Le Monde diplomatique
Accueil du site > Nouvelles d’Orient > Comment l’Union européenne renforce les colonies israéliennes

Comment l’Union européenne renforce les colonies israéliennes

mardi 30 octobre 2012, par Alain Gresh

Nous avons assisté, durant cette dernière décennie, à une capitulation de l’Union européenne (UE) — et aussi de la France — devant la politique israélienne de colonisation et d’annexion de facto. Le temps est loin, où l’Europe ouvrait une voie courageuse en se prononçant pour le droit à l’autodétermination des Palestiniens et pour l’ouverture de négociations avec l’Organisation de libération de la Palestine (OLP), une organisation que les Etats-Unis et Israël définissaient à l’époque comme « terroriste ». C’était en juin 1980, à Venise.

Depuis les années 1990, toute idée de rôle autonome de l’UE ou de la France à l’égard des Etats-Unis et d’Israël a disparu. Bien sûr, formellement, elles se prononcent en faveur de la création d’un Etat palestinien dans les frontières de 1967, mais elles refusent de reconnaître que si cet Etat n’existe pas, Israël en porte la responsabilité. Et, malgré la politique de colonisation et les condamnations rituelles qui s’ensuivent, l’Union renforce jour après jour ses relations avec le gouvernement israélien sur tous les plans — économique, politique, sécuritaire, militaire, etc. La visite du premier ministre israélien à Paris le 31 octobre confortera encore cette relation entre Tel Aviv et Paris. (ajout 31 octobre : A l’occasion de la visite, Hollande a demandé la reprise des négociations israélo-palestiniens sans conditions, ce qui veut dire que la France soutien la position israélienne de continuer les négociations malgré la colonisation)

PDF - 1.6 Mo

Le rapport que publient le 30 octobre une dizaine d’associations, intitulé La paix au rabais : comment l’Union européenne renforce les colonies israéliennes (PDF), est significatif et inquiétant. Dans son avant-propos, Hans van der Broek, ancien commissaire européen aux relations extérieures, note :

« Au cours des dernières décennies, l’UE a critiqué et condamné sans relâche la politique de colonisation. Des dizaines de déclarations et autres positions officielles de l’UE réaffirment l’illégalité des colonies au regard du droit international et considèrent que celles-ci représentent un obstacle majeur à la paix. L’UE a souligné à maintes reprises qu’elle ne reconnaîtrait aucune modification unilatérale apportée aux frontières d’avant 1967, y compris concernant Jérusalem. Cependant, alors que la construction des colonies se poursuit et s’accélère, nous, Européens, nous gardons de passer des paroles aux actes. À ce jour, nous nous sommes abstenus d’exploiter notre important effet de levier politique et économique vis-à-vis d’Israël pour juguler sur le terrain les développements qui vont à l’encontre de nos valeurs fondamentales et portent atteinte à nos intérêts stratégiques. »

C’est le chapitre 3 de ce texte concernant les relations de l’Europe avec les colonies qui est le plus accablant. Il montre comment l’Union viole, sans aucun état d’âme, et le droit international et ses propres déclarations politiques.

« Il est difficile de déterminer le volume exact des exportations en provenance des colonies vers l’UE étant donné que l’UE ne recueille pas de données distinctes pour les colonies. Le ministre israélien des Affaires étrangères a toutefois fait savoir à la Banque mondiale il y a peu que les exportations des colonies vers l’UE se montaient à 300 millions de dollars par an (230 millions d’euros). Cela représente environ 2 % de la totalité des exportations israéliennes vers l’UE. (...) Il est probable que si la valeur des exportations des colonies vers l’Europe devait également inclure les produits entièrement ou partiellement produits ou emballés dans les colonies, ce chiffre serait considérablement plus élevé. » Le texte rappelle que les exportations de produits palestiniens vers l’Union se montent seulement à 15 millions d’euros.

Après avoir énuméré les produits agricoles importés, le texte évoque les principaux produits manufacturés achetés en Europe (notez bien les noms pour vos prochains achats) : les cosmétiques Ahava, les machines à gazéifier SodaStearn, les plastiques Keter, etc.

Plus grave, l’implication de sociétés européennes dans les territoires occupés :

« Au-delà du commerce de marchandises issues des colonies, certaines sociétés internationales opèrent dans les colonies, notamment en fournissant des services et un soutien aux infrastructures connexes. Parmi ces activités figurent la construction d’infrastructures de transport, la prestation de services de transport aux colonies, la livraison d’équipements pour les postes de contrôle, la prestation de services de sécurité aux entreprises des colonies, l’extraction de ressources non renouvelables et des investissements dans les usines des colonies. Vous trouverez ci-après plusieurs exemples clés qui s’appuient sur des informations récentes émanant de différentes sources » : Alstom, Veolia, G4S, Unilever, Deutsche Bahn, etc.

La cinquième partie du rapport se termine en listant les mesures que pourrait prendre l’Union européenne pour faire cesser ces actions illégales :

  1. Veiller à l’étiquetage correct de tous les produits issus des colonies à l’attention des consommateurs.
  2. Dissuader les entreprises de mener des activités commerciales et d’investir dans les colonies.
  3. Interdire les importations de produits issus des colonies.
  4. Veiller à ce que les produits issus des colonies ne bénéficient pas d’un accès préférentiel aux marchés.
  5. Exclure les colonies des accords bilatéraux et des instruments de coopération.
  6. Exclure des marchés publics les produits des colonies et les entreprises qui y sont implantées.
  7. Retirer les organisations qui financent les colonies des régimes de déduction fiscale.
  8. Empêcher les transactions financières qui soutiennent les colonies et les activités connexes.
  9. Dissuader les citoyens d’acheter des biens immobiliers dans les colonies.
  10. Émettre des directives à l’attention des voyagistes européens.
  11. Dresser une liste des entreprises qui font une déclaration erronée sur l’origine des marchandises issues des colonies
  12. Insister pour qu’Israël désagrège les données relatives aux colonies pour les besoins de l’OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques).

En décembre 2008, à la veille de l’agression contre Gaza, l’Union européenne rehaussait ses relations avec Israël, donnant ainsi un feu vert à l’action militaire israélienne (« L’Union européenne capitule devant Israël », 10 décembre 2008). Quelques mois plus tard, elle prétendit qu’elle gelait ce rapprochement, ce qui relevait du mensonge, aucune mesure réelle n’étant prise pour stopper les différents accords avec Israël, dont le dernier exemple concerne le protocole ACAA (relatif à l’évaluation de la conformité et l’acceptation des pro­duits industriels UE-​​Israël), qui a été ratifié par le Par­lement européen, le 23 octobre, par 379 voix pour, 230 contre et 41 abstentions. Cet accord, comme le souligne Véronique de Keyser, vice-présidente du groupe socialiste au Parlement européen, représente une acceptation de facto du rehaussement des relations israélo-européennes.

Bien sûr, l’Union européenne continue de financer l’Autorité palestinienne. Mais les sommes versées servent notamment à payer les fonctionnaires et à combler le déficit budgétaire, ce qui, avant 1993, était financé par Israël. L’Union a ainsi allégé le fardeau israélien, alors même que l’occupation se poursuit. Quant aux infrastructures construites par ses soins en Cisjordanie et à Gaza, elles sont régulièrement détruites par l’armée israélienne...

81 commentaires sur « Comment l’Union européenne renforce les colonies israéliennes »

  • permalien Sarah :
    30 octobre 2012 @16h44   »

    L’effarante inauguration d’un parlement Juif européen :

    http://www.agoravox.tv/actualites/e...

  • permalien Nathan :
    30 octobre 2012 @17h22   « »

    Dites Sarah, est-ce qu’il vous arrive parfois de lire les liens que vous postez ? Voici ce qu’on peut lire dans votre entrée en matière.

    "Cette intronisation d’un parlement à la fois confessionnel et supra-européen au sein même de ce qui est sensé être le véritable Parlement européen est une parfaite infâmie, une abjecte trahison de nos clercs qui démontrent une fois de plus leur totale soumission à l’emprise mondiale exercée par "un peuple intelligent, sûr de lui et dominateur"

    Vous croyez aussi qu’il y a une emprise mondiale de la part des juifs. Dites-le, alors ! Ayez le courage de vos opinions. Que les masques tombent une bonne fois pour toutes ! Que chacun sache que l’on a affaire ici à de vulgaires antisémites !

    Il y a des jours où je me demande si vous êtes malveillante ou simplement stupide. Alain Gresh parle d’un problème politique bien précis. L’Union européenne condamne régulièrement - mais pour la forme - la colonisation israélienne alors qu’en réalité, elle renforce ses liens avec ce pays. Vous, vous sautez sur l’occasion pour parler d’un pseudo-parlement européen juif - que personne ne prend au sérieux au sein des communautés juives - dans le seul but de diaboliser l’ensemble des juifs. Que cherchez-vous exactement ? Provoquer un pogrom pour assouvir votre haine ? C’est la seule méthode que vous avez trouvée pour défendre la cause des Palestiniens ?

  • permalien Sarah :
    30 octobre 2012 @17h34   « »

    @ Nathan :

    J’ai mis le lien pour la vidéo seulement.

