d’où le transissement des maîtres du monde et les démocraties viciées, on a vu des Etats injecter et réinjecter de l’argent à leur institution malade quitte à emprunter au socialisme honni.

    Comment détourner les peuples du péril : L’insécurité monétaire, chômage, surendettement, hôpitaux malades de leur système, une société de consommation qui n’ingurgite plus rien, etc.

    Forte jusqu’alors de son pouvoir d’achat, qui se réduisait comme une peau de chagrin.

    Unissions les contre… Une cause… Une haine… Un dada : Les musulmans, les étrangers.

    Réveillons la pusillanimité de l’âme et du cœur.

    Et tel un zombie sortant des limbes, l’ectoplasme du passé refait surface, souvenons nous de la ratonnade oubliée, 1973 à Marseille, les slogans : " Mort aux arabes" .

    A posteriori et en analysant les faits, et entre autres causes, le spectre de la crise économique y était pour beaucoup.

    Et comme l’histoire est un éternel recommencement, medias et politique se ruent sur ce filon et tiennent salons, débats, et show étalant ignorance et innocuité : Pour/contre.

    La population bigarrée qui en prend pour son grade n’est que l’opium des peuples en mal de finir leur mois décemment n’utilisant leur voix que pour protester contre, la burqa, le minaret, le voile, la visibilité de l’islam… Mais pour les régents protecteurs de la laïcité, la liberté , la démocratie, les lumières… même s’ils sont indignes d’occuper des postes de haut commandement.

    L’identité, aimons nous ou haïssons nous les uns les autres, ne deviennent plus qu’un détail, une poudre et un litham.

    N.B. : Concernant les suisses cela ne m’étonne qu’a moitié, je les aime bien, ils sont fantastiques : Une amie suisse m’a confié un jour scandalisée : C’est incroyable on vient de voter pour une augmentation de nos impôts, vous vous rendez compte ! On est suisse !

  • permalien Murmure :
    30 novembre 2009 @08h56   « »

    Je vous prie d’excuser le ton de mon post teinté d’ésotérisme et d’occultisme, c’était dû à l’ambiance de ma nuit, assez étrange !

    Désolée pour le doublon !

  • permalien Tête d’épingle :
    30 novembre 2009 @08h58   « »

    Salafisme , burka, voile, marseillaise sifflée, racisme anti français

    Totalement d’accord.
    De même, la crise économique, le faible vote dans les élections européennes, l’Affaire Polanski, les français classés pires touristes du monde, tout cela est lié et a un rapport avec le sarkozysme, voyons ! Vous ne voyez pas qu’il y a un rapport entre tous ces trucs ?!

    Enfin, j’admets que vu comment le racisme anti-français augmente, on ferait mieux de tout de suite préparer les futurs monuments commémoratifs pour les premiers qui se feront lyncher par ces vilains sauvages ingrats des colonies.

  • permalien Tête d’épingle :
    30 novembre 2009 @09h01   « »

    Spartacus :

    Ce sont les plus grands fauteurs de guerres et générateurs de morts que l’humanité n’ait jamais connu.

    C’est drôle, j’ai toujours cru que ces fauteurs de trouble étaient les illuminés ignorants qui prétendaient détenir la vérité générale à propos de ce monde, et qui, à force d’euphémismes, voulaient interdire toute objection à leurs utopies putrides.

    Vous nous préparez quoi, la Révolution Culturelle ? Sans morts ?

  • permalien
    30 novembre 2009 @09h10   « »
    Le Temps (Suisse) du 30/11

    Des excès à dénoncer
    Les musulmans de Suisse se sont-ils insuffisamment distanciés des excès qui se commettent, ailleurs, au nom de l’islam ? Oui, répond sans hésiter Stéphane Lathion, chercheur aux Universités de Lausanne et de Fribourg, membre du Groupe de recherche sur l’islam en Suisse (GRIS). "Les musulmans modérés ont peur de s’afficher. Certains ont de la famille dans des pays où des propos trop critiques peuvent lui causer du tort. D’autres ont tout simplement peur de se faire traiter d’ignorants par des gens qui, comme Hani Ramadan, prétendent incarner le vrai islam. Mais il faudra qu’ils aient le courage de faire en public les critiques qu’ils formulent entre eux. Il n’y a plus le choix."

  • permalien Fernand :
    30 novembre 2009 @09h24   « »

    La note de M. Gresh vibre d’indignation. Je me souviens que les 3000 morts de New York ne l’ont pas fait vibrer du tout. Militantisme.

  • permalien Yvan :
    30 novembre 2009 @09h27   « »
    Suisse, une victoire de l’islamophobie, une lâche défaite de la raison

    Avec la satisfaction de Marine Le Pen[1], un Xavier Bertrand entre couardise et démago[2], la droite autrichienne en croisade contre les minarets[3], et les regrets de Matteo Salvini[4], eurodéputé de la Ligue du Nord :"Malheureusement en Italie on ne consulte pas le peuple pour savoir ce qu’il pense des mosquées et des centres islamiques", on prend la mesure de l’urgence qu’avait le discours de Caire d’Obama, après les huit ans de matraquage raciste, d’une Amérique au chevet de son beau rêve néolibéral.

    Et qu’on ne s’y trompe pas, les Charles Martel de la "démocratie" tel Oskar Freysinger, l’homme qui a stoppé les minarets en Suisse[5], vont se multiplier alors même que l’Allemagne règle ses comptes avec le dernier lampiste , John Demjanjuk[6], de la panique économique précédente.


    [1]3w.france-info.com/ressources-afp-2009-11-29-interdiction-des-minarets-en-suisse-satisfaction-de-marine-le-pen-374928-69-69.html
    [2]fr.altermedia.info/politique/minarets-xavier-bertrand-entre-couardise-et-demago_26967.html
    [3]3w.swissinfo.ch/fre/politique_suisse/votations/La_droite_autrichienne_­en_croisade_contre_les_minarets.html ?siteSect=301&sid=11344702&cKey=1255504330000&ty=st
    [4]3w.la-croix.com/afp.static/pages/091129192050.ktdqhbz0.htm]
    [5]fr.novopress.info/40949/oskar-freysinger-lhomme-qui-a-stoppe-les-minarets-en-suisse/
    [6]lci.tf1.fr/monde/europe/2009-11/ce-vieillard-qui-ravive-le-passe-nazi-de-l-allemagne-5566775.html]

  • permalien tounto :
    30 novembre 2009 @09h33   « »

    Bonjour je suis tunisien, j’ai toujours eu une idée positive de la suisse et des suisses.Mais là je suis choqué.
    57% c’est vraiment beaucoup.De plus je pense que l’immigration suisse et choisie (pas comme en France),
    je pensais pas qu’il y avait pas des problèmes d’intégration et que les musulmans en suisse sont bien formés.

