Le Monde diplomatique
Accueil du site > Nouvelles d’Orient > Bidar, ces musulmans que nous aimons tant

Bidar, ces musulmans que nous aimons tant

dimanche 25 mars 2012, par Alain Gresh

« Nous » ne sommes ni hostiles à l’islam ni islamophobes. La meilleure preuve, « nous » donnons la parole à des musulmans qui disent exactement la même chose que « nous » sur l’islam. Bien sûr, ces derniers temps, certains se sont éclipsés. Le dénommé Mohammed Sifaoui a disparu dans la clandestinité, sans doute infiltré dans une de ces nombreuses cellules d’Al-Qaida. Tahar Ben Jelloun et Abdelwahhab Meddeb ont perdu leur voix : l’un avait oublié de critiquer la dictature de Ben Ali, l’autre reste muet face à la monarchie marocaine.

Heureusement, il ne manque pas de candidats pour occuper cette place du « bon musulman », de celui qui dit ce que nous avons envie d’entendre, et qui peut même aller plus loin encore dans la critique, car il ne saurait être soupçonné, lui qui est musulman, d’islamophobie.

Les Anglo-Saxons ont un joli nom pour désigner ces personnages, « native informant » (« informateur indigène »), quelqu’un qui, simplement parce qu’il est noir ou musulman, est perçu comme un expert sur les Noirs ou sur les musulmans. Et surtout, il a l’avantage de dire ce que « nous » voulons entendre : ainsi, en 2003, Fouad Ajami, un Libanais, est devenu célèbre aux Etats-Unis en défendant la guerre contre l’Irak : si même un Arabe le dit, alors… (lire Adam Shatz, « The Native Informant », The Nation, 28 avril 2003).

Ainsi en est-il d’Abdennour Bidar, professeur de philosophie à Sophia Antipolis (Alpes-Maritimes). Dans une tribune publiée sur le site du Monde (23 mars) et intitulée « Merah, “un monstre issu de la maladie de l’islam” », il revient sur le drame de Toulouse.

« Depuis que le tueur de Toulouse et Montauban a été identifié comme “salafiste djihadiste”, c’est-à-dire comme fondamentaliste islamiste, le discours des dignitaires de l’islam de France a été de prévenir tout “amalgame” entre cette radicalité d’un individu et la “communauté” pacifique des musulmans de France. (...) Mais tout le mérite de cette réaction immédiate, responsable et nécessaire, ne suffit pas à éluder une question plus grave. La religion islam dans son ensemble peut-elle être dédouanée de ce type d’action radicale ? Autrement dit, quelle que soit la distance considérable et infranchissable qui sépare ce tueur fou de la masse des musulmans, pacifiques et tolérants, n’y a-t-il pas tout de même dans ce geste l’expression extrême d’une maladie de l’islam lui-même ? »

Un salafiste djihadiste ? Bidar ne s’interroge pas sur la signification de ce terme. Est-ce vraiment ce que représente Merah ? Olivier Roy fait remarquer que, loin d’être un combattant, il est avant tout un solitaire, un perdant, dont le rapport à la religion semble pour le moins incertain (« Loner, Loser, Killer », International Herald Tribune, 23 mars 2012).

L’islam ? Mais de quoi parle Bidar ? De la religion, d’une histoire de plus de quatorze siècles qui a vu se succéder empires, royaumes et républiques ? Du milliard et quelque de musulmans qui vivent dans des dizaines de pays ? Bidar n’a sans doute jamais lu Edward Said, qui faisait remarquer, il y a déjà bien longtemps :

« Quand on parle de l’islam, on élimine plus ou moins automatiquement l’espace et le temps. » Et il ajoutait : « Le terme islam définit une relativement petite proportion de ce qui se passe dans le monde musulman, qui compte un milliard d’individus, et comprend des dizaines de pays, de sociétés, de traditions, de langues et, bien sûr, un nombre infini d’expériences différentes. C’est tout simplement faux de tenter de réduire tout cela à quelque chose appelé islam […]. » (cité dans La République, l’islam et le monde, Fayard).

L’avantage de cette généralisation est qu’elle fait croire qu’il existe UN islam éternel et immobile (ce que disent les islamistes les plus radicaux), UN islam qui serait victime, selon Bidar, d’une « dégénérescence multiforme (...) : inculture ou “sous-culture” religieuse sont des maux qui la gangrènent. Cette médiocrité profonde dans laquelle sombre l’islam s’observe certes à des degrés très divers selon les individus, de telle sorte qu’il se trouve toujours des musulmans moralement, socialement, spirituellement éclairés par leur foi, et de sorte aussi qu’on ne peut pas dire que “l’islam est par essence intolérant” ni que “les musulmans sont antisémites”. Ce sont là des essentialisations et des généralités fausses, dont certains usent pour propager l’islamophobie. Néanmoins, tous ces maux que je viens d’énumérer altèrent la santé de la culture islamique, en France et ailleurs. »

Essentialisation ? Mais c’est exactement ce que Bidar fait. Car quelques individus, comme il le dit lui-même, ne sauraient exempter une religion qui dans son ensemble serait devenue antisémite, misogyne, etc.

« Il s’agirait par conséquent, pour l’islam, d’avoir dans des circonstances pareilles un courage tout à fait particulier : celui de reconnaître que ce type de geste, tout en étant étranger à sa spiritualité et à sa culture, est pourtant le symptôme le plus grave, le plus exceptionnel, de la profonde crise que celles-ci traversent. » (...)

« Comme je l’ai souligné aussi à de très nombreuses reprises, la culture islamique est depuis plusieurs siècles enfermée dans ses certitudes, enfermée dans la conviction mortifère de sa “vérité”. Elle est incapable d’autocritique. Elle considère de façon paranoïaque que toute remise en cause de ses dogmes est un sacrilège. Coran, Prophète, ramadan, halal, etc. : même chez des individus éduqués, cultivés, par ailleurs prêts au dialogue sur tout le reste, la moindre tentative de remise en cause sur ces totems de l’islam se heurte à une fin de non-recevoir. »

L’islam, dont l’auteur semble ignorer la diversité des pratiques et des attitudes, serait incapable de remettre en cause ses dogmes. Bidar met dans le même sac, si l’on peut dire, les croyances religieuses et les pratiques : ainsi, l’islam pense que le Coran et le prophète sont sacrés ! Quel crime pour une religion de croire que ses dogmes religieux sont vrais ! L’Eglise catholique pense que le pape est infaillible, maintient le dogme de l’immaculée conception, réduit le nouveau testament à quatre Evangiles (et oublie les Evangiles dits apocryphes), etc. Parle-t-il alors d’une maladie du catholicisme ?

Quant aux pratiques des musulmans, elles n’auraient pas évolué ? Rappelons que dans les années 1950, Al-Azhar édictait une fatwa qui disait que le droit de votes des femmes était contraire à la religion : aujourd’hui, elles votent partout, à l’exception de l’Arabie saoudite (où même le droit de vote des hommes est extrêmement limité). Quant au halal, il suffit de connaître un minimum l’histoire de ce dernier siècle pour mesurer à quel point son interprétation varie au cours des décennies et d’un pays à l’autre.

Il faut le dire, la plupart des pratiques des musulmans dans leur vie quotidienne a peu à voir avec la religion, et les institutions (entreprises, administrations, armées, etc.) fonctionnent dans le monde musulman de la même manière que dans n’importe quelle autre région du monde.

Certes, il existe une lecture très conservatrice et réactionnaire de l’islam qui s’est développée depuis les années 1970. Mais Bidar devrait rappeler que cet islam est venu d’Arabie saoudite, un allié stratégique de l’Occident libéral. Et il aurait pu souligner que les révolutions dans le monde arabe ont ouvert un débat : Al-Azhar a ainsi adopté un document en faveur d’un Etat civil (dawla madaniya) qui illustre les transformations des esprits.

« Comment s’étonner, poursuit Bidar, que dans ce climat général de civilisation, figé et schizophrène, quelques esprits malades transforment et radicalisent cette fermeture collective en fanatisme meurtrier ? On dit d’un tel fanatisme de quelques-uns que “c’est l’arbre qui cache la forêt d’un islam pacifique”. Mais quel est l’état réel de la forêt dans laquelle un tel arbre peut prendre racine ? Une culture saine et une véritable éducation spirituelle auraient-elles pu accoucher d’un tel monstre ? Certains musulmans ont l’intuition que ce type de question a été trop longtemps ajourné. La conscience commence à se faire jour chez eux qu’il deviendra toujours plus difficile de vouloir déresponsabiliser l’islam de ses fanatiques, et de faire comme s’il suffisait d’en appeler à distinguer islam et islamisme radical. Mais il doit devenir évident pour beaucoup plus de musulmans encore que désormais les racines de l’arbre du mal sont trop enfoncées et trop nombreuses dans cette culture religieuse pour que celle-ci persiste à croire qu’elle peut se contenter de dénoncer ses brebis galeuses. »

Le Figaro a consacré sa Une du 22 juillet 2011 à la tuerie d’Anders Behring Breivik en Norvège, et celle du 22 mars dernier à celle de Toulouse.

Sur la première, on voit en gros titre « Terrorisme : la froide détermination du tueur d’Oslo » ; aucune photo des victimes — 77 —, mais celle du tueur ; dans la seconde, « Mohammed Merah 23 ans terroriste islamiste 7 morts », avec la photo de six des victimes (une comparaison des deux Unes est relevée par Arrêt sur images).

Breivik n’est-il pas le produit de la maladie de l’Occident ? De cette vision qui fait de tout musulman un danger, une menace ? Ne dit-il rien sur nos sociétés ? Non, c’est plutôt un fou ou un déséquilibré, et Bidar ne voudra sûrement pas généraliser une telle action.

Quand un soldat américain sort de son campement en Afghanistan et tue, le 11 mars 2012, 17 civils dont des femmes et des enfants, on parle de folie, de fortes pressions psychologiques sur le soldat ; jamais du fait que la guerre occidentale en Afghanistan ressemble à ces guerres coloniales où les populations locales ne comptent pas pour grand-chose. Cette tuerie ne dit rien à Bidar sur la maladie de l’Occident, car il est convaincu que seul l’islam est malade.

Mais, rappelons-le, depuis le 11 septembre 2001, les interventions occidentales des Etats-Unis, d’Israël et de l’OTAN ont tué bien plus de civils innocents que toutes les actions terroristes.

Deux bonnes nouvelles

Dans la lutte contre l’islamophobie, deux bonnes nouvelles : la condamnation de Riposte laïque pour provocation à la haine et le « Y’a bon award » attribué à Caroline Fourest, Christophe Barbier et l’UMP pour leur racisme ordinaire, celui de la gauche comme celui de la droite (« Y’a bon awards : palmes du racisme pour Christophe Barbier, Caroline Fourest et l’UMP », Télérama, 20 mars 2012).

Université populaire

L’eau et l’agriculture au Maghreb et au Moyen-Orient

Samedi 31 mars 2012, Paris

Programme :

Séance 1 : Proche-Orient : la terre, l’eau, le pain, avec Pierre Blanc (enseignant-chercheur au CIHEAM).

Séance 2 : La gestion des ressources agricoles au Maghreb, avec Marc Dufumier (ingénieur agronome, chaire d’agriculture comparée à AgroParisTech).

Séance 3 : Alimentation, commerce agricole et dynamiques géoéconomiques, avec Sébastien Abis (analyste politique et administrateur au CIHEAM).

En l’honneur de Salah Hamouri

Le Comité justice et paix en Palestine et au Proche-Orient du Ve (CJPP5) organise une conférence publique le jeudi 5 avril à 19h30 en l’honneur de Salah Hamouri sur le thème des prisonniers politiques en Israël, et la situation en Israël et en Palestine.

Avec la participation de plusieurs orateurs, notamment Stéphane Hessel, Hael el Fahoum, ambassadeur de Palestine en France, Jean-Claude Lefort, président de l’AFPS et président du Comité national de soutien à Salah Hamouri, Claude Léostic, présidente de la Plateforme des ONG françaises pour la Palestine, Nicole Kiil-Nielsen, eurodéputée, Christine Birnbaum, membre de l’Union juive française pour la paix (UJFP), François Asensi, député-maire de Tremblay, Dominique Nogueires, ancienne présidente de la Ligue des droits de l’homme (LDH).

Entrée libre et gratuite.

IMA : 1, rue des Fossés Saint-Bernard (Paris Ve).
Métro : Jussieu, ou Cardinal Lemoine ou Sully-Morland.
Bus : 24, 63, 67, 86, 87, 89.
Station vélib sur l’esplanade de l’IMA.

