Le Monde diplomatique
Accueil du site > Nouvelles d’Orient > Où en est « le réveil arabe » (I) ?

Où en est « le réveil arabe » (I) ?

lundi 5 septembre 2011, par Alain Gresh

Alors que l’automne commence dans quelques jours, alors que la chute du régime de Ben Ali date d’environ huit mois, où en est « le réveil arabe » ? Une nouvelle fois, la question est posée par différents observateurs, mais aussi par des acteurs : les révolutions arabes sont-elles finies ?

La première remarque importante est que le mouvement ne s’est pas arrêté, malgré une terrible répression — en premier lieu en Syrie —, malgré les tentatives de retour en arrière et l’organisation au niveau régional (et international) d’une « contre-révolution ». Nous nous limiterons dans cet envoi aux trois pays dont le régime est tombé : Tunisie, Egypte et Libye, et reviendrons ultérieurement sur les autres (Syrie, Yémen, Bahreïn, etc.) ainsi que sur les dimensions régionales.

Le mouvement se poursuit là où les régimes ont chuté, d’abord en Tunisie et en Egypte. Dans ce premier pays (éclaireur de ces révolutions), les élections auront lieu le 23 octobre pour désigner une assemblée constituante. Plus de 50% des électeurs potentiels (dont 45% de femmes) se sont inscrits volontairement sur les listes électorales — mais le reste pourra voter sur présentation de sa carte d’identité. Ce résultat est d’autant plus remarquable, que l’Instance supérieur pour la préparation des élections (ISIE) avait décidé de se passer des services du ministère de l’intérieur. Les listes sont en préparation, et elles devront assurer, pour la première fois dans le monde, une parité totale. La campagne aura lieu entre le 1er et le 22 octobre, et toute publicité politique sera interdite à partir du 11 septembre.

La situation est encore loin d’être stabilisée. Des heurts avaient éclaté le 15 août lors d’une manifestation de l’Union générale tunisienne du travail (UGTT) contre le gouvernement (« Manifestations et heurts avec la police en Tunisie », lemonde.fr, 15 août) et de nombreuses émeutes ont eu lieu à différents moments, la dernière en date s’étant déroulée dans le sud (« Couvre-feu dans le sud de la Tunisie après des heurts entre jeunes », lemonde.fr, 2 septembre). Cette agitation s’explique à la fois par les difficultés économiques et sociales, alors même que le gouvernement peine à définir une politique cohérente ; et aussi par le poids de la guerre de Libye, avec l’accueil de centaines de milliers de réfugiés libyens et alors que bon nombre de travailleurs tunisiens ont quitté ce pays. Sans parler de la baisse du tourisme qui affecte un secteur vital. La stabilisation (possible ?) de la Libye, la reprise du tourisme depuis le mois d’août et surtout les discussions autour d’une vraie politique de développement et la prochaine mise en place d’un gouvernement légitime sont autant d’éléments d’espoir.

Deuxième pays concerné, le plus important par son nombre d’habitants, le plus stratégique aussi, l’Egypte. Beaucoup s’inquiètent, à juste titre, du rôle que continue à jouer le Conseil suprême des forces armées (CSFA), des arrestations de militants, de la poursuite de la torture. Toutefois, il faut mettre en valeur les avancées : le CSFA ne voulait pas arrêter, et encore moins juger, Hosni Moubarak et sa famille, mais il a été contraint de le faire ; après avoir dissous le Parti national démocratique (PND), il a aussi été contraint de mettre sous tutelle le syndicat unique et on a assisté à un développement important de syndicats indépendants et de mouvements sociaux (malgré l’interdiction des grèves que le CSFA n’arrive pas à faire appliquer). Petit à petit, dans les institutions – universités, hôpitaux, etc. – se mettent en place de nouvelles directions, souvent élues par les employés. Plusieurs entreprises privatisées dans des conditions douteuses sont dans le collimateur de la justice. Plus important, les mobilisations se poursuivent à tous les niveaux et rien n’indique qu’elles vont cesser demain.

Si le processus électoral a pris du retard, de nombreux partis ont été légalisés et ont commencé à s’organiser. On assiste à une fragmentation de la scène politique (pas seulement parmi les forces dites « laïques » mais aussi chez les islamistes) et il est difficile de savoir qui pourra l’emporter lors des élections qui devraient avoir lieu d’ici la fin de l’année.

Troisième cas, la Libye, le plus complet car la chute du régime doit beaucoup à l’intervention des forces de l’OTAN et l’on peut craindre une mise sous tutelle du pays. Pourtant, malgré l’influence incontestable qu’ont gagnée la France et les Etats-Unis dans cette opération, il est bien trop tôt pour annoncer une telle hégémonie occidentale. Pour plusieurs raisons :

- d’abord, le conflit n’est pas terminé et il reste à voir si la situation va se stabiliser ; quelle que soit l’issue, il faudra assurer les conditions de l’unité nationale ;

- ensuite, il n’est pas évident — c’est le moins qu’on puisse dire — que les dirigeants du Conseil national de transition (CNT) soient encore au pouvoir dans quelques mois ; les milices qui ont pris Tripoli et assuré la victoire — et qui se réclament de régions, de tribus et d’idéologies très différentes — demanderont leur dû ;

- même le CNT a été contraint de prendre certaines distances à l’égard de la soi-disant communauté internationale : en refusant toute présence de troupes occidentales ou même de l’ONU sur son sol ; en rejetant toute idée d’extradition de Ali Meghrabi (le seul à avoir été déclaré coupable dans l’attentat de Lockerbie et qui a été libéré pour raison de santé), annonçant que la nouvelle Libye n’extraderait pas ses citoyens (contrairement à Kadhafi).

Je reprendrai plus tard sur les autres pays, mais il faut insister sur l’incroyable hypocrisie des Etats-Unis et de la France en ce qui concerne la Libye :

- Paris a invité à la conférence sur la Libye du 1er septembre, non seulement le roi du Bahreïn, mais aussi salué le rôle de pays aussi peu démocratiques que le Qatar, la Jordanie, les Emirats arabes unis ;

- les documents découverts à Tripoli ont révélé la coopération entre la CIA, le MI5 et le MI6 britanniques et les services secrets de Kadhafi dans la torture de militants islamistes (« Secret files show UK, US ’ties’ to Kadhafi regime », AFP, 3 septembre).

A propos de Twitter

J’ai commencé à tweeter il y a environ trois mois. Cela m’a permis de comprendre comment fonctionnait cet outil et les différents usages que l’on pouvait en faire, certains étant très éloignés de ce qui m’intéresse. Aussi, je ne pense pas donner d’informations sur mes activités quotidiennes, ni l’heure de mon réveil, ni le contenu de mes repas. En revanche, je trouve cet outil utile pour trois raisons :

- pouvoir faire partager la lecture d’articles ou de textes qui méritent d’être diffusés (pour l’essentiel je me limite au français et à l’anglais)

- mettre en lumière des informations peu répercutées dans la presse et qui peuvent intéresser parfois le « grand public », parfois seulement les spécialistes ;

- informer sur les débats auxquels je participe et qui concernent les thèmes abordés dans Nouvelles d’Orient.

259 commentaires sur « Où en est “le réveil arabe” (I) ? »

0 | 100 | 200

  • permalien Orangerouge :
    5 septembre 2011 @14h46   »
    PETITION POUR LA RECONNAISSANCE DE L’ETAT PALESTINIEN PAR L’ONU :

    PETITION POUR LA RECONNAISSANCE DE L’ETAT PALESTINIEN PAR L’ONU :

    L’ENJEU EST QUE LES PALESTINIENS PUISSENT PORTER PLAINTE DEVANT LE TRIBUNAL PENAL INTERNATIONAL.

    http://www.france-palestine.org/art...

    Sarkozy, Obama et l’Union Européenne s’efforcent de faire échouer cette reconnaissance pour éviter que la Justice Internationale n’intervienne au Moyen-Orient.
    Une fois encore l’effet d’une corruption généralisée par l’état d’Israël.

    La reconnaissance d’un Etat palestinien et son intégration à l’ONU donne le droit au ICC/TIP de juger des affaires concernant la Palestine.

    Des câbles wikileaks montrent que cela est une des objections majeures de l’Etat d’Israël d’une telle reconnaissance :

    Extrait, publié par Wikileaks, d’un Câble de l’ambassade américaine à Tel Aviv envoyé au Département d’état américain à Washington :

    "Libman [juriste israélien de l’IDF] noted that the ICC [TIP] was the most dangerous issue for Israel and wondered whether the U.S. could simply state publicly its position that the ICC has no jurisdiction over Israel regarding the Gaza operation" (point 5)

    Le texte intégral du câble :
    http://wikileaks.org/cable/2010/02/...

    Israël, avec son respect des Droits de l’Homme, et du Droit en général, bien connu, a déjà exercé ses menaces : Un éventuel dépôt de plainte devant le TIP par un Etat palestinien serait considéré comme un "acte de guerre" par les Israéliens.

  • permalien Orangerouge :
    5 septembre 2011 @14h59   « »
    L’état d’Israël est maître du monde occidental

    Israël est le maître du monde occidental : le maître d’Obama, de Sarkozy, de Merkel ... et les soutiens d’Israël, comme la LDJ, font en France ce qu’ils veulent.

    Israël, via la LDJ, recrute en France pour l’épuration ethnique en Palestine :

    http://www.liguedefensejuive.com/vo...

    En toute impunité ...

  • permalien Yvan :
    5 septembre 2011 @15h01   « »

    « il faut insister sur l’incroyable hypocrisie des Etats-Unis et de la France en ce qui concerne la Libye »

    Il faut bien évidemment distinguer les "État-Unis" des Étasuniens, et la France des Français.

    Si l’OTAN est devenu faute de communistes un outil de dévoiement des missions des personnels chargés de garantir la souveraineté des peuples qui les financent, les personnels mandatés à la tête de ces états se mettent au service de multinationales d’intérêts privés au nom de la démocratie, pour leur fournir des opportunités de développement en mettant à leur dispositions les personnels et les matériels et les financements prélevés sur les niches fiscales des aides à domicile.

  • permalien Salem L :
    5 septembre 2011 @15h38   « »

    Ces révoltes ne prendront pas fin aussi longtemps que dureront les régnes de ces despotes car un retour en arrière n’est plus possibble après les mers de sang. Il faut juste ne pas perdre de vue : Le vide que ces tyrans ont fait autour d’eux et le passage d’une situation de non liberté à une situation de pleine liberté.
    1/ la Tunisie s’apprette à organiser les 1eres elections démocratiques pour une constituante qui se chargera d’élaborer une nouvelle constitution qui devrait accorder une place à tout le monde y compris aux islamistes purs et durs.Il faut éviter l’abstention qui n’arrange que ces partis dits islamistes car leurs militants votent meme pour les elections sans enjeux nationaux, ceci est également valable pour le cas de l’Egypte, ces révoltes ont été menées pour l’instauration d’une vraie démocratie et non pour reproduire la tyranie sous une autre forme qu’elle soit verte ou rouge ou je ne sais quoi. Jusqu’à preuve du contraire ces révoltes ont été imprégnées du sceau de la liberté et n’ont pas pour instaurer une république autre que démocratique.
    2- la Lybie : Guerre en voie de finition mais le plus dur reste à faire à savoir la capture de Kadhafi et son rejeton. Toutefois, cette révolution est porteuse de danger et à l’heure de la victoire chacun réclamera son du et il n’est pas sur que le CNT sera entendu lorsqu’il demandera aux rebelles de rejoindre leurs régions et il est permis de penser que le CNT n’est qu’un organe transitoire et que les couteaux sont entrain d’etre aiguisés à l’ombre, l’exemple de l’égorgement du general Abdelfettah Younés eet assez révelateur parcequ’intervenu en pleine guerre.
    Quand à la France, elle a fait ce qu’elle avait à faire et il est incompréhensible que des Emirs dictateurs soient invités à Paris pour un sommet sur la Lybie, car ils vont croire à leur impunité,
    Les USA, ce pays imprévisible qui souffle le chaud et le froid n’étonne personne et son soutien aux tyrans est permanent et il est responsable de tous les coups fourrés qui se produisent à travers le monde.
    Enfin, la Palestine qui demeure la seule patrie dont la reconnaissance constituerait un danger ! pour qui ? et pourquoi ? et pourtant la solution de ce problème entrainera la fin d’un fonds de commerce dont se sont servis tant de dictateurs.

