Le Monde diplomatique
Accueil du site > Nouvelles d’Orient > Trop de musulmans ?

Trop de musulmans ?

mardi 5 avril 2011, par Alain Gresh

On peut l’espérer, le ministre de l’intérieur Claude Guéant sera condamné, comme son prédécesseur, pour racisme. En déplacement à Nantes, lundi 4 avril, le ministre chargé des cultes a déclaré :

« En 1905, il y avait très peu de musulmans en France, aujourd’hui il y en a entre 5 et 10 millions. Cet accroissement du nombre de fidèles et un certain nombre de comportements posent problème », a-t-il fait savoir, en faisant référence notamment aux prières de rue, qui « choquent un certain nombre de concitoyens ». « Les responsables des grandes religions ont bien conscience que ce type de pratiques leur porte préjudice », a poursuivi le ministre (« Guéant : la loi de 1905 “ne sera pas modifiée”, LeMonde.fr, 4 avril 2011).

Au moment où se tient la journée de l’UMP sur l’islam (pardon, sur la laïcité), il serait vain de croire à des dérapages. Sur tous les fronts, le pouvoir pense qu’il faut relancer les polémiques sur l’islam, histoire de détourner l’opinion des problèmes réels de la société. Il est regrettable de voir souvent des responsables de gauche contribuer à cette stratégie en faisant de chaque incident dans une école ou une banlieue l’élément d’une stratégie islamiste de conquête de notre beau pays. Faut-il s’étonner alors que des administratifs et des enseignants décident de contrôler la longueur des jupes de leurs élèves ? Ou que le ministre de l’éducation prétende interdire à des femmes portant le foulard d’accompagner des sorties scolaires ?

Comment Guéant sait-il qu’il existe entre 5 et 10 millions de musulmans ? A-t-il fait une étude des prénoms qui transforment automatiquement tout Mohammed ou Fatma en un ou une musulmane ? Comme tout David ou Sarah serait un ou une juive ? Cette assignation à une identité (qui fait dire à un ami « musulman » n’ayant aucun rapport avec la religion qu’il se définit comme « musulman athée ») rappelle de plus en plus l’antisémitisme des années 1930. A l’époque aussi la crise économique et sociale permettait de dénoncer un bouc émissaire bien commode ; on sait ce qu’il en est advenu.

Mais revenons sur ce nombre agité comme une menace. Le site SaphirNews publie un intéressant dialogue avec le sociologue Patrick Simon (Hanan Ben Rhouma, « Mosquées : à 2,1 ou 5 millions, les musulmans manquent toujours de places », 21 mars 2011).

« La France aurait-elle perdu la moitié de ses habitants musulmans ? Selon l’étude “Trajectoires et Origines” réalisée par l’Institut national des études démographiques (INED) et l’Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE) en 2008-2009, le nombre de musulmans en France est estimé à 2,1 millions et non plus 5 à 6 millions, souvent avancés par la classe politique, les économistes et les médias. Ces chiffres, passés inaperçus en octobre dernier, font désormais l’objet de discussions, en plein débat sur l’islam. Pour Patrick Simon, socio-démographe à l’INED et un des contributeurs de l’étude, le chiffre des musulmans en France ne change rien à la nature du débat politicien. »

Comment l’étude de l’INED a-t-elle défini un musulman ?

Patrick Simon : « Nous avons défini les musulmans à partir d’une question directe sur la religion, formulée ainsi : “Avez-vous une religion ?” et, en cas de réponse positive : “Laquelle ?”. Sont considérées comme “musulmanes” toutes les personnes ayant fait référence à l’islam dans leur réponse, quelles que soient leurs origines ou leurs pratiques. Certains n’avaient pas de parents “musulmans” (déclarés par eux comme musulmans) mais se sont dits musulmans. D’autres, plus nombreux, ont eu un ou deux parents musulmans mais se sont déclarés sans religion ou, plus rarement, d’une autre confession. Les personnes de “culture musulmane”, c’est-à-dire venant d’une famille musulmane mais se déclarant sans religion, ne sont donc pas compris dans notre population. En revanche, on observe une proportion non négligeable de personnes se déclarant musulmanes et pour qui la religion n’a pas d’importance dans leur vie et qui n’ont pas de pratique religieuse. Ces derniers peuvent être également qualifiés de “musulmans culturels”. Ils sont néanmoins comptabilisés, car ils se sont déclarés comme “musulmans”. »

Pourquoi ce chiffre est-il si faible ?

« Le chiffre de 2,1 millions que nous obtenons diffère des estimations habituelles pour plusieurs raisons. Tout d’abord, nous ne recueillons l’information que pour les personnes âgées de 18 à 50 ans mais le chiffre total de musulmans inclut également les plus de 50 ans et les moins de 18 ans. Par ailleurs, la plupart des estimations sont fondées sur l’origine des personnes et non sur leur déclaration en matière de religion. Sont considérés comme “musulmans” tous les immigrés venant d’un pays à dominante musulmane ainsi que tous les descendants de ces immigrés nés en France. Cela est relativement inexact : d’une part, parce que de nombreux pays à dominante musulmane comprennent des minorités non musulmanes ; d’autre part, parce que tous les habitants de ces pays ne se considèrent pas nécessairement comme ayant une religion. »

« C’est encore plus vrai pour les descendants nés en France. Entre 20 et 30 % des descendants d’immigrés du Maghreb nés en France se disent sans religion. Doivent-ils être considérés de “culture musulmane” ? C’est une question intéressante du point de vue de la sociologie de la religion mais, d’un point de vue démographique, nous avons retenu une définition plus étroite où nous respectons la déclaration des personnes. Il en va de même pour les catholiques. »

« Les chiffres de 5 ou 6 millions sont surestimés, mais l’enjeu d’arriver au “vrai” chiffre du nombre de musulmans en France est assez limité. S’il s’agit de montrer que l’islam est devenu une religion importante en France : même 2,1 millions de musulmans suffisent à valider cette idée puisque l’islam se trouve être la deuxième religion après le catholicisme. Il est plus intéressant de notre point de vue de travailler sur la transmission religieuse, le profil de ceux qui se disent très religieux ou moins religieux, les pratiques qui y sont associées et les “chances de vie” déterminées par l’investissement religieux. Notre enquête aborde très directement la question des discriminations et il est démontré que les personnes se déclarant musulmanes y sont plus exposées que les autres. Il s’agit de comprendre pourquoi et comment. »

En août 2009, l’Institut français de l’opinion publique (IFOP) a publié une étude (« Enquête sur l’implantation et l’évolution de l’Islam en France ») dans laquelle sont analysées les données cumulées dans les sondages globaux entre 2005 et 2009, soit 135 enquêtes ; et les enquêtes réalisées depuis 1989 auprès des « personnes d’origine musulmane ». L’Ifop reconnaît qu’il « n’existe pas de statistiques permettant de construire à proprement parler, un échantillon sur quotas de cette population » (âge, sexes, professions, etc.) et qu’il a donc fallu extrapoler.

Les musulmans (définis comme tels par eux-mêmes) se divisent en trois catégories : croyants et pratiquants pour 33 % (contre 16 % pour les catholiques) ; croyants pour 38 % (contre 57 %) ; d’origine musulmane pour 28 % (contre 27 %) en 2007. Ils pratiquent nettement plus, notamment la prière du vendredi, qui est en progression chez les plus jeunes. Elle est passée de 13 % à 20 %. Le port du foulard est beaucoup plus répandu chez les plus de 50 ans (30 %) que chez les moins de 35 ans (8 %).

Un autre élément important, leur jeunesse : les moins de 15 ans représentent 35 % des musulmans (contre 16 % pour l’ensemble de la population) et les 15-24 ans 28 % (contre 16 %). En revanche, les vieux sont moins nombreux : les plus de 50 ans représentent 13 % des musulmans (contre 42 % pour l’ensemble des Français) – notons alors que si on intègre aux chiffres de l’INED les moins de 18 ans et les plus de 50 ans, on arrive au chiffre d’environ 4,5 millions.

Enfin, dernière caractéristique et peut-être la plus importante, la sur-représentation des catégories populaires chez les musulmans : les employés, ouvriers et inactifs (étudiants, chômeurs, etc.) représentent plus de 70 % des musulmans (contre 45,5 % de l’ensemble de la population).

Des chiffres à méditer. Il est temps de se rappeler ce que disait Jaurès en 1905 : « Nous devons apaiser la question religieuse pour poser la question sociale. »

235 commentaires sur « Trop de musulmans ?  »

0 | 100 | 200

  • permalien gloc :
    8 avril 2011 @14h04   « »

    elbé :« Ces mêmes qui aujourd’hui viennent en "aide" aux libyens. Ce n’est pas crédible une seconde ! »

    De quels "mêmes" parlez vous ? A force d’employer des termes globalisants vous finissez par ne plus rien dire.

    La guerre d’Irak a été entreprise par Bush et Blair contre l’avis de Chirac.
    La guerre d’Afghanistan est faite par l’Otan sous mandat de l’ONU.
    Aujourd’hui ces trois pays son dirigé par Obama, Cameron et Sarkozy.

    Les compagnies pétrolières étaient déjà largement gavées par Kadhafi et sa NOC : National Oil Corporation - EPSA

    Kadhafi était avec Mohammed VI et Boumédienne, le meilleur rempart contre l’incurie des politiques intérieures européennes, face aux hordes sarrasines qui montaient à l’assaut des allocs à la française (et des terroristes à l’américaine). La seule différence entre Kadhafi et un bisounours c’est sa propension à massacrer son peuple à coups d’artillerie lourde.

    Avouez qu’après le déroulé de la pelouse de l’hôtel Marigny cet été et les facéties de la ministre des armées de l’intérieur de la justice des affaires étrangères et de l’investissement immobilier en Tunisie, l’opinion publique française et sa détestable manie de se porter au secours de la veuve et de l’orphelin, méritait pour une fois un minimum de considération, surtout quand la mère Le Pen allait elle même faire rempart de son corps à Lampédusa contre la faillite de la politique d’immigration tarifée de Sarkozy, telle Sainte Geneviève face aux Huns.

    Quant aux gesticulations des agités des bocaux institutionnels il sont aussi insignifiants que les frou-frous du drapeau français au fronton de l’Élysée.

    Il n’empêche qu’une fois la machine lancée, il n’y a plus de choix possible, il faut aller jusqu’au départ de Kadhafi et de sa famille.

  • permalien HN :
    8 avril 2011 @14h19   « »

    @pekka

    Après relecture, je n’ai trouvé aucune insinuation/accusation sur un quelconque racisme de votre part dans mon commentaire. J’ai juste fait remarqué, comme un autre intervenant, que les exemples que vous présentiez sont toujours les 3 mêmes exemples récurrents que l’on entend/voit/lit dans les médias, à l’UMP, au FN, entre autres.

    Par ailleurs, j’ai juste répondu à votre question dans laquelle vous proposiez de nous citer d’autres exemples de problèmes avec la pratique de la religion musulmane.
    Mais peut-être n’était-ce en fait qu’une question rhétorique ??

    Je vous demandais donc de nous en présenter d’autres en retirant par avance l’exemple du sexe du médecin/podologue/dentiste/... qui lui aussi a pas mal tourné dans les médias.
    Dois-je déduire d’après votre précédente réponse que vous êtes à sec ??

    Par ailleurs, si vous pouviez me trouver qqchose d’un peu plus costaud qu’une femme voilée qui perturbe votre chant de vision, ce serait bien sympa. C’est pas les problèmes qui manquent en France : chômage, santé, précarité, logement, ....

    Cdlmt

  • permalien HN :
    8 avril 2011 @14h23   « »

    @pekka

    Par ailleurs, je me demande bien où vous êtes allé cherché cette idée de caricature de la société de consommation dans mon commentaire...
    Je vous demandais simplement d’autres exemples par curiosité, et surtout car les premiers exemples que vous donnâtes (Sarkozy style) ne m’ont pas convaincu pour un sou, voilà tout.

    Cdlmt

  • permalien Alice :
    8 avril 2011 @14h40   « »

    Je suis scandalisée qu’elle tel article soit édité dans un pareil quotidien ! Dans quelle monde vivons-nous ? Remplacez le mot "musulman" par "juif" et nous ne serons plus très loin des discours de la NSDAP en 1937... Recensement ethnique ? nous n’en sommes plus très loin...

  • permalien gloc :
    8 avril 2011 @15h44   « »
    Trop de musulmans ? l’état de l’état-nation.

    De plus en plus les états-nations confrontés à la mondialisation montrent l’inadaptation des discours, mais aussi de leur organisation, par rapport aux contraintes formalités électorales.

