Le Monde diplomatique
Accueil du site > Nouvelles d’Orient > Le Proche-Orient après l’attentat d’Alexandrie

Le Proche-Orient après l’attentat d’Alexandrie

mardi 4 janvier 2011, par Alain Gresh

L’attentat contre une Eglise copte à Alexandrie le 31 décembre a suscité des condamnations unanimes. Y compris des instances musulmanes, contrairement à ce qu’écrit Vincent Giret dans l’éditorial du 3 janvier de Libération, « Survie » : « Seules quelques voix isolées dans le monde musulman ont osé protester. » D’Al-Azhar au Hezbollah, de l’Arabie saoudite aux Frères musulmans, des sunnites aux chiites, peu de voix ont manqué. Il n’y a, en revanche, pas eu de grandes manifestations, mais pour une raison simple : les manifestations sont de facto interdites en Egypte comme dans la plupart des pays arabes, que ce soit sur les attentats contre les coptes ou sur la Palestine.

Sans trop développer (Le Monde diplomatique du mois de février reviendra plus en détails sur les chrétiens d’Orient), je voudrais faire quelques remarques générales sur la signification de cet attentat dans l’évolution de la région :

- Les chrétiens d’Orient ne constituent pas une « ethnie » : rien ne les différencie de leurs compatriotes, ni la langue (à quelques exceptions près), ni la culture, ni la plupart des traditions. Ils sont une partie intégrante de l’Orient arabe et ils ont contribué de manière importante aux mouvements de renaissance du XIXe siècle, à la création du nationalisme arabe. L’affaiblissement de ce nationalisme, auquel l’Occident a largement contribué, a favorisé l’émergence d’un discours islamiste, aux tendances multiples, qui a amené chaque minorité à s’organiser sur un mode confessionnel (même s’il faut rappeler que, en Palestine par exemple, nombre de chrétiens ont voté pour le Hamas, y compris à Bethléem et que des non musulmans militent au sein du Hezbollah qu’ils considèrent comme un mouvement de résistance) ;

- leur situation diffère grandement selon les pays. Au Liban, ils sont un acteur important de la vie politique et économique ; en Palestine, ils subissent l’occupation qui, jointe à la crise économique et sociale, pousse un grand nombre à émigrer ; en Irak, ils sont victimes de l’effondrement de l’Etat provoqué par la guerre américaine ; en Syrie, ils vivent sous la protection du régime. Le cas de l’Egypte est un peu à part : d’un côté, le régime se présente comme défenseur des chrétiens, de l’autre il cherche à gagner une légitimité musulmane et il manipule à son profit les tensions confessionnelles pour se présenter comme garant de la stabilité ;

- en même temps, même si les conditions diffèrent d’un pays à l’autre, les attaques contre les minorités, qu’elles soient chrétiennes ou non, est un des aspects d’une crise plus profonde, celle de l’Etat national. Partout, cet Etat fait face à une mise en cause, facilitée par deux facteurs : des régimes antidémocratiques de plus en plus impopulaires et échappant à tout contrôle ; des interventions étrangères et des guerres qui, du Liban à l’Irak, favorisent l’émergence de groupes de résistance non étatiques – cette situation a entraîné un repliement sur soi et des lectures de l’islam de plus en plus conservatrices ;

- on peut alors parler de confessionnalisation sur le modèle libanais. Peu d’observateurs ont insisté sur le fait que le système mis en place par les Etats-Unis à Bagdad était « ethnico-confessionnel » : un président kurde, un premier ministre chiite, un président du parlement sunnite. Cela correspond à une certaine vision américaine que je rappelais dans un envoi précédent : « Ce système confessionnel [en Irak] a été inauguré dès 2003 par le général David Petraeus, à l’époque commandant de la 10e division aéroportée américaine, qui prit le contrôle de Mossoul et instaura un système électoral tribal, avec des urnes différentes pour chaque confession... » ;

- cette vision s’impose aussi chez les politiques européens et dans les médias où l’on parle de plus en plus de défense des chrétiens d’Orient et où l’on somme les musulmans de prendre position, contribuant à l’idée qu’ils sont suspects (et l’on s’indigne ensuite des déclarations de Marine Le Pen). Comme le faisait remarquer l’anthropologue Hosham Dawod dans Le Monde du 10 novembre 2010, « Chrétiens d’Irak : ne choisissons pas nos victimes ! », à propos de l’accueil de réfugiés irakiens chrétiens en France : « La décision prise le 2 novembre d’accueillir sur le sol français 150 chrétiens victimes de l’attentat de Bagdad du 1er novembre (...) est à cet égard emblématique. Sous les traits d’une démarche humanitaire, c’est choisir ses victimes. (...) [Car au même moment], une vingtaine de voitures piégées ont explosé dans divers quartiers de Bagdad, faisant des centaines de victimes. Et, depuis, cela n’a pas provoqué la même compassion. Que l’on soit bien entendu : il faut aider les victimes d’attentats en Irak comme ailleurs, mais qu’elles soient chrétiennes ou musulmanes, kurdes ou arabes, mazdéennes Yazidis ou shabaks. »

- Certains politiques pensent qu’il est du devoir de l’Occident de défendre les chrétiens. Ils oublient qu’une longue histoire aux XIXe et XXe siècles a caractérisé les ingérences européennes dans la région, souvent au nom de la défense des minorités, ce qui rend suspect ce type de discours qui, de plus, tend à accréditer l’idée que ces minorités sont des agents de l’étranger. (Lire « La tragédie des chrétiens d’Orient : la responsabilité de l’Occident », par Abderrahim, 12 novembre, sur le site L’islam en France.)

Après l’attentat, le député UMP Bernard Carayon appelait le 2 janvier les Français musulmans à manifester en masse : « Au nom de l’islam, des “soldats de Dieu” organisent le massacre à petit feu des chrétiens d’Orient. Puisque les organisations musulmanes de France professent un islam modéré, qu’elles le prouvent et ne se contentent pas de communiqués de presse émus et courtois : qu’elles manifestent en masse contre la violence intégriste de leurs coreligionnaires. » Ainsi, dans notre société aussi, chacun serait sommé de prendre position en fonction de ses convictions religieuses : pourquoi alors ne pas demander aux juifs de France de manifester contre l’occupation par « l’Etat juif » de la Palestine ?

Il n’existe pas de solution simple aux problèmes du Proche-Orient. Mais deux conditions sont nécessaires pour que la région s’engage dans une autre voie : la fin des guerres et des oppressions, de l’Irak à la Palestine ; la fin des régimes impopulaires et antidémocratiques. C’est peu dire que l’Occident porte, sur ces deux terrains, une responsabilité. Et ce n’est pas la complaisance dont la France fait preuve à l’égard du régime égyptien ou de celui de la Tunisie (il faut lire les déclarations du porte-parole du Quai d’Orsay sur les manifestations dans ce pays pour mesurer la novlangue qui caractérise parfois notre diplomatie) qui y contribuera.

512 commentaires sur « Le Proche-Orient après l’attentat d’Alexandrie »

0 | 100 | 200 | 300 | 400 | 500

  • permalien
    4 janvier 2011 @15h44   »

    Je ne crois pas qu’il existe un etre cense qui ne soit pas choque par l’horeur des attentats en general, et celui la en particulier. pourquoi celui la en particulier ? Parce qu’il est clair que ceux qui l’ont commandite ont des noirs desseins pour l’Egypte ; ils ne supportent pas de voir que musulmans et chretiens peuvent vivre ensemble su un meme territoire et en paix. Il est important de noter que cet attentat arrive a un moment ou d’autres attentats ont ete commis en Irak contre les chretiens. La realite, c’est que les assassins ne distinguent ni musulmans, ni chretiens, ce qu’ils cherchent c’est la "fitna" ou la guerre. Hier, on (qui est ce on ?) a essaye de pousser l’Irak vers une guerre entre sunnites et chiites, on continue aussi a craindre pour le Liban, et comme un malheur n’arrive jamais seul, nous voila confrontes a une destabilisation de l’Egypte. Si les "coupables" du dernier attentat ont ete vite designes par les gouvernements et les medias, on est en droit de se poser la question de savoir ce qui se cache derriere ?
    Le banc et l’arriere banc de l’Occident dit "laic" se mobilise pour la defense des chretiens "menaces d’extermination", le conservateur Pape de Rome monte sur ces grands cheveaux et beaucoup de musulmans se positionnent sur la defensive.

    Ce ne sont pas seulement les chretiens qui sont vises en Egypte, mais la paix civile et la coexistence entre tous les citoyens d’un meme pays. L’Egypte et tous les pays de la region ont besoin de toutes les confessions qui ont fait la beaute du MO, et il ne se trouve pas un seul citoyen cense pour souhaiter leur depart ; alors de grace, treve de demogagie sur le "sort des chretiens menaces" au PO. Ils vivent comme les autres au Liban, en Jordanie et en Syrie...

  • permalien
    4 janvier 2011 @16h23   « »

    pourquoi alors ne pas demander aux juifs de France de manifester contre l’occupation par « l’Etat juif » de la Palestine ?

    A ma connaissance, les juifs israeliens ne commettent pas des massacres du type d’Alexandrie contre les eglises ou les mosquées en israel.
    Un peu de serieux, Mr Gresh

  • permalien Noval :
    4 janvier 2011 @17h41   « »

    C’est ici l’occasion de rappeler la vie et l’oeuvre de Louis Massignon, grand islamologue ayant oeuvré toute sa vie pour un rapprochement et un dialogue permanent entre l’islam et l’église catholique :

    http://www.louismassignon.org/

  • permalien abdo :
    4 janvier 2011 @17h45   « »

    "A ma connaissance, les juifs israeliens ne commettent pas des massacres du type d’Alexandrie contre les eglises ou les mosquées en israel.
    Un peu de sérieux, Mr Gresh"
    T’a absolument raison ils ne commettent pas des massacre du type Alexandrie ils font pire à gaza ils ont tué 1 330 morts dont 500enfants donc un peu d’objectivité...non ?!

  • permalien
    4 janvier 2011 @18h14   « »

    @Abdoul
    Toujours cette bonne vieille méthode du "regardez ailleurs ce qu’il se passe pendant qu’on massacre des chretiens..

  • permalien
    4 janvier 2011 @18h38   « »

    Sur les 253 blogueurs en danger recensés par Global Voices en août 2010, 103 étaient arabes.

    Ironiquement, la plupart des arrestations pour raisons politiques de blogueurs et de cyber-activistes ont lieu dans les pays arabes alliés aux USA.

  • permalien Observateur de Paix :
    4 janvier 2011 @18h41   « »

    @ anonyme sioniste à la mémoire courte mais aux idées longues...
    « A ma connaissance, les juifs israeliens ne commettent pas des massacres du type d’Alexandrie contre les eglises ou les mosquées en israel.
    Un peu de serieux, Mr Gresh
     »

    Les massacres perpétrés par l’occupation coloniale sioniste sont innombrables, pour rappel : les 4300 morts de "Plomb durci" à Gaza il y a 2 ans. Ces massacres ont été largement condamnés par la communauté internationale et qualifiés de crimes de guerre par le rapporteur des Nations Unies... Israël tue aussi plus modestement, plus insidieusement, au quotidien, à coups de tirs tendus de cannettes explosives assourdissantes ou lacrymogènes, ou de balles "en caoutchouc". Hier encore une femme âgée est décédée à Bil’in des suites de blessures à la tête. Il faut être très mal informé pour ignorer tout cela... Un peu de sérieux ?