  • permalien jcm :
    5 septembre 2011 @15h43   « »

    Bonjour,
    Nul ne prédire à l’avance quel va être le sort de ces révolutions sous-entendus que nous parlons de l’ensemble des pays qui ont fait le choix d’en finir avec un régime de ditacture. L’exemple de l’Egypte rappelle celui de la France en 1789 qui a vu s’installer le régime de la terreur. On liquide tous ceux suceptibles d"être des contre révolutionnaires. Mais aussi on solde le passé comme en France à la libération avec l’épuration. Le procés de Moubarak n’est qu’une mise en scéne judiciaire, histoire de montrer à la communauté internationnale et au peuple égyptien que le régime de transition veut solder le passé. Mais en rien cela ne préfigure de savoir quel va être la réalisation de l’Egypte pour peu qu’il faille accorder du crédit aux déclarations de bonnes intentions qui portent sur l’organisation d’éléctions générales. La pratique de la démocratie ne s’improvise pas,surtout pas aprés une révolution qui a toute les chances d"être confisquées et détournées des aspirations initiales du peuple égyptien. Si jamais les urnes donnaient à la société égyptienne une orientation dont tout le monde craint son apparition à savoir une islamisation de l’Egypte et bien sûr de l’Etat, dans ce cas c’est toute la région qui sombrerait dans un cauchemard.
    La question est quel doit ou peut être le rôle de la communauté internationnale pour éviter que l’irréparable ne se produise ?

  • permalien Nathan :
    5 septembre 2011 @15h43   « »

    Orangerouge : 5 septembre @14h59

    L’état d’Israël est maître du monde occidental

    Non, il est maître de la planète toute entière ! Que dis-je, du système solaire, de la galaxie ! Même les petits hommes verts s’en plaignent !

  • permalien Laurent Szyster :
    5 septembre 2011 @16h09   « »

    Dans la Gaule d’Astérix tout fini par des chansons, en Propalestine chaque article se conclu par un rappel de la ligne générale :

    il faut insister sur l’incroyable hypocrisie des Etats-Unis et de la France en ce qui concerne la Libye

    Faudrait surtout pas insister sur l’hypocrisie banale de ceux qui s’élevaient contre l’intervention de l’OTAN en Libye tout en protestant de leur solidarité avec les victimes de Kadhafi.

    Salauds de démocrates libéraux qui ont le culot de changer de politique en fonction des circonstances, alors que d’autres s’obligent aux mêmes slogans depuis les années soixantes !

    J’attends avec impatience le second volet de cette série ...

  • permalien uneTunisienne :
    5 septembre 2011 @16h51   « »

    Les listes sont en préparation, et elles devront assurer, pour la première fois dans le monde, une parité totale

    tout à fait.Yadh Ben Achour :

    Q :La promotion du rôle de la femme, consacré depuis l’ère du Président Bourguiba, vient d’être consacrée, de manière spectaculaire, par la Haute Instance qui a instauré la parité hommes-femmes dans le fonctionnement démocratique de la Tunisie. Avec l’assentiment d’Ennahdha, faut-il le souligner. Il n’existe, selon vous, aucune menace sur la pérennité de ce principe ? Sera-t-il constitutionnalisé pour éviter toute éventuelle contestation ?

    YBA:L’égalité homme-femme doit, à mon avis, être rehaussée au niveau d’un principe constitutionnel. Cette question est l’une des clés de la société démocratique. En adoptant la parité, doublée de l’alternance, la Haute Instance de réalisation des objectifs de la révolution a tenu à jeter un jalon supplémentaire dans la conquête des libertés démocratiques. Elle s’inscrit dans le long mouvement réformiste qui a animé la Tunisie depuis le XIXe siècle. Même si, au niveau de l’expérience, le principe de la parité risque d’être plus ou moins écorché, son affirmation, au niveau des symboles, est de la plus haute importance

    http://www.sentinelle-tunisie.com/p...

  • permalien K. :
    5 septembre 2011 @17h40   « »

    @ Yvan,

    je n’ai pas compris le...

    ...les personnels et les matériels et les financements prélevés sur les niches fiscales des aides à domicile.

  • permalien K. :
    5 septembre 2011 @18h17   « »

    Si la confusion mentale “islamiste” évoque irrésistiblement les confusions mentales "juive" et "chrétienne" cela n’est nullement une surprise affirme de manière très convaincante Paul Mutter :

    Such movements, whether branding themselves as Muslim, Christian or Jewish, are all essentially the same : alarmist, anachronistic and most, of all, power-hungry.

  • permalien Noval :
    5 septembre 2011 @18h30   « »

    Et comment faire pour que tel pays du Moyen-Orient devienne à son tour plus démocratique ?

    Elémentaire mon cher Watson ! Il suffit d’attendre 100 ans afin qu’il soit " majoritairement arabe " :

    http://fresnozionism.org/2011/09/ni...

  • permalien Houcine :
    5 septembre 2011 @18h39   « »

    Le réveil arabe ou la fin de l´espoir !

    Oui, c´est l´automne d´un Printemps et d´un été qui ont connu la chute de Benali, de M´barek et de Mouammar Al Gaddafi. Quant à la Syrie, les chars du Clan Al Assad, ils ne font qu´aplatir les corps des révolutionnaires ! Au Maroc et en attente de s´attaquer aux membres d´ »Al Adl et Ihssane qui s´opposent à l´allégeance du Sultan« , ses services secrets ont déjà crée la discorde entre ces Adlistes et les Févrieristes qui se plainent aussi des mouvements gauchistes. Mais les conséquences de ce Printemps arabe ne se limitent pas seulement aux pays de la région, employant le même langage et les mêmes Slogans !

    Les drames qui secouent la Libye, où les révoltés mettent en cause tous les frères noirs accusés de n´etre que des mercenaires, ils auront d´autres effets sur tout le continent africain, à cause des projets de Mouammar Al Gaddafi, pensant créer les Etats-Unis de tout ce continent et l´équiper d´une Institution monétaire commune. Les services secrets de Sarkozy & Co., ils ne vont pas chômer. Bientôt on commencerait à parler d´Al Qaeda, des Islamistes salafistes, des assassinats et des complots les plus sanguinaires. Les révélations d´un ex membre de la DST marocaine se morfondant à Paris, ils pourraient donner une idée sur tout ce qui menace le Maghreb et le reste de l´Afrique des damnés.

    Si vous maitrisez la langue de Taha Hussein, je vous souhaite une bonne lecture !

    http://hespress.com/politique/37417.html

    Houcine en Exil__

  • permalien uneTunisienne :
    5 septembre 2011 @18h54   « »

    Shiran Ben Abderrazak :

    C’est que dans cette guerre d’un genre très particulier que l’on pourrait presque qualifier d’inédite et de nouvelle, les camps ne jouent pas à armes égales. D’un côté du champ de bataille il y a les hommes de l’État, pour qui la seule chose qui compte par dessus tout, par dessus vous, moi, des enfants, des femmes, c’est l’État tout puissant et ce qu’Il leur apporte en échange de leurs services. De l’autre ? Et bien il y a un ensemble encore hétéroclite et pas réellement conscient de lui-même qui souhaite construire un nouveau modèle de société, de politique, de vivre ensemble ou en tout cas mettre à bas celui qui existe actuellement dans le but d’en inventer un autre.

    Cette guerre a cela de nouveau qu’elle est l’aboutissement du système politique que conceptualise Hobbes et qui sera perfectionné jusqu’aux monstruosités absolues que seront les États Nations du XXème siècle. Cette guerre est le signe de la fin du Léviathan, les peuples s’éveillent enfin contre l’administrateur suprême de leurs heurs et malheurs. Après une domination de près de cinq cents ans, nous arrivons à la limite gestionnaire de ces entités supra humaines. Il est évident que pour le moment l’issue de la guerre est plus qu’incertaine.

    http://www.the-invisible-war.com/

  • permalien Yvan :
    5 septembre 2011 @19h02   « »

    @K., c’est un raccourci cynique, sur le débat sur la dette en France.

    Le gouvernement actuel fait une grande communication sur le thème"il va falloir se serrer la ceinture".

    Pour montrer sa bonne volonté ce gouvernement a décidé de faire la "chasse aux niches fiscales".

    Les niches fiscales se sont multipliés depuis que ce gouvernement se désengage des secteurs sociaux économiques de la nation en donnant des avantages fiscaux aux intervenants privés qui lui permettent ce désengagement.

    Ainsi l’hospitalisation des personnes âgées ou des malades de longue durée est remplacé par le maintien à domicile et l’intervention de travailleurs privés comme les aides ménagères.

    Évidemment nous sommes là dans un discours à la limite du supportable, puisque tandis que le gouvernement tient ce discours misérabiliste autour des citoyens les plus démunis, il détourne l’armée de sa mission républicaine, pour les intérêts privés de Dassault ou de Margerie (Total) ou encore d’un Bolloré, bien que ce ne soit pas dans le mandat qu’il lui a été confié, mais bien aussi avec les impôts de ces malades et de ces personnes âgées.

    Aux moment ou beaucoup s’impatientent en particulier en France, sur "un retour à la normale" dans les pays du Moyen Orient et du Maghreb en révolution, il serait bon de se souvenir qu’en France on attend toujours un "retour à la normale" depuis 1789, parce que nous voyons que rien n’est joué, loin de là.

    La France et les Français n’ont strictement rien à gagner dans ces opérations, bien au contraire.

  • permalien rourou :
    5 septembre 2011 @19h57   « »

    moi ce que je trouve inacceptable dans les medias c est la banalisation du discours colonialiste [ partager le gateau libyan .lacouverture selective .ladesinformation par omission triple langage selon les pays et je tiens aussi adire que israel n est qu un element dans cette politique car l architecte de tout setrouve dans la politique avisee colonialiste pour dominer la region .et jepense que le processus actual risque deremetre en cause c explique cette coalion pour orianter les evenements dans le sens changer les personnes mais pas le systeme et en ajoutant un nouveau maquillage verbal.

  • permalien ben ramdan :
    5 septembre 2011 @20h05   « »

    "tous les soirs,au sommet des remparts,DROGO se mettait à attendre ;tous les soirs,la petite lumiére semblait se raprocher un peu et devenir plus grande.ce ne devait etre souvent qu’une illusion,née de son désir,mais certaines fois neanmoins c’etait un progrés réel,,à tel point que,finalement,une sentinelle aperçut cette lumiére à l’oeil nu".
    (DINO BUZZATI le désert des tartares)

  • permalien Houcine :
    5 septembre 2011 @20h23   « »

    Le printemps arabe et le poids du passé, forgé par des brigands et des sorciers !

     »Zaouiet al Bidaa« , fut crée par Mohammed ben Ali Senoussi, originaire de Mestghanem, prêchant son orthodoxie en Libye. Vers 1837, ce Temple devient la »Confrérie des Senoussi« qui prétendent être descendants d´Idriss Premier ! Autour de ce Temple et grâce au grand »Oasis de Jaghboub« dont les routes donnent sur l´Egypte, une population s´y est installée et une activité commerciale avait bien vu ses beaux jours.

    Une fois riche et Maitre de la pensée de ses adeptes, Mohammed Ibn Ali Senoussi pensa créer une dynastie, se plantant en Libye, au Tchad, en Algérie, au Soudan, au Niger et même en Égypte. Pour légitimer son allégeance, il réclama les droits des Idrissides (Adarissa) qui entre 789 et 974, ils furent Sultans à Fès et sur l´Ouest de l´Algérie.

    De ce Clan, le Maghreb et surtout la Libye ont connu Sidi Muhammad Ibn Ali Senoussi (1843-1859), Sidi Muhammad al-Mahdi Ibn Muhammad (1859-1902), Sidi Ahmad al-Sharif Ibn Muhammad (1902-1916), et Sidi Mohammed Idriss Al Mahdi (1616 – 1969), laissant Sidi Hassan Réda Ibn Al Hassan comme prétendant au prochain trône de la Libye.

    Contre cet ordre, c´est Mouammar Al Gaddafi qui a agit, n´ayant que 27 ans en 1969 !

    Par ce commentaire, je veux dire que les pays où on a l´habitude de gouverner au nom du prophète et sous le pseudo »Sidi« , ils ne pourront jamais atteindre leur stabilité, toujours confisquée par des aventuriers, des brigands, des sorciers et des corrompus.

    Houcine en Autriche__

  • permalien Un Enragé D’Ici-Bas :
    5 septembre 2011 @21h06   « »

    Salut à tou-t-e-s

    Je cite Yohan :

    "5 septembre @15h43 «  »
    Orangerouge : 5 septembre @14h59

    L’état d’Israël est maître du monde occidental

    Non, il est maître de la planète toute entière ! Que dis-je, du système solaire, de la galaxie ! Même les petits hommes verts s’en plaignent !
    " ???!!!

