Le Monde diplomatique
Accueil du site > Nouvelles d’Orient > Palestine, ces prisonniers ignorés en grève de la faim

Palestine, ces prisonniers ignorés en grève de la faim

mardi 8 mai 2012, par Alain Gresh

Imaginons un instant deux mille prisonniers politiques en Chine engagés dans une grève de la faim depuis plusieurs semaines ; ou bien deux mille autres, mobilisés dans un mouvement similaire en Russie. Il y a peu de doute que les télévisions et les radios, si promptes à se mobiliser sur les atteintes aux droits humains dans de lointains pays, ouvriraient leurs bulletins d’information sur cette nouvelle, s’indigneraient de cette violation des droits élémentaires, appelleraient nos autorités à réagir et même à intervenir, à imposer des sanctions à Pékin ou à Moscou.

Il y a bien deux mille prisonniers politiques qui font la grève de la faim, mais en Palestine. Et l’information ne semble pas intéresser grand-monde. Mais nous le savons depuis longtemps, les Palestiniens, les Arabes, les musulmans ne sont pas vraiment des êtres humains comme les autres.

Revenons d’abord sur les faits, rapportés par le correspondant du Monde (« Le mou­vement de grève de la faim des pri­son­niers pales­ti­niens en Israël s’étendrait à 2 000 détenus », Lemonde.fr, 6 mai) :

« Israël éprouve des dif­fi­cultés crois­santes à contrôler le mou­vement de grève de la faim des pri­son­niers pales­ti­niens, qui ne cesse de s’étendre. Com­mencée le 17 avril pour pro­tester contre la pra­tique de la détention admi­nis­trative (qui permet de main­tenir un suspect en prison sans jugement, pendant une période de six mois renou­ve­lable), cette action regrou­perait aujourd’hui quelque 2 000 détenus, selon Addameer, l’association pales­ti­nienne de défense des droits des prisonniers. » (...)

« Deux pri­son­niers au moins sont dans un état cri­tique : Bilal Diab, âgé de 27 ans, est ori­gi­naire de Jénine, et Thaer Halahla, âgé de 33 ans, ori­gi­naire de Hébron (tous deux membres du Djihad isla­mique), ont com­mencé leur grève de la faim le 29 février. Après soixante-​​six jours sans ali­men­tation, ils sont entrés dans ce que les médecins appellent “une phase aléa­toire de survie”. Les deux hommes ont comparu, jeudi 3 mai, sur une chaise rou­lante, devant le Cour suprême d’Israël, mais celle-​​ci a renvoyé sa décision sur une éven­tuelle remise en liberté à une date ultérieure. »

« Au moins six autres pri­son­niers sont dans un état de santé jugé alarmant. Ce mou­vement de grève s’est étendu aux prin­cipaux centres de détention en Israël, et plu­sieurs chefs de file de la résis­tance pales­ti­nienne, comme Ahmad Saadat, chef du Front popu­laire pour la libé­ration de la Palestine (FPLP), l’ont rejoint. Alors que les mani­fes­ta­tions de soli­darité se mul­ti­plient dans plu­sieurs villes pales­ti­niennes, le gou­ver­nement du premier ministre israélien, Benyamin Néta­nyahou, hésite sur la conduite à adopter. »

Cette grève pose d’abord la question des détentions administratives (c’est-à-dire sans preuve et sans jugement), une pratique héritée de l’époque du mandat britannique, quand Londres luttait (1944-1948) contre le « terrorisme sioniste ». Comme je le rappelle dans De quoi la Palestine est-elle le nom ?, ces lois d’exception avaient été dénoncées par nombre de juristes, dont le docteur Moshe Dunkelblum, qui devait siéger plus tard à la Cour suprême d’Israël. Le 7 février 1946, il déclarait : « Ces ordonnances constituent une menace constante contre les citoyens. Nous, juristes, voyons en elles une violation flagrante des principes fondamentaux de la légalité, de la justice, de la discipline. Elles légalisent le plus parfait arbitraire des autorités militaires et administratives. (…) Elles dépouillent les citoyens de leurs droits et confèrent aux autorités des pouvoirs illimités. » Mais, une fois arrivés au pouvoir, les sionistes oublièrent ces critiques et retournèrent ces lois contre les Arabes.

La Cour suprême d’Israël, que certains présentent comme le garant de la démocratie dans ce pays, a rejeté l’appel de deux prisonniers administratifs en grève de la faim depuis deux mois (« Court rejects petition by Palestinian hunger strikers against detention », Haaretz, 8 mai 2012). En toute hypocrisie, elle a noté que cette pratique de la détention administrative était « une aberration dans le domaine juridique » et devait donc être utilisée « aussi peu que possible », mais les prisonniers qui avaient fait appel étaient déboutés. Il fut un temps où Israël autorisait officiellement des « pressions physiques modérées » contre les détenus palestiniens : un peu de torture, pas trop... Une décision que cette Cour suprême « humaniste » a soutenue jusqu’en 1999 (on était, à l’époque, en pleines « négociations de paix » entre Israël et l’OLP !).

La grève des prisonniers palestiniens a été relayée par les déclarations de Richard Falk, le rap­porteur spécial de l’ONU pour les droits de l’homme dans les ter­ri­toires pales­ti­niens occupés, qui s’est déclaré « écœuré par les vio­la­tions continues des droits de l’homme dans les prisons israé­liennes. Depuis 1967, 750 000 Pales­ti­niens, dont 23 000 femmes et 25 000 enfants, ont été en détention dans les prisons israé­liennes, soit près de 20% du total de la popu­lation pales­ti­nienne des ter­ri­toires occupés », a-​​t-​​il rappelé (cité dans Armin Arefi, « Israël : la dernière arme des prisonniers palestiniens », AFPS).

Conclusions : silence radio dans la plupart des médias ; aucune pression sur le gouvernement israélien ; aucune indignation morale de tous ces grands intellectuels... La terre continue de tourner et certains s’étonnent que les discours européens sur la démocratie et les droits humains suscitent surtout des ricanements dans le monde arabe.

Nîmes, lundi 14 mai

Je serai à Nîmes pour une conférence-débat : « Etat de lieux et perspective des révolutions arabes et de la question palestinienne », au Centre socio-culturel et sportif de Valdegour, 4 place Avogadro, 19 heures.

149 commentaires sur « Palestine, ces prisonniers ignorés en grève de la faim »

0 | 100

  • permalien Wittgenstein :
    8 mai 2012 @13h59   »

    Fin 2011, 1028 prisonniers palestiniens ont été relâchés en échange du soldat israélien Gilad Shalit. Nous avons voulu donner un visage à ces résistants, inconnus dans le monde. Pour les rencontrer, nous avons dû passer par un des tunnels à Rafah. Les ex-prisonniers nous ont raconté leur vie en prison : l’interrogatoire, l’isolement, le manque de soins médicaux, la brutalité des geôliers, l’interdiction de visites familiales, les grèves de la faim et aussi la joie de la libération.

    http://www.bbec.lautre.net/www/spip...

  • permalien Deïr Yassin :
    8 mai 2012 @14h18   « »

    Merci, Wittgenstein, pour ce documentaire.
    Il y a beaucoup d’émotion dans ces images et ces paroles, mais les paroles d’Umm Jaber qu’on voit tout au début et encore à la fin sont celles de toutes nos mères palestiniennes.
    Si les gens n’ont pas le courage/le temps de voir tout le documentaire, qu’ils écoutent au moins Umm Jaber à partir de min 24:00.
    C’est ça, le sumûd !

  • permalien Rouzbeh :
    8 mai 2012 @15h26   « »

    Les « gueux » ne sont jamais content !
    - on construit des logements
    - on construit des hôtels
    - on construit des murs
    - on construit des routes
    Maintenant on est en train d’appliquer un régime d’amaigrissement suivi, sous surveillance médicale bien entendu.
    Bon sens de bon sens, qu’est-ce qu’il vous faut de plus ?
    Au lieu de critiquer les « élus », on doit les remercier et leur demander : Ô, les étoiles brillantes de l’humanité, arrêtez de vous occuper de ces « gueux », puisque c’est une perte de temps, et ils ne méritent vraiment pas votre bienveillance, ni votre gentillesse, ni de votre humanisme...etc !

  • permalien deMontigny :
    8 mai 2012 @15h53   « »

    "Imaginons un instant deux mille prisonniers politiques en Chine engagés dans une grève de la fin depuis plusieurs semaines ; ou bien deux mille autres, mobilisés dans un mouvement similaire en Russie. Il y a peu de doute que les télévisions et les radios, si promptes à se mobiliser sur les atteintes aux droits humains dans de lointains pays, ouvriraient leurs bulletins d’information sur cette nouvelle, s’indigneraient de cette violation des droits élémentaires, appelleraient nos autorités à réagir et même à intervenir, à imposer des sanctions à Pékin ou à Moscou."

    J’imagine le ton paternaliste qu’emploierait Mme Hilary Clinton face à ceux qui sont désormais les adversaires géopolitiques de son pays. Elle est pourtant étrangement muette face aux sévices commis aux palestiniens. La première étape de sa carrière politique fut sa soumission inconditionnelle au lobby israélien (AIPAC) - comme tout politicien digne de ce nom dans la "patrie des droits de l’homme et de la liberté"- Alain Juppé se serait également activé (avant, bien sûr, que son parti soit remercié par les Français).

    Tout ce qui nous manquerait serait un commando Français pour encadrer une "résistance pacifique" en Eurasie... Une guerre mondiale, peut-elle être humanitaire ? M. Bernard Henri-Lévy trouverait sûrement le mot pour nous en soulager la conscience.

  • permalien Deïr Yassin :
    8 mai 2012 @20h40   « »

    @ Gloc
    Merci, j’allais justement dire la même chose. Super image :-D

    Espérons que les tentations multiples de détournement de fil de Vitigis ne vont pas trouver preneur.

