Le Monde diplomatique
Accueil du site > Nouvelles d’Orient > Israël : isolement, quel isolement ?

Israël : isolement, quel isolement ?

mardi 11 octobre 2011, par Alain Gresh

Il est toujours facile de prendre ses désirs pour la réalité et de penser que le gouvernement d’Israël est désormais isolé, faible, sans alliés extérieurs. Il est vrai qu’une majorité d’Etats a reconnu la Palestine, et c’est positif. Mais, déjà en 1988, cela avait été le cas quand le Conseil national palestinien avait annoncé la création d’un Etat.

L’un des grands succès de la politique internationale des gouvernements israéliens successifs est d’avoir réussi à déconnecter leurs relations bilatérales du conflit : malgré la politique d’occupation et de rejet des résolutions de l’ONU, Israël est devenu un Etat comme les autres, avec lequel l’Europe (mais pas seulement) développe des relations denses qui, qu’on le veuille ou non, renforcent son intransigeance.

Dans une tribune publiée dans le Jerusalem Post du 9 octobre, « Isolation ? What isolation ? », Danny Ayalon, le vice-ministre des affaires étrangères, explique que son gouvernement n’est pas isolé. Et il a des arguments. Même si le texte sert aussi à des motifs de politique intérieure – montrer que son gouvernement n’est pas plus isolé que les gouvernements israéliens précédents (ce qui est vrai) –, il est intéressant dans son argumentation.

« Depuis des décennies, les demandes palestiniennes à l’ONU ont obtenu une majorité écrasante, quel que soit leur caractère faux ou provocateur. Pour la première fois, et cela est sans précédent, les dirigeants palestiniens ont entendu de forts messages de critique, voire de rejet. » Et il ajoute que le fait que les demandes palestiniennes de reconnaissance à l’ONU n’aient pas reçu d’approbation est « presque sans précédent et devrait être noté ».

Mais le constat va au-delà, affirme le ministre. Jamais dans l’histoire Israël n’a eu autant de représentations diplomatiques ; jamais les officiels israéliens n’ont été autant invités ; jamais Israël n’a eu autant d’occasions de faire comprendre sa politique.

« Deux exemples notables de ces succès sont la récente acceptation d’Israël dans l’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE) et l’Organisation européenne de recherche nucléaire (CERN). »

« L’intensification de notre coopération trilatérale avec des partenaires comme l’Allemagne, le Canada et l’Italie dans les pays en voie de développement permet des bénéfices réels pour ces peuples et a aidé à redéfinir Israël comme un partenaire important dans des domaines comme la lutte contre la désertification, la gestion de l’eau ou les techniques agricoles modernes. »

« En 2009, nous avons tenu la conférence Watec, qui a été très appréciée. Il y a quelques mois, nous avons reçu la conférence des femmes dirigeantes dans les domaines de la science, de la technologie et de l’innovation, à laquelle ont participé des femmes de toute la planète, et notamment la secrétaire générale adjointe de l’ONU, Asha-Rose Migiro, et la directrice Irina Bokova. »

Soulignant l’engagement de son pays aux Nations unies sur des sujets qui ne concernent ni le conflit, ni l’holocauste, le ministre note la multiplication des contacts bilatéraux, des réunions à haut niveau, des relations économiques, l’augmentation du commerce extérieur, etc.

« La plupart des problèmes que nous affrontons, poursuit-il, n’ont rien à voir avec le conflit sur la Palestine. »

« La détérioration de nos relations avec la Turquie a commencé bien avant que notre gouvernement n’entre en fonction. L’exemple le plus éclatant en a été l’humiliation publique infligée par le premier ministre Erdogan à Shimon Perès lors de la réunion de début 2009, alors qu’Israël était dirigé par l’un des gouvernements les plus “colombes” de son histoire. »

Le ministre ment ici avec cynisme. S’il est vrai que la détérioration des relations avec la Turquie a commencé avant l’arrivée du gouvernement Nétanyahou, c’est bien le caractère extrémiste du gouvernement israélien dirigé par Olmert (le plus « colombe » selon lui), qui venait d’écraser Gaza sous les bombes, qui a été à l’origine de l’incident cité.

« Le printemps arabe qui s’est étendu au Proche-Orient et en Afrique du Nord n’a aucun rapport avec Israël ou notre conflit avec les Palestiniens. Il est difficile d’en prévoir la suite, mais s’il aboutit à plus de liberté, de démocratie et de développement, cela profitera à toute la région. »

Là aussi, le ministre est loin de la vérité. Il sait très bien que des pays arabes plus démocratiques seront plus solidaires des Palestiniens, ce que l’exemple égyptien montre clairement.

En conclusion, Ayalon affirme :

« Israël est membre de plus de forums internationaux, participe à plus d’événements internationaux, signe et met en œuvre plus d’accords bilatéraux, et est mieux intégré dans les questions mondiales que jamais. Cela ne fait peut-être pas la Une des médias, mais c’est la base fondamentale pour le renforcement de notre statut international. »

Cette vision est bien sûr trop idyllique. Israël a perdu son allié turc, subit les conséquences des changements en Egypte, et est plus isolé dans l’opinion internationale. Mais il faut être clair : il a payé un prix très modeste pour son refus de négocier et, même par rapport à il y a dix ans, ses relations avec nombre de pays (Union européenne, Russie, Chine, etc.) se sont améliorées. Ne pas le comprendre, c’est ne pas comprendre pourquoi, dans le rapport de forces actuel, sans sanctions véritables, toute négociation israélo-palestinienne est vouée à l’échec.

92 commentaires sur « Israël : isolement, quel isolement ?  »

  • permalien CdQat :
    11 octobre 2011 @16h36   »

    Je me permets de prolonger cette réflexion, avec un commentaire concernant les opinions publiques. Celles-ci en effet basculent inexorablement contre la politique israélienne depuis plus de 40 ans. Et ceci même aux USA.
    Or on sait que les dirigeants prennent cet aspect de plus en plus en compte. Surtout dans les démocraties !...

    Cela participe d’ailleurs à la peur panique, donc à la radicalisation, d’Israël, qui connaît parfaitement le mécanisme et les conséquences des retournements d’alliance. Or, voici un pays qui se retrouve dans la situation de l’Iran du Shah ou de Cuba de Batista vis à vis des USA. Avec un fait aggravant est qu’Israël est dans la situation unique d’être sous perfusion économique d’un seul pays, les USA.
    Et sans ce (dernier !) soutien, Israël est perdu, n’ayant pas réussi se faire accepter dans cette région.
    Or, pour se faire accepter, il a besoin de faire la paix !

  • permalien Juba :
    11 octobre 2011 @16h36   « »

    A cette description ydillique de l’Etat sioniste ne manque qu’un prix Nobel de la paix ! C’est cet état d’esprit et ce triomphalisme qui ne repose que sur des paroles mais sur aucun acte positif à se mettre sous la dent qui lui fera perdre le peu de crédibilité qui lui reste, s’il lui reste encore.
    L’ Etat D’Israel viole toute les résolutions de l’Onu et plus il les viole plus il gagne en sympathie ! ’Dixit ce ministre" Les révoltes en orient et en afrique du nord devrait inciter ce ministre à revoir sa politique d’annexion car une fois le problème de la légitimité réglé, ces pays seront un soutien inconditionnel à la Palestine. La seule bonne action que cet etat devrait faire c’est en direction des Palestiniens et toute adhésion à un organisme dépendant de l’onu dont il rejette les résolutions constitue un non sens puisque le role de celle ci : c’est la sauvegarde de la paix mondiale, du moins dans les textes et que ce pays veut à ses conditions cad qu’il la rejette.

  • permalien Noval :
    11 octobre 2011 @18h01   « »

    Parce qu’un sioniste ose tout, Dany Ayalon peut déclarer sans blêmir : " « La plupart des problèmes que nous affrontons, (...), n’ont rien à voir avec le conflit sur la Palestine » "

    Et les crimes de guerre commis en Palestine, sur des Palestiniens, par ce cynique personnage et ses acolytes n’ont " rien à voir avec le conflit sur la Palestine " ? C’est bien cela ?

    On rappellera que le criminel de guerre Danny Ayalon s’est pendant un temps sagement gardé de fouler le sol de certains pays pourtant " amis " d’Israël de peur d’avoir à répondre de ses atrocités devant un tribunal.

  • permalien sebastien :
    11 octobre 2011 @18h11   « »

    L’isolement d’Israël est un mythe : des sa création cet Etat a put compter sur des soutiens puissants et efficaces, URSS au début, USA, monde occidental lors de la Guerre froide, plus d’ennemi puissant aujourd’hui.

    Certes les USA apportent la puissance militaire, mais la puissance économique viens aussi en commerçant avec l’Union Européenne, la Chine, l’Inde, la Russie, bref ce qui s’appellent les puissances émergentes.

    Si la Russie et la Chine longtemps hostiles, sont aujourd’hui des clients pour les israéliens.

    La bêtise du Gouvernement israélien à fait perdre l’alliance militaire avec la Turquie, mais ce pays est dans l’OTAN, donc il ne peut pas être trop anti israélien.

    Un pays comme l’Iran est peut être plus isolé qu’Israël, sans parler du Hamas à Gaza, ou du hezbolah, mais ce dernier n’est évidement pas un Etat.

    Un Gouvernement israélien voyant à long terme, pour les prochaines décénies, profiterait de ce rapport de force pour négocier à son avantage.

  • permalien Yvan :
    11 octobre 2011 @18h34   « »

    En réalité, Danny Ayalon, répond à Leon Panetta, qui avait déjà mis en garde Israël sur la modification de la règle du jeu au Moyen Orient.

    Israël « de plus en plus isolé », selon les États-Unis | États-Unis

    « Mais la question qu’on doit se poser est de savoir s’il est suffisant de maintenir un avantage militaire, si vous êtes en train de vous isoler sur l’arène diplomatique », a ajouté M. Panetta, s’adressant aux journalistes à bord de l’avion qui le conduisait en Israël dans le cadre d’une tournée au Moyen-Orient.

    « Dans ce moment extraordinaire au Moyen-Orient, alors qu’il se produit tant de changements, il n’est pas bon pour Israël d’être de plus en plus isolé. Et c’est ce qui est en train de se produire », a-t-il indiqué.

    Dans sa réponse, Danny Ayalon, confirme, qu’Israël compte bien comme il le fait avec les Palestiniens, continuer à imposer sa propre règle du jeu, au reste du monde, par la force, d’une façon de plus en plus unilatérale, argumentant sur le vernis des politesses feutrées des organismes internationaux.

  • permalien Tristan :
    11 octobre 2011 @20h05   « »

    @sebastien

    Vous êtes vraiment d’un optimisme fou, en mettant l’UE, parmi les puissances émergentes, il me semble.

  • permalien Houcine :
    11 octobre 2011 @20h22   « »

    An other day (an other future) is coming and our complicated World well be more fair and free !

    http://www.adl.org/Israel/anti_isra...

