Le Monde diplomatique
Accueil du site > Nouvelles d’Orient > Air France : « Etes-vous de confession juive ? »

Air France : « Etes-vous de confession juive ? »

lundi 16 avril 2012, par Alain Gresh

Des centaines de militants européens et étrangers souhaitaient se rendre en Palestine pour exprimer leur solidarité avec le peuple palestinien. Ils ne venaient ni poser des bombes, ni attaquer des bâtiments publics. Israël a décidé de leur interdire l’accès aux territoires palestiniens : une nouvelle preuve que ceux-ci sont, purement et simplement, des territoires occupés.

Pour cette violation du droit de circuler librement, le gouvernement israélien a bénéficié de la complaisance des gouvernements européens, qui ont tout fait pour mettre en œuvre l’interdiction. Et les compagnies européennes y ont contribué, au nom de la convention de Chicago (lire la justification d’Air France, « Air France, Easyjet ou Lufthansa annulent des billets vers Israël », 15 avril.)

Laissons les aspects politiques et diplomatiques de cette affaire pour aborder un autre point : si Air France est tenue d’appliquer la convention de Chicago, peut-elle le faire en violant la Déclaration universelle des droits de l’homme et les lois françaises ? Il est interdit, en effet, de discriminer une personne en fonction de sa couleur ou de sa religion. C’est pourtant ce qui s’est passé, en particulier à Nice, où la compagnie a refusé un embarquement en arguant que la personne n’était ni israélienne ni juive ! (voir le document ci-dessous).

JPEG - 128.9 ko
Source : Europalestine, « Le racisme d’Israël et d’Air France au grand jour ».

Il ne s’agit pas d’une simple bavure, puisque Jean-Charles Tréan, directeur du service de presse et des études, précise, en réponse à une question que je lui ai posée : « C’est dans ce cadre que le Chef d’Escale de Permanence à Nice pour le vol AF 4384 du 15 avril 2012 a, sur demande des autorités israéliennes, posé, en leur nom, les deux questions citées. Cela a d’ailleurs permis d’identifier le fait que la passagère concernée n’était pas admise sur le territoire israélien. » On est en présence d’un cas flagrant de discrimination qui devrait être porté devant les tribunaux.

Précisons, pour la petite histoire, que des diplomates français ont aussi été interdits de voyager (« Israeli official : 40% of names on Shin Bet fly-in blacklist were not activists », Haaretz, 16 avril). Et ne vous attendez pas à des protestations de la France.

262 commentaires sur « Air France : “Etes-vous de confession juive ?” »

0 | 100 | 200

  • permalien Sarah :
    16 avril 2012 @19h09   »

    Merci Alain Gresh !

    Il faut arreter d’obéir aux délires de ce pays raciste.

    Il est urgent tout cela cesse, car Israel étend sa politique d’apartheid bien au-delà de ses frontières.

    Stop !La France n’est pas une nation qui se définit en fonction de la race ou de la religion,et c’est très bien comme ça.

  • permalien Deïr Yassin :
    16 avril 2012 @19h57   « »

    Je ne connais pas la Convention de Chicago, mais je me demande si elle a un lien avec le maire, l’israélo-américain Rahm Emanuel qui a fait son service militaire non pas aux US mais dans La-Seule-Ethnocratie-Au-Moyen-Orient...

  • permalien K. :
    16 avril 2012 @21h01   « »

    Il semble que la seule raison pour laquelle la DUDH vit encore est son instrumentalisation pour défendre « nos intérêts »

  • permalien Orangerouge :
    16 avril 2012 @21h10   « »

    Israël et ceux qui soutiennent Israël ont donc des droits exorbitants.

    Des droits élementaires des Français, droit d’expression et de débat, droit de voyager où ils le souhaitent, par exemple en Cisjordanie (sans même parler de Gaza !) n’existent que tant qu’Israël ne s’y oppose pas.

    Et ce sont les politiques, la police et les entreprises françaises qui exercent sur les Français, la répression souhaitée par l’état d’Israël.

    La gauche au pouvoir risque de ne pas changer cela :

    - Hollande et Delanoë devront être sérieusement interpellés pour leur agression verbale contre les humanistes français qui utilisent le moyen pacifique du Boycott pour lutter contre l’épuration ethnique menée par Israël en Palestine :

    Le boycott d’Israël est une arme indigne LE MONDE | 01.11.2010

    - Autre signe de soumission à Israël : sont toujours au PS ceux qui ont signé une lettre demandant à Sarkozy de ne pas reconnaitre l’état Palestinien : François PUPPONI, Jean Marie le GUEN, Georges PAU LANGEVIN, Patrick BLOCHE, André VALLINI (signature retirée ensuite sans explication), Serge BLISKO, Roger MADEC et Jean MICHEL BAYLET.....

  • permalien Marcel Séjour :
    16 avril 2012 @21h21   « »

    Israël nous emmerde, nous emmerde et nous emmerde. Je ne suis pas un érudit, je ne suis pas un lettré, je ne suis pas un fin connaisseur du Moyen Orient. Je sais cependant qu’Israël s’est construit sur un accaparement de terres et que depuis, cet état de trouillards archi-paranos et heureux de l’être se comporte comme une dictature raciste et stupide, ce qui est un peu idiot puisqu’une dictature est nécessairement un peu stupide. Les Israëliens sont un vrai problème puisqu’ils nous font détester les juifs ou tout du moins nous en méfier. Israël est un état totalitaire, il nous emmerde ; un état raciste, il nous emmerde ; un état pratiquant l’apartheid, il nous em-mer-de ! Et encore ! Ce qu’ils font n’est rien à côté de ce qu’ils ont envie de faire ! Le Grand Israël !!! Monstrueux ! Programme de fous. Annexion-protection, annexion-protection, ad nauséam. Interdire la venue de sympathisants palestiniens !!! Franchement, c’est d’une sottise ! D’un puéril ! On a envie de leur coller des claques. Israël se rend haïssable. Méprisable pour commencer, puis haïssable. S’ils n’agissaient que pour se protéger ils ne susciteraient pas la colère ni la haine. Ils sont de mauvaise foi, ils sont racistes, ils sont têtus, buttés, obstinés, criminels, et on ne peut rien leur dire, bref, ils nous emmerdent. Et l’on en vient à souhaiter qu’ils soient rappelés à l’ordre. Les juifs, je m’en tape mais Israël nous em-mer-de. Point

  • permalien Orangerouge :
    16 avril 2012 @21h26   « »
    Israël a tous les droits, surtout celui de commettre le pire

    Afin de mieux préparer la campagne de destruction "Plomb Durci", planifiée depuis longue date par l’état d’Israël, Richard Falk, professeur de droit international à l’Université de Princeton et Rapporteur spécial sur les territoires palestiniens de l’ONU a été expulsé par l’état Israël le 14 décembre 2008 dans des conditions humiliantes.

    Voici son témoignage :
    "Mon expulsion d’Israël" par Richard Falk

    J’ai été traité non pas comme un représentant de l’ONU, mais comme une sorte de menace pour la sécurité, soumis à une fouille corporelle et à une inspection des bagages la plus minutieuse que j’aie jamais vue.

    J’ai été séparé de mes deux compagnons de l’ONU qui ont été autorisés à entrer en Israël et j’ai été emmené au centre de détention de l’aéroport situé à 1 kilomètre. On m’a demandé de mettre tous mes sacs et mon téléphone portable dans une pièce et j’ai été emmené dans une pièce minuscule fermée à clé qui sentait l’urine et la saleté. Elle contenait cinq autres détenus et était une mauvaise invitation à la claustrophobie.

    J’ai passé les 15 heures suivantes ainsi confiné, ce qui équivaut à un cours intensif sur les misères de la vie carcérale, y compris les draps sales, les aliments non comestibles et les lumières trop vives ou l’obscurité qui étaient contrôlées par un garde du bureau.

    Bien sûr, ma déception et mon dur confinement étaient des choses insignifiantes, et par elles-mêmes pas dignes d’y prêter attention, étant donné le genre de graves difficultés que des millions de gens dans le monde subissent chaque jour. Leur importance est largement symbolique. Je suis une personne qui n’avait rien fait de mal sauf exprimer une forte désapprobation des politiques d’un État souverain. Plus important encore, l’intention évidente était de m’humilier en tant que représentant de l’ONU et ainsi d’envoyer un message de mépris aux Nations Unies.

    Israël m’a depuis le début accusé de parti pris et de faire des accusations inflammatoires au sujet de l’occupation des territoires palestiniens. Je nie être partial, mais plutôt j’insiste sur le fait que j’ai essayé d’être honnête dans l’évaluation des faits et des lois appropriées.

    C’est la nature de l’occupation qui donne lieu à de vives critiques de l’approche d’Israël, en particulier de son blocus sévère de la bande de Gaza, entraînant la punition collective de 1,5 million d’habitants.

    En attaquant l’observateur plutôt que ce qui est observé, Israël joue un habile jeu de l’esprit.

    Il éloigne l’attention de la réalité de l’occupation, en pratiquant en fait une politique de distraction.

    ...

  • permalien K. :
    16 avril 2012 @22h05   « »

    Il semble que la seule raison pour laquelle l’ONU existe encore est son instrumentalisation pour défendre « nos intérêts ».

  • permalien Orangerouge :
    16 avril 2012 @22h09   « »

    Il y a actuellement un mouvement important de grèves de la faim des prisonniers palestiniens.

    Evidemment les medias occidentaux, tenus par les soutiens d’Israël et les communautaristes juifs n’en parlent pas.

    Il faut soutenir les prisonniers palestiniens :

    http://www.info-palestine.net/artic...

  • permalien s=exp(j*pi) :
    16 avril 2012 @22h17   « »

    "VOUS N’ETES PAS JUIVE, AU MOINS ?"

    D’abord, merci à Alain GRESH

    - de relever les faits,
    - de souligner les complicités
    - et de flétrir les lâches tentatives de justification.

    Ainsi donc, sur le territoire français, à bord d’un aéronef français, un chef d’escale français pose à un passager des questions sur sa religion ! C’est la séparation de l’église et de l’état version Nico*** S*** sans doute, mais il n’est pas question d’avouer une pareille infamie. Et le directeur du service de presse tente de rejeter la responsabilité sur des "autorités israéliennes" !

    Question : si ces "autorités" avaient demandé autre chose, la chef d’escale se serait exécutée, alors ? "A la demande de l’autorité", elle aurait p ex giflé la passagère : elle aurait pu se prévaloir du même prétexte, non ?

    Ce qui s’est passé là est grave. Beaucoup plus que ne le penseront certains : une chef d’escale, qui doit avoir un certain rang social et un peu de lucidité, s’est laissée imposer (je préfère l’imaginer ainsi) une ignominie ; elle l’a accomplie (peut-être pas très fière) mais voici que sa direction cherche à la justifier : c’est pas elle, la chef d’escale, ni Air France, c’est, nous laisse-t-on entendre "l’autorité israélienne". Fermez donc ce dossier gênant !