    C’est pas tellement israël qui est le maître, mais cette large et très puisssante alliance : maîtres du sionisme_(dont israël), Grandes puissances(les plus déterminantes)_Les grandes multinationales_certaines ONG internationales hyper puissantes_les partis politiqus les plus influnents en occident (dont les sociaux démocrates, mais pas seulement, etc.)_instances internationales, les grands groupes de médias, etc. Tout ce petit monde (et cela fait beaucoup) dont l’alliance est réelle et a été construite, méthodiquement, patiemment, depuis plusieurs décennies sur la base d’intérêts réels (économiques, politiques, géo-politiques, militaires, idéologiques) et non fantasmés et de plus en plus importants et structurant les relations internationales, les rapports entre pays, continents et les rapports de force qui en découlent/ou en fondent le type et le timing. Et c’est pas très sérieux de le nier, ni de le minimiser, même de façon humouristique. C’est au moins vouloir en limiter la portée ( et donc le poids et les conséquences, qui nul un tant soi peu sérieux ne peut ignorer.). Certains, pour ne pas dire beaucoup en font même une armes d’intimidation massive.. contre quiconque qui aurait "la naïveté" ou "l’intelligence" de le dire.. De gâce, un peu plus de clairvoyance. C’est un vrai problème. Un gros problème. Un grave problème. Regardez comme l’ONU (et pas seulement Ban Ki Moon, qui est devenue un véritable porte parole de cette alliance "contre-nature"/"contre_les_peuples_faibles") est à la traîne de cette sacro-sainte alliance ! N’est-ce pas très significatif ...

  • permalien Orangerouge :
    5 septembre 2011 @21h24   « »

    Enragé ... mais pas enragé de logique !

    Il faut en rameuter du monde pour dissimuler les responsabilités d’Israël :

    Grandes puissances(les plus déterminantes)_Les grandes multinationales_certaines ONG internationales hyper puissantes_

    Les ONG, faut oser !!!
    Elles sont aussi armées qu’Israël, les ONG ? Elles ont des avion-bombardiers qui envoient des bombes au phosphore sur les populations civiles ?

    Mais qui occupe la Palestine ? Au fait ?
    Qui tue régulièrement des civils Palestiniens dont des enfants ?

    Un état où les Cartes d’Identité indiquent si vous êtes juif ou non.

  • permalien s=exp(j*pi) :
    5 septembre 2011 @21h31   « »

    @ Nathan // 05-09 / 15h43

    Orangerouge : 5 septembre @14h59

    L’état d’Israël est maître du monde occidental

    Nathan

    Non, il est maître de la planète toute entière ! Que dis-je, du système solaire, de la galaxie ! Même les petits hommes verts s’en plaignent !

    Ah ! Non ! C’est un peu court, jeune homme !
    On pouvait dire... oh ! Dieu ! ... bien des choses en somme...
    En variant le ton, —par exemple, tenez :
    ... ...
    Descriptif : « c’est un roc ! ... c’est un pic... c’est un cap !
    Que dis-je, c’est un cap ? ... c’est une péninsule ! »
    ...

    Cyrano de Bergerac / Tirade des nez / Rostand

    Notez que le nez de Cyrano est bien réel, comme l’influence dont jouissent les gouvernements israéliens :

    - blocage de bateaux dans un port européen,
    - interdiction d’embarquer pour des passagers dans les aéroports israéliens,
    - couverture insuffisante de ces faits par les médias,
    - couverture partiale d’autres faits par les médias (annonce de morts israéliens lors du dernier attentat, pas de morts palestiniens antérieurs p ex).

    Il vous faudrait nous sortir toute une tirade, digne de celle des nez, Nathan pour rendre à l’influence des gouvernements israéliens sur notre monde occidental le dithyrambique hommage qui leur est dû.

  • permalien
    5 septembre 2011 @22h19   « »

    Flottille : la Ligue arabe soutient Ankara et critique l’ONU

    La Ligue arabe a critiqué dimanche le rapport de l’ONU sur le raid meurtrier de la marine israélienne contre une flottille internationale qui tentait de briser le blocus de Gaza le 31 mai 2010, et apporté son soutien à la position d’Ankara qui veut saisir la Cour internationale de Justice (CIJ) de La Haye.
    "Je suis étonné qu’un tel rapport ait été publié par l’ONU", a déclaré le secrétaire général de l’organisation panarabe, Nabil al-Arabi.
    La commission d’enquête "n’a pas examiné si le blocus de Gaza était légitime ou pas, mais a axé son travail sur le droit maritime international", a-t-il relevé.

    M. Arabi a ajouté qu’il s’était entretenu avec le chef de la diplomatie turque Ahmet Davutoglu, et a "appelé tous les pays arabes à soutenir la démarche turque" visant à saisir la CIJ de La Haye.

  • permalien Yvan :
  • permalien K. :
    5 septembre 2011 @23h29   « »

    Ian Johnson.

    Dans la première 1/2 de l’article, si j’ai bien compris, l’auteur reproche aux gouvernements de son pays, les Etats-Unis, d’avoir joué pendant des décennies aux apprentis sorciers avec des conséquences catastrophiques.

    Jusqu’à ce que nous clarifions notre sombre histoire avec l’Islam radical , nous ne serons pas en mesure de comprendre le contexte des attaques du 11-Septembre, et de savoir si nos stratégies d’approche du monde musulman sont aujourd’hui susceptibles de réussir.

    Dans le cadre des recherches pour mon livre sur l’expansion de la Confrérie [les Frères musulmans] en Occident, j’ai de nombreuses fois invoqué le "Freedom of Information Act" pour voir les documents qui concernent les événements des années 1950 (..). Inévitablement, la CIA a invoqué l’excuse de l’exception « sécurité nationale » pour justifier le refus à l’accès aux fichiers.

    En dépit de cette rétention d’information de la CIA, il est clair, à partir des entrevues avec des agents de la CIA et d’autres archives du renseignement du pays, que la CIA a courtisé des groupes comme les Frères en tant qu’alliés dans la bataille mondiale des Etats-Unis contre le communisme.

    La CIA a certainement aidé la Confrérie à s’établir en Europe, contribuant à créer le milieu qui a conduit au 11-Septembre. La mosquée de Munich que Ramadan [Saïd] a contribué à fonder, par exemple, est devenu un foyer d’activités anti-américaines. L’homme condamné comme auteur clé de l’attaque de 1993 contre le World Trade Center avait cherché conseil spirituel à la mosquée avant de quitter pour mener à bien ses attaques. Et en 1998, l’homme soupçonné d’être le directeur financier d’Al-Qaïda a été arrêté près de la mosquée et a également cherché conseil spirituel auprès de l’imam de la mosquée. Une enquête basée sur cette arrestation a remonté les islamistes radicaux directement vers une seconde mosquée- la mosquée al-Qods à Hambourg- où trois des quatre pilotes du 9 / 11 ont prié, elle a tout réussi sauf a faire le lien final.

    A suivre.

  • permalien K. :
    5 septembre 2011 @23h41   « »

    Ian Johnson. suite et fin

    Dans la première partie de la seconde moitié il affirme que cette collusion n’a pourtant pas cessé après le "9/11" :

    Plus récemment, en dépit de la rhétorique publique parfois hostile de Washington envers la Confrérie, il est clair que les administrations de George W. Bush et Barack Obama ont essayé de courtiser le mouvement.

    Les analyses internes de la CIA entre 2006 et 2008, que j’ai obtenues, montrent que la Confrérie a été considérée comme une force positive et un allié potentiel -cette fois non pas contre le communisme mais le terrorisme islamiste : la Confrérie a été considérée comme un groupe islamiste modéré et donc capable de canaliser les griefs envers les Etats-Unis vers des voies non violentes (même si les théoriciens de la Confrérie n’ont pas renoncé à la violence contre Israël ou les soldats américains).

    Le Département d’Etat américain a également utilisé les musulmans proches de la Confrérie pour atteindre les islamistes en Europe. Un tel soutien a donné à ces groupes de la légitimité aux États-Unis et en Europe.

    Dans la dernière partie, si j’ai bien compris toujours, il dit que tout ceci ne doit pas empêcher ladite collusion mais qu’elle doit seulement devenir publique, et que tout ça c’est la faute à ... Nasser.

    Révéler cette histoire pourrait être douloureux, mais nécessaire pour dépouiller le double langage que les deux parties ont utilisé pour décrire leurs relations mutuelles.

    Cela ne veut pas dire que la publication des informations devrait être utilisée pour détruire la coopération avec les islamistes.

    De toute évidence, les États-Unis et autres pays occidentaux ont besoin d’entrer en contact avec des groupes comme la Confrérie, et dans certaines situations peut-être même les soutenir : par exemple si les Frères devaient vraiment d’arriver au pouvoir démocratiquement en Egypte, les Etats-Unis seraient obligés d’entrer en contact avec un tel gouvernement.

    La Confrérie pourrait se justifier en disant que dans les dernières décennies, lorsque ses membres étaient si réprimés par les autorités du Moyen-Orient, une certaine forme d’aide de l’Occident était nécessaire pour éviter la destruction par les gouvernements autoritaires qui la persécutaient. Ce sont des arguments légitimes.

  • permalien K. :
    6 septembre 2011 @00h11   « »

    Puis on a Houda Rizk, du quotidien libanais "Al-Akhbar," qui me parait également assez incohérente, sauf confusion de ma part toujours.

    La dépendance de l’Occident envers les régimes dictatoriaux et corrompus pour faire avancer ses intérêts ont servi à saper les forces d’opposition libérale épousant les idéaux occidentaux du monde arabe.

    Quels "idéaux occidentaux" ? Ceux des Lumières ?

    Naaaan, ceux, si si, des yankees et de B.liar !!!

    Les oppositions libérales ont souvent été dénoncées comme des agents étrangers à cause du soutien occidental, érodant encore davantage leur légitimité à gouverner.

    A partir de là il n’y a plus qu’à aligner les délires dans une même phrase :

    Les analystes politiques ont conclu que si l’Occident ne pouvait pas refaire la région à son image, il suffirait de maintenir sa servilité politique et économique.

    Ce qui ne l’empêche pas de déclarer tranquillement :

    Ce qui est recherché est une nouvelle variante modérée de l’islam politique qui servirait les intérêts occidentaux - y compris, implicitement, par l’adoption d’une attitude raisonnable envers Israël.

  • permalien Houcine :
    6 septembre 2011 @03h01   « »

    Le destin de l´auteur du livre vert !

    Mouammar Al Gaddafi est l´auteur d´une Œuvre dans laquelle il a développé sa pensée concernant l´économie et la démocratie, ôtant l´importance des hadiths et de la Sunna et à son avis, seulement le St. Coran est l´unique source fiable. Cette attitude a crée le malaise des traditionnalistes qui l´ont qualifié d´hérétique, surtout ceux en Arabie heureuse. À partir du mois de Février 2011, son pouvoir a été remis en cause. Ses hommes de confiances (les Ministres des affaires étrangères et de justice) sont devenus ses redoutables opposants, et en Aout 2011, les rebelles sont arrivés à Tripoli, sous couverture des Alliés commandités par Nicolas Sarkozy !

    Naissance et scolarité

    Mouammar Al Gaddafi est né au sein d´une famille bédouine, appartenant à la tribu »Gaddafa du Fezzane« . Pendant sa scolarité secondaire, il n´avait jamais dissimulé ses idées révolutionnaires, qui lui valurent son expulsion en 1961 du Collège de Sebha, où il fut membre d´un groupe de jeunes nassériens, rêvant abolir la monarchie de »Zaouiet Senoussi« . Après son inscription à la faculté de droit, par miracle, il arriva en 1963 à l´Académie militaire de Benghazi, où il eut repris ses activités politiques, ensemble et d´autres Candidats, sous l´influence des Jeunes Officiers libres égyptiens. Après l’obtention de son diplôme, il fut envoyé en 1965 au British Army Staff Collège en Angleterre. Après une année, il rejoint son pays en qualité d´Officier des Transmissions. Trois ans plus tard, il organisa un Coup d´Etat contre le vieil Idriss Senoussi, abolissant sa monarchie le 1er Septembre 1969.

    Les nationalisations et les Opérations Manta - Epervier

    Suite à son arrivée au pouvoir, Mouammar exigea aux britanniques d´abandonner la Libye, après treize ans de présence militaire au service de la dynastie des Senoussi. Dans les mêmes conditions, les États-Unis évacuèrent leurs installations militaires, parmi lesquelles la »Wheelus Air Base« . Le mois de Septembre 1970, le marché pétrolier international avait connu son surprenant déséquilibre ! Certaines entreprises en mains des ressortissants italiens, aussi, ils ont été nationalisées. En 1973, la bande d’Aozou fut annexée provoquant la colère française. 3000 Soldats libyens furent envoyés à la guerre Tchadienne, entre 1978 et 1979. L’année suivante, le président tchadien Goukouni Oueddei déclara la fusion de son pays à la Libye ! Et puisque ce pays est traditionnellement considéré un bastion Françafrique, son conflit s´acheva par la victoire d´Houssine Habré, sur Ouddei (1981) et le long des années 1980-1990, Paris avait toujours accusé le Maitre de Tripoli, à cause de ses ingérence dans ce pays voisin. Voir : Opérations Manta´1983 et Epervier´1986.