  • permalien Zulfikar-Ansar :
    4 janvier 2011 @18h43   « »
    Lettre ouverte des Chrétiens arabes du Machrek à Sa Sainteté le Pape (1/3)

    Bonsoir à tous,

    J’insère le lien suivant du blog "Les indigènes du Royaume" qui, le 12 novembre 2010, a eu l’excellente initiative de publier ce très beau texte de Hayat Huwaik Atiya (traduit de l’arabe par Omar Mazri au titre évocateur :

    Lettre ouverte des Chrétiens arabes du Machrek à Sa Sainteté le Pape

    Cette lettre fait écho à la visite du pape Benoit XVI en Terre sainte du 8 au 15 mai 2009.

    Extraits :

    Les racines du christianisme sont orientales (palestiniennes) Je pensais sincèrement, en ma qualité de chrétienne, vous entendre dire et vous voir plonger dans le rappel historique de la vocation de Jésus en marchant sur les traces de l’Apôtre Pierre, ou - plutôt - sur les traces de son maitre, notre Seigneur Jésus-Christ. Si vous souhaitez par ce voyage approfondir le lien avec Jésus j’avais pensé , comme tout chrétien, voir votre présence, en Jordanie, sur les lieux historiques où Jean Baptiste a procédé à l’immersion des fidèles.

    On attendait en vain Vous entendre et vous voir faire référence au baptême de Jésus par Jean-Baptiste dans le Jourdain et ainsi rappeler l’histoire de celui qui a baptisé Jésus de Nazareth (an nassira) dans le fleuve du Jourdain, le Prophète Jean, que nous les arabes nommons Yahya. (Nazareth - en arabe An-Nasira ou Nassiriya- est la plus grande ville arabe du nord d’Israël, en Galilée, avec 66 000 habitants. Le Pape a préféré en Jordanie évoquer le mont de Moïse… NDT)

    Un peu plus loin, elle rappelle les faits historiques suivants :

    C’est l’Occident qui est le générateur historiquement du racisme et du sionisme avec tous les résultats connus et notamment ceux que cet occident exerce depuis des décades contre le monde arabe pour saper cette cohésion sociale et religieuse dans le monde arabe.

    L’Occident n’a jamais cessé de faire des plans et des luttes géostratégiques pour saper l’unité arabe et la richesse de sa diversité religieuse. Nous connaissons les programmes soigneusement conçus visant à créer des conflits confessionnels dans la région et les intentions planifiées pour déplacer les Chrétiens du monde arabe et à supprimer ce pluralisme millénaire de la Palestine, de l’Egypte, du Soudan et de l’ Iraq.

    Quelle rupture amère et cruelle l’Occident a réalisé en Irak sapant le pluralisme naturel qui existait dans ce pays avant son invasion par les américains.

  • permalien Cactus :
    4 janvier 2011 @18h45   « »

    l’histoire des Coptes c’estl’histoire d’Egypte qui n’a pas cessé de transformer pendant des siècles .C’est l’histoire d’un peuple qui ne travaille pas bien et ne dépouille pas bien dans son fond historique pour bien tracer son avenir,de chosir son lendemain mais ilfaut savoir comment commencer maintenant.

  • permalien Zulfikar-Ansar :
    4 janvier 2011 @18h46   « »
    Lettre ouverte des Chrétiens arabes du Machrek à Sa Sainteté le Pape (2/3)

    (...)nous sommes en droit de vous [le pape Benoit XVI] interpellez vous qui exprimez votre préoccupation sur le sort des chrétiens dans le monde arabo musulman : Qu’avez-vous fait pour la survie des chrétiens et qu’avez-vous fait pour protéger leurs biens et leurs propres terres contre l’invasion étrangère occidentale alors que la terre sur laquelle vivent les chrétiens arabes est partie indivisible du monde arabe ?

    Et de dire ce qu’elle entend du concept de "minorité"...

    En conséquence, Votre Sainteté, sachez que nous - Arabes chrétiens - nous ne sommes une minorité en aucune façon, tout simplement parce que nous étions des Arabes chrétiens avant l’Islam, et que nous sommes toujours des Arabes chrétiens après l’Islam. Nous n’avons besoin d’aucun protectorat occidental.

    La visite a eu lieu quelques mois après la guerre de Gaza...

    S’il y a devoir de compassion, il est là au présent et non dans un vieux passé dont nous ne sommes ni témoins ni responsables. Il ne doit pas échapper à votre entendement que le premier homme à être reçu par votre Sainteté sur la terre de Palestine est le boucher de Qana.

    Cette réception est poursuivie par celle du Premier ministre et du ministre des Affaires étrangères les hommes les plus racistes et les intolérants de l’époque moderne. Par conséquent, le dialogue que vous préconisez de poursuivre entre le christianisme et le judaïsme, dans l’esprit des prophètes, est un dialogue impossible sur cette Terre arabe.

    Il est impossible parce ici que nous comprenons l’esprit du Messie qui a vécue parmi nous sur cette terre mais nous ne pouvons pas comprendre l’esprit de Jésus fabriqué chez vous et auquel vous nous appelez.

  • permalien Zulfikar-Ansar :
    4 janvier 2011 @18h52   « »
    Lettre ouverte des Chrétiens arabes du Machrek à Sa Sainteté le Pape (3/3)

    La Bande de Gaza aurait due être la priorité dans l’agenda de la visite du Pape. Tout cela nous pousse à demander à votre Sainteté : Pourquoi ne pas visiter la bande de Gaza meurtrie et sinistrée avec son cortège affligeant de pauvreté, d’injustice et d’oppression. Les victimes de Gaza ne vous semblent pas concentrer toutes les misères et toutes les tragédies qui sont au cœur de la souffrance de Jésus-Christ et au centre du contenu de son message ?

    Le sort des Chrétiens arabes en Palestine...

    Ces populations chrétiennes de Palestine, qui n’acceptent que d’être des citoyens arabes, vous ont-elles raconté comment deux villages chrétiens ont été rayé de la carte de Palestine lors de l’annexion sioniste de la Palestine. Malgré qu’ils aient obtenu gain de cause en 1950 devant la cour suprême, la plus haute instance judiciaire de l’Etat hébreux en Palestine, à ce jour aucun chrétien n’a été autorisé a récupéré sa terre, sa demeure et ses biens confisqués.

    Sur le sort des déplacés...

    Est-ce que l’un de ses déplacés et de ses spoliés vous a t-il dit qu’il ne pouvait pas faire le pèlerinage de Nazareth à Bethléem, et vice-versa à cause de l’occupation sioniste ? Avez-vous, votre Sainteté, des données sur le pourcentage de la migration des chrétiens palestiniens de la Terre Sainte dans le plan de judaïsation de Jérusalem qui prévoit le déplacement anticipé des chrétiens de la ville considéré plus facile ?

    En attendant avec impatience le prochain numéro du Monde Diplomatique (Février 2011) sur les Chrétiens d’Orient.

    Salutations à tous. A bientôt

  • permalien Orangerouge :
    4 janvier 2011 @19h17   « »
    Humour noir d’Alain Gresh : le parallèle avec les "juifs de France" et la Palestine

    Très drôle, Monsieur Gresh, votre innocent : "pourquoi alors ne pas demander aux juifs de France de manifester contre l’occupation par « l’Etat juif » de la Palestine ?"

    Mais parce que les "JUIFS DE FRANCE", en tout cas CEUX QUI S’EN RECLAMENT sans avoir été massivement démentis, MANIFESTENT dès qu’ils le peuvent POUR l’état d’Israël en ACCEPTANT SON OCCUPATION de la Palestine, et EN JUSTIFIANT SES CRIMES DE GUERRE ET SES BOMBARDEMENTS DE CIVILS.

    PS : Mes excuses à ceux parmi les juifs de France, nettement minoritaires hélas au sein de leur communauté, et de ce fait vite mis au ban de leur communauté, qui ne soutiennent pas l’état d’Israël ethnique et colonial.

  • permalien Azad :
    4 janvier 2011 @19h38   « »

    Premier point nullement négligeable :
    Quelque soit leur nombre, les Chrétiens d’Orient ne se considèrent pas comme "une minorité" en leurs pays mais comme partie intégrante et inaliénable de ceux-ci.
    J’ai eu l’occasion de séjourner en Egypte et surtout au Caire (non pour voir les pyramides de Gizeh qui ne m’intéressent que modérément) mais pour essayer communiquer avec le peuple d’Albert Cossery. Et j’ai pas été déçu.
    Les Coptes ? Pour faire bref, ils se considèrent comme étant à l’Egypte ce que le limon du Nil est à ce pays. Egyptiens par essence, aimant leur pays plus que n’importe quel pseudo-djihadiste d’import-export, et surtout fiers de leur identité, ne baissant jamais les yeux devant leurs frêres musulmans, portant la Croix tatouée au poignée comme on porte fièrement sa tête lorsqu’on marche debout.
    Ils sont Egyptiens, fiers de tirer leur nom de leur terre et leur égalité est aussi naturelle qu’imprescriptible.
    Que les néoromantiques mondialisés passent leur chemin : ici point de "dhimmis tremblants faisant profil bas devant l’arrogant mahométan mahométan" , mais des femmes et des hommes conscients d’être le sel de leur terre au même titre que tous leurs frêres qui font le peuple égyptien.
    A la Communauté Internationale Incorporated qui voudrait "agir" pour "protéger" les Chrétiens d’Orient, je lui demanderait de se souvenir des conséquences de son interventionnisme intéressé auprès de l’Homme Malade du XIXème siècle. Je leur parlerais des Arméniens, des Assyro-Chaldéens, des Grecs et de quelques autres. Et je continuerais de leur parler du sacrifice quotidien du peuple irakien -dans toutes ses composantes- . Et j’essaierais de convertir le baril de pétrole en tonnes de sang humain dans l’espoir d’être compris par ces décideurs si rationnels et raisonnés .
    Foutez-leur la paix aux Coptes, ils sont irrécupérablement Egyptiens. Alain Gresh le sait et ne l’a pas oublié...

  • permalien Azad :
    4 janvier 2011 @19h47   « »

    Pardonnez mon insistance, mais il est essentiel de bien comprendre que les Coptes ne sont pas une minorité d’Egypte. Au même titre que les autres, ils SONT l’Egypte.

  • permalien Novinha56 :
    4 janvier 2011 @20h01   « »

    Je vis en Egypte depuis quelques années et suis outrée par la façon dont les journaux français couvrent cet attentat. Je voulais écrire un article sur le sujet, article qui devient inutile à la lecture du vôtre ; j’aurais néanmoins ajouté les points suivants :

    Les manifestions étant interdites, les Egyptiens sont forcés de trouver d’autres moyens d’expression.
    Ainsi, la blogosphère égyptienne est extrêmement dynamique, bien que les blogueurs subissent aussi des pressions allant parfois jusqu’à l’incarcération. J’y ai pu lire des réactions profondément choquées, et l’expression d’une solidarité sans faille pour leurs frères coptes. Par ailleurs, d’après les informations vues sur Twitter, les Egyptiens musulmans s’organisent pour former des cordons de sécurité, ou boucliers humains pour que les Coptes puissent célébrer la messe de Noël le 7 janvier dans une plus grande sécurité.

    Il n’y a pas de persécution de Coptes en Egypte, dans la mesure où les musulmans égyptiens ne cherchent pas (de façon concertée ou non) à éradiquer toute présence chrétienne. Il n’y a pas à chaque coin de rue, un musulman embusqué le couteau entre les dents prêt à en défaire avec le premier copte qui lui passera sous le nez. L’Egyptien ne vit pas enfermé dans sa communauté, les écoles chrétiennes ont une majorité d’élèves musulmans, les musulmans consultent des médecins coptes, font leurs achats dans des magasins tenus par des Coptes, emploient ou sont employés par des Coptes...
    S’il n’y a pas de persécution, il n’en demeure pas moins que les Coptes sont victimes de discrimination. Par exemple, un musulman ne peut devenir officiellement chrétien, c’est-à-dire qu’il ne peut changer sa religion sur sa carte d’identité, alors que pour un chrétien devenu musulman, ça ne sera qu’une simple formalité administrative. Contrairement à ce qui est cru en Occident, cela n’empêche aucunement les conversions, les musulmans convertis au christianisme ne se font pas tuer, le problème tournant avant tout autour de la reconnaissance officielle de leur christianité.

