Le Monde diplomatique
Accueil du site > Nouvelles d’Orient > Gilad Shalit et 1 027 autres êtres humains

Gilad Shalit et 1 027 autres êtres humains

mercredi 12 octobre 2011, par Alain Gresh

Le soldat israélien Gilad Shalit va être libéré après une longue captivité. On ne peut que s’en réjouir pour lui, pour sa famille, pour ses proches. Et oublier, pour un instant, qu’il est membre d’une armée d’occupation. Et que personne ne semble s’interroger sur le problème de ces soldats de double nationalité, européenne et israélienne, qui opèrent dans les territoires occupés et violent ainsi le droit international. Quand l’Union européenne décidera-t-elle que de tels agissements sont passibles des tribunaux ?

Selon une dépêche de l’AFP, Nicolas Sarkozy « se réjouit très vivement de l’annonce d’un accord qui doit conduire à la libération de Gilad Shalit », et a félicité Benyamin Netanyahou pour ce « succès majeur ». On est sûr que BHL fera de même.

En échange, si l’on peut dire, 1 027 Palestiniens, dont 27 femmes, seront libérés. Qui sont-ils ? Comment réagit leur famille ? Vous n’en saurez rien, ou pas grand-chose, en lisant la presse occidentale. C’est un magma sans visage, un sous-groupe des 6 000 Palestiniens toujours en détention dans les prisons israéliennes, dont 280 mineurs (34 ayant moins de 15 ans) – voir comment Israël déclare coupables tous les enfants qu’il arrête –, et 22 membres du Parlement. Certains sont des prisonniers « administratifs », c’est-à-dire détenus sans jugement ; d’autres sont passés par le système judiciaire israélien, dont tous les rapports internationaux confirment qu’il est tout sauf juste, que les détenus sont souvent maltraités, que les preuves de leur culpabilité sont faibles, voire inexistantes. Des dizaines d’entre eux sont à l’heure actuelle en grève de la faim. Et eux, ils n’ont pas de famille ? pas de proches ? Non : ils ne sont qu’un chiffre. Ce sont des Arabes, des colonisés sans visage.

Nicolas Sarkozy fera-t-il autant d’efforts pour obtenir la libération du franco-palestinien Salah Hamouri ? Ou de Marwan Barghouti, dont le seul crime est d’être un nationaliste palestinien ?

190 commentaires sur « Gilad Shalit et 1 027 autres êtres humains »

0 | 100

  • permalien Byblos :
    12 octobre 2011 @11h01   »

    Gilat Shalit est « Franco-Israélien ». Hammouri n’est que « Franco-Palestinien ». Le premier a droit à tous les égards des media et des politiques français, chef de l’État en tête. Hammouri est l’ignoré, pour ne pas dire le méprisé de tous. Qu’ont en commun les deux ? Ils sont Français. Qu’ont-ils de différents ? Le premier est Israélien et le second, Palestinien.

    La conclusion qui s’impose : les media, les politiques français, chef de l’État en tête, n’en ont que pour l’Israélien, la qualité de Français passant loin, loin, très loin derrière.

    C.Q.F.D.

    Autre conclusion collatérale : Pauvre France !

  • permalien Noval :
    12 octobre 2011 @11h28   « »

    Nul doute que le tout nouveau président de l’Office français de l’intégration et de l’immigration va s’empresser de vanter les immenses mérites de son compagnon d’armes .

    Parce qu’entre " bi-nationaux ", on se comprend :

    http://w41k.info/plug/pager?read=3248

  • permalien Claude Animo :
    12 octobre 2011 @11h46   « »

    1 mis en regard de 1027, cette simple juxtaposition témoigne d’une inhumanité définitive.
    Honte incommensurable qui ne fait que prolonger et amplifier les sinistres et macabres décomptes d’opérations meurtrières et criminelles, ici au Liban, là à Gaza, euphémisées par des noms de code qui en extraient la réalité humaine, qui la nient, qui la piétinent.
    2000 à 3000 suppliciés à Gaza. Massacrés par une armée de soldats de plomb durci, celle dont parait-il les enfants raffolent.
    2000 à 3000 suppliciés à Gaza. Les ratios qui rapportent l’humanité des uns en regard de celle des autres, semblent constituer des invariants immuables.

  • permalien K. :
    12 octobre 2011 @12h10   « »

    Qu’ont-ils de différents ? Le premier est Israélien et le second, Palestinien.

    Ce n’est pas tout : le premier a violé le droit international, le droit international est bafoué dans le cas du second.

  • permalien gloc :
    12 octobre 2011 @12h12   « »

    Tout compte fait, le Nobel d’Arithmétique n’ira pas à un Israélien cette année.

    ... et Netanyahu n’a pas encore estimé le "prix à payer" pour la perte du "prétexte Shalit".

    Même face à 10270 Palestiniens le compte n’y sera toujours pas.

  • permalien naima,gharbi de Bruxelles :
    12 octobre 2011 @12h30   « »

    Très cher monsieur Gresh,
    je tiens à vous féliciter pour vos articles que je perçois à chaque fois très pertinents.Je ne sais pas si vous avez eu echo de la vidéo parrue précipitamment suite au documentaire de France 2...Avec bien sûr tout le tapage médiatique du CRIF et conssor autour de cette affaire.
    Je vous invite à la visionner et de juger par vous-même :

    http://www.youtube.com/watch?v=yAI6...

    Le syndicat national des journalistes a lancé une pétition pour laquelle j’adhère dans son absolu.
    Il est humiliant d’entendre ce que ces journalistes ont reçu comme
    insultes depuis la diffusion du documentaire.
    Et cela en toute impunité car on ne touche pas au "peuple élu".

    http://www.arretsurimages.net/vite....
    merci.

  • permalien Laurent Szyster :
    12 octobre 2011 @12h54   « »

    Quand il s’agit des Coptes persécutés en Egypte on a droit ici à de une dialectique dépassionnée et tout un charabia relativiste.

    Pour Gilad Shalit, otage maintenu au secret pendant cinq ans, M. Gresh se fend de justifications hypocrites du genre "’il est membre d’une armée d’occupation. Et (...) personne ne semble s’interroger sur le problème de ces soldats de double nationalité, européenne et israélienne, qui opèrent dans les territoires occupés et violent ainsi le droit international."

    Mais quand il est question de prisonniers palestiniens, ils sont tous par définition innocents, la justice "sioniste" est forcément inique et M. Gresh se lamente qu’ils restent "des colonisés sans visage" dans les mass médias.

    Et, comme d’habitude, on nous fournit ici des chiffres aussi rond qu’inexact :

    Statistics on Palestinians in the custody of the Israeli security forces

    At the end of August 2011, some 5,200 Palestinian security detainees and prisoners were held in Israeli prisons. A few dozen other Palestinians (we do not have precise figures) are held in IDF facilities for short periods of time. The following data were provided by the IPS.

    Derrière le pathos et l’imprécision factuelle on sent l’amertume de M. Gresh que la réalité ne corresponde pas à ses fantasmes "antisionistes".

    Car comme M. Hamouri, M. Barghouti restera en prison.

  • permalien Mehdi78 :
    12 octobre 2011 @13h12   « »

    Excellente mise au point, on oublie souvent de rappeler que Gilad Shalit est un prisonnier de guerre, ce qui ne relève évidemment pas du même statut que des personnes comme Marouane Barghouti ou les milliers de palestiniens croupissant dans des geôles israéliennes.

    Le Hamas n’a clairement pas une attitude claire et a violé la convention de Genève en refusant à la croix rouge l’accès à Shalit (mais je vois mal comment il aurait pu sans risquer une opération israélienne)...

    En plus du point de Mr Gresh concernant les êtres humains oubliés, il y’a également une réflexion sur la futilité et criminalité de la gestion israélienne de cette histoire, ils ont utilisé son cas pour mener des opérations meurtrières à gaza (notamment Plomb durci), ont commis des crimes de guerre, pour en arriver à négocier, chose que tout le monde leur suggère depuis le début.

    Ca me rappelle ce que disait Sylvain Cypel sur le discours auto-justificatif israélien sur le fait que les arabes ne comprennent que la force, alors que dans la réalité ce sont les responsables israéliens qui ne savent réfléchir qu’avec une logique d’utilisation de la force, et finissent par négocier quand le constat d’échec est là.

    Le pire ennemi d’Israël est décidément son groupe de dirigeants.

  • permalien chabian :
    12 octobre 2011 @13h18   « »

    Merci, c’est juste ce que je voulais lire après le matraquage des titres du jour sur ce sujet.
    De mon point de vue, en tant que français, ce soldat est un mercenaire... comme on l’a souvent vécu dans les colonisations et les sales guerres.
    Israel libère ’1027 ’prisonniers’ : il vaudrait mieux presque parler d’otages, comme le sont les prisonniers de guerre. Israel reconnait en fait qu’elle fait une sale guerre, en procédant à cet "échange".

  • permalien Ph. Arnaud :
    12 octobre 2011 @13h37   « »

    Laurent Szyster

    Les prisonniers palestiniens sont l’exact équivalent des FFI et FTP emprisonnés en France entre 1940 et 1944. Il n’y aurait pas de prisonniers palestiniens s’il n’y avait pas d’occupation de la Cisjordanie. Les Israéliens n’ont pas plus le droit d’être en Cisjordanie que les Allemands n’avaient le droit d’être en France. Les Palestiniens ne font que se défendre, ils sont donc innocents…

    Par ailleurs, même si je me réjouis (en me mettant à la place de ses parents) de sa libération, je ne vois pas ce qu’avait de scandaleux l’enlèvement de Gilad Shalit. Il aurait pu tout aussi bien être tué (comme le furent les soldats allemands en France) et ce sort aurait été bien pire car ses parents ne l’auraient jamais revu…

    Et il est même hautement probable que cette nouvelle n’aurait fait que deux lignes dans n’importe quel journal français, deux lignes qui n’auraient jamais été renouvelées.

  • permalien HN :
    12 octobre 2011 @14h37   « »

    Shalit = 1 kiloPalestinien...

    Cdlmt

  • permalien HN :
    12 octobre 2011 @14h42   « »

    Le président de France Télévisions, Rémy Pfimlin, est censé rencontrer le Conseil représentatif des institutions juives de France et l’ambassadeur d’Israël pour s’expliquer.

    Pan-pan cul-cul Rémy !
    Il va se ramasser une fessée déculotté devant tout le monde !
    xD

    Cdlmt

  • permalien Vitigis :
    12 octobre 2011 @15h49   « »
    Likoud-Hamas contre Abbas ?

    Personne n’a encore mis cet accord en contexte. L’échange de prisonniers intervient quelque jours après l’émotion soulevée par M. Abbas à l’ONU. N’y a-t-il aucun rapport ?

  • permalien Juba :
    12 octobre 2011 @16h35   « »

    Cet accord démontre que le hamas et le likoud, énnemis jurés peuvent s’entendre quand ils le veulent et il est à peu près sur que cette alliance contre nature d’un jour qui en appéllera peut etre d’autres, s’est faite contre Abbas et sa demande d’adhésion à l’Onu car hamas y est contre de meme que le likoud et ses alliés ! Ah comme les extremes se rejoignent ! La droite Francaise s’apprette à liégiférer pour interdire la double nationalité à l’initiative du génie Hongrois qui se félicite de la libération de ce soldat Israelo - Français et qui s’en fout des autres Franco-... ! Si le gouvernement Israelien a accepté de libérer autant de Palestiniens c’est parceque ces derniers ont peut etre été arrétés pour des motifs qui ne justifient pas leur incarcération et il serait bon de savoir si les auteurs d’attentats feront partie du lot ! Enfin, si ces libérations pouvaient faire avancer les choses pour une coéxistence pacifique et bien tant mieux surtout pour les hypocrites qui mangent avec les loups et qui pleurent avec les bergers !