    Pas question !

    Nous sommes tous responsables de ce que nous faisons. Personnellement. Si, comme dans le cas présent, c’est une faute, ce n’est qu’en cas de contrainte morale que nous pouvons plaider non pas que nous sommes irresponsables mais qu’il y a des circonstances atténuantes.

    Il semble que ce principe essentiel ne soit même plus perçu par Air France : "c’étaient les ordres", nous suggère-t-on.

    C’est une tentative de justification qui date de plus de 65 ans, qui pue encore et qui, déjà à l’époque avait été tenue pour nulle. Il faudrait s’en souvenir. Et s’inquiéter : ça ira jusqu’où, des "ordres" de cette sorte ?

    Et pour ceux qui ne seraient pas convaincus, qu’ils imaginent que la question posée ait été :

    "VOUS N’ETES PAS JUIVE, AU MOINS ?"

  • permalien K. :
    16 avril 2012 @22h18   « »

    Que vaut la DUDH devant la promesse de dieu ? Que fait l’ONU ? Pourquoi les Saoud et les roitelets du Qatar n’envoient-ils pas des armes aux Plaestiniens comme ils le font en Syrie ?

    From Yamit to the Jordan Valley, the IDF continues to force Arabs from their homes

    http://www.haaretz.com/news/feature...

  • permalien Jean Cyril :
    16 avril 2012 @22h56   « »

    Si Air France les embarque malgré l’interdiction c’est retour illico aux frais de la Compagnie plus une amende de plusieurs millers d’€, toujours pour la Compagnie et d’éventuelles poursuites.
    Quel intérêt ont AF, LH et autres Airlines à se mettre en danger ?

  • permalien X :
    16 avril 2012 @23h07   « »

    Rapport de la délégation québécoise refoulée à Paris

    Nous avons eu une très longue conversation avec un superviseur (du dimanche) d’Air France.  Il nous a dit qu’il avait reçu une liste de noms à ne pas laisser embarquer dans l’avion vers Tel Aviv. Il a comparé la situation au 11 septembre, ce qui nous a bouleversés et insultés ! La comparaison est épouvantable et totalement inadéquate. Il a enchainé sur les droits d’un pays a refusé que l’on entre sur ces Terres. Un vrai douanier Israélien !!!

    Les quēbēcois ont ētē un peu mieu traités à Montrēal mais arrivēs en France pour leur transit, c’est carrēment le 11 septembre.

    Faut il appeler au boycott d’Air France ?

  • permalien s=exp(j*pi) :
    16 avril 2012 @23h28   « »

    @ Jean Cyril

    Vous permettrez à certains ici de ne pas tout voir sous le rapport du fric ?

    Dans le cas contraire, votre vie vaut combien pour vous ?

    Et si vous n’avez pas lu mon post de 22h17, souffrez que je vous rappelle la question :

    VOUS N’ETES PAS JUIF, AU MOINS ?

    J’estime que poser cette question serait une infamie. Et vous ?

    Vous considérez qu’à un certain prix, il est justifié de la poser ?

    Si oui, honte à vous !

  • permalien Jordi Grau :
    16 avril 2012 @23h31   « »

    A Marcel Séjour

    Je pense qu’un passage au moins de votre message est mal formulé :

    Les Israëliens sont un vrai problème puisqu’ils nous font détester les juifs ou tout du moins nous en méfier.

    En ce qui me concerne, je n’ai aucune détestation vis-à-vis des juifs ni aucune raison de me méfier d’eux a priori. Je pense donc que vous auriez dû éviter ce "nous" qui est un peu trop englobant. Ou alors, vous auriez pu dire que l’Etat d’Israël (soutenu par un certain nombre d’organisations juives) essaie de faire croire qu’il représente les juifs du monde entier. De ce fait, il est en effet un facteur d’antisémitisme, puisque sa politique est odieuse.

    Malheureusement - et je ne cherche pas du tout à diminuer en cela la responsabilité d’Israël - je crois qu’on pourrait dire un peu la même chose de beaucoup d’Etats. Les Etats-Unis (et, à un moindre degré, la France) se sont fait haïr dans le monde entier à cause de leur politique étrangère. Et tant pis pour les Etats-Uniens ou les Français qui désapprouvent les choix de leurs dirigeants.

    Il est vrai que l’Etat israélien a une spécificité : c’est qu’il prétend être l’Etat de tous les juifs, alors même que ces derniers ne sont pas citoyens israéliens. Il y a là une confusion des genres très dangereuses, y compris pour les juifs vivant en-dehors d’Israël.

  • permalien Ph. Arnaud :
    16 avril 2012 @23h32   « »

    A tous

    - Ce n’est pas la première fois, il me semble, que les Israéliens font bloquer, à partir des aéroports européens, des gens qui ne leur plaisent pas.

    - Cela rappelle, par ailleurs, l’interdiction de survol des Etats-Unis d’un avion d’Air France qui transportait Hernando Calvo Ospina, collaborateur du Monde diplomatique, et adversaire déclaré d’Alvaro Uribe, président de la Colombie.

    - Or, le sieur Uribe étant allié des Etats-Unis, avait dénoncé Ospina comme un dangereux terroriste - alors que celui-ci, de toute sa vie, n’avait - et n’a toujours - jamais manié qu’un stylo ou qu’un clavier d’ordinateur.

    - Résultat pour Ospina : un avion qui allait à Mexico en survolant les Etats-Unis, détourné en Martinique, Ospina interrogé des heures par la police, des passagers retardés d’au moins douze heures, ratant leurs correspondances, et le tout, bien entendu, jamais indemnisé par les Etats-Unis. Qui, avec une arrogance incroyable, et croyant être dans leur bon droit, font n’importe quoi sous prétexte de se défendre.

    - Une chose est profondément inquiétante là-dedans, c’est que les Etats-Unis et Israël sont partis pour espionner et ficher le monde entier, nous transformant tous en suspects, sinon en coupables potentiels.

    - Et une chose est profondément perverse : c’est que ces Etats réagissent ainsi après des actions de légitime défense de gens qui s’étaient levés contre eux par suite d’agressions ou d’iniquités. Ainsi, ces actions d’espionnage et d’interdiction sont-elles comme des agressions aux carré !

    - Ce qui ne fait que renforcer la volonté de les combattre...

  • permalien K. :
    17 avril 2012 @00h28   « »

    ....utilisons la balise de la Déclaration universelle pour guider nos efforts. Réaffirmons que chaque État - indépendamment des circonstances - doit assumer sa responsabilité première de respect et de protection des droits de tous les individus, sans distinction d’aucune sorte.

    Dixit entité sioniste en 2008,

    http://israel-un.mfa.gov.il/stateme...

  • permalien Jean Cyril :
    17 avril 2012 @01h23   « »

    @s=exp(j*pi)

    Vous ne saisissez pas mon point de vue... Il n’est pas question pour une compagnie aérienne de payer des amendes lourdes pour faire faire un aller-retour journée à quelqu’un qui pourra en plus se retourner contre elle car il est de la responsabilité juridique du transporteur de s’assurer des formalités...
    (en temps normal plein de passagers ignorent qu’il leur faut des visas pour telle ou telle destination et c’est la compagnie aérienne qui lève le lièvre ; c’est pour ça à la base que les amendes existent, pour augmenter la vigilance des agents d’escale et de billetterie.)
    Je peux comprendre que les superviseurs et chefs d’escale qui ont employé les mots "juifs" "religion" et autres n’ont pas été délicats mais ils sont pris entre le marteau et l’enclume en se devant sans faire de politique et sans prendre partie d’appliquer les règles de fonctionnement de leur compagnie. Le transport aérien étant une des activité les plus réglementées et surveillées qui soient.
    Et si pour conclure je peux me permettre de glisser mon opinion personnelle, j’estime qu’un pays souverain qui contrôle ses frontières est en droit de dire qui est autorisé ou pas à les franchir.
    Sachez qu’avec un passeport israélien (ou même un tampon israélien sur tout autre passeport d’une autre nationalité vous êtes refoulés dans les mêmes conditions dans les pays suivants : Syrie, Liban, Iran, Irak, Emirats Arabes Unis, Barhain, Qatar, Yemen, Arabie Saoudite et je dois en oublier.
    Personne évidement ici ne trouvera cela scandaleux...

  • permalien Deïr Yassin :
    17 avril 2012 @02h31   « »

    @ Jean Cyril ou quand la hasbara prend des noms bien français....

    "J’estime qu’un pays souverain qui contrôle ses frontières est en droit de dire qui est autorisé ou pas à les franchir.

    Sachez qu’avec un passeport israélien et blahblahblah..."

    Dites donc, vous n’avez rien compris ou vous faites exprès ?

    Les gens de la mission "Bienvenue en Palestine" ne voulaient pas aller en Israël mais en PALESTINE, et comme Le-Petit-Pays-Merdique contrôle toutes ses frontières, ils étaient obligés de passer par des postes-frontières israéliennes.

    Personnellement, j’aurais opté pour l’entrée par la Jordanie par le Pont Allenby. Même s’il est aussi contrôlé par La-Seule-Ethnocratie-Au-Moyen-Orient, et même si le refoulement aurait fait un peu moins de médiatisation, cela aurait enlève toute possibilité de justification à des gens avec votre discours sur la souveraineté blabbla. D’un autre côté je comprend bien le but d’essayer de passer par Ben Gourion.

    ***

    Au sujet du refus de l’embarquement à Nice :

    C’est bien pire que cela. Selon le site de la mission, Houria ... avait bien été embarquée. C’est une fois dans l’avion, assise à sa place qu’une hôtesse l’a demande de la suivre dans un recoin de l’appareil et là, elle lui a posé les fâcheuses questions avec un air très gêné : "Avez-vous un passeport israélien", tout en communiquant avec l’extérieur par walkie-talkie. "Etes-vous de confession isra....heuh, juive". Après les réponses négatives, l’hôtesse a reçu des ordres, et après discussion avec ses collègues, Houria.... avait été débarquée.

    Pourtant on l’attendait tellement, Houria, en Palestine. Elle viendra un jour :
    - www.youtube.com/watch ?v=OaSv...

  • permalien MiB :
    17 avril 2012 @02h55   « »

    Les nazis qui ont osé poser de telles questions ont eu droit à Nuremberg.

    Les PDG des sociétés occidentales et les personnalités politiques qui servent de carpettes à Israël mériteraient en toute logique le même traitement.

    Nathan et comparses, trouvez-moi une raison logique d’accepter que de telles questions soient posées aujourd’hui alors que vous savez très bien que dans d’autres circonstances vous seriez les premiers (et cette fois avec raison) de parler de racisme et d’antisémitisme.

  • permalien
    17 avril 2012 @08h04   « »

    La LICRA a t-elle réagi ?

  • permalien jgn :
    17 avril 2012 @09h12   « »

    Jordi Grau :16 avril @23h31 COMMENTANT Marcel Séjour :16 avril @21h21
    "Les Israëliens sont un vrai problème puisqu’ils nous font détester les juifs ou tout du moins nous en méfier."