    Houcine__

  • permalien Yvan :
    11 octobre 2011 @20h24   « »

    Rapprochement quel rapprochement ?

    Shalit : le Hamas confirme un accord - Europe1.fr - International

    Une source proche du mouvement palestinien Hamas a confirmé qu’ un accord était en cours de négociation avec Israël afin de procéder à un échange de prisonniers qui pourrait inclure Gilad Shalit. Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a convoqué son gouvernement pour une réunion d’urgence mardi soir afin d’examiner une "proposition sérieuse" pour la libération du soldat Gilad Shalit, a indiqué un responsable israélien.


  • permalien Deïr Yassin :
    11 octobre 2011 @23h09   « »

    En parlant d’isolement et d’Israël, il est l’occasion de rappeler que dimanche le 10 octobre fut la Journée de Prisonniers Palestiniens en Palestine et un peu partout dans le monde.
    A Paris au Trocadero, malgré la pluie, des centaines de personnes sont venus durant la journée :

    - www.youtube.com/watch ?v=F0GF...

    Certains ont jeuné de 8:00 am à 8:00 pm en solidarité avec les prisonniers palestiniens qui à l’initiative du Front Populaire ont entamé une grève de la faim à partir de 27 sep. Le leader du Front Populaire, Ahmad Sa’adat a perdu une dizaine de kilo, et Addameer, l’organisation des prisonniers palestiniens, a demandé son hospitalisation d’urgence.

    Demain, mercredi le 12, une grève générale et une grève de la faim ont été décrétées parmi des activistes en Palestine et un peu partout dans le monde en solidarité avec les prisonniers palestiniens.

    - http://972mag.com/wednesday-a-gener...


    BREAKING NEWS
    Et au sujet de prisonniers, aux dernières infos, Hamas et les autorités israéliennes sont arrivés à un accord pour la libération de Gilad Shalit : selon les informations 1000 prisonniers politiques palestiniens contre Gilad Shalit, et selon les informations, Marwan Barghouti serait parmi les prisonniers politique palestiniens libérés.

    C’est une nouvelle magnifique (je parle des 1000 prisonniers palestiniens), et cela nous évite de voir Shalit sur la façade de la Mairie de Rome, et occasionnellement celle de Paris aussi, d’autant plus qu’il n’est pas du tout photogénique ...

    PS. Je viens de lire que Ahmad Sa’adat serait parmi les prisonniers libérés aussi :-D C’est magnifique, magnifique.

  • permalien Deïr Yassin :
    11 octobre 2011 @23h26   « »

    Selon Nabil Sha’ath - qui a peut-être convaincu dans son interview dans "Un oeil sur la Planète" ;-), la Palestine dispose actuellement de 9 votes sûres au Conseil de Sécurité :

    - www.maannews.net/eng/ViewDet...

  • permalien Laurent Szyster :
    12 octobre 2011 @02h35   « »

    Après avoir chanté les louanges des "opposants historiques" tolérés à Damas et récusé "une lecture purement confessionnelle des incidents" récent en Egypte, M. Gresh revient à son obsession et nous explique que :

    (...) dans le rapport de forces actuel, sans sanctions véritables, toute négociation israélo-palestinienne est vouée à l’échec.

    Ah, si seulement Israël était le paria des nations !

    Alors, c’est certain, le Hamas et le Fatah se réconcilieraient pour accepter ce que M. Abbas a refusé à M. Olmert en 2008, ce dont M. Arafat n’a pas voulu en 2000, ce qui fut condamné par la Ligue Arabe en 1979, en 1969 et en 1947.

    Si "l’entité sioniste" était mise au ban des nations, à coup sur, la République Islamique d’Iran, la République Arabe de Syrie et le Hezbollah renonceraient à (dire) vouloir un "monde sans sionisme", garanti sur facture !

    Et si c’était l’inverse ?

    Si pour un succès des négociations israélo-palestinienne il fallait attendre la capitulation du camp réjectionniste, l’écroulement des derniers régimes "antisionistes" au Proche-Orient et l’arrivée au pouvoir de démocrates plus soucieux des besoins de leurs électeurs et pressés d’en finir avec ce conflit sans violence, dans l’état des rapports de force existants.

    Pratiquement, le Fatah a accepté la cogestion d’un état binational de faits ouvrant la voie à l’autonomie et un jour la souveraineté qu’il vient de demander à l’ONU.

    Concrètement, le Hamas vient d’accepter un échange du seul otage israélien en sa possession contre un peu d’une popularité qui lui fait d’autant plus défaut que son alliés syrien vacille.

    Le Mur de Fer a tenu.

    alors (...) les groupements extrémistes et leurs slogans « Jamais, au grand jamais ! » perdront leur influence. Alors seulement, ils céderont la place à des groupes plus modérés ; alors seulement, ces derniers pourront faire entendre leur voix et proposer des concessions mutuelles. C’est à ce moment-là qu’ils commenceront à négocier avec nous sur les questions pratiques, telles que les garanties contre l’expulsion des Arabes et pour l’égalité des droits civils et politiques. Mon espérance et ma foi sont que nous leur accorderons alors des garanties satisfaisantes et que les deux peuples pourront vivre en bon voisinage.

  • permalien Yvan :
    12 octobre 2011 @08h22   « »
    Israël : isolement, quel isolement ? Celui de Salah Hamouri !

    Israël continue de perdre la guerre des opinions.

    Non seulement : Marwan Barghouti won’t be released in deal, ... JPost - Headlines, mais en plus :

    Salah Hamouri transféré à la prison de Shana et isolé | Humanite
    "Salah, nous dit-elle [Denise Hamouri-Guidoux], est à l’isolement. Pis, il est interdit de visite jusqu’au 5 novembre. Au Consulat, on me répond qu’il n’est pas possible d’intervenir sous prétexte que les fêtes juives ont débuté."

    Alors qu’elle venait lui rendre visite, dimanche, les autorités pénitentiaires israéliennes lui avait fait savoir que Salah avait été transféré dans une autre prison. Elles avaient refusé, alors, de lui dire dans quel établissement. Cette mesure de rétorsion aurait été prise contre la grève de la faim entamée par les prisonniers palestiniens.


  • permalien Laurent Szyster :
    12 octobre 2011 @11h25   « »

    @Deir Yassin,

    Israel cabinet approves Gilad Shalit prisoner swap

    In a briefing with reporters, the Shin Bet chief indicated that senior Hamas West Bank operatives the militant group demanded be set free – such as Abdullah Barghouti, Ibrahim Hamed, Abbas Sayed, and others – will not be released from jail.

    Ahmed Saadat, secretary-general of the Popular Front for the Liberation of Palestine, will also remain in prison, as well as Fatah strongman Marwan Barghouti.

    About half of those released to the West Bank will live under restrictions that include prohibiting them from exiting the West Bank and, in some cases, the towns in which they live.

  • permalien Ph. Arnaud :
    12 octobre 2011 @12h03   « »

    Laurent Szyster

    Il serait aussi bien que soit libéré Salah Hamouri, emprisonné dans les geôles israéliennes sans la moindre ombre d’une preuve, [je souligne bien] et dont Sarkozy (ce qui est significatif) a refusé de recevoir la mère, contrairement à ce qu’il a fait pour les parents de Gilad Shalit…

    Il y a à peine deux poids deux mesures. Je note d’ailleurs que France 2 et France Inter n’ont pas un seul instant fait allusion à Salah Hamouri.

    Enfin, je ne vois pas ce qu’a de scandaleux l’enlèvement de Gilad Shalit. En tant que soldat israélien, il aurait fort bien pu être tué par le Hamas (ou le Hezbollah, ou n’importe quelle organisation de résistance palestinienne), ce qui aurait été pire car ses parents, en ce cas, ne l’auraient jamais revu. Cet enlèvement faisait partie des risques naturels (mort, blessure, mutilation) que connaît un soldat. A la différence de Salah Hamouri, dont rien ne justifie qu’il ait été arrêté.

  • permalien Laurent Szyster :
    12 octobre 2011 @13h24   « »

    @Ph Arnaud,

    Salah Hamouri est un prisonnier de droit commun qui a été condamné sur base de présomptions de l’enquête, des témoignages de ses complices et de ses aveux. Soit trois éléments de preuves. Comme tous les inculpés en Israël il a eu droit à un procès, un avocat, la possibilité de faire appel (ce qu’il a refusé), des conditions de détention humaines et la visite des sa famille. Il sera libéré une fois qu’il aura purgé sa peine.

    Gilad Shalit aurait pu être considéré comme un prisonnier militaire ... si tous les droits stipulés par la Convention de Genêve n’avaient pas été bafoués. Même la Croix Rouge n’a pas pu le rencontrer. C’était donc bel et bien un otage.

  • permalien K. :
    12 octobre 2011 @14h27   « »

    Qu’un sioniste réapparaisse comme de si rien n’était peu après qu’on lui ait mis ses multiples mensonges devant son nez ne m’étonne plus, mais je reste toujours interloqué quand je lis un thuriféraire de l’un des Etats les plus violents et les plus hors la loi de la planète parler du non-respect du droit international et de la violence des autres.

  • permalien Deïr Yassin :
    12 octobre 2011 @17h24   « »

    Comme d’habitude, Szy*** ne sais pas de quoi il parle.

    Salah Hammouri n’est pas, comme le prétend Szy***, un prisonnier de droit commun, mais un prisonnier politique. Il a été jugé par le Tribunal Militaire d’Ofer, et fut inculpé pour deux chefs d’accusation :

    - L’appartenance à une organisation politique, considérée illégale en Israël, à savoir le Front Populaire de Libération de la Palestine.
    - L’intention de participer à un complot visant à assassiner le Rabbin Ovadia Youssef (peut-être c’est lui le sanglier que Szy*** cherche désespéremment)

    Deuxième mensonge de Szy***

    Salah Hammouri n’a pas été condamné sur ses propres aveux comme le prétend Szy***.
    Il a accepté un "plea bargain", et cela ne constitue en rien des aveux. Inutile de revenir la-dessus puisqu’il a déjà eu la même discussion à partir des mêmes propos de Szy*** il y a quelques mois. Si Szy*** veut prolonger le débat, il n’a qu’à aller chercher les discussions antérieures dans les archives, il va y retrouver ses propres conneries !

    La procédé de la Hasbara : le matraquage incessant des mêmes mensonges. Seulement certains sont plus fins que Szy***, particulièrement nul en la matière.

  • permalien Laurent Szyster :
    12 octobre 2011 @18h32   « »

    @Deir Yassin,

    Petit rappel :

    France to Israel : Free man who plotted attack on Ovadia Yosef

    (...)

    Hamouri, 24, is a member of the People’s Front for the Liberation of Palestine. In 2005, he was arrested after co-conspiring with others to assassinate Rabbi Ovadia Yosef. Hamouri and his friends, who purchased weapons and ammunition, planned to murder Yosef, whose address in the Har-Nof neighborhood of Jerusalem was known to them because one of the members of the cell had worked as a food delivery man for a local eatery.

