Le Monde diplomatique
Accueil du site > Nouvelles d’Orient > France-Israël, comme en 1956

France-Israël, comme en 1956

lundi 25 juillet 2011, par Alain Gresh

C’est au cours d’une visite en Israël que Nicolas Sarkozy, alors président de l’Union pour un mouvement populaire (UMP), salua à Herzliya, le 16 décembre 2004, le combat commun mené par « nos soldats » en 1956, lors de la triste expédition coloniale contre l’Egypte de Nasser pour récupérer le canal de Suez. Combat qui se poursuit grâce à l’action « de nos services de renseignement »… Cette déclaration n’a été reprise, à l’époque, par aucun organe de presse en France.

Sept ans plus tard, et quatre ans après l’élection de Nicolas Sarkozy à la présidence de la République, on peut effectivement dire que les relations entre la France et Israël sont revenues à l’époque de 1956, quand les socialistes français et les travaillistes israéliens combattaient ensemble les mouvements de libération nationale, de l’Algérie à l’Egypte.

Il y a quelques jours, à l’occasion du 14 juillet, le colonel G. Bailleux de Marisy, attaché militaire de l’Armée française en Israël, déclarait : « Les relations entre l’Armée israélienne et l’Armée française sont le reflet de la relation politique qui existe entre les deux pays. Il s’agit de deux pays profondément alliés. Cette coopération se traduit par des échanges, des visites de délégations militaires et par le partage de nos expériences militaires respectives. »

Et puis est venue cette annonce de la fin de l’embargo sur le commerce des armes avec Israël (« France to buy Israeli-made drones, ending 42-year weapons embargo », Haaretz, 24 juillet) :

« Israel Aerospace Industries s’est refusé à tout commentaire sur l’accord, mais un responsable important a déclaré durant le week-end que c’était un retour historique au point de départ. L’embargo français décidé par le général de Gaulle, qui nous a refusé les avions français développés avec l’expertise israélienne, a donné un coup de pouce à l’industrie israélienne et c’est maintenant nous qui fournissons la France avec un avion israélien. »

Ce rapprochement des industries militaires s’accompagne d’une coopération renforcée dans le domaine policier, Israël faisant part de son expérience de contrôle des populations, que la France pourrait utiliser pour ses banlieues ! « Nous » combattions les fellaghas ensemble en 1956, nous continuons le combat contre les « musulmans »...

La dérive de la politique française a été marquée par un appui systématique aux positions israéliennes, malgré la réaffirmation par Paris d’un appui purement formel à l’idée de deux Etats. Paris condamne même régulièrement la colonisation ou le blocus de Gaza, mais développe parallèlement ses relations avec Israël. C’est la France, sous l’impulsion de Bernard Kouchner, qui a obtenu le renforcement des relations entre l’Union européenne et Israël, à la veille de l’invasion israélienne de Gaza.

Paris s’est régulièrement fait le porte-parole des injonctions israéliennes. Mais la France est allée encore plus loin dans l’affaire de la flottille de Gaza et des militants qui voulaient se rendre en Israël par avion pour affirmer leur solidarité avec les Palestiniens.

Interrogé sur la flottille, le porte-parole du Quai d’Orsay a déclaré le 5 juillet :

« Notre position, c’est de dissuader ce bateau de se rendre à Gaza, d’autant plus qu’à ma connaissance ce bateau ne comporte pas de cargaison humanitaire. Nous ne pensons pas que c’est une bonne idée. Pour nous, l’essentiel aujourd’hui est de favoriser la reprise des discussions entre les autorités israéliennes et palestiniennes. Toute notre énergie est concentrée sur cet effort destiné à favoriser la reprise des pourparlers israélo-palestiniens pour la recherche de la paix. Nous pensons que c’est cela l’important et le plus urgent. C’est dans cette perspective qu’Alain Juppé a reçu ce matin Tony Blair, le représentant spécial du Quartet, pour lui rappeler l’initiative française et la volonté de reprise des pourparlers israélo-palestiniens et la meilleure façon d’y parvenir. C’est cela aujourd’hui la priorité de la diplomatie française. »

Rappelons que la fameuse initiative française a pitoyablement échoué, mais que le blocus israélien de Gaza – que Paris condamne régulièrement – est toujours en vigueur.

Quant aux militants qui souhaitaient se rendre en Palestine par avion, nombre d’entre eux ont été refoulés à... Roissy. (« Bienvenue en Palestine… à Ben Gourion », Guerre ou paix, 7 juillet 2011). Israël déciderait-il maintenant qui a le droit d’embarquer dans les aéroports français ?

Twitter

J’ai désormais un compte Twitter. Grâce à lui, je peux transmettre des informations et des liens que je ne peux signaler ici. Ce développement permettra, je l’espère, de mieux faire passer «  une autre information, d’offrir une autre manière de voir le Proche-Orient et ses conflits ».

99 commentaires sur « France-Israël, comme en 1956 »

  • permalien Yann :
    25 juillet 2011 @14h14   »
    Oppression sans frontière

    Il y a de fortes odeurs de fachisme dans l’air...

    Battons le pavé ! Et sans attendre de pseudo élections qui ne renverseront pas la situation.

    UMP, PS, FN : Tous continueront à fabriquer et vendre des armes.

  • permalien Ph. Arnaud :
    25 juillet 2011 @14h18   « »

    Ce qu’on peut se demander, c’est si le fond de l’attitude de la France correspond à la politique du général de Gaulle ou à celle de Sarkozy (ou, en son temps, à celle de Guy Mollet).

    Je crois que, depuis l’époque moderne (la fin du Moyen âge), la France s’est assez souvent distinguée de ses voisins : chrétienne, elle s’est alliée à Soliman contre d’autres chrétiens, catholique, elle s’est alliée aux protestants contre les catholiques durant la guerre de Trente ans.

    La France a aussi été la seule à faire une révolution radicale (pas à couper la tête de son roi, ça les Anglais l’avaient déjà fait), mais une révolution à la fois sociale et antireligieuse (ce que n’avait pas été la révolution anglaise). Et elle a lutté pratiquement un quart de siècle contre l’Europe d’Ancien Régime.

    A partir de 1870, la France a aussi été pratiquement la seule grande puissance d’Europe à connaître la République, la séparation des Eglises et de l’Etat, la laïcité. Là dedans, la politique du général de Gaulle (poursuivie jusqu’à Villepin) ne me semble pas être une exception, d’autant plus, d’ailleurs, qu’une bonne partie de l’attitude de la France, de 1500 à nos jours, a été imprégnée d’une hostilité à la mentalité anglaise – continuée, sous certaines modalités, par la politique américaine.

  • permalien Jordi GRAU :
    25 juillet 2011 @15h00   « »

    A Ph. Arnaud

    Je pense qu’il est dangereux, à partir de quelques exemples, de vouloir dessiner le vrai visage de la France de toujours, comme si c’était le même pays, au fond, qui avait traversé les âges depuis la Gaule jusqu’à de Gaulle. Si on veut à tout prix trouver des continuités, on pourrait mettre en avant toute une tradition autoritaire dans la vie politique française : de Louis XIV jusqu’à Sarkozy, en passant par Napoléon, Napoléon III et même de Gaulle (que vous opposez à Sarkozy). Ca, c’est la "France de toujours" vue par l’extrême droite.

    On pourrait également rapprocher la France de l’Angleterre et constater qu’il y eut dans les deux pays un courant philosophique et politique contestant l’absolutisme et l’arbitraire des gouvernements.... Quant à la politique de la France vis-à-vis des pays arabes, elle n’a pas toujours été glorieuse, même durant les parenthèses que vous mentionnez.

    Bref, je crois qu’il faut éviter de caricaturer les choses, et d’opposer une France qui serait laïque, amie de la liberté, viscéralement progressiste, aux méchants pays de culture anglo-saxonne. Les choses sont tout de même plus complexes.

  • permalien Ph. Arnaud :
    25 juillet 2011 @16h22   « »

    A Jordi Grau (n° 1)

    Je ne regardais pas l’attitude de la France à l’égard des pays arabes (et, par exemple, à l’égard de l’Algérie, ça n’a pas été brillant de 1830 à 1962, non plus, d’ailleurs qu’à l’égard des autres pays : expédition de Bizerte, guerre du Rif…) que de la France à l’égard de la ci-vilisation au sein de laquelle elle se trouve. En gros, celle de l’Europe occidentale et de ses dépendances d’outre-mer…

    Or, s’il est vrai que c’est la France qui a le plus donné pour les croisades (pratiquement tous les rois de Jérusalem ont été Français ou francophones), il est aussi vrai qu’elle en a été la première vaccinée. Sous Louis XI – et plus tard – elle a envoyé promener tous ceux (Bourguignons, Espagnols, Autrichiens, Papes…) qui traînaient encore ces rêveries. [Lisez « Pour en finir avec la croisade », de Géraud Poumarède, aux P.U.F.].

    Au XVIe siècle, c’est le roi Très Chrétien François Ier qui, en s’alliant à Soliman, a fait échec à Charles Quint, a pu conserver la Bourgogne et, accessoirement, a permis au protestantisme de se développer en Allemagne. Durant la guerre de Trente ans, la France catholique – et ô combien – a mené une lutte acharnée contre le roi d’Espagne et l’Empereur, aux côtés des puissances protestantes. Et les traités de Westphalie ont porté à la Papauté et au catholicisme un coup politiquement très dur.

    Plus tard, si Louis XIV a envoyé Duquesne bombarder Alger et Chio, c’est le même Louis XIV qui, par ses manœuvres, a encouragé Kara Mustapha à attaquer Vienne.

    N’oubliez pas non plus que la Révolution française fut ressentie, pratiquement jusqu’en 1914, comme une insulte, une gifle à la société d’Ancien Régime et à l’Eglise. Et que l’alliance de la Russie avec la France, en 1892, fut considérée comme exceptionnelle : la Marseillaise était interdite en Russie.

    Par ailleurs, entre les deux guerres, la France a été l’un des rares pays d’Europe continentale à ne pas connaître de dictature de droite, en réaction à l’existence de l’URSS (malgré les exemples de l’Allemagne, de l’Italie, de l’Espagne, du Portugal, de la Pologne, de l’Autriche, de la Hongrie, voire d’autres pays des Balkans). Et je pense que son passé depuis 1789 y a été pour quelque chose.

  • permalien Ph. Arnaud :
    25 juillet 2011 @16h49   « »

    A Jordi Grau (n° 2)

    Par ailleurs, si les pays avec lesquels la France, de 1500 à nos jours, s’est le plus battue ont été, en gros, l’Espagne, l’Autriche et l’Allemagne, c’est néanmoins avec l’Angleterre que les affrontements ont été les plus constants et les plus longs, à partir du moment où la France a succédé à l’Espagne comme puissance dominante (en gros entre 1648 et 1659).

    Durant la longue guerre de Succession d’Espagne (13 ans), c’est l’Angleterre qui, avec Marlborough, a porté les plus durs coups à la France et, au XVIIIe siècle, c’est aussi l’Angleterre qui a été l’adversaire de la France au cours des trois grandes guerres : de Succession d’Autriche, de Sept Ans et d’Indépendance américaine. Enfin, de 1791 à 1815, elle fut l’adversaire constant de la France – bien plus que la Russie, l’Autriche ou la Prusse.

    Je ne schématise pas tout autour de l’Angleterre. A partir de 1870, les deux puissances dominantes en Europe sont l’Allemagne et le Royaume-Uni et elles le sont demeurées jusqu’en 1945. Néanmoins – pour reprendre la distinction de Giraudoux – je dirais que si l’Allemagne et le Royaume-Uni ont été adversaires, la France et le Royaume-Uni ont été ennemis.

    Je me demande, en effet, s’il n’existe pas deux modèles universalistes de régimes démocratiques à partir du XVIIe siècle : le régime des Révolutions anglaises (plutôt celle de 1688 que de 1642, d’ailleurs) complété – ou poursuivi – par celui de la Révolution américaine de 1776, et celui de la Révolution française de 1789-1799. Or, en dépit d’aspirations apparemment semblables à la liberté, ces deux types de révolutions ont, entre elles, des incompatibilités. La Révolution française fut aussi sociale et antireligieuse, ce qui lui donne un tout autre aspect.

    Dernier point, et non des moindres : la France, en dépit de son ancien empire colonial, n’a pratiquement laissé aucune colonie de peuplement d’importance parlant français. Le seul lieu d’outre-mer de peuplement français d’importance est le Québec. Ce qui est très peu si on se réfère aux exemples anglais, espagnol ou portugais. Et même lorsqu’on regarde les pays qui n’ont pas (ou très peu, ou brièvement) eu d’empire colonial, comme l’Allemagne ou l’Italie – pour ne rien dire d’autres pays d’Europe, on constate que la France, en Amérique – Sud et Nord – ou en Océanie, a laissé très peu de descendants.

