Le Monde diplomatique
Accueil du site > Nouvelles d’Orient > Sartre, les juifs, Israël et la Palestine

Sartre, les juifs, Israël et la Palestine

mardi 13 novembre 2012, par Alain Gresh

On trouvera ce texte en arabe ici.

Le numéro des Temps modernes publié au moment de la guerre de juin 1967 illustrait le malaise de la gauche française, y compris de ceux qui s’étaient engagés ardemment dans le combat pour l’indépendance algérienne et, plus largement, pour la décolonisation. Dans sa préface à la revue qu’il dirigeait, Jean-Paul Sartre ne dissimulait pas son embarras :

« Je voulais seulement rappeler qu’il y a, chez beaucoup d’entre nous, cette détermination affective qui n’est pas, pour autant, un trait sans importance de notre subjectivité mais un effet général de circonstances historiques et parfaitement objectives que nous ne sommes pas près d’oublier. Ainsi sommes-nous allergiques à tout ce qui pourrait, de près ou de loin, ressembler à de l’antisémitisme. À quoi nombre d’Arabes répondront : "Nous ne sommes pas antisémites, mais anti-israéliens." Sans doute ont-ils raison : mais peuvent-ils empêcher que ces Israéliens, pour nous, ne soient aussi des Juifs ? »

Je faisais remarquer, dans De quoi la Palestine est-elle le nom ? :

« On ne peut mieux résumer les réticences de la gauche européenne vis-à-vis de la cause palestinienne. Réticences qui confinent à l’aveuglement : les Palestiniens en tant que tels ne sont même pas évoqués en 1967, alors que la menace sur Israël, peinte dans les termes les plus alarmistes dans les années 1960, perdait toute consistance réelle : le pays, appuyé par les États-Unis, pouvait vaincre toutes les armées arabes réunies. En Europe, comme l’expliquait Sartre, on percevait ce conflit à travers les persécutions antisémites et "la légitime aspiration à une patrie du peuple juif", chassé de ses terres deux mille ans plus tôt. »

Cet aveuglement transparaît bien plus tard, à la fin des années 1970. Comme le rappelle l’intellectuel palestino-américain Edward Said, dans un texte publié dans Le Monde diplomatique de septembre 2000, « Ma rencontre avec Jean-Paul Sartre » dont voici un extrait (le texte complet est disponible sur le DVD-ROM du Monde diplomatique qui regroupe tous les articles du journal publiés depuis 1954). Il y raconte une réunion organisée sous l’égide de Sartre à Paris, après les accords de Camp David (1978), et qui regroupe des intellectuels français, des Palestiniens, des Arabes et des Israéliens.

« Las des discussions ampoulées et vaines, j’interrompis sans vergogne les débats tôt dans la matinée, et j’insistai pour qu’on écoute Sartre immédiatement, ce qui suscita la consternation chez ses satellites. La séance fut suspendue, pendant qu’ils délibéraient en catastrophe. L’ensemble, je dois dire, se partageait pour moi entre farce et tragédie, car Sartre lui-même ne semblait prendre aucune part à ces délibérations qui concernaient précisément sa participation ! A la fin, nous fûmes rappelés à la table par un Pierre Victor visiblement irrité, qui, avec toute la pompeuse affectation d’un sénateur romain, annonça d’un ton agacé : "Demain, Sartre parlera." Et nous nous retirâmes, pour nous retrouver le lendemain matin afin d’écouter le grand homme. »

« Le lendemain, Sartre avait bien quelque chose à nous offrir : un texte dactylographié de deux pages environ qui, pour l’essentiel — ce que j’écris se fonde uniquement sur un souvenir vieux de vingt ans —, recourait aux pires platitudes pour louer le courage de Sadate. Je ne peux me rappeler beaucoup de mots pour évoquer les Palestiniens ou leur passé tragique, les territoires occupés. Il n’y eut, c’est une certitude, aucune référence au colonialisme d’implantation israélien comparable à beaucoup d’égards aux pratiques françaises en Algérie. C’était aussi instructif qu’une dépêche de l’agence Reuter, et écrit à l’évidence par Victor, pour tirer d’affaire un Sartre qu’il semblait tenir entièrement sous sa coupe. »

« J’étais complètement retourné de voir que ce héros intellectuel avait succombé, en ses dernières années, à un mentor aussi réactionnaire, et qu’à propos de la Palestine, une question qui relevait à mes yeux de l’urgence morale et politique — sur le même plan assurément que l’Algérie et le Vietnam —, le vieux partisan des opprimés ne pouvait trouver que les mots les plus conventionnels pour l’éloge d’un leader égyptien déjà largement célébré. »

Said soulignait aussi que Sartre était tombé sous la coupe de Pierre Victor (Benny Lévy), un ancien maoïste qui deviendra rabbin et qui se transformera en défenseur acharné, aux côtés de Bernard-Henri Lévy, d’Israël et des actions de son armée contre les Palestiniens.

Entre ces deux dates, peu d’écrits avaient été consacrés aux positions de Sartre, notamment durant le début des années 1970, alors qu’il soutenait le groupe maoïste de la Gauche prolétarienne. Serge Halimi a attiré mon attention sur un ouvrage qui m’avait échappé, un livre de conversations menées de 1970 à 1974 entre un universitaire américain, John Gerassi, et Sartre, et qui a été publié en français en 2011, Entretiens avec Sartre (Grasset).

Interrogé sur les contradictions entre sa position et celle de la Gauche prolétarienne, Sartre répondait :

« Nos positions ne sont pas si éloignées que ça. J’ai toujours été favorable à un Etat israélo-palestinien, au sein duquel tous seraient égaux. Le problème, c’est que la droite religieuse est trop puissante. Ils veulent un Etat juif, quel qu’il soit, avec cette connerie historique dont on a embrouillé leur constitution, ce qui bien sûr leur aliène non seulement tous les musulmans et tous les chrétiens mais également tous les Juifs laïques. Donc voilà, si on envisage les choses comme ça, je suis favorable à l’existence de deux Etats indépendants, égaux et libres. » Avant de préciser qu’Israël « asservit les Palestiniens, leur prend leurs terres, les empêche de vivre libres ».

