Le Monde diplomatique
Accueil du site > Nouvelles d’Orient > Quand Naji rêvait du « réveil arabe »

Quand Naji rêvait du « réveil arabe »

jeudi 16 juin 2011, par Alain Gresh

Handala, le petit personnage créé par le caricaturiste Naji al-Ali, est l’une des figures les plus connues du monde arabe. Plus que tout autre, depuis des décennies, il symbolise le citoyen mis à l’écart par des pouvoirs dictatoriaux et dont les aspirations ont suscité la révolte actuelle. C’est donc une heureuse initiative que, pour la première fois en français, soit publié un recueil de ses dessins, sous le titre Le Livre de Handala. J’en ai écrit la postface, que vous trouverez ci-dessous

Quelque part là-haut, assis sur un nuage, Naji al-Ali doit regarder ce qui se passe en bas avec une pointe d’amusement, un sourire en coin et, surtout, une infinie satisfaction : tous les maux qu’il avait dénoncés avec férocité, toutes les oppressions du monde arabe sont désormais dénoncés par des centaines de milliers de manifestants, du Maroc à l’Irak, de la Tunisie à Bahreïn. Bien sûr, il n’est pas dupe. Il sait que la lutte n’est pas terminée, que les tyrans ont plus d’un char dans leur sac, que la Palestine ne sera pas libérée demain. Mais, pour quelques instants, comme nous, il savoure l’instant présent, les succès incontestables déjà obtenus.

Un dessin de juillet 1980 montre une affiche sur un mur, surmontée de cette injonction, « Wanted ! » : celui qui est recherché n’est pas un simple criminel ou un vulgaire assassin, mais l’ennemi public n° 1 de tous les régimes, le peuple. C’est lui le vrai coupable, c’est lui qu’il faut enfermer, c’est lui qu’il faut punir. C’est cette humiliation permanente, ce mépris profond des dirigeants pour leurs peuples comme pour les individus qui le composent, qui a été à l’origine de la révolte de 2011.

On ne sait jamais pourquoi les révolutions éclatent à tel moment plutôt qu’à tel autre. L’étincelle qui, pour paraphraser la formule de Mao Zedong, a mis le feu à la plaine en Tunisie est pourtant emblématique de cette insupportable humiliation. Un jeune, titulaire d’un baccalauréat, ne trouvant pas de travail, devient marchand des quatre saisons. Harcelé sans arrêt par la police, il voit, un jour de décembre 2010, sa marchandise confisquée ; désespéré, il se suicide. Il mourra le 4 janvier 2011. Mohamed Bouazizi n’est pas un militant politique, un opposant, mais un homme ordinaire qui cherche comme des centaines de milliers d’autres à gagner sa vie. Il subit l’arbitraire, comme tous les Tunisiens. Tel commerçant veut-il étendre son magasin, il doit payer un pot-de-vin au fonctionnaire du parti unique, le Rassemblement constitutionnel démocratique (RCD) ; tel homme d’affaires veut-il une licence d’exportation, il doit aussi payer une dîme ; tel citoyen veut-il le renouvellement d’une carte d’identité, nouvelle taxe. Et malheur à celui qui refuse… Et ne parlons pas de ceux qui s’opposent au régime : dans les années 2000 croupissent dans les prisons des milliers de prisonniers politiques, pour la plupart islamistes, battus, torturés, assassinés. Et la presse unanime chante les louanges du président et de sa femme…

En Egypte, c’est une autre « affaire policière » qui déclenche le mouvement. Le 6 juin 2010, un jeune blogueur d’Alexandrie, qui avait dénoncé deux policiers se partageant de la drogue, est arrêté ; il décédera au commissariat. Une page Facebook est créée à son nom pour dénoncer les brutalités policières, une pratique pourtant « banale ». Cet arbitraire total qui rend chaque citoyen vulnérable est une caractéristique commune de tous les pays arabes. Les moukhabarat, la police secrète honnie, déployaient leur toute-puissance : il n’était pas rare que des personnes arrêtées soient maltraitées, torturées ou tuées, parfois pour des raisons politiques, souvent sans aucune raison. La publication en janvier 2011 par WikiLeaks des télégrammes en provenance de l’ambassade américaine au Caire ont confirmé la réalité de ces pratiques, qui n’empêchaient pas les Etats-Unis ou l’Union européenne de saluer ce fidèle allié de l’Occident.

Présent jusque dans la vie quotidienne, cet arbitraire sans limite, qui mettait les citoyens à la merci des forces de l’ordre ou de fonctionnaires corrompus, a servi de détonateur à la révolte de 2011. En finir avec ces humiliations, retrouver une dignité bafouée, telle est l’aspiration des manifestants, du Caire à Tunis. C’est ce cri de « karama », de « dignité », qui a servi de ciment aux revendications de toutes les couches de la société. La peur a désormais disparu et, quels que soient les aléas du mouvement – et il est évident qu’il y aura des avancées et des reculs –, ce qui s’est passé est désormais irréversible. « Quand une fois la liberté a explosé dans une âme d’homme, les dieux ne peuvent plus rien contre cet homme-là » (Jean-Paul Sartre, Les Mouches).

Dans une autre série de dessins, Naji met en scène quelques dirigeants arabes se partageant les richesses et privant leur population du minimum nécessaire à la survie. Quand il publie ces dessins, dans les années 1970 et 1980, il dénonce notamment l’accaparement des richesses pétrolières. Naji n’a pas connu le pire, les années 1990 et 2000. C’est le démantèlement de l’Etat, né des indépendances, qui avait assuré à ses citoyens un minimum de protection, une certaine couverture sociale, un accès à l’enseignement. Il se délite sous les coups de boutoir des politiques néolibérales, de la corruption et de la mondialisation.

La libéralisation entamée dans les années 1990 s’est accompagnée du bradage des entreprises d’Etat, d’enrichissements personnels fabuleux, d’une incroyable prédation des richesses nationales – la fortune des familles de Ben Ali et de Moubarak est évaluée à plusieurs dizaines de milliards de dollars (le produit national brut de la Tunisie dépasse à peine 70 milliards de dollars). Célébrés par les rapports élogieux des organisations financières internationales, les chiffres de croissance affichés par les champions du libéralisme économique – Le Caire, Tunis ou Amman – masquaient mal une pauvreté grandissante et des inégalités abyssales. Dénoncer ce fabuleux écart entre « ceux d’en haut » et « ceux d’en bas » aurait certainement fait les délices de Naji. Depuis plusieurs années, des mouvements sociaux avaient éclaté en Egypte – grèves ouvrières et luttes paysannes, notamment – comme en Tunisie (Gafsa), en Jordanie ou au Yémen. Mais jamais encore ne s’était exprimée ouvertement et massivement cette volonté de transformation politique. L’exemple tunisien a fait sauter un verrou en rendant possible l’impensable : la chute, en quelques semaines, d’un dictateur sous les coups de boutoir d’une révolte populaire.

Pour une fois, Handala aurait pu se réjouir. Naji al-Ali a vécu à une époque charnière dans le monde arabe, celle de la vague révolutionnaire qui a suivi la défaite de la Palestine en 1948 et la renaissance arabe, puis de sa défaite en juin 1967. Cette vague a été marquée par la prise du pouvoir au Caire, le 23 juillet 1952, par des « officiers libres » dirigés par Gamal Abdel Nasser – il a alors 16 ans. Plusieurs événements ponctuent cette période : la révolution algérienne, déclenchée le 1er novembre 1954 ; l’accession du Maroc et de la Tunisie à l’indépendance ; de puissantes manifestations contre le régime du roi Hussein en Jordanie ; des mouvements sociaux et des tentatives de coups d’Etat en Arabie Saoudite. A partir du Caire, la radio La Voix des Arabes galvanise ces mouvements, qui débouchent en 1958 sur la création de la République arabe unie (RAU), regroupant l’Egypte et la Syrie. Puis, le 14 juillet, des officiers renversent la monarchie irakienne. En 1962, le même scénario qu’en Irak se déroule au Yémen, tandis que s’intensifie la lutte contre les Britanniques autour d’Aden et de ce qui deviendra le Yémen du Sud. En 1964 naît à Jérusalem l’Organisation de libération de la Palestine (OLP), tandis que le Fatah lance sa première opération armée contre Israël le 1er janvier 1965.

Cette vague s’accompagne d’une volonté de récupérer les richesses nationales, contrôlées par l’étranger. Nasser nationalise la Compagnie du canal de Suez en juillet 1956 ; si la tentative de prise du contrôle du pétrole par le pouvoir de Mossadegh en Iran a échoué à la suite de son renversement en 1953 par un coup d’Etat orchestré par Washington et Londres, la revendication du contrôle de l’or noir s’étend et se renforce. Cette vague, profondément nationaliste, va se heurter à un rejet non seulement des puissances coloniales traditionnelles, mais des Etats-Unis, qui, certes, ne sont pas mécontents des difficultés françaises ou britanniques, mais n’acceptent pas la volonté d’indépendance des nouveaux régimes et, surtout, leur refus de s’engager dans des pactes antisoviétiques. Malgré certaines fluctuations, Washington va combattre ces aspirations et devenir la cible des nationalistes, qui se rapprochent de Moscou. Des études historiques ont montré à la fois cette crainte permanente de l’Union soviétique de la part des Occidentaux, qui voient partout au Proche-Orient la « main de Moscou », et le peu de réalité d’une telle peur, dont les conséquences seront pourtant désastreuses, car elle amènera les Occidentaux à tout faire pour affaiblir les mouvements nationalistes, y compris en aidant les mouvements islamistes les plus réactionnaires. Cette vague, nous l’avons dit, se brisera sur la guerre de juin 1967 et la défaite des armées arabes face à Israël. Les raisons de cet échec sont multiples : interventions occidentales ; incapacité des nouveaux régimes à engager leur pays sur la voie du développement économique ; autoritarisme grandissant au nom de la dénonciation de la « démocratie parlementaire », qui s’accompagne d’une mise au pas des syndicats, d’un système de parti unique, de limitations grandissantes de la liberté d’expression. Naji al-Ali a alors 31 ans et, comme tous ceux de sa génération, il en est profondément affecté. Ses dessins montrent son ralliement à la résistance palestinienne, à la lutte armée, non seulement pour libérer la Palestine, mais aussi pour libérer le monde arabe.

Ce n’est pas seulement parce qu’il en est originaire que Naji accorde une importance centrale à la Palestine. Pour toute la génération arabe de l’après-1967, elle n’est pas seulement une cause juste à défendre, mais aussi une cause qui peut servir à la libération de toute la région, à sa transformation. Naji déchantera assez vite, en voyant à la fois la manière dont les régimes arabes, qui craignent plus leurs propres peuples que leurs ennemis déclarés, utilisent cette cause pour brider les libertés et les droits individuels tout en collaborant avec les Etats-Unis, ennemi numéro un des peuples arabes. Lors de la guerre du Liban de 1982, il restera à Beyrouth sous les bombes, ne doutant jamais de la victoire que symbolise son personnage Handala, qui, pour une fois, est présenté de face, agitant deux drapeaux, l’un palestinien, l’autre libanais.

