Le Monde diplomatique
Accueil du site > Nouvelles d’Orient > Quand Paris entérine l’arrestation d’enfants de moins de 12 ans en (...)

Quand Paris entérine l’arrestation d’enfants de moins de 12 ans en Palestine

jeudi 16 décembre 2010, par Alain Gresh

L’association israélienne de défense des droits de la personne B’Tselem vient de publier un rapport sur les arrestations de mineurs palestiniens à Silwan (Jérusalem), « Caution : Children Ahead - The Illegal Behavior of the Police toward Minors in Silwan Suspected of Stone Throwing ». Ces mineurs étaient soupçonnés d’avoir participé à des manifestations et d’avoir jeté des pierres pour protester contre l’expulsion des Palestiniens de Jérusalem.

L’organisation note :

- Nombre de jeunes Palestiniens sont arrêtés la nuit, dans leur lit, et immédiatement conduits dans des centres d’interrogatoire ;

- Les parents sont souvent empêchés d’assister à ces interrogatoires, alors même que la loi garantit cette présence ;

- Nombre de ces jeunes ont fait état de mauvais traitements ;

- Quatre des personnes arrêtées avaient moins de... 12 ans. Un garçon de 8 ans a lui aussi été arrêté dans son lit parce que son nom était le même que celui d’un jeune soupçonné d’avoir lancé des pierres.

Le 14 décembre, le porte-parole du ministère français des affaires étrangères était interrogé sur ce rapport. Voici le compte-rendu de sa réponse hallucinante :

« Q -Depuis quelques jours, l’ONG israélienne B’Tselem a porté plainte et va entamer un procès contre le gouvernement israélien, contre la police israélienne pour l’arrestation des enfants dans des conditions enfreignant la loi. Ils auraient arrêté des enfants la nuit et les auraient battus. Avez-vous des informations et avez-vous une réaction ?

R - Non. Si la justice israélienne est saisie, il faut la laisser faire son travail. En Israël, il y a des lois, c’est à la justice israélienne, en toute indépendance de se prononcer sur ces plaintes.

Q - N’y a-t-il pas d’accord sur le principe concernant les arrestations d’enfants ?

R - Nous devons analyser cela au regard de la légalité israélienne. »

Si les mots ont un sens, la France n’a rien à dire sur ces événements, bien qu’ils se déroulent dans un territoire qu’elle considère comme « occupé », pas en Israël. Et faut-il vraiment analyser ces faits au regard de la légalité israélienne ? A supposer que ces arrestations soient légales du point de vue israélien – ce qui n’est pas le cas –, sont-elles acceptables ?

105 commentaires sur « Quand Paris entérine l’arrestation d’enfants de moins de 12 ans en Palestine »

0 | 100

  • permalien Amisarko :
    16 décembre 2010 @16h24   »

    France où est ton prestige pour les droits de l’homme.?France où est ta diplomatie ?France ton gouvernement ne serait-il pas à Washington ???Qui doit s’attendre à une grande vague d’extrême droite,puisque les pseudo-démocrates approuvent toutes les régressions tout en abandonnant toute souveraineté ?????

  • permalien une bille :
    16 décembre 2010 @17h01   « »

    On comprend mal à quel titre les "autorités françaises" auraient une quelconque compétence dans ces domaines.

    Le parquet français n’est plus une autorité judiciaire - LeMonde.fr

    Le porte-parole des Affaires Étranges ne fait que rendre compte de la situation de déliquescence des institutions de son pays, il est normal qu’il ne se sente pas concerné par ce qui se passe de l’autre côté du périph..

  • permalien Muriel :
    16 décembre 2010 @17h03   « »

    En 1989, la France ratifie la Convention internationale des droits de l’enfant .
    En 2009, de nombreuses cérémonies officielles marquent ce vingtième anniversaire.

    En novembre 2010, Jean-Marie Bockel, Secrétaire d’Etat à la Justice, remet au Président de la République son rapport qui préconise le dépistage précoce des futurs délinquants à la crèche.

    Après tout, huit ans, c’est déjà un âge avancé pour un pré-terroriste !

  • permalien zizou29 :
    16 décembre 2010 @17h10   « »

    Intéressant !
    Et... que serait la réponse de la FRANCE si la question posée "légalité israélienne" est remplacée par "légalité iranienne", "légalité syrienne", etc... ?
    Là, sûrement la réponse changerait à 180 °.

    De plus la crédibilité de la France passe par un égal traitement de tous les pays et non un inconditionnel soutien à Israël.
    Israël reste au-dessus des lois universelles et du droit international. Pour combien de temps encore ?

  • permalien Yvan :
  • permalien Deïr Yassin :
    16 décembre 2010 @17h18   « »

    Jonathan Cook : "Israël a déclaré la guerre aux enfants de Jérusalem"

    - www.legrandsoir.info/Israel-...
    (lien vers l’original en anglais en bas de page)


    Le parlement britannique, moins frileux que la France, débat sur la détention des mineurs palestiniens :

    - www.haaretz.com/print-editio...


    DCI : Defense for Children International. Palestine Section

    - www.dci-pal.org

  • permalien QICuiT :
    16 décembre 2010 @17h18   « »

    Bon, premièrement je suis désolé pour les fautes. ( orthographes, conjugaison, enfin la total.)

    Deuxièmement mon avis est que la France agonise. Si la France a eu des valeurs, se dont je doute, celle ci se sont délitées. Je pense que quelque esprit éclairés ont su prendre le pouvoir pour donner à la France cette éclat historique. A 34 ans je n’ai jamais vu que des dirigeants qui ne sont animées que par le pouvoirs et l’argent ( qui est un pouvoir en soit). Qui se situe au dessus des lois et au dessus du peuples. N’ayant nuls craintes d’usés de leurs ignorances pour tenir des discours bien tournées et ficelés inepties. Mais là cela dépasse tous se que j’aurais imaginés. Comme d’habitude malheureusement ceux ci sont d’une médiocrité constamment renouveler, à en croire que c’est pour eux un "chalenge" de se surpasser en celle ci.

    Quel est le devenir d’une nation dont la tête méprise la Vie ? Méprise les lois que eux même ont érigées ? Méprise le Monde où tous frères nous somme ?

  • permalien LM :
    16 décembre 2010 @17h26   « »

    Le gouvernement français ordonne lui même, sur son territoire, l’arrestation d’enfants à la sortie des écoles et leur conduite en centres de rétention avant expulsion...On serait surpris qu’il protège l’enfance palestinienne en Israël quand il ne protège pas l’enfance rom, l’enfance chinoise, l’enfance afghane...en France même. Sans compter qu’il ne protège pas plus l’enfance française, si l’on se réfère à ses attaques contre la justice des mineurs. Quand les bornes sont franchies, il n’y a plus de limites, comme dit l’autre...sauf celles que le peuple décidera de mettre, on l’espère, et le plus tôt sera le mieux !

  • permalien Yvan :
    16 décembre 2010 @17h40   « »

  • permalien HN :
    16 décembre 2010 @17h42   « »

    Je comprends que des roquettes qassam puissent déranger mais là des caillasses, ils vont leur mettre quoi comme chef d’inculpation à ces gamins ?

    "Participation à une activité terroriste" ???!!

  • permalien Noval :
    16 décembre 2010 @17h52   « »

    En France, il suffit que l’une des nombreuses antennes régionales de la Wizo organise telle manifestation pour que la classe politique locale, au grand complet, toute émue et recueillie, se presse pour y assister. Parmi les thèmes dont cette association raffole, figure le bien-être de certains enfants en Israël :

    http://www.wizo.asso.fr/Faites-un-d...

    Et notre nouveau ministre des Affaires Etrangères a assisté récemment à une réunion où il fut certainement question de tout, sauf de la vie réelle et de l’épanouissement des enfants palestiniens :

    http://www.crif.org/?page=articles_...

  • permalien elbé :
    16 décembre 2010 @19h29   « »

    Quand les lois sont bafouées par ceux là -même qui sont censés les défendre, il ne faut plus s’étonner de rien.
    - La laïcité : Un président en fonction et non à titre privé se permet de faire le signe de croix au Vatican. Violation donc de la neutralité d’un agent de l’état, et qui plus est le chef de cet état.
    - Les échanges commerciaux avec l’ Europe sont censés respecter la légalité des produits et l’affichage de leurs origines. Israel, pourtant, y vend des produits des colonies sous l’appellation made in Israel. Double violation de la législation : Par l’illégalité des colonies et pour l’affichage mensonger.
    - Le boycott d’un pays qui ne respecte pas le droit international est légal. Pourtant ceux qui y appellent les citoyens sont poursuivis par l’état français. Ici aussi, double violation : de la possibilité du boycott , de la vérité (par le mensonge qui assimile ce boycott à du racisme)
    - Les Roms qu’on expulse , par camps entiers, sous le pretexte que certains sont des délinquants. Depuis quand une famille toute entière est punie quand un de ses membres commet un délit ?

    Et j’en passe certainement de ces violations. Tout cela pour se faire bien voir, parait-il des français...Des veaux ? Qui eux se ficheraient comme d’une guigne des palestiniens (et de leurs enfants) et qui renverraient bien toute cette engeance qui les soutiennent au diable. Pensez donc , tous des islamistes fanatiques ! Et ceux des français de "souche" qui marchent là dedans , des gauchistes inconscients verts-bruns !

    C’est ce qui me bouleverse encore plus : Que des "braves gens" trouvent que les Sarko et compagnie n’en font pas assez et attendent impatiemment la venue au pouvoir de Marine...

    Et des sionistes de participer et d’applaudir à ces discours islamophobes... qui croient que le fascisme les oubliera...Les fous !

  • permalien s=exp(j*pi) :
    16 décembre 2010 @19h43   « »

    Dans la synthèse d’article de B’TSELEM renseignée par M GRESH, nous lisons :

    The settlements Israel has built in East Jerusalem constitute a violation of international law. The settlement clusters in the heart of the Palestinian population in Silwan and other neighborhoods create tension and lead to a reality of constant confrontation between the two populations. These settlements should be removed immediately.

    Un sioniste (modéré ?) aurait écrit :

    Les non-juifs qui s’accrochent à Jérusalem constituent une injure aux droits d’Israël de judaïser sa terre. Ces éléments non-juifs qui refusent de se lasser expulser du quartier de Silwan (au bénéfice des juifs) causent une tension continue et des affrontements répétés. A Silwan comme ailleurs, ces environnements non-juifs hostiles doivent (pas au conditionnel, bien sûr) être éliminés sans délai.

    Nous apprenons aussi dans cette synthèse qq menus détails.

    - Many arrests were made at night, by taking the minors from their beds and rushing them to interrogation at the Russian Compound ...

    Mais Alexandre I. SOLJENITSYNE signalait déjà dans l’ARCHIPEL du GOULAG (1973) que l’arrestation devait être soudaine, imprévisible, idéalement de nuit afin de désemparer la victime ; simple application, donc, des principes d’efficacité connus depuis longtemps de "l’arrestologie" (le terme vient de l’Archipel).

    - Often, the interrogators prevented the parents from being present during the interrogation, although their right to be present is enshrined in law.

    L’Archipel, à nouveau : le détenu doit être totalement isolé, sans contacts, sans aide, sans soutien dès la 1ère minute de son arrestation.

    - Many minors complained they were treated violently when they were taken from their home at night, and all the youths who gave testimonies to B’Tselem on their arrest by special forces reported severe violence at the time of arrest.