    Alors que les descendants d’Allemands ou d’Italiens (voire de Tchèques, d’Autrichiens ou de Hongrois) aux Etats-Unis, en Argentine, au Brésil, au Chili ou en Australie, sont considérablement plus nombreux que les descendants de Français. La France a été peu un pays d’émigration.

  • permalien Noval :
    25 juillet 2011 @17h05   « »

    La ville d’Herzliya, dans laquelle Nicolas Sarkozy a prononcé son discours, est un peu à la propagande israélienne ce que Davos est à l’économie et à la finance ; ses conférences, colloques, " journées d’études " et autres séminaires attirent régulièrement ceux qui, la main sur la couture du pantalon, célèbrent les charmes du sionisme :

    Aperçu :

    http://www.mondialisation.ca/index....

  • permalien ErJiEff :
    25 juillet 2011 @17h57   « »

    Il semblerait plus prosaïquement que l’attitude actuelle de la France soit l’illustration révélatrice d’un alignement quasi systématique sur les positions diplomatiques et les axes stratégiques des États-Unis, lesquels restent invariants quelles que soient les administrations installées à Washington DC.

    Ce point de vue peut sembler "défaitiste" mais il nous faudra sans doute nous y résigner pour mieux décoder ce qui nous attend dans les mois qui viennent.

    En effet, nous n’aurons ni les moyens économiques ni les arguments culturels pour suivre l’Allemagne lorsqu’elle retrouvera ses ancrages ataviques en Europe de l’Est qui la rapprocheront inexorablement de la (puissante) Russie, donc de la (non moins puissante) Organisation de Coopération de Shangai.

    Incapable de constituer un bloc cohérent et solide l’Europe, comme l’Afrique au temps de la guerre froide, ne pourra empêcher ses constituants de chacun choisir dans cette nouvelle alternative, de plus en plus affirmée.

  • permalien Yvan :
    25 juillet 2011 @18h37   « »
    France-Israël, comme en 1956

    @ErJiEff

    ni plus ni moins :

    Les Etats-Unis dans l’affaire de Suez

  • permalien Nathan :
    25 juillet 2011 @19h16   « »

    Alain Gresh :

    Ce rapprochement des industries militaires s’accompagne d’une coopération renforcée dans le domaine policier, Israël faisant part de son expérience de contrôle des populations, que la France pourrait utiliser pour ses banlieues ! « Nous » combattions les fellaghas ensemble en 1956, nous continuons le combat contre les « musulmans »...

    Notons que M. Alain Gresh ne donne aucune source à l’appui de son information selon laquelle la police israélienne donnerait des conseils à la police française pour "contrôler" les banlieues, - si c’était le cas, le moins que l’on puisse dire c’est que ce ne serait pas un franc succès. On sait, en effet, que la police n’ose même pas se rendre dans certains cités pour arrêter les bandes de dealers.

    M. Alain Gresh peut-il en dire davantage ? Quels conseils ? Donnés par qui ? A qui ? Y a-t-il des preuves sur le terrain ? Les méthodes de la police ont-elles changé grâce à ces conseils ?

  • permalien Laurent Szyster :
    25 juillet 2011 @19h43   « »

    Après un détour par la loi de 1905, M. Gresh revient à sa marotte, son obsession.

    Ce rapprochement des industries militaires s’accompagne d’une coopération renforcée dans le domaine policier, Israël faisant part de son expérience de contrôle des populations, que la France pourrait utiliser pour ses banlieues ! « Nous » combattions les fellaghas ensemble en 1956, nous continuons le combat contre les « musulmans »...

    Il y avait un corps expéditionnaire "sioniste" pendant la guerre d’Algérie ? On nous cache tout, on nous dit rien !

    Et aujourd’hui, c’est sur même si on n’en a pas le moindre fait pour l’étayer, les "sionistes" forment la police française au délit de faciès dans les banlieues (elle en avait bien besoin !).

    Pire encore, la République n’est pas seulement complice de mais carrément subjuguée à l’entité maléfique :

    Israël déciderait-il maintenant qui a le droit d’embarquer dans les aéroports français ?

    Oublions qu’Israël n’est jamais intervenu en Algérie pendant la guerre d’indépendance.

    Oublions que ce sont les compagnies d’aviations elles-mêmes qui ont refusé d’embarquer des passagers qu’elles savaient devoir rapatrier à leur frais.

    Quand il s’agit de l’Etat Juif, la paranoïa est de rigueur et la rigueur passe à la trappe.

    Mais, bon, comprenez M. Gresh, l’actualité ne le met pas à la fête.

    S’il n’avait pas ça à se mettre sous la dent il devrait souffrir de nous expliquer en quoi le terrorisme d’Anders Breivik est moins grave que celui de l’état norvégien, quel désespoir autochtone l’a poussé à son acte et en quoi le discours dominant l’extrême droite en Norvège n’est pas en partie responsable de sa dérive.

    Ou, et ce serait insupportable, M. Gresh devrait nous donner des nouvelles de Syrie, expliciter ce que multipartisme veut dire pour M. Al Assad, comment on peut lever un état de siège tout en faisant tirer la troupe sur la foule, etc.

  • permalien gloc :
    25 juillet 2011 @20h01   « »

    Nathan : (...) aucune source à l’appui de son information selon laquelle la police israélienne donnerait des conseils à la police française pour "contrôler" les banlieues (...)

    Malheureusement Nathan, ça fait partie de la moitié exacte de des "infos", et ça ne date pas d’hier :

    Banlieues : Les responsables de la police israélienne s’envolent pour Paris ...

    et il y a des suites :

    « L’Etat se prépare à une guerre dans les cités » « SHOAH PLANETAIRE

  • permalien Ph. Arnaud :
    25 juillet 2011 @21h02   « »

    Laurent Szyster

    Dans le cas des compagnies d’aviation (comme dans celui de la flottille pour Gaza), c’est l’Etat israélien lui-même qui a fait pression sur les compagnies (comme sur les Etats). Comme les Etats du centre de l’Europe, en 1968, avaient une souveraineté limitée par l’URSS, les Etats d’Europe, en 2011, ont une souveraineté limitée par Israël…

  • permalien cirta :
    25 juillet 2011 @21h03   « »

    Et pour cause que la France n’a pas laissé de descendants dans ses colonies de peuplement.
    Elle a abandonné les Quebecquois en 1763...Ella a laissé tombé 2,5 millions et demi de personnes en 1962:juifs,chretiens et musulmans qui lui etaient encore favorables....
    Quant à Guy Mollet ,il est prouvé que la IVème République a grandement aidé l’état hebreu à construire la bombe atomique...

  • permalien cirta :
    25 juillet 2011 @21h05   « »

    Ne jamais oublié que Ben Gourion a proposé un plan de partition de l’Algerie en 1961...à De Gaulle...

  • permalien Sakhra :
    25 juillet 2011 @21h49   « »

    Les "certitudes" de l’attardé colonial" et sioniste délirant :

    Oublions qu’Israël n’est jamais intervenu en Algérie pendant la guerre d’indépendance

    Ah bon, il vous faut oublier, mais, les Nationalistes Algériens n’ont rien oublié, eux :

    Le Mossad a combattu le FLN

    A 78 ans, l’agent Avraham Barzilai a décidé de parler de son passé d’agent du Mossad, en Algérie. Précisément à Constantine ou, à 29 ans, il avait été envoyé par les services secrets israéliens, en compagnie de sa femme, afin de monter des cellules opérationnelles pour faire la guerre à l’ALN, sous la couverture d’un modeste enseignant d’hébreu. L’histoire est rapportée par le quotidien « Maariv », reprise par le site « Proche-Orient Infos » et a été publiée à l’occasion du plus grand rassemblement, jamais organisé en Israël, des juifs sépharades de Constantine, emmené par le chanteur Enrico Macias.

    http://www.algeria-watch.org/fr/art...

  • permalien Sakhra :
    25 juillet 2011 @21h55   « »

    Ne jamais oublié que Ben Gourion a proposé un plan de partition de l’Algerie en 1961...à De Gaulle...

    Oui, et qu’a-donc répondu De Gaulle....?

    Les "nostalgériques" n’ont pas encore digéré l’indépendance de l’Algérie, et ils pleurent, ils pleurent ET PLEURENT TOUJOURS sur la malchance de n’avoir pas eu un Ben Gourion à la place de De Gaulle....Sauf, que Le Ben Gourion aurait eu affaire à des Algériens....

  • permalien Nathan :
    25 juillet 2011 @22h22   « »

    Le dénommé gloc dans son post du 25 juillet @20h01 met en lien un site manifestement antisémite et que fait le modérateur ?

    Rien.

  • permalien s=exp(j*pi) :
    25 juillet 2011 @23h02   « »

    L Szy***

    Oublions que ce sont les compagnies d’aviations elles-mêmes qui ont refusé d’embarquer des passagers qu’elles savaient devoir rapatrier à leur frais.

    Quand il s’agit de l’Etat Juif, la paranoïa est de rigueur et la rigueur passe à la trappe.

    Ah ça, dites donc ! Ca peut se comprendre d’une manière bien peu favorable à "l’Etat Juif" : que la paranoïa soit de rigueur en Israël et que la rigueur y passe trop souvent à la trappe est en effet une explication possible à ce qui est advenu à d’inoffensifs voyageurs. Mais lire la chose sortant du clavier d’un hasbariste !

    Pourtant, pas d’erreur : cette phrase isolée où il est question de paranoïa et de rigueur ne peut se rapporter qu’à l’alinéa précédent. Il y a des vérités qui vous échappent malgré vous, parfois ....

  • permalien Ana :
    25 juillet 2011 @23h30   « »

    "Incredible as it sounds, the Greek navy and Coast Guard forcibly prevented them from leaving Greek ports. There existed no lawful grounds for this, nor was there any pretense of legality.

    "It would be no exaggeration to say that the Greek navy was acting under orders from the Israeli Chief of Staff. A proud sea-faring nation with a nautical history of thousands of years (“nautical” even happens to be a Greek word) degraded itself to perform illegal actions to please Israel." (..)

    "Also at the same time, groups of pro-Palestinian activists who tried to reach the West Bank by air were stopped on their way. Since there is no direct access to the West Bank by land, sea or air except through Israeli territory or Israeli checkpoints, they had to travel via Ben-Gurion International Airport, Israel’s gateway to the world. Most did not make it : under instructions from our government, all international airlines blocked these passengers at check-in, using “blacklists” provided by our government.

    "It seems that the long arm of our diligent security service reaches everywhere, and that its orders are obeyed by countries large and small.

    "A hundred years ago, the secret police of the Russian Czar, the dreaded “Okhrana”, forged a document called “The Protocols of the Elders of Zion”.

  • permalien s=exp(j*pi) :
    25 juillet 2011 @23h59   « »

    @ Ana

    Oui. C’est d’Uri AVNERY (le "billet" de ce WE).

  • permalien Stolypine :
    26 juillet 2011 @00h44   « »

    L’expédition de Suez en 1956 était parfaitement justifié, le canal appartenait bel et bien majoritairement aux britanniques et aux français, il était donc légitime tenter de le récupérer. D’autant qu’il s’agit d’un passage hautement stratégique.
    Seulement la France et la Grande-Bretagne n’étaient plus des grandes puissances et sans la bombe, difficile de faire cavalier seul. Militairement bien préparé, elles se sont trouvés dans une impasse politique et économique. La France, le Royaume-Uni... et la Hongrie furent les grands perdants de cette affaire.

  • permalien Houcine :
    26 juillet 2011 @01h16   « »

    @Nathan

    Chez les autres, tu ne vois que des racistes ! Quant à toi, tu veux qu´on te prenne pour Auguste Comte !

    Sans rancune / Houcine__

  • permalien Frantz Fanon :
    26 juillet 2011 @06h52   « »

    Coopération policière entre la France et l’Entité Zioniste. Comme disait jadis Aimé Césaire, c’est dans les colonies que l’Europe apprend à domestiquer ses victimes domestiques. La question prolétarienne (aujourd’hui déguisé en question migratoire) est liée à la question coloniale. Faut relire, chaque jour, comme une prière, le Discours sur le colonialisme, plus nécessaire que jamais pour connaître la réalité.

  • permalien ErJiEff :
    26 juillet 2011 @08h49   « »

    Pourquoi donc faut-il que systématiquement et quel que soit le sujet, ce blog tourne au crêpage de chignon entre soit-disant "sionistes" et pseudo "anti-sémites" ?

    Cette confusion (délibérée ? on finit par se le demander...) entre religion, ethnie, race, politique d’Etat et peuples est horriblement malsaine car elle ouvre la porte à tous les excès et je m’étonne que des commentateurs comme Nathan ou Houcine ne s’en soient pas encore rendu compte.

    Le problème palestinien n’a aucune incidence raciste ni religieuse, il s’agit de la réaction atavique parfaitement humaine, donc parfaitement compréhensible, d’autochtones qui se considèrent comme victimes d’occupation, de soumission et de dépossession, par une armée au service de nouveaux arrivants détenteurs de la force permettant de s’octroyer le pouvoir.

