Le Monde diplomatique
Accueil du site > Nouvelles d’Orient > La chasse aux musulmans est ouverte

La chasse aux musulmans est ouverte

jeudi 26 avril 2012, par Alain Gresh

L’odeur de la défaite flotte sur la Sarkozie. Il faudrait un miracle pour sauver le « président des riches », celui dont le quinquennat a signifié plus de privilèges pour les privilégiés, plus de fardeau pour les plus faibles. Et il faut l’incroyable culot du président sortant pour faire écrire sur un tract électoral intitulé « Cinq raisons de voter pour Nicolas Sarkozy » : « Je ne veux pas d’une société où les élites confisquent le pouvoir. »

Mais le chef de l’Etat s’accroche désormais à la seule bouée qui pourrait, pense-t-il, le sauver : la xénophobie, l’islamophobie, la haine des immigrés. La plupart de ses amis lui emboîtent le pas, certains avec un peu de gêne, d’autres — y compris des intellectuels — sans aucun état d’âme, comme Jean-Claude Casanova, directeur de la revue Commentaire et président de la Fondation nationale des sciences politiques, qui trouve normal que M. Sarkozy aille « là où sont les réserves de voix » (Libération, 26 avril).

Le président-candidat était l’invité, le jeudi 26 avril, de la matinale de France Inter. Il s’est dépassé, surtout dans le mensonge. Mentez, mentez, il en restera toujours quelque chose.

Ses attaques ont porté d’abord contre Tariq Ramadan, qui aurait appelé à voter François Hollande, puis sur l’appel de sept cents mosquées à soutenir le candidat socialiste.

A propos de Tariq Ramadan (après lui avoir reproché les positions de son frère ! Un crime de parenté, sans doute), M. Sarkozy a évoqué la polémique sur la lapidation et lui a contesté le qualificatif d’intellectuel : « Je garderai ce terme pour des gens qui défendent d’autres idées. » Un intellectuel est donc quelqu’un qui défend les idées que Nicolas Sarkozy entérine... Notons que le commentateur Patrick Cohen lui en a donné acte : « Je vous l’accorde », on ne peut pas qualifier Ramadan d’intellectuel. Drôle de position pour le modérateur, qui n’oserait jamais s’attaquer au qualificatif d’intellectuel affublé à Bernard-Henri Lévy... Rappelons à Patrick Cohen que Tariq Ramadan a été nommé à une chaire d’études islamiques contemporaines à l’Oriental Faculty de l’université d’Oxford et enseigne également au Saint Antony’s College de cette même université. Il est professeur de sciences islamiques contemporaines au département des sciences islamiques de la faculté du Qatar (rattaché à la Qatar Foundation) et chercheur (Senior Fellow) à l’université de Doshisha (Kyoto, Japon). Excusez du peu.

Selon M. Sarkozy, le 11 mars à Lyon, dans le cadre d’une dynamique intitulée Le printemps des quartiers, Tariq Ramadan, Marwan Muhammad, porte-parole du Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF), et Youssef Brakni, responsable du Parti des indigènes de la république (PIR), auraient « appelé publiquement les personnes présentes ainsi que leur entourage à voter pour François Hollande ou pour un parti politique qui serve l’islam ».

Interrogé sur ses sources et sur le fait qu’aucun média n’avait relayé ce soi-disant appel, le président a répondu : « Le vote communautaire ne s’étale pas dans les colonnes de la presse mais s’étale dans les réseaux communautaires. » C’est bien connu, ces gens-là agissent dans l’ombre... Cela ne vous rappelle rien — le complot juif par exemple ?

Il faut le dire : M. Sarkozy ment et il sait qu’il ment.

Nul ne doute que Claude Guéant et ses policiers suivent depuis longtemps les activités de ces groupes dangereux dont le président-candidat parle. Ils savent bien que ni Le printemps des quartiers, ni le CCIF et encore moins le PIR, dont les critiques à l’égard du Parti socialiste mais aussi de Jean-Luc Mélenchon ont souvent été vives, n’ont aucune chance d’avoir appelé à voter François Hollande.

Mais écoutons, au-delà des démentis de Tariq Ramadan lui-même [1], ce que disent les deux autres personnes et organisations incriminées :

Youssef Brakni, du PIR : « Cette déclaration témoigne soit d’une volonté caractérisée de mentir aux électeurs, soit que les services de renseignement de Sarkozy ont les oreilles bien sales. En effet, le meeting de Lyon n’avait aucunement pour objet de donner des consignes de vote mais d’imposer une parole des quartiers dans un débat politique qui se déroule sans eux. »

Marwan Muhammad, du CCIF, dénonce dans un communiqué « les propos honteux et mensongers » de M. Sarkozy et affirme que jamais le CCIF, « dans aucune de ses interventions, publiques comme privées », n’a appelé à soutenir François Hollande.

Ajout du 27 avril

A la revue de presse de ce matin 27 avril, sur France Inter, le journaliste signait que le site (de droite) Atlantico publiait une note policière internequi confirmait les accusations de Sarkozy. Mais l’enregistrement dit le contraire, pourquoi France Inter ne le dit pas ? « Radio Paris ment, radio paris ment, radio paris est allemand » (slogan de la résistance dans les années 1940)... Pourquoi ne pas aussi s’interroger sur le rôle des services de police dans la lutte contre les musulmans.

Fin de l’ajout

Comme un seul mensonge ne suffit pas, Nicolas Sarkozy a relayé l’information de Marianne2.fr affirmant que 700 imams allaient appeler à voter pour M. Hollande (« Des recteurs de mosquées vont appeler à voter pour François Hollande, 25 avril »). Le moins qu’on puisse dire est que l’article est maladroit (et faux) et les tentatives de l’hebdomadaire de le justifier ne sont guère convaincantes (« Polémique des mosquées : pourquoi Sarkozy manipule », 26 avril.)

En fait, dès ce matin, Le Figaro publiait un article, « Polémique sur des appels de mosquées à voter Hollande », chef d’œuvre de désinformation et dont l’argumentation est exactement la même que celle du président de la République : l’information est fausse, mais elle aurait pu être vraie et elle reflète une dérive communautaire.

Quand on fait remarquer au chef de l’Etat que l’information est erronée et démentie, il déclare alors : « Vous voyez, j’ai bien fait d’en parler. » Puis il s’empresse de passer à la burqa, aux horaires des piscines, etc. Et l’animateur n’insiste pas sur le mensonge flagrant... Et, dans le feu du débat, Sarkozy a déjà expliqué que la fille ne ressemble pas au père...

Mais, si la droite a désormais ouvert la chasse aux musulmans, on ne peut absoudre les médias et la gauche, y compris intellectuelle, pour la manière dont ils ont préparé le terrain depuis de longues années, en rejoignant les thèmes de l’extrême droite, au nom d’un soi-disant combat pour la laïcité, cache-sexe d’une xénophobie qui n’ose dire son nom.

Un florilège de quelques incidents :

- En janvier 2012, la nouvelle majorité de gauche au Sénat trouve une première action d’éclat à faire : interdire aux femmes qui portent le foulard de garder des enfants chez elles (sauf autorisation expresse des parents !). Qui est encore visé ? les femmes bien évidemment.

- En mars 2011, des lycéennes musulmanes convoquées par la directrice d’un lycée qui trouve leurs jupes… trop longues.

- A l’automne 2010, exclusion d’une femme qui travaille dans une crèche parce qu’elle porte le foulard. Une grande partie de la gauche intellectuelle se mobilise contre... la femme.

- En juin 2010, les autorités envisageaient sérieusement de déchoir un citoyen musulman, certes peu recommandable, de sa nationalité. Ce n’était hélas, pas possible... Retour aux lois de Vichy sur les juifs ?

- En septembre 2009, un livre, Aristote au Mont Saint-Michel, promu par le chroniqueur du Monde, cherche à démontrer que l’Europe ne doit rien à l’islam.

- En juin 2009, l’Assemblée nationale ne trouve rien de mieux à faire, en pleine crise économique, que de créer une commission sur la burqa.

- En septembre 2008, un « bobard » relayé par tous les médias, dont Libération, explique qu’un tribunal n’a pas tenu session pour cause de… ramadan.

- L’Express consacre sa « Une » (12-18 juin 2006) à « Islam, les vérités qui dérangent », avec trois sous-titres, « Le Coran et la violence », « Le sort des femmes », « La modernité impossible ? ».

On pourrait continuer longtemps... « Unes » racoleuses, incidents mineurs montés en épingle, déclarations indignées, etc., ont alimenté l’idée du « on n’est plus chez nous ». La droite comme la gauche ont largement capitulé devant l’extrême droite. Le problème n’est pas seulement le score du Front national, c’est aussi que les idées xénophobes du FN polluent désormais le débat politique.

Amnesty International vient de publier un rapport sur les discriminations religieuses en Europe et en France (Europe : les musulmans victimes de discrimination parce qu’ils expriment leur foi). Souhaitons que le futur président les lise et prenne au sérieux les recommandations, plutôt que d’écouter les vents mauvais de la xénophobie portés par le FN.

Où en est l’Iran ?

Université populaire

Samedi 5 mai 2012

Programme :

Séance 1 (10h30-12h30) : Les sources idéologiques de la révolution iranienne, avec Yann Richard (Professeur émérite d’études iraniennes - Sorbonne nouvelle)

Séance 2 (14h-16h) : L’Iran dans la géopolitique du Moyen-Orient, avec Thierry Coville de Institut de Relations Internationales et Stratégiques (IRIS) ;

Séance 3 (16h15-18h15) : Où en est la société iranienne ?, avec Azadeh Kian, (Professeur de sociologie Université Paris 7 - Diderot)

Participation : 20 euros par cycle (12 euros pour les étudiants et les demandeurs d’emploi). Formule d’abonnement annuel : 120 euros pour l’ensemble des sessions (80 pour les étudiants/demandeurs d’emploi).

Lieu : 5, rue Basse des Carmes - 75005 Paris (Métro : Maubert-Mutualité)

Contact et inscription : universite-populaire@iremmo.org

Cliquer ici pour le programme complet de l’université populaire.

Notes

[1] Pour s’en convaincre, il suffit de se reporter à cet extrait vidéo de son intervention à Lyon, repris sur le site du Monde.

219 commentaires sur « La chasse aux musulmans est ouverte »

0 | 100 | 200

  • permalien Yvan :
    26 avril 2012 @18h40   »

    700 mosquées qui appellent a voter Hollande, dans un pays qui décompte 2700 mosquées. Ce sont 2000 mosquées qui n’appellent pas à voter Hollande (75%). Sarkozy nous dit que Hollande n’est pas le candidat des musulmans... on le savait déjà.

    Il nous dit surtout dans quel désarroi il se trouve, après en avoir appelé à l’aide, à la providence, il s’en remet déjà entre les mains du Très Haut et de la justice de son pays... il ne sait même plus mentir il a perdu la foi.

  • permalien Sarah :
    26 avril 2012 @19h05   « »

    Sarkozy,mais quel menteur ce type !

    Tariq Ramadan n’a jamais appelé à voter pour Hollande,ni pour aucun autre candidat à l’élection présidentielle.

    Il l’a dit clairement dans une conférence qu’il ne donnait jamais de consigne de vote.

    C’est drole qu’on reproche Ramadan son soutien(inexistant par ailleurs)à Hollande alors qu’il a affirmé à plusieurs reprises qu’il voyait très peu de différences entre entre le PS et l’UMP,et que s’il était français il serait bien embeté car il ne savait pas trop pour qui voter !

    Que Sarkozy mente honteusement,rien de choquant,en tout cas pour ceux qui ne sont pas lobotomisés par TF1,mais qu’aucun journaliste français(des grands médias j’entends,Alain Gresh étant bien sur une exception qui honore sa profession)ne le reprenne et propage ses mensonges sans sourciller,c’est beaucoup plus grave et inquiétant pour l’état de notre démocratie.

  • permalien Lou :
    26 avril 2012 @19h10   « »

    Merci pour cet article Monsieur Gresh

    Cette chasse aux musulmans donne la nausée.

    Ce qui fait le plus mal c’est qu’elle est intériorisée par beaucoup et ne pose même plus question.

  • permalien Ym :
    26 avril 2012 @19h39   « »

    nos Chochottes ! bon dieu mais pourquoi tant de monde ne les aime pas ? nos Chochottes ! tiens , même rapeur Chochotte , on lui fait de la discrimination !
    il y aurait donc pataques dans le fait d’etre tel ?
    ça se pourrait bien , sinon on revient à la phlogistique !
    retour àla phlogistique m’sieur ! ou alors y’a maladie ? un gène ?
    on va le trouver ! arrétez de vomir !
    d’ailleurs maintenant Couverture pour AIZ,octobre 1932,le gar derriere qui passe le pognon , il aurait pas un turban !