    L’Union européenne condamne régulièrement - mais pour la forme - la colonisation israélienne alors qu’en réalité, elle renforce ses liens avec ce pays

    D’où la question:mais pourquoi donc l’Europe ne cesse de renforcer ses liens avec un Etat qui pratique l’apartheid,alors que les représentants élus des peuples européens au sein du Parlement européen ont rejeté à plusieurs reprises ces accords économiques,militaires,culturels et autres.

    Y aurait-il des lobbys ?

    Pourquoi jouer aux naifs ?
    Tout le monde reconnait la présence de plus en plus importante de toutes sortes de lobbys à Bruxelles qui influencent les décisions.

    On parle du lobby pharmaceutique,du lobby pro-OGM,du lobby militaro-industriel,pourquoi n’aurait pas le droit d’évoquer l’existence d’un lobby pro-israelien sans être traité d’antisémite ?

  • permalien Sammy :
    30 octobre 2012 @17h35   « »

    J imagine juste les news ,si on nous avait annoncé la création d’un parlement musulman européen .

    Le discours de l extrême droite ,de copé ect....

  • permalien Nathan :
    30 octobre 2012 @17h45   « »

    Sarah : 30 octobre @17h34

    On parle du lobby pharmaceutique,du lobby pro-OGM,du lobby militaro-industriel,pourquoi n’aurait pas le droit d’évoquer l’existence d’un lobby pro-israelien sans être traité d’antisémite ?

    Mais bien sûr qu’il y a des lobbies et notamment un lobby pro-israélien ! Mais un lobby, ce n’est pas la même chose qu’une soi-disant entité supranationale qui étend son emprise sur le monde entier comme semble le croire l’auteur de votre articulet.

    Vous comprenez la différence ou pas ?

    Par ailleurs, le lobby pro-israélien a d’autres relais que le pseudo parlement juif européen, qui n’est qu’une mascarade sans véritable crédibilité auprès des communautés juives.

    Et puis, rien ne vous empêche de renforcer à votre tour le lobby pro-palestinien. Cliquez sur détail du vote du parlement. Il suffit de retourner une soixantaine de députés (notamment les socialistes et les verts qui ont voté pour Israël) pour obtenir un vote en votre faveur. Allez, au travail !

    Ça me semble plus constructif que d’assouvir vos passions tristes !

  • permalien Ana :
    30 octobre 2012 @17h54   « »

    Vous, vous sautez sur l’occasion pour parler d’un pseudo-parlement européen juif - que personne ne prend au sérieux au sein des communautés juives - dans le seul but de diaboliser l’ensemble des juifs.

    Dites Nathan, est-ce qu’il vous arrive parfois de vérifier les informations que vous postez ?

    Joël Rufinfeld, ancien président du CCOJB, est vice-président du parlement juif européen.

    Le Comité de Coordination des Organisations Juives de Belgique (CCOJB) est une asbl qui fédère des organisations culturelles, politiques,sportives, éducatives, sociales et religieuses de la Communauté juive de Belgique. A ce jour, le CCOJB réunit près de 40 associations. Le CCOJB est membre du Congrès Juif Européen et du Congrès Juif Mondial.

    Une seule organisation juive belge ne fait pas partie du CCOJB. Toutes les autres - toutes - si.

  • permalien Nathan :
    30 octobre 2012 @18h12   « »

    @ Ana

    Joël Rubinfeld a été exclu du CCOJB. Il ne représente plus que lui-même, après avoir recueilli quelques dizaines de voix aux dernières élections législatives sur les listes d’un parti d’extrême-droite. La plupart des membres de ce pseudo-parlement (un coup marketing et rien de plus) sont des éléments en marge des communautés juives. Ils ont été désignés via internet à l’occasion d’une véritable mascarade électorale (il paraît que le nom de Dieudonné circulait sur la première liste de candidats). Par ailleurs, n’importe quelle organisation peut louer une salle dans les bâtiments du Parlement européen. Ne vous montez pas trop le bourrichon avec ce machin.

  • permalien vfwh :
    30 octobre 2012 @18h29   « »

    Il semble en effet que le CRIF n’ait pas été associé à la démarche.

    http://www.crif.org/fr/tribune/le-p...

    Cependant, dire que ce truc ne jouit d’aucune crédibilité est complètement inepte. Comment expliquez-vous l’apparition de ce truc, sous l’égide, semble-t-il, au moins informelle, du parlement Européen ?
    http://www.europe-israel.org/2012/0...

    Je pense qu’une grande erreur consiste à penser qu’il existe une chose telle que "l’intérêt du peuple juif". Il y a des dogmes, des groupes, des idéologies, des castes, divers et variés, qui instrumentalisent à divers titres le concept de "juif". Pour le reste, la vie réelle des individus a peu de choses à voir avec ces concepts et se contextualise de manière bien plus locale et pluri-factorielle.

  • permalien l’oeil de caïn :
    30 octobre 2012 @18h33   « »

    Si israel a la vocation de devenir un état légitime sur la scène internationale, autrement que par l’évocation constante d’une présence séculaire dans les territoires qu’il occupe actuellement, il conviendrait qu’il se plie aux résolutions des nations unies et cesse de se comporter comme un état pirate, une exception dans le concert des nations.

    La très haute mansuétude dont il jouit également de la part de tous les états qui entretiennent des rapports avec l’état hébreux à quelque niveau que ce soit est intolérable.
    Absence de sanctions commerciales, interdiction du moindre appel au boycot de la part de particuliers dans l’espace de l’UE, veto de l’ami etasunien invalidant de fait les résolutions des intances onusiennes.
    Quand on veut être un état, on se comporte somme un état, et on assume ses responsabilités

  • permalien Sarah :
    30 octobre 2012 @19h02   « »

    @ Nathan :

    La plupart des membres de ce pseudo-parlement (un coup marketing et rien de plus) sont des éléments en marge des communautés juives.

    Ce n’est pas ce que dit cet article que j’ai trouvé sur le site du CRIF.

    Les membres du Parlement représentent 47 pays et ont été élus par plus de 400.000 personnes en Europe de l’est, centrale et occidentale qui ont voté via internet et ont ainsi montré un intérêt et une demande sans précédent pour une organisation nouvelle transparente et démocratiquement élue, indique l’Union juive européenne (EJU), l’organisation à la base de la création de ce parlement.

    Des figures de proue de la communauté juive en Europe se trouvent parmi les élus comme Pierre Besnainou de France, Cefi Jozef Camhi de Turquie, Nathan Gelbart d’Allemagne, Oliver Mischon de Grande-Bretagne et Joel Rubinfeld de Belgique, mais aussi de jeunes personnalités émergentes.

    http://www.crif.org/fr/revuedepress...

  • permalien Deïr Yassin :
    30 octobre 2012 @19h38   « »

    J’ai commencé à lire ce rapport - la liste des signataires est intéressante, beaucoup d’Eglises entre autre - et il est vraiment bourré d’information.
    Je retiens ceci pour le moment :

    "Le volume des importations de l’UE en provenance des colonies est de 300 millions $ par an. Cela représente environ quinze fois plus le volume annuelle des importations de l’UE provenant des Palestiniens"

    Quand on sait que non seulement ces produits viennent des terres palestiniennes purement volées, pour les produits agricoles, cultivées avec l’eau détournée aux Palestiniens, que l’Etat d’Israël fait tout pour empêcher les productions palestiniennes de s’exporter (laissant souvent pourrir les produits aux checkpoints), il y a vraiment de quoi avoir des bouffées de violence, parfois !

    Je remets le lien d’un documentaire hollandais primé :
    - http://blog.mondediplo.net/2010-03-...

    Achetez palestinien !
    - www.palestinianfairtrade.ps/...
    - www.canaanfairtrade.com
    Rien ne vaut le savon de Nablus.

  • permalien Sarah :
    30 octobre 2012 @19h54   « »

    @ Nathan :

    Que cherchez-vous exactement ? Provoquer un pogrom pour assouvir votre haine ?

    C’est quand même fort de café de la part de quelqu’un qui ne cesse sur ce blog de répandre l’islamophobie en rejoignant souvent les commentateurs de l’extrême droite anti-musulmans.

  • permalien Nathan :
    30 octobre 2012 @19h57   « »

    Sarah : 30 octobre @19h02

    Les membres du Parlement représentent 47 pays et ont été élus par plus de 400.000 personnes en Europe de l’est, centrale et occidentale qui ont voté via internet

    Seul petit problème : personne n’a jamais vu leurs signatures. A comparer avec les 8.000 signatures du mouvement modéré J-Call, un résultat modeste, certes, mais a au moins le mérite d’être transparent.

  • permalien Sarah :
    30 octobre 2012 @20h11   « »

    @ Nathan :

    A comparer avec les 8.000 signatures du mouvement modéré J-Call,

    Je suis allée voir le site internet du JCall,parmi les signataires "célèbres" il y a Alain Finkielkraut et Bernard Henri Lévy.
    Je ne sais pas si c’est un signe de modération.

    J’essaie de ne pas avoir d’a priori,mais je ne sais pas pourquoi dès que je vois le nom de Bernard Henri Lévy,j’ai quand même quelques doutes.

  • permalien Ana :
    30 octobre 2012 @20h53   « »

    Joël Rubinfeld a été exclu du CCOJB.

    Evidemment non.

    Joël Rubinfeld est allé jusqu’au bout de son mandat de président du CCOJB (2 ans) et n’a pas souhaité solliciter un nouveau mandat. Il restait administrateur de plein droit du Conseil d’administration du Comité.