Concernant les opérations suicide et les kamikazes, Sartre affirme : « J’ai toujours soutenu la contre-terreur contre la terreur institutionnelle. Et j’ai toujours défini la terreur comme l’occupation, la saisie des terres, les arrestations arbitraires, ainsi de suite... » Une position proche de celle qu’a toujours défendue Nelson Mandela : « C’est toujours l’oppresseur, non l’opprimé, qui détermine la forme de la lutte. Si l’oppresseur utilise la violence, l’opprimé n’aura pas d’autre choix que de répondre par la violence. Dans notre cas, ce n’était qu’une forme de légitime défense. »

Sartre critique ensuite Claude Lanzmann qui déclara, en plein milieu de la guerre du Vietnam, que si le président américain Lyndon B. Jonhson soutenait Israël, il crierait « Bravo, Johnson ! »

Dans une autre partie du livre, le philosophe revient sur les Jeux olympiques de Munich de 1972 et la prise d’otages israéliens par un commando palestinien. « Les Palestiniens n’ont pas d’autre choix, faute d’armes, de défenseurs, que le recours au terrorisme. (...) L’acte de terreur commis à Munich, ai-je dit, se justifiait à deux niveaux : d’abord, parce que tous les athlètes israéliens aux Jeux olympiques étaient des soldats, et ensuite, parce qu’il s’agissait d’une action destinée à obtenir un échange de prisonniers. Quoiqu’il en soit, nous savons désormais que tous, Israéliens et Palestiniens, ont été tués par la police allemande. »

197 commentaires sur « Sartre, les juifs, Israël et la Palestine »

0 | 100

  • permalien Deïr Yassin :
    13 novembre 2012 @17h55   »

    Pour ceux qui n’ont pas le DVD-Rom du Monde Diplomatique (comme moi.....), l’essai d’Edward Said sur sa rencontre avec Jean-Paul Sartre est accessible intégralement dans sa version anglaise :

    - www.lrb.co.uk/v22/n11/edward...

  • permalien Vitigis :
    13 novembre 2012 @18h57   « »
    Encore Mandela !

    « C’est toujours l’oppresseur, non l’opprimé, qui détermine la forme de la lutte. Si l’oppresseur utilise la violence, l’opprimé n’aura pas d’autre choix que de répondre par la violence. Dans notre cas, ce n’était qu’une forme de légitime défense. »

    Ce M. Mandela que le Diplo n’aime plus beaucoup car trop mou, trop icône christique, n’est pas le Bon Dieu. L’opinion ci-dessus, ressassée par M. Gresh depuis des années, est fausse. Sinon, tout le monde se révolterait de la même façon. L’Inde a développé des techniques non-violentes contre les méchants Anglais.

    La violence islamique est une violence vengeresse. On détruit l’ennemi au détail (comme à Munich) faute de pouvoir le détruire en gros (selon le mot de Paul Veyne). Cette attitude est absolument dépourvue de perspective d’avenir. Le mal fait à l’ennemi a pour seule conséquence de raidir l’ennemi dans sa persévérance à nous opprimer.

    M. Mandela n’a pas gagné par la violence, mais par un accord avec les Blancs.

  • permalien Selma :
    13 novembre 2012 @19h25   « »

    Encore et toujours la manipulation des faits et l’enfumage !

    La violence islamique est une violence vengeresse

    Il ne s’agit pas d’une violence islamique , répondant à une violence juive, mais d’ une violence politique des colonisés répondant à une première violence, celle du colonisateur . Manipuler les faits ne le changera pas . En Palestine, il s’agit d’un fait colonial ,donc d’un problème politique , rien d’autre .

    M. Mandela n’a pas gagné par la violence, mais par un accord avec les Blancs.

    Les racistes Blancs n’ont accepté de venir à la table des négociations, qu’après une résistance sous toutes ses formes, y compris par la violence , et une mobilisation des peuples contre l’apartheid .

    Idem pour la plupart des pays colonisés . Le colonialisme est une violence première , celle du colonisé n’est qu’une légitime défense .

    Ce M. Mandela que le Diplo n’aime plus beaucoup car trop mou, trop icône christique, n’est pas le Bon Dieu.

    Vitigis, non plus .Dieu , merci .

  • permalien Deïr Yassin :
    13 novembre 2012 @19h55   « »
    Vitigis, les musulmans, München et la Palestine.

    @ Vitigis

    "La violence islamique est une violence vengeresse. On détruit l’ennemi au détail (comme à Munich)"

    L’islamophobie rend con !
    Le mouvement Septembre Noir était largement fondé par des chrétiens ! Luttif Afif alias Issa, le leader de l’opération à München était né à Nazareth, d’un père chrétien et d’une mère juive !
    Le nom de code de l’opération était Iqrit et (Kafr) Bir’im, deux villages chrétiens en Galilée dont les habitants ont été expulsé par la Haganah en ’48.

    Essayez au moins d’être pertinent dans vos critiques.

  • permalien Sarah :
    13 novembre 2012 @20h24   « »

    Mais notre porte parole de Soeur Caroline a dû un peu trop ses bêtises pour sortir des énormités pareilles.

    Ce M. Mandela que le Diplo n’aime plus beaucoup car trop mou, trop icône christique,

    Mandela était considéré comme un terroriste par la plupart des gouvernements des pays civilisés,dont celui des USA.

    Comme aujourd’hui on appelle terroristes les résistants palestiniens.

    Margaret Thachter allant jusqu’à affirmer que Mandela était l’un des plus dangereux terroristes de notre temps(ou décennie ?).

    Ce n’est pas parce qu’aujourd’hui Mandela est célébré en occident qu’il en fut ainsi auparavant.

    Au contraire,les services de renseignement des pays occidentaux ont collaboré activement à traquer Mandela et ses partisans,allant jusqu’à prêter concours aux forces de l’apartheid pour l’assassinat de nombreux militants de l’ANC.

    Par ailleurs,Mandela n’a jamais renoncé ou condamné la lutte armée contre l’oppression.
    C’est bien parce qu’il justifia les actions violentes des militants anti-apartheid qu’il fut emprisonné.
    Le régime d’apartheid lui proposa à plusieurs reprises de condamner les violences,la lutte armée de ses partisans pour alléger sa peine de prison,ce qu’il refusa toujours.

    Lire trop Caroline Fourest nuit à la santé intellectuelle.

  • permalien Shanaa :
    13 novembre 2012 @20h29   « »

    Sartre s’est battu jusquà l’usure au coté des opprimés à une époque ou l’on pouvait le faire !
    Chaque guerre, chaque ignominie était dénoncée par un grande voix intellectuelle à une époque ou l’on pouvait le faire !
    Mais qu’en est-il aujourd’hui ? Les grandes voix se sont tues ?