    "l’Etat d’Israël (soutenu par un certain nombre d’organisations juives) essaie de faire croire qu’il représente les juifs du monde entier. De ce fait, il est en effet un facteur d’antisémitisme, puisque sa politique est odieuse.
    (...) je crois qu’on pourrait dire un peu la même chose de beaucoup d’Etats. Les Etats-Unis (et, à un moindre degré, la France) se sont fait haïr dans le monde entier à cause de leur politique étrangère. (...)
    "

    La différence, cependant, est que la détestation des juifs du monde entier, du fait de la politique de l’État prétendant les représenter, EST l’objectif de’Israël, et même son objectif premier : c’est dans cette détestation, dans l’antisémitisme qu’il aura réussi à raviver en associant symboliquement les juifs du monde entier à l’ignominie sans cesse répétée, spectaculairement, de sa politique, qu’il trouve sa justification.
    Jusqu’à présent, cela n’a pas fonctionné, chacun sachant faire la différence entre une personne de confession israêlite, ou s’affirmant même seulement “juif” et l’État dit hébreu, au grand dam de cet État, ainsi toujours appelé à la réitérer dans la surenchère, jusqu’à ce qu’il puisse enfin fièrement annoncer : “Voyez que l’État d’Israël est une nécessité pour protéger et offrir une patrie aux juifs du monde entier”. Cela n’est guère que la réitération de l’affaire dite des Sudètes.
    Les démocraties avaient laissé faire. Certains auront su retenir la leçon.

  • permalien Nathan :
    17 avril 2012 @10h52   « »

    Je condamne, bien sûr, le fait que des militants propalestiniens pacifiques aient été empêchés d’embarquer dans leur avion à destination d’Israël et le fait que le personnel de certaines compagnies aériennes ait reçu l’ordre de les trier sur base de leur religion.

    Cela dit, je trouve que ces activistes n’ont pas été très malins (à moins que le but de l’opération eût été de faire le plus de tapage possible). Si j’avais été à leur place, je serais parti avant le week-end pascal et je me serais fondu discrètement au milieu d’un groupe de pélerins en partance pour la terre sainte. Ni vu ni connu, je t’embrouille.

  • permalien Noval :
    17 avril 2012 @10h56   « »

    " Et ne vous attendez pas à des protestations de la France "

    En effet , il n’y aura ni protestation, ni à fortiori condamnation officielle de la part des autorités gouvernementales ou politiques françaises. Tout comme il n’y aura aucune désapprobation de la part de l’un des autres Etats concernés par les dernières manigances israéliennes. La liste des combines et machinations dont un trop grand nombre d’Etats s’accommode dès lors et parce qu’il s’agit d’Israël est déjà bien trop longue pour que les dirigeants de ces mêmes Etats n’aient d’autre solution que celle consistant à opposer à leurs propres concitoyens un frustrant mutisme . Comme à l’accoutumée et toute honte bue parce qu’il s’agit d’Israël ...

    Cette absence de condamnation découle en droite ligne de ce qu’il est convenu de qualifier de sionisation de la très grande majorité de la classe politique occidentale. Que cette sionisation ait pu s’effectuer au mépris des données élémentaires de la morale et du droit, dont les mêmes se montrent par ailleurs si soucieux, laisse décidément profondément songeur ...

  • permalien Deïr Yassin :
    17 avril 2012 @10h57   « »

    Puisque X parle d’un Danois qui voudrait aller en Palestine. Voilà un qui est allé et qui a gouté à l’amour des Israéliens.

    A l’occasion d’un tour à bicyclette à travers la Vallée du Jourdain, voilà comment on traite les "pro-Pals". Vous pouvez donc vous imaginer quand il s’agit des Palestiniens et sans caméra.
    - http://972mag.com/watch-idf-lt-col-...
    (posté par K sur un autre fil)

    Il y a une séquence plus long en bas. Et même avec cela, la hasbara a tenté de parler d’une agression de la part des activistes. Le Colonel Machin en question a dit qu’il se sentait menacé et réagissait en auto-défense.
    Ils vont bientôt se regrouper sur la Massada....

    L’histoire est sur la première page de tous les journaux danois, l’ambassadrice à Tel Aviv et le Ministre des Affaires Etrangères ont vivement protesté et ont demandé des comptes. A croire que les Vikings ont plus de colon vertébrale que le nain ...je veux dire le coq français.

  • permalien Nathan :
    17 avril 2012 @11h04   « »

    Deïr Yassin : 17 avril @10h57

    Puisque X parle d’un Danois qui voudrait aller en Palestine. Voilà un qui est allé et qui a gouté à l’amour des Israéliens.

    La brutalité des soldats israéliens est bien sûr à condamner fermement mais je n’ose pas imaginer le sort qu’il aurait subi sous la dictature du boucher Assad. Probablement torturé à mort.

  • permalien X :
    17 avril 2012 @11h21   « »

    Dęnommę Nathan :

    Cela dit, je trouve que ces activistes n’ont pas été très malins (à moins que le but de l’opération eût été de faire le plus de tapage possible). Si j’avais été à leur place, je serais parti avant le week-end pascal et je me serais fondu discrètement au milieu d’un groupe de pélerins en partance pour la terre sainte. Ni vu ni connu, je t’embrouille.

    Pourquoi a t on besoin de faire ça ? Parcequ’on doit apprendre à vivre avec un rēgime fasciste en l’encouragent à rester fasciste ? Pour l’accommoder dans sa folie ? Ne trouvez vous pas que vous proposer des restrictions à la loberté des gens ? Ou avez vous d’autre raisons plus valables ?

    Est ce que c’est papa dęnommę Nathan qui va dēbourser pour les dépenses supplēmentaires en supposant que ça va marcher ?

    Savez vous depuis qd les compagnies aériennes avaient les listes des personne visēes ? Les canadiens qui sont partis dimanche vers Paris avaient reçu des offres de remboursement de leurs billet bien avant leur départ.

    Conclusion :

    Je condamne, bien sûr, le fait que des militants propalestiniens pacifiques aient été empêchés d’embarquer dans leur avion à destination d’Israël ...

    Mon cul.

  • permalien Deïr Yassin :
    17 avril 2012 @11h21   « »

    @ Nathan
    Vous avez des problèmes avec vos sens cognitifs ? Vous ne comprenez toujours pas ?
    Ces missions sont pour but de démontrer que la Palestine est hermétiquement fermée : que les Israéliens décident qui rentre et qui sort, qu’un étranger qui veut rendre visite aux Palestiniens est obligé de mentir sur sa destination à l’aéroport et prétendre qu’il reste en Israël, et même qu’il ne va pas voir des "pro-Paléstiniens" en Israël.

    Cette histoire d’une Suédoise qui a dû signer un ’contrat’ (malgré les nombreuses fautes en anglais, il ne s’agit pas d’un faux) : si elle rencontrait des activistes, elle serait déportée :
    - http://972mag.com/new-entry-require...

    Vous voulez qu’on vous rafraichisse la mémoire sur ce qui est arrivé à une délégation d’élus français au printemps dernier quand les flics à l’aéroport se sont rendu compte, à leur départ vers la France, qu’ils avaient le culot d’aller en Palestine, et non seulement en Israël : fouilles corporelles encore plus longues, interrogation pendant des heures.

    C’est ces gens que Lolo avait nommé ’racailles’....

    PS. Votre hasbara sur la Syrie est déjà trop usée. La Syrie est, comme chacun le sait, la seule démocratie au Moyen Orient. Il faut trouver autre chose : Youri Edelstein n’a pas un nouveau sujet, un peu plus fin, pour les hasbaristas lights ?

  • permalien X :
    17 avril 2012 @11h29   « »

    Dęnommę Nathan :

    La brutalité des soldats israéliens est bien sûr à condamner fermement ....

    Mon cul.

    mais je n’ose pas imaginer le sort qu’il aurait subi sous la dictature du boucher Assad. Probablement torturé à mort.

    vous savez que le conseil de sēcuritē s’pccupe des eccēs du boucher Assad, pourquoi ce conseil de sécurité ne s’occupe t il pas des dērapages des juifs en Israël, seriez vous d’accord au moins pour que le conseil de sēcuritē envoie des observateurs comme pour la Syrie ?

    La rēponse est bien sūr Non !

  • permalien Nathan :
    17 avril 2012 @11h58   « »

    K. : 17 avril @00h28

    Dixit entité sioniste en 2008,

    Un individu qui utilise le qualificatif "entité sioniste" est un individu qui ne reconnaît pas l’existence d’Israël ni même le droit à l’existence d’Israël. Il ne doit dès lors pas s’étonner qu’en face, l’entité en question se défende.

    Faut assumer les conséquences. It takes two to tango.

  • permalien X :
    17 avril 2012 @12h00   « »

    Dęnommę Nathan :

    La brutalité des soldats israéliens est bien sûr à condamner fermement mais je n’ose pas imaginer le sort qu’il aurait subi sous la dictature du boucher Assad. Probablement torturé à mort.

    En clair :

    Tant que les palestiniens et les activistes ne sont pas torturés à mort, ce n’est pas bien gràve.

  • permalien Deïr Yassin :
    17 avril 2012 @12h12   « »

    @ Nathan le linguiste équilibriste

    "Un individu qui utilise le qualificatif "entité sioniste" est un individu qui ne reconnait pas l’existence d’Israël ni même le droit à l’existence d’Israël"

    C’est quoi la différence entre ’reconnaitre l’existence’ et ’le droit à l’existence’ ? Vous essayez d’assimiler K à Hitler, si je comprend bien.

    J’utilise le plus souvent l’Etat d’Israël, justement parce que je n’ai pas envie de perdre mon temps avec des gens comme vous - qui a ressorti ce sujet à de multiples occasions, aussi envers X qui a clairement exprimé ses positions en faveur d’un seul Etat - et cela n’est pas pour autant que je reconnais l’existence d’Israël ni son droit d’existence, pas en Palestine en tout cas !

    Il faut aussi que vous fassiez un commentaire sur les ’nazis’ de Samya - un abus de langage, certes - pour tenter de détourner le fil sur l’antisémitisme, votre dada.

  • permalien Noval :
    17 avril 2012 @12h29   « »

    En Allemagne, Günther Grass est un écrivain " populaire " doublé d’un intellectuel respecté. Et dès lors qu’un homme de cette trempe, allemand de surcroît, s’aventure à parler d’Israël la levée de boucliers de la part des gardiens de la doxa sioniste ne s’est pas fait attendre.

    Pourtant, quiconque veut bien lire entre les lignes la toute récente diatribe de Günther Grass s’apercevra bien vite qu’au- delà de la dénonciation du danger que représente depuis trop longtemps le potentiel nucléaire israélien, cet écrivain appelle incidemment à un renversement des valeurs ayant cours, notamment et spécialement en Allemagne dès lors qu’il est question d’Israël .