    Joël Rubinfeld a démissionné du comité de direction à la demande du nouveau président du CCOJB, Maurice Sosnowski. Celui-ci a jugé il n’était pas acceptable qu’un membre du comité directeur du CCOJB ait une fonction dans un parti politique. "Cela n’a rien de personnel envers M. Rubinfeld, ni envers le Parti Populaire", a assuré Maurice Sosnowski

    En ce moment, Joël Rubinfeld se balade, en bonne compagnie...

  • permalien Aymen :
    30 octobre 2012 @21h03   « »

    Le documentaire qui n’a pas plu à Israel , France2 AIPAC Un oeil sur la planète :

    http://www.youtube.com/watch?v=KzCo...

  • permalien
    30 octobre 2012 @22h38   « »

    C’est une honte pour les humain et l’Europe.

  • permalien Hash# :
    30 octobre 2012 @23h16   « »

    Si on boycottait le pétrole des Saudiens à cause de violations des droits humains, le gaz du Qatar à cause d’ingérence internationale et de support aux salafistes, le gaz russe à cause de Putine et de sa clique mafieuse, les produits de la Chine et du Pakistan à cause des conditions de travail égales à l’esclavage.

    On économiserait beaucoup d’argent et on aiderait vraiment la cause des droits humains.

    Libres d’ajouter à la liste les pays qui vous semblent mériter le boycott.

    Mais j’ai une question qui me taraude depuis longtemps, j’espère qu’on me donnera une réponse qui tienne debout.
    la création d’un Etat palestinien dans les frontières de 1967, mais elles refusent de reconnaître que si cet Etat n’existe pas, Israël en porte la responsabilité.

    Pourquoi cet état n’existait avant 1967 ?

    Merci pour la réponse

  • permalien Hash# :
    30 octobre 2012 @23h29   « »

    Excusez le typo

    Pourquoi cet état n’existait pas avant 1967 ?

    merci

  • permalien Sarah :
    30 octobre 2012 @23h37   « »

    @ Hash :

    Si on boycottait le pétrole des Saudiens à cause de violations des droits humains, le gaz du Qatar à cause d’ingérence internationale et de support aux salafistes, le gaz russe à cause de Putine et de sa clique mafieuse, les produits de la Chine et du Pakistan à cause des conditions de travail égales à l’esclavage.

    Chiche ?

    Je serais la première personne à soutenir une telle démarche.
    Mais nous savons que cela n’arrivera pas,pourquoi ?
    Parce que ce serait la faillite pour les multinationales occidentales qui sont les premiers bénéficiaires de la vente pétrole seoudien et du gaz qatari.
    A votre avis,les bases militaires américaines en Arabie Seoudite et au Qatar,c’est pour faire joli ?

  • permalien K. :
    31 octobre 2012 @00h26   « »
  • permalien Hash# :
    31 octobre 2012 @00h37   « »

    Chiche ?

    Je serais la première personne à soutenir une telle démarche.
    Mais nous savons que cela n’arrivera pas,pourquoi ?
    Parce que ce serait la faillite pour les multinationales occidentales qui sont les premiers bénéficiaires de la vente pétrole seoudien et du gaz qatari.
    A votre avis,les bases militaires américaines en Arabie Seoudite et au Qatar,c’est pour faire joli ?

    Je pense que la différence c’est qu’on peut se passer des marchandises israéliennes mais pas du pétrole et du gaz des autres pays, qu’on devrait revenir au cheval et salut notre train de vie. On peut sans trop de risques emmenrder les israéliens mais pas les producteurs de pétrole, non ? Ca nous paie un coup d’état en toute règle, comme le Chili, mais au lieu de faire le coup dans le pays producteur tu le fait dans le pays consomateur, vu que t’as déja la production. T’intégre le marché comme ils disent, tu controle tout, et hop.

    Et puis les multinationales sont noyautées par les rois du pétrole comme l’a montré Michael Moore dans son film. Et sans ce fric salut les pays du golfe et le fric facile pour acheter des rolls et constuire n’importe quoi en forme de palmier et s’eclater aux putes de luxe, les avions avec robinets en or, acheter des clubs de foot et ça continue.

    Les bases sont là pour la même raison qu’on met l’argent dans un coffrefort, sinon un autre le prend. C’est bien pour le gaz et le fric que Poutine et sa bande de mafieux ex-KGB sont au pouvoir et s’y accrochent à deux mains.
    Faut pas avoir fait Sciences Po pour comprendre.

    Mais ma deuxième question ? celle de pourquoi cet état palestinien n’existait pas avant 1967 ?

  • permalien Hash# :
    31 octobre 2012 @00h48   « »

    K.

    Oui d’accord pour ton image, mais Alain a parlé de 1967 pas de 1948

    la création d’un Etat palestinien dans les frontières de 1967, mais elles refusent de reconnaître que si cet Etat n’existe pas, Israël en porte la responsabilité.

    Donc pourquoi il n’y a pas eu un Etat palestinien dans les frontières de 1967 ? Ca s’est décidé en 1948, alors ils prennaient Gaza et Cisjordanie et il faisaient un Etat palestinien, mais ça n’a pas été fait.

  • permalien Orangerouge :
    31 octobre 2012 @01h04   « »

    Europe et Etats-Unis, ensemble pour pourrir la vie des populations arabes musulmanes.

    Pendant que l’Europe encourage le pillage des Palestiniens, les Etats-Unis via le Qatar financent les djihadistes extrémistes en Syrie.

    C’est le New York Times qui le dit.

    Le New York Times citant des responsables et des diplomates américains au Moyen-Orient, indique que la majorité des armes livrées en Syrie grâce aux financements américains vont aux djihadistes extrémistes.

    Cela se passe ainsi parce que les Etats-Unis délèguent les contacts sur place à l’Arabie Saoudite et au Qatar. Ce serait surtout le Qatar qui oriente les flux vers ces djihadistes.

    http://www.nytimes.com/2012/10/15/w...

    On comprend pourquoi Hollande aime tellement à la fois le Qatar et Israël.

  • permalien Deïr Yassin :
    31 octobre 2012 @01h31   « »

    Omar Sa’ad, jeune Druze de la Galilée refuse de faire son service militaire, et risque la prison.

    Il a adressé une lettre à Bibi et à Barak :
    "Je suis Omar Sa’ad, et je ne serai pas un soldat dans votre armée"
    - http://abirkopty.wordpress.com/2012...

    "J’ai grandi dans une famille avec une conscience politique. Mon père a refusé de servir dans l’armée, et lui et ma mère nous ont toujours inculqué le sentiment d’appartenance au peuple palestinien. Depuis tous petits mes frères et moi avons compris que nous sommes une partie inséparable du peuple palestinien".

    - www.electronicintifada.net/c...

    J’ai lu quelque part ces-jours-ci que selon un sondage, deux-tiers des jeunes Druzes ne feraient pas l’armée si ce n’était pas obligatoire.

  • permalien Deïr Yassin :
    31 octobre 2012 @02h12   « »
    Comment l’ONU a légalisé la colonisation sioniste.

    @ Hash#
    Pourquoi j’ai comme l’impression que vous êtes faussement naïf ?

    Cela sera l’occasion de poster "Palestine, histoire d’une terre" de Simone Bitton (avec la collaboration d’Elias Sanbar et Pierre Vidal-Naquet). Je trouve que c’est une des meilleures introductions grand public à l’histoire de la Palestine, à vrai dire j’en connais pas tant que ça.

    1. Palestine, histoire d’une terre (1880-1950)
    Il y a ici les premières images filmées à Jérusalem par les Frères Lumières en 1896, et des images de l’ONU le jour fatidique du vote de partage. Henry Kattan, le représentant palestinien et le représentant du Yémen surtout.

    - www.youtube.com/watch ?v=xsqm...

    2. Palestine, histoire d’une terre (1950-1991)
    - www.youtube.com/watch ?v=Jweo...

  • permalien CdQat :
    31 octobre 2012 @07h50   « »

    @Hash# re. : 31 octobre @00h48
    Je ne suis pas sûr d’avoir compris la question, aussi vais-je répondre aux deux :
    - Pourquoi cet état palestinien n’existait pas avant 1967 ? Pour répondre en une phrase, (sans tomber dans le simplisme) parce que jusque les années 60, les arabes avaient décidé de se partager ce coin de terre entre les différents pays (Gaza aux Egyptiens, Cisjordanie aux Jordaniens,..). Le nationalisme palestinien est (officiellement) né à cette époque.
    - Pourquoi cet état palestinien n’existait pas en 1967 ? Parce que les israéliens ont refusé.
    Sinon je rejoins Deïr Yassin dans l’impression de fausse naïveté...

  • permalien Hash# :
    31 octobre 2012 @08h12   « »

    Alain Greish
    la création d’un Etat palestinien dans les frontières de 1967, mais elles refusent de reconnaître que si cet Etat n’existe pas, Israël en porte la responsabilité.

    CdQat
    Pour répondre en une phrase, (sans tomber dans le simplisme) parce que jusque les années 60, les arabes avaient décidé de se partager ce coin de terre entre les différents pays (Gaza aux Egyptiens, Cisjordanie aux Jordaniens,..). Le nationalisme palestinien est (officiellement) né à cette époque.

    Merci pour la réponse, avant 1967 il n’y avait pas de nationalisme palestinien, donc pourquoi se déranger et après 1967 c’est la faute à Israël.