    On a déjà vu le ministre de le Défense Juppé se substituer au ministre les Affaires Étrangères Alliot-Marie, au moment de la prise d’otages au Mali avec la réussite qu’on connait. On a aussi vu le ministre des Affaires Étrangères Juppé se substituer au ministre de le Défense Longuet, pour engager l’armée française dans le conflit libyen.

    Aujourd’hui, c’est le ministre de l’Intérieur Guéant en charge des cultes et des élections de se substituer au ministre des Affaires Étrangères Juppé... pour sauver la République les meubles.

    Paris et Rome opposées sur l’accueil des clandestins tunisiens | RFI

  • permalien Nathan :
    8 avril 2011 @15h46   « »

    Shiv7 : 8 avril @11h04

    Pas mal, j’ai vécu un hiver en ermite-monacal (cette fois j’étais seul) entouré des arbres (ils grandissent, mais y a du boulot) et de livres assez décapants, ce qui fait que je deviens de plus en plus infréquentable..(Ce qui n’est pas pour me déplaire au vue des valeurs consensuelles actuelles..), du moins intellectuellement pour le reste c’est plutôt l’inverse.

    Méfiez-vous. Le dénommé Unabomber vivait également dans un cabanon comme un ermite. Il en avait aussi contre la société techno-démocratico-machin et il a fini par envoyer des colis piégés aux gens.

  • permalien Nathan :
    8 avril 2011 @15h58   « »

    Qu’on me cite une seule loi raciale votée par le parlement français. Pour ma part, je n’en vois pas.

    Toute comparaison avec le régime de Vichy est obscène.

  • permalien Shiv7 :
    8 avril 2011 @16h29   « »
    Trop de conneries ?

    pekka :

    A "une bille " : Pouvez-vous penser que l’être humain puisse faire des choix et que le fait d’aimer aller à la piscine avec sa compagne ne l’oblige pas à tout faire avec elle . Je l’espère pour vous et surtout...pour elle !!!

    Vous aller nous les briser longtemps avec vos histoires de piscines avec ou sans compagne ?

    Alice :

    Je suis scandalisée qu’elle tel article soit édité dans un pareil quotidien ! Dans quel monde vivons-nous ?

    En effet dans quel monde vivons nous ? Quand on ne se donne même pas le temps de lire un article et qu’on s’en tient qu’au titre pour juger..

    Nathan :

    Méfiez-vous. Le dénommé Unabomber vivait également dans un cabanon comme un ermite. Il en avait aussi contre la société techno-démocratico-machin et il a fini par envoyer des colis piégés aux gens.

    En l’occurrence cela serait plutôt à vous à vous méfier, sait-on jamais le dénommé Unabombers à peut être un portable dans sa cellule et est peut être en cet instant (après vous avoir lu) en train de contacter d’éventuels complices pour s’occuper de votre cas..
    En ce qui me concerne mes bombes ne sont que purement intellectuelles, car pour moi rentrer dans le cycle de la violence (physique) serait jouer le jeu de la société techno-marchandiso-machin, ce qui serait tout à fait contreproductif.
    Le seul combat qui me parait opportun et imparable est celui que Gandhi à prôné ; non-participation, non consommation, non violence et ceci non pas par moralisme, mais simplement par soucis d’efficacité, comme quoi l’on peut être idéaliste tout en étant pragmatique.
    Ceci étant le cas Unabombers, je le crains risque de faire de plus en plus d’émules, comme le prouve déjà certain mouvements qui malheureusement n’ont pas saisi ce que j’hypotèse ci dessus.

  • permalien Shiv7 :
    8 avril 2011 @16h52   « »

    Toute comparaison avec le régime de Vichy est obscène.

    Vichy n’est pas tombé du ciel, le stade actuel est le pré-Vichy, il ne s’agit donc pas d’obscénité mais de relation de cause à effet.

    La seule obscénité est la position que vous défendez avec votre clone Szyster, du reste sous ces deux pseudos il y a pas mal de similitudes qui me laisse quelque peu dubitatif..

  • permalien firdaws :
    8 avril 2011 @21h30   « »

    Salam,

    Quelqu’un peut-il me dire où trouver la biographie ou des informations sérieuses sur le docteur Abou Nahla Al Ajamî dont on peut lire les articles dans le lien suivant :

    http://oumma.com/Egalite-des-hommes...

    Merci beaucoup

  • permalien adam :
    8 avril 2011 @22h44   « »

    Tout va bien, "il n’y a pas beaucoup de musulmans en france" et de plus en plus de jeunes sont musulmans.

    Mais nous ne sommes pas "progressivement envahi"

    Rappel : 50% des naissances en Ile-De-France sont des enfants de famille immigré...

  • permalien gloc :
    8 avril 2011 @22h55   « »

    Adam Rappel : 50% des naissances en Ile-De-France sont des enfants de famille immigré...

    Ne craignez rien cher Adam, beaucoup se convertissent au protestantisme.

    Le Maghreb va-t-il se convertir au protestantisme évangélique ?

    Finalement, vous l’avez échappé belle, mais il y plus de peur que de mal.

  • permalien Ph. Arnaud :
    9 avril 2011 @11h06   « »

    A Nathan

    Il n’y a pas de lois raciales votées par le Parlement français parce que, depuis le régime de Vichy, certaines choses sont, juridiquement et moralement impossibles à écrire. En revanche, d’autres choses se disent

    Par exemple, les propos racistes (et récidivés) du préfet Paul Girot de Langlade sur les gens du voyage et ses propos racistes à l’égard des employés noirs d’une société de sécurité d’Orly. [Je réfute par avance l’objection – que vous allez présenter – de sa suspension par Hortefeux : d’une part, ce préfet n’aurait jamais proférés de telles insanités s’il n’y avait été implicitement encouragé par l’attitude des représentants des plus hautes sphères. D’autre part, Hortefeux l’a suspendu non pour le fond de l’affaire mais parce que son attitude faisait trop visiblement scandale].

    Par exemple, la circulaire du ministère de l’Intérieur d’août 2010 visant explicitement les Roms, qui était nettement raciste.

    Et puis, il y a les choses qui se font  : les contrôles d’identité au faciès, les rafles à la sortie des écoles et tous les pseudo-débats sur la fumeuse identité nationale, qui, en réalité, ne visent que les Arabes et les musulmans. Le souhait secret d’une grande partie de la droite est d’intégrer un Front National qui s’abstiendrait de ses sorties trop voyantes mais n’en conser-verait pas moins ses idées et, dont, en fin de compte, on ferait la politique…

  • permalien Ph. Arnaud :
    9 avril 2011 @11h15   « »

    A Adam

    Vous dites : « 50 % des naissances en Ile-de-France sont des enfants de familles immigrées ».

    Selon quelles sources ?

  • permalien Nathan :
    9 avril 2011 @11h35   « »

    Shiv7 : 8 avril @16h29

    Le seul combat qui me parait opportun et imparable est celui que Gandhi à prôné ; non-participation, non consommation, non violence et ceci non pas par moralisme, mais simplement par soucis d’efficacité, comme quoi l’on peut être idéaliste tout en étant pragmatique.

    Vous cultivez des arbres mais vous aimez aussi vous lancer des fleurs. Un peu de modestie intellectuelle ne vous ferait pas de mal.

  • permalien
    9 avril 2011 @11h38   « »

    Aslama Elbé, aslama Shiv7,

    Les bombardements sont de trop. Ils n’atteindront qu’un but : Le chaos libyen. Assurant, "l’obligation" aux troupes étrangères de rester sur place pour un "maintien de la paix".Et au passage, s’assurer une base militaire en Afrique du Nord. Et une de plus ! Une !

    Le chaos ? Il semble qu’on y soit déjà."C’est l’impasse" a déclaré le général carter Hams, chef du haut commandement de l’Africom(cf le post de Lou sue le fil "Libye, unilatéralisme ..)
    Comme vous je pense, que cet argument ("l’impasse") va servir à justifier une nouvelle "résolution" de la "communauté internationale" permettant l’intervention des troupes de l’Otan au sol...ou des mercenaires, des vrais ceux-là genre "Blackwatter", qui tiraient les Irakiens comme des lapins...un nouvel Irak en vue...On pourra remercier Amr Moussa, et l’émir du Qatar, lequel est un parfait démocrate....comme chacun sait...
    Erdogan tente une solution politique actuellement..Dieu fasse qu’il réussisse...?
    LMais,

    L’expansion mondiale de l’Otan n’a rien à voir avec Kadhafi, Saddam Hussein ou Milosevic. Il s’agit d’un plan global pour maintenir la domination sur la planète et ses richesses, pour maintenir les privilèges des multinationales, pour empêcher les peuples de choisir leur propre voie. L’Otan a protégé Ben Ali, Moubarak et les tyrans d’Arabie saoudite, l’Otan protégera ceux qui vont leur succéder, l’Otan brisera seulement ceux qui résistent à l’Empire.
    Pour devenir gendarme du monde, l’Otan avance en effet pas à pas. Une guerre en Europe contre la Yougoslavie, une guerre en Asie contre l’Afghanistan et à présent, une guerre en Afrique contre la Libye. Déjà trois continents ! Elle avait bien été tentée d’intervenir aussi en Amérique latine en organisant des manœuvres contre le Venezuela il y a deux ans. Mais là, c’était trop risqué, car l’Amérique latine est de plus en plus unie et refuse les « gendarmes » des USA.
    Pourquoi Washington veut-elle absolument installer l’Otan comme gendarme de l’Afrique ? A cause des nouveaux rapports de forces mondiaux, analysés plus haut : Etats-Unis en déclin, contestés : par l’Allemagne, la Russie, l’Amérique latine et la Chine, et même par des pays petits et moyens du tiers monde.

    http://www.michelcollon.info/Compre...

  • permalien Nathan :
    9 avril 2011 @11h57   « »

    Ph. Arnaud : 9 avril @11h06

    Il n’y a pas de lois raciales votées par le Parlement français parce que, depuis le régime de Vichy, certaines choses sont, juridiquement et moralement impossibles à écrire. En revanche, d’autres choses se disent…

    Si on devait tenir compte de tout ce que les gens disent... A ce compte-là tout le monde est raciste. Coluche était raciste vis-à-vis des Belges. En Belgique, les Flamands sont racistes à l’égard des Wallons et vice-verça. L’important est la loi. Y a-t-il des lois raciales en France ? Non. Interdit-on à un musulman ou un noir d’exercer la médecine sous prétexte qu’il est musulman ou noir ? Non, bien sûr. Même les statistiques ethniques sont prohibées (par la loi) de crainte de stigmatiser tel ou tel groupe.

  • permalien
    9 avril 2011 @11h59   « »

    A mon sens toute migration est un crime contre l’humanité ! pour le pays de départ qui perd ses forces vivent, pour le pays d’arrivée dont la priorité est de s’occuper de ses propres citoyens. A force de prôner une migration, nous allons avoir une concentration de la population, une fuite de pan entier de l’espace mondial, laissé pour déserte d’activité, tout simplement par manque de cohérence idéologique. Toute migration est un crime contre l’humanité !

  • permalien gloc :
    9 avril 2011 @12h32   « »

    Nathan : « Qu’on me cite une seule loi raciale votée par le parlement français. Pour ma part, je n’en vois pas. »

    Pourquoi le "parlement, français" ? Comme si Sarkozy n’avait pas enlevé tout pouvoir à ses assemblées "Godillot".

    Puisque vous semblez être tombé de votre étoile "loin, bien loin de toute terre habité", je vous explique le topo :

    Le pouvoir légifère par directives ou par circulaires en indiquant précisément, la catégorie raciale vouée au lynchage par exemple : Circulaire anti-Roms : Hortefeux hors-la-loi - Libération. La dessus le Conseil Constitutionnel pousse les hauts cris du genre "hou la la !" on change une virgule, et après zou on persécute.

    Ajoutez à ça que les pouvoirs enlevés, à la députation sont transférés à la préfecture, qu’on remplace les préfets pas trop dociles par des præfectus ou des gauleiter auxquels on attribue pouvoir d’expertise en toutes matières, afin de couvrir par avance toute dérive.

    Voilà, maintenant vous êtes bon pour la "citoyenneté à la française".

  • permalien K. :
    9 avril 2011 @12h58   « »

    Un bien étrange article :

    Conor Crawford, a junior from Des Moines, said he had detected a tolerance on campus for crude comments about women that contrasted with a greater deference shown to gay and minority students.

  • permalien une bille :
    9 avril 2011 @18h22   « »
    Trop de musulmans ? Pétage de plomb "média-communautariste"...

    Aux Pays-Bas, un tireur fou abat 5 personnes avant de se donner la mort dans un centre commercial | RFI

    Il est environ midi, quand un homme d’une vingtaine d’années, vêtu d’un blouson en cuir et d’un pantalon militaire, entre dans le supermarché Albert Heijn, situé dans le centre commercial du Ridderhof.