    Pour faire simple, nous assistons à une des dernières conséquence de l’arrogance militaire et coloniale des puissances européennes au nom d’intérêts géo-stratégiques parfaitement ciblés, dans lesquels le sort des populations locales n’a aucune importance.
    C’est ainsi que pour ma part, j’ai pu naître en Tunisie dans un magnifique Borj, au sein d’une splendide propriété, entouré de serviteurs arabes...

    Alain Gresh apporte un éclairage "rasant" particulièrement révélateur des particularités de la situation au Proche-Orient.

    Au lieu de nous enfermer dans une bagarre insensée autour du seul cas d’Israël, ne pourrait-on de temps en temps nous ouvrir à l’immensité du monde centre-asiatique dont le Proche-Orient n’est qu’une antichambre ?
    Ne pourrait-on prendre en considération le fait que ces richesses immenses sont aujourd’hui cernées par trois gigantesques puissances : Russie, Inde et Chine ?

    Israël n’a de sens dans l’affaire que dans la mesure ou il sert de prétexte à une présence US sur cette partie du monde qui est en train d’échapper à l’influence d’une superpuissance de moins en moins sûr d’elle ?
    Réglez le problème USA vs BRICS à porpos des richesses d’Asie-Centrale et exit Israël, Palestine, et tout le tremblement.

    Ne vous déplaise, il n’y aura plus pour tous que la paix obligatoire du vainqueur

  • permalien
    26 juillet 2011 @09h01   « »

    à Stolypine

    La souveraineté nationale...

  • permalien Ph. Arnaud :
    26 juillet 2011 @09h23   « »

    Stolypine

    L’expédition de Suez en 1956 était parfaitement injustifiée. Le canal appartenant bel et bien entièrement aux Egyptiens, il était donc légitime pour eux de le récupérer. [D’autant qu’il s’agit d’un passage hautement stratégique]… ce dont les Egyptiens n’avaient strictement rien à faire, puisque cela concernait des intérêts qui n’étaient pas les leurs.

    Le canal étant en territoire égyptien appartient donc aux Egyptiens et était donc inaliénable. Prétendre le contraire voudrait dire que l’argent ou le droit de propriété l’emporteraient sur la souveraineté. Ce qui est un raisonnement de capitaliste… ou de gangster. C’est une telle attitude de gangster que les Américains ont eu non seulement sur le canal de Panama mais carrément sur Panama tout au long du XXe siècle.

    En dehors même de la souveraineté, le canal était aux Egyptiens, ne serait-ce que par le travail de leurs fellahs qui se sont échinés à le creuser. De même qu’en 1789 la Révolution, en mettant la main sur les biens du clergé n’a fait que redonner aux Français ce que ce même clergé avait acquis illégitimement sur leur sueur et leur misère.

    Il est tout de même sidérant que 50 ans après les indépendances, vous continuiez benoî-tement à tenir un discours colonialiste sans en ressentir ni gêne ni repentance. Et qu’est-ce que la Hongrie vient faire à Suez ?

  • permalien Noval :
    26 juillet 2011 @09h43   « »

    Qu’y-a-t-il de commun entre - par exemple - un Bertrand Delanoë, un Claude Goasguen, un Eric Raoult ou encore un Manuel Valls ?

    Réponse : leur promptitude à répondre aux demandes des différentes officines sionistes gravitant dans leur entourage.

    Faut dire que ces quatre " politiques " sont de ce côté-là particulièrement mis à contribution ; il n’y a pratiquement pas une semaine qui ne passe sans qu’ils ne soient sollicités et répondent présent au quart de tour.

    Qu’il s’agisse d’une demande visant à afficher le portrait d’un soldat israélien ayant officié dans une armée désormais tristement célèbre à force de massacrer - en toute impunité - des personnes sans défense, à recevoir tel femme/homme politique israélien de passage à Paris, - criminel de guerre ou pas -, à inaugurer tel salon à la gloire de l’Etat d’Israël, à jumeler telle école ou institution parisienne avec son alter ego israélienne, et hop ! Bertrand Delanoë and co figurent bien en place au milieu de la photo. Sourire de circonstance avec sentiment du devoir accompli.

    Pourtant, rien n’y fait ; l’image de " marque " d’Israël continue de se dégrader, lentement, inexorablement et sûrement. Ah là là ! Il y a des jours comme ça où l’on se dit que les " politiques " sont complètement décalés de la réalité ...

  • permalien HN :
    26 juillet 2011 @09h45   « »

    L’expédition de Suez en 1956 était parfaitement justifiée, le canal appartenait bel et bien majoritairement aux britanniques et aux français, il était donc légitime tenter de le récupérer. D’autant qu’il s’agit d’un passage hautement stratégique.

    C’est vrai ça !
    Qu’est-ce que c’est que ces colonisés qui se permettent de confisquer les possessions que leurs maîtres se sont accaparé ?
    Non mais !

  • permalien Yvan :
    26 juillet 2011 @11h08   « »

    La raison de la perte de la participation égyptienne dans l’exploitation du canal, renvoie non seulement à 56, non seulement, à l’acoquinement France/Israël, mais aussi à la crise Financière actuelle et l’acquisition de bien nationaux, par des économie emmergentes (le Pirée par la Chine par exemple).

    Canal de Suez - Wikipédia

    La dette extérieure de l’Égypte force celle-ci à vendre ses parts au Royaume-Uni à prix d’aubaine – 4 000 000 £ – qui assure ainsi sa route des Indes. En 1882, des troupes britanniques s’installent sur les rives du canal pour le protéger et remplacent l’Empire ottoman comme tuteur du pays. Les Anglais parviennent ainsi à prendre le contrôle du canal sans avoir eu à financer sa construction.

    La Chine qui à cette date était engluée dans des Guerres de l’Opium, aura peut-être la sagesse de ne pas confondre "diplomatie","économie" et "agiotage", comme Ferdinand de Lesseps.

    Il est intéressant de lire dans même article Wikipédia que Suez est à l’origine des accords Sykes-Picot en 1916, qui avait pour les Britanniques l’objectif d’éloigner les Français de Suez en renforçant leur présence en Égypte et en Palestine , suivit en 1917 par la déclaration Balfour avec les conséquence qu’on connait.

  • permalien Juba :
    26 juillet 2011 @12h11   « »

    Les pays sont libres d’établir des relations avec n’importe quel pays ou ils estiment avoir des interets. Dans le cas d’Israel qui est une puissance militaire, soutenu par le congrès US puisque Nethanyaou s’est adréssé à celui ci dés que le président Obama a évoqué la paix avec un retour aux frontières de 1967 ! L’Europe réaffirme à chaque fois la défense de la sécurité de cet Etat pour se donner bonne conscience pour n’avoir pas pu empecher l’holocauste. Israel est un enfant gaté qui peut tout se permettre et tout ce qui se trame dans la région du moyen orient et en afrique du nord tient compte en premier et dernier lieu des interets militaires de celui ci. Meme la Russie et la Chine, membres du conseil de sécurité, considérés alliés par les autres n’ont jamais eu une quelconque influence sur le cours des évenements. D’autres alliés pour Israel pour faire quoi et eux meme n’ont rien demandé puisqu’ils ont le congrès Américain dont la majorité des membres épousent les théses du gouvernement Israelien. Pourquoi avoir tué Rabbin ? Si ce n’’est pour mettre un terme aux accords de paix. L’intrangiseance des gouvernements Israeliens est rendue possible par le soutien de l’occident pour faire fructifier ses affaires et tenir en haleine une région qui dispose de plus de 90% des réserves en pétrole et en gaz et le maintien de cette situation arrange également les dictateurs qui peuvent continuer de sévir pour peu qu’ils ne dérangent pas Israel. Il y’a les peuples et les gouvernants et lorsque ces peuples se seront libérés de tous ces tyrans alors la paix régnera, n’en déplaise aux politicards de tous bords.

  • permalien
    26 juillet 2011 @12h31   « »

    De la Hasbara ? démontrez moi le contraire

    http://www.youtube.com/dannyayalon

  • permalien Byblos :
    26 juillet 2011 @17h24   « »

    On a proposé ici l’écoute du site suivant présenté comme un exemple de « Hasbara » :

    http://www.youtube.com/dannyayalon

    J’ai essayé. Si c’est ça la « Hasbara » sioniste, elle est bien mal en point. C’est de l’auto-intoxication qui ne trompe même pas les plus naïfs.

    C’est cette prétendue « Hasbara » qui est en train d’installer chaque Israélien dans une paranoïa totale. Et qui risque fort de mener Israël à a perte.

  • permalien Yvan :
    26 juillet 2011 @17h56   « »

    @Byblos,

    De même que les Palestiniens ne pouvaient pas rêver meilleur 1er ministre Israélien que Netanyahu pour avancer enfin vers une solution, de tels documents sont à faire circuler de toute urgence pour que chacun comprenne quelle soupe nos élus avalent chaque jour en soutenant l’occupation.

  • permalien Deïr Yassin :
    26 juillet 2011 @18h23   « »

    La Hasbara de Danny Ayalon, membre de Yisreal Beitenu, est un copier-coller d’un autre vidéo de Yesha Council, le conseil représentatif des colons de la Cisjordanie. Même les dessins ont été recyclés :
    - www.youtube.com/watch ?v=0OV_...

  • permalien Houcine :
    26 juillet 2011 @18h45   « »

    @erJiEff

    Puisque votre pseudo est difficile, votre intérêt à mettre deux personnes sur le même plan, est aussi senti assez lourd. Quant à votre manifestation concernant le »sionisme et l´antisémitisme« , en quoi pensez-vous que je ne me rends pas compte, et quelle accusation reprochez-vous à mes commentaires ?

    Si vous avez du courage intellectuel, faites une dissertation bien appliquée, à l´instar d´Arnaud, Sakhra et d´autres !

  • permalien Laurent Szyster :
    26 juillet 2011 @20h27   « »

    @ErJiEff,

    Pourquoi donc faut-il que systématiquement et quel que soit le sujet, ce blog tourne au crêpage de chignon entre soit-disant "sionistes" et pseudo "anti-sémites" ?

    Cette confusion (délibérée ? on finit par se le demander...) entre religion, ethnie, race, politique d’Etat et peuples est horriblement malsaine car elle ouvre la porte à tous les excès et je m’étonne que des commentateurs comme Nathan ou Houcine ne s’en soient pas encore rendu compte.

    Pourquoi M. Gresh consacre-t-il presque un article sur deux au conflit israélo-palestinien ? Et pourquoi en fait-il la clef principale de l’histoire contemporaine du Moyen Orient parmi cent ?

    Pour les même raisons que nombreux commentateurs se répandent ici en fantasmes "antisionistes", et ce quel que soit le sujet de l’article commenté.

    Par facilité.

    Parce que ce que vous percevez comme une confusion est en fait une projection des problèmes post-coloniaux de l’Europe et du Moyen-Orient sur un seul conflit post-colonial.

    L’échec des nationalistes arabes et un demi siècle de tyrannie s’expliquent tellement plus facilement par la défaite de Juin 1967 que par l’état des sociétés arabes et la réalité derrières les discours socialisant de Nasser, Arafat et compagnie. Surtout quand on a chanté les louanges de ces despotes et qu’on a idéalisé des peuples gravement aliénés.

    Révisant le passé, M. Gresh nous invente Tsahal combattant les fellaghas au côté de l’armée coloniale française. Même l’attitude présumée islamophobe des flics français lors des prochaines émeutes de banlieue est par avance mise au compte de ces "sionistes" et de leur état omnipotent qui établit des check-points à Paris CDG.

    Au lieu de nous enfermer dans une bagarre insensée autour du seul cas d’Israël, ne pourrait-on de temps en temps nous ouvrir à l’immensité du monde centre-asiatique dont le Proche-Orient n’est qu’une antichambre ?

    Pas ici en tout cas.

    Le titre de ce blog le limite aux "Nouvelles d’Orient", même si M. Gresh ne peut s’empêcher souvent d’étendre l’Orient à la France, même si nombreux parmi son public ne peuvent s’empêcher de voir des "sionistes" partout.

  • permalien Rouzbeh :
    26 juillet 2011 @21h26   « »

    Uri AVNERY :

    IL Y A CENT ans, la police secrète du Tsar russe, la terrible "Okhrana" a forgé un document appelé "le Protocole des sages de Sion".

    (A cette époque, la police secrète s’appelait encore partout Police Secrète avant d’être promue au rang de "services de sécurité".)

    Le document parlait d’une réunion secrète de rabbins dans le vieux cimetière de Prague pour élaborer une stratégie qui donne aux Juifs le contrôle du monde. C’était une grossière falsification qui reprenait des passages entiers d’un roman écrit des dizaines d’années plus tôt.

    Rien de ce qui était écrit dans ce texte n’était vrai car en réalité les Juifs de l’époque n’avaient pas le moindre pouvoir. De fait, quand Adolf Hitler -qui a utilisé le Protocole pour sa propagande- a mis en place la Solution Finale, presque personne dans le monde entier n’a levé le petit doigt pour aider les Juifs. Même les Juifs étasuniens avaient peur d’élever la voix.

