Le Monde diplomatique
Accueil du site > Nouvelles d’Orient > Terra Nova, l’American Jewish Committee et la guerre contre l’Iran

Terra Nova, l’American Jewish Committee et la guerre contre l’Iran

vendredi 8 juin 2012, par Alain Gresh

Terra Nova est un « think tank progressiste indépendant » (sic), situé dans la mouvance du Parti socialiste mais qui se glorifie d’une indépendance consistant, le plus souvent, à mettre en cause les positions trop « dogmatiques » (c’est-à-dire trop à gauche) des socialistes. Et qui leur conseille, entre autres, de prendre leurs distances à l’égard des classes populaires réactionnaires et lepénistes (lire Alexander Zevin, « Terra Nova, la “boîte à idées” qui se prend pour un think tank », Le Monde diplomatique, février 2010).

Et, visiblement, Terra Nova s’inquiète d’un infléchissement (tout relatif) de la position du nouveau gouvernement sur l’Iran. Celui-ci a été signalé par George Malbrunot dans son blog L’Orient indiscret, « Laurent Fabius, réaliste sur le Moyen-Orient » (30 mai) :

« Sur l’Iran, “il n’y a pas lieu d’avoir compétition dans la fermeté”, déclare Laurent Fabius. Traduction pour les non initiés : Paris n’en rajoutera plus en se plaçant parfois au-delà des demandes américaines sur le dossier du nucléaire, ce qui revenait à épouser les thèses va-t-en guerre de Benjamin Nétanyahou, le Premier ministre israélien. Comme s’en sont plaints récemment au Washington Post deux anciens de l’administration américaine. Cela étant, sur le fond, la France restera ferme face à Téhéran, a insisté le ministre des Affaires étrangères, rappelant la double approche française : “des sanctions maintenues, et en même temps, des canaux de discussion afin de convaincre Téhéran de bouger”. »

Rappelons que, lors de son arrivée à la présidence, Nicolas Sarkozy avait mis ses pas dans ceux de George W. Bush et qu’il avait fait savoir, à plusieurs reprises, que les très relatives ouvertures du président Barack Obama sur le dossier iranien étaient trop importantes ; la France, disait-il, était la garante d’une fermeté dont pouvait se féliciter le gouvernement israélien. Pour mettre en œuvre cette politique de fermeté, le dossier iranien au ministère des affaires étrangères avait été monopolisé par la direction générale des affaires politique, le département ANMO (Afrique du Nord — Moyen-Orient) étant laissé à l’écart. Ce qui caractérise la direction générale des affaires politiques depuis au moins une décennie, c’est qu’elle était solidement aux mains de néoconservateurs — des Américains avec un passeport français comme aurait dit Eric Besson. Des gens dont on dit, en matière de plaisanterie dans les couloirs du Quai d’Orsay, qu’ils n’ont jamais rencontré un Iranien de leur vie. Son responsable depuis juillet 2009 en est Jacques Audibert. Cet homme est peut-être sur un siège éjectable et la rumeur avait même couru qu’il n’allait pas participer au cycle de négociation sur le nucléaire iranien qui a eu lieu en mai à Bagdad.

L’important n’est pas là. L’infléchissement, même partiel, du discours français inquiète tous les néoconservateurs, de France, des Etats-Unis et d’Israël et c’est le sens du colloque organisé le lundi 25 juin par Terra Nova : « Peut-on stopper la prolifération nucléaire en Iran à des fins militaires ? ». Le colloque est organisé avec l’American Jewish Committee France. Imagine-t-on, un instant, Terra Nova organisant un colloque sur la Palestine (ou sur les révolutions arabes) avec une organisation musulmane saoudienne ou égyptienne, même avec sa filiale française ? La directrice de l’AJC Simone Rodan-Benzquen défend le gouvernement de Nétanyahou et explique benoîtement qu’il faut être deux pour faire la paix et elle s’émerveille : « En Israël, comment ne pas voir l’évolution du Likoud qui évoque aujourd’hui sans ambiguïté la création d’un Etat palestinien ? »

Et ce colloque verra-t-il vraiment un débat, ou ses conclusions sont déjà écrites ? A part Jacques Audibert, y participeront trois experts qui méritent, si l’on peut dire, le détour :

— Michel Taubmann, présenté comme journaliste et directeur de la revue Building, mais qui, à ses moments perdus s’emploie à réhabiliter ce pauvre DSK victime d’un odieux complot. Venu de l’extrême gauche, c’est un néoconservateur assumé, qui a défendu la guerre en Afghanistan en 2001 et l’invasion de l’Irak en 2003. Il a été le rédacteur en chef de la revue néoconservatrice Le Meilleur des mondes. Lui qui ne connaît à peu près rien au Proche-Orient, ignore les langues qu’on y parle, a commis une biographie du président Ahmadinejad. Il y affirme : « Ahmadinejad a été choisi comme président de la République en 2005, parce qu’il est l’homme de l’affrontement avec les démocraties et du combat pour la destruction de l’Etat d’Israël. » Une telle ignorance des affaires internes iraniennes ne saurait surprendre d’un tel expert. Et le fait qu’aujourd’hui Ahmadinejad est mis sur la touche et perd les élections législatives en Iran l’amènera-t-il à conclure que l’Iran va faire la paix avec Israël ?

— Frédéric Encel, que le livre de Pascal Boniface qualifie à juste titre d’intellectuel faussaire, dont la seule légitimité est celle que lui donnent des médias complaisants. Partisan fervent d’Israël, conseiller du président du Conseil représentatif des institutions juives de france (CRIF, celui qui pense que le danger en France ce n’est pas Le Pen mais Mélenchon), intervenant régulier dans toutes les initiatives communautaires, il est un des experts (payé ?) d’une officine israélienne, Réalité-UE, qui orchestre une préparation psychologique aussi bien aux Etats-Unis qu’en Europe. Sur Encel, on pourra lire mon court article, « Apartheid » (dans Le Monde diplomatique de novembre 2000) et l’article de Vincent Geisser dans « Frédéric Encel ou l’irrésistible ascension d’une géopolitique militante et sécuritaire ».

— last but not least, Bruno Tertrais. C’est le seul des trois dont on peut dire qu’il connaît le dossier, même s’il n’a jamais dissimulé ses positions assez fortement anti-iraniennes. Il est aussi parmi les experts officiels qui parlent pour Réalités-EU, ce qui ne manquera pas d’étonner.

Quelles conclusions ressortiront de ces travaux ? Il n’est pas besoin d’être devin pour le savoir. Mais quelques questions se posent : que va faire un représentant officiel, Audibert, dans cette galère ? Défendra-t-il les positions de l’ancien pouvoir ou de l’actuel ? Est-il vraiment du rôle de Terra Nova de défendre les positions des néoconservateurs américains ? Est-ce sa manière d’enrichir le débat intellectuel en France ? Alors qu’un nouveau cycle de négociations sur le nucléaire iranien se prépare à Moscou, alors que les néoconservateurs américains et le gouvernement Nétanyahou multiplient les critiques contre Obama et cherchent à préparer l’opinion mondiale à la guerre, Terra Nova rêve-t-il du temps où la France socialiste faisait la guerre au président égyptien Gamal Abdel Nasser, le « nouvel Hitler », et pacifiait l’Algérie ?

173 commentaires sur « Terra Nova, l’American Jewish Committee et la guerre contre l’Iran »

0 | 100

  • permalien Yvan :
    8 juin 2012 @14h23   »

    Hollande rencontre Abbas vendredi - Europe1.fr - Politique

    Cette première rencontre entre les deux présidents se déroulera à l’Elysée à 16H00 et le point presse à 16H30.
    Arrivé mercredi à Paris, le président de l’Autorité palestinienne a signé jeudi avec Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères, une convention de 10 millions d’euros d’aide budgétaire, première tranche de la contribution de la France au titre de 2012.


    Terra Nova, le vivier des cabinets ministériels

    A Matignon, on retrouve Jean-Philippe Thiellay, issu du Conseil d’Etat, il est conseiller de Jean-Marc Ayrault pour les institutions et les libertés publiques et vice-président de Terra Nova. Camille Putois, directrice adjointe de cabinet, a participé à une mission d’étude de Terra nova sur la présidentielle américaine de 2008. Le conseiller à l’enseignement supérieur, Jean-Yves Mérindol, jusque là directeur de l’ENS Cachan, a été consulté pour un rapport de Terra Nova sur… l’enseignement supérieur.

    La reconnaissance de l’Etat palestinien : une fausse bonne idée | Terra Nova

    La démarche engagée par M. Abbas est une fausse solution au problème du blocage du processus de paix. Les conditions d’une reconnaissance de l’Etat palestinien ne sont pas remplies : la Palestine ne répond pas aux critères traditionnels de reconnaissance de l’Etat (territoire défini, population permanente et gouvernement effectif). Cette reconnaissance n’a aucun caractère d’urgence : le printemps arabe l’a fait passer au second plan des préoccupations des populations arabes. Les Palestiniens eux-mêmes ont d’autres priorités : emploi, libertés publiques, santé, éducation…



  • permalien Deïr Yassin :
    8 juin 2012 @14h47   « »

    Et avant que Hollande rencontre Abbas :
    ’La France souhaite approfondir les relations entre les deux nations’
    Eh non, il ne s’agit pas de la Palestine....
    - www.haaretz.com/blogs/diplom...

  • permalien Yvan :
    8 juin 2012 @14h53   « »

    Le beurre,

    Terra Nova Sciences Po Paris - Israël/Palestine : pour une solution politique et philosophique

    Les Accords d’Oslo de 1993 ont donné une autonomie qui devait être totale aux grandes villes palestiniennes : ce fut le cas pour les villes de Ramallah, Jéricho, Naplouse, Bethléem… par la création des zones A ; B et C.


    ... l’agent du beurre...

    Israël annonce la construction de nouveaux logements en Cisjordanie - L’EXPRESS

    Après avoir rejeté la légalisation d’une colonie sauvage érigée sur des terres privées palestiniennes, lsraël annonce la construction de logements pour 300 nouvelles familles dans une colonie proche de Ramallah, en Cisjordanie.


    ... et le c.. de la crémière !

  • permalien Sarah :
    8 juin 2012 @18h48   « »

    Avec des gens comme Frédéric Encel,Bruno Tertrais et Michel Taubman,trois personnes appartenant au lobby sioniste,ce colloque promet vraiment d’être, comment dire ?..... enrichissant !

    Tout cela chapeauté par le très neutre American Jewish Committee(France) !

    Faut-il vraiment attendre les conclusions de ce genre de "colloque" ?

  • permalien K. :
    8 juin 2012 @21h32   « »
  • permalien Noval :
    8 juin 2012 @21h55   « »

    Montpellier, acte 1 . Il n’y aura pas de drapeau palestinien à l’hôtel de ville, les sionistes s’y opposent :

    http://www.crif.org/fr/revuedepress...

    Montpellier, acte 2 . Dimanche, les sionistes y crieront haut et fort : Vive le sionisme ! :

    http://www.europalestine.com/spip.p...

  • permalien Sarah :
    8 juin 2012 @22h14   « »

    L’american jewish Committee et Sarkozy :

    http://www.judaismeetliberte.fr/act...

    L’AJC lui a décerné le prix « Light Unto the Nations (Lumière parmi les Nations).

    Rien que ça !

  • permalien Yvan :
    8 juin 2012 @22h44   « »

    L’unique intérêt des think tanks, c’est de connaitre l’influence réelle qu’ils peuvent avoir sur les évènements.