    Il est important de circonscrire clairement les problèmes que connait la communauté copte afin d’y apporter les remèdes adaptées. Vouloir traiter la persécution des chrétiens d’Egypte, c’est vouloir imposer une chimiothérapie pour une grosse grippe. Non seulement, le remède est inadapté, mais de surcroît, il causera des dégâts plus graves que la maladie elle-même.
    Les déclarations françaises, (+MAM et ses visas), les déclarations du pape, causent plus de tort à l’unité nationale égyptienne qu’elles n’apaisent les tensions.

  • permalien Noval :
    4 janvier 2011 @20h04   « »

    Concernant les chrétiens en Israël/Palestine et la situation politique dans ce pays, on ne peut qu’être désespéré par l’attitude de certains dignitaires catholiques français.

    Un exemple parmi d’autres.

    En 2010, un certain nombre d’évêques prit part à un voyage en Israël/Palestine organisé par le Crif .
    Pour cette organisation, ce voyage " d’études " avait pour but de " sceller la grande amitié existant depuis des temps immémoriaux entre chrétiens et juifs ", ce qui en langage sioniste veut dire louer les charmes et le pacifisme d’Israël.

    Comme de coutume dans ce genre de voyages, réceptions, visites et conférences ont agrémentées le séjour de ces studieux touristes.

    De la part des évêques catholiques, nulle allusion au sort des chrétiens en Palestine et dans les pays environnants et encore moins sur les crimes sionistes qui bafouent pourtant les valeurs chrétiennes au quotidien.

    Bref et on l’aura compris, le Crif peut se vanter d’avoir réussi son opération politique et les évêques catholiques sont revenus ressourcés de leur voyage en " Terre Sainte ".

    Amen.

  • permalien Depassage :
    4 janvier 2011 @20h08   « »

    Bonjour,

    Y at-il des preuves solides et sérieuses que cet attentat est le fait de musulmans ????

  • permalien salah :
    4 janvier 2011 @20h22   « »
    L’attentat : un festin pour les hyènes

    Pour Vincent GIRET de Libération ,les coupables sont désignés . Il a écrit ceci :

    « L’horizon des assassins du 31 décembre est celui d’un monde arabe où tout ce qui n’est pas musulman doit être éradiqué »

    Le député UMP Bernard Carayon appelait les Français musulmans à manifester en masse. Et les autres français , ils ne sont pas concernés ? Monsieur Carayon a des informations sur l’attentat qu’il ne veut pas rendre publiques au point de se contenter de faire allusion que les musulmans français sont les seuls et particulièrement concernés ?

    Mitterrand les appelait les chiens . Il faisait référence à ces hyènes assoiffées de sang pour qui un drame est l’occasion d’un festin pour se libérer quelques hurlements . Lorsqu’un député commet un crime ou qu’il soit jugé pour malversation doit-on réclamer aux députés de manifester contre le crime et le vol du bien public ?

    Ils n’ont besoin ni d’enquête ni de témoignages pour déverser leur fiel et encore moins de la patience pour attendre qu’un juge condamne les criminels . Si seulement le foie était un organe de réflexion ça se saurait . A les lire et à les entendre ,ils sont si intelligents qu’ils ils savent mieux que quiconque où se logent les criminels . Mais à les écouter, il y a un air de dégonflés ,car ils se drapent dans des formulations truffées de sous-entendus . S’ils savent qui sont ceux qui ont commis les attentats ,il n’y a pas de raison de ne pas nous en faire part . Sinon qu’ils se taisent et nous épargnent ainsi leur dégouli haineux.

  • permalien Azad :
    4 janvier 2011 @20h27   « »

    Merci Novinha56 pour ce recentrage de la question émanant d’une personne vivant in situ. Tu confirmes que ce que j’y ai vu et perçu est aux antipodes des discours aussi orientés qu’ignorants (...de parts et d’autres je suppose) quant aux réalités vécues par ce peuple digne et attachant.
    En attendant d’autres novidades ...

  • permalien
    4 janvier 2011 @20h55   « »

    @Observateur de Paix
    Tiens ! d’un coup de baguette magique, on est passé à 4300 morts pour l’opération "Plomb durci" ??? La propagande antisioniste est passée par là....

    Un combattant qui se cache parmi la population civile, c’est aussi un crime contre l’humanité, disait le même rapport onusien.
    Lancer des roquettes intentionnellemnt sur des populations civiles, c’est aussi un crime contre l’humanité.
    Se faire exploser en plein milieu d’un marché ou d’un restaurant, c’est aussi un crime contre l’humanité.

  • permalien Azad :
    4 janvier 2011 @21h02   « »

    Camarade Noval , tu dis « De la part des évêques catholiques, nulle allusion au sort des chrétiens en Palestine et dans les pays environnants et encore moins sur les crimes sionistes qui bafouent pourtant les valeurs chrétiennes au quotidien. »
    Et tu as raison. Et ce ne sera ni la première ni la dernière fois que la diplomatie vaticane rimera avec putassière complicité, n’en déplaise aux papistes-anténazaréens par essence, selon mon opinion d’athée-.
    Il fut un temps bien déraisonnable oû le Saint-Père détournait le regard pour ne pas voir les fumées des crématoires.
    Un poète chanteur de la trempe de Léo ferré ne pouvait manquer de souligner l’action du Saint Homme alors que l’air était encore vicié d’odeurs innomables :
    http://www.youtube.com/watch?v=pS3P...

    Monsieur Tout Blanc,
    paroles :

    Monsieur Tout-Blanc
    Vous enseignez la charité
    Bien ordonnée
    Dans vos châteaux en Italie
    Monsieur Tout-Blanc
    La charité, c’est très gentil
    Mais qu’est-ce que c’est ?
    Expliquez-moi

    Pendant c’temps-là moi j’vis à Aubervilliers
    C’est un p’tit coin perdu au bout d’la misère
    Où l’on n’a pas tell’ment d’questions à s’poser
    Pour briffer faut bosser mon p’tit père

    Monsieur Tout-Blanc
    L’oiseau blessé que chaque jour
    Vous consommez
    Etait d’une race maudite
    Monsieur Tout-Blanc
    Entre nous dites, rappelez-vous
    Y a pas longtemps
    Vous vous taisiez

    Pendant c’temps-là moi j’vivais à Aubervilliers
    Ça n’était pas l’époque à dir’ des rosaires
    Y avait des tas d’questions qu’il fallait s’poser
    Pour durer faut lutter mon p’tit père

    Monsieur Tout-Blanc
    Si vous partez un beau matin
    Les pieds devant
    Pour vos châteaux en paradis
    Monsieur Tout-Blanc
    Le paradis, c’est p’t-êt’ joli
    Priez pour moi
    Moi j’ai pas l’temps

    Car je vivrai toujours à Aubervilliers
    Avec deux bras noués autour d’ma misère
    On n’aura plus tell’ment d’questions à s’poser
    Dans la vie faut s’aimer mon p’tit père

    Monsieur Tout-Blanc
    Si j’enseignais la charité
    Bien ordonnée
    Dans mes châteaux d’Aubervilliers
    Monsieur Tout-Blanc
    Ça n’est pas vous qu’j’irais trouver
    Pour m’indiquer
    C’qu’il faut donner

  • permalien sifo :
    4 janvier 2011 @21h18   « »

    Depuis l’invasion de l’Irak, des milliers de personnes ont trouvés la mort surtout suite à des attentats, ils été considérés comme des faits divers.Mais dès qu’il s’agissait de chrétiens,sans attendre le résultat de l’enquête, le coupable est déjà désigné, c’est le musulman.Le pape,dernièrement a demandé que les chrétiens d’orient soient protégés,mais pourquoi donc cette différenciation alors qu’il s’agit d’êtres humains avant tout.
    je salut la pertinence de cet article et bonne année à Monsieur Alain Gresh et à tous les blogueurs.

  • permalien Deïr Yassin :
    4 janvier 2011 @21h43   « »

    L’épuration des Palestiniens chrétiens par Israël.

    - www.lepost.fr/article/2009/1...

    Les articles de Jonathan Cook sur le sujet sont recommandable. Il est marié avec une Palestinienne chrétienne, et vit donc leur situation de près :

    - www.jkcook.net

    Je suis d’ailleurs étonnée qu’on n’a pas encore entendu BHL sur les Coptes. Ceci est pourtant une cause toute à son goût.

  • permalien Nathan :
    4 janvier 2011 @22h24   « »

    Il n’y a pas qu’en Egypte…

    Le gouverneur du Penjab (Pakistan) était opposé la condamnation à mort d’une chrétienne pour "blasphème". Il est assassiné par son garde du corps.

    Mumtaz Qadri, the member of the elite force of the police deputed to protect Taseer who shot and killed him in a market in Islamabad, boasted to officers that he was proud to have killed a "blasphemer," according to security officials.

    Taseer had taken a vocal stand in support of Aasia Bibi, a Christian woman who was recently sentenced to death by a Pakistani court, following her conviction for blasphemy.

    http://english.aljazeera.net/indept...

  • permalien salah :
    4 janvier 2011 @22h50   « »
    Enquête sur toutes les pistes

    Nathan : « Il n’y a pas qu’en Egypte… »

    En effet ,il n’y a pas qu’en Egypte . Le Mossad circule partout . L’Egypte n’a pu en attraper que deux agents ,une semaine avant l’attentat.
    Rendez-vous pris jeudi,après demain à ce propos ,entre Moubarak et Netanyahu au Caire.
    Bien entendu Netenyahu va déplorer les victimes !

  • permalien Azad :
    4 janvier 2011 @22h52   « »

    Camarade Sifo
    Il est un vieux pays en devenir se trouvant au coeur de ce Proche Orient décrété barbare et rétrograde par l’Empire-sans-honte, qui balaie par son action quotidienne les paradigmes mensongers que l’on nous vend . C’est le Kurdistan Autonome. Ce pays à large majorité musulmane et sunnite a mis en place des programmes volontaristes d’accueil des Chrétiens (qui sont majoritairement Assyro-Chaldéens) qui viennent s’y réfugier. Ces réfugiés se voient (re)construire villages (et églises) afin de devenir citoyens permanents à part entière du Kurdistan.
    Le Kurdistan déjoue les stéréotypes mensongers en vogue et donnerait même quelques leçons de digne accueil à l’Occident barbelé.
    PS : Je sais que cette sympathie pour ce vieux pays en devenir peut contrarier M. Gresh, tenant d’un Irak unifié, mais vraiment le Kurdistan est porteur d’espoirs. Comme quoi , la plus grande nation sans état (tant persécutée dans son passé et son présent) peut aujourd’hui "faire nation" dans le respect de tous ses citoyens.

