Le Monde diplomatique
Accueil du site > Nouvelles d’Orient > La mort d’Oussama Ben Laden

La mort d’Oussama Ben Laden

lundi 2 mai 2011, par Alain Gresh

Oussama Ben Laden a été tué au Pakistan par un commando américain. Cette opération a bénéficié de l’aide de la direction pakistanaise. Si les détails ne sont pas encore connus – nous ne reviendrons pas ici sur la légalité de cette opération, ni sur la moralité de l’exécution –, la mort du chef d’Al-Qaida est un sérieux revers pour l’organisation qui voulait incarner la lutte « contre les Juifs et les croisés ». Marginalisée par la révolte arabe, dans laquelle elle ne joue aucun rôle, l’organisation survivra-t-elle à la mort de son chef ? Difficile à dire, car ses différentes sections locales, comme Al-Qaida au Maghreb islamique (AQMI) ou ses réseaux au Pakistan, disposent d’une grande autonomie.

Le crédit d’Oussama Ben Laden avait déjà été sérieusement entamé dans le monde musulman, y compris parmi des penseurs islamistes ou des organisations islamistes. Son usage inconsidéré de la violence contre des musulmans, notamment en Irak, avait été condamné. Ainsi, dans une lettre à Oussama Ben Laden, le cheikh saoudien Salman Al-Awdah avait sévèrement mis en cause le leader d’Al-Qaida. D’autre part, une polémique avait opposé le Hamas au numéro 2 de l’organisation, Ayman Al-Zawahiri, qui reprochait à l’organisation palestinienne sa participation aux élections.

Un des meilleurs livres en français sur Al-Qaida est le livre de Jean-Pierre Filiu, La véritable histoire d’Al-Qaida chez Fayard, qui vient d’être édité en poche.

Vous trouverez ci-dessous la biographie d’Oussama Ben Laden parue dans le livre que j’ai écrit avec Dominique Vidal (avec la collaboration d’Emmanuelle Pauly), Les Cent clés du Proche-Orient, Fayard, 2011.

Oussama Ben Laden, 1957-2011

Né en 1957, à Riyad, Oussama Ben Laden appartient à une famille très nombreuse : il compte une cinquantaine de frères, sœurs, demi-frères et demi-sœurs. Son père, originaire du Hadramouth au Yémen, s’installe en Arabie saoudite dans les années 1920. Entrepreneur de travaux publics, il devient proche du roi Ibn Saoud, ce qui lui permet de développer ses activités. La société qu’il crée, dont le siège est à Jeddah et qui porte son nom, emploierait aujourd’hui 35 000 personnes. Cette entreprise a participé à la monumentale rénovation des villes saintes, La Mecque et Médine. En 2000, elle a achevé un gratte-ciel à Jeddah, appelé Al-Faysaliya, et elle a contribué à la construction de l’aéroport de Kuala Lumpur, en Malaisie.

Quand son père meurt dans un accident d’avion en 1967, Oussama n’a que 10 ans. Il intègre une des écoles les plus prestigieuses à Jeddah, avant de poursuivre des études de gestion à l’université du roi Abdelaziz (1974-1978), dont il sort avec un diplôme d’ingénieur. Il est déjà en contact avec les Frères musulmans, très actifs dans le royaume. Le grand tournant de sa vie se produira avec l’invasion soviétique de l’Afghanistan par l’URSS, en décembre 1979. Les Etats-Unis poussent alors le Pakistan et l’Arabie saoudite à organiser un mouvement de volontaires musulmans pour lutter contre l’« empire du Mal ». Ben Laden s’engage et il rencontre le cheikh palestinien Abdallah Azzam, qui jouera un rôle crucial dans sa formation. Il tisse des liens avec les milliers de volontaires musulmans — dont certains deviendront ses proches lieutenants. Il entretient des relations étroites avec les services de renseignement pakistanais et avec la CIA. Il utilise sa fortune personnelle dans ce combat et fait aussi preuve de ses capacités d’organisation en contribuant à l’établissement au Pakistan, en octobre 1984, du Maktab al-Khadamat, le bureau des services, qui aide à enrôler, entraîner et envoyer en Afghanistan des milliers de combattants : ce modèle d’organisation servira à la création d’Al-Qaida. C’est aussi à Peshawar qu’il rencontrera le Dr Ayman Al-Zawahiri, un militant égyptien qui a passé plusieurs années en prison au Caire et qui deviendra son adjoint à la direction d’Al-Qaida. Après le retrait des Soviétiques d’Afghanistan en 1989 — il faudra attendre encore trois ans pour que le régime de Kaboul succombe aux assauts des moudjahidin — ainsi que l’assassinat, non élucidé, du cheikh Azzam avec lequel se sont multipliés les désaccords, Ben Laden rentre en Arabie saoudite. Malgré son prestige, il faut souligner qu’il ne dispose d’aucune « légitimité » religieuse, pas plus d’ailleurs que la plupart des cadres d’Al-Qaida.

C’est en Arabie saoudite que la conquête du Koweït par l’Irak en août 1990 surprend Ben Laden. Il propose alors au prince Sultan, le ministre de la défense, d’organiser une résistance populaire à cette invasion. Son plan n’est pas retenu, et les Saoud préfèrent faire appel aux Etats-Unis. Dick Cheney, à l’époque secrétaire américain à la défense, promet que les troupes américaines ne resteront pas « une minute de plus que nécessaire »… Elles y resteront plus de dix ans après la fin des combats. C’est un autre moment clé dans la trajectoire de Ben Laden : désormais, pour lui, l’ennemi principal, ce sont les Etats-Unis et la famille royale saoudienne mérite d’être renversée — il sera déchu de sa nationalité en 1994. Cette évolution, beaucoup de jeunes Saoudiens la partageront dans la première moitié des années 1990 : une vague de contestation islamiste ébranle le royaume.

Profitant de la présence au pouvoir des islamistes, Ben Laden s’installe au Soudan entre 1992 et 1996, date à laquelle il se réfugie en Afghanistan — selon certaines informations, le régime de Khartoum aurait, à un moment, proposé de le livrer aux Saoudiens. Les moudjahidin afghans ont renversé le régime communiste, mais se déchirent et, quelques mois plus tard, cèdent le pouvoir aux talibans, aidés par les services secrets pakistanais, mais aussi par les Saoudiens, ce qui n’est pas sans inquiéter Ben Laden. Il se rapproche toutefois de leur chef, le mollah Omar avec qui il établit de solides liens (il lui prête d’ailleurs allégeance comme « commandeur des croyants ») et il peut ainsi créer plusieurs camps d’entraînement.

Les attaques du 11 septembre 2001 contre New York et Washington débouchent sur une condamnation unanime des Nations unies — dès le 15 octobre 1999, le Conseil de sécurité avait demandé au gouvernement des talibans de livrer Ben Laden — et sur l’intervention militaire américaine suivie du renversement du régime des talibans. Pourchassé par les Etats-Unis, Ben Laden demeure introuvable, d’autant que l’administration Bush a déjà reporté son attention sur l’Irak qu’elle s’apprête à envahir.

Ben Laden serait réfugié dans les zones tribales à la frontière entre le Pakistan et l’Afghanistan. Disposant d’un réel charisme, il est la seule personnalité de l’époque contemporaine à avoir été capable de fédérer des groupes et des personnes aussi différents et des nationalités aussi multiples. Il intervient publiquement par des messages audio, dont le dernier date d’octobre 2010. Selon certains commentateurs, il serait mort et son adjoint Ayman Al-Zawahiri serait le véritable dirigeant d’Al-Qaida.

Ben Laden a été inculpé par un jury fédéral de New York dès le 4 novembre 1998 et placé sur la liste des personnes les plus recherchées par les Etats-Unis en 1999. Il était accusé de meurtres et de tentatives de meurtres contre des citoyens américains et d’attaques contre des bâtiments américains, mais aussi d’avoir des relations avec l’Iran et d’avoir conclu un pacte de non-agression avec l’Irak. La seule action mentionnée était l’attaque contre les Marines en Somalie en 1993. On ne sait pas grand-chose sur ses ressources financières, si ce n’est que le chiffre de 300 millions de dollars de fortune personnelle est totalement fantaisiste, bien que repris régulièrement dans les médias.

Révoltes arabes. Une université populaire les 13 et 14 mai

Attention : nombre de places limité, inscription obligatoire : iremmo.up@gmail.com – ou 01 43 29 05 65

Vendredi 13 et samedi 14 mai 2011 Siège de l’iReMMO, 5, rue Basse des Carmes, Paris 5e (métro Maubert-Mutualité)

Alors que les peuples se soulèvent de la Tunisie à l’Egypte, du Maroc à la Syrie, de Bahreïn au Yémen, le blog Nouvelles d’Orient et l’Institut de recherche et d’études Méditerranée Moyen-Orient (iReMMO) vous proposent un cycle de conférences sur les révoltes et révolutions dans le monde arabe.

Vendredi 13 mai, 18h - 20h
« Place du soulèvement de 2011 dans l’histoire du monde arabe »
- Elizabeth Picard, directrice de recherches au CNRS

Samedi 14 mai, 10h30 - 12h30
« Révolte arabe, unité des aspirations, diversité des situations »
- Alain Gresh, animateur du blog Nouvelles d’Orient

Samedi 14 mai, 14h -16h
« Où ont disparu les islamistes ? »
- Burhan Ghalioun, directeur du Centre d’Etudes sur l’Orient Contemporain

Samedi 14 mai, 16h30-18h30
« Le rôle des armées et des services de sécurité »
- Bassma Kodmani, directrice de l’Arab Reform Initiative

Participation : 8 euros par séance (5 euros pour les étudiants & chômeurs) ou 20 euros pour l’ensemble de la formation (12 euros étudiants & chômeurs) - Règlement sur place.

286 commentaires sur « La mort d’Oussama Ben Laden »

0 | 100 | 200

  • permalien Yvan :
    2 mai 2011 @10h31   »

    Bien malin qui pourra dire que Ben Laden, a été assassiné ce jour ou il y a 10 ans.

    La seule chose que nous pouvons affirmer, c’est que c’est ce jour que la CIA, l’Otan et tout le complexe militaro-industriel ont décidé d’abandonner Ben Laden, en tant que "money catcher". C’est vrai que ces derniers temps le manque de rentabilité, nécessitait une fermeture du site.

    En attendant un nouveau chantier s’ouvre pour les conspirationnistes... là aussi, il était temps.

  • permalien Lou :
    2 mai 2011 @10h45   « »

    "justice est faite", a lancé M. Obama,

    Le président Obama a une vision de la justice pour le moins expéditive.