    Mais si les auteurs du faux document revenaient aujourd’hui sur le lieu de leur crime, ils se frotteraient les yeux de stupéfaction : le fruit de leur imagination malade semble être devenu la réalité. L’état juif, comme les Sionistes l’appellent, peut donner des ordres aux autorités de la marine grecque, faire renoncer les Turcs à leurs projets et ordonner à une douzaine de pays européens d’arrêter des passages dans leurs aéroports.

    Comment cela se peut-il ? La réponse est simple et comporte trois lettres : USA.

    http://www.legrandsoir.info/la-char...

  • permalien Nathan :
    26 juillet 2011 @22h17   « »

    Uri Avnery est devenu gâteux et il fait le jeu des antisionistes viscéraux qui nient le droit à l’existence de son propre pays. J’aimerais voir sa tronche le jour où il sera citoyen d’un pays gouverné par le Hamas (il croupira sans doute dans la même cellule que Barghouti en ce moment).

    Quoi qu’il en soit, il y a une grande différence entre les pressions israéliennes sur la Grèce ou la France et le fantasme favori des antisémites de tous poils, c’est-à-dire les Protocoles des Sages de Sion. En faisant pression sur des gouvernements étrangers pour empêcher les flottilles de prendre la mer, les Israéliens ne font que défendre leurs intérêts, celui d’un pays grand comme un mouchoir de poche. Les supposés comploteurs des Protocoles, eux, voulaient dominer le monde. Il y a une grande différence entre ces deux occurrences sauf bien sûr, chez les esprits malades préférant voir partout l’action maléfique des juifs.

    A ce propos, il y a déjà une jolie thérorie conspirationniste qui circule sur Internet à propos du fou norvégien. Je suis sûr que Blog et Houcine vont se lécher les babines. Il paraît que Breivik aurait prévenu ses "amis juifs" de manière à ce que ceux-ci ne se retrouvent pas sur l’île. Ça marche toujours ce truc, il suffit de pousser sur le bouton.

  • permalien Rouzbeh :
    26 juillet 2011 @22h50   « »

    "Uri Avnery est devenu gâteux..."

    Rappelons-nous quand même que, Noval était accusé comme pro RII, pas plus tard que la semaine dernière.
    Comme je l’ai déjà dit, un petit peu de honnêteté ne fait pas de mal !!!!!

  • permalien Houcine :
    26 juillet 2011 @22h51   « »

    L´Inde est désormais indépendante !

    Puisque Le Canal de Suez avait presque perdu son importance pour Londres, en 1954, la puissance britannique avait cédé à la demande de Jamal Abde an-Nasser, acceptant de retirer ses 80.000 soldats qui se relevèrent depuis 1882. Leur départ a été un coup de pouce énorme pour le prestige de Nasser. Mais Israël avait été affligé par cette trop historique convention.

    En réponse, Israël envoya un Commando de saboteurs, afin d´attaquer des intérêts britanniques et américains et semer la terreur, accusant Nasser et faire échouer tous ces accords. Cependant, le plan israélien fut découvert par le contre espionnage du Caire, capturant les auteurs qui avouèrent avoir agi sous les instructions directes de Lavon. Ce succès renforça le moral des algériens, se lançant en guerre contre l´occupation française, remontant à 1830. Mais aux yeux des dirigeants britanniques et français, cette insurrection fut jugée comme un danger pour tout l´Occident colonial. Guy Mollet trouva son occasion pour compter sur le concours des israélites, et surtout ceux qui avaient bénéficié du décret Crémieux.

    En attente de profiter encore plus de la crise de 1956, voilà comment furent abolis tous les accords d´embargo sur les armes ! Et l´Etat hébreu n´est que le grand bénéficiaire.

  • permalien gloc :
    26 juillet 2011 @22h54   « »

    Le dénommé Nathan est dans une mauvaise passe, non seulement la flottille pour Gaza, n’a rien a faire d’Israël puisqu’elle veut débarquer à Gaza, mais en plus il n’y a que lui, pour s’intéresser aux délires "philosionistes" de son nouveau héros.

  • permalien Houcine :
    26 juillet 2011 @23h12   « »

    @Lieber Nathan !

    Man würde nicht vergessen, dass ich mir den Kopf während Jahre gebrochen habe, um mit dieser Genauigkeit mich zu ausdrücken, wie man hier notieren kann.

    Houcine / aus Österreich__

  • permalien Ph. Arnaud :
    26 juillet 2011 @23h32   « »

    Nathan

    Il est tout de même curieux qu’un pays d’à peine 7 millions d’habitants arrive à faire plier TOUTES les compagnies aériennes décollant d’Europe et TOUS les gouvernements riverains du nord de la Méditerranée…

    Comme le gouvernement tchécoslovaque, en 1968, avait une « souveraineté limitée » par l’URSS, le gouvernement français, en 2011, a une souveraineté limitée par Israël.

    Jusqu’au général de Gaulle, le gouvernement français était atlantiste, pro-américain, pro-israélien, autrement dit à la niche. Avec de Gaulle, on a fichu les Américains dehors, reconnu la Chine, critiqué la guerre du Vietnam, mis l’embargo sur les armes à destination d’Israël. La France avait retrouvé sa dignité et sa grandeur, la même qu’elle avait lorsque François Ier s’était allié à Soliman pour permettre à celui-ci d’attaquer une puissance catholique dans le dos (pour notre plus grand bien).

    Et puis Sarkozy est revenu nous attacher la laisse. On revient à la servitude et à la bassesse.

  • permalien
    26 juillet 2011 @23h34   « »

    Salopyne,
    Et le canal de Panama, Également stratégique a qui appartient il ?

  • permalien Deïr Yassin :
    26 juillet 2011 @23h34   « »

    @ Nathan
    "Il y a déjà une jolie théorie conspirationniste qui circule sur le net ....ses "amis juifs" blahblahblah"

    Je ne l’ai pas croisé cette théorie. On n’a certainement pas les même fréquentations virtuelles.

    On apprend par contre que les meurtres en masse ne furent que le plan B de Behring Breivik.
    Il avait d’abord tenté de ramasser une grosse somme d’argent en spéculant en bourse pour pouvoir construire une organisation européenne anti-islamique avec pour but de répandre les idées de son manifeste.
    Il avait réussit à ramasser plus de 500.000 euros sur les 3.000.000 qu’il avait fixé, mais ayant perdu encore la moitié, il avait changé de plan.
    Le procès va donc lui servir de plateforme idéologique.

    D’ailleurs on apprend aussi qu’il avait pour cible l’ancien Premier Ministre Gro Harlem Brundtland en visite sur l’ile plus tard dans la journée, mais qu’il avait pris du retard et l’avait ’raté’ de deux-trois heures.

    C’est dommage que son plan A avait foiré. Cela aurait épargné tous ces jeunes gens. D’autant plus que certains ici l’auraient peut-même assistés à tire bénévole.

    Sioniste, anti-multiculturaliste, Islamophobe, cela me dit quelque chose ...

  • permalien Houcine :
    26 juillet 2011 @23h37   « »

    Comment se débarrasser du nouveau pharaon ?

    En accord avec un grand général français (Maurice Challe), il fallait organiser un simulacre et accuser Nasser d´avoir lancé un raid sur des objectifs israéliens ! Sous la couverture de victime ne faisant que son droit à la défense légitime, en quête d´occuper la rive Est du Canal, permettant aux amis de faire semblant d’intervenir comme pour empêcher une autre guerre et attaquer toute l´Egypte ! C´est à partir de cet événement que le Moyen Orient va devenir la cible des puissances européennes et américaines.

    Vers la fin d´été 1956, des bâtiments de guerres se trouvèrent en état d´alerte, au large de l´Egypte. Personne ne se préoccupait plus que le Président Eisenhower, attiré par son sort aux élections présidentielles du mois de Novembre. En tout cas, cette connivence n’avait pas réussi à l’emmener dans le rang de la triple alliance, dont les membres croyaient que leur amitié avec l´Oncle Sam n´aurait point permis de s´opposer à cette agression.

    La défaite de la triple alliance avait eu de graves conséquences sur la politique franco britannique, résumées dans la perte de l´Irak, l´indépendance de l´Algérie et l´émergence des Etats-Unis comme une puissance, face à l´Union Soviétique au Moyen Orient. Moscou consolida sa position en Syrie, en Irak et surtout le long du Nil, se pavanant en qualité de défenseur de tous les arabes, sans oublier que les premiers qui ont reconnu l´Etat d´Israël, ils ne sont que ces mêmes russes et la participation des milliers de mercenaires Tchécoslovaques !

    Ce conflit de Suez, il avait aussi libéré des forces agressives en Israël, qui ont longtemps nourri leurs rêves de conquête et d’expansion, au détriment des plus faibles. 11 ans plus tard, ces rêves seront réalisés, permettant aux israéliens de lancer une autre attaque surprise contre l’Egypte et la Syrie. Nonobstant et en raison de son occupation des terres palestiniennes et les tortures infligées à une population sans secours, cette autre agression à fait de la Maison de l´Eternel un État paria au sein de la communauté internationale, et l´inévitable guerre de 1973, elle a causé d´autres souffrances non soulagées et a profondément secoué la confiance en soi.

  • permalien s=exp(j*pi) :
    26 juillet 2011 @23h43   « »

    A propos de

    ErJiEff // 26-07 / 08h49 (1/2)

    Voici un exposé !

    Nous avons connu des Hasbaristes fascinés par le vocabulaire brillant et notamment par le terme "rhétorique" (avec orthographe douteuse chez l’un d’eux). Ils n’avaient manifestement aucune idée de ce qu’était la rhétorique.

    ErJiEff ne dit mot de la rhétorique mais son discours en use avec une certaine habileté. Cependant, les "ficelles" restent trop grosses et la conclusion ne passe pas.

    D’abord, son introduction par une question rhétorique (1er alinéa) : ça vise à susciter l’intérêt, c’est bon. Notez qu’il ne répondra jamais à la question. Par contre, il introduit par là une allusion à la paix en usant de l’expression "crêpage de chignon". Très adroit, vous verrez.

    Le 2ème alinéa est le début du développement ; il comporte une "incise" ("(délibérée ? ...") qui va faire passer la grosse inexactitude : les confusions entre religion, ethnie, race sont-elles fréquentes ici et qui les pratique ? Mais on fait entrer là-dedans "politique d’Etat" et peuples. Pourquoi ? Pour "forcer" l’immunité d’un Etat (y en a qu’1, hein ?) ? ... Ben, oui apparemment puisque c’est "horriblement malsain et ouvre la porte à tous les excès" ! Ah, bon ! Alors, faut plus critiquer la politique de cet Etat ? On en reste baba ! Mais c’est pas fini.

    Le 3ème alinéa prétend nous faire avaler que le problème est seulement le fait palestinien (pcq il n’y a pas de problème découlant de la politique israélienne / alinéa 2) et que c’est une réaction simplement humaine à des faits dont les palestiniens ont été victimes (on pourrait croire au statu quo actuellement ...). Un détail encore : c’est "une armée" qui est responsable, personne d’autre (pas de problème dû à la politique d’Israël / alinéa 2) !

    Le 4ème alinéa veille à bien mouiller les puissances européennes (et toujours pas Israël / 2ème alinéa) et se garde bien de risquer U ... US ... USA ! (Voilà ! ça a fini par sortir).

  • permalien s=exp(j*pi) :
    26 juillet 2011 @23h50   « »

    A propos de

    ErJiEff // 26-07 / 08h49 (2/2)

    Le 5ème alinéa est le début de la transition : un compliment pour M GRESH - Merci pour lui.

    Le 6ème alinéa en vient maintenant au point essentiel : il ne faut pas se focaliser sur Israël, mes amis ! Il faut regarder autre chose, ailleurs. Pensez donc ! Le pétrole est en train de nous échapper ! Notez que c’est la première fois où Israël, un Israël parfaitement innocent d’après l’exposé, est cité nommément. Israël n’est, comme dirait l’autre qu’un détail de ... la géographie.

    Le 7ème alinéa vise a bien nous expliquer comment nous pouvons rêver le 6ème ; un rêve qui se termine bien : tout se règle sans problème (en tout cas, on ne nous dit rien d’autres problèmes que l’histoire ferait surgir) !

    Inutile de vous expliquer que le 8ème alinéa constitue la conclusion : brève, optimiste, et soulignant le mot sacré "paix".

    A propos, que se passe-t-il aujourd’hui dans les territoires occupés ?

    C’est qu’il serait presque parvenu à nous le faire oublier, le bougre.

    Il y a un petit texte mentionnant des moyens dont le hasbariste doit user pour convaincre :

    - se placer au-dessus de la mêlée,
    - parler de paix,
    - concéder qq ch à l’adversaire,
    - ne pas trop nier les problèmes palestiniens,
    - (...)

    sont ceux qui me reviennent en tête à la lecture de ce petit exposé.

    Une perle, vraiment ! On devrait décerner un prix.

