Le Monde diplomatique
Accueil du site > Nouvelles d’Orient > « La colère des musulmans »

« La colère des musulmans »

lundi 24 septembre 2012, par Alain Gresh

En couverture de Newsweek daté du 24 septembre, un gros titre : « Muslim Rage » (colère musulmane ou colère des musulmans) ; une photo de quelques barbus excités ; un sous-titre, « How I survived it, how we can end it », (comment j’y ai survécu, comment peut-on y mettre un terme), qui annonce un article d’Ayaan Hirsi Ali. Qui est-elle ? Quelqu’un dont le tueur norvégien Anders Breivik a dit qu’elle méritait le prix Nobel et qui a justifié indirectement ses actions (« Ayaan Hirsi Ali : Sympathizes with terrorist Anders Behring Breivik », Loonwatch.com, 22 mai 2012). Rappelons aussi qu’elle a signé, avec Caroline Fourest, Bernard-Henri Lévy, Philippe Val, Antoine Sfeir et quelques autres un appel en 2006 contre « le fascisme islamique ».

Cette idée d’une « colère musulmane » qui se répandrait de l’Indonésie au Pakistan, en passant bien sûr par la France, n’est pas nouvelle. Elle remonte à l’historien anglo-américain Bernard Lewis qui a inventé le terme de « choc des civilisations » et qui évoquait dans un article de 1990 cette « rage musulmane » (lire « Bernard Lewis et le gène de l’islam », Le Monde diplomatique, août 2005). Sa thèse est ainsi exprimée :

« Les ressentiments actuels des peuples du Moyen-Orient se comprennent mieux lorsqu’on s’aperçoit qu’ils résultent, non pas d’un conflit entre des Etats ou des nations, mais du choc entre deux civilisations. Commencé avec le déferlement des Arabes musulmans vers l’ouest et leur conquête de la Syrie, de l’Afrique du Nord et de l’Espagne chrétiennes, le “grand débat”, comme l’appelait Gibbon, entre l’islam et la chrétienté s’est poursuivi avec la contre-offensive chrétienne des croisades et son échec, puis avec la poussée des Turcs en Europe, leur farouche combat pour y rester et leur repli. Depuis un siècle et demi, le Moyen-Orient musulman subit la domination de l’Occident – domination politique, économique et culturelle, même dans les pays qui n’ont pas connu un régime colonial (...). Je me suis efforcé de hisser les conflits du Moyen-Orient, souvent tenus pour des querelles entre Etats, au niveau d’un choc des civilisations. »

Ce qui frappe dans cette analyse, c’est son caractère a-historique et sa volonté de dédouaner toutes les politiques occidentales dans la région (ils nous haïssent, non pas à cause de ce que nous faisons, mais à cause de ce que nous sommes). Qu’importe, par ailleurs, que ce que l’on appelle « le monde musulman » soit composé d’une soixantaine de pays et compte 1,2 milliard de fidèles, vivant sous des systèmes politiques multiples, ayant des traditions religieuses diverses, etc. Pour Lewis, « les musulmans » sont réduits à leur seule religion (comme si celle-ci avait une seule interprétation, comme s’il y avait une seule charia).

Or les quelques minutes de « film » sur le prophète Mohammed n’ont suscité que de faibles manifestations, notamment dans le monde arabe, de quelques milliers de personnes tout au plus, à l’exception du Liban. L’attaque contre le consulat de Benghazi, durant laquelle l’ambassadeur américain a été tué, était une action terroriste sans rapport avec les faits et préparée de longue date. En Egypte, se mêlaient parmi les manifestants des salafistes – mais pas tous, ceux-ci étant divisés en différentes forces politiques ayant des stratégies divergentes – et les « ultras » des supporteurs de football, qui ont joué un rôle actif durant la révolution, et qui pensent que rien n’a changé, notamment les brutalités policières.

Deux seules exceptions, note Benjamin Barthe dans lemonde.fr, (« Bataille dans la galaxie islamiste », 21 septembre) :

« Les deux seuls rassemblements massifs, celui de Khartoum, le 14 septembre – 10 000 personnes – et celui de Beyrouth, le 17 septembre – plusieurs dizaines de milliers –, sont aussi ceux qui ont été les moins spontanés. Tant Omar Al-Bachir, le président du Soudan, poursuivi pour génocide par la Cour pénale internationale pour son rôle au Darfour, qu’Hassan Nasrallah, le chef du Hezbollah, fragilisé par son soutien au régime syrien, avaient besoin de mobiliser leurs troupes. » Même si les raisons des manifestations du Hezbollah sont plus complexes – notamment sa volonté de trouver un terrain d’entente avec les sunnites pour réduire la coupure confessionnelle au Liban et atténuer les retombées de la crise syrienne –, les remarques du journaliste confirment que ces mobilisations (ou leur absence) relèvent de la politique et pas de la religion.

Le « film » a été unanimement condamné, aussi bien par les islamistes que les autres forces politiques. Ainsi, Hamdin Sabbahi, qui fut candidat nassérien à l’élection présidentielle en Egypte, arrivé en troisième position, dénonce dans un tweet du 10 septembre « le crime », l’attaque contre le Prophète. Mais, malgré ces condamnations, la grande majorité des partis, des responsables religieux, des intellectuels, ont appelé à ne pas tomber dans la provocation et sur le terrain a prévalu une logique liée aux stratégies des diverses organisations politiques. Il est donc important d’analyser ces stratégies, à partir des réalités concrètes de chaque pays.

Il est vrai que domine souvent dans le monde musulman un discours contre les agressions occidentales. Mais relève-t-il seulement de la paranoïa ? On peut dresser une longue liste des guerres menées contre des pays musulmans depuis la fin de la guerre froide, de l’Irak à Gaza, du Liban à l’Afghanistan, sans parler des drones qui tuent régulièrement au Pakistan ou au Yémen. Même si ces agressions ne visent pas l’islam, elles touchent des pays appartenant tous à « l’aire musulmane ».

En Egypte, certains salafistes, notamment les partisans d’un candidat à l’élection présidentielle qui n’avait pas pu se présenter, Hazem Abou Isrmaïl, ont saisi cette occasion pour tenter, sans grand succès, une démonstration de force. D’autres groupes salafistes sont restés beaucoup plus réservés – le parti Nour, de loin le plus important, a ainsi condamné l’assassinat de l’ambassadeur américain en Libye. La diversité du mouvement salafiste est aussi une réalité que les observateurs ont du mal à comprendre et à analyser (on lira, sur les salafistes égyptiens, la remarquable étude de Stéphane Lacroix, « Sheikhs and Politicians : Inside the New Egyptian Salafism », Brooking, 11 juin 2012).

Quant aux Frères musulmans, ils tentaient de ne pas se laisser déborder (rappelons que les salafistes ont obtenu 25 % des voix aux élections législatives en Egypte), tout en condamnant le « film ». Le président Morsi, après quelques cafouillages, s’est démarqué des attaques contre les locaux diplomatiques. A la veille de sa visite aux Etats-Unis pour l’Assemblée générale des Nations unies, il a répondu aux questions du New York Times, reconnaissant qu’il avait pris son temps pour réagir aux manifestations mais qu’il avait agi de manière décisive contre les éléments violents (« Egypt’s New Leader Spells Out Terms for U.S.-Arab Ties », 23 septembre).

Décidément, il est temps d’en finir avec l’adjectif « musulman » qui ne permet pas de comprendre la réalité politique de ces pays ni même des organisations qui se réclament de l’islam politique.

Pour donner une illustration moins directement politique de cette diversité, disons un mot sur l’ouverture par le musée du Louvre d’un nouveau département consacré aux arts de l’islam. Tous les compte-rendus sont, à juste titre, élogieux de la diversité et de la beauté des objets exposés. Pourtant, comme le remarque le New York Times (« Blurring of Cultures at Louvre’s Islamic Art Wing », 21 septembre) :

« L’accrochage même [de cette exposition] trahit une méconnaissance de la culture et de l’histoire de civilisations profondément différentes. Le problème n’est pas rare dans les institutions occidentales portant sur « l’art islamique », une invention du XIXe siècle. Si des spécialistes de l’art avaient rassemblé tous les objets bouddhistes du Népal au Japon, du Cambodge à l’Indonésie, pour en faire un ensemble sur les arts bouddhistes, ils seraient devenus la risée de tous. »

Université populaire, samedi 6 octobre

« Où en sont les révolutions dans le monde arabe », avec Alain Gresh, Gilbert Achcar et Bassma Kodmani.

240 commentaires sur « “La colère des musulmans” »

0 | 100 | 200

  • permalien Yvan :
    24 septembre 2012 @18h00   »

    C’est une communication occidentale destinée aux occidentaux.

    Peu importe les sentiments ou les ressentiments des populations de confession musulmane, puisque l’objectif, est de détourner les regards.

    L’évènement n’est pas les campagnes d’insultes anti-musulmanes, pas même les réponses des musulmans, mais la posture que l’occident se donne à voir pour construire sa propre image.

    Pendant que Clinton, héroïque et remplie d’une compassion opportunément chrétienne "fête" avec tristesse la fin du Ramadan, France 24 avait mis son équipe du "Tour de France" sur le scoop en nous faisant vivre une journée heure par heure "colère des musulmans" (Les émeutes anti-américaines se propagent à travers le monde musulman - FILM ANTI-ISLAM - FRANCE 24)

  • permalien Sarah :
    24 septembre 2012 @18h56   « »

    "On estime que 0,001% à 0,007% des 1,5 milliard de musulmans dans le monde ont participé aux protestations contre le film -– soit une infime proportion des citoyens pro-démocratie qui ont défilé lors du Printemps arabe.
    La grande majorité des manifestants étaient pacifiques. Les attaques visant les ambassades étrangères ont quasiment toutes été orchestrées ou appuyées par certains membres du mouvement salafiste, un groupe islamiste radical qui vise avant tout à salir la réputation de groupes islamistes modérés plus populaires."

    http://www.avaaz.org/fr/7_things_yo...

  • permalien Jordi Grau :
    24 septembre 2012 @18h58   « »

    Au sujet de ce numéro de Newsweek, l’association Avaaz a fait une bonne mise au point. Cf. ce lien.

  • permalien Marcel Séjour :
    24 septembre 2012 @19h16   « »

    Le premier tort des Arabes est d’être les détenteurs et gardiens de ressources énergétiques dont nous avons énormément besoin et qui deviennent de plus en plus rares. Bref, ils nous tiennent par les couilles. Pas facile à pardonner.
    Le premier tort des musulmans est qu’ils n’arrêtent pas de parler de Dieu, de le mettre partout dans leur vocabulaire et ils s’en remettent même à Lui pour tout ce qui concerne l’avenir. Et ça, ça agace les occidentaux. Fustigation de l’Islam et revendication hystérique de la laïcité, même combat.On ne veut PAS de Dieu dans nos affaires. C’est un rappel de l’époque où nous avions les deux pieds dans la glaise, où les riches (tous cathos) exploitaient les plus pauvres (heureusement ça a bien changé), c’est synonyme d’irrationnel donc d’obscurantisme, c’est pas scientifique, bref on n’en veut pas sur la place publique et s’il y a des enfants pas loin on n’en veut même pas là où ils sont pris en charge. Alors les musulmans, qui parlent de Dieu en veux tu en voilà, qui n’hésitent pas à s’agenouiller en pleine rue sous prétexte qu’ils n’ont pas de lieu de prière (!) qui perdent toute mesure dès qu’on tire un poil de la barbe du prophète, qui disent "s’il plait à Dieu" quand ils ont pris une décision comme si c’était à Dieu d’assumer les responsabilités des hommes, je vous demande un peu, c’est quand même pas les musulmans qui vont nous ramener avant le petit père Combes.
    Et en plus, les musulmans sont souvent des Arabes ; et inversement.
    Alors nous les occidentaux ou du moins nos dirigeants, dépourvus depuis lulure de nos empires et des raisons de croire que nous étions les élus, nous tapons sur les Arabes musulmans (les Indonésiens et les Malaysiens pour l’instant on s’en fout) ce qui nous permet de nous plaindre sans nous tirer d’affaire et repoussons, repoussons repoussons la solution de nos propres problèmes jusqu’à ce que ça nous pète à la gueule et que le bon musulman, comme le bon chrétien n’y comprenne ni n’y puisse rien. Sans compter que critiquer l’Islam permet à beaucoup d’être féministe à peu de frais. Alors...!
    Plus tard ma foi... le déluge.

  • permalien Noval :
    24 septembre 2012 @19h48   « »

    Manuel Valls : "Un nouvel antisémitisme qui se cache derrière un antisionisme de façade a pris racine dans notre pays, aussi bien à l’extrême gauche qu’à l’extrême droite. Il ne faut pas nier ce problème" .

    Réponse de Gilles Bernheim, grand rabbin de France : "La confiance débute. Espérons qu’elle soit pérenne" :

    http://www.lemonde.fr/societe/artic...

  • permalien Sarah :
    24 septembre 2012 @20h26   « »

    Je remets la vidéo du ministre de l’intérieur d’Isra...pardon de la France où il se déclare "attaché de manière éternelle à Israel" :

    http://www.youtube.com/watch?v=Y9Bs...

  • permalien Yvan :
    24 septembre 2012 @20h43   « »
    « La colère des musulmans » et la grotesquerie du bloc BAO*


    Dedefensa.org : Notes sur notre grotesquerie
    Dans ce cas, la France a la vedette… Elle l’a, d’une façon intéressante dans son aspect le plus caractéristique de la “grotesquerie”. Il s’agit de l’épisode, héroïque pour certains qui ont l’héroïsme qu’ils peuvent, grotesque pour d’autres qui s’en tiennent à la relativité des piètres choses, de Charlie Hebdo et de ses caricatures. La grotesquerie est dérisoire en elle-même, elle est par contre importante et significative pour peser et mesurer une situation objective, sans juger de ses références, dans son évolution relative. Il apparaît alors que si Innocence of Muslims fut conçu comme une “arme” pour telle ou telle machination partie de tel ou tel centre du bloc BAO, cette “arme” se retourne contre nous (dito, bloc BAO), pour mettre en évidence nos propres contradictions. Dans ce cas, la grotesquerie parisienne a un rôle universel de révélateur ; c’est une façon comme une autre, mais originale certes, de restaurer le rôle central de la France comme facteur révélateur de la situation du monde, dans le concert actuellement cacophonique des grands évènements du monde.