    L’Archipel encore : le détenu doit ressentir l’impression que tout le pouvoir de l’administration pèse sur lui seul et que l’arbitraire est absolu ; on craque plus vite lors d’un interrogatoire nocturne.

    - Their complaints of violence were disregarded or treated with scorn ...

    Chacun conviendra que c’est indispensable à l’exercice de "l’arrestologie".

    - The police detained for questioning four minors under age 12, .... In one of the cases ..., an eight-year-old child ...

    Il faut toujours s’attaquer aux plus faibles (principe tiré du même ouvrage).

    Ah, pour ceux qui n’auraient pas compris, les arrestations et enquêtes éventuelles décrites dans l’Archipel n’avaient pas pour but de parvenir à la vérité mais de terroriser !

    Que chacun tire sa conclusion dans le cas présent.

    L’Europe connaît tout ceci autant que la France. Honte à nous !

  • permalien elbé :
    16 décembre 2010 @19h46   « »

    A L’anonyme du
    16 décembre @19h10

    Eh bien, vous , vous auriez été du genre à envoyer des lettres anonymes pendant l’occupation pour dénoncer votre voisin juif...
    Vous êtes très courageux... Que n’allez-vous vous battre contre les occupants sionistes ? Au lieu de reprocher une opinion différente de la votre. Que je n’assimile pas du tout, mais alors pas du tout à de la collaboration. Qu’est ce qui peut bien vous faire dire cela ?
    Vous pouvez bien avoir des divergeances avec Deïr Yassin mais ses propos ne reflètent en rien cette accusation infâme que vous lui jetez.
    Apprenez donc à respecter une opinion différente de la vôtre !
    Je pourrais vous jeter la même accusation :
    Ne serait-ce pas plutôt vous qui vous faites collaborateur ? Par vos outrances, ce serait vous qui êtes l’allié objectif d’Israel.

  • permalien elbé :
    16 décembre 2010 @19h52   « »

    Une loi vient d’être votée en Israel : Les prisonniers palestiniens ne bénéficieront pas d’un avocat pendant un an !

  • permalien s=exp(j*pi) :
    16 décembre 2010 @20h03   « »

    Petit détail : Sarko est "déçu" par Israël.

    C’est du moins ce qu’affirme le CANARD ENCHAîNé de cette semaine. Pour Nathan, nous ajouterons que l’article figure en page 3 du n° 4703 sous la plume de C.A. (Claude ANGELI, journaliste et rédac’ chef au Palmipède). Il faut dire que cette déclaration fut faite devant M EL-ASSAD. Se posent ici des questions à garder en tête face aux déclarations des hommes politiques : à qui parlent-ils, dans quelles circonstances s’expriment-ils, que souhaitent-ils obtenir par leurs déclarations, quels ont été leurs actes et qu’ont-ils pu déclarer dans le passé, quel fut le résultat ? Ici, il n’est pas trop difficile de répondre et de juger ce que vaut la déclaration ; M EL-ASSAD ne s’y sera sans doute pas trompé.

    Pour ma part, je doute que sa déception le pousse à intervenir, même en faveur des droits de l’enfant.

    Peut-être certains commentateurs vont-ils un peu vite en traitant des données de WIKIKEAKS sans les replacer au moins dans leur contexte.

  • permalien Nathan :
    16 décembre 2010 @21h11   « »

    On notera la délicate allusion à Stavisky du dénommé Freeman. L’affaire Stavisky fut le prétexte à la montée de l’extrême-droite (antisémite) en France dans les années ’30. Aujourd’hui, le judéophobe de service remet le couvert. Il est vrai que c’est dans les anciennes marmites qu’on fait les meilleurs soupes. Et puis Stavisky rime sans doute avec Sarkozy, comme ça on fait d’une pierre deux coups.

    Et Yvan peut aussi nous montrer une photo de gamins du Hezbollah la fleur au fusil ? Il parait qu’on leur apprend dès le plus jeune âge à devenir des enfants martyrs.

    A part ça, l’arrestation de ces gamins est un scandale de plus à mettre au compte du gouvernement israélien. Et les colons n’ont rien à faire à Silwan.

  • permalien Noval :
    16 décembre 2010 @21h19   « »

    Il s’appelle Ariel Sharon.

    Il était (...) sioniste. Il était et demeure à ce jour impuni.

    Voici, entre autres, l’un de ses faits d’armes :

    http://www.enfantsdepalestine.org/a...

  • permalien elbé :
    16 décembre 2010 @21h41   « »

    Et Yvan peut aussi nous montrer une photo de gamins du Hezbollah la fleur au fusil ? Il parait qu’on leur apprend dès le plus jeune âge à devenir des enfants martyrs.

    Et voilà qu’une fois de plus ce que vous prétendez dénoncer, le racisme, chez Freeman, vous le pratiquez allègrement au sujet des enfants palestiniens. Ils seraient donc intrinsèquement des kamikazes.
    Répondre à une saleté par une autre, vous fait rejoindre les racistes.
    Sachez que des enfants dans le ghetto de Varsovie ont pris les armes. Il parait qu’on leur a appris dès le plus jeune âge à devenir des enfants martyrs.
    Vous hurleriez , avec raison, à ce propos n’est ce pas ?

  • permalien Deïr Yassin :
    16 décembre 2010 @22h10   « »

    La comparaison avec le Hizbullah est d’autant plus farfelue que Nathan n’arrête pas de nous expliquer qu’Israël est un pays ’occidental’. ("au milieu de la barbarie orientale").

    On est donc en droit de se demander si l’ETA et l’IRA apprenaient l’art de manier des mitraillettes aux enfants comme les Juifs sur la photo.

  • permalien Noval :
    16 décembre 2010 @22h17   « »

    Nathan - Message du 16 décembre 21 h 11

    " A part ça, l’arrestation de ces gamins est un scandale de plus à mettre au compte du gouvernement israélien. "

    A part ça, surtout retenir qu’il ne s’agit de rien d’autre que d’un dysfonctionnement de l’appareil judiciaire comme il s’en produit hélas dans toute démocratie exemplaire .

    A part ça, surtout ne pas en déduire qu’il s’agit d’une vilenie faite au nom et pour la cause du sionisme.

    A part ça, surtout ne pas dire qu’en Israël/Palestine il y a des enfants dignes de cette qualification et des descendants d’hommes et femmes illégaux et illégitimes.

    A part ça, surtout ne pas en déduire que si l’on massacre des enfants au nom du sionisme, on a à fortiori le droit de les emprisonner.

    A part ça, surtout retenir que si en Israël/Palestine un enfant palestinien est massacré, c’est toujours parce que l’assassin était en légitime défense.

    A part ça, surtout ne pas en conclure qu’en Israël la vie d’un enfant palestinien ne vaut rien face à une certaine raison d’Etat.

    A part ça, surtout ne pas inférer que si de telles abjections sont possibles, c’est au sionisme qu’on le doit.

  • permalien Lou :
    16 décembre 2010 @22h27   « »
    en revanche ...

    4 - TERRITOIRES PALESTINIENS - SITUATION DU BLOGUEUR WALID HASAYEN

    La France est préoccupée par l’arrestation par les autorités palestiniennes du blogueur Walid Hasayen pour avoir exprimé des opinions athéistes sur un site social. Elle appelle les autorités palestiniennes à libérer Walid Hasayen.

    D’une manière générale, la France est préoccupée par les risques d’atteintes aux libertés fondamentales, et notamment à la liberté d’expression, contenus dans le « délit de blasphème ».

    La liberté de religion ou de conscience et la liberté d’expression, telles qu’elles sont définies par la Déclaration universelle des droits de l’Homme et le Pacte international sur les droits civils et politiques, garantissent le droit de ne pas avoir de religion et celui d’exprimer ses opinions sans être inquiété.

  • permalien Nathan :
    16 décembre 2010 @23h00   « »

    Elbé, ne vous fatiguez pas, le racisme n’est pas une spécialité exclusivement sioniste mais je dis ça en pure perte car vous et vos collègues passez votre temps diaboliser les Israéliens. A force, on se demande même si vous n’en tirez pas une sorte de plaisir un peu pervers...

    La diabolisation, ça consiste notamment à mentionner l’affaire des 50 rabbins extrémistes israéliens ayant promulgué une sorte de fatwa interdisant aux juifs de louer des biens aux Palestiniens d’Israël. Tout en oubliant, bien sûr, de citer les nombreuses voix juives et israéliennes, y compris celle de centaines de rabbins américains, condamnant cette initiative.

    Et puis, pour avoir séjourné en touriste dans quelques pays arabes et notamment dans ce superbe pays qu’est le Maroc, je me rappelle que les juifs étaient gentiment priés de vivre dans leurs mellahs, ce qui me semble également constituer une pratique discriminatoire.

    Pour en revenir au sujet du fil.... Logiquement, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères de la France aurait du condamner ces arrestations car il s’agit de mineurs et aussi parce que la France et l’UE considèrent ce quartier de Jérusalem comme un territoire occupé par Israël.

  • permalien K. :
    16 décembre 2010 @23h36   « »

    La manipulation, ça consiste notamment à mentionner l’affaire des 50 rabbins extrémistes israéliens ayant promulgué un édit religieux interdisant aux juifs de louer des biens aux non-juifs d’Israël, en oubliant de mentionner que les institutions de plusieurs de ces rabins sont financés par le gouvernement de l’entité sioniste, que ce financement ne s’est pas arrêté pour autant, et que la majorité de la population juive de l’entité sioniste approuve l’édit religieux en question, dont 45 % des laics selon un très récent sondage.

    Le sujet ne doit pas faire oublier que ce n’est pas que le gouvernement actuel qui fait subir des violences bestiales aux enfants palestiniens, mais que ces derniers subissent cette violence bestiale depuis l’avènement de l’entité sioniste.

  • permalien K. :
    16 décembre 2010 @23h51   « »

    Pour le Maroc, un Arabe qui s’aventure dans certains quartiers de Casablanca se croirait dans l’entité sioniste.

    Pour les autres pays du Maghreb je ne sais pas.

  • permalien Nathan :
    17 décembre 2010 @08h47   « »

    Une grande partie de la classe politique israélienne, y compris des gens aussi peu progressistes que Netanyahou, a condamné la fatwa des rabbins extrémistes. Et une lettre signée de 900 rabbins du monde entier a qualifié cet édit religieux de contraire aux valeurs du judaïsme.

    http://www.guardian.co.uk/world/201...

    Par ailleurs, je ne comprends pas très bien ce que veut dire le dénommé K. lorsqu’il prétend que certains quartiers de Casa lui font penser à l’"entité sioniste". Veut-il dire qu’il y a trop d’Israéliens ou de juifs à son goût à Casablanca ? L’épuration ethnique des juifs d’Afrique du Nord ne lui semble-t-elle pas avoir été assez efficace ?

    Je me souviens avoir rencontré un juif dont le père possédait la plus grande pharmacie de Casablanca. Ils ont du quitter le pays en laissant leur pharmacie derrière eux et ont débarqué en France sans le moindre sou. Ce monsieur est devenu un ultra-sioniste (comme d’ailleurs un grand nombre de juifs d’origine marocaine ou tunisienne). On se demande pourquoi.

  • permalien Sakhra :
    17 décembre 2010 @09h39   « »

    Le Maroc de Hassan II et de Mohamed 6 et l’entité sioniste.