  • permalien Houcine :
    26 juillet 2011 @23h51   « »

    Nasser

    Bien que largement vilipendé par les sionistes et leurs partisans arabes et non arabes, ce fils d’un commis des postes, il avait été un grand leader. Méfiant des autres, il était charismatique, aimé et admiré par les jeunes arabes de son temps. Mohamed Heikal l´a décrit comme un rebelle conservateur dans sa vie personnelle, et Contrairement aux Cheikhs et aux rois corrompus, Il n’avait jamais été intéressé par le profit personnel. Après son arrivée au pouvoir, des vieux cyniques politiciens avaient essayé de le corrompre, mais ils avaient échoué. Sa vie familiale avait été impeccable, et le monde avait trouvé en lui un de ses hommes d’État les plus controversés. Quant aux jeunes arabes de l´époque, ils l’avaient choisi comme le symbole de leur dignité perdue et des espoirs déçus.

    Anthony Nutting qui de tout prêt connaissait Nasser, il avait écrit sa biographie, attestant qu´en dépit de tous ses défauts, l´homme a contribué à donner à l’Égypte et aux Arabes le sentiment de dignité, qui pour lui fut la marque distinctive de la nation indépendante qui aurait restée longtemps la plus pauvres spirituellement, sans l’inspiration dynamique de son leadership.

    ( ),

    1- Heikal Mohamed / Les documents du Caire
    2- Donald Neff / guerriers à Suez : (Eisenhower prend l’Amérique au Moyen-Orient)

    3- Lave Kennett / Suez - la guerre de deux fois
    4- Dwight D. Eisenhower / Waging Peace, 1956-1961
    5- Cheryl A. Rubenberg / Israël et l’intérêt national américain
    6- Alistair Horne / A Savage War of Peace (Algérie 1954-1962)
    7- Anthony Nutting / Nasser
    8- Robert Stephens / Nasser, a Political Biographie.

    Houcine en Exil__

  • permalien Deïr Yassin :
    26 juillet 2011 @23h52   « »

    J’avais oublié.
    Parmi les grand philosophes sionistes-islamophobes-anti-multiculturalistes trois-en-un qui l’ont inspiré, Pamela Geller, Daniel Pipes, Robert Spencer, il y avait aussi une place pour Alain Finkelkraut. Je rigole pas.
    Page 616 dans "A European Declaration of Independence" on peut lire :

    "French philosopher Alain Finkielkraut has warned that the lofty ideas of "the war on racism" is gradually turning into a hideously fake ideology. And this anti-racism will be for the 21st century what Communism was for the 20th century. A source of violence"

    Finalement, Finkelcrotte a trouvé sa place parmi ses pairs. L’histoire ne dit pas s’il cite BHL ... ou Botul.

  • permalien Tristan :
    27 juillet 2011 @01h16   « »

    @s=exp(j*pi)

    Aie, j’avais vu autre chose, dans l’exposé d’ErJiEff, avec, à la fin, son sinistre :

    Ne vous déplaise, il n’y aura plus pour tous que la paix obligatoire du vainqueur

    L’Axe (celui auto-déclaré du bien), c’est les USA et ses vassaux.

    Et, en face, il y a les alliés, dont les plus importants seraient le BRIC.

    J’imagine qu’on avait tous pensé qu’avec la chute du mur de Berlin, la "paix obligatoire du vainqueur" (les USA), allait régler le conflit israélo-palestinien, et j’avais beaucoup espéré des accords d’Oslo. Mais, ca n’a pas changé grand chose.

    Il existe une histoire, dans La Bible, où des juifs étaient parti reconstruire Jérusalem, avec le soutien du puissant empire d’Egypte. Cette histoire se trouve en grande partie dans le livre du prophète Jérémie.

    C’est seulement tout à la fin de cette histoire, qu’il y a la paix obligatoire du vainqueur.

    J’ai bien peur que ce que dit ErJiEff ne soit pas de la rhétorique, mais une réelle préoccupation.

    J’ai un peu la même, parce que je me rends compte qu’en Amérique du Sud (le B de BRIC), il y a de moins en moins de vassaux des USA, et que tous regardent en direction du moyen-orient.

    Ca ne me semble pas annecdotique, que les deux hommes politiques qui étaient les plus aimé du monde arabe étaient Hugo Chavez et Evo Morales (deux pseudos "anti-sémite"), qui travaillent pour Lula.

    Les soi-disant "sionistes", semblent, eux, manipulé par ceux qui veulent parquer tous les juifs en Palestine, pour les mettre en première ligne de leurs délires eschatologiques.

  • permalien Nathan :
    27 juillet 2011 @08h25   « »

    N’oublions pas l’événement qui déclencha la croisade personnelle délirante de Breivik : le bombardement de la Serbie par l’aviation de l’OTAN.

    Donc, en vertu de la même logique foireuse, tous ceux qui ont condamné le bombardement de l’OTAN et défendu la cause des Serbes sont intellectuellement proches du tueur norvégien.

  • permalien gloc :
    27 juillet 2011 @08h53   « »

    le dénommé Nathan :« Donc, en vertu de la même logique foireuse, tous ceux qui ont condamné le bombardement de l’OTAN et défendu la cause des Serbes sont intellectuellement proches du tueur norvégien. »

    Compte tenu de la proximité des propos du dénommé Nathan sur ce blog avec ceux de son nouveau copain norvégien à propos des musulmans et des islamo-gauchistes il est facile de comprendre qu’il fait partie de ceux qui ont condamné le bombardement de l’OTAN... bien qu’il y ait suspicion sur le caractère "intellectuel" de la démarche, le caractère "foireux" de la "logique" de ses propos ne fait aucun doute.

    Comme son nouveau copains il semble que le dénommé Nathan plaide "la démence".

  • permalien Nathan :
    27 juillet 2011 @09h07   « »

    Ph. Arnaud :- 26 juillet @23h32

    Il est tout de même curieux qu’un pays d’à peine 7 millions d’habitants arrive à faire plier TOUTES les compagnies aériennes décollant d’Europe et TOUS les gouvernements riverains du nord de la Méditerranée…

    Cela peut parfaitement s’expliquer :

    - Les Etats européens respectent Israël car ce pays est issu de la misère et des perscutions subies par les juifs sur le sol européen. En d’autres termes l’Europe a une énorme dette vis-à-vis de l’Etat juif et elle le sait.

    - Israël est un pays occidental, donc proche. Il existe de nombreux liens économiques et militaires entre les pays européens et Israël.

    - Gaza vit sous la férule des extrémistes du Hamas, considérés jusqu’ici comme une organisation terroriste en raison notamment de ses campagnes d’attentats-suicides. Même s’ils ont de la commisération pour le 1,5 million de Gazaouites quasiment enfermés dans cette étroite bande de terre, les Européens ne veulent pas servir la cause du Hamas et lui faire de la publicité.

    - Etant donné la tournure prise par l’arraisonnement du Mavi Marmara où 9 Turcs ont été abattus par la troupe israélienne, la dernière chose que veulent les Etats européens, c’est de voir leurs citoyens se faire tuer près des côtes israéliennes ou sur le sol israélien.

    - Un grand nombre d’Etats européens va voter en septembre en faveur de l’existence d’un Etat palestinien sur les frontières de 1967 avec Jérusalem pour capitale. Ces Etats estiment sans doute que la reconnaissance officielle de l’Etat palestinien est un objectif plus important pour la paix au Proche-Orient que la présence de militants pro-palestiniens en Israël/Palestine qui avait de fortes chances de mal tourner vu la facilité avec laquelle les soldats israéliens appuient sur la gâchette.

  • permalien Nathan :
    27 juillet 2011 @09h09   « »

    @ Gloc

    Le fait que vous avez mis en lien un site antisémite ("Shoah planétaire") vous disqualifie totalement à mes yeux. Je ne veux donc plus discuter avec vous.

  • permalien gloc :
    27 juillet 2011 @09h16   « »

    Au dénommé Nathan,

    Le fait que vous vous attachiez à propager votre haine anti-musulmane sur un espace public, malgré une actualité qui disqualifie définitivement vos agissements, fait que quoique vous disiez, vous m’aurez toujours à vos basques, pour dénoncer vos mensonges.

    Merci de m’avoir fait l’honneur d’une réponse.

  • permalien HN :
    27 juillet 2011 @09h55   « »

    Pourquoi M. Gresh consacre-t-il presque un article sur deux au conflit israélo-palestinien ?

    Heuuu... Parce qu’il en a le droit ???
    J’ai bon là ? J’ai gagné ?

    Cdlmt

  • permalien HN :
    27 juillet 2011 @09h56   « »

    En d’autres termes l’Europe a une énorme dette vis-à-vis de l’Etat juif et elle le sait.

    Ok, on vous cède la Grèce si vous voulez...
    On est quittes ?
    xD

  • permalien HN :
    27 juillet 2011 @10h07   « »

    A ce propos, il y a déjà une jolie théorie conspirationniste qui circule sur Internet à propos du fou norvégien.

    Si en plus vous vous mettez vous aussi à les répandre...
    C’est pas très malin.
    D’ailleurs vous pourriez en être l’instigateur...
    xD

    Cdlmt

  • permalien gloc :
    27 juillet 2011 @10h08   « »

    Les derniers mensonges du dénommé Nathan :

    Les Etats européens respectent Israël car ce pays est issu de la misère et des perscutions subies par les juifs sur le sol européen. En d’autres termes l’Europe a une énorme dette vis-à-vis de l’Etat juif et elle le sait.

    FAUX, si c’était le cas, Israël aurait été réinventé depuis Luther.

    Israël est un pays occidental, donc proche. Il existe de nombreux liens économiques et militaires entre les pays européens et Israël.

    FAUX, Israël est situe au Moyen Orient, c’est un comptoir colonial, rien d’autre. Israël sera toujours tributaire de ses métropoles.

    Gaza vit sous la férule des extrémistes du Hamas, considérés jusqu’ici comme une organisation terroriste en raison notamment de ses campagnes d’attentats-suicides. Même s’ils ont de la commisération pour le 1,5 million de Gazaouites quasiment enfermés dans cette étroite bande de terre, les Européens ne veulent pas servir la cause du Hamas et lui faire de la publicité.

    FAUX le Hamas est une création du Mossad, et a été élu démocratiquement. Gaza en réalité vit sous la férule de l’état israélien qui régulièrement s’y livre à des homicides et desz opérations vexatoires sur les civils prétextant des menaces pour sa sécurité.

    Etant donné la tournure prise par l’arraisonnement du Mavi Marmara où 9 Turcs ont été abattus par la troupe israélienne, la dernière chose que veulent les Etats européens, c’est de voir leurs citoyens se faire tuer près des côtes israéliennes ou sur le sol israélien.

    FAUX, Gaza et ses eaux territoriales n’appartiennent pas aux Israéliens.

    Un grand nombre d’Etats européens va voter en septembre en faveur de l’existence d’un Etat palestinien sur les frontières de 1967 avec Jérusalem pour capitale. Ces Etats estiment sans doute que la reconnaissance officielle de l’Etat palestinien est un objectif plus important pour la paix au Proche-Orient que la présence de militants pro-palestiniens en Israël/Palestine qui avait de fortes chances de mal tourner vu la facilité avec laquelle les soldats israéliens appuient sur la gâchette.

    FAUX, c’est grâce à la médiatisation par les sociétés civiles européennes, de la colonisation rampante israélienne (que le gouvernement israélien par sa politique imbécile en soit remercié), que les gouvernements s’inquiètent de leurs mouvements d’opinion (y compris juifs) à l’approche des échéances électorales.

  • permalien Tristan :
    27 juillet 2011 @10h12   « »

    @Nathan

    Donc, en vertu de la même logique foireuse, tous ceux qui ont condamné le bombardement de l’OTAN et défendu la cause des Serbes sont intellectuellement proches du tueur norvégien.

    Oui, c’est même une évidence, d’ailleurs, le norvégien ne manque pas d’éloges vis-à-vis de Poutine.

    Mais, il me semble que le fond de sa pensée est basé sur le choc des civilisations, version super-violente.

    Il est présenté comme un intégriste chrétien, mais, je le trouve très atypique : il défend le retour de son protestantisme à ses origines catholiques. A la base, les judéo-chrétiens devaient soutenir les croates (catholiques) et les arabo-musulmans bosniaques, contre la méchante civilisation orthodoxe (serbes et alliés russes). Sa position d’un grand front regroupant protestants, catholiques et sionistes juifs est logique. Mais, comme, pour lui, le mal c’est les arabo-musulmans, et le multiculturalisme qui seraient les corrupteurs de sa civilisation, il a décidé que les chrétiens orthodoxes font aussi partie de sa culture judéo-chrétienne. Et ca ne m’étonnerait pas qu’il aime, aussi, les catholiques latinos (comme Chavez).