    * Bloc Américaniste Occidentaliste

  • permalien Shanaa :
    24 septembre 2012 @20h59   « »

    Marcel Séjour :
    "..Et en plus, les musulmans sont souvent des Arabes ;"

    Archi faux ! Les arabes, peuple sémitique, représent 1%.
    Les musulmans sont composé d’une grande mosaique de peuples dont le point commun est l’islam, et pour cetains, la culture arabe !
    Par exemple : Les iraniens sont indo-européens.

  • permalien Sarah :
    24 septembre 2012 @21h00   « »

    LES TABOUS DES UNS ET LES TABOUS DES AUTRES

    Les protestations meurtrières contre le vilain petit film ridiculement haineux ne sont certes pas une expression de bonne santé des sociétés (ou plus exactement des franges extrêmes de ces sociétés, la précision est essentielle) qui ont opté pour une telle réponse, radicalement disproportionnée avec la réalité du dommage. Et ces réactions constituent, faut-il le redire, une expression d’impuissance plutôt que de force. Aux kilomètres de commentaires qui ont été écrits sur ce registre, je souscris bien évidemment sans aucune réserve. Il faut tout de même rajouter maintenant au puzzle du débat une pièce qui y fait singulièrement défaut. Dans la défense de leurs tabous respectifs, les sociétés courent d’autant plus le risque de voir s’exprimer leurs extrêmes que leurs Etats le font peu ou mal ; ou , plus exactement, qu’ils sont, pour le faire, du mauvais côté du rapport de force international.
    Un seul exemple suffit à l’illustrer : lorsque en 2004, la chaine de télévision libanaise Al Manar, dépendant du Hizbollah libanais, a été accusée de diffuser un feuilleton ayant une teneur considérée comme antisémite, les « masses » occidentales et leurs possibles franges extrêmes n’ont pas eu à se mobiliser pour faire cesser l’offense : ce sont en effet les Etats qui l’ont fait, et avec l’efficacité que l’on sait ! Ce n ‘est pas seulement le feuilleton répréhensible qui a été interdit mais la chaine de télévision toute entière, dont la diffusion a été stoppée, notamment en France et aux Etats Unis, au terme d’une mobilisation judiciaire unanimiste d’une rare efficacité !
    Ce rappel doit impérativement faire partie de notre appréciation des débordements de violence haineuse, qu’ils viennent de ceux qui donnent à un film dérisoire l’honneur de leurs manifestations excessives, ou du système qui permet à l’auteur d’un tel film de prospérer alors qu’il est si prompt et si terriblement efficace à réagir lorsque ce sont ses propres tabous et non ceux de l’autre qui sont mis à mal.

    François Burgat

  • permalien Nathan :
    24 septembre 2012 @21h21   « »

    Dommage qu’Alain Gresh n’ait pas cru bon de commenter le discours d’Hassan Nasrallah à propos du film “L’innocence des musulmans”. Il avait du ronger son frein en attendant la fin de la visite du pape mais il s’est largement rattrapé par la suite en matière de mensonges. Il faut dire qu’il a fait très fort.

    - Il a accusé les Israéliens d’avoir réalisé le film dans le but d’opposer musulmans et chrétiens alors qu’ils n’y sont strictement pour rien.

    - Il a prétendu que l’affaire du film était beaucoup plus grave que la guerre civile en Syrie ce qui est logique dans la mesure où il soutient la répression du boucher Assad.

    - Il a été le seul dirigeant arabe à mettre de l’huile sur le feu alors que les autres, et notamment l’Egyptien Morsi, ont cherché à calmer le jeu.

    - Il a justifié en catamini le contrat sur le tête de Salman Rushdie.

    - Il a sous-entendu que les Israéliens avaient incendié la mosquée al-Aqsa en 1969 et qu’ils étaient prêts à recommencer (alors que le responsable de l’incendie était un Australien chrétien souffrant de problèmes mentaux).

    - Il a prétendu que les opinions antisémites constituaient un délit aux Etats-Unis, ce qui est faux.

    - Il a rendu grâce aux Libanais d’être restés calmes face à l’outrage (alors qu’il y a eu tout de même un mort).

  • permalien Shanaa :
    24 septembre 2012 @21h39   « »

    La couverture de "Newsweek" est essentialiste. L’accent est mis sur l’altérité qui va nourrir l’imaginaire des ignorants. Ces représentations fantasmées de "l’autre" sont coutumiers dans les films hollywoodiens !
    Le but est de nourrir l’idée d’un ennemi, même si celui-ci est colonisé, bombardé, torturé comme en Palestine, en Irak, en Afghanistan, dans le camp de Gantanamo, ou que ses ressources sont pillées. Pourtant, les médias, certains politiciens, des intellectuels, passent du temps à longueur d’articles et d’émissions, à diaboliser, stigmatiser cette communauté pour qu’elle courbe l’échine. Mais, quand la coupe est pleine, vient la colére : Alors, l’intelligentsia redouble ses efforts de propagande anti-islam : Articles biaisées, caricatures dignes des années 30, pseudo-spécialistes. Une cacophonie digne des 2 minutes de la haine dans 1984 de Georges Orwell.

    Puis, l’intelligentsia ressort de la naphtaline les opportunistes de service:Les Ayaan Hirsi Ali sont des opportunistes qui ont compris que pour monter en grade, avoir un passeport, ou s’attirer les faveurs de l’intelligentsia, il faut faire le bon plan des médiocres opportuns : taper sur les musulmans !

  • permalien Shanaa :
    24 septembre 2012 @21h51   « »

    Une autre vision des choses !
    http://www.avaaz.org/fr/7_things_yo...

  • permalien Rachida :
    24 septembre 2012 @22h35   « »

    Double standard ?

    Les médias du monde musulman transmettent à longueur de journée des propos qu’on ne saurait définir sinon de racistes, xénophobes et je m’en passe, à propos des "croisés et des juifs" mais personne ne semble vouloir s’en rendre compte.

    Vous n’avez qu’à poser la question à ces personnes s’ils ne se définissent pas comme "musulman" en grande majorité, avant même que pakistanais, algérien, qatari.

    N’oublions pas que c’est bien des prédicateurs du niveau de Qaradawi (interdit de séjour en France) qui donnent le "la" du discours à tenir, fournissant ainsi la base sur laquelle juger les autres (singes et porcs selon ibn Abbas, ou croisés et juifs selon autres). Sans parler des trasmissions télé à soit-disant téneur socio-scientifique où tour à tour les Juifs ou les Croisés (principalement les USA) sont à l’origine du SIDA, de la grippe H1N1, de l’homosexualité, bref de tout ce qui peut nuire, dans une optique conspirationniste digne des film Z.

    Ces jours-ci on a pu voir comment face à un film produit par un présumé copte, des exités devant l’ambassade des USA scandaient des slogan antisémites rappellant le massacre de Khaybar :" O Juifs les armée de Mohamed arrivent ... ", quel est la relation de tout ça avec les Juifs sinon l’obsession millénaire alimentée par une littérature ordurière envers ce peuple ?

    Personne ne semble s’indigner que "Mein kampf" soit au top des vente dans les pays musulmans et que Faurisson ou autres négationnistes y soient acceuillis libéralement.

    Je pense qu’une revue de presse/TV des pays en question montrerait ce que trop de personnes ignorent.

  • permalien Rachida :
    24 septembre 2012 @22h39   « »

    Correction
    "sont à l’origine du SIDA, de la grippe H1N1, de l’homosexualité, bref de tout ce qui peut nuire" à leurs yeux

    L’homosexualité ne fait mal qu’aux homophobes.

  • permalien gloc :
    24 septembre 2012 @22h58   « »

    Rachida : Décidément, pour vous Qaradawi est une obsession. Il semble que pour vous il soit à lui seul l’incarnation de l’islam.

    Quoi de mieux pour répondre à un télévangéliste qu’un autre télévangéliste. Rod Parsley (pas interdit de séjour en France) semble incarner ces malheureuses victimes du racisme anti-croisés que vous déplorez.

    Ne bouder pas votre plaisir, voici un vrai chrétien : 3eme guerre mondial - Vidéo Dailymotion

  • permalien Sarah :
    24 septembre 2012 @23h06   « »

    Charlie Hebdo et la liberté d’expression vue vus par Carlos Latuff :

    http://www.islamophobie.net/article...

    Si quelqu’un pouvait mettre les dessins ...je ne sais pas le faire.

  • permalien Sarah :
    24 septembre 2012 @23h20   « »

    Tiens l’autre fanatique,pas interdit en France et accessoirement chef d’état ,qui ressort les grosses ficelles :

    http://mondoweiss.net/2012/09/iraqi...

    Après tout ça a marché avec l’Irak,pourquoi ne pas tenter le coup avec l’Iran ??

  • permalien Sarah :
    24 septembre 2012 @23h45   « »

    Il n’y pas que pour la liberté d’expression qu’il y a deux poids deux mesures,la sainte laicité est également concernée :

    Le Conseil de Paris reporté pour cause de Yom Kippour !

    http://blogs.mediapart.fr/blog/madj...

    J’attends avec impatience le billet de Caroline Fourest pour dénoncer cette atteinte à la laicité.

  • permalien Shanaa :
    24 septembre 2012 @23h49   « »

    Si l’on considére que la réaction fait suite à une provocation, il s’agit de ne pas tomber dans le panneau du provocateur.
    On voit qu’un climat malsain s’installe, et que réagir peut devenir non seulement contre-productif, voire devenir un moyen de booster les ventes des médias en mal de lectorat ! Ce genre de truc devient la poule aux oeufs d’or pour diversir les peuples de leurs vrais problémes, et une opportunité pour pour les médiocres en mal de célébrité !
    Voici ce que le coran dit :

    "Les serviteurs du Tout Miséricordieux sont ceux qui marchent humblement sur terre, qui, lorsque les ignorants s’adressent à eux, disent : Paix ! "
    Sourate 25.V.63.

  • permalien Shanaa :
    24 septembre 2012 @23h57   « »

    Rachuda ; Petit rappel :

    Hitler était allemand.
    Mein Kampf est de Hitler.
    Faurisson est français, tout comme Pétain !
    Et les arabes ne sont pas responsables de la shoa.
    Bien au contraire ! Ils la subissent en Palestine occupée depuis plus de 60 ans !

  • permalien K. :
    24 septembre 2012 @23h59   « »

    Si Finkielkraut est encore qualifié de philosophe, c’est sans doute qu’on ne l’écoute plus #motscroisés

    https://twitter.com/odalage/status/...

  • permalien Deïr Yassin :
    25 septembre 2012 @00h05   « »

  • permalien Shanaa :
    25 septembre 2012 @00h30   « »

    Rachuda : "...l’obsession millénaire alimentée par une littérature ordurière envers ce peuple " ?

    Cette littérature, hélas, a surtout existé dans certains pays d’Europe, et a culminé avec la barbarie nazie, en Allemagne !
    Les rescapés de cette barbarie, aprés 2000 ans de présence en Europe, ponctuée de pogroms, sont allés s’installer au milieu des musulmans !!! Donc, les musulmans semblent plus inoffensifs, faut croire !
    Je rappelle que les arabes sont aussi des sémites, et qu’ils ont cohabités, avec les juifs, avec des hauts et des bas, certes !
    Ce que vous appelez antisémitisme est une réaction exacerbée au conflit et à la situation inhumaine des palestiniens !
    Par ailleurs, "Mein kampf" est étudié en histoire dans les universités françaises ! N’est-ce pas ?

  • permalien Mejri Nejmeddine :
    25 septembre 2012 @01h26   « »

    Le premier tort de Marcel séjour c’est qu’il parle de l’islam sans qu’il le connaisse.Au lieu de faire l’amalgame écoeurat entre l’Islam et le christianisme décadent à l’époque médiévale en vomissant des injures fait qui montre sa haine viscérale à l’encontre des musulmans .

  • permalien Deïr Yassin :
    25 septembre 2012 @01h50   « »

    @ Mejri
    Et vous, votre premier tort, c’est de croire que vous savez si Marcel Séjour connait l’Islam ou non ! Si ma mémoire est bonne, il vit dans un pays musulman ou plutôt une ile musulmane.
    Et votre deuxième tort, c’est de ne pas saisir que Marcel Séjour ne vomit absolument pas sa haine ni des musulmans ni des Arabes mais qu’il explique l’attitude d’un certain Occident avec un ton un peu décalé et parfois de l’ironie.
    Comment on peut rater ça ? C’est peut-être votre haine viscérale à vous ?

  • permalien Hanafy :
    25 septembre 2012 @02h07   « »

    Rachida :

    "N’oublions pas que c’est bien des prédicateurs du niveau de Qaradawi (interdit de séjour en France) qui donnent le "la" du discours à tenir, fournissant ainsi la base sur laquelle juger les autres (singes et porcs selon ibn Abbas, ou croisés et juifs selon autres)"

    Vous vous sentez visée Rachida ?
    Moi je ne me sent pas visé lorsqu’un talmudiste qualifie les goyim de sous-hommes. Pas de quoi fouetter un chat.

  • permalien Rachida :
    25 septembre 2012 @02h44   « »

    @ Hanafy

    Il faudrait comprendre la différence entre UN commentaire talmudique (je pense qu’il n’y en ait qu’un et le Talmud est un commentaire et non la source) et les hadiths qui consituent avec le Coran et la sunna la source de l’islam. Ces déclarations envers les kouffars sont cohérentes et constantes, ce n’est pas un fait isolé.