    Et qu’adviendrait un Nelson Mandela ?

    "M. Mandela n’a pas gagné par la violence, mais par un accord avec les Blancs."

    Il se recevrait un drone dans la figure !!!
    Ou : B. Obama a mis son VETO à toute résolution !!
    Autre époque, VITIGIS !

  • permalien Sarah :
    13 novembre 2012 @20h36   « »

    M. Mandela n’a pas gagné par la violence, mais par un accord avec les Blancs.

    Mandela et l’ANC ont gagné surtout parce qu’ils n’ont pas cédé sur leurs principes,qu’ils ont lutté(sous différentes formes,violente ou non violente)jusqu’au bout,jusqu’à ce que le rapport de force,notamment international,soit en leur faveur.

    Ce n’est qu’après la chute du mur de Berlin que les gouvernements occidentaux ont abandonné le régime inique de l’Afrique du Sud,la "menace communiste" ayant disparue.

    Les colons blancs n’ont accepté un compromis que lorsqu’ils ont été au pied du mur,qu’ils n’avaient pas d’autre option.

    Les sondages auprès des populations blanches quelques années seulement avant la fin de l’apartheid montrent qu’elles n’avaient pas du tout envie qu’il soit mis fin à leurs privilèges raciaux.

  • permalien Sarah :
    13 novembre 2012 @21h03   « »

    L’Inde a développé des techniques non-violentes contre les méchants Anglais.

    Je suppose que vous avez en tête la soit-disant "action non-violente" de Ghandi et de ses partisans ?

    Sauf que la pensée de Ghandi est un peu plus complexe que le film à l’eau de rose que Hollywood lui a consacré.

    Pour Ghandi la protestation non-violente est le degré ultime du courage,de la résistance.
    Mais lui non plus n’a jamais condamné l’action armée contre l’oppression,au contraire il la recommandait même pour ceux qui n’avaient pas la force de résister pacifiquement.

    Pour lui,il n’y avait rien de pire qu’un lâche qui essayait de faire passer sa lâcheté pour de la "l’action non-violente".

    Il insiste beaucoup sur ce point car il avait très peur qu’on comprenne mal sa pensée,qu’on la déforme à la sauce "peace and love" .

    D’après certains spécialistes de la pensée de Ghandi,il y avait chez lui un vrai culte de la mort:il rendait visite à toutes les familles indiennes dont les hommes étaient morts au combat contre les Britanniques pour les féliciter et leur dire à quel point elles devaient fières ces morts.

    Par ailleurs,l’administration britannique des Indes(indirect rule) n’a rien à voir avec le nettoyage ethnique et la colonisation de la Palestine.

    Les Britanniques n’ont jamais pensé à faire des Indes une colonie de peuplement avec expulsion des indigènes.

    J’imagine que Ghandi,face à une telle situation,aurait sûrement changé de "technique de résistance",et aurait adopté d’autres méthodes y compris incluant la violence.
    Il n’aurait certainement pas appelé à la non-violence face à des chars,des bulldozers,des avions de combat qui bombardent des ghettos avec du phosphore blanc...

  • permalien K. :
    13 novembre 2012 @21h09   « »

    La seule explication de la présence des Vitigis ici est d’empêcher qu’une autre réalité, aussi minoritaire soit-elle, puisse exister en dehors de celle, scandaleusement mensongère, entretenue par le mainstream.

    Et ces innombrables faux-monnayeurs veulent en plus se poser comme les derniers remparts ultra-minoritaires contre le mensonge.

  • permalien Nathan :
    13 novembre 2012 @21h11   « »

    Mandela a tout de même une autre étoffe humaine que ces connards du hamas...

  • permalien Sarah :
    13 novembre 2012 @21h29   « »

    @ Nathan :

    Mandela a tout de même une autre étoffe humaine que ces connards du hamas...

    C’est pour ça que les sionistes n’ont cessé de collaborer avec le régime d’apartheid pour combattre l’ANC et Mandela

     ?

    Rappelons que Israel fut le dernier Etat à rompre ses relations diplomatiques avec le régime d’apartheid sud-africain,ceci sous pression américaine.

    Qu’une partie des forces de police du régime sud-africain fut formée par les Israeliens qui ont proposé leurs services et leurs techniques expérimentées dans les territoires occupés.

    Que l’homme qui fut à l’origine de la répression sanglante du soulèvement de Soweito était directement formé par les services israeliens.

    Que des militants de l’ANC se sont plaint à plusieurs reprises de l’aide apportée par Israel à l’Afrique du Sud dans la répression du mouvement de libération sud-africain.

    Qu’Israel a permis à l’Afrique du Sud du temps de l’apartheid d’acquérir la bombe atomique alors que ce régime était sous sanctions internationales.

    etc etc etc.

  • permalien Noval :
    13 novembre 2012 @21h46   « »

    " Mandela a tout de même une autre étoffe humaine que ces connards du hamas... "

    Si Nelson Mandela avait dû lutter contre le sionisme, il aurait immédiatement été pris pour un connard dépourvu de toute étoffe humaine.

    P.S. : " Hamas " qui est un nom propre (très propre ...) s’écrit avec un grand h.

  • permalien s=exp(j*pi) :
    13 novembre 2012 @21h47   « »

    A propos de Nathan // 13-11 / 21h11

    ... ces connards du hamas ...

    Lorsqu’on ne dispose pas d’arguments qui tiennent la route, on est quelquefois tenté de lancer injure, insulte, ou autre inconvenance.

    "... ces connards ... " !

    Nathan aurait-il cédé à la tentation ? Faute d’argument qui tienne ?

  • permalien Nathan :
    13 novembre 2012 @22h02   « »

    Noval : 13 novembre @21h46

    P.S. : " Hamas " qui est un nom propre (très propre ...)

    Tu parles ! Des centaines de civils israéliens tués en Israël dans les opérations kamikazes... Et tout ça pour quel objectif ? Pour créer un Etat palestinien de la Méditerranée au Jourdain (comme l’a encore répété Ismail Haniyeh à Tunis).

    Faire confiance en ces gens-là, c’est comme serrer la main du diable.

