Le Monde diplomatique
Accueil du site > Nouvelles d’Orient > Vous avez aimé Claude Guéant ? Vous adorerez Manuel Valls

Vous avez aimé Claude Guéant ? Vous adorerez Manuel Valls

mercredi 16 mai 2012, par Alain Gresh

Non, Manuel Valls, le nouveau ministre de l’intérieur, ne fera sans doute pas de déclaration sur l’inégalité entre les civilisations. Il ne faudrait donc pas lui faire de procès d’intention. Il faudrait se garder de toute caricature.

Le problème est que Manuel Valls est sa propre caricature, même s’il s’abstiendra, du moins faut-il l’espérer, d’affirmer comme son prédécesseur qu’il y a trop de musulmans en France. C’est tout de même lui qui, se promenant sur un marché de sa bonne ville d’Evry, le 7 juin 2009, interpellait ses collaborateurs : « Belle image de la ville d’Evry… Tu me mets quelques Blancs, quelques White, quelques Blancos ! »

Manuel Valls ne représente pas grand-chose dans son parti : il n’a récolté que 5,7 % des voix lors de la primaire d’octobre 2011. Il est vrai que cet admirateur de Dominique Strauss-Kahn et de Tony Blair aurait sans doute plus sa place au Nouveau centre ou au Modem de François Bayrou, dont il reprend les thèses économiques et sociales. Nicolas Sarkozy avait tenté de le débaucher en 2007 et Martine Aubry lui avait écrit une lettre ouverte en juillet 2009 : « Si les propos que tu exprimes reflètent profondément ta pensée, alors tu dois en tirer pleinement les conséquences et quitter le Parti socialiste. »

Mais Valls a su faire le bon choix : rester au PS tout en combattant tous les principes de la gauche et, finalement, accéder à un poste où il pèsera lourd dans les choix gouvernementaux des prochains mois sur la sécurité, l’immigration, l’islam. Concédons-lui donc le fait qu’il est un habile politicien, mais mettons entre parenthèses l’idée qu’il serait de gauche.

C’est sur le terrain de la sécurité que Valls a voulu se faire un nom, en montrant que la gauche pouvait être aussi répressive, voire plus, que la droite. Il a multiplié les articles et les livres sur le sujet, dont Sécurité, la gauche peut tout changer (Editions du Moment, Paris, 2011). Cet ouvrage rend un hommage appuyé et répété aux forces de l’ordre, sans jamais évoquer les violences policières, les jeunes assassinés dans les quartiers, les procès de policiers qui débouchent toujours sur des non-lieux. En revanche, il est impitoyable avec le terrorisme, ayant été l’un des seuls socialistes à exiger l’extradition de Cesare Battisti. Et aussi avec les délinquants, ces classes dangereuses dont la bourgeoisie a toujours eu peur. Valls ne regrette-t-il pas, dans son livre, que la gauche n’ait pas assez rendu justice à Clemenceau, l’homme qui n’hésitait pas, entre 1906 et 1908, à faire tirer sur les ouvriers au nom, bien sûr, de l’ordre républicain ?

Lors du soulèvement des banlieues de 2005, il a été l’un des trois députés socialistes à ne pas voter contre la prolongation de l’état d’urgence, une décision qui ramenait la France à l’époque de la guerre d’Algérie. En octobre 1961, s’il avait été ministre de l’intérieur, Valls n’aurait certainement pas hésité à faire appliquer l’ordre républicain à tous ces Algériens qui osaient défier le couvre-feu (lire Sylvie Thénault, « L’état d’urgence (1955-2005). De l’Algérie coloniale à la France contemporaine : destin d’une loi »)…

Pour Valls, la violence dans nos villes « augmente de manière constante » depuis plus de trente ans. Il reprend les arguments de son ami Alain Bauer (lire Les marchands de peur. La bande à Bauer et l’idéologie sécuritaire), l’homme qui a imposé à la gauche comme à la droite le thème de l’insécurité — avec l’aide active du Front national et de Jean-Marie et Marine Le Pen. Conseiller de Sarkozy, Bauer est aussi proche de Manuel Valls car, pour lui, la sécurité n’est ni de gauche ni de droite (l’économie non plus, sans doute...). Et personne ne sera trop regardant sur les médecines du docteur Bauer, l’homme qui propage la peur dans les villes et en profite pour leur vendre, à travers sa société AB conseils, et à prix d’or, les remèdes à l’insécurité. Un peu comme si un responsable de l’industrie pharmaceutique établissait les prescriptions pour les malades...

Nous ne reviendrons pas ici sur la critique détaillée de ses théories de la sécurité. Laurent Mucchielli, l’un des meilleurs spécialistes de la question et qui est plusieurs fois cité de manière élogieuse par Valls, a un diagnostic ravageur (« La posture autoritaire et populiste de Manuel Valls », Lemonde.fr, 5 juin 2011). Critiquant Sécurité, la gauche peut tout changer, qui vient alors de sortir, il fait deux remarques :

« La première est que M. Valls n’a pas un niveau de connaissance suffisant des problèmes. Nous l’avons vu, son diagnostic est globalement plutôt superficiel. Ses propos ressemblent étrangement aux discours de certains syndicats de police et parfois même d’un certain café du commerce. La violence explose, les délinquants rajeunissent sans cesse, il n’y a plus de valeurs et plus de limites, la justice ne fait pas son boulot, on les attrape le soir ils sont remis en liberté le lendemain... etc. En cela, M. Valls est proche d’un certain terrain politique : celui des plaintes de ses administrés, des courriers de protestation reçus en mairie, des propos entendus en serrant des mains sur le marché le samedi matin ou encore de ce que lui racontent les policiers municipaux de sa ville. Mais il est totalement éloigné de ce que peut-être le diagnostic global d’un problème de société et l’approche impartiale d’une réalité complexe. Telle est sans doute la condition ordinaire d’un responsable politique de haut niveau, dont on imagine l’agenda très rempli. Mais l’on attendrait alors de lui qu’il ait l’intelligence de comprendre les biais et les limites de sa position pour s’entourer de personnes capables de lui donner le diagnostic de base qui fait ici défaut. Encore faut-il toutefois le vouloir et ne pas se satisfaire de ce niveau superficiel d’analyse, au nom d’une posture volontairement très politique pour ne pas dire politicienne. C’est la deuxième hypothèse. »

Voici donc pour la compétence du nouveau ministre de l’intérieur. Par ailleurs, poursuit Mucchielli :

« C’est bien une posture politique qui irrigue fondamentalement la pensée de Manuel Valls, une posture politicienne même dans la mesure où elle vise manifestement à se distinguer en politique, en particulier vis-à-vis d’autres personnalités du parti socialiste. Cette posture, on la retrouve d’abord dans les pages consacrées à une sorte d’éloge de l’ordre comme “socle des libertés” (p. 58), comme on la retrouve à la fin du livre dans l’éloge de « l’autorité » qui serait aujourd’hui « bafouée » et « attaquée de toutes parts » (p. 156-157). De nouveau, c’est exactement aussi la posture qui traverse toutes les lois votées ces dernières années par ses adversaires politiques. »

Valls n’est pas seulement un défenseur de la sécurité, mais aussi un contempteur du communautarisme et un pseudo-partisan de la laïcité (c’est évidemment tout à fait par hasard que les cibles de ses attaques sont les populations des quartiers populaires).

On ne compte plus les exemples de ces attaques contre un soi-disant communautarisme, c’est-à-dire contre les musulmans, de sa volonté d’interdire à un Franprix de ne vendre que des produits halal — aurait-il interdit des magasins qui ne vendraient que des produits casher ? — à l’affaire de la crèche Baby Loup et au licenciement d’une employée qui portait le foulard. Après l’absurde décision de Nicolas Sarkozy d’interdire à des théologiens musulmans d’intervenir au congrès de l’UOIF, il a fait de la surenchère, non seulement en approuvant la décision mais en écrivant :

« Tariq Ramadan, leader européen de l’Internationale des Frères Musulmans, présenté par ailleurs comme un “intellectuel” muni d’un passeport suisse, doit s’exprimer le week-end prochain à Bagnolet. Il propagera les mêmes idées extrémistes que ceux qui ont déjà été interdits de territoire français. » Quelques jours plus tard, le candidat Nicolas Sarkozy à son tour, mettait en doute les qualités d’intellectuel de Tariq Ramadan. Quant à ces déclarations sur les idées « extrémistes » défendues par Ramadan, il devrait plutôt lire ses textes et écouter ses interventions.

On ne peut s’étonner alors que Manuel Valls fasse l’éloge du dernier livre de Hugues Lagrange, qui met en avant l’origine culturelle des immigrés pour expliquer les difficultés de l’intégration — rappelons que le même argument culturel était avancé pour expliquer les difficultés des immigrés juifs d’Europe centrale, italiens ou portugais à s’intégrer dans les années 1930, 1940 ou 1950 (lire Gérard Mauger, « Eternel retour des bandes de jeunes », Le Monde diplomatique, mai 2011). Aucune idée de droite n’est vraiment étrangère à M. Valls.

Une dernière question : Manuel Valls est aussi signataire d’un appel indigne appelant à poursuivre les militants qui prônent le boycott des produits israéliens. Parmi eux, Stéphane Hessel ou Alima Boumediene. Que fera le ministre de l’intérieur, alors que plusieurs de ces militants ont été relaxés par la justice, mais que certains restent poursuivis ?

Ajout 17 mai. Voici comment le pourfendeur du communautarisme parle (17 juin 2011) :
« Par ma femme, je suis lié de manière éternelle à la communauté juive et à Israël » (vidéo). Imaginons un responsable français ayant épousé une femme d’origine algérienne ou marocaine et disant « Par ma femme, je suis lié de manière éternelle à la communauté musulmane et à l’Algérie (ou au Maroc). »

Ajout du 14 novembre 2012 : la vidéo de Valls a été retirée à la demande de Radio Judaïca de Strasbourg pour atteinte aux droits d’auteur (sic !). Mais la censure est difficile sur Internet et on peut la trouver à d’autres adresses.

Quelle(s) gauche(s) au/pour le Proche-Orient ?

Samedi 2 juin 2012

Programme :

- Séance 1 (10h30-12h30) : Les gauches arabes et les enjeux stratégiques du Proche et Moyen-Orient, avec Nicolas Dot-Pouillard, chercheur MAEE à l’Institut français du Proche-Orient (Beyrouth, Liban) ;

- Séance 2 (14h-16h) : La gauche en Egypte depuis 1945, avec Didier Monciaud (Chercheur associé au GREMAMO, Université Paris VI) ;

- Séance 3 16h15-18h15 : Les gauches, les révolutions arabes et la Palestine, avec Alain Gresh.

Participation : 20 euros par cycle (12 euros pour les étudiants et les demandeurs d’emploi). Formule d’abonnement annuel : 120 euros pour l’ensemble des sessions (80 pour les étudiants et demandeurs d’emploi).

Lieu : 5, rue Basse des Carmes - 75005 Paris (Métro : Maubert-Mutualité)

Contact et inscription : universite-populaire@iremmo.org

471 commentaires sur « Vous avez aimé Claude Guéant ? Vous adorerez Manuel Valls »

0 | 100 | 200 | 300 | 400

  • permalien Yvan :
    16 mai 2012 @19h44   »

    Souhaitons lui tout de même la bienvenue...

    ... et bonne chance !

  • permalien Fwedo :
    16 mai 2012 @20h20   « »

    Monsieur Gresh, si vous avez écrit cet article en un quart d’heure, je dis chapeau !
    A part ça, la droite est toujours au pouvoir, la politesse en plus.

  • permalien Goubs :
    16 mai 2012 @20h28   « »

    A noter également que sa nomination est une victoire pour le Crif et les pro-israéliens.

  • permalien François :
    16 mai 2012 @20h32   « »
    Pas possible...

    ...Il était prêt avant, cet article !

  • permalien Sarah :
    16 mai 2012 @20h34   « »

    Merci Alain Gresh :

    Les positions de Manuel Valls contre l’islam et les musulmans ont peut-etre quelque chose à voir avec sa défense inconditionnelle de l’Etat d’Israel.

    En effet,rappelons que ce soit-disant homme de gauche s’est opposé à la reconnaissance de l’état Palestinien à l’ONU.

    Manuel Valls s’est déclaré "lié de manière éternelle à Israel" !
    http://www.youtube.com/watch?v=vP5J...

    Ah,tous ceux qui ont voté,avec enthousiasme,pour le PS vont tomber de haut !

  • permalien Sarah :
    16 mai 2012 @20h45   « »

    Effectivement,le CRIF,l’UPJF,Licra,et tous les autres lobbys communautaires sionistes doivent etre entrain de sabrer le champagne.Ils ont réussi à placer un de leurs plus fidèles agents à un ministère stratégique.

    Les cinq ans qui vont suivre seront synonyme de harcèlement des militants pro-palestiniens(surtout ceux du BDS),d’amalgame entre l’antisémitisme et l’anti-sionisme,d’annulation d’événements de solidarité avec la Palestine,d’impunité pour les tous les groupes sionistes(LDJ,Bétar,etc),etc.