  • permalien Houcine :
    6 septembre 2011 @03h03   « »

    La politique unionistes et l´autre Opération Dorado Canyon

    Depuis 1973, Mouammar Al Gaddafi tenta d´établir l´union avec la Tunisie, la Syrie et en 1984, avec Hassan II. Parmi les stratégies utilisées contre lui, furent les attentats contre Lockerbie´1988, UTA – Brazzaville / Paris´1989, coûtant 440 âmes, sans la discothèque la Belle de Berlin´1986, invitant Ronald Reagan à décréter l´Opération Dorado Canyon contre Tripoli et Benghazi. En 1992, le Conseil de sécurité des Nations unies adopta la résolution 748, considérant la Libye de Gaddafi État terroriste, objet d’embargo militaire et aérien. Après deux coups d´Etat manqués entre 1986 et 1990, Mouammar Al Gaddafi tenta de retrouver une issue diplomatique, livrant en 1999 les suspectés dans l’attentat´ Lockerbie à la Grande Bretagne.

    L´appel au Jihad !

    Dès l´an 2000, l´idée »États Unis d’Afrique« fut supportée par plusieurs investissements dans tout le continent, en attente de créer une monnaie unique et une armée composée de 2.000.000 de soldats. L´an 2007, les cinq infirmières et un médecin anesthésiste bulgares impliqués dans l´affaire du SIDA, ils ont été libérés ; mais l´arrestation d’Hannibal Al Gaddafi l´an 2008 par les autorités genevoises a fait éclater une autre crise diplomatique entre son père et le gouvernement de Berne. Le 25 Février 2010, dû à l’initiative contre la construction de minarets en Fédération Helvétique, Mouammar Al Gaddafi fit appel au Jihad contre la Suisse, mais en Février 2011, lui-même a dû aussi faire face au Jihadisme des siens ! Ses ennemis ont profité de la rébellion interne et ils ont soutenu les rebelles par des gigantesques moyens, bombardant les cibles les plus sensibles et semant la panique ! Le14 Août, les auxiliaires des Allies ont fait une grande avancée vers l’Ouest, et ils ont réussi à encercler Tripoli et chassé toute la famille du Guide de l´ancienne révolution !

    Les dossiers secrets !

    Le 24 Août, ces fidèles auxiliares ont annoncé que des hommes d’affaires offrent deux millions de dinars à qui ramènerait le Colonel mort ou vif ! Voilà comment se sont achevées plusieurs années de dossiers encore pleins de secrets !

    Comment Mouammar Al Gaddafi a été arrivé »si facilement au pouvoir« , et comment si facilement l´a abandonne ?

    Houcine en Autriche__

  • permalien ben ramdan :
    6 septembre 2011 @04h07   « »

    khadafi aimait sans doute,non par charité mais avec beaucoup de ruse rendre service en contrepartie d’une allegeance sans faille des plus necessiteux et des plus mesquins des chef d’etats africains.comme tout dictateur arabe,du fameux axe du refus de triste mémoire,ils nourissait cette megalomanie d’aller jusqu’au bout de son réve d’assejutire les plus nobles des guerrier,de dresser les rustres contres les nobles et transformer les hommes libres en esclaves.peut etre un saint pour certains,un nevrosé pour les autres.s’il etait verteux ils n’abondonnerait jamais son fauteuil et il n’irait jamais consulter les sorciers et les charltans et financer toutes les entreprises diaboliques.un siecle pour rien,un veritable gachis historique,il faut peut etre des siecles de printemps arabe pour comprendre les leçons d’histoire et combatre les mentalités assiegés de leader qui ne savent rien des finances et de la diplomatie et l’art de faire la guerre et la paix.la revolution,un chemin de fer du golfe jusqu’a la mauritanie,des universites dignes de ce nom qui engendrent de l’excelence et non pas des corbeaux du moyen age,des élites qui venérent la science et non pas le pouvoir.

  • permalien Yvan :
    6 septembre 2011 @06h37   « »
  • permalien K. :
    6 septembre 2011 @08h19   « »

    Si les yankees ont été et sont toujours les « seuls alliés indispensables » du terrorisme "islamiste", comme l’avait affirmé dans un livre un ancien analyste de la CIA, Michael Scheuer,
    c’est parce que, tout le monde le sait, sans le terrorisme, "adieu veaux vaches cochons"

    Illustration :

    That decision meant that analysts who chose to specialise in targeting for CIA drone operations were promised that they could stay within that specialty and get promotions throughout their careers. Thus the agency had made far-reaching commitments to its own staff in the expectation that the drone war would grow far beyond the three strikes a year and that it would continue indefinitely.

  • permalien K. :
    6 septembre 2011 @08h40   « »

    L’ennemi du CSFA égyptien : le peuple égyptien.

    ....General Hussein Saeed Mohammad Moussa said police were given guns and live ammunition to protect the Interior Ministry, a decision he said was issued by a senior officer, Ahmad Ramzi, who is one of the defendants.

  • permalien Sakhra :
    6 septembre 2011 @08h58   « »

    Comme en LIBYE, qui appelle à l’intervention étrangère ?

    Il n’est plus un secret pour personne pourquoi l’association belge, qui se proclame internationale, AFD international, a décidé de lancer une croisade contre la Syrie, via un communiqué des plus provocateurs, appelant à l’intervention internationale contre la Syrie. Après la Libye, cette association soutenue par Abdel Halim Khaddam, ancien premier ministre syrien, réfugié en France après avoir été impliqué dans des crimes de financement de terroristes, aux côtés de ses amis le saoudien Bandar b. Abbas et le libanais Saad Hariri, souhaite plonger la Syrie dans le chaos, profitant des révoltes qui secouent le monde arabe. Abdel Halim Khaddam a récemment décidé de bouger ses quartiers vers la Belgique, puisqu’il était interdit de pratiquer la politique, dans son pays d’accueil. De Belgique, il tire les fils d’une soi-disant révolte populaire, mais en réalité pour revenir au pays porté par les chars américains et s’emparer du pouvoir en Syrie.
    Il peut toujours rêver


    http://www.palestine-solidarite.org...

  • permalien Ph. Arnaud :
    6 septembre 2011 @09h44   « »

    Laurent Szyster

    Il n’y a aucune contradiction à soutenir les révoltés libyens, d’une part, et à s’opposer à l’intervention occidentale en Libye ,d’autre part. Les deux, en effet, relèvent de logiques ra-dicalement différentes.

    Les interventions occidentales, au Sud, depuis le début du 19e siècle, ne procèdent que de mobiles sordides (cupidité, avidité, impérialisme, racisme…) mais ont toujours été couvertes par des grands mots, tels que « chrétienté », « civilisation », « droits de l’homme », « démocratie », pour en couvrir le caractère hideux.

    Si les Etats occidentaux (et, au premier chef, les Etats-Unis) combattaient pour les droits de l’homme, ça se saurait…

  • permalien Sakhra :
    6 septembre 2011 @10h25   « »

    @ Orangerouge,

    Il est clair que l’errance des Palestiniens depuis les accords d’Oslo a pour toile de fond une emprise de plus en plus forte des Etats arabes présumés « modérés ». Ces Etats ont entravé toute action politique et diplomatique au niveau international pour s’en remettre totalement aux Etats-Unis, qui n’ont rien d’un parrain neutre.

    Aucun responsable américain ne l’affirme et tous proclament qu’ils n’exerceront jamais une pression quelconque sur Israël pour le contraindre à une solution indésirable. La conséquence apparente de cette neutralisation de l’action internationale des Etats arabes, qui choque considérablement les militants de la cause palestinienne dans le monde, a été de donner une épaisseur illusoire à l’Autorité palestinienne. Car quand M. Mahmoud Abbas et ses négociateurs étaient accueillis dans les grandes capitales qui faisaient mine d’y voir des interlocuteurs, la solitude des Palestiniens s’est profondément aggravée. La reconnaissance de l’Etat palestinien par l’Assemblée générale de l’Onu ne changera rien à la situation des Palestiniens sous occupation.

    Ce qui peut changer les choses, c’est le rétablissement de l’unité nationale et une jonction avec le mouvement des peuples arabes qui tentent de bousculer des pouvoirs qui ont tourné le dos au peuple palestinien. Mahmoud Abbas, qui incarne déjà le passé et le temps perdu, est-il encore en mesure de participer positivement à une sortie de l’errance des Palestiniens  ?

    http://www.lequotidien-oran.com/?ne...

  • permalien Sakhra :
    6 septembre 2011 @10h51   « »

    @ Orangerouge, suite..

    Il n’y a pas de doute, que le 20 septembre la reconnaissance de l’Etat Palestinien sera acquise au niveau de l’AG des N-U : les 2/3 des Etats membres requis pour la reconnaissance sont acquis, soit 129 Etats : 124 Etats ont déjà annoncé qu’ils reconnaitraient l’Etat Palestinien, et voteraient pour son admission au sein de l’ONU.20 autres Etats ont annoncé qu’ils les suivraient dans la reconnaissance de cet Etat.

    Par contre,l’admission au sein de l’ONU sera bloquée par le véto américain.
    Malgré tout, ce sera un grand jour, sur le plan de la symbolique d’abord, ensuite, même avec un statut d’"Etat non membre", celà pourrait changer , je l’espère, quelques "règles du jeu" : l’accès plus important aux organisations internationales, pourvu que les Palestiniens s’y engagent résolument, en resserrant les rangs, et fasse Dieu que les peuples Arabes continuent le combat pour "dire leur mot", en particulier en ce qui concerne la Palestinetrine, qui est au coeur de tous ces peuples... Les impérialo-sionistes ne s’y trompent pas, d’où leurs gesticulations pour empêcher ce vote.

  • permalien Houcine :
    6 septembre 2011 @11h29   « »

    Concernant le réveil arabe ou l´espoir perdu (!)

    Dans le cadre des dossiers secrets entre les tyrans arabes et les puissances occidentales (Frankreich), après le décès de la Princesse Aicha – sœur du bourreau Hassan II et l´accident de voiture souffert par »Général Laanegri« (l´image éternelle d´Oufkir), l´agent de la DST marocaine se morfondant à Paris, il vient de faire une des révélations les plus sérieuses, concernant l´an 2003 - Aout 2004 et l´assassinat à Marbella de Hicham Al Mandari.

    En langue arabe, on pourrait faire une autre excellente lecture !

    http://hespress.com/politique/37465.html

    Houcine en Autriche__

  • permalien gloc :
    6 septembre 2011 @12h29   « »
    Où en est « le réveil arabe » (I) ? Là où il n’y a pas que des Arabes, même présumés...

    Sakhra : Il est clair que l’errance des Palestiniens depuis les accords d’Oslo a pour toile de fond une emprise de plus en plus forte des Etats arabes présumés « modérés ».

    Pourquoi les accords d’Oslo ont-ils échoué ? - Les blogs du Diplo

    Les accords d’Oslo, qui auraient dû déboucher sur l’indépendance et la prospérité, ont engendré pour les Palestiniens vexations et privations, sans même garantir la sécurité aux Israéliens. C’est avant tout la gangrène de la colonisation, dévorant inexorablement les terres, qui éroda l’espoir de paix chez les Palestiniens.
  • permalien Yvan :
  • permalien Houcine :
    6 septembre 2011 @14h03   « »

    @L´expression »Sidi« , symbole de noblesse du dernier roi en Libye

    Pour comprendre son origine, son utilité devenue courante au Maroc et révéler sa stratégie au sein de l´Islam andalous et des Marabouts (Zaouïas), je prie le lecteur de se référer aux »Sultans de Debdou – Région Guercif / Taza – Maroc« .

    Sur un autre Journal, j´ai déjà parlé de cette ethnie andalouse, devenue dynastie des Shorafa (nobles) descendants du Prophète Mohammed (SWS). Comme eux, furent aussi les Idrissides (Adarissa de Fès) et actuellement les Alaouites de Tafilalt (Sigillimassa).

    http://ok-debdou.blogspot.com/2008/...

