Le Monde diplomatique
Accueil du site > Nouvelles d’Orient > Une chanson pour Gaza : le Crif pour la censure ?

Une chanson pour Gaza : le Crif pour la censure ?

vendredi 2 novembre 2012, par Alain Gresh

La liberté d’expression a des limites, tout le monde vous le dira. Il est bien sûr légitime de publier des caricatures du Prophète de l’islam, de conspuer l’islam à longueur de colonnes, de considérer les musulmans comme des « ennemis de l’intérieur » qu’il nous faut dénoncer, en revanche, critiquer Israël devient de plus en plus risqué.

Dans un article publié le 15 octobre sur le site du Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF) intitulé « Une chanson qui risque de promouvoir la haine d’Israël chez les jeunes », l’auteur prend à partie la chanson « Une vie en moins », du groupe Zebda, dont les paroles ont été écrites par Jean-Pierre Filiu. Il écrit :

« Le premier symbole auquel s’attaque la chanson est la valeur supérieure de la vie dans le judaïsme avec le titre, “Une vie de moins”, qui suggère le peu de cas que les Israéliens feraient de la vie des Palestiniens (comme si une vie de plus ou de moins ne changeait pas véritablement la donne). Ce titre désacralise ainsi l’un des principes fondamentaux du judaïsme en vertu duquel “Celui qui tue un homme tue toute l’humanité”. »

Ainsi donc, les auteurs de la chanson ne sont pas seulement des anti-israéliens, mais des antijuifs, soit des antisémites. Accusation qui devient habituelle contre tous ceux qui critiquent la politique de l’Etat d’Israël. L’auteur de ce texte ne réalise pas (ou peut-être, au contraire, le fait-il délibérément) le danger qu’il y a à assimiler Israël aux principes du judaïsme. L’armée israélienne, qui envahit le Liban en juin 1982, qui réprime par la force les Intifadas, qui attaque encore le Liban en 2006, défend-elle les valeurs du judaïsme ? L’Etat qui a utilisé la torture à grande échelle défend-il la valeur supérieure de la vie humaine ? En le prétendant, l’auteur favorise tous les amalgames entre Israël, le judaïsme et les juifs du monde, pris en otage par une politique dont ils ne portent pas la responsabilité.

Dans l’introduction de l’article, il est précisé que « Richard Prasquier a adressé une lettre à Rémy Pfimlin, président de France Télévisions, à propos de la nouvelle chanson du groupe Zelda “Une vie de moins”. Nous publierons cette lettre dans une prochaine newsletter. » Et le site du CRIF a publié « Incitations à la haine » de son inénarrable président. Ce n’est pas une lettre à France Télévisions ; en revanche dans cet éditorial, l’auteur reproche à la chaîne d’avoir diffusé la chanson. « On pourrait penser, dans le contexte actuel, que chacun dans son domaine prendrait garde à ne pas ajouter de l’huile sur le feu qui flambe de l’antisémitisme. Que non ! Au contraire peut-être. Il convient avant tout de montrer que cet antisémitisme — pardon cet antisionisme, vous demanderez la différence à ceux qui hurlent contre les “yahoud” — est au fond justifié. Et France Télévisions se prête au jeu. Vous avez dit “irresponsable ?”… » Donc, il faut interdire la chanson...

Cette campagne contre Zebda et Jean-Pierre Filiu s’est intensifiée sur toute une série de sites pro-israéliens. Le comble de l’ignominie allant à Sylvie Bensaid de Tribune juive (24 octobre) qui résume la chanson : « Traduisons : Israël, l’occupant qui prend plaisir à piétiner le peuple arabe de Gaza, est un tueur d’enfants. L’accusation des Juifs d’assassiner les enfants trouve ses racines pluriséculaires dans le vieux discours antisémite chrétien, avant de faire les beaux jours du nazisme et d’imprégner aujourd’hui l’islamisme radical. Le martyr Merah, saisissant par les cheveux la petite Myriam Monsonégo, 8 ans, et lui collant le canon de son arme sur le front, rétablit enfin l’injustice faite aux enfants palestiniens. »

Elle ne déshonore que ses auteurs.

Une seule réponse, écouter cette chanson et la diffuser.

Il existe aussi des versions sous-titrées en espagnol et en arabe.

73 commentaires sur « Une chanson pour Gaza : le Crif pour la censure ? »

  • permalien Yvan :
    2 novembre 2012 @12h42   »

    L’homme du Veld’hiv continue à se fustiger "au nom du peuple français" (qui ne lui a toujours rien demandé)...

    Hollande à Toulouse : la sécurité des juifs est "une cause nationale" - Le Nouvel Observateur
    "Le 19 mars 2012, la France était saisie d’effroi par ce drame", a-t-il rappelé avant d’ajouter : "Je veux devant vous rappeler la détermination de la République française à combattre sans relâche l’antisémitisme". Pour le chef de l’Etat, la garantie de la sécurité des juifs est "une cause nationale".

    avec une telle ostentation, que Bibi à cru nécessaire d’ajouter :


    "Le meurtrier de Toulouse n’a pas seulement tué des Juifs mais aussi des soldats français, musulmans et chrétiens, sans aucune distinction. La haine barbare de ces assassins ne menace pas seulement les juifs mais la civilisation tout entière", a poursuivi le Premier ministre.

    Merci pour eux.

  • permalien Dove Attia :
    2 novembre 2012 @13h31   « »

    Le texte est certes poignant mais la chanson est quand même assez mauvaise. Si le Crif veut la censurer c’est aussi pour l’amour de la musique je suppose.

  • permalien TM :
    2 novembre 2012 @15h59   « »

    Mr Gresh,

    Je pense que depuis le temps, vous faites semblant de ne pas comprendre ;)

    Les Juifs sont un peuple, de religion le judaïsme. Être "anti-sioniste" c’est refuser à ce peuple son droit politique à l’autodétermination, dans la longue lignée du mépris anti-judaïque chrétien, et musulman ou simplement parce que l’on aime pas les Juifs (problème d’éducation ... Les médias Arabes ne s’embarrassent d’ailleurs de ce genre de distinction (Juif/Sioniste) que dans les messages à destination de l’Occident ...

    Vous le savez également, être "sioniste", ce n’est pas s’opposer aux droits légitimes des Palestiniens même si les deux nationalismes (sionisme et lutte nationale palestinienne) sont concurrents, et que l’un a visiblement gagné ....

    Par contre, en France, à Toulouse, ce genre de propagande lance des gamins désœuvrés dans une rage contre leurs concitoyens Juifs.
    Zebda ne fait qu’attiser le feu qui couve, et franchement, ce n’est pas à son honneur.

    NB : Le profond sentiment d’humiliation du monde Arabe vis à vis d’Israel ne relève que de l’incapacité de celui-ci à penser l’ancien colonisé " Juif" se rebellant contre son ancien maître (caïd ou Pacha). Tout le reste n’est que mauvaise foi.

    NBB : Quand le Monde Arabe a accédé à la conscience politique, il n’a pas accepté (à de très rares exceptions près, en Egypte par exemple, ou dans les mouvements communistes) les Juifs comme une de ses composantes à cause de ce mépris séculaire. Le nationalisme Arabe s’est cristallisé sur le droit du sang, et sur la religion, en pleine opposition aux valeurs du communisme. C’est une occasion ratée ... et l’alliance d’aujourd’hui (nationalisme arabe / communisme) est très largement contre nature.