    ***

    La famille Halabi de Kufr Aqab près de Ramallah a quatre fils, Rami, Raed, Nael et Nasser, en prison qui participent à la gréve de la faim. Tous ont été actifs au sein d’une organisation universitaire de solidarité avec les prisonniers politique, proche de Front Populaire. Trois d’entre eux ont déjà été en prison pour des faits similaires.
    La famille Halabi sont pourtant chrétiens, ceux que la propagande israélienne adore et protège contre les méchants musulmans......

    Quand l’armée israélienne est venue chercher le dernier, Nael, début Avril, ils ont eu le culot de dire aux parents Halabi qu’ils ne savaient pas éduquer leurs enfants. Le chutpah n’a pas de limite.

    - www.electronicintifada.net/c...

  • permalien schlomo :
    8 mai 2012 @22h50   « »

    témoignage d’un ex prisonnier palestinien Salah Hamouri

    http://la-feuille-de-chou.fr/archiv...

  • permalien Nathan :
    8 mai 2012 @23h18   « »

    Je me demande d’où sort ce chiffre de 750.000 prisonniers palestiniens depuis 1967. B’tselem, une des rares sources sérieuses, ne le mentionne pas. A l’heure actuelle, il y a 4.424 prisonniers dans les geôles israéliennes.

    http://www.btselem.org/statistics/d...

  • permalien s=exp(j*pi) :
    8 mai 2012 @23h40   « »

    @ Nathan // 08-05 / 23h18

    750 000 prisonniers palestiniens ?

    En effet, Nathan, doit y avoir une erreur : la bande de Ghaza en compte déjà ...

    ... environ 1 500 000 !!!

    Dur, dur, la Hasbara ! Il y a des jours comme ça
    où il vaudrait mieux rester silencieux.

  • permalien K. :
    8 mai 2012 @23h46   « »

    On en apprend tous les jours : dans la conjugaison sioniste le passé composé et le présent sont interchangeables.

  • permalien Deïr Yassin :
    8 mai 2012 @23h51   « »

    "Je me demande d’où sort ce chiffre de 750.000 prisonniers palestiniens depuis 1967.
    A l’heure actuelle blahblah..."

    Oui, c’est bien connu, les 4.424 prisonniers actuels sont là depuis 1967, et il n’y a pas eu d’autres !

    Il suffit pourtant de googler et les documents sont abondants.

    Miftah arrive au chiffres de 750.000, Le PCHR cite plus de 600.000, mais leur chiffres remonte à 2002.

    Le nombre englobe toute personne ayant passé plus d’une semaine dans les prisons israéliennes.

  • permalien Deïr Yassin :
    9 mai 2012 @00h09   « »

    Il faut ajouter que les chiffres ne prennent pas en compte les prisonniers palestiniens de nationalité israélienne qui sont emprisonné pour des activités politiques.

    Le plus connu pour le moment est Amir Makhoul, le directeur de Ittijah, dont le frère Issam fut membre de la Knesset pour Hadash, le premier à parler de Mordechai Vanunu et le nucléaire israélien à la Knesset et qui a survécu de près à un attentat à la bombe peu après.
    Désolée, Oren, mais les frères Makhoul sont chrétiens aussi...

  • permalien K. :
    9 mai 2012 @00h38   « »

    L’activisme US pro droit international et droits humains est mené par les "minorités ethniques" :
    http://ipsnews.net/news.asp?idnews=...

    Mir is also the founder of Tucson High’s chapter of Students for Justice in Palestine (SJP), a leading force on college campuses which give host to nearly 150 chapters to date, according to national data from the group’s first major conference last October.

    "As a student living in a racist state attempting to rob my ethnic studies education from me," Mir told IPS, "I feel a close, personal affinity with my fellow students in Palestine who live under and struggle against Israeli aggression, terror, and cultural theft.

  • permalien K. :
    9 mai 2012 @00h40   « »

    L’activisme dans les universités US

  • permalien K. :
    9 mai 2012 @10h57   « »

    Des Palestiniens bloquent l’accès des locaux de l’ONU à Ramallah dans l’espoir que la "communauté internationale" daigne enfin parler de la grève de la faim et de ses raisons.

    http://twitter.com/# !/ibnezra/statu...

  • permalien K. :
    9 mai 2012 @11h00   « »

    "Angry White Kid"

    Photo : New poster that’s just arrived. #UNclosed #PalHunger http://pic.twitter.com/hAlKR9CI

  • permalien K. :
    9 mai 2012 @11h02   « »

    Photo : Protest is growing. #UNclosed #PalHunger http://pic.twitter.com/OSF6tBen

    http://twitter.com/# !/angrywhitekid...

  • permalien Rouzbeh :
    9 mai 2012 @19h56   « »

    Un autre regard sur la résistance palestinienne
    Popular resistance in Palesitne : a history of hope and empowerment Mazin B. Qumsiyeh - London, Pluto Press, 2011.

    Mazin B. Qumsiyeh rappelle que son étude est loin d’être exhaustive :

    « Combien d’occidentaux ont-ils entendu parler du mouvement des femmes dans les années 1920 contre l’occupation britannique et son soutien au sionisme colonial ? Combien ont-ils entendu parler de l’emprisonnement de dirigeants religieux musulmans et chrétiens emprisonnés en 1936 pour avoir dit que la Palestine devait rester une société multiethnique et multi religieuse et non pas être transformée en un État juif ? Combien connaissent-ils la lutte des Palestiniens à l’intérieur de l’État d’Israël où beaucoup de leurs villages survivants demeurent non reconnus ? »

    http://www.democratie-socialisme.or...

  • permalien Lou :
    9 mai 2012 @21h09   « »

    PalFest, le festival palestinien de littérature

    Le PalFest, festival palestinien de littérature, se tiendra cette année à Gaza du 4 au 9 mai.
    C’est une première pour ce festival itinérant. Les participants accèderont à Gaza à partir du point de passage égyptien de Rafah.

    Depuis sa création en 2008, le PalFest n’a jamais pu entrer dans les territoires de Gaza. L’édition de cette année, se tiendra essentiellement dans la ville de Gaza, avec quelques activités à Ramallah et à Birzeït.
    La cérémonie de clôture est prévue, quant à elle, au théâtre Rawabit au centre du Caire le 11.

    Palfest cultural event, Gaza Strip closed down by Hamas government, 09.05.2012

    Palestinians and participants to the Palfest argue with Hamas internal security member (on top of stairs) taking videos of the public after the cultural event was closed down by the de facto Hamas government after one hour, Gaza, May 9, 2012. For the first time, Palfest with the goal of bringing "writers and artists from around the world to Palestinian audiences" ; is organized in the Gaza Strip. Photo by : Activestills.org

  • permalien Lou :
    9 mai 2012 @21h54   « »

    AbirKopty et Jonathan Pollak étaient sur CNN pour parler de la grève de la faim des prisonniers palestiniens et ont appelé au BDS contre l’état israélien .

    @AbirKopty

  • permalien Rouzbeh :
    9 mai 2012 @21h57   « »

    Le 11 mai à Paris : Soirée de soutien aux prisonniers politiques palestiniens détenus en Israël

    http://www.humanite.fr/fil-rouge/le...

  • permalien Lou :
    9 mai 2012 @22h47   « »

    sur @PalFest

    Le chef de la police, son adjoint et un colonel du ministère de l’Intérieur ont tenu une réunion avec les membres de PalFest ...

    Ils ont expliqué que ce qui s’est passé était une erreur individuelle et présenté des excuses officielles. Ils ont dit qu’ils ont ouvert une enquête ...

    que tous les bénévoles du festival serait à l’abri, et que les points qui avaient été laissés dans la confusion serait restaurés et repris ...

    Ils ont déclaré que PalFest serait toujours le bienvenu dans la bande de Gaza.

  • permalien Lou :
    9 mai 2012 @23h02   « »

    Situation des détenus palestiniens en grève de la faim en Israël (9 mai 2012)

    Nous sommes très préoccupés par la dégradation rapide de l’état de santé de plusieurs des prisonniers palestiniens qui ont engagé une grève de la faim en Israël.(...)

    et nous sommes quoi ? désolés ? pas contents du tout ? par la violation du droit par l’état israélien ?
    Et c’est qui "nous" ?

  • permalien Houcine :
    9 mai 2012 @23h49   « »

    deux de mes courts commentaires concernant les plus humanistes de notre ère (Betanyahou et Scharonne), ils ne sont plus là !

    Houcine__

  • permalien Magda :
    10 mai 2012 @00h05   « »

    En effet, comme vous dites Monsieur Gresh, les citoyens des pays du Moyen Orient ricanent de plus en plus face aux déclarations "démocratiques" des pays occidentaux !
    Ils ont parfaitement conscience des lacunes de leurs gouvernements respectifs, mais ils ont également compris que les pays occidentaux ne sont là que pour pillers leurs ressources naturelles.
    En occident, on fait tout un tapage médiatique dès qu’il s’agit des régimes iraniens ou syriens, mais on entend un assourdissant silence dès qu’il s’agit des pays du Golfe, de Bahreïn, .........
    Mais là où les pays occidentaux se ridiculisent le plus, c’est par l’impunité qu’ils ont octroyé à Israël dont la politique d’extermination des Palestiniens qu’ils soient de confession chrétienne ou musulmane semble très démocratique à leurs yeux.
    Mais comme vous écrivez à juste titre également, la vie des populations indigènes n’a pas la même valeur, a fortiori si elles sont de confession musulmane !

  • permalien Ph. Arnaud :
    10 mai 2012 @00h08   « »

    - Cette grève de la faim rappelle (à plus grande échelle), celle qui fut menée en 1981, au Royaume-Uni, par 10 militants de l’IRA emprisonnés, et qui s’acheva, pour tous, par la mort.

    - Les deux causes se rapprochent par bien des points : des militants aspirant à l’indépendance de leur pays affrontant un gouvernement de droite, ultranationaliste (cf. la guerre des Malouines) et ultralibéral.