    Pour Terra Nova...

    François Hollande souhaite faciliter la reconnaissance d’un État palestinien - DIPLOMATIE - FRANCE 24

    La France cherche avant tout "être utile" pour relancer le processus de paix entre Israël et les Palestiniens qui peut, seul, aboutir à la reconnaissance d’un Etat palestinien, a indiqué vendredi François Hollande à l’issue d’un entretien avec Mahmoud Abbas.


    ... il semble qu’elle ne soit qu’anecdotique.

  • permalien Houcine :
    8 juin 2012 @22h45   « »

    De Guy Mollet à Sarko & Co.!

    Hier, c´était assécher le Nil et affamer les égyptiens, aujourd´hui, il s´agit de détruire l´Iran et établir le Royaume de Yahvé entre l´Euphrate et le Nil !

    @Noval

    Concernant le drapeau palestinien sur un hôtel de ville en France, partout en Europe, malgré l´importance du tourisme arabe, surtout en Angleterre, en Autriche, en Espagne et en France (moyennement 280 € la nuitée + des achats en bijoux, luxueux vêtements et location de voitures avec chauffeur à Paris et en Cote d´Azur), aucun établissement, aucun hôtel ne hisse ni un seul drapeau de ces khalégis qui offrent plus de €10.000 par personne, en quelques jours de leur séjour au paradis de ceux qui furent les amis du Shah qui contraignait les iraniennes et les iraniens à s´habiller chez eux à l´occidentale !

    Dans ce conflit des civilisations, il y a les plus puissants, qui au nom de leur libéralisme, ils licitent tout, mais nient le droit des autres peuples, et il y a des régimes vassaux des libéraux occidentaux, faisant tout pour maintenir leurs population là où elles s´y trouvent, ignorants, sous développées et trop discriminées.

    Cordialement

    Houcine__

  • permalien Noval :
    8 juin 2012 @22h56   « »

    L’un des participants à ce colloque organisé par l’American Jewish Committee, le " géopoliticien " Frédéric Encel, (voir son portrait dans l’excellent article de Vincent Geisser mis en lien par Alain Gresh), a participé récemment, et en joyeuse compagnie, à une opération de propagande sioniste en Israël.

    Alors qu’il n’a jamais réussi à intégrer le milieu universitaire en France, ce faussaire patenté apparaît sur l’affiche comme étant " professeur de relations internationales " :

    http://www.latitudefrance.org/Democ...

  • permalien Deïr Yassin :
    8 juin 2012 @22h58   « »

    Pendant qu’Abbas soit reçu par Hollande, Ismail Haniyeh a un Op-Ed dans the Guardian d’aujourd’hui.

    Plus de 500 commentaires à l’heure actuelle. Je n’ai pas eu le courage de les lire pour voir de quelle côté ça penche mais probablement Youli Edelstein a mobilisé tous les petits soldats de la Hasbara malgré le début du Shabbat.

    - www.guardian.co.uk/commentis...

  • permalien Houcine :
    9 juin 2012 @00h16   « »

    Pourquoi Jaques Chaban-Delmas pensa-t-il faire assécher le Nil ?

    Pour les égyptiens, ce grand fleuve a été une source intarissable de nourriture. Ses eaux ont toujours attiré du gibier, tel que le buffle d’Afrique et le dromadaire introduit par les Perses, vers le VIIème siècle avant notre ère.

    La fertilité apporté par le Nil, elle a donné aux égyptien une structure qui vient marquant leur civilisation par la stabilité et la continuité, jusqu´à nos jours. Parmi les produits les plus importants produits fournis par le Nil, on ne devrait citer que le blé qui a été crucial pour tout le Moyen Orient, souvent ravagé par des disettes. Ce produit agricole partagé entre le peuple et le Pharaon, sa commercialisation avait contribué, fixant aussi des rapports diplomatiques, accordant à l´Egypte les moyens d´avoir une forte armée qui avait bien veillé sur sa stabilité face aux forces étrangères. Quant à la dimension spirituelle du Nil qui fut considéré comme un seuil entre la vie et la mort, il avait été nommé Dieu Hapy ! Son Est fut le lieu de la naissance et de la croissance, et sa partie Ouest, elle fut celle de la mort ! Selon cet ordre, tous les tombeaux ont été placés à l’Ouest, en direction vers l´entrée à l’au-delà !

    Vue cette grande importance naturelle, Hérodote avait décrit l’Égypte comme un don du Nil. Sans ses eaux, la civilisation égyptienne n’aurait pas duré aussi longtemps (3000 ans). Quant au commerce le long de ce fleuve – Dieu, il a existé depuis »l’os d’Ishango« , - première indication découverte près du lac Edouard, au nord-est du Congo, il ya 25.000 ans.

    Durant la crise du Canal de Suez´1956, Guy Mollet et Chaban Delmas, trop solidaires avec les mercenaires Israélites, ils avaient pensé faire sécher le Nil, affamer les égyptiens et mettre fin aux projets panarabistes de Jamal Abd an-Nasser.

    Houcine__

  • permalien K. :
    9 juin 2012 @00h36   « »

    Le Guardian a consacré un reportage en direct sur Gaza aujourd’hui.

    http://www.guardian.co.uk/world/blo...

  • permalien Deïr Yassin :
    9 juin 2012 @00h51   « »

    @ K
    Merci infiniment, j’avais raté ça. Je vais faire du café et partir à Gaza....

  • permalien Conscience :
    9 juin 2012 @14h34   « »

    De quelle "guerre" contre l’Iran, peut-on parler ? Depuis plusieurs années, Israel parle de "frappes" contre l’Iran !! Pour beaucoup de gens, c’est à des frappes contre les palestiniens qu’il faudrait s’attendre !! Israel et l’Iran sont en paix et le seront pour la vie. Ce n’est ni Ahmadinajad ni autre président qui fera la paix avec Israel, c’ette paix éxiste depuis le triste Shah et s’est consolidée depuis l’avènement du pouvoir religieux en Iran.
    Est-il utile de rappeler que l’Iran et Israel ont combattu solidairement le pouvoir de Saddam leur ennemi commun. Israel est redevable envers l’Iran pour la très précieuse aide apportée par ce pays pour la prise de Bagdad et la capture de Saddam.
    Depuis la chute de Bagdad, l’Iran et Israel sont devenus les deux puissances de la région et concordent leur politique et décident de l’avenir du moyen-orient.

    En ce qui concerne la Syrie, l’Iran et Israel sont pour la survie et la pérennité de la dynastie Assad. Israel considère le pouvoir de Damas comme le principal allié après l’Iran qui envoie armes, milices et pétrodollars pour venir à bout de la révolution syrienne.
    Le régime de Damas avait soutenu l’Iran dans sa guerre contre l’Irak et, ce qui est très significatif, ce même régime veille à la paix et à la sécurité de la frontière avec Israel !
    Donc, à ceux qui pensent que la Chine et la Russie veulent contrer les occidentaux en Syrie, il convient de dire que c’est Israel par ses lobbys et l’Iran par ses milices et ses pétrodollars qui décident !

    Que font les chinos et les russes pour le peuple palestinien !!
    Qu’ont-ils faits pour le peuple irakien pour éviter l’invasion de l’Irak ?

    Dommage et beaucoup de malheurs au peuple syrien dont le sang coule depuis plus de 15 mois . Le massacre des enfants, femmes, hommes et vieillards touchent peu de conscience !!

  • permalien conscience :
    9 juin 2012 @14h54   « »

    super comme ça on ne parle pas du génocide syrien

  • permalien Sarah :
    9 juin 2012 @15h58   « »

    super comme ça on ne parle pas du génocide syrien

    Il y a un autre fil sur la Syrie,si vous avez envie de "commenter" :

    http://blog.mondediplo.net/2012-06-...

  • permalien conscience :
    9 juin 2012 @17h41   « »

    je vois pas....

  • permalien gloc :
    9 juin 2012 @17h52   « »

    conscience : super comme ça on ne parle pas du génocide syrien

    Pour parler "du génocide syrien" il faudrait qu’il y ait un génocide en Syrie...

    Par contre dans le règlement de la crise que traverse la Syrie, l’Iran apparait de plus en plus comme un interlocuteur incontournable.

    « L’Iran serait-il la clé pour une solution en Syrie ? C’est ce que semble indiquer la proposition de Kofi Annan, l’émissaire spécial de l’ONU et de la Ligue Arabe sur la Syrie, qui souhaiterait la mise en place d’un groupe de contact élargi sur le dossier syrien, comprenant l’Iran, afin de trouver au plus vite une solution pour résoudre la crise qui semble dégénérer en guerre civile dans certaines zones du pays. Une proposition que rejettent les Etats-Unis et plusieurs pays occidentaux dont la France (Quel rôle pour l’Iran dans la crise syrienne ? - SYRIE / IRAN - RFI). »

    La position de Terra Nova contre l’Iran, s’accommode bien de la position de Hollande pour une intervention armée en Syrie.

    Ça tombe bien Hollande vient d’inaugurer ses premiers morts au champs d’honneur (Afghanistan : quatre soldats français ont été tués - Le Point), de belles cérémonies émouvantes en perspective.

  • permalien Houcine :
    9 juin 2012 @22h04   « »

    @Conscience

    Concernant l´Iran et le Moyen Orient !

    Je ne veux pas prouver le contraire de vos dires ! Seulement, profitant de votre analyse, je voudrais apporter mon point de vue concernant l´Iran, la Syrie, Israël, la Chine, la Russie et les roitelets arabes.

    1- L´Iran dont la classe intellectuelle fut formée à la française, depuis les Safavides, puis allié des britanniques, avec l´émergence des petits soldats Pahlavis, leur dernier Mohammed Réda Pahlavi - Shah Iran avait financé des gigantesques projets militaires en Israël, versant des milliards de dollars à la France, souhaitant construire une puissante industrie et obtenir la bombe atomique et travailler cote à cote avec Israël, afin de maintenir les Cheikhs et roitelets arabes sous la domination occidentale, sans que les jeunes arabes puissent responsabiliser l´Amérique, comme c´est le cas aujourd´hui. Ce projet israélo - pahlaviste a échoué, à cause de l´intervention soviétique en Afghanistan, culminant par la révolution iranienne, la chute du Shah et l´instauration de la république islamique.

    Devant les exigences de cette la jeune république, ni Frankreich, ni l´Etat hébreu ont voulu reconnaitre que le Shah avait beaucoup investi chez eux, sans développer mutuellement les projets en question, ou rembourser les frais Eurodif- Sofidif.

    Pour affaiblir Téhran, l´Arabie Saoudite qui fut la plus concernée par la menace de la révolution iranienne, ensemble avec le Koweït et le reste des pays golfistes, elle n´a eu autre alternative que celle dictée par Reagan (CIA), à l´époque de Carter. Pour échapper au pire, il a fallu orienter les jeunes arabes vers le Jihade en Afghanistan ! À cet événement s´ajouta la crise de la grande mosquée mecquoise et l´intervention d´un Commando de la gendarmerie française, qui délogea »l´Imam Jouheimane« (l´adversaire de ben Baze) et ses fidèles retranchés dans la mosquée. D´une stratégie à une autre et manœuvrant pour sauver la dynastie des Al Saoud, toujours profitant des engagements américains, signés entre Abdelaziz et Roosevelt, stipulant leur protection contre le panarabisme et plus tard contre la pensée de »Jamal Abd an-Nasser« . Le retour des jeunes arabes afghans, il inquiéta l´Amérique et ses alliés arabes ! Que fallait-il faire donc contre »ben Laden et ses hommes« , sachant que celui-ci fut déjà dans la mire des Al Saoud, à cause de l´implication de »son frère Salem« dans l´affaire de la grande mosquée mecquoise ?