203 commentaires sur « Bidar, ces musulmans que nous aimons tant »

0 | 100 | 200

  • permalien Bozo :
    25 mars 2012 @20h19   »

    J’ai bien peur que Mohamed Merah ne soit le meilleur disciple de Abdenour Bidar, et de son "Self Islam", auto fabriqué et postmoderne, à tout seigneur tout honneur ! Il ne lui reste plus qu’à l’assumer maintenant....

    http://bougnoulosophe.blogspot.com/2010/08/mais-dou-parle-abdennour-bidar.html

  • permalien Orangerouge :
    25 mars 2012 @20h41   « »

    Rappel, on peut agir pour d’Hana Shalabi, Palestinienne emprisonnée sans jugement en Israël qui a subi de mauvais traitements et en est actuellement à son 39e jour de grève de la faim :

    Ici les instructions d’Amnesty International pour demander sa libération (écrire normalement et sans injure) :
    http://mcpalestine.canalblog.com/ar...

    Alain Gresh nous en a parlé ici :
    http://blog.mondediplo.net/2012-03-...

    Malgré son état ​​de santé critique, le juge militaire israélien a rejeté aujourd’hui l’appel d’Hana Shalabi , c’est son 39e jour de grève de la faim.

  • permalien Al-Kanz :
    25 mars 2012 @20h55   « »

    Que Bidar serve une soupe insipide, c’est somme toute banal. Libre à ce monsieur de penser ce qu’il veut, mais mon Dieu, un professeur de philosophie est sensé penser avec légèrement plus d’intelligence, de rigueur, voire de panache.

    Chaque fois que je vois son nom dans les colonnes du Monde, j’ai une pensée émue pour tous ces jeunes gens qui l’ont comme professeur.

    On nous dit que Le Monde est un journal de référence et de qualité. Question : qui relit les tribunes de Bidar ? Elles lui vaudraient colle sur colle en philo s’il était élève de terminale.

    Il doit être commis d’office, non ?

  • permalien le journal de personne :
    25 mars 2012 @21h10   « »

    Le sang des agrumes

    L’autre : cachez-moi ce dédain que je ne saurai voir
    L’une : tu es insolente par dessus le marché... si ça ne tient qu’à moi, je te mettrai à la porte.
    L’autre : pourquoi vous ne le faites pas ? Peut-être parce que vous ne vous sentez pas vraiment chez vous ?
    L’une : Foutaise... si j’hésite c’est parce que tu n’as pas été déclarée et que je n’ai pas envie que ça me retombe dessus !
    L’autre : ne vous en faites pas... j’aurais mauvaise grâce à vous dénoncer... tout me l’interdit : ma religion et mes convictions
    L’une : pour qui tu te prends ?
    L’autre : pour une domestique qui fait ses devoirs sans ignorer ses droits
    L’une : tu as fait des études on dirait ?
    L’autre : oui j’ai étudié le cœur de l’homme... puis j’ai laissé tomber... comment dire ? J’ai tout abandonné à Dieu
    L’une : tu es devenue intégriste ?
    L’autre : une créature qui loue son créateur... je n’en vois pas la contre-valeur !
    L’une : tu manges hallal ?
    L’autre : vous mangez bien casher
    L’une : je suis juive française
    L’autre : je suis musulmane de France
    L’une : ce n’est pas une raison pour nous l’imposer
    L’autre : je n’impose rien... c’est avec ma liberté que je compose
    L’une : ta liberté s’arrête... là où commence la liberté de ceux qui ont bien voulu te recevoir
    L’autre : ma liberté n’a pas fini de commencer... c’est probablement ça qui vous chagrine !
    L’une : ce qui me chagrine c’est l’arrogance des petites gens
    L’autre : les petites gens sont suffisamment grandes pour retourner sur tous les enchaînements
    L’une : quel enchaînement ?
    L’autre : le retournement de l’histoire, c’est nous... étrangers, pauvres, immigrés, colonisés, martyrisés, assoiffés, islamisés, chosifiés...
    L’une : dialectique à deux balles : l’esclave qui reprend le pouvoir pour devenir le maître de son maître
    L’autre : non... l’esclave qui bouche l’horizon à son maître, en lui imposant une verticale... pas d’autre maître que le Dieu de nos ancêtres.
    L’une : nous sommes un pays laïc... tu sais ce que c’est ?
    L’autre : oui un christianisme sans le christ... une religion qui ne dit pas son nom
    L’une : la séparation de l’église et de l’État...
    L’autre : c’est l’église déguisée en État de droit
    L’une : ce n’est pas ton problème à toi... tu n’es pas chez toi ... dois-je rappeler à la petite vermine... qu’elle est clandestine ?
    L’autre : pas pour longtemps, on finit tous par avoir ce bout de papier et par repeupler ce pays gouverné par des mécréants
    L’une : c’est quoi que tu nous joues là... l’invasion barbare... berbère... l’invasion des arabes
    L’autre : Je vais vous faire un aveu : nous sommes les plus nombreux...

    http://www.lejournaldepersonne.com/...

  • permalien Lou :
    25 mars 2012 @21h37   « »

    "Une culture saine et une véritable éducation spirituelle auraient-elles pu accoucher d’un tel monstre ?"

    Il parle du catholicisme et de Xavier Dupont de Ligonnés là ?

  • permalien Ali de Marseille :
    25 mars 2012 @21h50   « »

    « L’islam, dont l’auteur semble ignorer la diversité des pratiques et des attitudes, serait incapable de remettre en cause ses dogmes. »

    Exactement, parlez-nous des Alaouites dont le livre saint est le Coran et qui rejettent la charia et les obligations cultuelles de l’islam (pèlerinage).

    Ce sont les meilleurs musulmans.

  • permalien Sarah :
    25 mars 2012 @21h58   « »

    "Une culture saine et une véritable éducation spirituelle auraient-elles pu accoucher d’un tel monstre ?"

    De qui parle-il ?
    De ceux qui ont massacré plus de 400 enfants en une vingtaine de jours ?
    Voici quelques noms d’enfants palestiniens massacrés(au phosphore blanc) :
    Liste des enfants tués à Gaza entre le 27 décembre 2008 et le 9 janvier 2008

    Liste classée par Date, Nom, genre et âge

    27/12/2008

    • Ibtihal Kechko fille 10 ans
    • Ahmed Riad Mohammed Al-Sinwar garçon 3 ans
    • Ahmed Al-Homs garçon 18 ans
    • Ahmed Rasmi Abu Jazar garçon 16 ans
    • Ahmed Sameeh Al-Halabi garçon 18 ans
    • Tamer Hassan Al-Akhrass garçon 5 ans
    • Hassan Ali Al-Akhrass garçon 3 ans
    • Haneen Wael Mohammed Daban fille 15 ans
    • Khaled Sami Al-Astal garçon 15 ans
    • alaat Mokhless Bassal garçon 18 ans
    • Aaed Imad Kheera garçon 14 ans
    • Abdullah Al-Rayess garçon 17 ans
    • Odai Hakeem Al-Mansi garçon 4 ans
    • Allam Nehrou Idriss garçon 18 ans
    • Ali Marwan Abu Rabih garçon 18 ans
    • Anan Saber Atiyah garçon 13 ans
    • Camelia Al-Bardini fille 10 ans
    • Lama Talal Hamdan fille 10 ans
    • Mohammed Jaber Howeij garçon 17 ans
    • Nimr Mustafa Amoom garçon 10 ans

    29/12/2008

    • Ismail Talal Hamdan garçon 10 ans
    • Ahmed Ziad Al-Absi garçon 14 ans
    • Ahmed Youssef Khello garçon 18 ans
    • Ikram Anwar Baaloosha fille 14 ans
    • Tahrier Anwar Baaloosha fille 17 ans
    • Jihad Saleh Ghobn garçon 10 ans
    • Jawaher Anwar Baaloosha fille 8 ans
    • Dina Anwar Baaloosha fille 7 ans
    • Samar Anwar Baaloosha fille 6 ans
    • Shady Youssef Ghobn garçon 12 ans
    • Sudqi Ziad Al-Absi garçon 3 ans
    • Imad Nabeel Abou Khater garçon 16 ans
    • Lina Anwar Baaloosha fille 7 ans
    • Mohammed Basseel Madi garçon 17 ans
    • Mohammed Jalal Abou Tair garçon 18 ans
    • Mohammed Ziad Al-Absi garçon 14 ans
    • Mahmoud Nabeel Ghabayen garçon 15 ans
    • Moaz Yasser Abou Tair garçon 6 ans
    • Wissam Akram Eid fille 14 ans

    30/12 /2008

    • Haya Talal Hamdan fille 8
    • Ahmed Kanouh garçon 10 ans
    • Ameen Al-Zarbatlee garçon 10 ans
    • Mohammed Nafez Mohaissen garçon 10 ans
    • Mustafa Abou Ghanimah garçon 16 ans
    • Yehya Awnee Mohaissen garçon 10 ans
    • Ossman Bin Zaid Nizar Rayyan garçon 3 ans
    • Assaad Nizar Rayyan garçon 2 ans
    • Moaz-Uldeen Allah Al-Nasla garçon 5 ans
    • Aya Nizar Rayyan fille 12 ans
    • Halima Nizar Rayyan fille 5 ans
    • Reem Nizar Rayyan garçon 4 ans
    • Aicha Nizar Rayyan fille 3 ans
    • Abdul Rahman Nizar Rayyan garçon 6 ans
    • Abdul Qader Nizar Rayyan garçon 12 ans
    • Oyoon Jihad Al-Nasla fille 16 ans
    • Mahmoud Mustafa Ashour garçon 13 ans
    • Maryam Nizar Rayyan fille 5 ans

  • permalien Sarah :
    25 mars 2012 @21h59   « »

    01/01/2009

    • Hamada Ibrahim Mousabbah garçon 10 ans
    • Zeinab Nizar Rayyan fille 12 ans
    • Sujud Mahmoud Al-Derdesawi fille 10 ans
    • Abdul Sattar Waleed Al-Astal garçon 12 ans
    • Abed Rabbo Iyyad Abed Rabbo Al-Astal garçon 10 ans
    • Ghassan Nizar Rayyan garçon 15 ans
    • Christine Wadih El-Turk garçon 6 ans
    • Mohammed Mousabbah garçon 14 ans
    • Mohammed Iyad Abed Rabbo Al-Astal garçon 13 ans
    • Mahmoud Samsoom garçon 16 ans
    • Ahmed Tobail garçon 16 ans
    • Ahmed Sameeh Al-Kafarneh garçon 17 ans
    • Hassan Hejjo garçon 14 ans
    • Rajeh Ziadeh garçon 18 ans
    • Shareef Abdul Mota Armeelat garçon 15 ans
    • Mohammed Moussa Al-Silawi garçon 10 ans
    • Mahmoud Majed Mahmoud Abou Nahel garçon 16 ans
    • Mohannad Al-Tatnaneeh garçon 18 ans
    • Hani Mohammed Al-Silawi garçon 10 ans

    01/01/2009

    • Ahmed Al-Meshharawi garçon 16 ans
    • Ahmed Khodair Sobaih garçon 17 ans
    • Ahmed Sameeh Al-Kafarneh garçon 18 ans
    • Asraa Kossai Al-Habash fille 10 ans
    • Assad Khaled Al-Meshharawi garçon 17 ans
    • Asmaa Ibrahim Afana fille 12 ans
    • Ismail Abdullah Abou Sneima garçon 4 ans
    • Akram Ziad Al-Nemr garçon 18 ans
    • Aya Ziad Al-Nemr fille 8 ans
    • Ahmed Mohammed Al-Adham garçon 1 an
    • Akram Ziad Al-Nemr garçon 13 ans
    • Hamza Zuhair Tantish garçon 12 ans
    • Khalil Mohammed Mokdad garçon 18 ans
    • Ruba Mohammed Fadl Abou-Rass fille 13 ans
    • Ziad Mohammed Salma Abou Sneima garçon 9 ans
    • Shaza Al-Abed Al-Habash fille 16 ans
    • Abed Ziad Al-Nemr garçon 12 ans
    • Attia Rushdi Al-Khawli garçon 16 ans
    • Luay Yahya Abou Haleema garçon 17 ans
    • Mohammed Akram Abou Harbeed garçon 18 ans
    • Mohammed Abed Berbekh garçon 18 ans
    • Mohammed Faraj Hassouna garçon 16 ans
    • Mahmoud Khalil Al-Mashharawi garçon 12 ans
    • Mahmoud Zahir Tantish garçon 17 ans
    • Mahmoud Sami Assliya garçon 3 ans
    • Moussa Youssef Berbekh garçon 16 ans
    • Wi’am Jamal Al-Kafarneh fille 2 ans
    • Wadih Ayman Omar garçon 4 ans
    • Youssef Abed Berbekh garçon 10 ans

  • permalien Sarah :
    25 mars 2012 @22h00   « »