  • permalien Hajjaj :
    2 novembre 2012 @16h03   « »

    Ils essaient par tous les moyens de se déculpabiliser de leurs crimes en faisant porter aux autres l’ignominie de leurs actes, commencée d’abord par la spoliation et l’atomisation de tout un peuple jusque là souverain sur sa terre.

  • permalien CdQat :
    2 novembre 2012 @16h13   « »

    @TM re. : 2 novembre @15h59

    Etre "sioniste", ce n’est pas s’opposer aux droits légitimes des Palestiniens

    Je vous suggère de relire Herzl (l’Etat Juif). Le sionisme y est tout simplement décrit comme une thèse colonialiste. Ce n’est pas moi qui le dit mais Herzl lui-même. A ce titre le sionisme n’est plus défendable.
    Quand au principe d’autodétermination, il ne se fait pas à 5000km de chez soi.

    Si les deux nationalismes sont concurrents, (...) l’un a visiblement gagné ....

    C’est exactement ce qui est reproché à Israël, d’avoir imposé son pays par la force.
    Seulement force fait de moins en moins loi...

  • permalien sandrine :
    2 novembre 2012 @17h00   « »

    Pendant que le Crif attaque Zebda, on ne peut que remercier Carrefour qui dit enfin la vérité, comme vous pouvez le voir sur cette petite vidéo !

    http://youtu.be/SlrA95ft7ak

  • permalien l’oeil de caïn :
    2 novembre 2012 @18h19   « »

    Il semble exister une confusion assez surpenante des genres

    Un organisme repésentant les intérêts d’une communauté présente sur le sol français s’indignant qu’un état oppresseur, étranger de surcroit, soit évoqué dans les paroles d’une chanson ne faisant que décrire une situation existante hors des frontières de l’hexagone.

    Quelle suceptibilité plus qu’ épidermique, c’est une véritable allergie qui atteint les membres du CRIF.

    L’holocauste fut un des pires crimes commis dans l’histoire de l’humanité, et il est légitime qu’un organisme veille à ce que le climat qui a permis que ces actes ignobles soit commis ne s’insinue plus jamais dans les esprits.

    Mais chercher à interdire la moindre critique des actes commis par l’état d’israël, au nom de ce devoir de veille , c’est indigne, injuste, stupide et relève d’un dessein de manipulation honteux.

    Au nom des millions de juifs victime de la haine, cessez de tout mélanger et de manipuler, celà ne vous grandit pas.

  • permalien Jacques :
    2 novembre 2012 @18h21   « »

    Quelle joie d’avoir quitte cette terre francaise imbibee de messages anti juifs travestis par des discours fallacieux soi disant uniquement "anti sionistes" _ Mr Gresh à quand votre article sur le racisme pure de Hamas qui ne s’encombre pas de distinction baveuses ? . 
    Certes chaque Juif n’est pas un sioniste mais ceux contamines par leur rage anti Israelienne rarement font la distinction, et de maniere tres conveniente , vous semblez l’oublier . 
    A quand votre article sur les vies de moins du cote Israelien ? Ou dansez vous seulement au son d’une seule musique ?

  • permalien Sarah :
    2 novembre 2012 @19h24   « »

    Le diner du CRIF résumé en cinq minutes*

    https://www.youtube.com/watch?v=suI...

    *Le diner du CRIF est un diner communautaire où la quasi-totalité de la classe politique se rend pour défendre les interets d’Israel.

  • permalien Sarah :
    2 novembre 2012 @19h26   « »

    Précisions:la quasi-totalité de la classe politique française évidemment.

  • permalien Shanaa :
    2 novembre 2012 @19h42   « »

    Oh, elle est trop mimi cette raison !
    La censure c’est le csa non ?

  • permalien s=exp(j*pi) :
    2 novembre 2012 @19h47   « »

    @ Dove Attia // 02-11 / 13h31

    Alors, comme ça, le texte de la chanson pourrait passer mais la mise en musique est insupportable d’après les critères musicaux du Crif, d’après vous !

    Pour ma part, je suis convaincu que la chanson aurait pu être mise en musique avec la maîtrise d’un Brassens, d’un Brel ou de Guillaume de MACHAUT, tenez, que la censure eût été pareillement "demandée". Et j’ai bien l’impression qu’il faut entendre "demandée" dans le sens "d’exigée".

  • permalien One world One peace :
    2 novembre 2012 @20h19   « »

    Mesdames et messieurs,

    Nous sommes en situation de crise mondiale.
    Alors s’il vous plait en tant qe journalistes, lecteurs de toutes confessions (ou pas) prenez du recul !
    La question n’est pas de savoir qui a raison ou tort mais plutot de se rememorer la politique francaise et l’Histoire.
    Les "faits" passés sont là pour ça.

    Les querelles de chapelles contemporaines attisées par la communication politique actuelle ne vous aiderons pas a penser "Au-delà".

    Cordialement.

  • permalien Noval :
    2 novembre 2012 @20h59   « »

    Dès qu’il est question du Crif dont la seule et unique raison d’être actuelle réside dans la promotion par tous moyens du sionisme , on songe tout naturellement au dîner annuel de cette association et à l’activisme de ses dirigeants lequel consiste essentiellement à faire le siège des ministères de la République ainsi que des institutions internationales basées à Paris.

    Mais sioniser le pouvoir exécutif et législatif (et actuellement également l’autorité judiciaire ...) ne suffit pas à ce lobby ; c’est ainsi que ce qui a largement fait ses preuves au niveau national est également organisé au niveau régional.

    A cette fin, le Crif organise régulièrement dans différentes régions de France des dîners-débats, conventions et autres colloques auxquels sont conviés femmes/hommes politiques locaux, responsables religieux, préfets, magistrats, directeurs départementaux de la Sécurité publique sans oublier les représentants de la presse locale. Bref, " tout ce qui compte " dans une région donnée est invité à faire allégeance au sionisme.

    L’ordre du jour, calqué sur le fameux dîner national du Crif est invariablement le même : glorification d’Israël, " antisémitisme ", " dénonciation du terrorisme ", " menace islamique " et " tutti quanti " .

    Face à cette situation, la seule question qui vaille et à laquelle il faudra bien répondre un jour est la suivante : comment qualifier cette étrange perversion de l’esprit qui fait et veut que dès qu’il s’agit de sionisme, la très grande majorité de la classe politique française et des représentants statutaires de la République occulte délibérément le sens des valeurs communes dont ils sont en toutes autres circonstances les dépositaires et les garants ?

  • permalien
    2 novembre 2012 @21h07   « »

    le message de TM appelle une réaction :
    Vous dites "les deux nationalismes (sionisme et lutte nationale palestinienne) sont concurrents, et que l’un a visiblement gagné". Ce dernier point est absurde et faux.
    1. Absurde : Le nationalisme sioniste a volé la maison de son voisin, il a gagné la guerre (militaire, diplomatique, économique...), alors d’accord l’affaire est entendue, les sionistes seraient chez eux en Palestine ? C’est votre conception du droit ? Le plus fort gagne et le plus faible n’a qu’à se taire ?
    2. Faux : les sionistes n’ont ps gagné : ils ont beaucoup avancé au point que les Palestiniens ne contrôle plus aucun bout de territoire (Etat, frontières, monnaie...) ; mais le chemin qui reste à faire pour "gagner" n’est plus faisable : il reste qq millions de Palestiniens qu’Israël ne peut faire disparaitre, il y a qq chose de matériellement incompressible (- :
    L’avenir dira qui a vu juste

  • permalien K. :
    2 novembre 2012 @21h56   « »

    @ Noval,

    La classe politique française et [l]es représentants statutaires de la République sont en toutes autres circonstances les dépositaires et les garants [des valeurs communes]

    Garants de quoi ?