    Il est très triste de voir que le sionisme est devenu l’étendard de ceux qui pensent défendre leur civilisation dite "judéo-chrétienne". Les sionistes de bonne foi et de bonne volonté risquent de se réveiller avec une sale gueule de bois, si ils ne se démarquent pas très clairement de ces idéologies de chocs des civilisations.

    Mais, Poutine et les pays latinos n’ont, eux, vraiment pas envie de ce genre d’alliés "civilisationnels". Surtout qu’ils ont été très longtemps présenté comme les civilisations ennemies des "judéo-chrétiens". Je pense qu’ils se sentiront bien mieux avec le BRIC, peut-être, même, rejoint par la Turquie.

  • permalien Houcine :
    27 juillet 2011 @10h34   « »

    Le dépeçage du Moyen Orient !

    Selon le climat qui régnait pendant la première guerre mondiale, la défaite des Ottomans et les différents protagonistes autour de la politique initiée par Rothschild, Paul Cambon, Edward Rey (Sykes & Picot), secondés par Balfour, l´idée d´une »Organisation terroriste pro coloniale et très impérialiste« , elle était déjà née. Il en a fallu attendre l´occasion et concrétiser ce plan qui est incarné aujourd´hui par le Mossad, formé par des Officiers nazis et l´argent allemand, toujours couvert par les polices du monde des amis, lui permettant d´assassiner là où ses membres voudraient-ils et quand le désirent-ils, et parmi les plus connues de ses Agents, c´étaient général Oufkir et Hassan II. Quant à leurs victimes, parmi elles, on trouve Mehdi Ben Barka, devenu une affaire française, que les concernés au haut sommet de la pyramide, ils ne veulent plus faire dissiper tous ses secrets !

    Houcine en Exil__

  • permalien Deïr Yassin :
    27 juillet 2011 @10h44   « »

    @ Nathan dans son rôle de Hasbariste très officiel

    "Les Etats européens respectent Israël car blahblahblah"

    Je ne sais pas s’il y croit lui-même. Nous savons tous ce qui arrive si quelqu’un, homme politique, intellectuel ou journaliste, exprime ses sentiments négatifs à l’égard de this little shitty country.

    Puisqu’il a été sujet de la Norvège ici, l’ancien Premier Ministre Kaare Willoch a eu des mots très durs sur Israël, et le Lobby en Norvège et en Israël lui a fait un autodafé en bonne et due forme.

    Pour ce qui est des populations, cela est autre chose. Un parmi de multiples sondages qui montrent que les populations européennes ne respectent pas Israël. Cet Etat est spécifiquement traité page 19 :
    http://news.bbc.co.uk/2/shared/bsp/...

  • permalien K. :
    27 juillet 2011 @11h01   « »

    Ph.Arnaud : Il est tout de même curieux qu’un pays d’à peine 7 millions d’habitants arrive à faire plier TOUTES les compagnies aériennes décollant d’Europe et TOUS les gouvernements riverains du nord de la Méditerranée...

    Nathan : Les Etats européens respectent Israël car ce pays est issu de la misère et des persécutions subies par les juifs sur le sol européen. En d’autres termes l’Europe a une énorme dette vis-à-vis de l’Etat juif et elle le sait.

    Selon la définition sioniste du respect on ne saurait donc respecter Israël qu’en entérinant ses crimes et en empêchant toute solidarité humaine envers ceux qui en sont victimes.

  • permalien juju :
    27 juillet 2011 @11h39   « »

    Plutot ne pas avoir d’avion que d’acquerir ceux d’Israel qui pourrait etre considere comme un pays Terroriste ! Ils se croivent tout permis comme les USA

    Sarkozy ne reflete en rien les idees des Francais...en tout tres loin des miennes

  • permalien Tristan :
    27 juillet 2011 @11h48   « »

    @Deïr Yassin

    http://news.bbc.co.uk/2/shared/bsp/...

    Tous ses voisins trouvent que les USA ont une mauvaise influance sur le monde, l’Iran, le moins bien placé, dans ce sondage, est très mal vu des pays qui sont très loin de ses frontières et de la portée de ses missils, mais, est très bien noté par la population de son principle voisin. Ce serait bien de savoir, aussi, ce qu’en pense d’autres voisins proches, comme de la population d’Irak, de Bahrein et de l’Afghanistan. Bon, il n’y a qu’un seul voisin d’Israël, qui a participé au sondage, qui donne des résultats très clair. Mais, je pense que si les autre voisins avaient aussi participé, la note finale aurait encore été plus basse.

  • permalien Sam :
    27 juillet 2011 @11h59   « »

    A ceux qui s’étonnent "qu’un pays d’à peine 7 millions d’habitants arrive à faire plier TOUTES les compagnies aériennes décollant d’Europe et TOUS les gouvernements riverains du nord de la Méditerranée..."
    Certains pays vous refoulent à la frontiére dés lors que vous avez un tampon israelien sur votre passeport.

  • permalien Noval :
    27 juillet 2011 @12h14   « »

    Nathan,

    " En d’autres termes l’Europe a une énorme dette vis-à-vis de l’Etat juif et elle le sait "

    Il n’y a plus, à l’époque contemporaine, de dette qui vaille. Tout se prescrit, même une dette ; d’ailleurs ce que vous appelez dette, n’est ni plus ni moins que la culpabilité qu’ont nécessairement éprouvés les Européens suite à l’abominable génocide commis par les nazis sur le seul européen.

    En 2011, il s’agit uniquement de se demander ce qu’est aujourd’hui l’Etat d’Israël. La réponse est simple : un Etat raciste procédant méthodiquement, avec la complicité de " l’Europe " et des Etats-Unis qui n’en peuvent mais au nettoyage ethnique d’une population qui n’avait rien demandé à quiconque, ni à fortiori agressé l’Europe et les Etats-Unis.

    " Israël est un pays occidental, donc proche. Il existe de nombreux liens économiques et militaires entre les pays européens et Israël "

    Israël n’est géographiquement ni plus ni moins proche de l’Occident que par exemple l’Egypte ou la Jordanie. Seul le mode de vie israélien est occidental, mais pas pour tous les habitants, uniquement pour ceux qui sont venus coloniser la Palestine en y procédant à un nettoyage ethnique.

    " - Gaza vit sous la férule des extrémistes du Hamas, considérés jusqu’ici comme une organisation terroriste en raison notamment de ses campagnes d’attentats-suicides "

    Le Hamas, organisation terroriste ? Pas pour tout le monde ; uniquement pour les Etats et organisations qui épousent la propagande sioniste, soit à peu de choses près ceux qui refusent de voir qu’Israël est un Etat terroriste .

    " Etant donné la tournure prise par l’arraisonnement du Mavi Marmara où 9 Turcs ont été abattus par la troupe israélienne, la dernière chose que veulent les Etats européens, c’est de voir leurs citoyens se faire tuer près des côtes israéliennes ou sur le sol israélien "

    Sauf que, sauf que : aucun des bateaux ayant récemment pris la mer ne voguait en direction d’Israël ; tous se proposaient de naviguer vers Gaza, prison à ciel ouvert créée par le seul terrorisme de l’Etat d’Israël.

    " Un grand nombre d’Etats européens va voter en septembre en faveur de l’existence d’un Etat palestinien sur les frontières de 1967 avec Jérusalem pour capitale "

    Non.

    " un grand nombre d’Etats européens " va comme à l’accoutumée servir les intérêts de l’Etat d’Israël. Car dans l’hypothèse d’un vote favorable à la création d’un Etat Palestinien, l’Etat terroriste voisin tracera unilatéralement ses frontières en laissant quelques miettes de terre à des personnes désarmées pour qu’il puisse déployer, au moindre faux pas, toute l’étendue de sa terreur.

    Car pour les Etats européens et les Etats-Unis, le temps n’est encore pas venu de s’opposer frontalement au cynisme et à la brutalité de l’Etat d’Israël.

  • permalien Rouzbeh :
    27 juillet 2011 @12h22   « »

    « Je ne veux donc plus discuter avec vous. »

    Wow ! Si à cause de cela (non discussion), il arrive qq chose « dépression, suicide ou autres), au moins, on connait la raison !!!!! Moi qui croyais que :"Uri Avnery est devenu gâteux..."

    « Je suis sûr que Blog et Houcine vont se lécher les babines. »

    Autant de porter l’affaire devant la justice à cause de l’ « antisémitisme » de M.Gresh et des gens qui fréquentent ce site ? C’est quand même incroyable de s’acharner sur « un pays grand comme un mouchoir de poche. ». Ah le pauvre petit chéri, le monde est vraiment injuste !

  • permalien Deïr Yassin :
    27 juillet 2011 @12h51   « »

    @ Tristan
    J’avais juste posté le premier sondage - sérieux quand même - sous la main, et surtout pour montrer le pitoyable opinion sur Israël en Europe contrairement à ce que postule Nathan.

    Il y a des choses intéressantes sur beaucoup de pays.

    Et malgré le lavage du cerveau médiatique, les trois pays les plus pro-Israéliens au niveau de l’establishment politique, les USA, le Canada et la France, la population n’est pas dupe :

    USA : positif : 43% / négatif:41%. Cela est incroyable que 41% ont cette opinion malgré l’omniprésence des chanteurs de louange à l’Etat hébreux. Comme quoi les gens ne sont pas cons :-)
    Canada : positif : 23% / négatif : 52%
    France : positif : 18 % / négatif : 56%
    Comme quoi BHL, Finkielkraut, Nathan et toute l’Armada hasbariste n’y peuvent rien.

  • permalien HN :
    27 juillet 2011 @12h56   « »

    Etant donné la tournure prise par l’arraisonnement du Mavi Marmara où 9 Turcs ont été abattus par la troupe israélienne, la dernière chose que veulent les Etats européens, c’est de voir leurs citoyens se faire tuer près des côtes israéliennes ou sur le sol israélien.

    C’est marrant, on dirait que ce genre d’incident arrive par l’opération du saint esprit, sans véritable responsable, sans doigt qui déclenche une détente... "Des citoyens qui se font tuer", c’est une formule bien jolie ça.
    Ce serait presque leur faute, ou alors un geste consentant : "Tiens aujourd’hui, je me ferais bien tuer par l’armée israélienne, manière. Je vais envoyer un ballon de foot vers un point de contrôle pour me faire trouer le thorax par une grenade lacrymogène"...

    A part ça, je comprends mal le besoin de la France d’acheter des avions israéliens alors que nous avons déjà nos vendeurs de mort nationaux comme Dassault, qui de plus est un bon copain de notre président et rencontre qqs problèmes pour refourguer ses avions.
    Comment peut se produire une telle infidélité ??!!
    Ils tuent pas assez nos avions ??

    Cdlmt

  • permalien Houcine :
    27 juillet 2011 @13h13   « »

    Ce qu´Agent Nathan & Camarades ne veulent pas entendre !
    Avant la création de l´Etat – Maison de l´Eternel -, devenue sacré Temple de ses anciens ennemis, »Alain Guichard« a consacré une étude aux membres des Loges. Quant aux archives de la police de l´esprit, elles sont remplies de rapports contre les juifs en Europe.

    À partir du XVIII° siècle, la Franc-maçonnerie est officiellement née. C´est »Chevalier« qui avait tracé son étude, devenant une référence. En 1723, date de la publication des »Constitutions d’Anderson« , la Franc-maçonnerie est une institution chrétienne. »Beresniak« n´avait évoqué que l´initiation de deux seuls Juifs en 1721, à Londres. Selon l’ »Encyclopédia Judaïca« , c’est en 1732 que le premier israélite aurait été initié dans une Loge, et que la Loge des juifs n´aurait été constituée qu´en 1793 à Londres. Pendant la présence française en en Allemagne et sous l´égide du »Grand Orient« , l´ »Aurore Naissante« , elle avait été constituée en 1808, à Francfort. Le cabaliste hollandais »Jacob Templo« (1603-1675) aurait dessiné les armes des Maçons anglais, en collaboration avec le rabbin »Manasseh ben Israël« . En attente de faire venir le Messie, ce rabbin avait convaincu »Cromwell« de laisser revenir les Juifs en Grande-Bretagne, où la "Cabale" mystique ésotérique cherchait à influencer toute la pensée de ses sphères. _ »Martine de Pasqually« , dont Beresniak a montré une figure curieuse, n´étant pas juif, il fut seulement un résolu lecteur d’ouvrages kabbalistiques. Les différentes excommunications papales induisirent certains esprits à voir dans la Maçonnerie une »Synagogue satanique« qui n’avait pas reconnu le message chrétien. C’est le titre d’un ouvrage que »l´évêque Meurin à Port-Louis« avait- il publié, se référant aux situations économiques et politiques. Pour ouvrir les loges aux juifs, aux agnostiques et à l´esprit Gallien qui refusait l´autorité de l´Eglise en matière de sciences, il a fallu attendre le siècle des lumières. Le Grand Orient de France qui avait accepté en son sein une Loge juive en Allemagne (La Prusse), il va embarrasser celle des »Chevaliers de la Croix« - (les templiers -, voir affaire Jaques de Molay), déjà présents en Algérie. Les premiers juifs furent initiés à Livourne et au sein du cercle du »Maréchal Bugeaud à Oran« , où se trouva déjà Durand. Quant aux prussiens, ils refusèrent catégoriquement la présence des juifs dans leur Loge ! C´est ce qui entraîna en 1848 la protestation des français et des anglais.