  • permalien Novinha56 :
    4 janvier 2011 @23h19   « »

    @merci Azad,

    Oui, la croix tatouée au poignet, symbole ostensible, porté par les hommes comme par les femmes m’avait marquée, il y a plus de 10 ans lors de mes premières excursions en Egypte. Comme tu le dis, ils ne cachent pas leur appartenance au contraire, ils l’affichent comme en témoignent les chapelets sur les rétros des voitures, les images pieuses dans les magasins ou la croix accrochée au mur du cabinet de mon pédiatre.
    J’ai côtoyé les Coptes en tant que chrétienne. J’ai visité les églises (el-katedryyia) et ait été surprise par les démonstrations de dévotion des Coptes, plus proches des dévotions musulmanes (prosternation) que de la froideur et/ou retenue de nos cultes catholiques. Il est toujours surprenant pour un occidental d’entendre un chrétien prier "Allah", dire "inshâ’Allah", "Alhamdulillah" .
    J’ai aussi entendu des témoignages de jeunes Coptes me faisant part de la difficulté que connaissait leur communauté à exercer certain métier en Egypte et le désir pour certains de partir.
    Je fréquente désormais les Coptes en tant que musulmane. J’entends parfois des choses qui ne me plaisent pas de la part des musulmans (les préjugés sont tenaces) Mais qu’un massacre comme celui-là arrive et le Copte redevient le frère à protéger.
    Il n’y a pas que le Copte qui souffre de discrimination. En fait, tout Egyptien n’appartenant pas au haute sphère liée au pouvoir est discriminé. Les femmes sont discriminées, mais les plus discriminés de tous : ce sont les pauvres. Les clivages sociaux sont de loin bien plus prégnants dans cette société que les clivages communautaires. L’ascenseur social n’existe pas en raison de la faillite totale de l’école publique. Le malaise est profond, les musulmans cherchent aussi à partir.

    Follow me on Twitter twitter.com/novinha56

  • permalien jj :
    4 janvier 2011 @23h32   « »

    4 janvier @16h23

    A ma connaissance, les juifs israeliens ne commettent pas des massacres du type d’Alexandrie contre les eglises ou les mosquées en israel.
    Un peu de serieux, Mr Gresh

    Et les bombardements de mosquées dans la bande Gaza en décembre 2008 c’est quoi alors ?
    Connaissez-vous un rapport de l’ONU d’un dénommé Goldstone ?

  • permalien jj :
    4 janvier 2011 @23h45   « »

    sifo :
    4 janvier @21h18

    Depuis l’invasion de l’Irak, des milliers de personnes ont trouvés la mort surtout suite à des attentats, ils été considérés comme des faits divers.Mais dès qu’il s’agissait de chrétiens,sans attendre le résultat de l’enquête, le coupable est déjà désigné, c’est le musulman. <...>

    On ne saurait mieux dire en effet !

    Et qui sont les commanditaires de ce ces attentats ? Qui a intérêt à développer les conflits sectaires dans les pays musulmans ? Qui se vante dans les télégrammes diplomatiques dévoilés par Wikileaks de vouloir des pays faibles, divisés, morcelés au Moyen-Orient ? Qui finance le terrorisme en Turquie, en Iran et en Irak ? (Et peut être maintenant en Égypte...)

  • permalien Chakib A. :
    5 janvier 2011 @04h27   « »

    La depeche du Journal "Le Monde" AFP | 04.01.11 | 22h12

    “Chrétiens d’Orient : la France veut une réponse coordonnée de l’UE”
    La ministre des Affaires étrangères Michèle Alliot-Marie a décidé mardi d’écrire à la Haute représentante de l’Union européenne, Catherine Ashton, pour préparer une réponse concertée des 27 au drame des chrétiens d’Orient menacés par Al-Qaïda, lors d’une réunion le 31 janvier.

    Et moi qui pensais que la France etait un Etat Laic depuis Jules Ferry...

    L’ objectif de cet attentat n’ est pas celui qui y parait a premiere vue, les chretiens ; mais la coexistence pacifique, et a ce jeu la, musulmans comme chretiens ont tout a perdre. Les derniers sont des piliers de l’ Orient, et leur disparition n’ est ni souhaitable, ni acceptable pour 99.9% des citoyens. On a dit la meme chose sur le Liban pendant la guerre et pourtant la communaute chretienne y prospere ; alors treve de simplisme ; le veritable ennemi, c’ est le despotisme et ses supporters...

    Aujourd’hui, c’ est un autre front qu’ on ouvre, celui d’ une nouvelle guerre "sainte" entre musulmans et chretiens. Que ce soient les musulmans ou les chretiens, personne ne veut, ou ne souhaite la guerre, sauf peut etre une poignee de fanatiques et/ ou peut etre des regimes ou des services de renseignement. Mais qui ? Les plus extremistes ont ete formes a lutter contre les russes en Afghanistan pour le compte des americains. Les plus intransigeants des coptes sont aux USA ou en Europe. Douteux ???

    Doit-on une fois encore invoquer la "theorie du complot" tres en vogue dans le monde arabe ?

    Il est difficile de ne pas voir la un projet plus vaste, car, la division du Soudan est desormais une realite ; l’Irak est de facto divise entre un sud gouverne par les chiites allies de l’Iran et le nord gouverne par les kurdes et au centre un gouvernement qui tout en etant favorable aux iraniens, est l’ ami des americains !!! Au Liban, tous les acteurs regionaux, Arabie saoudite, Syrie, Iran et les occidentaux alimentent le projet une guerre qui s’annonce autour du Tribunal Penal International pour Hariri... La Palestine est deja divisee geographiquement, sa resistance s’entretue entre ses differentes factions, et Israel peut coloniser comme elle veut.

    Sans vouloir dedouaner les potentats arabes de la Tunisie a la Syrie ou les differentes factions palestiniennes, libanaises ou irakiennes dont la seul raison d’etre aujourd’hui est de combattre les unes contre les autres ; ou encore moins le regime despotique de Hosni Moubarak (au pouvoir depuis 1981) qui tout en se prensetant defenseur des chretiens, joue bien sur le registre musulmans vs. chrtiens, comme son predecesseur Saddate avait joue sur le registre islamistes vs. gauche nasserienne ; la concomitence des differents evenements est plus que troublante.

    La question est a qui profite ce desordre ?

  • permalien Roger AKL :
    5 janvier 2011 @05h18   « »

    Qui profite de la division des Arabes ? On ne peut que soupconner Israel. D’ailleurs, des cartes des nouveaux etats du "plan" ont ete distribuees sur internet depuis des annees. Quant aux complots, ils sont realite depuis que le monde est monde et qu’il y a des etats organises dont les etats-majors planifient les guerres et les conquetes.
    Seulement, le proverbe "qui seme le vent recolte la tempete" est vrai aussi. On s’est debarrasse du nationalisme arabe ; on s’est debarrasse de l’OLP en creant le Hamas. On s’est debarrasse des etats organises en y creant le chaos. On s’est debarrasse des chretiens car ils sont les grands organisateurs et les penseurs dont les voix sont entendues dans le monde entier. Malheureusement, a la place des etats manipulables il y a des resistants. A la place des dictateurs asservis, il y A DES PEUPLES EN COLERE. A la place d’une entente sur le partage de la palestine on recoltera une guerre eternelle, car il n’y aura plus personne avec qui discuter de paix.

  • permalien Yvan :
    5 janvier 2011 @07h02   « »
    Le Proche-Orient après l’attentat d’Alexandrie... et "le monde"

    Ne nous y trompons pas ce qui soulève l’indignation des hommes politiques "dans le monde", ce n’est pas qu’un attentat ait été perpétué, pas un attentat perpétué contre des chrétiens, mais un attentant perpétué contre des chrétiens par des supposés musulmans.

    Pour le reste, les mêmes qui font la chasse aux chrétiens occidentaux , ne s’embarrassent pas à pleurnicher sur les chrétiens orientaux, en dépit du fait que ces chrétiens occidentaux aient par ailleurs été l’objet d’un génocide de la par d’autres "occidentaux".

    Il s’agit du discours de misérables politicards, dont la rusticité fait le lit des véritables manipulateurs.

  • permalien luap :
    5 janvier 2011 @08h18   « »

    L’ Occident décadent n’a que faire des Chrétiens d’Orient. Les troupes américaines ont-elles protégé les civils irakiens contre les attentats et le chaos qu’elles ont créés suite à l’invasion de l’Irak ? Ont-elles protégé les minorités chrétiennes comme le faisait Saddam Hussein ??????? Elles ont bien protégé les puits de pétrole, oui !!! Combien d’attentats y a-t-il eu contre les puits de pétrole ? Très peu.............
    Un peu plus de chaos au Proche et au Moyen-Orient arrangent bien le complexe militaro-industriel ainsi que les marchands d’armes !!!!!

  • permalien Nathan :
    5 janvier 2011 @08h49   « »

    En moins de 15 jours, il y a eu des attentats en Egypte, en Irak, au Nigéria, au Pakistan, au Danemark.

    Le responsable : l’islamisme, une engeance pire que la peste !

  • permalien K. :
    5 janvier 2011 @09h30   « »

    Il est impossible à une pensée sioniste, c’est-à-dire alimentée par des tripes, de reconnaitre que l’“islamisme” est la création directe (du wahabbisme favorisé par les britanniques aux “combattants de la liberté” afghans), et indirecte (mort de centaines de milliers d’enfants irakiens sous les igobles sanctions occidentales avec la participation active des “Arabes modérés”, mort de centaines de milliers de civils irakiens et afghans suite à l’invasion US de l’Irak et de l’Afghanistan, sans compter leur déracinement forcé) des pays occidentaux.

    La peste sioniste a commis des attentats terroristes dans la Palestine mandataire pour bien moins que ça. La même peste massacre glorieusement des civils désarmés depuis des décennies.

  • permalien jj :
    5 janvier 2011 @09h37   « »

    Nathan :
    5 janvier @08h49

    En moins de 15 jours, il y a eu des attentats <...>

    On connaissait le Lieutenant Colombo avec son basset, sa 403 et sa dégaine à la JL Borloo, il y a mieux maintenant, il y a notre inspecteur Nathan qui élucide les attentats criminels en moins de 15 jours une fois !

  • permalien Nathan :
    5 janvier 2011 @09h57   « »

    Le texte cité par Zulfikar-Ansar vaut son pesant de cacahuètes. J’en extrais une phrase caractéristique :

    Quelle rupture amère et cruelle l’Occident a réalisé en Irak sapant le pluralisme naturel qui existait dans ce pays avant son invasion par les américains.

    Il est vrai que les cimetières de Saddam étaient remplis de tout, sans distinction d’ethnie ou de religion : sunnites, chiites, Kurdes etc.

    Quant à M. Gresh, il écrit :

    Peu d’observateurs ont insisté sur le fait que le système mis en place par les Etats-Unis à Bagdad était « ethnico-confessionnel » : un président kurde, un premier ministre chiite, un président du parlement sunnite.

    Il est vrai que du temps de Saddam, les choses étaient plus simples. Pratiquement tous ses ministres étaient des sunnites provenant de son bled natal Tikrit, et de préférence proches de sa famille par crainte des complots (ce qui ne l’a pas empêché d’assassiner des membres de sa famille, bien sûr).

  • permalien jj :
    5 janvier 2011 @10h22   « »

    Nathan :
    5 janvier @09h57

    <...> Il est vrai que du temps de Saddam, les choses étaient plus simples. <...>

    Pourquoi tapez-vous donc sur Saddam une fois ? Il ne devait pas être si mal que ça cet homme, puisque tout le monde en Europe et en Amérique se battait pour être son invité et lui vendre plein de choses pas très catholiques. Il n’y a que les Bush qui se sont fâchés avec lui, on ne saura jamais pourquoi au juste, mais tous les autres étaient copains comme cochon avec lui, non ?

  • permalien HN :
    5 janvier 2011 @10h59   « »

    pourquoi alors ne pas demander aux juifs de France de manifester contre l’occupation par « l’Etat juif » de la Palestine ?

    On pourrait aussi demander aux catholiques/protestants/mormons/républicains (oui oui, ils ressemblent de plus en plus à une confession...) de manifester contre toutes les saloperies qu’ont perpétré les Etats-Unis ainsi que les "Raypioubliques" laïques...

