Le Monde diplomatique
Accueil du site > Nouvelles d’Orient > Libye, unilatéralisme et Nations unies

Libye, unilatéralisme et Nations unies

dimanche 13 mars 2011, par Alain Gresh

Alors que les rebelles perdent du terrain en Libye, une réunion des ministres des affaires étrangères de la Ligue arabe au Caire le 12 mars a décidé de demander aux Nations unies d’imposer une zone d’exclusion aérienne au-dessus de ce pays (« Arab states seek Libya no-fly zone », AlJazeera English, 12 mars). L’Algérie et la Syrie ont exprimé leurs réserves. La Ligue arabe a aussi confirmé que le gouvernement de M. Mouammar Kadhafi avait perdu sa légitimité et qu’elle ouvrait un dialogue avec l’opposition. Cette position est sans précédent dans l’histoire de la Ligue arabe : suspendre la participation d’un gouvernement à la suite de sa politique « intérieure » et entamer des contacts avec l’opposition. Par ailleurs, la Ligue s’est opposée aussi à toute intervention militaire en Libye, alors que de nombreuses inquiétudes s’expriment dans le Sud face à toute décision unilatérale occidentale.

Un sommet de l’IBAS (Inde, Brésil, Afrique du Sud) s’est tenu le 8 mars à New Delhi. Cette organisation, dont les activités sont peu couvertes par les médias occidentaux, symbolise pourtant la naissance de nouveaux acteurs sur la scène internationale (dans le cadre de sa série sur « les alliances insolites », Le Monde diplomatique de mars y consacre une double page). Déjà, on s’en souvient, le Brésil et la Turquie avaient tenté, sans succès, de contribuer à résoudre le dossier du nucléaire iranien (lire « Iran, vers une “communauté internationale” post-occidentale ? »).

Cette fois-ci, les trois puissances émergentes se sont penchées sur le Proche-Orient et la crise libyenne. Elles ont affirmé que toute mesure supplémentaire par rapport à la résolution 1970 du Conseil de sécurité (qui avait décidé de sanctions contre le régime de Kadhafi) ne pouvait être décidée que dans le cadre de la charte des Nations unies (lire Ranjit Devraj, « IBSA Together in Resisting No-fly Zone », IPS, 9 mars).

Le ministre brésilien des affaires étrangères a expliqué que la déclaration reflétait ce que pensait le monde non occidental : « Il est problématique d’intervenir militairement dans des troubles internes. Toute décision d’intervention militaire doit être considérée dans le cadre des Nations unies et en coopération étroite avec l’Union africaine et la Ligue arabe. » Une zone d’exclusion aérienne risque, a-t-il ajouté, de nourrir des sentiments anti-américains et anti-occidentaux qui ne sont pas présents pour l’instant (lire M K Bhadrakumar, « Arab revolt reworks the world order », Asia Times, 10 mars).

D’autre part, les trois pays ont souligné que la question palestinienne était au cœur des problèmes du Proche-Orient et qu’il fallait aller vers la création d’un Etat palestinien « souverain, indépendant, uni et viable, coexistant pacifiquement avec Israël, avec des frontières sûres sur les lignes de juin 1967 et avec Jérusalem-Est comme capitale ».

Enfin, les trois pays ont confirmé leur volonté de coopération. L’Inde et le Brésil ont décidé de porter leur commerce de 7,8 milliards de dollars à 10 milliards et identifié des secteurs de complémentarité : l’énergie, le pétrole, le tourisme, l’industrie pharmaceutiques, les mines et l’agro-alimentaire. Les deux pays ont aussi signé un accord pour lever les restrictions sur leur compagnie aérienne respective.

237 commentaires sur « Libye, unilatéralisme et Nations unies »

0 | 100 | 200

  • permalien Yvan :
    13 mars 2011 @15h02   »
    Palestine, monolatéralisme et Nations unies

    Les bombardements Kadhafi contre sa population révulsent les consciences occidentales, par ce que ces consciences sont formatés pour être révulsées par Kadhafi.

    Par contre les consciences occidentales ne sont pas du tout révulsées quand les responsables politiques israéliens, après le meurtre d’une famille juive, livrent d’autres familles juives aux conséquences forcément dramatiques de la spoliations des biens palestiniens.

    Le gouvernement isréalien accélère la colonisation en réaction à la tuerie d’Itamar - LeMonde.fr

    La commission ministérielle chargée des implantations a décidé hier (samedi) la construction de quelques centaines d’unités de logements à Gush Etzion, Maale Adoumim, Ariel et Kyriat Sefer", a annoncé le bureau de M. Netanyahou dans un communiqué.
  • permalien Hams :
    13 mars 2011 @15h08   « »

    La Ligue arabe qui parle de légitimité !
    Mais qu’est-ce qu’ils attendent ces "chefs d’Etat" pour inviter Israel à en faire partie ou, mieux, pour la diriger ?

  • permalien chamil :
    13 mars 2011 @15h33   « »

    Monsieur Gresh

    Vous avez raison, l’interventionnisme (aux arrières-pensées pas toujours claires, pétrole oblige) n’est pas la panacée, "l’ingérence humanitaire" peut être un paravent cynique, l’Occident est mal placé pour donner la morale alors qu’il a légitimé le dictateur libyen et la plupart des tyrans du monde arabe contre une illusoire "stabilité"...

    Mais que fait-on ensuite ? Doit-on laisser la famille Kaddhafi "liquider" au sens stalinien du terme l’opposition libyenne ? On laisse faire un autre Hama ?

    Aucune solution n’est parfaite, mais le maintien d’un dictateur serait la moins bonne des solutions.

  • permalien dik :
    13 mars 2011 @16h10   « »

    Entièrement d’accord avec Chamil. C’est au Conseil de sécurité de se prononcer et le plus tôt serait le mieux. Mais qui sait si les US et consorts n’attendent pas, justement, que la situation murisse jusqu’au pourrissement, le temps que les insurgés, massacrés comme promis par Kaddafi "dar dar, zenga zenga, farde farde" (ie maison par maison, rue par rue, un à un), n’appellent eux-mêmes avec insistance à une intervention armée d’où qu’elle vienne, même du diable ! L’intérêt pour le diable serait alors de s’accaparer des richesses fabuleuses d’ hydrocarbures pour pas cher, irakisant les libyens s’il le fallait.

  • permalien K. :
    13 mars 2011 @16h16   « »

    Il est curieux de constater que la Ligue arabe s’oppose à « toute intervention militaire en Libye, » tout en appelant à une zone d’exclusion aérienne.

    L’IBAS me semble beaucoup plus cohérente qui, tout en se contentant « d’exprimer ses inquiétudes face à toute décision unilatérale occidentale, » range, assez clairement me semble-t-il, la pratique d’une zone d’exclusion aérienne dans le registre de l’intervention militaire.

    Sur le même sujet, Le “Swoop” (14 mars-20 mars) assure que dans les discussions au sein du gouvernement US la voix de Gates a prévalu : pas d’intervention militaire US en Libye. Il n’est pas précisé si une zone d’exclusion aérienne est considérée comme une intervention militaire par Gates.

    Le directeur des services de renseignements US James Clapper, nous apprend le même article, a déclaré le 10 mars dernier devant le Sénat de son pays qu’il voit Kadhafi sortir gagnant de l’actuelle confrontation. Le Swoop affirme que la déclaration en question « reflétait les positions de Gates. »

    Faut-il comprendre que les Etats-Unis interviendraient militairement s’ils étaient surs que le peuple libyen est capable de l’emporter sans leur aide militaire ?

    Toujours est-il que le Swoop passe sous silence le lavage public du gouvernement US de son linge sale suite à la déclaration de Clapper, lavage dont rend compte un article du 10 mars dernier du “New York Times” : en gros, le conseiller de Obama pour la sécurité nationale Thomas Donilon a sèchement contredit l’évaluation de Clapper, assurant au contraire que les jours du tyran libyen étaient comptés.

  • permalien dik :
    13 mars 2011 @16h20   « »

    D’autre part, les trois pays ont souligné que la question palestinienne était au cœur des problèmes du Proche-Orient et qu’il fallait aller vers la création d’un Etat palestinien « souverain, indépendant, uni et viable, coexistant pacifiquement avec Israël, avec des frontières sûres sur les lignes de juin 1967 et avec Jérusalem-Est comme capitale ».

    Je ne pouvais laisser passer cette insertion sans affirmer sa pertinence de mon point de vue. En effet, je parie que les raisons réelles des soulèvements contre les régimes arabes de l’Atlantique au Golfe sont dus pour une grande partie aux massacres de plus en plus intolérables perpétrés impunément par Israël.

  • permalien Lou :
    13 mars 2011 @16h48   « »

    En France, Alain Juppé reprend la main :

    Zone d’exclusion aérienne en Libye : la France va accélérer ses "efforts"

    (...) "La France se félicite en particulier de l’appel de le Ligue des Etats arabes au Conseil de sécurité d’imposer immédiatement une zone d’exclusion aérienne à l’encontre des appareils militaires libyens et d’établir une zone de sécurité dans les zones exposées aux bombardements", poursuit-il.

    Pour Alain Juppé, cette prise de position "démontre la volonté de la communauté internationale d’assurer la protection de la population civile en Libye" qui subit de "terribles violences".

    "Afin de remplir ces objectifs, la France va accélérer, au cours des prochaines heures, ses efforts, en concertation avec ses partenaires de l’UE, de la Ligue des Etats arabes, du Conseil de sécurité des Nations unies et du Conseil national libyen de transition", a assuré Alain Juppé.

    Il a souligné, à ce propos, qu’une réunion des ministres des Affaires étrangères du G8 s’ouvrait lundi à Paris.

  • permalien Orangerouge :
    13 mars 2011 @17h59   « »
    Journalistes du JDD (groupe Lagardère) transportés gratuitement par un avion de la Lybie de Kadhafi

    Deux journalistes du Journal du Dimanche, qui sont allés interviewer Kadhafi à Tripoli, sont rentrés lundi dernier par un jet privé propriété d’une compagnie publique libyenne en étant accompagnés de l’intermédiaire Ziad Takieddine, cité dans l’affaire Karachi.

    Ziad Takieddine transportait dans l’avion un sac contenant 1,5 million d’euros en liquide. Placé en garde à vue 24 heures, il fait désormais l’objet d’une enquête préliminaire pour
    « manquements aux obligations déclaratives » et « suspicion de blanchiment ».

    Le directeur de la rédaction du Journal du Dimanche, Olivier Jay, assume, et admet que Ziad Takieddine a bien « joué un rôle » dans l’organisation de l’entrevue avec Kadhafi.

    Jay admet avoir accepté que le régime de Kadhafi s’acquitte du voyage : « On savait que c’était l’Etat libyen qui assurait les conditions de transport et de sécurité. Pour rentrer de Tripoli, et je crois à l’aller aussi. Dans un Etat en guerre, c’est le seul moyen. » Avant d’ajouter : « On souhaitait seulement qu’ils (le rédacteur et le photographe, ndlr) puissent quitter le territoire le plus vite possible une fois l’interview terminée. En plus, compte tenu de nos délais de bouclage... »

    Laurent Valdiguié, est le journaliste auteur de l’entretien avec Kadhafi.

    Le Journal du Dimanche est la propriété du groupe Lagardère, groupe de fabrication d’armes et d’aéronautique [Matra (Mécanique Aviation TRAction), et EADS, (Société Européenne de l’Aéronautique, de la Défense et de l’Espace)] et de médias.

    Denis Olivennes, est le directeur du pôle information du groupe Lagardère.

    Les avions de cette compagnie, United Aviation, sont d’ordinaire affrétés par des proches du régime de Kadhafi. Plusieurs de ses actionnaires figurent d’ailleurs sur la liste des avoirs libyens gelés par l’Union.

    Ces avions sont soupçonnés d’avoir transporté ces jours-ci les émissaires de Kadhafi, dépêchés dans plusieurs capitales, dont Lisbonne, pour plaider la cause du colonel au pouvoir depuis 42 ans.

    A propos de l’affaire Galiano Olivier Jay a affirmé la semaine dernière sur la chaine France 3 que "l’antisémitisme c’est plus grave que le racisme".

    Source Médiapart (payant) :
    http://www.mediapart.fr/journal/int...

    Aussi dans Libération :

    http://www.liberation.fr/medias/010...

  • permalien Nihad :
    13 mars 2011 @18h02   « »

    Je ne suis pas d’accord pour que la communauté internationale reste les bras croisés quel que soit le conflit au nom de la non-ingérence.