  • permalien dada :
    26 avril 2012 @19h53   « »

    Le comique dans cette affaire est que Sarkozy et son gouvernement ont demandé un moratoire lorsque Sakineh allait être exécuté. Je cite :""La France, comme l’ensemble de ses partenaires de l’Union européenne, est opposée à la peine de mort en tous lieux et en toutes circonstances. Nous demandons aux autorités iraniennes d’établir un moratoire général sur les exécutions, en vue d’une abolition à terme de la peine capitale".
    Et la, il se trouve que c’est "monstrueux quand ca vient de Ramadan. Selon que vous serez seigneurs,...

  • permalien Yvan :
    26 avril 2012 @19h57   « »

    Les massacres de Montauban et Toulouse, au le premier tour des élections, puis le meurtre de Amine Bentounsi par un policier, pour le deuxième tour des élections soulèvent en cette fin de quinquennat plus de questions sur la situation d’une police encore républicaine que sur le danger de l’islamisation de la république.

    Pour les policiers-manifestants, le meurtre d’un homme pourvu qu’il ait une apparence musulmane ne semble pas poser de problème. On en vient à se féliciter qu’il n’y ait pas de troisième tour pour ces élections.

    Des policiers qui manifestent, c’est le bilan de 5 années de sarkozisme de 5 années de promesses de semblants de réponses aux urgences, et évidemment Nicolas Sarkozy fait une nouvelle promesse : celle d’instaurer une des revendications du FN, "la présomption de légitime défense pour les policiers". Autrement dit le droit de tirer à vue sur quiconque aura un apparence.

    Quand on sait dans quel bourbier se trouvent les USA à cause de cette supposée légitime défense après le meurtre de Trayvon Martin par un vigile affirmant être en légitime défense, c’est faire preuve d’un singulier manque sens politique... et ça c’est pas bon du tout en période d’élection.

  • permalien Sarah :
    26 avril 2012 @20h23   « »

    Sarkozy,agent à la solde de l’empire américain,est pret à semer les germes de la guerre civile en France pour rester au pouvoir.

    Cet homme n’a aucun sens de l’interet général,il n’est en rien un patriote,contrairement à ce qu’il prétend,c’est un petit politicien adoubé par les milieux de la finance et l’oligarchie bancaire ;qui a décidé d’etre fort avec les faibles et faible avec les forts.

    Bref,un homme médiocre qui laissera,j’en suis certaine,plus de traces dans les pages people de Gala que dans l’histoire de France.

  • permalien Orangerouge :
    26 avril 2012 @21h58   « »

    Tous les Français sont atteints par l’ignominie de Sarkozy, même ceux qui ne le comprennent pas.

  • permalien Orangerouge :
    26 avril 2012 @22h05   « »

    Sarkozy porte la responsabilité de la haine raciale qu’il en train, sciemment, d’attiser.
    Les victimes seront les victimes des propos irresponsables de Nicolas Sarkozy.

  • permalien
    26 avril 2012 @22h09   « »

    Pascal Boniface sur Facebook :

    En 1981 pour faire peur on evoquait les chars sovietiques sur la place de la Concorde.En 2012 la grande frousse c’est l’eventuel soutien de Tariq Ramadan

  • permalien Yves :
    26 avril 2012 @22h16   « »

    Parlant de Tariq Ramadan, nos médias rajoutent systématiquement le qualitatif "controversé" (intellectuel controversé, islamologue controversé etc...). Pourquoi pas Nicolas Sarkozy président "controversé", BHL philosophe "controversé" ou David Pujadas journaliste "controversé" ?
    Mais plus grave j’ai surtout l’impression que ceux qui parlent ainsi de Tariq Ramadan n’ont jamais lu une seule ligne de ses écrits et se contentent d’utiliser les rumeurs le concernant et de les relayer...

  • permalien Houda :
    26 avril 2012 @23h57   « »

    Merci de nous faire respirer autre chose que ce climat nauséabond.

    Comment résister à cette folie ?

    J’ai l’impression que nous sommes face à une foule d’analphabètes.

  • permalien tejma :
    27 avril 2012 @00h25   « »

    Pour etre honnête , on s y attendait à la phase du 2 eme tour

    j ajoute qu on ressent un brin de fatalisme face à toute cette démagogie et ces mensonges qui durent depuis plusieurs années , dans les médias mainstream et les milieux politiques

    On se demande ou ce petit monde veut en venir ?

    Si les gens sont assez naifs pour se faire manipuler comme des bleus , avec des débats et des polémiques surréalistes au ras des pâquerettes destinés à ne pas aborder les vrais problèmes bien réels ceux là , que peut on y faire ?

    La manoeuvre est tellement grossière et peu subtile , je me demande comment les gens ne peuvent pas se sentir insultés d etre autant pris ouvertement pour des imbéciles
    C est à désespérer alors qu une récession monstre se profile !

  • permalien Rachid :
    27 avril 2012 @01h07   « »

    Merci Alain Gresh pour cette lucidité et cette clarté qui vous honore.
    C’est justement pour lire des articles sensés que je me suis abonné au monde diplomatique et à "manière de voir"

    Espérons que d’autres intellectuels tireront la sonnette d’alarme car il est à craindre que le quinquennat du président sortant laisse des traces dans l’inconscient collectif. Il aura réussi l’exploit de banaliser la haine d’une minorité.

  • permalien BM :
    27 avril 2012 @07h23   « »

    Vivement que la campagne se termine, et que NS soit obligé de se reconvertir sur le plan professionnel.

    Chaque jour, non ! chaque heure, nous tombons de plus en plus bas. C’est à vomir.

    Je n’aime pas Hollande ni le PS (fausse gauche ultra-libérale). Depuis plusieurs années, je m’étais juré de voter blanc au second tour de cette élection, quelques soient les candidats.

    Les évènements récents m’ont fait changer d’avis. Tout plutôt que NS.

  • permalien Cibi :
    27 avril 2012 @07h50   « »

    Faisant partie d’Amnesty en Belgique, je peine à la lecture des commentaires sur les forums de lecteurs de journaux pourtant pas réputés populistes - Le Soir par exemple- et si l’histoire ne se répète pas tout à fait à l’identique, je note qu’il était permis d’être antisémite, voire même cette opinion était encouragée à s’exprimer dans les années 30. Voilà une première similitude. Puis il y avait un grand complot juif (et maçonnique). Maintenant nous avons un complot islamofasciste qui veut conquérir l’Europe.

    Je déteste cordialement mais également toutes les religions ... là, pas de discrimination ! Sur les esprits moins forts, elles deviennent vite des sources d’intolérance, et dans les mains et les cerveaux des plus "malins" elles peuvent facilement devenir des outils de manipulation. Outils faciles à brandir ensuite pour qui veut diaboliser, stigmatiser, exclure...

    Ces interventions sur les forums du Soir et du Vif sont à vomir. Franchement, entre les dingues, les fascistes et ceux qui se posent des questions parce que ça y est, on a réussi à leur faire peur -moi aussi il m’arrive de me poser des questions et il me faut tout mon esprit critique en alerte- il n’y a guère de place.

    Je ne suis pas optimiste, hélas.
    Merci pour vos articles.

  • permalien morse 89 :
    27 avril 2012 @09h25   « »

    Cet homme est effectivement très dangereux pour ce qui reste de démocratie en France et aussi en Europe. A-t-il été missionné pour saper les équilibres entre cultures, religions et services publics qui jusque là fonctionnaient plutôt bien avant son arrivée au pouvoir ?
    C’est effectivement une question que nous pouvons nous poser étant donné le profil historique et géostratégique particulier de la France : Républicaine, avec des services publics enviés, une protection sociale qui, jusqu’à il y a quelques années couvrait bien l’essentiel des besoins de base, une laicité admise par tous et sans débats douteux, une bonne sépation des pouvoirs, et...une forte immigration musulmane bien intégrée.

    Bref, la France était considérée avant Maastricht et le traité de Lisbonne comme la tête de pont européenne de tout ce que détestent la finance internationale et les néoconservateurs issus de la révolution conservatrice anglo-saxonne et européenne. Le 11 septembre (avec ses mystères) a cimenté une alliance antimusulmane devenue complètement folle jusqu’à proférer des inepties à la chaine, comme le font l’UMP et le FN. Se rendent-ils compte qu’ils forment ensemble une couveuse pour petits Breivik ? non, ou plutôt sûrement oui, mais sans vouloir en porter la future responsabilité. Sarkozy ne doit pas passer sous peine de faire basculer définitivement la France dans les ténèbres.

    Au fait, les machines à voter électroniques importées des USA à la demande de l’ex-ministre de l’Intérieur, sont-elles fiables ? et bien, personnellement, je pense qu’elles peuvent être truquées. Les Français qui votent de cette manière devraient en être avertis !

  • permalien nortah :
    27 avril 2012 @09h52   « »

    bonjour à tous.
    il faut être, soit débile, soit avoir un cerveaux prédisposé au "bobards" des médias sous allégeance sarko (donc débile). pour croire ces appels au vote de M Ramadan... en effet comment 1 mois avant le premier tour, pouvait on prétendre à un second tour sarko-hollande, surtout pendant cette période ou on ne prenait acte que de la montée de mellanchon et marine...
    M Ramadan remplacerait-il la madame soleil qui conseillait M Mitterrand auparavant...
    même les électeurs du front national mérite mieux...
    bien à tous

  • permalien HN :
    27 avril 2012 @10h24   « »

    Déjà, je ne comprends pas qu’en tant que musulman (entre autres), on puisse voter pour l’UMP ou recevoir des consignes pour décider entre UMP ou PS.
    Le PS n’est pas très reluisant à ce niveau là, mais l’UMP depuis 5 ans est noyauté par l’extrême droite, ou en tout cas par ses idées.
    Alors voilà : comment un musulman peut-il voter pour Sarkozy APRES TOUT CE QU’IL A FAIT "POUR" EUX ??

    Cdlmt

  • permalien le journal de personne :
    27 avril 2012 @10h34   « »

    Bleu Blanc Rouge Désir

    La mère : je me suis rendue dans un pays où l’on n’aime pas les étrangers

    L’enfant : on ne nous a jamais donné à nous ce droit, le droit d’exister entre nous

    La mère : je me suis rendue dans un pays où l’on n’aime pas, ne fut-ce que l’idée de démocratie

    L’enfant : on ne nous a jamais donné à nous ce droit, celui de fustiger toutes les tyrannies

    La mère : je me suis rendue dans un pays où l’on n’aime pas voir les autres exposer d’autres façons de voir

    L’enfant : on ne nous a jamais donné à nous ce droit d’imposer notre façon de recevoir.

    La mère : je me suis rendue dans un pays où toutes les femmes étaient voilées

    L’enfant : on ne nous a jamais donné à nous ce droit, le droit de tout dévoiler.

    La mère : puis... je me suis rendue à l’évidence... qu’il n’y a pas d’autres pays que la France pour aimer la liberté en toutes circonstances

    L’enfant : je le sais, la France n’est pas un pays mais un lieu de vie où ce qui est mystifié ailleurs est démystifié ici.
    La mère : parce que seuls les enfants libres n’ont aucune crainte pour le pays de leur liberté. Ce ne sont pas les français qui ont choisi la France mais la France qui a choisi parmi tous les enfants, ceux qui ont opté pour sa libre liberté.

    L’enfant : dorénavant, je dirais Français pour dire libre pensée...

    http://www.lejournaldepersonne.com/2012/04/bleu-blanc-rouge-desir/

  • permalien roro :
    27 avril 2012 @11h11   « »

    la campagne electorale est actuelement fade sans choix de projet de societe sans vrai programme de sortie decrise.mais alaplace on trouve un langage demaguegue bassement electoraliste apliquant leproverbe ;le minaret s ecroule ilfaut pendre le coiffeur

  • permalien Deïr Yassin :
    27 avril 2012 @11h12   « »

    Sarko dit beaucoup de conneries dans cet interview de France Inter dont celles sur Tareq Ramadan sont les plus ignobles.

    Dans la deuxième partie à partir min 16:00 quand Patrick Cohen lui demande pourquoi il a changé d’avis sur le vote des étrangers, il nous sort une explication dont je n’ai pas encore saisi le profondeur intellectuel.

    Le Petit Nico voit dans ce qu’il appelle les révolutions de jasmins, des dérives communautaristes qui ne seront que renforcés par le droit de vote des étrangers.
    Si quelqu’un de plus averti que moi pourrait m’expliquer ce qu’il essaie de dire ?
    - Est-ce que le nain pense que "le droit de vote des étrangers" signifie que tout le pourtour méditerranéen aura le droit de vote en France ?
    - Est-ce qu’il pense que François Hollande ou un autre candidat de gauche soit musulman ? Le concept de ’taqiyyah’ étant très à la mode ces jours-ci parmi les experts.
    - Ou est-ce qu’il a peur que Zidane ou peut-être Omar Sharif se lancent à la présidentielle ?

  • permalien melianos :
    27 avril 2012 @11h24   « »

    Tariq Ramadan a appelé à voter Nicolas Sarkozy :)
    http://www.tariqramadan.com/VOTEZ-N...