  • permalien Shanaa :
    13 novembre 2012 @22h03   « »

    "J’imagine que Ghandi,face à une telle situation,aurait sûrement changé de "technique de résistance",et aurait adopté d’autres méthodes y compris incluant la violence.
    Il n’aurait certainement pas appelé à la non-violence face à des chars,des bulldozers,des avions de combat qui bombardent des ghettos avec du phosphore blanc.."

    Tout à fait juste ! A condition de survivre à un drone !!

  • permalien david10 :
    13 novembre 2012 @22h10   « »
    Une question a Sarah.

    Mais alors pourquoi la fin de l’apartheid venue, la nouvelle Nation arc en ciel d’afrique du sud a t’elle jusqu’a aujourdhui, des liens avec l’etat d’Israel ?

    meme Ezer Weizman , alors president de l’etat d’Israel, etait invité a la ceremonie d’intronisation de Mandela comme premier president de l’afrique du Sud post Apartheid.

  • permalien Shanaa :
    13 novembre 2012 @22h10   « »

    Nathan, le Hamas ne représente pas tous les palestiniens !
    Il y a d’autres parties concernées pour des concertations sous l’égide des organisations internationales. A ce moment le Hamas sera obligé de s’y plier. Non ?

  • permalien Noval :
    13 novembre 2012 @22h16   « »

    Nathan,

    " Des centaines de civils israéliens tués en Israël dans les opérations kamikazes... "

    Réponse de Jean - Paul Sartre : « Les Palestiniens n’ont pas d’autre choix, faute d’armes, de défenseurs, que le recours au terrorisme (...)

    C’est clair ?

  • permalien Sarah :
    13 novembre 2012 @22h21   « »

    @ david10 :

    Tout ce j’ai dis a été documenté,écrit dans des livres,articles :

    The unspoken alliance:Israel secret relationship with apartheid south-Africa

    http://mondoweiss.net/2010/05/excer...

    Carnages. Les guerres secrètes des grandes puissances en Afrique de Pierre Péan.

    http://www.fayard.fr/livre/fayard-3...

  • permalien Nathan :
    13 novembre 2012 @22h29   « »

    Il est vrai que Jean-Paul Sartre s’y connaissait en faits de résistance. il suffit de voir quelle fut son attitude pendant la guerre !

  • permalien Deïr Yassin :
    13 novembre 2012 @22h57   « »
    Nathan, les civils palestiniens, Hamas et l’IDF

    Pour le moment, l’armée israélienne n’a tué que 6 civils durant la semaine dernière à Gaza. Le jeune homme souffrant de troubles mentaux qui s’est égaré dans la zone tampon, dimanche dernier, et le gamin de 13 ans qui jouait au foot devant de chez lui.

    Et puisque Nathan m’avait demandé ce que faisait les quatre autres tués samedi, s’ils jouaient aux billes, je peux l’informer que les deux premiers jouaient au foot quand ils furent tués par un raid israélien, et les deux autres furent tués durant un deuxième raid quand ils ont accouru pour les secourir. Tous avaient entre 17 et 20 ans.

    Dimanche, par contre, l’Armée-La-Plus-Morale.... a réussit a tuer deux militants. Deux sur huit, c’est à peu près le même pourcentage que pendant Opération Plomb Durci.

    Cela n’empêche pas que Rue89, Le Monde et d’autres médias ont commencé leurs articles par les tirs de ripostes des militants palestiniens sur un jeep israélien, blessant quatre soldats israéliens et décrivant les raids de samedi/dimanche comme la ’réponse’ israélienne.

    Les deux civils palestiniens tués avant ne comptent pas, comme d’habitude. Même pas trace d’eux dans Le Monde.

    *****

    @ David10

    "Pourquoi la nouvelle Nation arc-en-ciel d’Afrique du Sud a-t-elle jusqu’à aujourd’hui des liens avec l’Etat d’Israël"

    Ben, cela risque de changer ! Car l’ANC vient de voter le soutien au BDS (boycott, désinvestissement, sanction)

    - http://electronicintifada.net/conte...
    - http://electronicintifada.net/blogs...

  • permalien s=exp(j*pi) :
    13 novembre 2012 @23h19   « »

    A propos de dave // 13-11 / 22h10

    Mais c’est qu’il pose deux bonnes questions ce Monsieur !

    Comme, par exemple, de savoir pourquoi il existe encore des liens entre l’Afrique du Sud et Israël.

    Un petit coup d’oeil aux minerais que l’on extrait de ce pays : or, platine, quantité de diamants, argent ; le pays possède d’importants gisements de vanadium, de chrome (65 % des réserves mondiales), de manganèse, de fluorine, de fer, d’uranium, de zinc, d’antimoine, de cuivre, de charbon, et de tungstène.

    Qui aurait les moyens de se fâcher avec un pays pareil, hein ?

    D’autant que, notez bien, je crois me souvenir que l’uranium, ça sert à l’industrie nucléaire civile. Ah, oui ! Et aussi militaire, naturellement, mais chuuu..t !!

    Et la raison pour laquelle le président de l’Etat israélien assiste à l’intronisation de MANDELA.

    Au fait, c’est vrai, ça ! S’il y a eu SEULEMENT le PRESIDENT alors que c’est le 1er Ministre qui détient le pouvoir réel, c’est pour quelle raison ?

    Peut-être que le 1er Ministre a refilé la corvée au Président pcq il souhaitait lui-même éviter la cérémonie. Mais, MANDELA avait invité des représentants de l’Etat israélien : il lui plaisait à lui que ceux qui avaient été ses ennemis soient présents à cette cérémonie qui marquait sa victoire. Alors, le Président fut chargé de la corvée !

    Elucubration ? Pour la seconde réponse, possible. Mais ça a pu se passer ainsi et je dois admettre que j’ai un certain plaisir à l’imaginer ainsi.

    Quant à la 1ère question, il n’y a pour moi guère de doute. Et si Deïr Yassin a raison, va falloir "faire pression" ... sur l’Afrique du Sud, bien sûr : pas question de priver Israël d’une ressource indispensable à son nucléaire milit... euh ! je voulais dire civil, naturellement !

    Au fait, après l’Iran qui est présumé vouloir LA bombe, est-ce qu’Israël envisagerait une expédition en direction du Cap ? Vous dites ? Ah, ce sont les USA qui vont faire pression ?