    Je comprends les européens ,souche, qui veulent conserver leurs cultures mais je dis il faut accepter l’autre aussi.Le minaret bien que sans importance au niveau de la pratique, est un signe de l’islam, ne pas l’accpeter, c’est ne pas accepter la présence de citoyens de confessions musulmanes tout court.
    Alors un petit message aux intolérants et à ceux
    qui prétendent l’humanisme et le progrès :

    Tunisien musulman et fier de la cathédrale de l’avenue Bourguiba et de son architecture.

  • permalien Fabien :
    30 novembre 2009 @10h00   « »

    Pour rappel, une des causes du lancement de cette initiative, c’est le fait qu’une demande d’érection de minaret à Langenthal, qui a suscité 70 recours, qui a été refusé par les habitants de cette ville a finalement été validée par le tribunal fédéral. Hors en Suisse, le peuple est souverain et donc ce foulage au pied de ses droits n’a pas passé. En France,même quand vous dites non, votre gouvernement dit oui derrière parce que là aussi, il estime que vous êtes trop stupides pour savoir décider par vous même...

    Assez amusant des lire certaines déclarations : "La dictature de la majorité" ? C’est l’exercice du pouvoir du peuple souverain qui dérange à ce point ? La démocratie directe permet de s’affranchir des tares inévitables qui affectent tous ceux qui pratiquent l’exercice du pouvoir politique. Elle donne la décision finale au peuple et à lui seul...et le peuple a dit non ! Certains semblent penser qu’il vaut mieux que ce peuple soit guidé par des élites (président, dictateur, roi, caïd) car il est trop bête pour décider par lui-même...Drôle d’idée de la démocratie !

  • permalien Anti-Islamophobe :
    30 novembre 2009 @10h13   « »

    Voici ci-dessous l’adresse d’un site Internet destiné pour tous les Islamophobes...

    Et dans le même temps, un signe pour les croyants afin d’appeler la communauté Internationale de l’Islam au grand rassemblement contre tous les ennemis de la religion des musulmans, que ces derniers soient a l’intérieur comme a l’extérieur de la communauté Islamique internationale, celle qui ne fait aucune différence , ni dans les langues et encore moins dans les races, afin de faire triompher la raison, et faire reculer les ténèbres des Islamophobes et tout autre régime fascisant ...

    islam-2012-newworldorder.com

  • permalien Sakhra :
    30 novembre 2009 @10h27   « »

    "Certains semblent penser qu’il vaut mieux que ce peuple soit guidé par des élites (président, dictateur, roi, caïd) car il est trop bête pour décider par lui-même...Drôle d’idée de la démocratie !"

    Oui, en effet, drôle d’idée : Hitler a bien été choisi par le peuple allemand,très démocratiquement : le peuple savait aussi et était convaincu que l’ennemi mortel de la "civilisation aryenne" était le Juif, avec" son nez crochu "etc, grâce aux affiches le représentant comme un rat, un rapace etc..(comme l’affiche très "parlante des faschistes suisses).

  • permalien une bille :
    30 novembre 2009 @10h29   « »

    Fabien : C’est l’exercice du pouvoir du peuple souverain qui dérange à ce point ?

    non, ce sont les réactions qu’il suscite cet "exercice". Je cherche désespérément le texte sur lequel s’est souverainement exprimé le pouvoir du peuple, mais il est introuvable. Il semble même qu’il soit superfétatoire dans cette histoire.

    A part les réactions d’étonnement des uns et les déclarations délirantes sur un "islam politique" des autres je ne trouve rien de très démocratique dans ce déversement de haine.

    J’ai l’impression que les votants on répondu à la question : êtes vous pour l’instauration de la charria en Suisse ?

    C’est ce que vous appelez la démocratie ?

  • permalien Fabien :
    30 novembre 2009 @10h39   « »

    Il n’y a pas de texte mais simplement un amendement à notre constitution (art. 72 si je ne m’abuse) qui dit :

    "La construction de minarets est interdite."

  • permalien Suisse dépité :
    30 novembre 2009 @10h49   « »

    Les trolls sont de sortie sur ce sujet, à la manière de l’élécteur suisse à qui l’on a greffé un poste de télévision dans le postérieur, ils ne peuvent qu’aligner ce qui a marqué leur morne actualité informationnelle depuis de dix ans.

    « Oh tiens, une émission d’Yves Calvi ! Hé là, un éditorial de Barbier ! Ah oui, ça c’était en décembre 2006, toute la presse en parlait ! Voilà un parfait décalque de l’argumentation imberto-taguevienne. »

    Des oies je vous dis, qui n’alignent que des mots d’ordre et des énoncés déjà mâché pour eux, des perroquets qui jouent les cantatrices. Leur pitance démocratique tiens dans ce flot de purin continue qui dégorge de leurs opinions.

    L’Europe risque bien de disparaitre, mais sous le poids de sa connerie. Dans un siècle, les meilleurs latinistes et hellénistes on devra les chercher à Berkeley, à Téhéran ou à New Delhi, par ce que les européens trouveront que le grec et le latin c’est "pas utile pour l’économie" et un truc "d’islamo-gauchiste".

  • permalien une bille :
    30 novembre 2009 @11h01   « »

    @Fabien,

    Est-ce que la construction de gratte-ciels va-être aussi soumise à votation ? Il me semble que la question devrait-être démocratiquement posée pour tout type de construction qui ne correspond pas à la culture traditionnelle des démocrates helvètes.