    Bref,je crois que Guéant me manque déjà,au moins lui ne se faisait pas passer pour un homme de gauche.

  • permalien Alain :
    16 mai 2012 @20h58   « »

    De toute façon, ce gouvernement de par ses poids lourds paraît clairement incarner l’aile droite du PS.

  • permalien Yvan :
    16 mai 2012 @21h01   « »

    Souhaitons bienvenue aussi à Laurent Fabius :

    Le PS présente son "programme" de politique étrangère
    "Nous romprons avec l’indulgence excessive du gouvernement français envers le pouvoir israélien à qui nous dirons qu’il devra quitter rapidement les territoires colonisés."

    le " gratin " diplomatique du parti (essentiellement les anciens ministres Hubert Védrine, Catherine Trautmann, Alain Richard et Elisabeth Guigou ou encore Henri Weber, Pouria Amirshahi et Laurent Baumel), le texte définitif de 20 pages a été rédigé par Laurent Fabius et Jean-Christophe Cambadélis, amendé et voté (à près de 90 %) par quelque 60 000 militants du parti.




    (source : Ministres : les petites phrases qu’on risque de leur ressortir | Rue89)
  • permalien Deïr Yassin :
    16 mai 2012 @21h10   « »
    Je n’ai pas aimé Guéant, je n’aimerai pas Valls non plus !

    J’étais justement en train de parcourir les deux pétitions parlementaires, celle contre et celle pour la reconnaissance d’un Etat palestinien.

    Sauf erreur, je n’ai trouvé Valls sur ni l’un ni l’autre. Son amour pour Israël n’est cependant un secret pour personne.

    La seul a avoir signé l’appel contre la reconnaissance d’un Etat palestinien parmi les nouveaux ministres est Nicole Bricq. Encore sauf erreur de ma part.

    - www.oumma.com/110-parlementa...

    L’appel de sep 2011 pour que le gouvernement de Sarko reconnaisse un Etat palestinien à l’ONU a été signé par les ministres suivants :
    Jean-Marc Ayrault, Laurent Fabius, Aurélie Filipetti, Geneviève Fioraso, Marylise Lebranchu, Arnaud Montebourg, Pierre Moscovici, Michel Sapin, Christiane Taubira (felicitation, je l’adore), Marisol Touraine (qui n’est pas la fille de son père pour rien). Et le Président François Hollande.
    - www.assemblee-nationale.fr/1...

    Cécile Duflot a signé plusieurs autres pétitions pour la reconnaissance d’un Etat palestinien.

  • permalien Nathan :
    16 mai 2012 @21h21   « »

    Alain Gresh : “En revanche, il est impitoyable avec le terrorisme, ayant été l’un des seuls socialistes à exiger l’extradition de Cesare Battisti. Et aussi avec les délinquants, ces classes dangereuses dont la bourgeoisie a toujours eu peur.

    C’est formidable ce que l’on doit subir sous la plume d’Alain Gresh, qui confond ici à dessein, de vulgaires trafiquants et voyous qui terrorisent les banlieues avec les classes populaires qui sont leurs victimes désignées car elles ont le malheur de devoir cohabiter avec eux. Le FN a fait 20% et Alain Gresh n’a pas encore compris le message : ce sont aussi les classes populaires qui ont peur.

    Et bien sûr, Alain Gresh persiste également à défendre la cause des prédicateurs racistes et négationnistes qui devaient se rendre au Congrès de l’UOIF pour endoctriner de jeunes musulmans français et donner des idées à de futurs Mohammed Merah.

    Et sur le fond, de quoi s’étonne-t-il ? Un ministre de l’intérieur, de gauche ou de droite, est là pour faire régner l’ordre. C’est son boulot.

  • permalien Jabériades :
    16 mai 2012 @21h23   « »

    Merci Alain Gresh pour cette synthèse prompte et à mon sens on ne peut plus juste. Un autre ministère régalien mérite d’être scruté à la loupe, celui tenu par Fabius.
    Fabius aux Affaires étrangères ? Mmm..ouaaiis..On a bien eu Kouchner à ce même poste.
    Je m’interroge sur les calculs faits par Ayrault et Hollande. La France n’ira pas loin avec ces deux nominations...

  • permalien Deïr Yassin :
    16 mai 2012 @21h30   « »

    @ Nathan le troll belgo-polonais

    "C’est formidable ce qu’on doit subir sous la plume d’Alain Gresh"

    Si je comprend bien : soit on vous force à le lire, soit on vous paie pour hasbariser. Puisque vous souffrez ici, je lance donc une pétition pour vous libérer de ce fardeau. Cela ferait du bien à vous, et à pas mal de monde, je crois.

  • permalien Sarah :
    16 mai 2012 @21h33   « »

    à Deir Yassin :

    Manuel Valls n’a peut-être pas signé la pétition contre la reconnaissance d’un état Palestinien par l’ONU,mais il a été très clair à ce sujet au micro d’Europe 1.

    Interrogé par Elkabache,il a affirmé sans ambiguité qu’il était contre la démarche de reconnaissance par l’ONU.

    Enfin,comme Alain Gresh je me demande ce que fait Valls au PS,je crois qu’il serait plus en accord avec ses idées s’il était à l’UMP voire au FN.

  • permalien Sarah :
    16 mai 2012 @21h41   « »

    Mais où est passée orangerouge ?

    Je crois qu’elle a tout un dossier sur Valls.
    Si mes souvenirs sont bons,Valls a fait annulé la projection du film Gazastrophe sous la pression d’une association communautaire.

  • permalien Deïr Yassin :
    16 mai 2012 @21h51   « »

    @ Sarah
    Oui, je sais que Valls était contre le reconnaissance d’un Etat palestinien. En effet, je cherchais un article du Monde qui avait reproduit ses propos chez Elkabbach ou ailleurs peut-être, mais je ne l’ai pas trouvé.
    En effet, je me demande s’il n’a pas évité de signer l’appel contre - qui est un peu plus formel - par pure opportunisme.

    Je crois d’ailleurs que Martine Aubry lui avait demandé à une époque ce qu’il faisait au PS. Moi, je me demande plutôt pourquoi le PS l’accepte.

    J’espère que Taubira - qui a du tempérament - va lui arracher la tête un de ces jours.

  • permalien Noval :
    16 mai 2012 @21h53   « »

    S’il est une chose que personne ne reprochera jamais à Manuel Valls, c’est qu’il est fidèle en amitié :

    http://www.lexpress.fr/actualite/po...

  • permalien Semmo :
    16 mai 2012 @22h05   « »
    Notre France Nos Exigences

    http://www.youtube.com/watch?v=qFMm...

    Notre France — Nos Exigences - Episode N°2

    Enfin, nous respirons...
    Une page d’injustice vient d’être tournée.
    Qui n’a pas souffert !?
    Qui n’attendait pas avec impatience que les années passent vite !?
    Le nouveau Président arrive avec beaucoup de promesses pour notre pays et nos concitoyens.
    Ce groupe de citoyens met le doigt sur certains aspects qu’il espère voir changer au plus vite.
    Changement : Oui
    Sens : liberté et respect
    Objectif : Revalorisation de tous
    Hier nous avons voté, aujourd’hui, nous participons à l’essor de notre pays.

  • permalien SteakKnife :
    16 mai 2012 @22h06   « »
    C’est un signe

    Le Figaro se réjouit déjà d’ailleurs :

    http://elections.lefigaro.fr/presid...

    Leur seule inquiétude :

    Reste à savoir si cet homme libre dans ses paroles et qui a séduit François Hollande par sa loyauté durant la campagne présidentielle aura les coudées franches pour mettre en application tout ce qu’il a pu professer…

  • permalien Sarah :
    16 mai 2012 @22h07   « »

    @ Deir Yassin :

    Oui,Christiane Taubira je l’adore,une vraie femme de conviction.

    Par contre,pour ceux qui concerne les autres membres du gouvernement "issus de la diversité",je ne suis pas emballée.

    Najat Vallaud-Belkacem,Kader Arfi et Yamina Benguigui ont été nommés à des postes très "clichés" :évidemment,une beurette qui défendra les droits des femmes(surtout musulmanes qu’il faut absolument "émanciper"),un autre aux anciens combattants,une autre pour les français de l’étranger(Benguigui,ça fait étranger,non ?).

    Personnellement,Yamina Benguigui je ne la supporte pas,elle est du même acabit que Fadela Amara et Rachida Dati.

  • permalien Deïr Yassin :
    16 mai 2012 @22h07   « »

    Valls avait fait interdire non pas la projection du film mais le débat après avec Samir Abdallah, un des deux réalisateurs.
    Quand on sait que ce documentaire a eu le Grand Prix de France Télévision du Documentaire et du Reportage Méditerranéens.

    Peut-être comme son mentor, ’quand il se lève le matin, il pense à ce qu’il pourrait faire pour Israël’....

    Ce matin-là, c’était peut-être d’empêcher Samir Abdallah de discuter avec le public d’Evry sur son film.

  • permalien Nathan :
    16 mai 2012 @22h08   « »

    Deïr Yassin : 16 mai @21h51

    J’espère que Taubira - qui a du tempérament - va lui arracher la tête un de ces jours.

    Faut-il vous rappeler qu’on est en France. Pas en Syrie. Et qu’un contradicteur n’est pas nécessairement un troll.

    A peine Manuel Valls a-t-il été nommé ministre de l”intérieur que la horde habituelle d’antisionistes viscéraux cherchent à le clouer au pilori. Ses moindres accointances avec Israël – qui restent largement à prouver - sont passées au microscope par nos nouveaux procureurs. C’est comique : il suffit de taper dans Google la phrase prononcée par Valls sur une radio “(Par ma femme), je suis éternellement lié à Israël” pour voir défiler en choeur telle une danse macabre tous les sites islamistes et d’extrême-droite de France et de Navarre (soudain réconciliés sur le dos des juifs).

  • permalien Yaumegui :
    16 mai 2012 @22h10   « »
    Je n’aime pas Valls, mais...

    Heureusement que vous précisez que vous ne ferez pas de procès d’intention...
    "En octobre 1961, s’il avait été ministre de l’intérieur, Valls n’aurait certainement pas hésité à faire appliquer l’ordre républicain à tous ces Algériens qui osaient défier le couvre-feu"
    Appelez-le Maurice Papon, ce sera plus direct et ça fera tout autant procès d’intention.

  • permalien Noval :
    16 mai 2012 @22h21   « »

    Un congrès que Manuel Valls n’aurait manqué pour rien au monde :

    http://www.crif.org/lecrifenaction/...

  • permalien Deïr Yassin :
    16 mai 2012 @22h39   « »

    @ Sarah

    "Mémoires d’immigrés" de Yasmina Benguigui est un documentaire en trois partie très émouvant sur trois générations d’immigrés en France. Si vous l’avez pas vu, cela vaut la peine, la première partie en tout cas.
    Je l’ai vu au cinéma à sa sortie avec un ami, il avait pleuré au moins une fois. C’est une bonne recommandation, je crois.

    Sinon je ne la supporte pas non plus. En effet, chaque fois que je la vois à la télé je me trouve en train de penser plus à son Michael Jacksonisation qu’à ses propos.

    "Benguigui, ça fait étranger, non ?"

    Cela fait juif algérien :-)

  • permalien Lou :
    16 mai 2012 @22h52   « »

    Né à Barcelone en 1962[2], Manuel Valls est l’une des rares personnalités politiques, avec Lionnel Luca, Eva Joly ou Jean-Vincent Placé, à avoir acquis la nationalité française par naturalisation, en 1982 — il n’a pas la double nationalité, cette possibilité n’existant pas encore à l’époque[3].

    Ceci explique peut-être cela.

    Ce monsieur est tellement raide qu’on s’attend à ce qu’il craque.
    Disciple de DSK pourtant .

  • permalien Deïr Yassin :
    16 mai 2012 @23h13   « »

    @ Nathan le troll

    "Faut-il vous rappeler qu’on est en France....."

    Ah bon, je vous croyais en Belgique ! Vous avez encore changé de narration ?
    C’est vrai, vous avez déjà fait savoir aux étrangers qu’ils n’avaient pas à se mêler des affaires internes françaises. D’où votre déménagement virtuel, sans doute.

    "Ses moindre accointances avec Israël - qui restent largement à prouver..."

    Cela n’est pas parce que VOUS ne connaissez pas les sentiments pro-israéliens de Valls que c’est la cas des autres intervenants ici.

    On va donc laisser parler les concernés par Guysen :
    Extraits :

    "Jean-Michel Baylet et Manuel Valls sont, sans aucun doute, les candidats socialistes les plus favorables à l’Etat d’Israël. Cela est particulièrement vrai pour le maire d’Evry qui s’efforce sans cesse de défendre l’Etat d’Israël blahblah...."

    Vous y trouvez en plus quelques-uns de ses agissements pour la cause sioniste.