    05/01/2009

    • Ibrahim Rouhee Akl garçon 17 ans
    • Ibrahim Abdullah Merjan garçon 13 ans
    • Ahmed Attiyah Al-Semouni garçon 4 ans
    • Aya Youssef Al-Defdah fille 13 ans
    • Aya Al-Sersawi fille 5 ans
    • Ahmed Amer Abou Eisha garçon 5 ans
    • Ameen Attiyah Al-Semouni garçon 4 ans
    • Hazem Alewa garçon 8 ans
    •Khalil Mohammed Helless garçon 12 ans
    • Diana Mosbah Saad fille 17 ans
    • Raya Al-Sersawi fille 5 ans
    • Rahma Mohammed Al-Semouni fille 18 ans
    • Ramadan Ali Felfel garçon 14 ans
    • Rahaf Ahmed Saeed Al-Azaar fille 4 ans
    • Shahad Mohammed Hijjih fille 3 ans
    • Arafat Mohammed Abdul Dayem garçon 10 ans
    • Omar Mahmoud Al-Baradei garçon 12 ans
    • Ghaydaa Amer Abou Eisha fille 6 ans
    • Fathiyya Ayman Al-Dabari fille 4 ans
    • Faraj Ammar Al-Helou garçon 2 ans
    • Moumen Alewah garçon 9 ans
    • Moumen Mahmoud Talal Alaw garçon 10 ans
    • Mohammed Amer Abu Eisha garçon 8 ans
    • Mahmoud Mohammed Abu Kamar garçon 15 ans
    • Marwan Hein Kodeih fille 6 ans
    • Montasser Alewah garçon 12 ans
    • Naji Nidal Al-Hamlawi garçon 16 ans
    • Nada Redwan Mardi fille 5 ans
    • Hanadi Bassem Khaleefa fille 13 ans

    06/01/2009

    • Ibrahim Ahmed Maarouf garçon 14 ans
    • Ahmed Shaher Khodeir garçon 14 ans
    • Ismail Adnan Hweilah garçon 15 ans
    • Aseel Moeen Deeb garçon 17 ans
    • Adam Mamoun Al-Kurdee garçon 3 ans
    • Alaa Iyad Al-Daya fille 8 ans
    • Areej Mohammed Al-Daya fille 3 mois
    • Amani Mohammed Al-Daya fille 4 ans
    • Baraa Ramez Al-Daya fille 2 ans
    • Bilal Hamza Obaid garçon 15 ans
    • Thaer Shaker Karmout garçon 17 ans
    • Hozaifa Jihad Al-Kahloot garçon 17 ans
    • Khitam Iyad Al-Daya fille 9 ans
    • Rafik Abdul Basset Al-Khodari garçon 15 ans
    • Raneen Abdullah saleh fille 12 ans
    • Zakariya Yahya Al-Taweel garçon 5 ans
    • Sahar Hatem Dawood fille 10 ans
    • Salsabeel Ramez Al-Daya fille 6 mois
    • Sharafuldeen Iyad Al-Daya garçon 7 ans
    • Doha Mohammed Al-Daya fille 5 ans
    • Ahed Iyad Kodas garçon 15 ans
    • Abdullah Mohammed Abdullah garçon 10 ans
    • Issam Sameer Deeb garçon 12 ans
    • Alaa Ismail Ismail garçon 18 ans
    • Ali Iyad Al-Daya garçon 10 ans
    • Imad Abu Askar garçon 18 ans
    • Filasteen Al-Daya fille 5 ans
    • Kamar Mohammed Al-Daya garçon 3 ans
    • Lina Abdul Menem Hassan fille 10 ans
    • Unidentified garçon 9 ans
    • Unidentified garçon 15 ans
    • Mohammed Iyad Al-Daya garçon 6 ans
    • Mohammed Bassem Shakoura garçon 10 ans
    • Mohammed Bassem Eid garçon 18 ans
    • Mohammed Deeb garçon 17 ans
    • Mohammed Eid garçon 18 ans
    • Mustafa Moeen Deeb garçon 12 ans
    • Noor Moeen Deeb garçon 2 ans
    • Youssef Saad Al-Kahloot garçon 17 ans
    • Youssef Mohammed Al-Daya garçon 1 an

  • permalien Sarah :
    25 mars 2012 @22h00   « »

    07/01/2009

    • Ibrahim Kamal Awaja garçon 9 ans
    • Ahmed Jaber Howeij garçon 7 ans
    • Ahmed Fawzi Labad garçon 18 ans
    • Ayman Al-Bayed garçon 16 ans
    • Amal Khaled Abed Rabbo fille 3 ans
    • Toufic Khaled Al-Khahloot garçon 10 ans
    • Habeeb Khaled Al-Khahloot garçon 12 ans
    • Houssam Raed Sobeh garçon 12 ans
    • Hassan Rateb Semaan garçon 18 ans
    • Hassan Ata Hassan Azzam garçon 2 ans
    • Redwan Mohammed Ashoor garçon 10 ans
    • Suad Khaled Abed Rabbo fille 6 ans
    • Samar Khaled Abed Rabbo fille 2 ans
    • Abdul Rahman Mohammmed Ashoor garçon 12 ans
    • Fareed Ata Hassan Azzam garçon 13 ans
    • Mohammed Khaled Al-Kahloot garçon 15 ans
    • Mohammed Samir Hijji garçon 16 ans
    • Mohammed Fareed Al-Maasawabi garçon 16 ans
    • Mohammed Moeen Deeb garçon 17 ans
    • Mohammed Nasseem Salama Saba garçon 16 ans
    • Mahmoud Hameed garçon 17 ans
    • Hamam Issa garçon 1 an

    08/01/2009

    • Anas Arif Abou Baraka garçon 7 ans
    • Ibrahim Akram Abou Dakkka garçon 12 ans
    • Ibrahim Moeen Jiha garçon 15 ans
    • Baraa Iyad Shalha fille 6 ans
    • Basma Yasser Al-Jeblawi fille 5 ans
    • Shahd Saad Abou Haleema fille 15 ans
    • Azmi Diab garçon 16 ans
    • Mohammed Akram Abou Dakka garçon 14 ans
    • Mohammed Hikmat Abou Haleema garçon 17 ans
    • Ibrahim Moeen Jiha garçon 15 ans
    • Matar Saad Abou Haleema garçon 17 ans

    09/01/2009

    • Ahmed Ibrahim Abou Kleik garçon 17 ans
    • Ismail Ayman Yasseen garçon 18 ans
    • Alaa Ahmed Jaber fille 11 ans
    • Baha-Uldeen Fayez Salha fille 5 ans
    • Rana Fayez Salha fille 12 ans
    • Rola Fayez Salha fille 13 ans
    • Diyaa-Uldeen Fayez Salah garçon 14 ans
    • Ghanima Sultan Halawa fille 11 ans
    • Fatima Raed Jadullah fille 10 ans
    • Mohammed Atef Abou Al-Hussna garçon 15 ans

  • permalien Deïr Yassin :
    25 mars 2012 @23h11   « »

    AVIS A L’EQUIPE DU MONDE DIPLO

    J’ai l’impression que le lien vers l’article d’Olivier Roy dans the Herald Tribune est cassé. Pourtant, tout à l’heure, il marchait.

    ****
    En attendant, il est ici :
    http://t.co/m2zfKvsv

    Dans ce article - par ailleurs intéressant - Roy écrit :

    He saw the soldiers as traitors. French Muslims fighting the Taliban in Afghanistan. The gap he perceived between himself and them reveals the gap between the few Muslims who become so marginalized as to murder and the many more who find ways to integrate"

    On a pu entendre Gilles Kepel, autre spécialiste, dire la même chose sur Europe 1 il y a quelques jours.

    Pourtant dans le JDD d’aujourd’hui, on peut lire ceci :

    "Questionné par les policiers du Raid, il a indiqué n’avoir voulu viser que des soldats, à Toulouse et à Montauban, et non pas des jeunes Maghrebins"

    - www.lejdd.fr/Societe/Faits-d...

  • permalien saouma :
    25 mars 2012 @23h39   « »

    Merci Monsieur Gresh pour cet article.
    Saouma

  • permalien K. :
    26 mars 2012 @01h48   « »

    @ Sarah,

    Le Parlement juif européen et l’Union juive européenne ont dit que ce sont des "dommages collatéraux inévitables."

  • permalien K. :
    26 mars 2012 @01h54   « »

    Et la raison a été expliquée (..) par Abba Eban, l’éminent homme d’État, qui a dit : "Oui, c’est ce que nous avons fait et nous l’avons fait pour une bonne raison." Il y avait une perspective rationnelle que si on attaque la population civile et lui causons suffisamment de mal, elle ferait pression pour une, ce qu’il a appelé, "une cessation des hostilités." C’est un euphémisme signifiant la cessation de la résistance contre la prise par Israël des territoires occupés. Alors, bien sûr -"Nous allons en tuer assez, afin qu’ils fassent pression pour le calme pour nous permettre de continuer ce que nous faisons."

  • permalien patrice :
    26 mars 2012 @02h51   « »

    Une chose qui m’a frappé, au sujet de ces attentats : On ne savait pas si ils étaient le fait de nazis, ou le fait d’intégristes musulmans. Et pour cause. Les deux idéologies appartiennent au même registre. Idem pour ce qui concerne l’idéologie sioniste.
    A partir de cette constatation, on est en droit de s’interroger sur l’islam modéré, le sionisme modéré, et le fascisme modéré, inclus le christianisme.
    Au fait...Un prix de racisme pour Caroline Fourest. On est sensés s’en réjouir, puisque ça figure au chapitre "bonnes nouvelles". Bonne nouvelle, un déni de bon sens ? Ca me fait penser à Sine antisémite.

  • permalien Mo :
    26 mars 2012 @07h46   « »

    @Fabrice :

    "Mal nommer les choses, c’est ajouter au malheur du monde." (Albert Camus).

  • permalien Nathan :
    26 mars 2012 @08h33   « »

    Un prix pour racisme à Caroline Fourest ! N’importe quoi ! Après ça, on s’étonne qu’il existe des Mohamed Merah en France ! Un assassin d’enfants qui lui, en revanche, a reçu des centaines d’approbations sur une page facebook dédiée à son nom. C’est vraiment le monde à l’envers !

    Caroline Fourest dit pas mal de conneries mais celle-ci n’en est pas une.

    "Décerner un prix du racisme à une antiraciste. N’est-ce pas un peu gros ? Vous connaissez la formule, un peu modifiée. Les salauds osent tout. C’est même à ça qu’on les reconnaît."

    http://www.lalibre.be/actu/internat...

  • permalien Mo :
    26 mars 2012 @08h43   « »

    Avoir pour soutien Nathan met à mal tout anti-raciste véritable, ce soutien à valeur d’aveu... ;)

    Quant à la libre Belgique, elle est au journalisme, ce qu’est Caroline Fourest (l’islamophobe de gauche) à l’anti-racisme ....

  • permalien Nathan :
    26 mars 2012 @09h23   « »

    Si j’ai bien compris, un jury a décerné un prix de xénophobie à Caroline Fourest parce qu’elle aurait dénoncé des “associations qui demandent des gymnases pour organiser des tournois de basket réservés aux femmes, voilées, pour en plus lever des fonds pour le Hamas".

    Mon Dieu ! Quelle harangue raciste ! J’en suis tout retourné. Un texte qui s’en prend à la ségrégation des hommes et des femmes dans les piscines et autres salles sportives. Comment ose-t’on ? Dans la France d’aujourd’hui !

    Il faudrait peut-être que les membres du jury lisent “Mein Kampf” pour avoir une petite idée de ce que signifie le racisme, juste pour remettre les idées en place.

  • permalien Mo :
    26 mars 2012 @09h36   « »

    Mais, oui, mais oui, Nathan...

    Le malheur, et l’ironie, c’est que, aujourd’hui, les lecteurs de "Mein Kampf" résident en Israël :

    « Hitler était un génie militaire inégalé. Le nazisme a fait passer l’Allemagne d’un bas niveau à un niveau physique et idéologique fantastique. Les jeunes loqueteux ont été transformés en une catégorie propre et ordonnée de la société et l’Allemagne a disposé d’un régime exemplaire, d’un système de justice adéquat et de l’ordre public. Hitler aimait la bonne musique. Il pouvait peindre. Les nazis n’étaient pas une bande de voyous. » (Moshe Feiglin, leader du Likoud)

  • permalien HN :
    26 mars 2012 @10h05   « »

    Ils mettent les petits plats dans les grands en ce moment pour essayer de faire croire que la folie du tueur n’est que le fait de l’Islam.
    Mais pour enfanter, il faut être deux... Et la société française, elle n’y est pas pour rien non plus.
    On dirait un père qui refuse de reconnaître un enfant...

    Merci Nathan de confirmer pour le prix de Fourest...
    xD

    Cdlmt

  • permalien Nathan :
    26 mars 2012 @10h06   « »

    A propos de Mohamed Merah, il faut noter la déclaration de Bernard Squarcini, le patron du contre-espionnage français : "Selon les déclarations qu’il a faites lors du siège par le RAID, il s’est autoradicalisé en prison, tout seul, en lisant le Coran".

    Le Coran serait-il un livre à ne pas mettre dans toutes les mains ? Quelle preuve flagrante d’islamophobie !