Très critique de la direction palestinienne, et notamment de Yasser Arafat, Naji aura eu au moins la joie d’assister aux premiers mois de l’Intifada, qui éclate à Gaza en décembre 1986 avant de s’étendre à toute la Cisjordanie et à Jérusalem-Est, préfigurant avec vingt-cinq ans d’avance, les formes du soulèvement des peuples arabes en 2011. Naji aurait sûrement vu dans la chute de Hosni Moubarak un immense espoir, non seulement pour le peuple égyptien, mais pour faire avancer la cause palestinienne. Aucun dirigeant arabe n’avait mieux servi les intérêts israéliens et américains, aucun n’avait porté un tel tort à la cause palestinienne.

S’il est encore un peu tôt pour dessiner les contours de la future politique extérieure égyptienne, tous les observateurs admettent que la Maison-Blanche a perdu un allié fidèle, un ami loyal sur lequel, avec Israël, reposait sa stratégie régionale depuis trente ans − l’Egypte participa notamment à la guerre contre l’Irak (1990-1991). Ces dernières années, M. Hosni Moubarak avait pris la tête de la croisade contre la « menace iranienne » ; il avait réussi à entretenir l’illusion d’un « processus de paix », faisant pression sur l’Autorité palestinienne pour qu’elle poursuive les négociations, accueillant régulièrement à Charm el-Cheikh des dirigeants israéliens dont tout confirmait qu’ils ne souhaitaient aucun accord de paix ; il avait participé au blocus de Gaza et contribué à faire échouer toutes les tentatives de réconciliation entre le Hamas et le Fatah, même celle qui avait été négociée par un autre pays « modéré », l’Arabie Saoudite (accords de La Mecque, février 2007).

Durant le soulèvement de cet hiver, quelques manifestants brandissaient des pancartes en hébreu affirmant qu’il s’agissait de la seule langue comprise par M. Moubarak : celle des dirigeants israéliens. Le Conseil suprême des forces armées, qui exerce pour l’instant le pouvoir au Caire, a tenu à rassurer Washington et Tel-Aviv en confirmant que le pays respecterait ses engagements internationaux − une référence aux accords de Camp David (1978) et à la paix israélo-égyptienne signée en 1979. Mais on a pu déjà mesurer le changement sur le dossier palestinien : non seulement le Premier ministre égyptien a confirmé que son pays lèverait rapidement le blocus de Gaza, mais Le Caire a joué un rôle majeur dans la réconciliation entre le Fatah et le Hamas. Que cette décision ait été prise au moment où s’esquisse un rapprochement entre Téhéran et Le Caire est significatif.

Naji al-Ali a été assassiné le 22 juillet 1987 à Londres. Les commanditaires du meurtre ne seront jamais retrouvés. Il se serait sans aucun doute réjoui de l’extension des Intifada à tout le monde arabe, même si le chemin est encore long pour une libération réelle. Les tâches à accomplir sont gigantesques, les contradictions entre les forces qui ont conduit le mouvement (notamment sur la question sociale) restent profondes. Nul ne peut sous-estimer les résistances des pouvoirs établis ni les retours en arrière possibles. Mais une page est désormais tournée, les peuples arabes sont devenus à nouveau des acteurs de leur destin. Et les dessins de Naji al-Ali les accompagneront sur le chemin qui reste à parcourir.

Paris, mai 2011.

Le Livre de Handala, préfacé par Plantu, est disponible sur Internet. Mais, surtout, n’hésitez pas à le commander : Scribest Publications, BP 10077, Hoenheim, F-67802 Bischheim Cedex. 15 euros.

Une pièce de théâtre inspirée de ses dessins est en tournée en France ; première ce soir à Juvisy.

Institut du monde arabe, 22 juin

Débat autour des Cent clefs du Proche-Orient, à 19 heures, à l’Institut du monde arabe.

203 commentaires sur « Quand Naji rêvait du “réveil arabe” »

0 | 100 | 200

  • permalien Noval :
    23 juin 2011 @10h01   « »

    Il y a des manières de faire que les sionistes n’aiment pas. Mais alors pas du tout.

    Que les Palestiniens puissent seulement oser demander à l’ONU de reconnaître unilatéralement un Etat dépasse les sionistes.

    Que les Palestiniens puissent prétendre à un Etat représente déjà en soi une injure pour tout sioniste. Si en plus ces mêmes Palestiniens prennent ce genre d’initiative unilatéralement, et donc sans en référer à leurs bourreaux, est pour ces derniers proprement intolérable .

    Pour contrer cet intolérable, rien de tel pour un sioniste que de s’entourer de morale. C’est ainsi que Benyamin Netanyahou - qui s’y connaît dans ce domaine - a fanfaronné il y a quelques jours qu’il se propose de réunir une " majorité morale " (on ne rit pas !) " d’au moins trente pays " pour contrecarrer l’initiative palestinienne.

    Et lorsque l’on s’appelle Benyamin Netanyahou, la morale correspond par exemple à déclarer cela :

    http://www.crif.org/?page=articles_...

  • permalien dik :
    23 juin 2011 @10h31   « »

    @Sakhra (22/06 - 19.49)

    Il a dû lui aussi faire l’école des Pères Blancs, le professeur Palestinien....

    C’est certainement encore un du genre "éduqué" qui, comme eux, mange du cochon et boit du vin, bien qu’on en dise Un ça va, beaucoup...

    Pères blancs et leurs élèves, quel sans-gêne !

  • permalien Lou :
    23 juin 2011 @10h45   « »

    Assad pousse à une guerre civile et à une intervention étrangère en Syrie

    Des articles indiquent qu’Abdul Halim Khaddam et Rifaat al Assad n’ont pas été réélus. Pour quelle raison ?

    En fait, ils n’étaient pas présents, et ils avaient déjà été exclus auparavant comme beaucoup d’autres en raison de leurs relations directes avec les États-Unis. Comme vous pouvez le lire dans la déclaration finale de la Conférence, nous refusons énergiquement toute intervention militaire étrangère en Syrie comme ces gens tendent à le demander. Nous ne voulons pas répéter la très malheureuse expérience libyenne.

    Mais n’y a-t-il pas une implication, un financement turcs alors que certaines forces d’opposition veulent suivre le modèle turc ?

    Non, il n’y a aucune implication de la Turquie, ni politique, ni financière. Mais il est vrai que la Turquie aspire à un plus grand rôle régional qui pourrait être renforcé par son implication dans la transition syrienne. D’un autre côté, certaines forces islamiques, et aussi d’autres dans la population sunnite, demandent un soutien turc. Dans certaines manifestations, on a vu des slogans appelant à une intervention militaire de la Turquie. Ce que nous refusons.
    (...)
    Il existe deux courants au sein des Frères musulmans ou, plus largement, dans le mouvement islamique. Le courant le plus libéral et démocratique a participé avec enthousiasme à la Conférence d’Antalya.

    Il respecte la diversité de la Syrie et appelle à la démocratie, et non à un État islamique. Il s’oppose à une intervention occidentale, comme nous en avons convenu à Antalya.

    Et il y les groupes prosaoudiens qui se sont réunis à Bruxelles mais seulement en leur qualité de musulman. Ce sont des rivaux de la coalition d’Antalya. Ils pourraient être liés aux États-Unis par l’intermédiaire des Saoudiens et des États du Golfe.

    En fait, personne ne contrôle leur mouvement et encore moins de l’extérieur ! Oui, il y a trente ans, les Frères musulmans contrôlaient Alep, Homs, Hama, etc. Mais aujourd’hui, c’est une nouvelle génération. Leur objectif principal est la démocratie, même si beaucoup d’entre eux se disent islamiques ou islamistes.

  • permalien Juba :
    23 juin 2011 @10h59   « »

    Sakhra,
    J’ai déja eu à vous répliquer concernant un de mes ecrits et sachez que ce Palestinien est un grand proffesseur qui ne serait pas arrivé à ce stade s’il avait fréquenté une autre école que celle que vous défendez corps et ame. Savez vous que les chantres et les défenseurs acharnés de ces écoles sont ceux qui envoient leurs enfants aux écoles des peres blancs à Paris, Londres ou ailleurs. Existe t-il un pays au monde ou des responsables politiques qui vantent les mérites d’une école que ne fréquentent pas leurs enfants ?
    Si l’Algérie est en voie de sous développement aujourd’hui, c’est à cause de cette école qui apprend à un éleve de 7 ou 8 ans les supplices de l’outre tombe !

  • permalien deMontigny :
    23 juin 2011 @16h38   « »

    K

    Merci pour votre lien à l’article de Cyberpresse - êtes-vous québécois(e) ? Si on prend le soin de le lire jusqu’à la fin, on voit clairement le "hold-up" classique de l’impérialisme anglo-saxon. Je ne peux m’empêcher de penser que toutes ces machinations sont mises en branle non seulement pour contrôler les ressources naturelles, mais aussi pour voler l’argent de nations souveraines ; les états-unis on "gelé" des avoirs d’approximativement 45 milliards de dollars (fonds souverains) de l’état Libyen. On dit que c’est la plus grande somme d’argent jamais bloquée par les américains. Et washington dit garder cette somme faramineuse "en dépôt pour l’avenir de la Libye" - ce qui ne signifie rien de plus qu’un simple braquage. L’assaut sur les fonds libyens aura un impact particulièrement fort en Afrique : Les investissements libyens ont été décisifs dans la réalisation du premier satellite de télécommunications de la Rascom qui, mis en orbite en août 2010, permet aux pays africains de commencer à se rendre indépendants des réseaux satellitaires étasuniens, européens et qataris en réalisant ainsi une économie annuelle de centaines de millions de dollars tout en fournissant une alternative à la propagande d’al-jazeera ainsi qu’à l’intox occidentale.

  • permalien gloc :
    23 juin 2011 @18h21   « »

    @deMontigny,

    Quand les fonds souverains libyens (Libyan Investment Authority report - annotated | Business | guardian.co.uk) sont à la discrétion de particuliers pour servir leurs intérêts contre une partie du peuple libyens, ils ne sont plus souverains du tout, ils deviennent le fruit d’un vol perpétué contre l’état libyen.

    Pour l’instant cet argent ne sert pas à faire des investissements pour le bonheur des peuples (l’a-t-il jamais fait ?), mais à financer les bavures contre la population d’un colonel autoproclamé dont la souveraineté ne repose que sur une brutalité financée avec les fonds souverains des Libyens.

    « C’est pour cela qu’on a vu réussir tous les prophètes armés, et finir malheureusement ceux qui étaient désarmés. Sur quoi l’on doit ajouter que les peuples sont naturellement inconstants, et que, s’il est aisé de leur persuader quelque chose, il est difficile de les affermir dans cette persuasion : il faut donc que les choses soient disposées de manière que, lorsqu’ils ne croient plus, on puisse les faire croire par force. » ( LE PRINCE Nicolas Machiavel)
  • permalien gloc :
    23 juin 2011 @18h28   « »

    Précision :

    "vol perpétué contre l’état libyen." et non "perpétré", puisqu’il semble que le génie du "Guide" soit congénital et transmissible.

  • permalien gloc :
    23 juin 2011 @19h42   « »

    Geert Wilders, acquitté et soutenu - Europe1.fr - International

    Le député, qui s’était distingué par ses prises de position contre l’islam après l’assassinat du réalisateur Théo Van Gogh, était notamment poursuivi pour avoir comparé le Coran à Mein Kampf, le pamphlet d’Adolf Hitler.

    Le leader d’extrême-droite avait également appelé les musulmans des Pays-Bas à "s’adapter à la culture dominante" ou à "quitter le pays". Ces propos avaient été tenus entre octobre 2006 et mars 2008 dans des journaux néerlandais, sur des forums et dans son film Fitna ("Discorde" en arabe), largement diffusé sur la toile.