    On a hurlé quand la communauté internationale est restée les bras croisés devant ce qui se passait à Gaza, et ce n’est pas parce que la communauté internationale n’a rien fait (et continue à ne rien faire pour Gaza) qu’on va continuer à se morfondre et à regarder un dictateur massacrer un peuple avec une violence sans précédent...il a été plus loin que les autres dictateurs déchus...c’est une élimination sans discrimination par voie aérienne, navale, etc... Un peuple a besoin d’être protégé et on continue à développer et analyser et tergiverser...

    Un peuple ne peut pas achever une révolution s’il est bombardé par l’aviation...aucun peuple ne l’aurait pu. Je n’ose même pas imaginer ce qu’aurait été la Tunisie et l’Egypte si l’armée de Ben Ali ou de Mubarak avait bombardé l’Avenue Habib Bourguiba ou Place El Tahrir !! Le peuple n’a pas les mêmes moyens que les dictateurs...il a le nombre.. et Gueddafi a compris ça c’est pourquoi il a envoyé ce qui peut anéantir le nombre : l’aviation !

    C’est pourquoi une protection aérienne est nécessaire et que nos fameux pays émergents qui expriment des réserves l’assurent !! (qu’il soit dit en passant que eux aussi sont plus préoccupés par leur expansion économique que par la dignité humaine !). Ce n’est pas parce que ça n’a pas été fait pour Gaza qu’on ne l’accepte pas pour la Lybie !! Prenons ce qu’on nous offre...nous n’avons pas le luxe de faire la fine bouche !!!

  • permalien Nathan :
    13 mars 2011 @18h04   « »

    Dik : 13 mars @16h10

    L’intérêt pour le diable serait alors de s’accaparer des richesses fabuleuses d’ hydrocarbures pour pas cher, irakisant les libyens s’il le fallait.

    Le diable, toujours le diable... Ma parole c’est une obsession.

    Encore un qui n’a pas saisi que les compagnies pétrolières ne volent pas le pétrole mais l’achètent au prix du marché ou décrochent des concessions ou des licences d’exploitation via un système d’enchères, à la suite de quoi elles doivent consentir d’importants investissements dans les activités de recherche et de prospection. Par ailleurs, la principale compagnie pétrolière en Libye est la compagnie nationale libyenne (NOC) qui vend son propre carburant sous l’enseigne Tamoil, laquelle possède 7,5% du marché des hydrocarbures en Italie.

    http://en.wikipedia.org/wiki/Nation...

  • permalien Frantz Fanon :
    13 mars 2011 @18h20   « »

    L’Union européenne et les EEUU interviennent en Libye, depuis le 19e siècle. Et à ce moment même, l’Angleterre donne entrainement à 103 policiers du régime de Khadafi à Londres. A part les armes, l’appui logistique (des mercenaires recrutés par des sociétés occidentales, notamment israéliens - avec l’accord du gouvernement de Jérusalem). Donc, tout ce discours sur la non-intervention, sur le respect de la souveraineté, est un leurre. En réalité, les gouvernements occidentaux misent sur la victoire du vieux tyran - et montrent, une fois de plus, le caractère de leur propre régime.

  • permalien Amir M. Maasoumi :
    13 mars 2011 @18h22   « »
    Y-a-t il une différence entre Ahmadi-Nejad et Kadafi ?

    Bonne analyse Robert. Bravo.
    Maintenant, tu as commencer à comprendre la nature et la complexité des choses ( Des régime répressifs et réactionnaires au delà de leurs rhétoriques... et ces opposants soit disant "révolutionnaires et /ou démocrates"...). De défendre les principes et les véritables intérêts des peuples et non pas des régimes "Anti-impérialistes et anti-sionistes" comme ceux de l’Iran, de la Libye ... De saisir le sens de mes appels répétés à la "prudence" !
    J’espère qu’Alain Gresh, Michel Collon, Marc Lemaire ... de ce monde aussi réussissent à comprendre ces choses....

    Bon parcours !

    Amir M. Maasoumi

    From : bibeau.robert@videotron.ca
    To : ;
    Subject : Sarkosy attaquera-t-il seul la Libye sans l’aide de l’OTAN ???
    Date : Sat, 12 Mar 2011 13:28:54 -0500

    Montréal le 12 mars 2011.

    Tout se met en place en Libye. Comme nous l’indiquions il y a une semaine déjà, ( http://www.robertbibeau.ca/palestin... ) les comparses au sein de l’OTAN ne s’entendent pas sur le partage de la dépouille libyenne.

    Les USA voudraient avaler tout le morceau libyen après avoir été mis à l’écart trop longtemps par leurs alliés et concurrents européens.

    La France simule les gros bras et le tonitruant petit Sarkosy laisse entendre qu’il est le plus fort. Le porte siège BHL introduit les troufions des tribus monarchistes de l’EST auprès du saint siège élyséen (voir le texte ci-dessous) et arrange le mariage contre nature entre le garant de la RÉPUBLIQUE laïc française et les monarchistes islamistes libyens.

    Les pseudos révolutionnaires monarchistes-islamistes quémandent des frappes, des attaques, des destructions, des bombardements, une invasion coloniale contre leur propre pays, des meurtres contre leur propre peuple, qu’a cela ne tienne, leur pouvoir est au bout des fusils français. Leur soif de pouvoir et de capital est plus grand que leur honneur et leur dignité. Quand à leur patriotisme, ce ne fut jamais qu’un leurre. La bourgeoisie n’a pas de patrie, elle n’a que du crédit et des profits (qui s’envolent ces temps-ci).

    La paix coloniale doit être imposée et le tyran remplacer par une autre mascotte, les flots de pétrole a destination de l’Europe doivent être rétablient, gémirent les plénipotentiaires des clans de l’EST à Paris.

    L’Allemagne bien arrimée aux États-Unis et n’ayant pas de compagnie pétrolière en Libye, regimbe dans son coin et refuse de donner l’aval à des massacres strictement européens, leurs amis américains doivent être associés à la curée pense la dame Merkel.

  • permalien Amir M. Maasoumi :
    13 mars 2011 @18h25   « »
    Suite : Y-a-t il vraiment une différence enre Ahmadi-Nejad et Kadafi ?

    Suite :
    L’Allemagne bien arrimée aux États-Unis et n’ayant pas de compagnie pétrolière en Libye, regimbe dans son coin et refuse de donner l’aval à des massacres strictement européens, leurs amis américains doivent être associés à la curée pense la dame Merkel.

    Le petit homme monte le ton et menace de porter seul le destin colonial de la France et de l’Europe toute entière et de mener seul les frappes contre Tripoli et le morceau de la Libye resté dans le camp ennemi de l’autre côté du pays néo-colonisé.

    Mais les brigands ont forniqué pendant longtemps et chacun des comparses (Sarkozy et Kadhafi) connaît quelques secrets malodorants à propos de son complice d’auparavant. Le tyran libyen sait des choses compromettantes à propos du nabot parisien.

    Sans la couverture militaire- satellitaire américaine je ne crois pas que Paris attaquera seul le peuple libyen, et le porte siège en sera quitte pour s’en retourner s’exciter sur un blindé dans les rues de Benghazi, à moins que les tribus de l’EST l’ait déjà investi. BHL devra alors se contenter de parader à Paris, ridicule et impuissant, le pauvre Dandy.

    Soufflons un peu, pendant que les hyènes s’entredéchirent le peuple libyen bénéficie de quelques répits.

    12.03.2011
    Salutations cordiales************
    http://boycottisraelinternational.com
    http://www.robertbibeau.ca/palestin...
    robertbibeau@hotmail.com

    10/03/11 :: 18:47

    Selon une source bien informée, voici le contenu de l’échange entre Nicolas Sarkozy et les deux représentants de l’opposition libyenne qu’il recevait ce matin à l’Elysée.

    Les Libyens ont demandé au président français :

    - de brouiller les transmissions militaires de l’armée de Kadhafi.

    - de détruire le bunker du colonel.

    - de neutraliser les trois aéroports qui lui servent à mener ses opérations (notamment la base de Syrte d’où partent l’essentiel des avions qui bombardent les villes à l’Ouest de Benghazi, et l’aéroport proche du Tchad où arrivent les mercenaires.)

    - de reconnaître officiellement l’opposition, représentée par le Conseil exécutif, comme la seule autorité légitime.

    - d’imposer une no fly zone.

    Nicolas Sarkozy a tout accepté. Il a seulement expliqué que la zone d’exclusion aérienne sera probablement impossible à obtenir au Conseil de Sécurité.

    Sur les frappes ciblées, il a dit qu’il allait, demain, demander aux Européens de mener une opération commune. Il a précisé que l’Allemagne était réticente. Il a dit qu’il était tout à fait hostile à une intervention sous pavillon de l’Otan (qu’autrement dit, il ne souhaite pas une participation des Etats-Unis).

  • permalien Amir M. Maasoumi :
    13 mars 2011 @18h31   « »
    Y-a-t il vraiment une différence entre Ahmadi-Nejad et Kadafi ?

    Suite :
    Il a affirmé qu’en tout état de cause et si nécessaire la France effectuerait ces frappes elle-même.

    C’est Bernard-Henry Lévy qui a facilité la rencontre. Il a téléphoné de Benghazi à Nicolas Sarkozy jeudi soir, alors qu’il se trouvait avec le patron du Conseil National de Transition et son porte-parole. Il a proposé au chef de l’Etat de rencontrer des représentants de cette opposition cette semaine, ce que Nicolas Sarkozy a accepté tout de suite.

    Bernard-Henry Lévy était présent lors de la rencontre de ce matin. Sur son rôle, il dit : « Je suis peu suspect de complaisance avec Nicolas Sarkozy. Je suis en désaccord à peu près total avec tout ce qu’il fait ces temps-ci, souvent même choqué. Mais ce matin j’étais heureux et fier de la position prise par mon pays. »

    Interrogé sur les risques d’une nouvelle intervention militaire occidentale dans un pays arabe, BHL a répondu : « Rien ne dit que cette neutralisation des bases de la mort sera l’œuvre d’une aviation européenne. Il y a au moins une aviation dans la région, celle de l’Egypte, qui a les moyens logistiques et la base pour le faire. »


    Kadhafi menace de révéler un ’grave secret’ sur Sarkozy

    Le régime libyen a affirmé jeudi 10 mars, via son agence officielle, que la révélation d’un ’grave secret’ allait entraîner la chute du président français Nicolas Sarkozy, peu après la reconnaissance par Paris du Conseil national de transition comme représentant du peuple libyen. L’agence officielle libyenne Jana a annoncé avoir ’appris qu’un grave secret va entraîner la chute de Sarkozy, voire son jugement en lien avec le financement de sa campagne électorale’.

  • permalien Yvan :
    13 mars 2011 @19h13   « »

    Les Nations Unis n’ont pas mandat pour intervenir dans les conflits intérieurs aux pays.
    Chapitre I : Buts et principes - Charte des Nations Unies

    Chapitre I : Buts et principes

    Article 1

    Les buts des Nations Unies sont les suivants :

    1. Maintenir la paix et la sécurité internationales et à cette fin : prendre des mesures collectives efficaces en vue de prévenir et d’écarter les menaces à la paix et de réprimer tout acte d’agression ou autre rupture de la paix, et réaliser, par des moyens pacifiques, conformément aux principes de la justice et du droit international, l’ajustement ou le règlement de différends ou de situations, de caractère international, susceptibles de mener à une rupture de la paix ;
    2. Développer entre les nations des relations amicales fondées sur le respect du principe de l’égalité de droits des peuples et de leur droit à disposer d’eux-mêmes, et prendre toutes autres mesures propres à consolider la paix du monde ;
    3. Réaliser la coopération internationale en résolvant les problèmes internationaux d’ordre économique, social, intellectuel ou humanitaire, en développant et en encourageant le respect des droits de l’homme et des libertés fondamentales pour tous, sans distinctions de race, de sexe, de langue ou de religion ;
    4. Être un centre où s’harmonisent les efforts des nations vers ces fins communes.

    L’OTAN "répugne" a utiliser des moyens violents (hé hé) et ne concerne que ses membres
    NATO - Official text : Le Traité de l’Atlantique Nord, 04-Apr.-1949

    Article 1

    Les parties s’engagent, ainsi qu’il est stipulé dans la Charte des Nations Unies, à régler par des moyens pacifiques tous différends internationaux dans lesquels elles pourraient être impliquées, de telle manière que la paix et la sécurité internationales, ainsi que la justice, ne soient pas mises en danger, et à s’abstenir dans leurs relations internationales de recourir à la menace ou à l’emploi de la force de toute manière incompatible avec les buts des Nations Unies.

    L’unilatéralisme ne peut être invoqué à titre préventif que lorsqu’il y a une menace contre un état, hors jusqu’ici Kadhafi n’a menacé que Sarkozy.