    Le livre de Seguev, préfacé par un ancien chef du Mossad, le service d’espionnage israélien, Ephraïm Halévy, a été publié en hébreu par les éditions « Matar » sous le titre « Le lien marocain ». Il fourmille de détails sur les relations secrètes entre Israël et le Maroc.Ainsi, écrit-il, lors déclenchement en 1963 de la guerre entre le Maroc et l’Algérie, le chef du Mossad, Meir Amit, doté d’un faux passeport, a rencontré à Marrakech le roi Hassan II pour lui déclarer : « Nous pouvons, et nous voulons vous aider ». Les instructeurs d’Israël ont ensuite entraîné des officiers marocains, formé des aviateurs au pilotage de Migs-17 soviétiques, organisé ses services secrets, surveillé la construction de la barrière entre le Maroc et l’Algérie, vendu des armes, y compris des chars AMX-13 français via Téhéran, et équipé des embarcations de pêche avec des radars pour les transformer en gardes côtes.
    De même en 1965, Israël a pu suivre le sommet arabe de Casablanca et a ainsi découvert l’impréparation des armées arabes bien avant la guerre de juin 1967, a-t-il poursuivi. Seguev consacre aussi dans son livre une place importante aux pourparlers du Mossad avec le roi Hassan II, qui ont préludé à la rencontre secrète au Maroc du ministre israélien des Affaires étrangères Moshé Dayan avec le vice-Premier ministre égyptien Hassan al Touhami, puis au voyage historique du président égyptien Anouar Sadate à Jérusalem en 1977.

    http://www.palestine-solidarite.org...

    Aujourd’hui, c’est pire : Tsipi livni peut se balader au Maroc, bien protégée par les sbires de Sa Majesté, alors qu’elle n’a pu descendre de son avion en Grande-Bretagne, et le Mossad y est librement installé....

  • permalien K. :
    17 décembre 2010 @09h55   « »

    je ne comprends pas très bien ce que veut dire le dénommé K. lorsqu’il prétend que certains quartiers de Casa lui font penser à l’"entité sioniste".

    Bien entendu, le problème n’est pas qu’il y ait des Juifs au Maroc, comme aimerait bien le laisser croire le sionisme “modéré”, mais qu’il y a “épuration ethnique” vis-a-vis des Arabes, comme dans l’entité sioniste, dans ces quartiers.

  • permalien Sakhra :
    17 décembre 2010 @10h50   « »

    Je me souviens avoir rencontré un juif dont le père possédait la plus grande pharmacie de Casablanca. Ils ont du quitter le pays en laissant leur pharmacie derrière eux et ont débarqué en France sans le moindre sou. Ce monsieur est devenu un ultra-sioniste (comme d’ailleurs un grand nombre de juifs d’origine marocaine ou tunisienne). On se demande pourquoi.

    Comment devient-on "ultra-sioniste" ???Eh bien, parce qu’on s’est retrouvé un beau jour sans sa pharmacie,(Je rappelle que les Juifs marocains ont toujours eu la citoyenneté marocaine et au Maroc notamment , ils ne l’ont pas perdue, même quand ils se sont installés dans l’entité sioniste, donc les élucubrations du sioniste modéré sont tout à fait fumeuses).
    Il faut donc, d’après le sionisme modéré comprendre ces "ultra-sionistes"....

    Mais les Palestiniens, qui ont été expulsés manu militari, de leurs maisons, y laissant tout ce qu’ils possédaient, et jetés à la rue (se retrouvant à quémander une de leur couverture auprès des occupants illégimes de leur maison pour se protéger du froid), puis jetés à la mer , dépossédés de leur terre,de leur pays, ceux que le sionisme continue à dépouiller, en détruisant maisons, commerces, aujourd’hui, avec la complicité de "la communauté internationale" , à ceux-là, le sionisme modéré leur demande "d’accepter", de ne pas devenir "ultra-résistants".....
    Comprenne qui pourra....

  • permalien Yvan :
    17 décembre 2010 @11h00   « »

    Nathan : « Et Yvan peut aussi nous montrer une photo de gamins du Hezbollah la fleur au fusil ? »

    Non Nathan, je n’en ai pas trouvé. Je n’ai trouvé que des enfants palestiniens arrêtés par l’armée la plus morale du monde et des enfants israéliens dressés à la haine, par ceux que l’armée la pus morale du monde, impose aux Palestiniens dans leur pays.

    Mais rien ne vous empêche Nathan de nous montrer des enfants palestiniens à qui "on" leur apprend "dès le plus jeune âge à devenir des enfants martyrs."

    Sur le net on trouve aussi beaucoup de photos d’enfants de Gaza, victimes de l’armée la plus morale du monde... c’est peut-être ça que vous appelez apprendre "dès leur plus jeune âge a devenir des enfants martyrs". Dans ce cas il faut admettre que ce mystérieux "on" est l’armée la plus morale du monde elle-même.

    Voici une photo de classe palestinienne, Nathan.


    Mais ne vous y trompez pas, Nathan, que les enfants soient israéliens ou palestiniens, il sont des enfants damnés, et ceux qui les ont "formatés" pour la haine, sont des misérables.

  • permalien Noval :
    17 décembre 2010 @11h26   « »

    L’article 19 de la Convention internationale relative aux droits de l’enfant conclue en 1989 et ratifiée par Israël, dispose :

    " Les Etats parties prennent toutes les mesures législatives, administratives, sociales et éducatives appropriées pour protéger l’enfant contre toute forme de violence, d’atteinte ou de brutalités physiques ou mentales, d’abandon ou de négligence, de mauvais traitements ou d’exploitation, y compris la violence sexuelle, pendant qu’il est sous la garde de ses parents ou de l’un d’eux, de son ou ses représentants légaux ou de toute autre personne à qui il est confié. "

    Ce même article est appliqué en toute impunité par Israël comme suit :

    http://www.mondialisation.ca/index....

  • permalien Noval :
    17 décembre 2010 @11h40   « »

    Et lorsque de ce côté-ci de la mare nostrum des enfants jettent un oeil sur l’autre vive, certains vont jusqu’à créer un incident diplomatique :

    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2...

  • permalien Nathan :
    17 décembre 2010 @12h43   « »

    @ Noval:17 décembre @11h40

    C’est sympathique de faire écrire par des enfants espagnols : "Arrête de tuer pour de l’argent". Si ça n’est pas de la propagande, je ne sais plus comment je m’appelle... Au fait, ces enfants ont-ils également écrit au dictateur soudanais "Arrête de tuer des Darfouris" ? J’en doute. Il n’existe que deux Satan sur terre, un grand et un petit, et ça permet d’absoudre les autres.

  • permalien Zulfikar :
    17 décembre 2010 @12h46   « »

    @Nathan

    Décidemment vous êtes incorrigible :

    Par ailleurs, je ne comprends pas très bien ce que veut dire le dénommé K. lorsqu’il prétend que certains quartiers de Casa lui font penser à l’"entité sioniste". Veut-il dire qu’il y a trop d’Israéliens ou de juifs à son goût à Casablanca ? L’épuration ethnique des juifs d’Afrique du Nord ne lui semble-t-elle pas avoir été assez efficace ?

    Vous aviez très bien compris comme nous tous ! Ne prêtez pas aux autres votre esprit tordu ( vais-je passer à la trappe de la censure ? Ce n’est qu’un euphémisme pourtant...)

  • permalien Lou :
    17 décembre 2010 @12h47   « »

    PCHR . Violations israéliennes recensées durant la période du 9 au 15 décembre 2010

    Vendredi 10 décembre

    En début de matinée, les FOI entrent dans le sud-ouest d’Hébron, fouillent certaines maisons et les vandallisent. Elles arrêtent 5 Palestiniens :

    Abdullah Mohammed al-’Amaira, 22 ans ;
    Ra’fat Mohammed Rajoub, 20 ans ;
    Omar Mahmoud Rajoub, 20 ans ;
    Majdi Jaber Rajoub, 27 ans ; et
    ’Imad Ahmed Jadallah, 27.
    Lors du raid chez ‘Imad Ahmed Jadallah, les FOI ont forcé son épouse, qui venait d’accoucher trois jours plus tôt par césarienne, à rester dehors avec son bébé par un temps glacial pendant près d’une heure.

    Vers 7 h 55, aux miradors situés au nord de Bedouin Village. Des ouvriers récupèrent des matériaux de construction sur l’ancienne zone industrielle. Hussam Tawfiq Abu Hashish, 19 ans, prend une balle dans la cuisse alors qu’il est à 200 mètres de la frontière.

    8 h 20, aux miradors au nord de Beit Lahiya. Récupération de matériaux sur Elli Sinaï. Les FOI tirent : Rasmi Ibrahim Ghaben, 16 ans, de Beit Lahia, prend une balle dans la jambe gauche alors qu’il est à 150 mètres de la frontière.

    9 h, depuis la frontière à l’est de Khan Younis les FOI ouvrent le feu sur une zone agricole de Khuza’a village. Nidal Hassan al-Najjar, 16 ans, prend une balle dans le pied droit alors qu’il est à 800 mètres de la frontière.

    9 h, Mo’men Nahidh Hilles, 16, ans et Muntasser ’Omar al-Batniji, 16 ans, de al-Shuja’iya banlieue est de de Gaza ville, sont tués. Le rapporteur du PCHR a précisé qu’ils étaient à 2000 mètres de la frontière et jouaient avec un projectile abandonné dans le sable par les FOI. En explosant il a tué les deux jeunes.

    Vers 11 h 55, depuis les miradors au nord-ouest de Beit Lahiya. Récupération de matériaux. Les FOI tirent. Suhaib Sami Ma’rouf, 16 ans, prend une balle dans la jambe alors qu’iI est à 200 mètres de la frontière.

    Samedi 11 décembre

    9 h, depuis la frontière à l’est du camp de réfugiés de Al Bureij au centre de la bande de Gaza, les FOI tirent des projectiles en direction de 2 Palestiniens trop proches de la frontière. Le porte-parole des FOI a justifié ces tirs par le fait qu’ils voulaient se confronter avec les FOI. Les équipes médicales du Croissant-Rouge se rendent sur place pour ramasser les corps mais les FOI leur en interdisent l’approche. Ce n’est qu’à 15 h que les deux victimes seront identifiées. Il s’agit de Ussama Kamal Ghazi al-Nabahin, 20 ans, du camp de réfugiés de Nussairat, étudiant au collège de la police à Gaza, et de Jihad ’Izzat Ahmed al-Hour, un ouvrier du camp de réfugiés de Nussairat.

  • permalien Nathan :
    17 décembre 2010 @12h58   « »

    Aux extrémistes de ce blog qui me fatiguent à la longue, je signale qu’il existe une ONG israélo-palestinienne - Ir Amim - qui recense et analyse les entreprises de judaïsation de Jérusalem-Est, et notamment le quartier de Silwan. Une des manoeuvres consiste à créer des parcs naturels bibliques, ce qui permet de chasser progressivement les habitants palestiniens de ces quartiers. L’organisation responsable de la création et de la gestion de ces parcs est une organisation extrémiste du nom d’Elad, composée de colons et apparemment financée par des oligarques russes. Elle a le soutien à peine déguisé de la municipalité de Jérusalem et du gouvernement israélien.

    http://www.ir-amim.org.il/Eng/?Cate...

  • permalien s=exp(j*pi) :
    17 décembre 2010 @13h44   « »

    Et le système fait bien pire que de malmener des gosses. Il permet qu’ils soient tués sans que personne ait à rendre des comptes.

    Comment une fillette meurt. NON / COMMENT ELLE EST TUéE

    http://www.palestine-solidarite.org...

    Des enfants morts durant l’année 5767. NON / DES ENFANTS TUES DURANT CETTE ANNéE

    http://www.palestine-solidarite.org...