    During police questioning and the trial, Hamouri confessed to planning the attack.

    Vous parlez anglais, je crois, nul besoin donc de vous traduire co-conspiring, purchased weapons and ammunition ou confessed.

    Salah Hamouri a été condamné pour sa participation à un complot terroriste, sur base du témoignage de ses complices dans l’achat d’armes et de ses aveux (lors de l’enquête comme au procès).

    PS : la prochaine fois que vous annoncez la libération de MM. Barghouti et Sa’adat, prenez la peine de vous renseigner un peu au lieu de gober ce qu’un membre du Fatah déclare ...

  • permalien le journal de personne :
    12 octobre 2011 @19h03   « »

    FALASTINE : peau de chagrin !

    http://www.lejournaldepersonne.com/2011/10/peau-de-chagrin/
    Corto recettacolo : ce qui signifie :
    Un court réceptacle...trop réduit pour contenir une seule âme ...
    C’est tout ce qui reste de la Palestine...
    Perché ?
    Parce que nous sommes trop petits...
    Pour se permettre de rivaliser avec les grands...
    Il y a 5000 ans, nous n’y étions pas
    Dans 50 ans, nous n’y serons plus... c’est chrono... logique :
    Un père qui dévore ses enfants.
    Demain, au lever du jour... ou peut-être à la tombée de la nuit...
    Les officiels israéliens vont me déloger à coups de pieds au cul...

  • permalien gloc :
    12 octobre 2011 @19h14   « »

    "sur base du témoignage de ses complices dans l’achat d’armes"

    Par contre pour vous, l’anglais, ce n’est pas ça.

    "the members of the cell had worked as a food delivery man for a local eatery." signifie que "les membres de la cellule ont travaillé comme livreurs à domicile pour un restaurant du coin".

  • permalien Laurent Szyster :
    12 octobre 2011 @19h39   « »

    @gloc,

    Hamouri and his friends, who purchased weapons and ammunition, planned to murder Yosef

    C’était en gras, bien lisible.

    Faut aller consulter un autre ophtalmologue.

    Puis-je vous recommander celui de Damas ?

  • permalien gloc :
    12 octobre 2011 @19h45   « »

    Laurent Szyster : Hamouri and his friends, who purchased weapons and ammunition, planned to murder Yosef

    Signifie : "Hamouri et ses amis qui ont acheté des armes et des munitions et planifiaient le meurtre de Yosef".

    et non : "sur base du témoignage de ses complices dans l’achat d’armes"

  • permalien excédé par Nathan et Laurent :
    12 octobre 2011 @20h09   « »

    Laurent Szyster :
    12 octobre @18h32 «  »
    @Deir Yassin,

    On est arrivé à un point où le gars peut dire le contraire de ce qu’il montre lui-même !une schizophrénie totale.

    pourquoi un gars dit le contraire de ce qu’il lis ? On lis pourtant tous la même chose que lui et ça nous amène à conclure qu’il n’y a pas de témoignage direct ou d’accusation sur ce texte qu’il poste !

  • permalien Deïr Yassin :
    12 octobre 2011 @21h59   « »

    @ Lolo le rigolo aka Szy***

    "La prochaine fois que vous annoncez la libération de blahblahblahblah...."

    Vous remarquerez que j’ai écrit "selon les informations Marwan Barghouti serait" et "Ahmad Sa’adat serait".

    Cela s’appelle le conditionnel- même avec mes rudiments de français je sais ce que cela signifie - et vous en avez certainement entendu parler pendant votre scolarité aussi courte et ratée fut elle !

    Si vous avez suivi les infos, vous savez que celles-ci ont changées à plusieurs reprises durant la soirées au sujet d’une libération éventuelle de Barghouti et Sa’adat, et je ne sais pas ce qu’un membre de Fatah vient faire la-dedans. Sauf si vous avez trouvé un remplaçant pour vos sangliers comme non-sujet de dérision.

    Pour les aveux de Salah Hammouri, cela n’est pas un article de Haaretz qui y change quoi que ce soit. Nous savons tous ce que signifie un "plea bargain", et comment cela fonctionne en Israël pour les Palestiniens. Vous pouvez donc continuer votre ergotage tout seul. Vous croyez à sa culpabilité, et moi non.

    Cela dit, je ne condamne pas les assassinats politiques des ordures dans le genre de Rehavam Ze’evi pour lequel Sa’adat est inculpé.

    Si vous étiez un peu futé, vous aurez quand même vu que votre propre commentaire est nulle : comment un acte politique, comme la préparation d’un assassinat de Ovadia Yossef, peut coller avec le status de "prisonnier de droit commun".

    C’est certainement les sangliers qui traversent les espaces vides dans votre tête qui vous empêchent de penser clair.....

  • permalien Laurent Szyster :
    12 octobre 2011 @23h02   « »

    @Deir Yassin,

    comment un acte politique, comme la préparation d’un assassinat de Ovadia Yossef, peut coller avec le status de "prisonnier de droit commun".

    Votre conception de la politique est - comment dire ? - particulière.

  • permalien Deïr Yassin :
    13 octobre 2011 @00h32   « »

    @ Szy

    Cela n’est pas moi qui ai inventé la distinction entre un prisonnier du droit commun et un prisonnier politique. Pour combler vos lacunes, je suis sûre que même ’wiki’ pourrait vous être utile.

    Tout cela bien entendu pour faire oublier votre postulat au sujet de Salah Hammouri comme étant un prisonnier du droit commun, montrant encore une fois à quel point vous êtes ridicule.
    Un sanglier pour faire distraction, peut-être .....

  • permalien MiB :
    13 octobre 2011 @01h21   « »
    Israël : isolement, quel isolement ? Attention aux miroirs déformants

    Il y a d’une part de nombreux gouvernements occidentaux dont l’appui inconditionnel à l’État hébreux n’est obtenu que par l’influence de puissants lobbys sionistes (AIPAC et autres) et des groupes de médias sous le contrôle de groupes financiers juifs.

    D’autre part, l’opinion publique a un ras le bol face à l’a-plat-ventrisme de ses gouvernements. Il faut bien voir que des états passent des lois pour interdire les mouvements BDS, lois contraires aux constitutions de ces mêmes pays.

    Si aujourd’hui, officiellement, les israéliens considèrent leurs appuis comme solides, ils doivent faire attention, ils ont tiré l’élastique jusqu’au bout et il va leur sauter en pleine gueule. Grand bien leur fasse.

  • permalien Lou :
    13 octobre 2011 @22h19   « »
    Israël : isolement , bon, je cherche "excuses" dans le dico

    Israël va s’excuser auprès de l’Égypte
    AFP Mis à jour le 12/10/2011

    Le ministre israélien de la Défense Ehud Barak a décidé de présenter ses excuses à l’Egypte pour la mort des policiers égyptiens tués par des tirs israéliens. "A la suite des résultats de l’enquête, M. Barak a décidé de présenter ses excuses aux Egyptiens pour tout policier égyptien ayant trouvé la mort à la suite de tirs israéliens", a précisé ce texte.

    Cette décision fait suite à une récente enquête conjointe israélo-égyptienne sur les circonstances dans lesquelles six policiers égyptiens ont été tués le 18 août lors d’une série d’attentats dans le sud d’Israël par des hommes armés venus du Sinaï égyptien. Huit Israéliens avaient été tués. Les soldats israéliens ont ensuite poursuivi ces hommes armés et ouvert le feu contre eux, tuant six policiers égyptiens dans les échanges de tirs. Cet incident avait suscité une grave crise diplomatique entre Israël et l’Egypte.

  • permalien brando :
    14 octobre 2011 @10h49   « »

    On me semble qu’Israel et les juifs sont sous beaucoup de pression.Il y a la menace de l’Iran,ou Ahmadinejad croit a l’arrive d’un sauveur musulman appele le 12e imam ou Mahdi qui va detruire Israel.

    Il y a un blog appele avraidire.com ou il y a un article sur les soi-disants "terroristes palestiniens qui sont chretiens" :

    http://www.avraidire.com/2011/04/le...

  • permalien Lou :
    14 octobre 2011 @13h01   « »

    Une escrimeuse tunisienne boycotte Israël

    (...) En phase finale du Championnat du Monde d’Escrime 2011 à Catane (Sicile, Italie), Sarra Besbes a eu pour adversaire l’israélienne Noam Mills. Elle est alors restée passive et a volontairement subit les 5 touchés qui lui on fait perdre le combat. Elle a pointé son épée vers le sol et refusé de se déplacer, par signe de boycott de l’athlète israélienne, mais sans le déclarer officiellement pour éviter d’être sanctionnée par le jury. L’escrimeuse israélienne a été déclarée gagnante, mais elle s’est effondrée en larmes.

    Il s’agit du deuxième boycottage durant ces mondiaux, dimanche dernier un fleurettiste iranien s’étant volontairement retiré de la compétition. Puissent d’autres athlètes et fédérations sportives suivre ces exemples et qu’Israël soit exclue des compétitions sportives internationales, comme l’Afrique du Sud l’était dans les années 1980 quand elle pratiquait l’apartheid.

    Merci Sarra Besbes, vous êtes un modèle d’humanité et votre geste a fait mouche ! Tous nos voeux sont avec vous pour la suite de votre carrière de sportive et d’être humain !

    La Campagne BDS France

  • permalien Laurent Szyster :
    14 octobre 2011 @15h00   « »

    @Lou,

    En phase finale du Championnat du Monde d’Escrime 2011 à Catane (Sicile, Italie), Sarra Besbes a eu pour adversaire l’israélienne Noam Mills. Elle est alors restée passive et a volontairement subit les 5 touchés qui lui on fait perdre le combat.

    Dommage que ce n’était pas un match de boxe !

  • permalien vvolodia :
    15 octobre 2011 @00h57   « »

    et que comptent faire ces parangons de la vertu islamique contre l’Iran par exemple, ou l’Afghanistan, pays où les droits des femmes sont bafoués ?
    A mon humble avis, votre tunisienne n’a trouvé que cette méthode pour ne pas être battue par une israélienne, se faire passer pour une héroïne.
    Pauvre Tunisie.

  • permalien l’oeil de cain :
    15 octobre 2011 @18h54   « »

    pourquoi l’etat israélien qui ne respecte aucune des résolutions de l’ONU prises à son encontre, en violation du droit international qu’il foule continuellement peut en toute impunité envoyer des représentations à des compétitions sportives, assurer une participation dans des organismes internationaux.

    C’est une honte pour la communauté internationale que de ne pas réagir aux provocations incessantes, à l’impudence de cet état pirate.

    Quil soit banni de toute institution, qu’un boycott soit organisé, voire un embargo jusqu’à ce les résolutions de l’ONU soient enfin appliquées.

  • permalien X :
    15 octobre 2011 @21h55   « »

    vvolodia :

    A mon humble avis, votre tunisienne n’a trouvé que cette méthode pour ne pas être battue par une israélienne, se faire passer pour une héroïne.
    Pauvre Tunisie.