    @ Shanaa

    Une partie de la littérature ordurière, celle produite par les européens et largement reprise dans les pays musulmans avec les mêmes finalités. Le fait d’utiliser et non de l’avoir produite ne les innocente pas, au contraire. Mais il ya une autre production autant ordurière d’origine autochtone dont les racines se trouvent dans la culture islamique. Les hadiths et passages coraniques ne manquent pas, au cas où vous auriez des doutes je porrais vous les passer, mais j’ai comme l’impression que vous les connaissez plus que moi.

    La soit-disante shoa du peuple palestinien.
    Arrêtons un peu avec cette intox selon laquelle les palestiniens sont victimes d’un holocauste ... les palestiniens entre 1948 et 2000, au plein du prétendu massacre "sioniste" sont passé de 700 000 à quelques millions (verifiez vous-même).

    @ Gloc

    Qaradawi diffuse ses idées malsaines sur Al Jazira (60 millions téléspectateurs), il est président de tout une série d’institutions religieuses et supposémment "savantes" dont celle où il est associé à Tarq Ramadan au Qatar, il a un poids déterminant sur les Frères Musulmans qui lui ont offert la leadership du mouvement, ses fatwas sont très largement reprise dans la oumma sunnite, bref c’est un gros calibre de ’islam moderne.

    Il a un nombre chaque jour grandissant de ces illuminés, parler du plus grand évite de faire des listes, mais si vous y tenez tellement je peux vous passer une vingtaine de noms d’homophobes, xénophobes, mysogines, racistes, suprématistes islamiques, instigateurs de violence dont les propos sont tout à fait cohérents avec ceux de Qaradawi. Tiens Iquiousen, ça vous dit quelque chose, l’autre de Vénissieux ça fait de souvenirs ?

    L’autre ce Rod Parsley, j’estime qu’au dehors des USA, et même là-bas , pas grand monde ne doit le connaitre, ni trop savoir ce qu’il peut bien manigancer.

  • permalien P.Han Tom :
    25 septembre 2012 @04h44   « »

    Et pendant ce temps là...

    Le président du Consistoire central israélite de France Joël Mergui donne sa feuille de route au premier ministre !!!

    "Nous voulons être sûr que les étudiants juifs pratiquants n’aient pas à choisir entre leur foi et leurs études", a-t-il dit à l’AFP à l’issue de son premier tête à tête avec Jean-Marc Ayrault.
    "J’ai demandé qu’on trouve des dispositions pour qu’il n’y ait pas d’étudiants pénalisés par leurs pratiques religieuses", a-t-il ajouté à la veille de plusieurs fêtes juives. Les juifs vont célébrer du 16 au 18 septembre Roch Hachana (début de l’année juive), le 26 Yom Kippour (Grand pardon) et du 1er au 9 octobre Souccot ou "Fête des Cabanes".Dixit l’AFP

    Et le Conseil de paris ne siègeras pas le jour des fêtes juives non plus.(perso je trouve ça bien lol)
    Bonne fête à eux dans ces moments pieux.

    Les nichons princier interdit de photos(dommage lol) et une G-B sous le choc de ce manque de respect !!!

    Alors oui, le 2 poids 2 mesures peuvent mettre en colère les moins instruits...si en plus on pisse sur la sensibilité de la majorité silencieuse qui a choisi d’ignorer la provocation sous prétexte de liberté d’expression alors que le contexte est brûlant, il ne faut pas s’étonner des réactions ?!? mais ce ne sont pas eux qui ont provoqués. Avec 250 "salafis"(dont 160 controlés) qui prient, Libé nous pond une Une incendiaire en terme de paix sociale et d’ostracisation, peut-être un besoin de renflouer les comptes après la Une sur B.Arnault, qui lui a directement tapé dans le budget pub histoire de leur faire comprendre une manière de protester plus silencieuse ainsi que la liberté de son pognon !(lui il est trop fort...respect)
    La liberté d’expression est indissociable de la responsabilité qui va avec
    Les musulmans ne veulent changer en rien la laïcité ni aucune tradition d’aucuns pays, les histoires sur le hallal ainsi que le business autour n’est même pas gérer par eux (ne riez pas mais ils n’ont que la certification).
    A part quelques illuminés manipulés par la myriade de service aussi bien nationaux que internationaux, ils sont paisible avec leur paraboles
    QUESTION :" pourquoi Al-jazeera est elle si silencieuse sur les caricatures ?"(a peine 30s sur english)
    Ah oui j’allai oublier on est potes !!!
    Hypocrisie quand tu nous tiens !

  • permalien gloc :
    25 septembre 2012 @07h07   « »

    Rachida : L’autre ce Rod Parsley, j’estime qu’au dehors des USA, et même là-bas (...)

    Plutôt que de pontifier à partir de vos terreurs, essayez le DVD-ROM du Diplo :

    La foire aux miracles des télévangélistes américains, par Ingrid Carlander (Le Monde diplomatique)

    ... vous direz moins de bêtises.

  • permalien Yvan :
    25 septembre 2012 @07h33   « »
    « La colère des musulmans » de banlieue


    Le gouvernement reprend la main sur la fondation qatarie pour les banlieues - FRANCE - FRANCE 24

    Le Qatar tire les ficelles du Printemps arabe et finance les islamistes
    Le Qatar avec à peine 1,7 million d’habitants, dont 25% de Qataris de souche, fait figure de nain du monde arabe. Pourtant il mène le bal. Ce pays qui inspire à la fois l’admiration et l’irritation s’est profilé comme un acteur majeur du Printemps arabe : il a pris la tête d’une coalition d’Etats arabes pour isoler la Syrie ; il a contribué financièrement et militairement à renverser le colonel Kadhafi ; offert sa médiation dans le conflit yéménite et appuyé le parti Ennahda en Tunisie.

    ... après l’été, l’automne, l’hiver et les "soft springs"... européens.

  • permalien Marcel Séjour :
    25 septembre 2012 @07h34   « »

    @ Deir Yassin

    Si je savais comment faire pour mettre un smiley je vous mettrais celui avec le grand sourire.
    Merci

  • permalien Shanaa :
    25 septembre 2012 @10h16   « »

    "La soit-disante shoa du peuple palestinien."

    Pourquoi soit disant ?
    C’est le peuple palestinien, point ! Philistine.
    Au même tittre que tous les peuples !
    A propos du peuple israélien, lire Shlomo Sand ;
    Un peuple ça peut-être une construction, comme le peuple américain, français, juif, etc...

  • permalien
    25 septembre 2012 @10h52   « »

    Sous prétexte que Talisma Nasreen a été cité par Breivik,elle partage ses convictions néofascistes et approuve ses actes ?
    Marine Le Pen a cité dans son livre programme au début de la dernière campagne électorale présidentielle des intellectuels de gauche dont Serge Halimi,sans parler de Jaures dans pratiquement chacun de ses discours.
    Je ne suis pas fan des discours de Nasreen,mais ce n’est pas parce que Breivik lui décernerait volontiers le prix nobel qu’elle est à l’origine de ses actes.Marre de ce genre d’arguments.
    Ou alors Ruffin(sur le protectionnisme),Halimi(sur la critique des médias) ou d’autres sont à l’origine du discours et du programme de haine du FN.

    Il faut faire la part des choses,halte à la démagogie monsieur Gresh.Vous avez des arguments plus honnêtes que ceux là à faire valoir.

  • permalien
    25 septembre 2012 @11h03   « »

    Le vocable « judéocide » est préférable à celui de « Shoah » (« catastrophe » ou « anéantissement »). Il faut bannir ce dernier, car ce terme hébreu possède une évidente connotation religieuse. En effet, l’hébreu étant la langue de la religion juive et sûrement pas de l’ensemble des Juifs victimes du génocide nazi, l’opération d’universalisation linguistique du terme servant à nommer le projet nazi de destruction totale du peuple juif par un seul et unique mot pose un véritable problème de légitimité : ce n’est pas par et dans cette langue que se constitue l’unité du peuple juif que les nazis ont voulu éradiquer ; cette langue n’était pas celle des Juifs non croyants et souvent attachés soit au yiddish, soit aux langues des pays dans lesquels ils étaient installés parfois depuis très longtemps. Il est choquant d’exprimer par un mot issu de la langue servant au dialogue entre Dieu et ses créatures une abomination d’une telle ampleur, où fut atteint le summum de la déréliction. Ce mot est donc foncièrement inadéquat et le fait qu’il soit entériné par l’usage n’y change rien.

  • permalien Lou :
    25 septembre 2012 @11h38   « »

    @ Sarah
    petite leçon transmise ici même par Zulficar devenu Zulficar-Ansar :

    [img src="copier l’adresse de l’image"]
    mais avec < à la place de [ et > à la place de ]

    pour l’image l’adresse est lisible avec un clic droit sur l’image : http://www.islamophobie.net/sites/d...

  • permalien Vitigis :
    25 septembre 2012 @11h39   « »
    Ayaan Hirsi Ali. Qui est-elle ?

    Ayaan Hirsi Ali. Qui est-elle ?

    ...se demande M. Gresh, avant de ne retenir à son sujet que des propos prêtés à M. Breivik (!). Eh bien, cette femme a été excisée. Ce traumatisme ne peut-il justifier chez une personne de caractère un ressentiment contre l’idéologie musulmane qui, pour l’instant, s’accommode bien de cette mutilation ?

  • permalien Lou :
    25 septembre 2012 @11h48   « »

    des erreurs se sont glissés dans le texte ci-dessous, saurez-vous les retrouver ?

    Manuel Valls défend "la liberté de porter la kippa"

    En réaction aux propos de Marine Le Pen, qui a suggéré d’interdire le port du voile islamique et de la kippa dans l’espace public, le ministre a tenu à rassurer des fidèles partagés entre incrédulité, inquiétude et mépris pour des propos jugés "antirépublicains". "Chaque religion a ses rites et ses traditions ; la liberté de croyance, c’est la liberté de porter la kippa ou le voile de manger casher ou halal, de réaliser la circoncision", a assuré le ministre chargé des cultes (...). "Je me méfie de ceux qui, comme Marine Le Pen, se disent avocats de la laïcité et sont en fait des incendiaires du débat public. La laïcité n’est pas faite pour jeter les uns contre les autres. Les juifs et les musulmans de France peuvent porter avec fierté leur kippa ou leur voile, a-t-il insisté. C’est la responsabilité des politiques de ne pas répondre à ces provocations."

  • permalien HN :
    25 septembre 2012 @11h52   « »

    On parle sans cesse de "manifestations meurtrières".
    J’aimerais avoir des précisions à ce sujet.
    Car à part l’attentat contre l’ambassade américaine à Benghazi (qui n’a apparemment pas de lien avec le film), ce sont surtout des manifestants qui se sont faits dézinguer non ?
    Me trompé-je ?

    Merci d’avance.
    Cdlmt

  • permalien Vitigis :
    25 septembre 2012 @11h54   « »
    Tactique oblique

    Il vaut la peine de remarquer ici, à l’oeuvre une fois de plus, la tactique de M. Gresh dans la polémique.

    Soit un problème gênant comme la "colère des musulmans". Pour neutraliser une critique éventuelle, M. Gresh ne parle pas directement du problème : il choisit ce qu’en dit quelqu’un de ses ennemis, en principe situé très à droite, et alors, traiter le problème reviendra à dénoncer des propos droitiers. Et qui oserait défendre l’extrême-droite ?

    Mais il ne suffit pas que nos ennemis aient tort pour que nous ayons raison.

  • permalien Ph. Arnaud :
    25 septembre 2012 @12h03   « »

    Vitigis

    - La colère des musulmans n’est pas un "problème gênant". Pourquoi, d’ailleurs, le serait-elle ? Et pourquoi serait-elle même un problème ?

    - Non. La colère des musulmans est normale, fondée et logique.

  • permalien Ph. Arnaud :
    25 septembre 2012 @12h12   « »

    Vitigis

    - L’Islam n’est pas une "idéologie", c’est une religion. Toute religion comporte une vision du monde, des normes morales, des façons de se comporter, mais n’est pas réductible - loin s’en faut ! - à cette notion d’idéologie à laquelle vous la rétrogradez.

    - [Je précise que, pour moi, "idéologie" n’est pas un terme péjoratif, comme il semble l’être pour vous. L’ironie de la chose, d’ailleurs, est que tous ceux qui parlent avec mépris d’idéologie - en en faisant souvent (je ne sais si c’est votre cas) un synonyme du terme de "gauche") - sont eux-mêmes plongés jusqu’au cou dans une idéologie dont ils n’ont pas même conscience...]

  • permalien Vitigis :
    25 septembre 2012 @12h30   « »
    Vive la modération ! (Pourvu que ça dure)

    Chez les musulmans, les réactions de violente colère dirigées tous azimuts sont monnaie courante en réponse à la moindre et à plus bête provocation. M. Gresh dit que les musulmans se sont modérés cette fois. C’est vrai et c’est tant mieux. Cette fois, heureusement, c’était un pétard mouillé.

    Certains voient dans ce bienheureux flop l’influence de la crise syrienne : pouvons-nous nous déchaîner contre rien du tout alors que nous restons de glace devant la Syrie ? « Ah si nous pouvions être un film ! » s’est-on plaint là-bas.

  • permalien Vitigis :
    25 septembre 2012 @12h39   « »
    Sacrée colère

    Je me suis souvent demandé d’où venait cette facilité à l’embrasement colérique. Evidemment, il y a les manipulations politiques, mais celles-ci ne font qu’utiliser une potentialité préexistante. J’en arrive à penser que les musulmans se sentent les membres d’une communauté sacrée. Dieu et le Prophète ne font que représenter la communauté et son caractère sacré. Or on ne peut tolérer aucune atteinte au sacré, bien entendu.

    J’ai déjà lu que tel fait était une offense à "la personnalité sacrée des deux milliards [sic] de musulmans."

    C’est illusoire mais c’est bient réconfortant, hélas. Car « sacré » veut dire « intouchable » donc « impossible à réformer ». Or l’idéologie musulmane en tant que telle ne paraît pas mener à des états de société préférables à la social-démocratie laïque.