    Reste le droit d’ingérence humanitaire, c’est à dire l’obligation de vigilance et d’alerte à l’encontre de telle ou telle exaction qu’un gouvernement serait amené à connaitre.

  • permalien K. :
    13 mars 2011 @19h38   « »

    La cacophonie US ici et .

  • permalien Vitigis :
    13 mars 2011 @20h10   « »

    Il me semble que l’extrême-gauche révolutionnaire est bien légaliste en l’occurrence. Ça me rappelle le Cambodge. Les Vietnamiens ont quand même rudement bien fait d’intervenir dans ce régime se réclamant du peuple mais où tout individu pouvait être un ennemi du peuple. Le peuple entier pouvait être massacré au nom du peuple. Fameux !

    Ici, on a un type et son entourage qui ne représentent plus qu’eux-mêmes et qui utilisent le fric auquel ils ont accès pour massacrer les gens. Kadhafi ou quel que soit son nom n’a plus de légitimité. Et les Brésiliens me font rire : "Attention ! Les Arabes vont en vouloir à l’Occident !" Ah bon ? Et qu’est-ce que ça peut leur faire ?

  • permalien Orangerouge :
    13 mars 2011 @20h17   « »
    Ayant critiqué les mauvais traitements infligés à Bradley Manning, le porte parole d’Hillary Clinton est contraint à la démission

    Le porte parole de Madame Clinton avait critiqué vivement la torture (lumière 24h/24 et mise à nu chaque soir) que le gouvernement américain fait subir à Bradley Manning.

    Bradley Manning est détenu sans preuves.

    C’est un jeune militaire américain, qui est accusé par le gouvernement américain d’avoir communiqué les câbles diplomatiques diffusés par WikiLeaks.

    Le porte-parole du département d’Etat américain, P.J Crowley, a présenté sa démission à la suite d’informations selon lesquelles il aurait qualifié de « stupide » le traitement réservé par le Pentagone à . Un correspondant de la BBC a rapporté que Crowley avait déclaré en petit comité que ce traitement était « ridicule, improductif, et stupide ».

    http://www.20minutes.fr/ledirect/68...

  • permalien K. :
    13 mars 2011 @20h30   « »

    Jim Lobe :

    ...

    ...le bagage historique de Washington dans la région [du Moyen-Orient] est beaucoup plus délicat - pour ne pas dire embarrassant - que celui qui était le sien pendant la Guerre froide en Europe de l’Est ou peut-être même dans l’ancienne Union soviétique.

    Son support traditionnel pour les dirigeants autocratiques de la région et son soutien quasi inconditionnel d’Israël - que Obama a le plus fortement possible confirmé récemment en opposant le seul veto contre une résolution du Conseil de sécurité condamnant les colonies juives sur la terre palestinienne - ont naturellement rendu les publics arabes beaucoup plus sceptiques quant aux intentions de Washington que leurs homologues du bloc de l’Est il ya 20 ans.

    En outre, le fait que Washington a toujours près de 50.000 soldats en Irak et environ 100.000 soldats en Afghanistan agit comme un témoignage vivant du fait que l’impact de ses interventions dans la région n’a pas toujours [sic- comme quoi, même Jim Lobe s’y connait en euphémisme] été bénin.

    ..

  • permalien Lou :
    13 mars 2011 @20h52   « »
  • permalien Sakhra :
    13 mars 2011 @21h05   « »

    Cette position est sans précédent dans l’histoire de la Ligue arabe : suspendre la participation d’un gouvernement à la suite de sa politique « intérieure » et entamer des contacts avec l’opposition

    Cette position sera-t-elle un précédent ? C’est la question qu’un journaliste arabe a posé hier aux ministre des AE d’Oman,(président de la réunion des ministres arabes des AE) et à l’namovible Amr Moussa.
    Question du journaliste :
    "Est-ce que la ligue arabe prendra la même décision pour d’autres pays arabes, qui connaissent un peu les mêmes problèmes que la Libye(Yémen, entre autres).?"
    Réponse à la "yankée" des deux larrons : "c’est pour protéger le peuple lybien que la ligue a pris cette décision"...

    On se demande depuis quand, le sort des peuples arabes intéresse leurs gouvernants, et par quel miracle, ces dirigeants s’émeuvent tout d’un coup de la détresse d’un peuple arabe ??
    Il s’agit bien d’une intervention militaire que la ligue demande, et toutes leurs arguties pour dire le contraire sont ridicules.

    Lors de la conférence de presse hier, (en direct Al jazeera arabe), les 2 larrons donnaient l’impression de jouer une partition écrite pour eux ailleurs, quelque part vers les US..C’est d’ailleurs à l’initiative des pays du golfe(sollicités), que cette réunion a eu lieu : ne s’agit-il pas tout simplement de donner la "caution arabe" à une intervention militaire occidentale.?
    Si réellement, c’est pour venir en aide au peuple libyen, pourquoi, ces Etats arabes ne sont-ils pas intervenus eux-mêmes ?L’Egypte aurait repris sa place de leader du monde arabe....au lieu de jeter la balle au Conseil de Sécurité ?

    3 pays s’y étaient opposés au départ : Algérie, Syrie, Soudan.Le Soudan a fini par rallier les autres, les autres ont émis des "réserves" ?

    Il reste l’adoption de la décision par le Conseil de Sécurité , et il reste le véto de la Chine et de la Russie ??

  • permalien KarimW :
    13 mars 2011 @22h33   « »

    "Il faut intervenir pour protéger le peuple Lybien"

    A partir de cette notion, on peut justifier TOUTES les interventions, même une guerre en Irak !

    On peut faire pression sur la Lybie, on peut aider les opposants à trouver refuge [chez nous], mais on ne peut pas faire l’histoire des peuples à leur place !

  • permalien Orangerouge :
    13 mars 2011 @22h44   « »

    Kadhafi progresse et on peut imaginer ce qui se passe comme massacres dans les villes qu’il reprend.

    Ici le consensus c’est aucune intervention occidentale.
    Et les occidentaux font de toute manière beaucoup plus de bruits que d’actes.

    Mais il n’y a pas que les occidentaux à avoir des armées.

    La révolution lybienne peut être totalement écrasée. Et cela peut se produire rapidement.

    Faut-il vraiment que personne ne fasse rien ?

  • permalien antiparapharmaciste primaire :
    13 mars 2011 @23h00   « »

    L’ensemble de la communauté internationale s’est à mon sens déconsidéré sur cette tragique affaire en cours en Libye, je n’ai pas vu un seul dirigeant sortir du lot et se comporter d’une manière digne et responsable. Honte à eux tous ! Que dire par exemple de la position des dirigeants russes ? Ils sont mal placés pour parler de légitimité internationale et du rôle de l’ONU. Ont-ils demandé l’autorisation à quiconque pour bombarder les villes de Tchétchénie exactement de la même façon que le fait Gaddafi aujourd’hui, si ce n’est pire ? Ont-ils demandé la permission à l’ONU pour mettre une raclée à la Géorgie de ce malade de Saakashvili qui l’avait soit bien chercher ? Quant à leurs homologues étasuniens, que dire de leur navigation à vue, eux qui soutiennent des régimes obscurantistes antisociaux en Arabie, aux EAU ou à Bahreïn, tout en déclarant sans rire se féliciter des révolutions en Egypte et en Tunisie et en fermant les yeux sur les comportements liberticides en Algérie et au Yémen par exemple, ce n’est plus un grand-écart, c’est du "contorsionnisme" ou de la schizophrénie ! Ne parlons pas de l’Union Africaine qui se prostitue auprès de Gaddafi au vu et au su du monde entier… Que dire des positions scandaleuses des pays progressistes d’Amérique du Sud, du Venezuela de Chavez tout particulièrement, qui n’est pas fichu de concevoir que Gaddafi ayant put être un allié du mouvement des pays non-alignés, il n’en est pas moins aujourd’hui un fou criminel que personne de respectable ne peut pas ne pas condamner clairement et fermement au vu de ses crimes et de sa démence ? Même le Brésil est à côté de la plaque quand ils se demandent si l’Occident ne risquerait pas de se déconsidérer auprès de l’opinion publique arabe en prenant clairement position, ne se sont-ils pas aperçus que cela fait plus de trente ans que l’Occident s’est déjà déconsidéré auprès d’eux ! Cela fait au moins trente ans qu’ils vous haïssent à juste titre pauvres aveugles ! Que dire pour finir de l’Union Européenne qui brandit des menaces verbeuses qui ne font peur à personne et qui trouvent une nouvelle occasion pour afficher leurs pitoyables désaccords ? Que dire pour finir du président français qui trouve s’il en était encore besoin une nouvelle occasion de ses ridiculiser en reconnaissant l’opposition libyenne en agitant des scénarios grotesques et tout en se gardant bien entendu de faire quoi que ce soit de concret ? Il n’y qu’un seul mot qui convient pour tous ces pitres cyniques : lamentable ! Et pendant ce temps la Libye vie des heures de plus en plus tragiques…

  • permalien Yann :
    13 mars 2011 @23h42   « »

    No Military Intervention in Libya - Gigi Ibrahim
    protest 12 March 2011

    La démocratie exige que nous renversions nos régimes. Ici.

  • permalien Yann :
    14 mars 2011 @00h18   « »

    Demander que le Conseil de Sécurité des Nations Unis intervienne militairement,

    c’est de la com.

    On ne réforme pas des régimes pourris. On en change.

    C’est, à mon avis, la meilleure des aides que nous puissions apporter aux peuples qui cherchent à se libérer
    partout dans le monde.

    C’est la même démarche que le BDS contre Israël :

    puisque nos gouvernants sont incapables de changer,
    alors, prenons nous-mêmes les choses en main.

    Cela demande du courage et de la détermination car
    il est plus facile (et hypocrite)
    de croire que nos dirigeants vont faire les bons choix.

    Et là, nous cessons d’être des moutons.

  • permalien Frantz Fanon :
    14 mars 2011 @07h44   « »

    Je suis entièrement d’accord avec Yann. De fait, tous les gouvernements (et ceux qu’ils représentent en toute dignité) sont solidaires, et il n’y a que des différences de style et de forme entre les régimes arabes et nos régimes ’démocratiques’ comme bien voyaient les étudiants anglais qui, dès le mois de janvier 2011, scandaient : ’D’abord Ben Ali, maintenant Moubarak, demain Cameroon’.

  • permalien Vitigis :
    14 mars 2011 @09h10   « »

    tous les gouvernements (et ceux qu’ils représentent en toute dignité) sont solidaires, et il n’y a que des différences de style et de forme entre les régimes arabes et nos régimes ’démocratiques’

    C’est ce que les staliniens disaient en leur temps : Hitler, démocrates, tous des salauds. Eh bien, ce n’est pas vrai !

    Mais la communauté internationale tergiverse. Comme à Srebrenica. On en parlera la semaine prochaine. Vous voulez avorter ? Revenez dans un an.

    C’est à vomir.

  • permalien chamil :
    14 mars 2011 @10h36   « »

    Je suis entièrement d’accord avec Yann. De fait, tous les gouvernements (et ceux qu’ils représentent en toute dignité) sont solidaires, et il n’y a que des différences de style et de forme entre les régimes arabes et nos régimes ’démocratiques’ comme bien voyaient les étudiants anglais qui, dès le mois de janvier 2011, scandaient : ’D’abord Ben Ali, maintenant Moubarak, demain Cameroon’.

    Vous vous contredisez tout seul :
    Les étudiants britanniques qui manifestent en GB ont pu protester, et même saccager le siège du Parti conservateur sans trop de problèmes ou de coups de matraque. Les étudiants yéménites qui manifestent se font massacrer par balles ou au couteau.

    Tout confondre ne conduit qu’au grand flou, et manque pour le moins de mesure. Entre un mal et un moindre mal, seuls les nihilistes préfèrent la première option.

  • permalien chamil :
    14 mars 2011 @10h43   « »

    Cela demande du courage et de la détermination car
    il est plus facile (et hypocrite)
    de croire que nos dirigeants vont faire les bons choix

    Quand les dirigeants occidentaux, sous pression américaine, sont intervenus pour cogner les fascistes serbes et sauver les musulmans bosniaques après 4 années de "non ingérence", en 1995, c’était un bon choix (du moins le moins mauvais).

    Il est vrai qu’à l’époque, au non de l’anti-américanisme, on a vu quelques "progressistes" se retrouver avec l’extrême droite raciste et ethniciste, les islamophobes compulsifs, les communistes serbes en pleine dérive brune, pour faire de Slobodan Milosevic le héros de l’anti-impérialisme et de la souveraineté des peuples.