    L’escrimeuse israélienne a été déclarée gagnante, mais elle s’est effondrée en larmes.

    L’escrimeuse israelienne a bien compris de quoi il s’agissait. Elle appartient à un état fasciste (le qualificatif étant d’un sioniste dénommé Nathan) d’aparthied. Pauvre Israel.

  • permalien bouazizi :
    17 octobre 2011 @15h22   « »
    Boycott

    Bravo à cette tunisienne de refusé le contact avec un être sioniste souillée mais aussi cette soeur ne doit pas se montrer comme ça en public. Les tunisiens vont tous voter Ennahda pour la charî’a et les frères egyptiens aussi. Il faut aussi faire un boycott du prix nobel qui est toujours donné aux sionistes et jamais a des musulmans qui ont pourtant tout inventé.

  • permalien Lou :
    17 octobre 2011 @23h52   « »
    Israël : isolement, quel isolement ? Non, des amis en G-B

    Liam Fox a donc démissionné de son poste de ministre de la défense plutôt que d’attendre d’’être limogé. L’idée est que le scandale n’éclabousse pas le premier ministre David Cameron qui n’a vraiment pas besoin de ça.
    Djazaïri

    Révélation : les liens du témoin de mariage de Liam Fox avec l’opposition iranienne

    Une enquête de The Independent : le côté obscur d’Adam Werritty : le pseudo conseiller ‘avait des liens avec le Mossad.’

    par Jane Merrick et James Hanning, The Independent (UK) 16 octobre 2011 traduit de l’anglais par Djazaïri

    Adam Werritty, l’homme au centre du scandale « argent contre entrées » qui éclabousse Liam Fox, a été impliqué dans un complot audacieux pour renverser le président Iranien Mahmoud Ahmadinejad, a-t-on affirmé hier soir.

    Le pseudo conseiller de M. Fox, dont l’amitié intime avec l’ancien ministre de la défense a conduit à la chute de M. Fox, s’st rendu en Iran à plusieurs reprises et a rencontré des organisations d’opposition à Londres et à Washington ces dernières années, a appris The Independent on Sunday (IoS).

    M. Werritty, 33 ans, a été débriefé par le MI6 au sujet de ses voyages et est si bien apprécié par le Mossad, le service de renseignement israélien – qui pensait qu’il était le chef de cabinet de Liam Fox – qu’il a été en mesure d’avoir des réunions avec les échelons les plus élevés du gouvernement israélien, ont indiqué diverses sources à l’IoS.(...)

  • permalien Lou :
    18 octobre 2011 @23h30   « »

    Nidal hier

    Où l’on (ne) reparle (pas) du Mossad

    Le 14 octobre, Patrick Wintour, Rupert Neate et Richard Norton-Taylor évoquent dans le _Guardian_ les craintes d’« officiels » britanniques, qui seraient préoccupés par le fait que Fox et Werrity puissent avoir eu des liens avec les services de renseignement israéliens ;

    Chuuuuttt, l’AFP repris par le Figaro n’est toujours pas au courant :

    GB : Liam Fox a transgressé l’éthique
    AFP Publié le 18/10/2011 à 21:26

    L’ancien ministre britannique de la Défense Liam Fox n’a pas respecté le code de conduite des membres du gouvernement en mélangeant vie publique et vie privée, selon un rapport officiel publié aujourd’hui qui écarte toutefois tout soupçon d’enrichissement personnel.

    Ouf, c’est tout !

    Dans un communiqué, Liam Fox a salué le fait que cette enquête ait écarté tout soupçon d’enrichissement personnel ou d’atteinte à la sécurité nationale. Il a admis qu’il avait commis une faute en ne distinguant pas ses activités officielles et privées.

  • permalien baltassar :
    19 octobre 2011 @08h55   « »

    Attention du Directeur,
    vous parlez de reconnaitre un etat palestinien, mais je crois que en 1947 le partage avait ete decide’ et que en 1948 Israel a declare son etat, alors que les palestiniens et les autres etats arabes ont prefere la guerre, ainsi que les suivantes.
    Et toutes ces guerres ont apportes quoi ? perte de territoires palestiniens et mysere dans les camps de refugies, jamais acceptes par les pays freres, le contraire des juifs chasses des pays arabes par quelques centaines de milliers.
    Enfin vous oubliez de mentionner que la guerre de Gaza a ete voulue para les gazaouis, a forde de lancer des roquettes sur des cibles plus civiles que militaires. Certe la reponse israelienne a eu par consequence la mort de plusieurs innocents, qui suivent une education vouee a la mort, et a la haine du juif et pas de l’israelien.
    Il apparait certes que Israel est isole’, surtout dans les campus universitaires. Cet effet est compense par le nombre tres importants de prix Nobel obtenus par Israel et surtout par les juifs, et leur decouvertes profitent a l’humanite.......
    Les palestiniens se sont faits manipuler par leur freres arabes qui n’ont jamais voulu leur independance. Aujourdhui encore les Palestiniens refusent de reconnaitre Israel comme un etat pour les juifs, alors que tous les pays arabes sont des pays pour les musulmans, et les minorites ne reussisent pas a vivre normalement.
    La minorite arabe en Israel ( 20 %) vit tres bien et est accepte a 85 % environ diraisje, certes le mx ce sarit a 100 %, mais vu le contexte regional c’est deja tres bien.
    Ils vivent bien mx que les juifs ont pu vivre dans les etata arabes avant 1956.
    Enfin je constate que Israel est isole’, en partie a cause de sa politique de survie, mais surtout a cause de l’importance du petrole arabe.
    Bonne journee
    baltassar

  • permalien Lou :
    26 octobre 2011 @20h55   « »
    Israël : isolement ? On croise les doigts !

    Merkel envisagerait d’annuler la fourniture d’un sous-marin à Israël

    AFP | 26/10/2011

    Israël

    "L’Allemagne reconsidère sa décision de principe de vendre un sixième sous-marin de type Dauphin (à Israël), à la suite des tensions survenues entre la chancelière Angela Merkel et le Premier ministre Benjamin Netanyahu", a indiqué mercredi le quotidien Yédiot Aharonot. Citant de "hauts responsables israéliens", le journal indique qu’Angela Merkel entend ainsi marquer son mécontentement après l’annonce le mois dernier de la construction 1.100 logements dans le quartier de colonisation israélien de Gilo à Jérusalem-Est.

    Yédiot Aharonot ajoute que les tensions avec l’Allemagne, considérée comme le pays européen le plus proche d’Israël, ont suscité l’inquiétude des responsables de la Défense qui espéraient renforcer les capacités stratégiques de l’Etat hébreu.

    Israël dispose déjà de trois sous-marins fournis par l’Allemagne. Deux autres appareils sont en cours de construction. Selon des experts militaires étrangers, ces sous-marins pourraient être équipés de missiles nucléaires.

    Interrogé par la radio publique, le directeur général du ministère de la Défense Udi Shani s’est refusé à confirmer ou à démentir ces informations. "C’est un dossier très compliqué, très sensible qui est en cours de discussion. Il y a de très nombreux paramètres qui entrent en ligne de compte", a affirmé Udi Shani. "Pour ce qui est des aspects politiques touchant à ce dossier, je préfère ne pas les évoquer dans les médias", a-t-il poursuivi.

    Le responsable des affaires politiques au ministère de la Défense Amos Gilad s’est pour sa part borné à affirmer à la radio militaire que "l’Allemagne ne punit pas Israël" sans donner d’autres précisions.

    D’autant qu’à chaque livraison, l’état d’Israël fait des pieds et des mains pour que l’Allemagne lui fasse un important rabais.

  • permalien bob :
    26 octobre 2011 @22h18   « »
    Bouazizi

    Agent provocateur ... rémunéré ou non.

  • permalien Lou :
    27 octobre 2011 @23h25   « »
    Devinette

    Où a-t-on pu voir "une équipe israélienne absolument pas armée" et pourtant écrabouillée , avec aussi "intrusion sur le terrain de militants pro-palestiniens" ?

    à Troyes

    stade de l’Aube

  • permalien Lou :
    29 octobre 2011 @23h14   « »

    Dray au CRIF
    28/10/11

    Au lendemain de la désignation, à l’issue de primaires, de François Hollande comme candidat du PS à l’élection présidentielle de 2012, Julien Dray a consacré une grande partie de son intervention aux relations du PS avec la communauté juive de France et l’Etat d’Israël.

    et alors, c’est quoi ces relations ?

    28/10/11
    Le BNVCA alerté par les auditeurs d’Europe 1 indignés par les propos scandaleux de Stéphane HESSEL qui fait dans-(Les récits d’Europe Soir le 27/10/11)l’apologie des actes de terrorisme. Le BNVCA dépose plainte.

    m’enfin ! Stéphane Hessel !

  • permalien Lou :
    31 octobre 2011 @11h25   « »

    La plus grande menace pour la paix mondiale
    Par Gilad Atzmon, 29 octobre 2011 traduit de l’anglais par Djazaïri

    On a l’impression qu’Israël prépare le terrain pour une attaque contre l’Iran qui dégénèrerait probablement dans un atroce conflit mondial. Les dirigeants israéliens semblent avoir du mal à saisir le sens de tout cela. Ces dirigeants ont réussi à se tailler la réputation d’être imperméables aux notions de culpabilité et de responsabilité. Ils sont fondamentalement incapables de comprendre les conséquences de leurs actes.

    Mais bien plus pénible encore, est l’idée que les lobbies sionistes dans le monde sont aussi loin d’être responsables de leurs actes. Liam Fox, qui a démissionné la semaine dernière du poste de ministre de la défense, était fortement soutenu par le lobby sioniste. Il s’était fait aussi l’avocat enthousiaste d’une attaque contre l’Iran. La question de savoir si Fox était un ‘agent du Mossad’, une « marionnette du lobby sioniste ou même seulement un ‘idiot utile’ n’est pas encore tranchée. Il est par contre évident qu’il servait les intérêts israéliens chez nous.

  • permalien Lou :
    1er novembre 2011 @14h15   « »

    Uri Avnery

    Il s’agit d’effectuer un changement fondamental de (ou “dans”) la conscience nationale, la conscience de chaque Israélien et de chaque Israélienne.

    On a dit que “vous pouvez sortir les Juifs du ghetto, mais vous ne pouvez sortir le ghetto des Juifs.” Mais c’est exactement ce que l’on doit faire.

    Gideon Levy - Ha’aretz

    Les colons en passe de réussir une prise de contrôle hostile d’Israël

    Au cas où quelqu’un l’aurait oublié : les colonies sont une entreprise méprisable, basée sur la violence, l’ultranationalisme et le viol du droit. Tout colon porte la marque de Caïn sur son front. Maintenant, posez-vous la question : voulez-vous vraiment vivre dans un pays où ce sont les dirigeants de cette entreprise coloniale qui attribuent les terres du pays, créent ses sites naturels, se prononcent sur ses lois, et contrôlent de plus en plus ses modes de vie ?

    et quand ils sauront ....