    " Que ceux qui n’ont de cesse de fonder de manière inlassable leur " politique " sur la culpabilisation des européens et plus spécialement de l’Allemagne abandonnent une bonne fois pour toutes leur statut de victimes ; que la classe politique allemande devienne enfin majeure et responsable dans ses rapports avec l’Etat d’Israël ; qu’au lieu de plier toujours et encore sous le poids de la culpabilisation à l’égard d’Israël, l’Allemagne contemporaine devrait tout au contraire s’émanciper dans ses relations avec cet Etat tout comme elle l’a fait avec l’ensemble des autres Etats ... "

    Voilà le message que Günther Grass a voulu délivrer aux autorités de son pays et au-delà, à l’ensemble de ses concitoyens. Avant lui, un certain nombre d’ambassadeurs et d’universitaires allemands avaient adressé par voie de presse un message similaire à l’actuel gouvernement allemand. Tout comme Günther Grass, ils furent diabolisés à un double titre : allemands, donc antisémites et antisémites parce qu’allemands. Au choix ...

  • permalien Orangerouge :
    17 avril 2012 @12h47   « »
    Jakob Augstein, chroniqueur du Spiegel affirme que Gunter Grass a raison de faire pression sur Israël

    Son article est traduit dans Courrier international :

    http://www.courrierinternational.co...

  • permalien Nathan :
    17 avril 2012 @12h55   « »

    Deïr Yassin : 17 avril @12h12

    J’utilise le plus souvent l’Etat d’Israël, justement parce que je n’ai pas envie de perdre mon temps avec des gens comme vous - qui a ressorti ce sujet à de multiples occasions, aussi envers X qui a clairement exprimé ses positions en faveur d’un seul Etat - et cela n’est pas pour autant que je reconnais l’existence d’Israël ni son droit d’existence, pas en Palestine en tout cas !

    Un seul Etat avec des gens comme X, ça promet ! Quand on pense que les sionistes se sont implantés en Palestine pour échapper aux persécutions antisémites et qu’ils doivent envisager désormais de cohabiter avec des gens comme ça ! Quelle ironie de l’Histoire !

    Quand à K, bien malin celui qui est capable de savoir quelle est son opinion. Ça fait des années qu’il fait ses copier-coller et à part son soutien à la répression iranienne et à la répression syrienne, on ne sait toujours pas ce qu’il pense.

    Maintenant, que vous refusiez de reconnaître Israël, c’est votre droit mais cela vous met en porte-à-faux avec le droit international qui prévoyait le création d’un Etat juif et d’un Etat arabe et aussi avec la communauté internationale qui a reconnu l’Etat d’Israël.

    Parmi les gens qui qualifient Israël d’entité sioniste, il y a de tout... Au fait, vous ne nous avez jamais dit ce que vous pensiez des propos d’Ismail Haniyeh, déclarant devant un parterre d’islamistes à Tunis, que l’objectif ultime du Hamas était de chasser tous les envahisseurs de la Méditerranée au Jourdain.

    Haniyeh est palestinien comme vous. Qu’en pensez-vous ? Est-ce que, pareil aux séries américaines, vous vous êtes partagés les rôles ? Lui le méchant flic et vous l’inspectrice à visage humain. Mais tous les deux bien d’accord sur "l’objectif ultime" ?

  • permalien Orangerouge :
    17 avril 2012 @13h21   « »
    La sionisation de la très grande majorité de la classe politique occidentale

    Cela fait longtemps que je me demande comment c’est possible.

    - Il y a eu le livre de Mearsheimer et Walt "The Israël Lobby and US Foreign Policy".

    - Il y a eu le livre de Jacob Cohen "Le printemps des Sayanim"

    - Récemment j’ai lu des extraits d’un livre de Gilad Atzmon  : il raconte ce qu’a été son vécu personnel de jeune israélien puis de soldat israélien et on comprend beaucoup mieux comment cela se passe au sein de la communauté juive elle-même.

    Extraits du livre "La Parabole d’Esther, Anatomie du peuple élu"
    télécharger les documents en pdf en bas de la page :

    http://www.editionsdemilune.com/la-...

    Je n’ai pas lu l’autre livre d’Atzmon "The Wandering who" mais le compte rendu qu’en fait William A. Cook ici, est particulièrement éclairant :
    http://www.legrandsoir.info/the-wan...

    Je ne suis, par contre, pas d’accord avec Gilad Atzmon pour mettre sur le dos du communautarisme juif, la finance et la crise financière. Le capitalisme et ses dérives n’appartiennent pas à une seule culture/ethnie.

    Une des leçons que j’en tire est qu’il est urgent d’aider et de protéger les juifs qui ne sont pas communautaristes et qui comme Olivia Zemor (qui tient la Librairie Résistance à Paris et l’excellent site d’information Euro-Palestine) font l’objet d’attaques (dommages dans sa librairie), et de mise en cause en justice par ceux (le CRIF de Prasquier, Avocat sans Frontières de Goldnadel) qui représentent en France les intérêts d’Israël.

  • permalien X :
    17 avril 2012 @13h54   « »

    Encore un coup de pouce en dēfaveur de la solution à deux ētats :

    Netanyahu veut rendre l’égal 3 colonies illégal.

    http://www.haaretz.com/news/diploma...

    Qu’en pense dęnommę Nathan ?

  • permalien X :
    17 avril 2012 @14h02   « »

    The ugly face of Israel

    Dans ce cas il y’a eu qqun avec une camēra prēte.
    Que se passe t il en l’absence de camēras ?

  • permalien Una :
    17 avril 2012 @14h26   « »

    @Ph. Arnaud :
    et ça s’est reproduit en 2010 avec la complicité des autorités canadiennes. http://eleconomista.com.mx/internac...
    J’attendais l’un des passagers à Mexico, impossible d’obtenir des informations de la compagnie. Ce n’est que parce que j’étais au courant de l’affaire précédente (une troupe de danseurs français était attendue à Aguascalientes lors du détournement sur les Antilles) que j’ai posé la question, et le gars d’Aeromexico m’a regardée avec des yeux ronds et a fini par confirmer (mais chut !).
    Je vous laisse faire des recherches sur ce qu’il a pu advenir de ce passager... D’après ce que j’ai compris, il avait la nationalité américaine et une famille aux États-Unis...
    Les passagers ont passé 6 h arrêtés sur la piste à Montréal, personne n’a protesté bien sûr.

  • permalien CJ :
    17 avril 2012 @14h37   « »

    Ces pratiques discriminantes sont courantes lors de l’embarquement vers Israël / les territoires palestiniens.

    J’en ai fait personnellement l’expérience il y a plusieurs années à l’occasion d’un voyage Paris - Tel Aviv réservé sur la compagnie El Al : à l’aéroport Charles de Gaulle, après avoir répondu négativement à la question "Etes-vous de confession juive", en précisant que je venais rendre visite à des amis israéliens résidant à Tel Aviv, j’ai été conduite en salle d’interrogatoire. Cet interrogatoire extrêmement désagréable a duré près de 3 heures, lors duquel j’ai été contrainte de me déshabiller entièrement pour une fouille au corps, et mes valises ont été intégralement examinées.

    J’insiste sur le fait que cet interrogatoire humiliant a eu lieu à l’aéroport Charles de Gaulle de Paris, avant même le check-in de la compagnie aérienne. La question "Etes-vous de confession juive ?" (suivie d’autres questions sur les raisons du voyage) était posée aux voyageurs dans la file d’attente avant l’enregistrement des bagages. N’est-ce donc pas encore le territoire français ?
    Ceux qui m’avaient interrogée m’ont ensuite conduite jusqu’à mon siège dans l’avion, sans que les douanes que nous avons traversées n’y trouvent rien à redire, ni ne me fassent passer les contrôles d’identité habituels.
    J’ajoute que mon père, qui m’accompagnait à l’aéroport mais ne prenait pas l’avion, a également été interrogé.

    J’ai finalement pu atterrir à Tel Aviv. Mais tout cela était-il bien légal, sur le territoire français ?

    En tout cas, merci de votre article, il est important de dénoncer ces pratiques.

  • permalien Noval :
    17 avril 2012 @15h00   « »

    L’absence totale de réaction de la part de la France suite aux évènements qui ont eu lieu le week-end dernier dans plusieurs aéroports français s’inscrit dans la droite ligne de ce qu’il faut faire comme de ce qu’il ne faut pas faire dès lors qu’il s’agit d’Israël.

    Pour mesurer le degré d’abaissement et d’inféodation des autorités françaises dès lors qu’il s’agit d’Israël, il suffit de prendre connaissance de la circulaire que le Ministère de la justice et des libertés, alors dirigé par Michèle Alliot - Marie, adressait courant 2010 à tous les procureurs généraux afin de les exhorter à poursuivre pénalement celles et ceux qui appellent au boycott des produits issus de la colonisation israélienne .

    En termes clairs, cela s’appelle contorsionner le droit et son exact corollaire que représente l’idée de justice pour protéger, contre vents et marées, certaines activités criminelles dès lors qu’elles le fait de sionistes :

    http://blog.mondediplo.net/IMG/pdf/...

  • permalien Ph. Arnaud :
    17 avril 2012 @15h07   « »

    A tous
    A Una

    - J’ai retrouvé le projet américain d’espionnage de la population mondiale. Il s’agit du projet Total Information Awareness (TIA), rebaptisé Terrorism Information Awareness.

    - Le projet, d’après Ignacio Ramonet, consistait à recueillir une moyenne de 40 pages d’informations sur chacun des (à l’époque) 6 milliards d’habitants de la planète et à confier le traitement de ces données à un hyperordinateur. (Ignacio Ramonet écrivait cela en 2003).

  • permalien Alain :
    17 avril 2012 @15h33   « »

    Pourquoi "Israel" (ou la mauvaise conscience des européens) aurait t il ce droit de dire qui est autorisé à aller dans un pays voisin ? D’ailleurs regrettable mélange des genres, question faut t il absolument être juif pour être citoyen israélien ? faut t il être d’accord avec des attitudes facistes pour être citoyen de ce pseudo-pays arraché par la force aux Palestiniens ?

    Si oui alors on est en présence de la définition d’un état TOTALITAIRE au même titre que l’était l’Allemagne nazie ou l’URSS de Staline ou encore le Cambodge de Pol-pot. Les compagnies aériennes incriminées ( toutes européennes et issues de pays réputé des démocraties) auraient tout simplement DU interrompre TOUTES liaisons et dessertes avec Israel comme elles l’ont fait avec la Syrie récemment et ce depuis très longtemps !

    A quoi bon discuter de l’évidence, Israel doit être mis sous tutelle, son gouvernement arrêté, mis sous les verrous et jugé pour crimes de guerre, crimes contre l’humanité pour le traitement infligé aux habitants de la bande de Gaza ( cela ressemble furieusement au ghetto de Varsovie) , et des élections libres doivent être organisées incluant Tous les habitants de la région qu’ils soient migrants européens ou américains installés depuis longtemps ou habitants palestiniens de ces territoires. Il faut interdire cette idéologie qui s’appelle le sionisme. Cette théocratie au même titre que l’Iran doit cesser d’exister dans cette forme qui est une insulte pour l’humanité entière !