    Et pourquoi avant 1967 il n’y avait pas de nationalisme palestinien ?
    Ils étaient content comme ça ?
    Il ne luttaient pas pour la liberté contre Egypte et Jordanie ?
    Il n’y avait pas de résistance contre l’occupation ?
    Les résolution de l’ONU ne valaient pas avant 1967 ?

    Et Jérusalem, ça ne devait pas devenir une ville internationale, ouverte à tous ?

    Qui fait semblant d’être naïf ici ?

  • permalien Hash# :
    31 octobre 2012 @08h25   « »

    Comme on a vu à propos du boycott c’est plus facile s’en prendre aux produits israëliens qu’aux caids de l’économie mondiale, non ?

    Si les frères arabes n’avaient pas volé la terre de l’état palestinien peut-être qu’on n’en serait pas ici.

    Et c’est pas tellement les compagnies texanes qui ne veulent pas d’énergies alternatives, elles peuvent changer de business, mais c’est les producteurs de pétrole qui ne peuvent se diversifier et n’ont pas d’autre alternative sinon nous siphoner jusqu’au dernier euro, pour se payer une vie de marajas et en passant détruire la planète.

  • permalien CdQat :
    31 octobre 2012 @08h51   « »

    @Hash# re. : 31 octobre @08h12

    avant 1967 il n’y avait pas de nationalisme palestinien, donc pourquoi se déranger (...)Et pourquoi avant 1967 il n’y avait pas de nationalisme palestinien ?

    Quel est le propos, il fallait un nationalisme pour ne pas se faire coloniser ?

    Ils étaient content comme ça ?

    Non, mais tout le monde (enfin les occidentaux) s’en est fichu

    Il ne luttaient pas pour la liberté contre Egypte et Jordanie ?

    Non ils luttaient contre les anglais puis contre Israël (ce qui n’a pas empêché quelques luttes intra-arabes, mais là encore, cela autorise t-il la migration de millions d’Européens sous prétexte que les arabes ne s’entendent pas. Car dans ce cas une opportunité s’ouvre en Syrie...)

    Il n’y avait pas de résistance contre l’occupation ?

    Je suppose qu’il est évoqué ici l’occupation israélienne. Donc oui, et tout le monde (enfin les occidentaux) s’en est fichu

    Les résolution de l’ONU ne valaient pas avant 1967 ?

    Quand une décision juridique est inéquitable, elle manque de légitimité (voir affaire Dreyfus par exemple).

  • permalien Mariam :
    31 octobre 2012 @09h50   « »

    Je lis régulièrement les articles de M. Alain Gresh, et je suis très sensible à la finesse de ses analyses, et à son courage ! Aller à contre sens des politiques aveugles et intéressées de l’Europe ! Par contre, Nathan est toujours présent dans les commentaires (ce monsieur a-t-il une autre activité dans la vie quotidienne ?). J’ai l’impression, qu’au delà d’être un représentant personnel de Benjamin Nethanyaou, et sa politique (ce qui est son droit) il ne doit pas se rendre compte, qu’israel, creuse sa propre tombe.

    Ce n’est plus un "petit état courageux et démocratique" entouré par les méchants états arabes, c’est un pays colonisateur et raciste. Et pas seulement vis à vis des populations arabes, à voir leur comportement avec les immigrés africains, quelle honte !!! Surtout de la part d’un peuple qui nous souuuuuuuuuuuuuuule avec les souffrances qu’il a enduré, au point qu’au lieu de nous les faire respecter, on en arrive à nous dire, jusqu’à quand, ils vont continuer à instrumentaliser cette souffrance (réelle et impardonable), et qui est si discrète chez ceux qui ont vraiment souffert ??

  • permalien Hash# :
    31 octobre 2012 @09h51   « »

    Il ne luttaient pas pour la liberté contre Egypte et Jordanie ?

    Non ils luttaient contre les anglais puis contre Israël (ce qui n’a pas empêché quelques luttes intra-arabes, mais là encore, cela autorise t-il la migration de millions d’Européens sous prétexte que les arabes ne s’entendent pas. Car dans ce cas une opportunité s’ouvre en Syrie...)

    Allons, après 1948 les territoires de l’état palestinien étaient occupé par l’Egypte et la Jordanie comme l’avez dit très bien un peu plus haut.

    SVP ne sortez pas les anglais qui sont sortis en 1948.

    S’il y a eu une injustice ça a été l’occupation de Gaza et Cisjordanie, comme vous l’avez dit vous-même, ne retournez pas les choses, elles sont simples. Si l’état palestinien n’existe pas encore en 2012 il faut remercier en premier les "arabes" comme vous dites, moi je dit Egypte et Jordanie et le silence des autres pays de la région.

    les arabes avaient décidé de se partager ce coin de terre

    et au passage la Jordanie a occupé Jérusalem qui devait être une ville internationale

    Ils étaient content comme ça ?

    Non, mais tout le monde (enfin les occidentaux) s’en est fichu

    Les premiers à s’en ficher ont été Egypte et Jordanie et les pays de la ligue arabe

    Il n’y avait pas de résistance contre l’occupation ?

    Je suppose qu’il est évoqué ici l’occupation israélienne. Donc oui, et tout le monde (enfin les occidentaux) s’en est fichu

    C’est très mal supposé parce que ici, avant 1967 l’occupation était egypto-jordaniennes avec le silence complice de la ligue arabe, tous bien contents de jetter le tout sur l’état israélien, comme le fait cet article

  • permalien CdQat :
    31 octobre 2012 @10h27   « »

    @Hash# re. : 31 octobre @09h51
    On se doutait bien Hash…
    Bon les autres sont un peu lassés avec ce type d’argument digne de la Hasbara ou du TIP.
    Mais comme il y a un devoir pédagogique à toute ineptie, je m’y colle.

    S’il y a eu une injustice ça a été l’occupation de Gaza et Cisjordanie

    Le monde est sot ! Il n’a pas vu que la migration de millions d’Européens était pour libérer les arabes d’autres arabes. Donc, si je suis votre logique, maintenant que les arabes sont d’accord entre eux pour Gaza et la Cisjordanie, cela veut dire que les européens qui ont fait le job s’en vont ?

    Sérieusement maintenant, et à supposer même que vous ayez raison, en quoi des problèmes internes aux arabes autorisait l’implantation de millions d’Européens sur cette terre ??

  • permalien
    31 octobre 2012 @10h36   « »

    La Bande de Gaza était un mandat egyptien à la demande de l’ONU et la Cisjordanie un mandat jordanien à la demande là encore de l’ONU. Ce ne furent pas des occupations illégales.

    Mais depuis 1967, l’occupation de Jérusalem, de la Cisjordanie et de la Bande de Gaza par Israël est illégale au regard du droit international.

  • permalien Hash# :
    31 octobre 2012 @11h30   « »

    Allons, allons il n’y avait pas que des millions d’européens, tous les Juifs des pays arabes ne comptent pas ?

    Et cette soit-disant hasbarah vaut moins que les excuses de la ligue arabe et de la propagande du paradis des travailleurs ?

    Et vous ne pensez pas que la "grande cause palestinienne" a été un grand cache sexe pour les dictatures arabes, renversées en 2010-2011 ? Pour que Arafat s’empifre avec sa gang au lieu de s’occuper de son soit-disant peuple ?

    Quand on comprendra que hélas pour tous, les pays arabes ont été gouverné par des crapules on pourra mieux comprendre ce qui s’est passé. Tous les Arafat, Kadafi, Assad, Saddam, Nasser et successeurs ont été présentés pendant 50 ans comme des êtres illuminés, grands leader progressistes, quand ils n’étaient pas mieux que des bandits de grands chemins.

    Alors balayer tout ça sous le tapis pour jetter tout sur le dos des "occidentaux" ça pue l’agitprop de l’ex chère URSS et de leurs soudars du moyen orient.

  • permalien HN :
    31 octobre 2012 @11h51   « »

    @Nathan

    Que chacun sache que l’on a affaire ici à de vulgaires antisémites !

    Hé ho, calmez-vous un peu. Votre manie de généraliser commence à sérieusement faire chier.
    C’est pas parce que vous considérez une personne comme antisémite que tous les intervenants de ce forum le sont.
    Il en est de même pour les musulmans.
    Merci d’avance.

    Cdlmt

  • permalien X :
    31 octobre 2012 @11h54   « »

    Les suggestions de ce rapport ne feraient rien pour le réglement du problème palestinien. Même si toute les importations en provenance des colonies étaient ramené à zéro (300 M sur 4,5 milliards pour Israël). La colonisation pour beaucoup de sionistes est une question idéologique et non économique.

    Les pays de l’Europe doivent faire plus s’il veulent arriver à quoi que ce soit. En fait, il faudra qu’ils fassent ce qu’ils font avec les autres pays pour beaucoup moins que ça : rapel des diplomates, sanctions économiques, embargo....

    Mais on le sait ils ne le feront jamais.

  • permalien CdQat :
    31 octobre 2012 @12h17   « »

    @Hash# re. : 31 octobre @11h30

    il n’y avait pas que des millions d’européens

    Ai-je dis ça ? Mais c’est millions d’Européens sont déjà un bon indice pour qualifier un acte colonial en 48.

    tous les Juifs des pays arabes ne comptent pas ?

    Pas dans l’appareil d’Etat israélien en tout cas. 12 ministres sur 13 du 1er gouvernement sont nés en Europe.
    En 2009 encore, sur les 10 principaux ministres, 8 sont nés en Europe ou de parents nés en Europe.

