Le Monde diplomatique
Accueil du site > Nouvelles d’Orient > Alexandre Adler, Rachida Dati, le Maroc et les chantres de la démocratie « (...)

Alexandre Adler, Rachida Dati, le Maroc et les chantres de la démocratie « contrôlée »

lundi 4 juillet 2011, par Alain Gresh

Ils ont été nombreux, ces dernières années, à expliquer que les dictatures arabes valaient mieux que la démocratie, car celle-ci risquait d’amener les islamistes au pouvoir. Le 27 janvier encore, sur TF1, Frédéric Encel, présenté comme « maître de conférences à Sciences Po » (il est en réalité, comme 2 000 à 3 000 autres, simple chargé de cours), qui parade sur tous les plateaux de télévision, expliquait que « si Moubarak tombe, les islamistes prendront le pouvoir ».

C’était le même thème que reprenait Caroline Fourest dans une chronique qui a précédé les révolutions arabes de quelques semaines, « Séculariser puis démocratiser » (Le Monde, 29 novembre 2010).

Cette antienne a servi pendant des décennies à justifier les soutiens officiels aux présidents Ben Ali et Moubarak, mais aussi l’attitude de nombreux responsables politiques. Et on a pu mesurer le degré de collusion entre certains responsables français et la Tunisie – collusion impliquant de solides avantages financiers – avec l’affaire Michèle Alliot-Marie. Mais l’exemple de Bertrand Delanoë montre que les deux grands partis politiques manifestaient la même complaisance. Voici ce que le maire de Paris disait à propos de Ben Ali :

« Je lui parle beaucoup des opposants. Je dis ce que je pense, et notamment du président de la Ligue tunisienne des droits de l’homme. En Tunisie, on peut être ami avec des gens qui se combattent. Il n’est pas rare de se retrouver à un dîner ou à une soirée d’amis où il y a les opposants les plus farouches, les légaux, les illégaux, les gens au pouvoir. » Pour justifier son incroyable aveuglement, le maire de Paris poursuit sur cette note pseudo-culturaliste : « Nous, les Tunisiens, nous sommes un peu complexes. C’est un des charmes de la Tunisie. Elle est dirigée de manière autoritaire et je ne méconnais pas la réalité de ce pouvoir. Mais je suis le fils de la Tunisie. Ce qui ne m’empêche pas d’exprimer mes convictions de la même manière avec tous. »

Les journalistes n’étaient pas en reste, et tous n’étaient pas non plus désintéressés, comme l’a révélé, pour ces derniers, un article du Canard Enchaîné du 29 juin, résumé sur Rue89,« Le Canard épingle des journalistes hôtes de Ben Ali » :

« Selon l’hebdomadaire, Image 7 organisait les vacances de certains journalistes en Tunisie :

  • du 20 mai au 24 mai 2009, Etienne Mougeotte (Le Figaro), Nicolas de Tavernost (M6), Dominique de Montvalon (Le Parisien) et Alain Weil (patron de RMC-BFM TV) seraient partis à Tunis avec leurs épouses ;
  • du 22 juin au 24 juin 2007, Michel Schifres et Marie-Ange Horlaville (journaliste du Figaro spécialiste du luxe) auraient bénéficié d’un séjour VIP dans la capitale tunisienne ;
  • en juin 2004, Gérard Gachet, ancien de Valeurs actuelles, serait parti cinq jours en vacances avec sa femme à Tozeur ;
  • fin 2004, Image 7 aide Françoise Laborde, alors présentatrice du JT de France 2, à organiser un réveillon à Zarzis avec son compagnon et ses deux enfants. Devenue depuis membre du CSA, elle reviendra en 2010 en vacances et bénéficiera d’une voiture avec chauffeur. »

Les responsables ont-ils tiré les leçons de ces compromissions ? A lire les commentaires sur le Maroc et sur le référendum concernant la Constitution, on peut en douter. Comme le notait l’envoyée spéciale du Monde Isabelle Mandraud (« Maroc : les réformes du roi plébiscitées », 3-4 juillet 2011), le oui l’a emporté avec plus de 98% et le taux de participation était de près de 73%.

Le quotidien relativisait toutefois cette « victoire » : sur les 19,5 millions d’électeurs potentiels, seuls 13 millions étaient inscrits et le roi n’a pas hésité à mobiliser les mosquées et les imams, leur faisant lire le 25 juin un prêche dicté par le ministère des affaires islamiques (un imam qui a refusé a immédiatement été démis de ses fonctions).

D’autre part, le taux de participation est-il réel ? Quelqu’un a-t-il vraiment couvert les bureaux dans les régions éloignées ? Un correspondant marocain a écrit au site Angry Arab (« Covering Morocco », 2 juillet) pour lui faire part du périple de 470 kilomètres qu’il a parcouru dans son pays, ce qui met sérieusement en doute les pourcentages annoncés.

C’est sans doute pourquoi le Journal du dimanche du 3 juillet titre « Un triomphe en trompe-l’œil » (l’édition électronique publie, en revanche, un article beaucoup moins critique intitulé « Maroc : plébiscite pour le roi »).

Mais, au-delà de ces polémiques, la question est de savoir si cette Constitution limite les pouvoirs du roi et assure le passage à une monarchie constitutionnelle. La réponse est claire : c’est non. Les pouvoirs du roi restent entiers (y compris celui de faire « approuver », demain, une autre Constitution) et sa fortune immense et la corruption de ses proches resteront sans contrôle aucun.

Toutes ces limites n’ont pas empêché des responsables et des journalistes français d’expliquer combien le Maroc était un exemple (il faut bien en trouver un puisque la Tunisie et l’Egypte ne le sont plus).

Rachida Dati, députée européenne, a déclaré le 23 juin : « Le discours révolutionnaire prononcé vendredi dernier par SM le Roi Mohammed VI préfigure d’une réforme constitutionnelle sans précédent qui fait du Maroc un pionnier et un exemple pour tous les pays arabes. » Elle était en visite au Maroc pour le lancement du groupe d’amitié Union européenne-Maroc et elle a appelé le Parlement européen à exprimer un soutien « sans réserve » aux réformes annoncées par le Maroc.

Ainsi, avant même le vote, un responsable français prend position dans ce qui relève des affaires intérieures marocaines, et cela ne choque personne.

Quant à Alexandre Adler, dans Le Figaro (« La “révolution de velours” marocaine, un modèle pour le monde arabe ? », 25-26 juin), il écrit :

« Plutôt que de céder aux intimidations de la rue, le roi a pris les devant, dans la continuité d’une monarchie marocaine que seule une frange minoritaire de l’islamisme conteste réellement. Il propose donc de réaliser en peu de temps la transition vers une monarchie parlementaire où l’instance législative issue du suffrage universel deviendra déterminante dans le vie de la nation. »

C’est cette contre-vérité qui permet au journaliste de conclure que « les solutions pragmatiques peuvent encore l’emporter à temps ».

Personne ne peut dire quand la dynastie marocaine tombera. Mais, quand cela arrivera, on sera curieux de mieux connaître les liens avec le roi de tous ces journalistes et intellectuels, de tous ces responsables politiques, de DSK à BHL, qui ont construit leurs splendides résidences secondaires (riyads) à Marrakech ou ailleurs au Maroc.

Twitter

J’ai désormais un compte Twitter. C’est une expérience nouvelle pour moi, mais je pense qu’elle permet de transmettre des informations et des liens que je ne peux signaler ici. Alors que s’approche le cinquième anniversaire de ce blog, ce développement permettra, je l’espère, de mieux faire passer « une autre information, d’offrir une autre manière de voir le Proche-Orient et ses conflits ».

199 commentaires sur « Alexandre Adler, Rachida Dati, le Maroc et les chantres de la démocratie “contrôlée” »

0 | 100

  • permalien ibn ommou :
    4 juillet 2011 @11h00   »

    vous vous scandalisez qu’un "responsable etranger" (mme dati) ait intervenu dans les affaires interieures du maroc !

    je crois que vous faites une erreur : mme dati etant d’origine marocaine, elle a , de facto, la nationalité marocaine et son intervention , de ce fait , n’est pas une intervention dans les affaires interieures du maroc .

    d’un autre côté , je vois que vous etes en retard sur la realité des relations internationales de maintenant : le sacro saint principe de la souveraineté nationale a pris un coup severe avec la notion d’"assistance à peuples en danger" : la porte est desormais ouverte à la communauté internationale d’intervenir dans ce que vous qualifiez "affaires interieures " des pays .

  • permalien Yvan :
    4 juillet 2011 @11h06   « »

    On nous "vendait" les dictateurs, comme des remparts contre les islamistes et on s’est aperçu qu’ils étaient des contrôleurs de l’immigration.

    Créant à la fois les conditions de l’immigration, et régulant d’une main de fer le niveau des flux, ils étaient l’outil indispensable de la casse sociale des démocraties bourgeoises.

    Pour le "malik", il a fait le minimum syndical, il est tenu au moins à ça (Louis XVI avait bien aboli les corvées), mais rien n’empêchera le peuple marocain de l’accompagner jusqu’au pied de l’échafaud.

  • permalien Marock :
    4 juillet 2011 @11h09   « »

    Bonjour,

    C’est bien de faire une analyse complète et sur tout les angles au lieu de voir juste un seul clan,
    que le référundum ne soit pas parfait à 100%, personne ne le conteste, mais en même temps il y a une réelle rupture avec les méthodes du passé, si on prend une note scolaire, je dirai passable et peut faire mieux.

    mais il faut aussi savoir que les marocains ne sont pas ignorants ni imbéciles, ils savent analyser et ils savent réfléchir sur ce qui se passe dans leurs pays depuis le début de l’année, le choix entre la peste et la choléra, l’alternative politique inexistente, à cause entre autre du régime actuel et surtout de l’indépendance à 1999,
    Le Roi actuel est beaucoup plus actif que son père et il aspire a beaucoup plus de confiance par rapport au mouvement du 20 février par exemple, qui compte parmi eux le mouvement justice et Bienfaisance, qui ne porte pas son nom au passage, d’un certains vieux charlatent et gourou Abdslam Yacine.

    La suite de ce procéssus c’est le Peuple Marocain qui la détient et pas le Roi qui de toute façon ne pourra qu’accompagner les réformes que doit engager le futur gouvernnement : Justice, Santé, Education Nationale, économie et toute la société marocaine,
    sans oublier le code électorale

    ne pas oublier aussi que cette constitution est plus citoyenne que les précédentes, elle permettera un passage démocratique et devra permettre aux marocains d’acquérir la culture démocratique, qu’on a pas aujourd’hui même si on y aspire tous, mais on confond certains termes et définitions de la démocratie,
    elle permettra aussi à la société civile, très active et en avance par rapport aux autres pays arabes, d’avoir plus de moyens et d’outils pour exiger le respect des engagements et apprendre la sanction par le vote, ainsi l’urne devient le moyen d’expression des marocains et non pas la rue,
    car même dans les pays dits démocratiques, la rue n’a aucune influence sur les politiques gouvernnementales.

  • permalien akimota :
    4 juillet 2011 @11h11   « »

    "Rachida Dati, née le 27 novembre 1965 à Saint-Rémy en Saône-et-Loire, est une femme politique française."
    in Wikipédia.
    Elle est Française, de nationalité Française.

  • permalien Fabien :
    4 juillet 2011 @11h19   « »

    Cet article ne tient simplement pas compte de la réalité marocaine, non tous les pays arabes ne se ressemblent pas !
    Tout n’est pas parfait, c’est une certitude et plus que le pouvoir politique c’est sans doute le pouvoir économique du Roi qui pose problème, mais sur cela aucun commentaire.
    En attendant, ce pays est dans une vraie mutation due, aussi, à Mohammed VI (prise en compte de la parité homme/femme, l’intégration de la langue Amazigh etc.).
    La (quasi) non-violence qui a eu lieu au Maroc, ne vient pas du Roi qui aurait endormi ou menacé le peuple mais du fait que là-bas l’économie progresse et la situation globale aussi.

  • permalien Al khawarizmi :
    4 juillet 2011 @12h06   « »

    La réforme constitutionnelle n’est pas l’alpha et l’oméga du processus démocratique à engager. Combien de principes beaux et justes sont inscrits dans les constitutions et textes de lois des pays du monde entier et baffoués par ceux qui en sont les garants ? Les marocains veulent garder la monarchie mais maintenant le palais et les marocains savent qu’ils peuvent dire "dégage" à leur roi ! et cela vaut plus que n’importe qu’elle réforme ! En tant que franco-marocain, je dit oui à la nouvelle constitution (car elle est un +) et j’appelle à manifester paciquement auprès du mouvement du 20 février, car en arabe l’Homme se dit "insane" dont la racine n’est autre que "nisiane" : l’oubli.

    Quant à la collusion entre l’intelligentsia Française et les pays d’afrique du Nord, J’espère que les procès Ben Ali, Moubarak et l’affaire "Ferry" les feront apparaître au grands jours. Mais c’est de chaque coté de la rive méditéranéenne que les sociétés civiles doivent s’y attaquer car république ou monarchie la solution viendra toujours d’en bas !

  • permalien Orangerouge :
    4 juillet 2011 @13h36   « »
    Le Quartet (USA, UE, Russie, ONU) se charge maintenant directement du siège de Gaza

    Foin d’hypocrisie, enfin la transparence et la franchise !

    http://www.lalibre.be/actu/internat...

  • permalien rguibi :
    4 juillet 2011 @14h37   « »
    prendre ses désirs fous pour des analyses sérieuses

    excusez moi monsieur, mais votre anti-monarchisme démagogique vous fait dire n’importe quoi !! le soutien du PEUPLE au Roi M6 est puissant , libre et ne peut que se renforcer en lisant des articles comme celui-là..quant à votre derniére phrase "quand la dynastie marocaine tombera.." , permettez moi de vous rappeler que le Royaume du Maroc est l’une des plus anciennes monarchies du Monde et que vous risquez d’attendre plusieurs siécles pour le voir tomber, mais avant sa chute, plusieurs de vos "republiques démocratiques populaires arabes" préféreés auraient déjà disparues ...signé : un Marocain

  • permalien Abid :
    4 juillet 2011 @14h50   « »

    L’histoire se fait par a-coups,par petits pas.Les changements radicaux,revolutionnaires,n’ont jamais perduré(nazisme,communisme,maoisme,kémalisme...).L’exemple de la révolution française en est une illustration.Alors qu’elle prônait l’égalité des sexes,entre autres,dans sa déclaration des droits de l’homme et du citoyen depuis 1792,"sa" république n’a concédé à "sa" femme le droit de vote qu’en 1946 !C’est tout dire.Dans ce sens,la constitution marocaine traduit ce sens de l’histoire.Elle est la résultante d’un compromis,d’une négociation entre un pouvoir établi avec tout ce qu’il représente comme allégences et une société marocaine en émergence.Sa négociation traduit une avancée dans les mentalités qui marquent les deux parties contractantes:un régime admis au réalisme du temps et une société marocaine formatée dans le moule de la peur,non encore affranchie de ses allégences,dans lequel elle a forgé son adaptation de négociation pacifique.De là,cette constitution apparaît comme le compromis le plus plausible en l’état actuel des choses.En attendant,les représentants de la classe moyenne,tels les journalistes/ intellectuels/commis de l’Etat de tous bords et de cieux continueront à "vendre" leurs services,tiraillés comme toujours entre leur pragmatisme et leur utopie.c’est ça aussi l’Histoire.