    C´est l´invasion de l´Irak et sa destruction qui a déjà répondu à cette question et d´autres.

    Puisque les dirigeants de tous les pays arabes n´ont aucune légitimité au sein des populations léguées à la misère et victimes de plusieurs siècles d´ignorance, pour les Etats Unis et Frankreich, le seul pays sur lequel il faut continuer à compter, c´est l´Etat hébreu, devenu une puissance au Moyen Orient !

  • permalien Houcine :
    9 juin 2012 @22h07   « »

    Concernant la Chine et la Russie

    Pour les premiers, il s´agit d´une course industrielle, économique et militaire, en quête de se venger de l´Angleterre et de l´Europe qui les a trop humiliés au XIXème siècle.

    Pour les russes qui furent combattus par l´argent du pétrole, l´armement américain et les jeunes mojahidines, entourés de nombreux peuples musulmans qui furent sous le régime soviétique, pour eux (les russes), il vaut mieux que la situation reste telle qu´elle est, avant de se trouver contraints de faire face au Jihade des afghans, des pakistanais, des jeunes arabes et surtout des chischans. Dans ce climat, les Etats Unis dont les soldats et officiers sont tellement lassés et leur moral est trop bas, ils n´ont d´autres moyens que maintenir les vassaux roitelets dans leurs palais, soutenir Israël et gagner du temps, sans se confronter aux chinois, mais toujours misant sur ce qu´on appelle danger iranien, extrémisme musulman.

  • permalien Houcine :
    9 juin 2012 @22h11   « »

    En conclusion

    La crise syrienne est un conflit utilisé par les corrompus et lâches arabes khaligistes, toujours craignant l´Iran, par les Occidentaux, les chinois et les russes, et le seul grand bénéficiaire dans tous ces malheureux conflits, c´est Israel !

    Cordialement

    Houcine__

  • permalien Houcine :
    9 juin 2012 @22h29   « »

    2- Concernant l´Iran et Paris

    Après le bombardement israélien le 7 Juin 1981 de la centrale nucléaire irakienne de Tammuz, dont les réacteurs ont été livrés par la France, ce pays (France) a réagit, prenant parti pour l’Irak. Des Mirage F1, commandés en 1977 ont été livrés à Bagdad. En Oktobre 1983, la France prêta cinq Super-Étendard transportant des missiles Exocet 19, visant la destruction des installations iraniennes ! La réponse de la république islamique ne se fit pas attendre (prise d’otages au Liban !). Malgré ce fait, Paris continua à exporter des armes (pas tellement importantes) à l´Iran, à travers des canaux mafieux, sans livrer l´Uranium enrichi au laboratoire concernant le Contrat Eurodif´1973, incluant la Belgique, la Suède et l´Espagne. Puis nationalisé sous le nom de »Cogéma en France et Sofidif à Tehran« . C´était toujours au cours du Mandat du Shah.

    En 1982, François Mitterrand refusa de fournir de l´uranium à Sofidif, sans rembourser l’Iran. Le 17 Novembre 1986, l’ex-président d’Eurodif est assassiné ! Cet acte fut revendiqué par Action directe et plus tard, les présumés auteurs avaient nié leur implication lors de leur procès. Quant à David Carr-Brown et Dominique Lorentz, ils avaient trop insisté sur la responsabilité des services secrets iraniens, qui selon eux, ils auraient manipulé Action directe à travers les liens de cette organisation avec les Fractions armées au Liban et la prise d´otages à Beyrouth. Ce chantage envers la France, selon Gilles Ménage, il visait la libération »d’Anis Naccache« , chef du présumé Commando qui avait tenté d’assassiner »Shapour Bakhtiar« , suivi d´une large série d´attentats en France (Paris), et qui sans doute furent le dessein du Mossad et Zepi Levni (1983 – 1986). Les accords de 1991 entre français et iraniens bénéficiant de 1,6 milliards de dollars, ils soutiennent cette thèse, mettant Israël en cause.

    Le seul qui resta poursuivi juridiquement, il fut l´interprète de l´ambassade iranienne à Paris (Wahid Gorji). Contre sa poursuite, les iraniens impliquèrent »Paul Mari Torri« , qui fut Conseiller à l´ambassade française à Téhran et qui fut accusé d´espionnage, mais libéré le même jour que Wahid en France.

    La révolution et la guerre Irano-Irakienne ont contribué à détruire tout ce qui restait de culture française en Iran. Le départ de la famille royale et de la haute bourgeoisie, dont la deuxième langue était le français, puis la fermeture des instituts culturels français sont des facteurs déterminants la fin d´une influence remontant au XIXème siècle.

    Houcine__

  • permalien Houcine :
    10 juin 2012 @14h57   « »

    L´Iran des années 1501-1722

    Shah Ismaïl Premier, couronné en 1501 à Tabriz, c´est lui qui avait refait l´unité de la Perse, se présentant comme supposé descendant d’Ali Ibn Abi Taleb et se proclamant du chiisme pour des raisons bien politiques que religieuses !

    La nouvelle foi permettait d’unifier des diverses populations, autour de cette spiritualité tellement simplifiée, se distinguant de l’Islam sunnite et des royaumes entourant la Perse. À l’époque safavide, cette doctrine conforme à tous les versets du Saint Coran, elle fut contre les Ottomans, à l´instar de la république iranienne d´aujourd´hui, en lutte contre les arabes khaligis et sympathisant avec les jeunes sunnites maghrébins qui sont de tradition chiíte, surtout au Maroc !

    Depuis le début de l´ère Safavide (1501 – 1722), c´est Shah Ismail premier qui a donné une certaine légitimité au pouvoir monarchique, lui associant l´Islam mystique que les aventuriers et escroc Pahlavistes, venus du Caucase, ils avaient confisqué au service de la British pétro-, et au détriment des réclamations du Docteur Lamsaddeck.

    Houcine__

  • permalien Houcine :
    10 juin 2012 @16h41   « »

    Le destin d´une monarchie en Orient !

    (Iran et l´ère des Shahs)

    L´union soviétique avait tenté de soumettre le Nord de l´Iran sous son hégémonie, en le soutenant vers 1920, comme une autre république vassale de Moscou. Une année après (1921), la Grande Bretagne et l´Irlande avaient exigé au roitelet »Reza – Reda Shah Pahlavi« de désister et s´orienter vers l´Occident. Le pétrole et son importance pour l´industrie des puissances, ont joué un grand rôle, déterminant la soumission de l´Iran et de tous le Moyen Orient.

    Dans ces circonstances, le mécontentement populaire ne fit qu´augmenter contre l´élite formée à la française, le roi sympathisant des ariens (Germany) et contre les ingérences de la Grande Bretagne et des Etats-Unis. Le 24 Aout 1941, des troupes russes, et anglaises prirent position à Téhran, suivies par 30.000 autres soldats américains.

    Pour écarter l´esprit arien, Reza avait été contraint d´abdiquer à faveur de son fils Mohammed, formé depuis son enfance à Lausanne.

    À l´instar de la »Conférence d´Anfa au Maroc« , les trois alliés (Roosevelt, Staline et Churchill) avaient choisi Téhran comme lieu de rencontre (1943). Finie la guerre contre le national socialisme, sous »Houssein Allas« (1951), l´industrie pétrochimique fut nationalisée, suivie par le premier boycott énergétique contre l´Angleterre et l´Amérique, connu sous la »Crise de l´Abadan« , causant à l´Iran de graves dégâts économiques. En dépit de cet événement, le parlement décida d´élire Docteur Mohammed Lamsaddek (Mossadegh) comme Premier mandataire et prélude au conflit entre celui-ci et le nouveau Shah d´Iran qui le congédia en 1953, grâce au soutient d´Eisenhower (Opération Ajax), Roosevelt Junior et Monty Woodhause qui fournit tout le soutien en 1946 contre les russes et leur projet de créer une république au »Mahabade kurde« . Mossadek finit par se faire incarcérer par général Fadl Allah (Fazlollah) Zahid, et le Shah qui avait peint sa politique impérialiste par sa révolution blanche en 1963, refusant toute la pensée populaire et l´influence de l´Imam Al Khomeiny, il trouva l´opportunité de regagner son palais de Téhran, en compagnie de sa très méchante épouse – Farah. C´était sous le gouvernement de Zahid, qui à son tour, accorda d´autres avantages au Consortium britannique, en attente de la vraie flamme révolutionnaire, la chute du Shah, abandonné par les siens au sommet de Guadalupe´1979 (Valéry Giscard d’Estaing, Jimmy Carter, James Callaghan et Helmut Schmidt).

    Réfugié au Maroc et grievement malade, ce cruel dernier Shah d´Iran, il n´a trouvé qu´ »Anwar as-Sadate« , qui au moins, il l´invita à venir et finir ses derniers tristes jours au Caire !

    Houcine__

  • permalien Orangerouge :
    10 juin 2012 @19h03   « »
    Deux Palestiniens en grève de la faim envoient leurs derniers signaux de détresse

    Le mois dernier, quand 2000 Palestiniens qui faisaient la grève de la faim pour être traités avec dignité ont mis fin à leur mouvement de protestation, deux détenus palestiniens se sont engagés à continuer la lutte des ventres vides.

    Des semaines plus tard, en dépit de la diminution de la couverture médiatique et des manifestations de solidarité, leur combat continue et les irréductibles grévistes de la faim sont en danger de mort. Le célèbre joueur de football de l’équipe nationale de Palestine, Mahmoud Sarsak, est dans sa 82ième journée de jeûne et le prisonnier diabétique, Akram Rikhawi, est dans sa 58ième journée de jeûne.

    Devant la gravité de leur état, il y a trois jours, les deux grévistes de la faim ont fait un vibrant appel : « Il reste encore assez de temps pour intervenir et mieux vaut nous soutenir tardivement que jamais. Il vaut mieux nous récupérer vivants et victorieux que morts dans des sacs noirs. »

    L’appel a été posté en arabe sur la page facebook de Addameer et traduit en anglais par Electronic Intifada. L’appel est le « dernier signal de détresse » des deux hommes qui continuent au péril de leur vie à se battre contre les brutales politiques de détention israéliennes :

    « Nous vous envoyons en urgence ce dernier signal de détresse du fond de nos cellules du soi-disant hôpital de la prison de Ramle où on nous laisse volontairement mourir à petits feux, pour que vous sachiez que vos fils et vos frères se battent toujours contre la mort mais vous, vous ne vous en souciez pas et vous ne soutenez pas leur cause — comme si, à la fin de la grève, les prisonniers avaient obtenu tout ce qu’ils avaient demandé.

    Nous sommes toujours là, et nous continuons notre grève de la faim illimitée car notre combat n’est pas terminé. »

    ....

    De plus, hier, Amnesty International (AI) a confirmé qu’Israël ne respectait pas les engagements pris avec les grévistes de la faim. Selon Ann Harrison de AI, le service de la prison a renouvelé au moins 30 détentions administratives. Selon elle : « En dépit de l’annonce par de nombreux médias que les autorités israéliennes avaient accepté de relâcher les prisonniers administratifs à la fin de leur période de détention en vigueur ’sauf en cas de nouvelles informations’, d’après ce que nous savons, les choses continuent comme avant en ce qui concerne la détention sans charges et sans jugement ».

    L’article entier, publié sur Mondoweiss est traduit ici :

    http://www.info-palestine.net/artic...