    Tous les Arafat, Kadafi, Assad, Saddam, Nasser et successeurs (..) n’étaient pas mieux que des bandits de grands chemins.

    Encore une fois, et vous avez un mal fou à répondre à cette question, cela autorisait-il la colonisation ??
    Sinon j’ai en Asie quelque bons exemples aussi où nous pouvons aller, ainsi qu’en Afrique…

    Alors balayer tout ça sous le tapis pour jetter tout sur le dos des "occidentaux" ça pue l’agitprop de l’ex chère URSS

    Otez-moi d’un doute : Arafat, Kadafi, Assad, Saddam, Nasser et successeurs n’existaient pas en 1947 ?
    Alors pourquoi on y est allé là-bas ?
    Accessoirement, l’ex chère URSS a voté cet acte colonial, donc elle est surtout chère à Israël…

  • permalien CdQat :
    31 octobre 2012 @13h10   « »

    @T re. : 31 octobre @11h55
    La dernière fois qu’on a mis en place un embargo dans une situation des plus similaire (RAS), il a fallu attendre 1987, pour que, sous la pression populaire, et à l’initiative des pays du Nord et des NU, un embargo se mette timidement en place, embargo dénoncé (déjà, tiens tiens) par les US et la GB pendant 2 ans, avant qu’ils ne s’y rallient.

  • permalien Sarah :
    31 octobre 2012 @15h17   « »

    @ Deir Yassin :

    @ Hash#(aka Rachida aka etc etc)
    Pourquoi j’ai comme l’impression que vous êtes faussement naïf ?

    C’est l’une des techniques de la hasbara.

  • permalien Noval :
    31 octobre 2012 @15h35   « »

    Nathan,

    " Cliquez sur détail du vote du parlement. Il suffit de retourner une soixantaine de députés (notamment les socialistes et les verts qui ont voté pour Israël) pour obtenir un vote en votre faveur "

    S’agissant d’Israël, les députés européens sont depuis belle lurette victimes (j’insiste tout spécialement sur ce dernier terme), de cette lancinante et obsédante sionisation des coeurs et des esprits qui les tient littéralement en tenaille .

    Au Parlement européen, la seule évocation du nom d’un Etat ayant commis le centième des crimes qu’Israël continue de perpétuer en toute impunité suffit pour provoquer une condamnation unanime et un tollé de réprobations tout aussi unanime. Conclusion : au Parlement européen, un seul Etat hors-la-loi échappe à cette règle écrite et coutumière. Il s’appelle Israël.

    Vous n’ignorez pas que pour tout député européen, la multitude de lobbys sionistes ayant pignon sur rue à Bruxelles est une réalité incontournable dont il doit nécessairement tenir compte dans son travail quotidien.

    Qu’on fasse le compte ; aucun Etat non européen ne déploie autant d’officines qu’Israël auprès des différentes instances de l’Union européenne. Leur lobbyisme est tel que certains députés européens n’ont même plus besoin d’être " retournés " ; se sachant sous surveillance, ils plient systématiquement l’échine et rentrent dans le rang .

  • permalien Hash# :
    31 octobre 2012 @15h38   « »

    Mais pourquoi il n’y a pas eu un état palestinien, je pense qu’en 1948 on parlait d´état arabe plutot, dès 1948 sinon pour la volonté contraire de la ligue arabe.

    Maintenant si vous dites que même les frontières de 1948 ne sont pas valables, ça veut dire que pour vous l’état d’israël ne devrait pas exister, bon alors vous le dites tout haut et tout de suite et vous vous mettez du coté de la ligue arabe qui voulait "jetter le juifs à la mer". Alors vous ne parlez plus ni de 1948, ni 1967, vous dites directement rentrez chez vous ! mais maintenant ils en sont à la troiseme génération, et comme en France si on y né on devient citoyen. Comme au Maroc où pour devenir citoyen il faut forcemment être de religion musulmane, où en Jordanie où c’est écrit dans la loi que tout résident peu devenir sujet jordanien sauf les juifs et ça continue dans la région, où ta religion tu la trouve sur ta carte d’identité, ce qui aide bien quand il y a des guerres civiles à base religieuse. "Montre tes papier, tu va pas à la bonne mosquée, hop on te tue"

    Ca sent un peu les lepens, ça fait très très nationaliste. Mais au fait c’est où "chez eux" pour tous ceux qui venaient de l’europe centrale et de l’est ? Et pour ceux des pays arabes, là où le nationalisme (tiens un autre) arabe soufflait avec un mauvais vent de nettoyage ethnique, avec les juifs vu comme des étrangers, des fois occidentalisés qui ont subit des progroms.

    Et il y a encore une question, qu’est ce qui s’est passé des maisons des juifs qui ont du quitter les pays arabes ? Pourquoi les arabes, qui n’étaient pas encore palestiniens, qui ont quitté le territoire du mandat britanique n’ont pas reçu ces maisons là ?

    Le peuple palestinien a presque doublé dans les premières années, parce qui se déclarait palestinien recevait du fric et de la bouffe par l’ONU, ce qui a attiré une quantité de gens pour recevoir ces allocs, un témoignait pour l’autre, bein je n’accuse personne pour ça, tout le monde ferait la même chose, il suffit de voir en France toutes les fraudes qu’il y a avec la sécu, ou en Grèce où les aveugles allaient en voiture.

  • permalien T :
    31 octobre 2012 @15h42   « »

    Nathan a déjà commenté sur le role des Lobby en invitant l’autre camps à utiliser leur lobby.

    Nathan à Sarah :

    Et puis, rien ne vous empêche de renforcer à votre tour le lobby pro-palestinien. Cliquez sur détail du vote du parlement. Il suffit de retourner une soixantaine de députés (notamment les socialistes et les verts qui ont voté pour Israël) pour obtenir un vote en votre faveur. Allez, au travail !

    Une cuase devient plus juste lorsque le lobby qui la défend est plus puissant.

  • permalien Hash# :
    31 octobre 2012 @15h55   « »

    Qu’on fasse le compte ; aucun Etat non européen ne déploie autant d’officines qu’Israël auprès des différentes instances de l’Union européenne. Leur lobbyisme est tel que certains députés européens n’ont même plus besoin d’être " retournés " ; se sachant sous surveillance, ils plient systématiquement l’échine et rentrent dans le rang .

    Allez jetter un coup d’oeil sur https://www.youtube.com/watch?v=t6O... pour écouter ce que dit Ramadan à cet abruti de De Villiers.
    Il lui dit que les rois du pétrole achètent tout le monde. Voir à 5:00 minutes, le reste c’est DeVillier qui prend une raclée et sa fait enrouler dans la farine, sans histoire.

    Fantasmer sur le "lobby juif" ça fait vraiment vieux jeux, vu le pouvoir du fric du pétrole, confirmé par Ramadan.

  • permalien Hash# :
    31 octobre 2012 @16h03   « »

    Pour continuer sur le lobby juif, le vieil épuvantail de tous les illuminés et partisans du complot, allez voir qui controle les grands médias internationaux, les Juifs où les rois du pétrole ?

  • permalien Orangerouge :
    31 octobre 2012 @16h11   « »

    Les partis américains sont en large part financés par les organisations communautaristes juives.

  • permalien Sarah :
    31 octobre 2012 @16h25   « »

    Au modérateur :

    Peut-on laisser un contributeur changer sans cesse de pseudo pour tromper les gens sur ce blog ?

    J’espère que vous voyez de qui je parle.

  • permalien Deïr Yassin :
    31 octobre 2012 @17h14   « »

    Hash# est de toute évidence en mission ici avec sa fausse naïveté du début qui a vite cédé à la hasbara la plus crasse. Pendant qu’on débat avec lui sur les sujets mille fois débattus, on oublie l’article d’Alain Gresh et la complicité européenne dans la colonisation.

    Il y a quelques mois, j’avais remarqué une nouvelle marque israélienne dans un supermarché de mon quartier : YARDEN, et en m’informant je me suis rendue compte qu’ils sont grand producteur de vin dans le Golan syrien occupée, mais je n’ai trouvé aucune information à ce sujet sur leur site en français.
    http://yardenfrance.free.fr/fr/pres...

    Quand est-ce que cela va arriver en France :
    - http://news.bbc.co.uk/2/hi/uk_news/...
    - www.info-palestine.net/artic...

  • permalien Deïr Yassin :
    31 octobre 2012 @17h31   « »

    Au sujet de la marque pharmaceutique israélienne TEVA, fabricant de médicaments génériques, qui enfreint la loi française en matière de publicité :
    - www.dailymotion.com/video/xd...

    "Le patient a tout à fait le droit de dire qu’il ne veut pas tel ou tel générique mais un autre."

    Vérifiez chez le médecin quand il/elle écrit l’ordonnance et surtout encore à la pharmacie. Cela n’est pas interdit par la loi, et on a - encore, pour combien de temps ? - le droit d’exprimer pourquoi on n’en veut pas.

  • permalien Nathan :
    31 octobre 2012 @18h22   « »

    Noval : 31 octobre @15h35

    Vous n’ignorez pas que pour tout député européen, la multitude de lobbys sionistes ayant pignon sur rue à Bruxelles est une réalité incontournable dont il doit nécessairement tenir compte dans son travail quotidien.