  • permalien
    14 mars 2011 @11h08   « »

    Quand les dirigeants occidentaux, sous pression américaine, sont intervenus pour cogner les fascistes serbes et sauver les musulmans bosniaques après 4 années de "non ingérence", en 1995, c’était un bon choix (du moins le moins mauvais).

    mais pas du tout. c’est parcequ’il ne se mettait pas d’accord entre eux( les Occidentaux) S’ils sont intervenus c’est pour des raisons purement economiques : proteger leur pipeline d’Asie centrale ! les Musulmans se sont fait avoir comme toujours.

    actuellement si on Libye c’est encore le flou et l’hypocrisie c’est par ce que à Wall Street il y en a qui font des paris et les parieurs se trouvent à egalité des deux cotés : les pro- Kadaffi et les pro- insurgés. Ils laisseront gagner la partie qui donnera le plus de garanties à Wall Street. eh oui c’est comme ça le cynisme et la cupidité. Tout le reste c’est un cirque pour occuper les MSM

  • permalien KarimW :
    14 mars 2011 @11h11   « »

    Dommage qu’ils ne soient pas (aussi) intervenus pour sauver les serbes des fascistes musulmans ou croates...

  • permalien Deïr Yassin :
    14 mars 2011 @11h29   « »

    @ KarimW 11h11
    M’intéressant beaucoup à l’ex-Yougoslavie - sans toutefois avoir une très grande connaissance - vos propos m’intéressent. Vous pourriez développer ? A quel moment l’ONU aurait dû intervenir pour sauver les serbes des fascistes musulmans ? Le Kosovo ?? - dont à titre personnel, je suis plutôt opposée à l’indépendance, tout comme le démantèlement de la Yougoslavie dans son ensemble m’attriste.
    Merci d’avance.

  • permalien Vitigis :
    14 mars 2011 @12h32   « »
    Libye, il faut choisir

    Bon, à l’heure actuelle, qui est contre une intervention est pour Kadhafi. Comptez-vous.

  • permalien Orangerouge :
    14 mars 2011 @12h33   « »

    Yann je suis très critique sur les démocraties occidentales :

    - à cause du poids déterminant des pouvoirs économiques et des lobbys sur les décisions

    - et, en France particulièrement, à cause de la tendance des cadres des grands partis (UMP et PS) à s’isoler dans une caste-aristocratie cultivant ses avantages et coupée du reste de la population.

    Mais elles ne sont pas assimilables pour autant, ces démocraties occidentales, à des dictatures (ce que certains font ici, peut être pas Yann ...).

    Qu’il faille des mouvements sociaux plus forts, plus exigeants et plus déterminés dans les sociétés occidentales : OK.

    Raisonner une intervention quelconque en Lybie, en soutien aux révolutionnaires, en disant, "faisons d’abord la révolution chez nous", je trouve que ce n’est pas adapté, parce qu’il n’y aura plus un révolutionnaire libyen de vivant avant qu’on aient réformé ici nos démocratie.

    Encore une fois, les occidentaux pourraient surtout soutenir des actions arabes, de l’Egypte par exemple : par exemple contre les pistes d’atterrissages des avions de Kadhafi.

    Je crois qu’il y a 3 pistes d’atterrissages d’avions en Lybie. Les détruire empêcherait les avions de décoller pour aller bombarder.
    Il resterait les hélico et les tanks, mais cela élimine quand même un certain nombre de bombes aéroportées très destructrices.

  • permalien KarimW :
    14 mars 2011 @13h52   « »

    à Deïr Yassin,

    Loin de moi de faire des musulmans, des croates, des kosovars (ou des serbes) des criminels ataviques dont la communauté serait seul responsable de crime abjecte.

    Plus vraisemblablement, toutes les communautés ont subi des atrocités (justifiant par elles celles qu’elles commetaient ?).

    http://pierre.piccinin-publications...

    "Attaqués par les musulmans, qui ont pris l’initiative et tentent d’expulser les Serbes par une politique d’épuration ethnique"

    http://www.cairn.info/article.php?I...

    "Les « Apostolis » croates, Arkan et
    ses « Tigres », les « Cygnes noirs » musulmans"

  • permalien Deïr Yassin :
    14 mars 2011 @13h55   « »

    Pour aller dans le sens de Vitigis :

    Une avocate à Benghazi s’exprime avec indignation sur le lenteur de la communauté internationale : des centaines meurent tous les jours, et elle lance à la fin :

    "L’histoire se souviendra de ce qu’elle [la communauté internationale] est en train de faire"

    (ou plutôt ne pas faire).
    Si j’étais à Benghazi dans l’opposition, je serais résolument pour une intervention, les spéculations seront secondaires ...

    Le patient risque de mourir le temps que l’opération réussisse.

    Le massacre qu’on peut s’imaginer de la part du régime fait frémir. Comme quelqu’un a écrit plus haut : un Hama bis....

  • permalien Deïr Yassin :
    14 mars 2011 @14h03   « »

    @ KarimW
    Non, non, je ne vous accusais pas de chercher des boucs émissaires.
    L’histoire de l’ex-Yougoslavie est tellement imprégnée de partis-pris que c’est très difficile de s’informer correctement. A l’époque des bombardements de Belgrade, j’ai lu pas mal sur l’histoire de Kosovo (entre autre) et même en lisant des historiens ’sérieux’, on a l’impression qu’ils ne parlent pas du même endroit. Sans parler de l’interprétation des ex-Yougoslaves eux-même ...
    Merci pour les liens.

  • permalien Ph. Arnaud :
    14 mars 2011 @14h05   « »

    A tous

    Si Kadhafi rétablit son pouvoir, les révoltés libyens vont sentir leur douleur ! En outre, cela risque d’encourager tous les gouvernements arabes (du Yémen au Golfe arabo-persique) qui étaient plus tentés par la répression que par la négociation…

    J’ai donc peur que le bel exemple du « printemps des peuples arabes » (si j’ose dire eu égard à la saison) ne s’arrête aux exemples des peuples tunisien et égyptien. [Et bien heureux seront ces derniers s’ils ne sont pas victimes, eux aussi, de tentatives de réaction…].

    Dernier effet collatéral : Sarkozy aura l’air fin d’avoir reconnu aussi précipitamment comme légal un gouvernement rebelle sans s’être assuré auparavant de sa solidité. Et, surtout, d’avoir opéré un revirement aussi brutal entre un soutien servile (voire obséquieux) à des dictatures et un rejet sans nuances de celles-ci.

  • permalien Caius Gracchus :
    14 mars 2011 @14h28   « »

    à l’heure actuelle, qui est contre une intervention est pour Kadhafi.

    Donc qui est contre la guerre est pour Kadhafi ?
    Donc la solution aux crises internes d’un pays c’est la guerre imposée de l’extérieur ?
    Quand il y a une guerre civile (cela s’appel comment des combat à l’arme lourde de part et d’autre avec des lignes de front ?) intervenir pour l’un des côtés, et particulièrement du côté de l’opposition, c’est diminuer les massacres ? a pardon il y a les bons et les mauvais massacres, j’oubliais...

    Et si au contraire la bonne mesure était non pas la guerre mais la paix... et au lieu de traiter avec mépris la proposition de Chavez qui visait justement à arrêter les combats et à négocier on l’avait examiné ? On voit le manque de clairvoyance de l’opposition armée, qui aurait pu négocier en position de force alors que le pouvoir de Khadafi était vacillant. Au lieu de ça elle s’est ennivrée de ses premiers succès et a voulu faire ce que fait aujourd’hui Khadafi, en déclarant vouloir conquérir Tripoli (et les risque de massacres dans se sens là par contre n’inquiétait personne..)
    Quand aux précédents bosniaques et Kossovars (et irakiens et afghan) ils montrent plutôt que la libération des peuples n’a rien à gagner de "libérateurs" armés (obtenir autre chose d’interventions impérialistes aurait été étonnant..)

    (Au passage je note que le Soudan est donc très inquiets du sorts de la population Libyennes. : en effet que de vertus démocratiques au sein de la ligue arabe...)

    Enfin et ce n’est pas le moindre, visiblement personne ne demandait de "no flye zone" au dessus de Gaza, personne ne s’offre d’armer les palestiniens ni mêmes d’intervenir pour empêcher leur massacre par les israéliens et pourtant il y aurait un peu plus de légitimité du point de vue du droit international...

  • permalien Tarek :
    14 mars 2011 @14h43   « »

    Si Kadhafi rétablit son pouvoir, les révoltés libyens vont sentir leur douleur ! En outre, cela risque d’encourager tous les gouvernements arabes (du Yémen au Golfe arabo-persique) qui étaient plus tentés par la répression que par la négociation…

    Kadhafi est isolé sur la scène internationale. Les révolutionnaires libyens, vu les massacres commis vont encore plus se radicaliser. Et même si victoire de Kaddhafi, il y a , elle ne saurait être définitive. Son armée est constituée d’un grand nombre de mercenaires étrangers payés de 1000 à 2000 dollars USD par jour. Et après ? Combien peut-il tenir ? Les mercenaires ne vont pas s’éterniser non plus.

    Ce rejet de Kaddafi est sans précédent en Libye. Kaddafi sera encore plus répressif et encore plus paranoïaque : il ne pourra plus tenir longtemps.

    La population entière est contre lui. C’est intenable. Vu les exactions, les crimes et les viols que les Libyens et leurs familles ont dû subir, la population est de plus en plus radicalisée. Il ne serait pas étonnant que l’on assiste bientôt à des attentats suicides contre Kaddafi et ses sbires.

    Quant au printemps arabe : les populations arabes comptent en moyenne plus de 50% de jeunes de moins de 25 ans avec des dirigeants octogénaires pour la plupart. Un des plus jeunes est Kaddafi (69 ans). C’est un mouvement profond et irréversible.

    Cordialement.

  • permalien X :
    14 mars 2011 @15h01   « »

    Dernier effet collatéral : Sarkozy aura l’air fin d’avoir reconnu aussi précipitamment comme légal un gouvernement rebelle sans s’être assuré auparavant de sa solidité. Et, surtout, d’avoir opéré un revirement aussi brutal entre un soutien servile (voire obséquieux) à des dictatures et un rejet sans nuances de celles-ci.

    des regrets ?

    Moi je regrette le rejet de la mediation Chavez.

    kaddafi a détruit l’etat et fait la promotion du tribalisme pour se maintenir au pouvoir. La libye ce n’est pas une republique, ni une monarchie. Kaddafi se comporte comme le propriétaire d’un ranch. c’est comme une ferme avec des serfs dessus. c’est Kafka en vrai.
    Si Kaddafi s’en sort( et il ya des chances que ça arrive vu qu’il y a des salauds qui l’aident dans ce sens rien que pour proteger l’Arabie des Saouds) il se vengera des Tunisiens et des Egyptiens. Mais sur le moyen et le long terme le printemps arabe continuera car la vie va de l’avant pas en arrière....

  • permalien chamil :
    14 mars 2011 @15h23   « »

    Dommage qu’ils ne soient pas (aussi) intervenus pour sauver les serbes des fascistes musulmans ou croates...

    L’extrême droite européenne s’est très équitablement répartie entre croates et serbes, afin de nettoyer le plus de musulmans possible.

    Il est vrai que sans pression américaine, la France et l’Allemagne auraient continué aussi leur complaisance pour l’un et l’autre camp. Quels salauds ces américains !

  • permalien fleischer :
    14 mars 2011 @15h25   « »
    Libye, Saoudie et Nations unies

    Maintenant que la Ligue Arabe a déclaré que Khadafi était illégitime, si elle laisse Khadafi reprendre Benghazi, elle entérine le fait qu’elle considère normal de ne pas empêcher un gouvernement illégitime de massacrer une population.

    Ce qui peut rapidement être compris comme signifiant qu’il est normal de considérer illégitime un gouvernement qui massacre une population sans qu’on l’en empêche.

    Ce qui pour la majorité des États de la Ligue Arabe, revient à se dénoncer eux-mêmes.

    L’Arabie Saoudite a bien pris la mesure du danger conceptuel de la Révolte Sociale, et prêche que cette Révolte Sociale est incompatible avec l’Islam. Elle ne croit pas si bien dire : La Révolte Sociale, supposément incompatible avec l’Islam, se fait entre Musulmans, tandis que la Guerre Sainte, supposément compatible avec l’Islam, ne se fait justement PAS entre Musulmans.

  • permalien KarimW :
    14 mars 2011 @15h58   « »

    à chamil :

    Si les USA (et l’Allemagne) n’étaient pas intervenu (en ce compris avant même l’éclatement), il n’y aurait peut-être pas eu de guerre civile...

  • permalien redshark :
    14 mars 2011 @16h16   « »

    je pense que cette no fly zone est un bon compromis entre ne rien faire, et envoyer des troupes sur place.