    - www.israelnouvelles.wordpres...

  • permalien Sarah :
    16 mai 2012 @23h20   « »

    Manuel Valls va-t-il expulser l’imam Mohammed Hammami,présenté comme un islamiste radical par Claude Guéant, repris les médias,alors que La commission d’expulsion a rendu mardi un avis défavorable à l’expulsion ?

    La commission composée de trois juges a, en effet, conclu clairement, témoignages à l’appui, que l’"insertion en France" de M.Hammami "ne pose pas de problème" et jugé que son "expulsion porterait atteinte à sa vie familiale".

    Force est de constater que de nombreux médias ont pris pour argent comptant les déclarations de Claude Guéant et rangé M.Hammami comme une menace islamiste. Cette stratégie, initiée par l’ancien ministre de l’intérieur et relayée par certains médias, a malheureusement contribué à créer un climat de suspicion envers les citoyens de confession musulmane.

  • permalien Nathan :
    17 mai 2012 @00h00   « »

    Curieux tout de même qu’une militante d’extrême-gauche défende un prédicateur tunisien extrémiste, sexiste et antisémite qui n’a cessé d’attiser la haine chez des fidèles dûment endoctrinés, allant même jusqu’à encourager certains à rejoindre la lutte djihadiste.

    http://www.lefigaro.fr/actualite-fr...

  • permalien chb :
    17 mai 2012 @00h04   « »
    Vous avez aimé Juppé ? Vous adorerez Fabius

    Pauvre Fabius, il a pris le bâton merdeux de l’aventure syrienne…
    Je pense que le souci exprimé à plusieurs reprises par A. Juppé de ne pas pouvoir unifier l’opposition à B al Assad (autour de Galioune par exemple, oint représentatif par les Amis de la Syrie au moment même où des dissensions enflaient entre ASL, CNS etc.) va poser un problème à notre nouveau ministre des AF : va-t-il le reprendre à son compte ? Il mettrait ainsi ses pas dans ceux de la droite, après avoir bouffé son chapeau sur le TCE pour rentrer dans le giron socialo-européiste : pas très confortable, quand même, à la remorque d’un Hollande qu’il méprisait ostensiblement.

    Or, l’unité éventuelle des opposants armés + intellos expatriés « syriens », si elle est extérieurement un obstacle à la victoire des révolutionnaires, ne ferait qu’affaiblir ce qui reste de cette opposition : il leur faudrait alors être représentés valablement auprès de K Annan (et donc participer à la fois au cessez le feu et à des négociations), afficher un programme de gouvernement, envisager une sorte de démocratie avec des élections où le peuple « libéré » leur ferait sentir douloureusement la détestation qu’ils inspirent…

    Il va en faire quoi, alors, pauvre Fabius, qui s’affichait avec BHL en soutien aux déserteurs ?

  • permalien chb :
    17 mai 2012 @00h08   « »
    Pauvre fabius (suite)

    La dispersion de forces rebelles en Syrie, mercenaires mais incontrôlables, est essentielle pour continuer à déstabiliser la Syrie par le chaos maximum, et très pratique pour la « crédibilité » de la propagande qui accuse en bloc le régime pour quasiment tous les morts constatés (ou inventés).
    Pour autant, les acrobaties « diplomatiques » de Juppé ne pouvaient durer, se situant dans une fuite en avant nécessaire pour cacher les magouilles Otan/CCG… ONU. Une solution (simple ?) serait, à l’occasion du raout de Chicago, de saisir LA raison humanitaire – qui ne manquera pas de se présenter miraculeusement – d’utiliser les troupes internationales massées en Jordanie pour prendre l’armée syrienne en tenaille (Turquie au Nord). Et d’en finir presto avec le régime sanguinaire qui a le mauvais goût de mettre en place une démocratie non adoubée.

    Evidemment, les medias aux ordres ont bien du mal à maintenir à flot la description officielle de la situation, en particulier quand les USA admettent leur implication renouvelée dans le soutien aux insurgés après avoir reconnu la présence d’al Qaeda sur le terrain.

    Evidemment, l’exemple lybien fait repoussoir. L’écrasement éclair prévu de la dictature Kadhafi n’avait été ni assez rapide ni totalement justifié aux yeux des citoyens / contribuables (tiens, cela pourrait être un élément du bon score de LePen, Marine et surtout son père ayant eu, astuce, le discours le plus clairement anti impérialiste du lot…). Plusieurs mois d’une guerre, encore plus destructrice contre Bachar al Assad que contre le guide lybien vu la configuration des lieux et le soutien annoncé des russes, feraient du dégât aussi dans l’opinion française. Sans parler de probables débordements du conflit, et élargissement dans cette zone si sensible : quel sort pour l’Israël, pas encore prête à l’Apocalypse du messianique Netanyahou ? Quid de la stabilité des pétromonarchies, qui jugulent encore les printemps chez elles ? Et quelle répercussion sur notre approvisionnement en énergie fossile ?

    Pauvre Fabius sera moins à l’aise avec son maroquin que Valls avec la police, j’en suis sûr.

  • permalien Sarah :
    17 mai 2012 @00h10   « »

    C’est bien, notre sioniste modéré s’informe dans des médias très objectifs,surtout pour tout ce qui touche à l’islam ou à la sécurité.

    Et en plus,il fait semblant de ne pas comprendre.

    Les accusations de son idole Claude Guéant,reprises telles qu’elles dans le figaro(organe de propagande de la présidence Sarkozy),ne sont absolument pas à prendre avec des pinceaux.

    Non,si même le figaro le dit, c’est que ça doit être vrai.

    Quant à l’avis de la commission composée de trois juges,ça ne compte pas.

    Mais bon,Nathan quand j’ai dit que Guéant allait me manquer,c’était de l’ironie,pour vous,je sens que vous le regrettez déjà.

  • permalien Patrick Lowie :
    17 mai 2012 @03h53   « »

    « Le FN a fait 20% et Alain Gresh n’a pas encore compris le message : ce sont aussi les classes populaires qui ont peur. »
    @Nathan

    Il n’y a qu’un lien commun entre les différentes classes : la télévision.

  • permalien bob :
    17 mai 2012 @05h11   « »

    Nathan, vous abusez de la patience des internautes

    SUR LA PAGE DE LORDON : NATHAN TREMBLE POUR SES PICAILLONS ET SON CONFORT DE RETRAITÉ NANTI
    "Il est vrai que Frédéric Lordon n’attend rien des élections mais tout d’une aggravation importante de la crise, laquelle amènera le peuple à entrevoir une autre redistribution du possible et de l’impossible (comme il est dit dans un autre article). Mais je ne suis pas sûr qu’une situation catastrophique et proche de la guerre civile constitue le contexte idéal pour prendre les bonnes décisions. En Union Soviétique, la guerre civile a amené la famine, le stalinisme et les goulags. Faire confiance à ce point dans le déchaînement des forces de l’histoire me semble dangereux."

    La solution serait sans doute d’ignorer ce paranoïäque qui passe sa vie sur le MD qu’il hait.

  • permalien Manso :
    17 mai 2012 @07h03   « »

    Pas plus Guéant que Valls n’ont compris que la question de l’immigration doit être repensée, non pas vraiment du point de vue de l’accueil en France, mais du point de vue des pays d’origine.
    En effet, la cause de l’émigration est la surnatalité qui frappe durement ces pays (entre 5 et 7 enfants par femme pour l’Afrique subsaharienne...) et l’impossibilité d’intégrer une grande partie de ces nouveaux arrivants à la vie économique de leurs pays d’origine.
    Plutôt que de stigmatiser les immigrés, il vaudrait mieux régler le problème à la source, en aidant à l’émancipation des femmes (via l’instruction) et en finançant des programmes de planification familiale comme le propose l’ONG Démographie Responsable.

  • permalien Yvan :
    17 mai 2012 @07h55   « »

    Manifestation de Roms après leur expulsion en plein hiver à Évry...


    ... en application d’un arrêté de son maire Manuel Valls.

  • permalien Yvan :
    17 mai 2012 @08h04   « »

    Avec Valls le doute est levé sur le choix de l’hommage à Jules Ferry.

    Ce n’est pas un hommage au "pédagogue"...


    ... mais au colonialiste.

    C’est le choix d’une "laïcité civilisatrice".

  • permalien Yvan :
    17 mai 2012 @09h26   « »

    Une autre nouvelle "nomination" mérité l’attention, il s’agit de celle d’Aurélie Filippetti à la Culture.

    Ce ministère alterne depuis sa création par Malraux entre centre de propagande d’état (façon Malraux ou Lang), et ministère de l’économie des marchés de l’Art (façon Aillagon ou Mitterrand).

    Comme aujourd’hui on peut lui adjoindre la "Communication" en tant que support d’un discours d’état mais aussi comme "régulateur" des conversations citoyennes.

    Cette nomination est intéressante quand on sait que son ministre est la seule socialiste qui ait été favorable à la loi contre le port du voile :

    Filippetti se désolidarise du PS sur la burqua - Le Nouvel Observateur

    Espérons que le nouveau ministre se focalise sur les aspect "marchands" de la culture.

  • permalien Zielerl :
    17 mai 2012 @10h59   « »

    sur la situation israélo-palestinienne, j’ai une question : est-ce profondément débile d’imaginer un grand pays israélo-palestinien emportant dans ses frontières Gaza et la Cisjordanie, garantissant sur le plan politique et durant une période transitoire une représentation minimum à la Knesset de la population palestinienne et une institution au gouvernement sur "la transformation du pays israélo-palestinienne".

  • permalien Aermax64 :
    17 mai 2012 @11h12   « »

    ...Ca me fait marrer les gens qui se plaignent déjà, alors qu’ils ont orienté cette campagne, non pas pour un candidat, mais CONTRE un candidat.

    Assumez les gars ! Vous avez foutu un benêt au pouvoir, vous allez vous taper toutes sa clique de looser à présent. Interdit de vous plaindre ! XD

  • permalien l’oeil de cain :
    17 mai 2012 @11h50   « »

    Je crois qu’il ne faut pas perdre de vue que le score du front national est dû principalement à la montée du sentiment d’insécurité, sentiment certes amplifié par les médias, mais réel cependant.

    Ceux et celles, français ou immigrés qui vivent au quotidien
    dans de véritables zones de non droit soumises au dictat de caïds multirécidivistes, qui voient chaque jour l’irruption du religieux dans la vie publique attendent une autre réponse à leurs problèmes quotidiens que des explications sociologiques "fondées" certes, mais qui restent des explications alors qu’il souhaitent des réactions et des réponses à des problèmes bien concrets.

    En résumé, Plutôt qu’un Guéant paradant mieux vaux un Valls agissant dans le strict domaine de l’insécurité car c’est un domaine sensible, et le principal fond de commerce d’une extrème droite qui attend son heure.

    Souhaitons lui de réussir, quelles que puissent être les divergences que l’on puisse avoir avec ce socialiste pas très orthodoxte

  • permalien idik :
    17 mai 2012 @13h37   « »

    @ Deir Yassine
    Votre post du 16/05 - 21.30

    Je me hâte de réagir avant de lire la suite. J’aime beaucoup vos interventions - pas tout-à-fait quand il s’agissait de Philippe Arnaud - mais face à Nathan, je jubile ! Je ne souffre pas les idées de Nathan, mais je regretterais son départ, de peur de ne plus lire vos répliques !

    Longue vie à M. Alain Gresch !

  • permalien Pierrot :
    17 mai 2012 @13h45   « »

    Que l’on n’aime pas Valls, c’est particulièrement justifié. Mais par contre le comparer implicitement à Papon, et déduire de quelques citations en en oubliant d’autres évidemment -notamment celle sur la polémique des drapeaux place de la Bastille, particulièrement claire elle aussi pourtant, mais à décharge- qu’il a le profil du préfet massacreur, c’est particulièrement fielleux et franchement bas. Vision de la laïcité bornée, certes, libéral, certes (en même temps, à l’intérieur, son pouvoir économique est limité non ?), ami d’Israël, certes (mais quid des Affaires étrangères ?), mais criminel d’État en puissance, c’est une assertion indigne de ce journal.

  • permalien m0rgan :
    17 mai 2012 @13h55   « »
    Désolé mais...

    Cet article, bien que très bien écrit, n’est pas particulièrement intéressant sur le fond.
    Douter de l’ancrage à gauche de Manuel Valls parce qu’il se préoccupe des questions de sécurité me paraît très peu réfléchi, contrairement à ce que la forme laisse penser. J’imagine que dans votre tête, le travail, l’économie et la sécurité sont des valeurs de droite, tandis que les aides aux familles, la culture et l’éducation sont des valeurs de gauche ?
    Dommage.