    Fadel al-Rubai : Récuser les mythes de l’Orientalisme (déjà cité par K. en anglais)

    La surprise ne s’arrête pas là. L’auteur des Heroes Without History (Les héros dans l’histoire) affirme avec audace, « Donnez-moi un exemple où la Jérusalem antique est citée dans la Torah ». Il note que la cité s’appelait autrefois Ilia et non Jérusalem. Par conséquent, il n’existe aucun texte narratif sur Jérusalem avant la conquête islamique.

    La Torah, comme documentée par al-Rubai, se réfère à une Jérusalem antique située au Yémen et non en Palestine. Il explique. « C’est ce que les inscriptions assyriennes et babyloniennes prouvent, quand elles se réfèrent à neuf campagnes d’asservissement qui eurent lieu au Yémen, pas en Palestine ».

  • permalien Nathan :
    1er novembre 2011 @18h26   « »

    Lou : 1er novembre @14h15

    Fadel al-Rubai : Récuser les mythes de l’Orientalisme (déjà cité par K. en anglais)

    La surprise ne s’arrête pas là. L’auteur des Heroes Without History (Les héros dans l’histoire) affirme avec audace, « Donnez-moi un exemple où la Jérusalem antique est citée dans la Torah ». Il note que la cité s’appelait autrefois Ilia et non Jérusalem. Par conséquent, il n’existe aucun texte narratif sur Jérusalem avant la conquête islamique

    Absolument n’importe quoi ! Un soi-disant érudit arabe qui réarrange l’histoire et les textes en fonction de sa petite idéologie. Non seulement le nom "Jérusalem" se retrouve nommément dans la bible juive - il suffit de le lire, par exemple dans les manuscrits de la mer morte que l’on peut admirer au musée d’Israël - mais le nom "Ilia", attribué tardivement à Jérusalem par les musulmans n’est même pas d’origine arabe puisqu’il dérive lui-même du nom latin "Aelia Capitolina" attribué par l’empereur Hadrien.

    Finalement, ces dénégations historiques sont surtout pathétiques pour ceux qui les commettent et illustrent une fois de plus les contorsions intellectuelles aberrantes auxquelles doivent se livrer les musulmans pour croire et faire croire qu’ils étaient en Palestine avant les juifs. C’est surtout tragique... pour eux.

  • permalien Deïr Yassin :
    1er novembre 2011 @19h25   « »

    Voilà les raccourcis racistes de Nathan encore à l’oeuvre. Quand un irakien écrit un livre avec des thèses farfelus, cela devient "les musulmans" sous sa plume.

    Si on accusait "les juifs" de chaque connerie qui est écrit par un juif - on pourrait commencer par les deux sur ce blog - on serait accusé d’antisémitisme.

  • permalien Lou :
    1er novembre 2011 @22h44   « »

    Israël sanctionne vole la Palestine au lendemain de son adhésion à l’Unesco

    Le premier ministre israélien, Benyamin Nétanyahou, a décidé d’accélérer la construction de colonies juives en Cisjordanie,

    "Il a également été décidé de geler à titre provisoire, jusqu’à ce qu’une décision définitive soit prise, les transferts de fonds destinés à l’Autorité palestinienne", a-t-il ajouté.

  • permalien K. :
    6 novembre 2011 @22h56   « »

    Le yankee Andrew Shapiro :
    Nous armons Israel pour qu’elle puisse assurer « la paix et la stabilité » au Proche-Orient.

  • permalien K. :
    8 novembre 2011 @22h48   « »
    L’administration US sort de son isolement

    On ne s’en cache même plus :

    In an interview with The Associated Press last month, Secretary of State Hillary Rodham Clinton said the administration has reached out to Israel, which has an interest in maintaining security aid to the Palestinians, to help urge Congress to continue assistance.

    Autrement dit,

    Le gouvernement US demande à Israël de demander au Congrès US de permettre la reprise de l’aide financière [aux "agents de sécurité" de Mahmoud Abbas.]

  • permalien Lou :
    10 novembre 2011 @23h05   « »

    Vive la France ! , enfin, Vive le consulat français de Jérusalem :

    French document : Ma’ale Adumim part of ’Occupied Palestine’

    Eddy, qui est né en Israël d’immigrants français a demandé un passeport français avec l’intention d’aller y étudier. Il a complété les formalités administratives et a reçu un document de voyage temporaire. Sur le chemin du consulat à Jérusalem, il a remarqué quelque chose d’étrange.

    « Il y avait toutes mes coordonnées, mon numéro d’identification, mon adresse - Ma’ale Adumim - mais l’Etat d’Israël a été omis," a déclaré Eddy à Ynet. _ 
    "C’est rageant", a t-il ajouté. « Je voulais y retourner et leur dire que je n’ai pas besoin de leur passeport. Je savais que les Français étaient antisémites, et je n’aurais pas été surpris si ils avaient écrit" Ma’ale Adumim, la Palestine, mais ils ont choisi le choquant libellé "Palestine occupée."

     Ynet a appris que le ministre des Affaires étrangères Avigdor Lieberman a l’intention d’envoyer au gouvernement français une lettre dure de protestation, en exigeant de retirer la mention.
    Eddy, pour sa part, a juré de se battre pour obtenir le droit d’avoir « Israël » imprimé dans son passeport.

    info-tweet d’Alain Gresh.

  • permalien Lou :
    12 novembre 2011 @12h28   « »

    [A propos de Gilad Atzmon->http://www.info- - 06h:24

    par Jean Bricmont

    il doit également être permis à des personnes ayant grandi dans une certaine identité ou religion de rompre avec elle, de se révolter contre elle, et d’en faire la critique d’une certaine façon « de l’intérieur ». Il ne manque pas de gens d’origine catholique, musulmane, française, allemande etc. qui deviennent hyper-critiques à l’égard de leur culture d’origine ; en général, on les considère comme des libre-penseurs. Mais pas quand ils sont d’origine juive comme Atzmon. Celui-ci est certes obsédé par l’identité juive et par la critique de celle-ci ; il est souvent excessif, provocateur, irritant même. Mais au nom de quoi un juif ne pourrait-il pas être hyper-critique de sa culture d’origine, et ne pourrait-il pas être excessif, provocateur, irritant ? Je sais, par expérience personnelle, que Atzmon est loin d’être le seul dans son genre, même s’il est un des rares à l’être publiquement. N’est-ce pas une forme subtile d’antisémitisme que de refuser à un juif le droit d’être un révolté par rapport à ses origines, alors que ce type de révolte est admis et même respecté lorsqu’il s’agit d’autres origines ? Un juif n’a-t-il pas droit aux excès de langage que l’on admire chez Sade ou Nietzsche ? Mais il est probable que ceux qui attaquent Atzmon n’espèrent pas l’empêcher de s’exprimer (des juifs progressistes anglais s’y emploient d’ailleurs, sans succès) mais plutôt empêcher les non-juifs de s’intéresser de trop près à ce « sulfureux » personnage, parce que cela risquerait d’engendrer chez eux de mauvaises pensées.

    Alors que les Allemands anti-nationalistes ont toujours étés accueillis à bras ouverts en France, que les ex-catholiques ou les ex-musulmans le sont par les laïcs, pour ne pas parler des ex-communistes ou ex-maoïstes devenus thuriféraires des droits de l’homme, du marché libre et des guerres américaines, qui le sont par à peu près tout le monde, il serait imprudent, pour un non-juif, d’avoir la même attitude envers un ex-israélien tel que Atzmon.

  • permalien Lou :
    12 novembre 2011 @23h17   « »

    Aharon Barak

    Après trente et un ans d’une carrière exceptionnelle, imbriquée dans les événements les plus importants de l’histoire israélienne, ce défenseur des droits de l’homme qui fut président de la Cour suprême de 1995 à 2006, sort de sa réserve, sans peur du débat idéologique.

  • permalien Lou :
    14 novembre 2011 @22h21   « »

    Le consul français et sa famille ont été blessés dans une attaque israélienne dans la bande de Gaza

    Monday, 14 November 2011 18:45

    Lundi 14 Novembre 2011, le consul français dans la bande de Gaza, Majdi Jameel Yaseen Shaqqoura, 44 ans, et ses deux enfants ont été blessés dans une attaque israélienne sur le site de la marine palestinienne dans le sud-ouest de Beit Lahia, situé au nord de Gaza. Ils étaient dans leur maison quand ils ont été blessés par des éclats d’obus. De plus, en raison de la même attaque la femme du consul a souffert d’une hémorragie qui a conduit à une fausse couche.(...)

    Que dit la France ?
    Plus fort !

  • permalien Lou :
    14 novembre 2011 @22h36   « »

    en français

    Le chef d’antenne consulaire français à Gaza blessé lors d’un raid israélien
    LEMONDE.FR avec AFP | 14.11.11 | 22h19

    (...) Agé de 44 ans, le diplomate de nationalité franco-palestinienne a précisé qu’une de ses filles avait été blessée et que sa femme, enceinte de deux mois, avait perdu son bébé à la suite de la frappe israélienne qui a endommagé son domicile, soufflant notamment les vitres de la maison, près de Beit Lahya.(...)

  • permalien K. :
    15 novembre 2011 @09h30   « »

    Le « cabinet israélien suspend les transferts aux Palestiniens » et B.Liar réclame ses 10%.

  • permalien Louise :
    15 novembre 2011 @20h30   « »

    1/2Quelle répartie ! « La France déplore vivement »

    7 - ISRAEL - TERRITOIRES PALESTINIENS

    Q - Confirmez-vous que le Consul de France a été blessé par un missile israélien à Gaza ?

    R - Le responsable de notre antenne consulaire et des membres de sa famille ont été blessés lors du raid mené par l’armée israélienne dans la Bande de Gaza dans la nuit du 13 au 14 novembre 2011.

    Le ministre d’État adresse une lettre à notre compatriote afin de lui faire part de sa solidarité et de sa sympathie, ainsi que de celle de tous ses collègues du ministère des Affaires étrangères et européennes.

    La France déplore vivement les conséquences de ce raid aérien.

    Tout en étant engagé en faveur de la sécurité d’Israël, la France rappelle l’impérieuse nécessité d’éviter toute atteinte à des civils. Cet impératif a été rappelé aux autorités israéliennes.

    La France est présente à Gaza en soutien à la population civile. Elle y est représentée à travers une antenne consulaire et un centre culturel.

    Q - Cela a-t-il été rappelé par l’ambassadeur de France ?

    R - Bien sûr.

    Q - Pouvez-vous nous donner plus de précision sur le lieu où se trouvait votre consul à Gaza et comment il a été touché ?

    R - Son logement est à 200 mètres du point d’impact.

    Q - A-t-il été touché dans sa maison-même ?

    R - Oui, par des éclats.