    Je propose donc que le prochain Y’a bon Award soit décerné à Bernard Squarcini.

  • permalien Nathan :
    26 mars 2012 @10h15   « »

    En fait, dans la France actuelle, il est mal vu et mal venu d’être une laïque et une féministe telle Caroline Fourest. En effet, cette position politique l’amène inévitablement à dénoncer l’intégrisme religieux sous toutes ses formes (musulman, juif, chrétien) et cela devient de plus en plus difficile de nos jours en vertu de la tolérance que nous sommes désormais obligés d’afficher envers des intolérants notoires.

  • permalien Mo :
    26 mars 2012 @10h47   « »

    Quoi, Nathan, Moshe Feiglin ne t’inspire pas ? ;)

    Caroline Fourest a été le principal vecteur, elle en a été à l’avant-garde, de l’slamophobie contemporaine française, celle-ci est une déclinaison du néo-racisme culturel et différentaliste que Théo Golberg a appelé le : "born again racism" .

    Ce néo-racisme est beaucoup plus sournois que celui qui la précédé car, il ne s’annonce jamais comme tel, le plus souvent, il se drape derrière des grands principes (laïcité, égalité homme-femme, liberté d’expression...). L’extrême droite européenne d’aujourd’hui en a bien compris l’usage, l’ironie étant que ce soit des gens se réclamant de la gauche qui l’ont façonné...

  • permalien Mubarak Hussain - Soudan :
    26 mars 2012 @11h01   « »

    il ne faut pas juger, généraliser et retourner les actions maladroites à l’islam. L’islam, réligion de tolérence et de la paix est sans aucune doute inocente de telles actions. Alors, c’est bien claire que c’est la maladie des gens dit muslimans, la maladie de ceux qui veulent islamiser les autres par force.
    Que les arabes comprennes les les vraies insturctions de l’islam, et que les autres ne jugent pas mal les autres.

  • permalien Deïr Yassin :
    26 mars 2012 @11h03   « »
    Fourest, cette ’spécialiste’ que nous aimons tant

    @ Nathan

    "...Cette position politique l’amène inévitablement à dénoncer l’intégrisme religieux sous toutes ses formes (musulman, juif, chrétien)"

    Vous pouvez nous donner quelques références à des articles ou interventions où Caroline Fourest a dénoncé l’intégrisme religieux juif, en France ou en Israël. Merci.

  • permalien Marcel :
    26 mars 2012 @11h25   « »

    @ Nathan

    Si Fourest était si féministe que cela elle accepterait sans broncher que des femmes puissent désirer être entre elles, à la piscine par exemple, sans qu’on leur impose une cohabitation dont elles n’ont pas toujours envie. Idem chez les hommes ; être loin des femmes peut faire un bien fou. Être entre personnes du même genre, pardon, du même sexe c’est parfois bien agréable et déstressant. Cette égalité forcenée que nos laïques intégristes veulent établir en dogme est à mon sens un symptôme de déspiritualisation. Seul le visible est accepté comme preuve, ce qui est le propre d’un état policier ou de ce qui le rend possible. L’homme et la femme sont égaux, cela va presque sans dire, mais pas forcément en même temps. Accepter ça requiert un peu de foi, c’est à dire un peu de confiance en l’autre. Voyez ce que vous pouvez faire.

    PS quelqu’un peut-il m’expliquer comment on peut mettre des mots en italiques ou en gras ? Je voulais mettre en même temps en italiques et j’ai obtenu des parenthèses. Merci d’avance.

  • permalien RadTransf :
    26 mars 2012 @11h31   « »

    Deïr Yassin :

    Il suffit de regarder sur la vidéo le passage du discours de Fourest pour laquelle elle a eu ce "prix". Elle enchainait immédiatement sur les Loubavitch et les Cathos. Chose soigneusement tue...

    Je noterais en plus qu’il suffit de voir les réactions de l’extrême droite à cette histoire pour en comprendre la pertinence.

  • permalien RadTransf :
    26 mars 2012 @11h34   « »

    A marcel : la ségrégation sexuelle n’a rien à voir avec le féminisme... de même que la ségrégation selon la couleur de peau n’a rien à voir avec l’antiracisme. c’est quand même dingue d’en être revenu à ce point...

  • permalien Mo :
    26 mars 2012 @11h39   « »

    Il serait amusant de "déterrer" les propos de Nathan à propos des "caricatures de Mahomet" : droit absolu à l’humour (même de mauvais gout), Voltaire invoqué à chaque phrase, l’humour serait l’apanage de la modernité (c’est-à-dire des néo-conservateurs pour lui) etc...

    Comment reconnaître un faux démocrate ? Il pratique comme personne, et avec le plus grand cynisme, le double standard !

  • permalien Mo :
    26 mars 2012 @11h46   « »

    "Je noterais en plus qu’il suffit de voir les réactions de l’extrême droite à cette histoire pour en comprendre la pertinence." (sic)

    Voilà une beau sophisme !

    Dans le même registre : il suffit de voir l’usage qui est fait par l’extrême-droite de la laïcité ou de l’anti-impérialiste, pour que les deux soient disqualifiés ? ;)

  • permalien Deïr Yassin :
    26 mars 2012 @11h51   « »

    @ Marcel

    Pour le gras, c’est la première case B, pour l’italique, la deuxième I.

    Si vous avez obtenu des parenthèses, c’est normal. Appuyez sur le "Voir ce message avant de le poster" et les italiques et le gras sortent sur l’écran en haut. Cela vous permet aussi de lire plus facilement et de corriger avant d’envoyer le message. Conseil que je vais essayer de m’imposer.

    Si vous voulez mettre des propos sur fond blanc, c’est le quatrième case.

  • permalien Mo :
    26 mars 2012 @11h52   « »

    Par ailleurs, quand on ne connait rien ni au féminisme ni à l’anti-racisme, on la décence de se taire !

    _ http://www.lafabrique.fr/catalogue.php?idArt=307

  • permalien Sarah :
    26 mars 2012 @12h02   « »

    Voici ce que pense de Caroline Fourest Didier Lestrade,militant de la cause homosexuelle et un des fondateurs d’Act Up :

    http://bougnoulosophe.blogspot.fr/2...

  • permalien Deïr Yassin :
    26 mars 2012 @12h10   « »

    @ Rad Transf

    Je ne trouve pas de vidéo de l’intervention de Caroline Fourest. Selon le lien (Telerama) il s’agit d’une intervention à la Convention du PS sur l’Egalité Réelle 11/12/2010.

    Puisque vous l’avez vu, pourriez-vous nous le mettre. Merci.

    Je me demande d’ailleurs commet la Fourest peut mêler Hamas et des tournois de basket dans la même phrase, d’autant plus qu’on joue très peu au basket en Palestine...

  • permalien Mo :
    26 mars 2012 @12h10   « »

    C’est amusant comme le fan club de Fourest lui ressemble :

    un savant mélange d’ignorance crasse, de calomnies, de rumeurs, de manipulations, de mensonges, et tout cela asséné sur le ton de la certitude, en se réclamant des "Lumières" ! ;)

  • permalien RadTransf :
    26 mars 2012 @12h32   « »

    tout simplement sur la page que Fourest a consacré à cette affaire : http://carolinefourest.wordpress.co...

  • permalien Mo :
    26 mars 2012 @12h45   « »
  • permalien HN :
    26 mars 2012 @13h02   « »

    "Leurs équivalents Belges, les Indigènes du Royaume, sont à l’origine de mon agression en Belgique."

    Faut en avoir du culot pour appeler cela une "agression"...
    Et elle critique Ramadan pour son double discours...
    Par contre, elle ne se vante pas du croche-patte (REEL) qu’elle a fait à Tevanian.

  • permalien Mo :
    26 mars 2012 @13h15   « »

    D’ailleurs le lendemain de sa venue en Belgique, le Royaume a eu droit à une vague d’islamophobie et de racisme particulièrement décomplexée, une telle hystérie raciste n’avait jamais été observée avant... C’est sans doute dû au hasard !

  • permalien Mehmet Akif Ozdemir :
    26 mars 2012 @13h33   « »

    L’excellent article ! Rien à ajouter :)

  • permalien X^2 (1/2) :
    26 mars 2012 @14h21   « »

    Monsieur Gresh,

    Vous écrivez : "L’Eglise catholique pense que le pape est infaillible, maintient le dogme de l’immaculée conception, réduit le Nouveau Testament à quatre Evangiles (et oublie les Evangiles dits apocryphes)"

    Vous vérifierez aisément les points suivants :
    1- L’infaillibilité pontificale : c’est un dogme promulgué pendant le concile Vatican I (1870-71). Il est très souvent mal compris. Cela ne signifie nullement qu’à chaque fois que le pape écrit ou dit quelque chose il est infaillible. En effet, cette infaillibilité ne concerne que les énoncés de foi. Le pape met le sceau de son infaillibilité après consultation et discussion avec les éminences grises de l’Eglise. A ma connaissance cette "prérogative" n’a été utilisée qu’une seule fois, par le pape Pie XII en 1950 à propos du dogme sur "Marie, mère de l’Eglise".

    2- Je suis surpris que le directeur du Monde Diplomatique ignore que le Nouveau Testament ne se réduit pas aux quatre évangiles. Peut-être avez-vous pris un raccourci ? Le Nouveau Testament (ensemble de livres communs à toutes les Eglises Chrétiennes, sans exception) comporte 27 livres dont les quatre évangiles (Mathieu, Marc, Luc et Jean), les Actes des Apôtres plus un ensemble de lettres (ou épitres), les plus nombreuses étant celle de St Paul. Le dernier livre est l’Apocalypse de St Jean.

    3- A propos des livres apocryphes du Nouveau Testament. Ce n’est pas l’endroit de discuter en détail de l’histoire du Canon du nouveau Testament. On peut néanmoins écrire que celui-ci était presque fixé à la fin du 2ème siècle (canon dit de Muratori). Il faut aussi savoir que l’un des critères retenu concernant l’authenticité fut celui de l’apostolicité, c’est-à-dire la proximité des auteurs avec les évènements. Ils furent témoins des évènements (cas de St Jean) ou furent les "scribes" de témoin (St Marc pour St Pierre). Les outils de la recherche historique sont utilisés pour remonter aux sources de ces écrits. Il y a donc une abondante et sérieuse littérature sur le sujet. Bref, l’élaboration de ce canon fut un processus historique dont on peut suivre l’évolution au fur et à mesure que les recherches sur le sujet progressent. L’éminent Marc Bloch, dont chacun sait qu’il était juif, dans l’introduction de son livre posthume "Apologie de l’histoire ou métier d’historien" écrit à propos de la civilisation occidentale : "Car, à la différence d’autres types de culture, elle a toujours beaucoup attendu de sa mémoire. Tout l’y portait : l’héritage chrétien comme l’héritage antique. Les Grecs et les Latins, nos premiers maîtres, étaient des peuples historiographes. Le christianisme est une religion d’historiens."
    Il répète ceci dans un autre passage du même livre

  • permalien X^2 (2/2) :
    26 mars 2012 @14h24   « »

    Suite 2/2

    4- Vous évacuez rapidement ce qui unit le monde musulman : un livre, le Coran, considéré par la majorité des musulmans comme incréé, infaillible, un prohète, Mahomet, le "beau modèle" qu’il convient d’imiter en tout (ceci a des conséquences très concrètes dans de nombreux pays musulmans), une communauté régit par les préceptes du Coran, des hadiths, de la sunna.

    5- Pourriez-vous répondre à cette simple question ? connaissez-vous un seul pays musulman ou l’on peut publiquement (c’est-à-dire discuter, écrire librement contre l’Islam et Mahomet) apostasier la foi musulmane sans représailles ?

    Conclusion : contrairement à vous j’apprécie beaucoup M. Bidar. Ce qu’il écrit sur la réforme de l’Islam est profondément juste.

  • permalien X^2 :
    26 mars 2012 @14h32   « »

    5- J’ai oublié de donner un exemple de ce qui unit au moins 3 pays du Maghreb : le droit de la famille s’inspirant directement de la Charia une femme quelquesoit son âge doit avoir l’autorisation de son tuteur pour se marier ! Il y a eu un fait divers très grave au Maroc récemment, relié à cette "coutume". Une jeune fille s’est suicidée parce qu’on l’a forcé à épouser son violeur et ceci pour laver l’honneur de la famille.

    Je ne sais pas si cette loi s’applique en Egypte par exemple.

  • permalien Mo :
    26 mars 2012 @14h39   « »

    Toute une tartine pseudo-érudite (et surtout très ethnocentrée) pour ça :

    "contrairement à vous j’apprécie beaucoup M. Bidar. Ce qu’il écrit sur la réforme de l’Islam est profondément juste." (sic)

    Grâce à vous, les non-universitaires peuvent se persuader qu’ils n’ont pas perdu leur temps en fréquentant l’enseignement supérieur ... ! ;)

  • permalien HN :
    26 mars 2012 @15h04   « »

    On pourra au moins se targuer, avec ces précisions sur le nombre de virgules dans les Évangiles, d’avoir l’article le plus rigoureux de la presse française, vu les conneries qui tournent depuis des décennies sur tout ce qui n’est pas occidental - et encore ils arrivent à dire des conneries sur notre propre "civilisation" (?)...