  • permalien BorisRomain :
    17 mai 2012 @14h22   « »

    l’oeil de cain : « Ceux et celles, français ou immigrés qui vivent au quotidien dans de véritables zones de non droit soumises au dictat de caïds multirécidivistes, qui voient chaque jour l’irruption du religieux dans la vie publique attendent une autre réponse à leurs problèmes quotidiens que des explications sociologiques "fondées" certes, mais qui restent des explications alors qu’il souhaitent des réactions et des réponses à des problèmes bien concrets. »

    Peut-être que le sentiment d’insécurité, plus que l’insécurité elle-même est grandissant en France... Certes la violence existe, il y a sans doute en France, comme partout dans le monde des personnes violentes souvent sans éducation.
    Mais il faut à tout prix éviter les amalgames...
    C’est une grossière erreur d’expliquer la violence qui peut exister dans certains quartiers par des causes religieuses ou culturelles... Ces genres d’idées sont malheureusement largement véhiculés par les médias...
    http://innovativexperiment.blogspot...

  • permalien Jeg :
    17 mai 2012 @14h24   « »

    Valls n’est que ministre de l’intérieur, pas plus....

    Même s’il ressemble comme un clone à Eric Besson, il ne lui est pas nécessaire d’être compétent ou même avisé pour diriger un ministère qui en temps normal est entièrement soumis au ministère de la justice et au cabinet du premier ministre.

    Valls, doit rassurer et obtenir des résultats "statistiques", avec des effectif limités "intellectuellement". Des Flics qui ont voté Sarkozy dans un élan de patriotisme napoléonien, et qui ont du subir le contre coup direct de leur choix.

    La précarisation des métiers de la police nationale, qui est le résultat direct de la politique du chiffre du gouvernement Fillon, laisse les effectifs de la police dans une sorte d’expectative qui ne manquera pas de se transformer en vote FN à la première occasion.

    Face à tout ces Képis en quête d’un chef à adorer, le playboy catalan, avec ses faux airs de papa rassurant, pourrait parfaitement remplir le rôle.

    Quant a obtenir des résultats concrets en termes de sécurité des personnes et des biens, il n’est pas si difficile de faire le contraire de ce que proposait M.Sarkozy.

    Je souhaite bonne chance à M.Valls, et j’espère que Mme Taubira et M.Ayrault sauront le tenir en laisse !

  • permalien Deïr Yassin :
    17 mai 2012 @15h27   « »

    En mai 2006, le jumelage du camp de réfugiés de Khan Younes à Gaza avec la ville d’Evry est renouvelé par Manuel Valls, et une coopération est signé en même temps :
    - www.evrypalestine.org/jumela...

    En 2007 Manuel Valls était encore vice-président du groupe d’amitié France-Palestine à l’Assemblée Nationale.
    Cela ne veut rien dire en soi, plusieurs sont membres des deux groupes d’amitiés France-Palestine et France-Israël en même temps, mais curieux quand même qu’un ex-vice-président ne signe pas la pétition parlementaire pour la reconnaissance d’un Etat palestinien.

    En juin 2007, Valls publie en plus un communiqué de presse soutenant la population de Gaza. Il y condamne "l’immobilisme et l’attentisme lâche d’une communauté internationale" et dénonce les conditions dramatiques dans lesquelles vivent les habitants.
    - www.europalestine.com/spip.p...

    - En février 2010, les subventions à Evry-Palestine ont été coupées.

    - En juillet 2010, Manuel Valls se marie avec cette "femme par laquelle [il] est lié éternellement à la communauté juive et Israël".

    Ceci explique peut-être cela.

    C’est d’ailleurs bizarre : sa femme n’est pas israélienne, d’après ce que j’ai pu lire, et moi, qui croyais qu’il ne fallait pas amalgamer juif et Israël.....

  • permalien Houcine :
    17 mai 2012 @16h51   « »

    Monsieur Zieler !

    Avant l´émergence d´Israël et la »Naqba palestinienne« , avec les finances de Rothschild et l´appui de »Fouad Premier au Caire« , on a déjà pensé recréer la grande Palestine, regroupant la Syrie actuelle, la Palestine, la Jordanie et le Sinaï, en attente de les faire fédérer au futur plan sioniste (Israël). En 1932, Saad Antoine refusa toute alliance avecla Syrie se basant sur la langue arabe, laissant voir renaitre le projet des descendants de Mohammed Ali Bascha ! Plus tard (1975), Saad Haddad et Antoine Lahd, ils ont tout fait, permettant aux chars israéliens d´envahir Beyrouth, la détruire et chasser les palestiniens comme prélude à une possible fédération entre le Liban et Haïfa !

    La dynastie des »Al Saouds« financée par Ben Gourione - voir les »Ikhwanes et la montée du Wahhabisme« , chez ses Princes et Henry Kissinger, on trouverait toutes les archives concernant ces secrets. Dit autrement : Pourquoi le monde entier n´a jamais été touché par les peines qui ne cessent de s´abattre sur le peuple palestinien ? Quant aux dirigeants israéliens, ils ne font que profiter de l´impunité au sein des nations unies, en quête de gagner du temps, voir disparaître de nombreux pays arabes, domestiquer l´Egypte et finir jouissant de ce trop curieux plan !

    En conclusion

    La création de la dynastie de Mohammed Ali Bascha affaiblissant la Khilafa Ottomane, suivie par les accords Syks–Picot, leurs conséquences sur la Syrie et l´Irak suivies par l´émergence des Al Saouds comme menace permanente visant l´ensemble des Emirats au Golf persique, ne sont que des manœuvres remplissant d´autres accords secrets qui commencent à se révéler selon la guerre civile en Syrie, le chaos en Irak et partout au monde arabe, excluant les monarchies qui sont sous la protection des Etats-Unis et les gens de Sarkozy !

    Cordialement

    Houcine__

  • permalien hansi :
    17 mai 2012 @17h16   « »

    Excellent billet cher Alain Gresh ! Pour autant, on comptera sur la puissance de Mme Taubira pour contenir les velléités sécuritaires droitisantes de Manolo le blancos !
    Bien à vous
    http://jeboycotte.org

  • permalien Maria :
    17 mai 2012 @17h36   « »
    pas d’accord

    Je crains comme beaucoup ce que va faire Valls à l’intérieur. Mais je pense qu’on n’a pas le droit d’affirmer qu’il aurait comme Papon commandé les crimes de 61.

  • permalien Sarah :
    17 mai 2012 @19h33   « »

    @ Deir Yassin :

    J’ai trouvé l’extrait de l’entretien avec Elkabbache où Valls dit qu’il votera contre la reconnaissance de l’état Palestinien.

    Remarquez son argumentaire bidon:oui à un état Palestinien "quand les conditions seront réunies" !

    Dans trois mille ans peut-être !

    http://www.youtube.com/watch?v=qcs7...

  • permalien Deïr Yassin :
    17 mai 2012 @19h48   « »

    @ Sarah
    J’étais justement en train de lire cet article de Hicham Hamza qui a réuni quelques déclarations d’amour de "Valls avec Israël".

    Le dernier vidéo qui relève d’une politique-fiction - la nomination de DSK à Matignon par Sarko - est assez parlant.
    Je me demande comment Valls-avec-Dominique aurait réagit dans la vraie vie.

    www.oumma.com/Manuel-Valls-J...

  • permalien Ardéchois :
    17 mai 2012 @19h57   « »

    Si l’on appartient à la gauche ,on ne peut que critiquer les positions de Valls...Cependant les élections ayant tranché ,on ne peut que se mettre à la place De Hollande qui hérite d’une fonction publique saignée à blanc par des gens dont le but a été de fonder un état de Non-Droit au profit évidemment de ceux qui peuvent se payer protection,pour ne pas dire police privée ,cliniques ,écoles privées (qui formeraient des "élites)..Dans ces conditions Hollande doit rassurer ceux qui sont au contact quotidien de situations dangereuses(Police),de risques professionnels(urgences assurant parfois les angines ,la médecine privée étant absente) ou enseignants face à des situations dignes d’un autre siècle) .Que faire ???Recruter d’ici demain matin les flics manquant et les former dans les heures qui viennent pour qu’ils soient opérationnels après demain ??????Soyons sérieux la première des choses à faire est de montrer qu’on prend en considération les problèmes laissés à l’abandon par les dérives que nous venons de connaître et peut-être Mr Valls est-il le mieux placé pour montrer qu’on veut faire un effort d’écoute contrairement aux gros bras et à la hiérarchie qu’ils avaient placée ,avec des buts qui n’avaient rien à voir avec l’intérêt des français

  • permalien Elisabeth :
    17 mai 2012 @20h14   « »

    Cet article est un tissu de diffamations. Je ne vois pas en quoi dire qu’on se sent proche d’un pays parce que sa femme y est attaché peut être considéré comme un tort, d’autant plus que ’se sentir attaché’ n’a jamais signifié adhérer à la politique du gouvernement qui le dirige.
    Je vous invite à lire l’article de Caroline Fourest sur l’auteur de cet article, M. Gresh, en voici quelques extraits :
    " il développe ce qu’il appelle une « vision non sectaire de la religion », c’est-à-dire l’idée que la collaboration avec des mouvements religieux est peut-être le meilleur moyen de bâtir une internationale digne de changer l’ordre du monde." ... "Gresh n’a aucun scrupule à intervenir à l’invitation des réseaux islamistes et ne semble aucunement gêné à l’idée de dérouler un tapis rouge sous les pieds de l’ambassadeur d’une idéologie aussi totalitaire que celle des Frères musulmans. Après avoir longtemps nié la dérive totalitaire de l’Internationale communiste aux côtés des durs du PC (dont il a été un des permanents du temps où le parti tardait à prendre ses distances avec le stalinisme), il passe désormais le plus clair de son temps à nier la dérive totalitaire de l’islamisme aux côtés des Frères musulmans."

  • permalien Alexei :
    17 mai 2012 @20h22   « »
    Ou va la gauche ?

    Bonsoir,

    J’ai eu moi aussi cette désagréable impression d’un sarkozysme "soft", ou en tout cas plus présentable dans sa forme.
    L’article souligne bien toute l’ambiguïté idéologique de M. Valls.

    Cependant, la comparaison avec le Fn parait non pas exagérée mais presque "injuste" pour ce dernier qui, force est de le constater, n’a pas la même ligne de pensée que Manuel Valls sur les questions de sécurité (qui n’est probablement pas pour autant très reluisante j’en conviens).

    Mais là où je veux en venir, c’est qu’agiter l’épouvantail Fn à tort et à travers dessert la gauche. Nombreux sont ceux qui pense que ce parti est une quasi-création du PS de Mitterrand pour affaiblir la droite.

    Cracher sur cet électorat (et je précise bien électorat et non pas dirigeants, cadres et militants du parti) est, selon mon humble avis, une erreur tactique (à moins bien évidemment que l’on soit convaincu qu’il y a 19% de nazis en France).

    Le cœur de cible historique de la gauche sont les ouvriers.
    Or qu’on le veuille ou non, une part importante d’entre eux se tournent vers le Fn.

    Je pense qu’il est temps de sortir la tête du sable et de poser les bonnes questions pour enfin comprendre pourquoi ce parti recueille tant de voies chez les ouvriers.

    Attaquer le Fn et son électorat de manière théâtrale voir extrêmement méprisante, en appelant au combat désuet contre le fascisme, le renforce et montre le niveau des partis politiques dit républicains.

    Sur la problématique de l’abandon des classes populaires historiques en France par la gauche, il existe un livre : "Fractures françaises" de Christophe Guilluy (qui est à l’origine géographe) publié en 2010.
    Je ne peux que le conseiller à ceux qui portent un intérêt à ce sujet.
    J’ajoute également un lien vers une vidéo ou il intervient dans « Les Matins de France Culture » : http://youtu.be/0Z9kKa9fOps

    Voilà pour ma première remarque.

  • permalien Alexei :
    17 mai 2012 @20h24   « »
    Ou va la gauche ? (2)

    Ma seconde remarque sera plus courte : de nombreux commentateurs semblent obsédés par Israël et le sionisme.
    A lire certains commentaires la France serait plus ou moins secrètement dirigés par "l’entité sioniste".

    Je trouve pour ma part ce point de vue très pauvre intellectuellement, extrêmement réducteur et ne tenant pas compte de certaines réalités.
    On dirait du Dieudonné en moins cher (j’estime énormément l’humoriste en revanche je reste très perplexe quand il parle "politique").

    Je tien tout de même à préciser qu’il ne s’agit pas dans cette remarque de faire un quelconque chantage à l’antisémitisme (chose que je trouve insupportable), ni de minimiser la violence dont fait preuve le régime israélien (et ce chaque jour un peu plus).

    Simplement, il me parait sain que cette question ne tourne pas à l’obsession, d’une part car avant de dire que la France est entièrement dirigé par Israël il faudrait s’assurer que cela est vrai, et ensuite parce que nous avons dans nos propres frontières des problèmes très graves à régler, sans parler de l’éternel débat sur "l’importation du conflit israélo-palestinien".

    Comprenez bien qu’il s’agit également d’une question de crédibilité.

    Bonne soirée à tous.