  • permalien Le Gueux :
    30 novembre 2009 @11h03   « »

    La Suisse s’est opposée à la construction de Minarets et non à la réligion de Mahomet. Il y a une nuance à faire. Crier au scandale c’est attiser la haine et la colère qui ne devraient pas exister. Combien d’endroit dans le monde, où il est interdit de pratiquer simplement sa religion ? Combien d’endroit où il est interdit de construire une église chrétienne ? N’y a t-il pas là aussi matière à scandale ? Le scandale, c’est nous même qui le provoquons. Relisez le chapitre IV de l’Evangile de st. Saint Jean. Vous y apprendrez que ce n’est ni sur la montagne, ni à Jéruzalem qu’on adore Dieu. On l’adore en Esprit et en Vérité. A chacun de faire cet effort.
    Sur le plan architectural, on ne peut dire que cet espèce de missile en béton soit d’une belle facture dans le paysage suisse. Ceux qui sont en faveur d’un tel édifice sont ceux-là même qui souhaitent pousser les musulmans "contre" l’Eglise chrétienne. Les opposer, les mettre en compétition. Alors ils font du sentimentalisme en faveur des "malheureux musulmans " opprimés. Et si je me réfère uniquement sur le plan architectural, il y a bien des clocher qui n’auraient jamais du s’élever dans les airs, tellement ils sont laids. Idem pour certaines églises dites modernes. J’applaudis en faveur des Suisses, ils ont montré le chemin et fait preuve d’audace. L’Europe c’est l’Europe et rien d’autre. Ceci n’empêche pas l’accueil des étrangers. Ce n’est pas à nous europpéens d’adopter la culture des étrangers, c’est à eux à s’insérer dans la nôtre tout en pratiquant leurs religions. Comme les étrangers doivent apprendre nos langues, qu’ils apprennent aussi nos traditions et nos lois. Car si l’on veut laisser la première place aux musulmans comme certains le souhaitent par pure démagogie et peur, pour faire barrage et supprimer la religion chrétienne (cette culture judéo-chrétienne) ils mettent en place tous les éléments d’un conflit futur. Car la violence est inscrite dans le Coran, comme seul moyen pour devenir un "bon musulman".
    " Voici deux clans adverses qui disputaient au sujet de leur Seigneur. A ceux qui ne croient pas, on taillera des vêtements de feu, tandis que sur leurs têtes on versera de l’eau bouillante, qui fera fondre ce qui est dans leurs ventres de même que leurs paux. Et il y aura pour eux des maillets de fer." dit la Sourate 22. Une aimable perspective qui attend les chrétiens .... bien sur. Il ne s’agit pas de paroles, mais bien d’un appel à une action envers les ennemis désignés que sont les chrétiens.

  • permalien totosn :
    30 novembre 2009 @11h04   « »

    le pire dans cette histoire de votation en Suisse, c’est que si cette expression de l’acceptation de la discrimination et et du rejet de l’autre était le fait d’un pays ’islamique’ ou africain, il y’aurait une unanimité des média pour la dénoncer et meme aller au delà de la simple critique. Mais quand ce rejet de l’autre est du fait d’un pays européen, c’est plus compréhensible plus tolérable, plus démocratique. je suis désolé mais le rejet de la pluralité va dans le sens contraire de la démocratie.
    Honte au média qui ont accompagné ce processus e rejet.
    je parie que si demain un référendum était organisé en Tunisie ou au Mali pour interdire la construction de statues de la Vierge Marie, les memes média pour le meme probelemes utiliseraient un vocabulaire différent.

  • permalien Nathan :
    30 novembre 2009 @11h05   « »

    On se plaint de l’islamophobie mais il faudrait peut-être aussi parler de ceux qui suscitent l’islamophobie. Par exemple, les partis populistes suisses n’ont pas manqué de citer une déclaration d’Erdogan en 1997 alors qu’il était encore maire d’Istamboul.

    « Les mosquées sont nos casernes, les minarets nos baïonnettes, les coupoles nos casques et les fidèles nos soldats ».

  • permalien une bille :
    30 novembre 2009 @11h22   « »

    Art. 72 Eglise et Etat*

    1 La réglementation des rapports entre l’Eglise et l’Etat est du ressort des cantons.

    2 Dans les limites de leurs compétences respectives, la Confédération et les cantons peuvent prendre des mesures propres à maintenir la paix entre les membres des diverses communautés religieuses.

    3 ...1

    1 Abrogé en votation populaire du 10 juin 2001 (AF du 15 déc. 2000, ACF du 22 août 2001 – RO 2001 2262 ; FF 2000 3719 5159 5681, 2001 4458).
    Etat le 17 mai 2009

    L’article 72 de la constitution ne porte pas du tout sur la construction des minarets mais sur les relations entre l’église et l’état.

    C’est parce que la votation est anticonstitutionnelle car elle devrait relever des cantons et non de l’état, qu’il va falloir modifier la constitution, pour que la votation devienne constitutionnelle.

    Effectivement on pourrait appeler ça "démocratie", "démocratie à posteriori" serait plus juste.

    Là ou on peut-être un peu gèné, ce que le minaret n’a strictement rien à voir avec les religions, c’est un élément architectural et rien d’autre.

    La démocratie Suisse me donne mal à la tête !


    * pour les références, démerdez-vous sur google, j’en ai marre de perdre mon temps à référencer des posts qui ne passent jamais sur ce foutu blog.

    Il semble qu’ici seul les posts d’invectives à l’emporte pièce soient les biens venus ici !

  • permalien
    30 novembre 2009 @11h24   « »

    Quels est le nombre d’inscrits ? Quel est le nombre des personnes s’étant déplacées ? Comment se répartissent les votes ?

    C’est un secret d’état ? J’ai consulté pas mal de médias sans succès.

    Même notre oracle ici sur ce blog .....

    C’est pourtant un minimum à savoir AVANT d’analyser "doctement"

    Quoiqu’il en soit, vive le principe des votations suisses qu’il faudrait depuis longtemps appliquer à la France ; à partir du moment où nous subissons le culte insensé du vote démocratique.

    Comme disait Coluche "Ce n’est pas parce qu’ils sont nombreux à avoir tort qu’ils ont forcément raison"

    La preuve dans le cas !

  • permalien totosn :
    30 novembre 2009 @11h36   « »

    mais au fait en parlant de missile, qui a crée la missile les musulmans ou les occidentaux ? qui en produit le plus ? les musulmans ou les suisses ? qui en utilise le plus dans des drone sur des populations civiles les américianes ou les muslmans ?