    Tout de même X^2, je doute qu’un milliard d’êtres humains puisse avoir exactement la même interprétation et la même application d’un livre...

    Cdlmt

  • permalien X^2 :
    26 mars 2012 @15h07   « »

    @ Mo

    En quoi mon post est-il une "tartine pseudo-érudite" et très "ethnocentrée". Répondez point par point à ce que j’ai écris et surtout partagez-nous votre vision "non ethnocentrée". J’aimerai en particulier avoir votre avis sur le point 5) du post de 14h24. Vous n’avez pas d’échappatoire : vous êtes pour ou contre la liberté de conscience, il n’y absolument aucune discussion possible sur ce sujet. Je considère que le droit à l’apostasie PUBLIQUE (c’est-à-dire encore une fois l’usage de sa liberté de conscience) est absolument non négociable car elle sous tend toutes les autres libertés. Relisez l’article 18 de la Déclaration Universelle de 1948 (vous excuserez ma pseudo-érudition), signée par la majorité des pays musulmans. Vous la comparerez avec l’article 5 de la Déclaration des droits de l’homme en terre d’Islam (vers 1990), ce droit n’est pas explicitement mentionné, Déclaration signée je crois me souvenir par les pays de l’OCI.

    Cordialement,

  • permalien Nathan :
    26 mars 2012 @15h07   « »

    @ Deïr Yassin

    Je note sur wikipedia qu’elle a co-écrit : "Tirs croisés. La laïcité à l’épreuve des intégrismes juif, chrétien et musulman, Paris, Éditions Calmann-Lévy, 2003".

    http://atheisme.free.fr/Atheisme/Bi...

    Sur Israël, par exemple : http://www.lemonde.fr/idees/article...

    Deïr Yassin répliquera sans doute que Caroline Fourest fait ici preuve du programme minimum dans sa condamnation de la politique israélienne et qu’elle s’engage juste ce qu’il faut. Oui mais personne n’est nécessairement tenu de promouvoir "l’effacement de l’entité sioniste des pages du temps".

    Sur le fond, je me demande si Wassyla Tamzali serait également traitée par M. Gresh "d’informatrice indigène" et d’islamophobe et si elle mérite elle aussi de recevoir le "Y’a bon Award". Je dis ça parce que l’autre jour sur France Inter elle y a été autrement plus fort que Caroline Fourest – et elle parle d’expérience - en déclarant notamment que dans les pays arabes, les hommes sont opprimés par le pouvoir et obligés de fermer leur gueule et n’ont d’autre recours et compensation que d’opprimer à leur tour les femmes de leur maisonnée et de leur quartier.

    http://www.franceinter.fr/emission-...

    Enfin je m’étonne de trouver sous la plume de M. Gresh le qualificatif de "perdant" (looser) pour décrire la personnalité et le parcours de Mohamed Merah. N’est-ce pas le vocabulaire généralement utilisé par les tenants de l’ultra-libéralisme et du darwinisme social, qui scinde le monde entre gagnants et perdants, entre proies et prédateurs ? Le qualificatif de paumé ou d’égaré n’était-il pas plus pertinent ?

  • permalien patrice :
    26 mars 2012 @15h15   « »

    @Marcel
    "Cette égalité forcenée que nos laïques intégristes veulent établir en dogme est à mon sens un symptôme de déspiritualisation".

    Cette égalité est écrite dans la constitution française. Il n’existe pas de laïcs intégristes, dans la mesure où le principe même de la laïcité consiste à accepter toutes les pratiques religieuses, et non une seule. Le concept de "tolérant intolérant" ne tient pas.
    Les lois républicaines cherchent à protéger les diverses minorités des diktats violents émis par la ou les religions majoritaires. C’est grâce à elles que les juifs et les musulmans peuvent pratiquer leur religion. En ce qui concerne les femmes, cette même protection républicaine vise à éviter les violences conjugales, les mariages forcés, les persécutions opérées par le frère aîné, etc. Libre ensuite aux femmes musulmanes de se considérer comme inférieures, de porter le voile, de renoncer aux joies du sexe, à la réussite sociale, à la culture impie.
    Quant aux établissements publics, ils sont régis par les lois républicaines et laïques. Pas question d’y imposer des règles religieuses, quelle que soit la religion qui le réclame. Personne n’interdit aux intégristes de construire des lieux privés où sont mis en pratique des règles religieuses spécifiques. La laïcité vise juste au maintien d’un maximum de droits pour les différentes communautés, selon le principe : "La liberté des uns s’arrête là où commence celle d’autrui". Cette position n’est pas extrémiste. Elle est au contraire équilibrée, en visant le compromis entre des gens d’opinions différentes, d’origines différentes, de sexe différent, et qui doivent malgré tout cohabiter pacifiquement. Chacun doit y mettre du sien. Vous dites" Il n’y a de dieu qu’Allah, et ses préceptes sont incontournables". Moi, je dis : "Il n’y a pas de dieu". A partir de là, il faut poser des règles de cohabitation. Ca s’appelle la laïcité.

  • permalien Mo :
    26 mars 2012 @15h47   « »

    C’est l’été, les caricatures (à visage humain) sont de sorties !

    Cette impossibilité à sortir de soi. Ce narcissisme civilisationnel a n’en plus finir. Ma pomme mesure de toute chose !

    L’un, pour évoquer l’islam, a besoin de le comparer au christianisme et ensuite, tout naturellement, à la déclaration des droits de l’homme, alléluia ... Tout cela, sans aucun questionnement sur lui (d’où il parle ?) et sur les objets de comparaison (leur pertinence), pas plus qu’il ne se questionne sur les rapports qu’il entretient avec ceux-ci...

    L’autre nous présente une laïcité idéale (platonicienne) qui n’existe que dans ses rêves. Comme si aujourd’hui la laïcité n’avait pas été galvaudée, instrumentalisée à souhait par les pires réactionnaires (de Sarkozy à Le Pen) avec la collaboration des idiots utiles et des salauds intéressés se présentant comme progressistes. A tel point qu’aujourd’hui laïcité est un synonyme d’islamophobie ! C’est-à-dire une laïcité identitaire...

  • permalien RadTransf :
    26 mars 2012 @15h53   « »

    Je note aussi que dès qu’un musulman (croyant ou de culture) est un critique plus ou moins sévère de l’islam, il est décrié par des gens comme Alain Gresh et ses amis de LMSI comme un vendu.

    Exactement comme l’extrême droite se comporte avec les gens qui ne sont pas anti-musulmans (sauf qu’ils utilisent le terme dhimmi).

    Et quant au supposé racisme de Fourest, il suffit de voir ce qu’en pense Riposte Laique ou le FN pour avoir une idée assez précise du sérieux de ce prix et d’Álain Gresh.

    Par exemple voilà ce qu’un cadre FN veux faire d’elle : http://carolinefourest.wordpress.co...

    Mais voilà, pour certains, la critique, sauf quand elle cible des personnes supposées trop proche de l’occident, est synonyme de racisme. La seule conséquence de cette stupidité étant bien sur de légitimer le vrai racisme.

    Note : il n’est pas besoin d’apprécier Fourest (ce n’est pas mon cas) pour percevoir l’immense stupidité de ceux qui utilisent les accusations de racisme pour justifier leur petites haines personnelles. On a eu déjà eu ça avec l’antisémitisme il y a quelques années, ça ne fait qu’empirer les choses.

  • permalien HN :
    26 mars 2012 @16h09   « »

    Avant de sortir les couteaux, n’oublions pas tout de même que le les "Y’a bon awards" ne sont pas un certificat officiel reconnu par le système juridique français...

    Il y a tout de même une touche humoristique dans cette remise de prix, avec certes un peu de mauvais esprit, de sarcasme, mais ce n’est pas non plus une condamnation à mort. D’ailleurs, n’en a-t-on pas assez de la bien-pensance (là aussi mauvais esprit) ??

    Il vaut mieux, de nos jours, recevoir un "Y’a bon awards" que de s’affirmer communiste, ne serait-ce qu’en temps de parole... Et on sait que Soeur Caroline, elle en a besoin du temps de parole avec tout ce qu’elle a à dire sur tout.

    Cela dit, une fois de plus, elle s’empègue les pieds dans le tapis. Elle qui défend la liberté d’expression et dénonce la judiciarisation de notre société, v’là t’y pas qu’elle te balance tout ça au tribunal (d’après ce qu’elle annonce sur son billet).

    Cdlmt

  • permalien Mo :
    26 mars 2012 @16h15   « »

    Décidément, il ne connait rien au féminisme, rien à l’antiracisme, rien à l’extrême-droite, mais il tient à parler absolument... Une blessure narcissique ? ;)

    Une des particularités de l’extrême-droite française, c’est sa division et les combats fratricides en son sein, une des vrais victoires du FN fut la relative Union que celui-ci permit ... C’est dans ce contexte de réorganisation générale que Fourest et "Riposte Laïque" prennent toute leur place, des faux ennemis donc !

    Ainsi Fdesouche ne s’est pas trompé lorsqu’il reprend le dernier billet de Fourest : http://www.fdesouche.com/tag/caroline-fourest

    Et ce n’est pas la première fois : http://www.fdesouche.com/225792-brochen-avocat-des-islamistes-lexpression-est-de-caroline-fourest

    Et elle fournit des matériaux à toute l’extrême-droite :

    http://www.youtube.com/watch?v=gtbyTxNxpOo&feature=player_embedded

    Aussi qu’elle s’assume et vous n’avez qu’à l’assumer à votre tour !

  • permalien Jordi GRAU :
    26 mars 2012 @16h47   « »

    Trois pièges à éviter...

    Il me semble que le sujet qui nous occupe est très délicat. Il y a au moins trois pièges à éviter : l’excès d’autocensure, l’essentialisme et la négligence à l’égard du contexte politique actuel. Je vais tâcher de m’expliquer brièvement sur ces trois points.

    1. Autocensure excessive

    Il est normal, dans une discussion, de ne pas dire tout ce qu’on pense. Une certaine forme d’autocensure est nécessaire, qui peut varier suivant les interlocuteurs. Si je discute avec quelqu’un de profondément religieux, je ne vais pas d’emblée lui dire brutalement tout ce que je pense de sa religion, de peur qu’il soit tellement choqué que toute discussion devienne impossible. Cela dit, il ne faut pas tomber dans l’excès inverse et s’interdire par principe de critiquer les religions, que ce soit le christianisme, le judaïsme, l’hindouisme, ... ou, dans le cas qui nous occupe : l’islam.

    2. Essentialisme

    Encore faut-il que cette critique soit bien informée et évite l’essentialisme. Un certain X^2 a écrit un ou deux messages rectifiant quelques erreurs ou approximations d’Alain Gresh concernant l’Eglise catholique. Ces messages, de ce point de vue, étaient parfaitement utiles et justifiés. Ce qui m’a gêné, en revanche, c’est que tout son discours insiste sur le côté intolérant de beaucoup de pays musulmans, laissant entendre que l’islam serait par nature une religion incompatible avec la liberté et la démocratie. Peut-être fais-je ici un procès d’intention à X^2. En tout cas, cette idée est extrêmement répandue : le christianisme serait par nature plus souple, plus tolérant, plus démocratico-compatible que l’islam. Or, l’histoire du christianisme montre que cette religion s’est souvent révélée bien plus intolérante et violente que l’islam. Et si, aujourd’hui, les chrétiens sont souvent - pas toujours - plus démocrates et ouverts d’esprit qu’autrefois, c’est en partie parce que de puissants courants politiques et philosophiques, à partir du siècle des lumières, ont permis une progressive séparation des domaines politiques et religieux dans les pays chrétiens.

    A suivre...

  • permalien Jordi GRAU :
    26 mars 2012 @16h48   « »

    Trois pièges à éviter (deuxième partie)


    3. Négligence à l’égard du contexte politique actuel

    Enfin, il faut toujours garder à l’esprit que les musulmans sont les boucs émissaires privilégiés en Europe et en Amérique. Avant il y avait les communistes, mais la guerre froide est terminée et les partis communistes ne représentent plus de menace. Peu à peu, avec l’accroissement des inégalités et de la précarité, les "immigrés" sont devenus les nouveaux ennemis de l’intérieur. Et comme on n’ose pas encore s’afficher ouvertement comme ethniste, raciste ou xénophobe, on ne s’attaque pas d’abord à ces "immigrés" à cause de leurs origine géographique (Maghreb, Turquie, Afrique sub-saharienne) : on préfère les stigmatiser en tant que musulmans. Cette évolution n’a fait que s’accentuer depuis le 11 septembre 2001, alors même que la propagande de Bush et de ses amis s’est largement discréditée par son caractère caricatural et mensonger. C’est pourquoi il faut se garder de verser de l’huile sur le feu et d’alimenter cette haine de l’islam. On pouvait par exemple, estimer que Charlie Hebdo était dans son droit de publier des caricatures antimusulmanes tout en considérant que ce genre de provocation était stupide et condamnable d’un point de vue moral et politique.