    Le Coran comparé à Mein Kampf ce n’est pas de l’incitation à la haine raciale :

    « Car, était-il une saleté quelconque, une infamie sous quelque forme que ce fût, surtout dans la vie sociale, à laquelle un Juif au moins n’avait pas participé ?

    Sitôt qu’on portait le scalpel dans un abcès de cette sorte, on découvrait, comme un ver dans un corps en putréfaction, un petit youtre tout ébloui par cette lumière subite. »(Mein Kampf)

    ... c’est aux musulmans de s’adapter.

  • permalien Yvan :
    23 juin 2011 @21h38   « »

    @K

    Amin Maalouf fait son entrée à l’Académie française - FRANCE - FRANCE 24

    Le journaliste et écrivain franco-libanais a été élu au premier tour par ses pairs de l’Académie française. L’auteur de "Léon l’Africain" siègera sur le fauteuil 29, celui qu’avait occupé Claude Lévi-Strauss, disparu en 2009.
  • permalien K. :
    23 juin 2011 @22h32   « »

    @ Yvan, merci pour la nouvelle.

  • permalien K. :
    23 juin 2011 @23h03   « »

    Aux Arabes, Berbères, Kurdes, et autres habitants du Maghreb et du Mashrek : Tonton Sam (vous) (sur)veille sur vous.

    http://warincontext.org/2011/06/23/...

  • permalien elbé :
    23 juin 2011 @23h14   « »

    Amin Maalouf, auteur aussi de " Les identités meurtrières ". Puisse t-il être lu par une majorité de français afin qu’ils se détournent des sirènes d’une identité restrictive et simpliste. Bonne nouvelle que cette élection.
    En attendant celle de la présidentielle de 2012...

  • permalien elbé :
    23 juin 2011 @23h21   « »

    A Gloc,

    Votre détestation de Kadhafi vous égare : Vous en arrivez à parer de toutes les vertus la coalition interne et celle occidentale qui le combat.
    Ce n’est pas parce que l’un est un salopard que les autres sont des anges de miséricorde !

  • permalien elbé :
    23 juin 2011 @23h33   « »

    et sachez que ce Palestinien est un grand proffesseur

    - Sans commentaires...

  • permalien K. :
    23 juin 2011 @23h51   « »

    Lettre ouverte sur le NRB :

    Dear Mr. President,

    .... ce n’est pas l’Etat d’Israël dans ses frontières de 1967 qui est contestée.

    Ce sont l’occupation israélienne, l’élargissement implacable de ses colonies, sa dépossession du peuple palestinien en Cisjordanie et à Jérusalem-Est, et la catastrophe humanitaire provoquée par le blocus de Gaza, qui sont la cible de la colère et la condamnation internationale.

    Ils n’ont pas visiblement pas entendu parler de la surdité pour "raisons de politique intérieure"

  • permalien gloc :
    24 juin 2011 @07h21   « »

    @elbé,

    Par contre, vous, c’est votre amour pour Kadhafi qui vous aveugle.

    Comment pouvez-vous parler de "la coalition interne" alors que Kadhafi a systématique, éliminé physiquement pendant 42 ans toute "opposant à ses désirs".

    Car on ne peut même parler de "pouvoir" dans son cas puisque qu’il prétend depuis 1979 ne plus être chef de l’état. Ce qu’il veut c’est juste utiliser le Libye pour son intérêt personnel.

    Ceux qui tentent de créer un pouvoir sont dans une démarche de rétablissement de la souveraineté de la Libye. Ils sont loin d’être sans reproche puisqu’ils sont toujours en vie après 42 ans de Kadhafi et posent certainement plus de problèmes à ceux que vous appelez une "coalition occidentale" (en dehors de l’Angleterre, de la France et dans une moindre mesure les USA, votre expression est plus une question qu’une réalité : Coalition internationale en Libye : quelles forces engagées ? | euronews, monde) que le "Guide" qui appartient plus à l’univers de la délinquance, qu’à celui de la politique.

    Il vous faudra attendre plus d’une génération pour reconstituer un personnel politique en Libye, ou pourquoi pas, reprendre un des caprices les moins surréalistes du "Guide" à savoir une réunification avec la Tunisie.

  • permalien Noval :
    24 juin 2011 @10h17   « »

    Merveille sioniste...

    Qu’une majorité de pays puisse, ne fut-ce qu’envisager de voter (à l’ONU) en faveur d’une résolution visant à la création d’un Etat Palestinien revient à déclarer que le soleil se lève à minuit.

    http://www.crif.org/?page=articles_...

  • permalien K. :
    24 juin 2011 @14h17   « »

    Le quotidien turc "Hurriyet", 22/06/2011 :
    http://www.hurriyetdailynews.com/n....

    L’ascension au pouvoir des Frères musulmans syriens avec le support médiatique et psychologique occidental amènera le plus probablement la Turquie à abandonner sa politique équilibrée pour embrasser son role de nouveau membre du bloc sunnite.

  • permalien deMontigny :
    24 juin 2011 @15h07   « »

    Les fonds seront « garantis par les biens congelés en Italie et par le pétrole extrait et raffiné dans l’avenir par le nouveau gouvernement libyen ». De cette manière les principaux pays du Groupe de contact (Etats-Unis, France, Grande-Bretagne, Italie, monarchies du Golfe) posent une lourde hypothèque sur l’avenir de la Libye. Si un gouvernement obséquieux était installé, ces pays auraient en main l’économie du pays, en gérant les fonds souverains libyens congelés et en contrôlant la production et l’exportation du pétrole.

    Pendant ce temps, comme garantie pour l’avenir, Washington a placé la gestion des finances et du pétrole du Cnt dans les mains de son homme de confiance, Ali A. Tarhouni, enseignant à l’université de Washington. Les résultats ne se sont pas faits attendre : le premier contrat pour l’exportation de pétrole libyen, de 1,2 millions de barils, le Cnt l’a conclu avec une compagnie étasunienne : Tesoro. Et, alors que Tarhouni annonce que le Cnt produira rapidement 100 mille barils de pétrole par jour, le Département d’Etat annonce « le soutien américain (étasunien, NdT) pour des ventes ultérieures de pétrole par le Cnt ».

  • permalien Noval :
    24 juin 2011 @15h29   « »

    Pour la représentante du grand et si généreux protecteur, certains bateaux ne sont que " pure provocation " et aboutissent nécessairement à " une situation où les Israéliens auront le droit de se défendre ».. Et en l’espèce, défendre doit s’entendre comme étant un blanc-seing pour un (nouveau) massacre avec garantie d’absolution étasunienne.

    http://www.cyberpresse.ca/internati...

  • permalien Nathan :
    24 juin 2011 @18h56   « »

    C’est vendredi. Le jour où, paraît-il, le Seigneur s’est reposé après avoir contemplé sa création avec satisfaction. D’autres, en revanche, ne chôment pas. Encore au moins 10 Syriens massacrés aujourd’hui par les troupes du dictateur Assad.

    http://www.bbc.co.uk/news/world-mid...

  • permalien Nathan :
    24 juin 2011 @19h01   « »

    Erratum : 15 morts, dont certains abattus à la sortie d’une mosquée de Damas.

    http://english.aljazeera.net/news/m...

  • permalien elbé :
    24 juin 2011 @20h13   « »

    A Gloc,
    gloc :
    24 juin @07h21 «  »
    @elbé,

    Par contre, vous, c’est votre amour pour Kadhafi qui vous aveugle.

    - Y’a mieux comme amour ! Ne vous obstinez pas dans ce procédé ( Si tu n’es pas avec moi, c’est que tu soutiens le dictateur), c’est indigne de l’intelligence de beaucoup de vos messages.

    Comment pouvez-vous parler de "la coalition interne" alors que Kadhafi a systématique, éliminé physiquement pendant 42 ans toute "opposant à ses désirs".

    - Je ne vois pas en quoi parler d’une coalition interne est faux.

    Car on ne peut même parler de "pouvoir" dans son cas puisque qu’il prétend depuis 1979 ne plus être chef de l’état. Ce qu’il veut c’est juste utiliser le Libye pour son intérêt personnel.

    - Vous prêchez une convaincue ! Même si au passage il n’a pas fait que du mal.

    Ceux qui tentent de créer un pouvoir sont dans une démarche de rétablissement de la souveraineté de la Libye.

    - Rétablir une souveraineté en faisant appel à des puissances étrangères ( mus par l’amour de la démocratie...)Rebelles pas fichus de faire partir Kadhafi, ils auraient la prétention de se débarrasser de leurs alliés ? ( autrement plus puissants, eux). Cela finirait sans doute par advenir mais au prix d’une sacrée et durable déstabilisation . Bon courage !

    Ils sont loin d’être sans reproche puisqu’ils sont toujours en vie après 42 ans de Kadhafi

    - Heureuse de vous l’entendre dire. Enfin vous ne les encensez plus comme vous le faisiez auparavant(à vous entendre c’était de grands démocrates) .
    Mais c’est encore les décharger de toutes responsabilité que de n’en rendre que Kadhafi responsable.D’après vous la terreur faisait en sorte qu’ils furent obligés de se compromettre. Pour moi cela serait plutôt à leur charge , ce ne sont pas des gamins manipulés et prouve simplement qu’ils peuvent changer de maître.

    et posent certainement plus de problèmes à ceux que vous appelez une "coalition occidentale"

    - Des problèmes, certes mais pas moraux en tous cas ! Des problèmes militaires et financiers, oui : Faut presque tout faire à la place de ces rebelles . Ca coûte cher !

    le "Guide" qui appartient plus à l’univers de la délinquance, qu’à celui de la politique.

    - Ses pendants en "Occident" sont parmi ceux qui le combattent .

    Il vous faudra attendre plus d’une génération pour reconstituer un personnel politique en Libye, ou pourquoi pas, reprendre un des caprices les moins surréalistes du "Guide" à savoir une réunification avec la Tunisie.

    - Oui ce sera long, d’autant qu’ "on" y aura mis des fantôches... Qui risquent un jour ou l’autre de guériller entre eux et contre leurs alliés : Voici des perspectives peu favorables à l’unité et à la stabilité, gages aussi de reconstitution politique.
    Quant à une réunification avec la Tunisie, comme vous y allez ! Il faudrait demander leur avis aux tunisiens, non ?

  • permalien
    24 juin 2011 @20h35   « »

    Une interview de Jacques Vergès :

    L’"agenda" de l’Occident, c’est bien d’installer les "Salafistes"financés par l’Arabie obscurantiste au pouvoir,

    Pour nous en revenir au Proche-Orient, on bombarde Tripoli et on menace Damas. On laisse Israël poursuivre la colonisation et la répression sanglante, en dépit de résolutions répétées de l’ONU. On laisse les troupes saoudiennes (un autre pion américain dans le Golfe) réprimer, au Bahreïn, un mouvement populaire de contestation. On stigmatise le fanatisme iranien et on s’appuie sur l’Arabie Saoudite théocratique, qui pratique l’obscurantisme. Les expéditions coloniales en Afrique et au Proche-Orient –avec les deux anciennes puissances coloniales, française et britannique, en première ligne militaire et diplomatique– sont la preuve de la mauvaise santé de leurs instigateurs.