    Selon certains témoins, l’homme est blond, il a les yeux bleus et il est armé d’une mitrailleuse.

    Ouuf ce n’était pas un arabe !

  • permalien elbé :
    9 avril 2011 @22h59   « »

    A Gloc,

    Il n’empêche qu’une fois la machine lancée, il n’y a plus de choix possible, il faut aller jusqu’au départ de Kadhafi et de sa famille.


    - Non, rien n’oblige à laisser la machine s’emballer. Il est toujours temps de faire prévaloir d’autres solutions. Ce n’est pas parce qu’on a fait une co...rie, qu’on doit aller jusqu’au bout !
    L’économie en vies humaines, en dégats économiques, psychologiques, ce n’est pas rien !

    Sinon à ce compte, cela revient à dire :
    On a foutu la merde, faut que les libyens la bouffent jusqu’au bout !
    Si le but n’était que de se débarrasser de Kadhafi, il y avait d’autres solutions. Donc, ce n’est pas que de cela qu’il s’agit.
    En Irak, la même logique a prévalue (il faut aller jusqu’au bout et débarrasser le pays de Saddam Hussein) On a fini par avoir sa peau , ok mais à quel prix pour les irakiens ?
    Ce prix pour se débarrasser d’un dictateur est excessivement plus lourd et durable que les inconvénients de subir ce dictateur. Je sais bien qu’il faut payer un prix pour se libérer. Faut-il encore que les personnes concernées y adhèrent et y participent d’eux-même. Et non que la décision de les "libérer" soit prise sans leur consentement , pour finir en plus par une occupation.
    Aucune "aide" extérieure n’est désinteréssée. Ceux qui malencontreusement y font appel sont certes démunis, mais c’est souvent changer un dictateur par un autre, parfois même pas subtil.

    Dans un autre registre d’aide :
    Il a fallu toute la stature de de Gaulle pour limiter la main-mise américaine sur la France, pendant et après la seconde guerre mondiale (même si cette résistance à l’autorité américaine a été parfois symbolique- mais le poids du symbole est important-)

    Je crains que les libyens qui ont fait appel à l"aide" comme avant eux certains irakiens ne soient pas en mesure de se débarrasser de ces alliés encombrants . Ou alors, ils devront avoir recours à des méthodes de guérilla sans fin comme en Afghanistan.
    Bref, la Libye n’est pas sortie de l’auberge...

  • permalien m.bakarri@gmail.com :
    10 avril 2011 @03h13   « »

    En 1905, il y avait très peu de musulmans en France, aujourd’hui il y en a entre 5 et 10 millions.

    cette declaration anodine en apparence, est une declaration raciste, en vue de la loi de 1905 sur la laicité, et pour cause ...

    Liberté de conscience

    La liberté de conscience désigne une autonomie « morale » : elle est le droit pour un individu de se déterminer dans ses convictions philosophiques, religieuses, idéologiques, politiques, etc., en dehors de toute pression extérieure, qu’elle soit familiale, sociale ou politique.

    Libre exercice des cultes

    La liberté religieuse est la faculté pour tout individu d’adhérer à la confession de son choix ou à aucune d’entre elles (liberté de conscience), mais aussi d’exprimer et d’enseigner ses convictions et ses croyances (liberté d’opinion) et d’exercer publiquement le culte
    correspondant à sa foi
    (liberté de culte).

    Laïcité

    Principe qui caractérise un Etat dans lequel le pouvoir politique et administratif est exercé par des autorités laïques, sans participation ou intervention des autorités religieuses. L’Etat laïque, indépendant de toute confession, est donc neutre. Il garantit cependant la liberté religieuse et le libre exercice des cultes.

    Loi du 9 décembre 1905

    Et si demain la quasi majorité des français se convertissait à l’Islam, que diront les Claude Guéant BRICE HORTEFEUX BHL finkelkrote et les autres fascists islamophobes ?

    que deviendrait alors la polémique lancée en cette période pre-éléctorale sur la laicité (Islam), lancée desepérement par les ténor de l’UMP (vue la montée fulgurante du FN) ?

    ps/ l’état d’Israel a encore asassiné impunement hier samedi 9 avril 18 citoyens (lambda) de Gaza !

  • permalien gloc :
    10 avril 2011 @09h00   « »

    « Non, rien n’oblige à laisser la machine s’emballer. Il est toujours temps de faire prévaloir d’autres solutions. ». Oui une 43 ième année permettrait à Kadhafi de reconnaitre le CNT et d’organiser des élections libres, dans le cadre strict de la Grande Jamahiriya arabe libyenne populaire socialiste, c’est vrai que vous vous êtes érigé en spécialiste en matière de naïveté.

    D’ailleurs pour lutter contre les étrangers islamistes drogués et internautes qui ont attaqué les libyens, le "guide" a trouvé la solution (en fait elle dormait depuis 2007 dans ses tiroirs) :
    Libye : Libye : le pouvoir brandit la promesse d’une constitution - Monde - TF1 News

    Seulement voilà, et là je vous ramène une fois de plus de votre digression, vers le blog d’A. Gresh, les états qui sont intervenus en urgence contre Kadhafi, sont des démocraties qui sont beaucoup plus préoccupées par leurs opinions publiques, que par le sort d’un pitre, même sanguinaire, et de ses 1,8% du pétrole mondial.

    Ils se sont empressés de refiler la patate chaude au complexe militaro-industriel, sous le management de sa succursale "OTAN", qui braillait à cause du manque à gagner du retrait programmé d’Afghanistan, et maintenant, ils peuvent se présenter le cul propre devant leurs électeurs, et ceci d’autant plus qu’ils ont sauvé des emplois dans le secteur de l’armement.

    Quant aux problèmes liés à l’immigration et dont Kadhafi se prétendait le rempart, Guéant les a réglé avec son collègue italien, en en profitant au passage pour diminuer le nombre d’immigrés légaux, donc bien sûr en augmentant celui des illégaux, donc en abaissant le coût moyen de l’emploi en France (... et, encore donc, en diminuant le nombre de musulmans "légaux" en France). Ce qui électoralement se traduira par une augmentation du PIB.

    Excusez moi de ne pas mordre à vos autres appâts digressifs du genre "indépendance de la France" ou "Saddam Hussein", ils sont vraiment trop gros et je suis repu.

  • permalien Ph. Arnaud :
    10 avril 2011 @12h49   « »

    A Nathan

    Les propos racistes, en France, ne sont pas seulement ceux du café du commerce. Ils sont aussi ceux d’un préfet (Girot de Langlade), et d’un préfet récidiviste. Ils sont ceux de deux ministres de l’Intérieur (Hortefeux et Guéant) et ils sont enfin confirmés par les actes : le ministère de l’identité nationale n’est qu’un Haut commissariat aux questions juives relooké. Sauf qu’ici les juifs s’appellent musulmans…

  • permalien Dounet :
    10 avril 2011 @13h25   « »

    Je ne sais s’il y a trop de musulmans
    et je m’en moque ! Il y a de la place pour tout le monde !
    Mais je trouve inquiétant que cette communauté soit incapable de se fondre dans la société démocratique et laïque, qu’elle soit incapable d’éduquer correctement ses enfants qui refusent l’école de la république, traine dans les rues, ne respectent rien et font bouillir la marmite de la délinquance....
    Je suis immergé dans une cité de la grande banlieue et je TÉMOIGNE des propos ci dessus
    La tension monte et je crains que cela ne finisse à coup de fusil mais tout le monde s’en moque. Nous paierons prochainement un lourd tribu à toutes ces déviances, au fur et à mesure d’une immigration non stoppée.
    J’entends déjà les bonnes âmes, bien abritées dans leurs quartiers chics, les bobos du champ politiques et autres naïfs me traiter de raciste. Ils se réveillerons avec la gueule de bois des bien pensants ! Comme jadis !...
    Bonne journée les gogos
    Dounet

  • permalien gloc :
    10 avril 2011 @13h51   « »

    @Dounet,

    il est surprenant qu’à la suite de votre analyse tellement fine et originale, de la situation que vous vivez au quotidien, vous n’ayez d’autres solutions a proposer que le fusil.

    Seriez-vous sioniste ?

  • permalien s=exp(j*pi) :
    10 avril 2011 @14h44   « »

    @ gloc // 10-04 / 13h51

    gloc @ Dounet

    il est surprenant ... que vous ... n’ayez d’autres solutions a proposer que le fusil.

    Seriez-vous sioniste ?

    Rassurez-vous, gloc, sioniste modéré seulement. Sinon, ce serait le canon de 120 mm et la mitrailleuse .50 en appui.

    Au moins !

  • permalien elbé :
    10 avril 2011 @22h02   « »

    Gloc,

    Je crains que mes arguments dont la "naïveté " vous a repus (dixit vos propos) finiront malheureusement par vous peser sur l’estomac , quand les buts réels de la guerre seront dévoilés ainsi que ses conséquences montrées.

    L’opinion que vous affichez en traitant cette guerre en Libye , d’humanitaire ,vous mets, vous, dans le camps des crédules.

    J’aimerais tant que vous ayez raison.

    On en reparlera dans quelques temps...

  • permalien elbé :
    10 avril 2011 @22h07   « »

    A Shiv 7,

    Seul en Europe ? La solitude n’est pas trop pesante ? Bon courage pour votre travail pendant la mousson.

  • permalien lfpy :
    10 avril 2011 @22h08   « »

    Le "communautarisme franchouillard" se lache et dévoile enfin toute sa médiocrité, sa petitesse, sa couardise, ses limites, son universalisme de pacotille.

    En réalité, il y a bien trop de français en France ! comment ne le voyons nous pas ?

    Quelle période désastreuse.

    Merci à Alain Gresh pour tous ces écrits.

  • permalien elbé :
    10 avril 2011 @22h23   « »

    Dounet :
    10 avril @13h25 «  »
    Je ne sais s’il y a trop de musulmans
    et je m’en moque ! Il y a de la place pour tout le monde !
    Mais je trouve inquiétant que cette communauté soit incapable de se fondre dans la société démocratique et laïque.

    - Eh bien on ne dirait pas que vous pensiez qu’il y a de la place pour tout le monde ! Cette communautéest incapable de se fondre ? Comme un sucre qui refuserait de se dissoudre dans l’eau ? Serait-ce que cette communautéparce que musulmane est insoluble dans la république ?
    C’est cela votre réponse : L’Islam est responsable !
    Vous auriez voulu démontrer votre islamophobie que vous n’auriez pas fait mieux.

    Sachez , que l’Islam n’a rien à voir dans les "faits" que vous citez. Mais bien une crise sociale agrémentée de rejet (qui explique aussi les reflexes identitaires )vis à vis de la frange de la population la plus fragile.
    Sinon comment expliquez-vous les mêmes "tares"que vous citez, au sein des très chrétiennnes populations d’Amérique du Sud (dans les favelas, par exemple) ?

  • permalien Ph. Arnaud :
    10 avril 2011 @23h11   « »

    A Dounet

    Vous faites un double postulat, faux dans les deux cas.

    1. Ce n’est pas parce qu’ils s’appellent Ali, Mohamed, Mouloud ou Rachid, que les délinquants sont pour autant musulmans.

    2. A supposer même qu’ils soient musulmans, tout ce que vous pouvez dire, c’est qu’ils sont délinquants et musulmans, non pas délinquants parce que musulmans, ce qui est impossible à démontrer, car il s’agit là d’un jugement synthétique, c’est-à-dire dont l’attribut n’est pas contenu dans le sujet.

  • permalien Nathan :
    11 avril 2011 @05h00   « »

    Ph. Arnaud : 10 avril @12h49

    Les propos racistes, en France, ne sont pas seulement ceux du café du commerce. Ils sont aussi ceux d’un préfet (Girot de Langlade), et d’un préfet récidiviste. Ils sont ceux de deux ministres de l’Intérieur (Hortefeux et Guéant) et ils sont enfin confirmés par les actes : le ministère de l’identité nationale n’est qu’un Haut commissariat aux questions juives relooké. Sauf qu’ici les juifs s’appellent musulmans…

    Le Commissariat général aux questions juives a progressivement privé les juifs français de tous leurs droits avant de les interner dans des camps de détention en France puis de les déporter vers des camps de concentration d’où la plupart d’entre eux ne sont jamais revenus. Je ne vois rien de tel en ce qui concerne le ministère de l’identité nationale.

    Cet amalgame est proprement scandaleux et n’a pour but que de banaliser l’extermination des juifs d’Europe.

  • permalien Laurent Szyster :
    11 avril 2011 @09h31   « »

    @Deir Yassine,

    A lire d’urgence :

    « Il y a une régression dans la communauté musulmane »

    http://blog.lesoir.be/lettrescapita...