  • permalien patrice :
    26 mars 2012 @17h06   « »

    Il me semble que certaines personnes sur ce blog créent des amalgames assez étonnants.
    - Les "islamophobes", qui dénoncent les méfaits de la religion musulmane, ne sont pas des "arabophobes", de même que les gens comme Siné, qui dénoncent les exactions d’Israël, ne sont pas des antisémites.
    - La récupération des thèses islamophobes par l’extrême droite n’engage que l’extrême droite.
    - Critiquer une religion est encore en France un droit inaliénable.
    - Critiquer les intégristes est parfaitement légitime, même si il est de bon ton de les mettre tous dans le même sac, celui du fascisme. Quelle différence entre Breivik et le tueur de Toulouse ? Mêmes croyances imbéciles, même négation de l’autre, même folie nourrie par une croyance inepte.
    - Justifier la folie meurtrière des uns par la folie meurtrière des autres (les sionistes, ou agoniste), ne saurait constituer une position acceptable.

    Certes, j’enfonce des portes ouvertes. Mais, à lire certains posts, je pense qu’il est parfois nécessaire de revenir aux bases.

  • permalien sandra :
    26 mars 2012 @17h08   « »

    Pour comprendre le parcours de Merah, il faut aussi, peut-être, inclure le facteur manipulation des officines qui ont intérêt à garder des noeuds de tension internationale sur le plan idéologique.En Algérie, dans les années 94, la société s’est trouvée confrontée à des jeunes gens qu’elle avait du mal à reconnaître comme les siens(leur degré de violence et de cruauté étaient inimaginables).Pourtant ils étaient algériens .Le fait est que l’ on ne pouvait pas ne pas s’interroger sur les entraînements qu’ils avaient dû recevoir pour devenir ces individus "sans états d’âme" capables des pires sévices sur des personnes qui leur étaient totalement inconnues.On ne devient pas tout seul un tueur en série "idéologique".On devient un tueur en série si on a une pathologie,c’est-à-dire que l’on va s’attaquer à un profil particulier parce que l’on est soi-même un profil particulier ;c’est de l’ordre de l’individuel.

  • permalien RadTransf :
    26 mars 2012 @17h11   « »

    A Mo : A ce niveau on atteint le délire paranoïaque... Seule une prescription médicale pourra vous aider.

  • permalien patrice :
    26 mars 2012 @17h30   « »

    Suite
    Ceci étant posé, Jordi Grau a raison d’appeler à la modération dans la critique de telle ou telle religion, dans la mesure où certaines critiques attisent la haine raciale.
    Mais !
    Une personne qui critique la religion musulmane, ou la religion juive, n’est pas obligatoirement fasciste. Caroline Fourrest est une anti fasciste notoire. Siné est un anarchiste humaniste. Rien à voir avec Marine Le Pen et ses aficionados, qui "récupèrent" la laïcité à leur profit alors que le FN compte dans ses rangs des intégristes de Saint Nicolas. Si l’on veut faire une analyse sensée d’une situation, il est important de ne pas sombrer dans ce que Van Vogt appelait : "l’identification abusive", qui consiste à mettre en équation deux ensembles qui n’ont que quelques éléments en commun.
    Et ensuite, on revient sur Terre, une Terre où l’on ne confond pas une option et son contraire, même quand d’habiles politiciens cherchent à jouer sur des ambiguïtés, comme Marine l’humaniste laïque soutenue par les intégristes cathos, ou Sarkozy le laïc, qui prônait il y a peu la supériorité du prêtre sur l’instituteur. Et maintenant, on a droit, dans la même logique, à "Caroline Fourrest la fasciste", alors que cette journaliste ne cache pas ses opinions de gauche. On n’argumente pas sainement en collant une fausse étiquette à quelqu’un. Cela constitue juste l’amorce d’une analyse incorrecte.

  • permalien patrice :
    26 mars 2012 @17h44   « »

    @ Sandra
    "On devient un tueur en série si on a une pathologie,c’est-à-dire que l’on va s’attaquer à un profil particulier parce que l’on est soi-même un profil particulier ;c’est de l’ordre de l’individuel."

    Exhaustivement exact ! Cette vision des choses explique aussi le comportement dément de Breivik. Il n’en reste pas moins que ces comportements pathologiques explosent dans des contextes qui sont toujours les mêmes : Ceux d’une propagande "pousse au crime", qui trouve toujours sa cible, inéluctablement.
    Je n’avais pas fait cette analyse lors de l’affaire Breivik. J’ai désormais changé d’avis. Ce massacre est bien la conséquence d’une montée de l’extrême droite. Ca n’est pas, contrairement à ce que je défendais il y a peu sur ce blog, l’acte isolé d’un fou. C’est l’acte isolé d’un fou généré par une propagande sciemment mise en place par des gens qui ne se mouilleront jamais, mais qui savent que leur travail de sape finira par avoir un effet sur un individu fragile. Même chose pour l’acte de Mérah, qui est la conséquence d’un endoctrinement systématique. La loi des grands nombres a fait le reste. Pas plus que celui de Breivik, ce massacre ne restera un fait isolé. Dont acte à ceux qui sur ce blog, me l’avaient démontré (entre autres, Ph Arnaud) et que je n’ai pas crus.

  • permalien Marcel :
    26 mars 2012 @17h45   « »

    a Patrice

    Une laïcité qui va interdire à des femmes adultes et consentantes, pas toutes nécessairement musulmanes, de se retrouver entre elles à la piscine pendant quelques heures par semaine, au nom de l’égalité homme femme est une laïcité intégriste.
    Une laïcité qui interdit à la mère d’un enfant de maternelle d’accompagner une classe en promenade parce qu’elle porte une étoffe serrée sur la tête est une laïcité sur la défensive et donc intégriste.
    Cette même laïcité ne va pas interdire que des femmes se regroupent dans des associations dont les hommes sont exclus, mais que la demande émane de femmes musulmanes et ça devient une affaire d’Etat. Cette même laïcité n’interdira pas à une mère qui porte une croix en sautoir d’accompagner un groupe d’enfants ; elle ne l’interdit pas non plus à des instituteurs portant kippa.
    Je ne suis pas musulman. Je défends cependant la religion musulmane parce que c’est en ce moment celle qu’on attaque. Pour de fort mauvaises raisons puisque toutes nos réserves et tous nos espoirs de réserves énergétiques se trouvent en terre d’Islam. Que des individus puissent réagir violemment à la façon dont l’Occident traite leurs peuples me parait inacceptable mais fort compréhensible. Ces mouvances "terroristes" ne sont nos ennemis que parce que nous sommes les leurs. Si le judaïsme ou le christianisme ou que sais-je encore venaient à être mis au pilori de façon aussi injuste je les défendrais avec la même vigueur.
    Je vis depuis vingt ans à Mayotte, noire et musulmane. J’y ai trouvé un islam méfiant à l’égard des autres religions mais infiniment tolérant dans la vie quotidienne. Beaucoup plus qu’en pays de laïcité républicaine.

  • permalien Said :
    26 mars 2012 @17h54   « »

    Evidement tous les mulsmans(ou issius de cette civilisation) qui ont une vision critique sur l’islam sont des collabos , des traitres des faux rebelles etc..
    Pourquoi l’islam est la seule religion que l’on ne peut remettre en cause ? Pourquoi parler l’islamophobie pour toute critique de cete religion ?

  • permalien Yvan :
    26 mars 2012 @18h37   « »

    Le toujours Président de la République, par ailleurs garant de la Constitution introduit la notion de "musulman d’apparence"... « puisqu’un des trois soldats tué par Merah était catholique ».

    On peut dire qu’arrivé à ce niveau, le issu de Hongrois, racle le caniveau.

    On ne voit pas ce qu’il peut imaginer d’encore plus putride pour exploser ce qu’il reste des valeurs, républicaines... "musulman d’odeur" peut-être... ou "musulman d’opinion"... c’est vrai qu’il y a déjà "musulman de France".

  • permalien patrice :
    26 mars 2012 @18h47   « »

    @Marcel
    Les lieux publics sont régis par des règles laïques, au seul motif que l’état est laïc. On ne peut donc y appliquer des règles religieuses. Même chose pour les écoles laïques, où le port de signes religieux ostentatoires, tels que kippa ou voile islamique est interdit, dans le but évident de ne pas générer la formation de groupes communautaristes qui passeraient leur vie à se bagarrer.
    Le religion musulmane considère qu’hommes et femmes ne doivent pas cohabiter ? C’est son problème, pas celui de l’état laïc. La France a admis depuis 1945 l’égalité entre hommes et femme. Dans les piscines, tout le monde, hommes, femmes, enfants, est autorisé à se baigner aux heures d’ouverture. Je ne vois aucune raison d’exclure une partie de la clientèle à certaines heures. Et pourquoi pas des heures d’ouverture pour les noirs, ou pour les communistes ?
    Encore une fois, personne n’interdit aux fanatiques de construire des lieux privés exclusivement accessibles aux musulmans, ou aux juifs. Mais pas avec l’argent public. Dans le même esprit, je suis favorable à la construction de mosquées, mais pas aux subventions d’état.
    N’oublions pas que c’est la séparation église / état qui permet aux musulmans de pratiquer leur religion. Mais pas question de rendre le pouvoir aux religieux. Ils en ont toujours fait un mauvais usage, qu’ils soient chrétiens, juifs, ou musulmans.

  • permalien Raphael :
    26 mars 2012 @18h47   « »
    Une mise au point

    Said a raison. Cette fois, je ne fais pas de message ironique, voici ce que je pense. Je suis athée, de gauche, favorable à l’immigration de masse, et antireligieux. Le catholicisme est une horreur qui doit être combattue, et l’islam est une horreur qui doit être combattue. Lisez Voltaire, il y a la raison et la religion, désolé d’en revenir à des choses qui devraient être connues depuis 300 ans. Evidemment, cela dérange la gauche, car "l’islam c’est la religion des pauvres, et on ne dit pas de mal des pauvres". Mais à la Révolution française, et pendant tout le XIXème siècle, le peuple était catholique, les pauvres étaient catholiques, regardez les élections du début de la 3ème République ! D’autre part il faut différencier "Arabe" et "musulman", OUI les populations arabes sont les bienvenues, et NON leur religion (de même que le christianisme, je le répète) n’est pas une bonne chose. Mais pour cela il faut arrêter de penser binairement, "l’Autre est pur et parfait, l’’Occident est immonde et maléfique". Il y a de l’horrible de l’intolérance en Occident et ailleurs.

  • permalien patrice :
    26 mars 2012 @18h55   « »

    @Yvan
    A force d’appeler musulmans les arabes, pour éviter le tribunal, on en vient forcément à avouer la véritable signification de ce terme. Mais Mohamed Merah est tombé dans le même piège. C’est bel et bien "un arabe traître" qu’il a assassiné, autant que j’aie compris.
    Et ceux qui, dans ce blog, traitent Caroline Fourrest de raciste sont sur la même longueur d’onde que Sarkozy et Mérah, dans la mesure où la journaliste du Monde s’attaque aux intégristes musulmans, et non aux arabes. Je ne cherche pas un amalgame global. Je souligne juste une interprétation sémantique erronée.

  • permalien Sakhra :
    26 mars 2012 @18h58   « »

    Les tueries de Montauban et Toulouse et les maladies de la société française.

    Nous, nous affirmons au contraire : la politique criminelle pratiquée par Israël à l’encontre du peuple palestinien tout entier, au mépris du droit international, met en danger la paix et la cohésion de toutes les sociétés, de la nôtre en particulier.

    Le soutien inconditionnel de la « communauté internationale » dont jouit Israël est tout autant dangereux.

    Les murs - réels et virtuels – érigés par Israël et l’Europe entre « eux » et « nous » le sont également.

    Notre colère est grande à l’encontre de ces dirigeants politiques de droite comme de gauche responsables de la communautarisation de notre propre société.

    Notre colère est grande à l’encontre des gens du CRIF, représentants autoproclamés des juifs français qui se taisent à chaque tuerie d’enfants palestiniens perpétrée par l’armée « la plus démocratique du monde », qui se taisent quand ici même, des groupes entiers d’hommes, de femmes et leurs enfants sont stigmatisés, arrêtés, enfermés, expulsés. Qui se taisent enfin devant les discours racistes et xénophobes des plus hauts représentants de l’État. Eux qui se disent « les gardiens de la mémoire », la manipule pour soutenir une politique criminelle.

