Le Monde diplomatique
Accueil du site > Nouvelles d’Orient > « Charlie Hebdo », la liberté d’expression et l’islamophobie

« Charlie Hebdo », la liberté d’expression et l’islamophobie

jeudi 20 septembre 2012, par Alain Gresh

Dans un éditorial du Figaro (19 septembre), « Islamisme : le devoir de réagir » (accessible aux abonnés), Yves Thréard conclut par ces mots : « les pouvoirs publics doivent interdire [les prochaines manifestations], s’interposer, condamner leurs instigateurs », avant de lancer son cocorico : « La France ne peut se laisser marcher sur les pieds. » Et le quotidien titre sur trois colonnes à la « une » : « Les islamistes veulent encore manifester à Paris. »

Paradoxalement, les mêmes qui se mobilisent pour la liberté de la presse et pour Charlie Hebdo appellent à interdire les manifestations des « islamistes ». Rappelons que le petit rassemblement tenu devant l’ambassade des Etats-Unis a regroupé à peine deux cents personnes, pour la plupart de jeunes Français qui ont fini au poste ; qu’il n’y a eu aucune violence. C’est vrai, il n’était pas autorisé. Mais est-ce si grave, au point de justifier ce déferlement médiatique ? N’y a-t-il jamais eu en France des manifestations non autorisées d’ouvriers en grève ou de porteurs de multiples revendications ? Je confesse que ma première manifestation non autorisée a eu lieu en 1965 devant l’ambassade des Etats-Unis justement, sur cette même place de la Concorde, contre les bombardements américains sur le Nord-Vietnam. Elle m’a valu un coup de matraque et m’a coûté une paire de lunettes…

Mais, bien sûr, dans ce cas il s’agit d’« islamistes », terme assez vague pour englober les Frères musulmans et les salafistes, le Hezbollah et Al-Qaida. « Ils » sont donc coupables parce qu’ils sont islamistes, clament ceux-là même qui défendent la liberté d’expression, le blasphème et toute idée iconoclaste. Il est vrai que ces islamistes « menacent Paris d’une nouvelle manifestation », toujours selon Le Figaro. Et le droit de manifester ?

Décidément, la liberté d’expression et de manifestation est à géométrie variable. Charlie Hebdo, qui s’en réclame pour publier de nouvelles caricatures (quel courage !), a viré un de ses dessinateurs vedettes, Siné, sur des accusations mensongères d’antisémitisme. On peut retrouver le dossier dans « Affaire Siné : les points de vue de Charb et Cavanna, historiques de “Charlie Hebdo” » (Le Nouvel Observateur, 27 juillet 2008). Et lire, en particulier, les pitoyables arguments de Charb pour expliquer et justifier le licenciement de Siné.

Ivan Rioufol, dont les chroniques dans Le Figaro et sur son blog sont une défense et illustration des thèmes de l’extrême droite anti-immigrés et islamophobe, explique dans son dernier opus du 19 septembre pourquoi « “Charlie Hebdo” sauve l’honneur de la presse ». Pourtant, même en acceptant l’idée que l’islamisme (au singulier) est une idéologie totalitaire, faut-il interdire « les démonstrations de force, comme celle qui s’annonce sur le Net pour samedi à Paris en défense du Prophète » ? Et pourquoi laisse-t-on un parti comme le Front national, bien plus influent que les quelques groupes radicaux islamistes, s’exprimer librement et sans contrainte ? Qui menace vraiment la démocratie ?

Pour éviter tout procès d’intention, je tiens à dire que l’on ne saurait tolérer des menaces contre quelqu’un qui a usé de la liberté d’expression, même à mauvais escient. Les lois protègent ce droit et il n’est pas question d’accepter leur remise en cause. Même les imbéciles ont droit à la parole…

Mais laissons là l’hypocrisie d’une droite et d’une gauche qui agitent le chiffon rouge de l’islamisme depuis des années à longueur de déclarations et de colonnes de journaux, mais qui n’expliquent pas comment les quelques millions de musulmans (trois, quatre, cinq ; personne ne sait vraiment, parce que personne ne sait définir un « musulman ») pourraient menacer la République, eux qui sont ostracisés, dont une fraction est reléguée dans de lointaines banlieues, qui sont en plus profondément divisés (socialement, politiquement et même religieusement). Dans un pays qui connaît un chômage et une pauvreté de masse, où le gouvernement socialiste accepte les politiques d’austérité, où les riches s’enrichissent, comme il est commode de retourner la colère populaire contre ces gueux, qui ne sont même pas de « vrais » Français. Rappelons que la première mesure prise par la nouvelle majorité socialiste du Sénat avait été une loi contre les nounous voilées...

Le tollé autour de Charlie Hebdo est bien sûr une autre diversion, mais peut-on laisser sans réponse ce type d’attaques ?

Imaginons, en 1931 en Allemagne, en pleine montée de l’antisémitisme, un hebdomadaire de gauche faisant un numéro spécial sur le judaïsme (la religion) et expliquant à longueur de colonnes, sans aucune connotation antisémite, que le judaïsme était rétrograde, que la Bible était un texte d’apologie de la violence, du génocide, de la lapidation, que les juifs religieux portaient de drôles de tenues, des signes religieux visibles, etc. Evidemment, on n’aurait pas pu dissocier cette publication du contexte politique allemand et de la montée du nazisme, et écarter d’un revers de main, comme le fait Charb dans Libération du 20 septembre, les conséquences de telles prises de position.

Nous vivons en Europe la montée de forces nationalistes, de partis, dont l’axe de bataille n’est plus, comme dans les années 1930, l’antisémitisme, mais bien l’islamophobie. Un climat malsain s’est installé et les idées hostiles à l’immigration et particulièrement aux musulmans se répandent dans les formations de droite comme de gauche. Notre ministre de l’intérieur Manuel Valls ne se différencie que peu de son prédécesseur. Bien sûr, tout cela ne prouve pas que l’on est à la veille de la prise de pouvoir du fascisme, et en dehors de quelques illuminés (comme Breivik), personne ne réclame un génocide des musulmans. Mais peut-on faire comme si ces forces n’existaient pas ? Peut-on reprendre le discours et les propositions de ces groupes, accepter le terrain sur lequel ils se placent, sans risques sérieux ?

Je reviendrai dans un autre billet sur la dimension internationale de cette crise.

Reprise de l’Université populaire sur le monde arabe et musulman

Révolutions, révoltes... deux ans après

Samedi 6 octobre 2012 à Paris, bilan provisoire du « printemps arabe ». Programme :

- Séance 1 (10h30-12h30)
« Révolutions arabes : d’où vient-on, où en est-on, où va-t-on ? », avec Gilbert Achcar, Professor of Development Studies and International Relations, SOAS, Université de Londres.

- Séance 2 (14h-16h)
« Interventionnisme ou attentisme des puissances occidentales ? », avec Alain Gresh, journaliste au Monde diplomatique et animateur du blog Nouvelles d’Orient.

- Séance 3 (16h15-18h15) « Où en est la Syrie ? », avec Bassma Kodmani, directrice de l’Arab Reform Initiative et ancienne membre du Conseil national syrien (CNS).

Contact et inscription : universite-populaire@iremmo.org

506 commentaires sur « “Charlie Hebdo”, la liberté d’expression et l’islamophobie »

0 | 100 | 200 | 300 | 400 | 500

  • permalien K. :
    20 septembre 2012 @18h27   »

    Par contre les nénés de la princesse, ça c’est sacré.

    http://tempsreel.nouvelobs.com/soci...

  • permalien Sarah :
    20 septembre 2012 @19h06   « »

    L’hypocrisie de Charlie Hebdo,passé de journal libertaire,anti-conformiste,à un torchon de propagande pour les thèses des néo-conservateurs américains :

    Charlie Hebdo défend-t-il la liberté d’expression ?

    Rappelons que ce journal a viré le dessinateur Siné qui avait eu le tort de faire allusion aux origines juives de la fiancée de Jean Sarkozy.

    Accusé d’antisémitisme par l’inquisiteur Val,Siné fut blanchi par la justice française,et Charlie Hebdo condamné pour licenciement abusif.

    Oui,une liberté d’expression à géométrie variable.

  • permalien neo01 :
    20 septembre 2012 @19h29   « »

    Merci de mettre en évidence cette distorsion des principes lorsque qu’il s’agit d’islamistes, musulmans, immigrés, étrangers
    Cette sacro-sainte liberté d’expression qui est utilisé pour humilier le faible sans aucun état d’âme.
    Pourquoi ces glorieux défenseurs de la liberté d’expression, ne se révoltent pas sur le sort de M.ASSANGE dont le crime a été de dévoiler les errements (pour ne pas dire autre chose) des puissants.
    De manière triviale, le climat du moment pu !!!
    Certains n’hésitent pas à tout mélanger : ils rapprochent ces évènements (manifestation de 200 « islamistes ») avec le futur droit de vote des étrangers et sous-entendent un communautarisme exacerbé si cette loi passe.
    On nous parle de Delarue qui s’est converti à l’islam sous pression de sa femme,
    De la prime de Salman Rushdie ,
    On va mettre en avant tous les faits-divers qui impliquent étrangers, français d’origine…, de femme en niquab, de banlieusard…..

    En effet le climat devient malsain, et devinez qui est ce qui se frotte les mains : l’extrême droite !!!!

  • permalien Jordi Grau :
    20 septembre 2012 @19h35   « »

    Merci à M. Gresh pour cet article, avec lequel je suis globalement d’accord. Qu’il me soit seulement permis de critiquer une petite parenthèse ironique :

    Décidément, la liberté d’expression et de manifestation est à géométrie variable. Charlie Hebdo qui s’en réclame pour publier de nouvelles caricatures (quel courage !), a viré un de ses dessinateurs vedettes, Siné, pour des accusations mensongères d’antisémitisme.

    Je pense, contrairement à M. Gresh, qu’il y avait bien une forme de courage à publier ces caricatures : c’était prendre le risque d’être la cible de fanatiques. Mais cela n’empêche pas cette décision d’être stupide, irresponsable et dangereuse.

    Je pense qu’il faut se méfier avec ce mot de "courage". Le courage étant une des rares vertus à être admirée par tout le monde (y compris les escrocs et les criminels), on a trop vite tendance à qualifier de "lâches" les gens qu’on n’apprécie pas. En septembre 2001, beaucoup de gens aux États-Unis parlaient avec indignation des "lâches attentats" contre le World Trade Center. Je me souviens d’un article de Susan Sontag, qui expliquait alors que les criminels en question n’avaient rien de lâches, puisqu’ils avaient sacrifié leur vie. Mais cela ne rendait pas leur crime moins odieux pour autant. Bien évidemment, je ne prétends pas qu’il y a une équivalence entre ces terroristes kamikazes et les dessinateurs de Charlie Hebdo ! Ces derniers n’ont pas fait preuve du même courage, et leur faute n’est pas du même ordre.

  • permalien Bertrand :
    20 septembre 2012 @19h43   « »

    ah si je comprends bien, C’était inacceptable de virer Siné, donc ce qu’il avait écrit ne posait aucun problème ; par contre les caricatures d’hier posent problème ?... Intéressant. Votre indignation semble être à géométrie variable également...

  • permalien Bertrand :
    20 septembre 2012 @19h52   « »

    ... et pour reprendre votre comparaison "Imaginons, en 1931 en Allemagne, en pleine montée de l’antisémitisme, un hebdomadaire de gauche faisant un numéro spécial sur le judaïsme (la religion)"... Mais Charlie Hebdo n’est pas un "hebdomadaire de gauche faisant un numero spécial sur l’Islam", c’est un hebdomadaire satirique qui bouffe du curé depuis toujours, et quelle que soit la religion. Et qu’un tel hebdomadaire existe constitue, si je puis dire, une véritable bénédiction.