    "Hafida Draoui est musulmane pratiquante. Elle ne porte pas le voile et s’inquiète de l’évolution de l’Islam à Bruxelles. Conseillère communale PS à Jette, elle évoque aussi la responsabilité des politiques, y compris au sein de son parti, dans la situation actuelle. Une poignante confession, sans tabous."

  • permalien Patrick :
    11 avril 2011 @09h49   « »
    Remuements de tablier de boucher

    Je m’interroge sur les finalités libérales du débat ambiant. Car je postule que dans le libéralisme sécuritaire tel qu’il est pratiqué en France, c’est malgré tout le libéralisme qui reste le moteur d’une communication sécuritaire (la communication n’excluant pas les actes, la police étant plus que jamais au spectacle...)
    Il s’agit de répondre au tassement général de la société, au fameux déclassement des classes moyennes. Le problème n’est pas de vivre dans le même quartier que des musulmans, le problème est de vivre en chômeur dans le même quartier que le descendant de travailleur immigré. Tout ce qui pourra rétablir de la différence, de la distinction entre les deux trottoirs est bon. La bonne vieille distinction entre bon et mauvais français est au cœur de ce débat comme de celui sur l’identité nationale. Rendre à nouveau désirable, classant le fait d’être français n’aurait pas seulement pour avantage de calmer les inquiétudes. Il permet de plus d’envisager des réformes sur le plan des minimas sociaux par exemple. Imaginez les économies substantielles s’il on arrivait à faire passer entre les bons et les mauvais musulmans, les bons et les mauvais parents... la ligne séparant allocataires méritants et profiteurs relégués ! S’il faut désormais mériter les avantages sociaux, ce sont à nouveau des privilèges et celui qui en bénéficie n’est plus monsieur tout le monde, tout consommateurs étant tristement égaux devant le (super)Marché.
    Tout cela profite aussi d’un contexte générationnel assez nauséabond. La génération qui n’a pas connu la guerre d’Algérie ni même parfois le service, ne peut mesurer le prix que le gros des troupes du sarkozysme accorde encore au chiffon bleu blanc rouge qui donne encore des crises de spasmophilie tout à fait désopilantes à Alain Finkielkraut. Ces vieux électeurs sont souvent encore dans l’idée de cette nationalisation facile que les coloniaux accordaient en Algérie à tout qui voulait venir avec eux dominer les algériens et ne comprennent pas que les maghrébins ne fassent pas le "simple effort" d’assimilation qui en ferait de bons français.
    Cette communication qui vise très explicitement les restes du nationalisme français, dont la catastrophe sociale est le meilleur vecteur, résonne de plus dans le tambour des dernières guerres impériales. Georges W. Bush aura énormément fait pour la re-gloire tardive de Maurras. Mais il ne faut pas, à mon humble avis, se laisser impressionner par la dimension supposément apocalyptique que le contexte international donne à cette opération de communication. C’est de l’acharnement thérapeutique. Le malheur est que la France doit cesser d’être politiquement libérale (si ce concept a un sens) pour l’être économiquement. Cela s’est déjà vu sous le second empire.

  • permalien Ph. Arnaud :
    11 avril 2011 @09h59   « »

    A Nathan

    A propos des juifs sous le gouvernement de Vichy, vous amalgamez spécieusement l’attitude du gouvernement de Vichy et celle du régime nazi.

    Le gouvernement de Vichy n’a pas attendu les ordres des Allemands pour discriminer les juifs et il ne les a pas « déportés » vers des camps de concentration. Ça, ce sont les Allemands qui l’ont fait : le sort futur des juifs, entre les mains des Allemands, était indifférent au gouvernement de Vichy. Si les Allemands s’étaient contentés de discriminer les juifs ou de les déporter à Madagascar (comme ce fut envisagé), l’attitude de Vichy aurait été la même.

    Le gouvernement actuel va le plus loin dans la discrimination des musulmans (et/ou Arabes et ressortissants du tiers monde) que le lui permettent les lois nationales et internationales. Il ne peut pas faire davantage, mais l’inspiration est la même.

  • permalien Deïr Yassin :
    11 avril 2011 @10h04   « »

    @ Szyster
    Décidément, je vous obsède. Est-ce la mauvaise conscience qui vous hante ? Ou est-ce que vous êtes enfermé dans l’hôpital psychiatrique qui a été ouvert dans les seuls bâtiments qui me restent ?
    http://en.wikipedia.org/wiki/Deir_Yassin

    Adressez plutôt vos conneries à votre voisin bruxellois, Nathan, il est preneur.

  • permalien gloc :
    11 avril 2011 @10h37   « »

    Il est étonnant de voir que les thèses vichystes qui auraient voulu que le Maréchal représentait la résistance de l’intérieur et le Général celle de l’extérieur, ou encore que Pétain ait sacrifié les juifs étrangers pour sauver les juifs français puissent encore avoir des adeptes.

    Pourtant depuis la rencontre de Montoire où le Führer était venu se consoler du râteau qu’il venait de se prendre avec Franco, dans les bras du sauveur de la France, jusqu’à la récente découverte des documents montrant de la main de Pétain, le durcissement du projet nazi (en particulier par le remplacement de la mention "confession juive" par celui de "race juive"), tout montre que le régime de Vichy a toujours précédé les désirs de l’envahisseur.

    Ce qui est pénible dans les poussées de xénophobie, c’est de voir que les auteurs des exactions n’assument jamais les conséquences de leurs délires.

  • permalien HN :
    11 avril 2011 @10h48   « »

    Nathan, vous avez un talent rare pour retourner la situation sens dessus dessous.
    Une partie de notre gouvernement a fait partie d’Occident et d’autres entités d’extrême droite maintenant interdites, multiplie les saillies depuis même avant l’élection ("racailles", "karcher", "c’est quand y en a trop que..." et autres conneries dans le genre), ne cesse de stigmatiser telle ou telle communauté, a tout un régiment de spécialistes de la sécurité du genre de Ciotti & co, et vous voilà scandalisé parce qu’on les compare à Vichy.
    Oulala les pauvres !! Vite, volons au secours de nos persécutés de ministres...

    Cdlmt

  • permalien HN :
    11 avril 2011 @10h55   « »

    Je ne vois rien de tel en ce qui concerne le ministère de l’identité nationale.

    Ok, on n’a pas encore privé les musulmans de tous leurs droits.
    On attend encore un peu alors ?
    Quelle sera la limite cette fois-ci ?

    Cdlmt

  • permalien Sakhra :
    11 avril 2011 @11h02   « »

    les états qui sont intervenus en urgence contre Kadhafi, sont des démocraties qui sont beaucoup plus préoccupées par leurs opinions publiques, que par le sort d’un pitre, même sanguinaire, et de ses 1,8% du pétrole mondial.

    Les "opinions publiques" qui veulent casser de l’"Arabe", sûrement....
    et quelles démocraties, ma mère !!!!
    http://www.youtube.com/watch?v=Csfb...

    Kadhafi était avec Mohammed VI et Boumédienne, le meilleur rempart contre l’incurie des politiques intérieures européennes, face aux hordes sarrasines qui montaient à l’assaut des allocs à la française (et des terroristes à l’américaine).

    Et voilà Boumèdiène "ressucité" aux cotés de Mohamed 6, pour en faire "le supplétif de Sarko et cie....Ce n’est pas de la naiveté, ça, mais c’est quoi ?
    Je rappelle aux lecteurs du bloc, que le Président Boumédiène est mort en 1979...Apparemment, il continue à déranger....

    @elbé,
    Ce qui se passe en Libye est une véritable invasion visant à changer le régime au pouvoir par la force militaire, à la façon des néo-conservateurs et de leur patron, le président George Bush. C’est parce que le leader libyen a rempli son rôle et qu’il est devenu inutile. Du point de vue des pays occidentaux, il est temps de se débarrasser du dirigeant libyen comme on se débarrasse d’un mouchoir usagé. Les pays occidentaux ont emboîté le pas de la révolution libyenne en l’exploitant et en l’utilisant pour leur propre compte.

    Si cet Occident hypocrite, qui dit s’inquiéter pour le peuple libyen et vouloir promouvoir la démocratie et les droits de l’homme, était honnête dans ses intentions et ses déclarations, pourquoi n’-a-t-il pas imposé un changement démocratique en Libye en échange de la levée des sanctions et du rétablissement des liens diplomatiques ?

    Quand la poussière sera retombée et que la vérité éclatera, la Libye sera peut-être divisée, ou partagée. Nous ne serons pas surpris si une guerre civile éclate, ou si la Libye se transforme en un Etat en faillite comme la Somalie, l’Irak, l’Afghanistan et le Yémen. Nous ne voulons pas ceci se produise en Libye, mais n’est-ce pas cela, le résultat de l’intervention occidentale dans les pays du Moyen-Orient, et même dans la région des Balkans ?
    http://www.info-palestine.net/artic...

  • permalien gloc :
    11 avril 2011 @11h24   « »

    Sakhra : « Et voilà Boumèdiène "ressucité" »

    Désolé d’avoir heurté votre sensibilité FLN, mais que voulez-vous les faits sont les faits, et les faits sont têtus camarade.

    Puisque que cliquer sur les liens qu’on vous fourni vous semble hors de votre compétence voici un extrait de wikipedia dédié à l’externalisation de l’asile en Algérie :

    Contrôle contraint des exilés

    Officiellement l’Algérie refuse la politique européenne d’externalisation de l’asile mais, sous contrainte, en négocie les avantages et donne des gages de bonne volonté : ce sont les rafles ponctuelles décidées d’Alger. Les exilés en transit, sur la route de Tamanrasset à Magnia, peuvent ainsi croiser les policiers algériens pendant des jours sans être inquiétés puis subitement se faire arrêter et renvoyer en « centre d’accueil » puis au-delà de la frontière sud du pays, c’est-à-dire au Niger. Au rythme des négociations internationales, cette gestion policière s’accompagne d’une propagande sur le grand nombre d’expulsés.

    « Centre d’accueil » et camps informels

    L’Algérie a beau avoir refusé la politique d’externalisation de l’asile, son principal dispositif de mise en œuvre, le camp d’exilé apparaît sur le territoire algérien sous deux formes : 1) le « centre d’accueil » comme celui d’Adrar (1 541 km au sud d’Alger) particulièrement sordide et théâtre récurrent de maltraitances 92 ; 2) le camp informel comme celui dit des « Rochers » près de Tamanrasset, après la frontière nigérienne, ou celui près de Magnia, juste avant la frontière marocaine.

  • permalien gloc :
    11 avril 2011 @11h45   « »

    Autant pour moi, Sakhra, les successeurs de Boumédiennes sont passé à une telle vitesse, que je n’ai pas imprimé.

  • permalien Nathan :
    11 avril 2011 @14h15   « »

    Deïr Yassin : 11 avril @10h04

    Adressez plutôt vos conneries à votre voisin bruxellois, Nathan, il est preneur.

    Au lieu d’écrire des bêtises, dites-nous plutôt ce que vous pensez de l’interview de l’édile bruxelloise d’origine marocaine que Szyster a mis en lien.

    D’après le sociologue Jan Hertogen, il y avait en 2005, 628.000 musulmans (pour la plupart maghrébins et turcs et pas nécessairement pratiquants) - en Belgique, dont 25% dans la région bruxelloise. Pour les communes bruxelloises, les musulmans représentent plus de 70% de Saint-Josse, plus de 50% à Schaarbeek et Molenbeek, et plus de 30% à Anderlecht, Saint-Gilles et Koekelberg.

    http://www.indymedia.be/index.html%...

  • permalien Laurent Szyster :
    11 avril 2011 @15h29   « »

    @Deir Yassine,

    Vous m’accusiez de fantasmer une régression sociale des communautés musulmanes d’Europe.

    Alors j’espérais que ce témoignage d’une élue musulmane socialiste de Bruxelles vous serait utile.

    Ce n’est pas le cas, chantons en coeur !

    "Tout va très bien madame la marquise, tout va très bien, tout va très bien ..."

  • permalien Baudouin :
    11 avril 2011 @16h05   « »
    Elle est bien belge

    Aux dernières nouvelles, les musulmans bruxellois sacrifient leurs moutons dans les abattoirs publics qu’on met à leur disposition pendant les fêtes, sont en général aussi sinon plus bilingues que les autres belges, sont aussi bien de droite que de gauche, travaillent tout autant voire plus que les autres, ne bloquent pas la formation d’un nouveau gouvernement et ne mettent pas l’IVG à l’index. Alors qu’il y en ait un ou dix millions demain dans le petit royaume en perdition, ça change quoi au fait que le silence y soit devenu la seule langue nationale, chers amis de Lotharingie ?