    De la protection du système de santé français ? De celle de l’École publique ? De la lutte contre l’"austérité" ? De celle contre l’islamophobie ?

    L’air du temps ne se prête-t-il pas au contraire à la soumission au CRIF ?

  • permalien Noval :
    2 novembre 2012 @22h07   « »

    K. ,

    " L’air du temps ne se prête-t-il pas au contraire à la soumission au CRIF ? "

    Bien sûr que oui !

    Me serais-je mal exprimé ?

  • permalien s=exp(j*pi) :
    2 novembre 2012 @22h31   « »

    A propos d’un certain TM // 02-11 / 15h59 (1/2)

    D’abord, on peut rester étonné de ce qu’il nous affirme :

    Zebda ne fait qu’attiser le feu qui couve, et franchement, ce n’est pas à son honneur.

    Traduction, en clair : faut pas dire ça, fermez vos gueules !

    Ah, bon ! Pourquoi, pcq c’est faux ? TM ne se hasarde pas à l’affirmer. Et, sur ce blog, il serait bien en peine car on lui montrerait quantité de FAITS qui illustrent chacune des "rubriques" de la chanson.

    Ne faudrait-il pas le chanter pcq cela est déjà l’objet d’une information claire et suffisante des médias habituels ? C’est plus que contestable : dans les 6 derniers mois, combien de tués du fait de l’armée israélienne nous ont-ils été annoncés et combien y en eut-il ?

    Alors, nos hommes politiques sont-ils au moins attentifs à exposer la situation comme elle est et comme ils la connaissent ? Pas du tout. Ils font mine de ne rien savoir et ne débitent que des généralités.

    Ne reste qu’un moyen pour répandre de petits fragments de vérité : que les simples citoyens parlent et osent dire ce qu’ils savent.

    Qu’ils exposent qq cas, qu’ils soulignent que la liste est longue et que dans chaque cas, un troufion ou un colon a flingué un Palestinien ou un "non-juif" et s’en est sorti au mieux. Balle perdue, disait le chanteur !

    Balle perdue - IAIN HOOK

    A JENINE dans le complexe de l’UNRWA, il fut tué d’une balle dans le dos. Il s’agissait fort probablement d’une balle perdue puisqu’elle avait été tirée par un tireur d’élite de l’armée israélienne, à 30 mètres de distance, avec un viseur. Oh, j’allais oublier :

    The United States vetoed "with regret" a United Nation Security Council resolution proposed by Syria condemning Israel for the killing

    http://en.wikipedia.org/wiki/Iain_Hook

    Et Israël parvint à imposer "sa vision des choses". Le flingueur ne fut même pas accusé.

  • permalien s=exp(j*pi) :
    2 novembre 2012 @22h39   « »

    A propos d’un certain TM // 02-11 / 15h59 (2/2)

    Balle (presque) perdue - Tom HURNDALL

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Tom_Hu...

    Le sergent flingueur a presque réussi à s’en tirer, mais la famille de Tom HURNDALL s’est montrée efficace et a suscité un mouvement d’opinion. Et la 2ème enquête a forcé les enquêteurs à constater

    - qu’il n’y avait pas d’arme (dans le cas contraire, l’armée l’aurait récupérée, exposée et l’affaire était close),
    - que la victime n’était pas en tenue de camouflage (comment confondre le "vert caca d’oie" de ces tenues avec l’orange fluo quand on est tireur d’élite, donc doté d’une excellente vision ?).

    Le flingueur a été condamné à 8 ans pour homicide "involontaire". Qu’est-ce qu’il y a d’involontaire à tuer qq’1 quand on est tireur d’élite et qu’on tire avec un fusil de guerre, des munitions de guerre et un viseur bien calibré, je n’ai jamais pu comprendre. Ce doit être pcq je suis anti-chose ou anti-truc. Ah, oui ! Le sergent est "non-juif". De mon point de vue, il n’y a pas de différence. Et pour TM, à votre avis ?

    Balles perdues (15 balles perdues !) - IMAN EL HAMS

    http://www.association-belgo-palest...

    Iman EL-HAMS), fillette de 13 ans abattue le 05-10-2004 près d’un poste de l’armée israélienne d’une distance d’au moins 50 mètres, achevée par l’officier qui ENSUITE vide son chargeur sur le cadavre (15 impacts).

    L’officier s’en est tiré blanc comme neige : d’abord la "commission d’enquête" a fait "passer au bleu" les charges criminelles ; ensuite, le Tribunal a pris le relais et a, à son tour, mis à la poubelle les vétilles qui subsistaient.

    Balle perdue - Ahmad MUSSA

    Cet enfant (10 ans) a été tué d’une balle à la tête par un officier de police de la police des frontières en juillet 2008. Le flingueur vient d’être acquitté.

    Lame de bulldozer géant "perdue" - Rachel CORRIE

    On se souvient de l’affaire : cette jeune femme a été écrasée par la lame d’un bulldozer de l’armée israélienne. L’état d’Israël vient de s’auto-absoudre.

    Tout ça, ce sont des faits, on nous les rapporte bien peu et on pourrait en rapporter beaucoup d’autres. Mais d’après TM, les rappeler, c’est mal ! Très mal !!

    Ah oui, les rappeler, c’est mal ? ET LES COMMETTRE PUIS S’EN ABSOUDRE, ALORS, C’EST MIEUX ?

    Qui mérite l’opprobre, celui qui flingue ou celui qui crie qu’on a flingué ? HEIN ?!

    Pcq si personne ne crie qu’on a flingué, les flingueurs continueront !

  • permalien Judex :
    2 novembre 2012 @22h59   « »
    C’est vrai quoi, Zebda exagère !

    Non mais, de quel droit osent-ils donc évoquer le conflit israélo-palestinien en se plaçant du point de vue d’un Palestinien anonyme ? Et de plus en rappelant des faits d’une telle banalité ?

    Il serait tellement plus simple de prendre de la hauteur, de bramer de vagues banalités sur la paix, sur la guerre qu’est bien triste et bla-bla-bla.

    Sinon, pour le Crif et les autres officines ultra-sionistes, que dire ? Quand j’entends ces sinistres pitres, j’ai l’impression d’entendre l’extrême droite brailler sur notre pauvre France soumise au politiquement correct du droit-de-l’hommisme et de la bien-pensance métissolâtre ; à moins que cela ne soit des staliniens qui se sentent assiégés par un monde hostile d’où viendrait tous leurs malheurs. Entre les deux, je ne sais lequel choisir.

    Si tant est qu’il faille faire un choix...

  • permalien AA :
    3 novembre 2012 @04h03   « »

    A jacques : Encore ce complexe de MASSADA. Si une communauté est en France designée comme bouc emissaire ostracisée et mis à l’index à longueur d editoriaux, d ’emissions crasses, telévisées et radiophoniques, c’est bien la "communauté " musulmane . Mais bien sur comme pour le CRIF vous semblez penser que les juifs sont les eternelles victimes d’actes antisemites en France ? La psychanalyse cela existe . je vous rappelle si vous l’avez oublié qu il ya eu aussi des franco musulmans tués par Merah . Cela vous l’oubliez allegrement pour vous poser en eternelle victime .. Marre . Vous avez quittez la France ? Et bien permettez moi de le dire comme je le pense : bon debarras !!!