    Q - Est-ce que vous avez demandé des excuses à Israël ? Est-ce que vous avez convoqué l’ambassadeur israélien à Paris ?

    R - Non, nous sommes bien sûr en contact avec les autorités israéliennes sur ce qui s’est passé.

    Q - Cet incident n’appelle-t-il pas de votre part une réaction plus ferme ? Déplorer semble être assez faible comme réaction compte-tenu de la gravité de cet incident.

    R - Nous déplorons vivement.

  • permalien Louise :
    15 novembre 2011 @20h32   « »

    Majdi Shakoura

    Q - Est-ce que les autorités israéliennes informent les missions diplomatiques étrangères à Gaza lors des raids qui risquent d’avoir des conséquences sur les représentations étrangères ?

    R - Je ne le pense pas.

    Q - Qui est le responsable de l’antenne consulaire à Gaza ?

    R - C’est un excellent collègue qui travaille depuis 1996 et qui mène sa mission dans des conditions très difficiles, voire périlleuses.

    Q - Alain Juppé lui a-t-il juste adressé une lettre ? Il ne lui a pas téléphoné ? Cela s’est passé il y a pourtant deux jours.

    R - Je peux vous confirmer que le directeur de cabinet, ce matin, au nom du ministre d’État, a appelé notre collègue et l’a assuré de tout notre soutien et notre solidarité.

    Q - Vous indiquez que vous n’avez pas demandé des excuses et que par ailleurs vous êtes en contact avec les autorités israéliennes…

    R - Je n’ai pas dit que nous n’avons pas demandé d’excuses, j’ai dit que sur cette affaire nous sommes en contact avec les autorités israéliennes et que nous leur disons ce que nous avons à leur dire.

    Q - Est-ce que cela signifie que les autorités israéliennes ont présenté d’elles-mêmes des excuses ?

    R - Je vous recommande vivement de le leur demander directement.

    Majdi Shakoura , vous auriez pu le nommer non ?

  • permalien Louise :
    15 novembre 2011 @20h44   « »

    Muhammad Kilani a été tué lors de ce raid israélien.

    Le chef d’antenne consulaire français à Gaza blessé lors d’un raid israélien

    Un policier palestinien, Mohammed Al-Kilani, 20 ans, a été tué lors de cette frappe israélienne. Six autres Palestiniens ont été blessés, dont deux policiers, selon le porte-parole des services d’urgence de la bande de Gaza.
    (...)
    "NOUS AVONS TOUCHÉ LA CIBLE QUE NOUS VISIONS"

    Un porte-parole de l’armée israélienne a indiqué mardi n’avoir "reçu aucune plainte d’aucune sorte" dans le cadre de cette affaire. "C’est possible qu’une fenêtre proche ait été brisée en raison de l’attaque" aérienne, a-t-il dit, soulignant qu’une fausse couche pouvait être provoquée par la "panique".

  • permalien K. :
    15 novembre 2011 @21h43   « »

    Je ne sais pas dans quel monde vit Akiva Eldar, mais ce n’est certainement pas celui d’aujourd’hui et probablement pas de demain, si tant est qu’il ait été celui d’hier.

    Il dit : la taxe de 40% instaurée par le gouvernement sioniste sur les aides européennes aux ONG israéliennes pro-justice viole les clauses des accords de coopération entre Israel et l’Europe : Netanyahou risque donc de s’aliéner le soutien européen....

  • permalien
    16 novembre 2011 @18h52   « »

    Sur le meme theme, je vous invite a consulter cet article :
    http://www.haaretz.com/news/diploma...
    Je viens de faire le tour des sites webs des journaux francais, aucune mention.

  • permalien Lou :
    16 novembre 2011 @18h56   « »

    6 - Israël - colonisation

    La France condamne la décision israélienne de lancer prochainement de nouveaux appels d’offre en vue de la construction de 800 logements dans les colonies de Jérusalem-Est, notamment à Har Homa - colonie dont l’expansion continuelle constitue une menace pour la continuité territoriale d’un futur État palestinien.

    La France tient à rappeler que la colonisation est un acte illégal au regard du droit international et qu’elle constitue un obstacle sur la voie d’une paix juste et durable, qui implique notamment que Jérusalem devienne la capitale de deux États souverains et viables.

    Cette annonce constitue une nouvelle provocation, alors que la communauté internationale poursuit ses efforts en vue de relancer les négociations entre Israéliens et Palestiniens.

    C’est pourquoi nous appelons le gouvernement israélien, qui en a le pouvoir, à revenir sur cette décision ainsi que sur celles prises au cours des dernières semaines.

    Sinon ? la France demandera à l’Union européenne d’abolir les privilèges douaniers des produits israéliens ?

    7 - Raid sur la bande de Gaza - Convocation de l’ambassadeur d’Israël

    Je vous avais indiqué hier que nous étions en contact avec les autorités israéliennes concernant le raid sur la Bande de Gaza dans la nuit du 13 au 14 novembre.

    Je vous précise que notre ambassadeur à Tel-Aviv a fait une démarche auprès des autorités israéliennes.

    Ce matin, au Quai d’Orsay, nous avons rappelé à l’ambassadeur d’Israël à quel point nous déplorions vivement les conséquences de ce raid pour notre chef d’antenne consulaire à Gaza et pour les membres de sa famille.

    Il lui a été rappelé que, tout en reconnaissant la nécessité pour Israël d’assurer sa sécurité, il importe de prévenir toute atteinte aux civils de même qu’à la présence française à Gaza.

    Oh la la ! la Honte pour le pouvoir israélien !

  • permalien ana :
    17 novembre 2011 @10h59   « »
    reconaissance Etat de Palestine

    Bonjour M. Alain Gresh,
    J’ai une question concernant un point de votre article "Demain l’Etat palestinien, toujours demain" du mois d’octobre.
    Vous y notez au 5e§ qu’en 69 "la nouvelle orientation de l’OLP se fondait sur trois pilliers : (...) l’édification d’un Etat démocratique ou coexisterait musulmans, juifs et chrétiens". Je trouve cette information très importante. Qu’entendez-vous là ? L’OLP pensait-elle déjà à ce moment à une solution binationale ?Où proposait-elle un Etat unique sous direction d’une autorité Palestinienne dans l’entièreté des territoires de 47 ?

    De plus, dans votre article"Israël mène-t-il une colonisation sans limit" dans le livre de M. Collon "Israël Parlons-en !", vous indiquez que vous avez toujours soutenu l’idée d’une solution bi-étatique, mais que vous y croyez de moins en moins.
    Un courant d’intellectuels adopte une position pessimiste à l’égard de la démarche d’Abbas à l’ONU. N’est-ce pas dommage que ce courant d’intellectuels, qui pourtant lutte et travail afin de condamner Israël pour les violations de droit international dont elle est responsable, critique l’Autorité Palestinienne au moment même où elle tente la consécration de cette solution bi-étatique ? De nombreux juristes ou historiens croient encore à l’effectivité de cette démarche afin d’obtenir des sanctions contre Israël.Vous plus ? Je suis perdue dans cette opposition de penseur....qui travaillent pour une même cause...

    Si vous avez le temps, bien-sur...
    merci !

  • permalien Lou :
    19 novembre 2011 @17h22   « »

    Honoré comme Freedom Rider

    Et là il m’a dit que c’était lui, que son nom est « Shihab » ! Je lui ai dit « Bon, alors peut-être qu’on va éviter une autre visite ! ». Il m’a dit que c’était peu probable car je semblais continuer à « causer des problèmes et à violer les lois ».
    C’est là que je lui ai dit qu’il y avait quelque chose qui s’appelait le droit international et la Déclaration universelle des droits de l’homme. Que nous refuser la liberté de mouvement et l’entrée de Jérusalem, alors qu’on permet aux colons de vivre sur notre terre et d’avoir la liberté de circuler dans et hors de Jérusalem, dans des autobus réservés, était une violation de la Convention internationale contre le crime d’apartheid.
    Nous sommes partis aussi dans une discussion politique et je lui ai expliqué pourquoi Israël n’était actuellement nullement motivé pour la paix (les trois principales ressources de revenus pour lui se tariraient s’il y avait la paix) et quelle était ma conception d’un pays démocratique, pluraliste pour son peuple tout entier.

  • permalien Yvan :
    24 novembre 2011 @18h18   « »

    Au Caire, le Fatah et le Hamas scellent la réconciliation - PROCHE-ORIENT - FRANCE 24

    "Il n’y a plus de différences entre nous. Nous sommes convenus de travailler comme des partenaires avec une responsabilité unique", a déclaré M. Abbas aux journalistes.

    "Nous voulons assurer à notre peuple ainsi qu’au monde arabe et musulman que nous avons tourné une nouvelle page importante en partenariat sur tout ce qui touche à la nation palestinienne", a affirmé pour sa part M. Mechaal.



  • permalien Lou :
    27 novembre 2011 @21h25   « »

    via un tweet d’Alain Gresh , un exemple flagrant d’antisémitisme de base :

    The Electronic Intifada barred from reporting inside UK “delegitimization” conference

    Zionist anti-Semitism under “The Big Tent”

    “The Big Tent” program itself is also concerning. One of the workshops is titled : “Every Jew is an Ambassador for Israel, why don’t we use them ?” According to a definition on the website of the Community Security Trust, “Holding Jews collectively responsible for actions of the state of Israel” is an example of anti-Semitism.

    Un des ateliers est nommé :« Chaque Juif est un ambassadeur pour Israël, pourquoi ne pas les utiliser"

    Mais quel mépris ces organisateurs affichent !

  • permalien Lou :
    27 novembre 2011 @22h55   « »

    Mounadil al Djazaïri a traduit l’article

    Sionisme et antisémitisme font tente commune à Manchester

  • permalien K. :
    27 novembre 2011 @23h20   « »

    Mais quel mépris ces organisateurs affichent !

    Des organisateurs qui sont du REUT.

    C’est par ailleurs assez remarquable, REUT ayant déclaré une fois,

    « Le problème est que les "critiques modérés" [d’Israel] sont les dupes du "noyau dur" anti-sémite, qui veut utiliser les « modérés » pour estomper la différence entre critiquer la politique israélienne et refuser la légitimité de base d’Israël. »

  • permalien Lou :
    27 novembre 2011 @23h31   « »

    Drones Dassault-IAI : le coup de gueule du Sénat

    Un coup de pied dans la fourmilière. C’est bien l’impression qui prévaut deux jours après le vote par la commission des affaires étrangères et de la défense du Sénat d’un amendement au projet de loi de finances 2012 qui annule une bonne partie du financement du drone Heron TP (photo IAI) choisi par le ministère de la défense en juillet dernier. Concrètement, l’amendement annule 109 millions d’euros sur les 318 millions prévus de ce drone développé par le tandem entre Dassault et l’industriel israélien IAI. Pourquoi 109 millions ? C’est la différence avec l’offre de drones Reaper de l’américain General Atomics, estimée à 209 millions d’euros, qui emportait largement l’adhésion de l’armée de l’air et des forces en Afghanistan mais avait été retoquée par le ministère.