  • permalien Charles Martel :
    30 novembre 2009 @11h45   « »
    Loi de Godwin

    @Sakhra :
    30 novembre @10h27 «  »

    Oui, en effet, drôle d’idée : Hitler a bien été choisi par le peuple allemand,très démocratiquement

    Bravo, vous marquez un point Godwin !

  • permalien Suisse dépité :
    30 novembre 2009 @11h49   « »

    @l’anonyme du novembre @11h24

    Les 57% de OUI correspondent à 1.53 millions d’électeurs pour 7.8 millions d’habitants

    C’est donc c’est 20% de la population réelle qui provoque cette crise de priapisme démocratorial à la droite extrême européenne.

    Source : http://www.tsr.ch/

  • permalien Fabien :
    30 novembre 2009 @12h02   « »

    C’est aller vite en besogne !

    20% des habitants de Suisse sont étrangers et n’ont pas le droit de vote au niveau fédéral. Retranchez encore de ce chiffre toutes les personnes de moins de 18 ans révolus (l’age minimum légal pour voter) et vous aurez un chiffre plus proche de la réalité.

    Le taux de participation est relativement haut pour un pays occidental. 47% des personnes ayant le droit de vote ne l’ont pas exercé, je ne pense pas que ces derniers auraient tous voté contre l’initiative.

  • permalien Suisse dépité :
    30 novembre 2009 @12h14   « »

    @Fabien

    1.53 millions de votants dictent le droit pour 7.8 millions d’habitants de la Suisse en effet, mais ce n’est pas votre arithmétique démographique qui pourra y insuffler plus de légitimé.

    Pour moi le pire n’étant pas qu’un habitant sur cinq soit saisi de peur villageoise mais qu’un texte pareil soit considéré comme légitime pour être proposé au vote.

    Je vais donc m’empresser d’aller récolter des signatures imposant l’interdiction de planter des nains de jardin et des géraniums, avec la certitude d’obtenir l’approbation des autorités électorales.

  • permalien nasser :
    30 novembre 2009 @12h19   « »

    @spartacus :

    Votre ignorance n’a d’égal que votre intolérance envers ce tous ceux qui ne sont pas athés, l’athéisme l’idéologie guerrière par excellence qui se prend pour mère théresa, aucune n’autre idéologie n’a fait autant soufrir l’humanité.

    Si vous aviez un minimum de connaissance, vous saurez que les plus grands génocides et les plus grandes crimes de l’humanité sont le fait des personnes athés, Hitler, Mussolini, Staline, Pol pot, Mao Zédong ...

    Donc, vous dites n’importe quoi, et vous avez beaucoup a faire pour vous informer et enlever tous ces préjugés anti-religieux de la tête.

  • permalien DLR :
    30 novembre 2009 @12h32   « »

    mais concernant l’afrique ou le monde musulman ce qui vous intéresse c’est l’exception, le petit détail, l’anecddote qui vous permet de nous traiter dans vos média des pires noms d’oiseau.

    Le Darfour, une anecdote ?

  • permalien MAJID :
    30 novembre 2009 @12h41   « »

    ...ET si en réponse à ce vote les pays arabes et musulmans permettaient à leurs citoyens de se prononcer sur une rupture des relations diplomatiques et économiques avec la suisse...
    Ne soyez pac affolés "les helvétiques" il n’y aura rien de tout ça et vous savez comme moi pourquoi.

  • permalien Ph. Arnaud :
    30 novembre 2009 @12h46   « »

    A tous

    Talleyrand disait « Défiez-vous de votre premier mouvement, car c’est toujours le bon ». [Je cite de mémoire].

    A cet égard, les réactions de Xavier Bertrand et de Dominique Paillé sont éloquentes : ils ont tout de suite épousé la cause de l’UDC suisse. Quel que soit l’explication que l’on donne à ces réactions, elle est toujours calamiteuse !

    Soit c’est leur propre opinion et, sur cette question, ils sont de l’avis du Front National (mais c’est plus facile de dire qu’on est pour l’UDC). Soit ils estiment que c’est l’opinion de l’électorat UMP (qu’ils flattent dans le sens du poil de la bête immonde). Soit ils pensent que c’est l’opinion du Chef – parce que, après tout, dire que la burqa n’est pas la bienvenue ou qu’on est contre la construction de minarets, n’est-ce pas la même chose ? Et, dans ce cas, ils font preuve de flagornerie.

    Je suis donc doublement inquiet, en tant que Français : d’abord d’avoir un pays d’extrême droite à mes portes, et ensuite de découvrir que les dirigeants du parti majoritaire sont d’une droite de la même espèce…

  • permalien Le Baron Noir :
    30 novembre 2009 @12h50   « »
    du "droit d’initiative" au "droit de dérive"

    La démocratie suisse est une chose trop sérieuse pour la laisser (aux mains du peuple ?) otage d’irresponsables démagogues populistes, obtenant facilement les signatures légales à une initiative déguisée, manipulée et malhonnête.

    Les médias en sont partiellement complices ayant largement relayés l’affiche répugnante et fallacieuse de la dite initiative.

    Sous prétexte que le peuple tranche et qu’il n’y a rien à ajouter contre le souverain, il faudrait que l’on se taise....?
    Je crois que la Suisse doit sérieusement repenser son "droit d’initiative", qui commence à devenir un "droit de dérive".

    un petit suisse de l’étranger athée

  • permalien jéjé :
    30 novembre 2009 @13h17   « »
    relativiser

    Il faudrait interdire les minarets car un jour un certain Erdogan a dit :
    « Les mosquées sont nos casernes, les minarets nos baïonnettes, les coupoles nos casques et les fidèles nos soldats ».

    Et alors ?

    Dans la marseillaise on dit bien "qu’un sang impure abreuve nos sillons", ça veut pas dire que tous les français vont partir en croisade pour égorger de l’étranger.

    En gros ça ne sert absolument à rien de s’appuyer sur des phrases d’extrémistes pour justifier le contraire.

    Des paroles extrémistes on en trouve partout, même dans votre marseillaise que vous respectez tant.