  • permalien Yvan :
    17 avril 2012 @15h43   « »

    BDS made in Israel

  • permalien Orangerouge :
    17 avril 2012 @15h53   « »

    Qu’est-ce qu’il y a dans le C de France ? Je n’arrive pas à l’identifier.

  • permalien Yvan :
    17 avril 2012 @16h11   « »

    Après le transport ferroviaire, le port de l’étoile s’étend au transport aérien... décidemment "vaincre Hitler" devient une urgence absolue.

  • permalien Ph. Arnaud :
    17 avril 2012 @16h37   « »

    Orangerouge

    - Yvan m’a devancé : il s’agit du logo d’Air France (je ne sais plus s’il est toujours en usage), celui de l’hippocampe ailé.

  • permalien Judex :
    17 avril 2012 @18h02   « »
    Convention de Chicago

    J’ai trouvé le texte de la convention de Chicago.

    J’ai eu beau lire et relire le document, j’ai du mal à voir quel article permet de justifier la position des compagnies aériennes refusant d’embarquer des militants souhaitant se rendre dans les Territoires occupés. A moins de jouer sur la signification de l’Article 3 et 3bis, non je ne vois pas.

    Mais il est vrai que quand on est la-seule-démocratie-blabla, le droit international, on s’en fout.

  • permalien Jean Cyril :
    17 avril 2012 @18h15   « »

    Je sens que dans 5 commentaires la sauce va monter et Air France sera clouée au pilori telle la SNCF version Occupation...

  • permalien Judex :
    17 avril 2012 @18h18   « »
    @ Nathan

    C’est marrant de vous voir agiter le droit international quand il s’agit de faire reconnaître l’existence de l’État d’Israël. C’est juste oublier que :

    - le plan de partage de la Palestine de 1947 n’a aucun caractère contraignant. Il s’agit d’une recommandation de l’Assemblée générale de l’ONU, car il faut rappeler que dans le cadre du droit international, tout plan de partage de la Palestine devait avoir l’approbation des populations palestiniennes et d’elles seules. Si Israël veut être reconnue en Palestine, il doit recevoir l’approbation des Palestiniens, et non l’inverse ! (cf. la contribution de Monique Chemillier-Gendreau in Dominique Vidal (dir.), Palestine/Israël : ! un État, deux États ?).

    - Israël se contrefout du droit international, du moins sauf quand cela l’arrange : on reconnait les résolutions du Conseil de Sécurité pour pouvoir être admis à l’ONU, et une fois que c’est fait, on n’en tient plus compte... Et je ne parle pas de l’occupation, de la colonisation, des emprisonnements arbitraires, de la torture, etc.

    - Israël n’est pas un État soumis à l’entrée abusive de personnes indésirables sur son territoire. Si les militants internationaux qui défendent les droits des Palestiniens utilisent les transports aériens via Israël, c’est que c’est le seul moyen d’entrer dans les Territoires occupés. Pourquoi ? Parce qu’Israël les occupe, tout simplement. Bref, si Israël est en situation de se plaindre de l’arrivée de passagers qu’il juge indésirable, c’est à cause de sa politique d’occupation de la Palestine. Ce cas de figure ne me semble pas entrer dans le cadre de la Convention de Chicago en tout cas. A moins que vous me disiez que les Territoires Palestiniens font partie d’Israël et sont donc couverts par l’Article 2. Ce qui serait assez gonflé, même de votre part.

  • permalien Judex :
    17 avril 2012 @18h28   « »
    @ Jean Cyril

    Je ne vois pas le rapport entre Air France refusant d’embarquer des militants défendant les droits des Palestiniens et la SNCF participant à la déportation des Juifs sous l’Occupation :

    - Que je sache, Israël n’occupe pas la France et n’a pas l’intention de génocider les Palestiniens (enfin, j’espère pour ce deuxième aspect). Air France n’a donc aucune contrainte que ce soit à part, le cas échéant, devoir rapatrier les passagers refoulés à l’aéroport Ben Gourion.

    - Il y a une petite différence entre être déporté en Pologne de manière autoritaire pour y être exterminé et se rendre volontairement dans un territoire occupé pour participer à l’inauguration d’une école !

    Par contre, ce qu’on peut reprocher à Air France, c’est bien de participer à un embargo des Territoires occupés en empêchant ceux qui souhaitent s’y rendre d’embarquer sur leurs vols.

    Que l’État d’Israël s’autorise à cela est une chose (condamnable et abjecte), mais qu’Air France se rende, comme d’autres compagnies aériennes, complice de cette politique (qui plus est en utilisant des critères véritablement puants), c’est lamentable.

  • permalien Judex :
    17 avril 2012 @18h32   « »
    @ Ph. Arnaud

    Vous pourriez nous mettre un lien sur votre source concernant le TIA. Ou à défaut donner la référence ?

    Ce serait gentil, merci.

  • permalien Jean Cyril :
    17 avril 2012 @18h32   « »

    bon blague à part : Air France N’EST PAS un Pays ni une organisation politique, Air France NE PEUX PAS et NE VEUX PAS risquer sa santé économique pour une cause, quelle qu’elle soit...
    Et quand vous me jetez ma comparaison à la figure, vous avez raison certes, j’y suis allé un peu fort, mais si vous lisez quelques posts plus haut, quelqu’un souahite un procès de Nuremberg-bis pour Air France complice de çi et de ça.
    Alors le 1er point Godwin n’est pas pour moi, hop !

  • permalien Sarah :
    17 avril 2012 @18h44   « »

    @ Jean Cyril :

    Vous travaillez chez Air France ?

    Ce qu’on demande à Air France comme à n’importe quelle compagnie aérienne c’est de respecter la loi française et les conventions internationales.

    Or il me semble que sur le territoire français c’est bien la loi française qui s’applique et non la loi israelienne.

    La France étant un pays démocratique et laic,aucune loi ne peut permettre d’interroger une personne sur sa religion avant qu’elle ne prenne l’avion.

    A moins que pour vous,la "santé économique" d’une entreprise passe avant la légalité.

  • permalien Jean Cyril :
    17 avril 2012 @18h47   « »

    Je travaille dans le secteur aérien, de manière plus large.
    Je rééxplique : Si une compagnie aérienne embarque un client à l’encontre des formalités ou des interdiction du pays de destination, le client est renvoyé au point de départ aux frais de la compagnie qui prends en plus une amende.
    Ceci est valable dans le sens France->Israël, Mexique-Paraguay, Palombie->Syldavie...
    Il n’y a rien d’ethnique ou politique.
    À part pour la gloire, AF n’embarquera donc pas ces gens.
    Et les entreprises privées en 2012 ne travaillent pas pour la gloire...

  • permalien Ph. Arnaud :
    17 avril 2012 @18h52   « »

    Jean Cyril,

    Et alors ? Qu’est-ce qui, selon vous, justifie qu’Air France ne soit pas clouée au pilori ? Vous trouvez son attitide honorable ?

  • permalien Sarah :
    17 avril 2012 @18h55   « »

    Oui, mais là n’est pas la question.

    Comme nous vivons dans un état de droit(en tout cas je l’espère),la question est de savoir, s’il est LEGAL qu’une compagnie aérienne FRANCAISE, interroge sur le territoire FRANCAIS, une personne sur sa religion avant de la laisser embarquer ?

    Vous savez la légalité,c’est un peu ce qui fonde notre société et on ne peut pas s’asseoir dessus comme ça.

  • permalien Jean Cyril :
    17 avril 2012 @18h56   « »

    Beh comme je le signalais plus haut (beaucoup plus haut...) Air France est prise entre le marteau et l’enclume ; c’est un simple transporteur et qui plus est en très mauvaise posture ces temps-ci niveau économique.
    Si Air France devait assumer un embarquement forcé elle devrait assumer non seulement les frais engendrés mais en plus aussi le déficit d’image lié à la médiatisation de l’action.
    rien à gagner, vous pouvez comprendre ?

  • permalien Jean Cyril :
    17 avril 2012 @19h00   « »

    Pour ce qui est de demander à une personne de quelle confession elle est moi perso je trouve ça déplacé et je pense que c’est interdit.
    J’en profite pour rebondir : Récement la compagnie Saudi Arabian a signé un partenariat avec Delta et Air France et les clients US au départ des Etats-Unis qui vont partir vers l’Arabie avec ces "partages de codes" devront se soumettre au questionnaire car les autorité Saoudiennes vont l’imposer.
    C’est super dur d’harmoniser le droit des Nations et le Droit du transport aérien.
    http://goo.gl/iVcI5

  • permalien Jean Cyril :
    17 avril 2012 @19h02   « »

    Pour être honnête je précise que les saoudiens ont déclaré officiellement que leur pays ne refuse pas de visas aux citoyens américains en fonction de leur religion...

  • permalien Ph. Arnaud :
    17 avril 2012 @19h12   « »

    Judex

    Ignacio Ramonet avait dévoilé l’affaire (pour les lecteurs du Monde diplomatique) en août 2003, sous le titre "Surveillance totale".

    Mais vous pouvez trouver la référence en tapant Total Information Awareness sur un moteur de recherche (plutôt que TIA, initiales générales qui renvoient à n’importe quoi). Ou taper ce nom avec Armand Mattelart, qui a écrit quelque chose à ce sujet.

    Mais tout ça, c’était en 2003. Depuis, je ne sais pas si le projet a été poursuivi, limité ou perfectionné sur certains points.

    En tout cas, il coïncide beaucoup trop avec la paranoïa sécuritaire de tous les pays occidentaux depuis 2001, et répond trop bien à tous les instruments de surveillance (caméras urbaines, cartes de crédit, cartes de Sécu, téléphones portables, Internet, réseaux sociaux, puissance croissante des ordinateurs, multiplication des drones - dont certains sont miniaturisés - usage de programmes tels que Google Street ou Showmystreet, qui permettent de filmer les rues à hauteur d’homme jusque dans le moindre village, etc.), il coïncide trop bien avec tous ces instruments pour être abandonné...

  • permalien Orangerouge :
    17 avril 2012 @19h13   « »

    Jean Cyril,

    Je suis Française : Air France, une compagnie française, doit respecter la Constitution française et le Droit International. Air France n’a pas à appliquer les lois d’un état criminel et raciste comme Israël.

    Côté image, on peut s’occuper de celle d’Air France : quand on voit que cette compagnie accepte de faire subir aux Français ce que l’état d’Israël lui demande.

  • permalien Deïr Yassin :
    17 avril 2012 @19h25   « »

    Pour rebondir sur le commentaire de @ CJ 14h37
    Il est de notoriété publique que l’Etat d’Israël a effectivement su imposer ses propres agents de sécurité dans les aéroports avec TLV comme destination. Vous allez donc souvent être interrogé par des Israéliens, ou des gens travaillant pour eux, à Paris ou ailleurs.