    (...)

    Reste à voir la réaction des députés, l’Assemblée nationale décidant en dernier ressort. La guerre du lobbying va à l’évidence faire rage des deux cotés. A quelques mois des échéances électorales de 2012, la décision des députés sera, à l’évidence, riche d’enseignements.

  • permalien Lou :
    28 novembre 2011 @22h20   « »

    Philippe Chapleau apporte une précision fort importante :

    Guéguerre droite-gauche ou guerre du lobbying ? Il s’agit d’une recommandation de la commission de la Défense du Sénat. La parole est donc désormais à l’Assemblée nationale qui aura, de toute façon, le dernier mot. Au-delà des escarmouches politiciennes, ce qui est notable, c’est la guerre du lobbying qui fait rage des deux côtés.
    « Grave échec pour Israël en France », titrait sur son site Internet IsraëlValley, la Chambre de commerce France-Israël (cliquer ici pour accéder au texte qui est consacré à la décision sénatoriale), qui ne dit pas un mot, en revanche, sur le programme Watchkeeper, une solution reposant aussi sur une base israélienne mais fournie cette fois-ci par Elbit Systems. Les équipementiers israéliens n’ont certainement pas dit leur dernier mot dans cette affaire ; ils pourraient même, selon certaines sources, venir avec une nouvelle offre incluant capteurs et stations au sol. « Quelles seront les conséquences d’une telle option 100 % israélienne sur l’autonomie de nos forces armées, les finances publiques, l’industrie et les emplois en France ?", se demandait, la semaine dernière, un observateur français. "Ces derniers points sont loin d’être anecdotiques compte tenu du contexte ambiant... ».

    ben oui :
    « Quelles seront les conséquences d’une telle option 100 % israélienne sur l’autonomie de nos forces armées ?"
    Combien de journalistes, de députés poseront la question à Longuet ?

  • permalien K. :
    29 novembre 2011 @20h48   « »

    Sionisme : obliger une femme enceinte à passer aux rayons X et trouver ça bidonnant.

    Lynsey Addario, who was on assignment for the New York Times, had requested that she not be forced to go through an X-ray machine as she entered Israel from the Gaza Strip because of concerns for her unborn baby.

    Instead, she wrote in a letter to the ministry, she was forced through the machine three times as soldiers “watched and laughed from above.” She said she was then taken into a room where she was ordered by a female worker to strip down to her underwear.

  • permalien Lou :
    29 novembre 2011 @22h17   « »

    Et pourquoi qu’elle s’apologize, l’armée israélienne ?

    Israeli Military Apologizes For Degrading Strip-Search Of Prominent New York Times Photographer

    L’armée israélienne a présenté ses excuses à une photographe du New York Times pour les fouilles à nu et l’humiliation à un barrage de sécurité. Lynsey Addario affirme qu’elle a été forcée de passer par une machine à rayons X à trois reprises, alors qu’elle avait dit aux responsables israéliens qu’elle était enceinte. Les soldats l’auraient regardé et ri d’elle alors qu’elle était contrainte de passer par la machine. Addario a dit qu’elle avait travaillé dans plus de 60 pays, mais n’avait jamais été traitée avec "une telle flagrante cruauté ." En Mars, Addario était parmi les quatre journalistes capturés en Libye par les forces fidèles au colonel Mouammar Kadhafi et détenue pendant six jours.

  • permalien Lou :
    1er décembre 2011 @00h00   « »

    Défense-Dassault défend son projet de drones

    Serge Dassault, le PDG du Groupe Dassault, a défendu lundi son projet de drone fabriqué en coopération avec la société israélienne Israel Aerospace Industries (IAI), alors que le budget de la défense de 2012 doit être examiné dans la soirée au Sénat.
    La commission de la Défense du Sénat a voté mercredi dernier un amendement réduisant les crédits alloués à ce programme, remettant ainsi en cause la décision du gouvernement qui, en juillet dernier, confiait à Dassault Aviation la fabrication des drones pour les besoins à moyen terme de l’armée française.

    Drones : Dassault évoque "un malentendu" et défend l’industrie française

    Serge Dassault, patron du groupe Dassault aviation et sénateur UMP, a estimé lundi que la suppression en Commission de la Défense du Sénat de crédits pour le développement d’un drone franco-israélien reposait sur "un malentendu" et qu’il faut au contraire "développer une industrie française d’armement".
    "Il y a un malentendu. Il ne s’agit pas d’acheter le drone israélien en permanence. Le drone israélien est une proposition que nous faisons en attendant la réalisation d’un drone nouveau, fait par la France et ses sous-traitants", a déclaré M. Dassault sur Public Sénat.
    "Si on supprime toutes les possibilités de travailler en France, on ne fait plus rien. On va acheter du matériel américain et on ne construira plus rien", a-t-il fait valoir.

  • permalien Lou :
    1er décembre 2011 @00h27   « »

    L’Allemagne accepte de subventionner la vente d’un sous-marin à Israël

    Par Rédacteur en chef.
    Publié le 30 novembre 2011, dernière mise à jour le 30 novembre 2011.

    Un haut responsable allemande a indiqué que son gouvernement avait approuvé la vente subventionnée d’un sous-marin de type Dolphin à Israël.

    Le responsable a indiqué que l’Allemagne avait réservé 135 millions € dans le budget de l’an prochain afin de payer environ un tiers du prix du sous-marin.

    Le responsable, qui veut rester anonyme, a ajouté qu’un accord signé en 2005 entre les 2 gouvernements prévoyait une option pour un autre sous-marin subventionné, option qui a été activée à la demande d’Israël.

    Référence :

    Atlanta Journal Constitution (Etats-Unis)

    Merkel avait piqué une colère contre Netanyahou au sujet de logements dans les colonies palestiniennes et menacé de ne pas livrer d’autres sous-marins en les subventionnant.
    Qui dit qu’il y a crise en Europe ?

  • permalien Lou :
    15 décembre 2011 @20h55   « »

    Mercredi 14 décembre 2011, le blogue de Richard Hétu

    « J’espère que le premier ministre d’Israël, Benjamin Netanyahu, comprend que l’ovation qu’il a reçue au Congrès cette année ne tenait pas à ses politiques. Cette ovation a été achetée et payée par le lobby pro-Israël. Le vrai test est de savoir ce qui arriverait si Bibi tentait de parler, disons, à l’Université du Wisconsin. »

    - Thomas Friedman, un des journalistes les plus célèbres du New York Times, soulevant aujourd’hui une tempête avec une chronique intitulée « Newt, Mitt, Bibi et Vladimir »

  • permalien Lou :
    16 décembre 2011 @14h26   « »

    Israël : l’UE s’inquiète du sort de la minorité arabe

    JERUSALEM - L’Union européenne s’inquiète de la dégradation des rapports entre la majorité juive et la minorité arabe en Israël, selon un document de travail interne élaboré par les ambassadeurs européens en poste à Tel-Aviv et dont le quotidien Haaretz publie vendredi des extraits.

    Ce document souligne que l’absence de perspective de relance du processus de paix avec les Palestiniens menace l’intégration des Arabes dans la société israélienne.

    Le blocage du processus de paix et la prolongation de l’occupation (israélienne) ont inévitablement un effet négatif sur le sentiment d’appartenance à Israël des Arabes israéliens, note ce document dont l’existence a été confirmée à l’AFP de source diplomatique.

    Les ambassadeurs considèrent qu’il est de l’intérêt même des Israéliens de faire la preuve que l’Etat n’est pas seulement juif et démocratique, mais tolérant et ouvert à la minorité arabe.

    Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu demande qu’Israël soit reconnu par les Palestiniens comme l’Etat du peuple juif.

    Mais les Palestiniens rejettent cette revendication, arguant que reconnaître Israël comme Etat juif reviendrait à renoncer inconditionnellement au droit au retour des réfugiés palestiniens chassés de leur terre lors de la création d’Israël en 1948, une des questions centrales du conflit.

    (...)
    Les rapports entre Juifs et Arabes ont continué à se dégrader en 2010, a indiqué un sondage de l’Université de Haïfa (nord d’Israël) publié en mai 2011.

    Selon ce sondage, 32,5% des Juifs interrogés l’an dernier se déclaraient en faveur de la suppression du droit de vote des citoyens arabes, alors qu’ils n’étaient que 24% de cette opinion en 1985.

    Du côté arabe, 62,5% des personnes sondées considéraient les Juifs comme des éléments étrangers qui en fin de compte retourneront dans leur pays d’origine (61,5% étaient de cet avis en 2003).

    Toutefois, une très large majorité de Juifs (77%) et d’Arabes (64%) estiment que Juifs et Arabes doivent disposer des mêmes droits et avoir les mêmes obligations envers l’Etat en Israël.

    La communauté arabe israélienne dispose du droit de vote et bénéficie d’un niveau de vie bien supérieur à celui des Palestiniens mais elle reste victime de graves discriminations, notamment dans l’habitat et l’emploi.

    (©AFP / 16 décembre 2011 13h49)

  • permalien Lou :
    18 décembre 2011 @21h18   « »


    Nabi Saleh - IDF fires skunk spray 16 12 11 (Photo : Oren Ziv/Activestills)

    Le jet israélien monte haut vers le ciel et il pue abominablement le jet israélien.

  • permalien K. :
    18 décembre 2011 @22h06   « »

    La communauté arabe israélienne dispose du droit de vote et bénéficie d’un niveau de vie bien supérieur à celui des Palestiniens mais elle reste victime de graves discriminations, notamment dans l’habitat et l’emploi.

    Le grotesque journaliste de l’AFP évite soigneusement de comparer ce qui est comparable, c’est-à-dire les nationaux d’origine arabe des pays occidentaux avec les Arabes israéliens.

    Pour ne pas avoir à dire que les premiers bénéficient d’un niveau de vie bien supérieur à celui des seconds.

  • permalien K. :
    23 décembre 2011 @18h34   « »

    Prétendre respecter les DUDH au moment même ou on pose son postérieur dessus,

    [L’officiel britannique Alistair] Burt a parlé à ses collègues députés d’un compromis par lequel l’OCDE a accepté de considérer la Cisjordanie occupée (y compris Jérusalem-Est) et le plateau du Golan comme des biens d’Israël à certaines fins.

    Après une visite de fonctionnaires de l’OCDE au Bureau Central des Statistiques israélien durant l’été de cette année, il a été convenu qu’Israël n’aurait pas besoin de fournir des "données ventilées" sur les questions macroéconomiques qui permettent de distinguer entre "Israël d’avant 1967 et les zones post-1967".

    Bien que Burt a essayé de présenter la question comme une question technique, son choix de langage est révélateur. Au lieu de dire clairement qu’Israël occupe la Cisjordanie (dont Jérusalem-Est), Gaza et le Golan en violation du droit international, il a simplement fait référence à ces territoires comme "zones post-1967 ."