  • permalien Nathan :
    17 mai 2012 @20h28   « »

    Le site oumma (aka la "communauté des croyants") fustigeant le "communautarisme" de Manuel Valls, c’est un peu l’hôpital qui se moque de la charité. Certains reprochent au CRIF de parler abusivement au nom des juifs français et ils ont raison. Alors que dire, par exemple, de cet article intitulé "Les musulmans à l’heure de la gauche" comme si les musulmans français parlaient d’une seule voix.

  • permalien Ismael :
    17 mai 2012 @20h40   « »

    Mais, soyons raisonable ; quand on dit ’un quart d’heure pour écrire cet article’ pour Mr. Alain Gresh, il faut aussi ajouter : 30 ans d’expérience de plume en plus. Donc : 15 minutes plus 30 ans... Merci Mr. Alain. C’est un article très élucidant.

  • permalien VringaVrix :
    17 mai 2012 @20h43   « »

    Tears of Gaza =

    http://youtu.be/NDaxMMRiroA

    Manuel VALLS =

    « Je suis lié de manière éternelle à Israël »


    QUAND MÊME !

    Mon Dieu, Mince Alors.

    "Lié de manière éternelle" signifie donc = au point de devenir aveugle des autres Peuples ?

    Nos sœurs & frères méritent mieux que des slogans si simplistes.

    " Pour quel péché a-t-elle été tué ? " s’interroge notre Seigneur...

  • permalien Sarah :
    17 mai 2012 @20h56   « »

    @ Elisabeth :

    Ce n’est pas la peine de vous fatiguer:on connait tous ici l’intellectuelle faussaire,Caroline Fourest,ses méthodes,ses mensonges,sa laicité à géométrie variable,etc.

    Le problème avec Valls,c’est qu’il s’est fait le chantre de la lutte contre le communautarisme(surtout musulman),mais que pense-t-il du communautarisme juif ?

    Ce communautarisme-là n’a pas l’air de le déranger,au contraire,il l’encourage même.

    Personnellement,je trouve bizarre qu’un élu socialiste se déclare "lié de manière éternelle à Israel"(un état qui pratique l’apartheid").

    D’abord,qu’est ce que ça veut dire "éternelle" ?
    C’est une expression religieuse,comment peut-on être attaché éternellement à un état ?

    Imaginez un ministre de la République se "déclarer attaché de manière éternelle à l’Iran".

  • permalien Germe :
    17 mai 2012 @21h34   « »

    Pourquoi diable cette constance défense de Tariq Ramadan ?

  • permalien Geodesic :
    17 mai 2012 @22h20   « »

    Très bon article qui dissipe le peu de doutes qu’on avait sur le fait que Valls soit de gauche.
    Cependant Tariq Ramand me semble être un personnage un peu ambigüe, et pas forcément recommandable (http://latelelibre.fr/emissions/jpl...).

  • permalien Jordi GRAU :
    18 mai 2012 @04h56   « »
    A propos des obessions antisionistes

    A Alexei

    Bonjour.

    Si vous venez la première fois sur ce blog, je comprends que vous soyez un peu étonné de voir le nombre de messages parlant du sionisme et de ses soutiens en France. Néanmoins, c’est tout de même l’un des thèmes de l’article, puisque Manuel Valls fait partie de ces gens qui soutiennent inconditionnellement Israël. Et il ne s’agit pas seulement, pour lui, de soutenir un Etat : comme l’indique Alain Gresh dans cet article, Valls soutient au moins indirectement la politique récente gouvernement israélien, puisqu’il a signé un appel contre ceux qui incitent à boycotter les produits en provenance d’Israël. Cet appel, comme le disait Alain Gresh dans un précédent article, est "indigne", car le boycott en question est une réaction compréhensible à une politique israélienne de plus en plus extrémiste. De plus, il n’est même pas sûr qu’il soit illégal (contrairement à ce que disent Valls et ses amis), car une partie des produits "made in Israel" a des composantes venant de territoires occupés illégalement selon le droit international.

    Par ailleurs, le blog d’Alain Gresh comporte souvent des articles sur le conflit israélo-palestinien, et sur les relations entre Israël et les autres pays du monde (dont la France). Il n’est donc pas étonnant que les intervenants habituels sur ce blog insistent beaucoup sur le soutien de Valls à Israël, même si ce n’est pas le seul aspect intéressant (et inquiétant), du personnage.

    Enfin, le soutien d’une bonne partie des politiciens français à Israël (même dans les pires moments, comme lors de l’opération "Plomb durci") n’est pas un fantasme "conspirationniste" : c’est malheureusement une réalité. Et en tant que Français, M. Gresh est tout à fait dans son rôle de le dénoncer. Si vous regardez dans les archives de ce blog, vous trouverez plusieurs articles qui étayent ce que je viens de dire.

    Cordialement,

    J. G.

  • permalien l’oeil de cain :
    18 mai 2012 @08h38   « »

    En synthèse :Souhaitons à Valls d’obtenir des résultats dans le domaine de la sécurité, un souçi important pour nombre de français. pensons aux conséquences s’il venait à échouer ( marion alias marine et ses sbires attendent dans l’ombre )

    Que son influence se cantonne à ce ministère et ne déborde pas sur le ministère des affaires étrangères

    .

  • permalien Chuck :
    18 mai 2012 @09h36   « »

    Monsieur Gresh, vous avez tout repiqué sur le blog de Tariq Ramadan ( http://www.tariqramadan.com/Vous-av... ). C’est pas beau de pomper les articles et signer en votre nom !

  • permalien Deïr Yassin :
    18 mai 2012 @09h58   « »

    Est-ce que Chuck est la personne qui signe Dan - s’autodéfinissant comme ’inculte quasi analphabète’ - sur le blog de Tareq Ramadan ? Lui n’a pas vu non plus que l’article commence par "par Alain Gresh".
    Même moi qui suis une vraie cancre en technologie moderne, j’ai compris qu’on peut poster un texte sur son blog sans forcément l’avoir écrit soi-même.

  • permalien Funes :
    18 mai 2012 @10h42   « »

    Pourquoi ne pas laisser les gens agir avant de les juger ? Après chaque élection c’est la même chose : "ah ! ma bonne dame, vous n’auriez jamais dû l’élire celui-ci... avec tout ce qu’il a dit et tout ce qu’il a fait... il sera probablement pire que le précédent !"

    Ca ne sert à rien pour 2 raisons : la première c’est que c’est le mauvais moment (il vaut mieux tirer les conclusions après les actes qu’avant), la seconde c’est que de toutes manières, ça ne convainc que les convaincus.

  • permalien OBP :
    18 mai 2012 @12h32   « »

    Je suis d’accord avec vous pour tout, sauf pour le point sur Tariq Ramadan : cet homme est un fanatique à sa manière et il est très dangereux, c’est vous qui devriez mieux écouter ses vidéos et ses interventions au lieu de prôner ce monsieur face à des centaines de gens qui lisent votre article. TARIQ RAMADAN N’EST PAS UN HOMME DE BIEN, il faut arrêter de l’encenser sans cesse !

  • permalien VringaVrix :
    18 mai 2012 @12h47   « »

    Tariq RAMADAN dangereux pour qui ?

    D’après Wikipedia =

    " En Août 2005, le gouvernement américain lui annule son visa de travail (obtenu en Mai 2004) sans fournir d’explication, arguant que le Patriot Act autorise l’État à prendre des mesures en cas de soupçon d’activité terroriste.

    À la suite de ce refus, de nombreux intellectuels américains, tels Noam Chomsky, signent une pétition pour dénoncer cette entrave à la liberté académique. Le 17 Juillet 2009, une cour d’appel de Manhattan donne raison à Tariq Ramadan sur cette affaire en estimant que les accusations portées à l’endroit du plaignant sont non-fondées.

    Le 20 Janvier 2010, le Département d’État des États-Unis prend la décision, dans un document signé par la Secrétaire d’État Hillary Clinton, de ne plus considérer comme recevables les raisons qui empêchaient M.Ramadan d’entrer aux Etats-Unis.

    Pendant l’été 2005, Tariq Ramadan obtient une invitation de visiting scholar à l’université d’Oxford et est invité à participer à un groupe de réflexion fondé par Tony Blair sur le problème de l’extrémisme islamique au Royaume-Uni, suite aux attentats survenus à Londres le 7 Juillet de la même année.

    En Novembre 2006, le magazine EuropeanVoice lui a remis le prix d’Européen de l’année dans la catégorie des personnalités n’étant pas citoyennes d’un pays membre de l’Union européenne.

    En 2000, il a été nommé l’un des sept penseurs religieux « innovateurs » du XXIe siècle par le magazine américain Time.

    Il est parmi la liste des 100 penseurs les plus influents du monde (8e rang) en 2004 (Time), en 2005 et 2008 (Foreign Policy et Prospect) et en 2009 et 2010 (Foreign Policy). Il reçoit en 2007 le prix d’excellence décerné par le journal britannique Muslim News.

    Tariq Ramadan a été nommé à une chaire d’études islamiques contemporaines à l’Oriental Faculty de l’Université d’Oxford et est également attaché au St Antony’s College, de la même université (à partir du 1er septembre 2009)1. Il est professeur de sciences islamiques contemporaines au département des Sciences islamiques de la faculté du Qatar (attaché à la Qatar Foundation) et est chercheur (Senior Fellow) à l’université de Doshisha (Kyoto, Japon). "

    « Mais que dit Ramadan de si extraordinaire ? Il accuse certains intellectuels « juifs français », ou « nationalistes », « de développer des analyses de plus en plus orientées par un souci communautaire qui tend à relativiser la défense des principes universels d’égalité ou de justice ». Il leur reproche une indignation sélective. Or, c’est un fait que l’on n’a pas souvenir d’avoir beaucoup entendu Finkielkraut, Adler, BHL ou encore Taguieff condamner la politique de répression de Sharon. »

    Denis Sieffert, directeur de rédaction de l’hebdomadaire de la gauche radicale.

  • permalien Vitigis :
    18 mai 2012 @14h15   « »
    Caroline Fourest, une fois de plus

    Ce n’est pas la peine de vous fatiguer:on connait tous ici l’intellectuelle faussaire,Caroline Fourest,ses méthodes,ses mensonges,sa laicité à géométrie variable,etc.

    Ces propos sont répétés à l’envi mais ne sont jamais étayés, même pas par M. T. Ramadan. M. Boniface, l’auteur de la qualification de "faussaire", reproche semble-t-il principalement à Mme Fourest de vouloir "faire carrière". Cela n’a aucun rapport avec la qualité de ses travaux.

    On insulte Mme Fourest, sans plus.

  • permalien Shogun :
    18 mai 2012 @14h26   « »

    Je suis d’accord avec vous pour tout, sauf pour le point sur Tariq Ramadan : cet homme est un fanatique à sa manière et il est très dangereux, c’est vous qui devriez mieux écouter ses vidéos et ses interventions au lieu de prôner ce monsieur face à des centaines de gens qui lisent votre article. TARIQ RAMADAN N’EST PAS UN HOMME DE BIEN, il faut arrêter de l’encenser sans cesse !

    Et sur quoi vous basez vous précisément pour affirmer cela, sieur OBP ?

    Répéter des insultes, faire écho à une campagne de diabolisation orchestrée par un lobby ultra-actif au service de la droite israélienne, c’est facile. Argumenter, c’est mieux.

  • permalien dinde ignée :
    18 mai 2012 @14h28   « »

    Lectrice assidue du M.D,de gauche(plutôt gauche de la gauche),profondément indignée de l’article de Guesh.Argumentaire=illustration parfaite de l’esprit BINAIRE,qui gangrène tout et qui dispense de débattre, d’argumenter, d’avancer.Soit on est de droite soit on est de gauche.Comment savoir qui est de droite qui est de gauche ? Très simple,stigmates st bien répertoriés : convictions, culture,inclinaisons, réflexes, monopole d’idées,habitus.Je m’explique : le souci de la sécurité =un homme qui ne peut être que de droite, puisqu’il a fait campagne sur le thème de la sécurité !Habitante,enseignante,directrice,30 ans dans des quartiers sensibles( zone violence)en périphérie de la capitale. Aux côtés de la police (souvent "de gauche" eh oui compliqué ces choses là), assos,adultes relais,"mamans africaines et maghrébines", avons travaillé main dans la main pour aider les jeunes à s’insérer, à regarder la prison non comme un rite initiatique qui donne un statut de caid, à donner un sens à leur vie,l’école étant le seul bastion qui résistait et à l’intérieur duquel ils étaient en sécurité. Et ils nous ont, au fil des années,donné bien des satisfactions et de grands moments d’émotion.Vous ne savez sûrement pas de quoi je parle ; tout au plus avez-vous lu cela dans des livres. Sans doute n’habitez-vous pas dans ces quartiers difficiles, vos enfants n’y sont pas scolarisés ( oh là là, je prends un risque...c les propos de la FHaineuse).
    Oui j’attends de M.Valls qu’il porte,à gauche( une droite à vos yeux !) un discours sécuritaire. Les classes laborieuses des quartiers, (terme qui fait gauche, peuple,1848)victimes d’une profonde injustice car oubliés et pas protégés ; les forces de police, surtout sous Sarko, concentrées là où on les voit, dans la capitale. Les policiers avec lesquels nous travaillons en partenariat, ont un seul gilet pare-balle la nuit pour cinq, une voiture pourrie. Ils ne sont pas très efficaces et surtout ils ont peur, comme des poilus sortant d’une tranchée.
    Les milieux défavorisés doivent être protégés dans une République avec les mêmes règles pour tous ; les jeunes délinquants ne sont pas ces "classes dangereuses",hantise de la bourgeoisie( ça= folklore et= amalgames de la gauche bien pensante loin des réalités) c des caids, très peu nombreux, maffieux, ne respectant personne, insultant, méprisant les pauvres qui partent la nuit faire des ménages.
    Augmenter les moyens policiers humains et matériels, en finir en avec les zones de non droit,réhabiliter les quartiers, valoriser toutes les richesses et le potentiel humain qu’ils contiennent, sont mes rêves de gauche qui vous devez trouver si naifs et si simples.Oui le nouveau gouvernement, c’est l’espoir d’un début. Cessez de moraliser, ouvrez les yeux, soyez réalistes, pragmatiques, réagissez, sinon dans cinq ans, dans dix ans, il y aura des chemises brunes.Et le monde diplo sera interdit !!Dommage.