  • permalien Sarah :
    20 septembre 2012 @19h58   « »

    @ Bertrand :

    ah si je comprends bien, C’était inacceptable de virer Siné, donc ce qu’il avait écrit ne posait aucun problème ; par contre les caricatures d’hier posent problème ?... Intéressant. Votre indignation semble être à géométrie variable également...

    Non,pas du tout.

    Le caractère diffamatoire ou antisémites des écrits de Siné a été tranché par la justice française:Siné a été relaxé et le juge français a estimé que ses propos sur Jean Sarkozy et sa fiancée n’étaient pas antisémites.

    On ne dit pas que les caricatures de Mahomet posent problème et qu’il ne faut pas les publier,mais que Charlie Hebdo ne peut pas à la fois se prétendre pour la liberté d’expression totale lorsqu’il s’agit de l’islam et des musulmans, et en même temps censurer et virer un de ses dessinateurs qui n’a fait qu’exercer sa liberté d’expression(selon le jugement du Tribunal).

    Quand on se présente comme un journal libertaire et comme un martyre de la liberté d’expression on ne se comporte pas comme un inquisiteur !

    Pas de deux poids deux mesures !

  • permalien Shanaa :
    20 septembre 2012 @20h07   « »

    Bon article qui dit, ô combien, ces tartuffe sont empêtrés dans leurs propres contradictions, de plus en plus visibles d’ailleurs !
    Leur indignation à la tête du client et l’art de l’amalgame sont usés et sur-usés.

  • permalien Bertrand :
    20 septembre 2012 @20h17   « »

    à Sarah
    Je suis d’accord avec ça, mais cet argument est également valable pour ceux qui critiquent Charlie (c’est d’ailleurs ce que je tentais de souligner) :
    on ne peut pas à la fois désapprouver le licenciement de Siné et désapprouver la publication des caricatures d’hier ! Si on estime que Charlie a eu tort de publier les caricatures d’hier, alors Charlie avait raison de virer Siné !
    Envers Charlie aussi, il ne peut y avoir 2 poids 2 mesures !
    Personnellement, j’ai cessé d’acheter Charlie Hebdo lorsque Siné a été viré... et j’ai repris un abonnement lorsque Philippe Val est parti ;-)

  • permalien Guillaume Cortot :
    20 septembre 2012 @20h24   « »
    Vous avez aimé l’antisémitisme des années 1900, puis celui des années 1930 ? vous adorerez l’islamophobie des années 2000

    Merci M. Gresh, ça soulage de lire enfin quelque chose de sensé dans la presse. Je suis tout à fait d’accord avec votre parallèle entre la période contemporaine et les années 1930. Certes, personne n’appelle au génocide des musulmans aujourd’hui, mais je ne crois pas que Hitler soit arrivé au pouvoir spécifiquement parce qu’il appelait à tuer les Juifs. Ceux qui aujourd’hui en France votent pour des partis ayant approuvé la guerre en Libye et les milliers d’innocents morts à cette occasion sont-ils moins coupables que les électeurs allemands du début des années 1930 ? Et si la prochaine guerre mondiale commence en Iran, qu’aurons-nous fait pour l’empêcher ?

  • permalien Lou :
    20 septembre 2012 @20h33   « »

    L’art occidental d’offenser les musulmans : l’arme sexuelle
    By As’ad AbuKhalil - Mon, 2012-09-17

    The sexual content of the movie tells the story. For centuries, Western Christians offended Muslims with their sexual obsession with the life of Mohammad. From the earliest encounter of Christians with Islam, the life of Mohammad was considered the primary object of theological wrath.

    For Christians, Mohammad did not represent the ascetic ideal that is embodied in the Christian moral system. Furthermore, he did not perform the miracles that he was expected to perform as a legitimate prophet – in the eyes of Christians. But Mohammad’s sexual life was always on the mind of Christian critics.

    Par Sébastien Fontenelle / jeu, 20/09/2012 - 11:00
    Quand Charlie Hebdo fait de l’humour…

    Cette imagerie médiévale montrait, dans la plupart des cas – il convient d’y insister un peu –, « un cochon en contact intime avec des gens. Les figures humaines » étaient « très identifiables » et portaient « des indices permettant d’identifier les Juifs, tels que le chapeau juif de l’époque ».

    Dans certaines de ces représentations : les Juifs caricaturés chevauchaient un « cochon à l’envers, avec le visage tourné vers l’anus de » l’animal, « et recevant en plein visage l’urine qui gicle ».

    Dans d’autres variantes : « Ils enlaçaient et embrassaient le cochon ».

    Ainsi, « pour le spectateur, l’image suggérait que les Juifs, en faisant ces choses repoussantes, n’étaient plus des êtres humains, mais d’une espèce voisine de celle du cochon. Cela leur déniait la dignité d’homme. »

  • permalien Yvan :
    20 septembre 2012 @20h34   « »

    Ce qui est encourageant c’est la communion quasi-mystique entre Charlie Hebdo et les salafistes dans l’iconoclastie.

    La sacralisation du droit au blasphème est le dernier obstacle à l’épanouissement d’une société laïque. De ce point de vue les "progressistes" sont plutôt rétrogrades.

  • permalien Ym :
    20 septembre 2012 @20h34   « »

    La liberté d’expression tu l’aimes ou tu la quittes ! il est bon de se rappeler à l’attention du multi national populisme par des moyens qui restent encore dans le cadre admis de l’opposition non violente ( à quoi ? devinez !) Bien sur l’islam est compatible avec les lois de la république , mais rien n’interdit d’anticiper sur son désir de s’y substituer : alors ? le droit d’anticiper on en fait quoi ? et de l’intelligence ?

  • permalien Shanaa :
    20 septembre 2012 @20h45   « »

    Ym : "La liberté d’expression tu l’aimes ou tu la quittes !"

    Petit clin d’oeil à la phraséologie sarkozienne !
    La liberté d’expression est un bien trop précieux pour être livré aux imbéciles qui ne connaissent pas leurs limites !
    En effet, ma liberté s’arrête là ou la vôtre commence !

  • permalien Sarah :
    20 septembre 2012 @20h47   « »

    @ Guillaume Cortot :

    Certes, personne n’appelle au génocide des musulmans aujourd’hui,

    Détrompez-vous.

    L’écrivain Maurice G Dantec a appelé à l’extermination des musulmans du monde entier par la force atomique.
    De même que Anders Breivik souhaite une sorte de "solution finale" pour les musulmans européens.
    Anders Breivik, admiré par l’écrivain Richard Millet,régulièrement invité à la TV,notamment sur le service public.

    Ici,je n’ai cité que des personnages publics,je ne parle évidemment pas des différents sites islamophobes et des forums où ce genre de "pensée" est souvent exprimé par des anonymes.

  • permalien Jérôme :
    20 septembre 2012 @20h49   « »

    Et quand Alain Gresh manifestait en 1965, c’était aussi au son de "Mort aux Juifs" ? Je ne crois pas.

    > Imaginons, en 1931 en Allemagne, en pleine montée de l’antisémitisme,
    > un hebdomadaire de gauche faisant un numéro spécial sur le judaïsme
    Quelle honte !
    Charlie réagit aux VIOLENCES COMMISES PAR DES MUSULMANS INTEGRISTES.
    21 morts, 4 à l’amabssade des Etas-Unis, dont un ambassadeur.
    Que je sache, les Juifs n’ont attaqué personne en 1931.
    Charlie traite de l’actualité. L’actu c’est le déferlement de haine des
    islamistes.

    Le parallèle entre antisémtisme et islamophobie est IMMONDE.
    L’antisémtisme est une forme de racisme, l’islamophobie est une peur
    de l’islam, voire pour certain un refus de l’islam.
    Charlie a bien plus souvent critiqué les cathos que les musulmans.
    http://tinyurl.com/charlie-jesus
    http://tinyurl.com/charlie-pape
    http://tinyurl.com/charlie-pape2
    http://tinyurl.com/charlie-chretiens2
    etc.
    C’est un droit
    inaliénable, en France, que de critiquer les religions. Point.

  • permalien Jordi Grau :
    20 septembre 2012 @20h52   « »

    A Bertrand

    Je pense qu’on peut distinguer l’affaire Siné de la publication de caricatures anti-musulmanes.

    D’abord, la phrase qui a valu à Siné son éviction n’était pas antisémite. Au pire était-elle légèrement ambiguë :

    " Jean Sarkozy, digne fils de son paternel et déjà conseiller général de l’UMP, est sorti presque sous les applaudissements de son procès en correctionnelle pour délit de fuite en scooter. Le Parquet a même demandé sa relaxe ! Il faut dire que le plaignant est arabe ! Ce n’est pas tout : il vient de déclarer vouloir se convertir au judaïsme avant d’épouser sa fiancée, juive, et héritière des fondateurs de Darty. Il fera du chemin dans la vie, ce petit !".

    Siné, dans ce texte, ne reprochait pas au petit Sarkozy de vouloir se convertir au judaïsme. Il ne reprochait pas non plus à une famille juive d’être riche (comme l’a prétendu le génial BHL). Simplement, il soupçonnait Sarkozy d’être prêt à tout - y compris de se convertir à une religion, ce qui est abject aux yeux de l’irréligieux Siné - pour gagner plus d’argent.

    Personnellement, je ne trouve pas ce texte très intéressant. De manière générale, Siné ne me fait pas beaucoup rire. Mais je ne pense pas qu’on puisse dire que son papier incitait à la haine (sinon peut-être à la haine anti-sarkozyste). On ne peut pas en dire autant de Charlie Hebdo. Même si cet hebdomadaire a sans doute raison sur le plan juridique (il n’existe pas, heureusement, de délit de blasphème en France), on peut dire qu’il a bien mal choisi son moment pour provoquer. Il aurait très bien pu se moquer des fanatiques musulmans sans attaquer frontalement leur prophète, au risque d’accroître leur désir de vengeance. Implicitement, Charlie Hebdo a manifesté une certaine forme de solidarité envers un cinéaste méprisable et, plus généralement, envers tous les tenants de la théorie du "choc des civilisations", qui n’aspirent qu’à jeter de l’huile sur le feu afin de voir leurs idées se réaliser.

  • permalien Nobo :
    20 septembre 2012 @20h55   « »

    Mais tout cela n’est que de l’Humour...

    http://bougnoulosophe.blogspot.be/2...

  • permalien Shanaa :
    20 septembre 2012 @21h03   « »

    En France, on assiste à un glissement graduel de la laicité vers un laîcisme virulent qui nie la liberté d’expression des religieux. Or la laicité c’est la cohabitation de toutes les sensibilités dans un espace neutre. Cette neutralité n’est plus respectée puisque beaucoup de croyants catholiques, musulmans sont heurtés, suspectés, ridiculisés par les clercs ultra de la laicité. Ainsi, quand des cathos manifestent contre la piéce de théàtre "picnic golgotha", la presse les montre comme des inquisiteurs, des extrêmistes. Or, ils voulaient juste manifester pour dire qu’ils sont heurtés dans les valeurs auxquelles ils croient !
    Dans ce sens, le laicisme crée des antagonismes qui nuisent à l’expression de tous dans le respect du cadre laic neutre.

  • permalien Matthias Sauvergeat :
    20 septembre 2012 @21h08   « »

    à Shanaa :

    Les cathos ont le droit de manifester (parfois même un peu violemment sur l’avortement, etc) et les Musulmans n’en ont pas pour exprimer un respect de l’Islam de France aussi.