  • permalien Nathan :
    24 juin 2011 @21h35   « »

    L’ascension au pouvoir des Frères musulmans syriens avec le support médiatique et psychologique occidental...

    J’aime beaucoup le terme "support psychologique occidental". Quand on n’a aucune preuve matérielle d’un quelconque soutien armé ou logistique de l’Occident, on préfère se rabattre sur des éléments de plus en plus insondables...

    Au lieu d’admettre tout simplement qu’une fraction importante de la population syrienne vomit ce régime, comme on peut le voir sur cette carte.

    http://www.nowlebanon.com/NewsArtic...

  • permalien gloc :
    24 juin 2011 @21h57   « »

    elbé : Ne vous obstinez pas dans ce procédé

    Mais c’est votre procédé : « Votre détestation de Kadhafi vous égare », libre à vous de défendre un dictateur, mais ça ne fait pas de moi un égaré. Ce que je déteste c’est l’imposture.

    elbé : « Enfin vous ne les encensez plus comme vous le faisiez auparavant(à vous entendre c’était de grands démocrates) . »

    Je suppose que vous faites allusion au message que j’avais laissé au moment de la tournée du CNT dans une Europe méfiante, où je rappelais le rôle que certains de ses membres avaient joué dans l’affaire des infirmières.

    Ou bien peut-être quand vous étiez tous à vous extasier sur la "poésie" de l’expression "révolution de jasmin" je vous mettais en garde sur les révolutions de couleurs.

    Ou bien encore quand je vous révélais le rôle de Gene Sharp et les traductions de ses livres en arabe par la CIA.

    Ce que je n’aime pas elbé, ce sont vos procédés, je suis bien en peine de vous répondre, puisque rien de ce que vous m’attribuez m’appartient.

    Vous voulez en découdre ? et bien cherchez des poux ailleurs.

  • permalien K. :
    24 juin 2011 @22h01   « »

    Alice Walker : tu ne demandes pas à un sioniste pourquoi il t’a abimé ton chaudron. Tu ne dis rien. Tu prends ce chaudron. Tu le remplis d’eau bien glacée. Tu n’oublies pas de poser un doigt sur la fuite pour garder le chaudron bien plein. Tu lui balances la flotte en pleine figure. Et tu t’en vas.

    Foreign Policy : L’ambassadeur d’Israël aux Nations Unies a déclaré que le but déclaré d’une "aide humanitaire" était un faux prétexte de votre mission - et qu’elle était en fait conçu epour servir un agenda politique extrémiste, et que de nombreux groupes participant à la mission ont des liens avec des organisations extrémistes et terroristes, y compris le Hamas. Votre réaction ?

    Alice Walker : Je pense qu’Israël est le plus grand terroriste dans cette partie du monde. Et je pense qu’en général, les Etats-Unis et Israël sont eux-mêmes de grandes organisations terroristes. Si vous allez à Gaza et voyez quelques-unes des bombes - ce qui reste des bombes qui ont été abandonnées - et la destruction générale, vous ne pouvez que conclure, ouais, c’est le terrorisme.

    Lorsque vous terrorisez les gens, qu’ils aient si peur de vous qu’ils deviennent mentalement et psychologiquement blessés à vie - c’est le terrorisme. Ainsi, ces pays sont des pays terroristes.

  • permalien K. :
    24 juin 2011 @22h47   « »

    Plus grand que Blackwater : armer les Emirats Arabes Unis.

    Par Hannah Gurman.

    Il est révélateur que le gouvernement des E.A.U engage des mercenaires pour réprimer les rébellions potentielles plutôt que d’améliorer les conditions de ces travailleurs, qui sont systématiquement maltraités par leurs patrons et forcés de vivre dans des taudis exigus avec peu ou pas d’accès aux infrastructures et services de base.

    Ces derniers mois, les E.A.U ont arrêté et emprisonné au moins cinq activistes de la démocratie et ont dissous le conseil d’administration de l’Association nationale des juristes et l’Association des enseignants, qui sont deux des plus éminentes organisations de la société civile du pays et soutiennent les réformes démocratiques.

    L’accroissement du potentiel militaire des Émirats arabes unis [grace donc aux récentes et énormes ventes d’armes US aux EAU] supprimera probablement tout mouvement de contestation potentiel qui pourrait se développer dans le cadre du Printemps arabe.

    Les liens renforcés entre les États-Unis et les Émirats arabes unis soulèvent des questions importantes sur les responsables réels des actions de l’armée émiratie. Actuellement, ni le gouvernement américain ni l’industrie de la défense n’ont dénoncé la répression gouvernementale.

    Il serait illusoire de ne pas reconnaître le rôle des USA dans les violations des droits humains aux Émirats arabes unis. Quand une atrocité est commise contre les travailleurs migrants et les militants pour la démocratie par les militaires de l’EAU, Erik Prince et le gouvernement des E.A.U ne seront pas les seuls à blâmer.

  • permalien Orangerouge :
    26 juin 2011 @11h31   « »
    Libérerons les Français de l’occupation israélienne !

    L’Etat d’Israël menace d’enlever des français :

    "Un responsable israélien a indiqué samedi que la marine israélienne empêcherait, de force si nécessaire, la flottille au cas où elle tenterait de s’approcher des côtes de la bande de Gaza, soumise à un blocus par Israël depuis l’arrivée au pouvoir du Hamas en juin 2007.
    ...
    L’Etat hébreu prévoit, si les bateaux refusent de rebrousser chemin, de les arraisonner et les diriger vers le port israélien d’Ashdod, au sud de Tel-Aviv, avant d’interpeller les militants et de les renvoyer dans leur pays."

    http://www.liberation.fr/monde/0101...

    Que fait le gouvernement français ? Que fait l’armée française ? Que font le PS et l’UMP ?
    - Rien
    - Ils sont muets

    Au moins convoque-t-on l’ambassadeur d’Israël en France ?
    - Non

    Ai-je le droit de demander combien d’argent et de cadeaux divers sont versés aux dirigeants des partis UMP et PS et au gouvernement français par Israël, et par les organisation sionistes en France ?

  • permalien Yvan :
    26 juin 2011 @16h24   « »


    Les "conseils aux voyageurs" du "meilleur d’entre eux" :

    [France-Diplomatie-Ministère des Affaires étrangères et européennes] ISRAEL - TERRITOIRES PALESTINIENS

    Il est par ailleurs formellement déconseillé de prendre place à bord de navires ayant pour intention de briser le blocus maritime imposé sur la Bande de Gaza, eu égard aux risques sécuritaires liés à une telle entreprise.
  • permalien Orangerouge :
    26 juin 2011 @18h28   « »

    Sur la partie ouverte du site de Mediapart, 5 articles intéressants

    http://blogs.mediapart.fr/blog/omar...

    Je ne connais pas l’auteur, Omar Benderra, qui se présente comme "Economiste, spécialiste du Monde Arabe"

  • permalien elbé :
    26 juin 2011 @19h45   « »

    gloc :
    24 juin @21h57 «  »
    elbé : Ne vous obstinez pas dans ce procédé

    Mais c’est votre procédé : « Votre détestation de Kadhafi vous égare », libre à vous de défendre un dictateur, mais ça ne fait pas de moi un égaré. Ce que je déteste c’est l’imposture.

    - Non ce n’est pas mon procédé, mais bien le votre.
    Quand je dis que vous détestez Kadhafi, je ne me trompe pas, il suffit de vous lire. Je ne vous le reproche pas. Si ce n’est que cette haine vous fait voir en rose, les tenants de l’intervention militaire en Libye.
    Alors que lorsque vous m’attribuez un amour pour Kadhafi, vous mentez. Vous mentez parce que j’ai dis à plusieurs reprises que c’était un personnage extrêmement déplaisant. Vous faites donc semblant de ne pas m’entendre. Vous ne pourriez citer aucune phrase de moi allant dans le sens d’un amour pour Kadhafi. Bien au contraire ! Chacun ici qui m’a lu , peut vérifier.
    Il y a donc bien chez vous une volonté de me discréditer, procédé que je trouve contestable pour contrer mon opinion . Restez donc dans le domaine des idées, c’est plus honorable et vous y excellez davantage.

  • permalien pitchipoï :
    26 juin 2011 @23h02   « »

    j’ai dis à plusieurs reprises que c’était un personnage extrêmement déplaisant.

    c’est tout ? c’est bien faible pour désigner un individu pire qu’Hitler dans la mesure ou il s’attaque à ses propres populations. Et je n’ose imaginer ce qu’il ferait des juifs s’il les avait sous la main....

  • permalien gloc :
    26 juin 2011 @23h04   « »

    Vous insistez, elbé ?

    Pourquoi tenez-vous donc absolument à me prêter des sentiments à propos de Kadhafi ?

    Je ne connais pas ce mec, et pour tout vous dire, je crois bien qu’il ne me connait pas non plus. Alors qu’est-ce que ça pourrait m’apporter d’avoir des sentiments pour lui ?

    En réalité, le personnage me fait autant d’effet que le Père Ubus, Arturo Ui ou le Docteur Knock...

    ... les tyrans sont tous construits sur le même modèle, ils sont sinistres, ridicules et sans originalité... et ils sont légion.

    Alors désolé, mais je ne ressens aucun sentiment pour lui.

    Seulement je suis sûr d’une chose, c’est qu’avec ce genre de loulou, soit on se pince le nez et après tout à chacun ses problèmes, soit on les empêche d’agir, mais alors, il faut aller jusqu’au bout, parce qu’ils ne connaissent pas la tempérance.

    Autant j’étais contre une intervention avant la résolution 1973 parce que sais trop bien que le complexe militaro-industriel est constamment à la recherche de ce genre d’opportunité (dans cette hypothèse aujourd’hui Kadhafi aurait "normalisé" la situation et Dassault serait entre train de lui proposer ses Rafales), autant une fois l’opération lancée je pense que plus vite la situation de Kadhafi sera "normalisée" mieux se sera pour tout le monde (sauf l’OTAN).

  • permalien Tristan :
    27 juin 2011 @00h39   « »

    @pitchipoï

    c’est bien faible pour désigner un individu pire qu’Hitler dans la mesure ou il s’attaque à ses propres populations.

    Vraiment une très jolie manière de présenter les juifs allemands et autrichiens comme ne faisant pas vraiment partie de la "vrai" population de leur pays.

    J’imagine que vous devez être un genre de sioniste anti-sémite, pour dire des trucs comme ca.

    C’est vrai qu’Hitler a eu la chance de ne pas être aussi "monstrueux" qu’un Franco ou d’autres hommes politiques, en n’étant jamais face à une guerre civile, car il avait assez bien réussi à "normaliser" les choses sans devoir s’attaquer à sa propre population.

    Bon, effectivement, la mise en holocauste des boucs émissaires, on ne peut pas vraiment dire que c’est s’attaquer à sa propre population.

    Il me semble que dans la tradition juive, le bouc doit être envoyé très loin dans le désert, avant d’être sacrifié avec toutes les fautes de son peuple.

    On peut imaginer qu’Hilter avait bien fait les choses, avec ses camps de la mort, qu’on pourrait presque associer à des déserts, en tout cas suffisemment perdu pour ne pas être à la vue du peuple.

    Mais ca n’a pas permis d’éloigner la malédiction. Aujourd’hui, c’est encore difficile de trouver pire qu’Hitler et de ce qu’il représente. J’ai, malheureusement, une grande confiance en l’homme pour toujours se surpasser. J’ai assez peur d’être encore assez jeune pour le voir de mes yeux.