  • permalien X :
    13 novembre 2012 @23h54   « »

    Nathan :
    13 novembre @21h11 «  »
    Mandela a tout de même une autre étoffe humaine que ces connards du hamas...

    Tiens quel traitement les sionistes ont réservé à Abbas ?

    Ils ont siphonné tout ce qu’il pouvait leur donner et l’ont jeté comme une merde. Aujourd’hui on menace de la tuer.

    Ça sert à quoi avec les sioniste d’être comme Abbas. Le Hamas sait bien à qui il a affaire.

  • permalien david10 :
    14 novembre 2012 @00h03   « »
    oui, commenté, ok.....mais Sarah....

    j’ai l’espoir que vous repondrez un jour a mes questions.

    alors apres avoir tant contribué a le faire souffrir, Ezer Weizmann se fait invité par Mandela des que ce dernier prend le pouvoir ?

    Et pourquoi les nouvelles autorites sudafricaines ont elles des relations avec Israel ?

  • permalien X :
    14 novembre 2012 @00h08   « »

    M. Mandela n’a pas gagné par la violence, mais par un accord avec les Blancs.

    Pendant 17 ans Abbas et le Fatah négociaient, et les sionistes construisaient des colonies et installaient des connards de colons sur les terres palestiniennes.

    Faites attention, il ne s’agit pas des racistes blancs de l’Afrique de sud, il s’agit des sionistes. Des fascistes maffieux qui contrôlent la pluspart des gouvernements occidentaux, avec des fanatiques juifs sans scrupules qui pensent que dieu leur a donné cette terre et qu’ils forment le peuple élu. Comment avoir une entente avec ça ?

  • permalien Selma :
    14 novembre 2012 @00h10   « »

    Il est vrai que Jean-Paul Sartre s’y connaissait en faits de résistance. il suffit de voir quelle fut son attitude pendant la guerre !

    Le cri de l’OAS : " Fusillez Sartre" .....

    Il est vrai que MM Soustelle et Lacoste , l’un un ancien de la France Libre, l’autre ancien résistant ont été exemplaires pour utiliser les méthodes de la Gestapo en Algérie ...

    Idem pour le général Massu, un ancien de la France Libre, qui a eu le "courage" d’avouer qu’il pratiquat tortures, corvées de bois, viols etc ...et Bigeard le tortionnaire, auquel l’Etat français va rendre hommage le 20 novembre...sans oublier l’odieux Aussaresse, le criminel, l’assassin de Ben M’hidi, résistant lui aussi.

    Ceux-là on ne peut pas dire qu’ils n’y se connaissaient pas en" faits de résistance ! "

    Ils ont en face Sartre, et bien d’autres, ayant infiniment plus d’honneur .

  • permalien X :
    14 novembre 2012 @00h13   « »

    david10 :
    14 novembre @00h03

    Et pourquoi les nouvelles autorites sudafricaines ont elles des relations avec Israel ?

    Question stupide.
    Abbas dit vouloir des relations avec les criminels sionistes.

    Le jour ou qqun avait interprêté une de ses phrases par le contraires tous les journaux de la planètes disait qu’il était antisémite. L’artillerie habituelle. Les sud africains le savent.

  • permalien Sakhra :
    14 novembre 2012 @00h51   « »

    Pour revenir à l’article de Edward Said :

    Je l’avais lu au moment de sa parution sur le M-D .J’ai ressenti la m^me amertume que lui, ou même plus, compte tenu de l’engagement anti-colonialiste sans faille de Sartre pour les combattants Algériens . Même la violence qui a été utilisée contre lui (plastiquages de son appartement par l’OAS et menaces de mort etc..) ne l’a pas détourné de cet engagement , au contraire .

    Quand on lit sa préface à l’ouvrage de Fanon "les damnés de la terre " où il démonte le système colonial avec une grande lucidité, où il analyse la déshumanisation du colonisé, on se demande comment il a pu " " "ignorer" que c’est le m^me système en cours dans l’entité sioniste.
    ..

    ) ordre est donné de ravaler les habitants du territoire annexé au niveau du singe supérieur pour justifier le colon de les traiter en bêtes de somme

    . Que fait d’autre l’entité sioniste .
    Maxime Rodinson, dans le m^me numéro de la revue, il me semble, n’hésitait pas à reconnaitre qu’Israel était un fait colonial . Bien sûr il a été traité d’antisémite, comme il se doit .

    Je suis agréablement surprise par les propos de Sartre qu’Alain Gresh expose .Je vais lire l’ouvrage, que je ne connaissais pas .

    Je suis convaincue maintenant que son "mauvais génie " était ce Pierre Victor.

    Mais aujourd’hui, quelle aurait été sa position ?

    Car les Palestiniens ne mènent pas un combat seulement contre Israel , mais contre un impérialisme puissant qui a mis dans sa" boite à outils" toutes les institutions internationales, ce qui lui permet de piétiner le droit international , et violer tous les principes non seulement légaux, mais moraux , ethiques .....
    Les peuples le savent ...et dénoncent ...La Palestine n’a pas été "enterrée " définitivement grâce à toutes ces consciences libres .Et elle vivra !
    http://www.algerie-dz.com/article18...

  • permalien CdQat :
    14 novembre 2012 @01h06   « »

    A noter une particularité purement française, les pouvoirs de droite (de Gaulle et Chirac en tête) sont les plus critiques vis-à-vis d’Israël, alors que les pouvoirs de gauche vont d’une "neutralité bienveillante" (Mitterand), à un amour affiché et assumé (Mollet).

    Pour rappel de Gaulle était contre la création d’Israël dès 1947 ("ce ne peut être une réponse légitime à une demande par ailleurs légitime"), et sa présidence accompagnera le retrait le plus marquant du soutien à Israël avec comme point d’orgue le "divorce" de 1967.

  • permalien USA 613 :
    14 novembre 2012 @02h09   « »
    Intox & manipulation, désinformation = Alain Gresh & Sartre

    Quel crédit accorder aux propos d’Alain Gresh ?

    Intox & désinformations sont son lot quotidien.
    Ses articles sont biaisés.
    De référence paradoxalement il l’est pour des sites orientés et partisans.

    Quant à Sartre pendant la guerre avec Simone de Beauvoir il n’a pas été une référence

    A lire le dernier paragraphe on s’étonne ou plutôt pas on a la confirmation de ce qu’il a été pendant la guerre.