  • permalien Nathan :
    12 octobre 2011 @16h58   « »

    Ph. Arnaud : 12 octobre @13h37

    Les prisonniers palestiniens sont l’exact équivalent des FFI et FTP emprisonnés en France entre 1940 et 1944

    A ceci près que les FFI et FTP ne tuaient pas des civils. Ils s’en prenaient aux soldats.

    Combien de soldats les valeureux combattants du Hamas ont-ils liquidés ? Pas des masses... Il est vrai qu’il est plus facile d’endoctriner une gamin ou un gamine pour qu’il se fasse sauter dans une pizzeria ou une discothèque.

  • permalien Nathan :
    12 octobre 2011 @17h12   « »

    Claude Animo : 12 octobre @11h46

    1 mis en regard de 1027, cette simple juxtaposition témoigne d’une inhumanité définitive.

    Une "inhumanité", rien que ça... et qui plus est, "définitive". Toujours ces formules à l’emporte-pièce...

    Rappelons qu’il y a actuellement vingt mille prisonniers dans les geôles d’Assad soit quatre fois plus que le nombre de prisonniers palestiniens en Israël.

    Par ailleurs, je trouve que relâcher plus de mille prisonniers pour récupérer un seul des leurs, témoigne plutôt d’une certaine humanité de la part des Israéliens en ce qui concerne leur propre peuple, du moins. Qui en ferait autant ? Assad aurait-il libéré 1000 prisonniers israéliens pour récupérer un seul soldat syrien prisonnier en Israël ? Posons-nous la question sans éclater de rire.

  • permalien excédé par Nathan :
    12 octobre 2011 @17h15   « »

    Combien de soldats les valeureux combattants du Hamas ont-ils liquidés ? Pas des masses... Il est vrai bla bla bla

    il est vrai aussi que.... Israel est un Etat possédé par une Armée ! les colons sont armés et tous font leur services militaires et sont des soldats de réserves.

  • permalien Nathan :
    12 octobre 2011 @17h28   « »

    excédé par Nathan : 12 octobre @17h15

    il est vrai aussi que.... Israel est un Etat possédé par une Armée ! les colons sont armés et tous font leur services militaires et sont des soldats de réserves.

    Oui et comme les bébés seront un jour des soldats, il faut aussi tuer les bébés, ça va de soi.

  • permalien YvesT :
    12 octobre 2011 @17h33   « »

    Bravo Alain Gresh, vous dites tout haut ce que j’ai ressenti en entendant cette info. Malheureusement beaucoup de français ne s’informant que par la télé et la radio vont simplement retenir qu’un Franco-Israélien (donc quelqu’un de bien...) est échangé contre 1027 Palestiniens (donc des terroristes...). Et Israël va encore passer pour un état exemplaire, capable d’un tel acte humanitaire. Mais personne ne se posera la question : pourquoi y-a-t-il un prisonnier d’un coté dont on parle tant, et pourquoi de l’autre coté des milliers de prisonniers dont les médias se foutent. Tout est disproportionné dans ce conflit (les morts, les prisonniers, les armes, les territoires...) et on voudrait nous donner l’impression d’un conflit équilibré où chacun aurait des torts équivalents.

  • permalien gloc :
    12 octobre 2011 @17h35   « »

  • permalien excédé par Nathan :
    12 octobre 2011 @17h53   « »

    Nathan :
    12 octobre @17h28

    Incroyable ! des bébés....

    Votre tropisme pour les chicanes et la contestation de vos contradicteurs vous joue des tours. Attention à ne pas perdre le nord.

  • permalien CdQat :
    12 octobre 2011 @18h04   « »
    @Nathan re. : 12 octobre @17h12

    L’avantage les gens qui défendent inconditionnellement Israël, est que l’argument est prévisible. Quand on compare les prisonniers arabes d’Israël (5000 à 10000) avec ce qui est comparable, c’est à dire les prisonniers israéliens des arabes (1), on a systématiquement le rideau de fumée (aujourd’hui Syrien, hier Iranien, et avant hier Soudanais) des pays dont les problèmes internes n’ont pas grand chose à voir avec ce conflit faut-il le rappeler.
    Rappelle t-on que les israéliens tue 5 fois plus d’enfants que les palestiniens ? Et le Tibet ?
    Mentionne t-on que Tsahal a fait 6 fois plus de victimes chez son adversaire que dans le sens inverse ? Et l’Afrique occidentale ?
    Trouve t-on anormal qu’Israël, une démocratie, soit en milieu de tableau dans les classements mondiaux des DDH, dans un groupe qui représente tout ce qu’une démocratie ne devrait pas être ? On nous oppose les derniers de la classe (Pakistan, Afghanistan, Corée N).

    Accessoirement, les FTP et les FFI ont aussi fait sauter des trains d’allemands avec des civils dedans, et abattu des collaborateurs ou jugés comme tels, etc. etc.

  • permalien Lou :
    12 octobre 2011 @18h07   « »

    Merci pour cet article Monsieur Gresh.
    France-Info se surpasse dans le déni des faits.

    Honte à cet état voyou d’Israël qui envoie depuis des années sa jeunesse apeurée se déshumaniser dans une folle guerre coloniale.

  • permalien Ph. Arnaud :
    12 octobre 2011 @18h07   « »

    Nathan

    Entre 1940 et 1944, la population allemande n’avait pas suivi les troupes d’occupation, ce qu’a fait la population israélienne à la suite de ses troupes en Cisjordanie. Ils sont donc aussi intrus que l’auraient été des civils allemands venant s’enkyster en Bretagne, en Auvergne ou en Provence à la suite de la Wehrmacht…

    Si, en Algérie, entre 1954 et 1962, le FLN n’avait pas attaqué les pieds-noirs isolés dans leurs fermes, s’il n’avait pas posé des bombes à la terrasse des cafés, semant l’inquiétude et l’insécurité dans la population civile européenne (d’Algérie et de métropole), jamais celle-ci n’aurait lâché prise. Si le FLN avait dû respecter les « lois de la guerre » (conçues par et pour les peuples du Nord, c’est-à-dire les nantis) et se contenter d’attaquer la seule armée française, l’Algérie ne serait toujours pas indépendante.

  • permalien Antonio Ramos :
    12 octobre 2011 @18h10   « »

    They are really weird some positions assumed by some collaborators of this unique journal which I admire for that same reason. Still, what I want to state is that it is really questionable that 1 Israeli is worth 1027 Palestinians, and I wonder what kind of message this swap over send to the world. Besides, I can’t understand how some people argue that Israeli soldiers aren’t respecting international law while we don’t see them saying the same about Palestinians fighters, who, like their Israeli enemies, attack civilians. The bottom of line is that there is no international or any other law in this brutal conflict, where, paradoxically, no one and everyone as a point.

    Sorry to write in English, but my written French is even worst …

  • permalien un observateur :
    12 octobre 2011 @18h11   « »

    un rapport certainnement ; le hamas cherche à eclipser l’espoir susciter par l’action de M. Abbas dans l’opinion palestienne ;
    cette "reaction" ne les honore pas...mais 1027 palestiniens et leurs familles seront heureux,
    BRAVO M ABBAS

  • permalien gloc :
    12 octobre 2011 @18h20   « »

    Le dénommé Nathan : Rappelons qu’il y a actuellement vingt mille prisonniers dans les geôles d’Assad soit quatre fois plus que le nombre de prisonniers palestiniens en Israël.

    Décidément l’arithmétique n’est pas seulement le point faible des Israéliens.

    Le dénommé Nathan oublie de compter le nombre de prisonniers (de fait) dans les enclaves de Cisjordanie, de la bande de Gaza et des camps de réfugiés.

    Le dénommé Nathan oublie de préciser que si Assad emprisonne des opposants Syriens, les Israéliens emprisonnent les voisins des Israéliens.

    Heureusement que le dénommé Nathan ne représente que lui même, parce qu’autrement le p’tit père Alfred se retournerait dans sa tombe.

  • permalien excédé par Nathan :
    12 octobre 2011 @18h54   « »

    CdQat :
    12 octobre @18h04 «  »

    @Nathan re. : 12 octobre @17h12
    L’avantage les gens qui défendent inconditionnellement Israël, est que l’argument est prévisible

    Tout à fait
    .

    Trouve t-on anormal qu’Israël, une démocratie,

    Ne pas confondre démocratie avec idéal humanitaire et pacifisme. Une démocratie signifie des partis ,des élections libres et une Majorité qui gouverne. Si la Majorité décide de s’en prendre à la Minorité c’est toujours de la démocratie.....

  • permalien Nathan :
    12 octobre 2011 @18h59   « »

    @ Ph. Arnaud : 12 octobre @18h07

    En somme, vous justifiez ouvertement le meurtre de civils israéliens.

  • permalien Shiv7 :
    12 octobre 2011 @19h11   « »

    Par ailleurs, je trouve que relâcher plus de mille prisonniers pour récupérer un seul des leurs, témoigne plutôt d’une certaine humanité de la part des Israéliens...

    En effet il s’agit d’une certaine humanité, je dirais même plus, - d’une humanité bien singulière et restreinte -, puisque les termes et quotas de l’échange que M. Nathan admire, prouve bien que la notion d’humanité Israélienne commence,fini, et s’applique uniquement au seul peuple élu...

    Mais il le dit lui même ;

    ....en ce qui concerne leur propre peuple, du moins. Qui en ferait autant ?

    Personne, car il n’a y qu’un seul peuple élu..

  • permalien Houcine :
    12 octobre 2011 @19h26   « »

    Les sauvages ont toujours eu d´autres qui les protègent même au sein des Institutions internationales ! Quant aux palestiniens, on les a longtemps présentés comme des gens sans pitié, car en leurs noms, le Mossad a organisé plusieurs coups criminels (Jeux Olympiques de Munich, des avions civils forcés d´atterrir en plain désert Jourdain) et la presse sioniste a trouvé son temps pour instrumentaliser ces faits, droguant toute l´opinion occidentale !

    Quant aux Commandeurs et lâches arabes, ils ont utilisé ces drames pour orienter leurs populations vers ce qu´ils appellent la libération de Jérusalem ! Mais secrètement, tous ont fait alliance avec les leaders de la Maison de l´Eternel, afin de protéger leurs trônes et maintenir leurs sujets vaincus, chiffonnés et trop misérables. Hassan II n´avait-il pas fait de Rabat et de Marrakech un centre de loisir des soldats qui venaient réaliser leurs thérapies, après chaque massacre commis contre une population désarmée et abandonnée par le monde entier ?

    Si ce petit soldat français capturé par Hamas n´est pas un mercenaire et un criminel qui décida librement aller tuer des enfants, il faudrait donc revoir toute l´histoire de notre imbécile monde et donner un autre sens plus convenable au Mercenariat et au terrorisme.

    Justice, quelle justice ?

    Houcine__

  • permalien K. :
    12 octobre 2011 @19h32   « »

    Les approches "even-handed" du genre Ramos ne sont que de la fumisterie d’autant plus prononcée qu’elle est mielleuse.

    But guess what – this nonviolent struggle never made Israel even think about abandoning the land it conquered or hand the Palestinians any civil and political rights. In fact, these were the years in which the colonization of land became an official government policy. Israel agreed to a Palestinian autonomy as part of the 1979 peace treaty with Egypt, but never really considered keeping its promise.