  • permalien Ph. Arnaud :
    25 septembre 2012 @12h49   « »

    Vitigis

    - Les Américains se sentent aussi investis de la mission "sacrée" d’imposer partout la démocratie et le capitalisme...

    - Il n’y a pas, par ailleurs, de peuple plus porté à la colère que d’autres. Tous les peuples s’enflamment dès lors qu’on les opprime dans leur chait ou dans leur esprit.

    - Et depuis deux siècles, les musulmans ont eu leur dose : il faut se confiner dans une ignorance consentie pour ne pas le voir.

  • permalien Shanaa :
    25 septembre 2012 @13h39   « »

    Vitigis, l’excision existait bien avant l’arrivée de l’islam ! Elle se pratiquait chez de nombreux peuples des l’antiquité ! Y compris dans les peuples poly-theisme, puis plus tard chez les chrétiens, etc..

    Les pratiques de mutilations génitales féminines sont également répandues chez les chrétiens d’Afrique et chez les juifs d’Éthiopie et des régions environnantes, sur la base de justifications religieuses. Ainsi, en Éthiopie, certains « prêtres coptes refusent de baptiser les filles qui n’ont pas été soumises à une procédure .

    Donc, des pratiques et autres coutumes d’Afrique n’ont rien à voir avec l’islam.
    De plus, hormis une minorité, les pays musulmans ne pratiquent pas l’excision !
    Par ailleurs, il y a d’autres méthodes moins nuisibles et efficace de dénoncer l’excision que de faire l’apologie de la haine en étant fan d’un fou qui a tué 77 personnes !
    C’est de l’opportunisme, sachant que pour monter en grade il suffit de cracher une connerie sur les musulmans !

  • permalien Shanaa :
    25 septembre 2012 @13h48   « »

    Vitigis, les français d’en bas en ont marre de ce cirque sur le voile et la kippa ! Ils veulent qu’on régle leurs problémes de surendettement , de chomage, de pauvreté ! Sinon c’est le cap vers un scénario à la grécque !
    Les français d’en bas ne sont pas dupes de la tactique du bouc-émissaire responsable de tous les malheurs, et désigné pour cacher des politiques incompétentes !
    Cette diabolisation n’est que le corollaire d’un besoin de recoloniser dans un contexte de recession qui annonce une guerre !
    Les décideurs ont l’habitude de rafistoler leur économie par la guerre de pillage déguisée en dame vertu !

  • permalien HN :
    25 septembre 2012 @13h56   « »

    @Vitigis

    Or on ne peut tolérer aucune atteinte au sacré, bien entendu.

    C’est ça, vous n’avez qu’à essayer de chier sur un drapeau français, vous allez voir comment la République laïque peut être ouverte et tolérante.

  • permalien Poum :
    25 septembre 2012 @14h01   « »

    @shanaa

    L’excision est pratiquée par certains chrétiens mais n’est pas rituelle (absolument PAS conseillée/demandée par la religion chrétienne) : elle est la reproduction de rites ancestraux que la raison fait aujourd’hui condamner. De la même manière, chez les chrétiens, il n’est pas demandé de circoncire les croyants mais un croyant peut-être circoncis sans qu’il soit condamné pour cela.

    La religion chrétienne ne demande aucune mutiliation corporelle et accepte les personnes, mêmes mutilées.

    NB : Il y a des pédophiles chez les chrétiens, chez les enseignants, chez les soignants pour enfant mais ce n’est pas une demande de leur fonction.

  • permalien HN :
    25 septembre 2012 @14h01   « »

    @Vitigis

    M. Gresh dit que les musulmans se sont modérés cette fois. C’est vrai et c’est tant mieux. Cette fois, heureusement, c’était un pétard mouillé.

    Quand bien même ils se laisseraient insulter sans broncher, vous trouveriez de toute façon la petite bête parce que votre but est bien de propager votre idéologie de fasciste et non de débattre.

  • permalien Shanaa :
    25 septembre 2012 @14h06   « »

    Poum, l’excision n’a aucun fondement dans le coran !
    C’est une pratique ancienne, utilisée par des tas de catégories, y compris polytheiste, chrétien !

    En occident, les mutilation existait aussi :

    "Entre 1860 et 1870, l’ablation du clitoris dans un cadre médical fait son apparition en Angleterre et aux États-Unis. Au xixe siècle et au début du xxe siècle, cette clitoridectomie a une finalité médicale, même si celle-ci peut paraître obscure. L’opération se pratique surtout en Angleterre, et perdure aux États-Unis au-delà de la période victorienne. Là, elle est utilisée et parfois combinée avec l’ablation des ovaires, jusqu’en 1880 où seule la clitoridectomie subsiste après cette date. Des raisons médicales, telles que « troubles mentaux » (hypersexualité, nervosité, hystérie) furent la justification de ces opérations. Elle fut aussi pratiquée pour "traiter" le lesbianisme, mais aussi, jusqu’en 1935, dans les hôpitaux psychiatriques, pour traiter l’épilepsie, la catalepsie, l’hystérie, la mélancolie, voire la kleptomanie".
    - Wikipedia.

  • permalien Nathan :
    25 septembre 2012 @15h24   « »

    Ph. Arnaud : 25 septembre @12h03

    La colère des musulmans n’est pas un "problème gênant". Pourquoi, d’ailleurs, le serait-elle ? Et pourquoi serait-elle même un problème ?

    Non. La colère des musulmans est normale, fondée et logique.

    Non, elle n’est pas du tout "logique" dans le cas des immigrés de religion musulmane qui ont trouvé un pays d’accueil, que ce soit la France, la Belgique etc - , où ils peuvent travailler, élever leur famille, envoyer leurs enfants à l’école, bénéficier de la sécurité sociale, voter pour les élus de leur choix, pratiquer leur religion et jouir des droits et des libertés qu’offre tout pays démocratique.

    Maintenant, s’ils n’éprouvent rien d’autre que de la "colère" vis-à-vis de leur pays d’accueil et des autres communautés qui y vivent, personne ne les retient de faire leurs valises.

  • permalien Ph. Arnaud :
    25 septembre 2012 @16h06   « »

    Nathan

    - Apparemment, vous n’avez jamais entendu parler des contrôles au faciès ou des refus de stage à des élèves s’appelant Mohamed ("Je ne veux pas accueillir dans mon atelier un Arabe qui va repérer les lieux et revenir voler la nuit"), ni des refus d’embauche pour les mêmes raisons, ni des appartements libres qui deviennent subitement indisponibles dès qu’on connaît le nom et le prénom du postulant...

    - Vous n’avez sans doute jamais eu connaissance, non plus, de tous les vols secrets de la CIA, exécutés après le 11 septembre 2001 avec la complicité des autorités européennes et qui (comme par hasard...) ne visaient que des gens s’appelant Rachid, Mohamed, Mouloud, et dévoilés par le conseiller fédéral suisse Dick Marty...

    - Vous êtes encore de ceux qui croient aux fables de la démocratie formelle, et qui serinent que les Noirs, aux Etats-Unis, ont des droits strictement égaux à ceux des autres citoyens américains - sauf que les risques, pour eux, de se retrouver en taule ou dans les couloirs de la mort pour des crimes ou délits strictement semblables à ceux des Blancs, sont considérablement plus élevés.

    - En France, le racisme anti-arabe, 50 ans après la fin de la guerre d’Algérie, n’a pas perdu une once de son venin. Comment les musulmans ne seraient-ils pas en colère, en France, avec un parti d’extrême droite qui les vomit (et qui fait près de 20 % des voix) et un parti de droite gouvernementale qui, pour garder sa clientèle, rivalise dans la bassesse anti-musulmane ?

    - Les musulmans de France ont donc toutes les raisons (bien fondées) d’être en colère, quand ils voient que leur pays ne lève pas le petit doigt en faveur de la Palestine, quand on traîne devant les tribunaux ceux qui osent demander le boycott des produits fabriqués dans les colonies de Cisjordanie, quand l’ancien président de la République ose menacer l’Iran, pays souverain...

  • permalien Nathan :
    25 septembre 2012 @16h59   « »

    @ Ph. Arnaud

    Les musulmans de France doivent être reconnaissants à la France de les avoir accueillis. Il va de soi qu’ils ont parfaitement le droit d’être en colère contre tel aspect de leur condition ou de leur existence, comme les autres citoyens français. Par exemple, les ouvriers de religion musulmane travaillant dans une usine Peugeot ont parfaitement le droit d’être en colère, comme les autres ouvriers Peugeot, contre les licenciements massifs dont ils sont l’objet.

    Par contre, être en colère de manière quasi générique contre la France, parce que la France fut autrefois une puissance coloniale ou parce que des troupes françaises se battent en Afghanistan, c’est non seulement dégueulasse mais c’est aussi parfaitement hypocrite. Ça s’appelle cracher dans la soupe qui vous nourrit.

    S’ils ont de problème avec la France en tant que telle, pourquoi y vivent-ils ? Personne ne les empêche de retourner au bled ou de vivre ailleurs ?

    Les juifs de la génération de mes parents ont vécu bien pire que ce que vit un immigré de base aujourd’hui. A l’époque, il n’y avait pas de sécu, pas d’allocs. ils étaient considérés comme apatrides et devaient régulièrement se présenter à la police des étrangers. Et comme si ça ne suffisait pas, pendant la guerre, ils furent raflés et exterminés comme des rats avec la complicité de la police locale.

    Et malgré tout ça, ils sont restés reconnaissants à leur pays d’accueil. Malgré leur misère, malgré leur malheur... ils sont restés reconnaissants à leur pays. Voilà toute la différence.

    Arrêtez de prêcher la haine et la vengeance, vous qui vivez peinard et planqué, vous qui n’aurez jamais à subir les conséquences de votre comptabilité macabre et de vos slogans incendiaires.

  • permalien Citizen x :
    25 septembre 2012 @17h18   « »

    Le Film qui tue !
    L’ambassadeur américain en Libye, Christopher Stevens, n’a jamais su pourquoi il est mort. Pourquoi a-t-il été attaqué aussi sauvagement par une horde de barbares à Benghazi ?

    La vidéo de son corps sans vie, entouré de plusieurs jeunes libyens, a été partagée sur tous les réseaux sociaux. C’était dur à voir. Dur de comprendre pourquoi la haine et le fanatisme ont tué un innocent.

    Il a été odieusement assassiné à cause d’un navet produit et réalisé par Nakoula Basseley Nakoula, un copte islamophobe vivant aux États-Unis. Ce film ne peut même pas être qualifié d’un brûlot anti-islam, tant il renvoie l’image du dégénéré qui l’a réalisé pour se faire un nom et de l’argent, condamné en 2010 pour escroquerie bancaire. Un film amateur à des années-lumière d’être une production hollywoodienne digne de ce nom !
    Pourquoi les États-Unis seraient-ils coupables ?

    Pourtant, ce n’était pas la seule ambassade américaine qui a été attaquée, et Christopher Stevens n’était pas l’unique victime. Des dizaines de morts et des centaines de blessés à travers « le monde musulman » qui s’est enflammé à une rapidité hallucinante. Le résultat des pantins téléguidés par les prêcheurs du sectarisme primaire, à l’image du célébrissime Hassan Nasrallah.

    France 24 titrait : « une tribune inespérée pour Hassan Nasrallah et le Hezbollah. Le leader du Hezbollah a fait, ce lundi à Beyrouth, sa première apparition publique depuis 2008 devant des dizaines de milliers de partisans, à l’occasion d’une manifestation contre le film islamophobe "L’Innocence des musulmans" ».

    Comme si la vie humaine était un accessoire qui ne valait rien, jeter les hommes dans les bras de la mort semble être le prix à payer pour la gloire de tous les Nasrallah du monde musulman. Ils ne se réuniront jamais avec le G8 (Les pays les plus puissants du monde) et n’auront jamais le droit d’émettre un veto à l’ONU, mais font entendre leur voix à travers des fatwas l’une après l’autre jusqu’à la lie, jusqu’à la déliquescence de ce que fut notre civilisation.

  • permalien Citizen x :
    25 septembre 2012 @17h19   « »

    Pourquoi ceux qui parlent au nom de l’islam, n’essayent jamais de donner corps à ce mot : « Islam = la paix » ? Mais, bien au contraire, ils cultivent et sèment les graines de la colère, de l’indignation, de la terreur, de la peur, des représailles, de la vengeance, de la violence et du meurtre. Et récoltent le déni, la déconsidération, la mésestime et la mort.

    Quelle est cette ignoble image de l’islam qu’on renvoie au monde ? Tous ces prêcheurs sans âme et qui sont loin du chemin de la spiritualité qu’est la religion, se sont-ils posés un jour cette question ? Surtout quand ils envoient des jeunes hommes, bombes humaines se faire exploser dans un marché, tuant femmes, vieillards et enfants, musulmans de surcroit ?

    Il ne s’agit pas ici de faire le procès des gouvernements successifs américains, des guerres et du sang versé impunément.

    C’est la première puissance du monde et elle le restera et ceux qui croient encore qu’ils vont réactualiser les conquêtes islamiques peuvent toujours errer dans leur monde fictif, régi par l’ignorance la plus abjecte. Car si des pays occidentaux ou asiatiques avancent à pas de géant, les arabo-musulmans dorment encore sur leurs lauriers fanés, tombés poussières. Mais ils continuent de pointer du doigt leurs ennemis jurés : l’autre, de l’autre côté de Méditerranée ou de l’Atlantique, l’autre qui étudie, travaille et essaye d’exceller dans toutes les matières pour son avenir et l’avenir de son pays ! L’instruction est leur force, ce ne sont ni les menaces, ni les discours vindicatifs, ni les fanfaronnades, ni la violence qui vont changer la donne géopolitique !

    Je ne peux que citer la célèbre phrase de John Fitzgerald Kennedy : « ne demandez pas ce que votre pays peut faire pour vous. Demandez ce que vous pouvez faire pour votre pays. »
    Si l’islamophobie s’amplifie de jour en jour et se répand de continent en continent comme la peste noire, ce n’est que le résultat d’une instrumentalisation politique des deux côtés : les mouvements islamophobes et les mouvements islamistes radicaux, salafistes en l’occurrence.