    Il a poursuivi en précisant que le compromis a été fait pour des raisons pratiques, parce que les "zones post-1967" ne représentent que 4 pour cent du produit intérieur brut.

    ...

    http://electronicintifada.net/blog/...

  • permalien Lou :
    26 décembre 2011 @17h32   « »

    Israël : la ségrégation des genres imposée par les ultra-orthodoxes dégénère

    BEIT SHEMESH (Israël) - Des heurts ont éclaté lundi après-midi entre des policiers israéliens et plusieurs centaines d’habitants juifs ultra-orthodoxes de la ville de Beit Shemesh, près de Jérusalem, a constaté un photographe de l’AFP.

    La police avait renforcé lundi ses patrouilles dans la ville à la suite de troubles provoqués ces derniers jours par les discriminations contre les femmes imposées par une frange radicale de sa population religieuse.

    Plusieurs manifestants ont été interpellés lundi après avoir molesté des policiers et invectivé les forces de l’ordre et des journalistes en leur intimant de dégager, a précisé le photographe.

  • permalien Lou :
    2 janvier 2012 @20h57   « »

    Par Sylvain Cypel - Le Monde - 10 mai 2002

    Yaffa Yarkoni, 76 ans, était un monument national. L’égale locale d’un Maurice Chevalier ou d’une Edith Piaf, le patriotisme en plus. Surnommée la "chanteuse de toutes les guerres", personne, de 1948 à 1982 et lors des guerres de 1956, 1967 et 1973, ne s’est dépensé comme elle pour entretenir le moral des troupes. Des milliers de photos l’ont montrée, grande et belle femme, sourire éclatant, au côté des plus célèbres généraux d’Israël, de Moshe Dayan à Ariel Sharon. Cinquante ans de scène, mille chansons enregistrées, dont beaucoup connues par cœur, enseignées dans les écoles. Elle est lauréate du prix Israël, la plus haute distinction du pays. Bref, une icône vivante. Mais, depuis le 14 avril, Yaffa Yarkoni est devenue une "traîtresse", boycottée sur les ondes, dénoncée dans les médias.

    Ce matin-là, invitée de Galeï Tsahal, la radio de l’armée, elle "justifie ceux qui refusent aujourd’hui de servir dans les territoires palestiniens". "Moi, dit-elle, je rendrais tous les territoires." Choquée par les atteintes envers les civils palestiniens, elle ajoute que, si cela continue, elle conseillera à ses petits-enfants de quitter le pays. "Pourquoi Sharon fait-il la guerre ? lance-t-elle.Pour tuer des paysans, bombarder Gaza et découvrir ensuite qu’il y a des femmes et des enfants parmi les victimes !" Puis vient le final : "Notre peuple a connu la Shoah. Comment sommes-nous capables de commettre ces actes ? Nos actes font s’insurger les Palestiniens, et je les comprends."Stupéfaction. Yaffa expliquera ensuite qu’elle a parlé sous l’émotion, que l’évocation de la Shoah lui est venue à propos de ces numéros qu’inscrivent les soldats sur les bras des Palestiniens arrêtés lors des rafles, mais qu’évidemment elle ne comparait pas Tsahal aux SS. Mais rien n’y fait. Pour le directeur du quotidien Maariv, "Yaffa Yarkoni a rejoint les nouveaux antisémites européens".

    Décès de l’Israëlienne Yaffa Yarkoni, la "chanteuse des guerres"

  • permalien Lou :
    2 janvier 2012 @21h19   « »

    Les militaires israéliens ont une nouvelle idée : construire un mur.

    Report : Israel to build wall on Lebanon frontier

  • permalien K. :
    3 janvier 2012 @21h51   « »

    La "Cour Suprême" de l’entité sioniste, pour dire "je vole quand je veux, comme je veux" :

    Le droit international est inadapté aux réalités créées sur le terrain par l’occupation israélienne.

    http://www.guardian.co.uk/world/201...

  • permalien Salomon :
    8 janvier 2012 @19h44   « »

    On parle beaucoup des Droits de l’Homme, du droit international et de la démocratie ici.

    C’est amusant de constater que le peuple est toujours prêt à diaboliser Israel tout en niant Guantanamo, les prisons secrètes de la CIA en Europe, Abou Graïb, l’invasion de l’Irak qui ne fut pas plus avalisée par le peuple britannique que par l’ONU, les drönes survolant le Pakistan, l’occupation militaire du nord de Chypre, l’expulsion des Roms (pourtant citoyens européens), le bombardement continu du Kurdistan, les crimes pour l’honneur et les mariages forcés, la répression sanglante des minorités religieuses dans le monde arabe, l’imposition croissante de la sharriah et de la burka, la détérioration des Droits de la Femme...

    C’est assez typique de l’époque où un prix Nobel de la Paix déploie par la suite 30 000 soldats supplémentaires sur un théâtre d’opération.

    Pour comprendre l’attitude d’Israel aujourd’hui ; il convient de se pencher sur son histoire, et ce, en toute impartialité. Le cycle de violence prendra fin lorsque la solution à deux Etats sera acceptée. Force est de constater que si les arabes avaient accepté le partage proposé par l’ONU au lieu de déclarer la guerre, ils seraient nettement mieux lotis qu’aujourd’hui.

    Benny MORRIS, Victimes, Histoire revisitée du conflit arabo-sioniste, Bruxelles, Editions Complexe, 2003.

  • permalien Lou :
    9 janvier 2012 @21h08   « »

    Oh, ils vont bien réussir à construire un mur en Méditerranée .

    Pour protéger ses plateformes de forage, Israël mobilise la marine de guerre

    La question des larges réserves de gaz et de pétrole aux larges des côtes israéliennes et libanaises, suscite des tensions entre les deux pays.

    La marine israélienne aura la charge de protéger les plateformes de forage de gaz et de pétrole situées au large des côtes israéliennes, rapporte aujourd’hui le quotidien israélien Haaretz.

    Selon le Haaretz, l’armée israélienne a décidé, il y a plusieurs mois, que le département de la marine consacrera une très grande partie de ses bateaux lance-missile à la sécurisation des gisements naturels de gaz de Tamar, de Yam Tethys et de Leviathan, ainsi que des autres plateformes de forage qui pourraient être construites à l’avenir. La Marine sera soutenue par l’aviation israélienne en cas d’attaque. Généralement, ce sont les compagnies de forage qui sont responsables de la sécurité des plateformes. (...)

  • permalien Lou :
    16 janvier 2012 @20h06   « »

    Les hackers lancent une offensive tous azimuts contre Israël

    Une campagne de piratage informatique contre Israël a frappé lundi les sites officiels de la Bourse de Tel-Aviv et de la compagnie aérienne El Al, inaccessibles au public, nouvel épisode d’une cyberoffensive revendiquée par des hackers arabes.
    La semaine dernière, des hackers affirmant être saoudiens ou palestiniens de Gaza ont révélé les coordonnées de dizaines de milliers de cartes de crédit appartenant à des Israéliens et attaqué des sites publics israéliens, tels celui des pompiers.
    "Il y a eu une attaque contre le site de la Bourse ce matin. Mais il est important de préciser que le système des transactions fonctionne sans problème", a affirmé la porte-parole de la Bourse, Idit Yaron.
    Le site internet d’El Al, la compagnie aérienne nationale, était également inaccessible à la suite d’une cyberattaque. L’accès à une caisse d’assurance maladie, a aussi été sérieusement perturbé, selon la radio publique.
    Lundi matin, un pirate informatique se présentant sous le pseudonyme d’OxOmar avait averti qu’il allait attaquer dans la journée les sites de la Bourse de Tel-Aviv et d’El Al, avait indiqué le site internet israélien Ynet.
    (...) Un responsable d’un plan gouvernemental de lutte contre les cyberattaques, Yitzhak Ben Israël, a révélé à la radio qu’une Autorité chargée de la défense des données fonctionnait depuis le 1er janvier.
    "Mais ce n’est pas en deux semaines que l’on peut régler des problèmes, il faudra entre un et deux ans avant que nous puissions repousser les attaques de hackers du monde entier", s’est-il défendu.

  • permalien K. :
    9 février 2012 @23h19   « »

    L’Inde a tort de ne pas présenter au grand jour ses relations avec Israel, affirme l’Hindustan Times,dans un article intéressant nonobstant l’utilisation de l’imbécile expression "monde arabe" :

    L’affirmation la plus commune est que le des relations plus publiques provoqueraient une éruption au sein de la population musulmane. La vérité est qu’un musulman indien est aussi pragmatique que son prochain et a de meilleures choses à se soucier que les conflits historiques du Levant. Quand les politiciens ont soulevé la question israélo-palestinienne, ils sont revenus les mains vides.

    L’autre [affirmation] proclame que l’Inde perdrait pied avec le monde arabe. C’est le contraire qui est vrai : des pays comme l’Arabie saoudite ont cherché à renforcer les relations avec l’Inde en partie parce que cette dernière a normalisé ses relations avec Israël.

  • permalien Yann :
    10 février 2012 @01h02   « »

    @ K.,

    imbécile expression "monde arabe"

    Pourquoi dites-vous cela ?

  • permalien K. :
    10 février 2012 @07h03   « »

    @ Yann,

    Parce que de la même manière que les yankees ne représentent pas la communauté internationale, les Saoud ne représentent pas le monde arabe.

  • permalien Yann :
    10 février 2012 @13h50   « »

    @ K.,

    C’est vrai.
    J’avais mal compris.

  • permalien K. :
    12 février 2012 @21h05   « »

    - Ha’aretz, citant le Times britannique : le Mossad continue à utiliser les passeports de citoyens étrangers.

    - Paul Pillar sur le terrorisme (selon ses propres mots, se référant à la définition qu’en donnent les Etats-Unis mêmes) de l’entité sioniste :

    Le comportement de l’[entité sioniste] est rendu possible non par les armes nucléaires, mais plutôt par sa supériorité militaire conventionnelle sur ses voisins et par la couverture fournie par une grande puissance protectrice subordonnée dont elle est capable de manipuler les politiques.

  • permalien Lou :
    21 février 2012 @22h28   « »
  • permalien K. :
    13 novembre 2012 @21h45   «

    Jonathan Cook :

    Ne pas croire à la ridicule farce d’un Obama II qui se "vengera de Netanyahou parce qu’il n’a plus rien à perdre."

    Il restera anti droit international aussi bien pour des raisons d’intérêts communs avec l’entité sioniste (accord de paix israélo-égyptien, Iran,...) que pour des raisons de "politique intérieure" (risque de voir le Congres lui mettre les bâtons dans les roues quand il s’agit d’avancer ses projets intérieurs s’il ne marche pas droit, ne pas grever les chances du prochain candidat démocrate...)

    ...comme Ron Ben-Yishai, un commentateur israélien chevronné, l’a noté, M. Obama devra faire face au même Congrès américain, qui a "toujours été un bastion du quasi-soutien inconditionnel à Israël".

Ajouter un commentaire