    Deux poids, deux mesures : c’est ce que je reprocherai à M Valls ;

    Si des gens prient dans la rue dans la mesure où ils ne gênent pas la circulation des voitures ils ne font de mal à personne n’en déplaise M Le Pen ou figaro magazine...

  • permalien Shanaa :
    20 septembre 2012 @21h13   « »

    "De même que Anders Breivik souhaite une sorte de "solution finale" pour les musulmans européens. .."

    Ah, les européens ont de sacré problémes avec l’autre, l’alter égo, son prochain !
    On comprend pourquoi les juifs d’Europe, 2OOO aprés, ont fuit les pogroms d’Europe pour aller vivre au milieu des musulmans !
    Et heureusement pour les nouveaux juifs, c’est à dire les musulmans d’Europe, que ces derniers ont des nations musulmanes prêtes à les accueillir ! Deux guerres mondiales, la shoa, et aucune leçon apprise ! Rien de nouveau sous le soleil du nord !

  • permalien Magda :
    20 septembre 2012 @21h22   « »

    Je partage votre analyse M.Gresh.
    J’aimerais juste ajouter que Le Canard Enchaîné et Les Guignols de l’info de Canal+ font régulièrement de la satire avec les leaders et partis politiques extrémistes musulmans. Et d’après mes souvenirs, les musulmans de France et d’ailleurs n’ont jamais manifesté contre eux.
    Il y a une grande différence entre faire de la satire et de l’humour avec les inepties des discours extremistes aussi bien religieux que politique, et de transformer un Prophète d’une religion pratiquée par près d’un milliard d’individus à travers le monde en un "terroriste".

    Il faudrait que Charlie Hebdo critique autant Moïse et Jésus pour être cridible dans sa défense de la "liberté d’expression". Charlie Hebdo cible délibéremment la confession musulmane, c’est de l’islamophobie et rien d’autre. C’est de la propagande.
    Qui en France aujourd’hui oserai faire une caricature de Moïse en sioniste pathologique qui arrose de bombes les enfants palestiniens parce-que Dieu n’avait rien de mieux à faire que de faire de la géopolique en promettant une Terre aux Juifs ? Il y a fort à parier que la communauté juive de France et d’ailleurs réagirait assez mal, et manifesterai plus ou moins violemment son mécontement. Parlons-en du pauvre petit Jésus qui fut délocalisé à Rome pour devenir un pédophile, par exemple ! Là aussi, la communauté chrétienne trouverai que c’est aller un peu loin !

    Il est évident que le timming choisi par Charlie Hebdo est provocateur. La communauté musulmane étant déjà à cause d’un film qui ne mérite pas que je cite son nom.

  • permalien Ernest :
    20 septembre 2012 @21h22   « »
    Racisme islamophobe et nécessaire critique des religions

    Prendre la mesure et critiquer le niveau extrêmement inquiétant du racisme dans la société française actuelle, notamment du racisme antiarabe, sous la forme (récente) de l’islamophobie, voilà une nécessité impérieuse.

    En conclure que la critique de l’islam en tant que religion, et par là même des islamistes, aussi divers soient-ils, est impossible du fait de la pression raciste dominante, c’est en une autre, et bien différente.

    Je crois qu’il s’agit là d’une erreur politique.

    Cela exprime une conception toute utilitariste, pragmatique, empiriste, du débat politique. Celui-ci n’aurait pour fonction que de s’opposer au discours dominant. Limiter sa réflexion à cette idée, c’est tomber à coup sûr dans les raisonnements binaires. Il suffirait de prendre le contre-pied des médias ou politiciens dominants pour avoir une politique juste !

    La pensée politique critique, pour mériter ce nom, doit bénéficier de la liberté de recherche et de critique que toute réflexion rigoureuse pourra assumer. La pensée a sa propre logique et ses propres exigences. Les réduire au nom d’une conjoncture politique précise mène à des désastres intellectuels et politiques.

    De plus, la comparaison avec la gauche des années 1930 est à mon avis un contresens net. La gauche de l’entre-deux-guerres se réclamait du mouvement ouvrier et du marxisme. A ce titre elle a développé une critique de la religion en tant que telle très solide. Marx lui-même était issu d’une famille juive, dans une Allemagne très marquée par l’antisémitisme, ce qui ne l’a en rien empêché d’écrire sa Question juive, une critique très sévère du judaïsme et de ce qu’il concevait comme l’aliénation religieuse en général. La gauche qui luttait contre la montée du fascisme le faisait bien sûr contre le racisme et le nationalisme hystérique qu’il portait en lui, mais a développé ses propres analyses, rigoureuses et complexes, sur la nature de classe du fascisme. Autrement dit, elle a produit sa propre théorie de la conjoncture politique.

    Aujourd’hui taire la critique de l’islamisme au nom de l’antiracisme, ce serait mettre en danger cette même indépendance théorique et politique. Quid de l’analyse de la religion comme idéologie patriarcale et homophobe ? Quid du conservatisme social des divers mouvements islamistes, de leur libéralisme économique assumé ? Quid du mouvement de communautarisation de la société française et de son corollaire inévitable, la montée des différents racismes ?

    Puisqu’il est question d’antisémitisme, je me permets de citer de mémoire Sigmund Freud : « dans le fond, chaque religion demande l’amour des coreligionnaires et l’hostilité aux ennemis de la foi ». De ce point de vue les différentes religions n’ont pas fini de jouer les plus grands services à l’ordre dominant.

  • permalien Lou :
    20 septembre 2012 @21h27   « »

    CCIF vs Charlie Hebdo sur CNN

    Publiée le 20 sept. 2012 par CCIFParis

    Suite à la publication de nouvelles caricatures islamophobes par Charlie Hebdo, un interview par CNN du CCIF et de Charlie Hebdo

    CCIF - Collectif Contre l’ Islamophobie en France

  • permalien Vitigis :
    20 septembre 2012 @21h33   « »
    Blasphème

    Rappelons que le blasphème n’existe que dans la tête de celui qui porte contre une autre personne l’accusation de blasphème.

    Pour l’utilisation du délit de blasphème, voir les nouvelles de l’autre-autre information en provenance du Pakistan.

    Pour le reste, ça devient du délire, ici.

  • permalien Sarah :
    20 septembre 2012 @21h37   « »

    @ Vitigis :

    Blasphème ?

    Vous parlez de la loi Gayssot, qui interdit la contestation des conclusions du Tribunal militaire de Nuremberg sous peine de prison ferme _ ?

  • permalien Nathan :
    20 septembre 2012 @21h50   « »

    Je ne suis pas d’accord avec la comparaison entre l’antisémitisme des années ’30 et ce qu’on appelle l’islamophobie aujourd’hui.

    En ces années-là, il n’y avait pas de djihadistes juifs se faisant exploser aux quatre coins de la planète ; il n’y avait pas de fondamentalistes juifs menant une guerre contre "l’Occident". Il n’y avait pas d’Etats juifs appliquant de force la halakha en bafouant le droit des minorités religieuses, politiques, sexuelles.

    Toutes choses qui à tort ou à raison, contribuent à alimenter une certaine perception de l’islam.

    J’estime que les caricatures de Charlie étaient inutilement provocantes (et pas amusantes du tout). En revanche, je ne pense pas que les caricatures danoises étaient "islamophobes". Elles s’en prenaient surtout au djihadisme et au fondamentalisme islamique, qui sont, il faut bien le reconnaître, des dérives mortifères de l’islam. Je ne vois pas pourquoi on devrait s’interdire de critiquer ces dérives. Si des musulmans s’estiment choqués par ces caricatures, c’est leur problème. C’est qu’ils sont incapables de faire la différence entre la pratique normale et pacifiée de leur foi et la tentation extrémiste.

  • permalien Sarah :
    20 septembre 2012 @22h02   « »

    @ Nathan

    En ces années-là, il n’y avait pas de djihadistes juifs se
    faisant exploser aux quatre coins de la planète ; il n’y avait pas de fondamentalistes juifs menant une guerre contre "l’Occident"

    « Avec l’aide de Dieu [...]. Je ne pouvais agir autrement. Mon cœur saigne quand je pense à notre tragédie [...]. Je dois exprimer ma révolte de telle sorte que le monde entier l’entende, et je compte le faire. Je vous supplie de me pardonner. »
    — Lettre de Herschel Grynszpan à son oncle, 7 novembre 19387
    .

    Il ne s’agit pas du premier événement du genre. Le 4 février 1936, un étudiant talmudiste avait assassiné, à Davos, le responsable du parti nazi en Suisse, Wilhelm Gustloff,

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Nuit_d...

  • permalien Nathan :
    20 septembre 2012 @22h03   « »

    Je ne suis pas d’accord avec la comparaison entre la loi Gayssot qui pénalise le négationnisme et l’absence de loi sur le "blasphème". Le négationnisme n’est pas une atteinte à une croyance, c’est un refus de reconnaître un fait historique.

    Même si l’on n’est pas d’accord - et de nombreux historiens sont dans ce cas-là - avec la loi Gayssot, ce sont deux choses tout à fait différentes.

    Il y a tout de même une différence entre nier une réalité historique avérée (ce qui contribue a effacer une deuxième fois, et symboliquement, une population qui fut l’objet d’un génocide) et s’en prendre à une croyance religieuse ou à un clergé, ce qui est une pratique courante en France. Je rappelle qu’il y a quelques mois, Michel Onfray, en commentant un ouvrage de Jean Soler, a pu librement et sans crainte de représailles affirmer que les juifs "avaient inventé le génocide".

  • permalien Shiv7 :
    20 septembre 2012 @22h11   « »

    Rappelons que le blasphème n’existe que dans la tête de celui qui porte contre une autre personne l’accusation de blasphème.

    Wiki
    Utilisé dans un cadre plus général, le blasphème est une irrévérence à ce qui est considéré comme sacré ou inviolable.

    On en verserait presque une larme, l’idéal égalitaire, la version valeur zéro à tous les étages dans toute sa splendeur.
    Vitigis nous dit en somme que toute notion de respect d’une valeur (sauf précisément la valeur zéro..) n’est finalement qu’une maladie mentale, le seul blasphème étant finalement celui qui ne se laisse pas violé..

  • permalien Matthias Sauvergeat :
    20 septembre 2012 @22h14   « »

    à Nathan :

    L’islamophobie est la peur de l’Islam par ceux qui ne connaissent pas l’Islam (c’està dire les chrétiens catholiques souvent non pratiquant).

    Je ne comprends pas le terme djihadiste appliqué aux juifs ?

    Le Djihad est une guerre de résistance défensive en quelque sorte comme on peut dire que les résistants dans le Vercors (par exemple) faisaient le djihad...

    Ps : maintenant il y a peut-être de la christianophobie chez certains Musulmans aussi ou chez les juifs, etc, etc...

  • permalien Nathan :
    20 septembre 2012 @22h17   « »

    Encore un amalgame incroyable ! Grynszpan n’a pas assassiné un nazi au nom de "Yahvé" afin d’établir un "califat juif" sur la planète. Il a liquidé un représentant du Reich qui persécutait ses coreligionnaires.

  • permalien Matthias Sauvergeat :
    20 septembre 2012 @22h19   « »

    ... Islamophobie chez certains chrétiens catholiques ou orthodoxe bien sûr (comme en Serbie)...

    Ne parlons pas de ces c... de témoins de Jéhovah ou scientologues dont la connerie ne touche pas le fond mais qui creuse (il ne faut pas être médisant, etc)...