    Mais gardez vos intox, Hitler n’est pas encore égalé :
    "pire qu’Hitler", c’est juste un bon moyen pour diaboliser à mort ses adversaires, ce qui permet, après, de justifier l’injustifiable.

  • permalien Yann :
    27 juin 2011 @02h30   « »

    @3arabawy : VIDEO - Bravery beyond limits شباب مصر الشجعان #pigs #police http://bit.ly/kXFZQi

  • permalien Yvan :
    27 juin 2011 @08h25   « »

    Les "conseils" de "la seule démocratie" aux "fouille-merdes".

    Israël déconseille à la presse d’être sur la flottille pour Gaza - LExpress.fr

    Israël a déconseillé dimanche aux journalistes étrangers d’embarquer sur la flottille d’aide qui s’apprête à appareiller d’Europe pour Gaza, sous peine de se voir interdire durant dix ans l’entrée sur le territoire israélien.
  • permalien Yvan :
  • permalien K. :
    27 juin 2011 @15h08   « »

    Pourquoi les MSM occidentaux s’acharnent-ils sur l’actuel leadership turc ?
    http://www.zcommunications.org/turk...

    Parce que le succès populaire du "soft power" turc au Proche-orient est une menace pour l’hégémonie occidentale affirment Richard Falk et Hilal Elver.

    Et, peut-être surtout, parce que ce même "soft power" prouve qu’on peut acquérir de l’influence au Proche-Orient sans avoir besoin de recourir à la violence meurtrière.

  • permalien Yasmina :
    27 juin 2011 @20h01   « »

    Et, peut-être surtout, parce que ce même "soft power" prouve qu’on peut acquérir de l’influence au Proche-Orient sans avoir besoin de recourir à la violence meurtrière

    tout à fait K.

    Au cours des huit années écoulées depuis que le Parti de la justice et du développement (AKP) est arrivé au pouvoir, le nombre de think tanks en Turquie a explosé. Fondations et instituts se sont diversifiés, sont devenus plus indépendants. Ils ont d’excellents sites Internet en anglais, des publications intelligentes, également en anglais, et possèdent d’impressionnants bureaux. Tous sont désireux de prouver la transparence de leurs financements. Ils sont devenus un élément de plus du « soft power » en Turquie

    http://www.monde-diplomatique.fr/20...

  • permalien Noval :
    28 juin 2011 @10h57   « »

    Petit aperçu de la bassesse, de la vilenie, de la grossièreté et de la lâcheté auxquelles certains se livrent actuellement.

    Mais comment donc peut-on tomber si bas ? Honte à eux !

    http://jssnews.com/2011/06/27/les-h...

  • permalien Noval :
    28 juin 2011 @11h10   « »

    Il fallait s’y attendre ...

    http://flottille.blog.lemonde.fr/20...

  • permalien Lou :
    29 juin 2011 @00h06   « »
    Israéliens, n’oubliez pas d’avoir peur !

    Ils viennent pour tuer / Ahikam Moshé David, Eli Berdenstein et Amit Cohen – Maariv

    La flottille qui doit prendre prochainement la mer en direction de Gaza était considérée jusqu’ici comme plus amicale et tranquille que celle du Marmara. Mais des informations parvenues récemment à Tsahal dressent un tableau très différent. Selon les services de renseignement, les bateaux transporteront des produits chimiques et notamment de l’acide sulfurique afin de blesser gravement les soldats de Tsahal qui accueilleront les militants. Parmi les passagers il y aura au moins deux hauts responsables du Hamas et des membres de l’IHH, l’organisation responsable de la flottille précédente.
    (...)
    Des responsables militaires ont révélé hier que, lors de réunions en vue de la flottille, des militants ont affirmé que « dans le cadre de cette flottille, de nombreux soldats de Tsahal seront tués » et que ceux qui tenteront de stopper la flottille se heurteront à des actions violentes. Les informations concernant la présence de produits chimiques ont surpris les responsables militaires et les soldats devront s’entraîner à faire face à une telle menace.
    (...)

    Et alors ?

    Le Premier ministre Netanyahu a réuni hier le cabinet restreint de sécurité pour une nouvelle réunion de préparation en vue de la flottille. Au terme de cette seconde réunion, les ministres ont approuvé le plan d’action de la marine avec un ordre clair : Ne pas permettre aux bateaux de briser le blocus de Gaza en usant, si nécessaire, de la force.

    Pauvres dirigeants israéliens que l’on va contraindre à employer la force, ils ne le voulaient pas pourtant, mais que faire d’autre en face de l’acide sulfurique ?

  • permalien Lou :
    29 juin 2011 @00h15   « »
    Israéliens, n’oubliez pas d’avoir peur ! Version soufrée

    Flottille : des activistes prêts à tuer des soldats
    Par YAAKOV KATZ

    28.06.11

    Lundi, des sources de Tsahal ont indiqué que des nouveaux renseignements obtenus au cours des derniers jours montrent que certains des participants à la flottille prévoient de tuer les soldats israéliens qui embarqueront sur leur bateau.

    Selon l’information obtenue par l’armée, certains ont préparé des sacs avec du soufre, qu’ils comptent verser sur des soldats lorsque ceux-ci arriveront à bord.

    "Il s’agit d’une arme chimique, et si vous l’utilisez contre un soldat cela peut le paralyser", indique une source au Jerusalem Post lundi soir. "Puis si le soufre est allumé, alors le soldat prend feu comme une torche."

    L’information a été obtenue depuis des réunions tenues par les participants à la flottille, au cours desquelles certains ont exprimé leur intention de "tuer des soldats israéliens", selon Tsahal.

  • permalien Orangerouge :
    29 juin 2011 @14h59   « »
    Mes impôts doivent servir à protéger la Flottille contre le terrorisme raciste Israélien

    Je ne suis pas d’extrême gauche mais ici Besancenot parle parfaitement juste :

    http://www.oummatv.tv/Olivier-Besan...

    Le gouvernement français, s’il ne protège pas les Français de la Flottille contre Israël commet une traitrise et une félonie.

  • permalien Yann :
    29 juin 2011 @15h23   « »

    @ Orangerouge,

    Le gouvernement français, s’il ne protège pas les Français de la Flottille contre Israël commet une traitrise et une félonie.

    ça serait nouveau ??

  • permalien elbé :
    29 juin 2011 @16h48   « »

    gloc :
    26 juin @23h04 « 

    Je ne connais pas ce mec, et pour tout vous dire, je crois bien qu’il ne me connait pas non plus. Alors qu’est-ce que ça pourrait m’apporter d’avoir des sentiments pour lui ?

    - Inutile de connaître ou d’être connu d’un homme politique pour éprouver ou non de l’aversion pour lui. Leurs actions y suffisent. Ainsi Nico S. m’est détestable et Sharon m’inspire une grande aversion.

    Vous dites aussi :
    "Autant j’étais contre une intervention avant la résolution 1973 parce que sais trop bien que le complexe militaro-industriel est constamment à la recherche de ce genre d’opportunité (dans cette hypothèse aujourd’hui Kadhafi aurait "normalisé" la situation et Dassault serait entre train de lui proposer ses Rafales), autant une fois l’opération lancée je pense que plus vite la situation de Kadhafi sera "normalisée" mieux se sera pour tout le monde (sauf l’OTAN)."

    - S’il faut finir par se retirer , autant le faire avant d’avoir mis totalement à feu et à sang la Libye. Là où les coalitions américano-européennes se sont impliquées, c’est un désastre : Ils finiront par partir, laissant derrière eux un paysage désolé, dans tous les sens du terme. Et pour finalement laisser la place à ceux qu’ils prétendaient combattre. Autant s’y résoudre maintenant ! Regardez en Afghanistan.
    A croire que c’était le but, mais avec la destruction et le chaos en sus. Afin de retarder un essor économique, une indépendance ?

  • permalien gloc :
    29 juin 2011 @17h39   « »

    Décidément elbè, vos raccourcis sont supersoniques !

    - « S’il faut finir par se retirer , autant le faire avant d’avoir mis totalement à feu et à sang la Libye. » Et moi qui pensais qu’ils étaient intervenus parce que la Libye était déjà totalement à feu et à sang !

    - « Là où les coalitions américano-européennes se sont impliquées, c’est un désastre : Ils finiront par partir, laissant derrière eux un paysage désolé, dans tous les sens du terme. » Ce n’est pas une spécificité américano-européenne, l’URSS n’a pas laissée que de bons souvenirs.

    - « Autant s’y résoudre maintenant ! Regardez en Afghanistan. » Honnêtement j’aurais en ce moment plutôt tendance à regarder vers le Syrie, tant que la population afghane ne sera pas soulevée contre son gouvernement.

    - « A croire que c’était le but, mais avec la destruction et le chaos en sus. » A croire que c’est la coalition qui empêche le Guide d’ouvrir les bras à ses brebis égarées et de les ramener dans le troupeau avec amour bienveillance et fraternité "afin de hâter un essor économique, une indépendance", qu’il n’a pas été foutu d’apporter en 42 ans de pillage de la Libye.

    Il n’ y a pas le choix, elbé, face à la Libye chacun est un salop.

    En intervenant vous êtes un salop pour ceux qui militent contre le droit d’ingérence et qui oublient que Kadhafi est un dictateur, et que dans ce cas la première ingérence est celle du dictateur, puisque par définition il s’approprie le pouvoir contre la volonté de la population.

    En n’intervenant pas, vous êtes un salop, parce que vous laissez un pouvoir a un dictateur, qui n’hésite pas à faire massacrer un peuple par des mercenaires payés avec l’argent qu’il a volé à ce peuple, uniquement pour pouvoir continuer à le piller à travers sa descendance.

    Je n’ai aucun scrupule à faire partie du premier type de salops.

  • permalien elbé :
    29 juin 2011 @18h18   « »

    A Gloc,

    Alors pour vous aucunes autres alternatives que le droit d’ingérence par les armes n’était possible pour se débarrasser de Kadhafi ?
    Je ne suis pas contre le "droit "d’ingérence dans l’absolu : Un Boycott , par exemple (il y en a d’autres) en est un. Toutes les options autres ont été écartées au seul profit de l’ingérence armée. Pour soutenir qui ? La population ?
    Vous avez fait un sondage pour vérifier qu’elle était d’accord pour cette intervention armée extérieure ?
    Ah mais bien sûr, pour vous les bombes ne font que des dommages collatéraux !

    Si vous étiez contre l’intervention avant la résolution, c’est que vous aviez parfaitement perçu les dangers de celle ci. Résolution ou pas, les motivations ne sont pas saines et n’ont pas pour seul objectif de virer Kadhafi. Elles entraineront donc les mêmes conséquences qu’en Afghanistan ou ailleurs.

  • permalien gloc :
    29 juin 2011 @18h19   « »
    @Nathan

    ... à part les accusations contre Assad d’envoyer des manifestants sur le Golan, il semble que dans la presse israélienne ce soit "silence radio" sur ce qui se passe en Syrie.

    Éclairez-moi Nathan, est-ce un complot de la presse israélienne et du Monde Diplomatique, ou est-ce ue vous seriez passé à côté des priorités concernant la sécurité d’Israël...

    ... ou peut-être votre islamophobie, étouffe-t-elle votre israélophilie ?

  • permalien gloc :
    29 juin 2011 @19h53   « »

    elbé, nous n’en sommes pas encore au droit d’ingérence, mais simplement à empêcher un dictateur de bombarder sa population.