  • permalien Massiroes :
    27 avril 2012 @11h28   « »
    Intellectuels, islamophobie et islamisme

    Cela est un fait : l’islamophobie est devenu un "attracteur étrange" pour reprendre un concept mathématique. Elle attire en particulier les voix des électeurs d’extrême droite (et pas seulement !). Pour se faire élire, Sarkozy et l’UMP ne sont plus à un mensonge ou un amalgame près et il n’est pas inutile de le rappeler comme le fait si bien Alain Gresh. Je ne comprends cependant pas en quoi le rappel des titres ou des fonctions universitaires de Tarik Ramadhan en fait un intellectuel ! Je ne lui conteste évidemment pas ce statut, mais je ne crois pas utile d’entretenir cette confusion intellectuel(le)-universitaire.
    Par ailleurs, un certain nombre de faits rappelés dans cet article renvoient plutôt à l’action de l’islamisme. Par "islamisme", j’entends l’idéologie qui a pour paravent la religion musulmane et qui n’a absolument rien à voir avec elle. Le port du voile, par exemple, fait partie de cette action idéologique : j’ai vu à l’œuvre cette tactique en Algérie, dans les années 80, qui consiste à culpabiliser les musulmans vis-à-vis de leur religion puis à créer une pression quotidienne sur eux pour imposer cette idéologie. Elle est en ce moment même à l’œuvre en Tunisie. On peut stigmatiser l’islamophobie dans le monde et éviter toute concession à l’islamisme. Je suis parfaitement conscient que Alain Gresh sait déjà tout cela mais certains passages de son article étaient, pour moi, équivoques.

  • permalien Julie :
    27 avril 2012 @11h43   « »

    Nicolas Sarkozy a entièrement raison. S’il veut devenir président, il n’a plus le choix que de séduire les électeurs du Front National puisqu’ils sont bien plus nombreux que les Centristes.C’est un choix stratégique et c’est normal ! De plus, si le FN est arrivé au 3ème rang du podium, il y a une raison, qui représente clairement l’Etat d’esprit de la plupart des français qui ont ouvert les yeux sur ce qui les entoure. Leur France, qui est à la base un pays catholique selon notre culture historique, est devenu aujourd’hui un pays musulman puisque cette religion est aujourd’hui la première la plus pratiquée. C’est donc une France que ces compatriotes ne reconnaissent plus. De son côté, Hollande se fout de la moitié de la population française, de droite, qui aimerait réguler cette immigration massive qui nous vole nos emplois, nos aides sociales.. Nous sommes suffisamment en crise pour l’enfoncer encore plus et ne pas prendre en compte l’autre grande partie droitiste !

  • permalien Prendre du recul :
    27 avril 2012 @11h47   « »
    Journaliste Orienté Idéologiquement

    C’est une véritable tristesse de voir le monde diplomatique sombré dans vos articles à sensation Monsieur Gresh.
    Quel beau titre digne des années 40 : "la chasse aux musulmans est ouverte". Nous sommes au même niveau que Libération et l’humanité. Belle analyse, encore et toujours des mots simples et des phrases "choc" pour mieux masquer que Monsieur Hollande fait la même campagne que Monsieur Sarkozy et que les voix du Front sont alléchantes.
    Arrêtez de faire passer vos amis de cette gauche du copinage dans les conseils généraux pour des enfants de coeur, les politiques sont des vendeurs de soupe comme les autres. Messieurs Sarkozy et Hollande mentent vous le savez, mais vous arrêtez de faire l’hypocrite. Par avance merci.

  • permalien morse 89 :
    27 avril 2012 @11h49   « »

    Voici l’article qui peut en intéresser certains :
    avr19

    Machine à voter… ou machine à frauder ?
    par joseW (admin) le avril 19th, 2012 a 18:33
    Rubrique : Géopolitique, Hi-Tech et toc

    Pour celles et ceux qui y croient encore, le vote serait l’expression irréductible de la Démocratie participative (nous pensons au contraire que ce vote est avant tout et surtout le résultat de manipulations des masses par les élites initiées, mais ceci n’est pas le sujet).

    Ainsi, face à la multiplication des machines à voter (1 million de votants sur machines électroniques en France le 22 Avril 2012…), beaucoup de citoyens et de citoyennes (crédules, mais pas complètement) s’inquiètent sur les fraudes à grande échelle qu’elles pourraient facilement masquer… tandis que leurs concepteurs (et les Décideurs qui les mettent en place) jurent la main sur le coeur que ces systèmes informatisés sont parfaitement fiables et parfaitement adaptés à l’expression de la démocratie moderne.

    Face à ces sons de cloches opposés, un apprenti pirate s’est donc mis à la tâche, et voici son verdict en images :

    Vidéo : La Machine à voter… ou à frauder ? Le débunking en images – Youtube

    C’est Zédifiant comme auraient dit les Nuls Inconnus !

    Sachant que de toutes façons, lorsque le Sage montre la Lune, l’Imbécile aura tendance à ne voir que le doigt…

    A retrouver avec une vidéo intéressante dans Tout sur le Nouvel Ordre Mondial, une fois le site atteint, faites dans rechercher :"les machines à voter électroniques"

  • permalien gloc :
    27 avril 2012 @12h17   « »

    Julie : Nicolas Sarkozy a entièrement raison. S’il veut devenir président, il n’a plus le choix que de séduire les électeurs du Front National puisqu’ils sont bien plus nombreux que les Centristes.

    Je ne sais pas d’où vous êtes Julie, mais vous y êtes très mal informé.

    En réalité Sarkozy voudrait rester président.

    En réalité les votes du FN sont des votes pour sanctionner sa politique ces cinq dernières années. Pour séduire, il faut du temps. Pendant 5 ans Sarkozy à caressé le FN, mais le FN n’est pas satisfait du résultat parce que le FN n’a que des exaspérations, il n’a jamais de solutions. En exaspérant les sensibilité identitaires, il a détruit la démocratie en instaurant un climat l’ochlocratie. Le problème, en ochlocratie, c’est que la sanction des masses est brutale, c’est le lynchage.

    L’objectif de Sarkozy, ce n’est pas de devenir président, mais de le rester pour échapper pendant 5 ans encore au lynchage. Lynchage médiatique, lynchage juridique, lynchage politique... mais ce ne serait qu’un répis de 5 ans.

  • permalien ABBEN :
    27 avril 2012 @12h19   « »

    Pour M. Sarkozy, les 6 millions de français qui ont voté FN comptent, et il faut s’occuper de leurs préoccupations, comme il conviendrait de stigmatiser les 7 ou 8 millions de musulmans français... Vive l’égalité, fraternité...
    Au fait, à part Mme Eva joly, personne n’a soulevé l’affaire Bettencourt, (Par ailleurs elle l’a payé chère : 2%) on dirait que dans ce pays on aime pas les donneurs de leçons morale...

  • permalien Guillaume :
    27 avril 2012 @13h15   « »
    Islam, Chrétien, Juif, bouddha et cie...

    D’accord avec votre analyse, par contre, je suis convaincu que les religions sont un fléau pour l’homme, islam compris ;) !

  • permalien
    27 avril 2012 @14h37   « »

    Julie (message de 11 h 43)

    - La France, de droit, n’est plus un pays catholique depuis 1905. Mais elle ne l’est plus, de fait, depuis bien plus longtemps : la déchristianisation a commencé au 18e siècle, la Révolution a porté un grand coup à l’Eglise, et les positions ultra-réactionnaires de cette dernière, au 19e siècle, l’ont discréditée encore plus. La France, aujourd’hui, est devenu un pays indifférent. Vous ne pouvez donc pas vous servir de cet argument.

    - Vous ne pouvez pas non plus comparer, de façon malhonnête, comme vous le faites, les catholiques au nombre de baptisés et les musulmans au nombre de pratiquants.

    - Dire que la France est devenue un pays musulman est de la paranoïa ! Où se trouvent, dans les textes législatif ou règlementaires, la mondre insertion, en droit français, des préceptes de l’Islam ? Quelles sont les fêtes musulmanes qui, en France, sont des jours fériés ? Qui, en France, en dehors des musulmans, utilise le calendrier islamique ? Quels sont les documents officiels qui, en France, sont promulgués en arabe ? Où et en quel lieu des voies, places, écoles ou lycées ont-ils reçu des noms musulmans ?

    - Il n’y a pas d’immigration "massive". Et cette immigration ne "nous" vole aucun emploi - ce que vous sortez là, c’est la vieille chanson de l’extrême droite des années 1930 à l’égard des immigrés d’Europe centrale et orientale. Et les immigrés ne "volent" pas davantage l’aide sociale - ce qu’ils touchent est conforme à la loi. Et, en tout état de cause, c’est des queues de cerises.

    - En revanche, ceux qui volent (sans guillemets), ce sont tous ceux qui ont inspiré les lois de Sarkozy durant 5 ans, les fraudeurs du fisc (50 milliards au bas mot), les patrons fraudeurs des prestations sociales, les bénéficiaires des plantureux dégrèvements d’impôts, les bénéficiaires des marchés d’Etat passés sans appels d’offres (comme Bouygues) ou les bénéficiaires de monopoles (comme Dassault).

  • permalien moi :
    27 avril 2012 @14h51   « »

    Merci d’avoir écrit cet article car ça devient de plus en plus dur de vivre libre en France depuis que NS a laisser la possibilité à des personne immoral de VIOLER NOS LOIS OUVERTEMENT en attaquant et stigmatisant des Français sur leurs appartenance religieuse !

    En réponse à JULIE pour son commentaire "Hollande se fout de la moitié de la population française, de droite, qui aimerait réguler cette immigration massive qui nous vole nos emplois, nos aides sociales.. Nous sommes suffisamment en crise pour l’enfoncer encore plus et ne pas prendre en compte l’autre grande partie droitiste !" —> Ma chère si tu n’es pas en mesure d’avoir le travail que tu voudrait ce n’est pas à cause des immigrés et loin de là. Nous avons en France une population vieillissante donc nous n’avons pas le choix, l’immigration est nécessaire. De plus l’immigration nous apporte beaucoup plus de richesse qu’elle n’en coute ! et si tu souhaite avoir un poste de directeur alors que tu n’es pas qualifié et bien c’est à toi de chercher un pays d’accueil ! Car la France c’est un pays juste qui juge et emploi les gens sur leurs mérite et leurs qualification et non pas sur leurs couleurs de peux ou bien leurs nom de famille et ça, ça ne changera jamais !!! Lis ça, ça te rendra peut être plus intelligente toi et tes amis du FN : http://www.courrierinternational.co...

  • permalien Christiane More :
    27 avril 2012 @14h52   « »

    Bravo Alain !

  • permalien demmou :
    27 avril 2012 @15h34   « »

    Algérien, musulman émigré (exilé ?) au Canada par choix volontaire de ne pas vivre, alors que je le peux, en France où pourtant j’ai tant d’amis et de famille. Pourquoi ? Parce que le France que j’ai connue et aimée, celle qui ouvrait ses portes et ses bras aux réfugiés, aux bannis, aux menacés... et aux jazzmen. Celle de Louis Arsmtrong et de Charlie Parker, de Boris Vian, de Sartre et de Brel, celle de tant d’autres esprits ouverts sur le monde et à l’autre. Cette France qui fut un modèle pour bien des désespérés et de ceux qui espéraient, cette France part en lambeaux...

    C’est ce que je lis entre les lignes de cet article et c’est ce que je déplore : la France qui a dit non à l’OTAN et à la guerre d’Irak, c’est le dernier bastion qui résiste à la main-mise des cowboys (de Wall street et du far-west) et de leurs émules sur les esprits du monde entier. Cette France que quelques esprits encore éclairés, dont Alain Gresh en France (et par exemple Günter Grass en Allemagne), essaient de défendre et de montrer, se déchire en réduisant ses enfants à se déchirer eux-mêmes.

    Je souhaite tant, mais je n’en rêve plus, je n’en ai plus l’âge, que ces enfants ouvrent les yeux et voient que la France d’aujourd’hui pourrait enfanter des Behring Breivik, ce tueur d’Oslo, et se demander si c’est cela le futur qu’ils voudraient.

  • permalien Germe :
    27 avril 2012 @15h52   « »
    Laïcité

    Le fait que Sarkozy soit un menteur hâtiseur de haine qui est en train de s’extrême-droitiser ne fait pas de la laïcité le "cache sexe" de l’islamophobie. Vouloir que dans les lieux publics on n’affiche pas sa religion, quelle qu’elle soit, est et sera toujours un combat de gauche. Au passage certains devraient relire Karl Marx :

    "Nier la religion, ce bonheur illusoire du peuple, c’est exiger son bonheur réel. Exiger qu’il abandonne toute illusion sur son état, c’est exiger qu’il renonce à un état qui a besoin d’illusions. La critique de la religion contient en germe la critique de la vallée de larmes dont la religion est l’auréole."
    (Karl Marx / 1818–1883 / avec Engels, Critique de "La philosophie du droit" de Hegel, 1844)

  • permalien Danquelétranjère :
    27 avril 2012 @15h54   « »

    Scandaleux !