  • permalien chb :
    3 novembre 2012 @09h59   « »
    inverser la responsabilité

    Se déculpabiliser, la grande affaire que rappelle Hajjaj (2 novembre @16h03).
    Renversement de responsabilité. Cela n’est pas un truc exclusivement sioniste, d’ailleurs.

    Le FLN ne manquera pas d’exploiter les sanglants incidents de Paris et les atroces « ratonnades » d’Oran. Pourtant il en porte la responsabilité puisque ici et là c’est le terrorisme musulman qui est à l’origine de ces drames.

    Le Monde, 19 oct 1961, édito de Fauvet, écrit pendant que, sous Papon, la police française liquidait.
    Le quotidien rectifiait le tir le lendemain en admettant que « la démonstration [des algériens] se voulait non violente ». Mais qu’allaient-ils faire en cette galère ? Z’avaient qu’à rester chez eux, quand même !

  • permalien Philnéron :
    3 novembre 2012 @12h08   « »

    Zebda ne fait qu’exprimer dans sa chanson une réalité d’espoir qui fait vivre la jeunesse de territoires occupés dont la parole est occultée, bafouée, sensurée, anéantie dans l’oeuf par l’oppresseur. Cette chanson est "universelle". Elle peut s’appliquer pour tous les peuples opprimés qui ne disposent pas de cette liberté de disposer d’eux même. Qui peut blâmer ... Cette chanson ne parle pas de sionisme, d’appel à la haine, mais simplement d’amour pour la vie, d’espoir, d’un devoir de mémoire sur des faits. Ce cacher derrière les "Religions" pour justifier des actes pervers d’hommes est une forfaiture incommensurable qui ne peut être que l’oeuvre de satané mauvais hommes. Zebda chante pour la paix et l’espoir. Ils ont autant de droit d’ingérance sur cette question que j’en ais pour la déforestation de l’Amazonie et ses répercussions sur la vie des indiens expropriés, tués par les lobbistes par le biais des para militaires.

  • permalien guy :
    3 novembre 2012 @12h32   « »

    Le Crif a tort.Non par ce qu’il dit,mais parce-qu’il le dit.Car l’influence de Zebda(et le cas échéant elle ne peut être que négative,il faut l’admettre)est proche de zéro dans la société française.Société qui,dans son ensemble,en a marre d’entendre parler d’apartheid Israélien alors qu’on assassine à grande échelle en Syrie.Société qui en a marre de voir des femmes voilées appeler au boycott d’Israël.Société qui en a marre de tous les communautarismes et surtout du plus voyant et plus conquérant d’entre eux:le communautarisme musulman.Alors que Zebda continue à chanter et que ceux qui cherche une bonne conscience au prix faible continuent à l’écouter !Et que la majorité des Français continuent à l’ignorer.

  • permalien Plop :
    3 novembre 2012 @12h56   « »

    Ma foi, je me rappelle des commentaires d’Alain Gresh sur les récentes et moins récentes caricatures de Mahomet et je rigole. L’hypocrisie et la censure n’est pas réservé à un seul camp.

  • permalien Alvinalone :
    3 novembre 2012 @14h10   « »

    Bientot on va dire que le sionisme est une pensée doué des raison et d’amour envers les palestiniens, à lire certains commentaires ici les sionistes aiment tellement les palestiniens c’est pour ça qu’il prennent leur terre et assassine ses enfants et femmes enceinte,Israël c’est la violence à l’état de nature.

  • permalien Oncle jo :
    3 novembre 2012 @15h08   « »

    Je vais rappeler quelque chose : le peuple palestinien est un peuple sémite, donc par sa politique oppressive l’état d’Israël est un état antisémite, CQFD.
    Après, oui l’holocauste est un crime contre l’humanité mais c’est en Europe que ça s’est passé pas en Palestine. Arrêtez de faire les martyrs si aujourd’hui vous tirez, on sait quel peuple est maintenant dans la ligne de mire. L’Europe a déshabillé Ahmed pour habiller Cohen et se donner bonne conscience.
    De plus le crif s’attribue le rôle de porte parole des juifs en France, au nom de qui ou quoi en a-t-il le droit ? Je ne pense pas que les protestants ou les orthodoxes apprécierai que benoît 16 parle en leur nom...
    À bon entendeur shalom, salam, salut ! Et rappelez vous : les opprimés sont fait de la même boue que leurs oppresseurs...

  • permalien ReOpen911 :
    3 novembre 2012 @16h13   « »

    Il y a en effet certains sujets qui sont assez sensibles et dont on peut difficilement discuter dans les médias.
    Heureusement que le diplo est là pour lutter contre la censure

  • permalien Chantal Dupille :
    3 novembre 2012 @18h53   « »

    Bonjour ami(e)s du Diplo

    Relayé, avec plaisir !

    http://chantaldupille.over-blog.com...

    En saluant tous les résistants à l’oppression et tous les combattants pour la Liberté, la vraie !

    Chantal Dupille,
    journaliste-écrivain

    .

  • permalien
    4 novembre 2012 @08h34   « »

    Ne serait-il donc pas temps de corriger le tir et d’apprendre à beaucoup qu’il y avait 56 états PRESENTS (1) le 29 novembre 1947 à l’ONU et que, s’il y a eu officiellement 33 "Yes" (sur 31 absurdement nécessaires) , au moins 9 d’entre eux n’étaient pas "libres" ?

    Et que donc non seulement éthiquement, ce qui devrait se comprendre de soi, mais encore juridiquement, cette recommandation 181 qui ne pouvait être une injonction, était indéfendable et inadmissible.

    Alors que, de toutes façons, le fanatique Ben Gourion n’avait jamais eu la moindre intention de la respecter ; contrairement à l’incohérente affirmation classique « Nous les Juifs, nous avons accepté cette résolution, les Arabes, non. Et ils nous ont fait la guerre et on a dû se défendre et on n’avait pas à rendre des territoires gagnés par la guerre »

    Pour mémoire : il y avait d’admirables intellectuels juifs dont des fondateurs de l’Université hébraïque de Jérusalem, qui étaient sionistes (2) , mais opposés aux inévitables futurs crimes de David Gün incapable de prouver, comme tant d’autres de ses complices ou combattants, qu’il était descendants d’Hébreuses ou majoritairement, voire complètement de Khazars. Et qu’il ne s’agissait donc pas, pour beaucoup, de la « terre de nos aïeux ».

    (1) : Certains comprendront.
    (2) Toujours utiliser « sionistes » négativement est injuste pour eux ou leur rares « héritiers » actuels.

  • permalien Shiv7 :
    4 novembre 2012 @17h47   « »

    Excellente VDO, musique, paroles et images, message universaliste s’il en est, tout comme la Palestine qui dans sa souffrance nous montre ce que chaque homme recherche.

    Merci Zebda

  • permalien michel :
    4 novembre 2012 @20h06   « »

    vidéo médiocre tant par son fond que par sa forme ; zebda omet de préciser que des dizaines de missiles s’abattent chaque jour sur le sud d’Israel sans que cela ne dérange personne

    censurez zebda

  • permalien s=exp(j*pi) :
    4 novembre 2012 @21h01   « »

    A propos d’un certain michel

    D’abord, le terme correct serait "roquette" et non missile, mais chacun a ses limites de vocabulaire.