    Houcine__

  • permalien HN :
    6 septembre 2011 @14h20   « »

    Dans la Gaule d’Astérix tout fini par des chansons

    Les Astérix finissent toujours par des banquets, pas des chansons.
    Et généralement Assurancetourix - le barde - est justement attaché et baillonné.
    Faudrait voir à réviser ses classiques.
    Pardon pour cette intervention...
    Je souhaite cependant un heureux dénouement aux peuples révolutionnaires arabes.

    Cdlmt

  • permalien uneTunisienne :
    6 septembre 2011 @14h54   « »

    Je souhaite cependant un heureux dénouement aux peuples révolutionnaires arabes

    Merci HN Mais pour ,ça il faudrait arreter les ingerences pour notre bien.... vaste projet !

    apres une petite période d’euphorie, les tunisiens sont devenus sceptiques et indecis voire méfiants à force d’entendre parler de désartre à venir,
    http://www.kapitalis.com/fokus/62-n...

    les partis ne les representent pas vraiment. Ce sont des coquilles vides. Les personnes les plus interrantes sont les "independants"

    http://www.kapitalis.com/fokus/62-n...

    http://www.kapitalis.com/afkar/68-t...

  • permalien K. :
    6 septembre 2011 @15h04   « »

    Le Bahrein comme modèle de démocratie pour les pays arabes.

    http://votreargent.lexpress.fr/bour...

  • permalien Deïr Yassin :
    6 septembre 2011 @15h55   « »
    Où en est le réveil de l’ONU ?

    En cas de véto américain - quasi certain pour ne pas dire sûr - au Conseil de Sécurité des Nations Unis, la délégation palestinienne a déjà fait savoir qu’elle tentera de faire appliquer la résolution 377 dite "Uniting for Peace" de l’Assemblée Générale.

    Cette résolution a été appliquée en 1981 pour la Namibie, ce territoire, ancien colonie allemande, occupée par l’Afrique du Sud.

    La page ’wiki’ en anglais me parait assez exhaustive et claire pour des profanes comme moi, sinon le commentateur "Hostage" sur Mondoweiss (un retraité spécialiste en droit international) a quelques commentaires sur le sujet. Googlez mondoweiss + hostage + resolution 377.

    Depuis l’installation d’un nouveau système de recherche sur Mondoweiss, il est beaucoup plus facile de chercher les commentaires de chacun, et les interventions de Hostage sont incroyables. Il sort une loi ou résolution très bien documentée pour chaque commentaire de Hasbara dans le domaine du droit :-)

  • permalien Orangerouge :
    6 septembre 2011 @16h40   « »
    La Turquie d’Erdogan coupe avec Israël et va négocier un accord avec l’Egypte

    ... Mais le refroidissement israélo-turc frappe également à l’Aman, les renseignements militaires de l’Etat hébreu, dont l’Unité 8200 chargée des interceptions électroniques, disposerait d’au moins trois stations d’écoute installées en Turquie. Des « grandes oreilles » permettant de surveiller la Syrie, l’Irak et l’Iran.

    Le 27 janvier 2010, s’adressant à des militants de son parti AKP, le premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan a d’ailleurs confirmé l’existence de l’une de ces bases. Celle-ci est installée, selon lui, dans une base militaire jouxtant l’état-major turc et seul des Israéliens en civil y ont accès.

    Selon la presse égyptienne, Recep Tayyip Erdogan se rendra au Caire la semaine prochaine pour y rencontrer le général Hussein Tantaoui, chef du Haut Conseil militaire et actuel homme fort du pays. Il négociera aussi un accord stratégique avec l’Egypte, ce qui constituerait un camouflet pour l’Etat hébreu.

    Pour l’occasion, le chef du gouvernement turc pourrait également se rendre dans la bande de Gaza en franchissant le point de passage égypto-palestinien de Rafah, mais l’information n’est pas confirmée. Peu après l’abordage du navire turc Navi Marmara par les commandos israéliens en juin 2010, Recep Tayyip Erdogan, qui fulminait alors publiquement contre l’« agressivité israélienne », avait déjà menacé de visiter l’enclave palestinienne, mais il y avait rapidement renoncé.

    Le fait que ce projet soit remis à l’ordre du jour et qu’il s’inscrive dans le cadre d’un rapprochement stratégique entre Le Caire et Ankara énerve d’autant plus les responsables israéliens que la Turquie promet de faire accompagner les prochaines « flottilles de la liberté » à destination de Gaza par ses navires de guerre.

    http://www.letemps.ch/Page/Uuid/29e...

  • permalien Orangerouge :
    6 septembre 2011 @20h04   « »

    Dans le Guardian un point de vue qui critique la stratégie de demande de reconnaissance de l’Etat Palestinien par l’ONU.
    Il avance que ce n’est pas l’intérêt des Palestiniens réfugiés dans des camps à l’extérieur (ça ne va pas dans le sens du droit au retour), et que c’est plutôt une stratégie de l’Autorité Palestinienne contre l’OLP (qui représenterait mieux "tous les Palestiniens").
    Ceci dit l’article ne dit rien des moyens de rééquilibrer un tant soit peu le rapport de force avec USRAEL et ne propose pas de stratégie alternative. Donc il ne me convainc pas (mais je n’ai pas d’avis à avoir, ceci dit).

    Pour alimenter la réflexion :

    http://www.guardian.co.uk/commentis...

  • permalien s=exp(j*pi) :
    6 septembre 2011 @22h21   « »

    @ Ph. Arnaud

    Il n’y a aucune contradiction à soutenir les révoltés libyens, d’une part, et à s’opposer à l’intervention occidentale en Libye, d’autre part. Les deux, en effet, relèvent de logiques radicalement différentes.

    Vous avez parfaitement raison sur ce point mais il est peu probable que L Szy*** soit en mesure de comprendre autre chose qu’une appréciation du type : bien d’un côté, mal de l’autre. C’est ainsi qu’il fonctionne au plus profond de lui-même. Je ne sais où il place la frontière entre "l’autre" et "lui", mais il considère que l’autre fait le mal et est le mal DONC que lui-même fait le bien et est le bien. C’est simple et ça autorise tout.

    C’est ainsi que les gouvernements israéliens et l’Etat Major de leur armée présentent toujours les choses et, par-dessus le marché, nous sommes sommés de chanter comme ils sifflent, faute de quoi, nous sommes décrétés anti-chose voire anti-machin.

    Tenez, je vous parie que lorsque l’Allemagne nazie envahissait la Pologne par un côté tandis que l’URSS prenait l’autre, L Szy*** nous aurait raconté qu’il y avait dans l’affaire un bon et un méchant, incapable de voir qu’il y avait deux agresseurs et une nation victime.

    Je me demande si cette incapacité de L Szy*** est due à une faiblesse de ses facultés ou au formatage subi dans son éducation ... et j’ai peur de deviner la réponse.

  • permalien Yann :
    6 septembre 2011 @22h49   « »

    Imperialism and the Arab Revolutions :

    The behaviour of the new ‘post-revolution’ authoritarian regimes in Tunisia and Egypt, assisted by Western imperialism, is reminiscent of the approach of Tancredi, nephew of the aristocratic Prince of Salina, in Giuseppe di Lampedusa’s novel ‘The Leopard’. When asked by the Prince why he is intending to fight with Garibaldi’s revolution against his own class, Trancredi answers ‘If we want everything to remain the same, everything must change’.

    Western imperialism and the new regimes must give the illusion of change for things to remain the same. The movements in Egypt and elsewhere created a revolutionary process with the power to overthrow the system, not merely to gain reforms. They must struggle for a permanent revolution to achieve far-reaching social and economic change.

    News of the Yemeni Revolution
    https://www.facebook.com/photo.php?...

  • permalien Lou :
    7 septembre 2011 @00h41   « »

    Etat palestinien à l’ONU : Hillary Clinton a parlé avec Mahmoud Abbas

    WASHINGTON - Hillary Clinton, la chef de la diplomatie américaine, s’est entretenue mardi par téléphone avec le président palestinien Mahmoud Abbas, a annoncé Washington à quelques jours d’un bras de fer à l’ONU.

    Mme Clinton a demandé au président de continuer à travailler dur avec nous pour éviter un scénario négatif à New York à la fin du mois,

    La Ligue de Défense Musulmane appelle au combat en Palestine occupée

    VOYAGE DE SOLIDARITE MILITANTE EN PALESTINE OCCUPEE

    Publié le 3 septembre 2011 par administrateur

    La LDM (Ligue de Défense Musulmane) organise du 19 au 25 septembre , un voyage de solidarité avec nos frères Palestiniens vivant sur la terre musulmane de Palestine.

    Ce voyage est réservé aux militants ayant une expérience militaire : le but de cette expédition est de prêter main forte à nos frères face aux agressions des occupants sionistes et donc de renforcer les dispositifs de sécurité des villes palestiniennes de Cisjordanie .

    Oh la ! ça coupe le souffle hein ?

  • permalien un passant :
    7 septembre 2011 @06h08   « »
    une bande dessinée a de quoi nourrir le débat

    Juste pour faire partager une nouvelle "BD" sioniste à faire rougir les négassionistes ! Je vous présente Captain Israel. Le côté "comic" de l’entreprise est alarmante.

  • permalien Orangerouge :
    7 septembre 2011 @08h03   « »

    Suivez le lien de Lou avant de vous mettre à y croire.

  • permalien K. :
    7 septembre 2011 @09h13   « »

    Selon Justin Raimondo, la CIA et autres M15 et M16 en sont venus à la conclusion que les habitants du Proche-Orient sont des bigots tels qu’il suffirait de remplacer les dictateurs corrompus
    (c’est-à-dire partageant les valeurs "occidentales") en costard-cravate par des dictateurs corrompus (c’est-à-dire, toujours, partageant les valeurs "occidentales") barbus enturbannés pour qu’ils vivent dans la joie et la bonne humeur misères et humiliations.

    http://original.antiwar.com/justin/...

  • permalien K. :
    7 septembre 2011 @09h42   « »

    Ainsi, quand Houda Rizk affirme que « [c]e qui est recherché est une nouvelle variante modérée de l’islam politique qui servirait les intérêts occidentaux - y compris, implicitement, par l’adoption d’une attitude raisonnable envers Israël », elle est- et c’est inévitable quand on considère les corrompus et criminels de guerre dirigeants occidentaux comme la personnification des "valeurs occidentales"- encore à coté de la plaque.

    Ce qui est recherché est une variante éprouvée de "l’islam politique" qui n’est autre que l’islam wahabite.

  • permalien Noval :
    7 septembre 2011 @11h07   « »

    Dure, dure, la vie d’une ambassadrice pour la paix au Proche-Orient !

    Valérie Hoffenberg, présentée par le Jerusalem Post comme "ancien membre du Comité des Juifs américains (...) en charge de plusieurs responsabilités au sein de l’UMP " (sic) vient d’être limogée de son poste de " Représentante spéciale de la France pour la dimension économique, culturelle, commerciale, éducative et environnementale du processus de paix au Proche-Orient ".

    Motif (officieux) de la mise au placard ? Il paraît que la " Représentante " a appelé les Palestiniens à reconsidérer leur décision de demander l’adhésion d’un Etat de Palestine aux Nations unies » et " souhaité lutter contre la délégitimation d’Israël à tous les niveaux en rappelant les réalités sécuritaires de ce pays sur lequel des roquettes continuent à tomber de manière régulière ".

    Il paraît que Tony Blair, ardent partisan du " processus de paix " à la sauce israélienne, a félicité son amie Hoffrenberg " pour son travail ". C’est dire ...

    Valérie Hoffenberg peut désormais chanter les charmes du sionisme sans langue de bois diplomatique ; par exemple en réintégrant son ancien poste auprès du Bureau français de l’ American Jewish Committee...

  • permalien Yasmina :
    7 septembre 2011 @11h15   « »

    Ce qui est recherché est une variante éprouvée de "l’islam politique" qui n’est autre que l’islam wahabite

    Tout à fait K.

    L’islam wahabite qui se confond maintenant avec l’islam. Il est interressant de noter que le wahabisme a été encouragé par l’empire Britannique tout comme le sionisme au début du XXeme siècle. Il est intessant de noter que lorsque l’empire Ottoman est mort et que Kamal Attaturk a cree la nouvelle république de Turquie il n’a pa abolie le Califat car les turcs dans leur majorité tenaient à ce Califat à Istamboul comme le Pape à Rome. Ce Califat à été abolie par Kamal Attaturk quelques années apres et sur demande des Britanniques vue le danger qu’il representait dans leur Inde britannique où un mouvement pour le Califat a été creer par des savants musulmans de premier ordre auquel s’est joint Gandhi lui meme dans une coalition de tous les indiens pour liberer l’Inde des Britanniques. Ce qui était dangeureux pour l’Empire. Il fallait diviser ce mouvement. Et ils sont arrivée à leur fin. Les Britanniques ont choisis d’autre musulmans, des ismaéliens( dont le propre grans père de l’Aghan actuel) pour creer un mouvement qui a fini par la partition de l’Inde et Pakistan .