  • permalien TALLARON sophie :
    2 mai 2011 @11h06   « »

    hier la présence des peuples opprimés était belle dans nos cortèges du premier mai. aujourd’hui, 2 mai c’est la mort… oussama ben laden tué ? on peut s’en foutre, mais c’est sans autre forme de procès. un procès aurait été pourtant instructif (comme celui, avorté, de saddam hussein). la guerre toujours la guerre, et se sera encore la guerre. demain, après-demain… pourvu que les peuples arabes nous aident, par la manifestation de leur pacifisme à nous libérer de cet obscurantisme (lucratif ?) ! notre seule arme, notre seul pouvoir : le pacifisme.

  • permalien melka :
    2 mai 2011 @11h07   « »

    J’avoue ne pas avoir suivi à la trace les dernières années de Ben Laden et donc je ne sais pas quel influence il exerçait encore sur ses réseaux et partisans ou quel impact Al-Qaida pouvait avoir à l’étranger, mais une chose est sûre : les images que l’ont nous diffuse et les message que l’on nous fourre dans les oreilles sont en train de devenir une sorte de cas d’école en matière de politique "Angsoquienne" concretisée.

    Le mot d’humour qui tournait sur Twitter ce matin était "Emmanuel Goldstein est mort, qui prendra sa place". C’est vrai qu’on a l’impression d’assister aux 2 minutes de la Haine quand on vois ces gens heureux et fiers que leur Président ait fait tué Ben Laden lors d’une opération qui, apparemment, relève du mercenariat. Certaines déclarations du gouvernement Pakistanais font état de leur ignorance sur cette action. Ca doit être le précédent de la résolution 1975 qui leur a permis de lâcher la bride, j’imagine.

    On va surement me prendre pour un conspirationniste, mais je me considère surtout comme un sceptique : les balles de M16 dans la tête étaient-elles vraiment nécessaires ? Quel est l’intérêt de faire intervenir un commando "d’élite" si la cible est simplement abattue mais non capturée ? Pourquoi (d’après CNN) voudraient-ils inhumer le corps en mer "dans le respect des traditions de l’islam" (ils insistent beaucoup sur ce point), alors que l’islam n’accorde l’inhumation en mer que dans le cas ou il est impossible de rejoindre la terre avant que la chair du défunt ne commence a pourrir ? Est-ce bien Ben Laden ? Ou sont les preuves de cette mort ? Y’a t-il seulement eu une personne d’effectivement tuée ? Pour le moment, on a eu droit a du blabla policé et un discours digne d’Independance Day (saupoudré de pas mal d’autosatisfescit) de la part d’Obama, rien de plus.

    La paranoïa me gagne, mais cette histoire sent le roussi... Une crise économique majeure en préparation, un dollar en chute libre, un pays en faillite, une "note" des agence de notation qui risque d’être abaissée, et pouf, miracle, joie et bonheur : l’homme qui nous échappe depuis 10, ben rendez-vous compte qu’on l’as enfin eu (après des milliers de morts des deux cotés, des trilliards de dollars de dépenses, des centaines de milliers de vies détruites "ici" et là bas, surtout là bas, puis à un an des élections US...) Serons nous tous les coudes, "free hugs", et dieu bénisse l’Amérique et Barack notre sauveur.

    Enfin, bref, vous voyez ou je veux en venir : c’est louche cette affaire. Au moins avec Saddam, on l’as un peu vu bouger devant les cameras avant qu’ils lui mettent la corde au cou. L’ennemi public numéro 1 des zUSA depuis 10 ans, en revanche, on respecte sa religion et on l’inhume avec dignité loin des journalistes...

  • permalien melka :
    2 mai 2011 @11h07   « »

    Je conclurais juste en vous disant - au cas ou vous ne vous en doutiez pas - que l’image qui tourne un peu partout montrant Ben Laden mort semble être un faux grossier. Je ne dis pas qu’il vient du Departement of Defense, non, il me semble qu’il a émergé sur 4chan, le repaire des fameux Anonymous, mais la circulation de cette image dans certains "grands" médias montre le soucis de véracité et de professionnalisme de certains journalistes.

    http://www.lepost.fr/article/2011/0...

    Est-ce qu’Orwell avait un cousin du coté de Saint-Rémy-de-Provence ?

    melka

  • permalien Nathan :
    2 mai 2011 @11h18   « »

    Son père construisait des tours, lui les détruisait... Sans doute une parabole freudienne.

    En tout cas, que Ben Laden ait pu couler des jours heureux à moins d’une heure de route d’Islamabad prouve qu’il avait probablement des complicités au plus haut niveau au Pakistan.

  • permalien Plop :
    2 mai 2011 @11h32   « »

    Les médias américains n’ont pas repris cette image.

  • permalien Nathan :
    2 mai 2011 @11h40   « »

    Et hop, la machine à conspiration s’est remise en route... C’est lui, c’est pas lui ?

    Je vois déjà Dan Brown se mettre au travail et attaquer un nouveau roman.

  • permalien Laurent Szyster :
    2 mai 2011 @12h28   « »

    Premier paragraphe, première erreur :

    Oussama Ben Laden a été tué au Pakistan par un commando américain. Cette opération a bénéficié de l’aide de la direction pakistanaise.

    La BBC n’a pas du tout la même version :

    Another senior US official said that no intelligence had been shared with any country, including Pakistan, ahead of the raid.

    Mais je suppose que M. Gresh sait plus et mieux que la Beeb.

    Second paragraphe, seconde faute :

    nous ne reviendrons pas ici sur la légalité de cette opération, ni sur la moralité de l’exécution

    Or, comme M. Gresh l’écrit à la fin de sa courte biographie :

    Ben Laden a été inculpé par un jury fédéral de New York dès le 4 novembre 1998

    L’opération visant à l’arrestation de Ben Laden est légale du point de vue de la justice américaine, l’usage de la force léthale aussi dans le contexte du refus d’obtempérer et des tirs contre les agents de la force publique américaine.

    Que cela soit considéré comme illégal par une justice pakistanaise incapable de condamner de simples violeurs, que cela soit perçu comme une exécution immorale par les sympathisants du terrorisme, est-ce une référence ?

    Pour M. Gresh, oui.

    Mais ça, on le savait déjà, pas besoin d’un article déçu aussi décevant pour nous le rappeler.

  • permalien sdfg :
    2 mai 2011 @12h31   « »

    Il n’est pas intelligent de croire au baratin des médias et des hommes politiques sans preuves tangibles autres que des photos ou des vidéos... .
    La situation politiquo-économique étant maussade, il est agréable d’avoir un Ben Laden sous la mer !

  • permalien Pef :
    2 mai 2011 @12h53   « »
    La mort

    La mort d’Oussama Ben Laden arrive à point pour le gouvernement Obama.
    En effet, celle ci relance le sentiment de patriotisme rencontré depuis 2001 à un moment où le peuple americain etait en proie au doute sur la politique de leur gouvernement.
    Une belle manière de relancer la confiance du peuple envers leur gouvernement.

  • permalien ZR :
    2 mai 2011 @12h56   « »

    @ Laurent Szyster :

    L’opération visant à l’arrestation de Ben Laden est légale du point de vue de la justice américaine, l’usage de la force léthale aussi dans le contexte du refus d’obtempérer et des tirs contre les agents de la force publique américaine.

    Ah, oui... la légalité de l’Empire sans doute, qui s’applique en tous lieux et temps ?

    Le Pakistan est-il soumis à la loi fédérale US ?

    La peine de mort (avec ou) sans sommation, et singulièrement sans jugement dans ce sens au préalable, est-elle une pratique courante (et acceptable) de quelque côté des océans que ce soit, hormis dans les lieux sans foi ni loi ?

    On dirait que les plus criminels ne sont pas forcément du côté que l’on croit...

  • permalien Ph. Arnaud :
    2 mai 2011 @12h57   « »

    A Laurent Szyster

    Les Etats-Unis (non plus, d’ailleurs, que leurs alliés habituels) ne sont ni la référence du monde ni leur justice. Vous avez, à l’égard de ben Laden, la même attitude qu’on avait, dans les années 1950, à l’égard des Sioux, Séminoles, Cheyennes et autres Peaux-Rouges : ils étaient les bandits, les hors-la-loi, les violents, les perturbateurs, les sauvages qui pillaient, vo-laient, violaient et tuaient les « pacifiques » colons, qui ne faisaient que s’installer et rendre fertiles des terres que ces « fainéants d’Indiens » avaient été incapables de mettre en valeur…

    Et si vous faisiez votre « révolution copernicienne » ? Et si les bandits n’étaient pas du côté où vous les imaginez si complaisamment ?

  • permalien HN :
    2 mai 2011 @13h08   « »

    Toujours à couper les cheveux en quatre, Mr Szyster continue à se fier aux rapports officiels de la CIA, du FBI ou du "Ministry of Violence" (Defense), repris en chœur par les médias.
    Vous avez tout à fait raison, c’est pas du tout le genre de la maison de faire des cachotteries...

    En tout cas, en voilà un qui ne pourra plus révéler de croustillants détails sur ses nombreuses coopérations avec tout un tas de services secrets très "respectables".
    Par contre, l’ISI va devoir recruter pour son aile dure sinon comment continuer à foutre la merde dans sa région frontalière avec l’Afghanistan ?

    Cdlmt

  • permalien HN :
    2 mai 2011 @13h12   « »

    Avec vous Mr Szyster, on a un peu l’impression que c’est :
    Justice pr tous... sauf pour les "pakis"

  • permalien khalil abdoune :
    2 mai 2011 @13h17   « »

    Bin laden est un produit americain par excellence ,c’est grâce à lui que les USA ont pu envahir l’Afghanistan et établir les bases militaires pour contenir la puissance montante de la chine ,encercler l’Iran et avoir la main haute sur les richesses de l’ex URSS , par ailleurs ,le 11 septembre a permis aux americains au mépris du " droit international " de coloniser l’Irak ,de le détruire complétement ,de massacrer un million d’irakiens ,de spolier ses richesses et surtout d’appliquer la théorie de H Kissinger ,déstructurer le monde arabe sur une base éthnique et religieuse ,un million de chrétiens seront obligés de quitter leur pays aprés une présence de 2000 ans .l’Irak est devenu un amas de cantons ,de factions en perpétuel conflits ,guerres , cent milles mercenaires americains pillent,tuent,violent,avec une impunité et un silence complice de la soit disante communauté internationale.
    Bin Laden a servi les intérêts americains en combattant les soviétiques en Afghanistan et en partie grâce à lui que l’URSS s’est démembré aprés leur défaite .
    Seul perdant est le monde islamique qui s"est vu stgmatisé,humié,indexé en tant que terreau du terrorisme .
    Par contre les projets Israelo-americains ont atteint leurs buts dans le monde entier.Une grande confusion a été installée dans les esprits et ce qui a contribué à la consolidation des régimes despotiques dans le monde arabe sous couvert " combattre le terrorisme"

  • permalien Nathan :
    2 mai 2011 @13h36   « »

    De toute évidence, M. Gresh est plus sensible à la légalité de l’élimination d’un terroriste international qu’au sort des 500 manifestants syriens massacrés par le dictateur Assad.