    Contrairement à ce que vous semblez penser, le Guide tue pas seulement par désœuvrement, mais aussi parce ce que ce peuple se soulève contre lui.

    Vous préconisez le boycott parce que vous ignorez qu’il a déjà été employé dans les années 80, avec une réussite dont les habitants de Lockerbie vous parleront mieux que moi. Mais puisque vous avez l’air d’y tenir vraiment alors voilà : Libye : Paris et Rome appellent au boycott du pétrole de Kadhafi | International | RIA Novosti

    Quant au sondage que vous réclamez, c’est prendre les Libyens pour des trous de balle (alors qu’ils pour l’instant des trous à balles).

    En politique pour connaitre la volonté d’un peuple, on utilise un processus qui s’appelle le vote. Pendant 42 ans nous avons constaté que la timidité naturelle du Guide, l’empêchait de demander aux Libyens s’ils l’aimaient, faute de quoi il en a décidé pour le peuple.

    Vos efforts sont louables pour défendre l’œuvre du Guide, mais il faut que vous sachiez qu’ils sont vains. Parce qu’un dictateur n’a besoin de personne pour s’imposer, surtout s’il a réussi à détourner une fortune suffisante pour acheter des mercenaires.

  • permalien Lou :
    29 juin 2011 @22h02   « »
    Israéliens, n’oubliez pas d’avoir peur !

    Le bateau et la propagande / Eli Berdenstein – Maariv

    Certains ministres ont même accusé les responsables politiques et militaires à l’origine de ces informations d’avoir voulu effectuer une manœuvre médiatique dans le cadre de ce qu’ils estiment être « une campagne de communication hystérique » autour de la flottille, pour tenter de donner de la flottille une image violente.

    « Il est impensable que lors des réunions du cabinet on nous dise que, selon les informations dont nous disposons, on ne craint pas de violences de la part des participants à la flottille et qu’il n’y a pas de terroristes à bord et que, parallèlement, des hauts responsables, y compris de l’armée, diffusent à la presse des informations complètement opposées », ont déclaré avec colère des membres du cabinet retreint.

    Un des ministres a estimé que ces briefings sont destinés à accroître la pression sur la communauté internationale. « Le Premier ministre Netanyahu a décidé de changer de version quant à la nature de la flottille et ce, pour deux raisons. Il cherche tout d’abord à se couvrir : Si, au cours de l’opération militaire, quelque chose tourne mal et il y a des morts, Israël pourra dire qu’il avait mis en garde. Il cherche aussi à faire pression au niveau international, pour que les gouvernements empêchent le départ des bateaux »

    Il cherche mais que va-t-il trouver ?

  • permalien K. :
    29 juin 2011 @22h47   « »

    Les figures de la gauche arabe (et internationale) qui se sont réunies au Caire du 3 au 5 juin envisagent une déconfiture de l’actuel "axe de résistance" de la région (le régime syrien étant condamné sans appel et le Hezbollah critiqué pour son appui à ce dernier), dont profitera l’"axe du mal" (US/Israel/Arabie saoudite/Europe) pour miner toute avancée démocratique et socio-économique dans la région.

    Dans cette optique ils appellent à créer "un réseau de solidarité régional et international le plus large possible", et estiment que la capacité des Arabes à résister dépendra en partie de "la capacité des populations occidentales à s’opposer aux politiques néolibérales dans leurs propres pays."

  • permalien K. :
    29 juin 2011 @22h52   « »
  • permalien K. :
    29 juin 2011 @22h57   « »

    L’éternel casse-tête d’Israel : Comment amener les Palestiniens à se montrer violents ?

    http://www.haaretz.com/news/diploma...

  • permalien K. :
    29 juin 2011 @23h39   « »

    "La guerre maintenant, la paix plus tard" :
    http://peacenow.org/entries/apn_on_... : si les pacifistes sont tués c’est parce qu’ils l’auront cherché et nous demandons aux pacifistes de ne pas faire preuve de violence.

    ...

    Let there be no doubt : the organizers of the flotilla are seeking to provoke a confrontation with Israel. In doing so they are playing a dangerous game. None of us knows what the consequences of their actions will be.

    ..

    In the event that a confrontation does occur, APN calls on both participants in the flotilla and Israeli forces to avoid violence and ensure that the tragedy of 2010 is not repeated.

    ...

  • permalien Lou :
    3 juillet 2011 @22h37   « »

    Israël a encore besoin de se préparer

    Par JPOST.FR 03.07.11

    La liste des navires prenant part à la flottille n’est plus aussi longue, et le peu qu’il en reste connaît des problèmes. Pourtant, le ministre de la Défense Ehoud Barak a reconnu dimanche que ce n’était pas fini. Il a déclaré "nous devons évidemment continuer à nous préparer à l’éventualité de l’arrivée de la flottille.

    Dans un communiqué officiel de son bureau, le ministre de la Défense indique : "Nous voyons des développements positifs concernant la flottille. Les gouvernements grec, chypriote et turc sont actifs pour la contrecarrer. C’est le résultat d’un travail intensif du ministère des Affaires étrangères et du Premier ministre".

    Selon Barak, ce qui a influencé les efforts fructueux d’empêcher la flottille est "le fait qu’il est clair pour tout le monde que Gaza, en définitive, est ouvert à tous les produits civils".

    Donc les États-Unis, la Russie et l’Union européenne, ont bien compris qu’il n’y avait aucune raison de libérer un million-cinq-cent-mille Palestiniens de la prison co-gérée par eux-mêmes et l’occupation israélienne .

    Le Quartette veut dissuader une nouvelle flottille vers Gaza

  • permalien Lou :
  • permalien Lou :
    3 juillet 2011 @23h02   « »

    Le mariage grec très lucratif de Netanyahu

    Par Barak Ravid

    Haaretz Traduction : MR pour ISM

    (...)La romance entre Netanyahu et Papandreou a commencé en février 2010, lorsqu’ils se sont rencontrés par hasard dans le restaurant Pouchkine à Moscou. Netanyahu a profité de l’occasion pour discuter avec le premier ministre grec de l’extrémisme turc contre Israël et ils sont vite devenus amis. Les deux dirigeants israélien et grec ont eu des contacts au moins une fois par semaine depuis leur rencontre à Moscou.
    (...)
    Netanyahu a récemment décidé de venir en aide à son nouvel ami lors d’une réunion des ministres des affaires étrangères et des dirigeants européens, les implorant de fournir à la Grèce une aide financière.

    "Netanyahu est devenu le lobbyiste de la Grèce auprès de l’Union européenne," a déclaré un diplomate israélien.

    Ces dernières semaines, alors que les efforts pour empêcher le départ imminent de la Flottille pro-palestinienne pour Gaza devenaient urgents, Netanyahu a récolté les fruits de son investissement dans les liens Israël-Grèce et son pari sur le pays européen a payé.

  • permalien Lou :
    3 juillet 2011 @23h13   « »

    Flottille : Athènes tente de calmer les militants pro-palestiniens
    (©AFP / 03 juillet 2011 23h04)

    (...)Athènes s’efforce de parer aux accusations des activistes de la flottille, qui l’accusent de contribuer au blocus israélien en n’autorisant pas leur appareillage>.

    La Grèce est principalement préoccupée par la protection de la vie humaine, a déclaré le ministère des Affaires étrangères.

    Le Premier ministre grec Georges Papandréou a eu dimanche un entretien téléphonique avec le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas et lui a présenté sa proposition que la Grèce se charge de transporter l’aide qui se trouve sur la flottille, selon un communiqué du gouvernement grec.

    M. Papandréou a souligné que cela serait fait en coopération avec l’ONU et les autorités compétentes et en contact permanent avec l’Autorité palestinienne.

    M. Abbas a jugé la proposition positive et a exprimé son soutien, indique le communiqué du gouvernement grec. (...)

    On lance bien des cacahuètes à travers des grilles !

  • permalien K. :
    3 juillet 2011 @23h47   « »

    Anti-Flotilla video fraud linked to PM Netanyahu’s office, official Israeli hasbara agents (Updated)

    http://maxblumenthal.com/2011/06/an...

    En français : http://www.slate.fr/lien/40313/gaza...

  • permalien K. :
    3 juillet 2011 @23h59   « »
  • permalien Yvan :
    4 juillet 2011 @07h19   « »

    Lou : « On lance bien des cacahuètes à travers des grilles ! »

    Ce n’est pas parce que c’est interdit...

    Un capitaine américain de la flottille pour Gaza emprisonné en Grèce | RFI
    L’un des deux capitaines de la flottille qui espère encore briser le blocus israélien sur Gaza est en prison à Athènes. La Grèce, où se trouve la majorité des embarcations, a décidé d’interdire leur départ pour l’enclave palestinienne. Le capitaine emprisonné, John Klusmer, fait partie de la délégation américaine qui avait essayé vendredi 1er juillet 2011 de prendre la mer sans autorisation.

  • permalien Lou :
    5 juillet 2011 @00h48   « »

    04/07/2011 à 13h35 (mise à jour à 16h03)
    A bord du « Dignité », en route pour Gaza
    REPORTAGE

    Un bateau français avec quelques militants à bord, dont Olivier Besancenot et Annick Coupé, a finalement quitté Athènes et mis le cap sur Gaza malgré les embûches. La « Flottille pour Gaza » est ainsi réduite à sa plus simple expression. Le récit de notre envoyé spécial sur le pont du « Dignité ».

    Par QUENTIN GIRARD envoyé spécial à bord du « Dignité »

    (...)
    Dimanche soir, la décision a été prise. Elle fut longue à venir, entrecoupée d’appels vers l’Iniohos Hotel où se trouve le reste de la délégation. Un consensus émerge : le Dignité tentera de partir quoi qu’il arrive. Ce petit yacht de 13 mètres de long, ayant quitté la France dix jours plus tôt, a un statut « plaisance » et n’est théoriquement pas soumis à la même interdiction de départ que les autres embarcations de la délégation.

  • permalien K. :
    5 juillet 2011 @11h20   « »

    Yitzhak Laor : Israel, vitrine de l’état du monde.

    ...Lentement mais sûrement, dans un monde plein d’injustices et de crimes de guerre et de racisme envers les minorités et les migrants, Israël a appris, pendant des décennies de stupidité, la façon de devenir le symbole de l’injustice et de ces crimes. Nous ne sommes plus l’incarnation du progrès, comme nous l’avons longtemps claironné, mais exactement le contraire. Et cela n’est vraiment que le commencement.

  • permalien Yvan :
    5 juillet 2011 @17h54   « »
    ecce homo

    Israël ne rend pas comme prévu les corps d’activistes palestiniens | RFI

    Ehud Barak, le ministre israélien de la Défense, bloque la restitution de 84 corps à l’Autorité palestinienne alors que le Premier ministre voulait faire un geste vis-à-vis des autorités palestiniennes. A Tel-Aviv, certains hommes politiques estiment que ces restes humains peuvent servir de monnaie d’échange notamment pour récupérer Gilad Shalit.
  • permalien K. :
    5 juillet 2011 @19h29   « »

    Réunion de l’internationale de la stupidité en Israel, nous apprend le site israélien "+ 972"

  • permalien Lou :
    6 juillet 2011 @23h29   « »

    Flottille pour Gaza : le « Dignité » intercepté par les garde-côtes grecs

    Les passagers ne savent pas comment réagir. Que faire ? Garder un mince espoir ? Ou communiquer tout de suite autour de l’interpellation au risque d’être certain qu’ils ne pourront pas repartir ensuite ? Ils doutent, ils ont l’impression qu’il n’y avait pas que des Grecs parmi les gardes-côtes et les gens qui rôdaient autour et prenaient des photos.