    Houcine__

  • permalien Houcine :
    27 juillet 2011 @13h26   « »

    Ce qu´Agent Nathan & Camarades ne veulent pas entendre !

    (suite),

    Contrairement à l´ancien régime, l’armée française est la première admettant les non pratiquants de la religion du Prince. Au sein de ses rangs, il n´y avait que »général Wolf« . Dans ce cadre, le judaïsme va continuer son œuvre, jusqu’ en 1877, lorsque la lutte pour l’établissement du régime républicain va entraîner une tentative de coup d’État, due à la crise Boulanger, soutenue par Naquet (avocat-député, promoteur du divorce), Laguerre et Laisant.

    Quant à cette bizarre amitié récente entre Israël et les enfants des Ex- Bourreaux et Maitres des génocides, genre du norvégien Anders qui ocupe actuelement toutes les actualités, elle n´est qu´une alliance entre bandits, contrôlant les puits du pétrole, en attente de trouver une autre alternative à l´ex route (Canal de Suez) vers les Indes et la Chine.

    Le coup de Bambay, il ne fait que préocuper les Stratèges indo pakistanais, s´inclinant vers ce que forgent l´habituel génie de la CIA et le Mossad !

    Houcine__

  • permalien Laurent Szyster :
    27 juillet 2011 @15h43   « »

    @gloc,

    Israël est situe au Moyen Orient, c’est un comptoir colonial, rien d’autre. Israël sera toujours tributaire de ses métropoles.

    Ses métropoles ? La France est une métropole, la Nouvelle Calédonie, la Martinique et quelques confettis d’empire sont ses colonies. Mais c’est la première fois qu’on me parle d’un comptoir colonial qui aurait plusieurs métropoles. Pourriez vous expliciter ?

    le Hamas est une création du Mossad, et a été élu démocratiquement.

    Soit la faction islamiste est une création du Mossad, soit c’est un parti populaire palestinien. Que la contradiction flagrante entre ces deux propositions ne vous choque pas, voila qui en dit long sur le caractère magique du discours "antisioniste".


    @Deir Yassin,

    this little shitty country

    L’Etat Juif a mauvaise réputation.

    Soit.

    Vous croyez vraiment que les "sionistes" s’inquiètent de ce que pensent la populace abreuvée d’une propagande "antisioniste" plus ou moins hypocrite ?

    Ils sont habitués depuis longtemps à supporter la bêtise méchante d’une conjuration d’imbéciles. Et "ce petit pays de merde" a les moyens d’ignorer l’opinion des médiocres, aussi nombreux fussent-ils.

  • permalien Deïr Yassin :
    27 juillet 2011 @15h59   « »

    Que Szyster parle des populations européennes critiques envers l’Etat d’Israël comme populace est symptomatique de l’arrogance qui habite les supporters les plus extrémistes de ce pays.
    C’est justement cette arrogance qui fait que la populace - en attendant d’être écoutée par ses élus - ont l’arme du BDS comme seule réponse efficace.
    D’ailleurs, je me suis rendue compte que depuis le généralisation des médicaments génériques, les toubibs refilent presque systématiqueent des produits de la marque "Teva", la plus grande entreprise mondiale de générique et surtout israélienne. Consommez intelligent - même quand vous êtes malade.

  • permalien Juba :
    27 juillet 2011 @16h25   « »

    Il ressort de tous ces commentaires l’absence d’une connaissance de l’opinion publique d’Israel ou il existe un puissant mouvement de paix.
    La société civile de ce pays est d’une compléxité inouie puisqu’il existe meme un courant qui revendique de vivre dans un etat Palestinien puisque l’Etat d’Israel serait appélé à disparaitre ! Un autre courant ne reconnait pas l’existence d’Israel pour une raison abraccadabrante qui se traduit ainsi "Le peuple Juif, élu de Dieu, est propriétaire de la terre entière et n’admet pas d’etre confiné dans un territoire de quelques milliers de km2 ! L’antisémitisme a été créé en Europe et les Juifs ont vécu depuis des millénaires avec leurs voisins sans aucun problème. Personne ne peut nier qu’Israel est un allié stratégique de l’occident et sa mission principale est de : Surveiller le canal de Suez, par lequel transitait et transite encore une grande partie du commerce mondial . Les chrétiens ont été chassés de Jérusalem qui continue jusqu’à maintenant à gerer les lieux saints du christianisme (Dixit Chris de Burgh qui s’en prend violemment aux chrétiens dans une de ses chansons). Le peuple Juif a droit à l’existence à l’instar de tous les peuples du monde mais il faut avouer que le Sionisme est une idéologie faschiste qui déscredite cet Etat qui aurait pu jouer un role fondamental dans la démocratisation de l’Orient. Certains s’attaquent à l’Islam sans aucune raison en le rendant responsable des actes de ces groupes intégristes alors meme que les musulmans souffrent de ces actes et ils ont en été les premières victimes !

  • permalien Deïr Yassin :
    27 juillet 2011 @16h38   « »

    @ Juba
    Et il ressort de vos commentaires que vous ne lisez ce blog que depuis quelques semaines ....

  • permalien gloc :
    27 juillet 2011 @17h13   « »

    Laurent Szyster : Mais c’est la première fois qu’on me parle d’un comptoir colonial qui aurait plusieurs métropoles. Pourriez vous expliciter ?

    Le vote des colons à l’assemblé nationale française est convoité :
    Combat sans merci à droite pour le vote des Français d’Israël | Rue89

    ... et Netanyahu rend compte au Congrès US : Discours intégral et en français de Benjamin Netanyahu devant le congrès US (24/05/2011) | JSS News - Israël - Diplomatie - Géopolitique

    ... et de Israël ne se maintient que par une contrainte militaire, largement financée par les USA, depuis son établissement, comme tous les comptoirs coloniaux depuis l’antiquité.

    ... et c’est le rôle qui lui a été dévolu par son père fondateur : "pour l’Europe nous serons un morceau du rempart contre l’Asie, nous serons la sentinelle avancée de la civilisation contre la barbarie" (l’état des juifs, Palestine ou Argentine), comme les royaumes croisés du moyen-âge.

    Laurent Szyster : Que la contradiction flagrante entre ces deux propositions ne vous choque pas, voila qui en dit long sur le caractère magique du discours "antisioniste".

    Ce qui eut été magique c’est que le Fatah remporta malgré ça les élections.

  • permalien Deïr Yassin :
    27 juillet 2011 @17h19   « »

    On s’en doutait un peu....
    Le journal danois "Politiken" a un article très intéressant sur le réseau idéologique duquel Anders Behring Breivik s’est inspiré et ses ramifications en Europe et au-delà.

    Il dresse une liste des sites proches des extrémistes dont il est question, et sur le plan international, il s’agit de :
    - Gates of Vienna
    - Jihad Watch
    - Atlas Shrugs
    - English Defense League
    - et bingo : MEMRI, le compagnon si cher à certain ici.

    Ils sont classés sous le ’FAKTA’ en rouge :
    http://politiken.dk/udland/ECE13466...

  • permalien Lou :
    27 juillet 2011 @17h27   « »

    LE CONSEIL DE SÉCURITÉ DÉBAT DU RÈGLEMENT DU CONFLIT ISRAÉLO-ARABE ET DE LA RECONNAISSANCE D’UN ÉTAT INDÉPENDANT DE PALESTINE

    (...)
    M. GÉRARD ARAUD (France) a déclaré que le statu quo actuel était « intenable ». Seul le dialogue, a-t-il dit, permettra d’aboutir à la solution « de deux États pour deux peuples », (...)

    Concernant la prochaine Assemblée générale, M. Araud, a noté que les attentes croissantes de la société civile palestinienne ne devraient pas être ignorées. Il a indiqué qu’en septembre, la France prendrait ses responsabilités dans le but unique de faire avancer la paix.

    et c’est comme le fût du canon de Fernand Raynaud "faire avancer la paix" ça prend un certain temps

    Palestine : la prochaine nation du monde

  • permalien Noval :
    27 juillet 2011 @17h49   « »

    Deïr Yassin,

    Tel intervenant se complaisant à qualifier de populace et de conjuration d’imbéciles

    celles et ceux qui lui apportent raisonnablement la contradiction, démontre en tant que de besoin que l’avilissement dans la laideur verbale est chez ce triste sire une seconde nature.

    Des mots aux actes, il n’y a généralement qu’un pas ; imaginez ce que donnerait un passage à l’acte chez ce genre d’individu ...

    Bien à vous !

  • permalien Nathan :
    27 juillet 2011 @18h43   « »

    A propos de MEMRI :

    Les séquences vidéo d’imams extrémistes tenant des prêches haineux présentées sur MEMRI ne sont pas des faux. Ces imams télévisuels ne sont pas des acteurs déguisés arborant des barbes postiches. C’est vraiment eux qui débitent toutes ces insanités. Quoi d’étonnant dès lors à ce qu’une sorte d’Otaku norvégien y trouve matière à nourrir son délire ?

  • permalien K. :
    27 juillet 2011 @19h29   « »

    Nouvelle campagne de propagande israélienne en vue, qui fait appel cette fois à des propagandistes étrangers (via twitter Alain Gresh).

    Incroyablement, ce sont exactement les thèmes précédents, qui expriment un déni complet de la réalité, qui semblent devoir être repris.

    "A big part of the problem is ’selling’ Israel’s image in the media - which has to do with ignorance," Nathalie Biderman, a French PR expert, told Yedioth Ahronoth.

    "I’m not really sure how familiar the French are with Israel. We can put aside everything that has to do with the (Israeli-Palestinian) conflict and address the other interesting aspects here to change the perception of Israel.

  • permalien K. :
    27 juillet 2011 @19h34   « »

    Michelle Goldberg : Le fascisme et le sionisme main dans la main.

    Anders Breivik’s embrace of Israel is the latest sign of a shift among reactionaries in Europe—with fascism and Zionism going hand in hand, fueled by Islamophobia, says Michelle Goldberg.

  • permalien Laurent Szyster :
    27 juillet 2011 @19h49   « »

    @Deir Yassin,

    Le journal danois "Politiken" a un article très intéressant sur le réseau idéologique duquel Anders Behring Breivik s’est inspiré et ses ramifications en Europe et au-delà.

    Il dresse une liste des sites proches des extrémistes dont il est question, et sur le plan international, (...) et bingo !

    Et rien du tout.

    MEMRI ne fait pas partie du réseau islamophobe International Civil Liberties Alliance.

    John Hansen et Jakob Elkjaer ont baclé leur boulot, se contentant de parcourir la liste des blogs cités par ce site ... sans lire le préambule :

    Blogs and Sites :: Liberties Alliance

    Inclusion on this list does not necessarily imply that International Civil Liberties Alliance endorses the sites or their content so people click the links at their own risk. Inclusion of a blog/site does not necessarily imply that they or their authors support our organisation or our aims.

  • permalien s=exp(j*pi) :
    27 juillet 2011 @20h00   « »

    @ Tristan // 27-07 / 01h16

    Figurez-vous que je n’imagine nullement que ErJiEff fasse de la rhétorique pour l’amour de l’art. Il use de la rhétorique afin de jeter le trouble en donnant l’impression de se placer au-dessus de la mêlée. Un bon usage de la technique lui permet de suggérer que critiquer des gouvernements israéliens est "horriblement malsain et ouvre la porte à tous les excès", de laisser entendre qu’Israël est blanc comme neige dans ce qui est advenu aux palestiniens, de passer sous silence l’oppression qui continue, de nous appeler à regarder d’autres problèmes ailleurs et d’insinuer enfin que "la
    paix" apportera solution à tout.

    C’est cette technique que je voulais souligner : on ne rencontre pas tous les jours un Hasbariste qui manie ainsi la rhétorique en tant qu’art et technique du discours visant à convaincre, à tromper ou à troubler l’autre. J’avais imaginé parler de cette "paix" (évoquée en négatif au 1er alinéa, suggérée à nouveau au 7ème et nommée impudemment en conclusion) en réaction à une réponse ; je constate que vous avez compris tout seul. Ainsi donc, vous résistez bien à la rhétorique : félicitations !

    Par conséquent, vous avez vu comme moi ce que la conclusion de ErJiEff cache d’épouvantable : même s’il ne le formule pas ainsi, cela signifie purement et simplement VAE VICTIS.

    J’imagine que, pour ErJiEff, il ne fait aucun doute à qui ira la victoire. Bien entendu, une "paix" de ce genre n’a rien d’irénique et je comprendrais mal que les pays concernés puissent se targuer de la "paix" obtenue après la mise en réserve des Indiens d’Amérique ou celle des Aborigènes en Australie.