  • permalien Oualahila Ar Tesninam :
    2 mai 2011 @13h41   « »

    Alain Gresh :

    “... nous ne reviendrons pas ici sur la légalité de cette opération, ni sur la moralité de l’exécution ...”

    Dommage, car ne serait-ce pas en fait précisément sur ces points que l’on pourrait faire les commentaires les plus intéressants ?
    Difficile de ne pas faire à cette occasion une analogie en se posant une question saugrenue : "Do Androids Dream Of Electric Sheep ?"
    Pour le reste le Café du Commerce s’en chargera très bien à n’en pas douter...

  • permalien Ph. Arnaud :
    2 mai 2011 @14h21   « »

    A Nathan

    Vous dites : « De toute évidence, M. Gresh est plus sensible à la légalité de l’élimination d’un terroriste international qu’au sort des 500 manifestants syriens massacrés par le dictateur Assad ».

    De toute évidence, comme François Mauriac le disait de Thierry Maulnier, « à qui les crimes politiques [ne faisaient] ni chaud ni froid tant ce [n’étaient] pas des communistes qui les [commettaient], il semble que vous ne soyez sensible aux crimes qu’autant qu’ils sont commis par ceux qu’Israël (ou les Etats-Unis ou leurs habituels suiveurs) ont désignés comme des gibiers de potence…

    Et s’agissant de terroriste international, ne trouvez-vous pas que, plus qu’à ben Laden, la définition s’appliquerait à merveille à George Walker Bush ?

  • permalien Bert :
    2 mai 2011 @14h36   « »

    @ Nathan

    "De toute évidence, M. Gresh est plus sensible à la légalité de l’élimination d’un terroriste international qu’au sort des 500 manifestants syriens massacrés par le dictateur Assad."

    Je crois tout simplement que le sujet étant "la mort d’Oussama ben Laden", Mr Gresh reste dans le sujet.

  • permalien Yasmina :
    2 mai 2011 @14h44   « »

    L’annonce de la mort d’Oussama Ben Laden par Obama : changement de politique planétaire en vue ? Annonce prochaine de la fin de la "croisade contre le terrorisme" et retrait précipité d’Afghanistan dans la foulée ? Mise en route d’une nouvelle" croisade contre les révolutions arabes" ????

  • permalien Ayed :
    2 mai 2011 @14h51   « »

    En tuant Ben Laden les USA oublient qu’ils viennent de donner un feu vert pour le recrutement de centaines de milliers de « Ben Laden ». Leur calvaire est loin d’être terminé.

  • permalien L’anonyme de 22h20 :
    2 mai 2011 @15h01   « »

    Le plus long film produit par Hollywood vient de prendre fin. DHL, UPS pour l’expédition des bandes vidéo et sono et Al Jazeera pour le vecteur de transmission publicitaire auront un manque à gagner évident. Heureusement que le journaliste Libano-tunisien Ben Jeddo a quitté le navire juste à temps.
    Et dire que le commando américain chargé de capturer Ousama B. Laden a oublié de neutraliser sa cible avec un TAser. Mais apparement la "Justice" américaine a dû interdire pour cette fois son emploi. Dès fois que OBL aurait la gorge profonde...

  • permalien L’anonyme de 22h20 :
    2 mai 2011 @15h21   « »

    Ps Hier dimanche était consacré jour de prières un peu partout aux Etats-Unis et principalement dans les états dévastés par les tornades.
    L’ennemi publique n°1 est tué, le lien est vite fait : God bless america.
    G.W.Bush prétendit parler à dieu qui lui intima l’ordre d’attaquer l’Afghanistan. Quant à Obama, il constate que ses prières sont exaucées...

  • permalien Vitigis :
    2 mai 2011 @15h21   « »

    la moralité de l’exécution

    Les Américains n’ont certainement pas voulu l’exécuter, car ce n’était pas du tout leur intérêt. Il auraient sûrement préféré de loin le prendre vivant.

  • permalien Sakhra :
    2 mai 2011 @15h26   « »

    Aslama, Yasmina

    Il faut croire en effet, que l’Empire a mis fin à la mission de BenLaden, celui, qui leur a permis d’envahir l’Afghanistan, de détruire l’Irak, de détruire la crédibilité de l’ONU, et toutes les dérives du droit international, au profit du droit du plus fort....jusqu’à cette exécution digne des cowboys et la liesse des yankées célébrant cette mort pour mieux oublier le reste.

    Cette "mort" va leur permettre de sortir d’Afghanistan, avec le "panache" des assassins...Toutes les morts afghanes des enfants, femmes, vieillards, tous "ces dommages collatéraux" passeront par pertes et profits...Restera le contrôle sur l’Afghanistan sur ses ressources et sa position stratégique.

    Mais la liesse des sionistes n’est pas moins spectaculaire:ils applaudissent avec ferveur et rappellent que la seule solution pour combattre le "terrorisme", c’est l’exécution, sans autre forme de procès.
    Après avoir imposé l’amalgame entre "terrorisme" et mouvement de résistance en Palestine et au Liban, les voilà pr^ts à emboiter le pas à Obama, "le champion" qui a bombardé Benladen, au Pakistan, au mépris de sa souveraineté ....
    Que vont-ils nous trouver maintenant ?

  • permalien deMontigny :
    2 mai 2011 @15h37   « »

    Lauthan passe à l’attaque

    Je me disais qu’on doit être un groupe assez futé pour avoir droit à de telles "vedettes". Imaginez combien on doit coûter au ministère de la désinformation...

    Eh bien, finalement, cet argent, il ne sera pas dépensé dans la voie de la démocratisation de la Palestine.

    Dernière grande plaie saignante de la colonisation (avec le Kashmir)et héritage vivant de l’empire anglo-saxon (tout comme le Kashmir), l’apartheid Israélien est un fait saillant qui se déroule sous nos yeux et la tâche de camoufler ce phénomène (malgré les ressources quasi illimitées consacrées à celle-ci) s’avère impossible ; ce qui s’ensuit est la mise-en-vedette de l’hypocrisie malveillante de la "communauté internationale", sbires inféodés à l’hégémonie anglicaine agonisante et tirant à sa fin.

  • permalien qlq1 :
    2 mai 2011 @16h00   « »

    enterré en mer..

    Selon les chaînes de télévision américaines CNN et MSNBC, la dépouille d’Oussama Ben Laden a été immergée en mer, dans un lieu non précisé, dans le respect des traditions musulmanes. Les Américains affirment que l’immersion du corps du chef d’Al‑Qaïda a été effectuée dans le respect des traditions musulmanes. « Nous nous assurons que son corps est traité en accord avec la pratique et la tradition musulmanes. C’est quelque chose que nous prenons très au sérieux », a déclaré un haut responsable de l’administration Obama.

    Merci pour votre charité chrétienne.

    Saddam Hussein a été pendu le jour de l’Aïd ...
    toujours selon la tradition musulmane :le jour du sacrifice..

    Les victimes du refuge d’el amyria(+1000 âmes) ,et les prisonniers de mazarEcharif , eux l’ont été selon des procédés industriels..

  • permalien Nathan :
    2 mai 2011 @16h00   « »

    Sakhra : 2 mai @15h26

    Après avoir imposé l’amalgame entre "terrorisme" et mouvement de résistance en Palestine et au Liban, les voilà pr^ts à emboiter le pas à Obama, "le champion" qui a bombardé Benladen, au Pakistan, au mépris de sa souveraineté ....

    Amalgame sans doute... mais je note que le Hamas et plus particulièrement Ismail Haniyeh condamne l’assassinat d’un "saint combattant".

    http://www.haaretz.com/news/diploma...

    Un "saint combattant". Rien que ça !... Un peu comme Mère Teresa, quoi ! Faudrait peut-être procéder à sa béatification comme pour Jean-Paul II.

    Je rappelle aussi à Yasmina que c’est Ben Laden qui parlait de combattre les "croisés". Et puis n’oublions pas que Ben Laden et ses amis talibans ont également tué un grand nombre de musulmans...

  • permalien Blamby :
    2 mai 2011 @16h15   « »

    On a tout de même l’impression d’assister à un remake d’un western, bon ou mauvais. Longue course poursuite, le méchant est abattu sans autre forme de procès, son corps abandonné à la décomposition et le vainqueur en voit sa gloire rehausser. tous les ingrédients sont là.
    Bientôt, sur les écrans !

  • permalien Ph. Arnaud :
    2 mai 2011 @16h22   « »

    A Nathan

    Vous dites : « Et puis n’oublions pas que Ben Laden et ses amis talibans ont également tué un grand nombre de musulmans... ».

    C’est ce que disent tous ceux pour qui la révolte contre le pouvoir établi est un crime : durant la Seconde Guerre mondiale, la presse collaborationniste présentait les bombardements alliés comme des crimes contre la population française. Et, depuis 1945, la presse d’extrême-droite a sans interruption flétri les FFI et FTP d’avoir tué plus de Français que d’Allemands…

    Les inconsolables de l’Algérie française et nostalgiques de l’OAS ne cessent aussi de seri-ner que le FLN a tué plus d’Algériens que de Français. Ce qui est plausible, mais quelle importance ?

  • permalien Nathan :
    2 mai 2011 @16h22   « »

    @ Ph. Arnaud

    On peut vous retourner le même argument. Vos indignations sont tout aussi sélectives.

    Et puis, je me souviens que pour vous, les trois mille morts des tours jumelles étaient de la roupie de sansonnet.

    A propos, vous ne nous avez pas encore dit ce que vous pensiez de la répression féroce en Syrie. Lors des événements d’Iran, vous vous étiez tout de même donné la peine de condamner (du bout des lèvres) la brutalité du régime.

  • permalien Nathan :
    2 mai 2011 @16h27   « »

    "Saint combattant"... C’est curieux toutes ces religions (y compris laïques) qui sanctifient de vulgaires assassins.