  • permalien gloc :
  • permalien williamoff :
    4 juillet 2011 @15h18   « »

    @rguibi
    Lorsque l’on parle avec des marocains, l’on se rend compte, qu’ils ne veulent pas évoquer la question du Roi et de la Monarchie, même en privé. Ils semblent non pas respectueux, ou partisans mais surtout terrorisés à l’idée d’en discuter, c’est un tabou....
    Alors lorsque vous dîtes que les marocains sont tous monarchistes, je ne peux m’empêcher de sourire.....

  • permalien Patrio :
    4 juillet 2011 @16h02   « »

    Oui, merci, nous savons déjà qu’il y a des journalistes qui sont payés pour écrire pour le Maroc et des hommes politiques qui subissent des actions de lobying pour des actions Pro Maroc...Et nous savons aussi qu’il y a des journalistes qui sont payés pour ternir l’image du Maroc et des hommes politiques qu’on incite à prendre des positions anti-Maroc et qu’on encourage pour cela ... et Merci pour l’information !...

  • permalien Farid Mnebhi :
    4 juillet 2011 @16h34   « »

    Juste une petite chose. Madame Rachida Dati est franco-marocaine, si je ne me trompe. Au Maroc, les enfants nés d’un père marocain sont d’office marocains, et cette nationalité personne ne peut la lui retirer. Aussi à ce titre, et en sa qualité de ressortissante marocaine de plein droit, elle est en droit de donner son opinion sur le Maroc et dans tous les domaines, comme tous les autres citoyens marocains. Elle a la chance de pouvoir s’exprimer sur ce qui se passe dans son pays d’adoption, mais elle a le droit de s’exprimer sur son pays d’origine qu’elle n’a jamais rénié. Faites en autant ou fermez-là. Car, à vos propos, on devine pour qui vous roulez, je pense à l’Ambassade d’un vosin hostile au Maroc, ou des religieux obscurantistes ou des extrémistes de gauches. En vous demandant de publier ce commentaire et le publier. Merci. Farid Mnebhi

  • permalien Orangerouge :
    4 juillet 2011 @16h34   « »
    Le bateau français échappe à la séquestration par le Quartet (spécialiste du blocus de population civile)

    Le bateau français a pris le large :

    http://www.europalestine.com/spip.p...

  • permalien omar :
    4 juillet 2011 @17h05   « »

    Certains commentaires sur ce forum sont désolants

    1- Mme Dati est Marocaine, n’en déplaise Wikipedia, la France et le Maroc acceptant le principe de double nationalité et le code de la nationalité marocaine prévoyant transmission automatique de la nationalité quelque soit le lieu de naissance. Du coupe Mme Dati, née en France (mais cela importe peu) de père marocain est Marocaine
    2- Il y’a une certaine ironie à reprocher a une Marocaine d’émettre un avis sur l’actualité de son pays. Ainsi, M.Gresh et d’autres, tous étrangers, auraient plus de droit a emmètre des avis sur notre pays que nous autres Marocains ?
    3- L’article de M Gresh manque de substance. En effet après s’être attarde sur la Tunisie et l’Égypte , M Gresh ne fait aucun lien logique avec la situation marocaine et sans à aucun moment adresser le fond : le peuple marocain dans son écrasante majorité veut le changement certes, mais se méfie aussi de l’anarchie et attache une grande importance au rôle du roi. Ce n’est pas à vous de nous donner des certificats de bonne pensée. L’autre triste vérité c’est que le mouvement du 20 février n’a pas a réussi a transformer son élan initial en véritable force pour le progrès. Bien au contraire il a perdu sa connexion avec le peuple en favorisant des opinions extrêmement minoritaires (comme vouloir réduire le roi du jour au lendemain a un role symbolique) et en se posant hors du débat. Cela était de toute façon prévisible vue la macédoine de courants et d’idées que compte cette coalition d’islamistes (Al Adl Wal Ihsane) et de marxistes (Anahij Eddmocrati). Quelles sont aujourd’hui les idées et propositions concrètes du 20 février ?
    4- Certains intervenants n’ont pas peur d’étaler leur ignorance (ou leurs fantasmes) et leur préjugés. J’en veut pour preuve l’affirmation que le roi sera un jour ou l’autre conduit a l’échafaud (encore une contradiction venant de la part de démocrate autoproclames..mais la encore nous savons tous l’expérience du marxisme en la matière). J’en veux aussi pour preuve le commentaire aux relents xénophobes, sinon racistes au sujet de l’émigration marocaine.

  • permalien rguibi :
    4 juillet 2011 @17h18   « »
    à ceux qui connaissent rien au Maroc mais qui bavassent dessus !!

    a williamhoff :
    votre insinuation sur la crainte qu’inspire "Dracula M6" aux Marocains pour expliquer leur respect et empathie envers le Roi, m’indique que vous ne connaissez rien au Peuple Marocain, que vous prenez pour un peuple d’idiots sans conscience politique ni à l’histoire de ce pays...sincérement, allez vous occuper d’autres pays, car avec le Maroc, pays millénaire, vous allez toujours être à côté de la plaque...

  • permalien gloc :
    4 juillet 2011 @17h22   « »

    @ibn ommou, @Marock, @Al khawarizmi, @rguibi, @Patrio, @Farid Mnebhi,

    A. Gresh ne pouvait rêver de meilleurs contributeurs que vous pour illustrer le degré d’asservissement dans lequel la monarchie marocaine maintient ses sujets.

    Quiconque ignore la situation des marocains sera confondu par vos cris à la fois effrayés et convenus sur ce crime impensable que peut constituer une analyse de la politique marocaine.

    En vous lisant nous sommes ramenés aux grandes peurs du moyen-âge, que les monarques de droit divin instillent à leurs gueux.

    L’un d’entre vous met en avant, comme si c’était une qualité, le fait que la monarchie marocaine soit une des plus anciennes. A supposé que ce soit vrai, ça n’en fera jamais une des plus modernes.

    Et c’est là qu’on se rend compte du courage de ceux qui osent affronter cette montagne d’ignorances et d’archaïsmes.

  • permalien Laurent Szyster :
    4 juillet 2011 @17h47   « »

    Passons sur l’obsession révolutionnaire de M. Gresh et ses désirs de grands soirs où tant de têtes tombent, les commentaires de Al khawarizmi, Abid et Omar l’on déjà remise à sa place.

    Personnellement, je me contenterai de commenter l’autre obsession de M. Gresh, celle qui consiste en conclusion à accuser de corruption toujours le même échantillon d’hommes publics français, celui qui va de DSK à BHL.

    Personne ne peut dire quand la dynastie marocaine tombera. Mais, quand cela arrivera, on sera curieux de mieux connaître les liens avec le roi de tous ces journalistes et intellectuels, de tous ces responsables politiques, de DSK à BHL, qui ont construit leurs splendides résidences secondaires (riyads) à Marrakech ou ailleurs au Maroc.

    Après avoir réalisé une interview très complaisante de Bachar Al Assad, M. Gresh devrait éviter de lancer la première pierre ...

  • permalien Al khawarizmi :
    4 juillet 2011 @18h28   « »

    @ gloc

    Vous m’avez mal lu. Je suis un réformateur pas un révolutionnaire, je considère qu’aucun système n’est parfait et que le meilleur système est celui qui se réforme continuellement. Tout les textes de lois interdisent la corruption, elle n’en reste pas moins "un sport national" ! Je ne suis pas naïf l’abolition de la monarchie ne résoudra pas les problèmes dénoncés par le peuple, elle peut même attirer les convoitises, et l’ivresse du pouvoir a eu raison de bon nombres de révolutionnaires.

    Sans faire preuve "d’archaïsme", il y a une spécificité marocaine que l’on ne peut nier, je veut que le Maroc trouve chaussure à son pied mais calquer notre système sur les démocratie occidentale serait contre-productif.

    Ceux qui feront avancer le Maroc ce sont les marocains et que la réforme des consciences et plus efficace que la réforme des institutions. C’est à cela que j’appelle les marocains ! Quant à M6, il n’a rien de sacré, et s’il est injuste, alors je le combatterai !

    Je pense être clair cette fois.

  • permalien rguibi :
    4 juillet 2011 @18h32   « »
    Anti-monarchisme de démagogie

    a gloc :
    votre anti-monarchisme démagogique ne vous autorise aucunement à insulter le Peuple Marocain, c’est au peuple Marocain millénaire et fier, de gérer sa destinée politique chez lui au Maroc ,

    quant aux modéles favoris de "repoublik démocratique populaire arabe" , je tiens à vous signaler que le Marocain moyen a le choix aujourdhui de voter Oui ou Non, de manifester pacifiquement ou même d’aller à la plage s’il le veut .. alors qu’en Syrie, Yemen, Lybie et chez le Hezbollah, on est train de tuer des pauvres innocents par centaines ...

    mais chut !! il s’agit de morts "bougnoules" tués par d’autres "bougnoules" et c’est çà qu’on veut entendre et voir afin de se donner un stature de démocrate progressiste..

    mais quand çà se passe pacifiquement comme au Maroc, on n’a pas l’air de trop aimer car çà fait pas "bougnoule" et en plus venant d’un Royaume ..!!!

  • permalien omar :
    4 juillet 2011 @18h53   « »

    Gloc, votre commentaire aux relents racistes sur l’émigration pilleuse de devises vous disqualifie à mes yeux. Ce message ne s’adresse donc pas à vous.
    Je trouve désolant que des marxistes étrangers ne nous permettent même pas a nous Marocains d’avoir un avis sur des questions que nous connaissons mieux et qui occupent notre actualité. Vous voulez faire de nous des monarchistes aveugles sans conscience politique ou pire encore des agents de la repression. Fantastme classique des révolutionnaires d’opérette.
    Sachez que nous pouvons tout à fait être démocrate et vouloir que notre pays avance sans pour autant être d’accord avec le mouvement du 20 février (encore faudrait-il qu’ils articulent une pensée claire, au delà de la puérile position de contestation vide) et ses méthodes.
    Il est triste de constater a quel point les soit-disant démocrates ne le sont pas vraiment. Aucune tolérance et une certitude brute de détenir la vérité, y compris sur des sujets méconnus ou mal maitrisé. De vieux automatismes de pensée unique peut-être ?

    Ainsi, en mars, ces messieurs nous disaient que le peuple marocain était mur, sensible et avait toutes les capacités pour choisir son destin, à condition que celui-ci prenne la forme d’une monarchie parlementaire le lendemain. Après le vote massif et transparent (dixit moult observateurs internationaux neutres – les membres du 20 février ayant un intérêt manifeste et humain à être de mauvaise foi), voici que ces mêmes personnent méprisent la décision populaire et l’expliquent par l’immaturité politique du bas peuple ou son inféodation au pouvoir. .. Tant de mauvaise foi intellectuelle me laisse pantois..

  • permalien gloc :
    4 juillet 2011 @18h56   « »

    @Al khawarizmi,

    vous avez eu raison de me reprendre, j’ai été un peu rapide, dans ma liste, et je m’excuse si je vous ai choqué.

    D’ailleurs, je tiens à préciser que mon message ne visait pas ses destinataires dans leur opinion par rapport au référendum ou même au roi, je ne suis pas en position de contester toutes les opinions, mais par rapport au fait qu’on dénie le droit à quiconque d’analyser la politique marocaine (ce qui n’est évidemment pas votre cas).

    Je me demande d’ailleurs si le roi dans l’hypothèse où il voudrait vraiment libéraliser le régime (ou trop vite), par delà le Makhzen, il n’y serait pas empêché par une partie de la population, et dans ce sens, je vous rejoins. De toute façon, toute solution "à l’occidentale" (dans la mesure où elle existe, il n’y a qu’à voir les disparités en Europe) est à exclure.

  • permalien omar :
    4 juillet 2011 @18h59   « »

    Merci à Laurent d’avoir attiré mon attention sur l’interview édifiante de M. Al Assad par M. Gresh.
    Comment quelqun qui à réalisé une interview aussi servile avec le bouche de Damas peut s’ériger en donneur de lecons.
    Comment quelqu’un qui ecrit au sujet du fils d’Assad père (un autre grand démocrate en son temps) qu’il a etait "élu à la succession" et garder sa qualité d’honnète inttélectuel ?

  • permalien
    4 juillet 2011 @19h43   « »

    En décembre 2.010, 90 % des Egyptiens ont voté pour Moubarek...C’était aussi un "vote massif et transparent".....

    4 juillet @18h59 « 
    Merci à Laurent d’avoir attiré mon attention sur l’interview édifiante de M. Al Assad par M. Gresh.

    Quand 2 "grands esprits" hasbaristes" comme omar et le LS se rejoignent....

  • permalien williamoff :
    4 juillet 2011 @20h08   « »

    @rguibi
    Votre agressivité, et votre intolérance ne font pas honneur au pays et au souverain que vous défendez. Votre acharnement et votre hargne permettent de saisir à quel point la lberté d’expression est encore un vain mot aux yeux des monarchistes, et nous amène ainsi à nous poser beaucoup de questions sur cette constitution "octroyée" au peuple par son monarque, comme en 1814 la charte de Louis XVIII. A votre corps défendant, vos excés langagiers confortent plutôt l’auteur de l’article sur ces doutes....

  • permalien Bernard :
    4 juillet 2011 @20h11   « »

    Bonjour à tous,
    Si vous voulez en savoir un peu plus sur les pseudos spécialistes auto proclammé, je vous encourage à lire l’excellent livre de Pascal Boniface "Les intellectuels faussaires, le triomphe médiatique des experts en mensonges" Jean-Claude Gawsewitch éditeur. 2011
    Je suis un amoureux du Maroc (j’y était encore dimanche dernier, j’ai eu l’occasion d’assister au défilé du mouvement de 20/02) pourtant je partage l’opinion de Mr Gresh sur l’improbable changement avec cette constitution relooké.
    Je vous donne les références et libre à vous d’allez les consulter.

    La corruption va continuer
    http://www.demainonline.com/2011/06...

    Liberté de la presse (ça c’est passé le jour ou le Roi présentait la nouvelle constitution)
    http://www.demainonline.com/2011/06...

    L’article le plus lucide du week end (pour moi) en France http://www.sudouest.fr/2011/07/03/u...

    Les disfontionnements
    http://www.demainonline.com/2011/07...

    Certains se servent à la louche pentant que d’autres ne touchent même pas des miettes
    chttp://fr.lakome.com/politique/42-a...

    Les résultats
    http://fr.lakome.com/politique/42-a...

    A l’attention de tous les Marocains, comme dit la chanson :
    " Je vous souhaite tout le bonheur du monde, pour aujourd’hui comme pour demain. Que votre soleil éclaircisse l’ombre et qu’il brille d’amour au quotidien"

  • permalien omar :
    4 juillet 2011 @20h20   « »

    Bernard - Je vous trouve bien selectif dans les liens que vous nous envoyez. Tous les liens marocains sont ceux de sites ou de liens proche du 20 février.