  • permalien Deïr Yassin :
    11 avril 2011 @19h31   « »

    @ Szyster)

    "Vous m’accusiez de fantasmer une régression sociale des communautés musulmanes d’Europe"

    Ah bon ?? "Accusiez" est bien trop, il faut déjà prendre quelqu’un au sérieux pour l’accuser. Je me suis moquée de votre :

    "Il y a dans les communautés arabo-musulmanes un degré de superstition et d’inconscience politique à la mesure de l’obscurantisme et de l’oppression dans lesquels sont plongés les pays d’origine."

    Vous ne comprenez même pas ce que vous avez écrit vous-même ?? Ah, ce n’est pas vous qui l’avez écrit ?? Les Hasbaradim, vous dites !!

  • permalien Deïr Yassin :
    11 avril 2011 @19h49   « »

    @ Nathan)

    Si vous pourriez nous donner les pourcentages des colons-immigrés ou descendants de colons-immigrés JUIFS, pas nécessairement pratiquants - enfin autre chose que le nettoyage ethnique des autochtones - à Akka, Haïfa, Beer Sheva, Sderot .... et on reparlera.

  • permalien K. :
    11 avril 2011 @23h06   « »

    Clyde Prestowitz :

    A cause de la diminution de la plupart des populations du monde, l’immigration deviendra essentiel au maintien de la croissance économique. Ainsi, alors qu’il existe actuellement dans de nombreux pays une résistance vis-à-vis de l’immigration et en particulier de l’immigration de travailleurs non qualifiés, à l’avenir, les pays se concurrenceront agressivement pour attirer non seulement les immigrants qualifiés, mais aussi les travailleurs non qualifiés.

  • permalien Deïr Yassin :
    11 avril 2011 @23h30   « »
    Trop de musulmans ??

    C’est ce que pensent les colons-immigrés juifs et ils vont donc continuer le nettoyage ethnique des autochtones.

    Au moins les Belgo-Marocains, obscurantistes et superstitieux, selon notre sociologue, spécialiste en res musulmanis, n’ont pas encore commencé l’expulsion des Belges dites de souche :

    - www.lemonde.fr/proche-orient...

  • permalien Nathan :
    12 avril 2011 @04h07   « »

    Baudouin : 11 avril @16h05

    Alors qu’il y en ait un ou dix millions demain dans le petit royaume en perdition, ça change quoi au fait que le silence y soit devenu la seule langue nationale, chers amis de Lotharingie ?

    Ça change quelque chose pour tous ceux qui veulent vivre dans une ville cosmopolite et non pas à Marrakech (et encore, il y a probablement moins de femmes voilées à Marrakech).

  • permalien Yvan :
    12 avril 2011 @08h01   « »
    Trop de musulmans ? L’Europe en question

    Immigration : l’Italie dénonce le manque de solidarité européenne | RFI
    Le ministre italien de l’Intérieur, Roberto Maroni

    « Je me demande si cela sert véritablement à quelque chose de continuer à faire partie de l’Union européenne, une institution qui se précipite pour sauver les banques et pour déclarer la guerre ; mais quand à exprimer concrètement la solidarité avec un pays en difficulté comme l’Italie, elle se débine. Franchement, mieux vaut être seul que mal accompagné ».

    Le Figaro - Politique : Claude Guéant souhaite réduire l’immigration légale
    Le ministre français de l’Intérieur, Claude Guéant :

    « Bien évidemment. J’ai demandé que l’on réduise le nombre de personnes admises au titre de l’immigration du travail (20.000 arrivées par an). Et nous allons continuer à réduire le nombre d’étrangers venant en France au titre du regroupement familial (15.000). J’ai demandé une étude sur la pratique des pays d’Europe sur l’application du droit international. En matière d’asile (10.000), notre pays est plus généreux, malgré les restrictions apportées, que l’Allemagne ou le Royaume-Uni, alors que nous appliquons les mêmes conventions internationales ! S’il apparaît qu’il y a des anomalies dans nos pratiques, des modifications interviendront. »

    Pour un fervent défenseur le l’économie de marché comme Claude Guéant, diminuer le nombre d’immigrés légaux au moment où l’offre devient pléthorique, revient à augmenter le nombre d’immigrés illégaux, donc à diminuer la masse globale des salaires et à abaisser le coût des prélèvements obligatoires, donc à augmenter le PIB français. Ce qui, pour un ministre en charge, de l’immigration, des cultes et des élections, n’est pas innocent... en période préélectorale.

  • permalien Orangerouge :
    12 avril 2011 @09h34   « »

    Pour un fervent défenseur le l’économie de marché comme Claude Guéant, diminuer le nombre d’immigrés légaux au moment où l’offre devient pléthorique, revient à augmenter le nombre d’immigrés illégaux, donc à diminuer la masse globale des salaires et à abaisser le coût des prélèvements obligatoires, donc à augmenter le PIB français

    Sauf que ce raisonnement économique est faux : les employeurs des illégaux ne cotisent pas aux régimes sociaux, et c’est un manque à gagner considérable. Cela avait d’ailleurs motivé une grande régularisation faite en Espagne il y a quelques années.

    Et les immigrés eux-mêmes, sortis de la précarité par la légalisation de leur statut, consomment plus, ce qui est stimulant important de la croissance économique.

  • permalien Yvan :
    12 avril 2011 @09h55   « »

    @Orangerouge

    Vous pensez que lorsqu’on ajoute les prélèvements sociaux aux prix de revient, ça fait baiser celui-ci... c’est votre droit.

    Mais il n’en reste pas moins que « La liberté, c’est la liberté de dire que deux plus deux font quatre. »

  • permalien Yvan :
    12 avril 2011 @10h25   « »
    Trop de musulmans ? Hallucinogégène !

    Ce matin dialogue hallucinant sur France Inter avec Roland Dumas, socialiste, ancien ministre des affaires étrangères, ancien président du Conseil Constitutionnel qui était en promo de son dernier livre (de mémoire) :

    - Roland Dumas : « ... surtout quand on sait dans quelles conditions Outtara a été élu ! »
    - France Inter : « Bien non justement on ne sait pas, pourriez-vous préciser ? »
    - R. D. : « Et bien vous le savez bien, Ouattara est... musulman ! »
    - F. I. : « pouvez-vous préciser en quoi le fait que Ouattara soit musulman ait influencé le résultat du vote ? »
    - R. D. : « Ça ne l’a pas influencé, mais quand même, il est... musulman ! »
  • permalien Baudouin :
    12 avril 2011 @10h41   « »

    Nathan 12 avril @04h07

    Et bien nous y voilà ! Vous voyez que les chiffres ne parlent pas d’eux-mêmes et qu’il aura fallu votre brillant commentaire pour les éclairer. Et de quelle lumière ! Celle de Marrakech où vous aimez tant passer vos vacances, opposée à celle un peu plus froide de la ville cosmopolite où vous rêvez de vous retrouver en revenant CHEZ VOUS. Que Bruxelles soit précisément l’une des villes d’Europe où se côtoient le plus de communautés nationales et linguistiques, que ce soit peut-être ça précisément l’Europe de demain, la vraie, ne vous suffit pas. Vous voudriez encore que les musulmans ne voilent pas leurs femmes et qu’ils ne soient pas trop nombreux, que les communautés soient rangées en quartiers différents ou mélangées selon des proportions qui n’en privilégient aucune pour qu’on puisse goûter un peu de tout lorsque on veut sortir au restaurant et n’ait pas l’impression d’être dans un pays précis. En cherchant bien, je suis même sûr que dans vos visuels idéaux de Bruxelles cosmopolite, la gentrification a gagné d’horribles communes maroco-turques comme Schaerbeek ou Saint-Josse. Certes, on y rencontre encore quelques pakistanais pour y tenir les épiceries de nuit, les polonais y font la plomberie, les "stewart" sont parfois noirs, les ramasseurs de poubelles peuvent être d’origine marocaine. Mais les trottoirs sont propres, les maisons bien entretenues. On ne se gare plus en double file devant les friteries. S’il on entend de la musique maghrébine, c’est du classique ou de l’Andalous s’échappant d’intérieurs cossus où les familles ne comptent pas plus de deux ou trois enfants, où les femmes sortent avec un léger châle oriental sur les cheveux, certes, mais élégamment, à la façon de Carla Bruni visitant l’Egypte.

  • permalien Baudouin :
    12 avril 2011 @10h42   « »

    Nathan 12 avril @04h07

    ...
    Alors que pour l’instant quoi ? Ces familles qui viennent du bled, vous savez à quoi elles ressemblent ? aux familles qu’on voyait débouler dans Paris à chaque vague d’exode rural... lorsqu’il y avait encore du travail industriel à pourvoir dans Paris. Ils étaient crasseux. Ils parlaient mal le français. Le travail ne les embellissait pas comme il embellit le fonctionnaire.
    On les appelait pour cela "des prolétaires" et l’on s’est même battu pour que ce mot ne soit plus une insulte, on a même fait des révolutions, dont sont parfois sortis des pays. Oui, d’accord, c’était des pays sans importance et sans projet aujourd’hui. Et puis c’est toujours la même histoire, en 1848 à Paris ou à Bruxelles, en 2011 à Tunis ou au Caire : les prolétaires se battent et les socio-traitres viennent leur pisser sur la tête pour flatter le bourgeois. Et l’on en sera encore à regarder le chiffon que les femmes portent sur la tête lorsqu’elles et d’autres en viendront à s’occuper de la serpillière qui sert maintenant de drapeau à ces fantômes de pays épuisés par le profit, rongés par la corruption. Socialiste ? le spéculateur du quartier Midi qui a torturé pendant dix ans et déguerpis comme le dernier des mafieux les habitants des alentours de la gare ? Et on ne parle pas de Charleroi et du reste... Qui prend encore au sérieux ce que ces gens-là dégoisent en Belgique ? Il n’y a plus que vous.

  • permalien Jeannot Lapin :
    12 avril 2011 @16h32   « »

    Vaut mieux être aveugle que de lire des choses pareilles.
    2millions seulement.
    Avec 200000 immigrés par an depuis 40ans essentiellement d’afrique du nord et donc essentiellement musulmans.
    Ayant tous des enfants dans les 20 ans dont une proportion non négligeable sera musulmane.
    Et vous trouvez que 2 millions.
    Faites donc une étude sérieuse en présentant des chiffres plus réalistes.
    Cette tentative ridicule de masquer la vérité vous discrédite et jette la suspicion sur une volonté cachée d’islamiser la France.

  • permalien Ph. Arnaud :
    12 avril 2011 @17h56   « »

    A Jeannot Lapin

    D’où tirez-vous ces « 200 000 immigrés par an, depuis 40 ans essentiellement d’Afrique du Nord » ? C’est quoi, cette fantaisie ?

    Qui a une « volonté cachée d’islamiser la France » ? Vous n’allez tout de même pas ressortir les histoires éculées du « califat caché » ou celles des « élites mondialisées », où l’on trouve, pêle-mêle, intellectuels marxistes, banquiers d’affaires de Wall Street, fonctionnaires de Bruxelles, francs-maçons et Trilatérale ?

    C’est quoi, cette paranoïa autour de l’islamisation ? Il y a autant de probabilité qu’elle se produise que de voir des phoques s’ébattre au milieu du Sahara…

  • permalien La Vouivre :
    12 avril 2011 @18h43   « »

    A l’évidence, des gens comme Laurent Szyster, Dounet ou Jeannot Lapin n’ont pas compris où ils ont atterri ici.

    La plupart des intervenants de ce site ne sont pas croyants. Ils ne veulent pas "islamiser" l’Europe mais "l’emmusulmaner". Ils veulent une sorte d’islamisation soft avec un islam sécularisé.
    C’est la raison pour laquelle des individus comme Baudoin se tuent à vous faire accepter le port du torchon de luxe comme quelque chose d’Européen normal et ordinaire : pour que vous vous sentiez comme si vous étiez en Egypte ou à Marrakech en version européanisée.

    Ce qu’ils veulent, c’est la disparition des blancs, de gré ou de force. Evidemment, ça prendra du temps, 40 à 50 ans, deux générations pour que la population musulmane issue de l’immigration dépasse par le nombre la population autochtone non musulmane.

    Leur stratégie est donc de pousser au métissage au nom du multiculturalisme, en attendant.

    Pour substituer la population autochtone, il faut d’une part que la population immigrée devienne majoritaire, et d’autre que le métissage ait lieu.

    Quand cela sera, c’est à dire quand la population de souche aura disparu, il y aura selon eux un "Homme nouveau", mais non plus soviétique comme autrefois, mais musulman, ou plus exactement emmusulmané. Ils postulent ainsi quelque chose du genre "les hommes seront tous frères", "il y aura la paix universelle", etc, etc...