    Je pense qu’une intervention militaire serait dramatique. Elle sera identifiée à une nouvelle guerre en Irak, et surtout n’assurera pas le départ des armées occidentales une fois le régime tombé.

    de bons articles d’analyse sur le Poisson Rouge

  • permalien X :
    14 mars 2011 @17h13   « »

    fleischer :
    14 mars @15h25 « 

    L’Arabie Saoudite

    l’Arabie Saoudite represente la dynastie des Saouds, leurs interets et ceux de l’ARAMCO. Encore un pays géré comme un ranch....

    L’arabie Saoudite ne represente en rien l’islam et les musulmans de la planète. On en reparlera quand l’Arabie sera dé-saoudisée.

  • permalien X :
    14 mars 2011 @17h20   « »

    redshark :
    14 mars @16h16 «  »

    je pense que cette no fly zone est un bon compromis entre ne rien faire, et envoyer des troupes sur place.

    la no fly zone ne sert à rien. puisque les seuls autorisée à voler seront les avions Us ou Otan qui pourront bombarder à tout va, tuant des civils sans distinction entre pro et anti Kaddafi comme ils ont fait en ex-Yougoslavie.

  • permalien Daniel Sario :
    14 mars 2011 @19h35   « »
    Intervention imminente, danger !

    L’information nouvelle, c’est l’intervention, ce lundi 14, d’un millier de soldats saoudiens au Bahrein pour donner un coup de main au pouvoir en place, sous le prétexte de protéger les intérêts pétroliers de l’Arabie saoudite dans ce pays. Dans le même temps, l’arabie saoudite a voté la résolution de la Ligue arabe autorisant la mise en place d’une zone d’exclusion humanitaire en Libye, ce qui équivaut de facto à une intervention militaire pour réduire à néant les défenses anti-aériennes de Kadhafi. De la part de l’Arabie saoudite il y a donc deux poids et deux mesures, mais on voit très bien l’avantage que cela lui procure sur le plan intérieur. Pour le reste, ce vote de la Ligue arabe donne clairement l’aval et une "pseudo" légitimité aux Etats-Unis et à l’UE d’intervenir dans les affaires intérieures libyennes. L’UE s’est d’ailleurs empressée de faire voter ce même jour une résolution allant dans ce sens, résolution dont on regrettera son adoption par une partie du groupe GUE et notamment par Mélenchon. Cette opération militaire est donc imminente avec des conséquences encore inconnues pour la démocratie mais aussi pour la paix mondiale.

  • permalien Lou :
    14 mars 2011 @20h00   « »

    GAZA (Ma’an) -

    Un jour avant les manifestations populaires prévues en faveur de l’unité , des centaines de manifestants se sont rassemblés dans la ville de Gaza, à Rafah et dans d’autres endroits de la bande de Gaza en criant "Nous ne partirons pas jusqu’à ce que la rivalité n’existe plus."

    À Ramallah, dix grévistes de la faim sont assis dans le centre-ville sur la place d’Al-Manara pour le deuxième jour et disent avoir l’intention d’y dormir.

    Les manifestants ont défilé dans les rues de la ville de Gaza appelant les habitants à se joindre à eux, les organisateurs espèrent en un mouvement de masse pour demander la fin de la division politique, des élections pour le Conseil national palestinien, avec la participation des Palestiniens de toute la Palestine historique.

    Manifestation à Gaza pour réclamer la fin des dissensions entre factions rivales

    Il s’agit de la plus importante manifestation publique dans la ville depuis les mouvements de protestation qui touchent le monde arabe.

    Le Hamas, qui dirige la Bande de Gaza, a interdit certaines manifestations publiques ces dernières semaines. Mais le Premier ministre Ismail Haniyeh a précisé que son gouvernement autoriserait les rassemblements lundi et mardi.

    D’importantes manifestations sont prévues à Gaza et en Cisjordanie mardi. Là encore, les participants devraient demander à leurs dirigeants de mettre fin à leurs dissensions.

  • permalien Orangerouge :
    14 mars 2011 @20h04   « »

    Le courage et la résistance des Palestiniens sont extraordinaires.

  • permalien Tristan :
    14 mars 2011 @20h10   « »

    @X

    Moi je regrette le rejet de la médiation Chavez

    C’est aussi ce que je pense. Mais, je ne sais pas se qui se passe, pour de vrai, en Libye.

    Si il n’y a pas d’état, mais que des tributs, en Libye, remplacer une tribut par une autre tribut, au pouvoir du pays, c’est vrai que ca ne va rien changer, et que le risque de guerre civil va être present encore très longtemps. Un peu comme au Liban, quand les Francais on fait en sorte de crée une structure confessionnelle, comme en Irlande du Nord.

    Si c’est bien ca, il faut absollument mettre autours d’une table les différantes personnes qui ont une influence sur leurs gens, et qu’ils essayent de mettre en place une structure étatique qui puisse fonctonner.

    Ceux qui compte sur le "diviser pour reigner" n’ont, bien sûre, aucuns intérêts à ce que les choses se passent comme ca.

  • permalien Orangerouge :
    14 mars 2011 @20h14   « »
    Libye, des combattants sans entraînement ni chefs, équipés d’armes légères

    C’est un article du Figaro et d’habitude je ne poste pas ces articles là, mais là il me semble que cela reflète bien la terrible réalité : au début l’enthousiasime et le courage a porté ces révolutionnaires, compensant l’absence de stratégie et d’expérience. Mais maintenant les armes lourdes de Kadhafi les mettent en déroute et le moral s’est enfui les entrainant encore plus vers la défaite.

    À cause de leur manque d’organisation, les forces révolutionnaires se font balayer par les fidèles de Kadhafi.

    Extraits :

    La bataille de Brega a duré quelques heures à peine.

    Après avoir reflué en désordre de Ras Lanouf ce week-end, les insurgés libyens avaient établi leur ligne de défense au niveau de ce carrefour, qui contrôle l’une des plus importantes raffineries du pays au fond du golfe de Syrte.

    Pick-up garés n’importe comment dans cette bourgade de maisonnettes, étape sur la route qui traverse le désert en longeant la mer, quelques mitrailleuses antiaériennes pointées vers le ciel, des canons sans recul, et c’est tout.

    Après avoir stoppé l’avance des insurgés à Ben Jawad, les forces de Kadhafi avancent en direction de l’est selon une méthode simple, mais efficace, face à des combattants qui n’en sont pas.

    Les avions terrorisent les premières lignes, et l’artillerie et les lance-roquettes achèvent de disperser les forces révolutionnaires.

    En l’absence quasi totale de commandement, les insurgés ne maîtrisent que deux manœuvres : le check-point en travers de la route, et la retraite en pagaille.

    Après avoir perdu Ras Lanouf et son terminal pétrolier, le nouveau check-point avait été établi au carrefour de Brega.

    En tout une petite centaine de jeunes gens équipés d’armes légères, sans entraînement ni chefs, se grisant de slogans, tirant des rafales dans le ciel, posant devant les photographes avec des tenues militaires folkloriques, comme il y a dix jours, à l’époque maintenant lointaine où l’insurrection libyenne semblait sur le point de balayer le régime de Kadhafi.

    La retraite n’a pas tardé. Tout ce dispositif s’est volatilisé en quelques heures en fin de matinée.

    ....

    Il n’y a ni ligne de front ni réelles batailles. Tout se joue ou presque dans les esprits.

    Là où il y a quinze jours tout le monde se joignait à une révolte qui semblait devoir renverser Kadhafi, on se met à réfléchir et à penser à la suite.

    Et les mêmes mécanismes collectifs qui ont donné son élan à la rébellion ont commencé ces derniers jours à jouer en sens inverse.

    http://www.lefigaro.fr/internationa...

  • permalien Orangerouge :
    14 mars 2011 @20h24   « »

    La médiation de Chavez ...

    C’est quand même à ceux qui sont en train de perdre leur vie en Lybie de dire si cela leur sert à quelque chose ou non, une telle médiation.

    Et ils ont dit non.

    Kadhafi est fou et paranoïaque. Il se vit dans un truc messianique.

    Je pense que les révolutionnaires lybiens ont refusé la médiation de Chavez parce qu’il est pratiquement impossible de négocier avec un type de ce genre.

    Et même si la négociation menait à un compromis, comment il peut faire Chavez, depuis l’Amérique Latine, pour garantir que Kadhafi respectera sa parole ?

  • permalien Mourad :
    14 mars 2011 @20h32   « »

    On a très souvent critiqué l’hypocrisie occidentale qui a longtemps soutenu les tyrans arabes pour des intérêts géostratégiques ou économiques, surtout ces derniers mois.

    aujourd’hui, Kadhafi reprend du terrain et que voit-on se produire sur la scène diplomatique ? des ambassadeurs de la Chine, de l’Inde, et de la Russie en pleine négociations cordiales et intérsessés avec le tyran lybien.

    L’occident est certes immoral, hypocrite, et coupable quant il s’agit d’être fidèle aux valeurs démocratiques qu’il prêche, mais les pays émergents ont prouvé qu’ils ne valaient pas mieux.

    Tout est dit, le problème n’est pas l’Occident mais la structure du monde dans lequel on vit : en politique tout n’est toujours qu’une question d’intérêt, et la morale, les valeurs, ou la religion ne sont que des prétextes. Alors, quitte à choisir un impérialisme, je préfère encore celui auquel on a à faire aujourd’hui.

    Je n’ose imaginer le jour où le monde sera soummis à l’impérialisme chinois, peut-être même qu’on regrettera l’Empire Yankee, qui sait ?

  • permalien Sakhra :
    14 mars 2011 @20h51   « »

    @ Mourad,

    aujourd’hui, Kadhafi reprend du terrain et que voit-on se produire sur la scène diplomatique ? des ambassadeurs de la Chine, de l’Inde, et de la Russie en pleine négociations cordiales et intérsessés avec le tyran lybien

    Pouriez-vous citer vos sources svp, car au moins pour la Russie, la déclaration de Medvedev aujourd’hui va en sens inverse.
    .

  • permalien Frank Talk II :
    14 mars 2011 @20h51   « »

    Saddam Hussein = Milosevic = Mugabe = Gbagbo = Kadhafi. Iraq = Yougoslavie = Zimbabwe = Côte d’Ivoire = Libye. C’est la même réthorique, les mêmes mots, les mêmes discours. Les mêmes sanctions. Sociologiquement et socialement, la Libye n’a rien avoir avec l’Egypte et la Tunisie. Démocratie en Libye avec le drapeau de la monarchie, les photos du roi et la chasse aux Black libyens et africains ? Lorsqu’ils avaient le vent en poupe, Tripoli était "libéré", Kadhafi et sa famille devant le TPI ! Mais quand passeront les Blair, Bush, Chirac, Schroeder et cie devant le TIP ? Qui établira un "no fly zone" en Afghanistan ? Qui interdira les bombardements ciblés en Afhanistans ? Dommages collatéraux là-bas et massacres des civils par là. Pour une fois, l’Union africaine prend Sarkozy, l’Union européenne, la communauté internationale, la ligue arae à contre-pied : non au "no fly zone" en Libye.

  • permalien Nathan :
    14 mars 2011 @20h52   « »

    Alors que Sarkozy est jusqu’ici le seul à reconnaître l’opposition libyenne et que lui et Cameron sont d’accord pour mettre en place une "no-fly zone", les ambassadeurs de la Chine, de l’Inde et de la Russie ont pris le thé avec Kadhafi. Un thé qui a petit arrière-goût de pétrole. On a l’habitude ici de critiquer ici le discours des droits de l’homme. Eh bien, voilà des Etats qui n’ont absolument aucun scrupule et qui n’ont strictement rien à cirer des droits de l’homme. Ou de la justice en général. Vous préférez ? C’est l’avenir qui nous attend.

  • permalien Deïr Yassin :
    14 mars 2011 @20h56   « »

    @ Mourad
    Tout à fait d’accord avec vous, sauf votre "quitte à choisir un impérialisme, je préfère encore celui auquel on a à faire aujourd’hui".

    Je n’ai pas trop envie de me prononcer si je préfère la peste ou le choléra :-(

  • permalien Lou :
    14 mars 2011 @21h43   « »

    Israël s’offusque de la projection d’un film à l’ONU

    Agence France-Presse

    Israël s’est plaint auprès des Nations unies pour avoir autorisé la présentation dans ses murs la première aux États-Unis d’un film sur le conflit israélo-palestinien.

    Une présentation de « Miral » du metteur en scène juif américain Julian Schnabel devait avoir lieu lundi soir dans le hall de l’Assemblée générale de l’ONU.