    Il y a eu une crise politique entre l’Etat d’Israel et l’Etat danois l’année dernière parce que celui-ci a refusé que les contrôles sur son sol soit fait par des agents de sécurité israéliens ainsi que le port d’armes dans l’enceinte de l’aéroport. Il serait question de l’atteinte à la dignité humaine , comme si les Israéliens savent ce que cela signifie... Il n’y a donc pas à l’heure actuelle de liaison directe pour la Scandinavie hormis Stockholm. Tant mieux !!
    - www.haaretz.com/news/diploma...

  • permalien Deïr Yassin :
    17 avril 2012 @19h32   « »

    @ Jean Cyril
    Même si je vous ai traité de hasbariste ;-)
    Si vous travaillez dans le transport aérien : dites-moi, si un Etat minuscule et sans puissance peut refuser aux Israéliens d’imposer leur loi, comment se fait-t-il que la France, autre pays de "Lumières", n’en est pas capable ? (cf. mon commentaire ci-dessus).

  • permalien Ph. Arnaud :
    17 avril 2012 @19h45   « »

    Jean Cyril (message de 18 h 56)

    - Durant la dernière guerre, en France, on a demandé à des fonctionnaires, à des militaires, à des enseignants, à des policiers de signaler, de recenser, de débusquer des juifs.

    - Or, vu la conjoncturede ces temps-là , tous ces gens étaient en très mauvaise posture au niveau économique. S’ils faisaient la mauvaise tête, s’ils refusaient d’assurer leur boulot de signalement, ils encouraient non seulement la perte de leur emploi (ce qui était catastrophique pour eux), mais aussi, éventuellement, des poursuites judiciaires, des arrestations, la prison, voire pire.

    - Non seulement ils n’avaient rien à gagner à faire la sourde oreille, mais ils avaient aussi tout à perdre.

    - Et cependant, nombre d’entre eux ont non seulement ignoré les ordres, mais ils les ont parfois sabotés, et ça, vous pouvez le comprendre ?

  • permalien Jean Cyril :
    17 avril 2012 @19h48   « »

    Parceque la France est une entité Étatique, Air France un société de droit privé.
    En plus il faut savoir que la loi territoriale s’applique pour l’aéronef au sol, en l’air ce sont les conventions IATA qui s’appliquent et ensuite la loi du pays d’atterrissage, ce dernier peut donc accueillir qui il veut ; Ou pas.
    Le transporteur EXÉCUTE et ne discute pas.
    Ça devient fatiguant...

  • permalien Melanie :
    17 avril 2012 @19h53   « »

    @ Jean Cyril, vous avez tout à fait raison.

    Je condamne bien entendu le fait d’interdire d’entrée ces quelques militants, ils ne posent aucun danger direct à Israël et politiquement c’est une décision désastreuse qui ostracise encore plus Israël.

    Ensuite, je ne peux m’empêcher de remarquer qu’on ne réagit pas ici quand on est interdit d’entrée en Arabie saoudite, en Syrie, au Liban et tant d’autres pays sous prétexte qu’on a un tampon israélien dans son passeport (même s’il est européen), qu’on est israélien ou qu’on transporte (c’est la cas surtout pour l’Arabie saoudite) des objets religieux non musulmans. Nombreux sont les juifs qui se sont vus refuser des visas d’entrée pour l’Arabie saoudite, sans aucune explication.

    Mais bon hein ça c’est pas grave, deux poids deux mesures, ce serait trop de demander d’un pays arabe de respecter la DUDH. Ah tiens, l’Arabie saoudite s’est abstenue lors du vote.

    Tout ça pour dire, arrêtez de voir le monde en noir et blanc parce que ça ne vous mènera nulle part.

  • permalien Sarah :
    17 avril 2012 @19h59   « »

    @ Jean Cyril :

    Donc,si on vous suit,si demain un état vous demande de sélectionner les personnes en fonction de leur couleur de peau,cela ne vous pose aucun problème ?

    Ce que vous n’arrivez pas à comprendre c’est qu’il existe des règles supra-étatiques,des règles fondamentales que personne ou aucun état ne peut refuser d’appliquer sous peine de se trouver dans l’illégalité.

    Je suis sure que si demain un état prescrivait de telles demandes,d’abord la plupart des compagnies aériennes n’obéiraient pas,ensuite cela provoquerait un scandale mondiale à juste titre.

    Alors,pourquoi une telle exception pour Israel ?

  • permalien Jean Cyril fatigué... :
    17 avril 2012 @20h07   « »

    Non c’est binaire : On nous dit telle personne peut embarquer, telle autre non. Et on applique, sans chercher à savoir le pourquoi du comment, cela ne nous regarde pas, ça peut vous paraitre dingue mais nous on veut juste que les avions volent et que les billets se vendent.
    Il existe des systèmes automatisés qui font le lien entre la billetterie informatisée et les listes fournies par les différents services de sureté de tous les pays...
    Il n’y a pas de Super-Résistant dans les compagnies aériennes, et quand bien même il y’en aurait, son action serait vaine, le client embarqué à tort serait rattrapé par les services de police aux frontières à l’arrivée.

  • permalien Yvan :
    17 avril 2012 @20h10   « »

    @Jean Cyril, qu’est-ce que c’est ce charabia inepte que vous nous sortez sur le droit de ci ou le droit de ça.

    Rapprochez le document d’A. Gresh, avec le suivant, et essayez de comprendre pourquoi ce genre de questionnaire est intolérable insupportable, inexcusable...

    ... et pour tout dire criminel.

    Ces documents servaient aux autorités de Vichy pour établir des listes de voyageurs pour des allés sans retour.

    Plutôt que de nous ressortir l’arme des négationnistes, le "point Godwin", demandez-vous si le comportement d’Air France quelques soient ses motivations n’est pas furieusement anachronique.

  • permalien Sarah :
    17 avril 2012 @20h14   « »

    @ Mélanie :

    Vous mélangez tout.

    Loin de moi l’idée de défendre l’Arabie Seoudite,la Syrie ou tout autre pays,mais c’est très différent de ne pas laisser embarquer quelqu’un pour ses croyances religieuses,pour sa couleur de peau,que d’interdire son sol à des personnes pour des raisons politiques.

    En effet,la plupart des pays arabes ne reconnaissent pas Israel,et certains d’entre eux sont en état de guerre contre lui,donc ils peuvent tout à fait(meme si je ne défend pas leur politique)interdire leur sol aux ressortissants d’un pays "ennemi".

    Ainsi,les américains après le 11 septembre ont interdit leur sol à beaucoup de personnes qu’ils jugeaient dangereuses pour leur sécurité,mais en aucun cas ils n’ont basé leur politique sur la croyance religieuse des gens de manière générale.
    Cela s’appelle de la discrimination tout simplement.

    Les pays arabes ne sont pas les seuls à interdire leur sol à des gens qui ont le tampon d’un pays qu’ils considèrent comme "ennemi".
    Il me semble que Cuba aussi refuse les gens qui ont un tampon américain sur leur passeport(ceci sans distinction de race,religion,ou de couleur de peau).

  • permalien Jean Cyril fatigué... :
    17 avril 2012 @20h15   « »

    Vous m’insultez et vous accusez à tort Air France...

  • permalien Melanie :
    17 avril 2012 @20h15   « »

    @ Sarah

    Vous ne semblez pas avoir compris les enjeux.

    Il s’agit ici d’un événement isolé et, je le répète, condamnable, ce n’est pas une politique d’Israël ni des compagnies. Les questions étaient maladroites, bien sûr, mais il s’agit là surtout d’un cas de "racial profiling" (ou religieux plutôt), qui est pratiqué en gros par tout le monde même si ça va à l’encontre des principes d’égalité. Et dans le cas d’Israël, s’ils cherchent à savoir ce que vont faire les gens qui souhaitent aller en Israël lorsqu’un fly-in est organisé pendant la période de Pessach, et bien ils se doutent que les juifs y iront plutôt pour les fêtes qu’autre chose. C’est pas sorcier et ce n’est pas la peine d’en faire tout un plat.

  • permalien Deïr Yassin :
    17 avril 2012 @20h22   « »

    @ Jean Valjean.
    Si cela devient fatiguant, personne ne vous empêche d’aller dormir !

    ***

    On peut donc constater qu’en France un Etat étranger peut imposer ses méthodes, comme ceux décrit par CJ. Je ne connais pas les origines ethniques de CJ mais pour toute personne avec un nom à consonance arabe, cela est un calvaire, parlant même pas des Palestiniens.

    Ici un petit documentaire "The Easiest Target", le témoignage de quatre Palestiniennes et l’ Américaine Hedy Epstein qui racontent leur calvaire. Mon coeur balance entre

    - Hala, chrétienne de Nazareth dont la famille avait décidé de quitter La-Seule-Ethnocratie quand elle avait 10 ans parce qu’ils ne supportaient plus les discriminations, et qui avait subi une fouille tellement traumatisante qu’elle n’est jamais revenue (le but de toute façon).

    - Maysoon Zayid, handicapée et en chaise roulante qu’on avait laissé des heures durant sans ses médicaments et avec ses règles assise dans son propre sang.

    - Hedy Epstein qui a eu la vie sauve grâce aux Kindertransporte vers l’Angleterre alors qu’une grande partie de sa famille fut exterminée dans les camps, qui a intériorisé "plus jamais ça ...pour personne !" et qui à 80 ans passés a dû subir une fouille au corps à Ben Gourion. Hedy Epstein a participé à la Flotilla pour Gaza.

    - www.youtube.com/watch ?v=zJQ7...
    - www.youtube.com/watch ?v=LIBD...

  • permalien Sarah :
    17 avril 2012 @20h24   « »

    @ Melanie :

    Non,j’ai très bien compris au contraire.

    Meme s’il s’agit d’un événement isolé,n’empeche que c’est bien un cas de discrimination religieuse,donc c’est illégal selon la loi française.

    C’est important de ne pas laisser passer ce genre d’acte car cela peut constituer un précédent dangereux.

  • permalien Jean Cyril :
    17 avril 2012 @20h32   « »

    Mais vous êtes tous à la masse ou quoi ? Aucun état étranger n’impose sa loi en France, c’est juste un trajet d’un point A à B et B ne veut pas importer certains éléments depuis A...
    On les enverraient qu’ils nous les renverraient je vous dit !
    La France contrôle bien ses frontières également non ?
    En plus vous paranoïez complètement sur la "complicité" des compagnies aériennes qui ont autre chose à foutre que de s’impliquer dans ces histoires...
    En plus le personnel d’Air France est pluri ethnique, multi culturel ; c’est un faux procès.

  • permalien Deïr Yassin :
    17 avril 2012 @20h36   « »

    @ Mélanie
    qui ne travaille peut-être pas pour la hasbara mais qui usen de ses ficelles, et qui n’a pas vu que Jean Cyril a déjà posté exactement les mêmes propos.....