  • permalien Deïr Yassin :
    10 mai 2012 @01h30   « »

    Aujourd’hui, le 10.05, ça fait dix ans que le siège de la Basilique de la Nativité à Bayt Lahem a pris fin. Pendant 39 jours les chars israéliens ont entourés la Basilique où 220 personnes - dont une quarantaine de prêtres, moines et bonnes soeurs - avaient trouvés refuge. Huit Palestiniens ont été tués dans la Basilique même par l’armée israélienne, et 27 blessés dont des religieux.

    On s’imagine la réaction internationale si les Israéliens étaient des Iraniens.....

    - www.maannews.net/eng/ViewDet...


    PS. La soirée de solidarité avec les prisonniers palestiniens à Paris vendredi le 11.05 de 19H à 22H aura comme invités Salah Hamouri, la femme d’Amir Makhoul, Janan, et Qaddura Fares, le directeur du ’club des prisonniers’, un proche de Marwan Barghouti.

    - Bourse de Travail, Salle Eugène Henaff, 29 Bd. du Temple, 75003 Paris. M° Filles du Calvaire, Ligne 8.

  • permalien s=exp(j*pi) :
    10 mai 2012 @22h18   « »

    A propos du texte que Lou (09-05 // 23h02) a porté à notre connaissance (1/2)

    Celui qui a pondu cette ignominie (il faut lire tout le texte) devrait avoir honte.

    Lou n’a mentionné que la phrase la plus "présentable", celle qui permettra au Ministre des Affaires étrangères de prétendre qu’il a marqué sa préoccupation :

    Nous sommes très préoccupés par la dégradation rapide de l’état de santé de plusieurs des prisonniers palestiniens qui ont engagé une grève de la faim en Israël.

    Et la seconde phrase pourrait laisser imaginer ...

    A titre humanitaire, nous appelons les autorités israéliennes à être sensibles au risque d’une issue tragique et à prendre d’urgence les mesures appropriées.

    ... pourrait laisser imaginer que l’auteur est sérieux. Mais voilà ! Les "responsables de la SECURITE" israéliens vous rétorqueront qu’on ne peut évidemment pas faire de sentiment lorsque la SECURITE (israélienne) est en cause ! Et, bien sûr, c’est uniquement pour des questions de sécurité que ... (chanson connue).

    Vous n’êtes pas convaincus par cette interprétation ? Après avoir rappelé la préoccupation qu’il a manifestée dans le passé (sans résultats), l’auteur sort une ignominie sans nom :

    Nous avons ... souligné que la détention administrative doit rester une mesure d’exception ...

    Holà ! Un instant ! Alors, les beaux principes (NUL NE SERA DETENU SANS MOTIF / TOUT HOMME A DROIT QUE SA CAUSE SOIT ENTENDUE PAR UN TRIBUNAL INDEPENDANT ET IMPARTIAL ...) ? Eh bien, à la poubelle les beaux principes semble-t-il !

    Notez que notre auteur va protester car il écrit que cette détention administrative ...

    ... doit rester une mesure d’exception ...

    Nous nous sentons tout rassurés, n’est-ce pas ? Et bien plus encore si le texte ajoute :

    ... et avoir une durée limitée ...

    Notez que je me dis que cette durée sera obligatoirement limitée ... par la mort du prisonnier en dernier ressort. Et je dois être de fort mauvaise foi, mais je constate qu’il n’y a pas de durée indiquée par le texte en heures, jours, semaines, mois ou années ... et que cela correspond à la pratique israélienne ; reste la limite de la mort.

    Notre auteur va objecter à nouveau et hurler qu’il souligne que cette détention administrative ...

    ... doit s’effectuer dans le respect des garanties fondamentales, ...

  • permalien s=exp(j*pi) :
    10 mai 2012 @22h27   « »

    A propos du texte que Lou (09-05 // 23h02) a porté à notre connaissance (2/2)

    ...

    Notre auteur va objecter à nouveau et hurler qu’il souligne que cette détention administrative ...

    ... doit s’effectuer dans le respect des garanties fondamentales, ...

    Ce serait à éclater de rire si ce n’était à ce point tragique : évoquer la mise en oeuvre d’une détention administrative sans la contester, c’est déjà s’en faire le complice mais demander (poliment, hein !) qu’elle s’exerce dans le respect des garanties fondamentales, c’est se foutre de ses lecteurs puisque cette détention ignore et bafoue précisément les droits fondamentaux. A ce régime-là, on pourrait aussi bien demander qu’un assassinat ne soit commis que dans le respect des droits de l’homme.

    En fait, ce serait un "signal" au gouvernement israélien pour lui faire comprendre qu’on fait "juste un peu de cinéma" qu’on ne s’y prendrait pas autrement. Il en reste qui ne sont pas convaincus par mon interprétation ? Voyez donc ce qui est mentionné comme droit fondamental :

    ... les droits de la défense du détenu et le droit à un procès équitable dans un délai raisonnable. ...

    Prenons un cas connu : Salah HAMOURI.

    - Délai raisonnable ? Plus de 3 ans et quatre mois avant le jugement.

    - Procès équitable ? Plus de 20 reports de la procédure de "jugement" ; pas de preuves, pas de témoins présentés au procès, "aveux" arrachés on devine comment ; chantage du procureur.

    Eh bien les ministres de l’Etat français ont prétendu que le procès était régulier : dans un pays "démocratique", pourrait-il en aller autrement ? Dormez braves gens ! Alors, si c’est ainsi avec un Français, imaginez ce qu’on peut se permettre avec les simples Palestiniens lors des procès et comprenez qu’on peut se passer de procès, que l’on s’en passe effectivement et que ce n’est pas avec des textes pareils que la pratique va évoluer.

    L’auteur du texte sait cela et les officiels israéliens savent qu’il en est conscient ; il n’est d’ailleurs pas impossible qu’ils échangent un clin d’oeil lors de la transmission du texte.

    Il reste juste une question que je me pose : lequel offrira la gnôle ou les cigares après la remise du papelard ? Car il est important de souligner qu’au-delà de questions ponctuelles sur lesquelles les échanges sont francs, l’amitié entre les deux pays ...

  • permalien Sarah :
    10 mai 2012 @23h10   « »

    @ K :

    En complément de vos informations concernant la propagande islamophobe nourrie par les sionistes(Daniel Pipes,Pamela Gellar,etc),je viens de découvrir un documentaire de la BBC sur Geert Wilders.

    On y apprend,oh surprise !,que le chef du parti d’extreme droite hollandaise,l’islamophobe Geert Wilders qui a comparé le Coran à Mein Kempf,est financé par les sionistes,qu’il a des relations plus qu’étroites avec Israel et les milieux sionistes,que son modèle est Israel où il passa une partie de sa jeunesse dans un kibboutz.

    Je vous laisse découvrir le documentaire :

    http://www.youtube.com/watch?v=quS1...

  • permalien Yvan :
    11 mai 2012 @15h08   « »


    L’OMS appelle Israël à assurer l’accès aux soins des détenus palestiniens - LExpress.fr
    JERUSALEM - L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a appelé vendredi Israël à "assurer un accès immédiat et approprié aux soins" des détenus palestiniens en grève de la faim, y compris en autorisant leur admission dans des hôpitaux civils.

  • permalien Yvan :
    11 mai 2012 @15h56   « »


    L’état de santé des grévistes de la faim palestiniens inquiète le CICR
    La situation est désespérée pour six Palestiniens en détention administrative qui refusent de s’alimenter depuis sept semaines ou plus. À l’heure où nous parlons, ils sont toujours détenus au centre médical de Marash dans la prison de Ramleh. Leur état de santé est critique. Nous sommes extrêmement inquiets car certains d’entre eux sont en danger de mort imminent. Tous les six devraient être transférés sans attendre dans un hôpital où leur état pourra être suivi en permanence et où ils pourront recevoir des soins médicaux et infirmiers spécialisés.

    Personne n’envisage de sanctions contre Israël, pour l’instant, du côté de l’ONU.

  • permalien Yvan :
    11 mai 2012 @15h59   « »

    La Chine et les droits de l’homme...

    La Chine exhorte Israël à améliorer les conditions de vie des détenus palestiniens - china radio international
    La Chine exhorte Israël à tenir compte des principes humanitaires ainsi qu’à améliorer les conditions de vie et le traitement médical des Palestiniens détenus dans les prisons israéliennes, a déclaré mercredi Hong Lei, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères.
    M. Hong s’est exprimé ainsi lors d’une conférence de presse, alors qu’il était invité à commenter la récente décision de la Ligue arabe d’aborder la grève de la faim des prisonniers palestiniens avec l’Assemblée générale de l’ONU.

    ... palestinien.

  • permalien X :
    11 mai 2012 @16h00   « »

    Le gouvernement de l’entitē sioniste envisage une loi pour empēcher
    la dēmolition de maisons construites sur des terrains privēs palestiniens.
    http://www.haaretz.com/news/diploma...

    En Israël, il faut ētre vraiment con pour acheter des terrains, il suffit de se servir. Une petite prēcaution cependant il faut ētre juif et s’assurer que les terres visēes appartiennent à des non juifs. Ce sera la loi.

  • permalien X :
    11 mai 2012 @16h29   « »
    Le printemps des algériens

    Selon Jazira le FLN est premier suivi du grands chefs des complotistes et parano Ouyahia. Pauvres algériens être dirigé par des cons comme ça !!

  • permalien Yvan :
    11 mai 2012 @17h25   « »


    Palestine : Obama passe outre aux objections du Congrès - 7SUR7.be
    Le président des Etats-Unis Barack Obama a affirmé que l’aide financière à l’Autorité palestinienne était "importante pour les intérêts de sécurité nationale" de son pays, passant outre aux objections du Congrès qui avait adopté un budget la prohibant, a-t-on appris vendredi.

  • permalien Noval :
    11 mai 2012 @17h31   « »

    Que l’ Oms et le Cicr appellent Israël à respecter les droits des prisonniers et détenus administratifs Palestiniens, n’empêche nullement le même Israël de torturer le plus naturellement du monde les enfants, femmes et hommes Palestiniens.