  • permalien Shiv7 :
    2 mai 2011 @16h45   « »

    En tout cas, que Ben Laden ait pu couler des jours heureux à moins d’une heure de route d’Islamabad prouve qu’il avait probablement des complicités au plus haut niveau au Pakistan.

    Nous dit Nathan, ce qui équivaut à une invitation pour que les US Otan, qui plutôt que d’opérer par drones interposés ou missions spéciales, en dehors de tout droit international, y aille pour de bon, c’est bien ça Nathan ?

    De mon coté je ne crois pas une minute en cette opération, du moins telle qu’elle nous est présentée, ça tombe trop bien.(pour toutes les raisons déjà citées dans les posts ci dessus, c’est simplement Oblabla qui à descendu sur le jeu son joker, vrai joker ou faux ça n’a dans ce contexte aucune importance)

    Les Américains n’ont certainement pas voulu l’exécuter, car ce n’était pas du tout leur intérêt. Il auraient sûrement préféré de loin le prendre vivant.

    En supposant qu’ils s’agisse bien de Ben Laden, ce qui est préalablement déjà très douteux, car comment expliquer que les américains qui devaient bien se douter qu’on remettrait en doute la véracité de ce fait, l’inhume dans les 24h. (comme l’enseigne l’Islam..) en le jetant à la mer ?
    D’autre part si on admet qu’il s’agisse bien de Ben Laden, il est évident que les US avait intérêt à le tuer (mais pas à le faire disparaître) ne serais-ce que pour ne pas trop revenir sur ce qui c’est réellement passé le 9/11 (qui à trempé dans l’attentat ?), d’autre part, rien ne prouve à ce jour que même si les américains sont complètement innocent que Ben Laden soit lui réellement coupable.


    Aslama Sakhra, Yasmina.

    J’ignore ce que nous réserve l’avenir, mais une chose de certaine c’est que l’Empire devient de jour en jour plus irrespirable et qu’il devient de plus en plus urgent de lutter par la non participation, la consommation minimale et le déni des valeurs now langue qu’impose cette civilisation.

  • permalien Yasmina :
    2 mai 2011 @16h51   « »

    Nathan :

    Je rappelle aussi à Yasmina que c’est Ben Laden qui parlait de combattre les "croisés". Et puis n’oublions pas que Ben Laden et ses amis talibans ont également tué un grand nombre de musulmans...

    attention ! je n’ai jamais dis que je suis une pro-Ben Laden. Je suis meme diametralement opposée à ses idées et sa conception de l’islam. Le salafisme, le jihadisme, les freres musulmans , le Fis, Ennahdha, Hezb Attahrir, Badr, jound je ne sais plus qui.... tous ces extremes- droites du sunnisme ce n’est pas ma tasse de thé. Tous pour moi sont caducs. Moi c’est le Coran et son essai d’interprétation. Je suis musulmane de foi et de pratique, mais exclusivement coranique. Rien de plus. rien de moins. La difference entre ces mouvement et moi c’est le "Sahih de Boukhari "qui est leur "Bible" à eux .C’est le receuil des Dis du Prophète ecrit au 3eme siècle de l’Hegire( voir par exemple cet entretient de Mohamed Talbi, penseur musulman classé "libéral" si tant est que cela veuille dire qque chosehttp://www.facebook.com/?ref=home# !...

    Ce qui ne m’empeche pas de vous dire que l’Empire a instrumentalisé tous jeunes "idéalistes" à son profit, y compris Ben Laden et que si jamais il y aurait un proces j’aimerais etre témoin de le défense.....

  • permalien Oualahila Ar Tesninam :
    2 mai 2011 @16h53   « »

    Notre hasbariste oublie juste de remarquer que tout les autres médias citent Ismail Haniyeh disant :

    “Nous condamnons l’assassinat de tout moujahid et de tout individu, musulman ou arabe, et nous demandons à Dieu de lui accorder sa miséricorde.”

    Ou strictement la même chose en anglais, et qu’aucun ne le rapporte parlant de "saint combattant" ou de "holy warrior" expression qu’il n’a de toute évidence pas utilisé.

    Quand les hasbaristes n’ont rien à se mettre sous la dent, ils affabulent...

    On notera d’ailleurs que le Pape a dit un truc approchant disant en gros que l’on ne pouvait jamais ou se réjouir de l’assassinat de qui que ce soit !

  • permalien Ph. Arnaud :
    2 mai 2011 @16h57   « »

    A Nathan

    Je m’indignerai des 3000 morts du 11 septembre 2001 lorsque vous aurez témoigné de la même indignation et usé des mêmes termes ne serait-ce que pour condamner les 500 000 morts de l’embargo américain sur l’Irak entre 1991 et 2003 [à propos desquels Madeleine Albright déclarait cyniquement que ça en valait la peine]. Je vous rappelle que :

    1. Depuis plus de deux siècles, ce sont les Occidentaux (Européens et Américains) n’ont pas cessé, sans provocation, d’agresser le monde musulman.

    2. Dans la balance des préjudices subis, ce sont les musulmans qui supportent la plus lourde charge. Lorsque je vous vois pleurnicher sur les morts du World Trade Center, je vous perçois comme un importun qui viendrait se répandre en jérémiades pour un ongle incarné auprès d’un cancéreux en phase terminale.

    3. Tout ce que les Occidentaux reçoivent dans la figure de la part des islamistes, c’est de la légitime défense. Si les Etats musulmans étaient plus forts (ou pas dans la main des Occiden-taux), ce n’est pas un attentat par ci par là que nous devrions avoir mais des raids quotidiens de bombardiers lourds.

    Et n’oubliez pas que tout ce qui est commis depuis 1800 à l’encontre des musulmans a été commis par des gouvernements représentatifs, issus des urnes : c’est au nom de tous les Fran-çais (enfants, femmes, vieillards, handicapés) qu’en Afghanistan on bombarde des civils. Ne vous étonnez pas qu’ils vous rendent la monnaie de la pièce…

  • permalien Oualahila Ar Tesninam :
    2 mai 2011 @17h02   « »

    PS :

    Ajoutons qu’Ismaïl Haniyeh a précisé que son mouvement condamnait le raid US nonobstant bien entendu son désaccord avec al-Qaida, ce qui n’est pas un scoop...

  • permalien HN :
    2 mai 2011 @17h09   « »

    On a tout de même l’impression d’assister à un remake d’un western, bon ou mauvais. Longue course poursuite, le méchant est abattu sans autre forme de procès, son corps abandonné à la décomposition et le vainqueur en voit sa gloire rehausser.

    N’est pas Clint Eastwood qui veut... _ ;-)

    Cdlmt

  • permalien Yasmina :
    2 mai 2011 @17h14   « »

    Sakhra :
    2 mai @15h26 « 

    bonjour Sakhra. Tout à fait.

    ce qu’ils vont nous trouvez maintenant ? Pour commencer, des insurections armées qui peuvent degereer en guerres civiles, la visiblité sans retenue de ces salafistes mal dégrossis, frustes, et ignorants qui envahissent le monde arabe en ce moment, avec leur discours sectaires, leur phraséologies typique( contre les croisés et les juifs et les femmes bien sur. toute la panoplie du parfait islamiste "dans le coup"). ce que nous appelons la contre-révolutions. J’étais à Tunis ( et meme fait un tour dans le pays jusqu’à la frontière libyenne) des energumènes d’un genre nouveaux y circulent librement.Un discour sectaire obscurantiste inhabituel dangeureux. Qui les financent ?

  • permalien Shiv7 :
    2 mai 2011 @17h16   « »

    "Saint combattant"... C’est curieux toutes ces religions (y compris laïques) qui sanctifient de vulgaires assassins.

    Faut vous y faire Nathan, l’Histoire ce n’est que ça...(à moins que vous vouliez la réécrire afin de la réduire aux paradigmes de l’Empire du bien dans une vision orwellienne)

    Bien que vous sachiez déjà que je suis loin de sanctifier la violence votre qualification de vulgaires assassins au sujet de Ben Laden est ridicule.
    Ce dernier symbolisant aussi bien pour ses admirateurs que ses détracteurs une force ou un courant qui a complètement modifié la géopolitique mondiale durant cette dernière décennie, cela serait un peu beaucoup pour un simple assassin, ne croyez vous pas ?

  • permalien Nathan :
    2 mai 2011 @17h32   « »

    Je lis ici sur le site d’une agence de presse palestinienne :

    Haniyeh said that “ if this news is true, that comes as part of the US policy of killing , destruction and the shedding of Arab and Islamic blood.” He described Ben Laden as “ a Muslim Mojahed”( Mojahed = fighter for Islam) and mourned him.

    http://english.pnn.ps/index.php?opt...

    Contrairement aux Palestiniens modérés, Haniyeh prouve qu’il est incapable d’analyser une situation politique autrement qu’à travers une grille d’interprétation religieuse. Il aurait pu se réjouir qu’avec cette élimination, les Américains ne puissent plus recourir au prétexte du terrorisme international pour freiner toute évolution politique au Proche-Orient. Au lieu de quoi, il en remet une couche avec son "Muslim Mojahed". Ce type ne changera jamais. Son horloge est restée bloquée quelque part dans le haut Moyen-Age.

    @ Shiv7. Quand on aime quelqu’un très fort, on a du mal à s’accoutumer à sa disparition et on le croit encore vivant.

  • permalien Oualahila Ar Tesninam :
    2 mai 2011 @17h46   « »

    Eh bien vous lisez comme (presque) tout le monde cette fois ci alors Monsieur le hasbariste, à la bonne heure ! Quand on fait une erreur inutile de chercher à noyer le poisson, on le reconnait et puis c’est tout !

    Il n’a jamais parlé de "saint combattant", point barre !

  • permalien Oualahila Ar Tesninam :
    2 mai 2011 @17h53   « »

    Je précise en outre à notre hasbariste que s’agissant d’êtres humains on ne parle pas "d’élimination" chez les gens civilisés, mais “d’assassinat” ! Pour les cafards ou autres vermines, "élimination" est approprié par contre.

  • permalien Oualahila Ar Tesninam :
    2 mai 2011 @17h58   « »

    Je précise en outre que s’agissant d’êtres humains on ne parle pas "d’élimination" chez les gens civilisés, mais “d’assassinat” ! Pour les cafards ou autres vermines, "élimination" est approprié par contre...

  • permalien Yasmina :
    2 mai 2011 @18h07   « »

    Aslama Sakhra, Yasmina.