    J’en reviens pas qu’on en soit encore à exiger de la part d’un ouvrier français musulman (par ex.) d’aller traîner ses guêtres dans la rue pour manifester contre des attentats survenus dans un lieu qu’il ne doit même pas connaître. Il doit avoir que ça à foutre le type...

    Donc je résume :
    - faire les trois 8 à l’usine sans ouvrir sa gueule,
    - manifester contre les attentats musulmans que sinon ça veut dire qu’on cautionne,
    - ne pas démissionner de son rôle de parent que sinon le gosse il va cramer des bagnoles,
    - ne pas prier dans la rue que sinon "l’autre là" elle croit à une invasion,
    - essayer de s’extirper de cette confession violente et rétrograde que sinon les "intellos" français, ils sont inquiets de la désintégration du modèle "raypioublicain" français.

    Ça nous fait des grosses journées. Avec ça, le mec a pas le temps de s’emmerder !!

    Par ailleurs, pardon pour mon cynisme, mais avec tous les appels à la "laïcité" que nous avons vu durant l’année précédente (Quick, prières "rurales", burqa, ...), j’ai été surpris (faussement je vous rassure) de voir tant de considérations pour une confession en particulier pendant les fêtes, de la part de nos amis du Figaro et autres annexes gouvernementales.

    Cdlmt

  • permalien Tib :
    5 janvier 2011 @11h33   « »

    M. Gresh, c’est toujours un plaisir de vous lire, j’attends avec impatience le dossier à paraitre dans le prochain numéro du diplo.

    Comme fréquemment sur ce blog certains commentateurs atteignent très rapidement le Godwin point.

    Divers commentateurs affirment qu’il sera difficile de trouver des preuves disculpant l’état d’Israël de la responsabilité de cet attentat. J’aimerai bien en trouver autre que circonstancielle l’en inculpant. Je ne nie pas que cet attentat sert plutôt bien les intérêts du gouvernement israélien mais guère plus que les intérêts du gouvernement étatsuniens ou français.
    J’attends également des preuves que cet attentat ait pu être perpétré par des musulmans extrémistes.

    D’un point de vue logique, la conséquence ne détermine pas la cause mais lui succède. C’est particulièrement vrai dans le domaine humain et d’autant plus dans le domaine politique. Quelles preuves avez-vous que ce ne sont pas des shintoïstes extrémistes ou des néo-mansoniens poursuivant sa vision de l’Helter Skelter ?

    Et concernant la remarque de Nathan que le régime irakien est meilleur aujourd’hui qu’il ne l’était sous Saddam Hussein, soit.
    N’oublions pas que le mieux est parfois l’ennemi du bien. Mais surtout si la démocratie, mise en place en Irak, est fondamentalement un meilleur régime qu’une dictature, cela ne l’absout pas des critiques concernant son organisation, son fonctionnement et ses défauts.

    Merci de faire réponses construites et étayés, plutôt que des jugements à l’emporte pièce.

  • permalien jj :
    5 janvier 2011 @12h52   « »

    Tib :
    5 janvier @11h33

    <...> Divers commentateurs affirment qu’il sera difficile de trouver des preuves disculpant l’état d’Israël de la responsabilité de cet attentat. J’aimerai bien en trouver autre que circonstancielle l’en inculpant. Je ne nie pas que cet attentat sert plutôt bien les intérêts du gouvernement israélien mais guère plus que les intérêts du gouvernement étatsuniens ou français. <...>

    Parce que vous pensez peut-être que les intérêts dans la région de ces 3 la pourraient bien être distincts ? Vous auriez pu y ajouter le Royaume Uni d’ailleurs. Il faudrait peut-être nous dire en quoi on devrait les distinguer, car pour ce qui me concerne je ne vois pas bien toujours...

  • permalien gloc :
    5 janvier 2011 @13h20   « »

    Dans un récent (13/12/2010) sondage exclusif de l’organe de référence, il a été demandé aux Français et aux Allemands leur opinion sur les musulmans :

    1461011_8fd0_rapport.pdf (Objet application/pdf)

    Malheureusement le sondage n’indique pas combien de Français musulmans et combien d’Allemands musulmans ont été interrogés, dans le cadre de ce sondage. Nous n’avons aucune information concernant la race ou la religion des personnes interrogées.

    C’était pourtant les seuls chiffres significatifs puisque ce genre démarche en dit plus long sur le questionneur que sur les questionnés.

    Il serait intéressant que les mêmes fassent une enquête auprès des musulmans pour calculer la responsabilité des pseudo-statisticiens qui sans vergogne, suivent la route tracée par les pseudo-généticiens d’avant guerre qui documentaient la haine religieuse ou raciale, dans le développement des haines raciales et religieuses.

    Le Monde Pub

  • permalien Bijé :
    5 janvier 2011 @13h30   « »

    Merci de nous donner les références internet des sites sur lesquels les autorités musulmanes ont condamné de tels actes. Cela mériterait d’être connu.

  • permalien Novinha56 :
    5 janvier 2011 @13h55   « »

    @Bigé

    pour ce qui est des autorités : rien de plus facile, Al-Azhar est sur la même ligne que le gouvernement égyptien et condamne évidemment les attentats. Vous trouverez sur le net le communiqué officiel d’Al-Azhar.
    Ali Gomaa va même plus loin que la condamnation et fait des propositions
    http://almasryalyoum.com/en/news/eg...

    Ce qui est plus intéressant à mes yeux et probablement aux vôtres est plutôt la condamnation faites par d’autres "groupes" musulmans.

    Ainsi les Frères Musulmans condamnent ces "actions barbares"
    "We have a religious duty to respect other religions. The regime wants a scapegoat for its failure to protect the churches, so they are blaming us with such ridiculous accusations,” Sobhi Saleh, a former Muslim Brotherhood MP in Alexandria, told Al-Masry Al-Youm.

    The Brotherhood condemned on Saturday “the barbaric and deadly blast which targeted a church in Alexandria, stressing vehemently our deep indignation toward this heinous and serious crime.”

    In a statement, the banned-but-tolerated group said that “Islam does not tolerate such barbaric actions, confirming that the attack is against all that it stands for.”

    Le reste de l’article : http://almasryalyoum.com/en/news/mu...

    A noter, le petit jeu des autorités qui tentent de faire porter le chapeau aux Frères Musulmans.

    Les Salafistes qui ont fait d’Alexandrie leur bastion ont eux aussi condamné l’attentat
    http://almasryalyoum.com/en/news/al...

    Concernant les initiatives populaires, relayés par les blogs ou sur twitter dont je parlais un peu plus haut : lire
    http://almasryalyoum.com/en/news/up...

    Vous remarquerez que toutes les sources que j’ai fournies sont en anglais. La presse égyptienne (et arabe) disponible en anglais est un phénomène relativement récent, mais permettant désormais au monde entier d’accéder à l’information. Ce qui rend encore plus intolérable les discours haineux de certains qui osent encore affirmer : "on n’entend aucune condamnation de la part des musulmans", sous entendu, s’ils ne disent rien, c’est qu’ils cautionnent. Ils n’ont aucune excuse, l’info est là, qu’ils la cherchent ou qu’ils se taisent.

    Follow me on Twitter : twitter.com/Novinha56

  • permalien jj :
    5 janvier 2011 @14h14   « »

    Bijé :
    5 janvier @13h30 <...>


    - 1) Condamner un acte terroriste, c’est une pratique assez en vogue depuis quelques temps, depuis 2001 j’ai l’impression, mais on pourra observer que c’est tout à fait absurde, à partir du moment ou tout acte de terrorisme est par définition condamnable, c’est un truisme parfait...
    - 2) Si vous jetez un coup d’œil dans tous les grands médias des pays musulmans, qu’ils soient turcs, arabes, perses ou autres vous y lirez bien évidemment une condamnation unanime de cet attentat, qui donc pourrait bien s’en étonner ? Ce qui serait beaucoup plus surprenant, ce serait des articles ou des commentaires s’en félicitant, personnellement je n’en ai pas vu un seul...

  • permalien Nathan :
    5 janvier 2011 @14h20   « »

    A propos du gouverneur du Penjab assassiné par un islamiste, on peut lire sur le site al-Jazeera :

    Omar Waraich, the Pakistan correspondent for the British Independent newspaper, said that Taseer had been aware of the threats on his life, but had continued to be vocal on the issues he cared about.

    "He constantly insisted that it was much more important for him to speak out and defend the rights of minorities who were in a far more vulnerable position than him, than to let those threats silence him," he told Al Jazeera.

    Oui mais voilà, il défendait les droits des minorités et c’est pour cette raison qu’il a été assassiné.

    A noter que des imams importants ont refusé de prier à l’occasion des funérailles et ont interdit à d’autres imams de le faire, sans doute parce que la victime, Salman Taseer, était opposé à la condamnation à mort d’une chrétienne prétendument "blasphématrice".

    C’est beau la tolérance...

  • permalien jj :
    5 janvier 2011 @14h32   « »

    Nathan :
    5 janvier @14h20

    A propos du gouverneur du Penjab assassiné par un islamiste <...>

    Ah quand notre inspecteur Nathan enquête ça ne traine pas une fois !
    Par un islamiste dites-vous ?
    C’est étrange parce que comme le rapporte Al-Jazeera entre autres, la police pakistanaise pour l’instant sait juste que c’est un de ses gardes du corps qui l’aurait assassiné, et contrairement à vous n’en sait pas plus à ce jour concernant ses motivations...

  • permalien HN :
    5 janvier 2011 @15h14   « »

    On ne voit d’ailleurs pas ce que vient foutre une news sur le Penjab dans un article relatant des faits survenus en Egypte...

    Mais ça n’étonne qu’à moitié (voire encore moins) connaissant le bougre.

    Cdlmt

  • permalien une bille :
    5 janvier 2011 @15h19   « »

    Nathan, vous nous invitez « à noter que des imams importants ont refusé de prier à l’occasion des funérailles et ont interdit à d’autres imams de le faire, (...) » dans un article Pakistan mourns slain governor - Central & South Asia - Al Jazeera English, qui n’en parle pas.

    Au delà du fait que l’assassin Malik Mumtaz Hussain Qadri, avait prévenus ses collègues de son projet en leur demandant de ne pas l’abattre, je ne vois pas en quoi votre touche religieuse personnelle, apporte ou enlève au degré de décomposition de la société pakistanaise.

  • permalien jj :
    5 janvier 2011 @15h22   « »

    HN :
    5 janvier @15h14

    On ne voit d’ailleurs pas ce que vient foutre une news sur le Penjab dans un article relatant des faits survenus en Egypte<...>

    Exact ! Pas plus qu’une autre à propos d’Ahmadinejad dans celui traitant de la prochaine guerre au Proche-Orient...

  • permalien Nathan :
    5 janvier 2011 @17h01   « »

    HN : 5 janvier @15h14

    On ne voit d’ailleurs pas ce que vient foutre une news sur le Penjab dans un article relatant des faits survenus en Egypte...

    C’est pourtant simple à comprendre. Dans les deux cas, il s’agit d’un acte d’intolérance à l’égard de chrétiens et de minorités religieuses, en général. Et dans les deux cas, les assassins sont des islamistes.

  • permalien Nobo :
    5 janvier 2011 @17h08   « »

    @Nathan, le sionste belge (les plus comiques !)

    Concernant l’Irak de Saddam, la première ligne du serment d’Hypocrate y répond : "d’abord ne pas nuire" ...

  • permalien jj :
    5 janvier 2011 @17h31   « »

    L’Archevêque Copte libanais Louis Urshalimi a déclaré que la récente attaque contre une église d’Alexandrie dans le nord de l’Égypte était le prix à payer par les Chrétiens Coptes égyptiens pour leur refus de reconnaitre le régime sioniste en tant qu’État.