    Comme s’il n’y avait pas eu assez de morts et des victimes de cette absurdité sanglante, Charlie Hebdo remet le couvert, en publiant encore une fois des caricatures du prophète Mohammed, le 19 septembre. No comment !

  • permalien Citizen x :
    25 septembre 2012 @17h20   « »

    Si un jour les musulmans pouvaient utiliser un tout petit peu leur intelligence et ignorer toutes ces provocations indignes, ils sauraient enfin que l’indifférence est le pire des mépris !
    Cette guéguerre crétine est incontestablement gagnée par les provocateurs qui ne reculent devant rien pour se faire de l’argent, et de la publicité dégoulinante du sang des innocents ! Les islamistes aux yeux du monde prouvent qu’ils sont réellement de dangereux terroristes et des criminels et la religion musulmane ne peut être que déviante. Ce qui est totalement faux ! Mais, allez convaincre du contraire la famille de Christopher !

  • permalien Ph. Arnaud :
    25 septembre 2012 @17h21   « »

    Nathan

    - Pourquoi devrait-on se montrer reconnaissant à un pays d’accueil, même s’il offre du travail ? Est-ce qu’on se montre reconnaissant envers un patron parce qu’il vous donne du boulot ? Vous n’avez aucune conscience de classe, ni aucune idée de la lutte des classes...

    - Les Etats-Unis ont, chez eux, plein d’immigrés en provenance d’Amérique latine, et pourtant l’image des Américains dans l’esprit des Latinos est lamentable... et fondée ! Dans tous les Etats du Sud des USA, les Américains ont institué un Rideau de fer le long du Rio Grande, les gouverneurs républicains font toutes les misères possibles aux migrants, et ceux-ci sont chassés comme du gibier par le shérif Arpaio et ses émules.

    - Les immigrés musulmans n’ont aucune raison de se montrer reconnaissants en quoi que ce soit envers la France. Cette dernière n’a absolument rien payé des 130 ans de ravages qu’elle a fait en Algérie. Les chauvins ou franchouillards croient être quittes envers l’Algérie car ils ont vidé les lieux, mais les comptes sont loin d’être soldés !

    - L’Allemagne, en 1945, a payé et payé de toutes les façons : payé financièrement, pendant longtemps, payé par des transferts de matériels et de matières premières, payé par l’occupation militaire, payé par ses prisonniers contraints de déminer et de remettre en état les dégâts qu’ils avaient fait, payé par sa mise en tutelle politique, payé par l’opprobre qui s’est attaché à elle, payé par l’histoire qu’elle a dû enseigner.

    - Qu’est-ce que la France a payé à l’Algérie pour la colonisation ? Rien ! Qu’est-ce que la France a payé au Maroc pour la guerre du Rif ? Rien ! Normalement, moralement, des troupes des ex-pays colonisés auraient dû avoir des garnisons en France pendant 30, 40 ans (tiens, à la place des Américains qu’on a virés). Normalement, les livres d’histoire de France devraient être rédigés par des universitaires des anciennes colonies - depuis les croisades incluses...

  • permalien Protométèque :
    25 septembre 2012 @17h25   « »

    Quelques questions : @ Rachida 24 septembre @ 22h35

    Vous prétendez que les média (sans "s", le "a" est ici un pluriel) "du monde musulman transmettent à longueur de journée" (là, je pense qu’il eut fallu mettre un "s", car je crois comprendre que vous n’insinuez pas qu’il n’y ait eu qu’une seule journée où ce vilain défaut s’est exprimé) "des propos [...] racistes, xénophobes et [vous] en passe[z]". Soit ! Pourquoi ne vous croirait-on pas sur parole ? Mais pourquoi ne citeriez-vous pas quelques sources, histoire d’asseoir votre propos et évitez de nous laisser penser que vous tentez de nous enfumer ?

    Ensuite, vous prétendez que nous "n’av[ons] qu’à poser la question à ces personnes s’ils ne se définissent pas comme "musulman" en grande majorité, avant même que pakistanais, algérien, qatari (qatariens en français et il faut vous faire une religion sans jeu de mot, enfin presque, soit vous mettez des « s » à tous ces adjectifs parce que vous parlez de « ces personnes » ou vous n’en mettez à aucun, car il s’agit de cette « grande majorité », je penche pour le pluriel). Sur quelle étude statistique vous basez-vous pour affirmer une chose pareille ? Je connais de nombreux Libanais qui se considèrent Libanais avant d’être de leur confession, même si leur pays est gouverné par un système confessionnel, je connais de nombreux Syriens qui sont Syriens avant d’être de telle ou telle religion, je connais même quelques Palestiniens qui portent leur identité palestinienne comme le christ sa croix, bien qu’ils soient musulmans... Mais je ne prétends pas avoir un nombre de connaissances suffisamment grand pour en tirer des conclusions statistiques ; il se pourrait que vous ayez raison finalement.

    Finalement, vous attribuez à monsieur Qaradawi une forte influence sur le monde musulman, puisqu’il donnerait le "la". Je suis tout prêt à vous croire. Mais sur quoi vous basez-vous pour avancer une telle affirmation. Comment calculez-vous son influence ? Comment recensez-vous ses "adeptes" ? Le nombre de téléspectateurs qui suivent son émission sont-ils tous d’accord avec ses propos ? Il semble que vous le suiviez, vous-même, puisque vous le critiquez abondamment ; or je crois que ce serait vous faire offense que de vous comptez parmi ses supporteurs...

    J’espère que vous aurez la gentillesse de répondre à mes interrogations légitimes et vous prie d’accepter mes excuses pour vous avoir fait la leçon ; je n’ai pas pu m’en empêcher, vous avez un ton si péremptoire dans vos interventions, que ça démange de vous taquiner un peu.

  • permalien saintyves :
    25 septembre 2012 @17h35   « »
    LA MAIN SIONISTE (1)

    Dans tout ce déferlement d’informations et de positionnements des uns et des autres par rapport au film et aux caricatures, un fait et non des moindres émerge du lot, il s’agit de l’hésitation d’Obama à suivre Israel dans son aventure des menaces de frappes contre l’Iran, qui risqueraient d’embraser la région.

    Les événements conséquents de la publication préméditée du film, notamment l’assassinat des quartes diplomates américains dont un ambassadeur, ainsi que le timing choisi par les commanditaires du film, auraient conduit un certain Bush et ses neocon’s à envahir l’Iran (l’invasion de l’Irak est toujours dans les esprits)

    il faut d’autre part ne pas perdre de vue la première déclaration de Sam Bassil Nacoula Machin, d’être israélien,

    [comme le souligne Max Blumenthal, le fait que Sam Bacile se soit présenté comme un ressortissant sioniste qui a pu collecter 5 millions de dollars auprès d’une centaine de bailleurs de fonds juifs a des relents de Protocoles des Sages de Sion, il n’en reste pas moins que : Malheureusement, la longue histoire de promotion et de financement de la propagande islamophobe aux Etats-Unis par Israël et les ultra-sionistes, a fait que la déclaration remarquée de Bacile sonnait vrai.]

  • permalien saintyves :
    25 septembre 2012 @17h40   « »
    LA MAIN SIONISTE (2)

    In USA tous les conseillers auprès des différentes instances d’élus ou de décideurs à tous les niveaux de la hiérarchie sont sionistes :

    [La réalité montre qu’Obama s’est finalement laissé emprisonner par la logique du pouvoir sioniste : Joseph Biden, vice-président (contrôle du lobby sur la Maison Blanche), Rahm Emanuel, chef du cabinet (contrôle du lobby sur l’environnement d’Obama), Timothy Geithner, secrétaire du Trésor Public (contrôle du lobby sur le système de la Réserve Fédérale), et Hillary Clinton, secrétaire d’État (contrôle du lobby sur la politique extérieure).]

    Les sionistes sont leaders en Europe et outre-Atlantique dans la propagande, l’endoctrinement et l’encadrement de toutes les actions islamophobes.

    leur but consiste à mener occident et islam dans une confrontation qui leur permettrait de sauvegarder leur hégémonie meurtrière sur tout le monde arabo-musulman, et d’éliminer un par un tous les régimes hostiles à la construction du « grand israel ».

    Les signataires du « MANIFESTE DES DOUZE "ENSEMBLE CONTRE LE NOUVEAU TOTALITARISME » rapporté par A.G en est une parfaite illustration, on y distingue aisément la présence des gurus sionistes (Bernard-Henri Lévy, Caroline Fourest, Philippe Val, et Antoine Sfeir) et leurs disciples (Ayaan Hirsi Ali, Chahla Chafiq, Irshad Manji, Mehdi Mozaffari, Maryam Namazie, Taslima Nasreen, Salman Rushdie, Ibn Warraq)

  • permalien HN :
    25 septembre 2012 @17h51   « »

    Nathan,

    Comment on remercie un pays ?? Et surtout à quoi ça sert ??

    Est-ce que la vie des immigrés de France va tout d’un coup devenir un conte de fée ?
    Est-ce que les français les regarderont d’un autre œil, avec un peu plus de respect ?

    Le fait de se seriner qu’on est heureux et qu’on aime son pays d’accueil n’en fait pas une vérité.

    Pour finir, il faudrait arrêter de faire passer la France (entre autre) pour le pays de oui-oui, qui "accueille" tous les immigrés les bras tendus, sans aucun passif historique.
    Quand vous décidez par exemple "d’intervenir" dans un pays pour "libérer son peuple", chez certaines personnes, ça s’appelle un conflit armé, une guerre.
    Et les guerres, allez comprendre, ça fait migrer une partie du peuple en question...

    Cdlmt

  • permalien Nathan :
    25 septembre 2012 @17h54   « »

    @ Ph. Arnaud

    Votre programme maximaliste est grotesque. Je suis sûr que même à l’extrême-gauche, il s’en trouverait peu pour l’approuver. Vous ne représentez que vous-même.

    Autre chose : si d’aventure, un internaute d’extrême-droite (et l’extrême-droite pèse plus lourd que vous en France) tombait sur vos propos, il se sentirait immédiatement confirmé dans ses opinions.

    Vous pensez bien... Un Français qui se décrit lui-même comme un "porteur de valises des musulmans" et qui veut porter le fer des anciennes colonies au coeur de la France, jusqu’à y installer des garnisons algériennes, talibanes ou que sais-je encore... pour un FN c’est du pain béni. Il ne peut pas rêver mieux.

    Par conséquent, que vous le vouliez ou non, vous travaillez pour l’extrême-droite. Avec des gens comme vous qui ne seront satisfaits que lorsque "tous les comptes seront réglés", Marine Le Pen fera 30 ou 40% aux prochaines élections.

    Allez chercher votre carte du FN. Elle vous attend.

  • permalien HN :
    25 septembre 2012 @17h55   « »

    Citizen x... Lisez donc l’article de Gresh et les liens auxquels il fait référence...

  • permalien HN :
    25 septembre 2012 @17h57   « »

    Par conséquent, que vous le vouliez ou non, vous travaillez pour l’extrême-droite.

    Et vous, vous soutenez Caroline Fourest et Charlie Hebdo qui font aussi le jeu de l’extrême droite...
    Alors ?? Tous ensemble avec Marine ???

    ....

  • permalien Ph. Arnaud :
    25 septembre 2012 @18h15   « »

    Nathan

    - Vous trouvez que j’ai un programme maximaliste parce que vous avez encore une bonne conscience béate de "l’époque bénie des colonies". Et une bonne conscience pétrie d’ignorance.

    - Le Front National n’est pas venu me chercher pour arriver à 20 % des voix. Le Front National n’est ce qu’il est que parce qu’il n’y a pas eu, après guerre, de nettoyage semblable à celui qui s’est passé en Allemagne.

    - Après guerre, les anciens pétainistes ont été recyclés dans des partis comme le CNI, ou chez les poujadistes, ou au sein du patronat. De même, après 1962, tous les nostalgiques de l’OAS, de l’Algérie française sont venus en France distiller leur bile sans qu’on les en empêche. Et, en 1968, la droite, dans sa sainte trouille de la révolution, les a accueillis à bras ouverts.

    - Aujourd’hui, des écrivaillons, des polygraphes comme Sévillia se permettent de refaire l’histoire, en chantant les bienfaits de la colonisation. La loi de 2005, qui voulait promouvoir le rôle positif de celle-ci, prouve encore à quel point les Français sont intoxiqués.

    - Pas que les Français, d’ailleurs : combien sont-ils, chez vous, ceux qui connaissent les abominations de Léopold au Congo ? Alors qu’il devrait y avoir, partout en Belgique, des musées, des mémoriaux, des noms de lycée, de rues qui rappelleraient ce massacre. Qu’en est-il ?

  • permalien gloc :
    25 septembre 2012 @18h17   « »

    Citizen x : L’ambassadeur américain en Libye, Christopher Stevens, n’a jamais su pourquoi il est mort. Pourquoi a-t-il été attaqué aussi sauvagement par une horde de barbares à Benghazi ?

    C’est vrai que lorsqu’on est nommé ambassadeur des USA à Benghazi, il n’y a aucune raison de s’inquiéter. Il vous en avait parlé avant, je suppose, par contre sur son journal il avait raconté une autre histoire : CNN aurait utilisé le journal de l’ambassadeur Stevens | Lynn Elber | États-Unis

  • permalien Protométèque :
    25 septembre 2012 @18h18   « »

    Petite précision à Ph. Arnaud @ 25 septembre @ 16h06

    Dick Marty n’a jamais été conseiller fédéral, mais sénateur.

  • permalien saintyves :
    25 septembre 2012 @18h27   « »

    @ Citizen x : 25 septembre @17h19

    Je suis tout à fait d’accord avec vous, je suis arabe et musulman, j’ai reçu ces derniers jours plusieurs messages qui appellent au boycott de Google et Youtube en réponse à leur refus de supprimer le film, chose que je trouve vraiment débile et désolante dans le mesure ou ces gens essayent de trouver un bouc émissaire ou un déversoir pour leur colère.