    Petit inventaire des dernières sophistications dans ce domaine :

    - méthode de la grenouille : une main et une jambe du prisonnier sont attachées vers l’arrière et le prisonnier est obligé de s’asseoir sur ses orteils jusqu’à ce qu’il tombe, il est relevé et frappé, et la scène recommence,
    - méthode du cheval : le prisonnier est mis près d’un mur au moment où ses yeux sont bandés, ses mains et ses pieds attachés ensemble vers l’arrière. La tête seule est posée sur le mur, ses genoux sont penchés au point de le faire tomber, et lorsqu’il tombe, le prisonnier est frappé et remis dans cette position,
    - méthode de la banane : le prisonnier est assis sur un siège sans dos, ses bras et ses jambes attachés ensemble vers l’arrière. Un instructeur se met derrière lui et tire le dos vers l’arrière, avec un angle de 45 degrés, pour une durée pouvant arriver jusqu’à 30 minutes. Un autre instructeur se pose devant lui et tire ses jambes en le frappant sur le vendre.

    On notera qu’avant de passer à la séance torture, certains bourreaux demandent cyniquement au prisonnier et/ou détenu administratif de s’agenouiller devant eux. S’agenouiller devant un sioniste !..

    Et tout cela se passe au vu et au su de la communauté internationale...

  • permalien Orangerouge :
    11 mai 2012 @19h03   « »

    Noval, elle vient d’où ta connaissance de la torture en Israël ?

    Aucune suspicion dans ma question, cela fait longtemps que j’apprécie la qualité de tes posts.

  • permalien Noval :
    11 mai 2012 @19h19   « »
  • permalien Rouzbeh :
    11 mai 2012 @20h17   « »

    Intensification de la grève de la faim des détenus palestiniens en Israël

    Les prisonniers Palestiniens tiennent bon et durcissent en ce 11 mai leur grève de la faim, protestant contre leur conditions de détention, l’isolement carcéral et la détention administrative, un usage permettant l’incarcération sans inculpation ni jugement sur une durée de six mois indéfiniment renouvelable. Alors que les négociations évoluent lentement, les prisonniers se mettent chaque jour plus en danger.

    http://www.humanite.fr/monde/intens...

  • permalien K. :
    11 mai 2012 @20h28   « »

    - Rappel indispensable,

    Israël n’a pas besoin de se tracasser de la prise en charge de la vie de millions de Palestiniens [comme le lui impose le droit international], qui sont privés des droits civiques élémentaires : l’Autorité palestinienne s’en charge, et fait même le travail de police à la place d’Israël, tandis que l’Union européenne, la Ligue arabe et le contribuable américain payent les factures. C’est l’occupation par procuration - l’arrangement le plus confortable qu’Israël a atteint depuis qu’il a pris contrôle des territoires en 1967.

    Tout le monde sait cela. C’est pourquoi à chaque fois que les "amis" trop zélés d’Israël au sein du Congrès cessent de financer l’Autorité palestinienne - (..) - c’est le Premier ministre Netanyahu lui-même qui les exhorte à libérer l’argent.

    - En rab des quelques 3 milliards annuels,

    Le sous-comité de la Défense, qui fait partie du Comité budgétaire de la Chambre des représentants des Etats-Unis, devrait débloquer sous peu près d’1 milliard de dollars américains destinés à l’amélioration des systèmes de défense anti-missiles et anti-roquettes israéliens, a déclaré lundi un membre dudit sous-comité.

  • permalien K. :
    11 mai 2012 @20h41   « »

    Richard Falk et Noura Erakat :

    Lors de sa session la plus récente, le Comité des Nations Unies pour l’élimination de la discrimination raciale a conclu que la politique israélienne de détention administrative n’est pas justifiable en tant qu’impératif de sécurité, mais représente au contraire l’existence de deux lois pour deux peuples dans une seule terre.

    Le Comité a poursuivi en déclarant que de telles politiques équivalent à de la détention arbitraire et sont contraires à l’article 3 de la Convention sur l’élimination de toutes les formes de discrimination raciale, qui interdit "la ségrégation raciale et l’apartheid." Néanmoins, cette politique d’apartheid a jusqu’ici échappé à la condamnation mondiale qu’elle mérite.

    En général, les griefs palestiniens sont constamment éludés avec l’aide de la partialité des médias qui accordent une faible couverture aux signes de résistance, y compris même cet extraordinaire mouvement non-violent monté par les victimes palestiniennes de la violence d’État institutionnalisée.

    Bien qu’il n’y ait pas eu un abandon de principe ou total de la lutte armée par les Palestiniens vivant sous occupation, il y a eu un changement notable et spectaculaire du type de résistance palestinien, l’accent étant mis sur les tactiques de non-violence.

    Pendant des années, les commentateurs libéraux de l’Occident ont exhorté les Palestiniens à adopter un tel changement, en partie pour des raisons pragmatiques. Même le président Obama avait fait écho à cette suggestion dans son adresse du Caire 2009 quand il a dit,

    "Les Palestiniens doivent renoncer à la violence .... Pendant des siècles, les Noirs en Amérique ont souffert de la morsure du fouet en tant qu’esclaves et de l’humiliation de la ségrégation. Mais ce n’est pas la violence qui a permis de remporter des droits pleins et égaux. C’est une insistance pacifique et déterminée sur les idéaux au centre de la fondation de l’Amérique. "

    Mais lorsque les Palestiniens agissent de la manière recommandée, l’Occident détourne son regard (..)

    Aujourd’hui, les Palestiniens incarnent le meilleur des valeurs (..) qui reflète l’histoire mondiale de la résistance non-violente, en menant une grève de la faim de masse, en s’engageant dans un boycott , désinvestissement et sanctions (BDS) mondial contre l’apartheid israélien, et en mettant toutes les semaine en jeu leur vie dans des manifestations pacifiques contre le Mur d’Annexion. (...)

  • permalien Orangerouge :
    11 mai 2012 @22h23   « »

    Merci Noval

    A chaque fois il faut se forcer à lire ces agissements ignobles des Israéliens, même si on a envie de se l’éviter.

  • permalien Noval :
    12 mai 2012 @10h24   « »

    Dernière trouvaille sioniste : créer des centres de détention " spécialisés " ! Sans doute parce qu’en Israël/Palestine, il faut nécessairement séparer le bon grain de l’ivraie.

    Et voici la meilleure : " Tsahal a également révélé que 18 000 soldats effectuent chaque année une période de détention – dont 12 000 les effectuent dans des prisons militaires "

    http://www.israel-infos.net/Israel-...

  • permalien Rouzbeh :
    12 mai 2012 @10h27   « »

    Je viens de lire et signer une pétition en ligne : « SATISFACTION IMMÉDIATE DES REVENDICATIONS DES PRISONNIERS LIBÉRATION DE TOUS LES PRISONNIERS POLITIQUES PALESTINIENS ! BOYCOTT ISRAËL ! SIGNEZ LA PETITION EN LIGNE »

    http://www.petitionpublique.fr/?pi=...

  • permalien Handala :
    12 mai 2012 @11h51   « »

    Poème de Thamer Saba’na
    Monsieur le prisonnier,

    Jeudi 10 mai 2012
    Monsieur le prisonnier, excuse-moi, j’attends ta mort
    quel que soit ton nom,
    quelle que soit ton organisation,
    que tu te trouves dans la prison de Ofer, de Haddarim, de Ascalan ou une de leurs prisons,
    Peu m’importe si tu es condamné ou le nombre d’années que tu as passé dans leurs prisons,
    que tu sois isolé ou non,
    Peu m’importe la couleur de ta peau, combien tu mesures ou ton âge,
    que tu sois en grève de la faim ou non,
    peu m’importe tout cela,
    J’attends ta mort
    Depuis plusieurs jours, j’attends ta mort et je guette la nouvelle dans tous les médias
    J’attends l’annonce de ton martyre pour annoncer ma révolte,
    pour annoncer ma colère,
    pour déclarer ma tristesse pour toi.
    Mais à présent, excuse-moi, je suis occupé.
    Peu m’importe ta faim... ta douleur... ta souffrance.
    Ce qui m’importe, c’est l’annonce de ta mort et ma colère pour ta mort
    Excuse-moi, monsieur le prisonnier
    Je suis à présent occupé
    Mais le jour de ta mort, je quitterai mon travail pour participer à ton cortège funèbre et à l’oraison funèbre à ton intention
    Pour déclarer à tout speaker et tout journaliste que je suis très triste pour ta mort
    Excuse-moi, monsieur le prisonnier

    Thamer Saba’na

    Pas pour nous culpaliser, car trop souvent nous nous sentons individuellement si impuissants..., mais pour interpeller.
    Et j’aime ce texte.
    Et sommes-nous vraiment si impuissants que cela !?

  • permalien Handala :
    12 mai 2012 @12h09   « »

    DEMAIN : RASSEMBLEMENT DE SOUTIEN AUX PRISONNIERS PALESTINIENS GREVISTES DE LA FAIM

    Des citoyens solidaires du peuple palestinien, avec le soutien de ISM, CMF, NPA, Collectif Georges Habache Europe, appellent à un rassemblement le :

    Dimanche 13 mai 2012 à 15h, sur la place (du criminel) Ben Gourion,

    qui sera rebaptisée « Place Khader Adnan »,

    en face du Musée du Quai Branly (métro/RER : Alma-Marceau, Iéna, Pont de l’Alma)

    afin de soutenir et relayer l’appel et les revendications des 3000 prisonniers palestiniens qui ont entamé un mouvement massif de désobéissance dans les geôles de l’occupant sioniste – nommée

    الكرامة اجل من الطعام عن اضراب - La Grève de la Faim pour la Dignité

    lancée le 17 avril 2012 à l’occasion de la journée internationale des prisonniers politiques

  • permalien K. :
    12 mai 2012 @19h21   « »

    La porte-parole du Département D’Etat US interrogée sur la grève de la faim :

    I don’t have anything for you on that

    http://mondoweiss.net/2012/05/state...