    Mais devinez quoi - cette lutte non-violente n’a jamais amené Israël ne serait-ce qu’à penser à abandonner les terres qu’elle avait conquises ou à accorder aux Palestiniens des droits civils et politiques. En fait, ce sont les années où la colonisation des terres est devenu une politique officielle du gouvernement. Israël a accepté une autonomie palestinienne dans le cadre du traité de paix de 1979 avec l’Égypte, mais n’a jamais vraiment envisagé de tenir sa promesse.

    http://www.promisedlandblog.com/?p=892

  • permalien Orangerouge :
    12 octobre 2011 @19h40   « »

    Le racisme absolu de Nathan, qui rejoint celui d’Israël, se lit à sa manière d’utiliser différentes catégories de victimes sur la planète (un jour les révoltés syriens, un autre les opposans iraniens etc ...) en se moquant manifestement éperdument des gens qu’il cite, ils ne sont là que pour faire rempart à ceux qu’il vit comme "sa communauté," vécue comme à l’écart des autres êtres humains.

  • permalien sarah :
    12 octobre 2011 @19h44   « »

    C’est désolant tous ces gens qui défendent le collabo Abbas !
    Pour ceux qui ne sont pas encore au courant à quel point ce médiocre politicien et la fameuse "autorité" palestinienne se sont enfoncés dans la collaboration et le déshonneur,je leur conseille de lire les "palestine papers" révélés par al jazeera,documents donnés à la chaine par ziyad clot,ancien négociateur de l’OLP.
    On y apprend entre autres qu’ abbas a tout fait pour que le rapport goldstone n’ait aucun effet concret devant l’ONU,qu’il a promis aux israeliens qu’ils pouvaient garder la plupart des colonies,qu’il abandonnerait le droit au retour des réfugiés sans les consulter,qu’il est entrain de transformer la cisjordanie en "état" policier où les forces de sécurité palestinienne collaborent avec les forces d’occupation pour empecher toute résistance.

    En 2007,l’autorité palestinienne avec l’aide des américains ont tenté de déloger le hamas(démocratiquement élu)par un coup d’état à gaza,coup d’état préparé avec le sioniste fanatique,eliott abrams.
    L’autorité palestinienne est aujourd’hui une force supplétive d’occupation qui fait partie du problème et non d’une solution quelconque au conflit.

    Je ne comprends pas que les lecteurs du monde diplomatique,s’ils soutiennent vraiment les palestiniens pour l’obtention de leurs droits,ne viennent pas à la meme conclusion.
    Aujourd’hui, l’autorité palestinienne ressemble plus au gouvernement de Vichy qu’à l’ANC de Mandela !

    Il n’y a rien à négocier avec le gouvernement Netanyahou-lieberman,donc tous les efforts d’abbas ne sont que de l’écran de fumée pour garder le pouvoir !
    Au moins,les négociations entre le hamas et israel apportent quelque chose de concret (contrairement aux gesticulations d’abbas):des centaines de palestiniens seront libres et pourront bientot retrouver leurs proches !

  • permalien Houcine :
    12 octobre 2011 @20h04   « »

    @Rédaction Blogs du diplo

    Il m´est très difficile de faire arriver mes commentaires à votre Journal, parce que mon ordinateur est souvent piraté par les ennemis des vérités historiques et de l´expression libre.

    Je me réfère à l´agent qui s´attaqua sans raison à ma personne (Philco Bourg Yassine – Nathan) nommant Hérodote et allégeant que je n´exprime que des sottises hors sujet et qu´il faudrait créer mon propre Blog, ajoutant que le Mossad a déjà installé une quelconque antenne dans mon cerveau, puisque il n´est qu´un autre Mercenaire de l´establishment, il n´a exprimé que la grande et malheureuse vérité !

    C´est mon ordinateur qui est sous l´antenne de mes détracteurs, et lui, il le savait avant que ca puisse se produire !

    Cordialement,

    Houcine__

  • permalien Laurent Szyster :
    12 octobre 2011 @20h15   « »

    Pour ceux qui préfère une analyse au pathos,

    Israel and Hamas are both winners and losers in Shalit swap deal

    (...)

    The deal is certain to improve Netanyahu’s standing with the public. His spokesmen will credit him with softening Hamas’ stance ; last night, they also leaked reports that fears for Shalit’s health had made the exchange urgent.

    (...)

    this deal represents political salvation for Hamas, whose support in recent months has been waning in both Gaza and the West Bank. Conditions in Gaza, which it rules, are poor and show little sign of improving, while Abbas’ UN bid had made Hamas almost irrelevant to political developments. The prisoner release will change all that dramatically. It will pull Hamas out of the deep political pit that it had fallen down.

    M. Gresh préfère ne pas évoquer les raisons qui ont poussé MM. Meshal et Netanyahou à conclure un échange.

    D’abords, de façon générale les concessions difficiles qui aboutissent à des bénéfices électoraux ont la faveur des dirigeants qui jouent leur ré-élection.

    Ensuite, après l’échec annoncé de M. Abbas à l’ONU qui sonne comme l’acceptation hypocrite du status quo, le rapport de force diplomatique permet à M. Netanyahou d’imposer à sa droite ce qu’Olmert avait refusé à sa gauche en 2009.

    Enfin, "Le Hamas prend ses distances avec la tutelle imposée par la Syrie et l’Iran" pour se rapprocher de l’Egypte et de la Turquie et M. Meshal doit aujourd’hui accepter à Damas ce que M. Hanyieh lui demande à Gaza.

    Cet échange est politiquement important parce qu’il démontre qu’une négociation israélo-palestienne peut aboutir à condition que les régimes "antisionistes" n’aient pas les moyens de la saboter, qu’Israël soit rassuré par ses alliés et que les Palestiniens se détournent des partis réjectionnistes.

  • permalien Byblos :
    12 octobre 2011 @20h17   « »

    Quelqu’un sur ce blog estime que cet échange de 1 à mille n’a pas quelque chose d’inhumain.

    Voici, à son usage, un commentaire paru sous la video proposée dans un autre post, ici même.

    « La libération de Guillad contre 500 prisonniers Palestiniens... Il met en application le proverbe Hébreux "Tu sauve une vie, tu sauve l’humanité".. Il montre combien une vie est précieuse.. il va au delà de tous vos blabla de haine... Il prend le risque de libérer de pôôôôvres terroristes Palestiniens, mettant ainsi en péril son existance pour sauver UNE vie !!! En effet...UN bel exemple !!! »

    Ainsi, ce qui compte dans cette opération, c’est de sauver l’Humanité en sauvant une vie, celle de Chalit, évidemment. Contre 1027 goyim qui comptent pour des prunes.

    LE RACISME APPELLE LE RACISME. Ce n’est pas de moi. C’est d’un certain Bernard Lazare qui l’a écrit en 1894... Et qui savait de quoi il parlait.

    QUAND D.IEU VEUT PERDRE UN PEUPLE, IL LE REND FOU. Ce n’est pas de moi non plus. C’est d’un certain Uri Avneri. Et qui sait de quoi il parle lui aussi.

  • permalien Ph. Arnaud :
    12 octobre 2011 @20h36   « »

    Nathan

    Si les résistants palestiniens se limitent à attaquer l’armée israélienne, compte tenu de la disproportion des forces, ils mettront un siècle pou tuer un seul bataillon…

    Si les résistants palestiniens se limitent à des manifestations pacifiques, les Israéliens feront ce qu’ils n’ont cessé de faire depuis des décennies : ils s’en ficheront totalement et continueront à développer leurs routes et leurs colonies jusqu’à étouffer totalement la Palestine.

    Que reste-t-il donc aux Palestiniens pour lutter efficacement ? La solution se déduit d’elle-même…

    Les (pseudos) « lois de la guerre » (comme de ne pas attaquer de civils), c’est un attrape-gogos imaginé par les dominants (seigneurs, colonisateurs, pays du Nord) pour obliger les dominés (vilains, colonisés) à combattre sur un terrain où ces dominés sont toujours vaincus.

    Dans une lutte contre l’oppresseur, le colonisateur, l’opprimé est justifié d’utiliser tous les moyens possibles pour se libérer. Nécessité fait loi, Nathan…

  • permalien S. K. :
    12 octobre 2011 @20h36   « »

    Bonjour, je suis un fidèle lecteur de ce blog et du Monde diplomatique, dont je partage largement les vues sur le conflit israelo-arabe. Mais c’est la première fois que je réagis ici (je ne faisais que lire systématiquement les commentaires des autres), parce que je trouve que ce blog est un espace de dialogue entre personnes raisonnables, exceptés quelques fanatiques inconditionnels de l’inique politique d’Israël (comme le fameux dénommé Nathan). Ce qui m’a fait réagir, c’est que j’ai commencé depuis quelques temps à lire un autre blog (JSS News) dont j’ai été particulièrement frappé par l’absurdité des prises de positions et l’extrémisme de ses lecteurs (en tout cas ceux qui postent des commentaires). Je peux, sans hésiter, qualifier ce blog de porte parole de l’occupation. J’ai rarement vu une pareille avalanche de haine et de mépris vis à vis de la souffrance d’un peuple (les Palestiniens) ou humaine tout simplement. Ceci étant dit, merci M. Gresh pour vos positions objectives et éclairantes. Et merci aux lecteurs raisonnables de ce blog !

  • permalien Rém* :
    12 octobre 2011 @20h42   « »

    Excellent article suivi d’une foule de commentaires aussi lucides et complémentaires. Ainsi que l’inévitable délire d’un (surtout) sioniste qui croit, avec ses arguments doctrinaires, perturber la Marche de l’Histoire...

    Pour lui et autres drogués de doctrine sioniste, la marche de l’histoire s’arrête pour "Israël ’éternel" comme le serait son peuple "élu". Hélas ce verbiage arrogant persiste, avec par exemple la puissance des fondamentalistes chrétiens des USA, bien manœuvrés par le lobby juif américain...

    Ici, j’ai vécu depuis 40 ans ces polémistes sionistes, parfois accompagnés d’actes violents, dans mon activisme, taxé de ’pro-palestinien’, alors qu’il s’agit de justice élémentaire, de bon sens, celui de la lucidité devant la Marche de l’Histoire, qui poussera depuis toujours et pour toujours les peuples à conquérir Justice et Liberté, contre les oppresseurs !

  • permalien Nathan :
    12 octobre 2011 @20h55   « »

    Byblos : 12 octobre @20h17

    Ainsi, ce qui compte dans cette opération, c’est de sauver l’Humanité en sauvant une vie, celle de Chalit, évidemment. Contre 1027 goyim qui comptent pour des prunes.

    Ils ne comptent pas pour des prunes puisqu’ils sont libérés... contre la libération d’un seul soldat israélien. Vous ne voulez tout de même pas qu’en plus d’être libres, ils soient décorés.

    Pour récupérer ce soldat, les Israéliens remettent en liberté des gens qui n’ont rien fait mais aussi des gens qui vont rejoindre le camp des combattants. C’est tout de même assez cher payé la vie d’un seul de leurs soldats.

    Je ne vois pas ce qu’il y a d’inhumain dans ce troc pas même le fait que le Hamas était parfaitement conscient que les Israéliens étaient prêts à tout pour récupérer leur soldat, ce qui est la raison pour laquelle ils l’ont kidnappé.

    On peut néanmoins se poser des questions sur le timing de cet échange. Soit Netanyahou l’a accepté pour inciter Abbas a venir à la table des négociations soit, au contraire, c’est pour lui mettre des bâtons dans les roues en faisant une fleur au Hamas. Connaissant la perfidie de Netanyahou, je penche pour la deuxième solution.