    Encore une fois personne ne répond sur les faits et se contentent de prendre des positions dogmatiques sans prendre soin de creuser..
    Avez vous lu le document le plus important dans ce débat ? La nouvelle constitution marocaine ?

    dialogue de sourds..

  • permalien omar :
    4 juillet 2011 @20h26   « »
  • permalien gloc :
    4 juillet 2011 @21h14   « »

    @Omar,

    Vous pensez aussi comme le roi que les marocains s’expatrient, quittent leur familles leurs maisons leurs amis parce que l’immigration « répond à une exigence vitale et à un impératif cognitif, économique et culturel, dicté par l’aspiration au changement et à l’épanouissement qui anime tout être humain. » ?

    Je pense que le roi quand il dit des trucs comme ça il pense plutôt que : Les transferts de capitaux en provenance des travailleurs émigrés sont particulièrement importants pour le Maroc. Ils représentent 9 % du produit intérieur brut (PIB) et 25 % des exportations, selon des estimations que vient de publier le Fonds monétaire international (FMI).

    Appelez ça du racisme si vous voulez, mais pour moi c’est de l’économie, et pour les MRE c’est de la razzia.

    Maroc - Maroc : La manne des MRE menacée - Maroc - Articles

  • permalien kamal Benslimane :
    4 juillet 2011 @21h15   « »

    Je suis très déçu par cet article journaleux de Mr Alain Gresh que l’on respecte pour ses productions sur la Palestine ....mais je pense qu’il aurait en effet mieux fait de se pencher sur le texte de la nouvelle constitution et sur le Maroc profond au lieu de nous rapporter le sens commun des femmes et hommes de la presse (tous sionistes en passant) et de la société politique en France ! évitez de faire des parallèles avec d’autres sociétés arabes car le Maroc tout simplement est fort différent (vous savez certainement qu’il a échappé à la domination ottomane ...et que l’étincelle de sa révolte face au protectorat avait été justement le bannissement de la famille royale en 1953...je peux aussi vous assurer, sans être un farouche monarchiste, que la monarchie a une légitimité incontournable et le jour où il faudra trancher la question, elle le sera rien qu’en faisant appel aux seules zaouiyat, ces dernières auront le dernier mot sur tous les mouvements politiques aussi populaires soient-ils !!! Alors détendez vous mesdames messieurs, sachez que vous ne pouvez pas calquer des schémas préfabriqués sur tous les systèmes... laissez les dynamiques internes s’exprimer ! Nous ne sommes plus en 1789...et nous ne sommes pas en présence de Louis XVI...

  • permalien Houcine :
    4 juillet 2011 @21h15   « »

    Monsieur Farid Lamnebhi !

    J´ai une réponse pour vous ! Elle sera sur ce Forum dés que j´arrive à trouver quelques minutes qui seraient réservées à votre honorable intention. Vous vous souvenez de moi sur e-Marrakech et sur les blogs du Monde ?

    Chaque personne a son langage et ses arguments ! On verra bien qui aura raison ? (les sujets du roi élu par le ciel, ou les citoyens qui veulent élire un Etat de droit ?) – Attention ! L´entrée du Hammam elle n´est jamais comme à la sortie.

    Houcine en Exil___

  • permalien dik :
    4 juillet 2011 @21h18   « »

    Merci M.Gresh pour cet article. Le débat est assuré !

    Des Williamoff il y en a au Maroc et même beaucoup. Williamoff ne serait-il pas marocain lui-même, en tous cas, me semble-t-il, plus que le rguibi. Merci Gloc. Quant à L. Szy..., il est évident que seul le fait de citer BHL...DSK.. le fait réagir, le reste...

    Dans son discours de présentation du projet de la constitution, le Roi du Maroc a recommandé de voter "OUI". 98,..% de 72% de marocains auraient dit OUIII. Cela m’a rappelé un joueur de l’équipe nationale marocaine de foot qui avait battu la grande équipe du Portugal (3 à 0 je crois) dans des éliminatoires de championnat du monde 1976 ; ce joueur a déclaré : C’était le souhait de Sa Majesté, et s’Il nous avait demandé plus de buts, on les aurait marqués ! La même équipe marocaine va perdre plus tard par 5 à 1 contre l’Algérie, à Casablanca et en présence de SM à l’époque ! Je ne crois pas que cette terrible défaite était souhaitée par SM !

    Tout ça n’a rien à voir avec la démocratie, ni la popularité de ce bord ou de l’autre. Mais l’hypocrisie et la peur au ventre, ça oui !

  • permalien alahnaf :
    4 juillet 2011 @21h19   « »

    Excellent article et merci de nous avoir éclairé sur la portée de cette consultation.
    Conçue et rédigée essentiellement pour contrer l’effervescence qui secoue le pays, la constitution marocaine troque, non sans malice, le mot "sacré", caractérisant la relation du roi avec son peuple( pardon avec ses sujets) pour lui substituer le mot "tawqir". Aux thuriféraires et flagorneurs de tous bords je dis : la révérence et l’adoration seraient-elles plus démocratiques et un gage solide contre l’arbitraire plus que le "sacré" ? Il est vrai que l’allégeance absolue interdit toute démarche analytique, laquelle exclurait non seulement la célébration mais aussi les lamentations. N’en déplaise aux nostalgiques du despotisme force est de constater que le peuple marocain n’est pas satisfait des réformes apportées parcequ’elles ne touchent que l’aspect sémantique des choses et non le fond. En tout état de cause l’élan démocratique qui secoue toute la région n’épargnera pas le Maroc et se moquer, de la sorte, de son peuple ne fait que précipiter le moment fatidique. A défaut de pouvoir trancher le litige entre le peuple et les corrompus, la monarchie connaîtra le même sort que les autres dictatures... Le sauvetage sémantique de la monarchie en comptant sur l’essoufflement du mouvement du 20 février, porte flambeau de la contestation, ne sera que de courte durée et ni Dati ni Adler ne seront d’aucun secours.

  • permalien Mehdi78 :
    4 juillet 2011 @22h28   « »

    Difficile d’éviter la passion sur ce sujet :

    - Je suis un peu déçu par la nouvelle constitution, elle ne va pas assez loin mais j’aurais voté oui (je n’ai pas pu m’inscrire à temps), car même si c’est une avancée limitée, c’est tout de même une avancée à mon avis

    - J’ai apprécié l’analyse d’Ali Chibani sur le site du diplo, factuelle et pointant les défauts et qualités (car il y’en a aussi), je suis donc un peu déçu par le texte de Mr Gresh, je comprends qu’on soit contre mais le texte manque à mes yeux de faits et me semble plus dicté par des appréciations, encore une fois, il y’a de très bonnes raisons de voter non

    - Le chiffre de 98% est presque grossier, je n’ai pas beaucoup d’éléments par contre pour dire s’il y’a eu des fraudes, mais je pense que le oui est à mon avis massif dans l’opinion

    - La constitution ne réglera pas le problème principal à mon avis qui est l’accaparement des ressources du pays, le peut-elle ? A la base, le mouvement 20/02 a abordé ce sujet et s’en est malheureusement détourné, j’y reviendrai plus loin

    - Je partage par contre l’opinion de Mr Gresh sur l’étalage de richesses et comment les riads ont mis en bémol le sens critique de nombre d’hommes politiques français. Cela dit, rien n’empêche Mme Dati ou Mr Gresh de s’exprimer sur le Maroc, et elle est bien franco-marocaine.

    - Concernant le mouvement, il risque à mes yeux l’essoufflement et j’espère qu’il se ressaisira, ils ont gagné en popularité en parlant de problèmes concrets (corruption, pouvoirs du roi, problèmes de société, amazigh, etc.) mais a attiré des convoitises entre Al Adl wal Ihssane et l’extrême gauche qui ont un peu dilué sa force originale qui était sa capacité à adresser les points qui font mal. Le gouvernement exagère en parlant de noyautage mais il y’a un fond de vérité. En se focalisant sur le boycott du scrutin et en s’éloignant du concret, le mouvement est absent en terme de propositions et risque de perdre pied, il y’a d’ailleurs des débats internes au mouvement pour revenir à l’approche de départ...

    - Concernant la monarchie et la conclusion d’ensemble de Mr Gresh, je reste sur ma faim, je suis partisan pragmatique d’une réforme de la monarchie actuelle, cette constitution représentant un pas dans ce sens, il faut continuer à se battre après, mais laisser entendre que la monarchie ne peut que chuter, c’est comme dire que l’Iran ne peut aller mieux qu’en changeant de régime, je trouve ça sectaire

  • permalien Mehdi78 :
    4 juillet 2011 @22h31   « »

    - A ceux qui accusent Mr Gresh de complaisance avec Bashar El Assad, je vous propose juste de lire ses posts sur ce blog qui sont très clairs et critiques contre le régime syrien et sa répression actuelle des protestations. Je trouve juste que Mr Gresh est un peu injuste dans la mesure où le Maroc ne va peut-être pas si mal que ça, il y’a vraiment beaucoup à faire (mais vraiment beaucoup) , mais beaucoup de gens parleraient de révolution dans d’autres pays arabes avec 10% des disposition nouvelles de la constitution

    - Pour ceux qui parlent de la peur des marocains , plutôt que de rire, je vous propose juste d’y aller ou de regarder la télévision marocaine et les débats qui s’y tiennent, votre discours est assez caricatural

    Cordialement,

    Mehdi.

  • permalien Henri Goldman :
    4 juillet 2011 @22h33   « »

    Une opinion d’il y a 5 mois, et pas dépassée pour autant : http://blogs.politique.eu.org/Demai...

  • permalien Mehdi78 :
    4 juillet 2011 @23h05   « »

    @Dik

    Le maroc a battu le portugal 3-1 en 1986 et perdu 5-1 contre l’Algérie en... 1981...

    Désolé :-)

  • permalien Houcine :
    4 juillet 2011 @23h53   « »

    Monsieur Mnebhi !

    Comment se révèle-t-il le fraude électoral du 1 / 7 / 2011 au Maroc ?

    Le nombre total des marocain en âge de vote prévu pour l´an 2011 : 24,956.953 sujets majeurs !

    Ceux qui ont voté : 9.228.020 hypocrites, achetés à 10 Euros et agents du régime ! Le pourcentage des votants par rapport aux 24.000.000 : 36,97 % - Le nombre des absents par rapport à l´ensemble des sujets en âge de voter (24.000.000), il correspond à 63 % - À l´encontre de ces résultats, plusieurs témoins ont affirmé que dans leur voisinage les centres de vote ont été désertés et dans un autre bureau, on n´a vu que 19 femmes et 12 hommes toute la journée ! Néanmoins, de cette petite opération, on comprend que le scrutin a été truqué à l´instar de 1972 : 98,8 % - 1992 : 99,98 % - 1996 : 99,60 % -, et à cela s´ajoute la contestation massive, résumée par le nombre des manifestants en date du 3 Juillet 2011 à Tanger.

    Contrairement à l´établi, s´ajoute la question : Pour quelle raison aime-t-on tellement le roi des pauvres ? Et la réponse on la trouve dans le suivant :

    (1) Le pourcentage tellement élevé de l´analphabétisme (une stratégie prise au XVIIIème siècle), (2) le degré et la douleur de la pauvreté, (3) les promesses du roi et sa façon de corrompre (agréments de Taxis, recrutement de délinquant au sein des forces sécuritaires - les voyous en uniformes), (4) le commerce des stupéfiants qui enrichit vite les plus pauvres de la société, (5) l´espoir de venir en Europe sous le risque de mourir en pleine mer (les Harraga), (6) l´impunité accordée aux fraudeurs et aux voyous, (7) la propagande qui martèle les gens chaque jour, faisant l´éloge du prince des croyants, (8) la magie qui rend le monarque plus que sacré, (9) le manque de choix et le fardeau des besoins, (10) la création imaginaire des dangers extérieurs (l´Algérie, l´Espagne, le Sahara, les Salafistes, Al Qaeda, l´Argana de Marrakech, les événements de Casablanca 2003), (11) promettre aux marocains de devenir des beaux européens, fortunés français et après la mort, c´est le Paradis et toute l´éternité au voisinage du bon Dieu ! Raison pour laquelle on a installé des urnes au sein des mosquées !

    Considérant ces faits et ces stratagèmes, à votre avis, qui est vraiment le bénéficiaire de ce qu´on appelle islamisme, extrémisme et obscurantisme ?

    Houcine en Exil__

  • permalien Omar :
    4 juillet 2011 @23h59   « »

    Ah les gauchistes sont decidement tres previsibles.
    Encore une fois, mis en face de fait, je constate que leur seul echappatoire est le proces d’intention et l attaque ad hominem (staline serait fier).
    Gloc, grace, cessez de creuser vous vous enterrez. Ainsi donc si le roi a tort en parlant de l’emigration c’est que vous devez avoir raison et que l emigration appauvrit tout le monde et n apporte rien de bon. Heureusement que nos ancetres qui ont quitte leurs brousses africaines il y a de cela plusieurs milliers d’annees ne vous ont pas ecoute.
    Au courageux anonyme, donc en somme a part m identifier a Laurent (que je ne connais pas) quelle est au juste votre contribution a ce debat ? Avons nous tort de relever le double langage de Gresh et son applatissement devant un dictateur notoire qui fait tirer sur son peuple ?
    Mehdi, vous etes trop gentil avec Gresh, je vois plutot les articles recent plus critique d’assad comme helas une marque de la vitesse a laquelle des gens comme Gresh retournent leur veste.

    Bref, qu ont apporte nos detracteurs (en grande majorite etrangers et donc non autorise a exprimer leurs suffrages chez nous -sauf aux municipales..tiens la France n a pas fait ca) a ce debat ?

    Rien, des "verites" apprises par coeur, une arrogance coloniale, des mauvais proces’ des relents racistes et antisemites, un deni automatique de la realite. Vu votre persistence j en deduits que vous agissez soit par dognatisme, soit par malhonetete intellectuelle (mais ceci dit les deux font la paire)

  • permalien Houcine :
    5 juillet 2011 @00h16   « »

    Mahdi 87

    À votre avis, Al Adle / Ihssane et les gauchistes, ils ne sont pas marocains ? Pour quelle raison voulez-vous les faire exclure de tout débat politique ? C´est ca votre démocratie conditionnée par l´allégeance et le culte de la personne du roi ?

    Jusqu´à quand voulez-vous continuer considérant les marocains pour simples sujets et toujours ignorants ? Où puisez-vous votre force discriminatoire ?

  • permalien Houcine :
    5 juillet 2011 @00h19   « »

    Corrigé :

    Au lieu de Mehdi 87, il s´agit de 78__

  • permalien Mehdi78 :
    5 juillet 2011 @00h40   « »

    @Houcine,

    Merci de ne pas me faire dire ce que je ne dis pas, tout le monde a le droit au débat politique, y compris l’extrême gauche et al adl wal ihssane, mais mon point est que le mouvement du 20 Février a perdu son autonomie et s’est à mon humble avis fait un peu manipuler par eux, encore une fois, et comme expliqué je trouve que le gouvernement en rajoute à ce sujet.