  • permalien Handala :
    12 mai 2012 @19h38   « »

    Rectificatif ou complément d’information sur le rassemblement de dimanche :
    Il y a un autre lieu de rassemblement annoncé à la même heure à la Fontaine-des-Innocents, à Châtelet.
    D’après les informations que j’ai pu avoir (mêmes associations organisatrices) : court rassemblement pour le baptême de la Place Khader Adnan avant de rejoindre la Fontaine-des-Innocents.
    Du moins, c’est ce que j’ai compris.
    Mais, même si en deux temps et deux lieux, rassemblement il y a, ça c’est sûr.

  • permalien Lou :
    13 mai 2012 @13h58   « »

    Solidarité avec les Bédouins du Néguev.

    L’UJFP organise depuis novembre 2011 la tournée de l’exposition photos sur les Bédouins du Néguev afin de montrer la politique de purification ethnique qui s’accomplit là-bas et dont ils sont victimes.

    Depuis 1950, les Bédouins du Néguev, des citoyens israéliens, sont dépossédés et chassés de leurs terres. Les lois israéliennes et les statuts du KKL-JNF se sont progressivement développées afin de légaliser la judaïsation du Néguev (Naqab).(...)

    http://www.ujfp.org/spip.php?article2294

  • permalien Noval :
    13 mai 2012 @18h34   « »

    Le valet, la marionnette, le pantin Tony Blair que le journaliste Robert Fisk a qualifié comme étant " un mélange unique de cruauté et de malhonnêteté ", vient de déclarer qu’il est " de plus en plus inquiet de la dégradation de l’état de santé des prisonniers palestiniens qui sont en grève de la faim dans les prisons israéliennes".

    Plus fourbe, plus hypocrite, plus chafouin que le sioniste Tony Blair, tu meurs !

  • permalien K. :
    13 mai 2012 @18h41   « »

    Jusqu’à preuve du contraire, Israel flash manipule son public.

    En février 2102, voilà ce que disaient Khalil Assali et d’autres Palestiniens :

    Les analystes économiques discutent aussi de la nécessité d’aborder la question de la disparité des prix entre les biens palestiniens et israéliens.

    Pour ne citer qu’un exemple, un kilogramme de poulet, qui coûte 5 shekels israéliens (US $ 1,30) en Israël, se vend à plus de deux fois ce prix en Palestine. Cela fait des consommateurs palestiniens une proie facile pour les produits israéliens.

    ... selon Assali, les investisseurs palestiniens sont accusés d ’"utiliser la bannière du nationalisme pour commercialiser des produits hors de prix qui sont de faible qualité," malgré la concurrence des produits israéliens et étrangers.

    Une autre manipulation très malhonnête est de présenter les dirigeants palestiniens comme des ennemis de l’entité sioniste même aux dépens de leur propre population, alors qu’ils sont les alliés objectifs de l’entité sioniste dans les malheurs de ladite population.

    Mansour a également discuté de la question connexe du chômage dans les Territoires palestiniens occupés.

    Il appelle cela un problème chronique lié aux politiques économiques erronées du gouvernement.

    Il dit que les Palestiniens dépensent US $ 4 milliards par an sur les produits israéliens, même si il ya généralement des solutions de rechange palestiniennes pour la plupart des produits .

    ... il apparait que le problème ultime réside dans l’incapacité de l’Autorité palestinienne à fournir les incitations nécessaires pour motiver les travailleurs à ne pas travailler pour l’occupation.

    L’analyste économique Khalil Assali a expliqué que la solution au problème de l’emploi palestinien dans les colonies est une législation sur les services sociaux et le travail.

    Assali dit que la seule façon pour l’économie palestinienne de surmonter sa dépendance à l’égard de l’économie israélienne est d’’accroitre les importations et exportations avec son voisin oriental, la Jordanie et les pays arabes.

    Toutefois, la Palestine n’a pas le contrôle de ses propres frontières et n’a pas d’accès aux ports maritimes, ce qui rend le commerce difficile.

  • permalien Rouzbeh :
    13 mai 2012 @20h38   « »

    Soutenons la lutte du peuple palestinien contre le colonialisme ! (Sud Etudiant)

    (...)
    En tant que syndicats étudiants antiracistes et anticolonialistes, nous soutenons la lutte du peuple palestinien contre la colonisation et l’apartheid. Nous revendiquons les mêmes droits civiques, démocratiques, politiques, sociaux et culturels pour tous et toutes. Nous dénonçons toutes tentatives d’amalgames et nous nous réservons le droit d’attaquer en diffamation toutes organisations ou individus qui tenteraient d’assimiler nos principes anticolonialistes à toutes formes de racisme. Non au sionisme ! Non à l’antisémitisme !

    Communiqué de la Fédération Syndicale Étudiante et de la Fédération Sud-Étudiant

  • permalien K. :
    13 mai 2012 @21h36   « »

    D’après JODI RUDOREN, (la très récente remplaçante de l’infame Ethan Bronner dans le "New York Times") Mahmoud Abbas se plaint du refus d’Israel de laisser Ramallah acquérir des armes parce qu’il ne pourra pas controler les débordements palestiniens qui pourraient avoir lieu si jamais des grévistes de la faim meurent.

    RAMALLAH, West Bank — President Mahmoud Abbas of the Palestinian Authority said Saturday that his security forces were struggling because Israel had refused to allow them to import a shipment of weapons, and that he was “very, very, very afraid” of what might happen if one of the Palestinian prisoners on a long-term hunger strike died.

    Abbas jugule les Palestiniens parce que, dit-il, la violence est le meilleur moyen d’empêcher la création d’un Etat palestinien.

    Le problème est que, vu son honteux sabotage de la grève de la faim palestinienne, ce n’est pas la non-violence qui motive Abbas, mais la passivité, mais l’absence de toute forme de résistance.

  • permalien K. :
    13 mai 2012 @22h08   « »

    Joseph Dana :

    This is huge. Netanyahu ordered evacuation of Hebron home over fears of war crimes suits http://www.haaretz.com/news/diploma...

    Je reste sceptique vu que les sionistes ont fait pire dans le passé, sans encourir la moindre poursuite judiciaire de la part de la Haye.

  • permalien Noval :
    13 mai 2012 @22h37   « »

    En Israël, la torture de prisonniers et détenus administratifs Palestiniens est régie par le " code de directives pour les membres du service de sécurité intérieure chargés des interrogatoires, qui définit, à la lumière des expériences passées, et de façon aussi précise que possible, les limites de ce qui est autorisé et les grandes lignes de ce qui est interdit "

    http://www.souverains.qc.ca/lapriso...

  • permalien K. :
    14 mai 2012 @15h10   « »

    Max Blumenthal : Mahmoud Abbas, le James Brown des bantoustans.

  • permalien K. :
    14 mai 2012 @17h58   « »

    Saoud : wallahi si tu pries Dieu dans la mosquée, les écoles et les hopitaux vont venir tout seuls.

    West Bank Mosque Raises Questions about Donor Aid in Palestine

  • permalien K. :
    14 mai 2012 @18h08   « »

    UE : nos lois s’appliquent à tous sauf aux sionistes et nos dons aux palestiniens sont inutiles s’ils ne servent pas à renforcer l’entité sioniste.

    What the EU should tell Israel, and itself, about settlements, trade and the destruction of EU aid.

  • permalien K. :
    14 mai 2012 @18h25   « »

    Fin de la grève de la faim parait-il.

    https://twitter.com/# !/Charles1045/...

  • permalien Noval :
    14 mai 2012 @18h50   « »

    Lorsque l’Union européenne et ses électeurs/contribuables se font berner par un certain " partenaire privilégié " :

    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2...

  • permalien K. :
    14 mai 2012 @20h01   « »

    Vu les termes de l’accord présumé ("meilleures conditions de détention"), Ali Abunimah refuse d’y croire,

    Reporting a "deal" from Israeli, and Israeli-backed PA is part of the effort to break #PalHunger strike psychologically and sow confusion.

  • permalien K. :
    14 mai 2012 @20h29   « »

    Bon, on y verra sans doute plus clair plus tard,

    Today’s prisoners deal appears to be not much of a deal and Palestinian hunger strikes continue.

    https://twitter.com/# !/ibnezra/stat...

  • permalien Deïr Yassin :
    14 mai 2012 @21h33   « »
    La Nakba, la catastrophe qu’on essaie d’ignorer.

    Demain, c’est Youm al-Nakba, et aujourd’hui une commémoration a eu lieu devant l’Université de Tel Aviv, construite sur le village palestinien détruit de Shaykh Muwannis.

    Cela fut la première grande commémoration depuis que la Haute Court de l’Injustice israélienne a confirmé la Loi sur la Nakba. Cette loi qui fut d’abord proposée comme une interdiction totale de toute commémoration sous une peine de prison de trois ans a été adoucit, et interdit ’seulement’ toute organisation qui reçoit des fonds publiques d’y participer.

    La commémoration a donc eu lieu devant et non pas à l’intérieur de TAU, les drapaeux palestiniens et les haut-parleurs furent interdits, et les manifestants devaient payer pour leur propres gardes de sécurité.

    La commémoration a été interrompu par des centaines d’extrémistes de droite dont un membre de la Knesset, le kahaniste Michael Ben-Ari, sous les cris de "On vous a apporté la Nakba", "Rentrez-chez vous en Syrie" et "Non à l’Islam fasciste" !

    - http://972mag.com/rightists-disrupt...

    On s’imagine mal l’émotion si une commémoration de déportés à Paris fut interrompue par des néo-nazis, vantant le régime de Vichy.