  • permalien Orangerouge :
    10 juin 2012 @19h08   « »
    Deux Palestiniens en grève de la faim envoient leurs derniers signaux de détresse

    Bien que leur combat dure depuis longtemps, ce n’est qu’hier qu’on a permis à deux médecins indépendants de l’organisation pour les droits humains israélienne (PHR-Israel) de venir les voir. Après leur visite, PHR-Israel et le Conseil Palestinien pour les droits humains (PCHRO) ont fait une déclaration décrivant l’état critique de Sarsak et Rikhawi et soulignant l’urgence de la situation.

    Ils ont déclaré à propos de Sarsak :

    Mahmoud souffre d’une grande perte de tissu musculaire et d’une perte de poids drastique. Il a perdu environ 33% de son poids : il pesait 76 kg et il en pèse aujourd’hui 51. Il s’évanouit, perd souvent conscience et a des pertes de mémoire. Le docteur a ajouté que Mahmoud souffre de troubles du rythme cardiaque (arythmie) qui mettent sa vie en danger.

    Et à propos de Rikhawi voilà ce que les docteurs de PHR-Israel ont dit :

    Akram aussi souffre déjà d’une grande perte du tissu musculaire et d’une perte de poids drastique. Son poids est passé de 68 kg à 50 kg, ce qui représente une perte de 26,5%. Le docteur de PHR-Israel a aussi déclaré que la combinaison de l’inflammation due à une maladie chronique antérieure et des complications dues à la grève de la faim rendaient leur hospitalisation d’urgence indispensable.

    Akram est enfermé au centre médical de la prison de Ramley depuis son arrestation en 2004 parce qu’il souffre de plusieurs maladies chroniques, dont le diabète et l’asthme. Akram a commencé sa grève de la faim le 12 avril pour protester contre le fait que sa demande de liberté anticipée lui ait été refusée en dépit de son état de santé. Hier le 5 juin, sa demande de liberté anticipée pour des raisons médicales a été à nouveau rejetée.

    Les menaces des docteurs de IPS (Israel Prison Service) de le nourrir de force et de le soigner de force ajoutées à leur refus de soutenir sa demande de remise de peine en raison de son état de santé, ont conduit Akram à se méfier profondément d’eux. C’est pourquoi il a souvent refusé d’être traité pour ses maladies chroniques ou pour les complications qu’elles engendrent.

    PHR-Israel a aussi fait état d’un troisième gréviste de la faim pour la dignité qui a rejoint Sarsak et Rikhawi pour protester contre les méthodes de détention :

    http://www.info-palestine.net/artic...

  • permalien Orangerouge :
    10 juin 2012 @19h09   « »
    Deux Palestiniens en grève de la faim envoient leurs derniers signaux de détresse

    Rikhawi et al-Barq sont retenus en détention administrative, la méthode israélienne pour emprisonner les gens sans charges sur la foi de « preuves secrètes », mais Sarsak est emprisonné au titre de la « loi des combattants illégaux ». Originellement destinée à être le moyen légal de court-circuiter les droits des prisonnier politiques libanais suspectés de collaborer avec le Hezbollah, cette loi est utilisée depuis 10 ans pour capturer les Palestiniens de Gaza et les détenir dans des conditions plus dures que celles de la détention administrative.

    Il y a 3 ans, Sarak a été arrêté en Israël alors qu’il se rendait de Gaza en Cisjordanie pour rejoindre l’équipe nationale palestinienne de football. Les Israéliens ont utilisé la loi des combattants ennemis pour kidnapper Sarsak. Depuis son arrestation en 2009 Sarsak n’a fait l’objet d’aucunes charges. Et sous les lois israéliennes le joueur de football peut rester en prison indéfiniment ou en tous cas très longtemps puisqu’il est dans l’impossibilité de se défendre contre des accusations qu’il ne connaît pas.

    L’année dernière, le groupe israélien de défense des droits de l’homme, B’tselem, a critiqué la loi d’internement des combattants illégaux en ces termes : « Elle permet à l’état de faire des arrestations massives, de retenir les prisonniers indéfiniment sans contrôle judiciaire réel ». B’tselem soulignait deux points de la loi si vaguement énoncés qu’ils rendaient la libération pratiquement impossible :

    La suite ici :
    http://www.info-palestine.net/artic...

  • permalien gloc :
    11 juin 2012 @20h13   « »
    La banalisation du mal
    Je génocide
    Tu génocides
    Il génocide
    Nous génocidons
    Vous génocidez
    Ils génocident

    Le vice-Premier ministre israélien accuse Bachar el-Assad de « commettre un génocide » - Israël / Syrie - RFI

  • permalien Deïr Yassin :
    11 juin 2012 @21h13   « »

    Dommage que Lolo le mytho n’est plus là. On a finalement retrouvé les sangliers d’Abbas qu’on cherche depuis le mois de septembre.
    Ils ont été relâchés dans des champs près de Salfit par des colons.
    www.maannews.net/eng/ViewDet...

  • permalien s=exp(j*pi) :
    11 juin 2012 @23h14   « »

    @ Deïr Yassin // 11-06 / 21h13

    Alors ces sangliers mythiques sont retrouvés !

    Ca a dû coûter un os de les rapatrier depuis NEW YORK !

    Et ce sont les mêmes sûrement dont causait L SZY***, car des colons ne peuvent importer que des sangliers juifs.

    Imaginez ce que cela a dû coûter que d’aménager le transport et ensuite d’assurer les rites de purification ...

    Mais je suppose que, pour opprimer les Palestiniens, de vrais colons ne reculent devant aucun sacrifice.

    Au fond, si c’était un miracle de la Hasbara afin de préparer le retour de L SZY*** ?

    Chez nous, en Wallonie, les dégâts aux cultures sont compensés par ceux qui détiennent les droits de chasse aux alentours. Il n’en va évidemment pas de même en Palestine.

  • permalien Deïr Yassin :
    11 juin 2012 @23h51   « »

    @ Le Belch
    Hehe, ces sacrés sangliers !

    Il y a quelques mois, j’étais chez des amis, et leur gamins regardaient un documentaire animalier à la télé. Tout d’un coup il y avait des sangliers, et j’ai commencé à rire, en disant : "Ah, voilà enfin les sangliers d’Abbas" ou dans le genre. Ils m’ont regardé avec étonnement, et j’ai commencé par dire : "Vous savez, les sangliers qu’on cherche depuis le discours à l’ONU".
    Après, j’ai réalisé que non seulement ils ne savaient pas de quoi je parlais, mais qu’il serait en plus impossible d’expliquer cette histoire judéo-belge aux gens qui ne l’ont pas vécu en direct ici :

    il y a un avant et un après "Lolo (et) le(s) cochon(s)" dans les annales de la hasbara.

    Ah non, en Palestine, les colons vandalisent, et les Palestiniens sont arrêtés. Les colons de Yitzhar qui avaient mis le feu aux champs à ’Urik et qui avaient menotté et tabassé un Palestinien déjà par terre, saignant du ventre d’une blessure de balle tirée par ces mêmes colons samedi il y a deux semaines n’ont pas été arrêtés alors qu’ils étaient identifiés et, chose rare - l’IDF a confirmé les propos des villageois et des membres de B’Tselem sur place. Alors récompenser les dégâts : à quoi sert la colonisation sinon à se comporter en maitre absolu ?

  • permalien Noval :
    12 juin 2012 @18h35   « »

    On ne s’étonnera pas de ce colloque organisé en binôme par l’ Ajc et Terra Nova sachant qu’en février dernier, un sioniste américain débarquait à Paris pour s’entretenir avec Alain Juppé et Manuel Valls de "deux chantiers diplomatiques d’envergure" :

    http://ajcfrance.files.wordpress.co...

  • permalien Orangerouge :
    12 juin 2012 @18h43   « »
    F. Hollande totalement indifférent aux Bareinis comme aux Palestiniens

    Ca paie pas, ces causes là, le Bahreïn, les Palestiniens ... mieux vaut lécher profondément l’Arabie Saoudite et Israël, c’est plus rentable pour les petits politicards.

    “Au Bahreïn, on arrête les habitants au hasard, on les frappe, on les torture tous les jours…”

    http://television.telerama.fr/telev...

  • permalien Deïr Yassin :
    12 juin 2012 @21h15   « »

    @ Le Belch
    Ma parole, Lolo le patho a laissé un commentaire sur Ma’an News au sujet des sangliers. Il y parle encore d’Abbas et l’ONU même s’il a rectifié le tir :-D
    Comment dit "déni" en judéo-belge ?

  • permalien Deïr Yassin :
    12 juin 2012 @21h39   « »

    Les lobbys pro-israéliens en France ont encore du chemin à faire avant d’arriver au niveau de leurs homologues yankees :

    www.richardsilverstein.com/t...
    Âmes sensibles s’abstenir : graphiques explicites

  • permalien Nathan :
    12 juin 2012 @22h33   « »

    Deïr Yassin : 12 juin @21h39

    Âmes sensibles s’abstenir : graphiques explicites

    Je proteste, c’est une calomnie ! Si l’on en croit Ahmadinejad, il n’y a pas un seul homosexuel en Iran… Les hommes aiment tous les femmes là-bas, sans exception. Cela dit, les femmes ne peuvent pas entrer dans les salles de cinéma qui passent les matches de l’Euro. Il paraît que c’est pour protéger leurs chastes oreilles sous le tchador, mon enfant…

    http://www.lemonde.fr/proche-orient...

    Des nouvelles de Tunisie, l’un des rares paradis arabes à avoir pris un le virage démocratique : le couvre-feu a été décrété ce soir dans plusieurs régions du pays, suite au violences commises par les inévitables salafistes.

    http://www.lorientlejour.com/catego...

  • permalien gloc :
    12 juin 2012 @22h54   « »

    Le dénommé Nathan : "Si l’on en croit Ahmadinejad, il n’y a pas un seul homosexuel en Iran…"

    Si on en croit la traductrice :
    "In Iran we don’t have homosexuels like that."

    "Like that", c’est à dire d’homosexuels prosélytes identitaires et communautaristes.

    On vous l’a déjà expliqué de nombreuses fois, mais on vous le redira dénommé Nathan.

  • permalien INDIGNE :
    12 juin 2012 @23h02   « »

    Trois ONG mises à la porte du premier salon mondial de l’armement

    [
    http://www.lemonde.fr/international...]->]

    Les chiffres du commerce des armes, selon Amnesty International
    Selon l’organisation, deux personnes sont tuées par des armes chaque minute dans le monde, et quinze, blessées. Chaque jour sont fabriquées "assez de munitions pour tuer deux fois chaque individu de la planète", estime Amnesty International.
    Actuellement, 875 millions d’armes à feu sont en libre circulation dans le monde. Les cinq membres permanents du Conseil de sécurité - Etats-Unis, Chine, Russie, France et Royaume-Uni - réalisent à eux seuls 88 % du commerce des armes mondial.
    Quatrième exportateur d’armes au monde, la France a, selon Amnesty International, vendu des munitions à la Syrie entre 2005 et 2009, pour 1 250 000 dollars

  • permalien Nathan :
    12 juin 2012 @23h16   « »

    gloc : 12 juin @22h54

    Si on en croit la traductrice :
    "In Iran we don’t have homosexuels like that."

    "Like that", c’est à dire d’homosexuels prosélytes identitaires et communautaristes.

    Je n’ai pas entendu "Like that" mais "like in your country" et je perçois aucune référence aux homosexuels "prosélytes, identitaires et communautaristes". Ça doit être un fantasme de votre part.