    Que les pro-Palestiniens en fassent autant. 230 députés européens étaient contre le dernier accord UE-Israël. Il leur faut encore faire basculer 70 députés européens.

  • permalien Noval :
    31 octobre 2012 @18h31   « »

    Extrait d’un discours tenu à Bruxelles par Isaac Singer, lors de l’inauguration d’une énième officine sioniste :

    " Romano Prodi a dit qu’il allait surveiller l’antisémitisme, eh bien nous, nous allons surveiller Romano Prodi. Nous allons combattre tous ceux qui ne nous aiment pas. Avec la force des États-Unis et d’Israël, nous allons changer le monde avec nos propres méthodes, pas les vôtres "

    http://www.humanite.fr/node/349646

  • permalien Orangerouge :
    31 octobre 2012 @18h33   « »

    Vision sioniste de la démocratie : lobbys et lobbys et lobbys ...

    David Simon : “L’Amérique est une ploutocratie, l’argent nous dirige et a détruit notre identité”

    Observateur avisé de la vie américaine, l’écrivain et scénariste David Simon est l’auteur de la série “The Wire”. Puis de “Treme”, après l’ouragan Katrina. Pessimiste sur le système, mais confiant en l’énergie de ses concitoyens.

    ....

    A La Nouvelle-Orléans, c’est la violence de l’ouragan qui a tout mis au jour : le dysfonctionnement, et parfois la malveillance des institutions, la corruption généralisée du système politique, la brutalité du capi­talisme de crise...

    Mais les Américains dans leur ensemble se sont retrouvés face à la même débâcle. Lors de la dernière décennie, ils se sont sentis floués et privés de tout contrôle sur leur propre destin. Une grande majorité de mes compatriotes se sent totalement coupée des centres de décision, qu’ils soient politiques ou économiques. Les habitants de La Nouvelle-Orléans ont ressenti ça les premiers, de manière particulièrement abrupte, mais ils ont réagi avec une énergie exceptionnelle.

    J’ai passé cinq ans dans cette ville, et ce que j’y ai observé était passionnant. Je ne suis pas du tout cocardier, mais je ne pense pas avoir de meilleure occasion, dans ma vie, de témoigner du patriotisme à l’œuvre. A l’échelle d’une ville certes, mais dans l’esprit d’une Amérique, celle du New Deal par exemple, où il semblait encore souhaitable de s’identifier à un idéal collectif.

    Interview à lire ici :

    Le 27/10/2012 à 00h00 - Mis à jour le 30/10/2012 à 12h25
    Propos recueillis par Laurent Rigoulet - Télérama n° 3276

    http://www.telerama.fr/idees/david-...

  • permalien Shiv7 :
    31 octobre 2012 @19h01   « »

    allez voir qui controle les grands médias internationaux, les Juifs où les rois du pétrole ?

    Les élites wahhabites, sionistes et évangélistes s’entendent comme cul et chemise, les MSM et le FMI leurs sont inféodés, avec les trusts industriano militaire, tout ce beau monde à intéret à ce que les gogos de leurs peuple respectif se tape dessus pour des broutilles afin de desservir la politique business globale.

  • permalien tiopere 1 :
    31 octobre 2012 @19h30   « »

    l’union europeenne a tout simplement une attitude réaliste , en effet , un retour aux frontières dites de 1967 est rigoureusement
    impossible , car ce serait une tentation permanente des états arabes de tenter d’anéantir l’état juif , donc de continuer la guerre
    D’autre part l’état palestinien ne serait pas plus viable qu’aujourd’hui et aux milliard largement déja offerts , il faudrait en rajouter encore pour tenir a bout de bras une économie artificielle
    alors que la croissance est en berne en Europe . Il y a déja 23 pays se présentant comme arabes et un seul état juif . Le nationalisme palestinien est un sous-produit de l’arrivée d’immigrants juifs et n’avait jamais éxisté auparavant .

  • permalien CdQat :
    31 octobre 2012 @20h26   « »

    @Hash# re. : 31 octobre @15h38
    Pour faire court, vous êtes ici sur un blog où le compromis autour de l’histoire est le suivant.
    - 1948 est un fait colonial.
    - La décolonisation ne veut pas dire jeter tout les israéliens à la mer (vous êtes un dangereux radical dans votre manière de voir la décolonisation, vous !)
    - La décolonisation, et donc le maintien des peuples passera obligatoirement par une équité entre ces peuples (c’est bête à dire, mais ça a été oublié dans cette affaire).
    - Les territoires des deux camps tels que prévus en 47, en 67, ou aujourd’hui ont vécu.
    Pour le reste, vos illustres prédécesseurs ont déjà posé exactement les mêmes questions. Je vous suggère de faire une recherche textuelle ou thématique pour voir les réponses qui n’ont pas changées.
    Si vous pouviez dire à vos successeurs de faire de même, ce serait pas mal.

  • permalien T :
    31 octobre 2012 @22h55   « »

    Nathan :

    Que les pro-Palestiniens en fassent autant. 230 députés européens étaient contre le dernier accord UE-Israël. Il leur faut encore faire basculer 70 députés européens.

    Sinon l’apartheid sioniste aura le dessus et sera défendu. La démocratie c’est aussi les lobbies, les maffia et l’argent. Et ça les sioniste adorent ce sont leurs domaines par excellence.

    X

  • permalien Hash# :
    31 octobre 2012 @23h21   « »

    Pour faire court, vous êtes ici sur un blog où le compromis autour de l’histoire est le suivant.

    Ah oui ? et c’est le comintern ou le soviet suprem qui a émané cette norme ?

    le maintien des peuples passera obligatoirement par une équité entre ces peuples

    Très dirigiste monsieur, et c’est le comité des lecteurs du blog qui a décidé ? C’est tout à fait charmant, et vous avez pris d’autres décisions planétaires du coup ? C’est bien balaise comme truc, on peut jouer aussi ?

    Mais dans tout ça vous avez oublié les islamistes qui ont d’autres idées, bien arrétés, vous les avez consultés par hasard ?

    Le Hamas, Jihad islamique, Hezbollah la fameuse résistance, les petits groupes salafistes, les petits groupe qui masquent les grands, sans compter les salafistes infiltrés au Sinaï, les éléments du djihad international soudoyés par Qatar, Séouds, "bénefacteurs" variés, tout ce joli monde là ne veut rien savoir de tous vos jolis petits projets, les regards vers le futur, la tête haute, le menton volitif, Lénine s’adressants aux ouvrier des chantiers de Saint-Pétersbourg le vent dans les cheveux.

    Eux ils ont un autre projet.

  • permalien jojolanouille :
    1er novembre 2012 @00h03   « »

    Tiens une autre intox anonime dont personne ne se plaint

    31 octobre @10h36 «  »

    La Bande de Gaza était un mandat egyptien à la demande de l’ONU et la Cisjordanie un mandat jordanien à la demande là encore de l’ONU. Ce ne furent pas des occupations illégales.

    Mais depuis 1967, l’occupation de Jérusalem, de la Cisjordanie et de la Bande de Gaza par Israël est illégale au regard du droit international.

    Cest faux cher " " personne même pas l’ONU a autorisé les pays arabes à occuper les territoires destinés aux palestiniens

    Gaza sous l’occupation égyptienne

    À la fin du conflit israélo-arabe de 1948, la bande de Gaza est occupée par l’Égypte. Le territoire voit l’arrivée d’environ 170 000 réfugiés installés dans huit camps. En 1950, la population est de 254 000 habitants.

    La bande de Gaza n’est pas annexée par l’Égypte, à la différence de la Cisjordanie occupée par la Transjordanie en 1949 dans les mêmes circonstances, et annexée en 1950. L’administration de ce territoire est contrôlée par l’armée égyptienne. La citoyenneté égyptienne n’est pas non plus proposée aux habitants de la bande de Gaza, ni aux réfugiés.

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Bande...

  • permalien jojolanouille :
    1er novembre 2012 @00h06   « »

    Encore mieux dit en anglais

    After the dissolution of the All-Palestine Government in 1959, under the excuse of pan-Arabism, Egypt continued to occupy the Gaza Strip until 1967. Egypt never annexed the Gaza Strip, but instead treated it as a controlled territory and administered it through a military governor.[12]

    En profitant du pan-arabisme, Nasser occupe la bande de Gaza

  • permalien yalabanane :
    1er novembre 2012 @00h12   « »

    Et voila deux exemples du traitement islamique aux groupes qui dérangent et de la non réaction de vierges effarouchées des médias complètement pourris par le fric du pétrole.

    Premier exemple le champ de réfugiés de nahr al bared où l’armée libanaise sous mainmise syrienne a totalement razé, à l’arme lourde tout ce qu’il y avait en face, ça fait pas photo https://qunfuz.files.wordpress.com/..., comme on peut voir il n’y reste plus rien debout. Combien de JT dédiés et combien de premières pages de journeaux ?
    Les site Yalibnan, lui parle sans états d’ame de "victoire", il manquait seulement l’odeur du napalm au petit matin, à vous de lire

    http://yalibnan.com/site/archives/2...

    On y retrouve les hélico de bombardment qui sont utilisés en Syrie maintenant.

    Deuxième exemple plus récent les massacres de "militants"/"activistes" dans le Sinai après l’attaque à un poste de frontière égyptien par les salafistes. La aussi les forces de sécurité égyptiennes y sont rentrés dedans sans faire dans la dentelle. Ca a fait un peu plus de news, mais il y manquaient les cris d’orfraie sur les morts.