  • permalien Lou :
    14 mai 2012 @22h31   « »

  • permalien Yvan :
    14 mai 2012 @22h56   « »


    Israël aurait fait détruire des dizaines d’installations financées par l’UE en Cisjordanie - TERRITOIRES PALESTINIENS / ISRAEL - RFI
    L’armée israélienne détruit régulièrement des installations ou des bâtiments construits en Cisjordanie au motif que les autorisations requises n’ont pas été obtenues. Un rapport publié ce lundi 14 mai détaille ces démolitions et relève le fait que plusieurs dizaines de projets financés par l’Union européenne ont ainsi été rasés.

    (...)

    Les ONG à l’origine du rapport rappellent que ces démolitions sont contraires aux conventions de Genève qui définissent les devoirs d’un pays qui occupe un territoire.


  • permalien Deïr Yassin :
    15 mai 2012 @01h40   « »

    Witness - al-Jazeera a fait un super documentaire sur "le grand pillage des livres" durant la Nakba, un sujet qui n’a été que très peu traité par les chercheurs jusqu’à récemment. Avec Ilan Pappe, Ghada Karmi, Nasser Nashashibi, Yoram Kaniuk, des images et des photos de pillage.

    Des bibliothèques privées entières contenant des livres d’une très grande valeurs, souvent des originaux, ont tout simplement été volé par des privés et des institutions juives. Des milliers entre eux se trouvent maintenant dans des bibliothèques israéliennes comme "propriété abandonnée".
    Décidément, la terre sans peuple pour un peuple sans terre...

    - www.youtube.com/watch ?v=myvo...

  • permalien Noval :
    15 mai 2012 @08h56   « »

    " Barbarie d’Etat " ! Voilà comment un journaliste anglais qualifie les agissements d’Israël à l’encontre des prisonniers et détenus administratifs Palestiniens :

    http://www.courrierinternational.co...

  • permalien Nathan :
    15 mai 2012 @09h31   « »

    Personne pour nous parler des 25.000 Syriens au moins qui croupissent dans les geôles du dictateur Assad ? Ah oui, j’oubliais... Il s’agit d’une affaire strictement inter-arabe, donc ça ne compte pas.

    Comment on dit faux-cul en arabe ?

  • permalien Noval :
    15 mai 2012 @09h50   « »

    Le nettoyage ethnique dans le Négev sert également à cela : permettre à des sionistes européens de faire du tourisme dans " des lieux d’exception " :

    http://la-feuille-de-chou.fr/archiv...

  • permalien Houcine :
    15 mai 2012 @10h03   « »

    25.000 syriens croupissent aux geoles de Bachar !

    Que peut-on esperer de tous ceux qui sont formes par les agents du général Gelhen et Colonel Skorzeni ?

  • permalien K. :
    15 mai 2012 @10h43   « »

    Via Joseph Dana,

    Palestinian prisoners on hunger strike : Who exactly represents them ?

    http://www1.dailymaverick.co.za/art...

  • permalien X :
    15 mai 2012 @11h36   « »

    Il y a bien deux mille prisonniers politiques qui font la grève de la faim, mais en Palestine. Et l’information ne semble pas intéresser grand-monde. Mais nous le savons depuis longtemps, les Palestiniens, les Arabes, les musulmans ne sont pas vraiment des êtres humains comme les autres.

    On peut ajouter que, dans ce cas, les geôliers ne sont non plus des ētes humains comme les autres.

  • permalien gloc :
    15 mai 2012 @12h29   « »

    Contrairement à la seule démocratie de le région, qui emprisonne sans procès les habitants de son voisin, le régime du boucher Assad, abandonne régulièrement à leur triste sort de civils ses concitoyens qui essayent de renverser le gouvernement par la force :

    Le Figaro - Flash Actu : Syrie : libération de 265 détenus

    C’est à ces détails qu’on mesure le fossé qui sépare un boucherie hallal d’une démocratie casher.

  • permalien Orangerouge :
    15 mai 2012 @16h45   « »
    Silence honteux de la presse dite "de gauche"

    Un site qui se veut de gauche comme Mediapart n’a relayé ni l’opération "Bienvenue en Palestine", ni la grève de la faim des prisonniers Palestiniens.

    Edwy Plenel est même intervenu par un post au milieu d’échanges de commentaires (sous un texte d’hommage à Raymond Aubrac) pour accuser certains "de vouloir utiliser Mediapart pour attaquer Israël".

    Je pense que le positionnement d’Edwy Plenel est similaire à celui de Dominique Vidal (qui tient un blog sur Mediapart) : on prend formellement, en paroles, une position de défense des Palestiniens, mais sans jamais critiquer fondamentalement ni l’état d’Israël, ni le communautarisme juif qui soutend sa politique criminelle et raciste.

  • permalien K. :
    15 mai 2012 @19h04   « »

    Avis à traducteurs et à archiveurs amateurs, pour répondre sans peine à toute future désinformation de la hasbara.

    Top 10 Facts You Probably Didn’t Know About the #Nakba

  • permalien Sarah :
    15 mai 2012 @20h16   « »

    @ orangerouge :

    Merci de m’avoir fait découvrir Gilad ATZMON que je ne connaissais que de nom.

    Je viens de lire l’entretien qu’il a donné à Silvia Cattori,c’est très intéressant.

    http://blogs.mediapart.fr/blog/domi...

  • permalien Orangerouge :
    15 mai 2012 @20h44   « »

    Oui Sarah, je trouve que, parce qu’il a vécu dans ce milieu israélien depuis son enfance, et qu’il peut en analyser l’esprit Atzmon est très éclairant.

    Et cela ne nuit absolument pas à la perception qu’on peut avoir "des juifs" en général.
    Par contre c’est une critique des aspects fortement communautaristes de la culture juive.

    C’est cohérent avec ce que me disait une personne juive rencontrée dans une manifestation : si un ou une juive critique Israël, toute sa famille lui tourne le dos. Il/elle est exclu.

  • permalien Lou :
    15 mai 2012 @21h33   « »

    Nakba, Ramallah, 15.5.2012

    Activestills

  • permalien K. :
    16 mai 2012 @01h37   « »

    Plus ils hasbarent moins ça va : pire encore que l’an dernier.

    The most negatively rated countries were, as in previous years, Iran (55% negative), Pakistan (51% negative), and Israel and North Korea (both 50% negative).

    A total of 24,090 citizens across 22 countries were interviewed face-to-face or by telephone between December 6, 2011 and February 17, 2012. Polling was conducted for BBC World

    Pour les détails sur la lumière des nations voir page 23.

  • permalien Yvan :
    16 mai 2012 @09h22   « »


    Ramallah : la « Nakba » sous le signe des prisonniers palestiniens de la faim - Territoires palestiniens / Reportage - RFI
    Un accord a été signé ce lundi 14 mai 2012 pour mettre un terme à la grève de la faim dans les prisons israéliennes. Selon le document, les conditions de détention et le droit de visite sont améliorés, et Israël ne reconduira pas la période de détention administrative des quelque 300 prisonniers qui sont aujourd’hui derrière les barreaux sans inculpation, ni condamnation. Cet accord a été conclu alors que les Palestiniens célèbrent aujourd’hui la « Nakba », la « catastrophe » que représente pour eux la création de l’Etat d’Israël en 1948.


    Des jeunes Ppalestiniens manifestent ce 15 mai 2012 à Ramallah, à l’occasion de l’anniversaire de la Nakba.
    REUTERS/Mohamad Torokman

  • permalien Noval :
    16 mai 2012 @09h37   « »

    Selon Richard Falk, rapporteur spécial de l’ONU pour les droits de l’homme dans les territoires palestiniens occupés - dit en d’autres termes, des territoires volés et pillés en toute impunité -, « quelque 750 000 Palestiniens, dont 23 000 femmes et 25 000 enfants, ont été en détention dans les prisons israéliennes, soit approximativement 20% du total de la population palestinienne des territoires occupés ».

    Quelque 25 000 enfants ! Et donc autant de vies brisées, broyées et démolies à l’âge de tous les espoirs par l’ implacable loi d’airain sioniste .

  • permalien Deïr Yassin :
    16 mai 2012 @17h09   « »

    Phil Monsour feat Rafeef Ziadah qui récite quelques lignes de la grande poétesse palestinienne Fadwa Touqan : "Les fantômes de Deir Yassin"

    Plus que la musique, plus que les paroles (ajoutés en-bas), c’est les images qui sont magnifiques.

    //Ils prétendent que c’est oublié / mais quelque part des petites fleurs poussent / sur les pierres érodées des maisons détruites /....

    ....Nous nous levons, nos jours vont sûrement arriver/ [Nous ne sommes plus] dans l’ombre des fantômes de Deir Yassin

    Ils changent les noms des pancartes/ mais c’est dans nos coeurs que ces mots sont écrits / ....

    Ces vieux qui se sont éteints / mais c’est leur sang que nos coeurs font circuler / Ils marcheront avec nous quand nous retourneront dans leurs villes dont les noms vont revivre.//

    Dans les paumes est écrits les villes et villages dont sont originaires les gens : Haifa, Gaza, Khan Younes, Birweh, Safed, Nablus, Tulkarem, Rafah, Ramleh, al-Ludd (Lydda), Bir as-Sab (Beersheba), Yaffa, Akka, Jenine etc

    - www.youtube.com/watch ?v=_vJR...

  • permalien K. :
    16 mai 2012 @20h27   « »

    - David Shulman en avant-première chez Philip Weiss :

    "Ceux qui reculent devant le terme « apartheid » sont invités à en offrir un meilleur, mais notons que l’un des principaux architectes de ce système, Ariel Sharon, aurait lui-même adopté la terminologie d’Afrique du Sud, se référant aux enclaves palestiniennes non contiguës qu’il envisageait pour la Cisjordanie comme des « bantoustans ».

    - Paul Woodward, après avoir lu les dernières énormes fumisteries de Michael Oren : Pourquoi Israel a si mauvaise presse ? Pas seulement à cause de ses actions mais aussi à cause de la profonde malhonnêteté de ceux qui la défendent.