    Le Hezbollah a pour sa part déclaré que cet attentat venait en tant que part de la plus dangereuse conspiration visant la diversité religieuse dans plus qu’un seul pays arabe ou musulman, et qu’il servait les intérêts du régime sioniste et des États-Unis.

    Le Hamas de son côté condamné dans les termes les fermes et sans réserves cet acte criminel odieux commis pas des ennemis de l’Égypte, de l’Islam et de l’Humanité.

    Le mouvement Jihad Islamique a quand a lui déclaré que cet acte criminel et barbare était totalement inacceptable et était condamnable tant sur le plan religieux que moral et humain.

    On notera qu’il y a eu nombre de manifestations de protestations interconfessionnelles dont les médias occidentaux n’ont que peu ou pas parlé bien entendu...

  • permalien HN :
    5 janvier 2011 @17h35   « »

    C’est pourtant simple à comprendre. Dans les deux cas, il s’agit d’un acte d’intolérance à l’égard de chrétiens et de minorités religieuses, en général. Et dans les deux cas, les assassins sont des islamistes.

    On pourrait trouver 300 similarités entre ces faits. Comme on pourrait en trouver chez nous avec nos chers soldats "de la liberté et de la démocratie".

    Je constate par ailleurs que vous condamnez l’Islam à tire larigot dans tous vos posts, en y rajoutant bien sûr la touche d’enfant de coeur "je désapprouve les actes du gouvernement israélien".

    Alors on fait quoi ?? On éradique l’Islam ? Impossible et stupide.
    On traque tous les "islamistes" ? A quelle mode ?
    - Egyptienne avec torture à l’ancienne ?
    - Américaine avec nouvelles méthodes toutes "propres" ou frappes chirurgicales à coup de collines dévastées ?
    - Ratissage en largeur façon Bruguière ? On va inculper le cousin du voisin du mec qui a vu le loup ? Totalement contre productif.

    Cherchons les causes réelles et remédions y au lieu de toujours cracher la même propagande sur "l’autre". Car le discours guerrier qu’ont soi-disant les musulmans dans vos posts, je vous en sors des palettes chez les cathos américains, chez les fondus du Likoud, ou chez les hindouistes. Probablement même vous, modéré, si vous appelez à intervenir en Iran.

    Cdlmt

  • permalien
    5 janvier 2011 @17h42   « »

    Mais deux conditions sont nécessaires pour que la région s’engage dans une autre voie : la fin des guerres et des oppressions, de l’Irak à la Palestine ; la fin des régimes impopulaires et antidémocratiques. C’est peu dire que l’Occident porte, sur ces deux terrains, une responsabilité.

    Continuons donc à attendre Godot. Et je crains bien que rien ne soit jamais assez démocratique pour le Diplo. Il se satisfera néanmoins de certaines oppressions, lui qui tient par exemple tout féminisme pour "faux" et qui parle des "petites Afghanes" avec une impatience certaine.

    Bon. Mais je ne vois pas de lien direct entre les intolérables ingérences occidentales et les meurtres dont question. Quel est donc le sens de ces meurtres ? M. Gresh est très discret là-dessus.

  • permalien Noval :
    5 janvier 2011 @17h57   « »

    Alain Gresh, notre hôte fera prochainement une conférence à Charleroi (Belgique) :

    http://4.bp.blogspot.com/_ar412kRi4...

    Il sera sans doute question de la vie quotidienne en Israël/Palestine :

    http://www.europalestine.com/spip.p...

  • permalien jj :
    5 janvier 2011 @17h58   « »

    Dans la couverture de l’événement dans les médias occidentaux francophones, s’il y avait une palme de la démagogie et du ridicule à attribuer, je l’accorderais au journal suisse “Le Temps” qui a osé titrer un article : “Persécutés dans l’indifférence”...

  • permalien Azad :
    5 janvier 2011 @18h00   « »

    La religiosité semble être chose évidente et naturelle en Egypte. D’une vivace nonchalance , la foi sincère semble habiter chaque Egyptien, qu’il suive le Christ, Mahomet ou le cours du Nil.
    Etant donnée cette foi quasi-consubstantielle au peuple égyptien , même les islamistes se prenant le plus les pieds dans leurs barbes n’oseraient jamais revendiquer ouvertement cet attentat s’ils sont eux-mêmes egyptiens. Se serait se tirer une balle non pas que sur le pieds.
    Et pourtant, il est une réalité qu’il serait malhonnête de nier : le morflage constant subi par les Coptes, parcouru par quelques spasmes dont cet attentat est la dernière fièvre en date. Et ce, surtout depuis l’ère Sadate (le petit homme qui, ayant peur des chiens les laissait se défouler sur quelques saints dits batârds, avant d’être dévoré lui-même par ces molosses que sa politique avait nourrie.
    Je n’ai aucune idée de quelle organisation a perpétré cet acte immonde, ce dont je suis à peu près sûr c’est que si elle est Egyptienne ,elle ne le revendiquera pas.
    Parce que les Egyptiens ne le lui pardonneraient pas.

  • permalien jj :
    5 janvier 2011 @18h14   « »

    Azad :
    5 janvier @18h00

    <...> Je n’ai aucune idée de quelle organisation a perpétré cet acte immonde, ce dont je suis à peu près sûr c’est que si elle est Egyptienne ,elle ne le revendiquera pas. <...>

    D’après tout ce que l’on peut lire dans la région, personne ne pense que cela pourrait être des Égyptiens qui seraient derrière cet attentat, pourquoi donc voudriez-vous que ce ne soit pas le cas ?

  • permalien Xum :
    5 janvier 2011 @18h23   « »

    JJ, vous dites

    « - 1) Condamner un acte terroriste, c’est une pratique assez en vogue depuis quelques temps, depuis 2001 j’ai l’impression, mais on pourra observer que c’est tout à fait absurde, à partir du moment ou tout acte de terrorisme est par définition condamnable, c’est un truisme parfait... »

    Donc pour vous il est absurde de condamner quelque chose au motif que cette chose est condamnable ? Relâchons donc les criminels au motif que l’acte pour lequel ils ont été condamné étant donc condamnable, on ne peut décemment plus les condamner...

    Vous voulez dire quoi au juste ?

  • permalien zabana :
    5 janvier 2011 @18h32   « »

    depuis la nuit des temps, il y a eu toujours des guerres et des attentats,mais ce qui est grave, c’est que notre génération posséde le plus de recul part rapport aux précedentes et nous n’avons toujours pas réussi à faire la paix entre les nations, les civilisations..et ce n’est certainement pas les discours haineux des uns et des autres qui vont faciliter la tâche..peut-être les générations futur de la race humaine (les terriens),seront plus intelligents que nous et réussiront à instaurer la paix dans ce monde...je l’ai envie déjà...parce que la terre,si elle est bien orienté dès maintenant posséde les ressources pour faire vivre plus de 100 milliards de personnes..après ils peuvent limiter les naissances..alors à quand la tréve et le répit..?
    un écologiste pacifique..

  • permalien jj :
    5 janvier 2011 @18h55   « »

    Xum :
    5 janvier @18h23

    JJ, vous dites

    « - 1) Condamner un acte terroriste, c’est une pratique assez en vogue depuis quelques temps, depuis 2001 j’ai l’impression, mais on pourra observer que c’est tout à fait absurde, à partir du moment ou tout acte de terrorisme est par définition condamnable, c’est un truisme parfait... »

    Donc pour vous il est absurde de condamner quelque chose au motif que cette chose est condamnable ? <...>

    Absolument ! De telles déclarations ne servent strictement à rien, elles sont même parfois faites hypocritement par des régimes qui sont les premiers à pratiquer eux-mêmes des actes de terreur. Que l’on exprime sa solidarité aux familles des victimes, je veux bien, c’est différent.
    Ce qu’il faut faire est évident, c’est agir contre toute forme de terreur et commencer par balayer devant sa propre porte.

  • permalien mourad :
    5 janvier 2011 @18h57   « »

    La “Fondation Al-Aqsa », a déclaré que le Mur est partie intégrante de la mosquée Al Aqsa, et il est exclusivement islamique, lié idéologiquement et religieusement pleinement avec l’incident de [al-Buraq] et du prophète Mahomet – que la paix soit sur lui – et les non-musulmans n’ont pas le droit de le revendiquer, jusque dans la poussière du Mur des Lamentations, c’est le droit des musulmans et cela restera toujours le droit des musulmans, même s’il passe sous le contrôle de l’occupation israélienne.

  • permalien Yann :
    5 janvier 2011 @19h28   « »

    Pierre PICCININ, professeur d’histoire et de sciences politiques :

    au Moyen-Orient, en matière de liberté de culte et de protection des minorités religieuses, le pays des Ayatollahs, pourtant régulièrement diabolisé, pourrait donner bien des leçons aux grands alliés de l’Occident.

  • permalien Deïr Yassin :
    5 janvier 2011 @19h29   « »

    @ mourad
    C’est sûr qu’avec des extrémistes de votre genre, en plus de ceux dans l’autre camp ainsi que les évangélistes sionistes, on n’est pas sorti de l’auberge.

  • permalien Yanonymous :
    5 janvier 2011 @19h30   « »
    Rébellion tous azimuts

    Après "Operation Tunisia" :

    aperçu = site du gouvernement tunisien,

    "Operation Palestine", bientôt sur vos écrans !

  • permalien Yann :
    5 janvier 2011 @19h40   « »
    Maintenant !

    Soutien au peuple tunisien :

    Demain, 6 Janvier 2011 : Rassemblements à Paris, Genève, Lille, Montréal, Quebec, Rome, Bruxelles, Alger, Nantes, Lyon, Toulouse, Marseille, Strasbourg ...

    Mohamed Bouazizi, qui s’était aspergé d’essence il y a plus de deux semaines, est mort de ses blessures mardi 4 janvier. (source :Le Monde)

  • permalien K. :
    5 janvier 2011 @19h48   « »

    Quand les sionistes disent la vérité sans le vouloir : c’est le conflit israélo-palestinien qui est "l’outil de recrutement numéro un" des dirigeants d’Al-Qaïda.

    Jim Lobe :

    (..)

    [Dans une] pièce sur le site [néo-conservateur] “Weekly Standard” du 27 décembre dernier, Thomas Joscelyn se moquait de l’affirmation d’Obama disant que Guantanamo était "probablement le principal outil de recrutement utilisé par ces organisations djihadistes."

    .. Joscelyn, membre de premier plan de la Foundation for Defense of Democracies (FDD), a effectué une analyse quantitative des mots-clés qui sont apparus dans la "traduction de 34 messages et entrevues délivrés par des hauts dirigeants d’Al-Qaïda opérant au Pakistan et en Afghanistan, dont Oussama ben Laden et Ayman al Zawahiri, depuis Janvier 2009." Guantanamo, a-t-il trouvé, n’a été "mentionnée que dans 3 des 34 messages. ..." Dans ces trois messages, Guantanamo n’a été mentionné que sept fois, selon les résultats de Joscelyn.

    .. Joscelyn s’est naturellement mis à comparer ce chiffre dérisoire avec le nombre d’autres mots-clés utilisés lors de la période concernée : (..)

    ...pris ensembles, le nombre de fois ou "Israël / Israéliens", "Juif / Juifs", "sioniste (s)", "Palestine / palestiniens," et "Gaza" ont été mentionnés est retentissant : 652 fois dans 34 messages : c’est presque deux fois plus que "l’Afghanistan" ou "le Pakistan", ce qui, compte tenu de leur proximité géographique avec les chefs d’Al-Qaïda qui envoient ces messages, est tout à fait remarquable.