  • permalien Shanaa :
    20 septembre 2012 @22h19   « »

    Nathan : "En ces années-là, il n’y avait pas de djihadistes juifs se faisant exploser aux quatre coins de la planète.."

    Et il n’y avait pas d’état juif bombardé jour et nuit par une coalition surarmée comme en Afghanistan et en Irak ! Le terrorisme d’état est à mettre au même niveau que le terrorisme des particuliers (Chomsky). En effet, quel crime ont commis les enfants d’Irak pour être arrogé à l’uranium appauvri ? Aucun !
    Il ne faut pas oublier, que pour s’approprier la Palestine des actes de terreur furent aussi commis (Haganah).
    Toujours la paille dans l’oeil du copain exonére de voir la poutre dans le sien !

  • permalien goutelle :
    20 septembre 2012 @22h20   « »
    une réponse ironique à charlie-hebdo ?

    Est il possible de retourner ses propres armes - la caricature- contre charlie-hebdo ? C’est ce que j’ai tenté ici.....
    http://goutelle.over-blog.com/
    N’hésitez pas à me laisser un petit mot pour me dire si c’est réussi ou pas....

  • permalien s=exp(j*pi) :
    20 septembre 2012 @22h33   « »

    @ Nathan // 20-09 / 21h50

    Je ne suis pas d’accord avec la comparaison entre l’antisémitisme des années ’30 et ce qu’on appelle l’islamophobie aujourd’hui.

    Ah, vous n’êtes pas d’accord ? Voici qq1 qui formule l’avis opposé et avec une sacrée audace.

    Le ministre nazi de la Propagande, Dr Joseph Goebbels, appelle son patron, Adolf Hitler, par enfer-​​phone.

    “Mein Führer” s’exclame-t-il tout excité. Des nouvelles du monde. Il semble que nous étions finalement sur la bonne voie. L’antisémitisme est en train de conquérir l’Europe !”

    “Bon !” dit le Fürher, “Ce sera la fin des Juifs !”

    “Hum…he bien… pas exactement, mein Fürher. Il semble que nous avions choisi les mauvais Sémites. Nos héritiers, les nouveaux nazis, sont en train d’annihiler les Arabes et tous les autres musulmans en Europe.” Puis, avec un petit rire, “Après tout, il y a beaucoup plus de musulmans que de juifs à exterminer.”

    “Mais qu’en est-​​il des juifs ?” insiste Hitler.

    “Vous ne le croirez pas : les nouveaux nazis aiment Israël, l’État juif, et Israël les aime !”.

    ...

    Ce sont les débuts qui sont critiques, quand les opportunistes politiques réalisent qu’engendrer la peur et la haine est la voie la plus facile vers la fortune et le pouvoir, quand des asociaux deviennent des fanatiques nationalistes et religieux, quand attaquer les minorités sans défense devient acceptable comme politique légitime, quand les petits hommes drôles se transforment en monstres [très probable allusion au film "le Dictateur" de Charlie CHAPLIN].

    Est-​​ce le Dr Goebbels que j’entends rire en enfer ?

    http://www.france-palestine.org/Le-...

    Chronique de Uri AVNERY

    Relisez donc la chronique d’AVNERY : il n’est pas sénile. Et, quant à vous, lorsque vous étalez votre rejet de ceux qui vous semblent différents à Bruxelles, qui peut croire que c’est par crainte d’un danger. Evidemment, si vous convenez que les dangers sont illusoires, il vous faut admettre que ça pourrait avoir un caractère pas très avouable.

    Quant à votre rejet de la violence, après tout, vous n’avez jamais repris un certain L SZY*** évoquant son envie de casser la gu** à ceux qui dénonceraient les saloperies de l’armée, des colons et de la justice d’Israël. Etait-ce pcq vous le souteniez dans cette déclaration, et considériez-vous que CETTE "offense" justifiât une telle réaction de notre compatriote ? Etait-il donc plus "civilisé" à vos yeux et pq ?

  • permalien je suis sioniste :
    20 septembre 2012 @22h35   « »

    est-il besoin de rappeler à mr gresh que ces 200 jeunes français qui ont manifestés à paris devant l’ambassade des etats-unis hurlaient en arabe " EGORGEZ LES JUIFS " ils l’ont répété 6 fois mr gresh devrait etre content les médias se sont abstenus de le montrer !!!
    quand à faire un parallele entre anisemitisme des années 30 et islamophobie mr gresh a encore tout faux !!!
    les juifs n’etaient que 16 millions dans les années 30 et l’europe en a éliminé 6 millions dans le plus grand pogrom de tous les temps . il me semble que contrairement à l’islam les juifs ne sont aujourd’hui que 12 millions sur la planéte ( tant que ahmadinejad n’a pas sa bombe atomique ) les musulmans sont 1 milliard et demi et leur vocation est que le monde devienne musulman .
    demandez aux minorités en terre d’islam ( ou du moins ce qu’il en reste !!! ) s’il est facile de vivre face à un islam conquérant
    voilà la raison d’ailleurs pourquoi ils n’acceptent pas la présence de l’etat d’israel etat juif meme si ce pays n’est pas plus grand que 3 départements français .
    alors oui charlie hebdo a eu raison de faire des caricatures car pour etre respectable il faut d’abord etre respectueux ( boudhas detruits en afhganistan , eglises et chretiens massacrés en terre d’islam et je ne parle meme pas des juifs..................à qui ahmadinejad veut faire la meme chose que son pére spirituel hitler....

  • permalien Shanaa :
    20 septembre 2012 @22h35   « »

    Il faut souligner que, l’immense majorité des états européens ont des articles de loi qui interdissent le blasphéme. La liberté de critiquer la religion et les religieux est aussi necessaire et précieuse que la liberté de s’exprimer. S’exprimer ne veut pas dire insulter, choquer ou inciter à la haine, comme c’est le cas des néo-conservateurs français !

  • permalien Pascal :
    20 septembre 2012 @22h37   « »

    M.Gresh,

    Je suis à peu près d’accord avec vous mais il me semble que votre article comporte des imprécisions que je souhaiterais vous signaler.

    D’abord, la manifestation sauvage de samedi était moyennement pacifique puisque plusieurs policiers ont été blessés et qu’un garde devant l’Elysée a reçu une pierre lorsqu’une trentaine de manifestants ont tenté de rejoindre les grilles de l’Elysée.
    Ensuite, le terme d’islamiste est employé à toutes les sauces mais toujours sur un mode péjoratif qui, ici, convient plutôt bien pour qualifier des fanatiques violents même s’ils sont moins violents que ceux qui ont massacré les diplomates américains à Tripoli.
    Je soutiens donc le gouvernement dans sa décision d’interdire ces manifestations de violence sans objet objectivement valable.
    Juste pour terminer, j’ajouterais que les erreurs passés d’une personne ou d’un journal (licenciement de Siné) ne doivent pas le condamner pour toujours.

    Bien cordialement.

  • permalien youssef bahri :
    20 septembre 2012 @22h38   « »

    La

    liberte d’expression c’est tres bien mais la diffamation ce n’est pas bien. A quoi bon diffamer un prophete decede il y a 14 siecles ??? le but est clair on vise tous les musulmans pas le prophete c’est de la provocation gratuite bete mechante et inutile

  • permalien Sarah :
    20 septembre 2012 @22h49   « »

    hurlaient en arabe " EGORGEZ LES JUIFS "

    Quel menteur !
    Encore un qui prend des cours de hasbara chez Memri !
    Ils ne hurlaient pas "égorgez les Juifs" mais "Khaybar ya yahoud" en faisant référence à la bataille de Khaybar qui opposa les tribus juives au Prophète.

    Sinon,pour Hitler,c’est dommage que ces admirateurs actuels se trouvent plutôt en Israel et non en Iran :

    Dans un entretien au quotidien Haaretz, en 1995, il disait : « Hitler était un génie militaire inégalé. Le nazisme a fait passer l’Allemagne d’un bas niveau à un niveau physique et idéologique fantastique. Les jeunes loqueteux ont été transformés en une catégorie propre et ordonnée de la société et l’Allemagne a disposé d’un régime exemplaire, d’un système de justice adéquat et de l’ordre public. Hitler aimait la bonne musique. Il pouvait peindre. Les nazis n’étaient pas une bande de voyous. »

    Moshe Feiglin,arrivé deuxième lors d’élections internes au Likoud,parti au pouvoir en Israel.

  • permalien Shanaa :
    20 septembre 2012 @22h58   « »

    je suis sioniste :

    Ahmadinejad est seul responsable de ses propos. Il ne représente pas tous les musulmans, pas plus que les 2OO jeunes que vous citez !
    En parlant des minorités, les palestiniens pourraient aussi être cités, commes d’autres de par le monde, hélas !
    On peut aussi citer les rescapés amérindiens dans des réserves, ou les aborigénes en voie de disparition, ou les tasmaniens totalement éradiqués !
    Les minorités dans les pays musulmans, cohabitent avec des hauts et des bas, mais elles sont trés anciennes !
    Par exemple, il a fallu l’invasion américaine en 2003 pour que la vie des irakiens chrétiens soient chamboulée ! Et, j’espére qu’ils reviendront en Irak ! Le plus grand désastre aprés la guerre c’est de voir des gens obligés de quitter leur pays. Les minorités sont une richesse et doivent être protégées par des lois internationnales.

  • permalien je suis sioniste :
    20 septembre 2012 @23h02   « »

    il me semble que c’est l’iran d’aujourd’hui qui organise des concours de caricatures sur la shoa , il me semble que l’iran est un pays négationiste ils ne sont pas les seuls d’ailleurs , il me semble que le salut des membres du hezbollah est le salut nazi ( bras tendu à la SS) et puis surtout les juifs et israel ne veulent rayer aucun pays de la carte et ne traite pas un peuple ou une religion de " tumeur cancéreuse" hitler serait fier de ses enfants adoptifs les islamistes

  • permalien gloc :
    20 septembre 2012 @23h03   « »

    C’est inévitable dès qu’une allusion est faite aux années 30, les crétins de service montent aux créneaux en expliquant fort doctement que les victimes des dérives "occidentales" n’ont rien de comparable, tellement mettre juifs et arabes dans le même sac leur est insupportable.

    Comme si juifs ou arabes ou les victimes en général pouvaient porter une quelconque responsabilité dans les brimades qu’ils doivent subir.

    Évidemment, l’objectif de cette inversion de rôle entre persécuteurs et leurs différents persécutés, ne vise qu’à exonérer de toute charge les toujours mêmes persécuteurs, dont les crétins de service s’improvisent avocats commis d’office.

  • permalien X :
    20 septembre 2012 @23h08   « »

    sioniste :

    et puis surtout les juifs et israel ne veulent rayer aucun pays de la carte et ne traite pas un peuple ou une religion de

    Ahmadinejad parle, les sionistes agissent : Où est la Palestine ?
    Rayée.

  • permalien K. :
    20 septembre 2012 @23h12   « »

    C’est pour la sécurité de l’emploi que des journaliste et autres experts choisissent de fabriquer la réalité : être démenti par les faits n’est jamais un obstacle à leur carrière.