    Je trouve le mouvement du 20 Février apportait beaucoup plus au débat démocratique quand il était autonome, comme SOS racisme était plus bénéfique à la France avant de se faire utiliser par le PS de Mitterrand... Suis-je assez clair maintenant ???

    C’est assez pénible de se faire traiter de personne prônant une démocratie "conditionnée par l´allégeance et le culte de la personne du roi", relisez ce que j’ai écrit... Vous faites preuve d’une belle ouverture d’esprit et de sens de la démocratie...

  • permalien Mehdi78 :
    5 juillet 2011 @00h48   « »

    @Houcine encore

    La phrase suivante résume votre façon de voir les choses : "Ceux qui ont voté : 9.228.020 hypocrites, achetés à 10 Euros et agents du régime !"

    En gros ceux qui ont dit oui ne peuvent être que des hypocrites ou des achetés... Bravo pour le sens du débat et le respect des gens !!!

    Ca se voit que vous êtes en exil !!

  • permalien qlq1 :
    5 juillet 2011 @01h00   « »

    La facture inconnue. C’est la réponse à une question qui obsède : combien ont payé, à l’Occident, les régimes qui survivent encore à Bouazizi pour rester sur place ? Quelles colossales concessions ont été faites pour éviter le printemps arabe chez les dictatures encore debout ? Car si, du côté du peuple, on en est arrivé à suspendre les retraits de permis, à augmenter les salaires de 50% et à accepter de parler de réformes, qu’a-t-on offert aux maîtres blancs pour sauver sa peau ? On peut donc imaginer sans fin : les trois-quarts du pétrole qui sera découvert en 2054, des concessions jusqu’au seuil du lit conjugal, des lois 98%- 2% avec la majorité pour l’investisseur étranger, le fichier de tous les terroristes recherchés, des accords commerciaux avec en bonus le tiers de l’indépendance nationale, etc.

    http://www.lequotidien-oran.com/?ne...

  • permalien alahnaf :
    5 juillet 2011 @01h11   « »

    Bonjour Omar,
    Sans vouloir vous offusquer, vous avez oublié de rajouter que l’allégeance perpétuelle en terme de nationalité marocaine aurait pu dissuader Sarko d’offrir un ministère régalien à Madame Dati.
    Cette dernière n’a d’ailleurs aucune allégeance, l’opportunisme pure et simple lui suffit largement. L’inévitable décalage entre le discours affiché de cette dernière et de son issue sociale ou nationale vous exonère de faire l’avocat du diable.

  • permalien K. :
    5 juillet 2011 @01h30   « »

    « Séculariser puis démocratiser »

    Première arnaque : Ben Ali et Moubarak ont sécularisé mais n’ont jamais démocratisé.

    Deuxième arnaque : Les Ubu sus-cités ne se sont jamais privés d’instrumentaliser la religion, "au point qu’il n’est pas inexact d’affirmer qu’ils sont les premiers inventeurs de ce qu’on nomme en Europe « fondamentalisme islamique » .. de la re-création, en 1987, du Comité des grands oulémas par la très « laïque » république tunisienne à l’instrumentalisation quotidienne de [ses] Grands muftis par l’Egypte..."

  • permalien Karim B., Montréal :
    5 juillet 2011 @06h02   « »

    Non, désolé,

    la constitution de 2011, c’est une escroquerie destinée à faire taire les critiques de la makhzénocratie.

    Pour ceux qui sont assez vieux ou connaissant pour savoir, ça fait exactement 20 ans que le Maroc est officiellement en transition démocratique mais ni la constitution de 1991, ni celle de 1996 ni celle de 2011 ne prévoit les institutions nécessaires à une démocratie représentative : séparation des pouvoirs, indépendance complète du judiciaire et souveraineté du Parlement.

    Si ce n’était pas suffisants, le Vizir de l’intérieur, sous Hassan II comme sous M6, mets sur pied des partis fantôches qui n’ont d’autres fonctions que d’affaiblir les partis non-directement affiliés aux familles régnantes et à renforcer ces dernières.

    Le Roi garde la main-mise sur tous les Ministères importants.

    Les gouvernements élus sont les exécutifs des décisions prises par le Roi et ses conseillers qui représentent les 26 familles régnantes.

    Les défenseurs de l’ordre makhzénien parlent des « Marocains qui ont besoin de changer », des« Marocains qui ne sont pas prêts pour la démocratie ».

    Toujours les mêmes excuses pour ne pas donner la démocratie aux Marocains et pour maintenir cette oligarchie kleptocratique !

    Ça fait des décennies que « les Marocains ne sont pas prêts » parce que les élites locales parasitaires et les forces impérialistes ne veulent pas que les Marocains soient prêts.

    Les FLAGORNEURS-BAISEURS-DE-MAIN parlent de spécifité marocaine et blâment tous les problèmes du Maroc sur l’Algérie, le Polisario, les Juifs, les Islamistes, les Français, les Américains et avant tout sur la soi-disante stupidité des Marocains.

    Mesdames et messieurs, il y a un proverbe que vous connaissez tous : le poisson commence toujours à pourrir par la tête...

    Si ça pue au Maroc, il faut cesser des regarder les va-nu-pieds et les politiciens opportunistes mais plus haut...

    Si Smit’ Sidi est tellement attaché au bonheur de son peuple et à la démocratie :

    POURQUOI ATTENDRE JUSQU’À MAINTENANT POUR SOUMETTRE SON PROJET DE RÉFORME CONSTITUTIONNEL ?

    Cette constitution est une arnaque, elle vise à tenter d’unir la population marocaine derrière le Roi et contre les démocrates, (islamistes et laics) pour prémunir le Royaume contre la démocratisation qui ferait perdre les prébendes et les privilèges de centaines de milliers de parasites qui volent et humilient un peuple jadis fier et indépendant.

    Les Lions d’hier sont des moutons depuis trop longtemps.

    Inch’Allah, demain la démocratie et la dignité pour les Marocains.

    Et Dieu -Exalté Soit-Il- Est l’Omnipotent, le Sage

  • permalien Yvan :
    5 juillet 2011 @06h13   « »
    Los indgnados de la place St Germain des Prés à BHL : "DÉGAGE !"

    Un rassemblement à Paris divise l’opposition syrienne | RFI

    Des femmes et des hommes politiques de droite et de gauche, comme Fadela Amara, Laurent Fabius, Bernard Kouchner, le maire de Paris Bertrand Delanoë ou encore Rama Yade, ainsi que certains opposants syriens en exil ont répondu à l’invitation de Bernard-Henri Lévy, lundi 4 juillet, à Paris. Le philosophe et sa revue La Règle du jeu co-organisaient, avec SOS-Syrie et France-Syrie démocratie, une rencontre pour dénoncer la répression en Syrie.

    « Vous n’avez pas honte ?! »

    Place Saint-Germain-des-Prés, à 20 heures, des cars de CRS et un service d’ordre sont déployés autour du cinéma. Visiblement, on craint des débordements. Le philosophe Bernard-Henri Lévy est déjà sous les feux des caméras de télévision. Soudain, un homme qui s’était fondu dans la foule des badauds l’interpelle : « Vous n’avez pas honte ?! » Bernard-Henri Lévy est rapidement conduit à l’intérieur du cinéma Saint-Germain-des-Prés, où a lieu la rencontre.

    Plusieurs groupes d’opposants dénoncent de sa part une récupération politique de la situation en Syrie. Certains craignent que le pouvoir syrien exploite cette récupération, ils ont appelé au boycott de cette réunion. Certaines personnes qui étaient attendues ne sont pas venues, comme Amar Qurabi, président de l’Organisation nationale des droits de l’homme, actuellement en exil en Egypte. D’autres se sont fait refouler à l’entrée du cinéma. C’est le cas d’Alolaiwy Mohamed, qui s’exprime au nom de la Déclaration de Damas, du Comité du 15 mars et des indépendants : « Bien sûr, il est très important aujourd’hui de pouvoir parler de la Syrie. Seulement, la prise de position de personnalités qui ont soutenu les crimes qui ont été commis à Gaza et les crimes qui ont été commis en Irak est un désavantage pour nous et nuit à notre cause. »

    ... la révolution des cactus est en marche...

  • permalien HN :
    5 juillet 2011 @09h58   « »

    Il y’a une certaine ironie à reprocher a une Marocaine d’émettre un avis sur l’actualité de son pays. Ainsi, M.Gresh et d’autres, tous étrangers, auraient plus de droit a emmètre des avis sur notre pays que nous autres Marocains ?

    Il se trouve que Mme Dati a été ministre du gouvernement français. Et elle le sera vraisemblablement toute sa vie puisque c’est la loi. Donc lorsqu’elle s’exprime, il y a une nuance entre elle qui représente la France et le premier péquin français venu.
    Sinon on pourrait y voir là une sorte d’interventionnisme.
    Personnellement, ça ne me fait pas un deuxième trou de balle, elle peut dire ce qu’elle veut, j’ai déjà entendu des conneries grosses comme le bras sortir de sa bouche de petit robot politicard.
    Ceci est de toute manière très hypocrite, vu que quand la France (comprendre les pourris qui la gouvernent) en ressent le besoin, elle ne se prive pas pour intervenir.

    @Szyster, il ne me semble pas que Mr Gresh ait en sa possession un riad en Syrie... Contrairement à Mr Henry-Levy qui cumule les postes de "diplomate" et de "romanquêteur" (sic...) alors que Mr Gresh ne se contente que d’un statut de journaliste.

    Cdlmt

  • permalien HN :
    5 juillet 2011 @10h10   « »

    Plusieurs groupes d’opposants dénoncent de sa part une récupération politique de la situation en Syrie. Certains craignent que le pouvoir syrien exploite cette récupération, ils ont appelé au boycott de cette réunion.

    C’est clair que si BHL commence à se mêler de leurs affaires, les Syriens sont mal barrés... Moi aussi je serais pas très content ni très rassuré.
    Parce que chaque fois qu’il est passé qq part, l’OTAN a rasé qqs collines peu de temps plus tard... Donc ça sent le bombardement à plein nez...
    Oh ! Pardon ! Les frappes chirurgicales, ça passe mieux.

    Cdlmt

  • permalien Minouche :
    5 juillet 2011 @10h21   « »

    Ce qui me choque, c’est qu’avec votre regard occidental, votre seul horizon est la chute de la Monarchie, dont vous daignez néanmoins concéder que vous ne savez pas quand cela arrivera...Monsieur, l’Histoire, ne vous en déplaise, n’est pas une répétition de 1789... Il y a d’autres voies, des sociétés avec d’autres Histoires, des spécificités religieuses, sociales et culturelles...
    Par ailleurs, quand vous dites le roi garde tous ses pouvoirs par rapport à la constitution de 1996, cela est tout simplement faux. il n’a plus les mains libres que sur la religion et l’armée, ce que personne ne lui conteste d’ailleurs, et pour le reste, il entérine les choix d’un chef du gouvernement qui émane obligatoirement du parti arrivé premier aux élections, et contresigne quelques décrets de nomination. De plus, même sur les pouvoirs qui lui restent, comme la présidence du conseil des ministres, la constitution lui permet de les déléguer, ce qu’il fera ou pas en fonction de la pratique et de la qualité du personnel politique...A ce titre, je vous invite à relire la constitution espagnole et vous verrez que les 2 textes ne diffèrent pas de beaucoup...

  • permalien Gallaux :
    5 juillet 2011 @11h20   « »

    Il me parait bizarre que des citoyens marocains " bien-pensants" et plutôt consensuels donnent leur version de la nationalité de Mme Dati : si elle est née en France à une époque du " jus soli" elle est française et la France est un pays laïque qui ne s’embarrasse pas des considérations du coran et des " constitutions" étrangères en matière de code de la nationalité. Et ceux-ci s’ils sont fondés à remarquer que les affaires marocaines concernent en premier les marocains, ils ne sont certes pas fondés à s’ingérer sur l’interprétation du code français de la nationalité. Par exemple mon épouse est algérienne, mais mes enfants sont français, ils ne sont pas algériens parce que nés d’une mère algérienne...et c’est tant mieux pour eux ! Mais si cela avait été le contraire, le résultat aurait été le même, et même si un officiel algérien ou un intellectuel contorsionniste féru d’islam aurait tenté de nous expliquer que c’est la nationalité du père qui domine. Nous sommes en France républicaine et laïque et pas dans une monarchie qui ne peut de toute façon par définition invoquer la démocratie et le respect de la voix du peuple. Res publica et demos cratien ! Faut t il rappeler le sort de Mehdi Ben Barka ?

  • permalien Noval :
    5 juillet 2011 @12h22   « »

    On connaît les facéties, approximations et mensonges de l’omniprésent Alexandre Adler et de quelques un(e)s de ses semblables dès qu’il s’agit du Moyen-Orient et de tout ce qui touche de près ou de loin à l’islam.

    Le site Acrimed, dont le sérieux et rigoureux travail de dénonciation a hélas donné quelques ailes à un " copiste ", dénonce régulièrement ces faussaires omniprésents dans certains médias .

    http://www.acrimed.org/article3628.html

  • permalien Houcine :
    5 juillet 2011 @12h33   « »

    Monsieur Mehdi

    Vous vous fachez pour rien du toput !

    Concernant mon Exil, je le prefere avant de vivre en qualite d´esclave dans ce royaume marocain qui ne respecte jamais ses sujets et surtout les plus intellectuels.

    Sans rancune / Houcine__

  • permalien Omar :
    5 juillet 2011 @13h39   « »

    Gallaux, pourquoi venez vous cherchez la religion la ou elle ne strouve pas. La nationalite marocaine de Mme Dati est une application de la loi Marocaine, pas de la religion. C est aussi au passafe une application indirecte du code de nationalite francaise qui admet la double nationalite. Cela n a rien a voir avec la religion ou la laicite.
    Ce que fait l algerie est en rien pertinent, et ne m interesse guere.
    Encore une fois certains ne peuvent s empecher d etaler leurs fantasmes islamophobes....
    Quand a BHL, ne comptez pas sur moi pour le soutenir. Mais quelle interessante technique que d attaquer quelqu un qui n a rien a voir avec notre debat pour mieux soulager Gresh !
    Aucun dent vous n abborde le sujet de fond a savoir la complaisance de Gresh avec le boucher de Damas et d auts dictateurs...

  • permalien K. :
    5 juillet 2011 @17h55   « »

    Mohammed Droubi, représentant des Frères musulmans [syriens], comme cul et chemise avec le copain du boucher de Beyrouth.

  • permalien Bernard :
    5 juillet 2011 @21h56   « »

    Bonsoir
    Je suis désolé mais j’ai donné un lien vers le site Demain online.
    Ce soir vous ne pourrez pas vous y connecter car il vient de subir une deuxième attaque de pirate informatique aujourd’hui. La première à eu lieu juste avant le référendum.
    http://fr.lakome.com/component/cont...