    "Et des fœtus ? Des fœtus aussi. Une balle dans le dos de Maha Katouni, une femme au septième mois de grossesse qui s’était levée pour protéger ses enfants, chez elle, et la balle est entrée dans la tête du bébé qu’elle portait et l’a fracassée à l’intérieur de son utérus. A l’hôpital Rafidya de Naplouse, la mère blessée et en deuil était alitée, reliée à des tuyaux. Daoud est le nom qu’elle comptait donner à son fils qui n’est pas né. Le meurtrier d’un fœtus est-il un meurtrier ? " (Gideon LEVY)

    ET POUR L’ANNéE 5769, JE SUPPOSE QUE LE DéCOMPTE N’EST PAS CLôTURé.

    Et Iman EL-HAMS), fillette de 13 ans abattue le 05-10-2004 près d’un poste de l’armée israélienne d’une distance d’au moins 50 mètres, achevée par l’officier qui ENSUITE vide son chargeur sur le cadavre (15 impacts).

    http://www.association-belgo-palest...

    Le rapport annuel d’AMNESTY 2004 a évoqué l’affaire.

    Mais, nous dit la RTBF (journal TV de 19h30) le porte-parole de l’armée a signalé qu’une enquête serait ouverte.

    J’en ai entendu parler à un journal parlé de 07h30 qq semaines plus tard. Outre des vétilles, il était mentionné parmi les charges "usage NON RéGLEMENTAIRE DE SON ARME". Il m’a fallu qq secondes pour comprendre le jeu de mots : c’était un reproche règlementaire ("a brûlé des cartouches quand c’est que le règlement prévoyait pas de brûler des cartouches. POINT.") Toutes les charges criminelles étaient passées au bleu, mises à la poubelle par la Commission d’Enquêtes. Le tribunal a ensuite passé l’éponge sur les vétilles et les cartouches brûlées.

    Quoi ? Les balles, les dommages aux personnes ? C’est pas dans les charges : pour le tribunal, y a que les cartouches brûlées qui comptent ; les projectiles sont réputés s’être évanouis dans l’air immatériel.

    Le boulot de la Commission et du Tribunal, ca fait un peu travail de blanchiment à la chaîne, non ? Pour info à Nathan : jusqu’à cette date, je ne croyais pas qu’un trouffion israélien puisse s’en tirer impunément avec cette "procédure de confirmation de la mort" (càd achever un blessé). J’ai changé d’avis : le système en place fonctionne comme ça ! Suis-je un extrêmiste ?

  • permalien Noval :
    17 décembre 2010 @13h57   « »

    Nathan - Message du 17 décembre 12 h43

    " Au fait, ces enfants ont-ils également écrit au dictateur soudanais "Arrête de tuer des Darfouris" ? J’en doute. "

    Non Nathan ; à ma connaissance, ces enfants n’ont pas écrit à ce sanguinaire dirigeant soudanais pour qu’il arrête de massacrer.

    Non pas parce que ce génocidaire africain a quant à lui fait l’objet d’un mandat d’arrêt international afin qu’il réponde de ses innombrables crimes , mais peut-être tout simplement parce que ni lui ni ses obligés ne passent une grande partie de leur temps à faire la tournée des capitales occidentales, parmi lesquelles Madrid, pour demander lors de leurs nombreuses escales à ce que leurs hôtes au minimum, souscrivent à leurs méfaits, et dans l’idéal, les applaudissent.

    Au fait, Tzipi Livni et Moshé Yaalon peuvent-ils actuellement se rendre en Espagne sans y être immédiatement emprisonnés pour crimes de guerre et/ou contre l’humanité ? Avez-vous des nouvelles à ce sujet ?

  • permalien X :
    17 décembre 2010 @14h06   « »

    Ce qui est vraiment drôle c’est que nathan ne trouve mieu que le Maroc l’Iran le Soudan et l’Arabie saoudite pour justifier les crimes commise. Bien entendu il en rajoute ou réduit à sa guise. Mais quand il dit que israel est une démocratie il oublie ces comparaisons.
    Au fait le nombre des rabbins sioniste signataires de la fatwa raciste ne cesse d’augmenter. Que fait le gouvernement de ce pays démocratique ? C’est une honte pour l’humanité !

  • permalien K. :
    17 décembre 2010 @14h14   « »

    Je suis désolé, mais je suis extrêmement bien placé pour savoir qu’Israel cible des immeubles dans lesquels elle sait pertinemment que des enfants s’y trouvent sans que ça ne l’arrête.

    Censurez maintenant.

  • permalien Noval :
    17 décembre 2010 @14h33   « »

    Les dirigeants de l’Union Européenne nous bassinent sans cesse de concepts et de critères comme ceux de " valeurs " ou encore de " dignité humaine ".

    Pour aboutir à une pratique commune et lisible dans ces références, un pan de la construction européenne mériterait d’être unifié : celui du droit pénal international. Il en va tant de la visibilité que de la crédibilité des dirigeants quant aux valeurs proclamées et revendiquées.

    Comment expliquer par exemple que tel criminel de guerre soit reçu en toute innocence à Paris où l’on ignore pourtant pas que le même individu évite soigneusement de séjourner dans tel autre pays de l’Europe des 27 pour y avoir été inculpé en " qualité " de criminel de guerre et/ou contre l’humanité ?

    http://www.info-palestine.net/artic...

  • permalien s=exp(j*pi) :
    17 décembre 2010 @14h45   « »

    @ Sakhra // 17-12 / 10h50

    @ Nathan

    Pour le MAROC.

    J’ai entendu raconter ceci à propos du Sultan qui allait devenir Roi du MAROC MOHAMMED V durant la 2ème guerre mondiale. Le régime de VICHY avait pris ses premières mesures discriminatoires contre les juifs et un représentant de VICHY faisait savoir que le MAROC était "prié" de faire de même ; le pays était sous protectorat.

    Le Roi répondit d’un ton sec et tanchant : "il n’y a PAS DE JUIFS DANS MON PAYS, monsieur, IL N’Y A QUE DES MAROCAINS."

    J’ignore si c’est une légende. Si c’est vrai, la chose devrait être davantage rapportée.

  • permalien Sakhra :
    17 décembre 2010 @15h28   « »

    @ s=exp(j*pi) :

    Le Roi répondit d’un ton sec et tanchant : "il n’y a PAS DE JUIFS DANS MON PAYS, monsieur, IL N’Y A QUE DES MAROCAINS."

    J’ignore si c’est une légende. Si c’est vrai, la chose devrait être davantage rapportée.

    Ce n’est pas une légende, mais c’est un fait réel ; Le Roi du Maroc Mohamed V, a d’ailleurs été fait "Compagnon de la Libération par le Général De Gaulle, le 29 juin 1945, en hommage à cette position intransigeante et digne.
    Les Sionistes ne l’ignorent pas, mais essaient de faire oublier ce fait, comme ils ne cessent de nous bassiner avec la "dhimmitude", pour mieux faire oublier l’antisémitisme de l’Occident chrétien, qui ,lui ,a des racines théologiques, et ce pour
    justifier l’islamophobie qu’ils alimentent et qu’ils partagent avec "les nouveaux judéo-chrétiens"et surtout mobiliser pour justifier l’occupation de la Palestine, et leurs massacres quotidiens.

  • permalien s=exp(j*pi) :
    17 décembre 2010 @15h53   « »

    @ Noval // 17-12 / 13h57 et 14h33

    La BELGIQUE, mon pays, avait adopté une Loi de "compétence universelle" lui permettant de juger les responsables présumés de grands crimes.

    Cela a beaucoup "gratté" les délicats épidermes de sensibles personnages tels G BUSH et A SHARON, notamment. Et le fait que des procès auraient aussi pu s’ouvrir à l’encontre de Y ARAFAT ne constituait pas un onguent suffisant à les soulager. Ils firent pression, et pas qu’un peu. J’ai honte de le dire, mais mon pays a modifié sa loi suivant les désirs de ces augustes personnages. Un petit suivi vous permettra de comprendre :

    http://www.fil-info-france.com/actu...

    Ce jour-là, j’avais honte d’être Belge.

    Je présume que c’est aussi le sentiment qu’éprouva Nathan et que c’est par pudeur qu’il n’a pas abordé le sujet car il doit avoir suivi l’affaire.

    Et souvenez-vous de M PINOCHET qui quitta libre la GRANDE-BRETAGNE. Mme TATCHER trouvait la chose totalement naturelle au prétexte que, quand on dirige un pays, on ne peut être au courant de tout ni responsable de tout. Si ma mémoire est bonne, c’est ce que certains accusés de NUREMBERG ont tenté de faire admettre pour s’exonérer de ce qu’on leur reprochait ; ça n’a pas été jugé recevable.

  • permalien Noval :
    17 décembre 2010 @17h41   « »

    Nathan - Message du 16 décembre 21h11

    " Et les colons n’ont rien à faire à Silwan. "

    Mais pourquoi diable, s’ils n’ont rien à faire dans ce quartier, bénéficient-ils de la protection de " rangers " pour y mener leurs funestes activités ?

    Scènes d’une journée ordinaire à Silwan :

    http://www.mediapart.fr/club/blog/s...

  • permalien Noval :
    17 décembre 2010 @18h25   « »

    s=exp(j*pi) - Message du 17 décembre 15h53

    Le 6 janvier dernier, Michèle Alliot-Marie (alors ministre de la justice) et Bernard Kouchner cosignaient le texte en lien publié par Le Monde.

    On y apprend notamment que la France a décidé de créer au sein du Tribunal de grande instance de Paris un pôle de magistrats destiné à traiter tout spécialement " les génocides et les crimes contre l’humanité ".

    A la lecture de cet article et notamment des termes " crimes contre l’humanité ", - catégorie juridique recouvrant incontestablement les faits d’armes de nombreux dirigeants politiques et militaires israéliens -, le sang des dignitaires du Conseil Représentatif des Institutions Juives de France n’a fait qu’un tour, puisqu’aussi bien ces derniers sollicitèrent et obtinrent immédiatement un rendez-vous auprès de la ministre de la Justice.

    Ils furent immédiatement rassurés : la ministre (de la Justice) leur indiqua que ce projet est destiné à réprimer les " génocides " et autres " crimes contre l’humanité " commis par des dirigeants africains. En d’autres termes, les dirigeants israéliens et eux seuls peuvent continuer à vaquer à leurs occupations sans craindre les foudres de la justice française ... Comprenne qui pourra ...

    http://www.lemonde.fr/idees/article...

  • permalien Deïr Yassin :
    17 décembre 2010 @18h35   « »

    @ Nathan 12h58

    "Aux extrémistes de ce blog qui me fatiguent à la longue"

    Quel est le lien entre cette phrase et le fait de poster sur Ir Amim ?
    Vous essayez de vous racheter ??

    Ce fut le directeur, David Be’eri, de l’organisation d’extrême-droite, Elad qui avait percuté des gamins à Silwan, il y a quelques mois, avant de prendre, courageusement, la fuite :
    - www.association-belgo-palest...

    D’ailleurs quand Nathan écrit que cette organisation a le soutien à peine déguisé de la municipalité et du gouvernement israélien, cela est un euphémisme.

    - www.time.com/time/video/play...

  • permalien Nathan :
    17 décembre 2010 @19h01   « »

    Deïr Yassin : 17 décembre @18h35

    Quel est le lien entre cette phrase et le fait de poster sur Ir Amim ?
    Vous essayez de vous racheter ??