  • permalien Je ne suis pas sioniste :
    20 septembre 2012 @23h15   « »

    Un sondage de la BBC publié le 19 avril témoigne de la mauvaise image d’Israël dans le monde. Dans un échantillon de 28 pays, l’Etat juif est rangé dans le peloton des pays mal vus, avec la Corée du Nord, le Pakistan et l’Iran, le plus mal classé. En fait, l’influence israél n’est jugée positive que dans deux pays seulement : les Etats-Unis, ce qui ne surprendra pas, en dépit de la crise qui met aux prises les gouvernements des deux pays, et le Kenya. Dans l’échantillon de la BBC, le plus mauvais résultat pour Israël est enregistré en Egypte, malgré plus de trente ans d’une paix il est vrai glaciale, devant la Turquie, qui est également liée à Israël par un traité de coopération militaire... Mais il serait erroné de lier mauvaise image et poids de l’islam. Le Brésil, l’Allemagne et la Thaïlande considèrent également très négativement l’influence israélienne...

  • permalien je suis sioniste :
    20 septembre 2012 @23h23   « »

    x
    il y a 23 pays arabes et 63 pays musulmans la palestine indépendante n’a jamais existé ! et d’ailleurs pourquoi n’a t’elle pas déclaré son independance entre 1948 et 1967 les juifs n’occupaient pas la cis-jordanie en fait vous ne voulez pas de palestine vous vous en tapez !!! mais ce vous ne voulez surtout pas c’est un etat juif ça vous est insuportable c’est dommage vous avez plus a gagner car le peuple juif est un peuple eclairé le 1/3 des nobels sont juifs !!!!! les musulmans seraient les grands gagnants
    il y a un pays juif et qui en plus a 3500 ans d’histoire .et 12 kms de large !!!!je sais que ce sera toujours trop pour les antijuifs !!!!
    le judaisme se pratiquait dans le royaume d’israel 2000 ans avant l’arrivée de l’islam !!!!!

  • permalien Shanaa :
    20 septembre 2012 @23h29   « »

    Pascal : "des fanatiques violents même s’ils sont moins violents que ceux qui ont massacré les diplomates américains à Tripoli..."

    La Libye est un pays dans le chaos, hors normalité suite aux bombardements de l’OTAN. Ce même OTAN qui a égaré des quantités non négligeables d’armes (c’est rapporté dans les médias). Ce genre de drame était prévisible dans un pays en proie aux milices et avec un état embryonnaire incapable d’assurer la sécurité. De plus, beaucoup de libyens se souviennent des bombardements arbitraires qui ont détruits leurs pays, leurs maisons. Il est donc temps d’avoir une politique internationnale responsable, moins génératrice de chaos !
    Pour les manifestants en France, ils auraient dû s’y prendre autrement. La violence est contre-productive et donne une mauvaise image, donc un déficit de soutien ! A moins que les manifs soient infiltrés par des virus pour faire dégénérer !

  • permalien Nathan :
    20 septembre 2012 @23h30   « »

    Dans les années ’70, Gotlib et Mandryka pouvaient tranquillement dessiner une bacchanale délirante avec Jésus, Allah, Zeus, Yahvé et Bouddha, Thor et quelques autres divinités moins illustres. C’était un peu bête mais personne n’y voyait le moindre mal. Personne ne se sentait offensé. Personne ne se sentait profondément blessé dans son âme délicate.

    C’ETAIT POUR RIRE !!!!!!

    C’ETAIT LE BON TEMPS !!!!!!!

    http://www.leconcombre.com/clop/tho...

  • permalien K. :
    20 septembre 2012 @23h31   « »
  • permalien le journal de personne :
    20 septembre 2012 @23h37   « »

    Non, Charlie !

    http://www.lejournaldepersonne.com/...

    Je ne suis pas d’accord avec vous et me battrai toute ma vie s’il le faut pour que vous ne puissiez pas,
    sous couvert de liberté, fouler au pied le sens de toute transcendance.
    Pour vous c’est la liberté qui transcende... pour eux, c’est la transcendance qui libère !

  • permalien Shanaa :
    20 septembre 2012 @23h38   « »

    "il y a 23 pays arabes et 63 pays musulmans..."
    Génial ! J’ignorais !
    Palestinien dérive bien de phillistin !
    Et les actuels habitants sont-ils tous sémites ?

  • permalien Nathan :
    20 septembre 2012 @23h41   « »

    Sarah : 20 septembre @22h49

    Ils ne hurlaient pas "égorgez les Juifs" mais "Khaybar ya yahoud" en faisant référence à la bataille de Khaybar qui opposa les tribus juives au Prophète.

    Et pourquoi ils hurlaient "Kyaybar ya yahoud" ? Pourquoi s’en prennent-ils aux juifs ? Que vient faire ce cri de guerre du 7ème siècle dans la France de 2012 ?

  • permalien Shanaa :
    20 septembre 2012 @23h44   « »

    "Une actrice ayant participé au film anti-islam L’Innocence des musulmans, qui a provoqué des violences meurtrières dans plusieurs pays arabes, a porté plainte mercredi 19 septembre à Los Angeles contre son producteur, affirmant avoir été trompée sur les intentions du film.
    Cindy Lee Garcia, première actrice du film à s’être fait connaître après l’explosion des violences le 11 septembre, qui ont provoqué la mort de plus de 30 personnes dont l’ambassadeur américain à Benghazi (Libye), porte plainte pour invasion de la vie privée, fraude, calomnie et volonté de nuire. La plainte, déposée devant la Cour supérieure de Los Angeles, vise Nakoula Basseley Nakoula, un copte (chrétien d’Egypte) de 55 ans résidant près de Los Angeles, qui a reconnu avoir aidé à la fabrication du film et qui avait été condamné en 2010 pour fraude bancaire, écopant de vingt et un mois de prison."
    - Le monde.

  • permalien X :
    20 septembre 2012 @23h44   « »

    La secrétaire d’Etat américaine Hillary Clinton a annoncé jeudi une enquête pour étudier les circonstances de l’attaque du consulat américain de Benghazi, en Libye, au cours de laquelle l’ambassadeur et trois de ses compatriotes ont trouvé la mort le 11 septembre.

    Il n’aurait été pas été inintéressant que le mandat que Mme Clinton a confié à Thomas Peckring, englobe d’autres aspects que les seules circonstance de la mort des diplomates américains. La perception que les peuples arabes ont des américains, notamment, auraient été d’un grand intérêt pour les américains. Et surtout les cause de l’image négative que ces populations ont de l’Amérique. Mais bien évidemment ça risque de ne pas être du goût du gouvernement à la veille des éléctions.

    J’espére que M. Gresh qui a promis :

    Je reviendrai dans un autre billet sur la dimension internationale de cette crise.

    Abordera ces aspects.

    Les américains qui disaient que l’assassinat des diplomates n’était pas une attaque terroriste, contrairement à ce que prétendait le 1er ministre libyen commencent à admettre changer d’avis :

    L’attaque du 11 septembre contre le consulat américain de Benghazi en Libye, qui a coûté la vie à quatre Américains, dont l’ambassadeur dans le pays, était "d’évidence une attaque terroriste", a déclaré jeudi le porte-parole de la Maison-Blanche, Jay Carney, à bord de l’avion présidentiel Air Force One.

    Si cela se confirme, l’assassinat pourrait avoir été commis par Al Qaeda en représailles à l’assassinat de leur no 2, et les ’’fanatiques’’ qui ont manifesté contre le fameux film, ne seraient pas si fanatiques qu’on le dit.

  • permalien Shanaa :
    20 septembre 2012 @23h54   « »

    Nathan : "que vient faire ce cri de guerre du 7ème siècle dans la France de 2012 ?.."

    Suite à un navet de série z qui déterre un personnage mort en 632 et s’en sert pour inciter à la haine de ses disciples de 2012 !
    Et "charlie hebdo" caricature cette même personne pour les mêmes raisons !
    Ce cri de colére fait suite à cette manoeuvre au relent de manip !
    Mais, les manifestants auraient dû le dire en musique, en jetant des fleurs, c’est plus in !

  • permalien X :
    21 septembre 2012 @00h02   « »

    Sioniste

    il y a 23 pays arabes et 63 pays musulmans

    Avec 1,5 milliards de musulmans et 63 pays ça fait une moyenne de 24 millions par pays. Si vous vous intéressez à ce genre de comparaison des 6 million pas de juifs devraient avoir un quart (0,25) de pays c à d rien ( si on arrondi à zéro, 0,25 étant plus proche de zéro que de 1). C’est mathématique.

  • permalien Nathan :
    21 septembre 2012 @00h02   « »

    Shanaa : 20 septembre @23h54

    Suite à un navet de série z qui déterre un personnage mort en 632 et s’en sert pour inciter à la haine de ses disciples de 2012 !

    Oui mais quel rapport avec les juifs, puisque ceux-ci ne sont pour rien dans la réalisation du navet ? Quel est la signification de ce cri de guerre ? Un Mohammed Merah ne suffit pas ?

  • permalien Shanaa :
    21 septembre 2012 @00h10   « »

    Nathan :
    Encore une fois les médias dominants ne font pas leur job !
    Ce sont-eux en premier, qui ont écrit, sans vérifier, que le film est de Sam Bacile, un israélo-américain, qui aurait bénéficié de 100 donateurs juifs ! Vous vous souvenez ?

  • permalien X :
    21 septembre 2012 @00h16   « »

    Nathan,

    Et pourquoi ils hurlaient "Kyaybar ya yahoud" ? Pourquoi s’en prennent-ils aux juifs

    Parcequ,ils savent trēs bien que sans les sionistes qui sont juifs il n’y auarait aucun problēme entre les musulmans et les américains. Vous aussi d’ailleurs vous le savez mais vous faites semblant.

  • permalien K. :
    21 septembre 2012 @00h19   « »

    A entendre la réalité fabriquée on croirait que 1 milliards de musulmans ont manifesté à travers le monde alors qu’il y en a eu à peine 100.000.

  • permalien K. :
    21 septembre 2012 @00h27   « »

    @ X

    Israël n’existait pas quand les yankees ont passé leur pacte du diable avec les Saoud.

    Guantanamo n’a rien à voir avec Israël et ce dernier disparaîtrait que les drones yankees seraient toujours en train de massacrer des civils dans la région.

  • permalien K. :
    21 septembre 2012 @00h33   « »

    Si l’entité sioniste n’existait pas on pourrait enfin s’occuper sérieusement des yankees.

  • permalien X :
    21 septembre 2012 @00h50   « »

    K.,

    Je vois les choses autrement :

    Sans le problēme israélo palestinein al Quaeda n’aurait pas existé, ou tout au moins il y’a longtemps qu’elle aurait disparu. Le 11 septembre 2001 aurait été une journée comme bien d’autres.

    Tout le monde sait que lors des recrutements des fanatiques par Al Qaeda, on leur parle des humiliations des musulmans par les américains en raison de des sionistes.

    Sans les sionistes il n’y aurait donc, pas eu de Guantanamo où les musulmans sont humiliés jour aprēs jour.

    Guantanamo existe parce que Al Qaeda existe et qu’il y’a eu le 11/9 , qui sont directement ou indirectement liés à l’existance des sionistes.

    Sans les sionistes, les américains n’auraient pas été en Irak, et n’auraient pas, par conséquent, humiliés les Irakiens et avec eux tous les musulmans : 1,5 millions de mort et les tortures etc.....

    À chaque véto des américains contre les droits des palestiniens les musulmans se sentent humiliés mais ils savent que les sionistes sont derriēre.

  • permalien Ph. Arnaud :
    21 septembre 2012 @01h37   « »

    A tous

    - La caricature se justifie, prend tout son sel, toute sa valeur, lorsqu’elle prend pour cible un personnage, un régime, une institution, un groupe puissants. Puissant, cela veut dire qui domine, qui écrase ou qui menace.