    Omar dit :"Je vous trouve bien selectif dans les liens que vous nous envoyez. Tous les liens marocains sont ceux de sites ou de liens proche du 20 février.
    Encore une fois personne ne répond sur les faits et se contentent de prendre des positions dogmatiques sans prendre soin de creuser..
    Avez vous lu le document le plus important dans ce débat ? La nouvelle constitution marocaine ?"

    Peut m’importe que ces sites soient proche du 20/02, par contre j’ai été très surpris de la qualité de leurs articles particulièrement sur le site Lakom.com dans l’onglet "opinion" et c’est pour cela que j’ai eu envie de les partager ici.
    Et quand bien même seraient-ils proche de ceci ou de cela, l’important c’est le contenu et la possibilité de partager ses opinions PAS DE LES CENSURER comme "ils" ont fait avec le diplo à plusieurs reprise ou d’interdire à tel ou tel journaliste d’écrire au Maroc pendant 10 ans voir pour certains d’être condamner à la prison et tout cela pour crime d’opinion.Pensez vous vraiment que la constitution va changer cela ?
    Article 19
    L’homme et la femme jouissent, à égalité, des droits et libertés à caractère civil...Vous avez entendu les grand frère ?
    Article 22
    Il ne peut être porté atteinte à l’intégrité physique ou morale de quiconque, en quelque circonstance que ce soit la pratique de la torture, sous toutes ses formes et par quiconque, est un crime puni par la loi.
    C’est fini on range les bouteilles
    Article 25
    Sont garanties les libertés de pensée, d’opinion et d’expression sous toutes ses formes. Sont garanties les libertés de création, de publication et d’exposition en matière littéraire et artistique et de recherche scientifique et technique.
    Donc les caricaturistes vont revenir ? Ali Lmrabet pourra écrire ? Wow

    Je peux continuer toute la nuit mais j’arrête là
    Franchement Omar, croyez vous au père noël ?
    Il ne suffit pas d’avoir de bonnes intention encore faut-il les appliquer et ça, c’est une autre histoire...

  • permalien Lou :
    5 juillet 2011 @23h54   « »

    Blog de Omar El Hyani
    19 juin 2011
    Pourquoi je rejette le projet de la nouvelle constitution

    Scandale : Article interdisant les conflits d’intérêt pour les ministres supprimé de la version finale du projet de constitution

    Interview de Abderrahim Bouabid et Mehdi Ben Barka (Avril 1963)

    L’interview qui suit a été publiée par Jeune Afrique en Avril 1963. Les deux leaders de l’UNFP (ancêtre de l’USFP) y évoquent les problèmes et l’actualité d’un pays qui sombre dans le sous-développement, après l’expérience avortée du gouvernement de Abdellah Ibrahim. Notez le timing : l’interview a été réalisée 4 mois après l’adoption de la constitution de décembre 1962, boycottée par l’UNFP. Les sujets abordés restent incroyablement d’actualité en 2011 : pouvoirs du roi, création ex-nihilo d’un parti par un ami du roi, corruption dans l’administration, arabisation de l’enseignement, libertés publiques… Cinquante ans après, nous y sommes toujours. Et si on ne fait rien, on sera toujours à traiter des mêmes sujets dans un siècle…

  • permalien Houcine :
    6 juillet 2011 @02h24   « »

    Lou

    Je me réjouis de votre référence remontant à 1962 /63 et je partage tout ce que vous mentionnez, sauf votre désaccord avec l´arabisation. Personnellement, le Français est ma langue et elle forme ma culture au sein de l´universalisme et de l´humanisme. Aussi, l´Espagnol, l´Allemand et l´anglais, ils sont mes langues.

    Pour quelle raison s’acharner contre l´arabe ? Et à votre avis, en quelle langue devrait-on gérer les affaires de la société marocaine ?

    Les problèmes du Maroc commencent par l´absence d´une langue basique – un instrument à la portée des enfants qui leur permettrait d´acquérir le savoir de bien lire, écrire et comprendre. Après, les autres langues viennent comme choix, développant leur culture générale et surtout leur personnalité. Etant de parents amazighs, je ne trouve pas juste d´aller abolir la langue arabe et la substituer par le français, l´espagnol ou tamazight qui nécessiterait 1000 ans pour atteindre la langue turque et grecque.

    En conclusion

    La langue arabe est très belle et elle est la plus proche, la plus facile et la plus commune aux marocains. Quant au sous-développement et le manque de justice chez nous, ils sont conséquents de la mentalité d´une monarchie archaïque qui ne respecte pas les droits des citoyens et qui s´impose, se refugiant sous la couverture de l´Islam qui théoriquement interdit l´absolutisme et l´esclavage. Cette contradiction antimusulmane et antihumaine, elle a crée un autre courant appelé le »Salafisme au sein du monde arabe« . Pour échapper à la colère sociale, on a inventé l´opposé de ce courant qui est l´islamisme (l´opposé de musulman modéré). Et pour faire face à ces stratagèmes et cruauté des régimes obscurantistes, le Printemps arabe est né en Tunisie et s´est développé vite partout au monde arabe. Le Mouvement 20 Février au Maroc est une autre alternative qui, à 100 %, elle a réussit à fédérer toutes les forces sociales contre le régime féodal et ses clans qui se font voir assez modernes au monde extérieur et très primitifs au dessus de tous les marocains. À la si douteuse volonté du roi des pauvres et ses conseillers, s´ajoute leur autre stratégie »diviser pour s´imposer« , manœuvrant afin de créer des conflits internes entre arabisés et amazighés !

    Houcine en Exil__

  • permalien 20fev :
    6 juillet 2011 @03h09   « »

    Le referendum du 01 juillet a été totalement transparent et je défie quiconque de prouver le contraire le peuple marocain pour sa majorité écrasante est derrière son Roi et sont prêt a suivre a la lettre ses recommandations .
    Les résultats ne reflètent que la volonté des marocains et je suis sur que si les bureaux de vote avaient été plus nombreux le score aurait été encore plus lourd .
    c’est désolant mais c’est un effet pervers de la démocratie ,
    les partis politiques marocains qui auraient du soutenir le mouvement du 20 fev ont fait campagne pour vendre cette nouvelle constitution au marocain . Le changement ne viendra jamais du "Makhzen" ni du Roi encore moins des partis politiques mais du peuple qui doit évoluer et comprendre que son " élite" n’est faite que d’opportunistes et d’égoïstes .

  • permalien has :
    6 juillet 2011 @12h39   « »

    pour ceux qui s etonnent au sujet des 98 % je trouve que ce pourcentage n a rien de scandaleux puisque ceux qui sont contre
    cette constitution se sont abstenu j en deduit donc que ceux qui sont contre representent au maximum 30% (tres peut probable) et au minimum 2% tres probable

  • permalien Houcine :
    6 juillet 2011 @18h01   « »

    20 Fev !

    Concernant les 98 % et l´esprit qui gère le destin marocain, en main du Monarque, pour comprendre l´amour, l´allégeance et le sacre résérvés à ce Seigneur seul en mesure d´enrichir les siens, paupériser les malcontents, commanditer l´armée, la religion et le conseil des ministres sans rendre compte, ni se faire critiquer, on devrait revoir le règne d´un autre souverain de France au XVIème siècle. Il s´agit du fils de Catharina de Médicis qui fut amant des belles femmes et “homosexuel„ à la fois !

    Pour plus d´information sur ce Monarque et comparer sa conduite à celle de Mohammed VI, prière revoir :

    Jean François Solnon : désir de Majesté
    Christiane Lauvergnat : Snobs et lettrés à la cours d´Henri III

    Houcine en Exil__

  • permalien femme du maroc :
    7 juillet 2011 @00h08   « »

    j’ai découvert ce site par Bernard qui a laissé un comentaire sur demain on line pour nous apprendre qu’il a signalé le piratage de notre valeureux site sur ce site-là, et je suis venue donc ici pour voir, et c’est vrai, ce cher Bernard l’a fait.
    Et là surprise ! la betise des commentateurs marocains, sauf Houcine l’exilé, sur ce site, qui par sentiment d’infériorité devant les français qui ont commenté ici à propos de l’article de monsieur Gresh, et qui ont dit les choses telles qu’elles se passent au maroc, je le sais parce que moi j’y vis, se rebiffent et montent sur leurs ergos comme des coqs indignés, ces marocains sont tellements hypocrites, tellement indignes, qu’ils doivent etre soit des bénéficiaires de la corruption du makhzen, soit payés par les renseignements pour infiltrer ces forum et ainsi faire croire à l’opinion francaise que les marocains sont amoureux fous de la monarchie et qu’on y vit bien et sans la monarchie les marocains sont perdus. Dans nos sites militants, on massacre ces phénomène à l’esprit moyennageux, qui n’ont absolument rien dans le ventre, les marocains évolués se trouvent au maroc, car la douleur de tous les jours les a aiguisés jusqu’à la moelle, ces commentateurs ne représentent nullement les milliers et les milliers d’honnetes marocains qui descendent dans la rue bravant la peur et scandent les vérités crues : Makhzen, dégage !
    Nous arrivons voleur ! tu es fou, tu me voles mon du ! je ne suis pas fou, je ne te donnerai pas ma voix ! Nous sommes pauvres parce que vous etes des voleurs ! marocain, marocaine, la constitution est un théatre ! liberté, dignité, justice sociale ! Si vous les tuez, nous les remplaceront ! Ecoute, écoute, tu ne nous fais plus peur ! Ecoute, écoute, c’est le peuple qui fait peur.
    50 000 contestaires le 3 juillet à rahttp://printempsdespeuples44.over-b...

  • permalien femme du maroc :
    7 juillet 2011 @00h13   « »

    allez à ce lien, français amis des marocains, qui osent dire la vérité, nous avons besoin de votre voix

    http://printempsdespeuples44.over-b...

  • permalien Mehdi78 :
    7 juillet 2011 @03h26   « »

    @ femme du maroc

    Je suis un des marocains qui ont reagi sur ce blog et vu que je ne suis pas Houcine, je comprends que je suis un hypocrite, corrompu ou paye pour infiltrer ce site... Plus serieusement je frequente ce site depuis des annees et suis un lecteur assidu du diplo et suis avec interet les evolution recentes de mon pays. Mais bon je dois me tromper et être un corrompu sans m´en rendre compte.

    Je ne sais pas ce qui me derange le plus dans votre intervention, l`outrance dans les propos, le simplisme avec lequel vous mettez tout le monde dans le même sac, ou bien juste le manque d´arguments ?

    Comme je l´ai laisse entendre lors de mon post, je ne pretends pas detenir la verite, je trouve quìl y`a du bon et du mauvais, comme dit Ali Chibani ¨c’est une réponse gênée et inquiète qui est donné aux questions des Marocains¨ comprenant des avancees et des points ou c`est le status quo, je ne pense pas avoir vu de reculs mais peut-être me trompe-je, j`ai des amis qui ont vote oui, d`autres non, et au moins il y`a des vrais debats.
    Comme explique, j´aurais vote oui si j´avais pu mais je comprends les autres positions.

    Je n´ai pas suivi les personnes qui s´en sont pris a Mr Gresh pour son article, je suis un admirateur de toujours de son travail, et mon desaccord avec cet article ne change rien a mon admiration.

    Et je re-itere mon point sur le mouvement du 20 fevrier, il a mis le pouvoir sur la defensive en parlant des problemes de tous les jours, en pointant les aspects qui font mal, malheureusement depuis quelques semaines, je vois un mouvement qui n´a plus de discours concret, qui est sectaire dans son discours et dont on ne sait plus ce qu´il veut (du moins moi et quelques personnes avec qui j´ai discute) et ca me rend triste car je pense que ce mouvement est la meilleure chose qui soit arrivee depuis longtemps au Maroc et on a encore besoin de sa combativite pour progresser encore.

    Je ne sais pas si vous êtes du mouvement et je m´en fiche, j´ai par ailleurs des amis qui en sont, ce que je sais c´est que les derniers mois et l´implication des jeunes dans la politique me rend optimiste plein d`espoir. Mais en voyant certaines reactions dont la vôtre (mais pas seulement) et le simplisme de certaines attaques (certaines venant de l´autre camp), je me dis que nous ne savons toujours pas debattre, et que même le m20 n´a pas de leçon a donner sur ce sujet.

    Libre a vous de m´insulter de nouveau si ça vous chante ou si ça vous defoule, si vous voulez debattre entre gens civilises, ma porte est ouverte.

    Cordialement,

    Mehdi qui n´est pas moins marocain que vous

  • permalien K. :
    7 juillet 2011 @10h26   « »

    Bernard-Henri Lévy’s "SOS Syrie" Conference : Zionists, Muslim Brothers, and Other Leaders of "Change in Syria"

    by Yoshie Furuhashi

  • permalien Houcine :
    7 juillet 2011 @10h35   « »

    Chère, Chère femme du Maroc !

    Votre intervention sur ce grand Blog m´a réchauffé le cœur. Vous êtes vraiment une des citoyennes les plus nobles et les plus concernées à l´heure de parler de notre pays et dénoncer la politique moyenne âgeuse qui condamne tous les marocains et ne fait d´eux que des sous hommes, au service d´une monarchie qui a déjà consommé tout son temps et qui ne lui reste que de dégager.

    Puisque ma fille Samya et moi nous sommes injustement censurés sur les plus connus des Blogs marocains (e-Marrakech, Larbi et Hmida), je vous prie de rester avec nous sur ce Forum et sur les Blogs du Monde international. Pour la démocratie et la dignité de nos sœurs et frères au Maroc, je suis certain que nous serions capables de faire entendre notre voix aux amis français, européens et américains.

    Madame, Mademoiselle, Chère sœur !

    Vous êtes une lueur d´espoir qui a envahi mes longues années en exil et qui nous fait (Samya et moi) sentir toujours présents au combat parmi les nôtres.

    Nos salutations,

    Houcine en Exil__

  • permalien Karim B., Montréal :
    7 juillet 2011 @13h48   « »

    Non, désolé,

    la constitution de 2011, c’est une escroquerie destinée à faire taire les critiques de la makhzénocratie.

    Pour ceux qui sont assez vieux ou connaissant pour savoir, ça fait exactement 20 ans que le Maroc est officiellement en transition démocratique mais ni la constitution de 1991, ni celle de 1996 ni celle de 2011 ne prévoit les institutions nécessaires à une démocratie représentative : séparation des pouvoirs, indépendance complète du judiciaire et souveraineté du Parlement.

    Si ce n’était pas suffisants, le Vizir de l’intérieur, sous Hassan II comme sous M6, mets sur pied des partis fantôches qui n’ont d’autres fonctions que d’affaiblir les partis non-directement affiliés aux familles régnantes et à renforcer ces dernières.

    Le Roi garde la main-mise sur tous les Ministères importants.

    Les gouvernements élus sont les exécutifs des décisions prises par le Roi et ses conseillers qui représentent les 26 familles régnantes.

    Les défenseurs de l’ordre makhzénien parlent des « Marocains qui ont besoin de changer », des« Marocains qui ne sont pas prêts pour la démocratie ».

    Toujours les mêmes excuses pour ne pas donner la démocratie aux Marocains et pour maintenir cette oligarchie kleptocratique !