    Qu’un Etat interdit l’accès à son territoire pour une raison ou une autre, là n’est pas la question. Si vous avez lu l’article d’Alain Gresh ainsi que les commentaires précédents - la moindre des choses même si vous êtes en mission... : ces gens voulaient aller en PALESTINE, territoire dont tous les accès sont contrôlés par l’Etat d’Israël, par ailleurs établit sur une terre palestinienne et dont 80% de la population palestinienne a été expulsé en ’48.

    Vous comprenez, ou vous êtes une machine ?

    C’est bizarre comme des gens débarquent de nul part sur cet article.... Cela me rappelle après Mavi Marmara alias le Massacre en Méditerranée.

  • permalien Ph. Arnaud :
    17 avril 2012 @20h40   « »

    Jean Cyril

    - Durant la dernière guerre, le gouvernement de Vichy gouvernait et disait aux fonctionnaires : "Vous me recensez les juifs que vous pouvez connaître dans le ressort de vos attributions".

    - Et les fonctionnaires, qui sont aux ordres du gouvernement, EXECUTAIENT et ne discutaient pas...

    - Et c’est comme ça qu’ils ont envoyé quelques dizaines de milliers de leurs compatriotes, ou de malheureux étrangers, à la chambre à gaz, car les ordres, ça ne se discute pas...

    - Où irait-on si on se mêlait de discuter les ordres, sous prétextes qu’ils seraient immoraux ; ça devient fatigant de devoir répéter cette vérité élémentaire...

  • permalien Melanie :
    17 avril 2012 @20h45   « »

    @ Deïr Yassin,

    vous êtes vraiment fatigant, et vous aliénez quiconque souhaite une réelle résolution au conflit israélo-palestinien.

    Si vous attaquez Israël en parlant des frontières palestiniennes, attaquez aussi la Jordanie et l’Egypte, qui n’ont rien fait pour créer un Etat palestinien entre 1948 et 1967 (quand ils occupaient la Cisjordanie et Gaza) et qui contrôlent les frontières eux-aussi. Et penchez-vous sur la politique syrienne et libanaise sur le traitement des palestiniens dans les camps de réfugiés dans leurs Etats respectifs si vous voulez savoir ce que c’est que le mépris des droits de l’homme.

    Votre attitude est ridicule et attise la haine.

  • permalien Judex :
    17 avril 2012 @20h50   « »
    On en reviens au même problème

    La Convention de Chicago prévoit certes qu’un État puisse rester souverain sur son territoire et donc refuser d’accueillir sur son sol des personnes jugées indésirables : c’est sa souveraineté et on en peut pas discuter là-dessus.

    Mais là, on est dans un cas de figure bien particulier : des voyageurs souhaitent aller dans les Territoires occupés. Pour cela, ils doivent passer par le territoire israélien : ils n’ont pas le choix.

    En vertu de sa conception bien particulière de sa souveraineté, Israël s’autorise à refuser de laisser transiter ces passagers. C’est une violation du droit international et Air France, en se prêtant à ce petit jeu, se rend complice de cette violation. Quant aux indications religieuses, elles ne font qu’aggraver le problème (de l’illégalité, on bascule dans l’abject).

    Question : et si on obligeait Air France à participer à la campagne BDS ?

    @ Jean Cyril

    Pour info, on ne gagne pas le point Godwin, on l’atteint.

    @ Nathan

    Merci pour l’info. Il va falloir que je retourne dans mes archives...
    La flemme, je vous dis, la flemme...

  • permalien Melanie :
    17 avril 2012 @20h53   « »

    @ Ph. Arnaud

    ah tiens, les Israéliens sont des nazis maintenant. L’originalité de votre pensée me renverse.

  • permalien Ph. Arnaud :
    17 avril 2012 @21h00   « »

    Jean Cyril

    - Personne en France, qu’il soit du privé ou du public, n’a à devancer les fantaisies d’un Etat étranger en exécutant ses ordres.

    - Il y a là une question de principe, à laquelle la France, par lâcheté, a refusé de soulever. La seule réponse envisageable (valable, morale, réaliste) est de répondre par des mesures de rétorsion, encore, et toujours, jusqu’à ce qu’Israël cède...

    - Sinon, ça signifie qu’au fond, ces mesures israéliennes, vous les approuvez.

  • permalien Judex :
    17 avril 2012 @21h00   « »
    Oups !!!

    Rectificatif : mes remerciements s’adressaient à Ph. Arnaud. Il aura sans doute corrigé de lui-même.
    (Remercier Nathan ? Quelle blague...)

    @ Jean Cyril

    On a compris : Air France est là pour ses activités commerciales et n’a pas à se soucier des aspects éthiques de son activité. Refrain connu...

    Pour info : ce n’est pas parce qu’Air France embauche et emploie du personnel d’origines diverses que ses pratiques ne peuvent pas être marquées d’un certain racisme. C’est aussi crédible que de dire que la police française n’avait pas des pratiques racistes sous prétexte qu’elle emploie des noirs et des arabes !

  • permalien K. :
    17 avril 2012 @21h04   « »

    Si ce qu’a fait Air France est légal, et beaucoup de personnes disent que c’était légal, le problème n’est pas AF, mais le légal.

    Par ailleurs la DUDH n’a aucune valeur contraignante que je sache.

  • permalien Judex :
    17 avril 2012 @21h05   « »
    @ Melanie

    Vade retro Lolo Szyster ! Sors de ce corps !

    Sans déconner, il va falloir renouveler votre "argumentaire" : rendre responsables les États arabes des souffrances du peuple palestinien puis accuser ceux qui vous contredisent d’assimiler Israël au nazisme. C’est d’un réchauffé...

  • permalien Deïr Yassin :
    17 avril 2012 @21h11   « »

    @ Melanie
    Si vous continuez avec cette vitesse, vous allez bientôt ne plus avoir de points de propagande à nous proposer.

    Après les autres Etat qui interdisent l’accès à leur territoire (mais qui n’occupe personne.....), on a maintenant droit aux camps de réfugies au Liban (merci, je les connais bien, je ne vous le raconterais même pas ...), la situation de la Palestine entre ’48 et ’67 (ni les Egyptiens ni les Jordaniens n’expulsaient personne ni ne transféraient leur propre population dans les territoires palestiniennes, essayez autre chose) et puis ils sont nos frères de sang ! pas des colons venus de Russie et Pologne.

    Et comme toute personne qui applique les méthodes du "Manuel de la Hasbara pour les dupes", vous souhaitez bien entendu la paix....

    Et non, la Jordanie ne contrôle absolument pas les frontières communes avec les territoires palestiniennes, renseignez-vous, c’est incroyable !

    Comme j’ai déjà répondu à Jean Truc, votre collègue : les Israéliens contrôlent toutes les frontières de la Palestine, inclut celles avec la Jordanie. Dans les Bantoustans palestiniens, si vous creusez un trou, vous tombez sur un Israélien en uniforme, ils sont au fond des toilettes aussi pour voir ce qui en sort, si vous sautez trop haut, vous cognez la tête sur un Israélien en uniforme aussi. Vous comprenez ???

  • permalien Ph. Arnaud :
    17 avril 2012 @21h14   « »

    Mélanie

    - En quoi ma comparaison de l’attitude des employés d’Air France avec celle des fonctionnaires du gouvernement de Vichy est-elle incongrue ?

    - Ne s’agit-il pas, dans les deux cas, de discriminer des gens sur le seul critère de leur religion, et de les discriminer sur l’ordre d’un Etat étranger ?

    - Où voyez-vous une différence ?

  • permalien Melanie :
    17 avril 2012 @21h44   « »

    @ Ph. Arnaud

    Il s’agit tout simplement d’une question de motivation. Israël n’interdit pas d’accès des militants pendant une journée parce qu’il veut les tuer. Le gouvernement de Vichy a fiché tous les juifs pour progressivement leur enlever leurs droits civiques puis les a fait envoyer dans les chambres à gaz. Il y a une nuance vous ne croyez pas ?

    Aux US par exemple, lors des recensements de la population, on demande aux gens d’indiquer leur religion. Pour des raisons de statistiques, pas pour savoir comment mieux organiser leur extermination.

    @ Deïr Yassin

    J’ai moi-même passé pas mal de temps dans les camps de réfugiés palestiniens en Cisjordanie (quoi ? il y a des gens ici qui savent VRAIMENT de quoi ils parlent, qui ne recrachent pas juste des inepties lues sur internet ?), je m’y connais très bien. Et votre raisonnement est débile. "C’est pas grave de souffrir tant que nos oppresseurs sont nos frères de sang", dites donc ça aux Palestiniens. Qui par ailleurs constituent 90% de la population jordanienne, revoyez vos livres d’histoire pour ce qui s’est passé entre 48 et 67. Et sinon le Septembre noir, vous en avez entendu parler ? Et Nasser, qui a sacrifié l’indépendance des Gazaouïtes au pan-arabisme ?

    Il ne sert à rien d’accuser aveuglément une partie d’un conflit. Les Palestiniens sont au moins autant victimes des voisins arabes d’Israël que des Israéliens eux-mêmes, et c’est justement pire parce que la Ligue arabe les instrumentalise sans en avoir rien à foutre. Pourquoi croyez-vous que les Arabes israéliens, dans tous les sondages, préfèrent largement vivre en Israël plutôt que dans un autre pays arabe ou dans un éventuel Etat palestinien ?

  • permalien Orangerouge :
    17 avril 2012 @21h46   « »

    Les insultes ne vont pas améliorer l’image d’Air France.

    Mais le modérateur, magnanime pur cette sale compagnie, va vous modérer.

  • permalien Ph. Arnaud :
    17 avril 2012 @21h49   « »

    Jean Cyril,

    - Vous perdez votre sang-froid...

    - Vis-à-vis d’Israël comme des Etats-Unis, les employés d’Air France, sur le territoire français, obtempèrent à des ordres étrangers. Il est des attributions du gouvernement français de les protéger de cette sujétion. Or, il ne le fait pas.

    - J’ai le sentiment que vous ne saisissez pas l’importance du principe violé. Le gouvernement français devrait répondre à cette ingérence par des mesures de rétorsion, et aux contre-mesures que ne manquerait pas de prendre le gouvernement israélien, par d’autres mesures de rétorsion, et ainsi de suite, jusqu’à ce que le gouvernement israélien cède.

    - Or, vous ne l’envisagez même pas, ce qui veut dire que, sur le fond, vous approuvez ce que fait le gouvernement israélien.

    - Or, il s’agit là d’une position de principe sur laquelle un gouvernement n’a pas à céder. C’est avec des reculades de ce genre que la cause palestinienne n’avance pas : tous les gouvernements ne font que céder.

  • permalien Sarah :
    17 avril 2012 @21h52   « »

    @ Mélanie :

    C’est bien,vous avez très bien appris vos leçons de hasbara.
    http://blog.mondediplo.net/2010-01-...