    Mais soyons plus restrictifs. Comme Joscelyn l’a noté, "sioniste" a souvent été associé à “Croisé” dans "la rhétorique d’Al-Qaïda" et n’a donc peut-être rien à voir en soi directement avec le conflit israélo-palestinien. De même, "Juif/juif" n’est pas non plus nécessairement pertinent, nous allons donc supprimer ces deux mots-clés de l’ensemble des données. Néanmoins, même si nous limitons nos termes à « Israël/Israéliens", "Palestine/palestiniens," et "Gaza" - qui sont tous plus susceptibles de se référer au conflit israélo-palestinien - nous arrivons avec 429 mentions, ou quelque 25 pour cent de plus que "Afghanistan" !

    Bien sûr, ce lien entre l’extrémisme islamiste et le conflit israélo-palestinien est une chose que les véritables chercheurs- et les hauts gradés militaires- le plus célèbre étant le général David Petraeus dans son témoignage de Mars dernier quand il était encore chef du CENTCOM - ont longtemps affirmé. Mais c’est aussi un lien que les néo-conservateurs, en particulier, ont à plusieurs reprises et vigoureusement nié.

    ..

  • permalien jj :
    5 janvier 2011 @19h49   « »

    zabana :
    5 janvier @18h32 <...>

    Mis à part pour ce qui concerne la démographie mondiale, (mais ce n’est pas le sujet...) tout à fait d’accord avec vous !

    mourad :
    5 janvier @18h57

    La “Fondation Al-Aqsa », a déclaré que le Mur est partie intégrante de la mosquée Al Aqsa, et il est exclusivement islamique <...>

    Avec ce type de position, on est garanti d’avoir des guerres pour quelques milliers d’années encore...

  • permalien Azad :
    5 janvier 2011 @19h50   « »

    « D’après tout ce que l’on peut lire dans la région, personne ne pense que cela pourrait être des Égyptiens qui seraient derrière cet attentat, pourquoi donc voudriez-vous que ce ne soit pas le cas ? »

    Camarade JJ , soit tu m’as mal compris soit je me suis mal exprimé.
    Il ne s’agit pas pour moi de "vouloir" que ce soit un groupe égyptien plutôt qu’un groupe crypto-mormon milénariste de Yérévan ou bien Dédé du Pas de Calais qui après avoir écouté Marine se serait trompé de Bougnoules... et j’aurais même la faiblesse de t’avouer que j’aurais préféré que cet attentat n’ai pas eu lieu, que veux-tu je suis un tendre.
    Trève de conneries, je n’aime ni les malentendus ni les procès d’intention.
    Dans mon précédent post que tu mal interprété je ne faisait que mettre en exergue la religiosité sincère et placide de la plupart des Egyptiens. Une foi simple, une religiosité omniprésente par tous partagée (athée exceptés, Dieu merci). Ce qui crée un véritable ciment qui unit tous les Egyptiens quelque soit l’expression de leur foi. Je l’ai vu , je l’ai senti.
    Et donc, étant donnée cette psyché nationale, SI un groupe terroriste égyptien avait commis cet acte, l’avouer équivaudrait à s’aliéner TOUS les Egyptiens.
    J’espère que j’ai réussi à me faire comprendre.

  • permalien Nathan :
    5 janvier 2011 @20h04   « »

    Piccinin, petit prof faisant l’apologie de la dictature théocratico-militaire des mollahs tout en étant blanchi et nourri par une université laïque. C’est beau la démocratie, non ?

    Que Piccinin essaie plutôt de faire l’apologie de la laïcité à l’université de Téhéran ou d’Ispahan, juste pour voir. Je suis prêt à lui payer le billet d’avion.

  • permalien jj :
    5 janvier 2011 @20h15   « »

    Azad :
    5 janvier @19h50

    « D’après tout ce que l’on peut lire dans la région, personne ne pense que cela pourrait être des Égyptiens qui seraient derrière cet attentat, pourquoi donc voudriez-vous que ce ne soit pas le cas ? »

    Camarade JJ , soit tu m’as mal compris soit je me suis mal exprimé.
    <...> étant donnée cette psyché nationale, SI un groupe terroriste égyptien avait commis cet acte, l’avouer équivaudrait à s’aliéner TOUS les Egyptiens.
    J’espère que j’ai réussi à me faire comprendre.

    Ah mais j’avais très bien compris Camarade ! Et je ne retire pas un mot de ma question !
    Puisque vous êtes aussi d’humeur joueuse, je me permettrais de plus de relever une petite bizarrerie logique dans votre nouvelle proposition : posant que Si les coupables étaient égyptiens Alors Tous les égyptiens les condamneraient, vous posez Donc que les coupables se condamneraient eux-mêmes........... Ah avec des si, que ne feraient-on pas ?

  • permalien Azad :
    5 janvier 2011 @20h20   « »

    Oui, ce faisant, ils se condamneraient eux-même vis à vis de tout le peuple.
    CQFD

  • permalien jj :
    5 janvier 2011 @20h23   « »

    Nathan :
    5 janvier @20h04

    <...> petit prof faisant l’apologie de la dictature théocratico-militaire des mollahs <...>

    Il existe malheureusement une affection dont les victimes disent involontairement tout le temps toutes sortes de vilaines choses épouvantables comme ça, vous devriez peut être vous renseigner sur le sujet...

  • permalien s=exp(j*pi) :
    5 janvier 2011 @21h28   « »

    @ Nathan // 05-01 / 20h04

    Piccinin, petit prof (d’univ) ...

    C’est pas très civil, ça ! Et Nathan, grand quoi ?

  • permalien Noval :
    5 janvier 2011 @21h58   « »

    Nathan - Message du 5 janvier 20h04

    " Piccinin, petit prof faisant l’apologie de la dictature théocratico-militaire des mollahs tout en étant blanchi et nourri par une université laïque. C’est beau la démocratie, non ? "

    " Petit prof " Piccinin ?

    Il arrive au moins à la cheville d’un certain nombre d’universitaires, fonctionnaires rémunérés par l’Etat, qui en France, passent le plus clair de leur temps à s’adonner à un tintamarre médiatique en faveur de l’Etat d’Israël - et donc à faire, car on ne le répètera jamais assez, l’apoplogie d’un Etat fondamentalement et incontournablement raciste.

    A tous,

    Dans l’enceinte de l’ Université Libre de Bruxelles - dans laquelle enseigne entre autres Pierre Piccinin - ont eu lieu courant 2010 quelques excellentes conférences dont le principal mérite a été de démontrer la véritable nature du sionisme et de dénoncer les mensonges auxquels sont par nature obligés de recourir celles et ceux qui soutiennent une telle idéologie.

    Bravo à l’ULB ! Persévérez dans cette voie ! Continuez de dégrossir la pierre brute ! Et ignorez les braillements des dirigeants d’associations belges pro-israéliennes ! Il en va de la défense de l’Humanisme .

  • permalien Nathan :
    5 janvier 2011 @22h11   « »

    Noval : 5 janvier @21h58

    Dans l’enceinte de l’ Université Libre de Bruxelles - dans laquelle enseigne entre autres Pierre Piccinin - ont eu lieu courant 2010 quelques excellentes conférences...

    Ouais, c’est ça... Deux conférences faisant l’apologie de l’antisémite notoire Dieudonné ... A l’ULB !... Sans oublier quatre ou cinq invitations gracieuses au prédicateur Tariq Ramadan... et pendant ce temps-là, Philippe Val et Caroline Fourest sont hués par une bande d’islamistes en herbe qui les empêchent de s’exprimer. Tout ça dans une université qui fut autrefois laïque. Il y a très longtemps. Quelle décadence !

  • permalien jj :
    5 janvier 2011 @22h12   « »

    Et ça c’est quoi alors ?


    Angry Coptic Christians are protesting in Cairo on Sunday against the church explosion that killed 21 worshippers.

  • permalien jj :
    5 janvier 2011 @22h18   « »

    Nathan :
    5 janvier @22h11 <...>

    Je vous rappelle Nathan que ce fil traite de l’Égypte une fois & pas de la Belgique..............................

  • permalien jj :
    5 janvier 2011 @22h26   « »

    Ou encore :


    Egyptian Muslims and Christians in a protest against the terrorist attack in Alexandria

  • permalien Ph. Arnaud :
    5 janvier 2011 @23h11   « »

    Nathan

    Arrêtez avec vos obsessions : les islamistes, en Europe, c’est du folklore ! Ils ont autant probabilité de s’imposer, en France ou dans les pays voisins, que des bananiers de pousser au Spitzberg. Et n’oubliez pas une chose : ils sont, à tous les égards, la création des pays occidentaux, Etats-Unis en tête, et ce, à deux titres :

    D’abord par l’élimination des nationalistes, communistes ou socialistes dans les pays musulmans, pour faire pièce à l’URSS. Ce sont les Etats-Unis qui ont couvé les talibans qui sont allés lyncher abominablement Mohammed Nadjibullah en 1996.

    Ensuite par la montée en épingle d’adversaires négligeables à tous les égards, et ce juste pour le plaisir de remplacer l’ennemi soviétique, éliminé par forfait.

    Les crimes des Occidentaux à l’égard des musulmans sont incomparablement plus grands que les « crimes » des islamistes. Et n’oubliez pas que les seconds n’existeraient pas sans les premiers…

  • permalien Nathan :
    5 janvier 2011 @23h21   « »

    Pour en revenir au sujet du fil, je suis tombé via Google sur un article datant d’octobre dernier et qui décrit l’effet délétère d’un grand nombre de chaînes islamiques en Egypte et dans le monde arabe. Certains invités de ces chaînes n’ont pas hésité à menacer ouvertement les Coptes, avec les conséquences que l’on sait. Toutes proportions gardées, c’est un peu l’équivalent de "radio mille collines" au Rwanda.

    http://www.aina.org/news/2010102723...

  • permalien jj :
    5 janvier 2011 @23h53   « »

    Nathan :
    5 janvier @23h21 <...>

    Vous nous prenez pour des buses Nathan ? Vous n’avez pas pire comme poubelle que ce site immonde ? Ce sont vos mentors qui vous l’ont signalé ? Vous en avez d’autres peut-être des sites de sectes hébergés et financés chez Uncle Sam ?

  • permalien Yvan :
    6 janvier 2011 @08h23   « »

    Voici comment sur France Inter, on inverse les discours :

    Les interviews des chrétiens irakiens "rapatriés" (accueillis dans un centre de demandeurs d’asile à Créteil) disent :

    « Ce sentiment d’insécurité date de 2003, en fait, depuis le début de l’occupation américaine. »

    « Peut-être qu’il y a un plan pour vider le Moyen-Orient de ses chrétiens »

    « Il y des gens qui ne veulent pas la paix en Irak, qui ne veulent pas la paix en Égypte, qui ne veulent pas la paix au Liban ».

    « Tout le monde sait d’où viennent les financements pour ces actes criminnels , c’est aux pays démocratiques, l’Europe et les États Unis, de couper ces financements »


    Et la journaliste recadre : « Sans la nommer, le père Yousuf vise la mouvance Al Qaïda, qui serait responsable des attentats de Bagdad et d’Alexandrie. ».

    On pourra noter, qu’a part le commentaire de Géraldine Hallot, un seule phrase de l’interview apparait dans le compte rendu (en réalité un phrase tronquée) : « Un plan pour vider le Moyen-Orient de ses chrétiens »

    La séquence se termine par une resucée sur le "Choc des Civilisations", dogme de la politique de Georges W Bush.