    Prasquier : "le danger pour les juifs en France, c’est Jean-Luc Mélenchon, pas Marine Le Pen. " 26/04/2012

    En échos aux propos de Cuikerman au même journal en 2002 ?

    http://www.communautarisme.net/Roge...

  • permalien Nathan :
    27 avril 2012 @16h21   « »

    demmou : 27 avril @15h34

    Je souhaite tant, mais je n’en rêve plus, je n’en ai plus l’âge, que ces enfants ouvrent les yeux et voient que la France d’aujourd’hui pourrait enfanter des Behring Breivik,

    ... ou des Mohammed Merah.

  • permalien HN :
    27 avril 2012 @16h51   « »

    @Nathan

    ... ou des Mohammed Merah.

    Bien tenté d’essayer de rétablir la balance, Nathan.
    Mais en attendant, il n’y a pas de parti qui représente Al Qaida et il n’y a aucun parti avec ce genre d’idées qui fasse 18-20% depuis des décennies aux élections présidentielles.

    Cdlmt

  • permalien Ym :
    27 avril 2012 @16h55   « »
    la décolonisation des esprits

    ou des franz fanon !

  • permalien Sarah :
    27 avril 2012 @17h10   « »

    ou des Gilad Shalit,ou Arno klarsfeld,des soldats franco-israeliens ??!!

    Au fait,depuis quand il existe une armée "franco-israelienne" ?

  • permalien Vitigis :
    27 avril 2012 @17h56   « »

    Et quel tableau de chasse :

    Plus de 65.000 Syriens ont fui leur pays, en grande majorité vers la Turquie et le Liban, en raison de la violence qui y fait rage depuis plus d’un an avec la répression sanglante du mouvement de contestation contre le régime de Bachar al-Assad, a indiqué vendredi l’ONU. Le Haut commissariat de l’ONU pour les réfugiés (UNHCR) a précisé que 65.070 Syriens se trouvaient cette semaine hors leur pays, dont 49.193 étaient enregistrés auprès de ses services et 15.877 en passe de l’être, selon son site “Syria Regional Refugee Response” (http://data.unhcr.org/syrianrefugees). L’UNHCR précise qu’il y a 23.343 réfugiés enregistrés en Turquie, 22.000 au Liban, 15.999 en Jordanie et 3.129 en Irak, les quatre pays limitrophes de la Syrie. La Syrie est en proie depuis mars 2011 à une révolte populaire sans précédent qui s’est militarisée au fil des mois face à la répression meurtrière menée par le régime. En 13 mois, les violences ont fait plus de 11.100 morts, selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme.

  • permalien Sarah :
    27 avril 2012 @18h02   « »

    @ Vitigs :

    Ce n’est pas la peine de vous fatiguer avec vos copié-collé,nous savons tous que le sort des pauvres syriens vous préoccupe grandement.

    De meme qu’en tant que grand humaniste,vous etes tout à fait scandalisé par la chasse aux musulmans,qu’ils soient syriens,palestiniens ou français.

  • permalien K. :
    27 avril 2012 @23h50   « »

    40 000 Norvégiens entonnent la chanson que Breivik hait

    « Breivik a utilisé cette chanson comme un exemple de lavage de cerveau, mais c’est plutôt un exemple de l’opposé, » a estimé Christine Bar, une autre organisatrice, qui a lancé l’événement sur Facebook. « Nous considérons que c’est un symbole de la diversité, et que cela représente bien la société dans laquelle nous avons choisi de vivre, cette société que précisément Breivik et ceux qui pensent comme lui entendent détruire, » a-t-elle ajouté.

  • permalien demmou :
    28 avril 2012 @04h42   « »

    ou des Mohammed Merrah... ou des Behring Breivik ; elle ne me fait décidément plus rêver, la douce France de mon enfance.

  • permalien gloc :
    28 avril 2012 @06h55   « »

    « elle ne me fait décidément plus rêver, la douce France de mon enfance. »

    La douce France de Saint Dominique de la Saint Barthélémy, du mur des fédérés, de l’offensive Nivelle, de la rafle du Vel d’Hiv, de la nuit des ratonnades, et de la maladie d’Alzheimer comme cause nationale.

    Faites de beaux rêves demmou.

  • permalien Yvan :
    28 avril 2012 @07h21   « »


    VOTEZ NICOLAS SARKOZY ! - Tariq Ramadan
    En visite à Berlin, je me suis entretenu avec des politiques et des membres du gouvernement de Mme Angela Merkel. Je les ai écoutés m’expliquer la force et l’avenir glorieux de l’axe Sarkozy-Merkel. Une incroyable chance pour l’Europe. Les parfums de cette Allemagne conquérante qui fascine tant le Président Nicolas Sarkozy m’ont fait prendre conscience de la mesquinerie qui anime et agite le débat politique français entre les deux tours de l’élection présidentielle. Mes interlocuteurs allemands m’ont profondément convaincu que l’actuel Président français est la chance, la gloire et la bénédiction ultimes de la France et de l’Europe. J’ai entendu - de la même façon - les appels répétés de Nicolas Sarkozy à la mobilisation, au soutien, à l’aide. Comment ne pas entendre les appels des leaders qui font l’Histoire et sacrifient leur être à la noblesse de leur cause.
    C’est pourquoi depuis Berlin, convaincu par les arguments allemands, je lance un appel solennel à tous les Français, tous sans exception, partisans et électeurs de François Hollande ou de Marine Le Pen, de Jean-Luc Mélenchon ou de François Bayrou, voire même de Philippe Poutou... Pour sauver la France :

    PEUPLE DE FRANCE
    Le 6 mai
    VOTEZ NICOLAS SARKOZY


  • permalien Nathan :
    28 avril 2012 @08h42   « »

    Personnellement, j’accorde sans problème à Tariq Ramadan le statut d’intellectuel, controversé ou pas. En revanche, l’expression "professeur de sciences islamiques contemporaines" me laisse songeur. Il me semble que la notion de "sciences" appliquée à l’islam (ou à toute autre religion) est un tantinet présomptueuse.

    Peut-être est-ce au nom de toute cette science fabuleuse que le premier ministre (islamiste) marocain a traité la ministre belge de la justice comme une moins que rien au motif qu’elle est une femme.

    http://blogs.rtl.be/carnetpolitique...

    Il est toujours intéressant de voir la façon dont les idéologues – et Tariq Ramadan en est un – maquillent leurs croyances religieuses et leurs opinions sous les traits de la connaissance scientifique la plus objective.

    Il y a quelques semaines, à propos du congrès de l’UOIF où un certain nombre d’imams obscurantistes devaient se rendre avant d’être empêchés in extremis d’entrer sur le territoire français (on n’a toujours pas entendu M. Gresh livrer son opinion sur ce sujet), je suis allé voir qui était son président, M. Ahmed Jaballah.

    Celui-ci est, paraît-il, directeur d’un "Institut des Sciences humaines de Paris". On se dit d’abord qu’il doit s’agir d’une école prestigieuse comme l’EHESS, boulevard Raspail. Pas du tout. En réalité, comme l’indique sa raison sociale, il s’agit d’un "établissement privé d’enseignement supérieur spécialisé en Théologie musulmane, en Langue arabe et en apprentissage du Saint Coran".

    Pour gommer la dimension théologique pouvant éveiller des soupçons, il suffit de la requalifier du terme sobre et sérieux de "sciences humaines" et le tour est joué.

    http://www.ieshdeparis.fr/

  • permalien morse 89 :
    28 avril 2012 @09h27   « »

    Tout ce que je souhaite c’est que les prêcheurs de haine et de violences de l’UMPFN, et les autres dissimulés sous des faux airs de gauche, soient un jour sanctionnés lourdement.

    Le moindre propos antisémite suscite une riposte judiciaire immédiate, alors pourquoi les propos antimusulmans ou antiarabes ou antiafricains passent-ils comme une lettre à la poste ???? le pire est qu’un Président de la République puisse dire n’importe quoi (avec une xénophobie virulente) sans être jamais sanctionné.

    J’en conclus qu’il faut d’urgence changer la Constitution Française : pour certains faits graves, insultes xénophobes, détournement d’argent public, actes délictueux divers, un Président doit voir son immunité levée presqu’automatiquement et répondre de ses actes devant la justice (impeachment). Cela vaut aussi pour les dirigeants de partis et les élus, ceux qui ont une grande responsabilité dans le développement des discours racistes.

  • permalien Ph. Arnaud :
    28 avril 2012 @10h23   « »

    Nathan

    - Vous dites : "Il me semble que la notion de "sciences" appliquée à l’islam (ou à toute autre religion) est un tantinet présomptueuse."

    - Apparemment, vous n’avez guère entendu parler d’Augustin d’Hippone, ni d’Anselme de Canterbury, ni de Thomas d’Aquin, ni de Duns Scot, ni de Calvin, ni de Bellarmin, ni, plus proches de nous, de Karl Barth, de Karl Rahner, d’Urs von Balthasar, ni - pour évoquer quelques-uns de vos compatriotes - de Cornelius Jansen ou d’Edward Schillebeeckx...

    - Et cela en m’en tenant aux seules confessions chrétiennes occidentales (je laisse les Jean Chrysostome et autres Basile de Césarée et Grégoire de Nysse), que je connais le moins mal.

  • permalien Ph. Arnaud :
    28 avril 2012 @10h32   « »

    Gloc

    - Vous dites : "La douce France de Saint Dominique de la Saint Barthélémy, du mur des fédérés, de l’offensive Nivelle, de la rafle du Vel d’Hiv, de la nuit des ratonnades, et de la maladie d’Alzheimer comme cause nationale".

    - Si je comprends bien votre intention, je ne vois pas, en revanche, la cohérence de votre énumération, en particulier avec le fil du présent sujet (la chasse aux musulmans).

    - Que viennent faire, par exemple, saint Dominique, l’offensive Nivelle ou la maladie d’Alzheimer ?

  • permalien JP Santinacci :
    28 avril 2012 @10h53   « »

    Ces faux débats me fatiguent. Dans un pays laïque, la question religieuse ne doit pas prendre le pas sur la question politique. C’est faire le jeu des intégrismes et des extrêmes les plus nauséabonds. Nous sommes en plein populisme, et quoiqu’on dise ou qu’on pense, les médias ont une lourde responsabilité dans le dévoiement de la discussion politique, la seule qui devrait nous préoccuper. Toute digression sur le plan religieux devrait être évacuée sur le champ comme étant "hors sujet". Nous sommes dans un pays laïque.

  • permalien gloc :
    28 avril 2012 @11h15   « »

    @Ph. Arnaud,

    Peut-être vous aussi avez la nostalgie d’une époque où la douceur de la France était garantie par la lutte contre ses ennemis intérieurs.

    Vous allez me dire que les Communards n’étaient pas des Albigeois, ou que les israélites ne sont pas huguenots, et vous aurez raison (et les exemples sont légion).

    Mais vous ne pourrez nier qu’à chaque moment de l’histoire de la France, ils ont été en tant qu’ennemis intérieurs, les sacrifiés de la douceur de vivre.

    Pour en revenir au fil du blog, ce n’est donc pas de la nostalgie qu’il faut éprouver, mais de l’espoir. Nicolas Sarkozy en stigmatisant ces arabes qui nous ont tout de même viré de chez eux (ce ressentiment a été un élément déclencheur), offre des perspectives d’espoir au peuple français.

    En faisant de François Hollande le candidat de l’ennemi intérieur, il en fait un danger pour la nation.

    En entérinant l’exécution sans jugement des délinquants de cet ennemi intérieur, il se fait le défenseur de la douceur de vivre des vrais Français... tout comme Papon lorsqu’il nettoyait à la chaine de vélo les rues de ce doux Paris.

  • permalien Houcine :
    28 avril 2012 @11h21   « »

    Monsieur Arnaud

    Je vous remercie pour les réferences fournies sur ce Journal, ne contestant que la souplesse et l´hypocrésie des rusés roublards.

    Quant à Sarko, BHL & Co., dans leurs reves et projets fascistes en France et en Germanie, ils ne veulent qu´instaurer leur trop prostitué ancien régime et se venger de l´esprit démocrate et fraternel qui unit nos peuples en combat contre l´ignorance et l´hégémonie du capitalisme qui ne cesse guère de paupéiser tout cet univers en mains de la mondialisation sauvage.

    http://www.mrugala.net/Histoire/Gra...

    Cordialement

    Houcine__

  • permalien Orangerouge :
    28 avril 2012 @11h44   « »
    Un sioniste ment pour s’en prendre à Alain Gresh

    Un sioniste au pseudo de Nathan n’hésite pas à parasiter ce blog par une pluie constante de messages communautaristes, mensongers, et souvent carrément racistes.