  • permalien Mourad :
    14 mars 2011 @22h05   « »

    @ Sakhra,

    les dirigeants comme Medvedev qui déclarent à la télé que leur unique objectif est l’Amour et le Bien ne manquent vraiment pas. pensez-vous réellement que la Russie va mettre de côté ses ambitions, comme l’exploitation du pétrole libyen, parce que Kadhafi est un criminel qui a tué des milliers de personnes : Non. derrière tous les discours politiques se cachent des intérêts d’une façon ou d’une autre. Les grandes valeurs ne sont la que pour légitimer leurs actions mais jamais les causes de leurs actions.

    @ nathan,

    Mais il ne faut pas être dupe, si la France et l’Angleterre ont pris parti contre Kadhafi, c’est la encore une question de légitimité et d’intérêt. Comment réagirait l’opinion publique européenne si les démocraties occidentales avaient continué à soutenir le tyran. Quelle crédibilité un Sarkozy aurait-il encore aux yeux de la France ; il n’y a qu’à voir le scandale que Michèle Alliot Marie a suscité au point qu’elle a dû démissioner.

    @ Deir yassin,

    Et c’est précisément pour celà que je considère que l’impérialisme occidental est le moins pire qu’il puisse y avoir. En effet, en Europe ou en Amérique, lorsque nos dirigeants agissent sans tenir compte de la morale et des valeurs universelles, un peuple, pour autant qu’il soit conscientisé, responsable, et déterminé, peut agir pour lutter contre l’injustice de son gouvernement (par le vote, la grève, la manifestation) et le faire fléchir : c’est là toute la force de la démocratie, toute la différence. Peut-on en dire autant pour des pays comme la Chine ou la Russie ?

    On peut critiquer l’Occident tant qu’on veut, c’est nécessaire, je suis le premier à le faire, mais parfois il faut aussi relativiser !

  • permalien Lou :
    14 mars 2011 @22h36   « »

    Le processus de paix entre Israël et les Palestiniens sortira-t-il enfin de l’impasse ? L’Iran représente-t-il une menace pour le monde ? Le conflit au Liban peut-il renaître ? La Turquie va-t-elle s’imposer comme le principal médiateur des conflits proche-orientaux ? Les États-Unis se retireront-ils d’Irak et d’Afghanistan ? L’Égypte et les monarchies du Golfe vont-elles connaître une transition démocratique ? L’islamisme a-t-il un avenir politique ? Al-Qaida peut-elle prendre un nouvel essor ? Autant de questions que ne cesse de poser l’actualité brûlante du Proche-Orient et que ce livre permet de comprendre, en inscrivant les réponses possibles dans la longue histoire économique, politique, sociale, culturelle, militaire, religieuse et idéologique de cette région capitale. Sous forme de dictionnaire comprenant un cahier hors-texte de cartes en couleurs, cet ouvrage passe en revue les acteurs, les lieux et les événements.

    Qui pour répondre à toutes ces questions ?

    Notre hôte et D. V.

    Journaliste, Emmanuelle Pauly collabore depuis près de dix ans aux 100 clés du Proche-Orient.

    Humble, elle n’inscrit pas son nom sur la couverture.

  • permalien s=exp(j*pi) :
    14 mars 2011 @23h03   « »

    @ Nathan // 14-03 / 20h52

    ... la Chine, ... l’Inde et ... la Russie ... voilà des Etats qui n’ont absolument aucun scrupule et qui n’ont strictement rien à cirer des droits de l’homme. Ou de la justice en général.

    Les gouvernements israéliens ont, par contre, toujours fait preuve d’un sens moral rigoureux, placent le respect des droits de l’homme au-dessus de tout et veillent à l’exercice d’une justice irréprochable, comme chacun sait. Nathan préférerait-il ? Il a déjà largement blanchi le passé, s’emploie à minimiser le présent et évite d’évoquer un avenir que nous n’osons imaginer.

    Raison pour laquelle Israël est absent de la liste des mauvais exemples sans doute ...

  • permalien K. :
    14 mars 2011 @23h37   « »

    .... quitte à choisir un impérialisme, je préfère encore celui auquel on a à faire aujourd’hui.

    .... Je n’ose imaginer le jour où le monde sera soummis à l’impérialisme chinois, peut-être même qu’on regrettera l’Empire Yankee, qui sait ?

    ....lorsque nos dirigeants agissent sans tenir compte de la morale et des valeurs universelles, un peuple, pour autant qu’il soit conscientisé, responsable, et déterminé, peut agir pour lutter contre l’injustice de son gouvernement (par le vote, la grève, la manifestation) et le faire fléchir

    Oyez bonnes gens d’Afghanistan d’Irak et du Pakistan, « orgueilleux, arrogants, fanfarons », l’Apôtre Mourad est venue vous appporter la Bonne Nouvelle !

    Blague à part comment peut-on écrire de misérables insanités pareilles ?

    N’est-ce pas la population de la plus puissante démocratie occidentale qui a voté deux maudites fois pour le grand criminel de guerre Bush le petit ?

    Parce qu’il pourrait advenir un impérialisme pire que celui des dirigeants occidentaux, il nous faudrait donc non seulement accepter, mais prier que l’actuel asservissement ne prenne pas fin ?

    Quelle pitié !

  • permalien fahsia :
    14 mars 2011 @23h59   « »

    il ya une seule équation très difficile à ressoude c’est si Khaddafi arrive à neutralisé les révolutionnaires ça sera un grand danger pour l(Europe et l’occident en général...

  • permalien K. :
    15 mars 2011 @00h10   « »

    “Conscientisé”

    ..

    Mahmood Mamdani a souligné que l’opposition en sourdine aux guerres en Irak et en Afghanistan contraste avec le grand nombre d’Américains (y compris des personnalités publiques) qui se sont mobilisés pour l’action de la campagne "Sauvez le Darfour", qui s’oppose à une contre-insurrection non américaine.

    Il semble donc y avoir deux sortes de « nécessité » à l’œuvre ici : l’une conduite par un sentiment humanitaire, l’autre résultant de la passivité d’une citoyenneté démocratique. Les deux sont socialement construites, mais tandis que la citoyenneté suppose des droits et devoirs politiques, l’autre nécessité n’a besoin que d’êtres vivants avec qui faire preuve d’empathie

  • permalien Mourad :
    15 mars 2011 @00h59   « »

    @ K

    Ne vous y trompez pas, je ne suis pas en train de prendre la défense des Etats-Unis, loin de là.. je pense simplement qu’il pourrait y avoir pire surtout quand on voit des pays emergents, les puissances de demain, faire preuve d’un opportunisme aussi affiché et aussi immoral, cela ne présage rien de bon.

    Surtout, cela montre que finalement l’Occident n’est pas le seul à soutenir les dictateurs arabes en vue de ses intérêts. N’importe quel état, en situation de supériorité commet des excès de ce genre.

    Ce que je veux dire, c’est que si c’est pour remplacer un impérialisme par un autre, alors à quoi bon ?

    Aussi, j’ai bien insisté sur les mots conscientisé, responsable, et déterminé. Si les guerres en Irak et en Afghanistan ont eu lieu, fondamentalement, c’est, à mon avis, parce que le peuple américain ne l’est précisément pas ! D’où d’ailleurs l’importance de l’éducation des jeunes à la politique...

    Personnellement, j’ai longtemps pensé que tous les malheurs du (tiers-)monde étaient dûs à l’Occident (colonisation), c’est en partie vrai. j’ai aussi longtemps pensé que tous les malheurs du monde arabe étaient dûs à Israël, c’est également en partie vrai.

    Mais il faut bien reconnaître que si un jour la Chine se retrouve dans la position de superpuissance (comme les Etats-Unis aujourd’hui), ce n’est pas pour autant qu’il y’aura moins d’injustices dans le monde, loin de là !! De plus, si un jour Israël n’existait plus, bien que le Proche-orient aurait alors bien plus de chances de connaître la paix, je ne pense pas pour autant que cela résoudrait les problèmes structurels auxquels le monde arabe est confronté.

  • permalien DommageCollatéral :
    15 mars 2011 @01h20   « »
    Le sang du cynisme !

    Bien sur qu’il eut été préférable que les libyens gagnent leur révolution seuls,
    bien sur que nombre de ceux qui poussent aujourd’hui des cris d’orfraie auraient de quoi balayés devant leurs portes,
    bien sur que les motivations des dirigeants occidentaux sont avant tout d’ordre économique et de politique intérieure,
    bien sur que d’autres peuples souffrent aussi,
    bien sur que par le passé de mauvaises décisions ont été prises...

    Pour autant, comment prétendre qu’il n’y a aucune autre solution que de regarder le peuple libyen subir le courroux d’un tyran vexé assoiffé de sang et de revanche ?

  • permalien DommageCollatéral :
    15 mars 2011 @01h27   « »

    correctif : balayer

  • permalien fleischer :
    15 mars 2011 @03h51   « »
    Libye : les armes du crime...

    À moins que les pays occidentaux - après avoir exclu de renouer avec Khadafi - ne laissent celui-ci exterminer l’insurrection et organiser sa succession vers son fils, inévitablement, selon les mesures prises (d’embargo, de gel des avoirs etc.), le pouvoir Libyen va péricliter et l’insurrection prendra le pouvoir, un jour ou l’autre.

    Ce jour-là, les insurgés feront le compte des armes qui les ont massacré, de leur provenance, et de leur vendeurs et fabricants. Malgré toutes leurs précautions oratoires actuelles, les pays occidentaux qui ont équipé Khadafi se retrouveront avec lui sur le banc des accusés.

    Et la Chine, alors...

    ... À moins que les insurgés ne soient effectivement tirés de leur mauvaise situation actuelle par les mêmes pays occidentaux.

  • permalien mediarealites@yahoo. fr :
    15 mars 2011 @06h02   « »

    Les Occidentaux ont leurs dictatures. Dans certains pays elles se manifestent par l’intermédiaire d’un individu ; chez-vous par un système, et quelque soit le chef d’Etat ( ou le gouvernement) qui déroulent l’alternance, tous perpétuent la dictature du modèle économique et politique. AH ! me diriez-vous, les occidentaux choisissent les hommes qui les gouvernent. La démocratie est devenue une culture, un rite, enfin presque une religion. Personne ne dénonce les crimes commis au nom de la démocratie, et ceux qui ont osé le faire ont été supprimés physiquement, spychologiquement, ou dans le meilleur des cas écartés des relais de la communication et de l’information. Khadafi est antipathique certes, mais il n’est pas pire que le "va en guerre" Sarkosy. Il est regréttable que la ligue arabe autorise les armées étrangères à intervenir. Les arabes sont justes bon à acheter des armes. Ils auraient pu envoyer leurs armées. Ils auraient pu appeler à la négociation.Mais non, ils font le jeu de Sarko qui lui-même est au service de la démocratie US. Une évidence à ce complot pour finir : L’Algérie a voté contre la décision, c’est à son honneur. Si par malheur les armées étrangères venaient à s’impliquer en Lybie, c’est Paris qui pleurera ; c’est la Bretagne qui se soulèvera ou encore la Corse qui entrera dans une logique insurectionnelle. Enfin s’il n’y avait pas de pétrole, qui se serait soucié de ces pauvres bédouins qui sont devenus patrons sous l’ère Khadafi sans le mériter vraiment ; bien des français auraient été heureux de vivre sous un régime Khadafien qui leur donnerait de quoi financer une vie paisible sans intérêt et sans risque de se faire expulser de leurs maisons en cas de non remboursement. Faites un référendum sur le choix entre les deux modèles de société, je suis sûr que les français voteront pour Khadafi et pas pour la dictature de la démocratie.Ouvrez le débat et vous verrez !

  • permalien Yvan :
    15 mars 2011 @07h08   « »

    « D’autre part, les trois pays ont souligné que la question palestinienne était au cœur des problèmes du Proche-Orient et qu’il fallait aller vers la création d’un Etat palestinien »

    C’est bien connu, la propagande permet de faire l’économie de l’intelligence :

    FRANCE 24 - La projection à l’ONU du film "Miral" fait bondir Israël

    Et dans ce domaine, il n’y a pas de petites économies. La simple évocation du mot "Palestine" devient un prétexte pour invoquer l’antisémitisme

  • permalien
    15 mars 2011 @07h54   « »

    Il est regréttable que la ligue arabe autorise les armées étrangères à intervenir. Les arabes sont justes bon à acheter des armes. Ils auraient pu envoyer leurs armées. Ils auraient pu appeler à la négociation.Mais non, ils font le jeu de Sarko qui lui-même est au service de la démocratie US. Une évidence à ce complot pour finir : L’Algérie a voté contre la décision, c’est à son honneur

    D’accord avec vous, c’était la seule intervention légitime, celle des armées arabes.Mais, les Arabes, leurs armes ils les pointent contre leurs peuples, et sûrement pas pour venir en aide à un peuple arabe.Ils l’ont prouvé déjà en Irak, où ils étaient aux côtés des Yankées, dans la destruction d’un pays et d’un peuple ,..