  • permalien Fabien :
    30 novembre 2009 @13h22   « »

    Je constate une chose, c’est que la presse européenne dénonce quasiment unanimement ces résultats. Par contre, les gens s’exprimant sur les forums des ces même organes de presse sont bien plus partagés entre indignation et enthousiasme.

    J’ai une fois de plus l’impression de ce gouffre entre l’intelligentsia (presse et politiques) et la population...Les élites européennes sont majoritairement déconnectées de la réalité du terrain. C’est déplorable et dangereux.

  • permalien Suisse dépité :
    30 novembre 2009 @13h37   « »

    @ Fabien

    En effet, comme vous je constate que petits-bourgeois diplômés du supérieur qui ont le loisir d’exprimer leurs opinions en ligne ne se considèrent jamais comme faisant partie de l’élite.

  • permalien YM :
    30 novembre 2009 @13h45   « »

    MOIMOIMOI , moi aussi , je ne suis pas libre du choix de mes tuiles !
    complétez le bilan par ces deux tableaux :la bosnie dans Les enjeux internationaux par Thierry Garcin, et Eric Laurent et Aceh par Fiammetta Venner Cultures de soi, cultures des autres
    par Catherine Clément le mercredi de 21h à 22h sur une radio -FC- qui a été longtemps la plateforme de l’islamisme mou en france . Venner ignore pourquoi l’aide humanitaire était distribuée par l’arabie dans les réseaux wahabites et comment cette aide a financé l’armement des milices musulmanes au sri lanka permettant la victoire du gouvernement sur les séparatistes tamouls . Alors pourquoi pas la mosquée numérique et des centres multiculturels destinés aussi aux musulmans qui ne sont pas musulmans .

  • permalien Fabien :
    30 novembre 2009 @13h48   « »

    Si ce message s’adresse à moi, navré de vous décevoir mais je n’ai terminé que l’école primaire obligatoire.

    Concernant le fossé entre "élites" et peuple, c’est surtout une conséquence de la précipitation à vouloir changer la société. Si la technologie et les sciences ont progressé de manière fulgurante ces dernières décennies (et nous permettent de converser ici), l’esprit humain est loin d’être aussi apte à des changements rapides.

  • permalien nasser :
    30 novembre 2009 @13h53   « »

    @ Le Gueux :
    Encore un sympatisant de l’extreme droite, monsieur le verset que vous citez, existe bel et bien dans le coran malgré la mauvaise traduction, le fait que vous avez evité de citer le texte qui vient avant et aprés + l’interpretation tendencieuse...

    Ce n’est pas un appel au meurtre, espéce de petit menteur, c’est une description de ce qui risque d’arriver en enfer pour ceux qui font la guerre sur terre.

    Attend je te donne un autre verset qui vient du coran, tout le monde peut verifier :)

    « Celui qui tue une personne innocente, c’est comme s’il a tué toute l’humanité »

    Le coran assimile le fait de tuer une seule personne à un crime contre l’humanité, c’est vrai que ce verset a lui seul tue completement l’argumentaire de l’extreme droite, comment vous pouvez expliquer ça avec toute votre propagande ?

  • permalien Suisse dépité :
    30 novembre 2009 @14h00   « »

    @ Fabrice

    Je parlais du public du Net en général, je peux même m’y inclure ! S’il est socialement moins homogène qu’il y a encore cinq ans, il exprime souvent un consensus de classe et de position sociale, les valeurs dominantes ou celles qui les domine.

    Sur les espaces d’expression des grands médias, mais aussi sur la ribambelle de forums minoritaire ça et là, on constate une grande uniformité dans la variété des opinions et une harmonie, involontaire ou non, avec les intérêts et stratégie du pouvoir.

    Quelqu’un criant que "TF1 C’EST TROP DES MENTEURS" pour ensuite vous renvoyer vers un film de propagande monté dans une cuisine à propos des illuminatis responsables de 14-18 ne nous fait pas fait gagner en intelligence collective.

    Le Net a beau permettre à une parole, un savoir et une connaissance d’accéder à une surface de diffusion inédite et immédiate, la curiosité, l’éveil et l’intérêt pour eux ne sont pas livré avec l’ADSL. La plupart des gens vont chercher ce vers quoi ils se laisseront guider.

  • permalien adrien :
    30 novembre 2009 @14h48   « »

    @ Nasser,

    vous écrivez :

    « Celui qui tue une personne innocente, c’est comme s’il a tué toute l’humanité »

    Oui mais si quelqu’un décrète que les "infidèles" ou non-musulmans sont coupables, et que seuls les musulmans sont innocents, alors tuer un "mécréant" n’est pas un crime puisqu’il est coupable. Par ce petit syllogisme, je voulais juste rappeler que le problème n’est pas ce qu’il y a inscrit dans le Coran, mais bien l’interprétation que peut en faire n’importe quel "savant" sans véritable frein derrière. Il n’y a pas de vérité dans tout cela, seulement des interprétations.

  • permalien adrien :
    30 novembre 2009 @15h10   « »

    @ Totosn (sur l’ensemble de vos posts)

    Vous vous plaignez des amalgames mais vous en faites plein également : la Suisse n’est pas l’Europe, et l’Occident est une notion bien vague ; comme de dire "les Musulmans" en comparant "les musulmans aux Etats-Unis" ou "les musulmans à l’Europe" : ça ne veut rien dire ces comparaisons et ne correspond à rien.

    D’autre part, vous vous plaignez des médias européens, mais je relève qu’ils sont plutôt critiques envers ce référendum et son résultat.

    Certains pays où l’Islam domine ne sont pas très tolérants non plus avec les autres religions : regardez la situation des Coptes en Egypte par exemple. Essayer de construire une église en Arabie Saoudite, vous verrez ce qu’il vous en coûte.

    Enfin, lors des élections controversées en Iran, les autorités iraniennes ont avancé l’argument de la souveraineté, dénonçant les ingérences étrangères et soulignant que personne n’avait à leur donner de leçons. Celui-ci était-il valable pour l’Iran ? Celui-ci est-il valable pour la Suisse ?

  • permalien Benj :
    30 novembre 2009 @16h09   « »

    Regardez une carte :

    La Suisse n’est-elle pas le cœur pourri de l’Europe ?

