En kiosques : juillet 2016
Abonnement Faire un don

Première visite

Vous êtes abonné(e) mais vous n’avez pas encore de compte en ligne ?

Vous n'êtes pas abonné(e) ?

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le site.
Une question, un problème ? Consultez la notice.
Accéder au menu

Aux lecteurs de Nouvelles d’Orient

par Alain Gresh, 17 octobre 2012

Régulièrement, des lecteurs de ce blog s’interrogent pour savoir si je subis des pressions, si je peux écrire librement ce que je pense. Conscients des positions à contre-courant du Monde diplomatique, d’autres, ou les mêmes, s’inquiètent que l’on puisse être amenés à modifier nos points de vue et à en adopter d’autres, moins dérangeants.

L’indépendance, notre mensuel la doit d’abord à sa rédaction et à ses collaborateurs, unis, au-delà de leur diversité, par une conception du rôle des journalistes dans nos sociétés. Mais elle ne serait pas possible si nous étions vulnérables sur le plan financier. L’indépendance économique est la condition nécessaire (mais non suffisante) de l’indépendance rédactionnelle.

Dans un paysage médiatique souvent consensuel, il est vital qu’une contre-information puisse se faire entendre, que ce soit sur la Palestine, sur les printemps arabes ou sur les interventions militaires au Proche-Orient. A contre-courant, Le Monde diplomatique avait dénoncé la guerre de 1990-1991 en Irak et les manipulations auxquelles l’opinion avait été alors soumise. Depuis, nous avons dénoncé les guerres impériales dans la région et défendu les droits fondamentaux du peuple palestinien, droits bafoués non seulement par la politique israélienne, mais aussi par la complicité des Etats-Unis et de l’Union européenne. Nous avons largement rendu compte des révolutions arabes qui ouvrent une nouvelle ère pour la région.

Créé en juillet 2006, en pleine guerre d’agression israélienne contre le Liban, le blog Nouvelles d’Orient a contribué à diffuser ces points de vue défendus dans le mensuel, à élargir notre champ d’intervention.

Ce blog est en accès libre, mais il n’est pas « gratuit ». Il faut du temps et des moyens pour que le site du Monde diplomatique puisse offrir une couverture large et régulièrement actualisée du monde. Ce n’est possible que grâce à l’édition papier, qui est notre principale (pour ne pas dire unique) source de revenus – par les ventes en kiosques ou par abonnement –, à l’heure où la publicité dans nos colonnes, déjà peu abondante, est en chute libre.

Dans un éditorial publié ce mois-ci, « “On n’a plus le temps...” », Serge Halimi, le directeur du Monde diplomatique, explique la situation de la presse et de notre mensuel et lance à nos lecteurs un appel aux dons auquel je voudrais m’associer. Chacun d’entre vous qui lisez ce blog et qui l’appréciez, vous pouvez y participer. Modestes ou plus conséquentes, ces sommes permettent de contribuer au développement de notre site gratuit sur Internet – et donc au blog Nouvelles d’Orient –, de financer des reportages parfois coûteux, d’abonner des institutions de pays pauvres n’en ayant pas les moyens.

Enfin, et pourquoi ne pas le dire, ces dons transitent par l’association Presse et pluralisme, qui permet au donateur de bénéficier d’une réduction d’impôt égale à 66 % du montant versé.

Alain Gresh

Partager cet article /

sur Zinc
© Le Monde diplomatique - 2016