    Les égyptiens n’étaient pas condannés et montrés au public comme des bourreaux sanguinaires, mais comme des gens qui se défendaient de criminels, de terroristes

    According to a security official, Egyptian troops and security forces on Friday detained a number of suspected "terrorists" in the area believed to be behind the attack.
    http://www.aljazeera.com/news/middl...

    Ca a du faire vraiement étrange aux télespectateurs français habitué de voir traiter d’assassins/criminels/terroristes ceux étaient appellés de "militants", d’"activistes" et sur qui seulement les "sionistes" avaient le mauvais gout de tirer dessus. Alors là ils ont du avoir un coup de déséquilibre mental. SVP pas de blague facile la dessus.

    Sans compter l’ordre digne du pire des sionistes donné de "venger le sang" contre les "activistes" salafistes.

  • permalien yalabanane :
    1er novembre 2012 @00h13   « »

    Les photos du champ de réfugiés, détruit par les forces libanaises, sans états d’ame.

    https://lh3.ggpht.com/_ZxKAf8oOwtI/...
    http://yalibnan.com/site/archives/2...

  • permalien yalabanane :
    1er novembre 2012 @00h33   « »

    Sarah :
    31 octobre @16h25 «  »

    Au modérateur :

    Peut-on laisser un contributeur changer sans cesse de pseudo pour tromper les gens sur ce blog ?

    J’espère que vous voyez de qui je parle.

    Chère Sarah

    je pense que vous étes en train de sombrer dans l’erreur typique de tous les colonialistes qui au lieu d’ouvrir un dialogue sincère avec les forces populaires progressistes et démocratiques les obligent à la clandestinité et se retrouvent à terme face à un interlocuteur qui devient un ennemi qui est partout mais qu’on ne peut pas cerner.

    Apparemment quelqu’un a voulu jouer au tout sécuritaire dans la bonne vieille tradition des forces impérialistes d’occupation, Indochine par exemple, pour se retrouver face à des masses invisibles, d’un parti révolutionnaire plus aguerri qu’avant, de militants dédiés.
    Bref le cauchemard typique de tout envahisseur arrogant dans sa puissance de feux, comme les français à Dien BienFu bombardant aveuglement la jungle sans absolument savoir où se trouvait le Vietmin.

    El pueblo unido jamas sera vencido
    El Che vive
    Que viva Zapata !

  • permalien Yvan :
    1er novembre 2012 @07h59   « »


    Laurent Fabius : la France étudie actuellement la possibilité de publier un code de conduite sur les produits des colonies
    Réponse de Laurent Fabius à une question de M. Michel Le Scouarnec (Morbihan - CRC) publiée dans le JO Sénat du 05/07/2012 :
    Il n’est aujourd’hui pas possible pour le consommateur de distinguer les produits fabriqués en Israël, dans les colonies et dans les Territoires palestiniens, les distributeurs ne pouvant pas être contraints juridiquement à indiquer la provenance des produits qu’ils commercialisent. Dans ce contexte, le Royaume-Uni (en 2009) ainsi que le Danemark et l’Afrique du Sud (en 2012) ont adopté des « codes de conduite » recommandant aux distributeurs d’apposer sur les produits issus des colonies un étiquetage distinctif. La formulation proposée par le ministère des affaires étrangères britannique est « Cisjordanie (colonie israélienne) ». Dans le cadre de sa politique de lutte contre la colonisation, qui constitue un obstacle à la paix et remet en cause la viabilité et la crédibilité de la solution des deux États, la France étudie actuellement, en lien avec plusieurs de ses partenaires européens, la possibilité de publier un code de conduite similaire, dans le cadre d’une initiative coordonnée. Une telle initiative aurait pour avantage d’améliorer l’information du consommateur. Elle serait conforme à la législation existante et ne remettrait en aucun cas en cause notre position de ferme rejet de toute logique de boycott, puni par les articles 225 et suivants du code pénal.

    ... la France étudie.

  • permalien Yvan :
    1er novembre 2012 @08h08   « »
    Le CRIF rappelle à l’ordre sa colonie française.


    Netanyahu à Paris : l’amitié dans le changement géopolitique | Crif - Conseil Représentatif des Institutions Juives de France
    Il est bien regrettable que le président François Hollande n’ait pas reçu le Premier ministre Netanyahu juste après son élection et ne s’est pas non plus rendu en Israël comme l’a fait à plusieurs reprises son prédécesseur.

    Depuis son installation, François Hollande a préféré rencontrer deux fois le chef de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas. Il a aussi choisi avec maladresse de recevoir au Palais de l’Élysée, et en présence des deux ambassadeurs des deux pays respectifs, la représentante de l’opposition israélienne, Sheli Yehimovitch, du parti travailliste… pour discuter entre autres des “affaires intérieures” et de la reprise du processus de paix avec les Palestiniens. Pourtant, il va de soit que dés qu’un président s’installe à l’Élysée il ne favorise pas ses sympathies en réclamant une politique politicienne…

    La France socialiste de François Hollande et de Laurent Fabius demeure un acteur ami et influent au Moyen-Orient et au Maghreb. Sur la menace iranienne comme sur la crise syrienne, et le combat contre le terrorisme djihadiste, Jérusalem et Paris se concertent et partagent les mêmes analyses. Dans ce contexte, nous souhaitons que la France soit aussi ferme vis-à-vis du Hamas et du Hezbollah, deux mouvements terroristes qui sabotent la paix et déstabilisent toute la région. Nous espérons également que la France ne fera pas cavalier seul en soutenant unilatéralement l’adhésion de la Palestine comme membre non étatique au sein de l’ONU.


  • permalien Yvan :
    1er novembre 2012 @08h34   « »


    Netanyahou en France : "Sans pression extérieure, il y a peu de chance de parvenir à la paix" - L’EXPRESS
    Il n’y a toutefois pas de création de nouvelle colonie, seulement des agrandissements. La mobilisation des partisans de la paix, dont "La Paix maintenant", a même permis une victoire symbolique cet été, en réussissant à faire appliquer une décision de la Cour Suprême : le démantèlement, sans violence ni trouble majeur, de la colonie de Migron construite sur des terres privées palestiniennes (50 familles, environ 250 personnes). Bien sûr ces colons ont été relogés dans d’autres colonies de Cisjordanie et non pas en Israël. Pourtant, cela a montré que quand la volonté politique est là, il est possible de faire bouger les lignes sur la question de la colonisation.

    Bien sûr...


    ... en Israël et non pas en Cisjordanie...

  • permalien allezlesbeus :
    1er novembre 2012 @10h15   « »

    Où doivent vivre les juifs français ? "En Israël", dit Netanyahu, "en France", répond Hollande - Le Nouvel Observateur

    Ou ça leur chante ?

  • permalien Deïr Yassin :
    1er novembre 2012 @11h51   « »
    Comment l’ANC renforce le mouvement BDS

    Pendant que l’UE fricote avec le colonialisme israélien, l’ANC a décidé de soutenir le BDS.

    "Israël est bien pire que l’Afrique du Sud sous l’Apartheid" dit la présidente de l’ANC, Baleka Mbele, qui a visité la Palestine elle-même.

    - http://electronicintifada.net/blogs...

  • permalien pomplempousses :
    1er novembre 2012 @12h22   « »

    pas de probleme : les pamplemousses du mexique sont meilleurs que ceux d’afrique du sud

  • permalien Rouzbeh :
    1er novembre 2012 @16h20   « »

    La venue de Benjamin Netanyahu en France est inadmissible ! (UJFP)

    (...)

    Les responsables de crimes de guerre dans la Bande de Gaza et de la poursuite de la colonisation en Cisjordanie devraient être déférés à la Cour Internationale de Justice au lieu d’être accueillis à bras ouverts par le gouvernement français !

    Par ailleurs, alors que les menaces d’intervention de la part d’Israël contre l’Iran se font de plus en plus précises, la politique de cet Etat est un danger permanent pour la paix dans le monde.
    Le gouvernement français est directement complice : il ne s’oppose ni à l’impunité constante d’Israël, ni au rehaussement continuel de ses rapports économiques avec la communauté européenne.

    Pour le respect du droit international,
    En solidarité avec le peuple palestinien,
    Contre les menaces de guerre en Iran, Contre la complicité de l’Etat français,
    Ne tolérons pas la visite de Netanyahu !

    L’UJFP

    Qu’on tolère ou pas, Netanyahu a déjà donné ces ordres...
    http://www.humanite.fr/fil-rouge/la...

  • permalien pomplempousses :
    1er novembre 2012 @19h08   « »

    quelle belle journée ; dommage qu’elle trouve son origine dans la haine de certains. le premier ministre israeliens a raison, les juifs, les musulmans et les cathos sont bien dans le même panier. il faut arrêter la haine et favoriser le dialogue à tous les niveaux....

  • permalien Rouzbeh :
    1er novembre 2012 @19h52   « »

    Elias Sanbar – les palestiniens n’en peuvent plus d’attendre

    (...)

    Comment Israël nommait-il le Palestinien en exil ?