    On peut constater ici (message du 28 avril @08h42) que Nathan n’hésite pas à mentir pour mieux agresser Alain Gresh (http://blog.mondediplo.net/2012-04-...) :

    Il y a quelques semaines, à propos du congrès de l’UOIF où un certain nombre d’imams obscurantistes devaient se rendre avant d’être empêchés in extremis d’entrer sur le territoire français (on n’a toujours pas entendu M. Gresh livrer son opinion sur ce sujet),

    Bien entendu Alain Gresh avait dans un billet du 29 mars dernier réagi à cette interdiction démagogique (déjà la drague des électeurs du FN) prononcée par le gouvernement Sarkozy :
    http://blog.mondediplo.net/2012-03-...

    Extraits du billet d’Alain Gresh :

    En refusant d’accueillir des personnalités proches des Frères musulmans, le gouvernement, et notamment M. Alain Juppé, réduit à néant les semblants d’autocritique qu’il avait fait au lendemain des révolutions arabes et du fiasco de la politique française (appui à Ben Ali, à Moubarak, etc.).
    ...
    Qaradawi, qu’on le veuille ou non, représente l’une des références des Frères musulmans. Il milite en faveur de l’ouverture et fait régulièrement pression sur les Frères d’Egypte pour qu’ils abandonnent leur sectarisme, cette semaine encore dans une lettre adressée à la direction du mouvement (« Sheikh Qaradawi cautions Brotherhood on presidential contest », Ahramonline, 27 mars 2012). Alain Juppé refuse-t-il le dialogue avec lui ?
    La politique française semble à géométrie variable : Paris a mis des semaines avant de féliciter Ennahda pour sa victoire en Tunisie, mais n’hésite pas à cautionner les Frères musulmans syriens.
    Il est vrai que Claude Guéant est convaincu qu’il y a des civilisations plus civilisées que d’autres...

  • permalien Nathan :
    28 avril 2012 @13h32   « »

    Orangerouge n’a manifestement pas encore compris que nous sommes dans une démocratie et que ce blog est ouvert à la discussion, y compris celles des thèses et prises de position de M. Alain Gresh.

    M. Gresh a condamné l’interdiction faite à Qaradawi d’entrer en France en prétendant que cet imam serait un "modéré" et que la décision de Sarkozy a été prise pour faire plaisir à l’électorat d’extrême droite mais il eut été intéressant de savoir ce qu’il en pense sur le fond. Trouve-t-il normal que des imams racistes et négationnistes soient admis en France pour prêcher devant des milliers musulmans et ceci quelques jours après le massacre de sept Français, dont trois enfants juifs, par un jeune extrémiste tenté par le jihad ? Trouve-t-il cela normal ? Ça c’est la question à laquelle il n’a pas répondu.

  • permalien Ph. Arnaud :
    28 avril 2012 @13h52   « »

    Gloc

    - Vous ne m’avez pas lu attentivement : j’ai dit, en premier lieu, que je comprenais bien votre intention, et, dans ce verbe comprendre, j’ai aussi inclus une idée d’adhésion.

    - Cela posé, je n’ai toujours pas compris le lien de certains de vos exemples (saint Dominique, l’offensive Nivelle ou la maladie d’Alzheimer) avec les autres.

    - J’ai aussi une petite réticence à accepter le cas des Communards : il s’agissait plus là d’une haine de classe que d’une intolérance. Les Versaillais ne contestaient pas la présence des classes populaires dans la population française, ils n’admettaient tout simplement pas que celles-ci se révoltent, voire, tout simplement, réclament.

    - En revanche, l’intolérance envers les musulmans cadre bien avec l’intolérance envers les protestants (qui, en France, furent toujours minoritaires). Mais j’hésite à en faire grief aux catholiques - et je formule la même observation pour les pays où les protestants étaient majoritaires. Ce n’est qu’à partir du 18e siècle que l’intolérance envers les minorités me semble... intolérable.

  • permalien Deïr Yassin :
    28 avril 2012 @14h41   « »
    La chasse aux trolls est ouverte.

    C’est bizarre que Nathan n’a pas posé ses questions à Alain Gresh au moment où on commentait l’article sur al-Qaradawi dont il parle.
    Comme tout bon troll, il essaie juste de diriger la discussion sur un sujet autre. L’islamophobie ambiante ne l’intéresse pas puisqu’il est lui-même islamophobe, et il tente donc de détourner le sujet. On le voit déjà venir : d’ici un ou deux commentaires notre raciste pathétique va encore nous faire ch... avec l’antisémitisme. D’ailleurs il sait parfaitement qu’Alain Gresh a d’autre chose à faire que répondre à ses questions à la con

  • permalien gloc :
    28 avril 2012 @15h00   « »

    A mon tour de vous faire remarquer que vous ne m’avez pas lu attentivement.

    Je vous ai pourtant clairement indiqué que le point commun entre tous ces évènements était la recherche d’un ennemi intérieur.

    - Afin de retrouver la cohésion politique du Languedoc (dans son sens historique) dans le cas du premier inquisiteur, Dominique de Guzmán.

    - Pour Nivelle de retrouver la cohésion à la fois de l’armée mais aussi de la nation, en créant un évènement, qui s’il n’avait aucun effet sur l’ennemi, était sensé frapper les opinions. Les "puretins" étaient sacrifiés pour le bonheur des "civelots", les déserteurs fusillés pour l’exemple.

    Vous noterez que l’ennemi intérieur a suivi "les modes". Pour reprendre mes exemples : Les cathares quand le christianisme, s’éloignait de l’enseignement du Christ, les protestants quand le catholicisme se romanisait (se politisait), les communards aux pires moments de la réaction, les prolétaires quand les soviets s’organisaient à Saint-Pétersbourg, les juifs dans les contre-coups de la crise de 29, les Algériens, quand les "paras" menaçaient le pouvoir... et aujourd’hui les musulmans dont la cohésion fantasmée est perçue comme une menace face au délitement des "valeurs post-coloniales".

    Le point commun entre tous ces évènements, c’est que l’ennemi était français. Vous en trouverez d’autres exemples à foison à chaque fois que la "douceur" de la société était menacée par une impasse (famines, révolution, empires, industrialisation, occupation)... parce que le "pouvoir" ne doit jamais avoir tort.

  • permalien demmou :
    28 avril 2012 @15h14   « »

    Comprendre... n’est-ce pas le maître-mot ?
    C’est bien ce que ne souhaitent jamais les maîtres du monde, ainsi que le disent très clairement ces citations :

    George H.W. Bush : "Si le Peuple avait la moindre idée de ce que nous avons fait, il nous traînerait dans la rue et nous lyncheraient."

    Henry Ford : "Si la population comprenait le système bancaire, je crois qu’il y aurait une révolution avant demain matin."

    Comprendre que ni Saddam ni Ben Laden n’ont même pas éraflé les libertés du peuple du "pays de la liberté", mais bien ses dirigeants qui ne les ont pas grignotées, mais drastiquement réduites.

    Sans militer pour François Hollande, ni insinuer un quelconque choix (n’en ayant ni le droit ni la prétention de comprendre), mais il a bien défini l’ennemi qui n’est ni intérieur ni extérieur. Il est mondial. Il n’est ni Saddam ni Ben Laden ni Breivjik ni Merrah : c’est la finance. Voir : http://www.dailymotion.com/video/xn...

    Mais le risque est grand ainsi que l’Espagne, le Portugal, la Grèce, et avant ces pays, l’Islande, l’Argentine... en ont fait la très douloureuse expérience. Voir : http://vimeo.com/40577072

    Le projet de cet ennemi est mondial et pour y parvenir, il a besoin de leurres qui s’appellent sans aucun doute aujourd’hui Saddam, Ben Laden, Al Qaïda. Et hier, le péril jaune et le péril rouge. Mais le péril véritable, ainsi que l’ont dit les maîtres du monde, c’est : que les peuples comprennent.

  • permalien Ph. Arnaud :
    28 avril 2012 @16h24   « »

    Gloc

    - Je pense que vous commettez un anachronisme en reportant aussi loin dans le passé la notion "d’ennemi intérieur".

    - La conscience de celle-ci, en effet, suppose une cohésion, un encadrement du pays (par l’Etat, par l’Eglise, par diverses structures de sociabilité - telles que les clubs, les salons, les académies), un niveau d’instruction, un niveau d’unification des institutions et même un niveau d’équipement collectif (par les routes et par les canaux), qui ne me semble pas atteint avant la Révolution.

    - L’Etat moderne n’est pas né avant le début du XVIe siècle, avant les Valois-Angoulême et, pour que cet Etat ait conscience de lui-même, il a fallu que cette conscience apparaisse non seulement dans la toute petite couche du haut (le roi, sa cour et les grands), mais aussi dans la partie instruite de la population qui, désormais, lui a servi de cadres (les officiers). Or, on en était encore loin à l’époque de la création des dominicains.

    - Vous réduisez donc très sommairement l’apport de saint Dominique en le réduisant à la seule Inquisition. Les deux ordres mendiants, en effet (dominicains et franciscains) ont été fondés en vue de suppléer aux insuffisances criantes du clergé en matière de prédication et d’instruction du peuple. Et leur vocation ne s’est pas démentie jusqu’à nos jours (à preuve, de nos jours encore, pour les dominicains, les noms de Garrigou-Lagrange, Chenu, Congar, Schillebeeckx, Geffré, etc.).

    - Là-dedans, l’Inquisition n’a représenté qu’un moyen (qui, dans les instruments des dominicains, n’a pas été le moyen prédominant) et qui, à l’époque, a représenté un progrès - en se substituant souvent au lynchage... Quant aux condamnations à mort, dans les rares endroits où on a conservé les registres (par exemple à Toulouse dans les années 1245), on s’aperçoit que les condamnations au bûcher intervenaient dans un cas sur 15 et à la prison dans un cas sur 9.

    - Autrement dit, les prévenus échappaient à la mort dans 93 % des cas et à la prison dans 89 % des cas...

    - Cela n’ôte rien à l’ignominie de la désignation à la vindicte publique dont sont victimes les musulmans d’aujourd’hui. Tout se passe comme si, depuis 50 ans, les rancunes remâchées, les rancoeurs, les désirs de vengeance accumulés durant la guerre d’Algérie n’avaient jamais cessé de couver sous la cendre...

  • permalien gloc :
    28 avril 2012 @16h54   « »

    @ Ph. Arnaud,

    L’ennemi intérieur, n’a pas attendu l’état moderne, pour assurer la cohésion, d’un groupe.

    La Bible en dénonce à chaque page. A commencer par le "prince des ennemis intérieurs", l’Ange Déchu, le Prince des Ténèbres... ou encore le pêcheur qui sommeil en chaque croyant. On peut même la considérer comme un inventaire irraisonné des "ennemis intérieurs".

    Même chose avec les évangiles où Juda mais aussi Pierre sont des ennemis intérieurs, et Jésus lui-même est l’ennemi intérieur pour le Sanhédrin.

  • permalien K. :
    28 avril 2012 @17h49   « »

    Sarkozy-Kadhafi : la preuve du financement

    http://www.mediapart.fr/journal/int...

  • permalien Ardéchois :
    28 avril 2012 @18h03   « »

    Une campagne qui sombre dans l’ignoble pour éviter de parler de l’impasse économique dans la quelle nous ont mis des incompétents ,des malhonnêtes,des gens dont le souci principal est de plaire aux princes qui assurent leur carrière..Il faut parler de quelque chose,ni de l’Euro ni de l’Europe,parlons des musulmans...Hitler parlait des juifs

  • permalien marabbeh :
    28 avril 2012 @18h53   « »

    De toute façon, j’imagine que ce serait contre-productif voire suicidaire pour une mosquée d’appeler à voter pour un candidat ou pour un autre.

  • permalien Nathan :
    28 avril 2012 @19h15   « »

    Je me demande si on ne pousse pas un peu le bouchon en parlant de "chasse aux musulmans" et en accusant Sarkozy d’avoir franchi la ligne rouge et de tenir un discours d’extrême-droite. Il est vrai que face à une défaite probable, Sarkozy joue son va-tout et ratisse large pour récupérer un maximum de voix qui se sont portées sur Marine Le Pen mais d’autre part, ses adversaires constatent désormais que la bête est blessée et cherchent à porter une dernière estocade en le diabolisant à outrance.

    Lorsqu’on analyse de près la longue liste de propos et de mesures prétendument anti-musulmanes relevées par Alain Gresh, que constate-t-on ?

    - En ce qui concerne l’appel des mosquées, tout est parti d’un article de Marianne, lui-même inspiré d’un communiqué d’un certain "Front des banlieues indépendant".

    http://tempsreel.nouvelobs.com/soci...

    - En ce qui concerne Tariq Ramadan, celui-ci a effectivement déclaré qu’il fallait battre Sarkozy et Sarkozy, qui ne s’embarrasse pas de nuances, a sauté sur l’occasion et en a déduit qu’il appelait à voter Hollande.