  • permalien A.C :
    12 avril 2011 @18h46   « »

    Si Le Pen n’était pas né, il faudrait l’inventer. Au cours de l’été 2010, le président avait déjà dilapidé toute sa crédibilité (affaire Woerth et compagnie...). Il lui restait une carte : son bâton de gendarme. A ce moment-là, à tous les écouter, le FN était un parti mort-cuit, ruiné, sans avenir. Que s’est-il passé ? On a braqué tous les projecteurs sur l’élection de Miss Pinperonelle, elle est apparue sur tous les écrans faisant son marché dans les thèmes à la mode et, malgré le fait que le débat sur l’Identité Nationale avait été un four digne de Jean-Marie Bigard, on nous ressert maintenant la même tragi-comédie pour préparer en 2012 le bon vieux coup de l’élection du général De Gaulle contre l’intrusion d’Hitler au second tour.
    Or, il s’agit de quoi depuis le début ? d’un ancien OAS qui jette à qui veut l’attraper que les algériens seraient en train de nous envahir. La bourgeoisie de toutes les nostalgies et de tous les mépris consent. Les cols bleus qui, au fur et à mesure des années ont vu le chômage augmenter sont preneurs ; les commerçants en concurrence de plus en plus serrée, les habitants des quartiers qui se paupérisent de façon galopante, tout ce beau monde s’est mis à voir de l’immigré partout comme la cause de tout ses malheurs.
    Évidemment, rappeler que l’immigration suit une évolution on ne peut plus logique au vu des évènements pas extrêmement gais qui secouent la planète, qu’il n’y a jamais que trente ans on parlait encore de boat people plutôt que d’immigration clandestine, que les cités de la banlieue parisienne ont été conçues pour servir de dortoirs à des travailleurs et pas de casernes à des chômeurs, que le protectionnisme migratoire c’est une politique et le libéralisme économique aussi ; c’est passer pour l’intello des beaux quartiers ou un halluciné de plus qui veut nier la réalité. L’Islam, c’est juste pour faire vert dans tout ça.

  • permalien Ph. Arnaud :
    12 avril 2011 @19h40   « »

    A La Vouivre

    Le moins qu’on puisse dire, c’est que votre message ne manque ni d’incohérences, ni de contradictions, ni d’absurdités…

    En quoi des gens qui ne sont pas croyants [d’après quelles déductions ??], donc athées ou agnostiques, militeraient-ils pour une islamisation (ou une musulmanisation) de la société ? Quel intérêt trouveraient-ils à cette initiative ? Ce serait un peu comme si le pape cherchait à favoriser le protestantisme…

    Qu’est-ce qu’un « islam sécularisé » dès lors que l’Islam se caractérise précisément par ce qui n’est pas sécularisé ? C’est un peu comme un champagne sans bulles…

    Qu’est-ce que les « blancs » [et c’est quoi, d’ailleurs, cette fantaisie à la Zemmour ?] vien-nent faire dans cette question de religion ? Insinueriez-vous que l’Islam est une religion de « basanés » ? Que la France est un pays de « blancs » ? Où avez-vous vu, dans les textes (Constitution, lois) que la nationalité française soit liée à l’allure de ses ressortissants ?

    Vous en avez encore beaucoup, des comme ça ?

  • permalien Orangerouge :
    12 avril 2011 @21h59   « »
    Sarkozy : un Président trop raciste

    Une légère entorse à la laïcité ...

    http://www.20minutes.fr/article/705...

  • permalien Sakhra :
    12 avril 2011 @21h59   « »

    La laicité à la Sarkozy ?

    Grandes écoles : l’Élysée organise un concours parallèle réservé aux juifs pratiquants

    Des établissements prestigieux ont été sommés d’adapter leurs épreuves écrites prévues en pleine Pâque juive

    http://www.lepoint.fr/societe/grand....

  • permalien Yvan :
    12 avril 2011 @22h17   « »

    (2008)

  • permalien Yvan :
    12 avril 2011 @22h55   « »
    Trop de musulmans ? Les paradoxes du chanoine

    En 2009 « le problème de la burqa n’est pas un problème religieux », il le devient seulement en 2011 :

    Circulaire du 2 mars 2011 relative à la mise en œuvre de la loi n° 2010-1192 du 11 octobre 2010 interdisant la dissimulation du visage dans l’espace public

    2. L’absence de restriction à l’exercice
    de la liberté religieuse dans les lieux de culte

    Lorsqu’ils sont ouverts au public, les lieux de culte entrent dans le champ d’application de la loi. Le Conseil constitutionnel a toutefois précisé que « l’interdiction de dissimuler son visage dans l’espace public ne saurait, sans porter une atteinte excessive à l’article 10 de la Déclaration de 1789, restreindre l’exercice de la liberté religieuse dans les lieux de culte ouverts au public ».

  • permalien s=exp(j*pi) :
    12 avril 2011 @23h15   « »

    Les propos de La V... 12-04 18h43.

    Marcel PAGNOL // Manon des Sources / un peu avant le quart de l’ouvrage

    Le Papet expose à Ugolin, son neveu, comment il se fait que leur famille, celle des SOUBEYRAN, soit à peu-près anéantie alors qu’elle fut un temps la plus grosse et la plus riche du village : il ne lui reste que l’or.

    Lisons les paroles du Papet : c’est la sagesse.

    "... On a toujours ce qu’on mérite. ... Un peu pour l’orgueil, un peu pour ne pas se séparer de l’argent, ils se sont mariés entre eux. ... C’est mauvais pour les lapins, c’est pas bon pour les hommes. Au bout de quatre ou cinq générations, un fou, ... deux folles et trois suicidés."

    Pratiquons le métissage : c’est la seule manière de prolonger l’existence de la race humaine. Quant à la couleur de la peau, aucune importance : elle s’adaptera à l’environnement en quelques milliers d’années.

    Un fou, deux folles et trois suicidés "au bout de quatre ou cinq générations ..." seulement !

    Inutile d’expliquer cela à la V.... Mais à partir des symptômes qu’elle manifeste, quelqu’un pourra peut-être estimer à quelle génération le processus en est dans son cas.

  • permalien Orangerouge :
    12 avril 2011 @23h39   « »

    Sarkozy, je pense, cherche à provoquer des violences en France : exacerber les oppositions religieuses et ethniques, pousser les gens à bout, qu’il y ait des violences.

    Et qui pourra se présenter en Zorro, le recours ?

  • permalien Orangerouge :
    12 avril 2011 @23h43   « »

    Ceci dit, je ne conseille à aucun candidat, aussi pratiquant de la religion juive soit-il, de passer des épreuves dans des conditions différentes des autres candidats.

    Des recours en justice contre des conditions inégales de concours cela existe, et c’est un coup à se retrouver à être, in fine, exclu de la grande école dont on a réussi le concours !

  • permalien Yvan :
    13 avril 2011 @07h10   « »

    Orangerouge : « Ceci dit, je ne conseille à aucun candidat, aussi pratiquant de la religion juive soit-il, de passer des épreuves dans des conditions différentes des autres candidats. »

    Ben voyons ! et pourquoi pas rendre la conversion au catholicisme obligatoire pour manger sans scrupule le poisson du vendredi imposé par les catho à la cantine "laïque et républicaine", tant qu’on y est.

    La laïcité c’est le contraire du sectarisme, et c’est l’honneur d’une république de respecter les préceptes de chaque religion qui la compose, et c’est sa honte d’en favoriser certaines au détriment d’autres.

    C’est l’honneur de la France d’aménager ses concours pour les catholiques en ne faisant pas d’examen pendant le repos dominical et c’est aussi son honneur respecter les obligations des juifs aussi minoritaire leur religion soit-elle, et c’est sa honte d’interdire aux sikhs leur turban et c’est sa honte de ne pas respecter les obligations des musulmans (deuxième religion de France) en particulier pour les examens pendant le mois de Ramadan.

    Il est intéressant de noter le parti pris délibérément "anti-musulman" (anti-bronzés en réalité) de la "république selon Sarkozy"... c’est à se demander si elle mérite encore le nom de "République" autrement que dans son acception antique, c’est à dire fondée sur un système esclavagiste qui, en plus, refuserait tout statut légal à ses esclaves.

    Ce qui est illégal c’est de créer une inégalité des citoyens face aux examens en fonction de leur religion.

  • permalien La Vouivre :
    13 avril 2011 @09h18   « »

    @ Ph. Arnaud

    Vous en avez encore beaucoup, des comme ça ?

    Oui plein.
    Et ce que je dis ne manque aucunement de cohérence, c’est au contraire d’une logique on ne peut plus limpide.
    Vous par contre vous choisissez de lire autre chose que ce que j’ai écrit, ce qui est une façon de noyer le poisson pour neutraliser ce qui vous dérange, ce en quoi vous vous trompez parce que par définition les poissons ne se noient pas ; ils nagent.

    Quel intérêt vous, et les autres intervenants de ce blog comme son propriétaire en tant que représentants de la pensée altermondialiste gauchiste, trouveriez-vous à la musulmanisation de l’Europe ? Mais je vous l’ai dit très clairement ! Parce que vous croyez qu’ainsi un jour les hommes seront tous frères et que règnera la paix universelle dans la joie et la bonne humeur.

    Ce serait un peu comme si le pape cherchait à favoriser le protestantisme…

    Non, le pape cherche à favoriser les musulmans et l’immigration parce que plus il y aura un retour à l’obscurantisme et plus le Vatican pourra en retirer son épingle du jeu, principalement en en faisant porter le poids sur les femmes pour mieux les rabougrir en les renvoyant à un statut subalterne permettant de favoriser la suppression de l’Ivg et si possible aussi de la contraception.

    Insinueriez-vous que l’Islam est une religion de « basanés » ?

    Ah mais ce n’est pas que je l’insinue, c’est que je le pense et que j’en suis profondément persuadée. L’immense majorité des musulmans est en effet constituée d’immigrés et "issus de".
    Je suis née dans un monde blanc, où la présence des " autres" était tout à fait marginale. Je pensais, comme tout le monde, que "ces gens là" seraient repartis "chez eux", dans "leur" pays, quand ils se seraient constitué un pécule en travaillant ici. Je n’aurais jamais supposé qu’ils s’y seraient implantés et qu’ils constituaient d’ores et déjà le soubassement d’une immigration de peuplement en vue de substituer la population autochtone. Et je pensais que ceux qui resteraient feraient comme tous les autres avant eux, à savoir qu’ils "s’intégreraient" pour se fondre dans la communauté nationale, et plus largement européenne. Ce qui n’a pas été le cas.

    Ce qui n’a absolument rien à voir avec Zemmour que vous ramenez sur le tapis, pour lequel je nourris à peu près les mêmes sentiments qu’Isabelle Alonso. Mais je ne doute pas un instant que vous lui préférez Houria Bouteldja et sa pensée magique. Il y a nettement moins de distance entre vous, Zemmour et Bouteldja qu’entre moi et vous trois.

  • permalien Orangerouge :
    13 avril 2011 @09h31   « »

    Ce qui est illégal c’est de créer une inégalité des citoyens face aux examens en fonction de leur religion.

    Sur cette phrase seule, je suis d’accord avec vous.

    Le fait que le Dimanche en France soit jour de repos, est historiquement lié à la religion catholique ; mais aujourd’hui ce n’est pas cela, mais seulement l’habitude, les pratiques établies qui le maintienne. C’est une question de mise en cohérence de l’activité.
    La plupart des entreprises mettent leurs salariés en vacances en août pour le même genre de raison, et là vous m’accorderez que cela n’a rien à voir avec le catholicisme.

    On trouve beaucoup de pratiques dans une société qui s’enracinent dans le passé.

    Et non il n’est pas souhaitable que le calendrier des activités prenne en compte les nombreuses religions que compte notre pays. Ce serait invivable pour tout le monde.

    Toutes les religions (et tous les Dieux !!) ont prévu des exceptions à la règle : quand il y a obligation pour un motif grave on peut travailler un jour saint, dans pratiquement toutes les religions.

    Je ne suis pas une intégriste de la laïcité, j’accepte les manifestations publiques des cultes (des Hare Krishna aux processions catholiques en passant par les prières dans la rue) mais pas une intégriste de l’envahissement religieux dans les pratiques communes à tous.

    Cordialement

  • permalien Orangerouge :
    13 avril 2011 @09h32   « »

    Mon dernier post s’adresse à celui d’Yvan 13 avril @07h10

  • permalien Orangerouge :
    13 avril 2011 @09h53   « »

    à Yvan,

    En fait beaucoup de fêtes religieuses sont déjà prises en compte.