    Ensuite, michel s’abstient de compter ce que l’armée israélienne envoie comme pruneaux sur GHAZA (et c’est du lourd).

    Ce serait beaucoup trop compliqué pour lui.

    Il oublie le blocus israélien qui est un acte de guerre permanent.

    On se demande s’il l’a compris.

    Il se borne manifestement à un décompte simpliste : 1, 2, beaucoup .... S’il n’a pas évoqué "des centaines" de missiles, vous croyez que c’est par peur du ridicule ou pcq ses notions de décompte n’y atteignent pas ?

    Et il s’abstient de faire le topo jour par jour pour 1 semaine avec référence crédible, pex.

    Donc, il reste sur LE souvenir qui l’a marqué un jour ou l’autre (plus de 2 : beaucoup) et qu’il a dû noter qq part afin de ne pas oublier. Vous croyez qu’il a noté la date ?

    Bref, il fait ce qu’il peut ...

    Le pauvre !

    Vous croyez qu’il faut censurer michel ?

  • permalien Mi :
    4 novembre 2012 @21h36   « »

    Réponse : en attendant ce ne sont pas les israéliens qui massacrés c’est pauvres enfants palestiniens ( ou autres) un peu partout dans le monde ( et notamment à Toulouse, chère patrie de ce chère zebda)

  • permalien Tristan :
    4 novembre 2012 @22h17   « »

    @Mi

    en attendant ce ne sont pas les israéliens qui massacrés c’est pauvres enfants palestiniens ( ou autres) un peu partout dans le monde

    Bravo, vous avez tout compris !!!

    Ceux qui sont massacré, c’est, effectivement, les pauvre enfants palestiniens (ou autres), un peu partout dans le monde.

    Mais, il ne faut surtout pas le dire, cela ferait de la peine aux assassins et à tous leurs amis (et même à leur maman, oui, ils en ont aussi) !!!

  • permalien Mi :
    4 novembre 2012 @22h22   « »

    Oui d’ailleurs ce sont aussi leurs chères mamans qui les envoient se faire sauter avec des ceintures d’explosifs pour tuer un maximum de juifs au lieu des les envoyer à l’école de la république même islamique !!!!!

  • permalien Michel :
    4 novembre 2012 @22h42   « »
    Réponse d’un certain Michel

    Un nombre ? Une date ? Quelle importance ? Un missile, une roquette ? Mais c’est toujours une de trop ! Et quelle serait la réaction de la france ou d’un autre pays si on se mettait à faire pleuvoir sur lui des pluies de roquettes ? Mais peut être qu’Israël devrait après tout réagir comme tout autre nation et rendre roquette pour roquette, au lieu de répondre timidement ? Qu y aurait il finalement de plus normal ? Qu y aurait il finalement de plus légitime ? Ah mais oui j’oubliais qu’Israël n’a aucune légitimité ; et pour cause, ce sont tous des juifs !!!!

  • permalien Tristan :
    4 novembre 2012 @22h53   « »

    @Mi

    Vous n’êtes plus à l’époque de Samson et des zélotes (les premiers terroristes connus).

    Les assassins d’enfants, là, ont accès à tout l’armement de pointe et des meilleurs méthodes de l’école francaise, perfectionnée en Algérie et lors du plan Condor.

    On ne peut, malheureusement, pas exclure que l’histoire se répète

  • permalien X :
    5 novembre 2012 @00h25   « »

    Michel :
    4 novembre @22h42 «  »
    Réponse d’un certain Michel
    Un nombre ? Une date ? Quelle importance ? Un missile, une roquette ? Mais c’est toujours une de trop ! Et quelle serait la réaction de la france ou d’un autre pays si on se mettait à faire pleuvoir sur lui des pluies de roquettes ?

    J’imagine, Michel que vous savez que 85% au moins de la population sont des réfugiés et que les sionistes habitent sur leurs terres et leurs villages. Peut être que vous le saviez mais que ça vous est égal. Les habitant de Gaza ne lancent pas des roquettes sur n’importe qui, et la France n’a volé la terre de personne. Votre comparaison avec la France ne tient pas.

    Imaginez que la France prend par la force les terres de la Belgique, refoule les belges aux Pays Bas et installe des français en Belgique.

    Est ce que vous seriez surpris de voir des roquettes pleuvoir sur la Belgique ocupée par des français ?

    Cette comparaison est plus proche de ce qui se passe entre Gaza et l’entité sioniste.

  • permalien zut :
    5 novembre 2012 @10h20   « »

    les vrais coupables ! NOUS

    il suffit d’appliquer les conventions de Genève

    http://www.dailymotion.com/video/x6...

    Mes amis respecte nos lois

    le crif est un loby qui divisent les français petit a petit est attise la haine entre les peuples .
    quand on est pour la paix on est du coté des victimes

    Israël est coupable de Génocide ,le crif est sont bras armés en France
    Israël a tués 14OO enfants depuis 2000/2009)
    Source http://www.btselem.org/english/Stat...
    CE N ?EST PAS LA PALESTINE QU ?IL FAUT LIBÉRÉ MAIS LA JUSTICE .
    Votre monde est fini .

  • permalien Deïr Yassin :
    5 novembre 2012 @12h00   « »

    J’espère vraiment que la modération va laisser le commentaire de Michel 05 nov 05h42. Il nous montre la mocheté, le racisme et l’ignorance crasse des sionistes.

    Tristan a déjà souligné les propos purement racistes, je vais donc soulever ceci :

    "Depuis des dizaines d’années, je parcours les routes de Tel Aviv à Ashdod en passant pas Ashkelon et je n’ai jamais vu un village arabe ni sur le littoral ni à l’intérieur des terres"

    A part le fait qu’au sud de Tel Aviv, vous avez Yafa, il est normal que vous ne trouvez pas de villages palestiniens puisqu’ils ont été détruits en ’48-49. Tel-Aviv elle-même couvre au moins cinq villages palestiniens dont Salameh et Sheikh Muwannis.

    Sur le site "Palestineremembered" vous trouvez tout ce qu’il vous faut pour vous instruire ainsi que sur le site de Zochrot.

    Ici une carte (à droite) faite sur le travail infatigable de Salman Abu-Sitta répertoriant tous les villes et villages palestiniens avant ’48 :

    - www.palestineremembered.com/...

    Puisque vous nous parlez d’Ashdod, ville fondée en 1956 sur les terres du village palestinien d’Isdûd :

    Et la prochaine fois que vous passez à Ashkelon, cherchez ceci. Vous remarquez l’architecture typiquement russo-polonaise....

    Le village d’al-Majdal-Asqalan avait d’ailleurs un camp de concentration, entouré de fils barbelés appelé par le "Ghetto" par les sionistes du coin. Les internés furent expulsés vers Gaza sur des camions en aout 1950 sur ordre de Ben Gourion et Moshe Dayan.