    - En ce qui concerne d’autres points établis par Alain Gresh, on ne peut tout de même pas rendre Sarkozy responsable du fait d’une directrice d’école ait réprimandé des lycéennes au motif qu’elles avaient des jupes trop longues ; ni qu’une crèche laïque ait exclu une employée parce qu’elle portait le foulard (ce qui contrevenait le règlement intérieur de ladite crèche) ; ni que Libé ait lancé un bobard ; ni que l’Express (mais aussi le Nouvel Obs’, magazine de la gauche caviar) fasse des couvertures sur l’islam ; ni qu’un historien écrive un pamphlet dans le but de minimiser l’influence de l’islam.

    A ce train-là, on rendra bientôt Sarkozy responsable de la météo.

    Passons aussi sur les références systématiques aux lois anti-juives de Vichy. Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’on en est loin.

    En ce qui concerne le rapport d’Amnesty International, il faut tout de même relever que celui-ci est en faveur du voile à l’école alors qu’une loi interdisant le port du voile à l’école a été démocratiquement votée par le parlement français suite à un très long débat organisé par la commission Stasi. On serait tenté de dire à Amnesty : "De quoi je me mêle ?"

    Le port de signes et de vêtements religieux ou culturels fait partie du droit à la liberté d’expression, et du droit à la liberté de religion ou de conviction.
    Au cours des 10 dernières années, dans de nombreux pays dont l’Espagne, la France, la Belgique, la Suisse et les Pays-Bas, des interdictions du port du voile ou d’autres vêtements religieux et traditionnels à l’école ont été prononcées.

  • permalien Sarah :
    28 avril 2012 @19h33   « »

    Nathan,ce n’est pas la peine de vous fatiguer avec vos interventions soit-disant mesurées,de bon sens.

    On sait que les mesures anti-musulmanes ne vous gene absolument pas,vous , Finkielkraut et compagnie.

    Prétendre que les mesures prises par un lycée,un chef d’entreprise contre une personne de confession musulmane,ou supposée telle,n’ont rien à avoir avec l’ambiance générale,qu’elles ne sont pas encouragées par les plus hautes sphères de l’état, relève de l’aveuglement ou d’une certaine malhonneteté.

    C’est fou comme Nathan fait semblant de ne pas voir le problème,c’est à dire présenter en bouc émissaire une "communauté" alors que l’Europe vit la plus grave crise économique depuis les années 1930.

    Nathan arrive meme à presque soutenir Sarkozy,le pauvre !, qui serait "diabolisé" par Alain Gresh.

  • permalien Jordi Grau :
    28 avril 2012 @19h43   « »

    Au sujet du voile et d’Amnesty

    La position d’Amnesty International n’est pas si inadmissible que vous le dites, Nathan. Le but de cette association est de dénoncer partout les violations au droit de l’homme, parmi lesquels on trouve la liberté d’expression et la liberté religieuse. Or, la loi sur le voile restreint selon toute apparence ces libertés. Certes, les partisans de cette loi l’ont défendu au nom de principes qu’ils jugeaient supérieurs (défense de jeunes filles qu’on forçait à porter le voile, etc.), mais leur argumentation est discutable. On pourrait d’ailleurs leur retourner ce que vous dites à Amnesty : "De quoi je me mêle ?"....

  • permalien Sarah :
    28 avril 2012 @20h10   « »

    La position d’Amnesty international est tout à fait logique et défendable.

    En effet,AI ne peut pas dénoncer les atteintes à la liberté d’expression ou de religion en Iran ou en Arabie Seoudite,pays qui imposent le port du voile,et en meme temps se taire lorsqu’un pays interdit le port du voile,ce qui constitue une violation de la liberté religieuse.

    Les défenseurs de la laicité vont me rétorquer qu’il s’agit d’une interdiction dans des endroits précis(école,lieu de travail,etc),je les renvois à la décision du Conseil d’Etat de 1989 qui avait annulé un règlement intérieur d’un collège(ou lycée,je ne sais plus)qui avait interdit le port du voile.

    La décision précisait que ce règlement était contraire au principe de laicité et à la liberté religieuse car il s’agissait d’une "interdiction générale et absolue".

    Ce qui était parfaitement en accord avec la jurisprudence du Conseil d’état concernant l’interprétation de la laicité et de liberté religieuse(liberté qui a un aspect privé et individuel mais aussi un aspect collectif et public).

    Tout cela a changé par la suite sous les pressions médiatiques,politiques,et de quelques "intellectuels" adeptes et propagateurs de l’idéologie du choc des civilisations(Fourest,Finkielkraut,Zemmour,Val,etc)

    Bref,aujourd’hui on fait dire tout et n’importe quoi à la laicité,surtout ce qu’elle ne dit pas et qu’elle n’a jamais dit.

    Donc,la conception défendue par AI de la liberté religieuse est celle de tous les grands textes internationaux y compris français(DDHC).
    En la matière,la norme c’est AI,l’exception,la France.

  • permalien morse 89 :
    28 avril 2012 @20h29   « »

    l’Etat UMP et le FN se reniflent le derrière depuis longtemps, donc c’est normal que nous en soyons arrivés là. Et j’ai bien peur que ce ne soit pas terminé. Vite ! un peu d’air, ça devient irrespirable....

  • permalien Nathan :
    28 avril 2012 @20h42   « »

    Ma chère Sarah, c’est vous qui me fatiguez et si je peux introduire quelques nuances supplémentaires dans cette discussion, je dirais que Breivik et Marine Le Pen, ce n’est pas la même chose. Le programme de Breivik – si on peut appeler ça un programme – consistait à prendre le pouvoir en plusieurs étapes par la terreur et à liquider ou expulser tous les musulmans de Norvège. Je ne crois pas que ce soit dans le programme de Marine Le Pen, que je n’ai lu qu’en diagonale. Je n’ai jamais ouï dire qu’elle avait l’intention d’expulser de France, les Français musulmans. D’ailleurs, son programme ne fait pas de distinction entre Français, qu’ils soient chrétiens, juifs, musulmans, blancs ou noirs. Pour elle, l’Etat ne reconnaît pas les communautés. Par contre, elle fait une distinction nette entre Français et étrangers et accorde à ceux-là la préférence nationale. Elle veut aussi réduire à quasi zéro l’immigration légale alors que Sarkozy veut la réduire de moitié.

    En ce qui concerne Sarkozy, que l’on présente désormais comme un nouveau Pétain, ses points de divergence avec Marine Le Pen sont bien plus importants que ses points de convergence (purement tactiques et électoralistes dans le but de glaner des voix dans une élection perdue d’avance). Rappelons que Marine Le Pen veut sortir de l’Europe et de l’Euro, ce qui n’est pas le cas de Sarkozy qui reste un européen convaincu (l’autre soir, il a parlé de préférence communautaire).

    A l’époque, j’avais lu le petit livre de Badiou qui présentait Sarkozy sous les traits de ce qu’il nommait alors le "pétainisme transcendental". Bref, une sorte de proto-fasciste. C’est parfaitement ridicule. Sarkozy est un libéral, - même pas un ultra-libéral - qui a tenté (très maladroitement vu son arrogance naturelle) de réformer la France, réformer dans ses termes à lui, bien sûr, c’est-à-dire d’adapter un pays rigide - rigide selon les normes du capitalisme ambiant - aux contraintes féroces de la mondialisation et de la concurrence impitoyable qui fait rage sur toute la planète. Hollande héritera du bébé et sera confronté exactement aux mêmes défis.

  • permalien Sarah :
    28 avril 2012 @20h49   « »

    Nathan :

    Je n’ai pas compris le sens de votre commentaire.

    Que viennent faire là Marine Le Pen et Breivik ?
    Ai-je parlé d’eux ?
    Ai-je dis que MLP et Breivik,c’était la meme chose ?

    Vraiment,si vous pouviez m’expliquer ?
    A moins qu’il s’agissait d’un appel à voter MLP de votre part ?

  • permalien Orangerouge :
    28 avril 2012 @21h22   « »
    Merci à Amnesty de rappeler les valeurs qui fondent la République française

    Merci aux bénévoles d’Amnesty International de faire des rapports qui indisposent les sionistes décatis qui viennent ici mentir et déverser répétitivement leur haine raciale.

  • permalien Orangerouge :
    28 avril 2012 @21h31   « »
    Ces gamins que Sarkozy bousille

    Une histoire de plus parmi ces nombreux drames que RESF parvient à nous retracer :

    http://blogs.mediapart.fr/blog/resf...

  • permalien Nathan :
    28 avril 2012 @22h05   « »

    Sarah,

    - Je ne vous répondais pas à vous mais à un post d’il y a un deux jours affirmant que le parti de Breivik avait fait près de 20% en France.

    - En ce qui concerne la loi sur le voile à l’école, elle a été votée en 2003 et je ne crois pas que vos bêtes noires habituelles Zemmour, Finkielkraut ou Val y soient pour quelque chose. La commission Stasi a réuni un très large panel d’intellectuels de tous bords qui a rendu ses conclusions en leur âme et conscience. A l’époque, tout le monde s’était accordé sur le fait que la discussion avait été digne et d’un excellent niveau.

    - Je n’ignore pas que les groupies de la rock-star Tariq Ramadan n’ont toujours pas digéré cet affront fait à leur religion. Vous abondez probablement dans le sens du rapport d’Amnesty et vous pensez sans doute qu’il faut revenir sur cette loi mais permettez-moi de vous dire que vous faites partie d’une infime minorité et qu’à ce titre vous êtes démocratiquement obligée de vous plier à la loi du plus grand nombre, de même que le 6 mai, Sarkozy, tout Sarkozy qu’il est, devra abandonner son trône à Hollande. D’ailleurs, même le candidat d’extrême-gauche pour lequel vous avez voté est en faveur de l’école laïque et républicaine, c’est dire si vous êtes isolée. Si j’étais vous, le laisserais tomber ce combat d’arrière-garde.

    - En ce qui concerne la loi sur le voile à l’école, la France n’est pas une exception, comme vous semblez le croire. En Belgique et aux Pays-Bas, il n’y a pas de voile dans l’école publique.

  • permalien Yvan :
    28 avril 2012 @22h25   « »


    A Colmar, François Pinault "crucifie" Nicolas Sarkozy
    "Présomption de légitime défense, c’est comme au Far West, il faut dégainer le premier ! Il perd les pédales. Les gens proches de lui pensent qu’il pourrait encore gagner. Il est cuit ! C’est comme dans le bunker de 1945."

  • permalien Sarah :
    28 avril 2012 @22h33   « »

    @ Nathan :

    Ai-je dis que je voulais revenir sur la loi de 2003 ?
    Non.

    Je vous ai déjà dit que j’étais agnostique,par conséquent je ne porte ni voile,ni kippa,ni autre signe religieux
    .
    Je ne défends pas ma chapelle comme on dit, mais des principes.

    Or,comme à votre habitude,vous déformez mes propos et me faites dire ce que je n’ai pas dit.

    J’ai simplement tenté d’expliquer que la position d’AI,que vous dénonciez,était tout à fait logique concernant le port du voile et la liberté religieuse.

    J’ai aussi expliqué comment aujourd’hui la laicité était instrumentalisée par des groupes politiques,des intellectuels,qui faisaient dire à celle-ci ce qu’elle n’a jamais dit.

    Ou vous allez me dire que la laicité n’est pas instrumentalisée aujourd’hui ?Que Marine Le Pen et ses fans catholiques intégristes sont vraiment attachés à la laicité de Jaurès et Briand ?
    Que Sarkozy est vraiment sincère quand il dit qu’il défend la laicité tout en se rendant au diner communautaire du CRIF ?

  • permalien Ph. Arnaud :
    28 avril 2012 @22h34   « »

    Nathan

    - Vous savez très bien (ou vous vous illusionnez) que les "nobles" raisons pour lesquelles la loi sur le voile a été votée (dignité de la femme, nécessité des contrôles, égalité) ne sont que des prétextes.

    - Ce sont des prétextes, car si le gouvernement se préoccupait tant du sort des femmes, il n’aurait pas laissé dépérir le planning familial (et prospérer corrélativement les groupuscules anti-avortement), il aurait pris des mesures énergiques pour assurer aux femmes une égalité réelle dans le travail (au lieu d’autoriser le travail de nuit aux femmes, sous prétexte d’égalité !) , il aurait pris d’autres mesures tout aussi énergiques pour empêcher les violences dans le couple - qui, et de loin, ne sont pas le fait des seuls musulmans...

    - Au lieu de cela, que fait-il ? Une loi sur le voile, c’est-à-dire une mesure brimante, humiliante, vexatoire et méprisante pour les musulmans et qui n’est destinée - passez-moi l’expression - qu’à les "emmerder" !

    - Je vous ai d’ailleurs, à de multiples reprises, demandé en quoi le port du voile vous portait préjudice à vous, Nathan, et vous ne m’avez jamais répondu. Et pour cause...