    Trois jours qu’ils sont en mer, trois jours qu’ils jouent au chat et à la souris sans savoir vraiment s il y a un chat. Le dignité n’ira peut être pas à Gaza. C’était le seul bateau de la "Flottille de la liberté" à avoir réussi à appareiller et à avoir un temps espéré pouvoir gagner Gaza. Il sera finalement allé un peu plus loin que les autres, sans doute pas assez. "Nous restons tous déterminés" déclarent-ils. "Demain si nous pouvons partir, nous continuons vers Gaza."

  • permalien Lou :
    7 juillet 2011 @19h47   « »

    France : des pro-palestiniens voulant embarquer pour Tel-Aviv refoulés

    AEROPORT DE ROISSY (France) - Des militants pro-palestiniens voulant embarquer pour Tel-Aviv ont été refoulés jeudi à l’aéroport parisien de Roissy, à la demande des autorités israéliennes qui ont transmis une liste de personnes indésirables, selon une source aéroportuaire.

    Neuf personnes, et non huit comme indiqué dans un premier temps par cette source, ont été refoulées d’un vol de la compagnie hongroise Malev, à destination de Tel-Aviv via Budapest. Des centaines de militants ont l’intention de prendre part à une opération de solidarité avec les Palestiniens, en débarquant à l’aéroport de Tel-Aviv à partir de jeudi soir.

    Leur réservation a été annulée à la demande des autorités israéliennes qui ont publié une liste de personnes indésirables, a indiqué la source aéroportuaire à propos de ces personnes refoulées à l’enregistrement jeudi à l’aéroport de Roissy-Charles de Gaulle.

    Une heure après le début des enregistrements, nous avons reçu un mail nous disant que nos vols étaient annulés et lorsque nous nous sommes présentés à l’enregistrement, on nous a dit que nous ne pouvions pas embarquer, nos réservations étaient annulées, a expliqué à l’AFP Philippe Arnaud, un des passagers refoulés.

    Quatre personnes, qui avaient réussi à s’enregistrer, n’ont pas pu monter à bord, a-t-il dit. Les checkpoints d’Israël sont même à Roissy, s’est indigné M. Arnaud qui souhaitait se rentre à Tel-Aviv dans le cadre de l’opération Bienvenue Palestine.(...)

    La France est préoccupée par les risques d’incidents et de débordements qui pourraient intervenir à l’aéroport de Tel-Aviv vendredi 8 juillet, dans le cadre de l’opération +Bienvenue en Palestine+, a expliqué dans une déclaration le porte-parole du ministère français des Affaires étrangères, Bernard Valero.(...)

  • permalien Yvan :
    8 juillet 2011 @12h41   « »

    Israël attaqué par le "tourisme politique"

    Ecouter RFI | RFI

    La flottille de Gaza est une grande réussite, même le JT de France2 y a fait allusion hier entre DSK et le chassé-croisé des vacances !

    Les pro-palestiniens empêchés de partir en avion, les pro-israéliens invités gracieusement | RFI

    Deux autres points à signaler ce matin à Ben Gourion : l’arrivée de France de militants pro-israéliens qui ont été accueillis à bras ouverts et aussi des autres touristes qui reçoivent des fleurs à leur arrivée à l’’initiative du ministère du Tourisme israélien.
  • permalien Yvan :
    8 juillet 2011 @12h51   « »
    Néga- sionisme
  • permalien K. :
    8 juillet 2011 @14h15   « »

    Yuli Edelstein, actuel ministre israélien de la hasbara (sic), hasbare : Il s’agissait d’éviter un autre "9/11" en Israel

    http://972mag.com/airflotilla-14423...

    Haaretz has reported a special deployment of hundreds of police officers and special units both inside and outside the terminals, “in case one of the arrivals tries to set himself on fire.” The Petach Tikva court, in charge of the airport area, is to have more arrest judges on alert, and the minister for Hasbara (propaganda) Yuli Edelstein demanded that the government take no chances, “because we should remember what happened on 9/11.”

  • permalien K. :
    8 juillet 2011 @21h57   « »

    Adam Shatz du "London Review of Books" en Palestine :

    « Is Palestine Next ? : The No-State Solution »

    Personne dans le monde arabe n’a plus attentivement suivi les nouvelles plus étroitement que les Palestiniens durant les révolutions en Tunisie et Egypte.

    La première émotion ressentie a été celle de l’incrédulité ; la seconde – particulièrement quand ils ont vu les drapeaux palestiniens déployés sur la place Tahrir – a été le soulagement qu’ils n’étaient plus seuls.

    http://www.lrb.co.uk/v33/n14/adam-s...

  • permalien Orangerouge :
    9 juillet 2011 @12h22   « »
    Nos impôts et notre police détournés et mis au service des crimes racistes israéliens

    Maintenant nous, Français et Européens savons que nos impôts sont détournés et servent en grande partie à défendre les intérêts des industries des armes de destruction massives, les intérêts des racistes israéliens et ceux des communautaristes racistes juifs français.

    - Un grand éditeur de livres scolaires occupé à refaire l’histoire pour complaire aux organisations communautaristes juives.

    - La justice occupée à instruire les plaintes à répétition des menteurs de certaines associations communautaristes juives.

    - L’armée engagée dans des guerres tueuses de civils arabes

    - Les subventions de l’Union Européenne à des entreprises israéliennes

    - Les avantages commerciaux accordés à Israël par l’Union Européenne

    - La police française très occupée à défendre l’ambassade d’Israël-état-épurateur ethnique-et-tueur d’enfants, et très occupée à réprimer les militants qui défendent les droits humains et en particulier les droits des Palestiniens.

    - La police française occupée à commettre le crime du siège de la population de Gaza dès l’aéroport de Roissy :

    http://www.info-palestine.net/artic...

    http://www.europalestine.com/spip.p...

    http://bellaciao.org/fr/spip.php?ar...

    http://www.europalestine.com/spip.p...

  • permalien Yvan :
    9 juillet 2011 @18h17   « »
    La collaboration de la police parisenne à l’idéolologie sioniste

    Une centaine de manifestants pro-palestiniens arrêtés à Paris - LeMonde.fr

    Cent vingt personnes ont été interpellées après s’être rassemblées samedi 9 juillet après-midi près de l’Hôtel de Ville de Paris pour demander la libération de militants pro-palestiniens arrêtés vendredi à Tel-Aviv. Les manifestants ont été évacués de la place vers 16 heures et conduits dans différents commissariats de la capitale française. Ils n’avaient pas déclaré leur rassemblement auprès des autorités, a expliqué une source policière.
  • permalien K. :
    10 juillet 2011 @19h49   « »

    Ethan Bronner hasbare : les jeunes Palestiniens ne rêvent que d’être asservis par Israel.

    http://electronicintifada.net/blog/...

  • permalien Noval :
    11 juillet 2011 @08h51   « »

    Nonobstant l’activisme d’officines sionistes, il est tout à fait légitime, dans certains pays, d’appeler un chat un chat :

    http://www.info-palestine.net/artic...

  • permalien K. :
    11 juillet 2011 @14h00   « »

    L’"aspiration" d’Israel selon Zvi Bar’el : "Etat dingue démocratique", le dingue étant encore plus important que le démocratique, assure, entre autres, le journaliste du Ha’aretz.

    Ce qui explique l’obsession de ne pas laisser les flottilles démarrer, parce qu’autrement il faudrait alors, fatalement, utiliser la violence, ce qui, les dingues étant aussi - et au moins autant- des falsificateurs, rendrait leur hasbara encore moins crédible.

    http://www.haaretz.com/print-editio...

  • permalien Orangerouge :
    11 juillet 2011 @16h31   « »

    Cette blogueuse sur Médiapart, tout à fait sincère militante de la cause palestinienne, exprime bien selon moi, un problème de positionnement d’une partie des juifs vivant en occident : certains se considèrent, bien que vivant en occident, comme partie prenante en Palestine, et sont très attachés, pour des raisons affectives à Israël, "état juif". Ils le justifient évidemment par le génocide et n’en finissent pas de remettre le génocide au centre de la problématique palestinienne, sans être du tout conscient que c’est là une manipulation monstrueuse [même sous la forme : "les Palestiniens sont victimes du nazisme", car cela escamote le rôle des israéliens (gouvernement, colons, armée )] :

    http://blogs.mediapart.fr/blog/gabr...

  • permalien Orangerouge :
    11 juillet 2011 @17h07   « »

    Ce type de point de vue (posté ci-dessus) pourrait bien être celui qui motive et structure les représentations des ""élites"" au pouvoir en occident, et de ceux qui œuvrent dans les grands médias occidentaux.

  • permalien K. :
    14 juillet 2011 @18h28   « »

    En Angleterre : une voiture de course de Gaza
    http://carol.blog.tdg.ch/archive/20...

    Des étudiants ingénieurs de la bande de Gaza ont fabriqué une voiture de course à une place malgré le blocus qui dure depuis cinq ans. Le blocus israélien a obligé les étudiants du Centre de formation de l’ONU à Khan Younis (KYTC) d’utiliser des pièces détachées qui étaient pour la plupart recyclées, pour construire la voiture. Ils ont notamment fabriqué la carrosserie avec des narguilhés. Le moteur vient d’une vieille moto.

    "Obligé" est le mot juste :
    http://www.almasryalyoum.com/en/nod...

    While some essential parts were difficult to obtain, others were similarly difficult to keep. “We had ordered several parts from Italy,” Agha says. “After they arrived, Israeli authorities decided to confiscate them” without an explanation from Israeli authorities. The parts were soon shipped back to Italy.

    L’équipe palestinienne, via le facebook du site officiel de la course "Formula Student" :
    http://www.facebook.com/media/set/?...

  • permalien Lou :
    15 juillet 2011 @13h14   « »

    Friday 15/7/2011

    01:00 : The captain of the french ship MV "Dignité / Al Karama" has already submitted request to sail to the Port authority , the ship has already been refuelled, and, as he stated, they will be ready to sail by afternoon. All passengers, although tired by the difficult trip, are now resting at the hospitable Kastellorizo. Earlier they had a chance to enjoy the warm and hospitable visit of the Kastellorizo’s mayor.
    Thursday 14/7/2011

    21:00 "Dignité / Al Karama" and "Juliano" will both request departure to Alexandria, Egypt, tomorrow.

    16:50 MV "Dignité / Al Karama" has arrived at Kastelorizo port.

    14:30 MV "Dignité / Al Karama" captain sais that they will arrive in Kastelorizo port at about an hour . They are constantly being monitored by a Coast Guard rescue boat.

    Egypt to Gaza : The road begins here

    L’invitation de Al-Masry Al-Youm a été entendu

  • permalien Lou :
    15 juillet 2011 @13h19   « »

    Friday 15/7/2011

    "Dignité / Al Karama" has already submitted request to sail to the Port authority , the ship has already been refuelled, and, as he stated, they will be ready to sail by afternoon. All passengers, although tired by the difficult trip, are now resting at the hospitable Kastellorizo. Earlier they had a chance to enjoy the warm and hospitable visit of the Kastellorizo’s mayor. 