    Extrait de l’article de Médiapart qui décrit comment les fêtes religieuses sont déjà, dans la procédure courante et normale, prises en compte lors de la fixation des dates des concours aux grandes écoles :

    L’organisation des concours aux grandes écoles suit un processus méticuleux, encadré par la loi et une jurisprudence fournie. Les dates sont choisies de telle sorte qu’elles ne chevauchent naturellement pas les jours fériés, qui recoupent notamment certaines fêtes de la religion catholique. Les organisateurs des concours doivent aussi fixer des dates qui ne chevauchent pas non plus ce qu’il est convenu d’appeler « les dates religieuses protégées ». En clair, chaque année, un arrêté ministériel établit un calendrier fixant les « autorisations d’absence pouvant être accordées à l’occasion des principales fêtes religieuses des différentes confessions ». Les examens publics ou les concours d’entrée aux grandes écoles n’ont donc jamais lieu à ces dates.

    Pour l’année 2011, une circulaire en date du 2 décembre 2010, signée par le ministre du budget, François Baroin, et le secrétaire d’Etat chargé de la fonction publique, Georges Tron, donne ces dates religieuses protégées, qu’il s’agisse des fêtes orthodoxes (6 et 19 janvier, 22 avril, 2 juin), des fêtes arméniennes (6 janvier, 3 mars, 24 avril), des fêtes musulmanes (15 février, 30 août, 6 novembre), des fêtes juives (8 et 9 juin, 29 et 30 septembre, 8 octobre) ou encore de la fête bouddhiste (17 mai).

    C’est en quelque sorte le mode d’emploi d’une République laïque, mais tolérante : la vie publique est organisée de telle sorte que chacun puisse pratiquer un culte, s’il le souhaite. Cette circulaire, on peut la télécharger ici ou la consulter ci-dessous :

    Il semble bien que comme d’habitude la partie raciste de la communauté juive française ait voulu avoir un statut privilégié.

    Pour Médiapart, ce statut particulier accordé par Sarkozy aux élèves juifs ne répond pas à une demande de la communauté juive. Mais pour le Point il s’agit bien d’une demande de la communauté juive.

  • permalien gloc :
    13 avril 2011 @10h04   « »

    La Vouivre : « Je suis née dans un monde blanc, où la présence des " autres" était tout à fait marginale. »

    Vous ne pouvez pas rester à un stade post-natal, que vous le vouliez ou non, il vous faudra commencer à grandir un jour et découvrir le monde dans toute sa complexité.

    Il est normal que l’inconnu vous fasse peur, mais rassurez-vous, si vous êtes parvenu jusqu’à nous c’est que depuis leurs origines africaines vos ancêtre ont su vous transmettre les gênes nécessaires à votre adaptation.

  • permalien A.C :
    13 avril 2011 @10h24   « »

    La meilleure preuve que ce débat n’a à peu près rien à voir avec la laïcité, c’est lorsqu’on considère combien le contexte qu’il entend régenter s’agissant de l’Islam est sans rapport avec celui dans lequel a été promulguée la loi de séparation de l’église et de l’Etat.
    Depuis la révolution française les catholiques formaient tout à la fois une religion et un clan politique réactionnaire, partisan des Etats pontificaux contre l’institution d’une République italienne. Ce parti dominait, principalement par l’école, l’ensemble du corps social français dont il freinait le développement moral et intellectuel de toutes ses forces.
    Cette situation a été jugée intenable par les communards puis par les républicains, trente ans après, dans le contexte de reconstruction et de revanche de l’avant guerre de 14.
    On pourrait s’égarer à bien des comparaisons entre ce catholicisme là et des mouvements politico-religieux actuels. Mais en réalité c’est sans équivalent. L’extrême droite est d’ailleurs en pleine schizophrénie lorsqu’elle retourne, pour des raisons purement opportunistes, sa tradition réactionnaire contre son socle catholique. On n’aurait pas de mal à faire le florilège de toutes les positions prises encore récemment par cette mouvance, d’accord avec les intégristes et Vatican, en faveur de la domination masculine. C’est l’insignifiance électorale de Boutin qui explique le soudain laïcisme de La Pen. Il faut croire que Christ ne rapporte plus rien à César ou que la haine des catholiques à l’égard des musulmans est assez forte pour leur faire applaudir aujourd’hui la loi par laquelle on les a justement dessaisit de leur emprise politique sur le pays.
    Mais quel rapport avec l’espace public urbain et ce qu’on peut encore y faire ? surveillé de toute part par des caméras de surveillance, régenté par le règne exclusif des chaines commerciales et la spéculation immobilière qui ont évincé le petit commerce et la convivialité de quartier ? Quel rapport avec les vrais problèmes ?

  • permalien Yvan :
    13 avril 2011 @10h43   « »

    Orangerouge : « En fait beaucoup de fêtes religieuses sont déjà prises en compte. »

    On peut toujours faire des aménagements cosmétiques pour faire gober les petits arrangements cathos. Mais il n’en reste pas moins, qu’il ne s’agit pas de "jour férié" mais de pratique religieuse et que le jeûne du mois de Ramadan est un des pilier de la religion musulmane que la religion musulmane est la deuxième de France et qu’aucun aménagement n’est prévu pour les candidats musulmans.

    Pratiquer une religion ne consiste pas seulement à chômer certains jours pour faire la fête.

    Il ne vous aura pas échappé que les "fêtes" catholiques n’apparaissent pas dans le calendrier de Barouin, parce que de toute façon elles sont imposées à tous les citoyens, croyants ou non.

  • permalien Ph. Arnaud :
    13 avril 2011 @10h48   « »

    A La Vouivre

    Sur quels documents (articles, livres, messages Internet) vous fondez-vous pour décréter que le Monde diplomatique (ou les intervenants qui partagent ses idées) veulent une Europe musulmane ? Où avez-vous vu écrit qu’une telle Europe rendrait les « hommes tous frères, dans la joie et la bonne humeur » ? Où êtes-vous allée puiser ce délire ?

    Vous n’avez pas compris – ou feint de ne pas comprendre – ce que je voulais dire avec le pape et le protestantisme : j’aurais pu user de n’importe quelle autre comparaison. Par exemple, pour quelle raison le Dalaï Lama chercherait-il à promouvoir l’Islam – ou le judaïsme ? En outre, je ne comprends pas toujours pas pourquoi des athées et des agnostiques prôneraient la généralisation de l’Islam pour obtenir une fraternité universelle et non une laïcité générale, qui laisserait chacun libre de pratiquer à sa guise et assurerait la communion de la population dans des valeurs précisément non religieuses ! [Ce qui a été l’esprit de la loi de Séparation et ce qui se passe dans les partis politiques, syndicats, associations ou clubs français, qui voient se côtoyer « ceux qui croient au ciel et ceux qui n’y croient pas »].

    Je ne saisis toujours pas ce qu’est un « Islam sécularisé ». S’il est sécularisé, c’est qu’il a confiné la manifestation de la foi dans l’espace privé… ce qui est conforme à l’esprit de la loi de Séparation, donc à celui d’un Etat laïque.

    Je ne comprends pas, par ailleurs, la distinction que vous faites entre quelqu’un qui est « blanc » et quelqu’un qui est « basané ». Et je serais curieux que vous m’en donniez la ligne de démarcation. Je serais aussi curieux de savoir en quoi le fait d’être « basané » - noir comme du charbon ou avec des yeux bien bridés – empêche d’être aussi Français que celui qui ne s’est pas mélangé hors de son village depuis Clovis. Où cela est-il écrit dans la Constitution ou dans les lois ? Je ne saisis pas, non plus, en quoi la pratique de l’Islam – ou du bouddhisme – ôte quoi que ce soit au fait d’être Français.

    Si demain, par exemple, la population française ressemble à celle de la Réunion ou de l’île Maurice – où cohabitent, précisément, du Chinois, du Dravidien, de l’Africain, de l’Arabe et de l’Européen – avec tous les mélanges possibles, et de multiples religions, en quoi la France cesserait-elle d’être la France ?

    Vous n’allez tout de même pas ressortir le poncif plus qu’éculé de la France, pays « blanc » et judéo-chrétien ?

  • permalien Deïr Yassin :
    13 avril 2011 @11h44   « »

    Notre résidente transalpine nous dit :

    "Je suis née dans un monde de blancs où la présence des autres était tout à fait marginale"

    Nous avons donc l’explication : depuis son enfance, notre ’Française de souche’, immigrée en Italie, s’est sentie marginalisée parce qu’il suffit de voir sa tête pour se rendre compte qu’elle passe pour un enfant du pays de Tanger à Beirut, en passant par Alexandrie et Haïfa. Elle a une tête de bou..... comme certains entre nous, et cela doit l’emmerder.

    http://floreal.wordpress.com/

    PS. Une analyse psychologique basée sur mes connaissances très limitées ramassées au café de commerce.

  • permalien La Vouivre :
    13 avril 2011 @14h32   « »

    @ Deïr Yassin
    Côté cisalpin (transalpin, c’est la France par définition, puisque Rome était le caput mundi et donc le km 0 de l’antiquité), avoir un patronyme piémontais et une pointe d’accent français, comme c’est mon cas, n’a rien d’étrange ni de surprenant.

    Pour le reste, vous ne croyez pas si bien dire. J’ai un faciès tout à fait méditerranéen, mais pas un look musulman. Ce qui fait que je n’ai jamais eu de problème en Europe, ni en Afrique du nord à condition de me mettre un foulard selon les endroits pour passer inaperçue et de ne pas ouvrir la bouche pour ne pas avoir l’air d’une étrangère (j’ai pu remarquer que les étrangers à la peau un peu trop claire ne sont pas toujours ni partout appréciés plus que le contraire en Europe).
    Mais je ne suis pas près d’oublier qu’en Egypte, au pays bien-aimé d’Alain Gresh, le passeur de la felouque qu’on avait louée pour traverser le Nil et aller visiter des tombes de l’autre côté nous aurait bien jetés dans le fleuve si on ne lui avait pas dit que mais oui bien sûr on croyait en dieu et qu’allah était le meilleur (en petit nègre moitié anglais et mon glossaire d’arabe de voyage).
    Y a plus de crocodiles en aval du barrage d’Assouan, mais le Nil c’est large et il y a un sacré courant... étant athée, mentir pour sauver ma peau ne me gêne nullement.
    Pas vraiment le genre de situation que je souhaiterais voir se multiplier ici, où il vaut mieux avoir un foulard sur la tête pour aller prendre sans encombres le métro aux Quatre Routes de La Courneuve quand on est une jeune femme.

  • permalien Nathan :
    13 avril 2011 @16h05   « »

    Baudouin : 12 avril @10h41

    Que Bruxelles soit précisément l’une des villes d’Europe où se côtoient le plus de communautés nationales et linguistiques, que ce soit peut-être ça précisément l’Europe de demain, la vraie, ne vous suffit pas.

    Eh bien, si Bruxelles est pour vous le laboratoire de l’Europe de demain, ça promet… Une ville exsangue, ruinée (tout le monde espérant la manne flamande, laquelle ne tombera pas sans conditions), enclavée, comptant 40% de chômeurs chez les jeunes issus de l’immigration et quantité de miséreux vivant de l’assistance publique… Il me tarde de voir la suite. Cela dit, je verrai tout ça de loin, mes enfants se sont installés dans un autre pays, où il y a un AVENIR POUR EUX (à Deïr Yassin : non pas en Israël) et je vais probablement les suivre pour rester près d’eux. Je vous laisserai donc à votre bac à sable où vous pourrez librement jouer à la réédition de la révolution de 1848, aux grandes grèves des années soixante, à la prise du Palais d’Hiver ou que sais-je encore.... En tout cas, j’ai hâte de voir le "nouveau bruxellois" qui sortira de sa gangue telle Aphrodite de l’écume.

  • permalien Baudouin :
    13 avril 2011 @16h55   « »

    Et bien je salue votre courage, Nathan, et le sens aigu de la chose politique que respire votre admirable projet d’exil familial. Bonne continuation et bon vent.

  • permalien Fa :
    13 avril 2011 @16h58   « »
    Laïcité pur porc

    ..."les sessions de concours pour les écoles de Polytechnique et Centrale ont été organisées pendant la Paque juive. Pour éviter aux étudiants juifs pratiquants de perdre injustement une année d’étude, une session spéciale a été organisée, dans des conditions permettant de préserver le caractére solennel et secret du concours : « les candidats concernés devant rester confinés toute la journée du 20 avril au moment officiel de l’épreuve jusque dans la nuit où ils pourraient à leur tour composer. Rebelote le 26 avril. »...

    http://dariamarx.com/2011/04/13/lai...

  • permalien Baudouin :
    13 avril 2011 @17h17   « »

    si quelqu’un a envie de raconter ses vacances exécrables au Maroc ou son passionnant projet de retraite en Suisse, qu’il ne se gène surtout pas.