    Ibn Saoud quand il conquis la Mecque sur ordre des Britannique pour déloger Le Cherif de la Mecque (qui a osé se proclamer Calife quans le Califat a été abolie par Kamal Attaturk) , il s’est engager à ne pas se proclamer Calife aupres des Britanniques mais Roi d’un royaumme ce qui est tres different. Les savants d’Al Azhar était contre cette innovation. Ils ont meme appelé à la tenue d’un congres pour l’election d’un Calife( qui represente la Souverenneté de Dieu sur terre,represente la oumma entière) Saboté par les Britanniques qui ont fait pression sur le roi d’Egypte pour faire pression sur Al Azhar pour les faire changer d’avis. Ils ont demendé aussi à leur vassal Ibn Saoud( à qui il versait mensuellemnt une somme d’argent) d’organiser une conférence à la mecque pour saboter celle d’Al Azhar. Ce qui a été fait. Et depuis la oumma est divisé en nationalités ennemies les une contre les autres.

    ( je n’ai pas de lien à vous soumeetre. Tout se trouve dans les livres d’histoires. Ce n’est meme plus enseigné à l’ecole )

  • permalien Nathan :
    7 septembre 2011 @13h05   « »

    C’est marrant, le sujet du fil est le réveil dans les pays arabes et la plupart des commentaires traitent une fois encore d’Israël. Ah, s’il n’y avait pas Israël, auraient-ils encore quelque chose à dire ? Probablement pas. On aurait pu s’attendre à des réflexions sur ce printemps arabe qui déferle avec plus ou moins de succès du Maroc jusqu’à Bahreïn. Non, rien, nib de nib ! Encore une fois, on en revient à l’éternel sujet de contentieux, attiré comme la limaille par l’aimant et on s’aperçoit que cette obsession permanente est finalement une sorte d’hommage involontaire à l’Etat juif. Ça fait parler, comme disent les psychanalystes...

  • permalien Deïr Yassin :
    7 septembre 2011 @13h34   « »

    @ Nathan
    C’est marrant, le sujet du fil est le reveil dans les pays arabes et la plupart des commentaires traite encore une fois d’Israël"

    VOUS MENTEZ (encore une fois - le nez dont parle le Belch n’est pas celui de Cyrano mais celui de Pinocchio).

    Sur les 55 commentaires, 8 parlent d’Israël dont vos deux seuls commentaires, et un est une réponse à vos conneries.

    7 parle spécifiquement de la Palestine, notamment le vote à l’ONU et un sur le rapport Palmer.

    1 commentaire parle du mur autour de l’ambassade israélien au Caire, et un autre touche périphériquement les relations israelo-turques avant de se concentrer sur les relation égypto-turques.

    Vous êtes donc un menteur, il suffit savoir compter pour le voir. En plus d’être un troll minable, bien entendu.

  • permalien Nathan :
    7 septembre 2011 @13h39   « »

    On notera aussi que même les quelques commentaires qui traitent effectivement de la situation dans les Etats arabes, le font encore à travers le prisme du conflit israélo-palestinien. Par exemple, si on parle de la situation en Egypte, c’est pour se réjouir ou pour espérer que les Egyptiens se décident à adopter une attitude plus ferme et moins complaisante à l’égard d’Israël. Jamais on ne s’intéresse aux Egyptiens en tant que tels, à la situation politique, économique, sociale, religieuse et culturelle de l’Egypte, à la diversité de l’Egypte.

    Une autre chose est frappante : on mentionne souvent la notion de "valeurs occidentales", généralement pour les critiquer ou s’en distancer mais on ne précise jamais ce que sont ces "valeurs occidentales" en question. S’agit-il de la démocratie parlementaire ? Dans ce cas, il faut bien reconnaître que la Tunisie et l’Egypte sont sur la voie de l’adopter. S’agit-il du consumérisme ? Alors, force est de constater que cette idéologie se retrouve partout, aux quatre coins de la planète et souvent avec plus de vigueur ailleurs qu’en Occident. On est également en droit de se demander ce que sont alors ces fameuses "valeurs non-occidentales" auxquelles on se réfère implicitement lorsqu’on critique les "valeurs occidentales". Nul ne le sait.

  • permalien Deïr Yassin :
    7 septembre 2011 @14h01   « »

    Pourquoi vous n’ouvrez pas votre propre blog, comme cela vous pouvez aborder tout cela ...et accessoirement nous foutre le paix.
    Irhal !

  • permalien Marlesh :
    7 septembre 2011 @14h14   « »

    Egypte, c’est pour se réjouir ou pour espérer que les Egyptiens se décident à adopter une attitude plus ferme et moins complaisante à l’égard d’Israël. Jamais on ne s’intéresse aux Egyptiens en tant que tels, à la situation politique, économique, sociale, religieuse et culturelle de l’Egypte, à la diversité de l’Egypte.

    Il me semble que le titre de l’article parle de réveil... Non ? Une diplomatie qui corresponds aux attentes, enfin, des Egyptiens c’est une réveil politique important.

    Mais je suis sûr que vous vous intéresser aux Egyptiens en tant que tels vous. Vous en connaissez beaucoup ? C’est un peu comme pour les Syriens je suppose...

  • permalien Orangerouge :
    7 septembre 2011 @14h16   « »
    Etat "juif" est incompatible avec état "démocratique" malgré le mantra des médias achetés par quelques fortunes

    Ce qui est certain c’est que de défendre un état ethnique comme celui d’Israël, c’est une négation de toute valeur.

    En Israël votre Carte d’Identité permet de savoir si vous êtes juif ou non, et l’attitude des institutions à votre égard notamment de la Police et de la Justice sera bien différentes dans un cas ou l’autre, et vous aurez des droits différents (notamment celui d’acheter de la terre).

    Les médias qui qualifient ce système de "démocratie" sont des médias achetés par un certain nombre de fortunes sionistes.

  • permalien Deïr Yassin :
    7 septembre 2011 @14h33   « »
    Où en est le droit de retour ?

    Pour suivre le vote à l’ONU
    www.palestine2011.info/

    Un article très intéressant sur Mondoweiss sur les conséquences du vote onusien.
    Des liens et des commentaires très instructifs (et assez techniques pour nous qui sommes profanes), notamment de ’Hostage’, ’talknic’ et Jeffrey Blankfort. Ils y abordent le droit de retour dans le cas d’un Etat palestinien sur les frontières de ’67.
    Apparemment, le droit du retour au lieu d’origine à l’intérieur de l’Etat d’Israel est toujours valable et inaliénable en cas de la création d’un Etat palestinien.
    http://mondoweiss.net/2011/08/serio...

  • permalien K. :
    7 septembre 2011 @14h46   « »

    Yankees et B.liar à Bagdad : Izworsse à la place de Iznogoud.

    Iraq’s New Oil Contract (I) : Grand Theft and Local Collusion

    http://english.al-akhbar.com/conten...

  • permalien K. :
    7 septembre 2011 @15h10   « »

    Juste pour bien comprendre ce que sont les "valeurs occidentales" (et les Arabes partageant lesdites valeurs) selon la définition qu’en donnent les sionistes :

    A cette époque [2003], les autorités d’occupation [les yankees] ont profité du mandat du premier gouverneur américain Paul Bremer, et du manque d’équipement pouvant mesurer le débit de pétrole des exportations [pour effectuer leurs vols à grande échelle]

    Ces fonctionnaires ont volé à leur guise, en particulier dans les ports du sud de l’Irak. (...)

    Les experts ont identifié plusieurs autres méthodes de vol. Cela inclue la manipulation directe des comptes d’exportation par le personnel américain, sous la supervision d’autorités civiles et militaires. Les entreprises américaines ont également fait payer des frais fortement gonflés pour réparer et reconstruire les installations pétrolières irakiennes, même si ces services n’étaient souvent jamais effectués. Et enfin, en gonflant les prix des produits pétroliers que les forces d’occupation ont importés du Koweït et en utilisant les ventes de pétrole irakien pour payer la facture.

    Les autorités américaines ont reconnu un seul incident de vol. Un rapport officiel américain a déclaré que 7 milliards de dollars correspondant à de l’argent du pétrole de l’Irak, destinés à la reconstruction, ont été volés. Les fonctionnaires de Washington disent qu’une enquête sur le vol a été bloquée après que des responsables irakiens ont refusé de coopérer.

    Cela suggère que les responsables irakiens sont également impliqués et partagent le butin avec leurs homologues américains.

  • permalien Rabi3 :
    7 septembre 2011 @15h24   « »
    Et la Syrie ?

    Même si vous faites durer le suspense à propos des pays pour lesquels vous écrirez ultérieurement, nombreux sont les lecteurs qui attendent avec impatience un article de fond de votre part sur la Syrie...Avec plus de 3000 morts, sans compter les disparus et les torturés, les Assad asphaltent toujours aussi bien les routes mais la barbarie de leur régime de pseudo "résistants" au sionisme et à l’impérialisme occidental ne cesse de s’enfoncer dans la barbarie la plus répugnante.
    à bon entendeur...

  • permalien Houcine :
    7 septembre 2011 @16h03   « »

    @Rabbi3

    Vous faites semblant de ne pas savoir que c´est l´impérialisme et le Sionisme international qui ont engendré des petits pays – Plateformes-, parmi lesquels, (1) l´Egypte de l´albanais Mohammed Ali, (2) la Syrie d´Al Attassi, (3) La Jordanie d´Abdallah, (4) la Maison de éternelle de Ben Gourion, (5) le Pakistan de Choudhary Rahmat Ali et toutes ces petites »principautés des golfistes« , situées entre l´Irak et le Yémen.

    Le rôle de a Maison de l´Eternel est bien défini ! Quant aux autres, parfois ils sont musulmans, arabes, progressistes, et parfois modernes, laïcistes, occidentalistes, vassaux de l´Angleterre et de ses nouveaux Alliés !

    @Golfiste(s) est un mot dérivant de l´espagnol (golfo), qui veut dire personne vicieuse (victime de la boisson et de la sexualité sauvage), dénuée de tous les honneurs !

    Houcine__

  • permalien Houcine :
    7 septembre 2011 @16h28   « »

    @Yasmina !

    Malheureusement je me suis précipité à répondre Rabbi3, avant de lire ton Commentaire ! Je dois m´excuser et à la fois te féliciter. Ton Commentaire résume toute l´histoire de la faiblesse du monde arabe et de l´Islam.

    Quant au Wahhabisme, »Sultan Slimane au Maroc« , en conflit avec ses Zaouïas, l´Angleterre qui fut ennemie de l´Espagne, elle avait exigé à cet alaouite originaire de Yanoua d´utiliser cette secte (wahhabisme) comme religion des marocains, en échange de le soutenir contre les ibériques ! Et voilà pourquoi chez nous il y a séparation entre femmes et hommes ! Je me souviens quand nous étions encore petits écoliers, on nous interdisait de nous asseoir ensemble (filles et garçons) en classe, et ne pas se fréquenter dans la cour de l´école, ni ailleurs ! C´était bizarre pour nous, mais il fallait obéir à l´établi.

    Houcine__

  • permalien Rabi3 :
    7 septembre 2011 @16h46   « »
    et alors ?

    merci pour toutes tes précisions Houcine, mais ça ne justifie en rien ce qui se passe en Syrie et le silence autour de la répression et de la barbarie. Alors oui on peut toujours dénoncer le problème quand il est ailleurs mais rentrons dans le vif du sujet enfin. Oui le problème est la politique israélienne, oui le problème est la politique étasunienne, la politique saoudienne, oui et encore oui. Mais les régimes régimes népotiques arabes n’ont que trop utiliser ces couvertures pour asservir leur peuple et manipuler les autres, notamment les palestiniens. Trop d’anti-impérialisme tue l’anti-impérialisme si je peux me permettre.

  • permalien Houcine :
    7 septembre 2011 @18h05   « »

    Eh oui Rabi3 !

    Il ne suffit pas d´exprimer seulement ses opinions, au contraire, on devrait revoir l´histoire politique de cette pourrie humanité et localiser les sources d´où coulent ses eaux les plus contaminées.