    Il faut l’avouer aussi que les gurus fanatisant islamistes affiliés à Alqaida et autres nébuleuses font de ce genre de provocation leur capital djihadiste contre l’occident, sans oublier que les premières victimes de ces fanatiques sont des musulmans eux-mêmes.

    Cependant ce qui me scandalise encore plus c’est la préméditation des actes islamophobes, que leurs auteurs sionistes utilisent pour réveiller les passions et dresser les uns contres les autres musulmans et occident.

    Autre remarques, il existe bel et bien en France par exemple la Loi Gayssot, tendant à réprimer tout acte raciste, antisémite ou xénophobe, qui est ce qui empêcherait donc de légiférer, et d’introduire un article qui condamne l’ISLAMOPHOBIE ? c a d liberté d’expression totale (y compris le Talmud et l’ancien et le nouveau testament) sinon cela s’appelle de l’hypocrisie politique en faveur du sionisme.

  • permalien Citizen x :
    25 septembre 2012 @19h59   « »

    @ Gloc, merci pour le lien... Finalement, il est mort à cause d’un navet et il ne le savait pas !

    saintyves, au lieu de demander aux autres de faire un travail pour nous, soyons plus intelligents et laissons les mariner dans leur islamophobie glauque. On a juste à apprendre le mépris c tout... Pas difficile et à la portée de tout le monde !

  • permalien P.Han Tom :
    25 septembre 2012 @20h00   « »

    Bcp parle au nom des musulmans pour ne pas dire au nom de l’islam or la différence est essentielle entre les pratiquants et le dogme !
    voici qque raisons :
    - la plupart n’ont jamais lus ni le coran ni la sunna ni les hadiths(pourtant essentiels a toute compréhension !)
    - leurs haines envers ce qui est étrangers n’y est pas...étrangère et la visibilité de l’islam est maximale en ces temps obscurs(0.6% des attentats en Europe sont islamistes et pourtant ils sont les premiers accusés.dixit interpol)
    - pour eux islam ne rime qu’avec barbarie(pourtant l’esclavage y est abolie au VIIe siècle, le droit des femmes et l’égalité y sont gravés, la fraternité y est obligation comme l’aide à autrui, le respect des parents y est en lettre d’or...aucune mutilation du corps humains n’y est tolérés sauf la circoncision admises mais non écrites)
    - il abolit les privilèges des différentes castes(prêtres, rois ou autres seigneurs) voir notre assemblée nationale !
    - l’islam est pour la justice pour tous(le faux témoignage y est honnie avec obligation de témoigner de manière véridique même si cela doit lui côuter la vie de sa mère !!!)
    - l’islam prône le détachement matériels car il n’est que jouissance temporaire !!! c’est pour cette raison que les capitalistes lui vouent une haine farouche depuis la chute du communisme.
    - l’islam établit des règles de combat régit par des lois simples comme combattre seulement ceux qui ont les armes à la mains épargnant ainsi femmes enfants vieillards arbres bétails ou infrastructures(sinon le musulman se rend coupable d’injustice et devras en rendre compte devant Dieu le jour du jugement dernier). Différence majeure avec les campagnes de bombardement "chirurgicaux" et des guerres dites"propres" sic
    - l’islam prône le pardon comme vengeance(et si vengeance il y a pas + que le préjudice subit)
    - l’islam défend la fraternité et la compassion avec ses voisins(même s’ils sont non-musulmans)
    - l’islam encourage le savoir(les savants ont un statut supérieur par rapport aux simple pratiquant)
    - l’islam accorde des droits en territoires musulmans aux non-musulmans(impôt spécifique qui les dispensent de bcp de devoir comme la défense du territoire par ex)
    - l’islam oblige les musulmans a respecter le pays(dit non-musulmans) ainsi que ses lois sous peine d’être en infraction avec sa propre foi.
    - l’islam interdit la souffrance animale(n’en déplaise à BB)
    - prohibe l’alcool(si besoin d’explication passez votre chemin)
    - le respect des autres cultes(difficile à faire comprendre à des incultes)
    - l’islam abolit le nationalisme(toute les frontières ne sont que temporaire)
    - L’ISLAM INTERDIT L’INTERET (on sait que les états modernes croulent sous le poids des intérêts de la dette et non de la dette elle-même !!!)

    maintenant il ya la théorie et la pratique et j’avoue volontiers que les contre-exemple sont légions comme dans toute religion et ses pratiquants.

  • permalien Shanaa :
    25 septembre 2012 @20h47   « »

    P.Han Tom :
    Vous avez tout à fait raison ! Les gens neutres ou honnêtes savent que le coran contient de l’intelligence, des bons conseils et une forme de poésie !
    Mais le petit noyau qui agite le chiffon rouge de l’islam s’en fiche ! Le but est de diaboliser pour alimenter l’idéologie impérialiste.
    Les puissances capitalistes sévissent au moyen-orient pour le pétrole, les ressources,la compétition avec la Chine, la Russie, et le désir de semer la désolation et le chaos en Iran comme ils l’ont fait pour l’Irak et la Libye !
    L’islam c’est juste "le casus belli" ! Cela leur permet de déverser des déluges de bombes sur des micro-puissances sans soulever la moindre indignation, mais ils n’iront jamais en Corée du nord ou l’idéologie communiste est bien plus oppressante !

  • permalien mounia :
    25 septembre 2012 @21h09   « »

    Excellent article qui met en lumière la diificulté des médias occidentaux mais également de la pensée occidentale à comprendre la complexité du "monde musulman".

  • permalien K. :
    25 septembre 2012 @21h13   « »

    Sartre :

    S’il y avait, nous disaient les experts, l’ombre d’une revendication dans leurs gémissements, ce serait celle de l’intégration. Pas question de l’accorder, bien entendu : on eût ruiné le système qui repose, comme vous savez, sur la surexploitation. Mais il suffirait de tenir devant leurs yeux cette carotte : ils galoperaient.

  • permalien Lou :
    25 septembre 2012 @21h31   « »

    Je n’ai pas bien compris le bafouillement de François Hollande lors de la conférence de presse (qui suivait son discours à l’ONU ) au sujet "des préalables "
    ( de mémoire)
    "Il faudrait qu’Israël lève des préalables", " les Palestiniens ont commencé à le faire " , je leur dirais d’ailleurs aux deux "il ne faut pas de préalables" ...
    Il faut reprendre le processus... etc etc

  • permalien Lou :
    25 septembre 2012 @22h07   « »

    Carlos Latuff

    "N’ayez pas peur, je l’ai appelé Liberté d’expression"

  • permalien s=exp(j*pi) :
    25 septembre 2012 @22h39   « »

    A propos d’un certain Rach** // 25-09 / 02h44

    Il (ou serait-ce "elle" ?) ne s’est guère informé sur la pratique du judaïsme, Rach** !

    Ainsi, Israël SHAHAK (mais Rach** sait-il seulement de qui il s’agit ?) nous apprend que ce qui importe, ce ne sont pas les Livres "de base", mais justement "les commentaires". Et ceux-ci peuvent aboutir à une inversion complète des textes "de base", ils s’imposent et sont valables "à jamais".

    Suffit de lire un petit bout du texte "de base" :

    TU NE TUERAS POINT.

    Tout est dit, pourrait-on croire : c’est clair et net.

    Eh bien, non ! Car, des rabbins dévoyés (mais heureusement, ils ne sont pas tous semblables) exposent doctement qu’un juif peut tuer des enfants et des innocents en temps de guerre. Si l’on veut bien se rappeler que cela va faire 65 ans qu’Israël fait la guerre ... !!! Pour ma part, je crois avoir lu que ces rabbins n’avaient pas été condamnés et qu’ils trouvent cela tout naturel : ils n’ont fait, paraît-il que rappeler les "règles", celles des "commentaires" !

    Et SHAHAK nous expose que, d’après les "commentaires", si un juif voit son voisin non juif descendre dans un puits, il peut retirer l’échelle et l’y laisser crever sans commettre de faute : les "commentaires" le permettent, d’après SHAHAK.

    Que reste-t-il du texte "de base" ?

    Ah, oui ! Il s’agit de tuer, pas d’insulter. Mais si Rach** insiste sur les insultes, suffit de retourner voir SHAHAK. Je suis convaincu qu’on trouvera de quoi le satisfaire.

    ps : Toutes mes excuses si Rach** est une dame !

    pps : Dans cette hypothèse, je ne pourrais écrire "gente dame".

  • permalien K. :
    25 septembre 2012 @22h59   « »

    Au mois de mars 2012, la Commission nationale consultative des droits de l’homme (CNCDH) publie, comme tous les ans, son rapport sur « la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la xénophobie » en France.

    Ses auteurs font état, sur la foi des « données communiquées par le ministère » de l’Intérieur, d’une « baisse significative (-16,5% entre 2010 et 2011) des actes et menaces à caractère antisémite », qui semble confirmer « la baisse » déjà « enregistrée » en 2010, après « une année 2009 inquiétante qui avait été marquée par une très nette augmentation » de ces agissements. Ils concluent : « On assiste peut-être à un renversement de tendance, avec une baisse continue et significative de l’antisémitisme en France. »

    C’est une bonne nouvelle – mais c’est la seule.

    Pour le reste : le rapport constate que le racisme « est banalisé », que « les immigrés et les musulmans sont perçus de manière plus négative que par le passé », et que cette « montée de l’intolérance » paraît « s’ancr(er) dans la durée ».

    Les violences à caractère antimusulman en hausse de 33,6%

  • permalien Ernest :
    25 septembre 2012 @23h00   « »
    L’islam entre nominalisme et réalisme

    A. Gresh plaide dans son article pour l’abandon de l’adjectif de musulman. Derrière le terme, se profile l’abandon de la notion. Ainsi l’idée de civilisation musulmane serait invalide scientifiquement, aussi peu par exemple que celle de « civilisation bouddhiste ». Ce concept forcerait la réalité des choses en agrégeant indument des réalités trop disparates.

    Quelques réflexions, d’un profane, si je puis dire.

    1. Il est clair que la notion de civilisation musulmane porte en elle le risque très sérieux d’utilisation idéologique dans un sens réactionnaire bien connu, celui de la thèse du choc des civilisations. On pourrait parler de risque « d’essentialisation », c’est-à-dire d’une conception qui tirerait le monde musulman vers une essence religieuse de type immuable. A-historicisme donc (« éternel recommencement » religieux) mais aussi, on peut prendre la peine de le noter au risque de l’hétérodoxie, idéalisme au sens philosophique du terme, c’est-à-dire réduction de la diversité historique à un facteur idéel. Ce type de conception historique a le grand mérite pour les réactionnaires des obédiences les plus diverses, et pas seulement du côté de Fox News, de servir de camouflage idéologique pour des réalités de classe quelque peu encombrantes pour l’harmonie de la communauté des fidèles.

    2. Faut-il en conclure avec l’audace révolutionnaire d’A. Gresh que la notion de musulman, d’islam et je tire la pelote, on m’excusera, de civilisation musulmane est nulle et non avenue ?
    Sans vouloir paraître conservateur, je me permets de faire remarquer qu’une tradition historiographique et anthropologique a utilisé le terme, sans attendre Samuel Huntington. Je profite de la mention pour faire remarquer à nos esprits bifaces qu’il ne suffit pas de dire « blanc » quand on dit « noir », ou inversement, pour progresser dans la réflexion.

    3. Cette notion est-elle forcément vouée à une conception fermée, grégaire, et, inévitablement agressive, de la notion de civilisation, comme les extrême-droites occidentales et musulmanes s’évertuent, avec un succès certain il faut bien le dire, à le faire ?
    Je ne pense pas, m’appuyant sur le classique de Cl. Lévi-Strauss, Race et histoire, qui part précisément de cette notion de civilisation, pour montrer d’après la théorie des jeux que la capacité d’innovation d’une civilisation est liée à un calcul de probabilité basé sur l’intensité des échanges (intellectuels, techniques, marchands, etc.) qu’elle anime avec ses voisines.
    L’historien F. Braudel a écrit une assez convaincante Grammaire des civilisations de son côté, encore une lecture pas forcément inutile. Si l’on parvient, ô surprise, à une notion de civilisation pour ainsi dire centrée sur celle d’échanges (ou de refus d’échanges) avec les voisines, la réflexion n’aura peut être pas tout à fait été inutile.

  • permalien Ernest :
    25 septembre 2012 @23h05   « »
    La question de la civilisation musulmane (bis)

    Pêle-mêle : les chiffres « arabes » venus d’Inde, l’averroïsme subvertissant de manière décisive le dogmatisme de notre saint mère l’Eglise catholique jusqu’à amener la pointe extrême de la philosophie médiévale, le déisme. Il faut dire qu’une certaine philosophie arabe médiévale a amené en Occident le poison grec d’un monde incréé, et donc indépendant de l’existence de Dieu.

    4. A. Gresh plaide (est-ce par tradition marxiste ?) pour une vision historiciste du monde musulman. On ne peut qu’être d’accord si c’est pour s’opposer à la fiction désolante d’un monde musulman éternellement bloqué sur la lettre de la récitation coranique. Mais l’idée d’un changement perpétuel par l’histoire mérite d’être examinée en détail. F. Braudel par exemple plaidait pour l’examen de diverses temporalités historiques, certaines courtes, d’autre longue, voire de très longue durée. On pourrait aussi parler, avec Sigmund Freud, de retour d’un passé enfoui, voire refoulé, qui expliquerait quelques détails significatifs, bien que purement régressifs, qui animent le monde musulman, comme notre bercail occidental.