    Non, j’essaie de montrer qu’il existe des démocrates et des modérés en Israël. Des gens qui sont en faveur d’une cohabitation entre juifs et Arabes à Jérusalem, cette ville symbole entre toutes. Tout le contraire du "progressiste" K. qui estime qu’il y a trop d’étrangers dans certains quartiers de Casablanca.

  • permalien gloc :
    17 décembre 2010 @19h08   « »

    A propos de l’inculte anonyme qui le 16 décembre @19h10 (judicieusement censuré) prend le village de Deïr Yassin pour un "saint homme", il est intéressant de voir les réactions à ce massacre de d’hommes de femmes mais aussi d’enfants, à l’époque (1948) :

    Ce massacre suscite l’indignation de la communauté internationale. Ben Gourion le condamne[17] ainsi que les principales autorités juives : la Haganah, le Grand Rabbinat et l’Agence juive qui envoie une lettre de condamnation, d’excuses et de condoléances au roi Abdullah[18]. « Mais aucune action concrète ne sera entreprise contre les organisations dissidentes, et la direction sioniste entérine le même jour un accord de coopération entre la Haganah et l’Irgoun [négocié avant Deir Yassin], en vue de l’intégration de ses forces dans la future armée de l’État juif »[19].

    Menahem Begin nie tout massacre, parlant d’une « propagande mensongère » mais se félicite par contre du résultat : « ce ne fut pas ce qui s’est passé à Deir Yassin, mais bien ce qui a été inventé (...) qui nous a aidé à nous ouvrir un chemin vers des victoires décisives. (...) Les Arabes pris de panique s’enfuirent aux cris de "Deir Yassin" »[20].

    Nathan Yalin Mor, responsable politique du Lehi et membre de sa direction semble avoir été choqué par le massacre. Il le condamnera un an plus tard, après la fin des combats, seul parmi les anciens dirigeants de l’organisation[19].

  • permalien Yann :
    17 décembre 2010 @19h19   « »

    @ K.,

    Je ne comprends pas bien votre dernier message.

    Avez-vous été censuré ?

    De quoi s’agit-il, s’il vous plaît ?

  • permalien K. :
    17 décembre 2010 @19h27   « »

    @ Yann,

    Ce n’est pas important.

  • permalien Deïr Yassin :
    17 décembre 2010 @19h44   « »

    @ Nathan 19h01

    "Tout le contraire du ’progressiste" K qui estime qu’il y a trop d’étrangers dans certains quartiers de Casablanca"

    Ah, après trop de "Juifs" maintenant cela est seulement trop "d’étrangers" que vous voyez dans son commentaire.

    Je n’ai pas lu son commentaire sur Casa et Tel Aviv comme vous. J’y ai vu une dénonciation d’un capitalisme mondialisé et sauvage qui ne laisse aucune place pour le commun des mortels, autochtones, prolétaires ou autres qui ne participent pas à cette entreprise aliénatrice. J’y voyais une référence à des tours en verre qui aurait pu finalement se trouver à Singapour, Tokyo ou New York aussi. Enfin, cela n’est que mon interprétation personnelle.

  • permalien s=exp(j*pi) :
    17 décembre 2010 @19h54   « »

    @ Nathan // 16-12 / 21h11

    "Et Yvan peut aussi nous montrer une photo de gamins du Hezbollah la fleur au fusil ? Il parait qu’on leur apprend dès le plus jeune âge à devenir des enfants martyrs."

    Voici une question simple posée à un jeune palestinien de 12 ans et sa réponse : du pur racisme !

    Quest : " Et si tu voyais maintenant un chien dans la rue ? "

    Rép : " Je voudrais le tuer. Mais pas les chiens arabes, seulement les chiens juifs. "

    Raciste, on vous dit jusque vis-à-vis des chiens, les meilleurs amis de l’homme ! Et à cet âge, ça promet !!

    Il est vrai que, s’il faut en croire Gideon LEVY, il y a eu un incident. Mais presque rien. Enfin, il devrait comprendre, même à son âge, non ?

    http://www.protection-palestine.org...

    La synthèse.

    "Une heure du matin, dans le camp de Jénine : les soldats excitent un chien à la recherche d’un homme. Mohamed Kassam, un enfant de 12 ans, est pris dans les crocs du chien qui le traîne dans les escaliers depuis le premier étage jusqu’en bas. L’armée de défense d’Israël est navrée." (Gideon LEVY)

    ...

    Quest : " Et si tu voyais maintenant un chien dans la rue ? "

    Rép : " Je voudrais le tuer. Mais pas les chiens arabes, seulement les chiens juifs. "

    (Gideon LEVY / Fin de l’article)

    Qui a encore besoin de dissertation sur le caractère scandaleux de la réponse ?

    Je vais plus loin : même un homme mûr, parfaitement équilibré pourrait-il sans hésiter proclamer qu’après avoir vécu chose pareille, il tiendrait un autre discours ? Il se montrerait fort assuré de ses réactions. Présomptueux à mon avis : dans des cas semblables, nul ne peut rien garantir à l’avance, même s’il se connaît bien.

    Oh, j’allais oublier :

    "Il parait qu’on leur apprend dès le plus jeune âge à devenir des enfants martyrs."

    (Nathan)

    QUI CA, "ON" ?

  • permalien K. :
    17 décembre 2010 @20h18   « »

    @ Deir Yassine,

    Ce que j’ai dit est très clair : il y a à Casablanca, une ville à priori arabe, des endroits de divertissement tenus par des Marocains juifs ou, nonobstant votre statut social, vous ne pouvez pas entrer si vous avez le type arabe, sauf si vous êtes juif bien entendu (qui ont tous, tous ceux que j’ai vu du moins, le “type arabe” au Maroc soit dit en passant).

    C’est ce que deviendra tout le M-O si la “paix” des sionistes s’impose.

  • permalien Deïr Yassin :
    17 décembre 2010 @20h27   « »

    @ K
    Je suis partie trop loin dans mon analyse littéraire, alors :-)
    Il faut dire que je connais très mal Casa, à vrai dire j’ai dû passer quelques heures entre deux trains. J’y voyais seulement une dénonciation de l’occidentalisation.

  • permalien s=exp(j*pi) :
    17 décembre 2010 @22h01   « »

    @ Noval

    Bref, la FRANCE n’est pas plus fière que mon pays.

    Ca ne console pas.

  • permalien Sakhra :
    17 décembre 2010 @22h37   « »

    il y a à Casablanca, une ville à priori arabe, des endroits de divertissement tenus par des Marocains juifs ou, nonobstant votre statut social, vous ne pouvez pas entrer si vous avez le type arabe, sauf si vous êtes juif bien entendu (qui ont tous, tous ceux que j’ai vu du moins, le “type arabe” au Maroc soit assant).

    C’est le "mellah" du sioniste modéré, sans doute.

    Pour les autres pays du Maghreb, je ne sais pas.

    Ces "mellahs" n’existent pas en Algérie...Pas encore.Mais, s’ils venaient à s’y installer, les maquis de nos pères nous accueilleront de nouveau !

  • permalien Cana :
    17 décembre 2010 @23h28   « »

    Il est insoutenable de faire ce constat :
    1-que la visibilité des meurtres d’enfants soient non seulement chose fréquente depuis l’ahurissant ciblage de l’enfant Mohamed Durra , aux ciblages des familles et des enfants à Cana à Gaza et en Palestine occupée.
    2- A se demander si celà fait partie d’un programme de crime organisé, comme celui des Serbes programmant de violer et engrosser les femmes bosniaques, pour préparer un futur d’anéantissemment de l’espèce bosniaque.
    3- serait-ce une particularité du programme sioniste et génocidaire de l’humanité palestinnienne. Que l’enfant soit tué, que l’infanticide fasse partie de la culture sioniste ? Que non seulement l’enfant n’a pas à croire qu’il nait d’un père , mais qu’il peut être éliminé.
    4- sommes-nous dans une culture infanticide lorsqu’on nous regardons ces tueries d’enfants ? Lorsque nous regardons le regard terrorisé de l’enfant menacé de mort . en silence.

  • permalien Nathan :
    17 décembre 2010 @23h51   « »

    D’abord, ce sont des quartiers entiers de Casablanca ensuite ce ne sont plus que quelques "endroits de divertissements" (Peut-être des clubs privés ?) qui sont trop exclusivement destinés aux "types juifs" selon K. Comme quoi, il ne suffit de pas grand-chose pour réveiller le raciste vulgaire sous les apparences doctes et professorales. Et dire que ça passe son temps à donner des leçons au monde entier !

  • permalien Nathan :
    17 décembre 2010 @23h57   « »

    Pour mon compatriote amateur d’Orval : http://www.liberation.fr/evenement/...

    Ah oui j’oubliais... Suis-je bête... Libération appartient au "juif" Rothschild...

  • permalien Yann :
    18 décembre 2010 @00h35   « »
    Où l’on se demande qui sont les "déficients"

    Ainsi, le sioniste ("modéré") aurait démasqué K., qui serait raciste.

    Une chose est certaine : avec le sionisme ("modéré"), les mots n’ont aucun sens.

    Ali Abunimah :
    Israel leaves us no choice but to boycott
    Palestinians have already given up so much since 1948. It’s up to Israel to end its campaign of ethnic cleansing for the peace process to move forward.

    Electronic Intifada :
    Resisting an ideology of inequality : Jody McIntyre interviewed

  • permalien kerry :
    18 décembre 2010 @07h40   « »

    je trouve les réactions a cet article etonnantes de pudeur ; il y a beaucoup plus de photos bidouyées dans les tiroirs ;

    de même que dans les tiroirs i y a certainement des tas de photos de gosses envoyées en kamikaze en action commandée ect.

  • permalien Deïr Yassin :
    18 décembre 2010 @11h45   « »

    Nathan nous montre encore une fois qu’il lit les commentaires des autres internautes comme cela lui chante.

    @ Nathan 23h51
    " . . qui sont trop exclusivement destinés aux "types juifs", selon K"

    Les "types juifs" relèvent de vos fantasmes car voilà ce qu’à écrit K :

    @ K 20h18
    "nonobstant votre statut social, vous ne pouvez pas entrer si vous avez le type arabe sauf si vous êtes juif bien entendu (qui ont tous, tous ceux que j’ai vu au moins, le "type arabe")

    Est-ce une manipulation de sa part ou une simple erreur ??

    Je constate aussi que avant-hier soir les Juifs marocains étaient cantonnés dans les mellah , et hier matin l’un d’entre eux était déjà "propriétaire de la plus grande pharmacie de Casa". C’est qu’on appelle une ascension sociale fulgurante !

  • permalien Cana :
    18 décembre 2010 @13h36   « »

    En fait , nous regardons ces meurtres d’enfants non seulement en silence , mais comme le précise Nathan et son compères Kerry avec 2 formes de déni , l’une déjà connu qui accompagne tous les génocides
    - une construction du mensonge plus ou moins élaboré
    - et l’autre plus abjecte qui revendique moins de pudeur. C’est à dire de proclamer tout haut le droit à la tuerie "originale" des sionistes . La destruction de l’enfant et de l’enfance ( non seulement palestinien).

  • permalien Notwen :
    18 décembre 2010 @14h25   « »

    Cher Alain Gresh,

    j’apprécie beaucoup vos écrits, mais ce blog me laisse pantois. La réponse du diplomate français ne me semble pas le moins du monde hallucinante, mais au contraire d’une affligeante banalité : c’est à la justice locale de faire son travail.

    Quelle autre réponse pourrait-on imaginer d’un représentant de l’état ?