  • permalien gloc :
    13 juin 2012 @06h25   « »

    @ dénommé Nathan,

    Mes fantasmes, consistent à croire, que les trolls de votre espèce trouvent un jour de bonnes raisons de ne plus polluer les débats en sortant toujours les mêmes âneries.

    ... malheureusement pour vous, ce ne sont que des fantasmes.

  • permalien Deïr Yassin :
    13 juin 2012 @11h52   « »

    Carlos Latuff qui est à Paris en ce moment - il y a des photos intéressantes prises à Paris sur son Twitter - ont dessiné ces dessins-ci pour Mahmoud Sarsak.
    Rendez-vous ce soir devant l’écran géant à Trocadero, organisé par GUPS



  • permalien Deïr Yassin :
    13 juin 2012 @12h19   « »

    Eric Cantona, entre autres, signe un appel pour la libération de Mahmoud Sarsak, et contre la tenue de la coupe européenne junior en Israël en mars 2013 :

    - http://electronicintifada.net/blogs...
    - http://bellaciao.org/fr/spip.php?ar...

    Encore Latuff :

  • permalien Noval :
    13 juin 2012 @18h18   « »

    Accoler dans une même phrase le mot droit à Israël est déjà en soi une insulte à la raison lorsque l’on sait que cet Etat se moque depuis des décennies en toute impunité de la plus élémentaire règle juridique.

    Mais qu’importe aux sionistes si leur légendaire chutzpah atteint régulièrement des sommets. Une nouvelle preuve ?

    http://www.ujfp.org/spip.php?article2323

  • permalien Shanaa :
    13 juin 2012 @20h04   « »

    Depuis toujours, il y a des peuples batisseurs (egyptien, grec, maya) et des peuples destructeurs (trop nombreux pour être cités) !
    Les peuples destructeurs ont profité des inventions pour développer une technologie mortifére, capable de raser tout ce qui vit ! En d’autres termes, ils ont développé la science avant la conscience !

  • permalien Shanaa :
    13 juin 2012 @20h20   « »

    Conscience, depuis 2003, année de l’invasion US-britannique, tous les jours, en Irak, des gens meurent des suites de cette guerre ! A-t-on employé le mot "génocide" ?
    On remarquera, que les crimes commis par les puissants n’ont jamais de qualificatif !
    De même, les puissants qui commettent des crimes de guerre ne sont jamais jugés !
    Pourtant, Saddam comme Khadaffi ont été littéralement liquidés !
    Toutes ces incohérences en politique étrangére servent à nourrir le "complotisme".

  • permalien Rouzbeh :
    13 juin 2012 @21h11   « »


    Des membres de la LDJ condamnés pour faits de violences sur des militants pro-palestiniens en 2009

    http://www.youtube.com/watch?v=DbCb...

  • permalien s=exp(j*pi) :
    13 juin 2012 @23h01   « »

    @ Deïr Yassin // 11-06 / 23h51 // 12-06

    Les sangliers de L SZY*** sont un des bons souvenirs du blog. Le bonhomme déteste se sentir ridicule, même lorsque c’est de son seul fait. Et plus il se débattait avec cette idiotie, et plus il devait se sentir ridicule.

    Malheureusement, sa posture de dominant lui rendait impossible de reconnaître qu’il s’était planté. Je me suis demandé par la suite si ce n’était pas la raison originelle de sa disparition.

    Et s’il s’accroche à "ses" sangliers sur un autre blog, c’est peut-être pcq cet échec l’a marqué. Il nous avait bien caché cet aspect sensible et fragile de sa personnalité !

  • permalien X :
    14 juin 2012 @06h02   « »
    Les versets Nathaniques

    Maintenant, soyons sérieux. Je suis contre tous les intégristes religieux, juifs compris.

    Cela dit, force est de reconnaître que le périmètre de nuisance de l’intégrisme musulman est autrement plus vaste que celui du fondamentalisme juif.

    Les intégristes juifs, combien de divisions ? Imaginons qu’ils représentent 10% de la population juive. Ça fait au total, 1,5 million de personnes. Là-dedans, n’oublions pas les femmes, qui n’ont rien à dire et les dix gosses par ménage que les femmes doivent torcher. Ça ne laisse pas un si grand nombre de fanatiques. Il est vrai qu’ils sont particulièrement virulents et nocifs en Israël.

    De plus, ils sont divisés en de nombreuses sectes et une partie d’entre eux doivent vous plaire, car ils considèrent l’existence d’un Etat juif comme une abomination.

    Par contre, 10% de 1,5 milliard de musulmans, - je cite ce chiffre au hasard - ça fait deux fois et demie la population de la France.

    Et contrairement à ce que certains hasbaristes essaient de faire croire, ils lisent le Coran au premier degré et sont décervelés par les télé-évangélistes de service, dont nous avons failli avoir quelques spécimens en France à l’occasion de la fête de l’UOIF.

    Le judaïsme est certes une religion particulariste et élitiste. En contrepartie, elle n’est ni prosélyte ni conquérante. Elle n’a pas de missionnaires et n’a pas pour objectif de convertir l’humanité toute entière [ explication : tout le monde n’est pas ēlu, on veut garder le paradis pour les seuls juifs, alors que les musulmans et chrétiens veulent le partager ....c’est tellement nous ça.. ..]. Elle n’a pas lancé des troupes à l’assaut de continents entiers. Elle n’a pas divisé la mappemonde en dar al-islam ou en dar al-harb. Elle a quasiment toujours été sur la défensive face à des puissances dominantes.

  • permalien Shanaa :
    14 juin 2012 @12h07   « »

    Dire que "le périmétre de nuisance de l’intégrisme musulman est plus vaste", c’est tout simplement être totalement dénué du sens de l’observation ou être de mauvaise foi !
    L’observation pure et simple indique que les musulmans sont en position d’agressés, de la Palestine, à l’Irak généreusement arrosé à l’uranium, et jusqu’aux montagnes d’Afghanistan !
    Sans parler des récentes désabilisations de pays musulmans par l’oligarchie en quéte de guerres et de pillages !
    Donc, le radicalisme de certains musulmans est purement réactionnel, anti mondialiste et non "conquérant" !
    A l’heure actuelle, les seuls états au monde qui colonisent sont les USA et Israel !

  • permalien Shanaa :
    14 juin 2012 @12h23   « »

    La société iranienne est trés complexe, et ne saurait se résumer aux positions d’un seul homme, Ahmadinejad !
    Les iraniens appartiennent à une civilisation trés ancienne et sont parfaitement capables de gérer leurs affaires. De plus, hormis la minorité d’obédience sunnite, les minorités disposent de certains droits, y compris les iraniens juifs !
    De même, les opérations pour changer de sexe sont autorisées, bien que l’homosexualité ostentatoire ne soit pas tolérée et qu’on est trés loin des "gay pride" !
    Il parait même, que les perses sont à l’origine des "droits de l’homme" !
    Mais bon, qui veut tuer son chien l’accuse de la rage !

  • permalien Noval :
    14 juin 2012 @17h26   « »

    Ils ont beau hasbarer toujours et encore, rien n’y fait. L’image de " la plus belle démocratie du Moyen-Orient " atteint des profondeurs abyssales. Après celui réalisé par la BBC, un nouveau sondage place Israël après l’Iran et la Syrie :

    http://www.visionofhumanity.org/gpi...

  • permalien Noval :
    14 juin 2012 @18h12   « »

    Selon Wikipédia : La médaille de la liberté " est décernée à des personnes, américaines ou non, qui ont fourni « une contribution particulièrement méritoire pour la sécurité ou les intérêts nationaux des États-Unis, un monde de paix, ou des efforts remarquables dans le domaine culturel ou autres, public ou privé "

    Tout comme pour l’attribution du prix Nobel de la Paix, on peut cependant cumuler les qualités de criminel de guerre et de récipiendaire de la médaille de la liberté. La preuve :

    http://tempsreel.nouvelobs.com/mond...

  • permalien Deïr Yassin :
    14 juin 2012 @22h00   « »
    Le CRIF, le BNVCA et l’UEJF contre la médecine humanitaire.

    Le CRF, Ghozlan & Comparses et l’Union des Etudiants Juifs de France sont dans tous leur états :

    Christophe Oberlin, professeur de médecine à Paris VII - et grand ami et connaisseur de la Palestine où il a séjourné une trentaine de fois comme chirurgien et professeur de médecine - a eu le culot tout chutzpahesque de poser un question de médecine humanitaire - en prenant le bombardement de Gaza et la famille al-Samouni comme exemple - à ses étudiants pendant un examen.

    C’est sûr, s’il avait posé une question concernant un massacre en Syrie ou encore mieux la Shoah, il aurait été plus tranquille.
    Longue vie au Professeur Oberlin !

    - www.lemonde.fr/societe/artic...

  • permalien K. :
    14 juin 2012 @22h12   « »

    Un sioniste homophobe ? Ja-mais, c’est sûrement un musulman qui se fait passer pour un sioniste.

    MK Michaeli (Yisrael Beitenu), who spoke during a session of the Knesset’s Committee on the Status of Women, slammed Channel 10 for featuring programs that show "how nice it is to be gay," and added : "They are miserable, these homosexuals… Eventually they commit suicide at the age of 40."

    http://www.ynetnews.com/articles/0,...

  • permalien Deïr Yassin :
    14 juin 2012 @22h32   « »

    @ K
    C’est encore Anastasia Michaeli, l’ex-Russe convertie au Judaïsme après une carrière de strip-teaseuse. C’est la folle qui avait versé un verre d’eau à la figure de Ghaleb Majadele, membre palestinien de la Knesset, il y a quelques mois.

    Un autre article sur le même sujet (le verre d’eau au visage de Majadele est dans un lien) :
    - http://972mag.com/m-k-anastasia-mic...

    Et pendant ce temps, on apprend que 52% des Israéliens juifs sont d’accord avec Miri Regev, membre de la Knesset pour le Likud, qui avait prononcé en public que les réfugiés africains sont un cancer pour Israël.

  • permalien Orangerouge :
    15 juin 2012 @13h35   « »

    Suite au cris du CRIF, du BNVCA et de l’UEJF qui défendent les assassins d’enfants israéliens, le lâche Président de l’Université de Paris VII, Vincent Berger, a cru bon de déclencher une enquête administrative.

    Vincent Berger pense à sa carrière, alors il se demande, lorsqu’on tue, avec des chars et des bombardements, un enfant arabe, s’il s’agit bien d’un crime ...

    Merci à Christophe Oberlin, qui sauve la réputation et l’honneur de l’Université de Paris VII.

  • permalien X :
    15 juin 2012 @13h50   « »
  • permalien Orangerouge :
    15 juin 2012 @20h44   « »

    Si vous avez envie de dire qui défend le mieux la réputation de l’Université de Paris VII, ici vous pouvez trouver les mails du courageux Chirurgien Christophe Oberlin, et de Vincent Berger, le Président de l’Université de Paris VII :

    http://www.univ-paris-diderot.fr/sc...

  • permalien Orangerouge :
    16 juin 2012 @12h26   « »
    Lettre ouverte de Pascal Boniface aux journalistes qui cirent les pompes de BHL

    A l’occasion de la sortie de la nouvelle daube filmée de BHL, Pascal Boniface publie un article réjouissant qui dénonce la couverture médiatique accordée régulièrement aux navets de l’admirateur de Jean-Baptiste Botul :

    http://leplus.nouvelobs.com/contrib...