  • permalien affatime :
    18 mai 2012 @15h27   « »

    L’origin d’immigration sont l’effet combinées du manque et sous-utilization de resources dans les pays de Sud. La sur-population n’est pas la cause principal, voir la population d’Europe par rapport a ces population !

  • permalien Vitigis :
    18 mai 2012 @17h11   « »
    Contre T. Ramadan

    Eh bien, argumentons. M. Ramadan prône un "moratoire sur la lapidation" des femmes réputées adultères. Ce qui signifie qu’il ne répudie pas la lapidation. C’est tout simplement mauvais. Une lapidation est le type même d’action qui entraîne une destruction et des souffrances inutiles. C’est mal. Il n’y a pas à discuter.

    En plus, c’est vicieux : celui qui serait d’accord avec lui au nom du réalisme — on ne lapide pas pour le moment, tant mieux — en viendrait à admettre le fait de la lapidation.

    Mme C. Fourest a montré dans son livre argumenté que M. T. Ramadan tient un double discours. Or le double discours semble florissant chez les islamistes, à preuve des enquêtes récentes menées par les télévisions belge et suédoise (cf. à ce propos le Monde tout court daté du 19 mai 2012).

    Islamisme et faux-jetonnisme font bon ménage, sous le signe de la manipulation.

  • permalien Deïr Yassin :
    18 mai 2012 @18h42   « »

    Avant que Vitigis, l’attaché de presse de la soeur Caroline, arrive encore à détourner le fil, au sujet de Valls-Avec-La-Seule-Ethnocratie.

    Au Premier Congrès des Amis d’Israël (rien que cela !) début avril à la Mutualité, Valls était au rendez-vous - le seul de ’gauche’ avec Edith Cresson - à côté des gens sympathique comme Goldnadel, Jacques Tarnero et Alexandre Adler, et tout le leadership du CRIF, bien entendu.

    Valls a lu un extrait de la Déclaration d’Indépendance de l’Etat d’Israël qu’il a qualifié de "texte remarquable" et "la meilleure défense pour contrer les ennemis d’Israël".

    Drôle d’argument. On se demande bien en quoi une déclaration d’Indépendance en dit quoi que ce soit sur l’Etat en question. D’autant plus que cette même Déclaration est régulièrement lue dans des manifestations ’de gauche’ en Israël même, justement pour dénoncer à quel point la réalité n’y correspond pas.
    On rappelle que l’ONU a imposé que l’égalité de toutes les groupes ethnico-religieuses y soit mentionné.

    - www.oumma.com/12254/lump-et-...

    C’est d’ailleurs durant cette soirée qu’Ofer Bronstein, ’pacifiste’ israélien, style La Paix Maintenant, s’est fait expulsé de la salle.

  • permalien Jordi GRAU :
    18 mai 2012 @18h45   « »

    A Vitigis

    J’avoue que je n’ai pas une sympathie particulière pour M. Ramadan. En fait, je n’ai pas tellement envie de m’intéresser à ses écrits. J’ai eu ma dose de religion catholique durant mon enfance et mon adolescence, et cela m’a vacciné contre les religions en général.

    Cela dit, j’aimerais qu’on trouve contre M. Ramadan quelque chose d’un peu plus sérieux que cette histoire de moratoire. Si M. Ramadan avait vraiment eu de la sympathie pour la pratique de la lapidation, il n’aurait rien dit à ce sujet. Le fait de demander un moratoire n’est pas nécessairement signe de complaisance. Exemple : Greenpeace, qu’on ne peut suspecter de sympathie pour les OGM, a demandé un moratoire sur la culture de ces plantes en 2010. Cf. ce lien.

    Quand on veut faire réellement cesser des pratiques qu’on estime criminelles, la question n’est pas de savoir si le discours qu’on va tenir sera jugé assez sévère par Caroline Fourest ou autres censeurs. La question est de savoir qu’elle est la meilleure stratégie. En l’occurrence, j’ignore si la stratégie de Tariq Ramadan est la bonne, mais je ne vois pas pourquoi on lui prêterait des intentions machiavéliques.

    Par ailleurs, le fait que M. Ramadan ait sur certains points une posture conservatrice ou alambiquée (concernant les homosexuels, par exemple) ne doit pas surprendre. C’est tout de même un musulman, et à ce titre on ne saurait s’attendre à ce qu’il abandonne d’un seul coup toute une manière de penser, pas plus qu’on peut difficilement demander à un prêtre catholique d’approuver le mariage homosexuel, l’ordination des femmes et le renversement de la monarchie papale !

    Ceux qui prêtent un double jeu à Tariq Ramadan ont peut-être raison. Peut-être y a-t-il chez lui une hésitation entre une mentalité conservatrice et une mentalité plus libérale (au sens politique et morale du terme). Mais pourquoi cette ambiguïté serait-elle nécessairement le signe d’un fondamentalisme masqué ? Aux yeux d’un fondamentaliste pur et dur, il est probable que le discours de Tariq Ramadan paraît lui aussi hautement suspect, et qu’on le trouve trop complaisant vis-à-vis des valeurs démocratiques et modernes.

  • permalien carnavon :
    18 mai 2012 @18h51   « »

    deir yassin a parfaitement raison de dénoncer ces gesticulations oratoires de notre nouveau ministre de l’intérieur.
    La constitution de l’union soviétique précisait également en son temps qu’il existait dans toute la fédération le droit de vote et la liberté syndicale....... !
    Il ne suffit pas de crier "liberté chérie" pour que s’ouvrent les ghettos et se libèrent les consciences...

  • permalien Jordi GRAU :
    18 mai 2012 @18h56   « »

    A dinde ignée (beau pseudo !)

    Merci pour votre témoignage intéressant. Je vais tâcher de défendre les propos d’Alain Gresh, même s’il pourrait le faire très bien tout seul, et beaucoup mieux que moi.

    Je crois que ce qui est reproché à M. Valls n’est pas de vouloir s’attaquer à la délinquance et au crime. Ce qui lui est reproché, c’est d’avoir une analyse superficielle de la situation et de reprendre les poncifs d’Alain Bauer et autres spécialistes autoproclamés de la sécurité.

    J’ai lu récemment un livre du sociologue cité par A. Gresh : Laurent Mucchielli. Le titre du bouquin n’est pas bon (L’invention de la violence), mais le contenu est très intéressant. Mucchielli ne conteste pas du tout qu’il y ait des problèmes sérieux dans les quartiers défavorisés. Il conteste seulement les généralisations abusives et catastrophistes du genre : "Il y a de plus en plus de violence en France", "Les jeunes sont de plus en plus tôt délinquants", etc. D’après des études sérieuses, il y a semble-t-il une grande stabilité des chiffres de la délinquance et du crime.

    Encore une fois, cela ne signifie pas que ces problèmes n’existent pas, ni qu’ils ne puissent pas susciter une exaspération croissante dans les zones les plus sensibles. Seulement, il faut s’attaquer à eux intelligemment. Exemple : une énorme quantité d’argent va dans la répression du commerce et de l’usage du cannabis. Il y a beaucoup de contrôles, beaucoup d’arrestations, beaucoup de jugements. Tout cela contribue à la saturation des tribunaux et empêche les policiers de s’attaquer au crime ou à des formes de délinquance plus violentes. Bref, j’espère que M. Valls sera sécuritaire dans le sens intelligent du terme, et pas comme Sarkozy et ses prédécesseurs l’ont été.

    Cordialement,

    J. Grau

  • permalien carnavon :
    18 mai 2012 @19h06   « »

    monsieur Grau que voilà une fine observation de la situation réelle de la délinquance et de la criminalité....
    Dommage que la gauche en fasse désormais son fond de commerce, coupable qu’elle a été pendant 50 ans de fermer les yeux sur une simple évidence statistique....

    Bauer passé de grand maître du GOF à cireur de pompes présidentielles est l’archétype de l’homme de gauche qu’une absence de colonne vertébrale politique poussera toujours - comme besson et consorts - dans les bras de l’opportunité. La gauche n’a pas découvert la réalité, elle s’est simplement imaginée qu’il suffisait d’enfouir sa tête dans le sable pour que disparaissent les crimes et les délits.. ah ! immortel irénisme de la social-démocratie !

  • permalien Anonyme :
    19 mai 2012 @00h03   « »

    Merci beaucoup M. Alain GRESH vous êtes un homme juste.

    Vous nous donnez de l’espoir.

    Vous êtes admirable.

  • permalien Matthias Sauvergeat :
    19 mai 2012 @09h20   « »

    J’espère, en effet, qu’Emmanuel Valls (dans l’hypothèse où les socialistes l’emportent aux prochaines législatives et qu’Emmanuel Vals reste à l’intérieur) ne va pas nous emmerder avec ces questions religieuses ou ethniques.

    Pendant 10 ans on a bouffé du Ben Laden et du Bush (du musulman et du protestant) : ras le bol de ces conneries...

  • permalien Strategos :
    19 mai 2012 @10h44   « »
    stg

    Attaquer d’une telle manière un ministre de l’intérieur, c’est comme lier les lacets d’une personne avant qu’elle ne fasse son premier pas.
    Laissons Manuel Valls se confronter à la "Realpolitique"... et par la suite critiquons, si le besoin s’en fait ressentir.

  • permalien banlieue :
    19 mai 2012 @11h30   « »
    Salade typique bobo

    Cet ouvrage rend un hommage appuyé et répété aux forces de l’ordre, sans jamais évoquer les violences policières,

    et les violences contre les policiers ??

    les jeunes assassinés dans les quartiers,

    les policiers pris pour cible et tu tués, etc,...

    les procès de policiers qui débouchent toujours sur des non-lieux.

    les interpellations de délinquants qui débouchent souvent sur une remise en liberté ou une peine légère,

    En revanche, il est impitoyable avec le terrorisme,

    pas vous  ??

    ayant été l’un des seuls socialistes à exiger l’extradition de Cesare Battisti.

    D’accord avec vous. Et qui a oser faire un article bien sympa sur Monsieur Bachar Al-Assad

    Et aussi avec les délinquants, ces classes dangereuses dont la bourgeoisie a toujours eu peur.

    Il a raison d’ être impitoyable avec les délinquants, il n’ y que vous que cela dérange (impitoyable ne veut pas dire aveugle et ne pas en rechercher les causes) et puis, non, la bourgeoisie n’ finalement pas peur des délinquants, elle n’ habite pas dans les banlieues et elle sait se servir des délinquants comme en 40 par exemple... Seul les pauvres souffrent vraiment de la délinquance

    Pour Valls, la violence dans nos villes « augmente de manière constante » depuis plus de trente ans.

    Dans nos banlieues oui, peut être pas dans la votre.

    pour lui, la sécurité n’est ni de gauche ni de droite

    C’est quoi ce charabia, c’est quoi la sécurité de gauche ?? Donc pour vous une voiture brulée est une voiture de droite et une victime d’ une agression est toujours de droite aussi ?? Tout le monde à le droit de vivre tranquillement. Y compris en Syrie et en Palestine

    Etc, etc...

    Que Valls ne soit pas de gauche, pro israélien etc... ok, mais vos propos bobo sur la sécurité ne réjouissent que le FN.

  • permalien Lola Vande :
    19 mai 2012 @12h19   « »

    Quelle étrange modération que celle qui consiste à enlever les commentaires contredisant votre point-de vue, ceux explicitant le manque de profondeur et de véracité des éléments invoqués dans votre article.

    Dans un monde manichéen, je m’étonne du choix fait par le monde diplo de promouvoir la foi plutôt que les faits, d’attiser la discorde plutot que l’espoir, de relayer les bruits de couloir les plus vils au lieu de garder une saine distance en attendant des actions concrètes..