    J’ignore ce que nous réserve l’avenir, mais une chose de certaine c’est que l’Empire devient de jour en jour plus irrespirable et qu’il devient de plus en plus urgent de lutter par la non participation, la consommation minimale et le déni des valeurs now langue qu’impose cette civilisation.

    bonjour Shiv7 :)

    En fait, curieusement, je me sens optimiste sur le moyen terme. Je ne sais comment l’expliquer mais nous assistons à la fin de quelque chose...

    http://www.the-invisible-war.com/

    Shiran Ben Abderrazak

    Le temps des grands mots est passé. Nous sommes plus que jamais dans l’urgence. Dans une urgence telle qu’elle ne peut même pas être saisie par la pensée. Aujourd’hui le voile se lève sur la mâchoire métallique qui nous déchiquetait depuis tout ce temps, aujourd’hui nous voyons tous agir clairement ceux contre qui nos prophètes nous ont mis en garde. Aujourd’hui, devant la révolte des peuples, nos maîtres se dévoilent. Et ils comptent bien nous remettre à notre place, notre place de bétail. Car tous ceux qui croient leurs mensonges sont des imbéciles, l’histoire l’a prouvé de nombreuses fois, aujourd’hui encore elle le démontre.

    Jusque là ceux qui osaient défier l’empire de leur toute puissance se faisait ridiculiser, on les traitait de fou, de paranoïaque, de penseurs populaires et dégénérés. Mais pourtant ceux là étaient bel et bien ceux qui voyaient, et les autres les aveugles. Socrate fut mis à mort, Debord s’est suicidé. Et nous voilà à présent. À vivre dans l’horreur de la fin des temps. Le mouvement qui s’est initié avec l’Athènes de Périclès arrive à son terme. Les oligarques, partout, n’arrivent plus à cacher leur puissance brutale fondée sur la force. Ils n’arrivent plus à la camoufler derrière des couleurs chatoyantes. Partout se lézarde l’émail du décor placé là pour faire oublier la force brute des chaines et des matraques

  • permalien Shiv7 :
    2 mai 2011 @18h38   « »

    Nathan

    Quand on aime quelqu’un très fort, on a du mal à s’accoutumer à sa disparition et on le croit encore vivant.

    Votre interprétation de ma pensée ou de ce que j’ai écris ci dessus est selon votre habitude qu’un tissu d’ineptie et votre tendance à vouloir toujours m’associer au pire (du moins le votre) car je ne rentre pas dans votre circuit binaire, frise l’obsession maladive.

    Je n’ai jamais prétendu aimer Ben Laden, par contre ce n’est un mystère pour personne que je n’aime pas l’Empire, je vous laisse méditer sur la différence entre ces deux affirmations et vous met un peu sur la voie en vous disant que l’une n’amène pas forcément à l’autre.

    Quand à la mort de Ben Laden, bien que je n’en sache rien (tout comme vous au fond), je privilégierais si j’avais à me prononcer, une mort antérieure à celle que l’on veut bien nous faire croire aujourd’hui.
    C’est uniquement cette mise en scène que je récuse dans mon post ci dessus.

  • permalien jojo :
    2 mai 2011 @18h39   « »

    ca fait bien longtemps que ben laden est mort....seulement, ça arrangeait bien les américains de faire croire le contraire .....

    Comme par hazard, ils n’ont pas le corps de ben laden à exhiber devant toute la presse pour prouver qu’ils l’on bien éliminé.
    Bizarre, ils s’en sont débarrassé en mer ..............

  • permalien BL :
    2 mai 2011 @18h49   « »

    et Ben Sarkozy, et Ben Henry Levy, qu’en pensent ils ?

  • permalien Deïr Yassin :
    2 mai 2011 @18h57   « »

    @ Afshin
    Je sais que parmi vos multiples pseudos, vous n’avez jamais été Arabe, mais en tant que Touareg ou antérieurement un Iranien très pieux, vous devez quand même connaître assez de la langue arabe pour pouvoir traduire "mujahîd".

    Bon débarras, même si je n’aime pas la manière.

    Et on s’attend à ce que les gens qui applaudissent la mort d’Ousama Ben Laden sans questionner la légalité de l’action, ne trouveront rien à dire si les Palestiniens réussissent à buter Bibi, Tzipi, Pepe Shimon et comparses.

  • permalien KarimW :
    2 mai 2011 @19h14   « »

    "Et on s’attend à ce que les gens qui applaudissent la mort d’Ousama Ben Laden sans questionner la légalité de l’action, ne trouveront rien à dire si les Palestiniens réussissent à buter Bibi, Tzipi, Pepe Shimon et comparses."

    Ha ben non, là, ce serait des crimes odieux, preuve qu’on en peut pas négocier avec cette engeance !

  • permalien Shiv7 :
    2 mai 2011 @19h20   « »

    Yasmina

    En fait, curieusement, je me sens optimiste sur le moyen terme. Je ne sais comment l’expliquer mais nous assistons à la fin de quelque chose...

    …Partout se lézarde l’émail du décor placé là pour faire oublier la force brute des chaines et des matraques

    Il y a beaucoup de penseurs qui prédise la fin de l’Histoire..

    Les visions diffèrent sur cette fin, certains la voit positive (un monde idéal), d’autres négative (la fin de l’Homme).

    Si il est vrai que la force brute des chaînes et des matraques est de plus en plus mal vue (on ne va pas s’en plaindre..), en revanche la force soft de l’auto aliénation, a il me semble, pas mal d’avenir, l’émail du décor passant de l’extériorité à l’intériorité..

    Amicalement

    PS. Avez-vous vu mon post réponse sur le fil « L’autocritique de M. Alain Juppé » ?

  • permalien steph :
    2 mai 2011 @19h49   « »

    il y en a qui sont gonflés quand même ...
    on voit d’une part les gens qui crie à la bavure militaire qui reprochent aux amerloques d’avoir préféré la vengeance à la justice. et d’autres qui dansent sur ça tombe comme des épileptiques.

    Mais on sait quoi sur le commando en réalité ? des innocents comme son gosse son mort, c’est malheureux mais qui était là pour voir comment les choses ont tourné ?
    J’ai jamais eu l’occase de me retrouver fasse à lui mais je suppose qu’il est pas du genre à se laisser arrêter juste parce qu’un arme est pointée sur lui.

    il y a peut être eu une bavure, mais on en sait donc stop quoi !

    Franchement personnellement j’aurais préféré que cette pourriture groupisse en taule en attendant de passer sur la chaise, cette mort là c’est trop facile... mais je ne sais pas donc je reste neutre.
    La seule chose qui est sûre c’est qu’au moins pour peu que la nouvelle soit vraie, on a été purgé d’un bon gros cancer.

  • permalien mylène :
    2 mai 2011 @20h03   « »

    je croyais qu’il était mort il y a plus de 5 ans moi, drole quand même, çà arrive au moment ou le hamas renforce ses liens avec le fatah, et des révoltes arabes. çà arrrive au moment ou assad vit une révolte sans précédent en syrie qui risque de gagner le liban. çà arrive au moement ou la tunisie lance sa constitutante ou nouvelle constitution. çà arrive au moment ou un kamikaze s’explose au maroc. ben dibon çà en fait des évènements dans le monde arabe... on dirait que le monde arabe intéresse de plus en plus l’occident !! la crise est elle sit profonde pour que l’occident entame de nouvelles perspectives d’avenir de l’autre coté ?

  • permalien Bert :
    2 mai 2011 @20h10   « »

    Oussama ben Laden a diffusé un message en aout 96, sa "déclaration de guerre contre les américains occupant le pays des deux lieux saints". Il semble que ce message appelle à l’assassinat de civils, et si c’est vrai, cela me suffirait pour le déclarer dangereux. Sinon ? Sinon, il est accusé d’avoir été impliqué, sinon d’avoir été le commanditaire des attentats de 1998 contre les ambassades US en Afrique, puis de l’attaque du bateau USS Cole au Yémen en 2000. Et, évidemment, des attentats contre le WTC et le Pentagone en 2001.
    Il a toujours nié sa participation aux attentats de 1998, mais un tribunal de NYC aurait enregistré des confessions de repentis ou d’accusés l’impliquant. Il aurait reconnu son implication dans l’attaque du bâtiment militaire USS Cole, mais le FBI n’a jamais pu trouver de preuves contre lui. il a nié au moins une fois son implication dans les attentats de 2001, et aucune preuve de son implication n’a été rendue publique.
    Il est formellement impliqué dans au moins deux assassinats, mais toujours sans aucune preuve.
    cela ne le disculpe pas, mais juridiquement, n’est pas assez solide pour en faire un assassin de la trempe d’Adolf ou de Josef (par exemple).
    Seul un procès devant un tribunal civil aurait pu rendre la justice dans l’ensemble des affaires dans lesquelles il est supposé être impliqué, mais il est désormais sur que ce procès n’aura jamais lieu.
    Le reste, eh bien, suppositions, propagande, légendes et déclarations politiques. Malheureusement, les dix dernières années (Iraq, par exemple) ont montré que les déclarations des gouvernants des pays occidentaux ne valaient pas mieux que celles des dictateurs, dont ils sont souvent des soutiens explicites (Kadhafi, ou, pour être plus dans le ton, Mussharaf, qui coule des jours heureux en Grande Bretagne).

    Le "cas" Ben Laden est de toute façon bien éloigné aujourd’hui de la crise en Afghanistan. Le peuple afghan a souffert lorsqu’il était l’hôte des taleban, mais a continué à souffrir après, et pas seulement du fait des bombes occidentales. Un désengagement militaire d’Afghanistan se doit d’être réfléchi, par exemple en comparaison de l’abandon dont ce pays a été l’objet en 1989.

  • permalien lartiste :
    2 mai 2011 @20h11   « »

    bonjour, si vous avez bien vus les photos de sa mort... vous vous trouvera c différents points entre la photo de la mort et celle quand il été vivant :
    1. la tête sans gorges.
    2. la même bouche et même sourire.
    3. une grand erreur sur la barbe car le découpage de Photoshop n’été pas bien.
    4. la couleur de son moustache et trop foncé par rapport la couleur de c chx

  • permalien Lou :
    2 mai 2011 @21h08   « »

    sur France-Culture

    Mission accomplie ?

    Invité(s) :
    Steven Ekovich, professeur à l’Université américaine de Paris
    Bruno Tertrais, politologue Maître de recherche à la fondation pour la recherche stratégique
    Alain Gresh, directeur adjoint du monde diplomatique

    Je pense Monsieur Gresh que vous parlez à la fin de ce documentaire Armadillo , stupéfiant à plus d’un titre. Outre ce que vous mentionnez, ces jeunes désœuvrés danois s’engagent en Afghanistan pour vivre "la camaraderie" disent-ils.