    "La Suisse doit être rayée de la carte"

    Je n’ai pas trouvé mention de cette phrase sur la page indiquée (quelle grossier procédé), mais ça serait sûrement une bonne idée, au moins pour lutter contre le blanchiment et l’évasion fiscale.
    Il faudra raser le Delaware en même temps.

  • permalien bluerider :
    30 novembre 2009 @16h09   « »

    franchement, les chretiens ont-ils eu tant de difficultés pour installer des missions, construire des églises, ériger des clochers, partout où la sainte croisade les a menés, puis les conquérants, puis les colons, puis les multinationales ? Ont-ils demandé la permission, ou acheté les terres nécessaires ?

    Quand les troupes US massacrent les trésors archéologiques de Bagdhad tout en sécurisant l’immeuble de la compagnie des pétroles, et quand TOUTES les bibliothèques municipales d’Irak sont saccagées aussi, comment ne pas y voir la négation de ce que notre "société post-bigote" considère désormais comme abritant les saintes reliques (artistiques cette fois) de notre humanité chancellante ?

    Quand madame Lagarde déclare il y a un mois que OUI, le système bancaire islamique est accueilli à bras ouverts en France, pourquoi un minaret poserait des problèmes au "pays des banques", et par contagion (je ne me fais aucune illusion) ici bàs en France ? "BANK OF ISLAM" oui, "HOUSE OF ALLAH", NON.

    Quel jour la presse occidentaliste (merci Todd) va-t-elle enfin documenter correctement le terrorisme islamique ? Quel jour fera-t-elle le lien avec le travail souterrain des services de renseignement occidentaux qui mettent en application la stratégie de tension et de division qui perlmet la CREATION d’un ennemi à la réalité plus horrible encore que les dégâts bien réels qu’il commet ?

    Entendu chez des amis américains conservateurs : "Le 11 Septembre instrumenté par des élites transnationales ? ben oui, et alors ? ll fallait mettre les points sur les i à ces sauvages [avant qu’ils ne nous envahissent] !

    ite, missa est.

  • permalien totosn :
    30 novembre 2009 @16h34   « »

    a adrien,

    ce serait trop facile pour la presse occidentale de se dédouanner en étant ’plutot critique’ au résultat de la votation en suisse. A l’intérieur de la Suisse, une grande partie de cette presse a jeter de l’huile en stigmatisant quotidiennement les symboles des musulmans.
    plus généralement sur le theme du choc des civilisation la majorité de la presses occidentale joue le meme role que la radio des milles collines avant et pendantt les massacres des tutsi au rwanda.
    la responsabilité de la paix religieuse dans le monde incombe a tous mais plus à ceux dont la voix porte plus. c’est un retour de la propagande des années 30 que je vois lorsque la plupart des media occidentaux évoquent les question sensibles des rapports entres cultures islamiques et cultures occidnetales.

  • permalien Musulmanophile et islamophobe :
    30 novembre 2009 @16h46   « »

    Islamophobie : Arrétez l’amalgame !!

    Je revendique le droit de ne pas aimer la religion musulmane !! Est ce de l’islamophobie ?
    Oui la vision de femmes lapidées , des mains coupées au nom du coran me fait horreur.
    Il ne faut pas confondre ne pas aimer la religion musulmane et ne pas aimer les musulmans !!!.

    Si la défiance envers l’Islam, le blasphème devient un délit cela signifie que ce sont les Imams qui font la loi : Sinon qui définit ce qu’est un blasphème ?

  • permalien une bille :
    30 novembre 2009 @17h04   « »
    "La Suisse doit être rayée de la carte"

    @Benj,

    "La Suisse doit être rayée de la carte"

    La Suisse doit être rayée de la carte et ses régions linguistiques réparties entre ses voisins. Mouammar Kadhafi va soumettre cette requête devant l’assemblée générale de l’ONU qui débute le 15 septembre. Il l’avait déjà formulée lors du sommet du G8 en Italie en juillet.

    le 03 septembre 2009, 08h24

    "La Libye a déposé cette requête", a déclaré la vice-présidente de la Commission de politique extérieure du National Christa Markwalder (PLR/BE) dans l’émission "10 vor 10" de la TV alémanique. Le chef d’Etat libyen demande que figure à l’ordre du jour la division du territoire suisse et sa répartition entre les pays voisins, a ajouté Mme Markwalder.

    Début juillet lors du G8, Mouammar Kadhafi avait déclaré que la Suisse "est une mafia mondiale et non un Etat". Et d’ajouter qu’elle "est formée d’une communauté italienne qui doit retourner en Italie, d’une autre communauté allemande qui doit retourner en Allemagne et une troisième communauté française qui doit retourner en France".

    Plus tôt dans la journée, et en attendant la libération des deux Suisses toujours retenus en Libye, le Conseil fédéral avait continué de jouer profil bas. Il a renoncé à poser un ultimatum à Tripoli ou à annoncer une quelconque initiative.

    Le Conseil fédéral réitère sa volonté de mettre en oeuvre l’accord passé le 20 août et attend de la Libye qu’elle en fasse de même. Le président de la Confédération Hans-Rudolf Merz et la ministre des affaires étrangères Micheline Calmy-Rey ont tous deux insisté sur ce point à l’issue de la séance gouvernementale.

    C’est dans ce but qu’un accord visant à apaiser les tensions et à rétablir les relations avec la Libye a été conclu, s’est justifié le président de la Confédération, vivement critiqué pour avoir signé le texte. Avant de souligner qu’une normalisation des relations nécessite des efforts des deux parties.

    lien : ww.lematin.ch/actu/suisse/kadhafi-veut-demantelement-suisse-160831

  • permalien nasser :
    30 novembre 2009 @17h18   « »

    « Oui mais si quelqu’un décrète que les "infidèles" ou non-musulmans sont coupables, et que seuls les musulmans sont innocents, alors tuer un "mécréant" n’est pas un crime puisqu’il est coupable. Par ce petit syllogisme, je voulais juste rappeler que le problème n’est pas ce qu’il y a inscrit dans le Coran, mais bien l’interprétation que peut en faire n’importe quel "savant" sans véritable frein derrière. Il n’y a pas de vérité dans tout cela, seulement des interprétations. »

    Le si dont vous parlez, est un si tendancieux intégriste, les musulmans ne suivent pas tous, les intégristes, les intégristes ne décrètent que pour les intégristes comme eux, oui je réponds aux préjugés intègres dans votre esprit :)

    Les interprétations sont nombreuses, mais il reste un gros gouffre entre un interprétation fidèle, et une interprétation tendancieuse, dans le cas de ce verset est très clair, il ne parle pas ni des non musulmans, ni des musulmans, c’est un ordre religieux clair accepté par tous les musulmans en exceptant les intégristes biensur, le verset parle d’une personne innocente, pas la peine de vous cassez la tête, pour quelque chose d’aussi clair.