    - Les musulmans, en l’occurrence, ont été victimes d’une coalition objective de fanatiques d’extrême-droite (inconsolables de l’Algérie française) et de féministes agressives, qui se permettent de dicter aux autres leur conception de la liberté.

    - Quant au programme du Front National en matière économique et sociale, c’est du vent. Le F.N. n’a aucune fibre sociale et ne cherche pas sérieusement à sortir de l’euro. Sa seule marque de fabrique, c’est le racisme et la xénophobie, le reste n’est qu’habillage.

  • permalien Laurymar :
    29 avril 2012 @00h02   « »

    Très bel article qui remet les choses en place.
    Sarko précise que Tariq Ramadan n’est pas un intellectuel mais en même temps, il ne cesse de parler de lui et le met au centre de sa campagne.
    Cela prouve bien que Tariq Ramadan n’est pas n’importe qui.

  • permalien Strelnikov :
    29 avril 2012 @00h20   « »
    A Nahan

    Au risque de passer pour un troll du Likoud, je souhaitais vous dire que j’apprécie en général vos commentaires. Le fait que vous passiez ici pour un sioniste ultra (ce qu’à l’évidence vous n’êtes pas) en dit long sur l’aveuglement sectaire qui saisit la plupart de vos contradicteurs dès qu’il s’agit d’un sujet ayant trait à l’Islam ou au conflit Israelo-Palestinien.
    Entendre par exemple parler de "féministes agressives, qui se permettent de dicter aux autres leur conception de la liberté" pour défendre le port du voile dans un journal de la gauche critique !
    Bourdieu réveille toi, il sont devenus fous !

    Bon courage à vous.

  • permalien Nathan :
    29 avril 2012 @00h23   « »

    Ph. Arnaud : 28 avril @22h34

    Je vous ai d’ailleurs, à de multiples reprises, demandé en quoi le port du voile vous portait préjudice à vous, Nathan, et vous ne m’avez jamais répondu. Et pour cause...

    Il me semble que nous parlons ici du voile à l’école. A-L-E-CO-LE. Chez les enfants. Chez les mineurs d’âge. Et les arguments ont été nombreux pour soutenir que les religions devaient rester à l’extérieur de l’école de la république. Vous les connaissez aussi bien que moi.

    Pour le reste, je suis démocrate et je respecte la liberté de chacun. Mais je ne vous cache pas que ça m’emmerde de voir autant de femmes porter leur religion bien en évidence sur leur tête et leur visage, surtout lorsqu’il s’agit d’une religion qui me considère, moi, comme un vulgaire mécréant. C’est écrit en toutes lettres dans le Coran, n’est-ce pas ?

    Quelqu’un a-t-il vu le reportage récent de la RTBF où dans la plus grande mosquée d’Anderlecht (quartier de Bruxelles), un prédicateur, se croyant à l’abri des regards indiscrets, haranguait près de mille fidèles en leur faisant croire que la journée de la femme était en réalité une fête juive. En une seule phrase, ce prédicateur avait réussi le tour de force de stigmatiser les femmes (et plus particulièrement le droit des femmes) et les juifs, ces éternels fauteurs de troubles.

    Vous croyez que ça m’amuse de savoir qu’à quelques centaines de mètres de chez moi, un crétin autoproclamé imam s’en prend à ma communauté, tout simplement parce que c’est ce que lui dicte sa religion ? C’est ça que vous appelez le vivre-ensemble ?

  • permalien Nathan :
    29 avril 2012 @00h35   « »

    Merci, Streinikov.

  • permalien Ph. Arnaud :
    29 avril 2012 @01h01   « »

    Nathan

    - Autant que je le sache, la loi française sur le voile n’a pas disposé sur le voile à l’école (ce que je suis prêt à comprendre) mais sur le voile dans un espace public non clos (autrement dit la rue). A cet égard, et compte tenu que le voile ne cause de préjudice à personne, il s’agit donc d’une loi totalitaire.

    - Je comprends aussi tout à fait que vous vous indigniez que l’on vous attaque au nom d’une autre religion (ou de n’importe quel autre système de valeur). Mais restez-en là ! La loi ne prescrit que de façon négative, elle n’interdit de faire que ce que qui est nuisible à autrui, elle ne prescrit pas (heureusement ! ) ce qu’on doit faire.

    - Vous pouvez donc exiger de votre voisin qu’il ne vous nuise pas, mais pas plus ! Vous ne pouvez exiger de lui qu’il vive "ensemble" avec vous, sinon, c’est du totalitarisme. Si ce voisin, depuis 30 ans, ne vous a jamais adressé la parole ou s’il vit selon de tout autres règles, moeurs ou coutumes, vous ne pouvez exiger de la loi qu’il se montre convivial.

    - La loi ne prescrit que de ne pas nuire à autrui, elle ne prescrit de partager ni ses goûts, ni ses moeurs, ni ses habitudes ni sa culture.

  • permalien Ph. Arnaud :
    29 avril 2012 @01h14   « »

    Strelnikov

    - Si quelqu’un bâtit un mur pour vous boucher la vue, s’il joue, près de chez vous, de la grosse caisse à 3 h du matin, s’il partage le même ascenseur et ne se lave jamais, s’il usurpe votre identité, s’il raye volontairement votre véhicule, s’il vous insulte ou cherche à tripoter votre femme ou vos enfants, vous êtes tout à fait fondé à vous plaindre, voire à saisir la justice...

    - Mais si une femme se promène dans la rue voilée de la tête aux pieds, quel préjudice en résulte pour vous ? Est-ce que ça élève votre taux de cholestérol ? Est-ce que ça perturbe votre téléphone portable ? Est-ce que ça fait baisser les intérêts de vos placements financiers ? Est-ce que ça empêche vos enfants de réussir à leurs examens ? Est-ce que ça vous gêne pour regarder un film, lire un livre, écouter un disque ?

    - Si oui, si vous en éprouvez un préjudice certain, immédiat et mesurable, vous êtes tout à fait fondé à exiger que le législateur fasse cesser ce désordre.

    - Sinon, ce que vous appelez préjudice est imaginaire et n’est que l’autre nom de votre intolérance.

  • permalien K. :
    29 avril 2012 @02h16   « »

    que c’est ce que lui dicte sa religion

    Pour les passants qui passent, le sioniste "modéré" Nathan, comme à son habitude, ment sciemment et conscienceusement....

    According to Bernard Lewis, there is nothing in Muslim theology (with a single exception) that can be considered refutations of Judaism or ferocious anti-Jewish diatribes.[30] Lewis and Chanes suggest that, for a variety of reasons, Muslims were not antisemitic for the most part.

    ...et lâchement,

    The Qur’an (..) rejects the stories of Jewish deicide as a blasphemous absurdity, and other similar stories in the Gospels play no part in the Muslim educational system.

  • permalien s=exp(j*pi) :
    29 avril 2012 @02h32   « »

    @ Strelnikov // 29-04 / 00h20

    A Nathan

    Au risque de passer pour un troll du Likoud, je souhaitais vous dire que j’apprécie en général vos commentaires. Le fait que vous passiez ici pour un sioniste ultra (ce qu’à l’évidence vous n’êtes pas) en dit long sur l’aveuglement sectaire qui saisit la plupart de vos contradicteurs dès qu’il s’agit d’un sujet ayant trait à l’Islam ou au conflit Israelo-Palestinien.

    Tenez, il est arrivé à Nathan (Nathan // 26-08 / 09h59 "Comment l’Orient ...") de soutenir qu’il subsistait encore un "îlot d’authentique démocratie en Israël". Je lui avais opposé qq arguments "en vrac".

    Et Nathan nous ressert le même argument avarié.

    Problèmes.

    - Quand un pays occupe des territoires, y installe des colonies et use de la violence à l’égard de la population occupée qu’il opprime, il n’est pas démocratique.

    - Quand un pays empêche arbitrairement l’accès à une partie du territoire que son armée contrôle (territoires occupés / tentative d’y accéder "ouvertement" début juillet), il n’est pas démocratique.

    - Quand un pays couvre les troufions qui flinguent des gosses, il n’est pas démocratique.

    - Quand un pays présente (cas Tom HURNDALL) une enquête ignoblement partiale afin de blanchir le tireur d’élite qui a flingué, il n’est pas démocratique.

    - Quand un pays base ses lois sur des critères racistes, il n’est pas démocratique.

    Et on pourrait continuer.

    D’autre part, j’ignore si Nathan connaît le projet de loi DICHTER dont parle AVNERY dans une de ses dernières chroniques. Ce projet est sans fard.

    http://www.france-palestine.org/art...

    ...

    Lorsqu’autant d’hommes politiques ont perdu le sens des réalités, ce qui pouvait rester de la "démocratie" (une simple apparence) n’est déjà plus qu’une chose pourrie depuis longtemps.

    Estimez-vous :

    - que l’on ne peut tenir pour acquis les faits que j’évoque ?

    - que ces faits ne sont pas assez graves pour nier le caractère démocratique de l’état d’Israël ?

    - que je serais un "sectaire aveuglé" ? Mais aveugle à quoi ? Et sous l’emprise de quel sectarisme exactement ?

    J’attends vos précisions.

  • permalien Yvan :
    29 avril 2012 @06h17   « »

    Le chef du CRIF depuis sont exile (vraisemblablement sanitaire) en Israël nous rappelle, fort à propos, que le président-de-tous-les-Français, n’est pas le candidat de tous les Français :

    Le président du Crif s’inquiète d’un antisémitisme de gauche | La-Croix.com
    En pleine campagne présidentielle française, le président du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif), Richard Prasquier, publie jeudi 26 avril une tribune dans Haaretz , quotidien israélien de centre-gauche. Il identifie comme l’un des enjeux majeurs pour le second tour la façon dont les deux candidats vont se battre contre « le nouvel antisémitisme qui a pris le masque de l’antisionisme » , notamment, selon lui, dans les positions de certains partis de gauche.

    ... qu’il en soit remercié...

    Le vote communautaire des Franco-Israéliens ne dérange pas Sarkozy
    Le « deux poids, deux mesures », une pratique très en vogue au sein de la classe politique que manie bien en ce moment le camp Sarkozy. Alors que le candidat-président attaque ces derniers jours François Hollande pour s’être attiré - sans preuves - un « vote musulman » et y dénoncer par là les dangers du « communautarisme », il n’évoque en rien le soutien, pourtant affiché, de la communauté juive pro-israélienne en sa faveur.
    Les Amis de la France en Israël organisent ainsi un grand meeting de soutien pour Nicolas Sarkozy dimanche 29 avril à l’hôtel Palace de Netanya, près de Tel-Aviv. De nombreuses personnalités de la communauté francophone d’Israël seront présentes pour l’occasion, ont fait savoir les organisateurs dont Valérie Hoffenberg, membre du bureau politique de l’UMP qui brigue un poste de député dans la 8e circonscription des Français établis hors de France.

  • permalien Uganda :
    29 avril 2012 @07h05   « »
    La chasse aux musulmans... Et la chasse aux Juifs et aux Chrétiens ?

    Alain Gresh défend tout naturellement son ami de longue date, Tariq Ramadan, mais l’article est alors vidé de toute son objectivité et c’est dommage...

    A partir de là, quelle crédibilité apporter au reste de ses propos ?

    L’Islam est parfaitement intolérant et c’est un fait. Il constitue un véritable danger pour la liberté de culte et La Liberté en général : considérons simplement les persécutions dont sont victimes les non-musulmans dans tous les régions du monde à majorité musulmane et ce, sans exception : massacres récurrents des coptes en Egypte, des catholiques dans le nord du Nigeria, incarcération des chrétiens en Arabie Saoudite, etc.

    Face à ces milliers de meurtres et d’emprisonnement motivés par une simple religion, comment avoir confiance en un Islam de France financé par l’argent du pétrole ? Une partie de la population française se méfie et c’est naturel. La liberté n’est-elle pas un des fondements de notre nation ?

    S’il y a un parallèle à tracer entre 1936 et maintenant, je suis d’accord : personne n’a entravé l’extension du nazisme et il en est de même pour l’Islam rigoriste. C’est la république naïve.

    La supposée stigmatisation des musulmans en France est risible et ridicule.

    NB :
    Concernant la prise de position de Tariq Ramadan en faveur de Hollande, elle est bien réelle. Pour s’en donner le coeur net, il suffit d’aller faire un tour sur son site. ( www.tariqramadan.com )

    Sur les positions de son frère à propos de la lapidation, voici un petit aperçu intéressant :
    "La lapidation constitue une punition, mais aussi une forme de purification".
    ( http://survivreausida.net/a5029-hani-ramadan-la-charia-incomprise.html )

  • permalien gloc :
    29 avril 2012 @07h14   « »

    @Uganda,

    Israël est fait pour vous.

  • permalien Uganda :
    29 avril 2012 @07h58   « »
    @ gloc

     :) Pourquoi ? Parce que le simple fait d’oser critiquer l’Islam fait de moi un horrible juif sioniste ?