    - Or, qui domine qui, qui écrase qui, qui menace qui, en 2012 ? Les Occidentaux et uniquement eux ! L’empire ottoman a commencé à reculer dès 1700 - et n’a plus cessé de reculer jusqu’en 1918. Et les pays musulmans n’ont cessé d’être agressés de 1800 à nos jours - sans d’ailleurs provocation de leur part.

    - Le seul embargo contre l’Irak, de 1991 à 2003, a fait dans les 500 000 morts. [Les attentats du 11 septembre 2001, à côté, c’est de la petite bière, de la broutille...] Et tous les jours, des armes occidentales tuent des musulmans, en Afghanistan, en Irak, au Pakistan, en Palestine ou ailleurs. Tous les jours, en France, la plupart des immigrés - souvent originaires de pays musulmans, de la Turquie au Sénégal, sont en butte à toutes les humiliations, à toutes les rebuffades, à tous les refus !

    - Ils sont les premiers à être au chômage et sont au bas de l’échelle sociale. Quel mérite y a-t-il, en plus, à les bafouer dans leurs croyances, à leur mettre le pied sur la tête quand ils sont déjà dans la merde jusqu’au cou ?

    - On dit : il faut du courage pour publier ces caricatures, car, ce faisant, Charlie Hebdo risque des incendies ou des attentats. Et alors, en quoi Charlie Hebdo cesse-t-il pour autant d’être du côté des dominants qui piétinent les dominés ?

    - Ce "courage" est le même que celui des collabos de La Gerbe ou de Je suis partout qui, après avoir bien craché sur les FFI et les FTP, se faisaient tabasser par des patriotes à la sortie de leur canard. Et alors, en quoi cela changeait-il leur situation structurelle, qui laissait quand même les tabassés du côté des oppresseurs et les tabasseurs du côté des opprimés ?

    - C’est une des manigances les plus perverses, les plus dégueulasses des dominants que de se faire passer pour les plus faibles. Depuis la fin de la guerre de 14, où les Occidentaux se sont enkystés dans les débris de l’empire ottoman - et n’ont cessé d’y commettre leurs méfaits, les forts, ce sont eux, pas les musulmans. Eux, ce sont leurs victimes...

  • permalien Ramzip :
    21 septembre 2012 @01h52   « »
    « Charlie Hebdo » qui trop embrasse, mal étreint

    J’achète pas Charlie Hebdo d’habitude, et je ne l’achèterai pas cette fois-ci.
    Mais ça n’empêche pas que je trouve la couverture excellente.
    Elle ne montre pas des prophètes, elle montre des petits vieux, mi-acariâtres, mi-craintifs qui, dans la vraie vie - celle des infos - se tirent dessus autour de Jérusalem, et qui sur cette couverture se liguent pour avoir le droit de s’entraider envers en contre toutes les moqueries. C’est drôle, acide, multiculturel - un film français, un rabbin, un musulman - et c’est plutôt touchant, ça parle aussi de l’entraide, de l’aumône, des choses qui justement sont très présentes dans l’Islam et le Judaïsme, et ce qui est encore plus drôle, c’est que c’est probablement involontaire et inconscient de la part de Charb...
    Quand j’ai découvert cette Une, j’ai éclaté de rire.
    Le reste, l’intérieur du magazine, il y a trop de polémique sérieuse dessus, ça cesse d’être drôle, je vais pas le regarder.

    Quand j’étais jeune, j’ai bossé en Tunisie, et un ami cinéaste tunisien m’a demandé un jour si je voulais bien tourner dans une série ramadanesque - une série TV avec un épisode chaque soir du Ramadan, à la rupture du jeûne. C’était un rôle d’imbécile pour un français, les autres français avaient refusé, évidemment j’ai dit oui.
    J’ai dû resté vingt secondes à l’écran, J’ai sans doute assez mal joué vu que je suis pas acteur, j’ai jamais vu l’épisode, mais je trouvais ça carrément drôle de jouer un français ridicule dans une série ramadanesque, je trouvais ça drôle de faire le clown en l’honneur du Ramadan, de ridiculiser les Français à la télé dans un ancien protectorat français - c’est la seule fois de ma vie que je suis passé à la télé. Juin 1985, je dirais.
    Après, les gens me reconnaissaient dans la rue, et ça amusait mes élèves (comme quoi, même avant Internet, vingt secondes à passer pour un con à la rupture du jeûne, et tout de suite, la célébrité dans les souks de Tunis :-))
    Je crois que c’est pas mal aussi de savoir se moquer de soi...
    histoire de pas toujours être dans le sens unique.

    À part ça, la représentation des prophètes, pour moi, ça évoque Eiffel, un humour un peu niais, gentillet, mais au fond, ça me fait beaucoup moins rire que cette couverture. Déjà, comme pour moi les prophètes et les dieux, ce sont des fantasmes, l’idée de les caricaturer en les personnifiant, je trouve ça tiré par les cheveux.

    Alors Charlie Hebdo ?
    Prochain Ramadan, des caricatures de Charlie Hebdo dans Charlie Hebdo, rien que pour faire rire les Musulmans ?
    Chiche ?
    Combien de lecteurs musulmans pour Charlie Hebdo ?

    Et qu’est-ce qu’il en dit, Dilem ?

  • permalien musulman :
    21 septembre 2012 @02h16   « »

    Les caricatures sont tres offensant pour le musulman ... Il n y a rien a expliquer, rien a justifier ... Il faut etre musulman pour le comprendre, vous ne l’êtes pas ... vous ne pouvez pas comprendre ... La liberté d’expression est-elle menace a ce point qu’ils vous restent l’insulte des croyances musulmanes pour la sauver ? Si c’est la seule maniere pour sauver la liberté d’expression, pourquoi les autres pays occidentaux ne vous suivent pas dans votre demarche ? peut etre que vous comprenez mieux que les autres (je parle des charlie and co)

  • permalien Jean-Michel Masson :
    21 septembre 2012 @07h23   « »

    A lire ou à relire : Le "Rapport de Brodeck" de Philippe Claudel.
    L’Autre est par essence différent. Sans respect de l’Autre, les dérives arrivent vite. Cela s’applique dans tous les sens.
    Jean-Michel Masson
    Le Triptyque Economique

  • permalien Matthias Sauvergeat :
    21 septembre 2012 @07h42   « »

    à musulman :

    Il ne faut pas non plus être trop coincé du Coran en France cela ne fait pas sérieux.

    Sinon ce n’est plus de la religion c’est de l’idéologie ou de la politique en d’autre terme de la mauvaise foi...

  • permalien Ramzipp :
    21 septembre 2012 @07h51   « »
    Des caricaturistes musulmans, alors ?!

    @ musulman

    Et Dilem, vous aimez pas ses dessins ?
    C’est un copain algérois qui me l’a fait connaître, et c’est vraiment marrant.

    http://www.liberte-algerie.com/dile...

    http://www.tv5.org/cms/chaine-franc...

    voire celle-ci, assez grinçante, mais bon, pas de tabou, n’est-ce pas...
    http://www.liberte-algerie.com/dile...

    J’aime beaucoup celle-ci aussi, plus subtile...
    http://www.tv5.org/cms/chaine-franc...

    C’est sur que Dilem, ça concerne pas trop la religion... encore que... des fois ça s’en rapproche...
    mais cela dit, c’est vrai que je ne comprendrai jamais la religion (ni l’Islam ni aucune autre, d’ailleurs)

  • permalien gloc :
    21 septembre 2012 @08h02   « »
    « Charlie Hebdo », la liberté d’expression et l’islamophobie...

    ... ou l’homophobie ?

    une expression tellement libre qu’elle en devient débridée, hors contrôle, inexpressive, illisible... hors la haine.

    Principe de la caricature :


  • permalien Jean-Michel Masson :
    21 septembre 2012 @08h25   « »

    En fait, le danger semble provenir de tous les monochromes : religieux, parfois, mais aussi économiques. La solution serait-elle alors la polychromie généralisée ?
    voir :Le Triptyque Economique

  • permalien Matthias Sauvergeat :
    21 septembre 2012 @08h40   « »

    ... Coincés du Coran ou de la Bible de tous les pays unissez-vous bien sûr...

  • permalien tagada :
    21 septembre 2012 @09h16   « »

    La vraie liberté d’expression qu’aurait du utiliser Charlie pour mettre à mal toutes les censures eut été d’écrire que ce personnage religieusement adoré par les musulmans était (ici choisir un mot homophobe bien vulgaire !), ça c’est passible d’une action en justice immédiate et bien évidemment d’une manifestation avec le soutien des associations contre l’homophobie ... Ils n’ont pas eu ce courage !

  • permalien ROBESPIERRE :
    21 septembre 2012 @09h35   « »

    Ce qui est scandaleux, c’est l’interdiction de la manifestation de samedi dernier alors qu’elle était pacifique (j’oubliais que même dans un Etat soi-disant laïc, il existe des sanctuaires dont il est interdit de s’approcher à moins de 500 m comme l’ambassade des Etats-Unis ou celle d’Israël). Cela fait partie du zèle déployé par les vassaux à l’égard du suzerain. Quand aux manifestations de samedi prochain, rien ne justifie de les interdire si ce n’est le 2 poids, 2 mesures. Rien qu’en raison de l’interdiction cela me démange d’y aller et puis la liberté de manifester est quand même une liberté fondamentale qu’il faut défendre.

  • permalien Yvan :
    21 septembre 2012 @09h45   « »
    « Charlie Hebdo », la liberté d’expression et ses contraites...

    La déshérence de Charlie hebdo depuis quelques années, montre que lorsque la liberté d’expression atteint un certain degré, l’art de la caricature perd sa raison d’être.

    Charlie hebdo est né du gaullisme, où les médias prenaient leurs sources au ministère de l’information, et où les véritables informations avaient besoin du masque de la caricature pour atteindre le citoyen.

    Mis à part le dernier bastion que constitue les lois Gayssot, il faut bien constater que les caricaturistes n’ont plus grand chose à dire... surtout quand ils en sont à courir après les vannes à "une balle ça va..." des ministres de l’intérieur.

    L’alternative pour eux est simple c’est soit le Pôle Emploi, soit le graffiti de pissotière.

    Le graffiti de pissotière, parce que si la fonction émancipatrice de la caricature perd son sens, celui qui choisit de continuer, doit pour survivre apporter à celui qui devient son client ce qu’il attend. Le caricaturiste n’est plus un "honorable correspondant" de la République, mais il devient le miroir déformant de ses lecteurs.

  • permalien Nathan :
    21 septembre 2012 @09h55   « »

    Ph. Arnaud : 21 septembre @01h37

    La caricature se justifie, prend tout son sel, toute sa valeur, lorsqu’elle prend pour cible un personnage, un régime, une institution, un groupe puissants. Puissant, cela veut dire qui domine, qui écrase ou qui menace.

    Pas d’accord.

    On peut aussi rire de la bigoterie, des dévôts bornés et dogmatiques, des cuistres bas du plafond, des faux-culs qui prêchent la vertu aux autres et font le contraire…

    On peut rire des gens intolérants mais qui exigent la tolérance à leur égard.

    On peut rire d’une certaine hypocrisie religieuse. La liste est infinie.

    Et puis l’islam est une religion puissante. Son emprise sur les esprits est puissante. On peut parfaitement s’en moquer. On s’en moquerait davantage si on n’avait pas peur des conséquences.

    Une religion qui prétend combattre farouchement "l’idolâtrie" (c’est son principal crédo) et où l’on vend du Chanel et du Gucci dans d’immenses centres commerciaux à deux pas du "saint des saints", personnellement, ça me laisse songeur...

    Dommage que Cabu ne nous ait jamais fait un reportage sur le Hajj...