    En ce qui concerne vos conseils concernant l’histoire,la précision des faits,on ne peut que vous demander de les appliquer d’abord à vous-memes.

    90% de la population de la Jordanie serait d’origine palestinienne,dites-vous ?Vraiment ?

    Sinon,ça vous dit quelque chose le plan de paix arabe de 2003 ?

  • permalien Jean Cyril :
    17 avril 2012 @21h53   « »

    Je suis pas un porte parole d’Air France ou Lufthansa ou Easy Jet...
    Je veux juste, depuis le début, vous faire comprendre que les gens qui travaillent dans les aéroports n’ont pas le pouvoir (et heureusement) de foutre qui il veulent avec ce qu’ils veulent dans les avions...
    Fin de mes interventions, être assimilé à un collabo est suffisamment insultant pour que je n’intervienne plus ici.
    J’espère simplement que vous comprendrez ce que j’ai voulu exprimer.

  • permalien Orangerouge :
    17 avril 2012 @21h54   « »

    L’expansion continue d’Israël, l’état des juifs communautaristes, c’est de la faute des pays arabes. Et Mélanie trouve ses propres raisonnement lumineux...

    Voir les cartes à différentes époques ici :
    http://www.europalestine.com/spip.p...

    Faut arrêter avec l’alcool (la coque, la blanche, au choix ...) Mélanie, c’est pas bon pour les neurones.

  • permalien Deïr Yassin :
    17 avril 2012 @21h57   « »

    Je trouve aussi la comparaison entre les méthodes du régime Vichy et Air France totalement inadmissible !

    C’est certainement pinailler de faire remarquer que le régime Vichy sélectionnait les Juifs pour les envoyer vers la mort, avec la complicité du SNCF alors que les membres de la mission "Bienvenue en Palestine" n’ont pas été cherchés au matit matin dans leur lits pour être amené vers l’horreur.

    Ce genre de comparaison abusive ne sert qu’une seule chose (à part décrédibiliser la cause palestinienne) : à faire dérailler le débat sur autre chose ....

    @ Mélanie
    Vous perdez votre temps et votre énergie. On connait les points que vous citez par coeur !
    Si vous connaissez si bien les "Arabes Israéliens", vous savez que la grande majorité s’auto-identifient comme Palestiniens de nationalité israélienne, Palestiniens de ’48 etc mais non pas comme "Arabes israéliens", label inventé par l’Etat d’Israël.

    Si les Palestiniens de 48 préfèrent rester en Israël, cela n’a rien à voir avec un amour immodéré pour cet Etat, mais parce que c’est leur terre, c’est si simple que cela.
    Franchement, vous perdez votre temps. Des dizaines des hasbaradim ont débarqué avant vous avec exactement les mêmes conneries. C’est même pathétique, l’absence d’originalité !

  • permalien JT :
    17 avril 2012 @22h00   « »

    @ Jean-Cyril

    Employé d’AF ou pas, il y des choses qui ne se font pas, pour des raisons morales ou ce que vous voulez, mais qui ne se font pas.

    Pour que le CDB ou le CCP ou le chef d’escale refusent quelqu’un de cette façon, l’ordre vient toujours de quelqu’un. Vous allez me sortir, oui mais c’est la hiérarchie, et puis en plus il faut quand même garder son job avec les temps qui courent, surtout chez AF.
    Il y a des gens qui préfèrent garder leur dignité et leur intégrité, c’est tout.

    Quand à l’argument financier, vu les choix de gestion d’AF, (GP, CE, et j’en passe) il est inopérant.

  • permalien Ph. Arnaud :
    17 avril 2012 @22h01   « »

    Mélanie

    - Il ne s’agit pas "d’une question de motivation", comme vous dites, mais d’une question de principe. Si l’Etat d’Israël ne veut pas de quelqu’un sur son territoire, il l’arrête (au sens de "il le stoppe") à sa frontière - ou à son aéroport, pas à des milliers de kilomètres de chez lui.

    - S’il veut renvoyer des indésirables, il se débrouille, il paye lui-même le retour, il n’impose pas à une compagnie aérienne le retour à ses frais. Comme les Etats-Unis l’ont fait pour l’avion d’Hernando Calvo Ospina en imposant une énorme perte à Air France.

    - Il n’y a pas d’autre solution que des représailles, encore des représailles, toujours des représailles, jusqu’à ce qu’Israël (ou les Etats-Unis) cèdent. L’erreur des gouvernants français est de penser qu’on ne se lance pas dans des opérations aussi lourdes pour "aussi peu".

    - Or ce n’est pas "peu", c’est essentiel.

  • permalien Ph. Arnaud :
    17 avril 2012 @22h15   « »

    Jean Cyril,

    - En défendant le fait, pour des employés d’Air France, de se contenter d’obéir aux ordres, vous cautionnez quelque chose d’inadmissible : l’intervention, sur le territoire français, d’une autorité étrangère.

    - Et vous n’envisagez rien pour le faire cesser. Mieux, vous vous en contentez...

  • permalien s=exp(j*pi) :
    17 avril 2012 @22h48   « »

    @ Jean Cyril // 17-04 / 01h23

    Vous ne saisissez pas mon point de vue... Il n’est pas question pour une compagnie aérienne de payer des amendes lourdes ...

    Je saisis PARFAITEMENT votre point de vue. Mais il est vrai que je n’imaginais pas avoir frappé aussi juste en collant en majuscules et en gras la question provocante de mon 1er post. Evidemment, vous faites semblant de ne rien voir mais vous avez bien compris et vous ne pouvez clôturer l’affaire qu’en écrivant une infamie reconnue comme telle par tout le monde (même Nathan ne pourra pas en juger autrement). Ou alors, en reniant votre position.

    Démonstration pour ceux qui en auraient encore besoin.

    - Il est évident qu’on ne peut à aucun prix demander à qq’1

    VOUS N’ETES PAS JUIF, AU MOINS ?

    - Dès lors, et par raison de symétrie, il est certain que l’on ne peut demander à qq’1

    VOUS N’ETES PAS NON JUIF, AU MOINS ?

    - Par conséquent, qq’1 qui enfreint le principe pour une raison de fric commet une ignominie.

    - Et que la question porte sur JUIF ou NON JUIF est sans importance : un droit de l’homme est violé.

    Je ne digère pas votre euphémisme à propos des auteurs des faits : "pas délicats" ! Disons "ignobles", c’est mieux adapté.

    Et puis vous faites appel aux circonstances atténuantes ("entre le marteau et l’enclume") en tentant de les présenter comme des justifications. Insulter qq’1 pour protéger ses finances n’est pas tolérable. Et les responsables d’Air France et la chef d’escale l’ont fait. Honte à eux !

    Je ne vous ferai probablement pas changer d’avis mais je me demande comment vous pourriez continuer à vous justifier hardiment. Et, pour être précis, à quel prix êtes-vous prêt personnellement à demander à qq’1 :

    VOUS N’ETES PAS JUIF, AU MOINS ?

    ou

    VOUS N’ETES PAS NON JUIF, AU MOINS ?

    Osez dire un prix ou convenez que poser la question serait une ignominie : il n’y a pas d’autre issue, de votre propre point de vue.

  • permalien Melanie :
    17 avril 2012 @22h50   « »

    Ah oui, quiconque n’est pas d’accord avec vous a forcément subi un lavage de cerveau de Hasbara (qui, soit dit en passant, est tout simplement du marketing tel que tout le monde, tout Etat, tout gouvernement l’utilise, arrêtez de prendre ça pour une idée satanique).

    Ma statistique sur la proportion de Palestiniens en Jordanie est en effet erronée, je n’avais pas vérifié mes sources qui semblent admettre plutôt un pourcentage de 60 à 75%. Notez que je ne dis pas que cela fait de la Jordanie la Palestine, je suis pour l’établissement d’un Etat palestinien sur les frontières d’avant 67.

    Ph. Arnaud, Frontex ça vous dit quelque chose ? Personne n’attend jusqu’à ce que les "indésirables", comme vous dites, atteignent le pays, on les arrête avant si on peut. On est tous coupables là.

    Deïr Yassi, j’ai employé le terme "Arabes israéliens" parce que c’est celui qui est le plus usité dans la littérature, c’est aussi pour les distinguer des juifs qui se considèrent palestiniens. Et s’ils préfèrent rester en Israël, c’est peut-être aussi parce qu’en Israël on leur donne un Etat qui (avec ses fautes bien sûr) est un Etat de droit, avec des libertés civiques, une Cour suprême qui juge selon les lois fondamentales d’Israël et donc souvent en leur faveur, que la corruption y est punie, parce qu’ils peuvent être homosexuels sans se faire lapider (et je n’exagère pas, énormément de Palestiniens gays de Cisjordanie et de Gaza ont bénéficié du droit d’asile en Israël).

  • permalien Melanie :
    17 avril 2012 @23h02   « »

    Orangerouge,

    cette carte est historiquement fausse, et si vous aviez un minimum d’honnêteté intellectuelle vous l’admettriez. Je perds probablement mon temps avec vous mais je vais réitérer pourquoi cette carte est erronée.

    Tout d’abord celle de 1946 : en 1946 il n’y avait ni Etat palestinien ni Etat israélien, seulement le mandat britannique, et juifs et arabes vivaient un peu partout. Les frontières indiquées n’existaient pas. De plus, il y a deux poids deux mesures : si le blanc est supposé représenter une présence physique de juifs, le vert représente du territoire.

    Ensuite, celle de 1947 : ceci n’a jamais été une réalité, c’était juste le plan de partage refusé par la Ligue arabe. Plan qui était d’ailleurs favorable aux Palestiniens, vu que toute l’eau du territoire est concentrée en Cisjordanie et que le Negev, le désert au sud, est quasiment inhabitable.

    Celle de 1949-1967 ignore la présence de Palestiniens en Israël, oublie d’indiquer que la guerre de 48 a été causée par le refus du plan de partage et ne montre pas non plus que Gaza était sous occupation égyptienne et que la Cisjordanie avait été annexée (illégalement, tiens) par la Jordanie.

    Enfin, celle de 2000 ignore tous les évolutions historiques après 1967, le "land for peace", la deuxième intifada et j’en passe.

    Tout ça pour dire, encore une fois, qu’il ne sert à rien de blâmer un côté sans comprendre le contexte et l’histoire. Vous vous rendez ridicules et ne produisez rien d’inutile.

  • permalien K. :
    17 avril 2012 @23h03   « »

    Qui peut croire que le Palestinien Kader Adnan aurait été relaché par la honteuse et éhontée entité sioniste s’il avait vraiment représenté le moindre danger terroriste ?

    Qui peut douter encore que le seul objectif de l’entité sioniste est l’humiliation extrême afin d’amener ceux qu’elle humilie à renoncer à tout espoir ou à choisir la voie de la violence aveugle ?

    Mais Khader Adnan a tenu bon.

    Khader Adnan a vaincu la honteuse et éhontée entité sioniste.

0 | 100 | 200

Ajouter un commentaire