    La conclusion de Boniface est d’une rare pertinence :

    "Beaucoup d’entre vous participent au culte de BHL, par intérêt, par espoir d’un retour d’ascenseur, par crainte de représailles... Bref, vous le faites sans sincérité.

    Vous devriez comprendre que vous mettez en cause vos intérêts en perdant votre crédibilité. Les petites combines ne sont plus opaques, chacun peut les voir. En l’occurrence le public a tranché. Contre BHL malgré son feu nucléaire médiatique, mais aussi contre vous. Cet entartage moral vous concerne aussi."

  • permalien Odile :
    16 juin 2012 @17h02   « »

    S’il faut être deux pour faire la paix (un maître et un collabo, avec éventuellement ses deux fils ?), il faut être beaucoup pour faire la Justice

    Les Palestiniens patriotes, pas les collabos, n’ont pas besoin de paix (au sens classique) dans un état croupion

    Ils ont besoin de Justice de la Mer au Jourdain, sinon à l’est de la Jordanie peuplée en grande majorité de Palestiniens avec un roi dont l’arrière grand-père a trahi la juste cause palestinienne.

  • permalien c’est raté :
    16 juin 2012 @18h17   « »

    c’est raté !

  • permalien Lou :
    18 juin 2012 @22h50   « »

    Diplomatie française recycle les anciens communiqués :

    3 - Regain de tensions à Gaza et dans le sud d’Israël

    La France est très préoccupée des violences des derniers jours à Gaza et dans le sud d’Israël.

    Elle condamne fermement les tirs de roquettes visant le territoire israélien, ainsi que l’attaque terroriste qui a coûté la vie à un civil israélien.

    Il est crucial que toutes les parties observent la plus grande retenue pour éviter une escalade.

    L’heure doit être à l’apaisement et la priorité à la reprise du dialogue.

    Pour le Monde 2+2=2

    Deux morts dans un raid aérien israélien sur la bande de Gaza

    Deux Palestiniens ont été tués, lundi 18 juin, dans un raid aérien sur le nord de la bande de Gaza, près de la frontière avec Israël, après une opération similaire dans la matinée qui avait également fait deux morts dans le même secteur, a-t-on appris de sources médicales à Gaza.

  • permalien Lou :
    19 juin 2012 @23h09   « »

    Diplomatie française :

    4 - Territoires palestiniens / Liban

    (...) en tout cas en ce qui concerne les Israéliens et les Palestiniens. Je crois que sur ce sujet là, le président de la République a tenu des propos très forts, très clairs, lorsqu’il a reçu ici M. Abbas il y a dix jours. Il y a une chose que j’ai retenue personnellement, c’est lorsqu’il a dit que la France cherchait à être utile. Je crois que c’est important et cela montre bien, à mon avis, le sens de la démarche du président, c’est-à-dire d’essayer d’être utile. Cela veut dire être en contact avec tout le monde, essayer de trouver les bonnes solutions, en tout cas de contribuer aux bonnes solutions aux problèmes qui peuvent se poser. Le problème immédiat qui se pose, c’est celui de l’indispensable reprise d’un dialogue entre Israéliens et Palestiniens et cela fait partie précisément des messages que nous transmettons. Dans ce cadre-là, nous ferons une petite présentation demain, je signale que jeudi à son retour de Rio, M. Laurent Fabius recevra M. Daniel Ayalon, vice-ministre des Affaires étrangères israélien, je pense que ce sera une occasion de plus de faire passer précisément ces messages-là.

    Une mosquée incendiée en Cisjordanie

    Créé le 19-06-2012

    JERUSALEM (AP) — Une mosquée a été incendiée et vandalisée mardi en Cisjordanie, a-t-on appris auprès de la police et de l’armée israélienne. Les juifs extrémistes sont soupçonnés de ces violences contre les Palestiniens.

    D’ici le 1er juillet, le gouvernement israélien s’est engagé à détruite 30 appartements construits en toute illégalité par des colons sur des terres appartenant à des Palestiniens.

    Des graffiti en hébreu ont été inscrits sur le bâtiment : "La guerre commence à peine, vous en paierez le prix", peut-on y lire, selon les services du porte-parole de l’armée.

    A quoi ça sert que Mr Hollande tienne des propos très forts, très clairs ?

  • permalien K. :
    19 juin 2012 @23h56   « »

    Il faut imaginer une synagogue brulée par des Palestiniens.

    Ce sont alors tous les Palestiniens qui sont des génocidaires, alors que pour les sionistes il s’agit d’éléments "isolés"...

  • permalien K. :
    20 juin 2012 @00h43   « »

    La prochaine sauce atlanto/sioniste : la « troisième option » de Netanyahou, (qui confond-on est classe ou on ne l’est pas- les plumes de la colombe qu’il abat avec des déjections-***)

    Dans son livre "Les Nouvelles guerres d’Israël : Une explication historico-sociologique" (Université de Tel Aviv), Uri Ben Eliezer définit cette option comme une politique de séparation qui contient une connexion : elle sépare la bande de Gaza de la Cisjordanie, les Palestiniens entre eux au sein de la Cisjordanie, les Palestiniens des colons et Israël de parties de la Cisjordanie. Dans le même temps, il relie Israël à des parties annexées de facto de la Cisjordanie et Israël aux colons, qui sont ses citoyens.

    (...)

    La définition générale du mot « terreur » ne tient pas compte du fait que les Palestiniens se battent pour leur droit à l’autodétermination nationale. Ben Eliezer, un sociologue à l’Université de Haïfa, note que cette définition permet au gouvernement Netanyahu d’exporter la troisième option aux États-Unis et même en Europe. Cette méthode endort la plupart des Israéliens qui craignent une guerre tous azimuts, mais aussi une paix qui exige des concessions territoriales.

    La troisième option accorde une légitimité indirecte à l’occupation et fait de la place aux scénarios de cauchemar d’un bombardement de l’Iran, la persécution des migrants africains et l’incitation contre quiconque pense différemment.

    « La politique est la continuation de la guerre par d’autres moyens », a écrit Michel Foucault dans "Il faut défendre la société" (2003), inversant le dicton bien connu de Clausewitz.

    *** Il y a trois ans [Yaalon] a fièrement dit à la faction "Jewish Leadership" du Likoud, dirigée par Moshe Feiglin, que "chaque fois que les politiciens apportent une colombe de la paix ici, nous devons en tant qu’armée nettoyer la place après." Il signifiait bien sûr l’utilisation effrénée de la force, qui a éradiqué toute chance d’un cessez-le-feu et de réconciliation.

  • permalien K. :
    20 juin 2012 @01h03   « »

    “La prochaine sauce atlanto/sioniste”

    Le lien : http://www.haaretz.com/opinion/vice...

  • permalien Lou :
    21 juin 2012 @21h57   « »

    La campagne « Un bateau français pour Gaza » assigne le président israélien et le premier ministre israélien en justice

    21 juin 2012
    Le Dignité Al Karama, a été arraisonné par des navires militaires israéliens le 19 juillet 2011 dans les eaux internationales, à environ 40 miles nautiques de la côte de la bande de Gaza. Amené de force par la marine israélienne dans le port d’Ashdod, il n’a pas été restitué depuis. Le préjudice subi pour la perte du bateau est évalué à 226 726 euros. Cet arraisonnement dans les eaux internationales d’un bateau de plaisance battant pavillon français, ramené, sous la menace, sur son territoire où il est depuis séquestré est contraire au droit. (…)
    Nous comptons sur la justice française pour que le droit soit appliqué.

    C’est comme si c’était fait avec maintenant le changement et M. Laurent Fabius a dû en parler aujourd’hui avec M. Daniel Ayalon

  • permalien Rouzbeh :
    21 juin 2012 @22h14   « »

    Christophe Oberlin sur la question de l’examen de médecine : "Il n’y a pas une bonne réponse"

    http://www.youtube.com/watch?featur...

  • permalien Rouzbeh :
    21 juin 2012 @22h29   « »

    "On nous a chassés de notre terre et obligés à partir cinq fois"

    (...)
    Le calvaire de Susiya met en lumière la logique profonde qui sous-tend le conflit israélo-palestinien : Les officiels israéliens vont continuer d’accuser les Palestiniens de ne pas être prêts à faire la paix pendant que leur armée au service de l’entreprise coloniale s’emploie par la force à vider la Cisjordanie de ses habitants palestiniens. Et les gouvernements occidentaux et la communauté internationale vont continuer, d’une manière absurde, de parler d’Israël comme d’une démocratie fragile aux prises avec des "terroristes" incontrôlables.

    Mais la lutte de Susiya est d’une autre sorte. Les villageois, n’ont pas le caractère violent et fanatique des colons qui les attaquent si souvent, mais ils n’ont aucune intention de partir. Le pouvoir colonial ne réussira jamais à les convaincre d’abandonner leurs terres.

    Susiya, bien qu’il soit menacé d’une nouvelle destruction imminente, refuse d’être la prochaine victime de l’implacable occupation militaire israélienne de Cisjordanie et de la bande de Gaza qui dure depuis 45 ans.

    "On nous a chassés de notre terre et obligés à partir cinq fois" m’a dit Nasser Nawajeh. "Nous ne partirons pas une fois de plus."

    http://www.legrandsoir.info/on-nous...

  • permalien Lou :
    22 juin 2012 @22h32   « »

    A propos du guide Gallimard « Israel Jérusalem Cisjordanie »
    AFPS, jeudi 21 juin 2012

    A Monsieur Antoine Gallimard

    Monsieur le Président,

    Mon attention a été attirée sur un guide « ISRAEL JERUSALEM-​​CISJORDANIE » (Biblio­thèque des Voya­geurs) publié par votre maison d’édition.
    (…) Dans les « musts d’Israël », je relève notamment Beth­lehem, les bains de la Mer Morte, la vieille ville de Jéru­salem, sites de Cis­jor­danie, c’est-à-dire de la Palestine occupée par Israël et non pas d’Israël, État qui a été rappelé à l’ordre par maintes et maintes réso­lu­tions inter­na­tio­nales tant de l’Assemblée Générale de l’ONU que du Conseil de Sécurité. Cette affir­mation est donc contraire au Droit inter­na­tional et au droit absolu et fon­da­mental du peuple pales­tinien à dis­poser d’un État. (...)

    Jean-​​Claude Lefort Pré­sident de l’association France Palestine Soli­darité Député honoraire

    ≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈

    Comment Boualem Sansal a fini par recevoir le prix du Roman arabe

    Créé le 22-06-2012 à 12h52 - Mis à jour à 16h41
    par Grégoire Leménager

    Après une décision honteuse des pays arabes qui finançaient le prix, celui-ci a été remis au courageux auteur de « Rue Darwin », chez son éditeur.

    Il y avait du monde, ce jeudi 21 juin, dans le salon bleu des éditions Gallimard. Des gens de la maison, bien sûr, comme le patron (Antoine Gallimard), la mémoire des lieux (Roger Grenier) ou le lauréat du dernier Goncourt (Alexis Jenni). Mais aussi Jean Daniel et, par exemple, le staff qui dirige Radio-France : Jean-Luc Hees, Philippe Val, Olivier Poivre d’Arvor.

    (...) Ces pays n’ont manifestement pas apprécié que l’écrivain algérien du « Village de l’Allemand » participe, il y a quelques semaines, à un festival littéraire israélien. Ils ont donc annulé la cérémonie initialement prévue, ce 6 juin, à l’Institut du Monde Arabe. Ils ont, surtout, réussi à lui faire la plus belle des publicités, puisque le jury du prix du Roman arabe a bruyamment fini par rompre avec ses mécènes, et par décerner quand même son prix à Sansal, chez son éditeur.