  • permalien Deïr Yassin :
    13 avril 2011 @17h33   « »

    @ Nathan 16h05

    "Mes enfants se sont installés dans un autre pays où il y a un AVENIR POUR EUX (à Deïr Yassin : non pas en Israël)"

    Je m’en doute bien, car il n’y justement pas d’avenir en Palestine pour tous les Juifs de France et Navarre ... et de la Belgique à qui cela chantent de jouer aux colonisateurs des temps modernes.

    Il s’agit probablement d’un pays où la population autochtone a déjà été ’nettoyée ethniquement’, sinon je les encourage à venir lire vos diatribes anti-immigrées ici avant de vous accueillir.

  • permalien Deïr Yassin :
    13 avril 2011 @17h58   « »
    Un cours de langue française à une "souchienne" de la part d’une musulmane (de trop)

    "Côté cisalpin (transalpin, c’est la France par définition puisque Rome était le caput mundi"

    Caput mundi ou anus mundi, le préfix ’trans’ s’utilise indistinctement de deux côtés, que cela soit des Alpes, de l’Atlantique ou autre.

    - http://fr.wiktionary.org/wiki/transalpin

    NOTE :
    - Dans l’Antiquité : du point de vue de Rome : au nord des Alpes
    - En français actuel : du point de vue de Paris : au sud des Alpes.
    Vous avez donc tort, sauf si cela ne fut qu’un prétexte pour nous étaler votre immense culture générale.

    Je m’abstiendrai de vous dire GFY en italien - vous pourriez le traduire vous même....

  • permalien Lou :
    13 avril 2011 @23h32   « »

    Grandes écoles : le coup de l’Elysée contre la laïcité

    Sur demande de l’Elysée, quelques étudiants juifs pratiquants pourront passer les concours d’entrée à des grandes écoles (Mines, Ponts, Centrale et Supélec) pour partie en dehors des sessions normales d’examen. Des sessions secrètes de nuit ont été prévues, avec un confinement préalable des candidats. Alors que le chef de l’Etat orchestre une campagne de stigmatisation des immigrés d’origine arabe, l’affaire met en évidence que la défense de la laïcité, avancée pour justifier cette politique, n’est qu’un prétexte.

  • permalien Lou :
    13 avril 2011 @23h39   « »

    L’organisation proposée par le Château est particulièrement abracadabrantesque : les candidats concernés devant rester confinés toute la journée du 20 avril au moment officiel de l’épreuve jusque dans la nuit où ils pourraient à leur tour composer. Rebelote le 26 avril. Le scénario est tordu. La publicité de ce concours réservé aux juifs pratiquants étant inenvisageable, on se demande bien comment les personnes intéressées auraient pu être averties, sauf par les autorités religieuses.
    La semaine dernière, une source dans le milieu des grandes écoles avait alerté Le Point.fr de pressions qu’elle subissait pour organiser une telle session d’épreuves. Contrairement à ce qu’affirme Mediapart, la demande émanait bien de la communauté juive. Le rabbin Haïm Korsia, aumônier général de l’armée de l’air et proche de Nicolas Sarkozy, a utilisé son entregent pour faire avancer sa cause. Nous l’avions eu au téléphone la semaine passée, mais il avait nié le rôle de l’Élysée en la matière, se contentant de reconnaître avoir demandé un changement de date qu’on lui aurait refusé. "C’est le prix à payer pour sa foi", avait-il conclu. Sollicités aussi par Le Point.fr, les organisateurs du concours Mines-Ponts, la direction de Supélec, comme celle de l’école d’ingénieurs ENSTA avaient soit refusé de répondre aux questions, soit nié les interventions élyséennes.
    D’après Mediapart, c’est un haut fonctionnaire du ministère de l’Enseignement supérieur, choqué du procédé, qui a révélé l’intervention de la Présidence de la République.

  • permalien
    14 avril 2011 @00h33   « »
  • permalien Yvan :
    14 avril 2011 @08h40   « »

    Échaudé par l’affaire "Hessel à l’ENS", à propos de laquelle Michel Tubiana (LDH) avait déclaré :

    « L’interdiction de la manifestation de soutien qui devait se dérouler le 18 janvier à l’E.N.S. n’est donc pas simplement une atteinte à la liberté d’expression. Elle est aussi la forme la plus imbécile de soutien à l’existence de l’Etat d’Israël. Elle est enfin et peut-être surtout en France, la meilleure manière qui soit d’attiser le repli sur des communautés artificielles mais antagonistes. »

    Il semble que le CRIF ait fait profile bas à propos de l’exception cultuelle juive concernant les concours d’entrée à des grandes écoles (Mines, Ponts, Centrale et Supélec) en n’émettant qu’une réaction anonyme et officieuse :

    « C’est du délire complet. Il n’y aucune demande qui a été faite dans ce sens. Mais un aménagement de la sorte, c’est impossible. Dans cette période de débat sur la laïcité, on ne peut imaginer une bêtise pareille.  »
    ... mais définitive !

    Les Inrocks : Edito : Cher Claude Guéant

  • permalien Lou :
    14 avril 2011 @11h36   « »

    DNA : Dernières Nouvelles d’Alsace :

    « Vous êtes restée française à la Turquie... »

    Strasbourg.- Conseil de l’Europe

    « Türkiye’ye Fransiz kaldiniz » (littéralement, « Vous êtes restée français à la Turquie »), dit-on en turc pour faire savoir à quelqu’un qu’il est à côté de la plaque...
    (...)

    « Ici, en France, je vois que les Roms se font expulser. Est-ce là la démocratie ? En France, à ce jour, il n’y a pas de respect pour la liberté de religion. Que ceux qui veulent juger la Turquie commencent par eux-mêmes ». Et la première question d’une élue française (la députée UMP Muriel Marland-Militello s’interrogeait sur la liberté de culte) a reçu en réponse et pour le moins cassant - « Vous êtes restée française à la Turquie... ».

    Pourtant, le Premier ministre Erdogan se veut diplomate. Selon lui, la Turquie « peut jouer un rôle très important » au Moyen-Orient comme en Afrique du Nord.

    Car elle a « prouvé au monde que l’islam, la laïcité et la démocratie peuvent cohabiter ». Mais « pour des raisons populistes, on empêche la Turquie d’entrer dans l’Europe », regrette-t-il. La France, là aussi, est, entre autres, visée.

    (...)
    Anne-Camille Beckelynck

  • permalien Lou :
    14 avril 2011 @11h38   « »

    Al Manar en français :
    Erdogan : Europe doit soutenir les appels à la liberté

    L’Europe doit entendre et soutenir les appels à la liberté venant d’Afrique du nord et du Moyen-Orient, a affirmé mercredi à Strasbourg le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan.

    "Nous ne pouvons contempler ces régions en ne voyant que les puits de pétrole et pas la misère et les attentes de ces peuples", a-t-il expliqué devant l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe (APCE).
    "Toute intervention militaire extérieure ne peut être motivée que par l’humanitaire", a-t-il souligné, assurant que "nous ne voulons pas de nouvel Irak ou Afghanistan".

    "Les situations en Libye mais aussi en Palestine doivent être évaluées à travers le prisme des valeurs humanitaires", a-t-il précisé.

    M. Erdogan a également appelé à la mise en place d’un gouvernement civil en Egypte "dès que possible" et indiqué suivre les événements en Libye, en Tunisie et au Bahreïn.
    (...)
    Interpellé sur le respect des minorités religieuses par la député française Muriel Marland-Militello (UMP), M. Erdogan a répliqué, selon la traduction française de son propos : "Je voudrais vous inviter à venir en Turquie, je crois que vous êtes Française, et bien en Turquie on dit pour quelqu’un qui ne connaît pas bien le contexte +lui, il vient de France+".
    Selon un journaliste turc à Strasbourg il s’agit d’une expression courante en Turquie depuis plusieurs décennies, même s’il peut paraître peu diplomatique de l’utiliser devant les parlementaires des 47 Etats membres du Conseil de l’Europe.

  • permalien Shiv7 :
    14 avril 2011 @18h54   « »

    elbé : 10 avril @22h07

    La solitude n’est pas trop pesante ?

    L’expérience d’une solitude relativement volontaire et de durée limitée mis à part le fait de l’éventuelle clarté d’esprit qu’elle peut procurer à aussi l’avantage de vous faire apprécier la préciosité des autres êtres intimes ou non que vous retrouvez par la suite.
    (Contrairement à la trop grande promiscuité sociale et professionnelle qui a tendance à dévaluer la valeur de l’autre.)

    Il y a aussi une grande différence entre une solitude en milieu urbain, entouré de ses semblables qui sont indifférent à votre présence (sauf si vous porter une burka.., comme quoi cette dernière est plus sociale qu‘on ne le pense puisqu‘elle arrive à émouvoir certain citoyens..), comme cela est de plus en plus le cas dans nos sociétés stressées, et la solitude dans un milieu naturel comme la jungle, où vous faites en quelque sorte corps avec le milieu ambiant. (sans que personne ne vous demande d’enlever votre burka..).

    Ce qui me fait dire, que finalement la jungle est peut être plus civilisée que la France..

  • permalien K. :
    14 avril 2011 @21h42   « »

    Si vous priez en latin, portez le voile, et jeunez pendant le carême dans un avion étatsunien, alors vous parlez « en arabe ou en taliban [sic] », vous portez « un tchador », et le fait que vous refusiez le morceau de viande de boeuf [sic] que l’on vous propose prouve que vous mentez quand vous prétendez ne pas être musulmane.

    Et si en plus vous avez le malheur de vous appeler Cora-Ann, le doute n’est plus permis, vous êtes une dangereuse terroriste islamiste, toute nonne catholique que vous soyez.

  • permalien elbé :
    14 avril 2011 @22h46   « »

    A Shiv7,

    La solitude, telle que vous la vivez, est en effet un bienfait, un moyen de relativiser les rapports qu’on a avec les gens et tous les problèmes.
    Et quand on ne peut s’isoler, on devrait comme Ghandi s’imposer de ne pas parler, au moins un jour par semaine.
    La solitude dans le monde "moderne" ressemble par trop et paradoxalement à une cacophonie de paroles.

    Bonne continuation et bonjour à votre épouse dès que vous la retrouverez.

  • permalien elbé :
    14 avril 2011 @22h59   « »

    Il est dit que des mercenaires algériens se seraient mis au service de Kadhafi. Accusation relayée par le royaume chérifien.
    Alger dément avoir envoyé des soldats.

    L’Algérie serait-elle dans le collimateur pour n’avoir pas approuvé, bien que faiblement, la décision onusienne d’intervenir en Libye ?
    Vengeance de l’état chérifien ? Au sujet de l’ancien litige frontalier ? Ou/et le peuple sahraoui soutenu par l’Algérie ? Ou/et parce qu’aux ordres des us ?
    Veut-on redessiner toute l’Afrique du Nord ?

  • permalien elbé :
    14 avril 2011 @23h37   « »

    Chère Sakhra,

    Je partage votre analyse sur la Libye. Il s’agit d’un coup d’état, comme en Côte d’Ivoire, ni plus ni moins. Il y a volonté de contrôler et d’"accompagner" les mouvements des peuples (arabes ou pas) qui se rebellent contre leurs dictateurs. Au mieux des intérêts occidentaux et non pour l’interêt de ces peuples.

    J’ai bien peur qu’on leur vole, encore une fois, leurs espoirs. Mais encore pire, que ces pseudos démiurges ne soient que des créateurs de chaos, qui jouent avec le feu, et ne contrôlent finalement plus rien. Déstabilisation garantie. Pour tous.
    Et ça se dit Chefs d’Etats...

  • permalien gloc :
    15 avril 2011 @06h26   « »

    Je partage votre analyse sur la Libye. Il s’agit d’un coup d’état, (...)

    ... c’est confirmé et ça fait même 42 ans que ça dure !

    (...) comme en Côte d’Ivoire, ni plus ni moins.

    ni plus ni moins : Kadhafi finance Ouattara pendant que ce dernier organise un coup d’état sur les chiffres du second tour : Le mot d’humeur de Jean Charles Fadinga

    ... un coup d’état sur les chiffres, ça ressemble à une dictature du prolétariat... non ?

  • permalien Oualahila Ar Tesninam :
    15 avril 2011 @08h13   « »

    Le camembert de répartition des religions en France posté plus haut est une pure fumisterie ! Selon une enquête de l’Ifop effectuée en 2010 seuls 4,5% des Français déclarent suivre la religion catholique en se rendant par exemple régulièrement aux offices le dimanche... Laissez-moi rire !

0 | 100 | 200

Ajouter un commentaire