  • permalien s=exp(j*pi) :
    27 juillet 2011 @20h15   « »

    @ Deïr Yassin

    Post L Szy*** // 27-07 / 19h49

    Inclusion on this list does not necessarily imply that International Civil Liberties Alliance endorses the sites or their content so people click the links at their own risk. Inclusion of a blog/site does not necessarily imply that they or their authors support our organisation or our aims.

    Comment c’est qu’on dit, déjà, pour les films ou les romans ? Ah oui :

    Les lieux, faits et personnages décrits dans cette oeuvre sont purement imaginaires et toute ressemblance avec des lieux, faits ou personnages existant ou ayant existé ne pourrait être que pure coïncidence.

    Tu parles ! Qui se ressemble s’assemble.

  • permalien Houcine :
    27 juillet 2011 @21h01   « »

    Le Mossad, l´OLP, Hamas et les accords d´Oslo !

    Pour aborder des thèmes si compliqués que celui-ci, on devrait être bien documenté. Déjà et dés le début des mouvements de libérations, l´Angleterre et la France ont façonné leur autre carte géopolitique, afin de continuer à contrôler leur monde, versant le moins possible et évitant de sacrifier tellement de soldats, comme en Algérie et au Maroc. Dans ces stratégies, on a vu comment fut accordée l´indépendance de la Syrie, du Liban, de l´Egypte et de l´Irak, coïncidant avec la création du Pakistan et d´Israël. Donc, ces indépendances (sauf celle de l´Algérie), elles étaient permises, afin de calmer ses propres citoyens (Sartres en France, Fanon en Algérie) et œuvrer plus discrètement.

    En ce qui concerne le Pakistan, sa création sert toujours pour quelque chose. Quant à Israël, il est une autre base américano européenne, voisinant les sources d´énergie et jadis à la porte de l´Union Soviétique. À ceci, s´ajoute la pérennité du féodalisme arabe, dont se servent toujours les gens des missions et les disciples de l´ »Lawrence d´Arabie« . Selon ce petit tableau, on pourrait se demander :

    Comment le problème palestinien est resté si longtemps sans lui donner une solution ? Et pour répondre, on devrait considérer le rôle que joue cette épine et à faveur de qui ?

  • permalien Houcine :
    27 juillet 2011 @21h03   « »

    Les facteurs alimentant les conflits israélo palestiniens :

    (suite)

    1- l´instabilité dans des pays arabes, toujours gouvernés selon la volonté des puissances ex- coloniales, face à la naissance d´une nouvelle génération, en quête de gagner sa liberté et récupérer la dignité.

    2- Les nombreux conflits qui opposaient les juifs et leurs détracteurs en Europe, ils ont convaincu les Occidentaux (Inclue la Russie du Zar) à faire éloigner cette communauté et la surveiller de loin. En même temps, il faut entretenir les générations issues de ces grands parents qui furent longtemps humiliés, torturés et massacrés à longueur des 2000 ans. Pour ne pas se révolter contre ses anciens détracteurs, les gouvernements du monde Occidental ont choisi le pauvre palestinien qui fait les frais et garantit la thérapie des enragés ! À cette injustice confirmée et approuvée plusieurs fois, surtout à Durban I et II, s´ajoute la méchanceté de la caste qui remplace l´administration coloniale, toujours entretenant les arabes par ce problème israélo palestinien.

    3- Concernant l´OLP – Hamas, les accords d´Oslo et le partage de Jérusalem, leur phénomène s´explique selon les réalités suivantes : (a) ce sont les financiers et les marchants de l´armement américains, français et anglais qui déterminent le comportement et les actions sauvages israéliennes, (b) ne jamais négocier avec un seul adversaire !

    4- Concernant l´ »apparition subite de Hamas« , au détriment d´Al Fatah, leur conflit remonte à l´époque de »Golda Meir« et le retour d´ »Ahmed Yassine« à Gaza. Puisque cet homme ne cachait nullement sa religiosité, vite, on a trouvé en lui la personne qui aurait pu maintenir les palestiniens dans un esprit religieux, loin de l´éducation sociale et des sciences modernes. En fonction et ces suppositions, Cheikh Yassine fut financé dans tous ses projets caritatifs, et surtout la construction des mosquées. Arrêté en 1984 et condamné à 12 ans de prison, l´Intifada orienta le Mossad vers sa libération, afin de calmer les enfants rebelles et Yassine en profita, créant Hamas (1987).

    5- De nouveau Cheikh Yassine condamné à perpétuité, coïncidant avec les accords d´Oslo, 1993 et l´arrivée de la droite au pouvoir (1996), sous Netanyahu qui de nouveau dicta sa libération ! D´Amman en Jordanie, Ahmed Yassine rentra à Gaza en Héros, et c´est ce qui discrédita Arafat et son Organisation ! En plus, sous prétexte que l´entourage d´Arafat utilisait les donations pour des fins personnelles, les Etats du Golf transfèrent leurs aides à faveur de Hamas (1998), autorisés par les Etats-Unis ! Dans ces circonstances, Cheikh Yassine a été assassiné en date du 22 Mars 2004. Cinque ans plus tard, Gaza a été gazouillée par le phosphore blanc !

  • permalien Houcine :
    27 juillet 2011 @21h05   « »

    Conclusion :

    Il est certain que pendant le séjour de Cheikh Yassine en prison, un Rabbin avait maintenu une bonne relation, lui rendant visite plusieurs fois ! Et si l´Etat d´Israël est une création germano anglo-saxonne, Netanyahu est souvent accusé d´avoir crée Hamas, en lutte contre son Mentor – Dans ce cas, on pourrait dire : La douée sorcière israélite est victime de sa propre science !

    ( .),

    1- Zeev Sternell / l´Humanité du 14 / 12 / 2001 (Commentaire)

    2- Tony Gordon / l´aide religieuse, au lieu des écoles (Commentaire)

    3- Ron Paul (sénateur de Texas), Israël et ses aides à Hamas (Commentaire)

    4- Gordon Thomas / l´histoire secrète du Mossad.

    Houcien en Exil__

  • permalien Lou :
    3 août 2011 @10h43   « »

    Drones. Le coup au but de Dassault

    Dassault prépare la vente de sept drones israéliens à l’Armée de l’air. L’avionneur, auquel n’allait pas la préférence des militaires français, a su convaincre Nicolas Sarkozy.

    C’est une belle opération que vient de réussir l’avionneur Dassault : contre l’avis des militaires (État-major des armées, Armée de l’air, Direction général de l’armement), il a obtenu l’ouverture de négociations avec le ministre de la défense Gérard Longuet, pour préparer la vente de sept drones (avions sans pilote à bord) destinés à l’Armée de l’air. Le marché de ces drones MALE (Moyenne Altitude, Longue Endurance) est évalué à 300millions d’euros, et Dassault garantit être capable de les livrer en 2014.

    La préférence allait pourtant aux Américains (...)

    Mais Dassault a su convaincre Nicolas Sarkozy, en faisant curieusement valoir que l’intérêt national français se satisfairait mieux d’un appareil israélien que d’un américain.

  • permalien Lou :
    4 août 2011 @10h33   « »

    Comment transformer un soldat israélien en « otage » ?

    Par : Christine Abdelkrim-Delanne
    Publié le : 3 août 2011

    « Guilad Shalit est un soldat-franco-israélien, C’est un prisonnier de guerre, et pourtant RFI le compte désormais parmi les « otages » français (civils) auxquels on rend hommage tous les jours, dans le journal de 8h. Un site d’information pro-israélien s’en félicite d’ailleurs, et se vante d’avoir adressé à Alain de Pouzilhac « une mise en demeure ». Qu’en est-il ? La direction de RFI a-t-elle subi des pressions ? Pourquoi ce changement d’attitude au sujet de Guilad Shalit ? » Telle est la question posée par les syndicats de Radio France Internationale à sa direction lorsque la station s’est vu imposer de soutenir le soldat de Tsahal. Il avait été enlevé par un commando palestinien, le 25 juin 2006, au passage frontière de Kerem Shalom qui servait au transfert de l’aide humanitaire vers Gaza assiégée par la même armée israélienne.

    La réponse de la direction en dit long sur l’indépendance de la station internationale française financée par l’argent du contribuable français : « Effectivement, RFI a été saisie par un « auditeur qui s’intéresse à la question ». Nous nous sommes tournés vers le quai d’Orsay qui tient lui-même sa position du président français : « Guilat Shalit n’est pas un prisonnier de guerre parce qu’il ne bénéficie pas des dispositions prévues par les conventions internationales ». Il est donc considéré comme un otage. »

    Commentaire du SNJ : « Si tous les prisonniers de guerre qui ne bénéficient pas des dispositions prévues par les conventions internationales étaient considérés comme des otages, ça ferait du monde...(Vous avez dit Guantanamo ?) L’auditeur en question est en fait un militant actif proche du site, site qui tient violemment des propos anti-palestiniens. »(...)

  • permalien triangle rouge :
    4 août 2011 @22h29   « »

    le front national a beau avoir de la rancoeur car la france a perdu l "algérie francaise",il ne soutient pas pour autant israel....

  • permalien triangle rouge :
    4 août 2011 @22h31   « »

    et cela meme si lepen a participé a la guerre de suez aux cotés de tsahal et des britanniques.

  • permalien Lou :
    5 août 2011 @22h47   « »

    2 - ISRAËL - CONSTRUCTION DE 900 NOUVEAUX LOGEMENTS DANS LA COLONIE DE HAR HOMA À JÉRUSALEM EST

    La France condamne la décision du ministère de l’Intérieur israélien d’autoriser la construction de 900 nouveaux logements dans la colonie de Har Homa à Jérusalem-Est. Cette nouvelle décision compromet encore davantage la possibilité d’une solution négociée, qui doit permettre à Israël et à la Palestine de vivre côte à côte en paix et en sécurité, avec Jérusalem pour capitale des deux États.

    Notre position sur la colonisation est claire et constante : elle est illégale, en Cisjordanie comme à Jérusalem-Est, et constitue un obstacle à la paix.

    En conséquence, nous appelons Israël à revenir sur cette décision, dont la mise en œuvre attiserait les tensions et rendrait plus difficile encore la reprise des négociations entre les deux parties.

    sinon ?

    ouh la ! la France condamne ...
    ...achat de drones israéliens ? ... remise en cause ?...

    Non, c’est pour du beurre que France Diplomatie condamne, chantonne Monsieur Dassault.

  • permalien Lou :
    16 août 2011 @21h37   « »

    Conseil de l’Union européenne

    16/08/2011

    Middle East Quartet Statement (English)

    Le Quartet est vivement préoccupé par les annonces récentes d’Israël pour faire avancer la planification de nouveaux logements à Ariel et à Jérusalem et réitère sa position à cet égard, en particulier sa déclaration du 12 mars 2010. Le Quartet réaffirme que l’action unilatérale par chacune des parties ne peut préjuger du résultat des négociations et ne sera pas reconnue par la communauté internationale.
    Jérusalem en particulier est l’un des principaux enjeux qui doit être résolu par des négociations entre les parties, qui souligne l’urgent besoin pour les parties de reprendre de sérieux et approfondis pourparlers. Cela vient à un moment critique avec les efforts du Quartet en cours pour reprendre les négociations qui sont le seul moyen d’une solution juste et durable au conflit. Le quartet est déterminé à poursuivre ses efforts. En fin de compte, c’est aux dirigeants Israéliens et Palestiniens à prendre des décisions difficiles et à éviter les actions de leur gouvernement qui minent les objectifs que nous cherchons à atteindre.

    Le quartet est préoccupé mais il "est déterminé à poursuivre ses efforts", c’est ça, tiens bon Quartet.

  • permalien Lou :
    16 août 2011 @21h40   « »

    Allez Quartet, un effort pour apparaître.

  • permalien Lou :
    16 août 2011 @23h33   « »

    Comme l’impression que l’AFP se gausse ...

    Cisjordanie : le Quartette très inquiet des nouveaux logements israéliens

    Parallèlement, l’envoyé spécial du Quartette, l’ancien Premier ministre britannique Tony Blair, travaille à la rédaction d’un communiqué dont il espère qu’il mettra fin aux divisions entre les différentes puissances et permettra la relance des négociations avant le début de l’Assemblée générale de l’ONU en septembre.

    Tony Blair est en train de chercher les mots justes qui permettront d’aller de l’avant, a indiqué un diplomate aux Nations unies sous couvert d’anonymat.

    M. Blair fait des progrès, mais il n’a pas encore fini de rédiger le texte, selon ce diplomate.

  • permalien Anne :
    24 novembre 2013 @18h05   «

    Quant aux militants qui souhaitaient se rendre en Palestine par avion, nombre d’entre eux ont été refoulés à... Roissy. (« Bienvenue en Palestine… à Ben Gourion », Guerre ou paix, 7 juillet 2011). Israël déciderait-il maintenant qui a le droit d’embarquer dans les aéroports français ?

    J’ai moi même dû subir un "interrogatoire" du personnel d’Air France avant d’embarquer pour Tel-Aviv. Scandaleux !

Ajouter un commentaire