  • permalien Houcine :
    12 octobre 2011 @21h11   « »

    L´interdiction de faire usage des otages !

    Pourquoi donc Israel fait-il usage de sa sauvagerie se moquant du monde entier, et longtemps tenant toute la population palestinienne en otage ?

    http://israelpalestine.blog.lemonde...

    Houcine__

  • permalien Nathan :
    12 octobre 2011 @21h15   « »

    Ph. Arnaud :c12 octobre @20h36

    Dans une lutte contre l’oppresseur, le colonisateur, l’opprimé est justifié d’utiliser tous les moyens possibles pour se libérer. Nécessité fait loi, Nathan…

    Donc, vous justifiez le meurtre de civils israéliens. Dont acte.

    Une chose me chiffonne cependant. Pourquoi limitez-vous le meurtre de civils aux seuls colons dans les territoires occupés ? N’estimez-vous pas que l’ensemble de la Palestine mandataire est colonisée et occupée, comme le pensent la plupart des extrémistes qui sévissent sur ce blog, ce qui légitimerait tout autant le meurtre de civils en Israël ? Y a-t-il une raison pour laquelle vous vous interdisez d’approuver le meurtre de civils en Israël même ?

  • permalien Orangerouge :
    12 octobre 2011 @21h37   « »

    Oui S.K. le blog dont vous parlez est un scandale à lui tout seul. Si c’est ça les Israéliens francophones, ils n’ont de cesse de trainer la langue française dans le sang et l’ignominie.

  • permalien williamoff :
    12 octobre 2011 @22h10   « »

    N’est-ce pas ici la preuve que la plupart des palestiniens emprisonnés dans les geoles d’Israël sont innocents ?
    En effet ces 1027 anonymes n’auraient jamais été libérés si ils avaient été de véritables terroristes ou des conspirateurs.

  • permalien Ph. Arnaud :
    12 octobre 2011 @22h46   « »

    Nathan

    Lorsque la police française reprocha à un chef du FLN de dissimuler, dans des couffins, des bombes qui tuaient les civils, il répondit : « Donnez-moi vos tanks et je vous donnerai mes couffins »…

    Vos tentatives d’intimidation ne m’impressionnent pas, Nathan. Les Israéliens ont tué beaucoup plus de civils palestiniens que n’ont pu le faire les Palestiniens avec leurs bombes artisanales, leurs mitraillades dans la rue ou leurs roquettes Qassam. [Sans compter les meurtres commis avant la guerre de 1948, par exemple celui du comte Folke Bernadotte].

    On est beaucoup plus terroriste aux commandes d’un char Merkava, d’un chasseur Kfir, d’un F-15 ou d’un F-16 que muni d’une ceinture d’explosifs.

    Si, aujourd’hui, l’Algérie est indépendante, si le pays Basque espagnol et l’Irlande du Nord, à défaut de l’indépendance, ont eu un statut d’autonomie dont ils n’auraient pas rêvé il y a 40 ans, c’est qu’ils ont tué plus de civils que de militaires, beaucoup de civils…

    Qui veut la fin veut les moyens…

  • permalien dik :
    12 octobre 2011 @22h55   « »

    @S. K.

    Comme vous, moi aussi je ne rate pas un article d’Alain Gresh ni un des commentaires qu’il suscite, pour la grande majorité emprunts de bon sens et bien équilibrés. Je ne suis presque jamais intervenu. A mon avis, les commentaires de Natan, qui édulcorent la raison du plus fort et d’un brio incontestable quand il pleurniche, ne sont pas inutiles, car ils permettent de mettre les points sur les i par ses contradicteurs de haut vol. Admirables. Lire Natan est déjà une corvée limite, quant à Szy...

    Cordialement.

  • permalien Nathan :
    12 octobre 2011 @23h21   « »

    Ph. Arnaud : 12 octobre @22h46

    Si, aujourd’hui, l’Algérie est indépendante, si le pays Basque espagnol et l’Irlande du Nord, à défaut de l’indépendance, ont eu un statut d’autonomie dont ils n’auraient pas rêvé il y a 40 ans, c’est qu’ils ont tué plus de civils que de militaires, beaucoup de civils…

    Qui veut la fin veut les moyens…

    Et que faites-vous des millions de juifs de par le monde qui soutiennent le droit à l’existence d’Israël, et des centaines de mille qui soutiennent inconditionnellement la politique israélienne ? Vous les considérez également comme des cibles légitimes ? Cela fait-il partie des "moyens" indispensables à mettre en oeuvre pour obtenir la fin que vous souhaitez ? Les juifs français, dont certains sont très sionistes, doivent-ils également se sentir menacés ? Jusqu’où va votre logique ? Et à quelle fin ? Etes-vous mandaté par les Palestiniens pour penser à leur place ?

  • permalien Handala :
    12 octobre 2011 @23h27   « »

    Merci M. Gresh pour ce court texte.
    Oui, qui parle de la mer de souffrance que représente ces milliers de Palestiniens emprisonnés : pour eux-mêmes et pour leur famille ? -parfois c’est à la fois le père et la mère de famille qui sont en prison ! Et que dire de la souffrance des familles de Gaza, qui depuis des années ne peuvent pas les visiter, n’ont souvent plus de nouvelles - les lettres ne passent pas - et ne savent même plus pour certains dans quelle prison d’Israël ils sont incarcérés. Toutes les semaines les familles des prisonniers à Gaza se réunissent devant le siège de la Croix Rouge avec les photos des détenus, dans l’espoir d’attirer l’attention du monde sur leur sort : pourtant qui le sait ? Quel journaliste en parle ? Juste des chiffres, encore quand on les connaît avec précision...
    C’est un emprisonnement de masse qui vise à casser la résistance palestinienne, détruire les prisonniers et les familles (pour la souffrance infligée et souvent innommable, oui, ils sont les champions ! Mais pour détruire la résistance, ça c’est une autre paire de manches : la plupart du temps l’effet inverse !). C’est une mer d’humanité et de douleur, passée sous silence.
    Et nul besoin d’être "coupable" pour être arrêté, gardé en prison "administrativement", et même condamné "officiellement" à de lourdes peines !
    Si la libération du soldat Shalit (ce dont humainement, je me réjouis aussi) pouvait être l’occasion de parler du drame des prisonniers palestiniens et de leurs familles...! Je voudrais l’espérer...

  • permalien Zulfikar-Ansar :
    12 octobre 2011 @23h50   « »
    De la méthode hypercritique

    Bonsoir à tous,

    M. Gresh préfère ne pas évoquer les raisons qui ont poussé MM. Meshal et Netanyahou à conclure un échange.

    Ce genre de question relève typiquement de la "méthode hypercritique", j’y reviendrai plus loin.
    M. Gresh a évoqué l’une des raisons de cet échange dans son billet : La grève de la faim des prisonniers palestiniens prend de l’ampleur.

    Cette libération est une conséquence de la "loi Shalit" qui voulait sévir avec les prisonniers du Hamas en durcissant leur condition de détention et d’annuler l’"absurde protocole" permettant aux terroristes à s’inscrire aux études universitaires. “Il n’y aura pas plus de doctorats de la terreur”[SIC], a t-il dit. “Cette fête est finie.”

    Visiblement, elle n’a pas eu les effets escomptés vu le nombre de prisonniers palestiniens libérés puisque même la presse israélienne est très mitigée.

    Il faut dire que le Hamas à l’instar du Hezbollah libanais a appris à négocier avec les Israéliens. Le Hezbollah a réussi à libérer tous ses prisonniers y compris Samir Al-Quntar condamné à perpétuité. Nous espérons que lors du prochain "échange politiquement important", ils libéreront Marwan Bargouthi et Ahmad Saadate.

    De la méthode hypercritique

    Bien entendu, les sionistes de service vont probablement réagir au quart de tour et se livrer à leurs pirouettes habituelles qui relèvent de la méthode hypercritique qui consiste à critiquer systématiquement les moindres détails d’une affirmation opposée.

    Cette méthode a été fortement répandue par les négationnistes -entre autres- afin de nier l’existence des camps d’exterminations nazis.

    La méthode hypercritique est appliquée systématiquement par les hasbaristes pour "polluer les débats sans fin sur les forums internet car elle force à se focaliser sur une explication longue et fastidieuse de détails dont tout le monde se contrefout et [fait noyer] la discussion sous un flot d’affirmations et de questions auquel il est très long et quasi-impossible de répondre de manière exhaustive. "

    René Naba avait en janvier 2011 évoqué le programme MEGAPHON mis en place par le ministère des Affaires étrangères israélien pour "diffuser de la désinformation positive en vue de tenter d’étouffer le débat, comme ce fut le cas lors de l’assaut naval israélien contre la flottille humanitaire de Gaza, en mai 2010.

    Donc, il ne faut pas s’étonner que l’on ne réponde pas à ce genre de paltoquets au service d’une cause bien compromise.
    Salutations à tous.

    Ps : bien content de lire notre ami Philippe Arnaud.

  • permalien Byblos :
    13 octobre 2011 @02h06   « »

    @ Nathan.

    Ne défendez pas i’indéfendable. Nous avons bien lu, vous et moi, sur le lien http://www.youtube.com/watch?v=yAI6... proposé par Naïma Gharbi de Bruxelles, le commentaire suivant :

    « La libération de Guillad contre 500 prisonniers Palestiniens... Il met en application le proverbe Hébreux "Tu sauve une vie, tu sauve l’humanité".. Il montre combien une vie est précieuse.. il va au delà de tous vos blabla de haine... Il prend le risque de libérer de pôôôôvres terroristes Palestiniens, mettant ainsi en péril son existance pour sauver UNE vie  !!! En effet...UN bel exemple !!! »

    Vous savez lire comme moi que LA VIE dont il s’agit, c’est bel et bien celle de SHALIT, et uniquement de Shalit. En aucun cas celles des GOYIM palestiniens.

    Méditez les paroles de Bernard Lazare, au lieu de chercher maladroitement à justifier l’injustifiable racisme de ces propos.

  • permalien Yvan :
    13 octobre 2011 @05h31   « »

    La diplomatie opportuniste d’Alain Juppé oblige ses diplomates opportunistes à se précipiter devant les flashes, opportunément, avant démontage.

    A Jérusalem, l’ambassadeur de France visite la tente de la famille Shalit | RFI

    L’ambassadeur de France a rendu visite à la tente dressée par les parents de Gilad Shalit face à la résidence du Premier ministre à Jérusalem, ce mercredi 12 octobre 2011.


    ... heureusement, pour Salah Hamouri, il aura le temps de lasser ses chaussures :

    140 jours de prison en plus pour Salah Hamouri ? | Humanite
    Parce que les autorités israéliennes ont fait passer une « loi », dite « loi Shalit », au terme de laquelle les conditions de détention des prisonniers sont durcies. Et notamment, les peines étant décidées par les tribunaux militaires en années administratives (345 jours) les autorités pénitentiaires, elles le font déjà, ajoutent 20 jours de plus de détention pour transformer en années civiles (365 jours) les peines des prisonniers. Ceci quoi que précise le « jugement », et donc de manière totalement arbitraire. Pour Salah, condamné à 7 ans de prison, cela risque de se transformer en 140 jours de prison en plus (20x7).

    Alain Juppé, à défaut d’avoir exigé fermement, et donc obtenu, la libération de Salah, doit exiger que, pour le moins, le « jugement » soit respecté et que Salah sorte le 28 novembre.



    ... et de reprendre son souffle !
  • permalien CdQat :
    13 octobre 2011 @07h00   « »
    Nathan : 12 octobre @21h15 & 23h21

    Y a-t-il une raison pour laquelle vous vous interdisez d’approuver le meurtre de civils en Israël même ?