    L’image : France Inter > Le zoom de la rédaction

    Le son : http://sites.radiofrance.fr/play_aod.php?BR=10814&BD=06012011

  • permalien Orangerouge :
    6 janvier 2011 @09h03   « »
    Il y a aujourd’hui en occident pas mal de grands médias qui se comportent en "Radios des Milles Collines"

    Radio "Milles Collines" ... C’est tout à fait ça le travail que vous essayez de faire ici, Nathan :

    Matraquage d’une propagande unilatérale simpliste, destinée à diffuser un réflexe de peur, tout en désignant un certain type d’humain comme le coupable et le danger.
    Pas trace d’un embryon de réflexion ou d’analyse.

  • permalien Orangerouge :
    6 janvier 2011 @09h14   « »

    Il y a une jeune fille parmi mes proches qui est engagée, dans le cadre de ses études supérieures, dans l’étude de la langue de l’histoire et des civilisations arabes (c’est la part de ses cours qu’elle peut choisir et qui la passionne).

    Quand on annonce cela à des parents ou amis, dans un milieu ou le racisme est pourtant rejeté, leur réaction c’est une exclamation :

    "l’arabe !? ..." (suivi d’un silence gêné).

    Avec une intonation qui marque un étonnement : "quelle idée étrange !", et parfois une vague désapprobation gênée.

    Parfois un peu plus tard : "pourquoi elle veut faire de l’arabe ?"

    Il y aura des extermination de civils et d’enfants arabes et/ou musulmans tant que les médias occidentaux parviendront à les déshumaniser.

  • permalien Xum :
    6 janvier 2011 @10h44   « »

    JJ (ou Afshin, c’est selon)
    vous dites : "Ce qu’il faut faire est évident, c’est agir contre toute forme de terreur et commencer par balayer devant sa propre porte."

    N’est-ce pas un truisme également ?

  • permalien jj :
    6 janvier 2011 @11h07   « »

    @Xum (ou Mickey Mouse au choix)

    Eh bien de facto non justement...

  • permalien jj :
    6 janvier 2011 @11h26   « »

    « En Égypte qui constitue le théâtre le plus important de notre action, et en fonction des plans conçus depuis 1979, nous sommes parvenus à infiltrer les arènes politiques, économiques, militaires et autres, et nous sommes parvenus à exacerber la tension interconfessionnelle et sociale, pour créer un environnement tendu et perturbé, divisé en plusieurs parties et pour approfondir l’état de [chaos] au sein de la société égyptienne, pour qu’aucun régime ne puisse parvenir à mettre fin à ces divisions, ou dégager l’Égypte du sous-développement et l’impuissance qui sévissent chez elle. »

    Amos Yadlin - ex-responsable du renseignement militaire sioniste

  • permalien Yann :
    6 janvier 2011 @12h16   « »

    @ jj,

    Pourriez-vous donner le lien vers ce qui sonne comme un aveu, dans votre dernier message ?
    Merci.

  • permalien jj :
    6 janvier 2011 @13h45   « »

    Yann :
    6 janvier @12h16 <...>

    Désolée mais je ne lis pas l’arabe, il s’agirait d’un papier du site Moufakerat El Islam que je n’ai pas retrouvé, qui est repris par plusieurs médias comme al-Manar par exemple.

  • permalien Orangerouge :
    6 janvier 2011 @14h42   « »

    jj, il faudrait un lien vers le site où vous avez trouvé de ce texte, quelqu’en soit la langue.
    Sinon ça perd sa crédibilité.

  • permalien Yann :
    6 janvier 2011 @15h20   « »
    Guerre de l’information

    @ jj,

    C’est une fausse information.

    Voir, par exemple (en anglais) :

    http://800pg.co.cc/geeklog//article...

     ;)

  • permalien jj :
    6 janvier 2011 @15h44   « »

    Yann :
    6 janvier @15h20
    @ jj,

    C’est une fausse information. <...>

    C’est possible en effet, probable même, quoi que le fait que cela n’ait pas été cité par des médias sionistes, ne constitue pas non plus une preuve que ce serait effectivement le cas, qui sait après tout ?

  • permalien Deïr Yassin :
    6 janvier 2011 @16h05   « »

    @ "jj"
    "C’est possible, en effet, probable même"

    Nous dit notre changeur & usurpateur de pseudo/anomyme "trois-en-un" concernant une info qu’il a posté lui-même. Sans lien et en admettant qu’il n’a pas le moindre idée d’où cela vienne.

    Je mettrais donc mes propos lui concernant sur fond blanc aussi, pour donner une certaine authenticité :

    "Afshin alias ...alias .... est un menteur invétéré qui poste régulièrement des infos erronés - en toute connaissance - sans lien ou mélangeant ses propres propos avec ceux des personnes cités. Nuit gravement aux causes qu’il prétend défendre.

  • permalien Yasmina :
    6 janvier 2011 @16h14   « »

    03/01/2011
    Certains médias Egyptiens ont soupçonné entre autre une organisation copte vivant à l’étranger et liée au Mossad d’être derrière l’attentat meurtrier contre l’église des saints à Alexandrie qui a coûté la vie à 21 fidèles coptes égyptiens.

    Selon le quotidien AlMisriyyoune, (les Égyptiens) l’enquête s’est axée sur la piste d’AlQaïda, pour la simple raison qu’une menace avait été proférée de sa part, suite à l’attentat perpétré contre l’église Annajat, en Irak.
    D’autres pistes sont toutefois scrutées, dont celle des djihadistes d’Asie et d’Afrique, et celle aussi des coptes de l’immigration vivant aux États-Unis ou en Europe. Sachant que les services de renseignements égyptiens sont au courant des contacts que ces derniers ont entamés avec le Mossad israélien.
    Cette collaboration avait été dévoilée en 2007, grâce aux aveux d’un espion égyptien musulman Mohammad, travaillant pour le compte de l’entité sioniste, et qui avait été chargé par le Mossad d’infiltrer les milieux coptes de l’immigration, dans le but d’en recruter certains.
    Selon le site en ligne, Moufakerat El Islam, ces soupçons sont alimentés par les aveux de l’ancien chef des renseignements militaires israéliens Amos Yadlin, lequel, en exposant ses exploits, a reconnu avoir réussi à semer la discorde confessionnelle en Égypte : « en Égypte qui constitue le théâtre le plus important de notre action, et en fonction des plans conçus depuis 1979, nous sommes parvenus à infiltrer les arènes politiques, économiques, militaires et autres, et nous sommes parvenus à exacerber la tension interconfessionnelle et sociale, pour créer un environnement tendu et perturbé, divisé en plusieurs parties et pour approfondir l’état de – au sein de la société égyptienne, pour qu’aucun régime ne puisse parvenir à mettre fin à ces divisions, ou dégager l’Égypte du sous-développement et l’impuissance qui sévissent chez elle ».

    Le journal égyptien a aussi révélé que l’ambassade des États-Unis au Caire a demandé de faire participer certains de ses experts à l’enquête, arguant vouloir s’informer sur les méthodes d’actions des auteurs de l’attentat, pour prévenir des attentats similaires chez eux.

    http://www.almanar.com.lb/newssite/...

  • permalien Orangerouge :
    6 janvier 2011 @16h50   « »

    Bonjour Yasmina,

    Il faudrait savoir où il les a écrits ses exploits ce chefs des renseignements militaires israéliens.

    "un espion égyptien musulman Mohammad" ... euh ... il y a combien de Mohammad en Egypte ?

    Ca m’effraie ce genre de texte Yasmina, parce que je demande : en cherchant, est-ce qu’on ne peut pas trouver des gens qui ont collaboré avec le Mossad dans à peu près toutes les religions au Moyen Orient ? (en occident y a même pas besoin de chercher)

    Et des coptes allant assassiner d’autres coptes pour faire plaisir aux israéliens ... on peut trouver des hypothèses plus immédiates et plus simples, non ?

    Et ce genre de texte me semble fait pour alimenter la haine inter-religieuse.

    Signé : une athée pas plus attendrie par le sort des coptes que par le sort de qui que ce soit d’autre religion.

  • permalien Nathan :
    6 janvier 2011 @16h52   « »

    Plutôt que de lire les thèses conspirationnistes de la porte-parole d’al-Manar, voici un article plus objectif et pertinent lu sur al-Jazeera.

    "The Egyptian society 30 years ago did not know sectarianism, which was imported from abroad (the Gulf)… Egyptians who immigrated to the Gulf brought back religious extremism," says Botros.

    George Ishaq, a former spokesperson of the opposition Kefaya movement, agreed. "The problem goes back to Wahabi ideologies imported from the Arabian Peninsula." Several other Coptic analysts don’t limit their criticism just to foreign imported ideologies.

    Instead, they blame Egyptians themselves for failing to counter such ideologies.

    Mounir Khakhry Abdel Nour, secretary general of the al Wafd Party - the largest liberal opposition party in Egypt - believes "the whole Egyptian society is responsible - its Muslims, Copts, government, and opposition - for the problem. However, the main responsibly lies on the shoulders of the successive Egyptian governments, who did not implement the needed reforms and the solutions."

    Botros believes the government was afraid of offending the Muslim majority.

    "The state fears that if they fulfil the rights of the Christians, they will offend the religious sensitivities of the Muslim majority, especially in villages and rural areas.

    "They fear that the Muslim majority will revolt or act in violent ways. The government wants to keep security and calm. "They don’t allow the construction of more churches because the majority could be offended by more churches and more Copts in Higher offices."

    Yousef Sidhom, editor in chief or Watani Weekly, the largest Coptic newspaper in Egypt, was more blunt.

    "Officials and official media like to describe the attacks (on Copts) as terrorist crimes that are not targeting the church or the Copts and that Muslims and Copts have to unite against. The hidden fact, which the officials don’t want to see, is that Copts feel oppressed and neglected for three decades by the state and the authorities. They suffer discrimination in all aspects of life."

    Wider problem and social change

    Ishaq believes "education has become a main cause of religious tension. Religious debates on satellite TV channels are a factor, and the lack of unified laws when it comes to the construction of places of worship is contributing to the problem."

    "The religious institutions are responsible, the government is weak, the law is absent, and education is raising extremists, not citizens," says Gamal Assad, a Coptic member of the Egyptian parliament.

    http://english.aljazeera.net/indept...

  • permalien Orangerouge :
    6 janvier 2011 @16h58   « »

    Revoila la radio Nathan-des-Mille-Collines

  • permalien Yasmina :
    6 janvier 2011 @17h05   « »

    le site en ligne Moufakeret el islamhttp://www.islammemo.cc/

    plusieurs reportages et declarations d’officiel. la plus importante( d’apres moi) la declaration du Sheikh d’Al azhar dans une emission sur DreamTV :
    1/ les musulmans ont l’obligation de proteger les lieux de culte des chretiens. C’est des lieux où le nom de Dieu y est invoqué. C’est une obligation coranique.

    2/ les musulmans n’ont pas à construire des mosqués pres des eglises . C’est un acte qui gene les chrétiens et entrave leur liberté. Ils ne sont pas à leur aise.. C’est interdit de le faire

    3/ hélas c’est un scénario déja ecrits par des mains etrangères comme pour l’Irak, le Soudan, le Yemen. créer des petites entités faibles facile à dominer ( pour le confort d’israel) . La prochaine etape en Egypte : c’est les musulmans qui seront visés pour les diviser entre sunnite et chiite .

    4/ le terrorisme n’a pas de religion. l’extemisme est dangeureux. Il a mis en garde contre un courant extremiste alimenté de l’etranger qui s’en prends au chretiens. il faut s’y opposer.

    (/ il juge déplorable la declaration du pape de Rome( Pourquoi s’émouvoir maintenant seulement pour les chretiens alors que des tas de musulmans sont tués dans l’indifference et tous les jours en Palestine, en Iraq, au Pakistan sans que le Pape montre de compassion. Le Pape doit promouvoir la paix pour tous )

0 | 100 | 200 | 300 | 400 | 500

Ajouter un commentaire