  • permalien Wilaya4 :
    5 novembre 2012 @15h11   « »

    Voilà ce que disait en 2004, dans un éclair de lucidité, Jacques Borde, militant du Parti National Communiste d’ultra droite, compagnon de route du Parti des Musulmans de France : « Or, c’est précisément la rencontre - la conjonction, l’alliance complémentaire -des professionnels de la propagande (journalistes, dessinateurs, cinéastes), et des marginaux déclassés et frustrés, qui a toujours constitué l’essence même de la violence antisémite. Les uns créent un "climat" et désignent des "cibles" ; les autres trouvent enfin l’occasion de libérer une violence latente et diffuse, en temps ordinaire, à la faveur de cette "ambiance idéologique" qui fait disparaître tabous et inhibitions. Sous l’empire tsariste, quel était l’élément déclencheur des pogroms, sinon l’action conjuguée de la populace et des services idéologiques de la police secrète - la première étant surexcitée par les mythes, calomnies et bobards inventés et propagés par la seconde ? Dans la France actuelle, qui doit être tenu pour responsable des agressions antisémites, sinon ce cocktail criminogène qui enivre la fureur de certains déclassés, alimentée par la désinformation et les obsessions haineuses que charrient nombre de médias antisionistes ? »
    La semaine où Bachar el Assad vient de dépasser à l’issue de 18 mois de répression atroce, le seuil de 35.000 morts - l’équivalent exact du nombre de victimes arabes de 6 guerres contre Israël en 65 ans, dont une large majorité de soldats égyptiens -, il devenait urgent d’occuper le devant de la scène en inventant de nouveaux Mohamed al Dura pour justifier les crimes du Palestinien de carton Merah. Les dirigeant palestiniens expriment leur dégoût envers les nazillons de toute origine qui exploitent leur cause pour justifier leur haine antisémite. Dans le but louable de pourrir la vie des Juifs en France, afin de mieux les sensibiliser à l’invitation de Netanyahou à accomplir leur Alya.

  • permalien guy :
    5 novembre 2012 @16h37   « »

    Pourquoi y aurait-il censure ?Voilà une donnée à connaître.Islam:religion de 20% des habitants de la planète.Création de richesses:7% du total mondial,y compris les hydro-carbures.Voilà un thème porteur pour la prochaine chanson de Zebda.Mais peut-être que ça ne fait pas vendre !

  • permalien Sassi :
    5 novembre 2012 @18h22   « »

    @Plop :

    Ma foi, je me rappelle des commentaires d’Alain Gresh sur les récentes et moins récentes caricatures de Mahomet et je rigole. L’hypocrisie et la censure n’est pas réservé à un seul camp.

    Je me demande, comme vous, comment des gens qui ont appelé Charlie Hebdo à s’autocensurer (ils n’exigent pas la censure directement, c’est plus malin), se permettent de s’offusquer quand on censure Zebda.
    Moi, aussi je suis contre la censure de cette chanson, mais de grâce, M. Gresh, laissez Charlie Hebdo tranquille. D’autant plus que certaines personnes qui partagent vos opinions ne sont pas comme vous, des démocrates. Ils sont capables d’en appeler au meurtre de journalistes ou bien de mettre le feu au siège du journal. On dira alors que « c’est pas nous tous, c’était un illuminé… » Mais trop tard, le journaliste aura été flingué ou égorgé.
    Sassi

  • permalien X :
    5 novembre 2012 @19h03   « »

    Si je vous comprend bien vous allez subir le même sort que lui et vous allez vivre dans qqun d’autre. J’accepte. End

  • permalien Wilaya4 :
    5 novembre 2012 @19h13   « »

    @ Deir Yassin "la mocheté, le racisme et l’ignorance crasse des sionistes." Ils ont sans doute étudié l’histoire et la géographie dans les universités françaises http://blog.mondediplo.net/2011-11-...

  • permalien Rouzbeh :
    5 novembre 2012 @20h57   « »

    Le Crif envoie des étudiants en journalisme en Israël

    Dans une semaine, une soixantaine d’étudiants de l’Ecole supérieure de journalisme de Lille s’envoleront pour neuf jours en Israël. L’école, qui a des difficultés financières, ne paye qu’une partie du séjour. Le billet d’avion et une partie du logement sur place seront pris en charge par le Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif).

    (...)

    http://www.rue89.com/2012/11/05/le-...

  • permalien guy :
    5 novembre 2012 @23h57   « »

    Une chanson pour Gaza alors que les fondamentalistes sont au pouvoir là-bas ?Et alors qu’on a tué des gens en Afghanistan parce-qu’ils faisaient de la musique,ce qu’on jugeait contraire à certains passages du Coran ?J’espère qu’on permettra aux Gazaouis d’écouter Zebda.S’il est interdit à Gaza,ils pourront toujours l’acheter en Israël !

  • permalien Noval :
    6 novembre 2012 @09h58   « »

    " Le Crif envoie des étudiants en journalisme en Israël "

    Il faudra veiller à ce que ces apprentis-journalistes planchent avant leur départ sur le lexique de circonstance sans l’aide duquel ils risquent de ne jamais devenir de véritables professionnels :

    http://www.info-palestine.net/artic...

  • permalien fernando firstater :
    6 novembre 2012 @14h42   « »

    Bonjour Monde Diplomatique

    Ceci ne fais part d’aucun debat et je ne sais pas ou le joindre.

    Est il vrai ou faux qu’il y a eu un monsieur juif allemand Holzmann qui a donnè un millon de dollars pour l’oeuvre du monde diplomatique ?

    De l’argent qui venait de la exploitation sans pitiè de la foret amazonique bolivienne à Santa Cruz de la Sierra ?

    Pour cela ne serait il pas mieux de donner un espace aux interets et aux voix des juifs allemands et leur descendants ?

    On ferait justice en soyant moins partiel

    et puis je vous salue,salut et au revoir.

    fernando firstater

    Chili

  • permalien HN :
    6 novembre 2012 @17h15   « »

    Une chanson de Zebda qui "risquerait de promouvoir la haine d’Israël chez les jeunes"... Ils ont fumé quoi au CRIF franchement ?

    Dans ce cas là, la simple évocation de crimes perpétrés par des soldats israéliens "risquerait de promouvoir la haine d’Israël".

    Et dans ce cas là, ce n’est pas le fait de Zebda...

    Cdlmt

  • permalien HN :
    6 novembre 2012 @17h17   « »

    @guy

    La Palestine, c’est l’Afghanistan ??
    Vous avez une sacrée manière de mettre tous les musulmans dans le même sac...

    Cdlmt

  • permalien s=exp(j*pi) :
    6 novembre 2012 @21h58   « »

    @ HN A propos de guy // 05-11 / 23h57

    M’sieur guy semble se faire beaucoup de souci pour Zebda. Rendez-vous compte.

    Une chanson pour Gaza alors que les fondamentalistes sont au pouvoir là-bas ? Et alors qu’on a tué des gens en Afghanistan parce-qu’ils faisaient de la musique ...

    M’sieur guy doit être un expert du fondamentalisme pour nous suggérer semblable rapprochement entre AFGHANISTAN et BANDE DE GHAZA. Un expert de la répression de l’expression artistique dans le domaine musical, qui sait ?

    Serait-ce pcq’il est amateur de musique et craint que la loi des orthodoxes s’affermisse sur Israël, ce qui le priverait de la voix de Barbara HENDRICKS ? Ou plus probablement, n’est-il qu’un ignare laissant échapper une bêtise de plus ? Quand c’est à l’encontre des Musulmans, toute idiotie semble permise.

    Rappel donc à M’sieur guy. A la date du 03-0-2011, un sioniste de ses copains envoie un mail sur ce blog.