    Comme pro-israélien, ne vous étonnez quand même pas qu’un pro-palestinien réponde par l’affirmative quand vous-même répondez à l’affirmative à la même question concernant les civils palestiniens tués par des israéliens en Palestine ou ailleurs dans le monde.
    Sinon, je suis ravi de voir que ceux qui pensent que "l’ensemble de la Palestine mandataire est colonisée" sont des extrémistes. Des radicaux "droit de l’hommistes" je suppose ?

    Et que faites-vous des millions de (personnes) de par le monde qui soutiennent le droit à l’existence d’Israël ?

    Je leur demanderais de se plier à la majorité des 3 ou 4 milliards qui considèrent que cet Etat colonial en a assez fait. C’est ça la démocratie !

  • permalien Jeff :
    13 octobre 2011 @07h49   « »

    J’espère que le soldat Shalit aura eu le temps d’apprendre à parler français pendant sa détention.

    Sinon, cela risque d’être cocasse lorsqu’il devra répondre aux questions de ses "compatriotes", les journalistes français.

  • permalien HN :
    13 octobre 2011 @09h43   « »

    Pour récupérer ce soldat, les Israéliens remettent en liberté des gens qui n’ont rien fait mais aussi des gens qui vont rejoindre le camp des combattants.

    LA FAUTE A QUI ??
    Vous occultez les raisons pour lesquelles certains prisonniers vont rejoindre le camp des combattants.
    A trop réprimer une population, particulièrement si elle est innocente, elle finit par se retourner contre vous même si au départ elle n’avait pas décidé de rejoindre la lutte armée.
    Mais ça, pour des partisans de la torture et des détentions arbitraires, je conçois que ce soit difficile à admettre.
    J’essaye tout de même une dernière fois : tout ceci est CONTRE-PRODUCTIF !

    Cdlmt

  • permalien Nathan :
    13 octobre 2011 @09h46   « »

    CdQat : 13 octobre @07h00

    Je leur demanderais de se plier à la majorité des 3 ou 4 milliards qui considèrent que cet Etat colonial en a assez fait. C’est ça la démocratie !

    Je crois que vous allez un peu vite en besogne. Une majorité de pays sur cette planète est certes en faveur d’un Etat palestinien à côté d’Israël. Ça ne fait pas l’ombre d’un doute et personnellement, je suis pour l’initiative de Abbas. En revanche, il n’existe pas une majorité de pays opposée à l’existence d’Israël et qui demande la disparition de cet Etat en tant qu’Etat à majorité juive. C’est du pur wishfull thinking de votre part.

    En résumé, ne renversez pas l’ordre des choses. Vous faites partie de la minorité qui souhaite la disparition de cet Etat. Et moi, je fais partie de la majorité qui souhaite la coexistence de deux Etats.

    Vous faites partie d’une minorité, comme l’est, pour des raisons inverses, le gouvernement israélien qui refuse de rendre les territoires occupés en 1967 et s’oppose à la création d’un Etat palestinien. Vous êtes dans le même sac que le gouvernement extrémiste israélien. Dans la minorité.

  • permalien CdQat :
    13 octobre 2011 @10h38   « »
    @Nathan re. : 13 octobre @09h46

    Vous me dites que "je souhaite la disparition d’Israël" ??? Quel beau procès d’intention ! Je serais curieux de savoir d’où vous sortez cette affirmation fausse ?
    Non, je ne souhaite pas la disparition d’Israël, je souhaite la disparition de la guerre. Le devenir d’Israël comme de la Palestine en tant qu’entité m’indiffère à un point que vous ne soupçonnez pas. Ce qui m’importe c’est l’Homme. Eh oui ! Je suis un humaniste (ou j’essaie de l’être) ! A ce titre, un homme mort, c’est dramatique, 100 hommes morts, c’est 100 fois plus dramatique. Et c’est cela qu’il faut arrêter, et ça m’est infiniment plus important que la disparition ou l’existence d’un quelconque Etat.

    Le problème est que Laurent et vous présentez cette guerre comme inhérente à Israël. Laurent va même plus loin en rendant cette guerre existentielle pour Israël. Croyez que si je rejoignais Laurent et vous dans cette analyse alors oui, je militerais activement pour la disparition d’Israël comme entité, et la transformation de toute la région (Isr + Gaza + Cisj) en une zone ONU en attendant de faire ce qui aurait dû être fait il y a 63 ans, un vote d’autodétermination des habitants.

    Seulement je veux encore croire qu’il y a une autre solution. En regardant les positions officielles des uns et des autres, la ligne de démarcation me paraît claire, et facile à faire disparaître. D’un coté on nous dits si on a les frontières de 67 alors on vous garanti la paix, de l’autre on nous dit si on a la paix alors on vous garanti les frontières de 67.
    On se dit alors qu’avec une telle convergence, en 3 heures de négo, des gens raisonnables devraient réussir à trouver des solutions, et bien non ! Alors y a-t-il des gens raisonnables là-bas ?
    Coté Arabe, 95% disent OK pour ce principe. De l’autre coté nous avons les radicaux arabes, et pour se mesurer à eux, au lieu de les isoler, Israël ! Toutes les actions d’Israël se font à l’aune de ce que font le Hamas et le Hezb, leur donnant une importance qu’eux-mêmes n’auraient pas rêvé d’avoir seuls. Et ceci au lieu de s’appuyer sur les arabes les plus modérés majoritaires.

    Et relisez bien mon post, j’évoquais la majorité des 3 ou 4 milliards qui considèrent que cet Etat colonial en a assez fait. Encore une fois ceci n’a rien à voir avec des considérations sur la disparition de cet Etat.

  • permalien Houcine :
    13 octobre 2011 @10h54   « »

    In our request to establish peace everywhere, assuring a minimum of dignity to all human been, a long time waiting to change the mentality of this poor world, we need courageous intellectuals, as it shows with the sincerity and feeling of Madam Alison Weir.

    http://www.adl.org/Israel/anti_isra...

    With you Madam and Chomsky, from our deepest feeling, we say : long life America !

    Houcine in Autria__

  • permalien L´anonyme de 22h20 :
    13 octobre 2011 @11h23   « »

    Nous sortons du petit djihad vers le grand djihad, célèbre hadith du prophète de l´islam , attribuant à la guerre le qualificatif de « petit » et à la lutte contre l´ego celui de « grand ».
    Étonnamment, l´entité sioniste vient confirmer à sa manière cette prophétie, en permettant aux 1027 otages palestiniens de déménager de la petite prison avec toit à la grande sans toit...

  • permalien Ph. Arnaud :
    13 octobre 2011 @11h32   « »

    Nathan (message du 12 octobre à 23 h 31)

    Vous dites : « Et que faites-vous des millions de juifs de par le monde qui soutiennent le droit à l’existence d’Israël, et des centaines de mille qui soutiennent inconditionnellement la politique israélienne ? ».

    Votre remarque est révélatrice – et ô combien ! – à deux égards.

    1. D’abord parce que ce dont il est question, ici, ce n’est pas de l’existence de l’Etat d’Israël, qui a, derrière lui, 63 années de vie, mais de celle de la Palestine, dont l’Etat d’Israël s’acharne, depuis bien avant sa naissance officielle, à empêcher le surgissement. Il est pour le moins surprenant que vous vous préoccupiez de l’existence d’une des pays à la plus forte armée du monde, et qui a dans sa poche les Etats-Unis, l’Europe et l’OTAN et pas de la Palestine, qui n’a rien du tout…

    2. Ensuite parce qu’en évoquant ces « millions de juifs », vous dévoilez implicitement la nature de l’Etat d’Israël : non pas la création, sui generis, d’un Etat par des gens qui y vivaient depuis des siècles, voire davantage (comme les Arméniens, les Kurdes ou les Bosniaques sur leurs territoires respectifs), mais la transplantation, à l’instar des Etats des croisades, d’un Etat occidental en terre musulmane – en d’autres termes, une colonie.

    En effet, lorsqu’on regarde où vivent, dans le monde, les juifs qui ne résident pas dans l’Etat d’Israël, on se rend compte qu’ils sont à 90 % dans des pays de civilisation européenne, et même, à plus de 80 %, en Amérique du Nord et en Europe occidentale (les autres se trouvant en Russie, Australie ou Argentine). Et plus de 70 % de ces juifs vivent aux Etats-Unis et au Canada, où ils défendent, par ailleurs, en tant que citoyens de leurs pays, une politique américaine, une idéologie américaine, un mode de consommation américain, des intérêts stratégiques américains (je ne distingue pas le Canada des Etats-Unis).

  • permalien Tristan :
    13 octobre 2011 @11h43   « »

    @Nathan

    opposée à l’existence d’Israël et qui demande la disparition de cet Etat en tant qu’Etat à majorité juive

    C’est vraiment dommage, en cherchant des arguments pour défendre l’existence d’Israël et la lutte contre l’antisémitisme, je suis de plus en plus confronté à l’indépassable sionisme antisémite, au point de me demander, sérieusement, si c’est pas inscrit dans la nature profonde de cette idéologie.

    J’ai très bien vu, en Bolivie, que les colonisateurs, aussi, demandent de vivre dans un pays de culture espagnole et judéo-chrétienne (nazi et oustachi, par exemple). Les indigènes ne peuvent que rejeter ces demandes, même si, il est vrai, les nazis ont été beaucoup persécuté, dans les Allemagnes, et les oustachis, par la dictature de Tito.

    la minorité qui souhaite la disparition de cet Etat. Et moi, je fais partie de la majorité qui souhaite la coexistence de deux
    Etats

    J’ai vraiment très peur que vous puissiez avoir raison (ce qui est possible). Le concept de pureté, est, effectivement, de plus en plus à la mode, lié à celui d’épuration ethnique. Vouloir de plus en plus d’états ethniquement pur, c’est, peut-être, dans l’air du temps.

    J’aimerais croire que non, que le colonialisme de grand-papa est définitivement mort et entéré (entre autre, grâce à la chute du nazisme), et que très large majorité de la population mondiale, ne veut plus de cela.

  • permalien Sakhra :
    13 octobre 2011 @11h45   « »

    Le soldat d’une armée d’occupation coloniale, un otage de la résistance des colonisés ?

    Pour les amnésiques congénitaux :

    Le 25 juin 2.006, des combattants de la résistance palestinienne ont attaqué une position militaire israélienne près de Ghaza.Trois combattants palestiniens sont morts dans l’opération, 2 soldats de l’armée d’occupation ont été tués et un troisième soldat de la même armée a été capturé...:Shalit..

    Dans les jours, qui ont suivi, plus de 200 Palestiniens seront tués, et 800 blessés dans des représailles coloniales.Dans leur immense majorité, il s’agissait de CIVILS...
    (Mais, pour les laîco-post-sionistes..., il n’y a pas de civils Palestiniens, ça n’existe pas .Les Palestiniens, tous des "terroristes" !).

    Depuis, les campagnes "larmoyantes" des médias français notamment, sur le "pauvre otage""innocent", "Français", (c’est au nom de la France, qu’il combattait les Palestiniens ?) n’ont pas n’ont pas cessé..., déformant la réalité des faits , le tout dans une campagne de propagande et de désinformation digne des Goebbels...et cie...