    Il semble loin le temps ou le monde diplo était une référence en matière d’intelligence politique, aujourd’hui lui reste l’indigence...c’est l’âge peut-être..

  • permalien Wilmotte Karim :
    19 mai 2012 @13h18   « »

    "promouvoir la foi plutôt que les faits"

    Faits :

    - Les peines sévères ne permettent pas de limiter les actes délinquants.
    - La prison n’a par elle-même pas rendu beaucoup de gens meilleurs, c’est plus souvent l’inverse.
    - Une police "tolérance" zéro n’a pas par elle-même d’effets positifs notable.
    - sauf exception (de nuit, les parkings mal éclairés et non surveillés), la vidéosurveillance n’a pas d’impact sur la production d’actes délinquant.

    Les faits sont : la politique sécuritaire est un échec global et le restera. La répression doit être intégré dans un cadre plus large.

    A ce sujet, voir l’article de "Pour la Science" d’Avril. Pour en terminer avec la foi sécuritaire et exploiter les faits !

    (cqfd, Valls a une vision superficielle de la délinquance et de les criminalités et des moyens de les limiter).

  • permalien s=exp(j*pi) :
    19 mai 2012 @13h39   « »

    @ banlieue // 19-05 / 11h30

    .... Tout le monde à le droit de vivre tranquillement. Y compris en Syrie et en Palestine

    Ah oui ? Pour la Syrie, j’ai déjà signalé que j’ignorais ce qui s’y passait vraiment. Nathan, qui m’avait pourtant interpellé sur le sujet, nous a montré qu’il n’en savait pas davantage.

    Pour la Palestine, nous connaissons au moins la situation "en gros" :

    - c’est une terre occupée par une armée étrangère ; à moins que vous contestiez, peut-être ?
    - la population autochtone est palestinienne ; à moins que vous contestiez, peut-être ?
    - cette population subit un oppression fort dure menée par l’armée israélienne et planifiée par tous les gouvernements israéliens qui se sont suivis depuis 1967 ; à moins que vous contestiez, peut-être ?
    - des terres palestiniennes ont été volées en grande quantité ou rendues inaccessibles aux Palestiniens afin d’installer des Juifs d’Israël sur ces terres ; à moins que vous contestiez, peut-être ?
    - oppression et nettoyage ethnique continuent sous nos yeux chaque jour ; à moins que vous contestiez, peut-être ?

    Et vous nous dites, si je vous lis bien, que les Palestiniens ont le droit de vivre tranquillement en Palestine ? Il faut comprendre que c’est précisément ce que le gouvernement israélien, l’armée et les colons israéliens ne veulent à aucun prix. Et jusqu’ici, la situation évolue suivent leurs volontés.

    Horreur ! Je viens de m’apercevoir que je n’avais évoqué que les malheurs frappant les autochtones : les Palestiniens. Pour certains, bien sûr, la sécurité des troufions de l’armée d’occupation et des colons Juifs est seule à compter !

    Celui qui se déclare ETERNELLEMENT lié à un Etat tel qu’Israël, au-delà de l’idiotie de l’expression, soutient ce qui se passe dans les territoires occupés. Dans le cas contraire, il devrait condamner publiquement, explicitement et immédiatement l’oppression de plusieurs millions de personnes, non ? Et cela, nous ne l’avons pas entendu dans le cours de l’émission, hein ? Donc, M VALLS est complice de ce qui se fait en Palestine, complice de l’oppression de la
    population palestinienne ! Et complice de façon tacite, ce qui est encore bien pire !

    Si vous êtes cohérent, vous devriez, vous aussi, critiquer M VALLS, car, comme j’ai lu qq part (où ça, déjà ?) il n’y a pas longtemps :

    Tout le monde a le droit de vivre tranquillement ... y compris en Palestine.

    Et qu’on ne vienne pas me dire qu’il s’agit d’un problème secondaire auquel M VALLS n’a jamais pensé et sur lequel il serait mal informé !

  • permalien mancini :
    19 mai 2012 @18h08   « »

    Monsieur Gresh , votre rhétorique appartient désormais au domaine de la névrose obsessionnelle . Nous parlions de Manuel Valls , je crois , nouveau ministre de l’intérieur , certes ; immanquablement on en vient à l’antisionisme .... pour agiter ensuite l’idée de "competition victimaire " :" les musulmans sont des victimes , les juifs sont lobbyistes" ; je caricature à peine . Je ne pensais pas qu’en 2012, de surcroit dans les colonnes du Monde Diplo, on en viendrait a utiliser ce type d’arguments . Monsieur Gresh, votre "indignation" est selective , répétitive, stérile , elle dresse les individus les uns contre les autres au même titre que ceux que vous prétendez combattre ,elle fige, elle fait haro sur la complexité de la mosaique française , sur sa capacité a se sublimer parce qu’elle y est condamnée.

  • permalien Vitigis :
    19 mai 2012 @18h24   « »
    Syrie

    Ah oui ? Pour la Syrie, j’ai déjà signalé que j’ignorais ce qui s’y passait vraiment. Nathan, qui m’avait pourtant interpellé sur le sujet, nous a montré qu’il n’en savait pas davantage.

    C’est dû avant tout à l’obstruction du pouvoir en place. Mais l’afflux de réfugiés en Turquie et au Liban, les indications nombreuses et concordantes depuis plus d’un an sur des exactions de l’armée contre la population ne comptent pas pour vous ? Ni les menées diplomatiques de la Russie et de la Chine protégeant le pouvoir syrien ? Ni certaines déclarations de M. Gresh ? Si c’est le cas, vous ne pourrez non plus convaincre personne de votre propre existence.

  • permalien Nathan :
    19 mai 2012 @19h16   « »

    s=exp(j*pi) : 19 mai @13h39

    Ah oui ? Pour la Syrie, j’ai déjà signalé que j’ignorais ce qui s’y passait vraiment. Nathan, qui m’avait pourtant interpellé sur le sujet, nous a montré qu’il n’en savait pas davantage.

    Oui enfin… j’en sais assez pour dire que 1. La Syrie est n’est pas un régime démocratique 2. Que le dictateur de ce pays, sa clique et son armée ont réprimé par les armes des manifestations réclamant les libertés politiques dans ce pays 3. Le refus de démocratiser le pays a fini par provoquer une insurrection armée 4. A l’heure actuelle, nous sommes au début d’une guerre civile.

    Or, on ne vous a pas entendu sur la Syrie, ne fut-ce que pour écrire les mêmes truismes que moi. Pourquoi ? Parce que vous savez qu’il existe de fortes probabilités pour que l’Etat unique en Palestine dégénère rapidement en situation syrienne, voire pire. Ne serait-ce pas ça qui qui explique votre mutisme alors que vous nous infligez en général de très longues missives à propos d’Israël ?

    Aujourd’hui, encore des tués dans un attentat aveugle en Syrie et le conflit s’étend désormais à Tripoli, au Liban.

    En ce qui concerne Valls, il est ministre de l’intérieur. Il n’est pas président, ni premier ministre ni ministre des affaires étrangères. Bref, ce n’est pas lui qui conduit la politique étrangère de la France. Par conséquent, je ne comprends pas pourquoi on cherche à mettre en exergue son attachement à Israël, d’autant plus que de nombreux ministres de ce gouvernement s"étaient déclarés en faveur d’une reconnaissance de la Palestine aux Nations-Unies.

    Par contre, en tant que ministre de l’intérieur, j’espère qu’il mènera une action plus efficace contre les trafiquants et autres voyous qui terrorisent certaines cités de banlieues et aussi contre les imams extrémistes qui n’ont strictement rien à faire en France (ni en Belgique, d’ailleurs).

  • permalien s=exp(j*pi) :
    19 mai 2012 @19h43   « »

    A propos de mancini // 19-05 / 18h05

    D’abord, les travers du personnage.

    "rhétorique" ! C’est fou ce que certains sont obnubilés par ce terme. Et je parie qu’il ne sait même pas ce qu’est la rhétorique ! M’enfin, doit confondre avec "prose", je présume.

    "névrose obsessionnelle" ! L’asticot ne doit pas en connaître davantage sur ce trouble psychiatrique que sur la rhétorique, mais ça fait bien, ce sont des grands mots ! A propos, M GRESH, si vous souffrez de ce trouble, il est aussi probable que vous jouissiez d’une intelligence supérieure à la moyenne, ce qui est douteux dans le chef de celui qui prétend vous poser le diagnostic.

    "Antisionisme" ! C’est une déformation des propos de M GRESH et de la plupart des intervenants qui ont abordé UN FAIT : M VALLS semble un sioniste engagé ; suffit de l’écouter ! Est-il antisioniste de relever la chose, voire d’oser en tirer des conclusions ?

    "compétition victimaire" ! A vrai dire, je n’ai jamais vu la chose si bien faite que chez un certain Menahem MACINA (je me demande s’il n’utilise pas le pseudo OCCAM, parfois) ou chez BHL ou .... Enfin, c’est tjs fort efficace d’accuser les autres de ses propres travers.

    "juifs ... lobbyistes" / "je caricature à peine" ! A peine en effet : pure invention !

    Puis le galimatias qui suit

    Je ne pensais pas qu’en 2012, ... on en viendrait à utiliser ce type d’arguments.

    QUELS ARGUMENTS ? Notre asticot n’a ni cité ni invalidé aucun argument de M GRESH : il n’a fait que lui lancer des insultes ! Mais il ignore aussi peut-être ce qu’est un "argument".

    Monsieur Gresh, votre "indignation" ... dresse les individus les uns contre les autres au même titre que ceux que vous prétendez combattre, ...

    Difficile de comprendre ce qu’a voulu dire le personnage. On pourrait se risquer à imaginer qu’à ses yeux, les Juifs (auxquels M GRESH s’opposerait dans cette vision) dressent les individus les uns contre les autres et que M GRESH serait tombé dans le même travers. Mais cela me semble une exégèse bien risquée et lui-seul, sans doute, pourrait nous expliquer.

    Par charité, on laissera le reste ; il y aurait pourtant aussi de quoi rigoler !

  • permalien Sarah :
    19 mai 2012 @20h34   « »

    D’abord ce n’est pas Monsieur Gresh qui a mis en avant le sionisme de Manuel Valls,mais les intervenants du blog(il a ajouté la vidéo où Valls se déclare "lié de manière éternelle à Israel" après que les commentateurs(dont moi-même)l’aient signalé).

    Ensuite,si on parle de cet aspect de la personnalité de Valls,c’est parce que au cas où vous ne l’auriez pas remarqué nous sommes sur un blog nommé "nouvelles d’orient",où on aborde souvent la question israelo-palestinienne et les relais de propagande de l’état hébreu en France.

    Par contre, en tant que ministre de l’intérieur, j’espère qu’il mènera une action plus efficace contre les trafiquants et autres voyous qui terrorisent certaines cités de banlieues et aussi contre les imams extrémistes qui n’ont strictement rien à faire en France (ni en Belgique, d’ailleurs).

    Oui,Nathan,j’espère qu’il s’occupera aussi des voyous de la LDJ(ligue de défense juive) et du betar.
    Rappelons que la LDJ est interdite en Israel et aux USA,mais pas en France où elle s’entraine(ait ?) dans des locaux sécurisés par le ministère de l’intérieur.
    La LDJ a à son actif l’agression à l’arme blanche d’un policier,le passage à tabac de plusieurs personnalités antisionistes comme Dieudonné,Alain Soral ou encore Jacob Cohen,le saccage de plusieurs librairies et cinémas qui avaient le tort de diffuser des oeuvres ne propageant pas la propagande israelienne.

    Et j’espère que Valls s’occupera aussi des rabbins extremistes qui endoctrinent les jeunes juifs français pour qu’ils aillent servir l’armée israelienne dans les territoires occupés.

    Mais comme on le sait tous,Valls "s’occupera" évidemment seulement des extremistes musulmans.
    Il ne faut pas exagérer non plus !

  • permalien Ph. Arnaud :
    19 mai 2012 @20h47   « »

    - En matière de sécurité, ce que cherche la droite - et plus encore , l’extrême-droite - ce n’est pas tant de prévenir un acte (une agression, un vol), que de punir un acteur, mais un acteur dont elle se fait une idée bien précise : immigré ou descendant d’immigrés du tiers monde, jeune, drogué, chômeur...

    - En effet, lorsqu’on discute d’insécurité (entendons-nous, de "petite" insécurité, celle des faits divers) avec quelqu’un de droite, la discussion dérive très vite sur les auteurs supposés - quand ce n’est pas carrément souhaités des actes d’insécurité. Et, tout de suite se déroule la litanie des "mesures" que l’interlocuteur voudrait voir appliquer : lourdes peines de prison, déchéance de la nationalité française, expulsion du territoire...

    - On sent que, manifestement, la volonté de punir, de réprimer, de casser préexiste à la raison censée l’avoir suscitée. Et il apparaît nettement que cette raison (un vol, une agression), n’est que le prétexte, invoqué à posteriori, pour justifier une agressivité, une animosité, reposant sur des raisons bien moins avouables [racisme, xénophobie, frustrations sociales, professionnelles ou familiales].