    Que les faits soient choquants, c’est une chose, nous en sommes bien d’accord. Mais qu’un diplomate botte en touche en répondant un lieu commun, quoi de plus normal ?

    Si vous souhaitez une réponse plus enflammée, plus engagée, posez la même question à un militant des droits de l’homme. Pas à un diplomate.

  • permalien kerry :
    18 décembre 2010 @15h48   « »

    m. gresh a omis de nous dire que la France vient d’offrir au iban 100 missiles anti-char, confirmant un projet qui avait soulevé des inquiétudes aux Etats-Unis. les israéliens vous y voir une démarche de guerre pure et simple quand on sait que tout ce qui appartient à l’armée régulière est détourné pour le Hezbollah. On note d’ailleurs que ces missiles n’ont qu’un seul but : détruire les chars (israéliens) qui dans la prochaine guerre, voudront détruire le Hezbollah.

  • permalien Lou :
    18 décembre 2010 @21h41   « »
    Ziad Samir Al-Bardawil, 15 ans, tué par la marine israélienne le 17 décembre 2010


    Un adolescent tué par des tirs israéliens sur son bateau de pêche.

    GAZA CITY (Ma’an) —
    Un garçon palestinien est mort vendredi après-midi après qu’un navire de guerre israélien a ouvert le feu sur son bateau de pêche et l’a chaviré au large des côtes de Rafah dans le sud de la bande de Gaza.

    Le porte-parole des services médicaux de gaza Adham Abu Salmiya a dit que Ziad Samir Al-Bardawil, 15 ans, est mort après avoir été soigné pour ses blessures à l’hôpital Abu Yousef An-Najjar.

    L’armée israélienne n’a pas pu être jointe pour commenter.

    Contacté par l’AFP, une porte-parole militaire israélien a déclaré que « cet incident n’a été signalé du côté israélien."

  • permalien s=exp(j*pi) :
    18 décembre 2010 @22h42   « »

    @ Nathan // 17-12 / 23h57

    Savoir à qui appartient LIBE m’est indifférent.

    Article écrit durant la guerre de l’été 2006, à un moment où l’échec de l’armée israélienne apparaît.

    L’objectif est-il de faire apparaître "l’ennemi" comme fanatique et de voiler les échecs de l’armée ? A vous de voir.

    Faute professionnelle du journaliste : il est certain que les parents de ces gosses n’ont pas donné leur accord à la "causerie".

    Votre citation est incorrecte : la formation débute au berceau, si nous en croyons le titre.

    Je suppose que vous avez vu dans cet article la preuve d’une formation à la haine, à la violence, à l’endoctrinement kamikaze. Et pourtant ...

    Pour la violence et la haine, 1ère photo d’Yvan // 17-12 / 11h00,

    Pour la préparation à la violence armée, Yvan // 16-12 / 17h40,

    Pour le rôle de bouclier humain, les ados dans un parc à munition de l’armée israélienne en train de décorer des projectiles (pcq si un missile tombait là-dessus, hein ? ...)

    Constat : ces pupilles du Hezbollah sont bien en retard sur des juifs israéliens d’un âge comparable.

    Question : pour les israéliens, la formation commence à la conception ou les cours sont plus intensifs (avec des gens de l’armée dans les écoles p ex) ?

    Question : qu’est-ce que ces gosses "prêts à servir de boucliers humains" font là, à l’abri (vous vous rappelez les affirmations de l’EM de l’armée Israélienne ?)

    Réflexion personnelle : je ne pensais pas avoir visé aussi juste. Pour Mohamed Kassam, 12 ans, je posais une question :

    "Il parait qu’on leur apprend dès le plus jeune âge à devenir des enfants martyrs."

    (Nathan)

    QUI CA, "ON" ?

    Bien sûr, il y avait les crocs du chien comme indice pour guider vers la réponse.

    Et vous avez mis l’article en lien sans voir que, pour ces pupilles du Hezbollah aussi, il y a lieu de se poser la même question ? Les indices pour guider vers la réponse sont sur les dessins.

    Bien sûr, on peut choisir de ne pas comprendre.

    A propos d’IMAN EL-HAMS, vous n’avez pas réagi ; vous concluez donc que la procédure "confirmation de la mort" jouit d’une tolérance de fait dans l’armée israélienne, même sur une gamine ?

  • permalien Lou :
    18 décembre 2010 @23h08   « »
    Ahmed Mousa, 10 ans, tué par l’armée d’occupation israélienne le 29 juillet 2008 à Ni’lin

    Ni’lin

    Saeed Amireh :
    Leur nouvelle stratégie contre nous fut le couvre-feu. A partir du 5 juillet 2008, personne ne pouvait quitter sa maison sans être menacé de recevoir une balle.

    Au troisième jour du couvre-feu, les autres villages sont venus nous soutenir et briser le couvre-feu – nous sommes tous sortis des maisons ! L’armée a tiré, deux manifestants ont été blessés et l’un d’entre eux a passé six mois à l’hôpital, mais ils sont tous les deux vivants. Quand ils ont vu que les tirs ne marchaient pas, ils ont arrêté des gens pour avoir violé le couvre-feu. Quand ils ont vu que les arrestations ne marchaient pas, ils ont tiré et tué Ahmed Mousa, 10 ans, pendant la manifestation du 29 juillet 2008. [Ahmed était le neveu de Hassan Mousa]



    Ahmed Mousa

    Hassan Mousa :
    J’ai perdu mon neveu dix ans. Pour moi, ça a été terrible. Il était mon neveu préféré et il faisait partie de notre famille. Les soldats israéliens lui ont tiré une balle dans la tête et il est mort sur le coup. Je ne souhaite à personne – pas même aux Israéliens ni à personne au monde – de perdre un être cher à cause d’un conflit.

  • permalien Lou :
    18 décembre 2010 @23h50   « »
    l’armée israélienne vient de tuer 5 jeunes Palestiniens

    Source médicale : 5 morts dans la bande de Gaza suite à une frappe aérienne

    GAZA (Ma’an) - Des responsables palestiniens médicaux ont déclaré que samedi soir une attaque israélienne a tué cinq Palestiniens à l’est de Deir Al-Balah dans le centre de la bande de Gaza.

    Les corps de cinq jeunes hommes ont été reçus dans les hôpitaux locaux, a déclaré un porte-parole médical. Ils ont été identifiés comme des résidents du camp de réfugiés de Nuseirat dans le centre de Gaza.

    L’armée israélienne a dit qu’elle a visé un groupe de combattants essayant de lancer un projectile fait maison vers Israël. . Aucune des factions palestiniennes n’a revendiqué la responsabilité.

  • permalien serigne fallou dieng le soufi :
    18 décembre 2010 @23h59   « »

    Israël n’a pas à enfreindre les lois et règles internationales au nom de quelque légalité qu’elle soit
    à l’instar des autre pays elle est tenue à se conformer aux normes internationaux en matière de protection des droits humains et du respect de la dignité des êtres humains

  • permalien Deïr Yassin :
    19 décembre 2010 @11h00   « »

    "Il paraît qu’on leur apprend dès leur plus jeune age à devenir des enfants martyrs"

    Pour le Hizbullah, j’en sais rien mais l’Etat juif, par intermédiaire de son système éducatif, apprend la violence aux enfants juifs dès le jardin d’enfants.
    Un rapport sur "Child Recruitment in Israel"

    www.newprofile.org/data/uplo...

    Notamment chapitre 1 : "Israeli Children as Soldiers-to-Be".
    Le point 1 est particulièrement parlant : "The Little Soldiers in Kindergarten" - Militarized Education and Symbolic Recruitment of Children in Israel"

    Le rapport date de 2004, cela n’a fait que s’empiré depuis.

  • permalien s=exp(j*pi) :
    19 décembre 2010 @17h34   « »

    @ Deïr Yassin // 19-12 / 11h00 (1/3)

    Vous connaissez sans doute Nurit PELED ELHANAN. Voici de petits bouts de texte qui illustrent concrétement ce qu’expose le rapport dont vous donnez les références.

    http://www.palestine-solidarite.org...

    Rares sont les parents en Israël qui reconnaissent que les assassins d’enfants, les démolisseurs de maisons, les arracheurs d’oliviers et les empoisonneurs de puits ne sont autres que leurs adorables fils et filles, leurs propres enfants, éduqués ici, au fil des années, à l’école de la haine et du racisme. Des enfants qui ont appris, pendant 18 années, à craindre et à mépriser l’étranger, à toujours craindre les voisins, les gentils, des enfants qui ont été élevés dans la crainte de l’Islam, une crainte qui les façonne pour devenir des soldats brutaux et les disciples d’assassins de masse. Et non seulement ces garçons et ces filles tuent et martyrisent, mais ils le font avec le total soutien de maman, avec toute la gratitude de papa, encouragés par la nation tout entière, sans même provoquer un froncement de sourcils quand il y a mort d’enfants, de personnes âgées et handicapées. Une nation qui se rassemble autour de pilotes qui ne
    ressentent rien, sauf une secousse dans l’aile de leur avion (**), quand ils larguent des bombes sur des familles entières et les écrasent.

  • permalien s=exp(j*pi) :
    19 décembre 2010 @17h36   « »

    @ Deïr Yassin // 19-12 / 11h00 (2/3)

    Un autre extrait fort concret du même auteur :

    http://bellaciao.org/fr/article.php...

    Cette cruauté qui ne s’exprime pas en mots, cette façon organisée, réfléchie, de maltraiter les gens, que les meilleurs cerveaux juifs sont aujourd’hui engagés à planifier et à perfectionner, tout cela n’est pas né de rien. C’est le fruit d’une éducation fondamentale, intensive, générale.

    Les enfants d’Israël sont éduqués dans un discours raciste sans compromis. Un discours raciste qui ne s’arrête pas aux check-points mais gouverne tous les rapports humains dans ce pays.

    Les enfants d’Israël sont éduqués de manière à considérer le mal que, dès après la fin de leurs études, ils auront à faire passer du virtuel au concret, comme quelque chose d’imposé par la réalité dans laquelle ils sont appelés à fonctionner.

    Les enfants d’Israël sont éduqués de manière à considérer les résolutions internationales, les lois et les commandements humains et divins, comme autant de paroles vides qui ne s’appliquent pas à nous. Les enfants d’Israël ne savent pas qu’il y a une occupation. On leur parle de « /peuplement/ ». Sur les cartes de population des manuels de géographie, les Territoires occupés sont représentés comme faisant partie d’Israël ou sont laissés en blanc et indiqués comme « /zones dépourvues de données/ », autrement dit comme des zones inhabitées.

    Aucun livre de géographie dans l’Etat d’Israël n’offre de carte des frontières de l’Etat, car les enfants d’Israël apprennent que la véritable entité géographique à nous appartenir, c’est l’entité mythique appelée Terre d’Israël et que l’Etat d’Israël en est une petite partie temporaire.

    Les enfants d’Israël apprennent qu’il y a dans leur pays des Juifs et des Non-Juifs : un secteur juif et un secteur non-juif, une agriculture juive et une agriculture non-juive, des villes juives et des villes non-juives. Qui sont ces Non-Juifs-là, que font ils ? De quoi ont-ils l’air ? Est-ce important ?