  • permalien Jordi Grau :
    21 septembre 2012 @10h06   « »
    Comparaison entre l’antisémitisme et l’islamophobie

    Il y évidemment d’importantes différences entre l’antisémitisme des années 30 et l’islamophobie d’aujourd’hui. A l’époque, le racisme ne se cachait pas. Aujourd’hui, on a remplacé "race" par "ethnie", "culture" ou "civilisation". C’est beaucoup plus politiquement correct, ça ne tombe pas sous le coup de la loi, et c’est moins facile à réfuter scientifiquement. Autre différence : on accusait les juifs de tirer les ficelles parce qu’ils étaient relativement nombreux dans des milieux influents (finance, politique, presse, université...). Ce mythe est d’ailleurs demeuré vivace, et il explique en partie la persistance de l’antisémitisme. Mais ce mythe n’existe guère en ce qui concerne les musulmans d’Europe ou d’Amérique du nord, car même les islamophobes les plus délirants sont bien obligés de reconnaître que les musulmans sont peu nombreux dans les milieux influents (encore qu’une campagne ait été menée contre Obama à cause de sa prétendue appartenance à l’islam).

    Maintenant, il est clair qu’il y a aussi des ressemblances troublantes entre l’antisémitisme et l’islamophobie :

    - Dans les deux cas, on considère des gens comme des étrangers, voire comme des ennemis de l’intérieur, alors même qu’ils ont la nationalité du pays où ils résident et sont parfaitement intégrés.

    - Dans les deux cas, le racisme (ou l’ethnisme) masque des rapports sociaux. Si les juifs des années 30 étaient méprisés, craints ou haïs, ce n’est pas seulement parce qu’une minorité d’entre eux étaient riches : c’est aussi parce qu’il y avait parmi eux une masse très pauvre (juifs émigrés de Pologne et de Russie, notamment). De la même manière, beaucoup de musulmans d’Europe vivent aujourd’hui dans les quartiers les plus pauvres.

    - Dans les deux cas, on accuse une minorité de comploter pour la domination du monde ou de l’Europe. Le mythe d’"Eurabia" est le pendant du "Protocole des sages de Sion".

    - Dans les deux cas, une minorité sert de bouc émissaire bien pratique dans une situation économique (et politique) catastrophique.

  • permalien Raymond :
    21 septembre 2012 @10h19   « »

    Soyez conséquent M. Gresh : il faut que les gouvernements prennent des mesures et inscrivent dans les constitutions et dans le droit que "« Le droit à la liberté d’expression est incompatible avec la diffamation des religions et des prophètes. »
    Et introduisent un délit de blasphème comme c’est le cas en Irlande depuis janvier 2010.
    Ce qui veut dire à terme : adieu "La Vie de Brian", adieu Darwin, adieu le Death Metal, adieu Voltaire, adieu Sade, adieu Holbach, adieu Omar Khayyam, adieu le curé Meslier, adieu Diderot, adieu Marx, adieu Trotsky, etc.

  • permalien HN :
    21 septembre 2012 @10h21   « »

    "Certes, personne n’appelle au génocide des musulmans aujourd’hui"

    J’ai tout de même lu ici et là (Huffington post par ex.), de sympathiques appels à la vitrification par arme nucléaire. On n’en est donc même plus à l’épuration ethnique au sein de notre pays, mais carrément dans les pays du monde où cette religion est présente.

    Certes ce ne sont pas des autorités ni des membres du gouvernement, simplement des lecteurs imbéciles, mais on voit que le discours des médias délie sacrément les langues et les doigts...

    Cdlmt

  • permalien sarah :
    21 septembre 2012 @10h29   « »

    Je pense que tu as raison mais personnellement j’aimerais ajouter quelques petites choses. Je ne parles pas de la "communauté musulmane de france" ; mais tout a commencé avec un film qui au vu des quelques images est franchement un film à petit budget qui jamais ne serait sortit en salle et jamais n’aurait été connu si les musulmans du monde entier n’avaient pas réagis. Quand à Charlie Hebdo, ils ont pour moi le droit de faire ces caricatures, c’est un droit et au pire si Mahomet est choqué et bien ce sont les gens de chez Charlie Hebdo qui iront en enfer non ? Je suis athée mais j’ai lu le Coran, la Torah et la Bible (pour ma culture et pour comprendre le monde et l’histoire) et j’y ai lu des choses archaïques qui m’ont choqué et qui font que j’ai du mal à comprendre que des gens aujourd’hui y croit encore. C’est MON opinion, peut être que j’ai tord mais je ne crois pas (comme tout le monde face à la religion).
    Je trouve débile qu’on ne puisse rien dire contre un prophète qui a vécu il y a 2000ans (peut être). Quand aux manifestations, tu ne peux pas les comparer aux manifestations ouvrières parce que justement elles sont religieuses ! Ce n’est pas pareil. Personnellement je m’oppose physiquement aux manif des catholiques intégristes et de tout les catholiques "normaux" qui sont entraînaient dans ces manifs par les fous intégristes qui veulent : interdire l’avortement, interdire le divorce, forcer les femmes à retourner à la maison et à se vêtir en conformité face à la moral enfin les mêmes conneries qui veulent détruire la femme que celles des frères musulmans et des autres extrémistes musulmans.
    Alors oui tu as vraiment raison sur ce point là, les musulmans sont pointés du doigts par les journaux et les politiques. Et tu veux que je te dises ? Je suis antifasciste, donc je sorts me battre et je suis perpétuellement en danger dans ma propre ville parce que je me bats contre le racisme. Alors, ça m’emmerde, ça m’emmerde que des imbéciles ne réfléchissent pas et aillent manifester à Paris contre un film pourris filmé au fin fond des états unis, (des films comme ça, il y en a plein sur internet ça) m’emmerde parce tout ce qu’on fait nous pour endiguer le racisme est détruit dans des moments comme celui là ! Je sais pas moi, venez nous aidé lors des conférences de Marine Lepen et du Bloc identitaire pour vous défendre directement !!! Mais pas ça ! Suivre des mouvements du nord de l’Afrique contre ce film et parlé (rien que ça) de Charlie Hebdo au lieu d’avoir laissé les journalistes s’enfermer dans leur connerie en disant il va y avoir des représailles et des plaintes et là non, rien aucune réaction.
    De un la critique est toujours constructive et de deux l’auto-dérision, ça peut sauver les choses. Alors que tout le monde respire et oui, tu as raison, demandons nous pourquoi les médias et les politiques n’attendent que ça et la réponse qu’il faut donner en retour.

  • permalien sarah :
    21 septembre 2012 @10h38   « »

    Je reviens ^^. Et juste, je ne veux pas tout lire ni répondre à tout mais je vais vous dire autre chose, la liberté de manifester vous y croyez vraiment vous ??? Je suis libertaire, les manifestations pacifistes c’est notre truc, on est toujours encadré par la police comme c’est pas permis et quand on manifeste pour l’IVG c’est à dire pour maintenir une loi on se fait taper dessus et on envoie une partie d’entre nous au poste et il en va de même pour les manifs anti-répression policière ou les manifs anti-facho où on a quand même à chaque fois vu les facho derrière une barrière de protection policière quand nous étions chargé par les flics ! J’ai pris un coup de matraque pour avoir manifesté devant Marine Lepen qui elle était bien protégée et faisait la bise aux flics !! Et oui, ça c’est tout les jours, la liberté de manifester nous militants on ne l’a pas, alors n’allez pas croire que vous religieux vous l’aurez ! Mais pour ça, merde, venez vous battre avec nous dans la rue !

  • permalien Alexandre Zaltsman :
    21 septembre 2012 @10h43   « »

    Le mot "islamophobie" utilisé par Gresh est mal choisi : il n’est pas dans le dictionnaire . Chacun y met ce qu’il veut .

    Pour moi il signifie (étymologiquement) : "peur de l’islam" et cette peur est parfaitement justifiée .

    Il y a en effet de nombreux pays appliquent la charia la plus dure
    (mise à mort des apostats, des homosexuels, amputation des voleurs présumés, lapidation des adultères présumés etc...)
    au moins en partie, par exemple le Pakistan, l’Arabie Saoudite, le Soudan, le Nord-Mali, l’Iran etc... La situation des minorités religieuses est mauvaise dans ces pays, l’exode continu des chrétiens en témoigne au Proche-Orient, la situation des chiites, ahmadites, hindouistes est catastrophique au Pakistan. Il y a aussi d’innombrables attentats (réciproques) entre chiites et sunnites
    (en Irak par exemple) .

    Il faut être aveugle pour ne pas avoir au moins une légitime défiance envers une telle religion.

    J’ajoute que le Coran (considéré comme la parole de Dieu à la virgule près par l’immense majorité des musulmans) indique explicitement que les hommes sont supérieurs aux femmes et effectivement la situation des femmes est désastreuse dans beaucoup de pays musulmans.

    Je rappelle aussi que la violence contre les "blasphémateurs" occidentaux est courante : assassinat de Van Gogh, attaques contre les dessinateurs de caricatures de Mahomet etc... il est absurde de dire (comme Gresh) que la décision de "Charlie Hebdo" n’est pas courageuse.

    je remarque enfin que "Charlie Hebdo" s’en est pris d’innombrables fois aux chrétiens, sans que Gresh s’indigne de la "christianophobie" .

  • permalien sarah :
    21 septembre 2012 @10h52   « »

    Quand à la liberté de manifester, nous ne l’avons pas non plus nous même en temps que militants politiques. Oui les cathos les ont vu qu’ils sont eux protégé par les flics quand cela nous tapent au même moment dans nos manifs féministes égalitaristes pro ivg. Et il en va de même pour les fachos qui sont protégé quand on arrive non quand on tente d’avancer en se faisant matraquer et embarquer au poste ! Mais pour savoir cela il faudrait que vous veniez avec nous au manif anti-racisme qui justement contiennent ces racismes parce que nous sommes un rempart face à eux et nous nous battons pour vous sans jamais vous voir !!!
    Quand à l’islamophobie et un génocide de musulmans... C’est poussé, très poussé surtout que vous derrière vous avez un monde arabe qui est prêt à entrer en guerre si on touche un seul de vos cheveux ! Par contre sachez le quand même, puisque vous l’évoquez, l’antisémitisme et les insultes et mots d’ordre anti-juifs ne se sont jamais arrêté et oui de m’être faite appelé sale juive par des sales cons de musulmans français d’origine marocaine ça m’a foutu les nerfs ! Alors encore une fois, si vous êtes une communauté, tenez en laisse vos brebis galeuses car elles existent et parce que ce sont elles qui tue l’image des musulmans de France et qui vous mettent dans la merde.
    Ps : Les peuples musulmans se soulèveront pour vous si on vous fait quoi que ce soit, l’ONU aussi et surtout ici sur place, il y a nous, les communistes, les anarchistes, les antifascistes qui vous défendrons même si on est pas d’accord avec vous, et les gars de Charlie Hebdo seront les premiers à vous défendre si on tentez de vous exterminer... Pensez y à cela.

  • permalien Chambon :
    21 septembre 2012 @11h12   « »

    L’ Islam comme toutes les religions sont un prêt à penser dangereux le dire est salutaire,nos ainés ne se sont pas débarrassés de l’ emprise de l’ église catholique pour aller vers pire.Toute la gauche qui joue ce jeu dangereux est inconséquente et néfaste pour la population.

  • permalien Gregoire :
    21 septembre 2012 @11h16   « »

    Cette religion interdit toute representation du prophete, Charlie Hebdo le sait mais la grande majorite des francais l’ignore.