    Ça fait des décennies que « les Marocains ne sont pas prêts » parce que les élites locales parasitaires et les forces impérialistes ne veulent pas que les Marocains soient prêts.

    Les FLAGORNEURS-BAISEURS-DE-MAIN parlent de spécifité marocaine et blâment tous les problèmes du Maroc sur l’Algérie, le Polisario, les Juifs, les Islamistes, les Français, les Américains et avant tout sur la soi-disante stupidité des Marocains.

    Mesdames et messieurs, il y a un proverbe que vous connaissez tous : le poisson commence toujours à pourrir par la tête...

    Si ça pue au Maroc, il faut cesser des regarder les va-nu-pieds et les politiciens opportunistes mais plus haut...

    Si Smit’ Sidi est tellement attaché au bonheur de son peuple et à la démocratie :

    POURQUOI ATTENDRE JUSQU’À MAINTENANT POUR SOUMETTRE SON PROJET DE RÉFORME CONSTITUTIONNEL ?

    Cette constitution est une arnaque, elle vise à tenter d’unir la population marocaine derrière le Roi et contre les démocrates, (islamistes et laics) pour prémunir le Royaume contre la démocratisation qui ferait perdre les prébendes et les privilèges de centaines de milliers de parasites qui volent et humilient un peuple jadis fier et indépendant.

    Les Lions d’hier sont des moutons depuis trop longtemps.

    Inch’Allah, demain la démocratie et la dignité pour les Marocains.

    Et Dieu -Exalté Soit-Il- Est l’Omnipotent, le Sage

  • permalien Salem L :
    7 juillet 2011 @15h04   « »

    Les Dirigeants de ces pays du moyen orient ou de l’afrique du nord ont ceci de particulier "Elaborer et voter de nouvelles constitutions" quand il leur est demandé de satisfaire aux revendications sociales, de lutter contre la corruption, de respecter les droits de l’homme etc. et qui sont consacrés par les anciennes mais jamais appliquées. La volonté de les appliquer n’existe pas pour des dirigeants qui se soucient peu des interets de leurs peuples et qui ne s’intéressent qu’à leurs propres interets, faisant des citoyens des sujets des Rois, des Présidents, Emirs, Sultans qui se considérent propriétaires de ces pays. Certains, en occident vous disent que seuls des régimes islamistes peuvent canaliser l’energie de ces peuples, comme une sorte de fatalité alors meme que de tels régimes ne sont pas capables de gerer une commune de 10 habitants.A quoi ça sert de substituer à la légitimité révolutionnaire, la légitimité religieuse ?. Citez ce pays ou celui là comme étant un modéle est également un non sens puisque ceux qui sont au pouvoir, veulent le garder par tous les moyens et ceux qui sont en dehors veulent le prendre par tous les moyens.Ne dit on que tout homme qui a du pouvoir est porté à en abuser et pour éviter l’abus de pouvoir, il faut créer des contre pouvoirs au lieu d’encourager la confusion des pouvoirs qui s’impose en réalité. Ces dirigeants ont combattu sans relache toute prise de conscience et ont fait le vide autour d’eux.Regarder les Tunisiens et les Egyptiens qui croyaient avoir fait l’essentiel en délogeant les 02 compéres, ils sont entrain de tourner en rond et ne voient aucune perspective parceque les mouvements intégristes dans ces pays ont été sous estimés alors meme que seule la démocratie est porteuse de progrés et remplacer une dictature par une autre, fusse t-elle religieuse ne fera pas avancer ces pays.

  • permalien qlq1 :
    7 juillet 2011 @16h01   « »

    @mehdi78

    j`ai des amis qui ont vote oui, d`autres non,

    Vous voulez dire un ami (S) qui a voté non et 10 amis qui ont voté ouiiii.... vu les taux !!

  • permalien parkway :
    7 juillet 2011 @16h41   « »

    ibn ommou :
    4 juillet @11h00 »

    "je crois que vous faites une erreur : mme dati etant d’origine marocaine, elle a , de facto, la nationalité marocaine et son intervention , de ce fait , n’est pas une intervention dans les affaires interieures du maroc "

    Mme DATI est Française, née en France.

    IBN ommou, vous prenez vos réalités pour des désirs...

    C’est vrai que ce serait mieux pour la france qu’elle soit marocaine !!!

    Si vous voulez, on vous la laisse...

  • permalien Olivier :
    7 juillet 2011 @17h05   « »

    A propos de Madame DATI,

    Marocaine ou pas, on s’en fiche...

    Elle parle ici en tant que députée européenne sur un sujet international, comme toute députée européenne peut le faire !

    Elle pourrait être Lituanienne, ça serait pareil.

    Je crois qu’elle a d’ailleurs plutôt réussi à faire de la politique en France et elle ne s’implique quasi-jamais dans la politique marocaine ou algérienne (origine de ses parents). De toute façon, elle n’aurait jamais fait carrière au Maroc... Ne sortant pas du sérail...

    De plus, la nationalité française de Mme DATI n’est en rien une nationalité d’adoption, vu qu’elle est née à Saint-Rémy... Sa nationalité marocaine est simplement de droit, comme celle des Français nés à l’étranger même sans y avoir vécu (les vacances, ça ne compte pas ! LOL).

    Enfin, pour finir, et là ça me fait mal de le dire, car j’aime beaucoup le Maroc pour y avoir vécu dans un milieu très populaire, très proche des gens, mais en tant que docteur en droit, cette dame est l’une de nos politiques les plus incompétentes des 30 dernières années. De plus, il semble qu’elle aurait pipoté ses dossiers pour rentrer dans la magistrature et qu’elle aurait couvert les étranges affaires du fils CHALANDON...
    Ce qui ne donne pas une belle image de la probité de cette personnalité, sauf en Chanel, bien sûr... Vous me direz, il y en a d’autres, je répondrai d’accord ! Mais pourquoi ne pas évoquer plutôt ceux sans casserole, voire compétents !!! ;)

  • permalien Mehdi78 :
    7 juillet 2011 @17h30   « »

    @qlq1
    Dessin marrant et assez parlant.
    Plus serieusement, vous seriez surpris sur la proportion de pour/contre, mais bon.
    @+

  • permalien Jeff :
    7 juillet 2011 @19h01   « »

    A lire :

    Les thuriféraires libanais de la dictature Ben Ali sur le grill tunisien, par René Naba.

    Article qui provoque la fureur de Antoine Sfeir et Antoine Basbous, nos 2 fameux "spécialistes" du monde arabe qui ont leurs ronds de serviette sur tous les plateaux de la télévision française.

    Voir aussi les réactions : http://www.arretsurimages.net/vite.php?id=11639

  • permalien femme du maroc :
    7 juillet 2011 @20h06   « »

    Mon très très cher Houcine, J’ ai été très touchée par ton message, tu n’es pas seul mon cher ami, ni toi ni ta fille samya, venez nous rejoindre sur www.demainonline.com, et tu verras combien vous n’etes pas seuls tous les deux, vous vous y plairez beaucoup, je te le garantis, tu pourras nous parler de toi, nous vous soutiendrons, nous serons là, à tes cotés, nous t’aimerons. Sur ce site, qui vient d’etre piraté deux fois par le makhzen, les commentateurs ont un niveau de conscience élévé, humainement évolués, d’un niveau intellectuel elevé, nous nous instruisons les uns les autres, ta place n’est pas ici avec ces marocains qui ignorent l’histoire politique de leur pays, car pour savoir il faut souffrir, il faut avoir subi le mépris et l’injustice toute sa vie, et avoir été assez fort pour résister à tout cela et rester quand meme honnete et intègre, malgré notre indignation d’intellectuels, malgré l’affront qu’on fait à notre intelligence.
    Quand je vois ici des français défendre la lutte pour la démocratie au maroc et des marocains ignorants et incultes de l’histoire de leur pays argumenter de l’inutilité de la lutte, je leur dis : restez-là ou vous etes, on a pas besoin de vous, faites boulot dodo et envoyez des flouss au maroc pour vos miserables familles. Pour ceux qui ont la nationalité française par naissance ou par une longue résidence, on comprend votre sentiment d’inferiorité devant les français de souche, orgueil oblige, ça,c’est connu, pauvre de vous. Ca me rappelle la cigone qui voulait apprendre la pas de la colombe, elle a fini par marcher comme un point -virgule. Honte à eux.

  • permalien Bernard :
    7 juillet 2011 @20h08   « »

    Contant que vous ayez pu découvrir ce blog Femme du Maroc. Dimanche 26/06 j’étais à Mohammédia, j’allais au marché acheter des légumes quand je suis tombé en plein dans la manif du 20/02.
    Donc j’ai attendu le passage du cortège. Des gens à côté de moi on fait des commentaires, regarde ce ne sont que des gamins, en parlant de la jeunesse mais aussi des moins jeunes qui manifestaient, mais que veulent-ils à la fin ?
    Je témoigne de de cela car je pense qu’une partie de la population à peur autant du Roi que d’un changement radical.
    Je pense aussi que l’élite intelectuelles à complètement loupé le rendez-vous pour accompagner cette vague de demande de réforme. (Je ne parle pas des constitutionnalistes car eux travaillaient en service commandés). C’est dommage car ils auraient pu équilibrer le débat, apporter leur lumière. Il y a un grand mouvement qui ce passe sous leurs yeux et que font-ils, où sont leurs analyses leurs publication. Rien, ils continuent de donner leurs cours à la fac et ils rentre à la maison. Tous ceux avec qui j’en parlais trouvais cela interessant mais ça n’allait pas plus loint, comme s’ils étaient spectateurs. Ont-ils eu peur de représailles dans leurs travail ? Je ne sais pas.
    Mais c’est une des raisons, je pense, qui pousse des personnes comme Mehdi78 à faire ce constat : "je vois un mouvement qui n´a plus de discours concret, qui est sectaire dans son discours et dont on ne sait plus ce qu´il veut"
    Pour ma part, je ne vois pas Femme du Maroc comme outransière, Mehi78, mais plutôt comme de nombreux Marocains et Marocaines qui n’en peuvent plus. Pour eux l’heure n’est plus à la compréhension, à l’argumentation mais à la colère, au rejet du système ! Et ça, le pouvoir ferait bien d’y prendre en compte, de ne pas jouer que la montre en comtant sur l’éssouflement du mouvement.

  • permalien femme du maroc :
    7 juillet 2011 @20h23   « »

    A toi mon cher Houcine pour te réconforter, et à vous marocains de ce site qui etes si fiers comme des coqs du régime primitif marocain, instuisez-vous, ceci est notre ligne de travail :

    Pour tous ceux qui espérent vivre un jour dans une réelle démocratie au maroc, il est obligatoire de savoir que la démocratie n’exclue personne quelque soit son idéologie, à condition que cette idéologie ne soit pas imposée à l’autre.
    la démocratie ne veut pas dire qu’on ait un esprit collectif, c’est tout le contraire, chacun est libre et respecté et toléré dans ses croyances, ainsi le mouvemnt du 20 fev, les islamistes de l’adl wa ihsane, les partis de gauche, extremistes ou pas, se réunissent autour de la base de la démocratie, qui est : liberté, dignité, justice sociale, principes universelles, seuls principes capables de construire les sociètés qui évoluent humainement ou qui sont évloluées humainement.
    Le noyau et la cellule d’une socièté démocratique c’est l’HUMAIN, et l’HUMAIN reconnait à l’autre de ne pas etre obligé de penser comme lui.

    Dans une société qui évolue, il est faux de croire que tous ses individus doivent évoluer de la meme façon, avec le meme rythme et les memes moyens, les memes croyances, ça ne serait pas alors des hommes, mais des objets fabriqués à la chaine.
    L’homme a une ame dont il est le seul maitre et le seul guide, et lui seul saura la mener au bon port, c’est-à-dire trouver la paix en lui-meme, se sentir à l’aise, selon son propre rythme, ses propres moyens ses propres croyances, le gouvernement démocratique se porte tout simplement garant de lui donner toutes les posibilités pour mener à bien son évolution en observant strictement les lois concernant sa liberté, sa dignité, et son accessibilité à la justice, devant laquelles tous les citoyens sont égaux, les gouvernants et les gouvernés, quelque soit leur pauvreté ou leur richesse, leur notoriété, quelque soit leur couleur, leur ethnie, leur croyance, beaux ou laids, andicapés ou intègres physiquement, malades ou en bonne santé, homme ou femmes, enfant asdolescent ou adultes, assurant à chacun une vie digne de point de vue matériel et morale.

  • permalien femme du maroc :
    7 juillet 2011 @20h33   « »

    Mon cher compatriote@ quand tu auras tout ça et tu mérites de l’avoir, tu verras que question idéologie, pas idéologie c’est vraiment secondaire et ça ne concernera que toi, personne ne viendra te donner des leçons à ce sujet, et tu n’aura pas à en donner.
    Je voudrais seulement te dire une chose à ce sujet, dans la démocratie que je viens de définir, les croyances et les convictions ne font que se renforcer quand elles sont vraies, mais disparaissent lorsqu’elle sont hypocrites,ou pathologiques, il n’y a vraiment pas de quoi avoir peur, ma cher compatriote, tu ne seras appelée à etre jugée que par toi-meme.

    Et pour conclure, sache qu’il n’existe pas de recette de démocratie, la démocratie n’est pas un produit fini, la vraie démocratie est celle qui est en perpetuels changements, en perpetuelles interrogations, en perpetuels mouvements, en perpetuelles revendications, parce que la population évolue tout le temps, les esprits bougent tout le temps, la population est VIVANTE et se sent tout le temps concernée, elle vibre sans arret.
    Il suffit que cette population dorme sur ces lauriers en croyant arriver au top, et c’est l’ultime signe de l’installation en cours du despotisme.

  • permalien femme du maroc :
    7 juillet 2011 @20h37   « »

    Toujours à toi mon cher ami Houcine et aux marocains de ce site à l’orgueil zélé defenseur du régime primitique du maroc.

    Une seule étape est cruciale et fracassante dans l’évolution humaine (voyez l’histoire des civilisations humaines) c’est le passage de la stagnation humaine au mouvement, en un mot l’abolition du despotisme, une fois fait, le processus démocratique prend son court, la roue, coincée pendant des siècles tourne, très lentement au début, hésitante, mais tourne.

    Ainsi ce qui s’est passé en Tunise et en Egypte est un vrai passage du despotisme à la démocratie, il ne faut pas en douter, ces pays sont devenus bel et bien démocratiques, non pas par les gouvernements de transition issus du régime despotique, mais parce que la population bouge et ne vit désormais que par et pour la » bougeotte » démocratique.