  • permalien s=exp(j*pi) :
    19 décembre 2010 @17h39   « »

    @ Deïr Yassin // 19-12 / 11h00 (3/3)

    Et cet extrait encore.

    http://www.alterinfo.net/Analyses-N...
    protestation_a41139.html

    Aurait-on posé aux enfants israéliens des écoles maternelles la question : » Qu’as-tu appris à l’école cette année mon cher petit garçon ? que beaucoup de réponses différentes auraient pu être données. Un enfant éclairé et à l’esprit critique aurait pu répondre : j’ai appris que le soleil brille toujours, que l’amandier fleurit et que les bouchers tuent, et aucun juge le condamne. (1)

    Et l’enfant qui est moins habitué à théoriser aurait pu se réjouir en disant : j’ai appris comment berner les Américains, décevoir les Palestiniens, tuer des Arabes, expulser des familles de leurs maisons et maudire quiconque me dit que je suis un sale morveux quand j’ai été un sale morveux et j’ai appris que le peuple juif est vivant et que Gilad Shalit est vivant lui aussi. Encore. ( 2)

    Et le nouveau petit immigrant à qui il tarde terriblement d’être intégré et de faire partie de la société pourrait dire :

    J’ai appris qui détester, j’ai appris qui doit être tué et sur qui je peux cracher et je suis toujours prêt pour ce boulot quel que soit le moment où vous m’appellerez.

    Un enfant sioniste-religieux qui va dans un jardin d’enfants entouré d’une clôture et bien gardé dans une colonie pourrait dire : J’ai appris à être un bon Sioniste , à aimer la Terre , à mourir et à tuer pour sa sauvegarde, à en expulser les envahisseurs, à tuer leurs enfants, à détruire leurs maisons et à ne jamais oublier qu’à toutes les générations et à chacune d’entre elles des persécuteurs se lèveront pour nous annihiler et que tous les non- juifs sont les mêmes, qu’ils sont tous des antisémites qui doivent être supprimés. Et le plus important est que le soleil continue à briller que l’amandier continue à fleurir et bientôt, nous irons faire des plantations sur toutes les montagnes de Judée et de Samarie
    et nous garderons bien les jeunes arbres contre ces hordes de bergers qui ont envahi notre pays pendant les 2000 ans où nous n’avons pas été là pour veiller sur lui.

    Cette année nos enfants ont appris que tuer un non-juif, quel que soit son âge, est un grand commandement. Et cela, ils ne l’ont pas seulement appris des rabbins, mais aussi des soldats qui sans cesse fanfaronnent à propos de ce qu’ils ont fait.

    Education à la haine vous avez dit, où ça ?

  • permalien s=exp(j*pi) :
    19 décembre 2010 @17h48   « »

    @ Deïr Yassin // 19-12 / 11h00 (3/3)

    Correction pour le lien en 3/3

    http://socio13.wordpress.com/2010/0...

    Pardon.

  • permalien Deïr Yassin :
    19 décembre 2010 @18h28   « »

    @ s=exp(j*pi)

    Oui, Nurit Peled-Elhanan est la quintessence d’une mensch, comme le fut son père Matti Peled, et comme le sont son mari, Rami, et son frère Miko Peled, exilé aux States. Au lieu de sombrer dans la haine après le décés de sa fille, morte dans une attentat-suicide, elle a doublé d’effort pour une paix JUSTE.

    Mon texte préféré de Nurit Peled-Elhanan :
    - www.israeli-occupation.org/2...

    Et un texte de son frère sur le "liberal Zionism" qu’on peut peut-être traduire par notre "sionisme modéré" - avec beaucoup d’ironie, bien entendu, dans les guillemets.

    - http://mikopeled.wordpress.com/2010...

  • permalien Deïr Yassin :
    19 décembre 2010 @18h55   « »

    @ s=exp(j*pi)

    Un texte du mari de Nurit Peled :
    - www.haaretz.com/print-editio...

    Bassam Aramin dont parle Rami Elhanan est le père de la petite Abir dont vous avez posté l’histoire, il y a quelques jours :
    - www.tikkun.org/tikkundaily/w...

    Elle fut tué de sang froid à la sortie de son école en Cisjordanie, et son père vient de gagner un procès historique contre l’armée israélienne :
    - www.independent.co.uk/news/w...

    Les parents d’Iman al-Hams n’ont pas eu la même satisfaction, puisque le cinglé qui l’avait mis 15 balles dans le corps a été relaxé . . en attendant la justice dans l’au-delà.

  • permalien Orangerouge :
    19 décembre 2010 @19h02   « »
    Chaque consommateur peut et doit boycotter tout pays qui emprisonne régulièrement et même tue des enfants

    BDS ! BDS ! BDS !

    Ceux qui commettent des sévices à enfants n’ont pas le moindre droit.

    Et les Etats qui le font doivent être boycotté.

  • permalien
    19 décembre 2010 @21h04   « »
  • permalien s=exp(j*pi) :
    19 décembre 2010 @22h48   « »

    @ Deïr Yassin

    Merci pour les liens et surtout pour le portrait d’Abir.

    J’apprécie beaucoup les textes de Nurit PELED pcq on ressent sa conviction d’être "du bon côté" et qu’elle est capable de créer l’émotion à partir de la description d’éléments très concrets ou (au contraire) en utilisant une évocation telle celle du royaume des enfants tués par notre violence.

    "Le Belch"

  • permalien Nathan :
    20 décembre 2010 @09h59   « »

    @ Deïr Yassin,

    Je me trompe peut-être mais je ne vois pas en quoi Miko Peled est un “sioniste modéré”. Il n’est plus sioniste du tout puisqu’il est en faveur d’un Etat unique, multiculturel et laïc. Les sionistes modérés sont précisément les “liberal zionists” dont il se moque, c’est-à-dire la mouvance qui regroupe des personnalités aussi différentes que David Grossman ou Zeev Sternhell (je sais, il y a des différences entre les deux). Politiquement, cela va de la gauche du parti travailliste au Hadash en passant par le Meretz et ce sont des gens qui restent attachés à l’idée d’un Etat pour les juifs ou à majorité juive. Ajoutez à cela des milliers d’Israéliens qui oeuvrent pour différentes ONG et qui aujourd’hui errent comme des âmes en peine à la recherche d’un mouvement qui puisse représenter leurs idées, les “orphelins de la gauche israélienne” comme les qualifie Gidéon Lévy.

    http://www.haaretz.com/print-editio...

    Je comprends que vous êtes sensible au fait qu’un israélien durement touché par le conflit exprime sa solidarité à l’égard des souffrances endurées par les Palestiniens mais je constate aussi une chose : les seuls israéliens avec lesquels vous êtes d’accord sont ceux qui professent les mêmes idées que vous et vous les qualifiez aussitôt de “sionistes modérés” (alors qu’ils ne le sont pas plus que vous) pour montrer votre esprit d’ouverture. Et donc ma question est : êtes-vous capable composer avec des gens qui n’ont pas tout à fait les mêmes idées que vous ?

  • permalien
    20 décembre 2010 @13h49   « »

    Paris entérine malheureusement toutes les atrocités commises en toute impunité en Palestine occupée, ce qu’il s’y passe depuis des décennies est inacceptable pour quiconque ayant quelques vagues convictions de justice et d’humanisme. Ce que revendique ouvertement le régime d’occupation, c’est le droit à la barbarie, à l’épuration ethnique, à la ségrégation raciale, au colonialisme le plus cruel et le plus sauvage, au bellicisme le plus barbare visant délibérément des populations civiles sans défense ouvertement au Proche-Orient et ailleurs en finançant et armant des groupes criminels, aux exécutions arbitraires sans autres formes de procès, aux détentions arbitraires sans autres formes de procès et à la pratique quotidienne de la torture. Est-il encore utile de le dire ? Tout le monde le sait ! Ils ne s’en cachent même pas ! Paris comme toutes les capitales occidentales a donné carte blanche à ces bouchers sans nom pour accomplir les pires atrocités et ils en usent quotidiennement ouvertement sans aucune retenue. La Palestine occupée est une zone de non-droit où la pire barbarie y est légale, le reste n’est-il pas que littérature et sensiblerie ?

  • permalien s=exp(j*pi) :
    20 décembre 2010 @14h50   « »

    @ Nathan // 20-12 / 09h59

    Je me trompe peut-être mais je ne vois pas en quoi Miko Peled est un “sioniste modéré”.

    Et je ne vois pas où Deïr Yassin aurait laissé transparaître une telle opinion.

    Elle écrit en effet :

    Et un texte de son frère sur le "liberal Zionism" qu’on peut peut-être traduire par notre "sionisme modéré" - avec beaucoup d’ironie, bien entendu, dans les guillemets.

    et le titre en anglais autant que la traduction qu’elle suggère pour le français sont entre guillemets. Le sens est donc clair :

    il faut comprendre non pas

    ... "notre sionisme modéré"

    mais

    ... notre (expression usuelle) "sionisme modéré".

    Les guillemets me semblent clairement placés en ce sens.

    Il me semble qu’il serait élégant de réviser votre post dont le 2ème alinéa pourrait apparaître comme un procès d’intention basé sur une interprétation abusive.

  • permalien Deïr Yassin :
    20 décembre 2010 @19h35   « »

    @ Nathan 9h59

    "Je me trompe peut-être . . . "

    Oui, effectivement, vous vous trompez.

    Le texte de Miko Peled est de toute évidence une dénonciation, et je n’ai pas écrit autre chose que son texte était sur le "liberal Zionism". Je n’ai nullement dis qu’il en était un !

    Vous me demandez si je peux composer avec des gens qui n’ont pas les mêmes idées que moi. Je pense avoir dit à des nombreuses reprises que si les Palestiniens vivants dans les TO optent pour la solution à deux Etats sur les frontières de ’67, j’accepterai, même si cela N’EST pas ma préférence personnelle.

    Par contre, en ce qui concernent les Juifs israéliens, leur opinions et préférences ne comptent pas vraiment pour moi. C’est comme ça. Je n’ai pas en prendre en compte si les Juifs israéliens préfèrent garder les 78% de la Palestine qu’ils se sont déjà accaparés, ou non.
    Soit on nous rend le butin soit on le partage.

    Un Israélien exilé m’a raconte le suivant :
    Quand il vivait encore en Israël et qu’il commençait à se poser des questions sur le sionisme (sa famille orthodoxe ayant fait leur aliyah quand il était petit), il a fréquenté un groupe de pacifistes israéliens et palestiniens.

    Un jour, il avait demandé à une Palestinienne de Cisjordanie quelle était la solution selon elle. Elle avait répondu "Un Etat binational". Avi lui avait dit "Et nous [les Juifs], qu’est-ce qu’on y gagne ?". Elle lui avait répondu : "The moral right to stay".

    Avi qui était encore un sioniste dans l’âme à l’époque, il m’a dit qu’il était un peu offusqué par sa réponse, mais cela lui a quand même travaillé. Avec le temps il s’est radicalisé, il est devenu ’binationaliste’, et finalement il a quitté Israël, il y quelques années. Il s’est juré de plus y vivre avant que justice soit rendue aux Palestiniens.
    J’emprunterai donc cette réponse à ma compatriote, et sinon je n’ai pas à me justifier pourquoi je n’abandonnerais pas 78% de la Palestine à des gens venus d’ailleurs.

  • permalien sebastien :
    21 décembre 2010 @12h09   « »

    cana "que la visibilité des meurtres d’enfants soient non seulement chose fréquente depuis l’ahurissant ciblage de l’enfant Mohamed Durra"
    Avez-vous une preuve que ce sont lers israéliens qui ont tué Mohamed Al Dura ?
    Ce n’est pas évident pour les tribunaux !