  • permalien K. :
    16 mai 2012 @21h44   « »

    Après que Netanyahou, préférant la chair humaine à la nourriture pourtant largement disponible, ait bouffé, avec son plein accord, les 5 membres de “il” :

    Le petit :

    Maman, au plus profond de son coeur, aime-t-il vraiment, vraiment Israel ?

    La maman :

    Nous ne le savons pas mon amour, nous ne le savons tout simplement pas..

    The hater in the sky / By Eli Valley

  • permalien gloc :
    17 mai 2012 @07h31   « »

    Le livre de comptes de Julien Salingue :

    470 : le nombre de Palestiniens arrêtés dans les deux mois qui ont suivi la libération des 477 (18 octobre-18 décembre 2011)

  • permalien s=exp(j*pi) :
    17 mai 2012 @11h11   « »

    @ K // 16-05 / 01h37

    Plus ils hasbarent moins ça va

    C’est la conséquence d’un principe simple :

    on ne peut tromper tout le monde tout le temps.

    Vous pourrez remarquer aussi que, s’il arrive aux Hasbaristes de p.ter plus haut que leur c.l (voir L SZY***), les thèmes de la Hasbara s’en tiennent précisément à comparer l’Etat d’Israël avec ces nations en insinuant que c’est quand même mieux en Israël ! Nathan fait gros usage de références à l’Iran, à la Corée du Nord et dans une mesure un peu moindre au Pakistan.

    Quand on en est réduit à ça ...

  • permalien Nathan :
    17 mai 2012 @12h36   « »

    s=exp(j*pi) : 17 mai @11h11

    ... les thèmes de la Hasbara s’en tiennent précisément à comparer l’Etat d’Israël avec ces nations en insinuant que c’est quand même mieux en Israël ! Nathan fait gros usage de références à l’Iran, à la Corée du Nord et dans une mesure un peu moindre au Pakistan.

    Vous oubliez la Syrie, un exemple entre tous car c’est un Etat limitrophe. La situation là-bas (12.000 morts à l’heure actuelle) ne vous donne-t-elle pas un petit début d’indication du scénario qui se produirait si d’aventure un Etat binational était proclamé sur le territoire de la Palestine en sachant que des millions de réfugiés palestiniens y retourneraient pour réclamer leur dû ?

    Le simple fait que vous êtes en faveur d’un Etat unique démocratique et blablabla mais que vous refusez d’envisager la situation à laquelle cette solution conduirait probablement montre à quel point vous êtes insincère. C’est pour cette raison que l’on vous sent si peu disert sur ce qui se passe en Syrie car la situation là-bas est un peu trop exemplaire.

  • permalien X :
    17 mai 2012 @14h54   « »

    Vous oubliez la Syrie, un exemple entre tous car c’est un Etat limitrophe

    Manipulation minable, la Syrie vit une situation exceptionnelle qui s’appelle rēvolution.

    La situation là-bas (12.000 morts à l’heure actuelle) ne vous donne-t-elle pas un petit début d’indication du scénario qui se produirait si d’aventure un Etat binational était proclamé sur le territoire de la Palestine

    Que pensez vous de situation actuelle dans l’entité sioniste ou :

    - un gvnt fasciste est au pouvoir,
    - sera rēēlu haut la main parce que le peuple est lui même en majoritē facho.
    - des fanatiques juifs et des colons terrorisent des palestiniens volent leurs terre et leur biens,
    - les sionistes dēmolissent des maisons, des ēcoles et des infrastructures de toutes pour la simple raison que des juifs veulent s’emparer des terres.
    - des juifs construisent des maisons sur des terrains privés dont le seul crime des propriétaires est de ne pas ētre nés juifs, et le gvnt fascistes DÉFFEND les criminels.

    en sachant que des millions de réfugiés palestiniens y retourneraient pour réclamer leur dû ?

    Rēclamer son dû est un crime Nathan ? Non vous ētes une ēspēce rare. Vous auriez du rajouter que leur du est bien entre des mains juives.

    Ça vous pose un problēme que des gens rēclament leur dū ou plutôt leur droit.
    C’est la seule raison d’exister d’Israel, voler le dū des plus faibles.
    Ça ne pourra pas durer éternellement, n’est ce pas ?

  • permalien Deïr Yassin :
    17 mai 2012 @16h22   « »

    @ Nathan le troll

    "Vous oubliez la Syrie"

    Non, s=exp(j*pi) n’a pas ’oublié’ la Syrie puisque son commentaire était une réponse directe au post de K qui mentionnait un sondage sur l’image du Petit-Pays-Merdique classé troisième ex aequo avec la Corée du Nord, seulement devancé par le Pakistan et l’Iran. La Syrie n’y est même pas mentionné !

    Encore une preuve que vous êtes bien un troll.

    C’est d’ailleurs impressionnant qu’un Etat qui met tant d’énergie à soigner son image - une véritable industrie - a pourtant 50% d’opinions négatives alors que l’Iran - dont l’image négative est largement du à la même industrie de propagande - ne devance La-Lumière-des-Nations que de quatre points.
    On s’imagine déjà comment serait le résultat sans ces manipulateurs d’opinion.

  • permalien Deïr Yassin :
    17 mai 2012 @17h06   « »

    Après son livre devenu classique sur "l’invention du peuple juif", Shlomo Sand s’attaque à un autre mythe du sionisme.

    En attendant une traduction, on n’a que le compte-rendu de Yossi Gurvitz mais cela promet !

    "Après que le peuple fût exilé de sa terre par la force des armes [déjà un mythe !] , il a gardé la foi partout dans la diaspora, et n’a jamais cessé de prier et espérer de retourner dans sa terre et y renouveler la souveraineté politique"

    Parmi toutes les mensonges de la Déclaration d’Indépendance d’Israël, celle-ci est, selon Sand, la moins bien fondée, et pourtant c’est un mythe fondateur du sionisme.

    Pendant que les pèlerins chrétiens inondaient le pays, le nombre de Juifs qui visitaient cette terre - dont ils étaient sensé se languir selon la hasbara - ne venaient qu’en tout petit nombre. Il parait même qu’ils la contournait....

    Cela vaut vraiment la peine d’être lu, et Yossi Gurvitz recommande le livre à des gens dont la compréhension de l’histoire juive vient avant tout des sources sionistes.
    A bons entendeurs !

    - http://972mag.com/the-fantasized-ho...

  • permalien s=exp(j*pi) :
    17 mai 2012 @17h26   « »

    @ Nathan // 17-05 / 12h36 (1/2)

    D’abord, vous invoquez la Syrie !

    Je croyais que vous auriez évité ce piège : user de l’Iran, de la Corée du Nord, du Pakistan pour "faire reluire Israël", c’est tellement lamentable qu’il me semblait inutile d’ajouter la Syrie sur la liste ; l’article dont K. fait mention n’en parle d’ailleurs pas. Ainsi, il vous faut même la Syrie pour tenter de "faire reluire Israël" !

    Mais quelles que soient les abominations dont vous ferez mention, elles ne justifieront jamais celles commises par l’Etat d’Israël car on ne justifie pas une saloperie en faisant mention d’une autre saloperie commise ici, là ou ailleurs, aujourd’hui ou dans le passé.

    Ainsi, vous donnez vous-même le CQFD :

    vous en êtes donc bien réduit à ça !

    Ensuite, vous évoquez la situation en Syrie

    Vous êtes bien perspicace, dites donc. Qu’est-ce qui s’y passe vraiment ? Moi, je n’en sais pas grand chose et je pense que ceux qui en discourent n’en savent guère plus que moi. Je me demande même si qq’1 a une vue d’ensemble des événements. Bien sûr, il y a un dictateur sur un siège éjectable et il ne recule pas devant les abominations pour se maintenir au pouvoir. Ses troupes font des victimes mais ses troupes sont-elles face à une "simple" insurrection
    populaire ou face à autre chose ? Et les adversaires du dictateur, rassemblés en une ou plusieurs factions, sont-ils autonomes, ou s’ils sont appuyés par l’extérieur, combien y a-t-il de parties au conflit, quels sont les appuis, les accords, les incitants, les objectifs respectifs ?

    On attend votre leçon, Professeur Nathan ! Et par la même occasion, n’oubliez pas de dresser un tableau comparatif de la situation actuelle en Lybie avec des bilans crédibles : rien ne devrait arrêter un tel talent. Bien sûr, on ne vous demande pas cette performance sur le champ : à la prochaine fois où M GRESH abordera la Syrie ou la Lybie, vous nous livrerez le produit de vos recherches.

    Pour ma part, j’ai déjà signalé que je regrette les morts, surtout celles des non-combattants et que j’estime devoir me borner à cela : le dictateur ne mérite aucune sympathie mais ses troupes ne sont sans doute pas seules responsables de tous les crimes commis là-bas.

  • permalien s=exp(j*pi) :
    17 mai 2012 @17h38   « »

    @ Nathan // 17-05 / 12h36 (2/2)

    L’Etat Unique !

    Il me semble avoir plusieurs fois exposé que, si la solution "deux états" était mise en place, on assisterait à la "mise en décharge" de la population palestinienne dans 5 ou 6 enclaves réduites ; le prototype s’appelle "Bande de Ghaza". Ces enclaves n’auraient pas d’armée, pas de contrôle sur leur espace aérien, pas de contrôle sur le spectre électromagnétique (radio / TV / GSM, ...), pas d’accès vers l’étranger qui ne soit verrouillé par Israël, pas de liberté de conclure des accord économiques sans l’aval d’Israël, pas d’aéroport, pas de contigüité entre elles ; elles ne pourraient se fournir en eau, carburant ou autres biens qu’à la discrétion d’Israël, et on pourrait sans doute encore continuer la liste.

    Les gouvernements israéliens ont rendu la solution "deux états" impossible ou infâme : voulez-vous 2,5 millions de Palestiniens en plus colloqués dans ces réduits ? Ce sont ces gouvernements qui ont créé la situation actuelle en connaissance de cause. Ne vous en déplaise, il ne reste que quatre issues pour les Palestiniens :

    - la collocation "type Ghaza",
    - le transfert massif et "volontaire",
    - l’Etat unique,
    - le massacre.

