En kiosques : septembre 2016
Abonnement Faire un don

Première visite

Vous êtes abonné(e) mais vous n’avez pas encore de compte en ligne ?

Vous n'êtes pas abonné(e) ?

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le site.
Une question, un problème ? Consultez la notice.
Accéder au menu

Peine de mort - Droits humains

Les lents progrès du mouvement abolitionniste

Aux Etats-Unis, l’Illinois devient, en 2011, le seizième Etat abolitionniste après le Nouveau Mexique (2009).

par Philippe Rekacewicz, 10 mars 2011

L’Etat de l’Illinois aux Etats-Unis, fief de Barack Obama, a officiellement signé, mercredi 10 mars 2011, le texte de loi qui abolit la peine de mort, et a immédiatement commué en détention à vie la condamnation à la peine capitale de quinze prisonniers. Depuis 1976, 12 personnes ont été exécutées dans cet Etat où la peine de mort n’était plus appliquée depuis 2000, date à laquelle a été institué un moratoire.

L’autre bonne nouvelle, c’est le Gabon, qui a annoncé publiquement, le 15 février 2011, que son Parlement avait voté l’abolition de la peine de mort pour tous les crimes. Au cours des trois dernières années, quatre pays ont définitivement rayé la peine capitale de leur droit pénal : le Togo et le Burundi en 2009, l’Ouzbékistan et l’Argentine en 2008. En Europe, le seul Etat appliquant encore la peine capitale est la Biélorussie, qui a exécuté deux personnes en 2010.

Enfin, la Tunisie, en pleine révolution démocratique, est en bonne voie pour être le premier pays du Maghreb à abolir légalement la peine de mort. Un premier projet de loi avait été présenté en 2008, mais était resté sans suite. Au début du mois de février 2011, le conseil des ministres du gouvernement de transition a annoncé vouloir adopter les normes universelles pour les droits humains, dont un protocole facultatif du Pacte international sur les droits civils et politiques sur l’abolition de la peine capitale. La Tunisie est abolitionniste de fait, puisqu’aucune exécution n’a eu lieu depuis 1991, mais il reste aujourd’hui dans les prisons une centaine de prisonniers encore condamnés à mort et qui risquent toujours d’être exécutés.

Le mouvement abolitionniste progresse lentement, mais il progresse.

JPEG - 626.1 ko
Encore trop de taches rouges
Carte : Ph. Re. 2011.

Sites Internet à consulter :

 Peine de mort, le site de Sophie Fotiadi

 Death Penalty Information Center, informations et données très complètes pour les Etats-Unis

 Ensemble contre la peine de mort

Philippe Rekacewicz

Partager cet article /

sur Zinc
© Le Monde diplomatique - 2016