    Notre colère est grande à l’encontre des médias, des politiques français qui ont fait de nous, Juifs français, des gens à part, à la nationalité indistincte, multiple et variable, sur lesquels il est interdit de porter un regard objectif, interdit de s’interroger sur les dérives religieuses de certains, toutes aussi radicales et problématiques que celles qui frappent nos frères et sœurs musulmans.

    Notre colère est grande enfin à l’encontre de tous ceux qui affirment que toute critique de la politique israélienne est une manifestation d’antisémitisme.

    À tous ceux là , nous leurs disons aujourd’hui qu’ils portent eux aussi une lourde responsabilité morale et politique dans ces drames qui nous bouleversent tous.

    Qu’ils ne peuvent impunément stigmatiser l’Autre de façon aussi indécente.

    Ceux qui nient l’humanité de l’Autre se barbarisent eux-mêmes.

    http://www.ujfp.org/spip.php?article2257

  • permalien Deïr Yassin :
    26 mars 2012 @19h11   « »

    @ Red Transf

    "Elle enchaine immédiatement sur les Loubavitch et les Cathos. Chose soigneusement tue...."

    Vous vous foutez de nous là ?
    Après avoir parlé des tournois de basket, et les collecteurs de fond pour le Hamas dans la même phrase elle dit ceci :

    "....ils ouvrent des écoles Loubavitch, des crèches Loubavitch, ils ouvrent des écoles musulmanes, pas les plus sympathiques tenues par des fondamentalistes ..."

    et elle chargé pas mal les écoles cathos qu’elle traite pratiquement de néo-nazies.
    A part mentionner les écoles et les crèches Loubavitch, elle ne dit plus rien à leur sujet, alors que le communautarisme musulman a eu droit au tournois de baskets, le Hamas, et des écoles pas très sympathiques, entre autre. C’est sûr, mentionner les Loubavitch en soi, c’est une critique cinglante !

  • permalien Mo :
    26 mars 2012 @19h21   « »

    Tu perds ton temps Marcel avec ces calotins de la laïcité, qui ne connaissent même pas le corpus juridique de ce q’ils font semblant de défendre ! Le plus souvent, leur vrai moteur est une xénophobie inavouée, rien de plus...

    Comme le rappelle Bauberot, La loi de 1905 ne fait même pas mention du mot "laïcité", aussi l’inflation de son usage aujourd’hui, de la part de demi-ignorants, a une tout autre fonction qui n’a rien de très propre ou de très avouable !

  • permalien Mo :
    26 mars 2012 @19h25   « »

    C’est fou ce que stylistiquement Said ressemble à Raphael ! ;)

    Un informateur indigène de l’intérieur en quelque sorte....

  • permalien Yvan :
    26 mars 2012 @19h28   « »

    @patrice

    Merah était un pauvre type, trop bien intégré dans le "système Sarkozy. "La bande à Bonnot" se prétendait anarchiste et Merah s’auto-proclame djihadiste après s’être fait virer des bureaux de recrutement de l’armée, c’est le même processus.

    Laissez à Sarkozy l’analyse de la pensée "merahiste", pour nous vendre son programme de casse républicaine... et luttez contre ça.

  • permalien Deïr Yassin :
    26 mars 2012 @19h37   « »

    @ Nathan

    Je ne vous ai pas demandé l’avis de Fourest sur la politique israélienne, à vrai dire je m’en fous. Je vous ai demandé des références où elle critique l’intégrisme juif en France ou en Israël, comme vous avez prétendu dans votre commentaire.

    A part une ligne sur l’infiltration de l’armée par les orthodoxes et un livre que vous n’avez pas lu, vous n’avez pas autre chose ?
    Soyons honnête ! Caroline Fourest est devenue ’incontournable’ et omniprésente pour ses propos sur l’Islam, si elle avait critiqué le Judaïsme de la même manière, on ne la verrait plus.

    C’est Olivier Roy - et non pas Alain Gresh qui utilise le mot "loser - et non pas "looser". Vous n’avez pas lu son article ou c’est encore la mémoire qui flanche ? Ce mot décrit parfaitement le parcours de Merah et est utilisé dans ce sens, sociologiquement.

    - www.elearnenglishlanguage.co...

  • permalien Nathan :
    26 mars 2012 @19h39   « »

    Personnellement, j’aurais plutôt donné les "Y’a bon Awards" aux imams Youssef Al-Qaradaoui et Mahmoud Al-Masri. Voilà de vrais et authentiques racistes, adoubés par l’islam. Ils auraient même pu recevoir leurs trophées le 6 avril lors du congrès annuel de l’UOIF au Bourget. Car ces deux racistes y étaient officiellement invités ! Après la tragédie de la semaine dernière, Sarkozy a préféré les déclarer persona non grata en France. Mieux vaut tard que jamais !

    En janvier 2009, Qaradaoui s’était félicité du fait qu’Hitler ait "remis les juifs à leur place" et avait estimé que l’Holocauste était une "punition divine".

    http://www.youtube.com/watch?v=VcB_...

    L’autre imam mérite également le détour. Voici une séquence où il nous explique comment convertir un juif à l’islam (ce qui est d’ailleurs contraire au précepte de leur prophète "Nulle contrainte en religion").

    http://www.memritv.org/clip/en/2268.htm

    Et dire que ces deux personnages étaient invités en France et que s’il n’y avait pas eu les massacres de Toulouse et la campagne électorale, on n’y aurait vu que du feu.

    http://www.lemonde.fr/societe/artic...

  • permalien Deïr Yassin :
    26 mars 2012 @19h42   « »

    @ Mo
    Et c’est fou comme vous ressemblez à Afshin/Mike/Dave/Anastasia/uTo/Mikhail etc.........etc........etc........

  • permalien Raphael :
    26 mars 2012 @19h42   « »
    Pour Mo

    Je vous remercie, monsieur Mo, de m’accorder un style (ce qui est bien flatteur), mais je crains devoir vous contredire, et vous affirmer que je ne suis pas Said. Quoiqu’il doive vous en coûter, nous sommes plus qu’un, et déjà au moins deux, je le constate, à rejeter toutes les religions. Je dis bien toutes les religions, et je suis scandalisé par le coût du voyage actuel du pape et par la protection dont ont bénéficié les pédophiles au sein de l’organisation sectaire à succès appelée "Eglise".

    Mais je crains que ma méfiance envers cette autre secte à succès qu’est l’islam me rangera décidément à vos yeux, moi qui vais voter Arthaud, puis Hollande, pour chasser le pétainiste Sarkozy, dans le camp des fascistes.

  • permalien gongoro :
    26 mars 2012 @19h45   « »

    Ils mettent les petits plats dans les grands en ce moment pour essayer de faire croire que la folie du tueur n’est pas le fait de l’Islam. D’ailleurs les envoyés spéciaux d’aljaizira à france cu ;ture mosquée sont allés faire un tour .
    L’islam, dont l’auteur semble ignorer la diversité des pratiques et des attitudes a depuis le 9e s un noyau pour qui la seule façon d’aider les musulmans c’est d’aider l’islam à disparaitre , et pour détourner toute malveillance i.e à se fondre dans le sécularisme et ses valeurs
    Imam Tareq Oubrou : « Il faut que l’histoire de la France soit réécrite à la lumière de la présence musulmane aujourd’hui. » alors allons y , mais d’abord ce point précis de l’histoire de l’islam

  • permalien Mo :
    26 mars 2012 @19h50   « »

    Deïr Yassin , occupez-vous de ce qui vous regarde !

    Quant à Raphael, ne vous avancez pas trop, style, ici, est métaphorique, pour tout dire je vous préférais au début quand vous faisiez le rigolo (même lourdingue), dés que vous venez nous vendre d’un air sérieux votre voltairianisme de chez Lidl, un produit très courant en France, vous lasser...

  • permalien Deïr Yassin :
    26 mars 2012 @19h55   « »

    @ Nathan
    Qu’est-ce que al-Qaradawi et al-Masri - traduit, coupé-et-collé, par vos potes de MEMRI - ont à voir avec le sujet ici ?

    C’est maintenant qu’on doit vous ressortir Yitzhak Shapira et son "Le Torah du Roi" où il légitime le meurtre d’enfants non-juif, les conneries de Dov Lior, Ovadia Yossef, Ya’akov Yosef etc ?

  • permalien Nathan :
    26 mars 2012 @20h10   « »

    Deïr Yassin : 26 mars @19h55

    Qu’est-ce que al-Qaradawi et al-Masri - traduit, coupé-et-collé, par vos potes de MEMRI - ont à voir avec le sujet ici ?

    Mais ça a tout à voir, au contraire !. Ces deux-là devaient venir en France ! Sarkozy vient de les déclarer persona non grata. C’est en écoutant et en suivant des prédicateurs extrémistes que naissent des vocations, comme celle du frère de l’assassin.

    Ces images ne sont pas trafiquées. C’est bien eux et leurs propos leur appartiennent. On ne félicitera jamais assez MEMRI de montrer le vrai visage de ces prédicateurs à tous ceux qui n’entravent rien à l’arabe.

  • permalien Sarah :
    26 mars 2012 @20h14   « »

    Puisque Nathan aime les intégristes,voici ce que dit Ovadia Yossef,le Grand Rabbin devant qui se prosternent tous les dirigeants israeliens :

    Il a explicitement appelé à l’extermination de tous les palestiniens.
    Il a que dit les non-juifs(goys)étaient là pour servir les juifs.
    Après l’ouragan Katrina,il a dit que c’était une malédiction divine visant à punir les "nègres" car "ils n’avaient pas apporté la Torah".
    Il a également affirmé que "marcher entre deux femmes c’était comme marcher entre deux anes".

    A votre avis,si demain Ovadia Yossef voulait venir en France invité par une organisation communautaire juive,serait-il interdit de territoire ?

    Je mets main à couper que non.
    Pourquoi ?
    Pour la simple et bonne raison que contrairement aux musulmans,les juifs ont des réseaux d’influence,des lobbys,qui feront oublier quelques règles républicaines.

  • permalien Grand’Ma :
    26 mars 2012 @20h23   « »

    Encore une fois, parce que je l’avais recommandé voici plusieurs mois déjà :

    Maxime Rodinson : la fascination de l’Islam. La Découverte. 2003.
    Environ 10 euros.

    Cordialement.

  • permalien Sarah :
    26 mars 2012 @20h27   « »

    Non,vous avez tous raison,il n’existe pas d’islamophobie en France,ni en occident en général !

    D’ailleurs cette pauvre irakienne,assassinée par des racistes américains,ne pouvait s’en prendre qu’ à elle-meme :

    http://oumma.com/12051/etats-unis-u...

    Evidemment,son assassinat à caractère raciste ne fera pas la une des journaux,après tout on a tellement pris l’habitude tuer des arabes que cela passe inaperçu désormais.

    Vous n’avez évidemment pas entendu parler non plus de l’assassinat de Marwa Sherbini, une musulmane qui avait le tort de porter le voile,par un islamophobe allemand.
    http://oumma.com/En-hommage-a-Marwa...

  • permalien stella :
    26 mars 2012 @20h28   « »

    Tous les propos imputes à Mehra l’ont été par la police puis repris avec forces détails par les média.
    Que sait-on au juste de ce garçon ? Sa famille a été neutralisée des le départ par la police (garde à vue ).
    Sa vie ne semble pas correspondre au jihadiste qu’on veut nous vendre. Je m’étonne de voir les allégations distillées par la police , reprises par tout le monde sans se poser de questions.
    Avons-nous une preuve de ce qu’il est censé avoir dit pendant les 30 h de siège , s’il est prouvé qu’il était encore vivant ?
    Trop de zones d’ombre dans cette histoire.

  • permalien Deïr Yassin :
    26 mars 2012 @20h55   « »

    @ Nathan
    Je vous remets donc l’article au sujet de MEMRI en vous rappelant qu’ils sont aussi manipulateurs que Palwatch que vous nous avez servi il y a quelques semaines.
    - www.monde-diplomatique.fr/20...

    Ici ce n’est pas en France mais des Français qui sont en ’stage’ chez votre compatriote belge Rav Dynovisz :
    - www.blogoptimist.typepad.com...

    D’ailleurs je me demande si des Juifs français partant faire des cours chez ce genre de mahboul vont être concernés par la loi que Sarko compte mettre en place : à savoir poursuivre pénalement des gens qui partent suivre des cours d’endoctrinement.

    @ Mo aka Afshin
    Si je vous comprend bien : vos multiplications infinies de pseudo ne me regardent pas, mais celle - hypothétique - de Saïd et Raphaël vous regarde.
    A quoi est dû ce passe-droit que vous vous accordez ? C’est de la xénophobie, l’islamophobie ou simplement la misogynie ?
    Vos propos ne sont que des paroles alors .... au fond vous êtes suprémaciste. Faut juste savoir quel genre !

  • permalien M. Maurice :
    26 mars 2012 @21h24   « »
    Merci Bidar !