    L SZY*** // 03-05-2011 / 22h32

    En attendant, le point de passage à Rafah restera ouvert, mais seulement pour ceux qui sont dans les petits papiers des barbus ...

    Patatras ! Je suis les infos sur Euronews ; c’est permis, oui ? Et je peux donc rabattre ce caquet mal inspiré à 23h58, même date :

    s=exp(j*pi)

    Vu sur Euronews au journal de 23h00 : Daniel BARENBOIM donnant un concert à Ghaza. Un jeune homme dans la foule "Ah, Il est israélien ? Peu importe, je suis venu pour l’écouter."

    Euh ! ... Daniel BARENBOIM, il connaît tout de même, c’est même un Juif, un Juif que j’admire et ... un chef d’orchestre de musique classique ! Ah, c’est vrai ! Aujourd’hui, c’est le Hévi Métal, comme on dit ; faut bien en profiter quand on est très jeune car on devient sourd vers 30 / 35 ans.

    Ah ! La DUPLICITE arabe ou islamiste ou islamique ou musulmane n’a pas de fond ... nous apprend la Hasbara.

    Et la fourberie Goy qui passait le sujet juste au moment où L Szy*** concluait son POST !! C’est au moins anti-chose et peut-être même anti-machin, une pareille inconvenance, vous ne trouvez pas ?

  • permalien s=exp(j*pi) :
    6 novembre 2012 @22h53   « »

    A propos de Wilaya4 // 05-11 / 15h11

    ... il devenait urgent d’occuper le devant de la scène en inventant de nouveaux Mohamed al Dura ...

    Il est des propos infâmes. Sont-ils justifiés par l’aveuglement que provoque l’idéologie ou est-ce pire encore ?

    Alors, la presse aurait donc inventé :

    - "Balle perdue" : IAIN HOOK

    - "Balle (presque) perdue" - Tom HURNDALL

    - "Balles perdues" (15 "balles perdues" !) - IMAN EL HAMS

    - "Balle perdue" - Ahmad MUSSA

    - "Lame de bulldozer géant perdue" - Rachel CORRIE

    Voir les détails dans les deux posts :

    http://blog.mondediplo.net/2012-11-...

    http://blog.mondediplo.net/2012-11-...

    La presse aurait inventé ou nous serions sommés d’oublier jusqu’à ces noms !

    Dans son roman "1984", ORWELL disposait au MINIVER (Ministère de la Vérité = Centre de la propagande) un "trou de mémoire" où les documents qui contredisaient la version de l’instant de l’histoire et de la situation du monde étaient jetés et aspirés vers un incinérateur.

    Pour affirmer que ces saloperies n’ont jamais eu lieu, Wil*** disposerait-il d’une version du "trou de mémoire" ? Est-ce pire encore ?

  • permalien Handala :
    8 novembre 2012 @14h55   « »

    Paroles de la chanson de Pierre Bachelet

    LAISSEZ CHANTER LE FRANÇAIS

    On le parle de mémoire pas besoin de traducteur
    On a tous sans le savoir un Larousse dans le cœur
    Avec ses tournures de province et ses pointes d’accent
    Il a fait trembler les princes, tomber les présidents

    Laissez chanter le français
    Laissez chanter le français

    Si le rêve de quelques-uns est d’en faire un patois
    Une langue de rien, un parler d’autrefois
    Ne prenons pas la gomme à effacer les mots
    A effacer les hommes qui chantent à la radio

    Laissez chanter le français
    Laissez chanter le français
    Laissez-le dire ce qu’il veut
    Laissez-le rire quand il veut
    Laissez chanter le français
    Laissez chanter le français

    C’est sa première liberté
    C’est sa manière d’exister
    Qu’on écrive les Droits de l’Homme ou « Ne Me Quitte Pas »
    Se comprendre d’abord c’est s’entendre déjà
    Avec ma femme je l’avoue les « je t’aime » sont naturels
    Dois-je dire « I love you » pour être universel

    Laissez chanter le français
    Laissez chanter le français

    Si l’histoire a ses modes, ses donneurs de leçons
    Elle a pour certains snobs des retours de bâtons
    Ne prenons pas la gomme à effacer le cœur
    A effacer les hommes qui chantent par bonheur

    Laissez chanter le français
    Laissez chanter le français
    Laissez-le rire quand il veut
    Laissez-le dire ce qu’il veut

    Laissez-le plaire ou déplaire
    Laissez-lui faire ses colères
    Comme un pavé d’espérance
    Pour dire j’existe et je pense

    Laissez chanter le français
    Laissez passer le français
    Laissez-le dire ce qu’il veut
    Laissez-le rire quand il veut.

    Et j’ajouterai : laissez chanter le français/ pour rire ou pour pleurer/ avec tous les mots qu’il veut.

  • permalien Noval :
    8 novembre 2012 @17h05   « »

    Lettre ouverte a Pierre Savary – Ecole Supérieure de Journalisme de Lille

    ​Cher collègue,

    Par des collègues journalistes, nous avons eu connaissance du voyage d’étude en Israel qui s’organise, sous le patronage – et le financement – du CRIF. Sans faire de fausses analogies, un tel projet nous rappelle les invitations de journalistes en Afrique du Sud organisés et payes par le régime de Pretoria, a l’époque de l’apartheid.

    Que des étudiants en journalisme se rendent sur le terrain, en particulier dans des régions de conflits, est tout a leur honneur, mais qu’ils acceptent d’être pris en charge par une organisation qui sert d’agence de propagande pour la politique du gouvernement d’extreme droite israélien n’est pas seulement surprenant, mais aussi désolant.

    Le fait d’"equilibrer" ce voyage par un détour à Ramallah ou par une rencontre avec nos amis de Breaking the Silence, ne change pas grand-chose au caractère propagandiste de cette initiative. Pour exemple : dans la visite du Golan, y aura-t-il une rencontre avec des représentants de la population syrienne qui y vit sous occupation ? J’en doute.

    Le Centre d’Information Alternative dont je suis le co-President organise souvent le programme de journalistes, de délégations et de missions professionnelles en Israel ET dans les territoires palestiniens occupes. Le fait d’être une organisation mixte, palestino-israélienne, nous permet d’avoir un regard précis et une connaissance intime des deux réalites qui caractérisent cette région.

    Nous comprenons qu’il n’a plus moyen de faire marche arrière. Du moins, pouvons essayer non pas d’"équilibrer" – il ne saurait y avoir d’équilibre entre occupants et occupés, colonisateurs et colonisés – mais au moins de permettre aux étudiants-journalistes de sortir du cadre propagandiste de cette initiative.

    Nous sommes a votre disposition pour une réorganisation du programme, de telle sorte qu’il devienne une rencontre avec la réalite, telle qu’elle est des deux côtés du mur : entre autres un tour de la colonisation et du mur autour de Jérusalem, rencontre avec des femmes et des femmes qui représentent la societé civile palestinienne, ainsi que des militant/es d’organisations anti-colonialistes israéliennes ; rencontre avec des Syriens du Golan occupé.

    Cordialement,

    Michel Warschawski

    President/Centre d’Information Alternative

    Jerusalem/Beit-Sahour

  • permalien Noval :
    9 novembre 2012 @10h50   « »

    Le CRIF et sa promotion par l’Etat français, ça suffit !

    http://ujfp.org/IMG/pdf/Com_UJFP_Ec...