    Un exemple occidental pour ne froisser aucune susceptibilité tatillonne : le mythe de la croisade, aussi increvable que les théories débilitantes du complot… et l’antisémitisme des sémites. Chaque monothéisme portant en lui l’agression un peu près comme le capitalisme porte en lui l’impérialisme, nos bons chrétiens ont changé la maxime masochiste de la joue souffletée pour un sain(t) carnage d’infidèles, depuis Charlemagne, Urbain II, divers exaltés moyenâgeux, mais aussi la propagande états-unienne pour la World War I, et, last but not least, la grande « croisade contre le judéo-bolchévisme » de la grande boucherie européenne, deuxième version. On pourrait prolonger la courbe avec les guerres bushistes contre l’axe du mal ou la rhétorique de Romney pour un « nouveau leadership américain au Moyen-Orient ». Le peuple-roi américain a besoin de réassurer son ego sur quelques cadavres orientaux.

    5. Ainsi il y aurait possibilité d’articuler une conception universaliste de la civilisation, bref non religieuse, donc non idéologique, et la reconnaissance de l’éternel retour nietzchéen de certains mythes fondateurs, comme la maternelle oumma et le très paternel Prophète. Inutile d’insister sur le caractère tranquillisant de ce type d’imagerie.

    La question restant ouverte de savoir si le retour à l’enfance est une voie d’avenir désirable.

  • permalien Hanafy :
    25 septembre 2012 @23h08   « »

    Encore un petit effort et Rachida (la bien guidée en Arabe) nous fera l’apologie du Talmud, de l’Humanisme (avec un grand H) des rabbins sioniste qui décident ou non d’une guerre (massacre) à mener contre les autochtones Palestiniens. Eventuellement s’il faut bombarder l’Iran ou non.

    Que notre Maghrébine "bien guidée" s’offusque de certains hadith qui parlent des koufar (=mécréants) est son droit le plus légitime. Mais la posture qui tend à faire passer cette appellation (koufar) comme si les musulmans devaient être nécessairement ennemis des koufar est une escroquerie de novice (ou de troll ?) pour ne pas dire autre chose.

  • permalien Rachida :
    26 septembre 2012 @00h37   « »

    @ Hanafy

    Mais la posture qui tend à faire passer cette appellation (koufar) comme si les musulmans devaient être nécessairement ennemis des koufar est une escroquerie de novice (ou de troll ?) pour ne pas dire autre chose.

    Juste une sourate, qui étant la parole d’Allah .... saura vous mettre à votre place (voir aussi plus en bas dans le commentaire ...

    "Mohammed is God’s apostle. Those who follow him are harsh
    to the unbelievers
    but merciful to one another" Quran 48:29

    On voit clairement donc qui est escroc novice ou un troll, pour ne pas dire autre chose.

    En lisant les autres posts je me rends compte de l’obsession maladive relative aux juifs qui afflige nomvre d’intervenants. Dans un fil ayant comme sujet "la colère des musulmans" nombre n’ont rien d’autre à faire que de s’en prendre aux juifs (et aux croisés, mais eux ils viendront plus tard) :

    Ici un petit extrait

    Croyants ! Ne prenez pas pour alliés les Juifs et les Chrétiens (5.51)
    Nous les avons maudits et endurci leurs cœurs : ils détournent les paroles de leur sens et oublient une partie de ce qui leur a été rappelé (5.13)

    « O croyants ! Ne prenez point pour amis les juifs et les chrétiens ; ils sont amis les uns des autres. Celui qui les prendra pour amis finira par leur ressembler, et Dieu ne sera point le guide des pervers . » (Coran 5 :56)

    « Les Juifs disent : "Uzayr est fils d Allah" et les Chrétiens disent : "Le Christ est fils d Allah". Telle est leur parole provenant de leurs bouches. Ils imitent le dire des mécreants avant eux. » Qu’Allah les anéantisse ! (Coran 9:30)

    Livre El-Bokhari 56, Chap.94, tome 2, p. 322. « L’heure du jugement n’arrivera pas tant que vous n’aurez pas combattu les Juifs et à tel point que la pierre, derrière laquelle s’abritera un Juif, dira : Musulman ! voilà un Juif derrière moi, tue-le ! »

    ... à suivre

  • permalien Rachida :
    26 septembre 2012 @00h47   « »

    ... suite

    Livre Bukhari LXXXII-803 : Quand Ali lapida une dame le vendredi il dit : "Je l’ai lapidée selon la tradition de l’apôtre d’Allah"

    Livre Muslim XVII-4216 : Récit de Jabir Abdulhah : " l’apôtre d’Allah a lapidé à mort un juif et sa femme de la tribu des Banu Aslam" Dans ce cas, c’est Mahomet lui-même qui a lapidé !...

    Muslim, Livre 37, Numéro 6666 : Récit d’Abu Burda : « Aucun musulman ne mourra sans qu’Allah n’admette à sa place un juif ou un chrétien dans le feu de l’enfer. »

    Muslim, Livre 37, Numéro 6668 : Récit d’Abu Burda : « Il viendra des gens parmi les musulmans le jour de la résurrection avec des péchés aussi lourds qu’une montagne, Allah les pardonnera et il mettra à leur place les juifs et les chrétiens. »

    60. Dis : “Puis-je vous informer de ce qu’il y a de pire, en fait de rétribution auprès d’Allah ? Celui qu’Allah a maudit, celui qui a encouru Sa colère, et ceux dont Il a fait des singes, des porcs, et de même, celui qui a adoré le Tagut [autre chose que allah], ceux là ont la pire des places et sont les plus égarés du chemin droit” .

    61. Lorsqu’ils viennent chez vous, ils disent : “Nous croyons.” Alors qu’ils sont entrés avec la mécréance et qu’ils sont sortis avec. Et Allah sait parfaitement ce qu’ils cachent.

    62. Et tu verras beaucoup d’entre eux se précipiter vers le péché et l’iniquité, et manger des gains illicites. Comme est donc mauvais ce qu’ils oeuvrent !

    63. Pourquoi les rabbins et les docteurs (de la Loi religieuse) ne les empêchentils pas de tenir des propos mensongers et de manger des gains illicites ? Que leurs actions sont donc mauvaises !

    64. Et les Juifs disent : “La main d’Allah est fermée ! ” Que leurs propres mains soient fermées, et maudits soient-ils pour l’avoir dit. Au contraire, Ses deux mains sont largement ouvertes : Il distribue Ses dons comme Il veut. Et certes, ce qui a été descendu vers toi de la part de ton Seigneur va faire beaucoup croître parmi eux la rébellion et la mécréance. Nous avons jeté parmi eux (les juifs) l’inimité et la haine jusqu’au Jour de la Résurrection. Toutes les fois qu’ils allument un feu pour la guerre, Allah l’éteint. Et ils (les juifs) s’efforcent de semer le désordre sur la terre, alors qu’Allah n’aime pas les semeurs de désordre

    ... 81. S’ils croyaient en Allah, au Prophète et à ce qui lui a été descendu, ils (juifs) ne prendraient pas ces mécréants pour alliés
    (chretiens). Mais beaucoup d’entre eux sont pervers.

    82. Tu trouveras certainement que les Juifs et les associateurs sont les ennemis les plus acharnés des croyants. Et tu trouveras certes que les plus disposés à aimer les croyants sont ceux qui disent : “Nous sommes chrétiens.” C’est qu’il y a parmi eux des prêtres et des moines, et qu’ils ne s’enflent pas d’orgueil.
    ....

  • permalien Rachida :
    26 septembre 2012 @00h47   « »

    ... c’est pour ça que les islamistes veulent une loi contre le soit-disant blasphème, pour protéger ce genre de littérature.

    Essayer de remplacer juif/chrétiens par musulman et vous serez tout de suite arrétés par la police ET objet de fatwa homicide par quelque illuminé comme l’on été Salman Rushdie, Radeker, Theo Van Gogh pour ne citer que les plus fameux.

    Etant pressée je vous laisse, j’ai d’autres choses plus intéressantes à faire.

  • permalien Deïr Yassin :
    26 septembre 2012 @01h48   « »

    Samedi, c-à-d la veille du speech de Valls à la synagogue sur ’les Juifs de France qui peuvent porter la kippa avec fierté’, et quatre jours avant que le Conseil de Paris annule une session pour cause de Yom Kippour, Valls-Avec-Israël a non seulement interdit une manifestation au Trocadero, mais carrément interdit d’accès toute femme voilée.
    - www.youtube.com/watch ?v=yQY7...

  • permalien saintyves :
    26 septembre 2012 @01h55   « »
    La colère des musulmans, ou confrontation CORAN VS TALMUD , par Rachida la sioniste de service

    @ Rachida

    (je pense qu’il n’y en ait qu’un et le Talmud est un commentaire et non la source)

    je vous serais tres reconnaissant de vouloir bien m’indiquer vos sources sur le talmud, parceque j’ai essayé à maintes reprises de le trouver en integralité, mais en vain.

    cependant je vous demanderais de mediter sur ces quelques extraits du talmud et de me donner votre avis, en les comparant bien entendu au verset ducorant et aux hadith que vous aviez cité.

    – Babha Bathra (54b) : La propriété d’un chrétien appartient au
    premier Juif qui la réclame.

    – Choschen Ham (183, 7) : Si par erreur un chrétien rend trop
    d’argent, il faut le garder.

    – Choschen Ham (226, 1) : Les Juifs peuvent garder sans s’en inquiéter
    les affaires perdues par un chrétien.

    – Babha Kama (113b) : Il est permis de tromper les chrétiens.

    – Choschen Ham (183, 7) : Des Juifs qui trompent un chrétien doivent
    se partager le bénéfice équitablement.

    – Choschen Ham (156, 5) : Les clients chrétiens possédés par un Juifs
    ne doivent pas être démarchés par un autre Juif.

    – Iore Dea (157, 2) H : On peut tromper les chrétiens qui croient aux
    principes de la foi chrétienne.

    – Abhodah Zarah (54a) : L’usure peut être pratiquée sur les chrétiens,
    ou sur les apostats.

    – Babha Kama (113a) : Les Juifs peuvent mentir et se parjurer, si
    c’est pour condamner un chrétien.

    – Babha Kama (113b) : Le nom de Dieu n’est pas profané quand le
    mensonge a été fait à un chrétien.

    – Kallah (1b, p.1Cool : Le Juif peut se parjurer la conscience claire.

    – Schabbouth Hag. (6d). : Les Juifs peuvent jurer faussement en
    utilisant des phrases à double sens, ou tout autre subterfuge.

    – Zohar (1, 160a) : Les Juifs doivent en permanence tenter de tromper
    les chrétiens.

    – Iore Dea (158, 1) : Il ne faut jamais guérir un chrétien, à moins
    que cela ne le transforme en un ennemi d’Israël.

    – Orach Cahiim (330, 2) : Il est interdit de procéder à l’accouchement
    d’une chrétienne le samedi.

    – Choschen Ham. (425, 5) : Il est permis de tuer indirectement un
    chrétien, par exemple, si quelqu’un qui ne croit pas en la Torah tombe
    dans un puits dans lequel se trouve une échelle, il faut vite retirer
    l’échelle.

    – Iore Dea (158, 1) : En ce qui concerne les chrétiens qui ne sont pas
    des ennemis, un Juif ne doit néanmoins pas intervenir pour les
    prévenir d’une menace mortelle.[8]

    – Hilkkoth Akum (X, 1) : Ne pas sauver les chrétiens en danger de
    mort.

    – Choschen Ham (386, 10) : Celui qui voudrait avouer les secrets
    d’Israël aux chrétiens, doit être tué avant même qu’il ne leur dise
    quoi que ce soit.

  • permalien saintyves :
    26 septembre 2012 @02h26   « »
    La colère des musulmans, ou confrontation CORAN VS TALMUD , par Rachida la sioniste de service (suite et fin)

    – Abhodah Zorah (26b) : Ceux qui voudraient changer de religion
    doivent être jetés au fond d’un puits, et oubliés.

    – Choschen Ham (388, 15) : Il faut tuer ceux qui donneraient l’argent des Israélites à des chrétiens.

    – Sanhedrin (59a) : Les Goïm qui chercheraient à découvrir les secrets de la Loi d’Israël[9], commettent un crime qui réclame la peine de mort.

    – Hilkhoth Akum (X, 2) : Les Juifs baptisés doivent être mis à mort.

    – Iore Dea (158, 2) Hag. : Il faut abattre les renégats qui se sont tournés vers les rituels chrétiens.

    – Choschen Ham (425, 5) : Ceux qui ne croient pas en la Torah doivent être tués.

    – Hilkhoth tesch. (III, : Les chrétiens et les autres, nient la Loi de la Torah.

    – Zohar (I, 25a) : Les chrétiens doivent être exterminés, car ce sont des idolâtres.

    – Zohar (II, 19a) : La captivité des Juifs prendra fin lorsque les princes chrétiens seront morts.

    – Zohar (I, 219b) : Les princes chrétiens sont des idolâtres, ils doivent mourir.

    – Obadiam : Quand Rome sera détruite, Israël sera racheté.

    – Abhodah Zarah (26b) T. : « Même le meilleur des Goïm devrait être abattu. »

    – Sepher Or Israel (177b) : Si un Juif tue un chrétien, ce n’est pas un péché.

    – Ialkut Simoni (245c) : Répandre le sang des impies est un sacrifice agréable à Dieu.

    – Zohar (II, 43a) : L’extermination des chrétiens est un sacrifice agréable à Dieu.

    J’étais certain que les juifs, même les plus durs des sionistes, évitent de débattre du Talmud et de ses enseignements parce qu’ils se sentent vraiment fustigés par sa doctrine, et maintenant vous Rachida ou Rachelle, vous vous permettez d’étaler cette saleté dans un forum aussi prestigieux que celui d’A.G, je suis très curieux de connaitre votre vraie motivation, et je me permet de vous poser quelques questions pertinentes à mon sens, afin que l’on puisse cerner votre objectif réel et vous répondre contextuellement.

    - Que pensez vous de l’opportunité ou timing de la publication du film en ce mois de septembre, et de la coincidence de l’imminence de frappes israeliennes contre les installations nucleaires iraniennes, et aussi du refus d’Obama de suivre Israel dans son aventure suicidaire ?