  • permalien Stolypine :
    2 mai 2011 @21h10   « »

    Saddam c’est fait !
    Ben Laden c’est fait !

    Au suivant... Khadaffi...Assad....Ahmadinejad.

    Seul Castro devrait s’en tirer et mourir dans son lit... dommage.

  • permalien pierre :
    2 mai 2011 @21h42   « »

    Si les foules de New York représente les Etats-Unis alors Le peuple américain est médiocre...se réjouir de la mort d’un seul bonhomme après dix ans de guerre, c’est ça la démocratie occidentale triomphante ? bl a tenu 15 ans et aq est toujours là ! l’Allemagne et le Japon n’ont tenu que 5 ans !...

    la stratégie d’obama dans le monde arabe est bizarre. Il semble tout faire pour prendre le premier rôle par rapport à aq et bl mais qu’espère t il à part favoriser plus de fanatiques qui finiront par se retourner contre l’occident...

  • permalien Nathan :
    2 mai 2011 @22h05   « »

    Que le Hamas, par la voix de Haniyeh, tresse des louanges à Ben Laden prouve bien qu’il reste un mouvement radical et qu’il cherche à entraîner les Palestiniens modérés dans son extrémisme.

  • permalien s=exp(j*pi) :
    2 mai 2011 @22h13   « »

    @ Nathan // 02-05 / 17h32

    Ainsi, d’après vous,

    Ce type [Haniyeh] ne changera jamais. Son horloge est restée bloquée quelque part dans le haut Moyen-Age.

    Lors de la tuerie commise par un certain Baruch GOLDSTEIN, il y a eu des funérailles, non ? Le deuil fut porté, non ? Il eut droit à une sépulture, non ? Et il y a aujourd’hui, paraît-il, des fanatiques pour le célébrer comme un saint et venir en pélerinage à son tombeau.

    GOLDSTEIN était-il accroché à une légende prétendant rapporter des faits vieux de 2500 ans ou plus ? Pour ceux qui fréquentent et honorent sa tombe, leur horloge est-elle bloquée dans les mythes de la haute antiquité ?

    GOLDSTEIN a droit, à mon avis, à une sépulture ; je comprends que certains portent son deuil mais j’admets mal qu’un culte soit organisé à son sujet. Par contre, je ne supporterais pas qu’on l’insulte : on ne tire pas sur une ambulance, on ne crache pas vers un corbillard.

    Il me semble que ces principes valent dans le cas de BEN LADEN mort.

  • permalien Deïr Yassin :
    2 mai 2011 @22h26   « »

    @ Nathan
    Je vous serais reconnaissante si vous pourriez nous fournir d’autres sources que Haaretz - guère tout à fait fiable sur ce sujet - sur ’les louanges que Hamas tresse à Oussama Ben Laden’.

    Je n’ai pas trouvé de louanges, dans la presse arabophone non plus. Vous avez peut-être une traduction MEMRI à nous présenter....

    Sinon, entre MaanNews et Haaretz, mon choix est fait :

    - www.maannews.net/eng/ViewDet...

  • permalien Oualahila Ar Tesninam :
    2 mai 2011 @22h29   « »

    Stolypine :
    2 mai @21h10

    Si vous jetiez un petit coup d’œil dans les textes de lois, vous éviteriez très certainement ce type de provocations ineptes...

  • permalien urs :
    2 mai 2011 @22h36   « »

    Oussama Ben Laden était déjà mort politiquement et son influence sur les cellules un peu partout au monde est marginale. En plus, les americains savait déjà bien avant ou il se cache. le moment choisie pour le tuer c’est lié aux élections presedentielles. Obama va ramasser beaucoup de voix. peut-être aussi que Obama veut bien tourner la page d’AlQaida vu qu’il y a un nouveau enjeu géopolitique dans la région après les révoltes arabes ?

  • permalien claude :
    2 mai 2011 @22h54   « »

    et si le timing de cette mise en scène a été lancé comme plan B à la tentative d’assassinat de Gadhafi juste pour satisfaire la haine de l’occident contre les arabes et les musulmans en vue des élections et pour le moral des troupes us qui vont devoir rentrer aux us...pour sauver la face par rapport à la politique débile des us depuis trop d’années ...

  • permalien Stolypine :
    2 mai 2011 @22h56   « »

    @Oualahila Ar Tesninam

    Inutile de dissimuler sa joie en un jour pareil, s’il avait été capturé vivant et jugé, cela aurait été mieux, mais six sous terre (pardon six mille pieds sous l’océan) çà me va aussi pour une ordure pareil.

    "Dead or alive", il était prévenu.

  • permalien K. :
    2 mai 2011 @23h43   « »

    « Le vieux monde se meurt. Le nouveau monde tarde à paraître. Et dans ce clair-obscur les monstres surgissent », écrivait Antonio Gramsci. Cette phrase m’a toujours frappé par sa justesse et sa puissance. On peut dire que l’ancien monde, celui de la première vague de remise en cause du capitalisme, est mort. La seconde vague est en train de naître. Dans ce clair-obscur, les « monstres » prennent la forme de personnages comme Bush, Sarkozy, Berlusconi, d’un côté, comme Ben Laden et ses complices de l’autre.

  • permalien noun :
    2 mai 2011 @23h49   « »

    Deir Yassin
    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2...

    http://www.google.com/hostednews/ca...

    Le Hamas condamne la mort d’Oussama ben Laden

    http://www.iloubnan.info/politique/...
    Ismail Haniyé, le chef du gouvernement de Hamas dans la bande de Gaza, a condamné lundi le meurtre du chef d’Al-Qaïda, Oussama ben Laden dans un raid américain au Pakistan.

    pour iloubnan info, c’est un meurtre - pour les démocrates un bon débarras.
    Voila Deir Yassin, des médias non sionistes qui donnent la même nouvelle ; Hamas est mécontent de "l’assassinat" de Ben Laden.

  • permalien Deïr Yassin :
    3 mai 2011 @00h52   « »

    @ noun
    Vous n’avez rien ajouté de nouveau au commentaire de Nathan, et nous savons déjà que les sionistes ne connaissent pas les nuances, mais nous autres, non-sionisés, savent que condamner l’assassinat ne veut pas dire ’tresser des louanges’ à Ben Laden.

    Et ’porter le deuil’ (’mourn’ dans l’article que cite votre collègue) non plus. Cela fait partie de la religion musulmane.

    En bon démocrate, vous applaudissez donc aussi un assassinat ciblé de Tzipi ou l’autre salopard, Ehud, n’est-ce pas ?
    Et vous mettrez aussi assassinat entre guillemets ?

  • permalien Priam :
    3 mai 2011 @00h57   « »

    Alain Gresh :

    Cette opération a bénéficié de l’aide de la direction pakistanaise.

    Cette version ne semble pas faire l’unanimité.

    La mort du chef d’Al-Qaida est un sérieux revers pour l’organisation...

    Cela aussi parait loin d’une évidence. Quels sont les éléments qui vous poussent dans ce sens ? Etes vous certain que l’influence de Ben Laden sur son organisation disloquée était encore prépondérante ? Il y a même une possibilité que son exécution stimule ses successeurs.

  • permalien benoit :
    3 mai 2011 @01h02   « »

    @deir yassin

    il ne faut pas oublier de condamner les attentats ciblés et assassinats de l’otan en Libye. On peut être très critique de Gadhafi tout en étant contre cette intervention débile qui est une affaire d’ingérence grotesque en contradiction avec le droit international.

  • permalien Priam :
    3 mai 2011 @01h31   « »

    Ph. Arnaud

    Vous avez, à l’égard de ben Laden, la même attitude qu’on avait, dans les années 1950, à l’égard des Sioux, Séminoles, Cheyennes et autres Peaux-Rouges.[…] Durant la Seconde Guerre mondiale, la presse collaborationniste présentait les bombardements alliés comme des crimes contre la population française.[…] Lorsque je vous vois pleurnicher sur les morts du World Trade Center, je vous perçois comme un importun qui viendrait se répandre en jérémiades pour un ongle incarné

    Votre amour immodéré de la métaphore (à moins que ce ne soit de la provocation) vous pousse bien loin.

    Ce n’est pas un attentat par ci par là que nous devrions avoir mais des raids quotidiens de bombardiers lourds.

    Puissiez-vous toujours pouvoir parler avec autant de légèreté d’un "attentat par ci par là".

    Tout ce que les Occidentaux reçoivent dans la figure de la part des islamistes, c’est de la légitime défense.

    Aucun meurtre d’enfant n’est jamais de la légitime défense.

  • permalien Laurent Szyster :
    3 mai 2011 @02h34   « »

    @Deir Yassine

    (...) nous savons déjà que les sionistes ne connaissent pas les nuances, mais nous autres, non-sionisés, savent que condamner l’assassinat ne veut pas dire ’tresser des louanges’ à Ben Laden

    Nous et eux ? Le monde selon vous se divise entre "sionistes" et "non-sionisés". On croirait entendre Dieudonné. Tout en nuance, bien sur.

    Vous perdez votre sang froid et j’ai comme l’impression que cette les regrets du Hamas sont un peu les vôtres ...

    Tenez, à propos du Hamas :

    http://www.palpress.co.uk/arabic/?a...

    L’Egypte a ouvert la frontière à Rafah, maintenant ce sont les islamistes qui empêchent les Gazaouis de s’enfuir de la fameuse "prison à ciel ouvert". La liberté, oui, mais pour cela il faut être bien noté dans les petits papiers des barbus.