    Sous sa plume "les athlètes israéliens étaient des soldats."
    Depuis quand des athlètes lors d’une compétitions sont-ils considérés comme des soldats. Cela ne s’est jamais vu sinon que sous la plus me de Sartre avec la bénédiction de Gresh pour justifier et trouver normal que des athlètes soient abattus et de quelles façons dans l’aire des jeux olympiques. Donc à faire des sportifs des soldats tout est permis. A quand le prochain massacre sur un stade parce que l’un des sportifs a été soldat à une époque de sa vie ? Il y a de la perversion à présenter les victimes de la sorte. S’ils avaient été soldats à une époque ils ne l’étaient plus depuis fort longtemps au moment où les jeux se déroulaient. Sartre en plus de son passé pendant la guerre révèle une tournure d’esprit plutôt ECOEURANTE de son esprit à présenter les victimes de la sorte. Cerise sur le gâteau Alain Gresh termine son intervention avec le texte de Sartre qui devrait absoudre ce bon M. Sartre "Quoiqu’il en soit, nous savons désormais que tous, Israéliens et Palestiniens, ont été tués par la police allemande." Il n’en est rien c’est faux, pur MENSONGE de Sartre qu’Alain Gresh n’ignore pas. Les Israéliens eux ont bien été tués et de quelles façons par les preneurs d’otages. Ces derniers eux ont été libérés peu de temps par les Alllemands
    Qu’Alain Gresh (pour Sratre c’est inutile il avait lui ses certitudes... l’oracle avait parlé) se rende sur Wikipédia et apprenne
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Prise_d’otages_des_Jeux_olympiques_de_Munich
    Les Allemands ont libéré le 29 octobre de la même année ceux qui avaient perpétré ces meurtres
    S’en suivi l’Opération Colère de Dieu organisée par les Israéliens...
    Opération condamnée on s’en doute par l’auteur de l’article grand défenseur de la Morale.

    Alors qu’en est-il de la crédibilité d’un Alain Gresh qui prend un "certain" Sartre pour arole d’évangile quand on sait que tous deux sont partisans et ne font que MANIPULER leurs lecteurs. La preuve en est faite avec ce seul dernier paragraphe que Gresh met en conclusion de son intervention.

    C’est bien triste mais révélateur de l’esprit tant de son auteur que du journal.

    A chacun de savoir s’il veut s’informer ou cultiver sa haine en s’alimentant avec des articles d’une telle facture.

    Pour moi Gresh et Sartre font de la manipulation et je n’aime pas être manipulé.

    Il n’y a aucune raison de l’accepter fut-elle d’un Sartre à plus forte raison d’un Alain Gresh.

  • permalien X :
    14 novembre 2012 @04h14   « »

    Nathan :
    13 novembre @21h11 «  »
    Mandela a tout de même une autre étoffe humaine que ces connards du hamas...

    On le sait le Hamas n’est pas bon pour vous les sionistes.

    Vous auriez voulu que le Hamas soit remplacé par un autre Abbas pour installer qq centaines de milliers de colons fanatique à Gaza, n’est ce pas ?
    Et peut être un autre Abbas à la place de Nasrallah l’armée sioniste serait encore au Liban. C’est de ça que vous rêver.

    On comprends pourquoi vous les sionistes n’aimez pas le Hamas, mais un Abbas vous en avez eu un vous l’avez bien b...je ne pense que vous en aurez d’autres.

    Une autre façon de voir les choses, pensez vous que sans le Hamas qq chose aurait été différente pour les palestiniens à part plus de colons à Gaza.

  • permalien Nathan :
    14 novembre 2012 @08h35   « »

    X : 14 novembre @00h08

    Faites attention, il ne s’agit pas des racistes blancs de l’Afrique de sud, il s’agit des sionistes.

    Israël n’est pas un "fait colonial" comme un autre. C’est un Etat fondé par des hommes ayant fui les persécutions. C’est un pays reconnu par la communauté internationale. Il abrite près de la moitié des juifs sur terre - rappelez-vous, ce petit peuple qui a donné la bible. C’est un pays qui a une langue, une histoire, une culture, une économie ... et une armée pour se défendre. Les Israéliens ne partiront pas comme les Français d’Algérie et ne subiront pas le joug d’une majorité arabe. Alors, on aura beau invoquer Sartre, Frantz Fanon, le petit livre rouge, la charte du hamas ou les sourates du Coran, ceux qui ont les moyens de les déloger de là ne sont pas encore nés.

  • permalien Deïr Yassin :
    14 novembre 2012 @08h57   « »

    On sent pleinement le non-sionisme de Nathan dans son dernier commentaire......

  • permalien Nathan :
    14 novembre 2012 @08h58   « »

    Cela dit, comme dit l’adage, les révolutions ont tendance à arriver sur des pattes de colombes et des éléments inattendus peuvent changer la face du monde. J’ai lu, par exemple, que grâce au gaz et à l’huile de schiste, les Etats-Unis seraient autosuffisants et même exportateurs à l’horizon 2020-2030. Le Moyen-Orient perdra de son intérêt pour eux. Si vous voulez mon humble avis, c’est une plaque tectonique autrement plus importante que quelques connards du hamas faisant le coup de feu.

  • permalien Nathan :
    14 novembre 2012 @09h06   « »

    Oui, j’ai oublier de mentionner que selon les mêmes projections, 90% du pétrole moyen-oriental sera exporté vers la Chine. Peut-être y aura-t-il l’équivalent d’une 5ème flotte chinoise mouillant dans le golfe arabo-persique pour protéger l’acheminement de l’or noir ?

    http://www.guardian.co.uk/environme...

  • permalien Nathan :
    14 novembre 2012 @09h28   « »

    Deïr Yassin : 14 novembre @08h57

    On sent pleinement le non-sionisme de Nathan dans son dernier commentaire......

    Face à un antisioniste et antisémite avéré, je ressens toujours un peu de fibre "patriotique". Que voulez-vous, personne n’est parfait.

  • permalien K. :
    14 novembre 2012 @09h41   « »

    Le Moyen-Orient perdra de son intérêt pour eux.

    Comme si c’etait les hydrocarbures en eux-memes qui expliquaient le terrorisme des yankees dans la region.