    Je pense avoir les même positions que vous concernant l’Etat hébreu. Mais là n’est pas le sujet.

  • permalien gloc :
    29 avril 2012 @08h28   « »

    @Uganda ,

    C’est une simple question de bon sens (comme dirait monsieur le président Nicolas Sarkozy).

    Si comme il l’affirme François Hollande est soutenu par les islamistes, ça signifie que s’il est élu, les Français auront fait le choix de l’Islam. Un démocrate comme vous ne peut le réfuter.

    Si les Français font le choix de l’islam, il vont devenir intolérants si on en croit ce que vous appelez peut-être pompeusement votre "critique".

    Si les Français sont intolérants, votre humanisme va vous mettre en danger (c’est bien connu, les intolérants détestent les humanistes).

    Israël accueil déjà "chaleureusement" tous les juifs pourchassés dans les pays déjà musulmans.

    ... ils sauront bien vous faire une petite place (les colonies se développent)... surtout si vous n’êtes pas bouddhiste.

  • permalien Ph. Arnaud :
    29 avril 2012 @09h42   « »

    Uganda

    Vous avez tout faux d’un bout à l’autre.

    La question n’est pas celle de l’Islam dans le monde, mais en France, où contrairement à ce que vous prétendez avec la dernière mauvaise foi il est effectivement stigmatisé. Ne serait-ce que - entre mille autres exemples - en raison de ce lapsus scandaleux de Sarkozy, parlant (après les tueries de Toulouse et de Montauban), d’individus « d’allure musulmane » [sic !].

    Votre comparaison entre nazisme et islamisme est ridicule. L’islamisme n’a aucune chance d’arriver à un quelconque pouvoir sur le monde, et encore moins en France. Pour disposer d’un pouvoir, il faut un Etat fort, économiquement, démographiquement ou militairement. Or, nulle part, cet Etat musulman n’existe, et, rien n’indique qu’un tel Etat risque de supplanter de si tôt les puissances existantes ou émergentes (Etats-Unis, OTAN, Russie, Chine, Inde, Brésil, Afrique du Sud), dont aucune n’est musulmane.

    La probabilité que cela se produise en France ou en Europe est tout autant fantasmatique : ni par leur nombre, ni par leur croissance démographique (grossies en dehors de toute preuve), ni par leur position dans la société, les musulmans n’ont quelque chance que ce soit d’arriver un jour en force à l’Elysée ou au Parlement.

    L’Islam est naturellement tolérant : durant des siècles, il a protégé les juifs persécutés et chassés d’Espagne (et les Iraniens juifs, actuellement, ne subissent aucune persécution, en dépit des menaces éhontées, illégales, et sans fondement qu’Israël fait peser sur la République islamique). Les « persécutions » dont vous faites état n’auraient certainement pas lieu si, depuis des décennies, voire davantage, les pays musulmans n’étaient l’objet d’agressions de la part de pays chrétiens. Et de campagnes haineuses dans les pays occidentaux.

    Je vous rappelle tout de même les massacres de Breivik, le référendum suisse sur les minarets, les délires de Geerts Wilders aux Pays-Bas, et tous les gens arrêtés (et souvent emprisonnés sans jugement, torturés, voire détenus durant des années) aux Etats-Unis après le 11 septembre 2001, simplement parce qu’ils avaient un nom postulant une appartenance à l’Islam. Et cela sans omettre les persécutions des musulmans par le BJP indien.

    En allant sur le site de Tariq Ramadan, on ne trouve, contrairement à ce que vous prétendez, aucune mention d’un appel à voter Hollande. Quant aux positions de son frère, on s’en fiche totalement ! Il est honteux que vous songiez un seul instant à reprocher à une personne des faits qu’il n’a pas lui-même commis, son frère aurait-il commis les attentats de Toulouse que vous n’auriez pas le droit de le lui reprocher, ni même de supposer le moins du monde qu’il ait pu les approuver.

  • permalien Houcine :
    29 avril 2012 @10h59   « »

    Sarko et le reve Breivickien !

    Nicolas Sarkozy qui semble être un des plus fidèles sionistes aux causes les plus israéliennes, il parait qu´il n´a jamais lu l´histoire de la Norvège et les dessous du reve breivickien !

    http://wikipedia.qwika.com/en2fr/Je...

    Houcine__

  • permalien Deïr Yassin :
    29 avril 2012 @12h40   « »

    @ Strelnikov

    "Le fait que vous passiez ici pour un sioniste ultra.....en dit long sur l’aveuglement sectaire qui saisit la plupart de vos contradicteurs"

    Le fait que vous pourriez postuler que Nathan passe pour un sioniste ultra pour la plupart de ses contradicteurs en dit long sur votre aveuglement à vous !

    Nathan est un sioniste "modéré" - ’post-sioniste’ comme il aime se déclarer est bien évidemment un blague - et comme tout sioniste modéré ce qui le distingue des sionistes tout court est le degré d’hypocrisie.

    Ce qui le dérange au sujet du Petit-Pays-Merdique n’est pas ce qu’ils font aux Palestiniens - il en a strictement rien à foutre - c’est l’image qu’il renvoie de ses frères juifs.

    De la même manière, s’il est pour deux Etats sur les frontières de ’67 - ce qui reste à prouver aussi, car si c’était le cas il commenterait chez les ultra, justement - c’est uniquement parce qu’il sait que la colonisation continue amène inévitablement à un Etat binational, et il en veut pas du tout, racisme anti-arabe oblige.

    Ceci dit, et comme il le dit lui-même, son avis n’a pas d’importance !

  • permalien Strelnikov :
    29 avril 2012 @12h53   « »
    A s=exp(j*pi) ; Ph. Arnaud

    Evidemment, tout ce que vous dites est vrai et ne conteste pas l’opression subie par les palestiniens.
    Je ne suis d’ailleurs pas systématiquement d’accord avec Nathan, mais je peux vous assurer qu’il est loin d’être un ultra (j’en connaît, des vrais, avec qui on ne peut pas discuter)
    A mon sens, cela fait longtemps qu’israel est sur la mauvaise pente :
    colonialisme, inégalités sociales grandissantes, absence de projet de société, enfermenent autiste, militarisation de la société, nationalisme à courte vue...

    Une fois que l’on a dit cela, que proposez-vous ?
    La disparition pure et simple de cette nation ?

    Voyez-vous, ayant vécu des deux côtés, israelien et palestinien, dans des milieux fort divers, j’ai une vision plutôt "balancée" des choses.
    Je dois dire que j’ai cependant perdu l’habitude des discussions à ce sujet, lassé de passer pour un sioniste et simultanément pour un pro-palestinien sectaire en tenant pourtant absolument le même discours à tous mes interlocuteurs.

    Quand à l’Islam, il faut d’ailleurs savoir de quoi l’on parle et ne pas voir tout d’un bloc : Islam Soufi, salafiste, salafiste djihadiste, wahhabite, moderniste ou traditionnel...il est très divisé, c’est une chose que l’on comprend très vite à son contact !

    Pourquoi, sous prétexte de liberté de choix privilégier une vision de l’Islam plutôt qu’un autre ? Le hijab, par exemple, ne se porte guère chez les Soufis que je connaîs.

    Je croyais que l’idéal de la gauche intellectuelle critique, c’était de rendre l’homme et la femme libres de toutes les opressions, de tous les déterminismes sociaux, culturels ou religieux ; de réaliser toute la "violence symbolique" contenue dans des us et habitus dont nous sommes à peine conscients.

    Mais je suppose que c’est un vision archaïque des choses, l’époque me semble vouée aux affrontements et aux idées carrées.

    Une dernière chose : que Ph. Arnaud cesse de me parler de mon intolérance : il ne me connaît pas et je n’ai pas de leçons à reçevoir à ce sujet.

    Bien à vous.

  • permalien Deïr Yassin :
    29 avril 2012 @13h44   « »

    @ Strelnikov

    "Voyez vous, ayant vécu des deux côtes, israélien et palestinien, dans des milieux fort divers"

    C’est fou, le nombre de sionistes modérés qui ont vécu en Palestine. La semaine dernière, c’était Mélanie, elle est vite disparue, celle-ci. Pourtant, elle voulait tellement la paix....

    Maintenant c’est Strelnikov, et en plus il a une vision plutôt "balancée" des choses. On sait très bien ce que cela veut dire ’balancé’....

    Comment applique-t-on une "vision balancée" à l’Afrique du Sud à l’époque de l’Apartheid, par exemple ? La colonisation des Amériques par les Européens ?

    D’ailleurs, cela m’intéresse de savoir où Strelnikov a vécu en Palestine. Il se peut qu’on a des connaissances en commun. Sauf si par "Palestine" et "milieux fort divers", il parle d’une colonie, bien entendu.

  • permalien Houcine :
    29 avril 2012 @13h47   « »

    Strelnikov !

    Puisque votre pseudo me rappelle l´ère du Zar Alexander II, que dites-vous des stratagèmes développant le sectarisme, semant le doute et la peur, afin d´intervenir en bandit(s) sauveur(s), appliquant toute l´autorité fasciste – la plus raciste ?

    Vous faites semblant d´ignorer le sort des juifs en Europe de ces derniers 2000 ans, et vous souhaitez les faire remplacer par les pauvres africains et les ignorants musulmans, victimes de la brutale colonisation occidentale et le pouvoir de leurs vassaux dirigeants, toujours au service des banquiers et des multinationales !

    Quelques mois avant la guerre mondiale, Mussolini avait forcé tous les juifs de Triest à changer leurs noms, leur imposant des prénoms et pseudonymes latins. Ce que d´autres communautés hébreuses n´ont jamais connu au monde arabe, où les autochtones parfois partagent les mêmes dénominations de leurs ex concitoyens ! (Jakob - Yaakob, Yossef)

    Attention !

    Etant les gens du Crif, BHL, Sarko et Dati au service des plus puissants, ils pourraient changer de camps dès que les symptômes de faiblesse se révèlent comme rides sur les fronts de ceux que vous appelez “alliés et amis dans cet adultère„ - et qui ne comptent que sur les intérêts frauduleux qui les unissent à leur vieille et si rusée Maitresse.

    Houcine__

  • permalien Orangerouge :
    29 avril 2012 @13h54   « »
    Non à la colonisation de la France par l’état raciste Israël

    àStrelnikov,

    On a le droit, en France, de souhaiter que les communautaristes juifs extrémistes qui soutiennent l’état raciste Israël, se taisent.

    Ils sont ultra-minoritaires et veulent imposer leur volonté à tous les Français : ils ne cessent de censurer les médias et les débats, et ils ne cessent d’obtenir des politiciens français la soumission aux volontés d’Israël.

    De quel droit des soldats de l’armée israélienne violant quotidiennement le Droit international peuvent-ils avoir la nationalité française ?

    Avec le soldat Gilad Shalit de l’armée d’occupation, on s’est aperçu qu’il suffit d’avoir une grand-mère qui ait habité en France, pour avoir la nationalité française quand on est Israélien juif. On n’a même pas besoin d’avoir mis un orteil en France, ni de connaitre un mot de français.

    Je suis Française, antiraciste, et la colonisation de la France par l’état raciste israélien, me répugne.

  • permalien Strelnikov :
    29 avril 2012 @14h13   « »
    A Deïr Yassin

    Le village en question s’appelait Taybeh, et non, ce n’est pas une colonie. Bon...c’est un village chrétien alors j’imagine que pour vous ce ne sont pas des "vrais"Palestiniens.
    Autre chose, je ne suis ni sioniste ni même juif !
    Quand à cette "mélanie", je comprends qu’elle ait fui ce forum au plus vite car ans être toujours d’accord avec Nathan, j’admire quand même sa pugnacité : je n’aurai pas sa patience.
    Je vous laisse donc entre vous, ce forum vous appartient semble t-il, la police y est bien faite et vous avez déjà votre ennemi sioniste-raciste-fasciste : je ne tiens pas à jouer ce rôle.

    Bien à vous

  • permalien Strelnikov :
    29 avril 2012 @14h17   « »
    A Houcine

    Je vous réponds par politesse, mais je dois avouer que je n’ai absolument rien compris à votre message.

    Pour votre information, Strelnikov est un chef bolchévique dans "le docteur Jivago".
    Rien à voir avec un agent du Tsar.

    Bien à vous

  • permalien Ph. Arnaud :
    29 avril 2012 @14h37   « »

    Strelnikov

    - Je veux bien vous délivrer tous les brevets de tolérance de la terre si vous admettez cette chose simple : qu’une femme puisse se voiler de la tête aux pieds, volontairement - donc sans la contrainte d’un mari, d’un père ou d’un frère, comme on le suppose si complaisamment...

    - Je veux bien vous délivrer tous les brevets de tolérance si vous admettez qu’une femme se voile, volontairement, uniquement pour affirmer ses valeurs, même - et surtout - si ces valeurs vous prennent à rebrousse-poil...

0 | 100 | 200

Ajouter un commentaire