  • permalien le journal de personne :
    3 mai 2011 @07h23   « »

    Kill Bin Laden

    Oussama Ben Laden n’est plus…
    Je voudrais envoyer aux plus proches du défunt un petit billet pour leur exprimer mes doléances plutôt que mes condoléances…
    Mais je ne sais pas à qui les adresser.
    A l’Amérique qui en a fait un guerrier puis un meurtrier et enfin un fou à lier qui croyait détenir le verbe sacré.
    A Israël, qui n’a jamais feint de le craindre, mais qui a néanmoins subtilisé son anathème pour transformer ses élus en électeurs et ses ennemis en états unis.
    Ou bien aux services secrets du monde entier qui ont fait semblant de le pourchasser ou fait exprès de l’épargner.
    Mais tout compte fait, on ne dira jamais à qui ses crimes ont profité sous peine de se mettre à dos tous les réseaux de la désinformation.
    Quant à l’Arabie, elle n’a désormais plus rien à se reprocher, elle peut se rapprocher de Dieu et cesser de lui cacher son jeu : en lui avouant enfin qu’à part l’or noir, tout le reste est blanc…
    Ben Laden est mort… mais ses ombres navrantes sont toujours flottantes dans la mémoire de chaque homme, qui sait que la vérité n’est qu’un tissu de contre-vérités.

    http://www.lejournaldepersonne.com/2011/05/kill-bin/

  • permalien Nathan :
    3 mai 2011 @07h24   « »

    Appeler Ben Laden un "Mujahid", c’est effectivement "tresser des louanges". C’est ce qu’a fait Ismail Haniyeh au nom du Hamas.
    Ce terme était repris dans la dépêche que j’ai lue sur le site d’une agence de presse palestinienne. "Mujahid" signifie "guerrier" ou "combattant" et plus particulièrement "combattant de la guerre sainte".

    http://english.pnn.ps/index.php?opt...

  • permalien Jeff :
    3 mai 2011 @08h13   « »

    Nathan : "Mujahid" signifie "guerrier" ou "combattant" et plus particulièrement "combattant de la guerre sainte".

    Et donc ? Ben Laden n’en était pas un selon vous ? C’était juste un vendeur de sandales ?

  • permalien Oualahila Ar Tesninam :
    3 mai 2011 @08h18   « »

    Ah il est lourd le petit hazbariste !
    Dans un petit dico français (par exemple) voilà ce que l’on trouve concernant ce mot :

    moudjahid, plur. moudjahidin [mudaid, mudaidin] n. m. et adj.
    n. m.
    - 1) Combattant musulman engagé pour défendre ou faire triompher l’islam.
    - 2) Combattant pour l’indépendance, dans les pays musulmans occupés par des forces coloniales ou étrangères. Les moudjahidin algériens (de 1954 à 1962). Les moudjahidin afghans (depuis 1979).
    adj. (inv. en genre)
    La lutte moudjahid. Des combattants moudjahidin.

    Quand on n’a pas l’esprit tordu, c’est clair non ?

  • permalien Nathan :
    3 mai 2011 @08h30   « »

    En rendant hommage au “Mujahid’ (même s’il existe des différences doctrinaires entre le Hamas et al-Qaida, entre un parti islamique et la mouvance islamiste), Haniyeh prouve si besoin en était qu’il a le même univers de référence, à savoir l’islam. Il y a davantage de points communs entre le Hamas et al-Qaida qu’entre le Hamas et son ennemi (avec lequel il est censé faire la paix). Certes al-Qaida est un mouvement djihadiste sans frontières et son objectif (qui a du plomb dans l’aile) est l’instauration d’un Califat sur toute la terre d’islam mais le Hamas mène également une sorte de guerre sainte au niveau local.

    Certes le Hamas a renoncé aux attentats-suicides mais c’est davantage par souci tactique que éthique. Pour le dénommé Sheikh Yassine, les attentats-suicides étaient parfaitement légitimes. Quant à la proposition de trêve de longue durée avec les Israéliens (sans reconnaissance hormis celle, provisoire, de la ligne verte comme frontière du cessez-le feu), elle répète point par point la trêve aussitôt dénoncée que Mohammed conclut avec les tribus qui n’admettaient pas sa férule et refusaient de se soumettre. Mal leur en a pris.

    Bref, les différences entre un parti islamique et les islamistes sont moins doctrinaires que tactiques. Et c’est ce que Haniyeh reconnaît implicitement en rendant hommage à Ben Laden.

  • permalien oldcutter :
    3 mai 2011 @08h43   « »

    Yes,we kill ! ...

  • permalien Nathan :
    3 mai 2011 @08h56   « »

    Hier, je regardais sur notre bonne RTBF (qui incarne la consience de gauche en Belgique) un docu sur la traque de Ben Laden. C’était formidable… façons de parler, bien sûr. D’abord, il faut dire que c’était un peu gênant pour un certain nombre d’intervenants, lesquels soutenaient mordicus que Ben Laden était mort en 2001 ou peu après. Poilant ! Mais le plus fort était dans la forme.

    Par exemple, à un certain moment, on donne la parole au dénommé David Ray Griffin, le “conspirationniste” bien connu. Celui-ci prétend qu’en 2001, Ben Laden était gravement malade et qu’il serait mort dans les montagnes du Waziristan. Et tout à coup, on voit une procession de mujahidins marcher à travers les éboulis en portant un corps dans un linceul. Je me suis frotté les yeux. La scène, une hypothèse sortie du cerveau d’un conspirationniste, avait été reconstituée avec de vrais comédiens jouant les combattants d’al-Qaida, afin de donner de la vraisemblance au scénario. Sauf que le “potato coach” somnolant dans son canapé prend toute cette mascarade pour de l’argent comptant et croit qu’il sagit de vraies images d’archives. On croyait qu’il s’agissait d’un documentaire et en fait, il s’agit d’un reality-show, une fiction déguisée en réalité.

  • permalien Oualahila Ar Tesninam :
    3 mai 2011 @09h22   « »

    Notre petit hasbariste pourra répéter 5000 fois sa fable, ça n’en restera pas moins une affabulation, attention à la sénilité tout de même, ça commence comme ça !

    Ismaïl Haniyeh n’a rendu hommage à personne, il a condamné le raid !

    “Nous condamnons l’assassinat de tout moudjahid et de tout individu, musulman ou arabe, et nous demandons à Dieu de lui accorder sa miséricorde.”

    Ismaïl Haniyeh a précisé que son mouvement condamnait le raid US nonobstant son désaccord avec al-Qaida.

  • permalien Bert :
    3 mai 2011 @09h34   « »

    Il est difficile d’imaginer que les services US n’aient pas bénéficié, au moins, de l’aide active des services pakistanais dans leur action. La CIA et les "forces spéciales" sont loin dans les faits de démontrer l’efficacité que leur donnent les séries télévisées. Et surtout, rien ne se fait au Pakistan sans l’aval de l’armée, et plus précisément de l’ISI. sans la volonté pakistanaise, pas de succès US.
    Depuis 2001, mais surtout depuis 2010, les déclarations pakistanaises se multiplient pour chercher une solution "reaganienne" dans la coopération avec les USA, à savoir une aide accrue du puissant allié dans tous les domaines militaires (et un coup de pouce financier), dans le cadre d’une sous-traitance totale de la lutte contre-terroriste, à l’image de ce qui s’est fait sous Reagan entre 84 et 89. Dans ce cadre, les récentes décisions françaises de déblocage financier étatique pour aider à l’exportation de matériel militaire vers le Pakistan sont assez claires.
    Par contre, question "relations publiques", l’aide pakistanaise passe moins bien dans les médias, et les USA ont besoin de leur "Charlie Wilson", comme par le passé. Ce n’est pas un problème pour le Pakistan, qui se passe très bien en interne de l’image d’allié des USA combattant les groupes islamistes...principalement actifs dans ses services secrets.

  • permalien Cana :
    3 mai 2011 @10h06   « »

    on ne sait plus où donner de la tête dans ce concert où se mélange les old cutter, les Bill Kill et les "mujahid". Mot magique qui suscite effroi et fascination. Sommes nous dans un nouveau western technico spatial ? Qui répand dans les foules une jouissance collective hallucinante- inquiétante dirais-je
    Où est la réalité cachée ? Nous assistons au grand théâtre planétaire de la mise à mort célébrée mondialement comme dans une arène de gladiateurs technologiques où la tuerie ciblée est à l’honneur avec son cortège de constructions imaginaires et imagées du nouveau monstre- Ben Laden- du monde moderne, qui en manquait après la chute de tous les autres : le communisme , l’Etranger en la personne du Juif d’Europe.
    Ben Laden est une figure de l’ennemi sacralisé par la mise en scène planétaire . Il représente une figure sacrée du monstre qui nécessite d’être foudroyé par la Puissance Divine du Cow Boy chevalier divin de l’ordre technico-atomique. Nous assistons à de nouvelles formes de tueries ciblées propres au 20-21 éme siècle, annonciatrices de prochains monstres à cibler - plûtot des arabes maintenant avec toute la sauce qui les accompagne ( des arriérés , des moyenâgeux etc- il n’y a qu’à lire ce qui est déversé dans ce blog pour se nourrir de la haine nécessaire)).
    Ce qu’on connait de lui ( B.L et non pas B.H.L.) ce sont des histoires et des images.
    Et apparemment il n’a pas de corps . Qu’il soit vif ou mort.

  • permalien Ph. Arnaud :
    3 mai 2011 @10h16   « »

    A Priam

    1. Prenez-le comme de la provocation si vous voulez. Mais votre remarque même prouve que vous n’avez le sentiment ni de la culpabilité première – et essentielle - des Occidentaux, ni de la disproportion des préjudices.

    2. Je redis bien « un attentat par ci par là », bien que cela vous choque. Je le dis de la même façon que je dis que la guerre d’Algérie a été, pour la France, une guerre démographiquement peu coûteuse. [Je connais des familles qui ont perdu un fils ou un frère durant cette guerre. J’en sais la douleur plus de 50 ans après mais je n’en persiste pas moins : cette guerre ne se marque pas sur la pyramide des âges du XXe siècle, à l’instar des deux conflits mondiaux].

    3. A propos des enfants, vous raisonnez individuellement, en vous plaçant du point de vue des victimes occidentales. Moi, je raisonne collectivement, en me plaçant non pas du côté des musulmans (qui, pour la plupart, ne veulent pas ces attentats), ni de celui des islamistes (qui poursuivent d’autres desseins), mais de celui des ennemis des Occidentaux.

    Un des chefs du FLN avait été arrêté à Alger pour des attentats. Et, alors que les policiers lui reprochaient de commettre des meurtres aveugles qui tuaient indistinctement hommes, femmes et enfants, il avait répondu : « Donnez-moi vos tanks et vos avions, je vous donnerai mes couffins (dans lesquels il dissimulait ses bombes) ».

    Le terroriste, Priam, c’est celui qui n’a pas de F-18 ou de Rafale pour transporter ses bombes…

  • permalien Lou :
    3 mai 2011 @10h35   « »

    les USA de Geronimo à Ben-Laden

    « Geronimo-E KIA », Geronimo –nom de code pour désigner Ben Laden– Enemy Killed in Action (ennemi tué en action). »

    et toujours l’objectif sur soi

  • permalien Denys Picard :
    3 mai 2011 @10h54   « »

    Il est regrettable d’observer le Monde Diplomatique accepter, supporter et diffuser la version officiel de ce qui est devenue une farce médiatique, sans l’indice de la moindre indigestion.