    « L’Arabe », et pas qu’en exil. « Réfugié arabe ». « Arabes d’Israël », « Arabes des territoires »  ! Comme si les noms Palestine et Palestiniens étaient à proscrire, à effacer. Peu de gens ont réfléchi au vécu de centaines de milliers de personnes auxquelles on a dit un jour qu’elles n’avaient jamais eu de nom, qu’elles n’avaient donc jamais existé  ! Ça a été une très grande souffrance. Je peux en témoigner, je l’ai vécue. La bataille du mouvement national dans l’exil est celle de la réémergence du nom. 1948 fut l’année de la noyade de notre terre natale et de l’effacement d’un peuple.

    (...)

    http://www.sinemensuel.com/grandes-...

  • permalien Nathan :
    1er novembre 2012 @19h55   « »

    Israël-Palestine : l’Europe se renie

    (édito du Monde)

    Dans le conflit israélo- palestinien, l’Europe, une fois n’est pas coutume, a été précurseur. Avec sa déclaration de Venise de 1980, elle a, la première, posé le principe d’une solution fondée sur deux Etats : la création d’un Etat palestinien - en Cisjordanie, à Gaza et dans la partie orientale de Jérusalem - au côté de l’Etat d’Israël.

    Trente-deux ans plus tard, l’Union européenne (UE) trahit cette politique. Elle est en train de renier ses engagements, de les réduire à une pure hypocrisie rhétorique. C’est une situation aussi pathétique que désolante, dont personne ne parle à Bruxelles - et contre laquelle la France aurait dû s’insurger à l’occasion de la visite, cette semaine à Paris, du premier ministre israélien, Benyamin Nétanyahou.

    http://www.lemonde.fr/idees/article...

  • permalien Sarah :
    1er novembre 2012 @20h05   « »

    @ Nathan :

    Israël-Palestine : l’Europe se renie

    Ce ne sera pas la première fois !

  • permalien Shanaa :
    1er novembre 2012 @21h43   « »

    Merci à A.Gresh, un des rares intellectuels français à parler encore des palestiniens !
    L’Union européenne étant un peu vassale des USA pratique une politique qui va dans le sens des intérêts de l’empire. Celui-ci à besoin d’Israél dans la région. Noam Chomsky emploie la formule : "gendarme du moyen-orient" !

  • permalien Sarah :
    1er novembre 2012 @21h49   « »

    @ Shanaa :

    Celui-ci à besoin d’Israél dans la région. Noam Chomsky emploie la formule : "gendarme du moyen-orient" !

    Excusez-moi Shanaa,mais cette thèse d’Israel protégeant les interets américains n’est plus d’actualité selon de nombreux analystes américains.

    Certains d’entre eux vont jusqu’à dire qu’aujourd’hui Israel nuit plus aux interêts américains au Moyen-Orient qu’il les protège.

  • permalien Yvan :
    2 novembre 2012 @11h47   « »

    L’antidote à la colonisation...

    Le royaume de Bahreïn vient inaugurer ses projets à Gaza - Bahreïn / Territoires palestiniens - RFI
    Une délégation du royaume de Bahreïn a inauguré, jeudi 1er novembre, une série de projets dans la bande de Gaza gouvernée par le Hamas. Des programmes lancés à la suite de la dévastatrice opération militaire israélienne, fin 2008 et début 2009. Le Hamas jubile, alors qu’en Cisjordanie, le président Abbas est en difficulté.

    Le Figaro - International : Gaza fait un triomphe à l’émir du Qatar
    Tony Blair et Recep Tayyip Erdogan y avaient renoncé. L’émir du Qatar l’a fait : cheikh Hamad al-Thani est devenu mardi le premier haut dirigeant international à se rendre en visite officielle dans la bande de Gaza. Cette enclave coincée entre Israël et l’Égypte, soumise au blocus de l’État hébreu, est contrôlée par les islamistes palestiniens du Hamas depuis 2007.

    ... à Gaza comme à Chichy sous Bois (ou Toulouse)

  • permalien Merci :
    2 novembre 2012 @12h47   « »

    À force de supprimer tous les commentaires (à juste titre : extrémistes , nazis, nazillons, faschos reconvertis), le cours de la discussion devient incomprehensible.... Merci quand même : on arrive ainsi à avoir des nouvelles des copines (s., d y.)..... Alors de grâce mesdames soyez correctes.

  • permalien Rouzbeh :
    4 novembre 2012 @14h32   « »

    Israël : justice ou tribalisme

    (...)

    Si des antisémites comme le colonel Picquart méritent notre admiration sans réserve, c’est justement parce que, malgré leur antisémitisme, ils ont risqué leur carrière et leur liberté pour le juif Dreyfus. Connaît-on un seul homme politique israélien qui serait prêt à risquer sa carrière politique pour un juif ordinaire, sans parler d’un "petit Arabe" ? Ce en quoi les politiciens sont experts, c’est en tractations parlementaires, en louvoiements idéologiques et en stratégies de survie.

    (...)

    http://www.lemonde.fr/idees/article...

  • permalien Rouzbeh :
    8 novembre 2012 @21h22   « »

    Dear President Obama,

    (...)

    Our request is simple.

    Fifteen church leaders have bravely spoken out in a letter to Congress—stating a principle that should be obvious : Israel, the biggest long-term recipient of US aid, should not be above the law. Mr. President, please condition US aid to Israel on compliance with US and international law. It must not be used to violate the rights of Palestinians.

    http://www.obamaletter.org/

  • permalien anthony :
    19 septembre 2013 @10h01   « »

    Mais bien sûr qu’il y a des lobbies et notamment un lobby pro-israélien ! Mais un lobby, ce n’est pas la même chose qu’une soi-disant entité supranationale qui étend son emprise sur le monde entier comme semble le croire l’auteur de votre articulet.

    Vous comprenez la différence ou pas ?

    Par ailleurs, le lobby pro-israélien a d’autres relais que le pseudo parlement juif européen, qui n’est qu’une mascarade sans véritable crédibilité auprès des communautés juives.

    Et puis, rien ne vous empêche de renforcer à votre tour le lobby pro-palestinien. Cliquez sur détail du vote du parlement. Il suffit de retourner une soixantaine de députés (notamment les socialistes et les verts qui ont voté pour Israël) pour obtenir un vote en votre faveur. Allez, au travail !

    Ça me semble plus constructif que d’assouvir vos passions tristes !

    Mais enfin Nathan, votre aveuglement face au sort du monde et l’ implication directe d’ Israel dans cette chute est il dût a une réelle ignorance ou bien avez vous des intérêts spéciaux a défendre cette politique ?
    Dans tous les cas cessez, s il vous plait, de jurer et parjurer en ayant recours a l antisémitisme et au racisme à chaque intervention qui n’ irait pas dans le sens de votre compréhension des évènements.
    Dans de tels débats croyez bien, mon positionnement étant pro palestinien vous l aurez compris, et me renseignant et discutant sur diverses "plateformes", je pense pouvoir affirmer que les personnes animées de justice et d’ humanisme sont bien souvent contre la politique israelienne ; et c est à mon avis d’ une logique implacable. Je n étofferai pas ici ma lettre d exemple démontrant sur de nombreux points (de la prise du territoire aux dernieres colonisations et massacres) l’ injustice et l’ egocentrisme des agissements d’ Israel dans le conflit.
    De plus, avec la chute et la destabilisation complète des différentes dernieres puissances du monde arabe (cela ne servirait il pas Israel d ailleurs ?) puis que l on voit que tous les pays européens, engendrent, appuient et légitiment ces renversements ; on est en droit :

    à suivre message tro long sinon...

  • permalien anthony :
    19 septembre 2013 @10h02   «

    - D’ une si l on est naif de se demander ou est passé la fameuse "indépendance" de l’ UE des années 80 ?
    - Mais aussi, puisque ces conflits ne désservent en rien directement les états d’ Europe, à qui servent ils et pourquoi l’ UE les orchestrent ?
    - Mais encore en se demandant aussi la conviction profonde entrainant ces interventions ? Si ce n est celle de détruire le monde arabe (indépendant économiquement ou en passe de l être) en créant une guerre illusoire contre l islam, l’ on dénote en tous cas que l’ UE appuie/mets en place tour a tour les rebels libérateur (Syrie Lybie...) étant des milices "salafistes et extremistes" recrutées par Al-Qaïda qui lui même est subventionné par l arabie saoudite qui elle meme est en très très bon termes socio culturo financiers avec ?? C’ est Netanyahu qui le dit lui même... Mais aussi que l’ UE dans le même tps COMBAT les méchants salafistes implantés ds le nord du mali mais qui sont exactements les memes personnes que les rebels libérateurs.
    - Enfin, de se demander sans aucune haine raciste ne confondons pas tout, mais par intérets de la géopolitique et des réels pôles de pouvoirs qui dirigent ce monde ( probablement a sa perte) pourquoi il y aurait un parlement juif européen ? Comme l a très bien fait remarquer un autre interlocuteur qu en serait il d un parlement musulman européen ? n est ce pas dans ce climat actuel entre les communautés tendu, une manière de dire a tous les arabo/musulmans d’ Europe que leur avis ne compte pas, n est pas respecté, et que leur communauté doit se soumettre. Je pense personnellement que cette manoeuvre a juste pour but de mettre l idée dans la tête du peuple que israel doit avoir son siège partout ou il y a le pouvoir et ainsi habituer a une gouvernace très centralisée avec a sa tête ce dernier.

    (le lobby pro palestinien ?? rigolo ça)

    Nathan vous comprenez la différence ou pas ?

Ajouter un commentaire