    Bidar, ce musulman qui permet à M. Gresh d’évacuer le cas Merah sans analyse. Youpie !

    Mais, rappelons-le, depuis le 11 septembre 2001, les interventions occidentales des Etats-Unis, d’Israël et de l’OTAN ont tué bien plus de civils innocents que toutes les actions terroristes.

    Si M. Ben Laden et ses séides n’avaient pas commis ces attentats, les Américains ne seraient pas allés en Afghanistan ni même peut-être en Irak.

    De plus, la méchanceté des autres ne nous autorise pas à être méchants nous-mêmes.

  • permalien Sarah :
    26 mars 2012 @21h41   « »

    @ M. Maurice :

    Les plans d’invasion de l’Afghanistan dataient de juin 2001,le 11 septembre n’étant qu’un prétexte pour redessiner la géopolitique du Moyen-orient(le fameux Grand moyen-orient.

    En ce qui concerne l’Irak,la justification principale et fausse, était la possession d’ADM par le régime de Saddam Hussein.

    Toutes ces guerres n’ont rien à voir avec le 11 septembre,les tentatives de changer la carte du moyen-orient,et la nouvelle géopolitique américaine en ce qui concerne le controle des routes du pétrole,datent de bien avant le 11 septembre 2001.

    Ce projet de faire du Golfe Persique un "lac américain" selon l’expression de Samuel Huntington a été précisé,documenté et mis en place notamment par un groupe néo-cons fanatique dans ce qu’ils ont appelé "Projet for a new american century".

    http://www.newamericancentury.org/

  • permalien Nathan :
    26 mars 2012 @21h49   « »

    Sarah : 26 mars @20h14

    A votre avis,si demain Ovadia Yossef voulait venir en France invité par une organisation communautaire juive,serait-il interdit de territoire ?

    Je mets main à couper que non. Pourquoi ? Pour la simple et bonne raison que contrairement aux musulmans,les juifs ont des réseaux d’influence,des lobbys,qui feront oublier quelques règles républicaines.

    Sauf que jusqu’à preuve du contraire, Ovadia Yossef n’a pas été invité en France tandis que Qaradawi, si. Même qu’il est déjà venu en France à de nombreuses reprises.

    Sauf que jusqu’à preuve du contraire aucun juif français, sous influence religieuse, n’a pénétré dans une école musulmane pour y tuer des enfants de sang-froid.

    Par ailleurs, je crois vous l’avoir déjà dit mais Ovadia Yossef a lui aussi déclaré que l’holocauste était une punition divine. Exactement comme Qaradawi. Entre barbus obscurantistes, on se comprend.

    Ce soir, sur les ondes de France Inter, Ahmed Jaballah, le président de l’UOIF, s’est déclaré étonné par la décision de Sarkozy. Pour lui, Qaradawi serait un homme modéré. Comme quoi tout est relatif.

  • permalien Sarah :
    26 mars 2012 @21h49   « »

    Ah j’oubliais le role joué par le lobby pro-israelien dans l’invasion de l’Irak.

    On l’oublie souvent, mais les sionistes ont joué un role déterminant dans le déclenchement de cette guerre,comme ils poussent maintenant à recommencer avec l’Iran.

    Pour plus d’infos,lire le livre écrit par John Mearsheimer et Stephen Walt :"Le lobby pro-israelien et la politique étrangère américaine".

  • permalien RadTransf :
    26 mars 2012 @21h50   « »

    Après quelques recherches, je comprends mieux pourquoi Gresh et ses amis ont tant la haine contre Bidar. C’est un musulman qui prône de débarrasser l’islam de ses archaïsmes, qui ne parle pas d’Israël à chaque paragraphe et qui ne semble pas se complaire à considérer l’occident comme source de tous les maux sur terre. Bref pour eux, c’est un mauvais musulman, un traitre, un vendu.

    En fait, ils haïssent autant les musulmans qui ne ressemblent pas à des caricatures que ceux de l’autre camp. Ce sont les 2 faces d’une même pièce.

  • permalien Mo :
    26 mars 2012 @22h58   « »

    RadTransf, vous tenez un commerce ? ça fait la troisième fois que vous employez le mot "vendu"... C’est déjà les soldes ?

    Tiens, à propos d’opportunisme et de larbinisme utile, on peut dire Que Soeur Caroline sait y faire, car on ne peut pas dire que le désintéressement l’intéresse ;) :

    http://cppn.over-blog.com/article-oui-certes-mais-les-grecs-sont-quand-meme-des-salauds-86474454.html

  • permalien alain :
    26 mars 2012 @23h15   « »

    Le pire en même temps n’est -il pas que ce monsieur soit un philosophe ?

  • permalien Ph. Arnaud :
    26 mars 2012 @23h20   « »

    x^2 (message de 14 h 21)

    - Le concile Vatican I (qui a effectivement proclamé l’infaillibilité pontificale) ne s’est pas tenu en 1870-1871, mais du 8 décembre 1869 au 20 octobre 1870 (de jure), mais de facto au 20 septembre, sa fin ayant été provoquée par les deux événements que furent la guerre franco-allemande et l’entrée des troupes italiennes dans Rome, le second de ces événements étant d’ailleurs lié au premier.

    - Au sens strict, le pape ne met pas le sceau de son infaillibilité après consultation et discussion avec les "éminences grises" de l’Eglise. Le pape n’est pas un notaire qui confère un caractère solennel à certains actes, il est lui-même infaillible (dans les matières de foi, comme vous le précisez, pas pour prédire le temps le jour de la Pentecôte...).

    - Au sein de l’Eglise, les éminences ne sont pas "grises" mais rouges (pourpres exactement), couleur arborée par les cardinaux, détenteurs de ce prédicat. Et, en l’occurrence, le pape consulte moins des "éminences grises" (expression renvoyant à l’exercice d’un pouvoir) que des théologiens, pour bénéficier d’une formulation canoniquement inattaquable, la question de l’opportunité d’une telle déclaration étant censée avoir été évacuée au prélable.

    - Vous semblez identifier Jean l’Apôtre et Jean l’Evangéliste, ce qui n’est pas une évidence pour tous (notamment pour Marcel Simon et André Benoît dans leur - déjà ancien - Le judaïsme et le christianisme antique, P.U.F., 1968).

  • permalien RadTransf :
    27 mars 2012 @00h05   « »

    @Mo : cJe n’ai jamais dit que Fourest était sympathique quoique avec toutes calomnies et les citations tronqués qu’elle s’est pris dans la tête, il faudrait y regarder à 2 fois avant d’être certain qu’elle a bien dit ce dont on l’accuse. Mais vrai ou faux, de toute façon cela n’en fait pas une raciste.

    Je noterais d’ailleurs l’ironie que ce soit les indivisibles, qui utilisent "blanc" comme une insultes qui viennent donner des leçons d’antiracisme.

  • permalien patrice :
    27 mars 2012 @00h25   « »

    @ Mo
    " A tel point qu’aujourd’hui laïcité est un synonyme d’islamophobie ! C’est-à-dire une laïcité identitaire..."

    J’ai connu, je devrais dire : subi, l’époque où les curés faisaient la loi. Mai 68 nous en a libérés, nous a libérés de la répression sexuelle, des tabous imbéciles, mais pas seulement. Les curés nous enseignaient aussi le racisme et l’antisémitisme.
    Après 68, le racisme ordinaire a commencé à décliner, en même temps que la foi. Normal. Ca marche ensemble. La foi, le racisme, la xénophobie, et l’intolérance religieuse, mamelles du fascisme...Les fameuses "valeurs chrétiennes" du Maréchal Pétain, et qui marquaient encore les esprits dans les années 70, dans les provinces les plus arriérées.
    Mon engagement laïc, c’est juste de l’auto défense. Je n’ai pas envie de voir les religieux nous pourrir à nouveau la vie. Peu importe la religion, peu importe que j’aie à faire à un curé, un rabbin, ou un prêtre. Tous défendent la même chose :
    - Baiser, c’est mal.
    - Raisonner, c’est mal.
    - La femme est un être inférieur qui a moins de droits que l’homme.
    Ah ! J’allais oublier. Les chrétiennes intégristes étaient voilées, dans les années 50. Les cheveux appartiennent au mari. Celles qui se découvrent sont des traînées...
    Mais vous avez raison. Je suis une sorte d’intégriste, dans la mesure où je trouve tout cela très con. De même que je trouve navrant de voir ce débat tourner à la guerre de religion entre juifs et musulmans. Normal, je suis athée et laïc.

  • permalien Raphael :
    27 mars 2012 @00h44   « »

    @Patrice Ce n’est pas la peine, j’ai déjà essayé de le convaincre, on ne peut toucher un poil de la barbe d’un imam sans que Mo ne s’offusque.

  • permalien Sarah :
    27 mars 2012 @01h02   « »

    Caroline Fourest est un maillon essentiel de la propagation de la théorie du "choc des civilisations",idéologie des néo-conservateurs américains pour la conquete du monde musulman.

    Comme BHL,son mentor,elle est omniprésente dans les médias de l’oligarchie(Le monde,France inter,france 2,etc)pour promouvoir cette thèse avec une caution de gauche.
    D’ailleurs,elle représente cette gauche bobo pour qui la question socio-économique est totalement secondaire:le seul problème dans les banlieues,c’est l’islam,et nullement le chomage,les difficultés et les inégalités sociales,le manque de logements sociaux.

    Comme la droite sarkozyste, qu’elle prétend combattre,elle "islamise" des questions socio-économiques.
    De fait, elle est l’alliée objective de la droite patronale qui préfère déplacer le champ politique:plutot que de parler d’injustice sociale,parlons de l’islam,de l’intégrisme.
    Cela s’appelle,en matière de communication politique,de la "diversion stratégique".

    Ce qui explique son omniprésence dans les médias qui appartiennent presque tous à l’oligarchie financière,militaire et capitaliste.

  • permalien patrice :
    27 mars 2012 @01h08   « »

    @Raphaël
    J’avoue que j’ai un peu de mal à imaginer cet être tout puissant et omniscient qui fait une fixation sur les poils de la tête. Mais bon...

  • permalien Mo :
    27 mars 2012 @01h30   « »

    La meilleure représentante de la laïcité contemporaine c’est Marine Le Pen, et c’est Babette Badinter qui le dit !

    http://blogs.mediapart.fr/blog/jean-bauberot/300911/elisabeth-badinter-et-la-laicite-lepenisee

    Quelle fine équipe, quel duo de choc, elle forme avec Sainte Caroline ;)

    Normal, elles jouent comme personne la diversion, celle qui permet de ne pas s’occuper, par exemple, des situations socio-économiques. Elles sont si utiles avec leur laïcité à cinq sous, qu’on ne risque pas de les perdre de vue...

  • permalien ben ramden :
    27 mars 2012 @03h44   « »

    la faillite intellectuelle de notre temps,la débilité spirituelle non pas simplement dans le sens religieux du terme.

  • permalien Ph. Arnaud :
    27 mars 2012 @09h29   « »

    Patrice (message de 00 h 25)

    - Je serais plus nuancé que vous sur les liens entre foi et racisme. Les protestants, par exemple, comme on l’a vu durant la dernière guerre, se sont montrés souvent remarquables dans leur défense des juifs. Une précision : ma remarque ne vaut que pour les protestants français (et, peut-être, plus largement, pour les protestants européens). Certains protestants [je dis bien "certains"], aux Etats-Unis, ne sont peut-être pas aussi irréprochables à l’égard du racisme...

    |[Vous savez que les protestants organisent tous les ans, début septembre, une "Assemblée du désert", près de Mialet, dans le Gard. Il y vient des protestants du monde entier. Lorsque je visitais le musée, on m’a rapporté qu’un jour Le Pen avait essayé de s’y pointer. L’accueil qu’il y a reçu l’a vite persuadé de tourner les talons...].

    - Mêmes remarques pour les catholiques en France, durant l’Occupation. Si nombre d’entre eux étaient encore marqués par l’antidreyfusisme et si les évêques ont eu des tendresses pour Pétain, de simples curés ou des religieuses se sont engagés fortement pour sauver des juifs.

    - Il semblerait, aujourd’hui, qu’il n’y ait pas vraiment un recouvrement entre le Front National et la religion (surtout catholicisme). Certes, nombre d’intégristes ont des sympathies pour le F.N., mais celui-ci comporte également une frange non païenne (en tant que le christianisme comporte des composantes égalitaires, communautaires, mondiales bien propres à hérisser le militant F.N. de base).

    - J’ai également lu (je n’en ai plus les références) que les zones de pratique religieuse (catholique) forte et les zones de vote F.N. n’étaient pas les mêmes. Je pense à des gens comme Etienne Pinte, l’ex-maire de Versailles, incontestablement de droite - mains non moins incontestablement catholique - qui s’est souvent dressé, avec véhémence, contre les mesures racistes de Sarkozy.

0 | 100 | 200

Ajouter un commentaire