    Combien sont les jeunes israéliens éduqués que je rencontre dans ma profession, et qui me confessent leur mécontentement à l´égard des politiciens de Tel Aviv, devenus les marionnettes des Etats-Unis, de l´Angleterre et maintenant de Sarkozy ! On finance et on arme Israël qui aplatit les petits palestiniens abandonnés par ce monde qui a perdu toutes ses sensibilités ! On arme et on soutient des régimes arabes qui ne font que paupériser et massacrer des peuples envahis par la peur et la misère ! Et quand on n´a plus besoin des traitres, on leur lance des bombes 1000 fois supérieures à celles quand vend très chères à ses ex amis et associés dans le crime ! Puis on maquille l´usage de la force de ses interventions barbares par les slogans de la liberté et la démocratie, que ces peuples n´auront jamais, sauf si les peuples occidentaux décident un jour de mettre en cause leurs tyrans qui ne sont qu´au service des usines de l´armement et du capitalisme sauvage.

    Que faire là où le plus fort (le plus cruel), il a les moyens et le pouvoir de dicter toujours sa seule volonté ?

    Houcine__

  • permalien K. :
    7 septembre 2011 @18h12   « »

    La traduction, partielle cependant, du second lien cité le 6 septembre @08h19 est disponible sur IPS news.

    http://ipsnouvelles.be/news.php?idn...

  • permalien K. :
    7 septembre 2011 @18h58   « »

    Amr Moussa :

    L’Egypte peut être le moteur de la démocratie

    Issandr El Amrani :

    Mais probablement pas si Moussa est président

  • permalien Houcine :
    7 septembre 2011 @20h34   « »

    Amrou Moussa et toute sa génération arabe, il faut qu´ils dégegent laissant la politique aux jeunes propres et hauts diplomés.

    Houcine__

  • permalien K. :
    7 septembre 2011 @20h48   « »

    Qui gère les relations avec l’Oncle Sam ?

    http://hebdo.ahram.org.eg/arab/ahra...

    Dossier CSFA : http://hebdo.ahram.org.eg/arab/ahra...

  • permalien Un Enragé D’Ici-Bas :
    7 septembre 2011 @21h15   « »

    salut à tou-t-e-s

    Réponse en 2 parties à Orangerouge , le 5 septembre @21h24
    Quelques mises au point :

    I)-
    D’abord, je m’excuse d’avoir cité "Yohan " en place de « Yvan » . J’ai fait ca dans la précipitation. Mais quelques mises au point s’imposent :
    Apparemment, on ne donne pas les mêmes sens aux mots !
    1)- A ce que j’ai écrit "Cest pas tellement israël qui est le maître, mais cette large et très puisssante alliance : maîtres du sionisme_(dont israël), Grandes puissances(les plus déterminantes)_Les grandes multinationales_certaines ONG internationales hyper puissantes_les partis politiqus les plus influnents en occident (dont les sociaux démocrates, mais pas seulement, etc.)_instances internationales, les grands groupes de médias
    Voici la réponse :
    R : "Il faut en rameuter du monde pour dissimuler les responsabilités d’Israël ",
    que je trouve au moins partiellement injuste et non fondée. Mon propos, si on le lit bien, et peut-être sans trop d’a prioris n’a jamais voulu signifié en quoi que ce soit que les responsabilités d’israël sont minimes. Bien au contraire. Pour faire court : Israël n’aurait jamais existé et encore moins tenu longtemps s’il n’y avait cette large alliance qui la soutient et la porte à bras le corps éternellement sans conditions. Ce sont les faits. Ce que fait Israël dans l’impunité totale n’aurait jamis duré éternellement sans ce soutien massif, large, divers et varié (financier, politique, militaire, diplomatique, etc.) Est-ce un secret, de nos jours ? Israël posséderait-il les armes les plus sophistiqués (esl le phosphore, justement) sans ce soutien. Quand on pense que même certains pays puissants et riches, et non des moindres ne possèdent pas un tel arsenal. Et ceci ne date pas d’aujourd’hui comme chacun sait !

  • permalien Un Enragé D’Ici-Bas :
    7 septembre 2011 @21h21   « »

    Salut à tou-t-e-s
    Réponse en 2 parties à Orangerouge , le 5 septembre @21h24
    II)-
    2)- "Les ONG, faut oser !!! »
    Elles sont aussi armées qu’Israël, les ONG ?" Mais qui occupe la Palestine ? Au fait ? Qui tue régulièrement des civils Palestiniens dont des enfants ? Un état où les Cartes d’Identité indiquent si vous êtes juif ou non. »
    Justement, je ne saurai mieux dire : il faut oser ! La fondation Elie Wiesel, entre autres, n’est-ce pas une ONG puissante et au rôle bien connu ! La fondation Sorros, aussi ! L’Aipac des USA, Le CRIF de France ! Ses semblables, dans les pays d’à côté ! Le Congrès juif Mondial Certaines Agences et officines sionistes de notoriété mondiale ! dont on connaît le rôle historique, et à certains moments déterminant, dans la colonisation de la Palestine (en mobilisant les fonds pour les juifs nouvellement venus d’Europe, des USA, et D’ailleurs pour la spoliation et l’acquisition des terres des palestiniens … On pourrait en citer bien d’autres. Tout ceci, est de notoriété publique, de nos jours. Les maîtres du sionisme ne le nient plus ! Ces ONGS ont out fait, même l’inimaginable pour, justement, occuper de Fait la Palestine et étendre la colonisation encore et encore. N’a-t-on pas vu certaines, ici en France, en autres organiser des campagnes publiques, tambours battants, pour pousser les juifs de France à aller s’installer en Palestine ? Ou alors, on ne vit pas sur la même planète ! Ces mêmes ONGs qui soutiennent la nécessité d’un « Etat Juif » où « Un état où les Cartes d’Identité indiquent si vous êtes juif ou non. ». Cela aurait-il été possible sans Les ONGs sionistes ou pro, et dont le rôle est beaucoup plus important que les nervis de la LD, qui n’auraient pas agi comme ils le font sans la « complicité » (active ou passive) d’ONGs plus « respectables ». Cela aurait-il été possible sans les armes idéologiques des ces mêmes ONGs qui ont dépensé (et continuent) une énergie et des sommes incroyables pour justifier cet état de fait : les massacres massifs des enfants au phosphore, succédant à la spoliation l’occupation de la Palestine, succédant eux-mêmes au nettoyage ethnique de 1948 (la Nakba), moyennant les manipulations et les falsifications de l’histoire (« peuple juif », « une terre sans peuple pour un peuple sans terre », etc ? Israël aurait-il continué à tirer sur les enfants et les civils palestiniens (mais aussi libanais, syriens, égyptiens, jordaniens, depuis des décennies, il ne faut pas les oublier, ceux-là !). Y a qu’à voir comment ils ont mené capagne et fait feu de tout bord pour enterre le rapport Goldestein sur le massacre de Gaza ! Israël aurait-il pu avoir tout cet armement sans le rôle hyper-actif (idéologique, politique, financier, diplomatique) de ces ONGs.

  • permalien Un Enragé D’Ici-Bas :
    7 septembre 2011 @21h22   « »

    Salut à tou-t-e-s
    Réponse en 2 parties à Orangerouge , le 5 septembre @21h24
    suite et fin
    III
    Personne n’ignore que de nos jours, même les Etats dit « émergents » doivent faire allégeance à israël s’ils veulent avoir un « petit » rôle dans les rouages des institutions internationales (la fameuse « communauté internationale », qui n’a d’international que le nom !). C’est pratiquement devenu une condition incontournable ! Et gare aux récalcitrants ! L’oncle Barack veille ! (le rôle de certaines officines sionistes pour amadouer et/ou faire plier certains pays africains n’est pas un secret. Depuis belle leurette. Idem pour l’Amérique du sud, l’Asie, etc.).
    […]
    3)- « Enragé ... mais pas enragé de logique ! ». La notion de logique n’a pas trop de pertinence en soi. On peut la manier et la manipuler comme on le veut. L’important est logique par rapport à quoi ? Un point de vue ? Un état de fait ? Une situation ? Une revendication ? La logique, à mon sens, n’est pas une notion absolue. Elle répond d’abord à point de départ qui peut-être varier selon les uns et les autres. Ma logique à moi peut ne pas correspondre tout à fait à la logique d’un tiers qui n’a peut-être pas les mêmes positionnements de départ (ni les mêmes intérêts) que les miens.

    Ps : l’échange est intéressant dans la mesure où les arguments avancés sont pertinents. C’est pour cette raison que j’ai qualifié la remarque de pas « très sérieux ». En ironisant sur le point de vue (« Israël maître du monde ») d’un autre contributeur (« Orangeroupe »), Elle brouille le raisonnement sans avancer d’arguments clairs. Ce qui rend confus le point de vue exprimé. Point de vue qui peut être intéressant à discuter, même si je ne le partageais pas.

  • permalien Noval :
    7 septembre 2011 @21h26   « »

    L’homme dans lequel Robert Fisk voit un « mélange unique de cruauté et de malhonnêteté » est officiellement à la manoeuvre.

    http://www.lemonde.fr/proche-orient...

    Et pourquoi a-t-il été choisi ? Parce qu’il a pour première fonction de couvrir les criminels de guerre israéliens :

    http://www.info-palestine.net/artic...

  • permalien K. :
    7 septembre 2011 @21h38   « »

    L’egypte devrait recevoir des milliards de dollars US des Emirats Arabes Unis et de l’Arabie Saoudite. http://gulfnews.com/business/econom...

    Des activistes prévoient une manifestation "corriger la trajectoire" après demain sur la place Tahrir et le SCAF “avertit” qu’il ne faudra pas utiliser la violence contre lui (sic). http://ht.ly/1eA7LP

  • permalien K. :
    7 septembre 2011 @22h01   « »

    Nicolas Pelham en Libye. :

    Of all the problems facing Libya’s new order, the specter of Qaddafi’s comeback falls far down the list.

    Ironically, in the colonel’s absence, Tripolitanians created the very social system he had taught but never realized — a jamahiriyya, a decentralized network of grassroots, non-partisan people’s committees.

    Yet now that the mission of ousting the colonel is accomplished, the composite forces that combined to unseat him are starting to judder.

  • permalien Lou :
    7 septembre 2011 @22h56   « »
    L’armée d’occupation israélienne tue

    Remah Fayez Al-Husseni

    Abou Ahmad, le porte-parole des Brigades Al-Quds a déclaré qu’un raid aérien sur une voiture à l’ouest de Deir Al-Balah a tué Remah Fayez Al-Husseni, 28 ans, un membre du groupe du camp de réfugiés de Shati.

    Abou Ahmad, le porte-parole d’Al-Qods, a déclaré qu’Israël cherchait à « inciter la résistance" à réagir.

  • permalien Nathan :
    7 septembre 2011 @23h14   « »

    Et pendant que les enragés d’ici bas délirent à toute berzingue sur le péril juif, le boucher arabe Assad continue de massacrer son peuple. On doit en être à 3000 morts et autant de disparus. Il y a quatre fois plus de Syriens qui croupissent dans les geôles d’Assad que de Palestiniens dans les geôles israéliennes et tout ça dans un silence de mort.

  • permalien ben ramden :
    7 septembre 2011 @23h14   « »

    des jeunes propres et haut diplomés,pas collaborateurs et conspirationnistes avec les services exterieurs d’autres pays.l’exemples de ces jeunes libyens,des jeunes et diplomés qui au lieu de s’immoler par le feu ou demander du pain,ont courageusement et manu militari mis fin à une dictature la plus inhumaines au monde.viendra le tour des dictatures puissantes par les rentes du petrole,les les regimes mafieux qui jouent avec l’argent du petrole.cette revolution est la notre,elle a sans doute le mérite d’achever un bastion du séparatisme dans la région et le monde arabe et fait trembler des géneraux,qui n’ont pas fait l’ecole de guerre pour mériter leurs titres de noblesse et les mouchards qui sont à leur solde.mieux vaut ne pas avoir de petrole pour vivre dans la dignité et cultiver la terre avec ses mains pour se nourrire comme font les peuples qui ont de l’orgueil et qui ne se prosternent pas devant les gueux.

  • permalien Houcine :
    7 septembre 2011 @23h20   « »

    Monsieur ben Ramdan

    Vous avez excellemment développé ma petite phrase !

    Je vous remercie,

    Houcine__

  • permalien Laurent Szyster :
    8 septembre 2011 @00h09   « »

    Toujours aussi drôle, on n’a pas fini de rire.

    Juste après s’être inquiété de savoir "Où en est le réveil de l’ONU ?" à propos de la reconnaissance d’un Etat Palestinien, on s’indigne en étalant trois lettres :

    VOUS MENTEZ (encore une fois - le nez dont parle le Belch n’est pas celui de Cyrano mais celui de Pinocchio).

    Sur les 55 commentaires, 8 parlent d’Israël dont vos deux seuls commentaires, et un est une réponse à vos conneries.

    Et d’enchaîner, dès le commentaire suivant,

    Où en est le droit de retour ?