    J’y préfère l’humour cynique de beaucoup de site d’"Investigative Jounalism" qui titre en général : "La deuxième mort the Bin Laden...".

  • permalien HN :
    3 mai 2011 @11h18   « »

    @Nathan

    Haniyeh prouve si besoin en était qu’il a le même univers de référence, à savoir l’islam

    Vous aussi partagez le même univers de référence, vous êtes un être humain, vous avez 2 bras et 2 jambes comme lui, et vous habitez sur la même planète.
    Vous êtes donc aussi responsable que lui...

    Cdlmt

  • permalien Nathan :
    3 mai 2011 @11h24   « »

    On voit déjà la machine à décerveler se mettre en marche. Si l’on en croit les conspirationnistes, les attentats du 11/9 étaient virtuels. Ben Laden n’était qu’une "invention" américaine. Un personnage de fiction, en somme. Est-il besoin de l’ajouter, sa mort est virtuelle. Il est mort il y a longtemps. Il n’est pas mort du tout. Il n’est pas mort parce qu’il n’existait pas. Bientôt, Ben Laden lui-même sera virtuel et même son souvenir sera virtuel. Etc, etc...

  • permalien Yvan :
    3 mai 2011 @12h39   « »
    La mort d’Oussama Ben Laden... dream comes true...

  • permalien
    3 mai 2011 @13h18   « »

    D’après un article de "The Times" du 22 aout 2007, le batiment pris d’assault à Abbottabad était précédemment occupé.......Par les services secrets américains.....

    Le times s’étonnait alors du déménagement vers l’immeuble "Casper"....

    Conspiration ? Poil au menton !!

  • permalien fillon :
    3 mai 2011 @13h44   « »
    La sortie du congélateur d’Oussama Ben Laden

    La date de la mort restant fortement discutable : ce serais plutôt il y a 10 ans comme le signifie les responsables Afghan (source : http://www.reopen911.info/11-septem... )
    Je préfère quand même de loin les mensonges de Barack Obama qui signifie plutôt une page positive qui se tourne, avec l’arrêt d’une icone malsaine. Plutôt que les mensonges de Bush qui construisait ces terreurs.
    De toutes façon pour être élus au état unis il faut jouer avec ces horreurs et ces mensonges sinon on ce fait écraser par ses adversaires.

    Alors je dis "vas y Obama c’est la bonne voie, celui de la pacification".
    Par contre je m’insurge contre le manque récurent d’objectivité des média TV. Une fois de plus c’est tellement énorme qu’on va avoir du mal a leur trouver des excuses (non investigation, relayage d’information sans vérification) et les accuser ouvertement (corruption, prises intérêt, influence politique). Cela signera la fin de la crédibilité des média TV.

    A bon entendeur, Salut.

  • permalien Ouаlahila Ar Tesninam :
    3 mai 2011 @14h07   « »
  • permalien Deïr Yassin :
    3 mai 2011 @14h51   « »

    @ Nathan
    Avec votre chutzpah tout sioniste, vous n’avez pas peur du ridicule. De postuler que Hamas et al-Qaïda ont plus en commun que Hamas et Fatah montre que vous êtes aussi ignorant concernant les mouvements politiques palestiniens que concernant l’Islam.

    Vous devez peut-être essayer de vous mettre au courant de la lutte très violente qu’a mené le Hamas dans la bande de Gaza contre les groupuscules djihadistes depuis déjà quelques années, et surtout depuis l’assassinat de Vittorio Arrigoni.

    Votre seul but est de délégitimer le Hamas par n’importe quel moyen, raccourcis, mensonges, amalgames compris. Pitoyable ....

  • permalien Yevgenia :
    3 mai 2011 @15h29   « »

    Yes we kill

    En exclusivité, nous avons pu obtenir, un an et demi à l’avance, un extrait du dernier débat électoral opposant Barack Obama et son challenger à l’élection présidentielle de 2012 :

    Lire la suite

  • permalien Nathan :
    3 mai 2011 @15h29   « »

    Vous avez mal compris. Par "ennemi du Hamas", je pensais à Israël, pas au Fatah. Et donc, je redis que le Hamas a davantage en commun avec al-Qaida qu’avec Israël. La religion - et quelle religion ! - ça raffermit les liens.

    L’hommage rendu par Haniyeh au "Mujahid" Ben Laden est une imbécillité de première grandeur. Ce type vit manifestement sur une autre planète. N’oublions pas que les fonctionnaires de Gaza vivent de la manne américaine, européenne et émiratie donc le Hamas a intérêt à garder le profil bas. Que l’Egypte, qui a intercédé en faveur de la réconciliation des factions palestiniennes tient à rester en bons termes avec l’Occident et jusqu’à nouvelle épreuve, entend respecter les accords de paix avec Israël.

  • permalien L’anonyme de 22h20 :
    3 mai 2011 @16h29   « »

    A quoi bon déranger une unité d’élite de la Navy Seal pour qu’à la fin, elle ramene un cadavre qu’elle a mis 10 ans à pourchasser et 12 heurs pour s’en débarrasser....

    Deux ou trois cow boys auraient suffi pour un tel résultat.
    Mais on y pensant, les américains auraient dû s’inspirer des 500 talibans qui se sont enfuis il y a une dizaine de jours :

    Un faux chantier de creusement de puits d’eau (il ne faut pas non plus exagérer...) et une petite déviation horizontale vers les chiottes du sanctuaire, avec mini caméra incrustrée et attendre que la nature d’OBL réclame ses droits. Les gars n’auraient même pas besoin d’armes : quelques rouleaux de papier toilettes et un désodorisant.
    Mais bon, les américains aiment dépenser ostentoirement, surtout l’argent des autres...

  • permalien Deïr Yassin :
    3 mai 2011 @16h31   « »

    @ Nathan

    "Et donc ...je redis que le Hamas a davantage en commun avec al-Qaïda qu’avec Israël"

    Le contraire aurait été un compliment ? Al-Qaïda-Israël : kif-kif bourricot  !

    Que cela vous déplaise : Israël n’a pas eu besoin d’al-Qaïda pour naître et propager ses guerres, destructions et haines, alors que je ne suis pas sûre que sans Israël - et tout ce que son établissement implique comme remaniement au MO - al-Qaïda aurait existé.

    "Que l’Egypte ...tient à rester en bon termes avec l’Occident et jusqu’à nouvelle épreuve, entend respecter les accords de paix avec Israël"

    La Hasbara centralisée a pourtant bruyamment commenté un interview d’Amr Moussa il y a deux-trois semaines où il disait qu’il était pour la rupture des Accords d’Oslo. Cela fut au moment où il menait les sondages avec 27%, je crois.

    J’espère que l’Egypte rompt son accord de paix avec Israël et que l’OLP retire sa reconnaissance de l’Etat d’Israël comme l’a recommandé Ismael Haniyeh vendredi dernier.

    Que vous paraissez content du respect de la traité de paix egypto-israélienne, montre que vous êtes hypocrite quand vous prétendez être pour un Etat palestinien sur les frontières de ’67. Totalement hypocrite ! A part le boycott des combinaisons de ski fabriqués dans les colonies, vous n’avez jamais été pour la moindre sanction.

    Les Accords de Camp David contiennent deux volets dont la traité de paix égypto-israélienne n’est qu’un seul. L’autre est le cadre pour la mise en place du respect de la résolution 242.
    Faut dire que les Israéliens ont une longue histoire de prendre le monde entier pour des cons ....

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Accord...

  • permalien Ouаlahila Ar Tesninam :
    3 mai 2011 @17h01   « »

    Nathan :
    3 mai @15h29

    (...) je redis que le Hamas a davantage en commun avec al-Qaida qu’avec Israël. (...)

    Ça ne s’arrange pas...
    Proposition aussi absurde que les précédentes... Les précédentes n’étaient que erronées (pour ne pas dire mensongères) celle- est en plus absurde pour être précis !
    Le petit hasbariste citant les 2 principaux ennemis du Hamas voudrait qu’il ait des points communs avec l’un d’eux !!!! C’est tout simplement débile ce type de “raisonnement” !
    On ne choisit pas entre la peste et le choléra !
    Le seul point commun que l’on puisse avoir avec un ennemi c’est d’être ennemis mon pauvre... Aha !

  • permalien Nathan :
    3 mai 2011 @17h08   « »

    Deïr Yassin : 3 mai @16h31

    J’espère que l’Egypte rompt son accord de paix avec Israël et que l’OLP retire sa reconnaissance de l’Etat d’Israël comme l’a recommandé Ismael Haniyeh vendredi dernier.

    Si l’Egypte rompt son traité de paix et si les Palestiniens dénoncent les accords d’Oslo (ce dont rêve la droite israélienne), il n’y aura jamais d’accord avec les Palestiniens car les Israéliens sse rendront compte - et ne manqueront pas de le faire savoir, - qu’un traité de paix avec les Arabes n’est qu’un chiffon de papier. Dans ce cas-là, votre indépendance, il faudra l’arracher avec les dents et vous n’êtes pas prêts d’y arriver.

    Je constate que depuis l’accord Hamas-Fatah, vous avez tendance à vous radicaliser. Clausewitz l’avait déjà constaté, l’extrémisme est contagieux. Il suffit de voir ce qui se passe en Israël.

  • permalien Laurent Szyster :
    3 mai 2011 @17h13   « »

    @Deir Yassine

    Israël n’a pas eu besoin d’al-Qaïda pour naître et propager ses guerres, destructions et haines, alors que je ne suis pas sûre que sans Israël - et tout ce que son établissement implique comme remaniement au MO - al-Qaïda aurait existé.

    Vieille rengaine "antisioniste".

    Sans Israël les Arabes ne stagneraient pas dans l’arriération scientifique, sociale, politique et philosophique, ils ne se feraient pas les plus cruelles des guerres civiles et bien sur le terrorisme islamiste qui a tué tant de musulmans n’aurait pas existé.

    On peut rire ? Franchement, c’est d’un comique ridicule !

    Soit dit en passant, entre les "Jihad ! Jihad ! Jihad !" éructés par Arafat, la version nationale-islamiste du Hamas et l’islamo-nihilisme de Ben Laden, il n’y a pour moi pas de si grandes différences.

    @Nathan,

    Pour Deïr Yassine votre modération n’est que faiblesse et hypocrisie.

0 | 100 | 200

Ajouter un commentaire