    Depuis, les agressions contre la résistance palestinienne n’ont pas cessé, ni les pressions, via le sinistre Moubarek pour récupérer le "pauvre otage"..La résistance palestinienne n’a pas plié.Au contraire. Malgré le mossad et ses collabo, les "harkis" palestiniens, , malgré l’opération criminelle "plomb durci", malgré l’inique "loi Shalit", dernière trouvaille des sionistes pour faire pression (loi, qui supprime la possibilité de faire des études pour les prisonniers politiques dans les geoles colonialistes : c’est beau la "démocratie" des colons" !)la résistance a tenu bon
    .
    La libération de 1.0027 Palestiniens est un succés de la Résistance palestinienne, et ce n’est pas un cadeau du fasciste Netanyahou, ., qui s’est rendu à l’évidence, qu’il n’avait pas d’autre choix, pour "libérer le pauvre otage", soldat en exercice d’une armée d’occupation...
    C’est une victoire pour tout le peuple palestinien, toute tendances confondues, et il faut s’en réjouir, et se réjouir, pour les familles des 1.027 Palestiniens, qui vont retrouver des êtres chers.
    Les autres suivront, in cha Allah, pourvu que les Palestiniens retrouvent leur unité et continuent leur lutte de libération, lutte, qui doit être multiforme...

  • permalien Nathan :
    13 octobre 2011 @12h10   « »

    @ Ph. Arnaud : 13 octobre @11h32

    Mon cher, tout cela je le sais... Je n’ai pas besoin que vous me fassiez un cours. Je ne suis pas votre élève. Je vous demandais simplement dès lors que les civils israéliens étaient considérés par vous comme des cibles légitimes en vertu de votre principe ’la fin justifie les moyens" ou "nécessité fait loi", si les Français juifs, - dont un certain nombre soutiennent inconditionnellement le gouvernement israélien - devaient également se considérer comme des cibles ?

    Je pose cette question car pour reprendre votre parallèle algérien, je n’ignore pas que des Français innocents ont été tués par le FLN à Paris. Et comme vous considérez Israël comme une puissance coloniale au même titre que la France en Algérie, il serait logique que vous approuviez également le meurtre de juifs français pro-sionistes à Paris.

    C’est beau d’avoir des principes mais alors il faut les appliquer jusqu’au bout... de leur absurdité.

    Croyez-vous avoir assez de courage intellectuel pour répondre à cette question ?

    Accessoirement, je posais une autre question. Etes-vous mandaté par les Palestiniens pour penser à leur place ?

  • permalien Yann :
    13 octobre 2011 @13h01   « »
    A qui la faute ?


    (Les écoliers palestiniens de Hébron défient les checkpoints israéliens.)

    Incroyable !

    Les zarrrabes (ou musulmans, c’est pareil !) ne se contentent plus de prier dans la rue...

    Ils y envoient maintenant leurs enfants pour étudier !

    Y étudier quoi ? Je vous le demande...

  • permalien Ph. Arnaud :
    13 octobre 2011 @13h29   « »

    Nathan

    Je souhaite faire litière (et, je l’espère, une fois pour toutes) des jérémiades autour des « malheureux-civils-israéliens-assassinés » (toujours « innocents », cela va de soi…), des enfants pulvérisés par des bombes (toujours « terroristes aveugles », bien entendu…) et autres pleurnicheries.

    Ces arguments, je m’en tape, je m’assois dessus, je les balaye. Pourquoi ? Parce qu’ils sont de mauvaise foi. Comment cela ? Je m’en suis aperçu à l’occasion de deux événements passés, toujours sujets à polémique : la Révolution française et la lutte d’indépendance algérienne.

    Qui, en effet, depuis plus de deux siècles, nous bassine avec les massacres de Septembre, les noyades de Carriers, les colonnes infernales de Vendée, le « génocide » [sic] de Vendée, et autres geignements ? Des membres d’Amnesty ou de la LDH ? Que nenni ! Ceux qui nous ressassent ad nauseam ces histoires, ce sont les indécrottables de l’Ancien Régime, ceux qui regrettent la perte de la Hiérarchie, des « valeurs », l’abolition du pouvoir économique et idéologique de l’Eglise, la fin de la France « catholique », et, surtout, la fin du principe de l’Inégalité…

    Qui, depuis 50 ans, nous « gave » avec les attentats du FLN, les pieds noirs assassinés, les Européens retrouvés avec le « sourire kabyle », les harkis lynchés ? Des humanistes ? Pas du tout ! Ce sont tous ceux qui estiment que « on » a apporté la « civilisation » aux Barbaresques, qu’avant c’était le « désert » et la « misère » [arguments repris pour la Palestine] que depuis que « on » est parti, l’Algérie, c’est le désordre, l’anarchie, la corruption, l’incurie, la misère, etc., bref les inconsolables de l’Algérie française et de l’OAS…

    Pourquoi ces « arguments » ne valent-ils rien ? Parce que les royalistes (pour la Révolution) ou les colonisateurs (pour l’Algérie) ou les Israéliens (pour la Palestine) ont fait largement pire que leurs adversaires. Or, comme une vie humaine en vaut une autre, la raison du choix d’un camp réside nécessairement dans une cause autre que droit-de’l’hommiste, elle ne réside que dans une raison idéologique, étrangère à ses prétextes humanitaires, qui ne viennent qu’a posteriori.

    En effet, comme il n’est possible de justifier (philosophiquement, moralement ou politiquement) ni l’Ancien Régime, ni la colonisation ni l’implantation israélienne dans ses modalités occidentales, que reste-t-il ? Les complaintes sur le « terrorisme »…

  • permalien CdQat :
    13 octobre 2011 @13h49   « »
    @Nathan re. : 13 octobre @12h10

    Vous demandez à ce que soit appliqué des principes jusqu’au bout de l’absurdité ??? Pour le coup, voici un principe absurde. Et bien non, essayons d’être doté d’intelligence et de nous arrêter quand un principe devient absurde.
    Rappelons que c’est parce que certains ont appliqué un principe (l’exclusion d’une partie d’entres-eux) jusqu’à l’absurde (création d’un Etat réservé à ceux-ci) que nous en sommes là aujourd’hui.

    Comme vous considérez Israël comme une puissance coloniale (..) vous approuvez le meurtre de juifs français.

    "Comme vous considérez Israël comme une puissance coloniale", pourquoi ce ’vous’ qui vous (Nathan) exclut ? Tout le monde est d’accord sur ce point maintenant, vous-même Nathan l’avez admis.

    Sinon voici ce qui s’appelle un bel amalgame : donc si vous êtes contre une puissance coloniale, cela fait de vous un ennemi des juifs français ?!?! Donc tous les juifs sont des colonialistes ??? Heureusement non ! Attention vous êtes en train de devenir un dangereux antisémite Nathan !..

  • permalien Azad :
    13 octobre 2011 @14h15   « »

    Gilat Shalit, un Übermensch aux divins droits sur la Terre par Dieu donnée (une star, un premier role, un super-people quoi) face à 1027 Untermenschen sans noms et sans visages.
    Pas même des Philistins, juste des Arabes hors casting biblique, pas même des seconds rôles...ce qui fait plutôt tache dans la superproduction qu’est Eretz Israel.
    Dans tout colonialisme il y a le racisme qui conduit à la négation de l’Autre qui même s’il est là, n’existe pas. Et quand Dieu s’en mèle en choisissant son camp (Gott mit Uns !), aucun sabre, aucun barbelé n’est assez affuté. Et celui que le Verbe a incarné devient agent d’effacement de l’existence de l’Autre.
    Dieu est une femme de ménage rétribuée par l’odeur métallique du sang.
    Donc le titre de cette nouvelle production épique est :
    "Gilad Shalit et les 1027 négations". Bientôt sur tous les écrans.

    ...Salah Hammouri ?! Was ist das ?

    (Evidemment, c’est mon propos qui est choquant et sûrement pas la situation qu’il dénonce. Qui, elle, fait partie de l’Ordre Naturel du Monde tel qu’il va. Mal.)

  • permalien Sakhra :
    13 octobre 2011 @15h27   « »

    "je n’ignore pas que des Français innocents ont été tués par le FLN à Paris. Et comme vous considérez Israël comme une puissance coloniale au même titre que la France en Algérie, il serait logique que vous approuviez également le meurtre de juifs..."

    Les post-sionistes ignorent tout de la guerre d’indépendance de l’Algérie, et ont l’audace d’en parler..
    Les attentats du FLN en France n’ont jamais visé des Français innocents" en France, mais ils ont visé des policiers et leurs supplétifs, des "collabo" recrutés par Papon le"nazi", pour démanteler les réseaux du FLN , lesquels réseaux collectaient argent et armes ...
    Par contre les "Français innocents" ont été assassinés par les attentats commis en France par l’OAS, ce syndicat du crime

    Par contre, ce sont les civils innocents Algériens, qui étaient arêtés, torturés, uniquement sur la base du délit de faciès.(Sur cette base, tout ce qui ressemblait à un "zarrabe se retrouvait dans un commissariat : Gabriel Garcia Marquez en a fait l’expérience : les flics de Papon l’avait pris pour un Algérien ). et le 17 octobre, des centaines ont été jetés dans la Seine, toujours sous la direction de Papon....
    Par contre également, ce sont les sionistes, qui ont assassiné des résistants palestiniens en France...une certaine criminelle livni, s’était faite remarquer pour ses liquidatioins extrajudiciares, sur un territoire étranger...

  • permalien Nathan :
    13 octobre 2011 @15h39   « »

    Les extrémistes qui sévissent sur ce blog utilisent souvent des termes comme "peuple élu", "goyim", voire "uebermensch" ou "untermensch" pour illustrer le racisme des Israéliens (voire des juifs).

    Mais il faut noter que les musulmans, eux aussi, se considèrent nés de la cuisse de Jupiter. Eux aussi sont les purs, les autres n’étant que de vulgaires mécréants et autres kafirs. Et comme je l’ai déjà dit, le périmètre de nuisance de l’islam politique, lui, s’étend sur deux continents, du Nigéria à l’Afghanistan. Je n’aimerais pas être un chrétien au Nigéria ou en Arabie saoudite, un copte en Egypte (24 morts la semaine dernière), un évangéliste en Algérie, un chi’ite en Afghanistan (une dizaine de morts la semaine dernière), un yezidi en Irak, un baha’i en Iran, et un juif un peu partout (pour ce qu’il en reste), sans oublier les animistes, les apostats (punis de mort) et globalement tous ceux qui ne font partie de la race des purs.

  • permalien Laurent Szyster :
    13 octobre 2011 @16h32   « »

    @Nathan,

    Vous pouvez le constater dans les réponse de vos interlocuteurs, le fonds de la pensée "antisionistes" n’est pas très reluisant.

    Ce sujet et la façon dont il est traité par M. Gresh a eu le don de réveiller le pire. Car, comme M. Gresh, vos contradicteurs sont amers, autant déçus par la qualité de cet échange que par son asymétrie ou son écho médiatique.

    L’échange d’un Juif contre 1027 Arabes est déjà en soi une première défaite, inscrivant dans un ratio à trois zéros le rapport de force existant et excitant les fantasmes "antisionistes" sur l’exception juive.

    Ensuite, le Hamas a abandonné les prisonniers les plus en vue et c’est une seconde défaite évidente. Barghouti du Fatah, Sa’adat du FPLP et une brochette de leaders du Hamas resteront en prison.

    Enfin, que les mass-médias ne fassent pas l’hagiographie des "militants" libérés par Israël ou l’apologie de leur "résistance" dans les pizzérias et les bus israéliens est une troisième défaite.

    Heureusement pour la cohorte "antisioniste" suivant ce blog, ils n’ont pas les capacité de comprendre que cet échange signale un affaiblissement significatif du camp réjectionniste chez les Palestinien et dans le Monde Arabe.

    Car il y a là de quoi désespérer la Propalestine ...