    - Que pensez vous des crimes contre l’humanité que commet Israel quotidiennement contre le peuple palestinien (occupation, colonisation, apartheid, blocus contre 1,5M de citoyens de Gaza, detention d’ADM, etc.) ?

    - Que pensez vous du_ reffus d’application des resoluitions de l’ONU par Israel ?

  • permalien P.Han Tom :
    26 septembre 2012 @02h46   « »

    @ERNEST
    Dis t’as pas mal à la tête toi des fois !
    J’ai dû te relire 2 fois(voir3)
    J’avoue que ton idée de civilisation musulmane qui serait invalidé scientifiquement avec du Strauss du Nietzsche et du Freud en guest star, ça en fait beaucoup qui tape dans "l’apeuprisme".
    Je vais essayer d’éclairer ta lanterne mais c’est pas gagné.

    La civilisation musulmane existe bel et bien(c’est prouvé même non scientifiquement) et elle s’appelle la Oumma elle est diverse et variés mais s’accorde sur le même livre et vit un renouveau avec de profond changement, seuls ses lois sont immuables(d’essence divine). Si la notion religieuse peut être "ruser" par ceux qui trompent sciemment leurs peuples sur foxnews, TF1 ou Aljazeera cela concerne toutes les civilisations car quand les riches font la guerre c’est les pauvres qui meurent.
    Votre conclusion (point2) est taquine(venant d’un profane) mais en fait un peu réchauffé version philo sauce Doliprane, elle barre d’un trait 14siècles d’Histoire, même si depuis 3 elle recule plus qu’elle n’avance !
    Si vos réflexions vous mène à ce genre d’ommission, avec tout le respect que je dois à votre cerveau prolifique, le bug ne vient pas de l’analysé mais de l’analyste. LOL

    On ne peut regarder une civilisation existante avec un microscope(point3), le recul nous permet de voir combien Levi-Strauss était fin dans son observation mais myope aujourd’hui. Les échanges et les paramètres d’analyse ont considérablement évolués pr certain(matières premières, hydrocarbures, centre de production...) et tarit pr d’autres comme les échanges techniques qui sont devenus à sens unique(vols des cerveaux) !
    Quand la science était arabisé, plus de la moitié des traducteurs mondiaux recensés était dans l’empire islamique occupés aux traductions scientifiques !
    Pour le poison du monde incrée c’était l’époque anté-islamique la "Jahaliya" période assimilé à une ère hérétique dominé par le polythéisme.
    Pour le coté régressif tout a fait d’accord avec vous mais il faut que l’Islam fasse sa purge un peu comme les chats !!! LOL
    Je m’explique, si l’on regarde les différentes générations islamique passées on s’aperçoit que celle comprise entre 50 et 80ans ont été celle qui avait le plus reculé sur le plan islamique, avec l’émigration vers le monde occidental et l’import massif de ses valeurs et la perte des siennes ajouter a ça une vie spirituelle sur off et vous obtenez la pire génération qu’ait connus l’Islam pour son évolution (d’autre on enregistré les mêmes effets)
    C’est pour cela que vous avez l’impression que les musulmans sont bloqués sur la lettre de la récitation coranique

    Les civilisations se déclinent a diverses sauces et nul besoin de les englober pour les appréhender, elles sont diverses et colorées et il n’y à qu’à faire son choix !
    Sur ce bonne réflexion
    ps:désolé pour les fans de Strauss Nietzsche et Freud

  • permalien Hanafy :
    26 septembre 2012 @06h20   « »

    Rachida la troll de service :

    Juste une sourate, qui étant la parole d’Allah .... saura vous mettre à votre place ...

    - C’est un verset et non une sourate, la bien guidée.

    - Je vous citerais un seul verset qui met par terre toute votre escroquerie de bas étage :

    "Allah ne vous défend pas d’être bienfaisants et équitables envers ceux qui ne vous ont pas combattus pour la religion et ne vous ont pas chassés de vos demeures. Car Allah aime les équitables." (S60 ; V8)

    - Tout votre foin tombe à l’eau. L’immense majorité des musulmans sait faire la part des choses et savoir vivre et cohabiter avec des mécréants. Il semble que vous ne l’acceptiez pas. Tant pis pour vous.

    Etant pressée je vous laisse, j’ai d’autres choses plus intéressantes à faire.

    - En effet, vous pouvez remballer. Vous avez usée toute vos cartouches.

  • permalien gloc :
    26 septembre 2012 @06h24   « »

    Rachida : Juste une sourate, qui étant la parole d’Allah .... saura vous mettre à votre place (voir aussi plus en bas dans le commentaire ...

    [48] 29. Muhammad est le Messager d’Allah. Et ceux qui sont avec lui sont durs envers les mécréants, miséricordieux entre eux. Tu les vois inclinés, prosternés, recherchant d’Allah grâce et agrément. Leurs visages sont marqués par la trace laissée par la prosternation. Telle est leur image dans la Thora. Et l’image que l’on donne d’eux dans l’évangile est celle d’une semence qui sort sa pousse, puis se raffermit, s’épaissit, et ensuite se dresse sur sa tige, à l’émerveillement des semeurs. [Allah] par eux [les croyants] remplit de dépit les mécréants. Allah promet à ceux d’entre eux qui croient et font de bonnes 29. Muhammad est le Messager d’Allah. Et ceux qui sont avec lui sont durs envers les mécréants, miséricordieux entre eux. Tu les vois inclinés, prosternés, recherchant d’Allah grâce et agrément. Leurs visages sont marqués par la trace laissée par la prosternation. Telle est leur image dans la Thora. Et l’image que l’on donne d’eux dans l’évangile est celle d’une semence qui sort sa pousse, puis se raffermit, s’épaissit, et ensuite se dresse sur sa tige, à l’émerveillement des semeurs. [Allah] par eux [les croyants] remplit de dépit les mécréants. Allah promet à ceux d’entre eux qui croient et font de bonnes œuvres, un pardon et une énorme récompense.

    Pourquoi choisissez-vous un extrait du Coran, qui dit l’exact contraire de ce que vous essayez de dire ?

    ... c’est très troll !

  • permalien Hanafy :
    26 septembre 2012 @07h15   « »

    Colere des musulmans ??


    Uploaded with ImageShack.us

  • permalien K. :
    26 septembre 2012 @09h48   « »

    Mona Eltahawy en personne ! Chapeau bas à la Dame.

  • permalien K. :
    26 septembre 2012 @10h08   « »

    L’indigné madrilène n’y met pas du sien. "Non aux privilèges des politiciens" "démocratie économique" proclament ses pancartes. Il proteste banalement contre les "marchés financiers". « La troïka (Commission européenne, BCE et FMI, ndlr) et les marchés financiers ont pris en otage la souveraineté populaire, avec le consentement, et la collaboration de la majorité des partis politiques » dit-il.

    Bref, totalement à côté de la plaque, comme le fait remarquer avec une ironie amère une journaliste...de France Inter.

    Un petit "Allah Akhbar", quelques barbes, et il ferait la Une de la presse européenne. Ce n’est pourtant pas compliqué.

    L’indigné espagnol, ce balourd
    Par Daniel Schneidermann le 26/09/2012

  • permalien hn :
    26 septembre 2012 @10h27   « »

    Essayer de remplacer juif/chrétiens par musulman et vous serez tout de suite arrétés par la police ET objet de fatwa homicide par quelque illuminé comme l’on été Salman Rushdie, Radeker, Theo Van Gogh pour ne citer que les plus fameux.

    "Arrêté par la police" ??? Qui ? Quand ? Où ?

    Rushdie, en Iran, à cause des Versets Sataniques, ok.

    Van Gogh ?? Arrêté par la police néerlandaise ??
    Et Redeker... Vous voulez dire protégé par la police plutôt non ?

    Cdlmt

  • permalien Plop :
    26 septembre 2012 @11h40   « »

    « 

    ’Ayaan Hirsi Ali. Qui est-elle ?

     »

    Une femme sous le coup d’une Fatwa appelant à sa mort. Dont le nom n’est pas seulement cité par Breivik mais s’est aussi retrouvé sur une lettre de menace épinglé au corps sans vie de Theo Van Gogh.

    Mais cela ne compte pas, mon bon, mon généreux, Alain Gresh.

  • permalien Sakhra :
    26 septembre 2012 @11h59   « »

    Qui est Ayaan Hirsi Ali ? une minable menteuse ? Ce n’est pas rien !

    Pied-de-nez à une classe politique qui ne l’a jamais vraiment acceptée ? En admettant elle-même avoir menti, Ayaan Hirsi Ali paraît prête à en tirer toutes les conséquences. Et pour cause : elle devrait annoncer aujourd’hui son départ des Pays-Bas, le 1er septembre, pour les Etats-Unis. A Washington, elle devrait travailler pour l’American Enterprise Institute (AEI), un think tank conservateur qui conseille le président américain George Bush. Partie en croisade contre l’islam depuis les attentats du 11 septembre, Ayaan Hirsi Ali a toujours fait meilleure impression à l’étranger qu’aux Pays-Bas. C’est un magazine britannique, The Time, qui lui a décerné en janvier le titre d’« Européenne de l’année ». Un député norvégien, lui, a proposé sa candidature cette année pour le Prix Nobel de la paix. Aux Pays-Bas, elle passe pour une opportuniste dont les critiques sans nuances de l’islam ne contribuent guère à la cohésion nationale.

    Proche de Theo van Gogh, le cinéaste assassiné le 2 novembre 2004 par un jeune islamiste néerlando-marocain, elle avait travaillé avec lui sur le film Soumission, qui dénonçait le sort des femmes musulmanes. Menacée de mort par les islamistes, sous constante protection policière, la députée a décidé de poursuivre l’oeuvre de son ami, avec un film sur « l’intolérance » des musulmans à l’égard des homosexuels. Dans un sondage de RTL Nieuws publié le 24 février, 84 % des Néerlandais soutenaient Aayan Hirsi Ali dans cette entreprise. Aujourd’hui, ils sont 71% à penser qu’elle a perdu toute crédibilité.

    http://www.rfi.fr/actufr/articles/0...

  • permalien Sakhra :
    26 septembre 2012 @12h10   « »

    Ayaan Hirsi Ali, c’est aussi çà :

    "Le refuge d’une fripouille, c’est la guerre contre les Musulmans".....Pour sauver le christianisme ....

    Les termes de l’argument Hirsi Ali, tel qu’il est, sont tous exposés dans son premier paragraphe :

    "Nous entendons souvent parler des musulmans comme des victimes de la violence en Occident et les combattants de la lutte du printemps arabe contre la tyrannie. Mais, en fait, une sorte totalement différente de la guerre est en cours, une bataille méconnue qui coûte des milliers de vies. Chrétiens sont tués dans le monde islamique en raison de leur religion. C’est un génocide hausse qui devrait provoquer alarme globale. "

    Un milliard et demi de musulmans à "liquider" : c’est le programme de la "fripouille."
    http://www.jadaliyya.com/pages/inde...

  • permalien Sakhra :
    26 septembre 2012 @12h19   « »

    Non, « Newsweek », tous les musulmans ne sont pas « en colère »

    C’est l’histoire d’un coup médiatique manqué. L’hebdomadaire américain Newsweek avait pourtant tout prévu. Le magazine du 24 septembre devait donner la parole à tous les musulmans qui avaient "la rage" après la diffusion du film Innocence of Muslims, cet ovni vidéo qui a provoqué une vague de colère d’une violence rarement atteinte dans le monde musulman.
    Sur la couverture, deux hommes à la barbe touffue, le haut du crâne enturbanné, les poings serrés, hurlent leur colère à travers le papier glacé. Au-dessus de ces visages crispés par la fureur, de grosses lettres noires forment les mots "Muslim rage" ("la colère musulmane"). En sous-titre, l’annonce d’un article de la féministe Ayaan Hirsi Ali figure sous la phrase-clé "Comment j’y ai survécu, comment on peut en finir." Pour promouvoir son édition choc, Newsweek ne lésine pas sur les moyens et lance, lundi 17 septembre, un appel sur Twitter "Vous voulez parler de notre dernière couverture ? Faites-vous entendre avec le hashtag : #MuslimRage" [#ragemusulmane].

    Las, cet appel au "buzz" – et, implicitement, au commentaire islamophobe – de Newsweek a été largement ridiculisé par les abonnés du réseau social. A la clé, un déferlement de tweets ironiques pour désamorcer la polémique. "J’ai peut-être la #ragemusulmane mais c’est caché sous mon niqab", plaisante @missyasin, "Tu perds ton neveu à l’aéroport mais tu ne peux pas crier son nom parce qu’il s’appelle Jihad #muslimrage", écrit Hijabi Girl, "Quand tu es le seul au pub à boire du pepsi #muslimrage" ou "Quand tu décapites un infidèle mais que ton iPhone ne l’a pas enregistré correctement alors tu n’es pas reconnu à ta juste valeur #MuslimRage", pouvait-on encore lire mardi sur le réseau.

    http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/2...

  • permalien Yasmina :
    26 septembre 2012 @13h33   « »

    A Sarkha : oui , la sauce n’a pas pris même si tout semble avoir été concocté aux petits oignons pour un embrasement général…

    Faut s’attendre à d’autres opération du même genre, « psyops » – « Psychological warfare ou Psychological Operations » –

    salam et sabr

    http://www.geopolintel.fr/article52...

  • permalien Yasmina :
    26 septembre 2012 @14h01   « »

    Plop26 septembre @11h40 «  »
    « 

    Ayaan Hirsi Ali. Qui est-elle ?

     »

    Une femme sous le coup d’une Fatwa appelant à sa mort.

    Fatwa ??? le sens du mot en arabe signifie"

    1/réponse à une question posée"

    2/ décision, explication, réponse donnée à une consultation juridique ou théologique.

    et non permis de tuer ou contrat de tuer quelqu’un

  • permalien Plop :
    26 septembre 2012 @17h05   « »

    @yasmina

    Genre une fatwa appelant à la mort de quelqu’un c’est juste un commentaire comme les autres...

0 | 100 | 200

Ajouter un commentaire