    On peut etre agnostique, athee, chretien, gothique ou boudhiste et respecter les rites et coutumes des autres, non ? C’est dommage de forcer / entrainer le clash, en s’imposant avec autant de vulgarite.

    Le nouveau Dieu des francais s’appelle Buzzzzzzzzz et son bras droit Ignorance. C’est triste comme evolution.

  • permalien gloc :
    21 septembre 2012 @11h16   « »

    Alexandre Zaltsman :
    Pour moi il signifie (étymologiquement) : "peur de l’islam" et cette peur est parfaitement justifiée .

    Tous les éléments que vous citez et que vous attiribuez à l’islam viennent de l’ancien testament alors courage ! surmontez votre peur, vous n’êtes pas islamophobe, vous êtes judéophobe... (étymologiquement).

  • permalien gloc :
    21 septembre 2012 @11h24   « »

    Gregoire : Cette religion interdit toute representation du prophete, Charlie Hebdo le sait mais la grande majorite des francais l’ignore.

    Ce qui est faux. Seule une partie des sunnites interdit toute représentation du prophète. Ce qu’interdit le Coran, c’est l’idolâtrie, y compris celle du prophète, ce que ne semblent pas avoir compris les manifestants du dernier djihad.

  • permalien Plop :
    21 septembre 2012 @11h34   « »

    Aujourd’hui j’aurais donc appris qu’en 31 les juifs se mettait à faire des émeutes partout dans le monde et a assassiner des innocents parce qu’un inconnu dans un pays étranger à fait un film amateur raciste.

    Aujourd’hui j’aurais appris qu’en 31 en Allemagne des juifs manifestaient et appelaient au massacre des musulmans parce qu’un hebdo allemand spécialiste des caricatures antireligieuses s’en était pris à leur prophète.

    Aujourd’hui j’aurais donc appris que dans 2 ans les premiers camps de concentrations ouvrent en france et que dans 10 ans c’est la solution finale.

    Aujourd’hui j’aurais donc appris que le monde diplomatique se met met à surfer avec le négationnisme.

    C’est un jour triste

  • permalien Alexandre Zaltsman :
    21 septembre 2012 @11h45   « »

    Pour Gloc : il est parfaitement exact que l’Ancien Testament est rempli de commandements barbares, la différence est qu’actuellement les Juifs ne les prennent plus au pied de la lettre.

  • permalien jean :
    21 septembre 2012 @11h46   « »
    islamophobie défendable ?

    L’islamophobie n’est elle pas défendable lorsqu’elle dénonce simplement la violence du terrorisme, la censure et la colonisation des esprits ?
    Si tuez des innocents à cause d’un petit film diffusé sur youtube (quel qu’il soit) est légitimé par les institutions de cette religion, ou passer sous silence, alors oui je revendique le fait d’être "islamophobe". Et je n’y vois aucune relation avec une quelconque forme de racisme.

    Je rappelle que l’islam est un système religieux, et non pas un type anthropomorphique.

  • permalien Sarah :
    21 septembre 2012 @11h55   « »

    Voyons si Charlie Hebdo défendra la liberté d’expression de ce journaliste :

    Ces deux suspect de 17 et 20 ans sont membres de la ligue de défense juive (LDJ). Ils sont soupçonnés d’avoir jeté un engin incendiaire, le soir du 13 septembre à Saint-Rémy-lès-Chevreuse, sur la voiture du journaliste qui est également militant de la cause palestinienne.

    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2...

    Oui si tout simplement les médias,notamment télévisuels,oseront au moins mentionner l’affaire.

  • permalien Nathan :
    21 septembre 2012 @11h56   « »

    Il y a une autre différence d’importance entre l’antisémitisme des années ’30 et l’islamophobie actuelle. L’antisémitisme était dirigé contre les juifs en tant que "groupe ethnique" – c’était d’ailleurs un sentiment complexe et polymorphe comme l’a rappelé Jordi Grau, à la fois dirigé contre les Ostjuden fraîchement immigrés et pauvres que contre les juifs occupant des situations sociales élevées, à la fois contre les bolcheviques juifs que contre la "ploutocratie apatride de Wall Street" - tandis que l’islamophobie actuelle s’en prend davantage à l’islam en tant que religion qu’aux musulmans proprement dits.

    J’ai le sentiment que c’est l’islam en tant que religion, - et notamment comme religion politique, - qui est perçu comme un problème, pas les musulmans en tant que groupe humain.

  • permalien Jordi Grau :
    21 septembre 2012 @11h57   « »

    A Raymond

    Vous écrivez :

    Soyez conséquent M. Gresh : il faut que les gouvernements prennent des mesures et inscrivent dans les constitutions et dans le droit que "« Le droit à la liberté d’expression est incompatible avec la diffamation des religions et des prophètes. »
    Et introduisent un délit de blasphème comme c’est le cas en Irlande depuis janvier 2010.
    Ce qui veut dire à terme : adieu "La Vie de Brian", adieu Darwin, adieu le Death Metal, adieu Voltaire, adieu Sade, adieu Holbach, adieu Omar Khayyam, adieu le curé Meslier, adieu Diderot, adieu Marx, adieu Trotsky, etc.

    Tout ce que vous dites est séduisant, mais sophistique en diable ! Ce n’est pas parce qu’on critique un hebdomadaire qu’on veut le censurer. M. Gresh a d’ailleurs été très clair là-dessus : même les imbéciles ont le droit de s’exprimer. Il en va de même quand on critique un article du Figaro ou du Monde diplomatique : le fait qu’on manifeste son désaccord avec cet article n’est pas un appel sournois au gouvernement pour l’inciter à museler la presse.

  • permalien Jordi Grau :
    21 septembre 2012 @12h04   « »

    A Plop

    Vous écrivez :

    Aujourd’hui j’aurais donc appris qu’en 31 les juifs se mettait à faire des émeutes partout dans le monde et a assassiner des innocents parce qu’un inconnu dans un pays étranger à fait un film amateur raciste.

    Aujourd’hui j’aurais appris qu’en 31 en Allemagne des juifs manifestaient et appelaient au massacre des musulmans parce qu’un hebdo allemand spécialiste des caricatures antireligieuses s’en était pris à leur prophète.

    Aujourd’hui j’aurais donc appris que dans 2 ans les premiers camps de concentrations ouvrent en france et que dans 10 ans c’est la solution finale.

    Aujourd’hui j’aurais donc appris que le monde diplomatique se met met à surfer avec le négationnisme.

    C’est un jour triste

    Je pense avoir répondu par avance à votre argumentation. Dans un message précédent, en effet, j’ai tenté de montrer qu’il y avait à la fois des différences incontestables entre l’antisémitisme des années 30 et la haine actuelle des musulmans, et des ressemblances frappantes. J’ai fait une liste - non exhaustive, sans doute, de ces différences et de ces ressemblances. Comparer l’antisémitisme et l’islamophobie ne consiste pas à dire qu’ils sont en tous points identiques ! En accusant M. Gresh et le Monde diplomatique de négationnisme, vous ne montrez guère votre intelligence - qui, je n’en doute pas, est bien réelle. En revanche, vous franchissez allègrement le point Godwin. Rassurez-vous, vous n’êtes pas le seul. Ce travers est très répandu.

  • permalien Sarah :
    21 septembre 2012 @12h09   « »

    la différence est qu’actuellement les Juifs ne les prennent plus au pied de la lettre.

    Vraiment ?

    http://www.youtube.com/watch?v=jZ1E...

    « J’ai les mains propres ! ». Laurette Onkelinx, ministre belge de la santé est en colère et elle le fait savoir sur sa page Facebook. La cause ? Le ministre israélien de la Santé, un juif ultra-orthodoxe, a refusé de lui serrer la main parce qu’elle est une femme.

    http://jssnews.com/2012/05/24/belge/

    Et je parle même pas du projet du Grand Israel,qui consiste à réaliser "les écrits de l’Ancien Testament" et de coloniser la Cisjordanie..pardon la Judée-Samarie parce que Yahvé l’a promise au peuple Juif.

  • permalien morse89 :
    21 septembre 2012 @12h24   « »

    Je n’ai plus acheté Charlie Hebdo depuis que Philippe Val a commencé à défendre la ligne atlantiste et sioniste et que le journal (du moins sa ligne éditoriale) a viré et s’est complu dans l’anti-islam systématique. Siné a cru bon de se séparer de l’équipe de Charlie Hebdo et il a eu parfaitement raison. C’est non seulement un journal nauséabond à l’humour devenu bobo et non pas anarchiste par bien des aspects, nauséabond à l’égal du Figaro, de Valeurs Actuelles, du Point, Express et Cie... mais aussi un journal dangereux.

    Pourquoi dangereux ?
    Il est dangereux car sous prétexte de défendre la liberté d’expression si chère aux journaux muselés par le consensus bien pensant (et siono-européo-atlantiste), il attise les haines confessionnelles. Ce n’est pas un hasard si le front national soutient l’initiative de Charlie Hebdo et la "liberté d’expression" et que les politiques qui ont versé dans l’islamophobie sont extrêmement gênés par la diffusion mondiale des caricatures. Et si on brulait nos chères ambassades ? Aïe Aïe Aïe, par contre si les morts sont musulmans, c’est autre chose, ne l’ont-ils pas mérité après tout, est-ce que ce ne sont pas les musulmans qui nous provoquent avec leur hallal, leurs "odeurs", leur religion attardée, leurs moeurs moyenâgeuses ?

    Voilà ce que ces commentaires entendus de manière enveloppée sur les radios, à la TV et sur internet nous disent. Ils relèvent de la même ignorance abyssale depuis au moins la Guerre du Golfe avec le nombre de morts incalculable que cette bêtise a déjà entrainé, la provocation et l’attitude de supériorité de nos braves analystes et politiques invités (de droite et de "gauche"). Leur attitude moutonière est absolument écoeurante, à quelques rares exceptions, ils pensent que le désastre mauritanien est venu tout seul et que si Israel et les USA attaquent l’Iran il faudra y aller aussi.

    Comme quoi l’imbécillité généralisée a été bien diffusée par nos merdias tenus par des puissances financières orientées et unanimes.

  • permalien gloc :
    21 septembre 2012 @12h30   « »

    jean : Si tuez des innocents à cause d’un petit film diffusé sur youtube (quel qu’il soit) est légitimé par les institutions de cette religion, ou passer sous silence, alors oui je revendique le fait d’être "islamophobe".

    Comme c’est loin d’être le cas, vous vous condamnez à l’islamophilie... félicitations !

  • permalien gloc :
    21 septembre 2012 @12h34   « »

    @jean l’slamophile,

    "Il ne faut absolument pas manifester, il appartient aux élites, aux intellectuels, aux savants, à ceux qui sont les leaders d’organisation musulmane de dire avec force ceci : même si notre coeur est blessé, notre intelligence doit avoir la dignité de ne pas répondre et de regarder au-delà, ça, c’est la réponse qu’il faut donner", a ajouté l’intellectuel.
    "La seule attitude noble, en face de la provocation de ceux qui cherchent à développer une islamophobie en France ou de Charlie Hebdo, qui surfe sur la vague, c’est d’ignorer ces attaques, de regarder au-dessus en disant nous sommes français, nous sommes pour l’avenir de France", a-t-il poursuivi. "Il y a une semaine, il y a un ambassadeur qui a été tué, il y a quatre otages au Mali, c’est pas le moment d’en rajouter", a-t-il dit.
    (Tariq Ramadan demande aux musulmans d’ignorer les caricatures de "Charlie Hebdo" - Le Point)

0 | 100 | 200 | 300 | 400 | 500

Ajouter un commentaire