  • permalien Zulfikar Al-Ansari :
    9 novembre 2012 @12h49   « »
    Une jeune lionne palestinienne défie un soldat israélien

    Une jeune fille israélienne défiant les soldats de l’armée la plus "morale du monde".

    La lâcheté des soldats israéliens n’est plus à démontrer. Elle est au moins égale à celle des journalistes français devenus de véritables laquais du CRIF

  • permalien Deïr Yassin :
    9 novembre 2012 @13h28   « »

    La jeune fille dans le vidéo de Zulfikar al-Ansari est Liran Tamimi, la fille de Bassem Tamimi qui viens d’être condamné - encore - à quatre mois de prison pour avoir manifesté dans un supermarché de la chaine Rami Levi. Rami Levi qui refuse de vendre des produits palestiniens et qui refusent que ses employés palestiniens travaillent à côté de ses employés juifs (et surtout juives).

    http://972mag.com/bassem-tamimi-sen...

  • permalien X :
    9 novembre 2012 @13h34   « »

    Comme les auteurs cités par Sakhra Nathan nous dira que Liran Tamimi est antisémite. Son père aussi bien entendu.

  • permalien Zulfikar Al-Ansari :
    9 novembre 2012 @18h29   « »

    Bonsoir à tous,

    Voici en vrac la traduction faite par George, que je remercie chaleureusement, et postée sur le site Seenthis.net de ce que dit la jeune Liran Tamimi (Merci à Deir Yassin).

    En vrac :

    – où l’avez vous amené
    – je ne veux pas me taire
    – je sais que tu comprends l’arabe
    – espèce de merdeux je te crache au visage
    – allez-vous en
    – espèce d’espion
    – je n’ai pas peur de tes armes
    – va faire peur aux enfants des colonies pas à nous chien de fasciste
    – rentre dans ton pays
    – tu crois que si tu portes une armure tu feras peur aux palestiniens
    – rigoles on verra qui va rigoler à la fin
    – nous vengerons Moustapha et tous les prisonniers
    – si tu arraches un olivier nous en planterons 100

    Cette jeune fille palestinienne au courage inouï et d’une force de caractère exceptionnelle nous montre pourquoi les Israéliens au final finiront par déguerpir.

    Chaque nouvelle génération est encore plus déterminée que la précédente.

    Hasta la Victoria Siempre, Palestina !

  • permalien Deïr Yassin :
    9 novembre 2012 @19h04   « »

    "Nous vengerons Moustapha"

    Liran Tamimi parle bien entendu de Mustafa Tamimi, le cousin de sa mère, tué par l’IDF le mois de décembre à Nabi Saleh.

    www.mondoweiss.net/2011/12/m...

    Ici Mustafa, sur la gauche, avec sa famille. Son père est mort le mois d’octobre, d’un coeur brisé.....

  • permalien Deïr Yassin :
    11 novembre 2012 @10h45   « »

    Deux Gazaouis tués dans un raid aérien ce matin.

    Hier c’était quatre autres :
    - www.maannews.net/eng/ViewDet...

    Jeudi, c’était Hamid Younis Abu Daqqa, 13 ans qui rêvait de devenir footballeur et qui fut tué en jouant au foot devant sa maison, portant le maillot de Real Madrid, son équipe fétiche :
    - www.maannews.net/eng/ViewDet...

    Dimanche dernier ce fut Ahmed al-Nabatin, 20 ans, souffrant d’épilepsie et de troubles mentaux, qui s’est égaré dans la zone tampon. Pendant 6 heures, le staff médical palestinien ont tenté de s’approcher de lui, pendant six heures ils se sont fait tirer dessus par les National-Sionistes. Quand ils ont finalement pu l’approcher, Ahmed al-Nabatin était mort de ses blessures.
    - www.maannews.net/eng/ViewDet...

  • permalien Nathan :
    11 novembre 2012 @10h51   « »

    Et les quatre autres ? Vous avez un descriptif ? Ils faisaient quoi ? Ils jouaient aux billes ?

  • permalien Deïr Yassin :
    11 novembre 2012 @11h01   « »

    On dirait que cela vous dérange qu’on étale les crimes de vos cousins au nom de ’l’Etat des juifs du monde entier’. Pour votre empathie et dénonciation des crimes, en remerciement une photo de Hamid :

  • permalien Deïr Yassin :
    11 novembre 2012 @11h34   « »

    Yassir Arafat
    24.08.1929 - 11.11.2004
    - www.youtube.com/watch ?v=4Vbi...
    - www.youtube.com/watch ?v=ttb6...

  • permalien K. :
    11 novembre 2012 @18h12   « »

    On le voit : que des cibles « stratégiques »...

    http://seenthis.net/messages/96736

  • permalien K. :
    11 novembre 2012 @18h22   « »

    Crif : Les musulmans ne peuvent pas être associés à la "cause nationale".

    http://lci.tf1.fr/france/societe/le...

  • permalien Yvan :
  • permalien Selma :
    11 novembre 2012 @18h52   « »

    Yassir Arafat
    24.08.1929 - 11.11.2004
    www.youtube.com/watch ?v=4Vbi...
    www.youtube.com/watch ?v=ttb6...

    Quand les "élites" Algériennes étaient des vrais "fanatiques", avant, qu’ils ne baissent le p .... devant le néocolonialisme ...

  • permalien Deïr Yassin :
    12 novembre 2012 @14h41   « »

    La mère de Matar Abu al-Atta tient son nouveau-né qu’elle a mis au monde le jour même où Matar fut tué par l’armée israélienne.

    La première frappe fut sur un groupe de jeunes qui jouaient au foot (il ne s’agit pas de la même frappe qui celle avait tué Hamid Younis Abu Daqqa, 13 ans), la deuxième sur les gens qui sont accouru pour les secourir.
    52 blessés dont des nombreux très graves, 6 femmes, 12 enfants.

  • permalien Selma :
    12 novembre 2012 @19h52   « »

    La liberté d’expression, oui ; mais à condition que ....

    Ecoutez vite, avant que le "nettoyage passe :

    http://www.dailymotion.com/video/xk...

  • permalien Françoise :
    23 novembre 2012 @19h09   «

    Selon le CRIF, la chanson de Zebda "risque de promouvoir la haine d’Israël parmi les jeunes."

    Moi, athée, d’origine catholique et européenne, je dis NON ! Ce n’est pas la chanson, mais le soutien inconditionnel du CRIF à la politique criminelle de l’Etat d’Israël qui promeut la haine d’Israël et des Juifs.

    J’ai toujours pensé que le racisme et la xénophobie sont des maladies très dangereuses, mais il m’est arrivé de me demander si l’antisémitisme, vu justement la politique d’Israël, n’était pas justifié.

    Ensuite, j’ai eu la chance de découvrir les écrits d’Amira Hass, Gideon Levy, Ilan pappe, Uri Avnery et d’autres ; J’ai aussi eu connaissance des positions de Noam Chomsky et de Daniel Baremboin - qui a donné un concert à Gaza.

    Conclusion : la haine des Juifs est non seulement criminelle mais stupide, puisque des Juifs, la plupart israéliens, jugent avec aussi peu d’indulgence que moi la politique d’Israël.

    Si le CRIF veut vraiment lutter contre la haine des Juifs, il ferait mieux de distribuer dans les quartiers des tracts reprenant des articles d’Amira Hass, plutôt que de s’en prendre à Zebda.

    PS : Tariq Ramadan a rendu un très bel hommage à Amira Hass.

Ajouter un commentaire