  • permalien Orangerouge :
    14 novembre 2012 @10h53   « »

    Deux articles très intéressants sur Info-Palestine.net

    - Palestine occupée : donations et pressions politiques, Ramzy Baroud, mercredi 14 novembre 2012 - 07h:03

    - Le Ministre luxembourgeois des Affaires Etrangères : « Israël doit stopper totalement la construction de colonies », Compte-rendu d’un Interview sur Spiegel Online, mardi 13 novembre 2012 - 06h:29

    J’aimerais beaucoup que l’on ait en France des hommes politiques tels que ce Luxembourgeois qui respecte les Droits de l’Homme et le Droit International, à la place de nos dirigeants actuels.

    Merci si une bonne âme peut faire en sorte que ce post passe.

  • permalien Noval :
    14 novembre 2012 @11h29   « »

    Comme d’habitude, cela n’a pas tardé. Il a suffi que Alain Gresh relate quelques déclarations et écrits aux termes desquels Jean-Paul Sartre égratigne Israël pour que les habituels inconditionnels de cet Etat concentrent leur énergie afin de dénigrer ceux qui sont susceptibles de faire ombrage au sionisme.

    On est en droit de se demander ce qui dans les prises de position de Jean-Paul Sartre provoque leur courroux ; sans doute, est-ce le fait qu’un intellectuel majeur égrène quelques vérités qu’ils préfèreraient de loin voir tues et cachées .

    Je constate pour ma part qu’ils sont bien en peine de citer le nom d’un seul intellectuel soutenant résolument le sionisme et susceptible d’arriver ne fut-ce qu’à la cheville de Jean - Paul Sartre. Ils savent pertinemment qu’aucun nom n’est susceptible de venir à leur secours tout comme ils n’ignorent pas que le fait qu’aucun intellectuel majeur n’ait déclaré sa flamme au sionisme est tout sauf anodin. Et dès lors que l’horizon leur apparaît de ce côté toujours aussi désespérément voilé, leur seul recours consiste à débiter leurs habituelles balivernes parmi lesquelles figure systématiquement la menace du recours à la force. Il suffit de lire le message posté ce jour par Nathan à 8 heures 35 pour s’en convaincre.

  • permalien Sakhra :
    14 novembre 2012 @11h33   « »

    Une Rabbin "antisémite...Vive les antisémites alors !

    Lynn Gottlieb (la bien-nommé) : Les Palestiniens et la nuit de cristal .

    Etant donné la politique israélienne, les Palestiniens sont "vulnérables à une extermination de masse", écrit Lynn Gottlieb, rabbin aux Etats-Unis, qui appelle à une véritable mobilisation et à des sanctions contre Israël, comme il y aurait dû y en avoir lors de la "Nuit de cristal", en novembre 1938, il y a 74 ans

    http://www.europalestine.com/spip.p....

  • permalien Noval :
    14 novembre 2012 @12h52   « »

    USA 613,

    " Quant à Sartre pendant la guerre avec Simone de Beauvoir il n’a pas été une référence

    A lire le dernier paragraphe on s’étonne ou plutôt pas on a la confirmation de ce qu’il a été pendant la guerre. "

    A quelle guerre faites-vous allusion ?

    Quels sont les éléments susceptibles de conforter vos affirmations ?

  • permalien X :
    14 novembre 2012 @13h29   « »

    Nathan :

    Face à un antisioniste et antisémite avéré, je ressens toujours un peu de fibre "patriotique". Que voulez-vous, personne n’est parfait.

    Il n’y a vraiment pas de quoi ėtre fier Nathan :

    - un peuple qui se dit sans broncher raciste à 70 %
    - un peuple qui vote et revote pour des dirigeants que vous même qualifiez de fascistes (donc des dirigeants à l’image du peuple)
    - un peuple dont les dirigeants détermine le nombre de calories à laissez bouffer pour 2 millions de personne,
    - un peuple qui en affame un autre au point où ils sont obligé de creuser des tunnels pour importer de la nourriture,
    - une armée qui tuent des enfants (et dont les racistes comme vous ne disent pas un mot alors que pour les victimes de Merah c’était une répétition en boucle)
    - un peuple qui protège des voleurs et des criminels sur une base
    raciale.
    .....

    Les Israéliens ne partiront pas comme les Français d’Algérie et ne subiront pas le joug d’une majorité arabe.

    Vous avez raison, ils partiront comme ils sont venus un à un lorsque la pillage ne sera pas permi. On sait pour quelle raison une bonne partie d’entre eux sont là : le gain facile, le vol légal et même protégé par l’armée.

  • permalien HN :
    14 novembre 2012 @13h37   « »

    J’ai lu, par exemple, que grâce au gaz et à l’huile de schiste, les Etats-Unis seraient autosuffisants et même exportateurs à l’horizon 2020-2030.

    En revanche, les américains qui auront bu au robinet s’enflammeront dès la première cigarette...

  • permalien X :
    14 novembre 2012 @13h46   « »

    Lieberman l’idole de Natahn ne sait plus quoi faire devant la décision de l’AP de demander le statut d’état observateur :

    Un jour il dit qu’il va annuler les accords d’Oslo.
    Un autre il dit qu’il expulser Abbas ( on ne parle pas d’un membre du Hamas là).

    Finalement ils ont publié un document sur les biens personnels de Abbas dans Ahronot. La panique quoi !

    C’est un peu normal ce criminel fasciste risque d’être poursuivi pour ses crimes. Nathan, contrairement à son idole, peut continuer à déverser sa haine des palestiniens caché derrière un pseudo.

    http://www.ynetnews.com/articles/0,...

  • permalien HN :
    14 novembre 2012 @13h59   « »

    C’est un Etat fondé par des hommes ayant fui les persécutions.

    Les Etats-Unis aussi... Beau travail réalisé sur les Amérindiens...
    Le projet est-il le même pour les Palestiniens ?
    Ça va être plus dur de les faire tomber dans l’alcoolisme là.

    Cdlmt

  • permalien mouss :
    14 novembre 2012 @14h28   « »

    Dans les années soixante dix tous les hommes se réclamant du socialisme défendaient les causes justes et d’ailleurs les divergences avec les hommes de droite étaient comme des lignes paralléles et aujourd’hui il n’y’a aucune différence idéologique entre les deux tendances et les différences sont des points de détail . Ah la Palestine ! Berceau de toutes les religions ne mérite t-elle pas un meilleur sort ? Que le sionisme ! qui tire ses fondements du nazisme ! La Palestine sera libre, aucune puissance ne peut arreter l’histoire, les causes justes finissent toujours par triompher Netanyahou et sa secte d’assassins n’ont pas l’envergure, des tyrans qui ont dominé le monde depuis la nuit des temps et qui ont fini dans la poubelle de l’histoire surtout quand on tire sa puissance d’un pays nommé USA qui veille sur sa sécurité et à degré moindre, l’ Europe ! Pourquoi Netanyahou et sa secte ne seraient pas passibles du TPI alors que les Généraux Serbes croupissent dans des prisons bien que leurs crimes sont de loin inférieurs à ceux des sionistes ?