    Ca donne une raison de vivre ça ! non, c’est la vie elle-meme.
    En Egypte et en Tunise, c’est toute une mentalité qu’on travaille a changer, et cela ça prend du temps, qu’importe ! du moment que la vie en Tunisie et en Egypte a pris un sens maintenant, l’enfer humain et la dégradation humaine c’est de ne trouver aucun sens à sa vie, c’est se lever le matin, se nourrir le jour, dormir la nuit, s’affairer la journée, sourire et meme rire aux éclats, souffrir pour rien.
    J’ai oublié de vous dire, que la démocratie n’est autre qu’une MENTALITE (à apprendre)

  • permalien femme du maroc :
    7 juillet 2011 @21h46   « »

    Bonjour Bernard@
    merci de nous soutenir cher ami, car tu es le vrai ami du maroc ainsi que les français que j’ai rencontré ici, messieurs, mesdames, vos interventions nous réchauffent le coeur. Je ne sais pas pourquoi ça me fait mal au coeur de voir des français indifférents à notre lutte, quand aux politiques et leur entourage médiatiques journalistiques, ceux-là je sais qu’ils n’ont pas évolués, pas plus que les marocains makhzéniens, mais nous ne faisons attention ni aux uns ni aux autres, parc qu’on a pas besoin d’eux. Nous, on ne voit que devant nous, notre but, que notre acharnement, on y va doucement mais surement, cela ne fait rien si nous sommes pas encore la masse, mais nous sommes éparpillés dans tout le maroc, dans toutes les petites villes, juqu’aux villages les plus lointains, partout le 20 fev est présent et actif, ça s’infiltre petit à petit, nous laissons aux gens le choix, nous les laissons réfléchir, ça doit venir d’eux, ça doit venir de chacun, il faut leur laisser le temps.

  • permalien femme du maroc :
    7 juillet 2011 @21h49   « »

    le maroc est gouverné par l’esprit makhzénien depuis 3 siècles et demie, c’est une éducation que nous avons bu dans le lait de nos mères, la cellule familiale marocaine est conçu dans cet esprit-là. Le maroc est le seul pays indépendant des pays arabes, 12 siècles de sultanas, de dynasties impériales ou pas sans interruption, 40 ans de protectorat n’y ont rien changé, il faut donc etre patient et donner à chacun le temps de faire ses comptes, nos partis réfrigérés ont aussi besoin de ça, ils se trouvent en cul de sac, ils vont finir par rejoindre la rue et tous les syndicats aussi, au maroc ça ne peut changer que par le dialogue, c’est une question de mentalité, et il faut toujours commencer par là.
    Tu était à mohammedia le juille, il fallait voire celle de rabat, 50 000 personnes scandant dans la meme voix, c’était magnifique, bien organisé, un rang aprés l’autre, dans la sérénité, la confiance, la determination, les badaux ne regardaient avec des yeux émus qui parlaient presque : "regardez-les, courageux et serein, se sacrifiant à notre place." On voyait ça aussi dans d’autres yeux, censés etre durs... Bernard, vient nous visiter de temps en temps sur demain on line.

  • permalien Mehdi78 :
    7 juillet 2011 @22h41   « »

    @ femme du maroc

    Je me sens plus proche de votre combat maintenant que j´ai lu ce qui vous motive, par opposition a votre premier post.

    Sur le fond, il peut y avoir plusieurs visions de l´objectif final et de la façon d´y arriver. Je pense qu´il est toujours possible de continuer a se battre en l ´etat actuel des choses, je vois meme davantage de possibilites mais peut-etre me trompe-je, je comprends que vous soyez sceptique. Par ailleurs je pense que le m20 peut encore federer des gens autour de lui et aussi vers des mouvements comme le votre et continuer la lutte.

    Sur la forme, je suis receptif a votre discours apres avoir pris le temps de vous ecouter et lire, mais comprenez aussi que tout le monde n´ecoute pas forcement apres s´etre respectivement fait traiter de
    - ¨hypocrites, tellement indignes, qu’ils doivent etre soit des bénéficiaires de la corruption du makhzen, soit payés par les renseignements pour infiltrer ces forum¨
    - ¨ces marocains qui ignorent l’histoire politique de leur pays¨
    - gens ayant un ¨sentiment d’inferiorité devant les français de souche¨
    - gens ¨si fiers comme des coqs du régime primitif marocain¨
    - ¨marocains de ce site à l’orgueil zélé defenseur du régime primitique du maroc¨
    Je ne me reconnais pas dans toutes vos idees mais il est blessant de se faire traiter de façon aussi caricaturale, peut-etre suis-je trop susceptible me direz-vous.

    Je crois encore en la chance unique que represente ce formidable mouvement et je pense avoir ete suffisament clair sur ce point et sur certaines de mes deceptions actuelles. Je suis d´accord avec ce que dit Bernard sur la colere et l´indignation, elles peuvent aider a aller de l´avant, mais la colere seule suffit-elle ? Je ne sais pas avec certitude mais je pense que non.
    Je pense que le changement s´opere en convainquant et en s´ouvrant justement a ceux qui ne pensent pas a 100% comme soi, et en avançant ensemble. Ce que j´ai lu hier etait sectaire a mes yeux, ce que je lis aujourd´hui est un ideal que je partage, je m´y reconnais.

    Bonne chance a notre pays, bien a vous tous,

    Mehdi

  • permalien X :
    8 juillet 2011 @00h32   « »

    Le roi, en voyant le résultat du vote + que 98% doit se dire qu’il s’est fait royalement avoir. Il aurait du cèder moins de pouvoirs pour viser les 60 %. La fameuse commission est peut être allée trop loin.

  • permalien X :
    8 juillet 2011 @04h15   « »

    Est ce que qqun parmi connait la fortune du roi des pauvres. Quel est le taux de croissance de cette fortune ?
    Y’ a t il un rapport entre cette fortune et la pauvreté de ses sujet. Omar et les autres royalistes sont ils bien à l’aise avec ça ?

  • permalien Houcine :
    8 juillet 2011 @11h14   « »

    Voila Monsieur Mehdi ! Enfin, notre Maroc et sa politique mediavale sont vus par une Citoyenne a la hauteur des grands defis.

    Si apres l´independance notre pays aurait pu trouver sa bonne voie vers un futur meilleur, ni moi, ni d´autres n´auraient sacrifie leur jeunesse en exil, en pleine mer (les Harraga), ou refugies dans le silence, soumis au laissez faire d´Hassan et ses criminels SSS.

    Apres 11ans, le roi des pauvres a affirme sa volonte qui n´est pas si differente d´Ismael Ibn Sharif, Mohammed Ibn Abdellah, Slimane et Abderrahmane ! Quant a Hassan premier, c´est lui qui a offert notre Bled aux puissances etrangeres. Plus tard, les residents generaux et les clans crees par Slimane, ils ont structure le Maroc comme on le voit aujourd´hui (Mkaddem, Chikh, Caid, Bashas et gouverneurs) - Donc, il faut lutter pour ses droits, pour une autre mentalite plus saine et pour la souverainete de notre vaincu peuple, toujours domine par la mefiance, la peur et la misere.

    Vive le Mouvement des braves patriotes jeunes Fevrieristes (hommes et femmes), qui ont realise ce que ma generation n a point pu obtenir, federerant toutes les forces sociales au Maroc et scandant haut et courageuesement :

    Degege, degage !

    Houcine en Exil__

  • permalien Karim B., Montréal :
    8 juillet 2011 @13h15   « »

    @ Houcine et Femme du Maroc : vous me rendez fier de mes origines marocaines.

    @ Mehdi78 : vous me donnez espoir que changer les mentalités d’asservissement aux esclavagistes qui dominent le Maroc est possible.

    Concernant Ben Slimane, j’ajouterai que cet individu, avec le Général Kadiri, sont des manipulateurs de l’ombre qui ont leur mot à dire dans le blocage de la démocratie au Maroc, dans les difficultés financières du pays : ces hommes sont les rois de la corruption.

    Profitant de la manne que constitue la colonisation du Sahara et les tentatives de marocaniser le Sahara en achetant les Saharouis et en tentant de créer des « faits sur le terrain » par le développement immobiliers, routiers, portuaires et par le don de grosses enveloppes brunes, ces deux hommes ont détournés des sommes colossales.

    Tous est détournés et mis sur le marché noir : l’essence, la
    nourriture, les matériaux de construction.

    Ils ont instaurés un système de corruption, de prébendes et de détournements de fonds qui va jusqu’aux congés des militaires qui se monnayent.

    Ces hommes ne veulent pas d’un système démocratique et un État de droit où leurs actions seraient inspectés par des enquêtes parlementaires.

    Ils ne veulent pas que la lumière et la transparence se fasse sur ce qui se passe au Sahara occidentale.

    Mieux vaut dire aux Marocains que tout ce qui va mal est la faute des Algériens et du Polisario qui veulent nous empêcher de récupérer notre Sahara même si cette guerre sans fins grève le budget national de milliards annuellement, renforçent le non-droit et le pouvoir de gens (des criminels) non-élus.

    C’est pas cette nouvelle farce constitutionnelle qui va changer la donne.

    LA nouvelle constitution : rien changer pour que tout reste pareil.

  • permalien Mehdi78 :
    8 juillet 2011 @14h21   « »

    @X, tres bonne question

    Le chiffre le plus evoque est 2 milliards de dollars, je pencherais pour plus quand je vois le volume d´activites de l´ONA et je pense qu´il est sous-evalue.

    Par contre difficile de dire quel est son taux de croissance, je ne sais pas personnellement.

    Concernant la question ¨Y’ a t il un rapport entre cette fortune et la pauvreté de ses sujet.¨je dirais ¨moralement oui¨mais c´est plus complexe economiquement parlant, je m´explique :

    Avant tout la pauvrete au Maroc ne date pas de M6, elle est due a
    - des facteurs structurels entre le nepotisme du systeme mis en place apres l´independance, la faillite de l´education, l´absence quasi complete d´infrastructures (il y´a eu des progres importants ces dernieres annees mais pas a la hauteur de l´enjeu), etc. cette liste n´est pas exhaustive et chacun des sujets peut susciter a lui seul des debats de plusieurs jours.
    - des facteurs conjoncturels entre les chutes de prix de matieres premieres et notamment du phosphate pendant les annees 70, les secheresses successives des annees 80, l´effet de la guerre du Sahara sur le budget, les plans d´ajustement du FMI, ces effets ont ete catastrophiques pendant les annees 80 et ont installe la pauvrete massivement dans le paysage, non qu´elle n´existait pas mais qu´elle s´est decuplee et aggravee a ce moment.

    Pour revenir a tout cela et a l´etat actuel des choses en l´an 2011, je pense que moralement, le roi des pauvres a fait une erreur enorme en devenant le PDG de Maroc SA, ce point a ete pointe par Wikileaks et son entourage a ete une des premieres cibles du m20, notamment Majidi. Pour revenir a un de mes premiers posts, quand le mouvement attaquait ces aspects, il marquait beaucoup plus de points aupres des marocains qu´il ne le fait en ce moment (pas la peine de re-polemiquer la dessus). Moralement l´indecence avec laquelle l´ONA (mais pas seulement) s´accapare des marches degoute les vrais investisseurs marocains et etrangers et a des effets concrets sur la confiance.

    D´un point de vue economique c´est un peu plus complexe, avant tout car 2 milliards de dollars (ou quel que soit le chiffre) ne sauraient a mon avis faire disparaitre la pauvrete. Mais il est difficile de quantifier le gachis economique que represente ce pratiques pour notre economie. D´un autre point de vue, l´ONA and co c´est aussi des emplois mais bon, la je me fais volontairement l´avocat du diable :-)

    Cordialement,

    Mehdi

  • permalien Mehdi78 :
    8 juillet 2011 @14h36   « »

    @ Monsieur Houcine

    Je respecte votre vision des choses et en partage une partie, j´aurais quelques desaccords sur certains points (comme par exemple le role de Hassan 1er qui suscite de vrais debats d´historiens assez chevronnes) mais passons.

    Je connais mal votre histoire personnelle mais elle me parle, qui sais quel aurait ete mon choix si j´avais ete de votre generation...

    J´ai grandi dans un autre maroc, d´abord avec des annees 80 cruelles, dures, sans merci et pleines de souffrance, j´ai ensuite vecu des annees 90 difficile mais ou quelques premiers petits espaces de liberte s´ouvraient, parfois pour se refermer aussitot, parfois pour durer ou evoluer, il y´a eu ensuite des annees 2000 parfois pleines d´espoir, parfois deboussolantes.

    J´ai vecu ces annees dans plusieurs regions differentes et croise des gens et destins tout aussi differents. La ou je ne vous rejoins pas monsieur Houcine, nombre de ces gens et de ma generation ne sont pas des esclaves ni physiques ni intellectuels, les qualifier ainsi est aussi insultant que la facon dont nombre d´elites toisent notre peuple.

    Pour paraphraser Coluche, le Maroc, par hoquets, cherche sa voix entre un ¨fermes ta gueule generalise¨et un ¨causes toujours¨, le premier reprenant parfois le dessus. A nous de nous battre pour n´avoir ni l´un ni l´autre, d´ou ma position sur la constitution, je suis assez lucide dessus c´est une avancee tres limitee, mais elle n´empeche pas de lutter et si on reste motive et combatif, on peut meme en tirer beaucoup de choses. Voila pourquoi je ne reduis pas le bonheur de mon pays a la chute de la monarchie, encore une fois peut-etre suis-je naif, mais je ne pense pas etre le seul.

    Je suis content que nous parlions enfin de ce qui nous unit, je pense que c´est l´amour de notre pays, je vous souhaite en tout cas d´y revenir un jour et d´y vivre heureux et avec vos espoirs.

    Cordialement,

    Mehdi

  • permalien Mehdi78 :
    8 juillet 2011 @14h38   « »

    @ Karim B., Montréal

    Je suis content que vous ressentiez de l´espoir mais je n´ai pas vraiment change d´avis sur ces posts mais nous avons surtout arrete de parler de ce qui nous separait pour aborder ce qui nous unit.

    Cordialement,

    Mehdi

  • permalien femme du maroc :
    8 juillet 2011 @15h45   « »

    Mehdi 78@,
    la bienvenue, cher Mehdi. On est humain tu sais, quand on aime très fort on se met aussi en colère très fort, mais c’est une colère dans le bon sens puisqu’elle est motivée par l’amour. Mais tu as une très bonne qualité, tu es ouvert et conciliant et moi je retire tout ce que j’ai dit injustement à ton propre égard, mais le canal du dialogue est ouvert à présent et c’est le but de toute communcation. Bonne continuation de ton coté.

  • permalien abouwalou :
    8 juillet 2011 @16h38   « »

    Bonjour à tous,

    Je m’étonne que l’on parle DU mouvement du 20/02 et non pas DES mouvements. En effet, sa composition explique à elle seule qu’il soit dans l’incantation (fin de la corruption, de la pauvreté….) plutôt que sur le registre des propositions. Entre ceux venant du mouvement MALI qui prône le droit de manger en public en plein ramadan, ceux d’Adl oulihsane qui depuis le mémorandum du cheikh Yassine à Hassan 2 voue la monarchie aux gémonies, les financiers libéraux tel que Karim Tazi qui prône une dérégulation totale de l’économie et la fin du salaire minimum, et enfin les marxiste-léniniste, orphelin de leur idéologie, difficile de construire un corpus pérenne. Comme le rappelle le politologue Mohamed Tozy, le jour ou ce mouvement fera des propositions concrètes, il explosera en vol !
    Ce mouvement n’a pas d’avenir car trop hétéroclite.
    Mais ne crachons pas dans la soupe, les avancées substantiels de la nouvelle constitution doit aussi beaucoup à ce (ces) mouvement(s).