  • permalien Lou :
    22 juin 2012 @23h48   « »

    HONTE

    EU donates €9.9 million to poor Palestinian families

  • permalien Lou :
    29 juin 2012 @21h30   « »

    Le président du Crif se défend d’avoir appelé à voter Sarkozy

    (...) Dans une tribune publiée par le journal israélien Haaretz, M. Prasquier avait écrit qu’"au cas où François Hollande serait élu président de la France, pour la communauté juive, la question centrale porterait sur l’influence que pourraient exercer ces dirigeants socialistes qui ont une vision négative de la politique d’Israël et, au-delà d’eux, les partis gauchistes et les Verts qui manifestent une profonde hostilité à Israël et qui sont au premier rang de tout mouvement, déclaration ou pétition anti-israélienne".
    Parallèlement, il soulignait que "Nicolas Sarkozy a tissé des liens forts avec la communauté juive de France, connaît bien Israël et éprouve une profonde sympathie pour ce pays, dont il use parfois pour réprimander le gouvernement israélien".
    "J’ai exprimé vis-à-vis des lecteurs israéliens les inquiétudes de la communauté juive de France sans avoir jamais donné de consigne de vote", a encore déclaré M. Prasquier vendredi à l’AFP. (...)

  • permalien Rouzbeh :
    30 juin 2012 @13h39   « »

    "Genre, politique et sacré dans les camps des réfugiés palestiniens

    (...)

    La violence exercée sur les réfugiés palestiniens par la situation dans laquelle ils sont confinés fait partie des facteurs qui influencent la vie amoureuse des jeunes réfugiés. Il semble que les réfugiés palestiniens soient maudits jusque dans l’amour.

    Ces histoires compliquées nous rappellent le film de Theo Angelopoulos, Le regard d’Ulysse (1995). Dans ce film, il s’agit d’un Juif roumain immigré aux Etats-Unis et devenu cinéaste. Il décide de retourner sur les lieux de son passé. Il va à la recherche de la pellicule perdue du premier regard cinématographique sur son pays. Il est obligé de quitter la femme qu’il aime, il éclate en sanglots et lui explique que l’accomplissement de sa mission lui interdit d’aimer. Les réfugiés palestiniens partagent ce sort avec le héros, ils ne peuvent pas aimer parce que, habités par toutes les souffrances de leur enfance, ils ne peuvent s’attacher qu’au seul investissement qui donne du sens à leur vie : libérer la terre et vivre dans la dignité. L’empreinte des déchirures violentes du passé, réanimée au présent, a inscrit en eux une douloureuse impuissance à aimer.

    http://www.reseau-terra.eu/article1...

  • permalien Rouzbeh :
    30 juin 2012 @13h59   « »

    L’Iran invité « officieux » de la Conférence de Genève

    La Tribune de Genève a eu confirmation de la venue d’une délégation de haut-niveau en provenance de Téhéran.

    Officiellement, l’Iran a été tenu à l’écart du groupe d’action sur la Syrie qui se réunit samedi à Genève. Mais selon des informations obtenues auprès de plusieurs sources, la Tribune de Genève a eu confirmation de la venue d’une délégation de haut-niveau en provenance de Téhéran.

    http://www.tdg.ch/geneve/actu-genev...

  • permalien Rouzbeh :
    30 juin 2012 @15h34   « »

    Eric Hazan pour la création d’un Etat unique en Israël Palestine

    Eric Hazan, ancien sioniste, prône aujourd’hui un Etat unique comme solution au conflit israélo-palestinien.

    http://www.youtube.com/watch?featur...

  • permalien Rouzbeh :
    4 juillet 2012 @21h32   « »

    Israël : Les profits générés par l’occupation et pourquoi on n’en parle jamais (972mag.com)

    (...)

    Le contrôle de la terre palestinienne engendre bien d’autres profits économiques que je ne détaillerai pas ici de manière exhaustive. Mais songez, par exemple, aux autoroutes qui traversent la Cisjordanie pour desservir Israël : l’autoroute nord-sud 90, qui longe le Jourdain ; l’autoroute n° 1 (est) qui va de Jérusalem à la mer morte, et la 443 qui sert d’alternative bien nécessaire à l’autoroute constamment embouteillé qui relie Jérusalem à tel Aviv. Imaginez ce que ça coûterait si toutes les voitures israéliennes à plaque d’immatriculation jaune (les Palestiniens en ont des blanches, ndt) devaient contourner la ligne verte par l’ouest au lieu de traverser les territoires occupés ou si les Palestiniens avaient le droit d’instaurer un péage sur ces autoroutes ? Et ce n’est qu’un aspect du contrôle de la terre. La vérité est que le contrôle de la Cisjordanie, de Jérusalem-Est et dans une moindre mesure de Gaza, est pour Israël une source de profits indéniables et qui pourraient même bien être supérieurs au fardeau économique de l’occupation.

    (...)

    Ce n’est pas assez de s’opposer à l’occupation, il faut aussi comprendre sa puissance de séduction. J’ai déjà dit autrefois qu’Israël était attaché au statu quo, particulièrement en ce qui concerne la question palestinienne, comme un drogué à sa drogue. Je pense qu’une analyse honnête des coûts et des profits du contrôle israélien de la Cisjordanie permettrait d’affirmer que l’occupation profite à Israël et que par conséquent un processus qui ne serait qu’interne à Israël n’y mettra jamais fin.

    Noam Sheizaf

    http://www.legrandsoir.info/israel-...

  • permalien Rouzbeh :
    6 juillet 2012 @14h42   « »

    Découvrir Les Territoires _ Yael -VF.MP4

    Nous sommes des soldats vétérans qui avons servi dans les Territoires occupés.
    Ayant été témoins et ayant participé à des actions militaires violentes puis réalisé à quel point cela détériore la morale fondamentale de notre société, nous avons décidé qu’il était temps de dénoncer la réalité quotidienne des soldats palestiniens et israéliens.
    Nous faisons cela pour le bien de notre pays et de notre peuple.
    Ce sont nos histoires.
    Aidez-nous à les faire entendre.

    http://www.youtube.com/watch?v=UZbi...

  • permalien Lou :
    7 juillet 2012 @19h20   « »

    Israël et le tabou de la bombe

    Un tabou radioactif

    (Allemagne, 2012, 52mn)
    ZDF

    Date de première diffusion : Aujourd’hui, 13h03

    On peut voir ce documentaire pendant 7 jours.

  • permalien Lou :
    7 juillet 2012 @21h39   « »

    La résistance libanaise a la capacité de frapper n’importe quelle ville israélienne

    Israël sera forcé d’évacuer toute la population de Tel-Aviv si cette ville est frappée par des missiles, dont ceux venant du Hezbollah - l’organisation de la résistance libanaise - a admis le commandant en charge de la région centrale d’Israël.

    (...)

    « Lors de la prochaine guerre, personne ne sera en mesure de boire un café dans Dizengoff, » a-t-il dit, se référant à une rue populaire au centre-ville de Tel-Aviv.

    « Les civils israéliens devront faire face à la menace. Aujourd’hui, tous les civils sont menacés en Israël. »

    Oui, aujourd’hui, tous les civils sont menacés en Israël et par l’état d’Israël.

  • permalien Nathan :
    7 juillet 2012 @22h28   « »

    Lou : 7 juillet @21h39

    La résistance libanaise a la capacité de frapper n’importe quelle ville israélienne

    A condition que le Liban soit encore debout plus de 24h après le début de la confrontation. Il y a vraiment des gens qui s’y croient... Un article qui en dit long sur la prétendue capacité du chmizbullah à mener une guerre contre Israël. Ils ne sont même pas foutus de s’entendre avec leurs alliés ou de récupérer quelques Libanais chi’ites pris en otage.

    http://www.nowlebanon.com/NewsArtic...

  • permalien Lou :
    8 juillet 2012 @21h30   « »

    Israël confirme le boycott du Conseil des droits de l’homme de l’Onu

    TEL AVIV, 8 juillet - RIA Novosti
    L’Etat hébreu a confirmé son intention de boycotter le travail de la mission du Conseil des droits de l’homme de l’Onu enquêtant sur les conséquences de la colonisation sur la vie quotidienne des Palestiniens en Cisjordanie.

    "La mission d’enquête ne bénéficiera pas de coopération de la part d’Israël et ses employés seront interdits d’accès en Israël et dans les territoires palestiniens. L’existence même de cette mission traduit la perception déformée d’Israël par le Conseil des droits de l’homme de l’Onu et l’usurpation des sujets importants (…) par des pays non démocratiques", a déclaré le ministère israélien des Affaires étrangères.

    de fait l’état d’Israël n’a rien à dire sur les droits de l’Homme, cela lui est par trop étranger.

  • permalien Rouzbeh :
    12 juillet 2012 @18h09   « »

    Iran : Mohammad Sadiq Kabudvand en grève de la faim pour voir son fils malade

    Mohammad Safiq Kabudvand est en grève de la faim depuis le 26 mai 2012. Emprisonné depuis juillet 2007, il réclame le droit de rendre visite à son fils gravement malade. Un tel droit est habituellement accordé aux prisonniers mais il semble que M.S. Kabudvand soit puni en raison de ses activités militantes à l’intérieur de la prison. Son état de santé déjà fragile s’aggrave de façon préoccupante.

    http://www.amnesty.fr/AI-en-action/...

  • permalien Rouzbeh :
    14 juillet 2012 @13h03   « »

    La « menace sur l’existence d’Israël » n’est qu’un épouvantail dressé par Tel-Aviv, Washington et Berlin grâce à une débauche de propagande.

    Supposons maintenant que Téhéran - comme tout le monde le prétend- mente effectivement à l’AIEA et à l’opinion mondiale en général et veuille en vérité, sous couvert de développer le nucléaire civil, se doter de l’arme atomique. Il faudrait ensuite se demander si le régime de Téhéran, une fois en possession de cette bombe, l’utiliserait réellement contre Israël. Cette thèse, colportée par les médias et politiciens occidentaux, néglige un fait : en anéantissant Israël, l’Iran prendrait le risque délibéré de tuer des millions de Palestiniens et de détruire le Dôme du Rocher - le deuxième sanctuaire islamique après La Mecque. On oublie également l’abc de la dissuasion nucléaire : « le premier à tirer est le deuxième à mourir. » On aurait certes d’excellentes raisons de critiquer le régime théocratique iranien, qui écrase ses propres opposants et le mouvement démocratique et enfreint gravement les droits humains. Mais lui supposer le désir de s’anéantir lui-même ainsi qu’une partie du monde musulman, voilà qui défie le bon sens.

    Selon les principes de la dissuasion, l’Iran pourrait au mieux abolir le monopole nucléaire d’Israël et - comme l’ont fait Est et Ouest au temps de la guerre froide - commencer par établir un « équilibre de la terreur » au Proche et Moyen-Orient. Mais cela ne menacerait nullement l’existence d’Israël ; en revanche cela constituerait une lourde menace pour son monopole de l’arme nucléaire et sa capacité à imposer ses quatre volontés au Proche-Orient et en particulier dans les territoires occupés palestiniens, sans risquer en retour de violentes réactions des États arabes. Et même dans la perspective toute théorique d’une perte de son monopole de l’arme atomique et de l’établissement d’un « équilibre de la terreur », avant que l’Iran ne dispose de la bombe atomique, Israël est déjà sur le point d’ajouter à sa capacité de première frappe (200 à 300 têtes) une capacité de réponse dont le cœur est constitué par les sous-marins allemands « Dauphin ». Selon l’article déjà cité du Spiegel, l’Allemagne a déjà livré trois de ces sous-marins pourvu de tous les équipements nécessaires à une attaque nucléaire. Avec trois de plus- qui doivent être livrés d’ici à 2017- l’armada sous-marine d’Israël serait en mesure d’opérer dans le Golfe persique, donc dans les eaux territoriales de l’Iran, et de menacer facilement ses installations nucléaires au moyen de missiles de croisière.