    Quant à la position de l’Algérie,(le régime) son honneur aurait été d’ intervenir pour faire cesser le bain de sang du sanguinaire Guedafi, elle en a les moyens, elle a une frontière avec la Libye.S’opposer à une intervention étrangère, c’est bien, intervenir pour ne pas permettre aux yankées de s’installer dans la région, c’est mieux,car ce sera un désastre. Je prends les paris qu’on laissera faire Guedafi encore, puis on intervienfra pour le pendre.Ensuite, AlQaida sera "econvoquée", il y a déjà une "branche" l’Aqmi, et la "lutte contre le terrorisme" aura de beaux jours , avec massacres, exils , tortures etc...Il faudra bien protéger le pétrole.Idem pour l’Egypte, qui aurait repris sa place de leader du monde arabe.

    A tous ceux qui chantent les louanges d’une intervention de l’Otan en Libye, une question :

    Croyez-vous que l’intervention militaire des occidentaux va sauver la révolution libyenne, et permettre au peuple lybien d’être maitre de son destin ?
    Quelques précisions : l’opposition libyenne est divisée sur la question, le Conseil national libyen re connu par Sarko, l’a été après que BHL ait été reçu à Benghazi, par ce conseil, et c’est lui qui a organisé le rendez-vous ,il a assisté à la rencontre.(C’est par anti-sémitisme, bien sûr que j’évoque ces faits). A moins de croire que les relations internationales soient basées sur la "charité chrétienne", on peut se demander, quel a été le prix à payer par ce Conseil, en échange de la "reconnaissance" ?
    On a vu ce que "la démocratie" apportée dans les bagages des Yankées a donné en Irak, et ce que la "libération de la femme afghane" a fait en Afghanistan...

    L’Arabie séoudite a envoyé des troupes et du matériel militaire à Bahrein, pour "protéger" la stabilité" du pays contre l’"anarchie" des manifestants : protéger le pouvoir contre son peuple, et là, pas besoin de Conseil de sécurité,et Washington a approuvé haut et fort.

  • permalien Richard V. :
    15 mars 2011 @08h15   « »

    Une no fly-zone en Libye, c’est aussi une foule d’incertitudes :

    - Quel est vraiment le potentiel de l’armée de Kadhafi ?
    - Cela va-t-il vraiment stopper la répression ?
    - Avons-nous les moyens de la mettre en place ?

    Pas sur du tout...

    A ce sujet, lire :
    http://www.bandung-presse.org/2011/...

  • permalien gloc :
    15 mars 2011 @08h24   « »

    La Libye présidera la Commission des droits de l’homme de l’ONU (2003)

    Une candidature de l’Arabie saoudite, guère plus vertueuse en matière de droits de l’homme, aurait-elle fait l’objet de la même contestation de la part de Washington, se demandaient par ailleurs certains. "Nous n’avons pas de réponse", avouent, gênés, des Américains, en admettant ne s’être penchés sur la question de la présidence de la CDH que depuis une semaine, alors qu’on savait depuis plus de cinq mois qu’elle allait se poser. A la veille de la réunion de lundi à Genève, seuls les Etats-Unis et le Canada avaient annoncé leur intention de voter contre la Libye. Les Européens devaient s’abstenir en bloc, les Africains, ainsi que la grande majorité des pays asiatiques et d’Amérique du Sud, voter pour Tripoli.

    Libye : au Conseil des droits l’homme, l’ONU demande de traduire les paroles en actes (2011)

    Bienvenu au bal des faux-culs.

  • permalien K. :
    15 mars 2011 @09h03   « »

    @ Mourad,

    - Selon votre époustouflante ligne de raisonnement un habitant du Moyen-Orient pourrait dire aux occidentaux :

    “A quoi bon” contrer le terrorisme de Al-Qaida contre l’Occident puisque un terrorisme pire que le sien pourrait advenir ? Ne vaut-il pas mieux travailler à “conscientiser” les citoyens orientaux afin qu’ils amènent Al-Qaida à stopper ses actes terroristes contre l’Occident ?

    - En quoi le fait le fait d’avoir le choléra doit m’empêcher de me traiter pour la peste ?
    Mon corps ne serait-il pas plus capable de se défendre contre ce dernier s’il commençait à se débarrasser du premier ?

    - La démocratie et le bien-être social se sont-ils installés en France le lendemain de la révolution française ?

  • permalien gloc :
    15 mars 2011 @09h42   « »
  • permalien Cana :
    15 mars 2011 @10h44   « »

    au post du 15 mars 7h54 Sans illusions
    Suis d’accord avec vous ds l’ensemble . Une petite nuance il y a à sortir d’une confusion. Les arabes ne sont pas à confondre avec leur gouvernement . Leur gouvernement dans la grande majorité des cas ne les représentent pas. D’ailleurs on peut même se demander si ce gouvernement "fort" de Sarko représente le peuple français. Nous arrivons à une sorte de leurre de ce qu’on appelle la "démocratie".
    Quand des gouvernements occidentaux élus" démocratiquement" construisent des centrales nucléaires sur des zones à risques comme en Alsace et sur le Rhone, et n’hésitent pas à exposer à de grands risques leur population, qui est encore dupe du sauvetage de la Lybie par l’UE ou la France ? C’est dans la même ligne du profit à court terme des énergies bon marché. Au détriment de leur peuple et des autres peuples , pour qui ils affichent une arrogance sans vergogne.
    Qui est encore dupe de cette mascarade ?

  • permalien Sakhra :
    15 mars 2011 @11h32   « »

    @ Cana,

    Une petite nuance il y a à sortir d’une confusion. Les arabes ne sont pas à confondre avec leur gouvernement . Leur gouvernement dans la grande majorité des cas ne les représentent pas

    Le post de 7H54 était de moi, le pseudo a sauté
    Il n’y a pas de confusion possible pour moi, les gouvernements arabes ne représentent qu’eux-mêmes et leurs clientèles, mais, il y a les Tunisiens et les Egyptiens, qui aujourd’hui font exception, en attendant que les autres les suivent.Amen..

  • permalien HN :
    15 mars 2011 @12h35   « »

    Encore un qui n’a pas saisi que les compagnies pétrolières ne volent pas le pétrole mais l’achètent au prix du marché ou décrochent des concessions ou des licences d’exploitation via un système d’enchères, à la suite de quoi elles doivent consentir d’importants investissements dans les activités de recherche et de prospection.

    Et le gentil dictateur redistribue le gentil argent - donné gracieusement par la gentille compagnie pétrolière - au gentil peuple.

  • permalien chamil :
    15 mars 2011 @15h40   « »

    Si les USA (et l’Allemagne) n’étaient pas intervenu (en ce compris avant même l’éclatement), il n’y aurait peut-être pas eu de guerre civile...

    Ce n’est pas l’Allemagne qui a fait décomposer le communisme titiste en national-communisme version Milosevic, ce n’est pas l’Allemagne ni les Etats-Unis qui ont théorisé et commencé à appliquer la "purification ethnique", ce ne ne sont pas ces deux pays qui ont violé des milliers de femmes pour les "nettoyer", assassiné des hommes pour des raisons ethniques, appelé à l’élimination des minorités non-serbes... ni fait le pire massacre depuis Katyn en Europe occidentale dans les années 1990 (Sebrenica)

    Il y a un moment où il faut savoir lâcher la grappe aux Ricains et aux Teutons.

  • permalien chamil :
    15 mars 2011 @15h43   « »

    Khadafi est antipathique certes, mais il n’est pas pire que le "va en guerre" Sarkosy

    C’est tout de même triste de devoir lire cela...

  • permalien Orangerouge :
    15 mars 2011 @19h07   « »
    Sur le site musulman de débat Oumma, un article appelle à l’intervention en Lybie

    En Libye, le monde libre n’a pas d’alibi
    Yacine Saadi

    Le psychopathe de Tripoli joue le dernier acte de sa tragédie sanglante, sous les regards de la communauté internationale, tétanisée par son appel au génocide en direct sur les ondes. Un fou qui dispose d’un arsenal terrifiant et d’une manne en dollars sans limites.

    Le peuple Libyen est en danger de mort. Un peuple qui a choisi, à l’instar d’autres peuples arabes, de vivre son printemps la fleur au fusil. Les Libyens ont manifesté leur désir de liberté à mains nues, mais le terroriste au pouvoir, grand ordonnateur de l’attentat de Lockerbie du 21 décembre 1988, a répondu à la mitrailleuse. La horde de ses sbires épaulés par une légion de mercenaires a semé la mort et la désolation.

    Le temps presse et le monde libre a les moyens de le mettre hors d’état de nuire. Ne pas agir, signifie pour ce criminel avoir carte blanche… Sinistre personnage, Kadhafi ne perd pas le nord, il profite de nos hésitations pour avancer, pour brûler et massacrer ses concitoyens, qui ne sont à ses yeux que des rats.

    La décision audacieuse de Sarkozy de reconnaître le conseil national de transition comme représentant légitime du peuple Libyen, doit être suivi d’autres actions concrètes, à l’image du brouillage du système de communication du commandement et l’impossibilité d’émettre de la télévision, outil de propagande par excellence et vecteur principal des appels au meurtre, qui ont entraîné l’assassinat du cameraman d’Aljazeera près de Benghazi.

    Le monde libre doit sans complexe armer l’opposition qui se bat contre le dictateur sanguinaire, et imposer une zone d’exclusion aérienne.

    L’avancée des milices du redoutable despote est inquiétante, et la lenteur d’action du monde libre n’en est que plus déroutante.

    Isoler Kadhafi sur le plan diplomatique ne signifie rien pour lui ni pour sa bande...

    Le facteur temps et les besoins énergétiques de l’Occident jouent en sa faveur, il y a eu des antécédents. Kadhafi l’assassin pense que le pétrole achète le sang versé et que la vie des Libyens ne vaut pas celle des victimes de Lockerbie. Lavons l’affront de Srebrenica, rachetons nos graves erreurs au Rwanda, nos errements au Kosovo !

    Si par malheur le criminel de Bab Al Azizia parvient à étouffer dans le sang la révolution, alors une longue période de terreur s’abattra sur le peuple Libyen. Elle aura le visage du non moins tyrannique prétendant à la tente du guide, son rejeton Saïf Al-Islam, héritier du trône, mais aussi de la folie parentale.

    Kadhafi ne comprend pas la diplomatie, pour lui le monde est un magma de pétrole et de sang ! Nos atermoiements seront le carburant de sa machine meurtrière, ne pas agir, c’est tuer l’espoir de tout un peuple. En Libye, le monde libre n’a pas d’alibi.

    http://oumma.com/En-Libye-le-monde-...

  • permalien Orangerouge :
    15 mars 2011 @19h19   « »

    Mourad je trouve votre argumentation convaincante.

    En tout cas ces questions méritent d’être posées et il est vraiment temps de les poser.

    Car si la Chine, l’Inde et la Russie n’ont pas été dans le passé des puissances coloniales dans les pays arabes ou en Afrique, elles peuvent devenir aujourd’hui des puissances néocoloniales ou impérialistes. En tout cas c’est à surveiller au cas par cas.

    L’absence de presse libre en Chine et en Russie, et la répression féroce des opposants n’aidera pas ces pays à modérer leurs appétits.

    Sur ce dernier point, je mettrais l’Inde (c’est toujours un pays de castes, mais c’est un pays démocratique) à part.

  • permalien Orangerouge :
    15 mars 2011 @19h32   « »
    Un commentaire de l’article de Yacine Saadi sur Oumma

    HRW a dit :

    Il faut arrêter d’attendre les américains et les européens pour agir la-bas du moins à court terme, cela ne va pas dans le sens de leurs intérêts. Les pays libérés (Tunisie et Egypte) doivent aider par tous les moyens possibles les lybiens pour éviter ce bain de sang.

    Les Français ne veulent pas aider la Lybie, n’y ont aucun intérêt et ne le feront sans doute pas. Si une décision finale devait etre prise quant au devenir de la Lybie elle le sera par les USA ou Kaddafi lui-meme, les européens sont des laches qui envoient des troupes en Afghanistan quand on leur demande et sont incapables de défendre des populations opprimées à leurs portes mais craignent par contre d’en être envahi...

    Kadafi représente un danger humain au moins équivalent et sans doute bien supérieur à celui des talibans...

    Les européens portent une responsabilité particulière car si c’est kaddafi qui massacre son propre peuple, il ne le peut que grace à l’aide de ceux qui l’ont équipé en armes sophistiquées.