  • permalien Houcine :
    13 octobre 2011 @18h55   « »

    @FGH

    Nous devrons nous entendre sur une chose !

    (1) Ceux qui profitent de la situation au Moyen Orient, ils ne sont ni juifs, ni musulams. Et pour m´expliquer, meme doutant de ton Pseudo d´alchimiste, je te dirai que les profiteurs sont ceux qui ont amassé des milliards sur le dos des victimes en Europe, ceux qui font Mia Culpa et qui sont au service des agences sionistes.

    (2) Ne faites pas manifester votre ignorence, me disant que les sionistes sont de religion juive ! Car, profitant de Guillaume II souhaitant défier les généraux francais à fin de développer sa machine industrielle, en son honneur, les frereres Warbourg avaient organisé la première guerre mondiale et plus tard, leur association avait été à l´origine de la révolution bolchevique et le Sozial Nazismus.

    (3) En Afganistan, en Irak et en Libye, ceux qui ont crée les malheurs de ces peuples, ils sont très connus parmi nous (Bush - Sarko & Co.)

    (4) Quant au conflit israelo palestinien, il perdure parce que les roitelets et Présidents monarques (Al Saoud, Al Nahyan, les Alaouites syriens et surtout Marocains, M´barek & Frères) au sein du misérable monde arabe, ils font tout pour que la situation reste stagnante. Donc, Israel comme Etat puissant et très sauvage incarnant l´esprit nazi, il leur rend de très valeureux services.

    Houcine en Autriche__

  • permalien Shiv7 :
    13 octobre 2011 @18h55   « »

    Les extrémistes qui sévissent sur ce blog utilisent souvent des termes comme "peuple élu", "goyim", voire "uebermensch" ou "untermensch" pour illustrer le racisme des Israéliens (voire des juifs).
    Mais il faut noter que les musulmans, eux aussi, se considèrent nés de la cuisse de Jupiter.

    C’est complètement faux, la meilleure preuve en est que un des principaux précepte Islamique est que chaque musulman est sensé encourager à la conversion de nouveaux adeptes, ce qui prouve bien qu’il n’est aucunement question de peuple élu mais de disposition d’esprit (que l’on choisi idéalement par le libre arbitre) vis à vis de la croyance on non en Dieu.

    Métaphysiquement en Islam l’important est de comprendre l’Unité transcendante et absolue du cosmos, ce qui est du reste le principal précepte de cette religion, ce qui d’une part disqualifie toute notion de peuple élu (qui suppose une unité transcendante non pas du cosmos mais du peuple en question) et d’autre part limite les risques de prosélytisme du fait que la plupart des religions autres possèdent également cette notion d’Unité transcendante, (même si elle est moins mise en avant), il n’y a donc aucun besoin, risque ou intention de conversion mondiale à l’Islam que certain craigne.

    On pourrait aussi formuler que pour un musulman est élu toute personne qui le veut bien (du moins ésotérique-ment, exotérique-ment c’est une autre histoire), ce qui est bien loin de la version Judaïque du peuple élu.

    Il faut ajouter que pour un esprit musulman originel (et plus tard Soufis) non pollué par l’idéologie wahhabite ou une autre version sectaire ou littérale(le littéralisme implique le sectarisme dans la mesure ou toute forme rigide se heurte à d’autre formes rigides..), l’important est la croyance (et ce qu’elle implique) en elle-même, et non pas le nom du Dieu en question.
    Du reste l’émergence de l’Islam est plus la restauration d’une vérité perdue (le monothéisme) à travers son prophète que l’instauration d’un nouveau Dieu avec son peuple élu..
    ( Ceux que cette formulation heurterait doivent comprendre qu’en métaphysique religieuse il ne s’agit pas d’être original ou de créer quoi que ce soit mais bien plutôt d’exprimer et de découvrir une réalité ou vérité qui a toujours été là.)

  • permalien Shiv7 :
    13 octobre 2011 @19h11   « »

    Et comme je l’ai déjà dit, le périmètre de nuisance de l’islam politique, lui, s’étend sur deux continents, du Nigéria à l’Afghanistan.

    Si on considère que les USA sont en quelque sorte le résultat de la recherche messianique Juive* que les colons protestants roots revendiquaient en exterminant les Amérindiens d’Amérique du nord, on peut dire que le périmètre de nuisance du post-messianisme Juif, non seulement politique mais sociologique, philosophique, spirituel, économique, matériel, etc. qui en a résulté, englobe la planète, pour ne pas dire le système solaire..

    De plus, la plupart des contrée soumises à la nuisance politique Islamique sont parallèlement submergée par les nuisances, et le mot est faible, que je cite ci-dessus.

    *Terre promise qui à partir d’un certain stade de colonisation c’est transcendée en l’idée de progrès infini, d’abord pour le continent Américain avant de déborder ses frontière pour l’imposer au monde entiers.

  • permalien Houcine :
    13 octobre 2011 @19h22   « »

    Suite

    (5) Concernant les juifs, eux aussi ont été envahis par les pirates et les mercenaires et ne font que partager la misère de leurs confreres musulmans en Palestine, au monde arabe et partout dans ce putain de monde.

    (6) Concernant les colons (les invahisseurs), ils sont russes, polonais, francais, éthiopiens et d´autres petites ethnies sous le joug des Ashkenezes allemands, francais et nord américains prétendant etre d´une race supéreure et appartenant au peuple élu qui n´a jamais existé.

    (7) Accordant certains de ses privilèges à ses préférés, Dieu serait toujours l´unique créateur de son univers, mais aussi le premier raciste Maitre de toute sa pourrie humanité.

    Pour ne pas rentrer dans un autre conflit philosophique qui exigerait plus de talent et de connaissances (Spenoza), je me limite à contredire vos propos, esperant debattre nos différends avec raisonnment et sans rancune.

    Houcine__

  • permalien K. :
    13 octobre 2011 @19h58   « »

    “La villa dans la jungle.”

    Panneau publicitaire en israel pour illustrer l’importance de l’éducation :

    Traduction :

    Hier, ils ont dit aux infos qu’Israël a le systéme de missiles le plus avancé au monde. Ils ont dit que nos progrès technologiques sont la seule raison pour laquelle nous n’avons pas encore été jetés à la mer. Je suis un peu effrayée. Je ne sais pas très bien nager.

    Maya qui aura bientôt dix ans.

  • permalien Nathan :
    13 octobre 2011 @20h00   « »

    Shiv7 : 13 octobre @19h11

    Si on considère que les USA sont en quelque sorte le résultat de la recherche messianique Juive* que les colons protestants roots revendiquaient en exterminant les Amérindiens d’Amérique du nord, on peut dire que le périmètre de nuisance du post-messianisme Juif, non seulement politique mais sociologique, philosophique, spirituel, économique, matériel, etc. qui en a résulté, englobe la planète, pour ne pas dire le système solaire..

    Vous oubliez la galaxie d’Andromède...

    Les Palestiniens ont bien de la chance d’avoir des amis pareils... Une sorte de radeau de la méduse plein à ras bord de grands délirants...

  • permalien Nathan :
    13 octobre 2011 @20h08   « »

    @ Laurent Szyster : 13 octobre @16h32

    Personnellement, j’ignore quel camp a gagné dans cet échange. Si les antisionistes pensent que c’est le Hamas, grand-bien leur fasse. Et si les sionistes estiment que c’est le gouvernement extrémiste israélien, grand-bien leur fasse aussi. Ce qui serait bien, ce serait une initiative de paix où les deux camps ont vraiment quelque chose à gagner. Hélas, on en est loin.

  • permalien Houcine :
    13 octobre 2011 @20h22   « »

    Nathan Imam Deir Yassine - Philco !

    Sachant qu´à l´age de 17 ans j´avais eu trè facilement un 20 / 20 en philo au bac francais, je te prie de relire @Com(K)

    Houcine en Exil__

  • permalien Deïr Yassin :
    13 octobre 2011 @20h36   « »

    Sur les 1000 prisonniers palestiniens (on en sait rien sur les 27 femmes pour l’instant) :
    450 vont être libérés dans les deux semaines à venir :
    - 110 vont rentrer chez eux en Cisjordanie
    - 131 vont rentrer à Gaza
    - 6 vont rentrer chez eux dans l’Etat d’Israël ou à Jérusalem-Est
    mais
    203 Palestiniens de la Cisjordanie ne vont pas être permis d’entrer chez eux.
    - 40 vont carrément être exilés
    - 171 vont être ’largués’ à Gaza.

    Les 550 restants vont être libérés ultérieurement, et ils vont être choisis unilatéralement par les Israéliens.

  • permalien mad :
    13 octobre 2011 @20h42   « »

    Israël et le hamas se sont à plusieurs reprises trouvé des accords plus ou moins tacites. C’est, début 1970, qu’est créé le hamas, section des Frères musulmans, purement associative, non-violente et quasiment non-politique. Son chef, Ahmed Yassine, bénéficie alors du soutien israélien, afin de tisser un réseau associatif concurrent de l’OLP à l’intérieur des territoires occupés. Il est autorisé à recevoir de l’argent de l’étranger et à fonder une association de bienfaisance en contrepoids au Fatah de Yasser Arafat. A l’époque, tandis que les militants laïcs palestiniens sont l’objet d’une constante répression, les islamistes peuvent s’atteler à bâtir un réseau parallèle, par lequel ils financent l’aide aux démunis et créent une université à Gaza. En 1984, Ahmed Yassine est arrêté pour activités militaires, mais libéré un an plus tard. De nouveau détenu en 1993, il rejette les accords d’Oslo bilatéraux, signés par Arafat et Rabin. Suite à l’assassinat de ce dernier par un extrémiste israélien, ces accords de paix finissent par être occultés.
    Peu après son accession au pouvoir, le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu libère Ahmed Yassine pour "raison humanitaire", tout en exigeant d’Arafat la neutralisation du hamas. Libération qualifiée par Yossi Sarid, député de gauche, de "machiavélisme à la petite semaine".
    Aujourd’hui, 30 mois après sa nouvelle élection à la tête de l’Etat, le pragmatique Benyamin Netanyahu entend faire diversion sur le projet d’Etat palestinien de Mahmoud Abass, Président laïc de l’autorité palestinienne et concurrent du hamas islamiste. Pour la plupart des Israéliens il restera le leader qui a permis la libération, tant attendue, du soldat Gilat Shalit, quel que soit le prix payé.
    « La spirale euro-arabe » :
    http://www.eme-editions.be/product....

  • permalien williamoff :
    13 octobre 2011 @20h56   « »

    Très franchement à quoi cela peut-il bien servir de répondre à Nathan ?
    Ses élucubrations pathétiques, ses outrances, la redondance de l’argumentaire, son total manque d’objectivité, desservent très vite d’eux mêmes la cause défendue.
    En fin de compte ses contradicteurs lui donnent de l’importance, et réalimentent systématiquement la "pompe" de son fanatisme haineux.
    Prendre connaissance de son premier post permet aisement de saisir la vacuité de ses idées. je ne lis plus les autres, car c’est de la pure perte de temps.

  • permalien Noval :
    13 octobre 2011 @21h09   « »

    Pour le sioniste et auto-proclamé " spécialiste du Moyen-Orient " Frédéric Encel, détruire la vie d’un enfant, pourvu qu’il soit Palestinien, ne pose aucun problème : " "Il y a beaucoup de turn over, mais le chiffre reste constant. Il s’agit souvent de délits à peine caractérisables, comme des jets de pierre ou une participation à une manifestation. L’objectif est évidemment de se montrer dissuasif, même si l’effet est inverse" "

    http://www.lemonde.fr/proche-orient...