  • permalien Rouzbeh :
    21 décembre 2010 @12h37   « »

    "Avez-vous une preuve que ce sont lers israéliens qui ont tué Mohamed Al Dura ?
    Ce n’est pas évident pour les tribunaux ! »

    Si vous n’acceptez pas les évidences, pour quoi vous voulez que les négationnistes « ce que vous faites en ce moment en niant la réalité » acceptent les horreurs de la deuxième guerre mondiale ?
    Comme vous le savez bien, il y a des sanctions contre les négationnistes (que j’approuve totalement) ; la seule chose qui me dérange dans cette histoire, c’est qu’on ne l’applique pas aux autres : en l’occurrence des gens comme vous ! Bien dommage ces « deux poids et deux mesures » !!!!!

  • permalien Deïr Yassin :
    21 décembre 2010 @15h03   « »

    @ Sebastien 12h09

    "Avez vous les preuves . . . "

    On attend aussi celles sur "les Juifs descendants des Anciens Hébreux".

    La seule chose d’exceptionnelle avec ce qui est devenu "l’affaire al-Dura", ce que le meurtre a eu lieu devant un caméra. Sinon, les meurtres des enfants palestiniens n’est pas chose exceptionnelle.

    Celui d’Abir Aramin dont s=exp(j*pi) a posté l’histoire et moi sa photo ainsi qu’un article sur la bataille judiciaire de son père (18 dec, 18h55) n’a d’exceptionnel que le fait que Bassam Aramin ait réussit à faire condamner l’armée israélienne.

    Celui d’Iman al-Hams, tuée par 15 balles dans le ’buffer zone’ de Gaza (une zone très variable selon les besoins israéliens) où elle s’est égarée en allant à l’école, et dont le bande son ainsi que des témoignages montrent qu’elle fut abattue comme un chien quand elle tentait de s’enfuit, réalisant qu’elle était en ’territoire ennemie’. Son meurtrier a été relaxé, ainsi que des dizaines d’autres, militaires ou colons, pour des faits similaires.

    Muhammad al-Dura avait "la chance" d’être tué sous l’oeil du monde entier, c’est tout.

    Sinon, nous avons aussi la politique de "casser les os" mis en place par Le-Grand-Pacifiste Yitzhak Rabin, et dont breaking the Silence et d’autres organisations dénoncent l’utilisation quotidienne. Ici l’exemple le plus connu, parce que le premier filmé :

    - www.youtube.com/watch ?v=h0u3...
    - 0:48 min

  • permalien Sakhra :
    21 décembre 2010 @17h12   « »

    Alain Gresh :" La Palestine est le dernier conflit colonial."

    http://www.oummatv.tv/Alain-Gresh-L...

  • permalien Nathan :
    21 décembre 2010 @18h35   « »

    @ Deïr Yassin

    Il est tout de même curieux de défendre l’idée d’une Palestine bi-nationale sans se soucier ne fut-ce qu’un fifrelin de ce que pense l’autre partie censée coexister avec vous dans l’hypothèse où cet Etat verrait le jour. J’ai toujours cru que "bi" impliquait le chiffre deux. Je sais qu’il s’agirait au mieux d’un mariage de raison et non d’un mariage d’amour entre ces deux peuples. Mais même dans un mariage de raison, il faut tenir compte du conjoint ou de la conjointe.

  • permalien Nathan :
    21 décembre 2010 @18h41   « »

    Près de mille mineurs palestiniens ont été tués par l’armée israélienne et les colons depuis la première intifada (sans tenir compte de l’opération "Plomb durci").

    Les chiffres sont recensés par B’tselem.

    Par exemple : http://www.btselem.org/english/stat...

  • permalien s=exp(j*pi) :
    21 décembre 2010 @20h38   « »

    @ Nathan // 21-12 / 18h41

    Près de mille mineurs palestiniens ont été tués par l’armée israélienne et les colons depuis la première intifada (sans tenir compte de l’opération "Plomb durci").

    Les chiffres sont recensés par B’tselem.

    Ainsi donc, vous savez ! Notez qu’il suffisait de vous lire dans d’autres posts pour s’en douter et ça au moins, c’est à l’honneur de votre intelligence.

    Mais n’allez pas soutenir que cela ne vous amène à vous poser aucune question, à faire aucune réflexion, à risquer aucun avis, à tirer aucune conclusion.

    Tenez, par exemple, une ou deux questions comme :

    - il y a eu combien de procès où les responsables de ces faits ont été jugés en équité sur les charges adéquates ?
    - pourquoi si peu ?
    - pourquoi seulement en cas de pressions notamment de l’opinion publique ?
    - qu’est-ce que vaut encore une Institution Justice telle que celle-là ?
    - quelles sont les conséquences des défaillances de la Justice sur le comportement des soldats, des colons ?
    - l’image flatteuse que certains donnent du pays responsable n’est-elle pas à réviser ?

    Vous auriez eu en mains l’ARCHIPEL DU GOULAG de SOLJENITSINE, RECITS DE LA KOLYMA de CHALAMOV et MEMOIRES DE SOLOGDINE de PANINE : vous auriez continué à gober ce que racontait Radio-Moscou ou vous auriez choisi de vous taire de crainte de vous faire accuser "d’anticommunisme primaire" ? Faut pas pousser.

    Suffisait d’écouter un peu Radio-Moscou et de se demander si le portait qu’on nous brossait n’était pas "trop" parfait. Et puis, il y avait la langue de bois, reconnaissable entre toutes pour vous faire dresser l’oreille. Des mensonges aussi (récoltes records et achats de céréales auprès des USA).

    Pour la "procédure de vérification de la mort" dans l’armée israélienne (achever un blessé qui ne représente plus aucun danger comme "on" l’a fait pour IMAN ELHAMS), je ne voulais pas y croire malgré plusieurs lectures convergentes. Je ne pouvais pas croire qu’un soldat qui faisait CA et était pincé pouvait s’en tirer blanchi. Le meurtre de cette fillette puis l’affaire devant la Justice militaire m’ont malheureusement convaincu que le système était conçu ainsi.

    Et qu’on ne vienne pas me dire que les officiers de l’EM et les ministres principaux ignorent ou désapprouvent : ils savent mieux que moi, mieux que vous.

    Un détail (afin d’éviter que qq’1 y cherche une porte de sortie) : dans le cas d’IMAN ELHAMS, "on" (qui fut déclaré innocent) est NON JUIF. Pour moi, ça ne change rien.

    Pour vous non plus, j’espère.

  • permalien Khom1 :
    21 décembre 2010 @20h43   « »

    J’adore votre blogs, cependant cet article me semble un peu inutile, hormis le fait qu’il nous éclaire encore une fois sur la triste réalité de ce conflit.
    En effet, que voulez-vous que dise la France ? Comme vous le signalez souvent il y a deux poids deux mesures. Réclamez-vous une réaction de la France à chaque éxecution de mineur en Iran ? Après tout c’est la justice iranienne...

  • permalien sébastien :
    22 décembre 2010 @00h21   « »

    Par un arrêt du 21 mai 2008 la Cour d’Appel de Paris a refusé de condamner Philippe Karsenty, poursuit pour avoir estimé que la mort de Mohamed Al Dura était une manipulation.

    http://fr.wikisource.org/wiki/Arr%C...

    L’enfant est mort, c’est sur, tué au court d’échanges de tir entre l’armée israélienne et des palestiniens armés.

    Mais d’où venaient les balles qui l’ont tué ?
    Il n’y a aucune preuve imparable que les balles étaient israéliennes.

  • permalien
    22 décembre 2010 @01h43   « »

    sébastien :
    22 décembre @00h21 (...)

    Et donc ?

    Si citer cette décision peut vous faire plaisir, tant mieux !

    Toujours est-il que ceux qui ont voulu vendre une thèse conspirationniste ont lamentablement échoué, vous devez le savoir...

    Ils ont bien réussi à pourrir la vie de ce journaliste honnête et de sa famille, mais que ce soit en France ou à l’étranger personne n’a acheté cette thèse prétendant que cela aurait été un montage.

    Pire que cela, ce qui a surtout été démontré, c’est la malhonnêteté intellectuelle et les moyens crapuleux qu’ils n’hésitent pas à employer pour défendre une cause indéfendable.

    Franchement, si j’étais sioniste je vous maudirais pour jouer contre votre camp en évoquant cette affaire !

  • permalien
  • permalien
    22 décembre 2010 @03h33   « »

    Encore à ce propos :

    - Vidéo France 2

  • permalien Deïr Yassin :
    22 décembre 2010 @12h23   « »
    Hafradah : l’apartheid à l’israélienne

    Finalement, au bout de 12 années de batailles judiciaires, la famille Kaadan, des Palestiniens de nationalité israélienne, peuvent aménager dans leur maison qu’ils ont construit dans une de ces presque 700 villes et villages en Israël considérés ’Araberrein’.

    L’histoire de "l’affaire Katzir" :
    - www.bbc.co.uk/2/hi/middle_ea...

    En 2005, "l’affaire Katzir" était là :
    - www.haaretz.com/news/a-decad...

    Fin 2010 :
    - www.thenational.ae/news/worl...

    On se demande toutefois comment la famille Kaadan a le courage de vivre parmi des gens qui ne veulent pas d’eux.
    Tous mes encouragements.

  • permalien Deïr Yassin :
    22 décembre 2010 @16h02   « »

    Quand Paris Match s’y met . .

    Interview avec Yehuda Shaul, fondateur de "Breaking the Silence" :

    - www.parismatch.com/Actu-Matc...

  • permalien jj :
    8 janvier 2011 @14h26   « »

    La Torah du Roi, un texte rabbinique ou un appel à la terreur ?
    Haaretz, Daniel Estrin, le 22 janvier 2010

    La couverture du livre relié à motifs de marbre, avec des lettres hébraïques dorées en relief ressemble à n’importe quel autre ouvrage de commentaires religieux que vous trouveriez dans une librairie orthodoxe Judaïca - mais il se lit comme un manuel d’instructions rabbiniques décrivant des scénarios acceptables pour tuer des non-juifs, bébés, enfants et adultes.

    L’interdiction « Tu ne tueras point » ne s’applique que « à un Juif qui tue un Juif », écrivent les rabbins Yitzhak Shapira et Yosef Elitzur de la colonie de Cisjordanie de Yitzhar.

    Les non-juifs sont « sans compassion par nature » et les attaques contre eux « freinent leur mauvais penchant », tandis que les bébés et les enfants des ennemis d’Israël peuvent être tués car « il est clair qu’ils vont grandir pour nous nuire. »

    « La Torah du Roi (Torat Hamelech), Première Partie : Lois de la Vie et de la Mort entre Israël et les Nations », un recueil de 230 pages de Halacha, ou loi religieuse juive, publié par la yeshiva Od Yossef Chai de Yitzhar, a fait l’objet d’un article de première page dans le tabloïd israélien Maariv, qui l’appelait les trucs de la « terreur juive ».
    Lire la suite <°°°>

    Ou encore :

    « Il est permis de tuer les Justes parmi les Nations, même s’ils ne sont pas responsables de la situation menaçante. Si nous tuons un Gentil qui a péché ou a enfreint l’un des sept commandements - parce que nous nous soucions de ces commandements -. il n’y a rien de mal à l’assassiner. »

    Ce que ne dit pas l’article, c’est que de telles thèses meurtrières racistes ne sont pas que l’apanage de quelques colons illuminés de Cisjordanie, mais qu’aux États-Unis par exemple, (mais pas seulement...) les adeptes du Rabbin Menachem Schneerson, pour ne parler que d’eux, prônent ouvertement ce type de discours racistes suprématistes.

0 | 100

Ajouter un commentaire