    Thursday 14/7/2011

    21:00 "Dignité / Al Karama" and "Juliano" will both request departure to Alexandria, Egypt, tomorrow.

    16:50 MV "Dignité / Al Karama" has arrived at Kastelorizo port.

    14:30 MV "Dignité / Al Karama" captain sais that they will arrive in Kastelorizo port at about an hour . They are constantly being monitored by a Coast Guard rescue boat.

    Egypt to Gaza : The road begins here
    L’invitation de Al-Masry Al-Youm a été entendue

  • permalien K. :
    16 juillet 2011 @18h40   « »

    Henry Siegman :
    http://thinkprogress.org/security/2...

    1- Si les Etats-Unis et le "monde arabe" n’étaient pas complices
    des fumisteries israéliennes la paix serait moins difficile à obtenir.

    2- Après les soulèvements arabes il sera beaucoup plus difficile pour le "monde arabe" de « danser au rythme de la musique US » ce qui rend les fumisteries israéliennes plus difficiles à mettre en œuvre.

  • permalien Lou :
    17 juillet 2011 @01h17   « »

    Vers l’Égypte !

    @GazaFFlotilla Freedom Flotilla
    20:46 : The French ship MV "Dignité / Al Karama" sailed from Kastellorizo and it is heading towards Alexandria, Egypt.

  • permalien Yann :
    17 juillet 2011 @01h52   « »

    The Mystery

    de Gaza Youth Break Out

  • permalien Lou :
    17 juillet 2011 @13h39   « »

    Dimanche 17 juillet : La Flottille de la liberté n’est pas morte : le bateau français "Dignité-Al Karama" est dans les eaux internationales. Il est parti, laissez-le passer !

    à bord du "Dignité-Al Karama", Amira Hass (et deux journalistes d’al Jazira) :

    Gaza-bound ship carrying pro-Palestinian activists sets sail from Greece

    Ten activists head to Gaza aboard the French Dignite-Al Karama ship, regarding themselves as representatives of the entire abortive flotilla.
    By Amira Hass

  • permalien Lou :
    19 juillet 2011 @00h34   « »

    Israel prepares to intercept French yacht as it sets sail for Gaza

    Israel defense establishment expects no violent resistance from 10 activists, 3 crew members abord the Dignite-Al Karame.
    By Amira Hass

    L’armée (=l’état) israélien espère bien stopper le Dignité al Karama, en douceur sans que les media en parlent.
    La presse française semble leur donner raison.

    Lundi 18 juillet , 20:47 : Merci de relayer dans vos réseaux / 18h37 : Communiqué / 12h42 : Depuis le Dignité al Karama en route vers Gaza : Salut au peuple égyptien - Dignité-Al Karama : Gaza dans 24h. La Flottille de la liberté n’est pas morte. Le Dignité-Al Karama arrive : laissez-le passer !

    Aujourd’hui, la campagne nationale un bateau français pour Gaza demande au gouvernement français la protection de tous les passagers du Dignité - Al Karama.

    Nous devons tous ensemble protéger le bateau et ses passagers.

    Pour ce faire,
    - Nous pouvons interpeller nos élus, ceux qui avaient déjà apporté leur soutien à la flottille et au-delà, afin qu’ils appuient notre demande et exigent eux aussi la protection de nos passagers.
    - Nous pouvons également contacter l’ambassadeur de France en Israël, Mr Christophe Bigot (à l’aide de la lettre type ci-joint).
    - Les médias peuvent aussi jouer un rôle déterminant dans cette perspective, nous vous invitons donc à contacter vos médias locaux afin que l’information soit relayée au maximum. Voir les derniers communiqués de la campagne : http://www.unbateaupourgaza.fr/inde...

  • permalien Lou :
    19 juillet 2011 @21h05   « »

    GAZA

  • permalien Lou :
    19 juillet 2011 @21h55   « »

    La diplomatie française titre son communiqué

    Situation dans la bande de Gaza

    Arraisonnement du bateau "Dignité Al-Karama" (19 juillet 2011)

    Nous avons plusieurs fois déconseillé à nos ressortissants de participer à cette nouvelle flottille cherchant à forcer le blocus de la Bande de Gaza, eu égard aux risques sécuritaires qu’ils prennent dans cette entreprise.

    (risques sécuritaires = risques pour leur sécurité à cause de l’armée d’occupation israélienne ?)

    L’aide humanitaire à destination de Gaza doit transiter par voie terrestre ; il s’agit du moyen le plus efficace et le plus responsable de venir en aide à la population civile de Gaza.

    (La diplomatie française a-t-elle demandé à la population civile de Gaza quel serait le moyen le plus efficace et le plus responsable de lui venir en aide ?)

    La position de la France sur le blocus de Gaza est claire et constante : il doit être levé. Les autorités israéliennes doivent permettre l’acheminement de l’aide internationale à Gaza. Les projets de développement et de reconstruction menés par les Nations unies doivent être menés sans obstacle. Les visiteurs étrangers doivent avoir accès aux Territoires palestiniens.

    la prochaine fois diplomatie française, il faudra embarquer

  • permalien Lou :
    19 juillet 2011 @22h39   « »

    Journal de bord de la Flottille / Voguer sur un seau, entouré par des commandos

    Amira Hass compte-rendu du dernier unique survivant de la flottille de Gaza qui met les voiles de la Grèce vers la bande de Gaza.

    Par Amira Hass, Anshel Pfeffer et Reuters

    Trois navires de combat et sept bateaux commando de différents types et tailles se sont précipités hier pour intercepter un petit seau nommée Dignité-Al-Karamé (Respect), à trois miles nautiques de la côte.

    Au moins 150 soldats ont été envoyés en mer tôt le matin afin d’effectuer cette mission : empêcher dix citoyens de la "Flottille de la Liberté", aux côtés de trois hommes d’équipage et trois journalistes, d’atteindre le port de Gaza.

    Mardi matin, pendant une courte période, les militants ont commis l’erreur de croire que la marine israélienne pourrait renoncer à l’opération coûteuse, qui sort des poches des contribuables israéliens , et leur permettrait d’atteindre Gaza.
    Un journaliste de l’AFP à Jérusalem a dit aux militants qu’il a appelé le ministère de la Défense et a demandé ce qu’Israël entend faire. Il a été dit que si les militants ne causent pas de provocation, ils peuvent être autorisés à passer. Les militants se demandait, ce qui serait considéré comme une provocation ?(...)

  • permalien Lou :
    20 juillet 2011 @21h24   « »

    Le yacht est sous notre contrôle / Yossi Yehoshua, Itamar Eichner et Roni Shaked – Yediot Aharonot

    D’autres soldats ont perquisitionné à l’intérieur du yacht et ont constaté qu’il ne transportait aucune arme mais aucune aide humanitaire non plus.

    Eh ben voilà, même pas d’aide humanitaire, sont-ils pingres ces français !
    Pourtant l’état d’occupation israélien s’efforce tant et plus de déshumaniser ...
    Les Palestiniens et leurs amis finiront par les humaniser, vaste programme.

  • permalien Lou :
    20 juillet 2011 @23h34   « »

    Le PCHR condamne l’attaque israélienne du bateau Oliva dans les eaux de Gaza

    On notera que l’Oliva a commencé ses travaux le 20 avril 2011 sous l’égide du Service de la paix civile espagnole. Il a effectué sa première mission de suivi dans la bande de Gaza le 8 Juin 2011. Ce projet vise à surveiller et à documenter les attaques israéliennes contre les pêcheurs palestiniens tandis qu’ils pêchent, ce qui constituent une violation du droit international et d’éventuels crimes de guerre. Le PCHR, l’association de pêche et de sport nautique , l’union des comités de travail agricole et le Comité de Coordination de la Résistance Populaire participent au projet, qui est parrainé par des dizaines d’organisations locales et internationales. L’équipe de surveillance comprend des activistes internationaux de solidarité venant d’Italie, de Suède, des États-Unis et du Royaume-Uni.

    reportage tweeté par Harriet Sherwood

  • permalien Lou :
    21 juillet 2011 @12h55   « »

    FM : Israel’s capture of French aid vessel violates international law
    Wed, 20/07/2011 - 16:21

    L’Égypte considère la capture par Israël du navire français Dignité al-Karama comme "une violation flagrante du droit international", a déclaré mercredi le porte-parole du ministère égyptien des Affaires étrangères Menha Bakhun.

    (...)

    "L’action d’Israël souligne une nouvelle fois la tragédie de la bande de Gaza, qui est confrontée à un blocus israélien injuste et dur depuis cinq ans", a déclaré Orabi. Il a souligné que cette action devrait être un message au monde qu’il est temps de lever le blocus.

    Orabi a déclaré que le comportement agressif d’Israël révèle la duplicité de l’affirmation israélienne selon laquelle il a mis fin à son occupation de Gaza.

  • permalien Nathan :
    21 juillet 2011 @13h12   « »

    C’est bien de parler d’Israël. Et puis c’est pratique. Ça permet d’oublier, par exemple, que 7 Syriens ont été abattus cette semaine à Homs lors d’une procession funéraire par les sbires de la dictature Assad qui tirent sur tout ce qui bouge.

    http://english.aljazeera.net/news/m...

  • permalien Yann :
    21 juillet 2011 @14h05   « »

    Nous n’oublions pas, nous n’oublions pas.

    Dictature et sionisme, même combat !

  • permalien K. :
    21 juillet 2011 @14h38   « »

    C’est bien de parler d’Israël. ..

    Quand les dirigeants israéliens seront aussi vilipendés que les autres criminels, alors, et alors seulement, il sera temps de ne plus autant en parler.

    Jusqu’alors, il faut d’autant plus en parler qu’ils sont honorés.

  • permalien K. :
    21 juillet 2011 @14h47   « »

    D’autant plus que Lou a à plusieurs reprises fait état de la situation en Syrie.

  • permalien Nathan :
    21 juillet 2011 @15h19   « »

    Voyons les faits.

    D’un côté, Israël empêche des activistes de débarquer à Gaza et en arrête d’autres sur le territoire israélien. Un yacht parvient à éviter les mailles du filet et est arraisonné par la flotte israélienne. Jusqu’à preuve du contraire tous les activistes rentrent chez eux sains et saufs.

    D’un autre côté, Assad fait tirer sur la foule. 50 morts en moins d’une semaine. Aucun média n’est autorisé à se rendre en Syrie où se déroule actuellement un bain de sang. Si l’on excepte les messages des manifestants, c’est le black-out total.

    Pour moi, y’a pas photo.

    Je rappelle que ce site s’intitule "Nouvelles d’Orient" et qu’à mon humble avis, l’Orient ne se limite pas au seul Israël.

  • permalien Yann :
    21 juillet 2011 @16h54   « »
    Le « réveil arabe » = la fin du sionisme

    Le "sioniste modéré" (ou l’ "ultrasioniste")
    ne peut/veut pas - par définition - admettre que :

    l’apartheid israélien est nocif - par essence.

    Alors, il joue sur le communautarisme (voire l’essentialisme)
    pour essayer de relativiser sa culpabilité.

    Rappelons-lui que les dictatures arabes
    - et avant tout les "démocraties du monde libre" et leurs crimes - servent le sionisme au premier chef :

    étouffer les aspirations des peuples (liberté, égalité...),
    seul espoir pour que le sionisme survive.

0 | 100 | 200

Ajouter un commentaire