    P.S : Vous savez maintenant, l’ordre mondiale est entrain de changer et au lieu, de faire quelque chose de constructif de rassembler les peuples et les cultures, la majorité en Europe alimente un climat de guerre contre les musulmans, demain si la chine devient la nouvelle Amérique et colonise l’Europe, ne vous étonnez pas si certains pays musulmans la soutiendrai... Souvenez vous, des musulmans qui sont mort pour que l’Europe ne tombe pas dans les mains de nazis, et oubliez cette petite secte d’intégristes que les musulmans comme moi condamne clairement, et arrêtez cette haine inutile voire dangereuse.

    a+

  • permalien Suisse dépité :
    30 novembre 2009 @17h22   « »

    Non seulement les médias et les politiques sont complètement hypocrites sur le résultat qu’ils ont contribué à alimenter par bêtise et ignorance, mais la réaction de la plupart des chefs de parti à été d’accréditer les peurs électorales.

    Aucun d’eux n’a dénoncer les initiants, personne n’a prit le risque de pointer la bêtise de l’électorat apeuré. Au contraire, on les a brossé dans le sens du poil en légitimant des peurs irrationnels et en disant à la communauté musulmane devrait se mettre à nue et donner des garanties.

    On a eu droit qu’à un défilé servile d’explication façon "les gens ont peur", MAIS PEUR DE QUOI ??? De pays qu’ils ne savent pas mettre sur une carte ? Des extrémistes qui leur en parlent ? De manchettes de journaux racoleuses ? Du seul basané qu’il croise une fois par semestre près de la gare de leur bled ?

    On est vraiment dans l’irrationnel le plus complet, ce serait comme tenter de parler d’astrophysique avec un raëlien ou science-politique avec un phalangiste libanais. Le savoir, la connaissance ne peuvent rien contre l’opinion.

    À côté de ça on sent vraiment la gène de l’élite. Ils se sont fait prendre à leur propre jeu de haine froide . Beaucoup d’entre eux détestent surement plus les musulmans que des gens ayant voté oui, mais ils savaient par cynisme que le NON était convenu pour les intérêts diplomatiques du pays.

  • permalien elbé :
    30 novembre 2009 @17h35   « »

    Il y a des jours comme ça, où on se demande à quoi ça sert de se décarcasser à longueur de messages, pour que la raison reprenne ses droits...Je comprends le découragement de Monsieur Gresh.

    C’est que c’est désespérant de lire autant d’insanités.
    C’est qu’ils vont finir par avoir ce qu’ils veulent les c..s, la m...e, la vraie : la guerre des civilisations.
    N’étant pas Jésus, je n’ai même plus envie de dire :
    "Mon Dieu, pardonnez-leur, ils ne savent pas ce qu’ils font."

    Mon oeil !

  • permalien Murmure :
    30 novembre 2009 @17h36   « »

    " Il y a de plus en plus de cons chaque année. Cette année, j’ai l’impression que les cons de l’année prochaine sont déjà là "

    (Patrick Timsit)

  • permalien elbé :
    30 novembre 2009 @17h37   « »

    Où est passé Shiv7 ?

    Il apportait , lui, une bonne senteur suisse.

  • permalien passager :
    30 novembre 2009 @17h40   « »

    Malheureusement cela prouve qu’on est de plus en plus détesté par nos fréres les occidentaux ....l’éxtréme droite domine le climat en europe ces derniers temps en france nous avons sarko et son gov qui ne cessent de mépriser les magrébins ...les pays bas il y a ce con de flander ou je sais pas comment il s’appel qui fais une pourri propagande contre l’islam et les musulmans en denmark au nom de la liberté d’expression on peux insulter et déssiner des mensonges sur le prophete de l’humanité mais toutefois on ne peux pas critiquer les chiffres de la dite holocoste ni critiquer les crimies et les genocides de la dite israél .....vraiment mais vraiment un bordel ce monde

  • permalien adrien :
    30 novembre 2009 @17h52   « »

    @ Nasser

    verset est très clair, il ne parle pas ni des non musulmans, ni des musulmans,

    Justement, c’est aussi en cela qu’il peut n’apparaître pas clair du tout, puisqu’il ne précise rien. Tout le monde peut le mettre à sa sauce. C’est pour cela qu’il existe des interprétations du Coran extrêmement variables.

    Qui a dit que tout le monde suivait les intégristes ? Pas moi en tout cas. Le seul point que je voulais souligner, c’est le fait qu’il n’existe pas de "Vérité" à proprement parler, juste une exégèse perpétuelle : je pourrai toujours interpréter les versets selon mes convictions et mes croyances, et d’autre part je pourrai toujours trouver un verset qui contredira le vôtre. Ce débat n’a donc pas de fin....

    Enfin, ce n’est pas parce qu’un principe est écrit quelque part que les gens le suivent... C’est comme de dire : En France la constitution stipule que tous les citoyens sont égaux en droits et en devoirs donc ça veut dire que c’est un état de fait. C’est déja important remarquez, au regard de nombreux pays.

  • permalien adrien :
    30 novembre 2009 @17h56   « »

    @ Nasser

    et arrêtez cette haine inutile voire dangereuse.

    Et vous, arrêter de prendre mal la moindre remarque en criant à la haine à chaque fois que l’on en fait.

  • permalien clotilde toulouse :
    30 novembre 2009 @17h56   « »

    je viens de lire tous les commentaires. Une constatation : quelle haine les uns envers les autres, et au nom de quoi ? De la religion ! C’est d’autant plus navrant, que chacun s’exprime en antiraciste !!! Respectons les croyances, je ne crois pas une seconde, aux envahisseurs en Europe pour imposer quelque religion que ce soit.