    (...)

  • permalien Rouzbeh :
    14 juillet 2012 @13h07   « »

    2/2

    Car les nouveaux sous-marins sont pourvus des derniers perfectionnements techniques et disposent d’une autonomie d’environ 18 jours par rapport à l’air atmosphérique. Une durée qui permet de faire l’aller-retour entre la Méditerranée et le Golfe persique sans remonter une seule fois à la surface. Ce qui supprime le talon d’Achille logistique de la deuxième frappe israélienne. Ami Ajalon, un spécialiste israélien des questions militaires et ex-directeur du Shin Bet (le service de renseignement intérieur) qualifie l’acquisition de ces sous-marins de décision stratégique.

    Pourquoi - il faut désormais poser la question avec insistance - Israël se contente-t-il de la protection informelle de l’Alliance atlantique et ne choisit-il d’être membre officiel de l’OTAN ? Du point de vue de la politique de sécurité, personne ne pourrait plus ignorer la solidité de l’appui occidental à Israël. Tout ennemi potentiel d’Israël se saurait alors menacé d’anéantissement par l’OTAN. En outre on peut aussi se demander pourquoi l’Occident lui-même n’a pas proposé à Israël d’entrer dans l’OTAN. Si vraiment la sécurité de ce pays était son principal souci, ce serait la meilleure solution. Or l’Occident préfère sans cesse évoquer le danger que constitue l’Iran pour l’existence d’Israël. Pourquoi ? Israël comme l’Occident ne le savent que trop et ils savent aussi pourquoi ils évitent d’envisager une adhésion formelle d’Israël à l’OTAN : le pays devrait alors renoncer sans conditions à occuper la Palestine et se retirer derrière ses frontières de 1967. Enfin l’adhésion d’Israël à l’OTAN se heurterait à la résistance énergique de la Turquie qui lierait son accord au respect de la résolution 242 de l’ONU. Et Israël ne pourrait retarder plus longtemps son adhésion au Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires (TNP), donner accès à son propre arsenal et sans doute le détruire.

    Quand on en arrive à ce point, la pure logique révèle clairement les véritables raisons des gouvernements israéliens. Dans l’affaire du conflit nucléaire avec l’Iran, ils ne se soucient ni d’empêcher un nouvel Holocauste ni de jouir d’une sécurité maximale, mais avant tout de conserver intact le statut quo politique, c’est à dire l’occupation de la Palestine et aussi le monopole de l’arme nucléaire dans la région. L’élite sioniste israélienne n’a toujours pas renoncé à son rêve d’ « Eretz Israël » (le grand Israël).

    http://www.tlaxcala-int.org/article...

  • permalien Rouzbeh :
    15 juillet 2012 @20h57   « »

    Why Iran Should Get the Bomb

    It should not. Most U.S., European, and Israeli commentators and policymakers warn that a nuclear-armed Iran would be the worst possible outcome of the current standoff. In fact, it would probably be the best possible result : the one most likely to restore stability to the Middle East.

    http://www.foreignaffairs.com/artic...

  • permalien Rouzbeh :
    17 juillet 2012 @19h02   « »

    Israël : Une condamnation légère pour un meurtre brutal montre l’inégalité de traitement des Juifs et des Palestiniens (Mondoweiss)

    (...)
    En plus de la peine de prison, l’accusé est condamné à verser une somme de 5000 shekels (approximativement 1200 dollars Etasuniens) à la famille de la victime. Cette somme est qualifiée par Haaretz de minuscule (זעומים). (Seulement dans la version en Hébreu).
    (...)
    Dans un cas similaire la sentence a été plus dure. En 2009, Eric Karp a été assassiné sur une plage de Tel Aviv par de jeunes Arabes. Les attaquants ont aussi été accusés d’homicide involontaire [et pas non plus d’homicide volontaire, IG] mais ils ont été condamnés à 26 ans de prison et ont dû verser 300 000 Shekels de compensation à la famille de la victime.

    http://www.legrandsoir.info/israel-...

  • permalien Lou :
    17 juillet 2012 @23h20   « »

    Un député déchire le Nouveau Testament

    Un député israélien d’extrême droite a déchiré une copie du Nouveau Testament pour dénoncer l’envoi aux membres du Parlement de ce livre "méprisable". Michael Ben Ari, du parti d’opposition l’Union nationale, est un des parlementaires à avoir reçu par la poste une copie du "Livre des Testaments", qui contient la Bible ainsi que le Nouveau Testament, de la part de la Société biblique israélienne.

    "Ce livre méprisable a entraîné le meurtre de millions de juif durant l’Inquisition", a affirmé Michael Ben Ari au site internet NRG-Maariv. "C’est une horrible provocation missionnaire de la part de l’Eglise. Ce livre et ceux qui l’ont envoyé devraient être jetés dans les poubelles de l’Histoire", a-t-il ajouté.

  • permalien Lou :
    18 juillet 2012 @19h19   « »

    Israël confirme un attentat en Bulgarie contre ses ressortissants

    JERUSALEM - Israël a confirmé mercredi que ses ressortissants avaient été visés dans l’après-midi par une attaque à l’aéroport de Burgas, en Bulgarie, qui ont fait au moins trois morts.

    Cet attentat coïncide avec le 18ème anniversaire de l’attentat contre la Mutuelle juive argentine (Amia) à Buenos Aires, qui a fait 85 morts et 300 blessés, imputé par Israël à l’Iran.

    8 juillet 2012 18h52

    Même pas besoin d’enquête...

    Netanyahu soupçonne l’Iran d’implication dans l’attentat en Bulgarie

    JERUSALEM - Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a dénoncé une offensive terroriste iranienne, après l’attentat qui a fait au moins trois morts israéliens mercredi à l’aéroport de Burgas, en Bulgarie.

    Tous les signes mènent à l’Iran, a déclaré M. Netanyahu dans un communiqué.

    (©AFP / 18 juillet 2012 19h10)

  • permalien K. :
    19 juillet 2012 @18h47   « »

    Après enquête des Bulgares, l’attentat aurait été réalisé par un AQ ancien de Guantanamo.

    Mais les MSM continuent de ne citer que la version sans enquête des sionistes.

  • permalien Deïr Yassin :
    19 juillet 2012 @19h23   « »

    Oh la la, là ils sont mal barrés les Iraniens !
    Mehdi Ghezali a beau être de nationalité suédoise, né à Stockholm d’une mère finlandaise et d’un père algérien, avec un nom pareil la piste iranienne est certaine :-)
    Est-ce que son prénom ne donne pas déjà une indice, et al-Ghazâlî était né dans l’actuel Iran.
    Pour les sionistes-va-t-en-guerre, que faut-t-il de plus comme preuves ?

  • permalien Deïr Yassin :
    19 juillet 2012 @20h10   « »

    Selon la presse scandinave qui cite le chef des renseignements suédois, il ne s’agit pas de Mehdi Ghezali comme prétendu par les Bulgares.

  • permalien K. :
    19 juillet 2012 @23h19   « »

    Le chef des renseignements suédois ne se contente pas de nier la version bulgare, il retient la version israélienne, mais toujours sans preuves. http://angryarab.blogspot.com/2012/...

    Lorsque Breivik, le héros des defenseurs de la civilisation, avait sévi, le même chef des renseignements aurait accusé AQ à ce moment là.

    La question qui se pose est celle de savoir, l’article étant en suédois, s’il a des preuves que l’homme accusé par les Bulgares n’est pas le coupable.

    Enfin le virage pro-sioniste des actuels dirigeants suédois est évident depuis quelque temps.

  • permalien Deïr Yassin :
    20 juillet 2012 @00h12   « »

    @ K
    Le type cité par As’ad Abu Khalil et qui est cité dans l’article en suédois n’est pas le chef du renseignement mais un "expert en terrorisme". Apparemment il est ’spécialiste’ du Hizbullah, donc il a probablement trouvé de quoi se faire remarquer.

    Le chef du renseignement Claes Ohlsson, s’est contenté de dire qu’il était certain que Mehdi Ghezali n’était pas le coupable, mais qu’il ne pouvait en dire plus.

    Enfin, peut-être qu’ils ont peur que les Israéliens vont bombarder Stockholm !

    Je ne suis pas sûre qu’on peut parler d’un virage pro-sioniste en Suède (enfin plus que d’habitude). Si vous pensez au vote négatif pour l’entrée à l’Unesco, cela s’explique, enfin je l’explique difficilement, mais apparemment ce vote relevait de la Ministre des Affaires Européennes, et celle-ci étant du Parti Libérale, parti de droite dans la coalition gouvernementale, a eu le dernier mot.

    La Suède vient de ’upgrade’ le représentation palestinienne à Stockholm à une ambassade à part entière fin juin.
    Enfin ....

  • permalien Deïr Yassin :
    20 juillet 2012 @00h20   « »

    L’article suédois est de hier soir, donc avant qu’on connaissait l’identité de Mehdi Ghezali.

  • permalien K. :
    20 juillet 2012 @00h23   « »

    In an interview on MSNBC, Israel’s ambassador to the U.S. Michael Oren claimed that Israel has hard evidence about who is behind the bombing, but when pressed on whether they know the identity of the bomber he hedged. They know for sure who did it, but they don’t know exactly who did it.

    Hezbollah has denied any involvement in the attack, which begs the question : if they are lying, why would they have seemingly implicated themselves by timing the attack on the anniversary of the Buenos Aires bombing ? The choice of that date might seem much more attractive to some entity — identity as yet unknown — that wants this to look like a Hezbollah operation.

    http://warincontext.org/2012/07/19/...

    http://m.csmonitor.com/World/Middle...

  • permalien Deïr Yassin :
    20 juillet 2012 @00h28   « »

    Quelqu’un l’a déjà suggéré ailleurs : une nouvelle affaire Lavon.
    Tout est possible avec ces fdp.

  • permalien K. :
    20 juillet 2012 @00h29   « »

    http://m.csmonitor.com/World/Middle...

    Le Hezbollah nie toute implication.

  • permalien K. :
    20 juillet 2012 @01h15   « »

    Israel’s History Using Terrorism As Fake Pretext For War

    The Israelis knew the act was the work of Abu Nidal, not the PLO. But, figuring the world would not know the difference between one Palestinian group and another, it invaded Lebanon. The monstrous aftermath included the Sabra and Shatila massacres, the occupation of Lebanon until 2000, thousands of dead, the creation of Hizbullah, and essentially the destruction of a country.....

  • permalien K. :
    20 juillet 2012 @09h17   « »

    Un très ordinaire exercice de rouleau compresseur médiatique malhonnête et manipulatoire.

    Alors que son code de conduite précise bien que toute personne portant une accusation dans ses colonnes doit être identifiée le NYT cite un « officiel » US anonyme accusant le Hezbollah,

    Le Ha’aretz cite l’article du NYT en se gardant bien de préciser qu’il s’agit d’un « officiel » anonyme.

    Les journaux occidentaux reprennent en masse l’arme de propagande massive.

0 | 100

Ajouter un commentaire