    Les armes des "droits de l’homme" massacrent les lybiens... Quelle honte !

    J’espère que l’honneur de la France va pouvoir un jour se remettre de cette période trouble

  • permalien Orangerouge :
    15 mars 2011 @19h46   « »
    La libération de la France par les Etats-Unis en 1940 a été sanglante, pourtant heureusement qu’ils sont intervenus

    Les américains en 1940 débarquant en Europe ont utilisé la stratégie du "tapis de bombes" : dans l’ouest de la France cela a été très dur, beaucoup de français sont morts. Une ville comme "le Havre" a été détruite par les américains.

    Pourtant, il fallait arrêter Hitler.

    Je pense qu’il faut arrêter Kadhafi.

    Je pense que la Tunisie et l’Egypte doivent aider les révolutionnaires lybiens.

    L’Europe qui a contribué à armer Kadhafi, doit trouver une stratégie d’aide aux révolutionnaires lybiens efficace.

  • permalien K. :
    15 mars 2011 @20h51   « »

    Car si la Chine, l’Inde et la Russie n’ont pas été dans le passé des puissances coloniales dans les pays arabes ou en Afrique, elles peuvent devenir aujourd’hui des puissances néocoloniales ou impérialistes. En tout cas c’est à surveiller au cas par cas.

    Orangerouge entendons nous bien.

    Nul ne songe à nier que la Chine, l’Inde et la Russie puissent devenir des “puissances néocoloniales” ou “impérialistes.” Nul n’a affirmé non plus que l’impérialisme occidental est le pire possible.

    Seulement, affirmer que l’on doit accepter (voir désirer) l’actuel impérialisme occidental sous prétexte que l’impérialisme chinois, indien ou russe pourrait être pire n’est pas seulement une sottise incommensurable mais une ignominie quand on connait le “bilan” de larmes et de sang des interventions occidentales dans la région.

    Vous ne trouverez aucun résident lambda du Moyen-Orient pour soutenir une affirmation aussi scandaleuse.

    Par ailleurs, êtes-vous sure qu’il n’existe pas des
    moyens autres qu’une intervention militaire sur place pour soutenir les rebelles libyens ? Etes-vous sure que l’exemple de la seconde guerre mondiale que vous avez choisi est pertinent ? Et pertinent pour la situation libyenne ?

    Combien d’Occidentaux ont soutenu l’invasion US en Irak sous prétexte que les Irakiens allaient être débarrassés de Saddam pour seulement le regretter amèrement ensuite ?

  • permalien Nathan :
    15 mars 2011 @22h55   « »

    Ah c’est sûr que tout le monde regrette le gros moustachu de Tikrit !

    A propos, j’ai lu dans le Monde que les compagnies occidentales et notamment françaises, risquaient de perdre des marchés en Libye au bénéfice des Chinois etc. Finalement, c’est payant de s’en foutre des droits de l’homme.

    La Libye s’apprête à faire le ménage parmi les majors
    La percée militaire des forces fidèles au colonel Kadhafi risque de bouleverser la donne pétrolière libyenne, estiment les analystes londoniens. La prise du terminal de Marsa El-Braga, par lequel transitent le gros des exportations d’or noir du pays, et le contrôle progressif du bassin de Syrte, où est concentrée 75 % de la production, soulignent la reprise en main par le régime de la principale industrie du pays.

    Pour relancer l’extraction, la compagnie nationale des pétroles, l’un des bras séculiers du régime avec le fonds souverain, la Libyan Investment Authority, compte sur les compagnies pétrolières chinoises, russes et indiennes.

    En revanche, à l’exception de l’ENI italienne, les "majors" américaines et celles des pays européens les plus hostiles au régime sont dans le collimateur du gouvernement en place. Le français Total et le britannique BP pourraient faire les frais d’une victoire militaire du dictateur libyen.

  • permalien K. :
    15 mars 2011 @23h20   « »

    Ah c’est sûr que tout le monde regrette le gros moustachu de Tikrit !

    C’est sûr que pour le sionisme “modéré”, des centaines de milliers de civils irakiens tués, des millions d’autres traumatisés physiquement ou psychiquement, des millions encore déplacés, la vie de millions d’enfants irakiens dont de nombreux orphelins bousillée, la persécution des minorités, et l’état sanitaire catastrophique du pays, le tout sous la houlette d’un autre dictateur, sont quantité tout à fait négligeable.

  • permalien Lou :
    15 mars 2011 @23h37   « »

    Des travailleurs thaïlandais interrogés au sujet Itamar

    mardi 15 mars 2011 Ma’an News
    Les forces israéliennes d’occupation ont convoqué lundi après-midi tous les travailleurs thaïlandais employés dans la colonie d’Itamar, le site de l’assassinat de cinq membres de la famille Fogel, et et les a retenus pour interrogatoire.

    Des sources proches de certains des travailleurs ont déclaré que tous les travailleurs avaient été rassemblés et emmenés pour interrogatoire concernant la mort à coups de couteau d’une famille de colons dans la nuit de vendredi.

    Alors que les travailleurs palestiniens ont été exclus des colonies du nord de la Cisjordanie, des travailleurs étrangers, principalement en provenance de Thaïlande et des Philippines ont été engagés.

    On ne sait pas si les enquêteurs israéliens ont décidé d’élargir leur enquête pour inclure la possibilité qu’un travailleur étranger soit impliqué dans l’attaque, qui a été automatiquement attribuée à des Palestiniens dans les médias israéliens.
    Les responsables israéliens ont refusé de commenter l’affaire. Le porte-parole de la police Mickey Rosenfeld a déclaré à Ma’an que le silence était la règle concernant l’information liée à l’enquête.(...)

  • permalien K. :
    15 mars 2011 @23h44   « »

    @ Mourad et Orangerouge,

    Il est en outre extrêmement curieux que vous n’envisagiez pas que les pays moyenorientaux puissent devenir suffisamment forts pour ne pas se laisser “impérialiser.”

    La Chine et l’Inde ont bien réussi à se débarrasser de l’impérialisme européen sans se laisser phagocyter par l’impérialisme US, la Turquie ne s’en est pas trop mal sorti non plus.

    Pourquoi les pays arabes ne pourraient-ils pas y réussir ?

  • permalien Orangerouge :
    15 mars 2011 @23h58   « »

    à K,

    Je n’ai pas plaidé pour une intervention militaire occidentale. J’ai plaidé pour qu’on fasse quelque chose : ça peut être armer les révolutionnaires libyens. Ca peut être rendre inutilisables les pistes d’atterrissages.
    Je pense qu’il faut avoir une expertise militaire pour bien concevoir ce qui peut être fait avec le risque le moindre pour les populations libyennes évidemment.

    J’ai évoqué que des pays arabes puissent s’en charger :

    Je pense que si l’Egypte, qui a une armée très bien équipée (grâce aux américains ...) pourrait le faire très facilement.

  • permalien Lou :
    16 mars 2011 @00h06   « »

    Jusque là , ce site donne des nouvelles fiables,
    Libya February 17th

    20:03 BREAKING – Almanara Media confirms the following :

    1. Al Gurdabiyya airbase near Sirt has been subject to air strikes by the defected Free Libyan Airforce
    2. Shooting and explosions have happened in Baab Al Aziziyah.
    3. A big fire has erupted inside Baab Al Aziziyah
    4. The defected Free Libyan airforce has bombarded three Gaddafi military convoys headed to the east
    5. Demonstrations have broken out in Girgarish, Tripoli

    23:16 Update : A trusted source has confirmed to us this story : The pilot who flew his plane into Baab Al Aziziyah took off as part of a 2 plane team with the mission of bombing strategic points in Al Guradibya base in Sirte. Their orders were to return immedietly after completing the mission. One pilot followed orders while the other flew to Tripoli where he emptied what he had left of ammunition on Baab Al Aziziyah and then crashed his plane into it

    00:33 @ShababLibya tweet : The Pilot who flew his jet into Bab Azizia was the martyr Muhammad Mokhtar Osman from Benghazi. May God have mercy on your soul dear brother, your sacrifice has not gone in vain and we will continue with this till our country is free.

    00:44 Reports from numerous sources that the Libyan Flag of Independence is fluttering over Sirte tonight ! Many are reporting the news as confirmed and we most certainly hope so !

    Est-ce pour cela qu’il y a eu des tirs de canons cette nuit à Benghazi ?

    Libye : tirs de canons anti-aériens à Benghazi

    BENGHAZI (Libye) - Les rebelles ont fait usage de canons anti-aériens mardi soir à Benghazi (est), fief des insurgés, sans que les journalistes de l’AFP sur place n’aient vu ni entendu d’avion au-dessus de la deuxième ville de Libye.

  • permalien Orangerouge :
    16 mars 2011 @00h12   « »

    à K,

    Seulement, affirmer que l’on doit accepter (voir désirer) l’actuel impérialisme occidental sous prétexte que l’impérialisme chinois, indien ou russe pourrait être pire n’est pas seulement une sottise incommensurable mais une ignominie quand on connait le “bilan” de larmes et de sang des interventions occidentales dans la région

    Je ne vois pas que Mourad ou moi ayons affirmé que qui que ce soit, doivent accepter ou désirer l’impérialisme occidental !

    K, je pense que nous sommes d’accord sur le fond.

    Sauf qu’effectivement je pense qu’il faut se poser la question de faire quelque chose pour les révolutionnaires lybiens. Encore une fois, il n’y a pas que les occidentaux qui soient en mesure de le faire.
    Y aurait-il des inconvénients si les occidentaux armaient les révolutionnaires lybiens.

  • permalien DommageCollatéral :
    16 mars 2011 @00h24   « »
    Bonne conscience.

    Orangerouge : 16 mars @00h12

    Y aurait-il des inconvénients si les occidentaux armaient les révolutionnaires lybiens.

    Ça ne suffirait pas, ou tout juste à se donner bonne conscience. Il faut du renseignement, de la logistique et du commandement, au minimum.

  • permalien Orangerouge :
    16 mars 2011 @00h24   « »

    à K

    J’ai dit "peuvent" :

    Car si la Chine, l’Inde et la Russie n’ont pas été dans le passé des puissances coloniales dans les pays arabes ou en Afrique, elles peuvent devenir aujourd’hui des puissances néocoloniales ou impérialistes. En tout cas c’est à surveiller au cas par cas.

    Et effectivement je suis d’accord les pays cibles peuvent être résistants à ce types de rapports. Cela dépend des gouvernants. Quand il s’agit d’autocrates intéressés comme dans un certain nombre de pays africains, il risque d’y avoir peu de résistance...

    Mais c’est vrai que de toute manière, les rapports même d’exploitation, semblent plus "cash", plus clairs que les rapports avec les anciens pays colonisateurs.

  • permalien Lou :
    16 mars 2011 @00h31   « »

    Et Al Jazera English n’en parle toujours pas

    01:14 Almanara Media reports that two people of “importance” have been badly injured as a result of the fighter jet crash into Baab Al Aziziyah earlier and have been taken to Tripoli’s Burns and Reconstruction hospital. There is currently a heavy presence of security around the building and unconfirmed reports point to the injured being from Gaddafi’s sons.

    01:14 Almanara Media rapporte que deux personnes "d’importance" ont été gravement blessés suite à l’avion de combat qui est entré en collision sur Baab Al Aziziyah plus tôt et elles ont été emmenées à l’hôpital des brulés de Tripoli . Il y a actuellement une forte présence de sécurité autour du bâtiment et un point du rapport non confirmé que le blessé serait un des fils de Gaddafi.

  • permalien DommageCollatéral :
    16 mars 2011 @00h41   « »
    Salaud et salaud et demi !

    Qui est le plus salaud, finalement :
    celui qui prétend essayer de sauver un peuple même si ça profite à des pourris d’impérialistes,
    ou celui qui préfère laisser torturer et massacrer un peuple avec pour seul objectif de radicaliser une révolte dans 10 ou 20 ans ?

  • permalien Mourad :
    16 mars 2011 @01h00   « »

    @ K,

    Vous me faites dire des choses que je n’ai jamais dites,
    et je n’ai rien compris à vos questions sur al-qaida, le choléra et la révolution francaise. Mais bon c’est pas grave...

  • permalien dik :
    16 mars 2011 @01h27   « »

    Pas de confirmation trouvée des nouvelles de Lou concernant le bombardement du refuge de Kaddafi à El Azizia. Par contre, je suis tombé à l’instant sur une autre info circonstanciée appuyée par vidéo de la capture par les insurgés d’un bateau plein d’essence en provenance de Grèce et destiné à Zaouia !

0 | 100 | 200

Ajouter un commentaire