  • permalien Lou :
    13 octobre 2011 @21h14   « »

    @ Deïr Yassin

    Les 550 restants vont être libérés ultérieurement, et ils vont être choisis unilatéralement par les Israéliens.

    Nul doute qu’après la flambée médiatique de la libération du jeune homme israélien, Nicolas Sarkozy sera attentif à la libération de ces 550 Palestiniens-là

    Que la presse ne lâche pas comme pour :

    Israël/France Télévisions : l’association Albert Londres monte au créneau
    12/10/2011

    L’association de grands reporters dénonce une attaque contre le droit d’informer

    L’association du prix Albert Londres a “affirmé sa solidarité” mercredi avec les journalistes du magazine Un oeil sur la planète France 2,mis en cause par le Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif) à la suite d’une émission sur l’avenir des territoires palestiniens

    L’association du prix Albert Londres, plus haute distinction de la presse francophone, “dénonce des attaques au droit fondamental d’informer” et “tient à affirmer sa solidarité avec les confrères journalistes d’Un Oeil sur la planète, calomniés et menacés”, a-t-elle indiqué dans un communiqué. “En France, la critique est libre”, souligne l’association. Par ailleurs, “jusqu’à preuve du contraire, aucun des faits présentés dans cette émission n’a pu être démenti. Et il n’est du ressort ni d’un organisme communautaire, ni d’une ambassade étrangère de dicter le contenu d’un organe de presse”, ajoute-t-elle.

    De son côté, le syndicat des journalistes CGT (SNJ-CGT) a dénoncé dans un communiqué “l’insupportable pression sur France 2”, estimant que “la liberté d’information est gravement menacée” dans cette affaire.

  • permalien Houcine :
    13 octobre 2011 @21h17   « »

    @Mad & Williamoff

    Je continue à croire qu´il ait encore des gens sinccères et courageux à la fois.

    Houcine__

  • permalien Lou :
    13 octobre 2011 @21h19   « »

    ◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊

    PALESTINE

    ◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊

  • permalien le journal de personne :
    13 octobre 2011 @21h31   « »

    L’échange

    15 octobre ... journée de l’indignation
    Aucune raison de l’ajourner
    1027 raisons de s’indigner !

    1- les israéliens sont indignés parce qu’ils viennent d’échanger 1027 hommes contre seulement un homme

    2- les palestiniens sont indignés parce qu’ils viennent d’échanger un homme contre seulement 1027 hommes

    3- les américains sont indignés parce que les israéliens n’ont pas assez gagné au change

    4- les anglais sont indignés parce que les américains sont indignés...

    5- les français sont indignés parce qu’il y avait seulement 27 femmes parmi les 1027 hommes !

    6- les italiens sont indignés parce qu’ils n’auraient jamais relâché les 27 femmes

    7- les allemands sont indignés parce qu’on vient d’assimiler un israélien à un surhomme !

    8- les espagnols sont indignés parce qu’ils ne savent plus qui vaut quoi ?

    9- les grecs sont indignés parce que personne ne leur a proposé d’échanger 1027 grecs contre un seul homme

    10- les belges sont indignés parce qu’ils n’ont pas réussi à passer de 1+1=2 à 1=1027...

    Israéliens, vous m’entendez... si je vous dis la vérité, est-ce que vous me rendrez les territoires occupés ?
    Non ! Tant pis !
    Vous ne saurez jamais la vérité !

    http://www.lejournaldepersonne.com/2011/10/lechange/

  • permalien Nathan :
    13 octobre 2011 @21h42   « »

    Lorsqu’on lit les minutes de la réunion au sommet qui a donné son feu vert à l’échange, on est un peu surpris de lire l’aveu suivant de Netanyahou.

    « For more than four hours on Tuesday night, Israel’s government ministers sat to discuss the deal that would secure the release of Gilad Shalit - until it was finally approved by a large majority. During that dramatic meeting, all of Israel’s security chiefs and almost all of the government ministers voiced their opinions.

    "It is true that there are no promises that the prisoners released will not return to terror, but they are already leading terror activities from their prison cells," Netanyahu told the cabinet ministers. »

    Si l’on en croit Netanyahou et même si l’on doit prendre ses propos avec les pincettes d’usage, les chefs palestiniens en prison parvenaient à faire passer des instructions à leurs collègues en liberté.

    Ce n’est pas chez Assad qu’on verrait ça. Quand les Syriens sont au trou, ils disparaissent. Vous avez des nouvelles de la psychiatre franco-syrienne, vous ?

  • permalien Duduche :
    13 octobre 2011 @21h55   « »

    Le propre père de Netanyahu a déclaré à la télé que son rejeton était un fieffé menteur et qu’il ne fallait pas croire un traitre mot de ce qu’il pouvait dire, c’est tout dire !

  • permalien Nathan :
    13 octobre 2011 @21h58   « »

    CdQat : 13 octobre @13h49

    Et bien non, essayons d’être doté d’intelligence et de nous arrêter quand un principe devient absurde.
    Rappelons que c’est parce que certains ont appliqué un principe (l’exclusion d’une partie d’entres-eux) jusqu’à l’absurde (création d’un Etat réservé à ceux-ci) que nous en sommes là aujourd’hui.

    Mais mon cher, ce sont les Britanniques avant la guerre et ensuite la communauté des nations en 1947 qui ont préconisé la division de la Palestine en un Etat juif et un Etat arabe. Les sionistes n’étaient pas les seuls à vouloir un Etat pour les juifs ; la communauté internationale aussi estimait que c’était serait la seule façon de sortir de ce merdier. Et la seule contre-proposition dans le camp adverse était un Etat multiconfessionnel où les juifs étaient privés de droits politiques.

  • permalien CdQat :
    13 octobre 2011 @22h24   « »
    @Nathan re. : 13 octobre @21h58

    Je suis tout à fait d’accord avec vous.
    Et convenez que cela n’ôte rien à l’absurdité de cette décision.

  • permalien Lou :
    13 octobre 2011 @22h40   « »

    Le soldat Gilad Shalit a été informé de sa libération

    "Les Brigades Al-Nasser Salaheddine (branche armée des Comités de résistance populaire) ont informé Shalit, qu’elles détiennent avec les autres groupes, de la conclusion d’un échange de prisonniers qui doit être appliqué dans les prochains jours", a-t-il précisé. "Sa réponse a été qu’il reprochait à son commandement et son gouvernement le retard pris dans sa libération et il a dit qu’il les poursuivrait pour avoir tardé dans la conclusion de l’accord", a encore affirmé le porte-parole.

    J’espère qu’on lui aura donner à lire pendant sa détention, les œuvres complètes d’Ilan Pappé, Tom Segev....

  • permalien K. :
    13 octobre 2011 @22h48   « »

    Et ça balance un énième mensonge mine de rien :

    .. la seule contre-proposition dans le camp adverse était un Etat multiconfessionnel où les juifs étaient privés de droits politiques.

  • permalien K. :
    13 octobre 2011 @22h58   « »

    ...la Ligue des États arabes avait fait une offre de paix qui est à peine mentionnée dans la littérature de propagande qui règne sur ce sujet. Leur proposition a été résumée par la Commission spéciale des Nations unies sur la Palestine en Septembre 1947 :

    Lire.

  • permalien yann :
    14 octobre 2011 @00h01   « »

    les prisonniers palestiniens sont des prisonniers politiques d’un Etat occupant arrêtés illégalement puisque ce sont des civils vivant dans un territoire occupé illégalemen, tandis que Shalit était le soldat d’une armée d’occupation ce qui en fait un prisonnier de guerre tout à fait légal en temps de guerre. Il ne faut pas renverser les arguments et présenter le noir comme étant blanc. Et vice (sic !) verçà.

  • permalien X :
    14 octobre 2011 @01h32   « »

    Israel est une état démocratiqque pour les juifs seulement donc un état raciste. Pour ceux qui en douteraient encore voci le point de vue de Avraham Burg dans Haaretz :

    http://www.haaretz.com/print-editio...We are the only democracy in the Middle East, but for Jews alone.

  • permalien X :
    14 octobre 2011 @02h21   « »

    Parmis les contradicteurs de Nathan,......... Nathan lui même :

    Le 31 décembre 2010 il écrivait :

    Que le gouvernement fasciste Netanyahou-Lieberman-Yishai sombre corps et biens.

    Que les colons et les rabbins fous aillent en enfer, ce qui est leur véritable place.

    Nathan doit expliquer à Nathan pour quelle raison il admire un régime que son contradicteur qualifie de fasciste.

  • permalien CdQat :
    14 octobre 2011 @06h54   « »
    @Nathan re. : 13 octobre @15h39

    Deux petites corrections concernant votre affirmation :

    Je n’aimerais pas être un chrétien au Nigéria ou en Arabie saoudite

    Pour l’Arabie Saoudite, je confirme au contraire qu’il vaut mieux être catho que musulman, vous êtes moins em..bêté par les muttawaïn. Surtout si vous êtes comme moi, catho pas croyant, abstinent et platonique, donc ne recherchant pas une messe par jour...
    Pour le Nigéria, la pratique de l’Islam est comme celle du christianisme : très libre. Une illustration avec cet officier Mopol que je connaissais et qui me considérait comme arabe sous prétexte que je parle l’arabe (malgré mes yeux bleu et mes cheveux châtain...) a trouvé tout naturel de m’inviter pour le Salah Maghreb, en me disant qu’il n’y avait pas besoin d’y croire (je ne sais pas quel Coran il lit !) et que ça ne pouvait que me porter bonheur...

  • permalien pseudolicocéphale :
    14 octobre 2011 @08h13   « »

    . . .
    Moi,
    J’dis tout simplement qu’y faudrait p’têt purger la doulce France de son fardeau islamiste ;

    Charles Martel [Chuck Hammer], s’il avait pu prévoir,
    n’eût pas prodigué tant d’efforts à défendre le terroir. . .
    Mais quoi, 10% d’la population aujourd’hui, 20% demain, autour de 92% avant la fin du siècle. . . (bien avant). . .
    En bref, une hécatombe.

    Toute c’te fourmilière qui fulmine, exaspérée d’n’avoir pas sauvegardé Jérusalem—Car c’est là où le bât blesse— Ce à quoi 11 croisades (ou était-ce 12) ? ont manqué.

    Quant au scénario du taux d’échange. . . c’t’une vielle histoire. . .
    une image usée. . . aussi bien qu’inutile (et qui pourtant suscite tant de ragots chez tous ces dilettantes du discours politique) !

    Il ne peut y avoir d’entente, car l’enjeu idéologique, le tremplin religieux que constitue Jérusalem est irréductible autant que trivial (littéralement) ; une croisée des chemins qui s’estompe à mesure qu’on s’en rapproche. . .

    Les jardins d’Allah—promesse de délices—sont aussi réfractaires au paradis de Pierre—domaine de retenue & d’austérité—que peuvent l’être 2 destinations données. . . Les élus d’ Israel, eux ne sont guère aussi exigeants ni pointilleux. . .

    Ainsi soit-il.

    v g c

  • permalien gloc :
    14 octobre 2011 @09h08   « »

    pseudolicocéphale : Moi,
    J’dis tout simplement qu’y faudrait p’têt purger la doulce France de son fardeau islamiste

    ... et des hydrocéphales de Jeshua Ben Youssef. Qu’ils soient tous admis au purgatif.

    Ainsi est-il !

  • permalien Deïr Yassin :
    14 octobre 2011 @09h21   « »

    La liste des 450 prisonniers palestiniens et 27 prisonnières qui vont être libérés :
    www.maannews.net/eng/ViewDet...

0 | 100

Ajouter un commentaire