    Sur la fortune du roi, elle est estimée selon Forbes à environ 3/4 mds $, essentiellement investis dans l’ONA, premier holding du pays. Ce holding est l’un des premiers employeurs du pays et participe au recrutement/formation de l’élite économique du pays. Il faut savoir que sans l’ONA, des pans entiers de l’économie serait entre des mains étrangères, voilà pourquoi le marocain moyen considère la question de l’ONA comme marginal au regard de ses difficultés quotidiennes. Le patrimoine du roi, accumulé pendant 50 ans, reste inférieur aux sommes détourné au sein de la Sonatrach (Sté Algerienne d »hydrocarbure) en à peine 4 petites années….

    Pour en revenir au Mvt du 20/02, je pense que sans lui, jamais les scores obtenus au référendum n’auraient été si élevés ! je m’explique : dans un premier temps, la population (dont moi) était sensible a leurs arguments (du temps qu’ils n’etaient pas infiltré), mais à mesure que d’autres se sont instillés, les revendications/demandes devinrent de plus en plus maximalistes et irréalistes, la population s’en ait éloignée (oui le petit peuple même s’il est en parti analphabète, a su garder des instincts à l’égard des aventuriers).

    Il faut bien comprendre que le Maroc est une société de consensus, et qu’agir « contre » est plus contre-productif qu’agir « sur ».

    Cordialement

  • permalien Karim B., Montréal :
    8 juillet 2011 @18h49   « »

    @ Abouwalou

    avez-vous lu texte d’Ignace Dalle sur la nlle constitution ?

    Son analyse ainsi que plusieurs autres (vous pouvez aussi lire vous-mêmes, comparez avec celle de 1996) montrent que dans la constitution récemment plébéscitée les institutions nécessaires à un régime démocratique représentatif n’ont pas été insérées comme faisant partis de la loi fondamentale du pays.

    Pas de séparations des pouvoirs, pas d’indépendance du judiciaire vis-à-vis du roi, pas de souveraineté du parlemet élu.

    Ainsi, même si a été ajouté le mot démocratie 35 fois et Droits de l’homme 15 fois, il n’y a pas d’institutions et de procédures politiques atenantes pour exécuter les valeurs de liberté et d’égalité et les Droits humains.

    Pas de diminution des pouvoirs du roi alors pas de diminution de l’affairisme et de l’arbitraire et pas d’augmentation de la transparence.

    Une constitution est insuffisante pour avoir la démocratie : regardez les US, ils ont une constitution démocratique mais pas de démocratie et d’État de droit puisque leur constitution est violée à répétition depuis 10 ans.

    Alors, si on a même pas une constitution démocratique comment avoir une démocratie et en quoi la nouvelle constitution est-elle une avancée ?

    N’est-ce pas plutôt le cas que le Roi et son entourage ont fait un geste visant à faire taire et s’écraser le mouvement (hétéroclite, c’est juste) du 20 février avec cette nouvelle constitution qui est forte sur les apparences et vide dans la substance ?

  • permalien Houcine :
    8 juillet 2011 @20h01   « »

    Monsieur Mehdi

    Vous avez noté que soi notre chère femme du Maroc, soi ma personne, en dépit de tous les règlements de compte que nous avons à résoudre avec le régime en place, nous n´avons aucune intention de voir notre pays s´orienter vers les circonstances du XIXème siècle et qui ont légitimé les conférences de Tanger (1877) et de Madrid (1880), permettant aux intéressés européens d´acquérir des biens, au détriment de la souveraineté marocaine et grâce au concours des Courtiers et Collaborateurs d´Hassan premier.

    Quant à votre réserve concernant le règne de ce Sultan, avant de pouvoir revoir sa politique, ses réformes, son armée et ses instructeurs étrangers, l´envoi des jeunes issus de l´élite aux académies militaires européennes, frapper une monnaie vite falsifiée, la retirer et en frapper une autre, l´achat de corvettes et de vapeurs de plaisance, les impôts et le mécontentement social, et enfin, toutes les côtes marocaines encerclées par la marine européenne, je voudrais me référer aux mouvements qui avaient tenté de faire épouser la pensée et la technologie occidentale, et qui furent entêtés par Al Afghani, Mohammed Abdou et Al Kawakibi. En qualité de leaders d´une génération musulmane en quête de progresser et vivre en dignité, ils avaient réclamé des réformes aux descendant de l´albanais Mohammed Ali Basha qui gouvernaient sur l´Egypte, le Soudan, la Péninsule arabique, au Liban et en Syrie. Au Maroc, il y avait Mohammed Madani Guennoune et Mohammed Khalid Naciri. Plus tard, notre pays avait connu Mohammed ben Jaafer Al Kattani et son œuvre »Nassihat Al Islam« , ainsi qu´Ahmed ben Al Mouaz qui rédacta le texte de l´allégeance au Sultan Hafid.

    Apres la signature du protectorat en 1912, ce mouvement marocain en lutte contre la mentalité des sultans alaouites, il avait pris le nom de »Salafistes« et ses leaders furent Abou Chouaib Doukkali, Mohammed ben Larbi, Mokhtar Soussi, Aboubakre Zneiber, Abdallah Guennoune, Mohammed Al Ghazi et Bouchta Al Jamaí.

    Par ce résumé, je voudrais vous dire que les braves marocains n´ont jamais baissé les bras et voici leur petits fils qui reprennent en mains la flamme de la liberté, défiant l´autre Sultan qui ne fait que se refugier dans la propagande des chantiers (Autoroutes, TGV, F. 16, Villages touristiques, Mawazine), sans se préoccuper de la vraie infrastructure qui pourrait servir les marocains et faire apaiser leurs lourds malheurs !

    Remerciant »Femme du Maroc« pour son invitation, promettant visiter leur »Demain on line« , souhaitant à touts les participants le meilleur des succès dans notre combat pour la liberté.

    @Abouwalou !

    Vous voulez participer à une compétion qui est notre sport préféré ? J´ai plusieurs réponses à votre “sincérité„ - Soyez le bienvenu bon et trop fidele alaouite - alaouiste !

    Houcine et sa fille Samya en Exil__

  • permalien femme du maroc :
    8 juillet 2011 @20h15   « »

    AbouWallou@

    Au moins tu as été juste dans le choix de ton pseudo, qui veut dire dans la stricte traduction française : le père de rien.

    si on peut faire un jeu de mot : le perdant rien.

    c’est le propre du makhzénien : le gagne-tout

    Et bien déguste, on sait que ton appétit est insatiable.

  • permalien Abouwalou :
    8 juillet 2011 @20h49   « »

    @ Karim,
    Merci de votre réponse. Oui j’ai bien lu les différents articles de cette constitution et je vous concède que ce n’est à ce jour, qu’un habillage. Les lois organiques qui donneront sens au textes, sont evidemment à venir. Et comme vous le souligner, une constitution peut être parfaite dans la forme et perdre son esprit en fonction de l’usage qui en ait fait (de la différence entre les libertés formelles et les libertés réelle), aussi, je n’accord qu’un interet limité au texte. Son esprit sera celui que les marocains lui donneront.
    Cependant, ce texte, apporte tout de même quelques avancées : l’égalité constitutionnelle homme/femme. Cette disposition a été imposée au PJD par la commission et c’est pas neutre puisqu’elle interdit, a tout gvt à venir (islamiste) de légiférer autrement que dans ce cadre. La moudouana (code de la famille régissant le statut personnel des marocains) pourra même a cette aune, évoluer dans le sens d’une égalité stricte. Les dispositions relatives à l’intégrité physique ne sont pas neutre dans un pays comme le notre...l’ouverture à une abolition de la peine de mort n’est pas non plus neutre dans un pays musulman ou la charia est aussi source du droit...la reconnaissance de l’amazigh rétablie une veille injustice
    Il est clair que ceux qui s’attendaient à une constitution de type occidentale vont être déçus. Je demande juste que l’on juge le texte à l’aune de notre vécu récent (ère hassanienne). Nier l’évolution relève du déni.
    C’est aux marocains maintenant de forger une société qui appelera à un nouveau texte, plus aboutie. Le sens de la justice, le recul de la pauvreté et de la corruption de ne décrète pas à partir d’une constitution, si complète soit-elle. Je remarque à chaque fois que je me rend au pays, des comportements schizophréniques qu’aucun texte, hélas ne réglera.

    A houcine,

    l’exil ne vous a manifestement pas réussie puisque vous avez gardé un sens restreint pour l’échange, propre aux dictatures.
    C’est justement le fait de taxer ceux qui ne partagent pas votre opinion de pro makhzen qui discrédite vos thèses.
    Au nom de quelle vulgate supérieure vous permettez-vous de vous considérer votre point de vue comme le seul recevable ?

    A femme du maroc,

    quant a vous, de mon pseudo vous arrivez a tirer des propos insultants ! est-ce là votre seul argument ?
    avec des démocrates pareils, on n’est pas sortie de l’auberge.

    Si justement j’use de pseudo tels que "benwalou" ou "abouwalou", c’est que j’execre ceux qui du fait de leur simple patronyme se croit au dessus des autres.....

    Merci de m’épargner vos réponses si elles se résument a de telles inepties, indignes de ce forum.

  • permalien Houcine :
    8 juillet 2011 @23h05   « »

    Abouwalou

    Concernant les gloires des sultans de votre dynastie, nous verrons l´ère de Hassan Premier et ses réformes qui ont abouti à la banqueroute de son Sultanat.

    Le bombardement de Tétouan, de Tanger et de l´Arache par la marine autrichienne en 1822, ajouté à la défaite des Tabors d´Abderrahmane devant Bugeaud à Oued Isly (1844) et celle contre les espagnols en 1860, ils ont mis les tribus marocaines devant une réalité très douloureuse, comprenant que leur Sultan n´est qu´une chèvre à dévorer par les loups européens. La rébellion devint un moyen pour exprimer sa colère et refuser de verser des impôts à un makhzen sans légitimité. Dans cette ambiance, Mohammed IV releva son père et en vain, il tenta soigner l´image d´Abderrahmane. À cause de la polygamie qui est très répondue au sein des palais alaouites, celui-ci nomma Hassan comme héritier préféré, et le défi entre les frères ennemis s´ajouta au sort des rebellions pour que le sommet de la pyramide ne soit que menacé par une succession de tremblements politiques familiales.

    Hassan trop jeune, il tenta des réformes administratives, économiques et surtout militaires, afin de faire soumettre les tribus rebelles, faisant recours aux instructeurs espagnols, français, italiens, belges et anglais. En plus de l´achat du matériel militaire très couteux, il avait construit la cartoucherie à Marrakech et la Makina à Fès. Quant à sa réforme administrative, elle resta dépendante d´un personnel non qualifié et peu sincère. À cet archaïsme, s´ajouta le défi international et l´entente franco espagnole. Et puisque ses prédécesseurs n´avaient qu´un seul ministre s´occupant de l´intérieur et des affaires étrangères (As-Sadre Al Adham), son père avait crée le Ministère de la guerre et de la justice (Al Allaf Al Akbar et Wazarat Shikayat). Quant à lui (Hassan), il ajouta celui des finances (Amin Al Oumana). Pour contenter ses adversaires, il nomma Mohammed Al Khatib à Tanger et Mohammed Bergach, remplacé par Torres à Tétouan. Ces notables s´occupèrent des affaires des protégés européens. Avec les Ottomans, le sultan compta avec Haj Larbi Bricha qui eut le statut d´ambassadeur à l´époque d´Abdelhamid II.

    Hassan Premier en main de Da Hmad, son palais tout le temps en fête avait paupérise les marocains et sa Khizana (trésor) en dette, il n´avait plus de choix que de nommer le plus jeunes de ses fils (Abdelaziz qui vivait au bord de son bateau Turki) comme héritier. De nouveau un autre conflit entre les frères ennemis, jusqu´à l´arrivée des français qui l´eurent chassé et remplacé par Hafid qui n´échappa pas à son tour aux décisions d´Hubert Lyautey et les clans qui continuent à dicter à Mohammed VI la politique à suivre et le mode de vie qui se révèle conservateur aux yeux des marocains (Amir Al Mouminine), moderniste et trop libéral au regard de l´élite française !

    Houcine en Exil__

  • permalien jimmy mcnulty :
    8 juillet 2011 @23h18   « »

    Je me souviens d’un savoureux billet paru dans Le Monde entre 1989 et 1991 - excusez l’imprécision - dont le titre était "Couscous royal". Il disait la même chose que vous au sujet des amis français du roi - à l’époque Hassan II -, quasiment dans les mêmes termes que votre introduction. Il était signé de Jean-Jacques Dupeyroux.

  • permalien Abouwalou :
    8 juillet 2011 @23h40   « »

    Houcine,

    Si vous le permettez, il est préférable de juger de ce texte et par là même de M6, qu’à l’aune de ce qu’il dit et fait lui, pas ses aieux.
    Sauf a vouloir établir que la traitrise est congénital, ce qui ne serait pas recevable.
    Ce qui devient vraiment intolérable, c’est qu’à la manière de certains qui invoquent l’antisémitisme dès qu’ils n’ont plus d’arguments, tout ceux qui ont le malheur de ne pas partager le point de vue des févrieristes, sont taxé de "pro-makhzen", evidemment rétribuer pour écrire ce qu’ils écrivent...
    Dans votre démocratie, sera t-il possible de ne pas être d’accord avec vous sans risquer l’opprobre ou le préjugé ?

  • permalien femme du maroc :
    9 juillet 2011 @00h03   « »

    AAAAAAAAAAAAAAAAAABOUALOU

    Si toi tu as toutes les raisons de louer le makhzen, parce que tu mènes une vie libre, digne, 70% des marocains vivent dans le mépris au moins, l’indécence pour la classe ouvrière, l’indigence pour plusieurs, au moins soit juste, promène ton regard sur tout le monde, wa walou ! walou gaa !

  • permalien Sakhra :
    9 juillet 2011 @00h13   « »

    Merci à Femme du Maroc, KarimB de Montréal, Houcine, l’exilé...
    A ceux qui voient dans la nouvelle constitution marocaine, une avancée, je poserai une question :

    Quand, les milieux médiatiques de la droite pro-sioniste française "célèbrent " cette constitution et ce Grand Roi, celà ne vous pose pas problème....Ces milieux se sont tus pour Bahrein, ils sont en plein délire en Lybie, se mobilisent pour appuyer les plus réactionnaires des opposants syriens....

    Ce "toilettage" de la Constitution n’a-t-il pas été soufflé par eux, afin d’ apporter le plus grand soutien de l’Occident impérialiste...contre le mouvement contestataire ?Le Makhzen pourra réprimer, ce n’est ni BHL, ni DSK, "marocains" d’adoption, ni , ni qui ouvriront leurs g...pour dénoncer...

    En attendant,

    Les baltaguis en guerre contre les jeunes du 20 février

    http://www.maghrebemergent.com/actu...

0 | 100

Ajouter un commentaire