    - La sécurité (entendue au sens vulgaire de la droite), il est évident qu’elle doit exister, mais il faut qu’elle existe de la même façon qu’existent les fonctions naturelles d’excrétion ou de miction : on le fait, mais on n’en parle pas ! Il n’y a pas davantage lieu de la mettre en exergue que de clamer à son de trompe qu’on va aux toilettes. Le fait d’en parler, de mettre l’accent là dessus est une dérive idéologique.

    - Pourquoi, par exemple, s’agissant de vols, parler de vols à la tire alors que le fonctionnement normal du capitalisme entraîne des saignées d’argent bien pires - et bien pires pour les plus modestes des Français, ceux que se targue de défendre la droite ?

  • permalien s=exp(j*pi) :
    19 mai 2012 @21h15   « »

    @ Vitigis // 19-05 / 18h24

    La Syrie, vous êtes tout prêt à en parler. Et la Palestine, et Israël ?

    Vous n’êtes pas capable de démonter ce que j’exposais à M banlieue ? Car vous avez compris qu’il ne lui était pas possible de rester cohérent sans admettre que M VALLS doit être critiqué pour ses prises de position.

    Au fait, c’est vraisemblablement la raison pour laquelle vous embrayez sur la Syrie, comme M banlieue d’ailleurs. Il espérait que la Syrie ferait contrepoids à la Palestine peut-être. Mais les saloperies commises en Syrie que nul ne conteste ne pourront jamais justifier celles commises en Palestine.

    Nous allons reprendre avec vous le petit passage qui fut adressé à Nathan et qui l’a laissé sans réponse. Vous pourrez d’ailleurs vous partager le travail, car ce ne doit pas être facile à éclaircir.

    Vous êtes bien disposé à nous parler de la Syrie, n’est-ce pas. Qu’est-ce qui s’y passe vraiment ? Moi, je n’en sais pas grand chose et je pense que ceux qui en discourent n’en savent guère plus que moi. Je me demande même si qq’1 a une vue d’ensemble des événements. Bien sûr, il y a un dictateur sur un siège éjectable et il ne recule pas devant les abominations pour se maintenir au pouvoir. Ses troupes font des victimes mais ses troupes sont-elles face à une "simple" insurrection populaire ou face à autre chose ? Et les adversaires du dictateur, rassemblés en une ou plusieurs factions, sont-ils autonomes, ou s’ils sont appuyés par l’extérieur, combien y a-t-il de parties au conflit, quels sont les appuis, les accords, les incitants, les objectifs respectifs ?

    On attend votre leçon, Professeurs Vitigis&Nathan ! Et par la même occasion, n’oubliez pas de dresser un tableau comparatif de la situation actuelle en Lybie avec des bilans crédibles : rien ne devrait arrêter vos talents combinés.

    Bien sûr, on ne vous demande pas cette performance sur le champ : à la prochaine fois où M GRESH abordera la Syrie ou la Lybie, vous nous livrerez le produit de vos recherches.

  • permalien s=exp(j*pi) :
    19 mai 2012 @22h16   « »

    @ Nathan // 19-05/ 19h16

    Deux nouvelles au moins pour vous, Nathan.

    La mauvaise

    Vous venez de vous rendre ridicule tout seul. En admettant que vous n’avez que des truismes à aligner sur la Syrie ! Et vous voudriez que j’aligne aussi des truismes sans fin ? Allez voir WIKI et tout un texte (2 écrans) consacré à ce bon M de la PALICE, qui, un quart d’heure avant sa mort, vivait encore !!

    La bonne

    Je vous ai trouvé un associé afin de nous composer le cours magistral qui fera le point sur la situation en Syrie : Vitigis.

    Ainsi pourrez-vous à l’avenir intervenir tous deux sur ce sujet de manière pertinente et non plus en débitant des truismes !

    Votre discours sur la Syrie

    Edifiant ! On compare avec Israël/Palestine ?

    - La Syrie est n’est pas un régime démocratique
    - Israël pas davantage

    - ... le dictateur de ce pays, sa clique et son armée ont réprimé par les armes des manifestations réclamant les libertés politiques dans ce pays
    - Les gouvernements israéliens et leur armée n’ont jamais hésité à opprimer les Palestiniens, voire même à leur faire subir un nettoyage ethnique

    - Le refus de démocratiser le pays a fini par provoquer une insurrection armée
    - Le refus d’accorder leurs droits aux Palestiniens a provoqué plusieurs guerres et a dégénéré en oppression continue

    - A l’heure actuelle, nous sommes au début d’une guerre civile.
    - Et nous pourrions être au seuil d’une quantième Intifada ?

    Pour le reste, ...

    La Syrie, obstacle à une solution au conflit "Israélo-Palestinien" ?

    Bizarre, la stabilité de la dictature jusqu’en 2011 n’a pas été suffisante pour résoudre le conflit malgré tout le temps disponible. Devons-nous comprendre que,

    - si la Syrie est stable, Israël la considère comme un ennemi dangereux, empêchant la résolution du conflit,
    - si la Syrie est en proie au chaos, c’est une menace potentielle empêchant ....

    Dites, vous n’imaginez quand même pas que la Syrie soit vitrifiée à coups de bombes A ou H pour lever un des multiples "obstacles" qu’invoque Israël ?

    Et M VALLS !!

    En ce qui concerne M VALLS, va-t-il lutter contre la violence des milices "liées à Israël pour l’éternité " compte-tenu de son propre lien éternel à ce même Etat ?

    On verra.

  • permalien Sarah :
    19 mai 2012 @22h58   « »

    Monsieur Valls va-t-il dissoudre la milice terroriste,Ligue de défense juive(LDJ),comme le demandent les Verts,le NPA ou encore le Parti de Gauche ?

    Voici quelques faits d’armes de cette milice communautaire raciste :

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Ligue_...

    J’ai oublié de citer dans les actes attribués à la LDJ,le plus grave d’entre eux:en effet,au moins deux des suspects dans le meurtre de Said Bourarach semblent avoir des liens avec la LDJ(française).

  • permalien Deïr Yassin :
    19 mai 2012 @23h31   « »
    Vous avez aimé la France ? Vous devez adorer La-Seule-Ethnocratie...

    A l’occasion du Premier Congrès des Amis d’Israël le mois d’avril où Valls-Avec-Ben-Gourion avait chanté les louanges de cette grande démocratie, les organisateurs avaient aussi lancé un appel aux candidats à l’élection présidentielle et aux responsables politique de signer "le Pacte des Amis d’Israël".
    Quelques extraits :

    "Au-delà de mes engagements politique, de mes convictions spirituelles ou religieuses, au nom de la France et de son Histoire, de l’idéal républicain et des valeurs démocratiques
    JE SUIS UN AMI D’ISRAËL

    Parce ce que je suis attaché(e) aux valeurs fondamentales de Liberté, de Justice, d’Egalité, de Paix et de Dignité
    JE SUIS UN AMI D’ISRAËL

    Parce qu’Israël figure parmi les premiers nations du monde à manifester sa solidarité lors de la survenu des catastrophes humanitaires.....
    JE SUIS UN AMI D’ISRAËL

    Je m’arrête là, j’ai la nausée.

    - www.amiando.com/lesamisdisra...
    Dommage que les signatures de ces hommes et femmes politiques vendus ne sont pas en ligne.

  • permalien banlieue :
    19 mai 2012 @23h36   « »
    Précision

    à s=exp(j*pi) : 19 mai @13h39

    Je me suis mal exprimé ou vous avez mal compris : OUI, tout le monde à le droit de vivre tranquillement. Y compris en Syrie et en Palestine - et donc sans les Bachar Al-Assad et autres agresseurs de l’ armée israélienne qui depuis des années, bien tranquillement, oppriment - et tue - Ces gens ont le droit de vivre en paix sans massacre ni purification. C’est plus clair maintenant ?

  • permalien Nathan :
    20 mai 2012 @00h01   « »

    Sarah : 19 mai @20h34

    Et j’espère que Valls s’occupera aussi des rabbins extremistes qui endoctrinent les jeunes juifs français pour qu’ils aillent servir l’armée israelienne dans les territoires occupés.

    Vous seriez bien en peine de citer un seul nom de rabbin français encourageant de jeunes juifs français à servir dans les territoires occupés. Un seul ! Quant à l’allégation selon laquelle la LDJ s’entraînerait sous protection policière, c’est du grand n’importe quoi ! Tout ça, c’est de la propagande islamo-fasciste qui répand ses miasmes infects en France et qui a conduit notamment au meurtre de trois enfants juifs. En ce qui concerne Dieudonné et Soral, je vous laisse volontiers le qualificatif "d’antisionistes". En ce qui me concerne, ce sont des antisémites pur sucre et ceux qui attisent la haine doivent s’attendre à subir des représailles.

  • permalien s=exp(j*pi) :
    20 mai 2012 @00h22   « »

    @ banlieue // 19-05 / 23h26

    Ainsi, vous vous seriez mal exprimé ou je vous aurais mal compris !

    Ce n’est pas mon avis. N’oubliez pas que c’est de M VALLS qu’il est question, et que vous admettez vous-même qu’il aurait une ou deux spécificités :

    Que Valls ne soit pas de gauche, pro israélien etc... ok, ...

    Et c’est à propos de M VALLS que j’avais entrepris une petite démonstration. Que vous n’avez pas réfutée.

    Vous nous avez écrit, si je vous lis bien, que les Palestiniens ont le droit de vivre tranquillement en Palestine ? Il faut comprendre que c’est précisément ce que le gouvernement israélien, l’armée et les colons israéliens ne veulent à aucun prix. Et jusqu’ici, la situation évolue suivent leurs volontés.

    M VALLS qui se déclare ETERNELLEMENT lié à un Etat tel qu’Israël, au-delà de l’idiotie de l’expression, soutient ce qui se passe dans les territoires occupés. Dans le cas contraire, il devrait condamner publiquement, explicitement et immédiatement l’oppression de plusieurs millions de personnes, non ? Et cela, nous ne l’avons pas entendu dans le cours de l’émission, hein ? Donc, M VALLS est complice de ce qui se fait en Palestine, complice de l’oppression de la
    population palestinienne ! Et complice de façon tacite, ce qui est encore bien pire !

    Si vous êtes cohérent, vous devriez, vous aussi, critiquer M VALLS, car, comme vous l’avez admis par deux fois :

    Tout le monde a le droit de vivre tranquillement ... y compris en Palestine.

    Et qu’on ne vienne pas me dire qu’il s’agit d’un problème secondaire auquel M VALLS n’a jamais pensé et sur lequel il serait mal informé !

    Si vous êtes cohérent, vous devriez, vous aussi, critiquer M VALLS !!

    Et c’est LA que nous divergeons ! Ou que votre clavier reste paralysé.

  • permalien Deïr Yassin :
    20 mai 2012 @00h47   « »
    Vous avez aimé Prasquier ? Vous adorerez Nathan

    @ Nathan le troll bruxellois

    "Quant à l’allégation selon laquelle la LDJ s’entrainerait sous protection policières, c’est du grand n’importe quoi !
    Tout ça, c’est de la propagande islamo-fasciste qui repend son miasme infecte en France et qui a conduit au meurtre notamment de trois enfants juifs..."

    D’abord c’est Prasquier et le CRIF qui accusent Charles Enderlin d’être responsable de ces meurtres par son reportage sur la mort de Muhammad al-Durrah, et maintenant c’est l’antenne bruxelloise qui accuse France 2 et notamment le programme "Complément d’Enquête" d’être des islamo-fascistes, responsables de ces mêmes meurtres.

    Nathan a déjà largement usé de la mort tragique de ces trois enfants, mais il n’a aucune gène, aucune. Il a encore râté une occasion de se taire.

    Extrait :

    "A deux pas des Champs-Elysées, nous retrouvons David, militant à la Ligue de Défense Juive. Il nous demande de ne pas révéler l’adresse plutôt étonnante où il nous conduit, un bâtiment officiel, protégé par la police française"

    - www.youtube.com/watch ?v=WZ1E...

  • permalien Sarah :
    20 mai 2012 @00h52   « »

    @ Nathan :

    Quant à l’allégation selon laquelle la LDJ s’entraînerait sous protection policière, c’est du grand n’importe quoi !

    Ah oui ? vous dites que c’est du n’importe quoi ?
    Pourtant,je vous ai mis le lien wikipédia qui dit ceci :

    D’après l’émission Compléments d’enquête consacrée à l’antisémitisme et diffusée sur France 2 le lundi 20 septembre 2004, les membres de la LDJ s’entraînent au combat dans un batîment public gardé par la Police nationale[64], ils suivent des cours de krav-maga, l’art martial de l’armée israélienne.

    Voici le lien pour la vidéo de l’émission en question :
    http://www.youtube.com/watch?v=aFH7...

0 | 100 | 200 | 300 | 400

Ajouter un commentaire