    Des Palestiniens réclamant leur dû !

    J’ignorais que ce puisse être objet de scandale pour quiconque. Car, si je vous comprends bien, les [réfugiés] Palestiniens n’ont pas à réclamer leur dû, même si cela leur est dû, même si l’Etat d’Israël s’est engagé à appliquer la résolution 194. Ainsi, si je devine bien, les sionistes ne leur doivent rien et ne rendront rien, même si c’est dû et même s’ils avaient promis de rendre !

    Pourquoi, dites-nous ? Les Juifs d’Israël auraient-ils un statut différent, comment dire, supérieur à celui de leurs victimes ?

    Au fait, emporté par ma passion à suivre votre pensée, j’ai omis de vous poser la question première :

    depuis quand est-ce objet de scandale de réclamer son dû ?

  • permalien s=exp(j*pi) :
    17 mai 2012 @17h52   « »

    @ Deïr Yassin

    Bonsoir Deïr Yassin.

    Merci d’avoir signalé l’info suivant laquelle la Syrie ne figurait pas dans l’article indiqué par K. J’avais vérifié et choisi de ne pas évoquer ce pays mais de nommer notre Hasbariste pour le faire réagir.

    C’était un petit piège pour Nathan. S’il en remettait une couche avec la Syrie, il montrait qu’il n’avait rien d’autre. Comme ce n’est pas un argument, il démontrait lui-même ma petite affirmation.

    Le Belch

  • permalien K. :
    17 mai 2012 @18h51   « »

    Le pari de l’entité sioniste en 2011 pour acquérir une meilleure image à l’avenir : On continue à voler, piller et zigouiller du Pal, mais on fait en sorte qu’on n’en parle plus.

    C’est bien entendu présenté sionistement : les étrangers se foutent royalement que nous volions, pillions et zigouillions du Pal, mais ne sont pas au courant de notre culture et notre technologie sans pareilles.

    "(...) For a year we’ve been explaining our political policies and virtually ignoring everything else. I’m not sure that the first thing Europeans want to see when they open their morning newspaper is news about the conflict with the Arab world.

    "If we tell them about all the other [sic] interesting things here – about culinary and fashion, agriculture, innovations and high-tech – they’ll see us differently,".

  • permalien Nathan :
    17 mai 2012 @19h36   « »

    Un piège ? Quel piège ? D’abord, je n’ai même pas lu le sondage dont il est question. Par contre, si j’ai mentionné la Syrie, c’est parce que cela soulevait une question de fond. Vu le développement des événements en Syrie, pense-t-on sincèrement qu’un Etat unique à majorité arabe en Palestine ne finirait pas par dégénérer en guerre civile à côté de laquelle le conflit actuel en Syrie serait une promenade de santé ? Les gens qui croient vraiment à la viabilité de cet Etat unique sont soit des hypocrites soit murs pour l’asile. C’est la raison pour laquelle ils préfèrent faire profil bas au sujet de la Syrie. N’est-ce pas, K ?

    La concierge antisémite du quartier d’Outremont prétend que ce qui se passe en Syrie est une révolution. C’est faire un grand honneur au mot révolution. Moi, je vois plutôt une sorte de guerre civile à relents confessionnels, de plus en plus sauvage et sectaire. Il y avait sans doute des milliers d’authentiques démocrates syriens à l’origine de l’insurrection mais comme à l’accoutumée, ils ont joué les utilités et ont fini par être rattrapés par des politiciens ambitieux cherchant à remplacer une dictature par une autre, sans oublier, bien sûr, les inévitables islamistes.

    Autre chose : mythe pour mythe, il paraît que al-Qods serait le troisième lieu saint de l’islam. Pourtant, au 19ème siècle, sous le pouvoir ottoman, les récits des écrivains-voyageurs – notamment Chateaubriand, Lamartine, Melville, Renan, Flaubert- font état d’une bourgade misérable et quasi à l’abandon. C’est donc ça le troisième lieu saint de l’islam dont on nous rebat les oreilles ? L’islam a dominé la ville sainte pendant 13 siècles et il n’en est resté qu’un taudis. Après le règne de Soliman, Jérusalem est une ville fantôme qui n’a commencé à revivre que suite à l’intérêt grandissant des puissances occidentales et à l’arrivée des sionistes. En 1850, avant l’arrivée des sionistes, les juifs étaient déjà plus nombreux que les musulmans dans la vieille ville.

  • permalien K. :
    17 mai 2012 @19h37   « »

    Cette faculté sioniste à tourner leurs victimes en agresseurs est tout bonnement fantastique : les vilenies d’Israéliens contre les immigrés africains sont dues au .... racisme de ces derniers [SIC].

  • permalien Noval :
    17 mai 2012 @22h03   « »

    "les récits des écrivains-voyageurs – notamment Chateaubriand, Lamartine, Melville, Renan, Flaubert- font état ... "

    Encore un effort ! Sachant qu’un sioniste a toujours une longueur d’avance sur son prochain mensonge, on apprendra bientôt que Chateaubriand, Lamartine, Melville, Renan et Flaubert étaient, à leurs époques et à leurs manières, des précurseurs du sionisme.

  • permalien s=exp(j*pi) :
    17 mai 2012 @22h18   « »

    @ Nathan // 17-05 / 19h36

    Le piège ?

    Vous avez parfaitement compris. Mon post à K. concernait un sondage qui ne mentionnait pas la Syrie. Et c’est pour ça que j’ai laissé entendre que vous usiez de comparaisons avec l’Iran, la Corée du Nord et le Pakistan afin de "faire reluire" Israël. Je signalais explicitement que ce faux-fuyant ne valait rien : un crime n’en excuse pas un autre. Et je me représentais un gros bouton clignotant marqué "Syrie" à votre intention. A vous de pousser : si vous en remettiez une couche sur la Syrie, vous donniez vous-même l’élément pour achever la démonstration : un hasbariste use de cette "ressource" presque malgré lui. Et ça a marché.

    L’Etat Unique

    Si je comprends, pour qu’il tourne bien, il faudrait que tout reste aux mains des Juifs. Euuh ... ! C’est le cas actuellement, dites donc et ce qui nous est rapporté n’est pas bien joli. Vous n’allez pas nous raconter encore une fois que cet état devrait fonctionner comme vous l’imaginez en rêve alors qu’on découvre peu-à-peu comment il fonctionne depuis des lustres, non ? Et vous ne contestez pas les issues possibles pour les Palestiniens :

    - la collocation "type Ghaza",
    - le transfert massif et "volontaire",
    - l’Etat unique,
    - le massacre.

    Laquelle ou lesquelles vous feraient enfin rejeter vos liens avec cet Etat ?

    Ce qui se passe en Syrie

    Ou je me trompe fort ou vous n’en savez RIEN. Lorsque j’ignore ce qui se passe qq part, je signale que je suis insuffisamment renseigné et je m’abstiens de pérorer ou de porter des jugements.

    Jérusalem, un taudis abandonné ?

    Méfiez-vous des écrivains voyageurs. C’est Chateaubriand qui nous fut cité par un (ou une) sioniste de passage. D’après le texte, les terres étaient à l’abandon, en friches, alors qu’elles pouvaient donner de riches récoltes de blé, du raisin, .... Une seconde : comment pouvait-il le savoir ? Que je sache, la pédologie ne devait guère être développée en son temps et, s’il n’y vécut pas au moins 3 ans, il ne pouvait avoir idée du régime des pluies. Que dites-vous ? Ah oui : il a vu ces terres porter les produits qu’il mentionne. Mais alors, les déclarer en friches, c’était un arrangement du texte, je suppose : dans le Génie du Christianisme, on n’allait qd même pas faire l’éloge des musulmans !

    Des Palestiniens réclamant leur dû !

    Surprenant, vous ne contestez plus que des Palestiniens réclament leur dû !

    Je vous laisse en prévenir Deïr Yassin. Avec ménagement : pensez au choc !

  • permalien Nathan :
    17 mai 2012 @22h58   « »

    s=exp(j*pi) : 17 mai @22h18

    A vous de pousser : si vous en remettiez une couche sur la Syrie, vous donniez vous-même l’élément pour achever la démonstration : un hasbariste use de cette "ressource" presque malgré lui. Et ça a marché.

    Permettez-moi de vous dire que surestimez très largement vos compétences et vos talents. Je n’ai strictement rien compris à vos manigances, pièges et autres entrechats subtils, ça m’a tout l’air d’une belle bran.ette entre vous et vous-même. J’ai cité la Syrie car la situation là-bas devrait interpeller ne fut-ce qu’un peu ceux qui envisagent un Etat unique sous les meilleurs auspices. Si ça peut vous rassurer, moi non plus je ne comprends pas grand-chose à la situation mais il ne faut pas être grand clerc pour constater que la Syrie est au bord de la guerre civile (même Kofi Annan le dit).

    Alors, vous pensez bien qu’entre le Hamas, le Jihad islamique, les soldats israéliens qui ne sont pas des enfants de choeur, les colons, les Russes, les réfugiés palestiniens ivres de vengeance après avoir passé leur vie dans les camps, les chiites au Nord, al-Qaida dans le Sinaï, l’une ou l’autre brigade arabe venue d’Egypte, d’Irak ou du Yemen secourir les frères ça ne va pas être joli à voir. Donc, je vous conseille de trouver un autre scénario.

  • permalien X :
    17 mai 2012 @23h10   « »

    La fortune de Sarko aprēs son mandat prēsidentiel est de 2.7 M d’euro.
    http://www.challenges.fr/elections-...

    C’est un misērable comparē à Abbas dont la fortune est semble t il ēvaluē à 100 M$ us en plus de 26 M$ investi dans l’immobilier.

    http://www.alzaytouna.net/permalink...

    Pauvres palestiniens, comme si leur dēpouillement par les sionistes n’ētait pas assez.

0 | 100

Ajouter un commentaire