  • permalien personne. :
    30 novembre 2009 @17h56   « »

    ce climat en Europe est préparé est voulu par certains. Il suffit de "préparer" les gens au vote par des missions ciblées, des "débats" et quelques "reportages" pour que la mayonnaise prenne. Ensuite, l’on monte le théâtre de l’expression "populaire". Nos sociétés dans le sensationnel entre la peur et la joie. Chose que maîtrisent bien les médias.

  • permalien aladin :
    30 novembre 2009 @18h01   « »

    En 1099, quatre siècles après la conquête de Jérusalem par les musulmans, la ville fut envahie par les Croisés, qui passèrent tous les habitants musulmans au fil de l’épée. Pourtant, allant à l’encontre de ce que craignaient les chrétiens, Saladin, le général musulman qui s’empara de Jérusalem en 1187, ne fit de mal à aucun civil et défendit à ses soldats le pillage. D’ailleurs, il permit aux citoyens chrétiens de prendre tous leurs biens et de quitter la ville en sécurité.

    Les périodes du règne des Turcs Seljukides et de l’Empire ottoman ont été également marquées par la tolérance et la justice de l’islam. Comme chacun le sait, les juifs, expulsés de l’Espagne catholique, trouvèrent la paix qu’ils ont recherchée sur les terres de l’Empire ottoman, où ils se sont réfugiés en 1492. Sultan Mehmed, le conquérant d’Istanbul, a également donné aux juifs et aux chrétiens leur liberté religieuse. Concernant les pratiques tolérantes et justes des musulmans, l’historien A. Miquel dit :

    Les chrétiens ont été gouvernés par un Etat très bien géré, qui était quelque chose qui n’existait pas dans l’empire byzantin ou dans la souveraineté latine. Ils n’ont jamais été soumis à une oppression systématisée. Au contraire, l’empire, et tout d’abord Istanbul, est devenu un refuge pour les juifs espagnols torturés. Ils n’ont jamais été forcés à accepter l’islam.2

    John L. Esposito, professeur de religion et de politique internationale à l’Université de Georgetown, fait un commentaire similaire :

    Pour plusieurs populations non-musulmanes dans les territoires byzantins et persans déjà soumises aux gouverneurs étrangers, le règne islamique a signifié un changement de gouverneurs, les nouveaux étant souvent plus souples et plus tolérants, plutôt qu’une perte de l’indépendance. Plusieurs de ces populations ont même joui d’une plus grande autonomie locale et ont souvent payé des impôts inférieurs... En ce qui concerne la religion, l’islam s’est montré plus tolérant, accordant une plus grande liberté religieuse aux juifs et aux chrétiens indigènes.3

    Tel qu’il est ainsi clairement noté, l’Histoire n’a jamais témoigné contre les musulmans "faiseurs de turpitude". Au contraire, ces derniers ont apporté la sécurité et la paix aux gens de toutes les nations, de toutes les croyances, vivant dans le grand territoire sur lequel ils ont régné.

    En bref, la compassion, la paix et la tolérance constituent les valeurs morales principales du Coran et l’islam vise à supprimer la turpitude de la surface de la terre. Les commandements du Coran et les pratiques des musulmans à travers l’Histoire sont très clairs, et ne laissent de fait planer aucun doute.

  • permalien adrien :
    30 novembre 2009 @18h05   « »

    @ Totosn

    ce serait trop facile pour la presse occidentale de se dédouanner en étant ’plutot critique’ au résultat de la votation en suisse. A l’intérieur de la Suisse, une grande partie de cette presse a jeter de l’huile en stigmatisant quotidiennement les symboles des musulmans.

    La liberté de la presse ne vous convient plus lorsque vous n’êtes pas d’accord ? Quand celle-ci approuve le résultat, elle est intolérante et ccriminelle, et quand elle le désapprouve, dans sa grande majorité, elle le fait par complaisance. C’est un peu rapide comme analyse. Et puis la presse ou les médias en général ne sont pas entièrement responsables du comportement des gens, ce serait trop facile : j’ai tué mon voisin, mais ce n’est pas de ma faute c’est celle des médias qui m’ont incité à la violence...

  • permalien adrien :
    30 novembre 2009 @18h09   « »

    @ Aladin

    Tel qu’il est ainsi clairement noté, l’Histoire n’a jamais témoigné contre les musulmans "faiseurs de turpitude". Au contraire, ces derniers ont apporté la sécurité et la paix aux gens de toutes les nations, de toutes les croyances, vivant dans le grand territoire sur lequel ils ont régné.

    Oui, tout comme la France a émancipé les peuples colonisés grâce aux effets positifs de la colonisation... ridicule.

  • permalien aladin :
    30 novembre 2009 @18h25   « »

    Le principal élément déclencheur dans le développement du racisme au 19ème siècle en Europe a été le remplacement de la croyance chrétienne selon laquelle "Dieu a créé tous les peuples égaux" par le darwinisme. En suggérant que l’homme est le résultat d’une évolution à partir de créatures plus primitives, et que certaines races ont atteint un stade d’évolution plus avancé que d’autres, cette théorie a présenté un masque scientifique au racisme.

    En somme, Darwin est le père du racisme. Sa théorie fut reprise et commentée par des fondateurs "officiels" du racisme tels qu’Arthur Gobineau et Houston Stewart Chamberlain, et l’idéologie raciste qui ressortit de leurs travaux fut ensuite mise en pratique par les Nazis et autres fascistes.

  • permalien Mike :
    30 novembre 2009 @18h36   « »

    Le résultat du scrutin n’a rien de surprenant en Europe, ce qui est affligeant c’est que ce vote se soit passé en Suisse ; les Suisses avaient jusqu’à présent une excellente image dans les pays musulmans, celle-ci va forcément en être fortement affectée, c’est dommage...

  • permalien Suisse dépité :
    30 novembre 2009 @18h57   « »

    @aladin

    Darwin n’est pas responsable des mauvaises interprétations et récupérations de ses travaux. Travaux qui ne sont pas des croyances mais de la science. Vous pouvez parler du darwinisme à la rigueur, instrumentalisé par d’autres.

0 | 100 | 200 | 300 | 400

Ajouter un commentaire