    A part ça, les carottes sont cuites en Syrie, archi-cuites :

    Syria : New EU sanctions won’t harm us

    Syrian foreign minister says his country will sell oil to Russia and China in wake of EU oil import ban.

    (...)

    According to the U.S. Energy Information Administration (EIA), Syria can refine up to 240,000 bpd, so it does not have anywhere near enough spare capacity to process all the crude it has been selling to Europe until now.

    So it will have to slash crude production unless it can find buyers for its heavy crude and neither China nor Russia seem likely to want it unless offered at a big discount.

    Même s’il fait tout ce qu’il peut pour mettre le feu aux poudres dans la région, le sort du clan Assad est scellé.

    Pour ne pas désespérer son public "antisioniste" Erdogan est obligé de gesticuler pendant que ses généraux se préparent depuis Juin à intervenir ... en Syrie.

    Renvoyer l’ambassadeur d’Israël et déclarer un embargo sur les contrats futurs, quand on garde l’attaché militaire et qu’on ne suspend pas les accords de coopération qui vont avec, est-ce beaucoup de bruit pour pas grand chose ?

    Zvi Bar’el y voit une façon d’ouvrir des marchés et de chercher la légitimité nécessaire dans le Monde Arabe.

    Une légitimité pour quoi faire, libérer Gaz ou ... intervenir dans la guerre civile qui à commencé en Syrie ?

    Sociale, libérale, juive ou islamique la démocratie est un gouvernement bon mais hypocrite là où les autres sont franchement mauvais.

  • permalien K. :
    8 septembre 2011 @00h56   « »

    Comment un haut commandant israélien voit les soulèvements arabes

    Probablement parce qu’en tant que criminel de guerre une véritable souveraineté des pays arabes pourrait le conduire devant un tribunal, alors que sa promotion est au contraire conditionnée par sa capacité à orchestrer la tuerie de civils, notamment ceux en état de siège, le boucher en chef de l’opération Plomb durci (encore promu depuis), le major général Eyal Eisenberg, a récemment déclaré que les évènements récents dans la région, "augmente[nt] la probabilité d’une guerre tous azimuts, une guerre totale, avec la possibilité que des armes de destruction massive soient utilisées", entre autres parce que "[c]ela ressemble au printemps arabe, mais ce peut aussi être un hiver islamique radical".

  • permalien Noval :
    8 septembre 2011 @08h25   « »

    Robert Fisk : " Lorsque le premier ministre israélien réussit à faire ramper le Congrès américain à ses pieds, le peuple américain n’est pas prêt de se voir poser la question la plus importante et la plus « sensible » sur l’attentat du 11/9 : pourquoi ? " :

    http://www.info-palestine.net/artic...

  • permalien le journal de personne :
    8 septembre 2011 @10h02   « »

    La Tripolitaine

    J’ai le tournis...
    Et je ne considère pas que mon peuple soit beaucoup mieux loti.
    Je suis Tripolitaine... Et j’ai la HAINE !
    De voir des gens en liesse... Heureux d’être libres
    Alors qu’ils étaient contraints et forcés de devenir disponibles
    pour les besoins de l’Otan, et les bons soins de l’occident.
    On nous a volé la solution de notre problème
    On nous a fait un enfant dans le dos...Avec l’ADN Franco-américaine.
    Comment voulez-vous qu’on l’appelle ?
    Thaoura : Révolution ! Non... Mais ... Tharoua : Héritage...
    Nous avons reçu la Révolution en héritage
    Ah ah ah !!!!
    _ http://www.lejournaldepersonne.com/2011/08/la-tripolitaine/

  • permalien Orangerouge :
    8 septembre 2011 @10h12   « »

    Enragé D’Ici-Bas, merci pour la clarté de vos posts. Je suis d’accord avec vous.

  • permalien Lou :
    8 septembre 2011 @11h08   « »

    Palestiniens et Israéliens se préparent au bras de fer à l’ONU
    Par Nicolas Falez

    L’Autorité palestinienne lance ce jeudi 8 septembre 2011 sa campagne baptisée « Palestine 194 », à deux semaines d’une Assemblée générale annuelle de l’ONU durant laquelle ils devraient demander la reconnaissance internationale de leur état, dont ils souhaitent qu’il devienne le 194e pays membre de l’organisation. En Cisjordanie comme en Israël, on se prépare à une confrontation juridique. Mais aussi à d’éventuelles tensions sur le terrain.

    La résolution 194

    La résolution 194 est adoptée le 11 décembre 1948 par l’Assemblée générale des Nations unies. Elle décide, à la suite du départ forcé de centaines de milliers de Palestiniens : « qu’il y a lieu de permettre aux réfugiés qui le désirent, de rentrer dans leurs foyers le plus tôt possible et de vivre en paix avec leurs voisins, et que des indemnités doivent être payées à titre de compensation pour les biens de ceux qui décident de ne pas rentrer dans leurs foyers et pour tout bien perdu ou endommagé lorsque, en vertu des principes du droit international ou en équité, cette perte ou ce dommage doit être réparé par les gouvernements ou autorités responsables. »

  • permalien Peacefan :
    8 septembre 2011 @12h47   « »

    @ Lou

    VOYAGE DE SOLIDARITE MILITANTE EN PALESTINE OCCUPEE

    Publié le 3 septembre 2011 par administrateur

    La LDM (Ligue de Défense Musulmane) organise du 19 au 25 septembre , un voyage de solidarité avec nos frères Palestiniens vivant sur la terre musulmane de Palestine.

    Ce voyage est réservé aux militants ayant une expérience militaire : le but de cette expédition est de prêter main forte à nos frères face aux agressions des occupants sionistes et donc de renforcer les dispositifs de sécurité des villes palestiniennes de Cisjordanie

    Message modifie, par vous je suppose, de la Ligue de Defense Juive....

  • permalien e moi :
    8 septembre 2011 @12h58   « »

    @Peacefan

    pas par moi mais par Mounadil al Djazaïri, le lien donnait les éclaircissements.

    Mounadil al Djazaïri inversait une info que l’on trouve en effet sur ce site qui elle semble bien sérieuse hélas.

  • permalien Orangerouge :
    8 septembre 2011 @13h20   « »
    Monsieur Juppé que faites vous pour ce Français là ?

    Le gouvernement français fait-il quelque chose pour ce Français là :

    http://oumma.com/Inquietude-concernant-l

  • permalien CdQat :
    8 septembre 2011 @13h54   « »

    Juste pour suivre ce bel indicateur en réponse à ceux qui voit des choses invisible au commun des mortels :
    Sur 91 commentaires, 18 parlent d’Israël, soit 19,8%
    Sur 6 commentaires de Nathan et de Laurent, 6 parlent d’Israël, soit 100,0%.

    Et si on enlève ces 6 commentaires et les 3 de plus qu’ils ont provoqués on a :
    Sur 82 commentaires, 9 parlent d’Israël, soit 11,0%

    Moi je serais à la place des Israéliens, je trouverais choquant que sur une discussion qui parle du réveil arabe au PO, on parle si peu d’eux…

  • permalien gloc :
    8 septembre 2011 @14h10   « »

    Contre 1 message Nathan et 1 message sur de Laurent Szyster sur 10 qui parlent de la Syrie.

    En réaction à un article sur le "réveil arabe" c’est du "négassionisme".

  • permalien Deïr Yassin :
    8 septembre 2011 @14h40   « »

    Pour rebondir sur le commentaire de CdQat - qui me fait penser invariablement au Yemen dès que je vois son pseudo :-)

    Dans son ethnocentrisme pathologique, Nathan (et probablement Szy*** aussi) est convaincu que quand on parle des Palestiniens, au fond c’est pour parler des Israéliens, et derrière eux des Juifs en général.
    Plusieurs de ses posts montrent qu’il est convaincu que l’opposition à la colonisation de la Palestine n’est que pure antisémitisme. Que si les sionistes étaient autre chose que Juifs, on les aurait accueilli avec des youyous.

    Ces criminels dont on parle ici, par exemple, il pense que s’ils furent Japonais, on s’en foutait royalement. Ceci dit, je vois mal les Japonais vandaliser des mosquées, tabasser des gamins, tirer sur des bergers, verser leur égouts dans les champs par fanatisme shintoïste :

    - www.haaretz.com/print-editio...

    Le transfert de population occupante en territoires occupées constitue un crime de guerre, et serait recevable au TPI de La Haye.

  • permalien Nathan :
    8 septembre 2011 @15h31   « »

    Même la dictature islamique iranienne commence à être gênée aux entournures par son allié, le clan mafieux Assad. Il est vrai qu’elle a quelques pions à perdre dans l’aventure et notamment ses bonnes relations avec la Turquie.

    http://www.lemonde.fr/idees/article...

  • permalien K. :
    8 septembre 2011 @15h35   « »

    Etude du Réseau européen sur la dette et le développement (Eurodad), publié mardi dernier : http://ipsnews.net/news.asp?idnews=...

    L’aide au développement est inefficace, surtout parce qu’elle est liée à des contrats de plusieurs milliards de dollars récompensant des entreprises des pays développés dans un phénomène appelé l’aide boomerang.

    "Nous avons constaté que la plupart des aides ne pénètrent jamais dans l’économie d’une nation en développement," déclare Bodo Ellmers, un membre d’Eurodad, qui a passé deux ans a la préparation du rapport.

    Selon les statistiques officielles de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), le montant total de l’aide publique au développement en 2009 a été de 92 milliards d’euros (128 milliards de dollars).

    "La plupart des gens pensent ces 92 milliards d’euros sont accordés aux pays en développement, mais, quand vous jetez un oeil aux contrats d’aide, les deux tiers ont été attribués à des entreprises du Nord, ne profitant qu’à l’économie du Nord."

    Serait-ce le fait que l’effet boomerang ne parait pas encore assuré en cette période d’incertaine transition qui explique que les fonds promis aux pays arabes n’aient été que très partiellement fournis ? http://www.ft.com/intl/cms/s/0/65cf...

  • permalien Noval :
    8 septembre 2011 @18h33   « »

    Il suffisait d’y penser ...

    Un nouveau " Parlement " doit être installé prochainement à Bruxelles.

    Condition requise pour postuler à un futur siège de parlementaire : défendre avec " passion " " certains intérêts " au niveau international.

    On ne sait pas encore si cette future instance délibérative est destinée à faire ombrage à l’actuel Parlement de l’Union Européenne, mais le choix de la capitale belge relève sans doute du plus grand des hasards.

    Et pour l’inauguration prévue "avant la fin de l’année ", rien n’a encore filtré ; se fera-t-elle en présence des chefs d’Etat de l’Union Européenne au grand complet ?

    http://fr.ejpress.org/article/41454

  • permalien Sakhra :
    8 septembre 2011 @20h32   « »

    Orangerouge :

    Le gouvernement français fait-il quelque chose pour ce Français là :

    Il semble que Juppé bouge : l’Algérie n’est pas Israel, alors, on peut montrer les biceps...

    http://www.elwatan.com/actualite/le...

  • permalien K. :
    8 septembre 2011 @20h48   « »

    La décennie du déni [des Saoud et des Yankees]

    Dans le milieu des années 2000, le royaume recevait des louanges [notamment des yankees] pour la création d’un programme modèle de rééducation des ex-prisonniers saoudiens de Guantanamo. Mais cette prétendue solution, fondée sur un approfondissement des connaissances de la doctrine du wahhabisme [SIC], n’a fait que répandre le mal. Les hommes qui ont construit le réseau Al-Qaïda de la péninsule d’Arabie étaient justement des diplômés du programme saoudien de rééducation.

    Dix ans après les attentats du 11 septembre, Al-Qaïda est certes marginalisée, mais non par l’Arabie Saoudite, qui a hébergé les terroristes, ni par les Américains, qui ne combattaient que Ben Laden et ses acolytes. La nébuleuse terroriste a plutôt été éviscérée grâce au courage et à la dignité des Arabes des rues de Damas, de Sanaa ou de Tripoli. Si la famille royale saoudienne pouvait un jour reconnaître ce simple fait, elle n’aurait plus besoin de nier les véritables sources de l’insécurité du royaume.

  • permalien Sakhra :
    8 septembre 2011 @22h48   « »

    "Je n’ai pas vu la guerre en Libye"

    Il n’est pas question de rejouer ici le célèbre « La guerre du Golfe n’a pas eu lieu » de Jean Baudrillard, la guerre de Libye a bien eu lieu. Mais est-ce celle qu’on nous a montrée ? Le point de vue de Jean-Michel Frodon.- Des combattants anti-kadhafistes, le 1er septembre 2011. REUTERS/Goran Tomasevic -L’AUTEURJean-Michel Frodon

    http://www.slate.fr/story/43229/lib...

0 | 100 | 200

Ajouter un commentaire