  • permalien david10 :
    14 novembre 2012 @14h30   « »
    Une question a X.

    Alors comme cela, vous voulez que les israeliens partent "un a un" ?

    Moi qui croyais que les antisionistes etaient de genereux justiciers au grand coeur, fervent dans la defense de palestiniens, mais genereux au point de proposer "un etat unitaire laic et democratique pour tous, juifs et arabes".

    Que conclure ?

  • permalien HN :
    14 novembre 2012 @14h49   « »

    @Nathan

    Les Israéliens ne partiront pas comme les Français d’Algérie et ne subiront pas le joug d’une majorité arabe.

    J’aime bien le concept de "joug d’une majorité arabe" pour décrire le peuple algérien qui se libère de plus de 100 ans de colonisation...

    Allons plus loin encore : "Le régime de l’Apartheid sous le joug d’une majorité africaine", "Les puissances occidentales sous le joug d’une majorité chinoise", ...

    Ça m’étonne qu’un grand démocrate comme vous donne si peu de valeur à la "majorité"...

    Cdlmt

  • permalien Nathan :
    14 novembre 2012 @15h40   « »

    Le notion de "joug d’une majorité arabe" n’a pas besoin de beaucoup d’explications. Il suffit de regarder la Syrie. 37.000 morts à l’heure qu’il est. Une clique mafieuse "progressiste" - soutenue par certains ici, - massacre son propre peuple en donnant les chars et l’aviation. En Irak, les fêtes chiites approchent. C’est fou ce qu’ils s’adorent entre eux. Déjà près de 20 chiites massacrés, tout ça au nom de la même divinité à cause d’un problème d’indivision qui remonte au 7ème siècle ! Combien de chiites seront tués en Irak cette année ? 500 ? 1000 ? Au Liban, chaque secte vit l’arme au pied. A la moindre étincelle, il y a des morts. Et on voudrait que les juifs israéliens vivent en qualité de minorité tolérée dans ce genre de régimes ? C’est une farce !

  • permalien CdQat :
    14 novembre 2012 @15h49   « »

    @ Nathan re. : 14 novembre @08h35

    Israël n’est pas un "fait colonial" comme un autre

    Comme tous les faits coloniaux, aucun n’est similaire (entre l’Inde et l’Algérie, l’Australie et les Amériques,…)

    C’est un Etat fondé par des hommes ayant fui les persécutions.

    Et alors, en quoi être persécutés autorise à fonder des Etats à 5000 km de chez eux sans demandé l’avis des habitants ? Vous imaginez faire ça avec tous les persécutés ?

    C’est un pays reconnu par la communauté internationale :

    comme tous les pays coloniaux (la France de 48 l’était aussi)

    Il abrite près de la moitié des juifs sur terre

    et alors ???

    rappelez-vous, ce petit peuple qui a donné la bible

    et encore plus alors ???

    C’est un pays qui a une langue, une histoire, une culture, une économie

    Un pays qui vit dans un environnement où il a d’autres langues, d’autres cultures, d’autres économies.

    ... et une armée pour se défendre.

    Ce qui ne sert à rien pour faire la paix, sinon ça se saurait…

    Les Israéliens ne partiront pas comme les Français d’Algérie

    qui leur demande ? La demande est seulement d’accepter que les palestiniens ait les même droits qu’eux

    ceux qui ont les moyens de les déloger de là ne sont pas encore nés.

    La colonisation a trois modes de décolonisation : le génocide du colonisé, le retour du colonisateur, l’équité des droits. Israël, maître des actions, sera seule responsable de l’issue qu’il aura choisie.

  • permalien HN :
    14 novembre 2012 @15h50   « »

    Je vous demande simplement si vous considérez les mouvements de libération des peuples colonisés comme un joug sur le colonisateur, vous me sortez des chiffres sur des conflits et des guerres civiles qui n’ont rien avec des luttes pour la libération d’un peuple.
    Dans les pays dont vous parlez, il n’y a pas que les juifs à souffrir des dictatures ou des régimes autoritaires, mais bien tout le peuple.

    Pourquoi ne devrait-on sauver qu’eux ? Pourquoi se soucier uniquement d’une partie de la population opprimée ?
    Pourquoi les juifs de ces pays ne prendraient-ils pas part à l’émancipation de leur pays ? Ils le font peut-être dans certains cas d’ailleurs.

    Cdlmt

  • permalien HN :
    14 novembre 2012 @15h51   « »

    ERRATUM :
    [...] qui n’ont rien à voir avec des luttes pour la libération d’un peuple.

  • permalien patrice :
    14 novembre 2012 @16h49   « »

    Souvenirs diffus des années 50.
    - Toute la France avait résisté. Sartre ne constitue en rien une exception. Comme tout le monde, il est resté dans son coin pendant la guerre, en essayant de travailler vaille que vaille sans heurter de front l’occupant. Comme tout le monde, il s’est forgé un passé glorieux. Mais reconnaissons lui quand même le mérite d’avoir résisté, réellement, cette fois, contre l’OAS.
    - Toute la France soutenait les juifs, victimes de l’holocauste, tout en demeurant viscéralement, mais discrètement antisémite. Le curé qui me faisait le catéchisme expliquait à qui voulait l’entendre que les juifs étaient les assassins du Christ, et qu’ils termineraient dans les flammes éternelles. Mais pas question de critiquer Israël, le lot de consolation, d’autant que le départ des juifs en soulageait plus d’un.
    - L’image d’Epinal d’Israël : Les dynamiques pionniers transforment un désert aride en terres productives, au grand dam des indigènes débiles, jaloux de cette réussite, et tout juste capables d’attaquer sournoisement les braves colons, décrits comme des babas aussi dynamiques qu’égalitaires. Nulle mention des orangeraies confisquées, ni du fait que le savoir faire venait des palestiniens. En gros, c’est l’image des pionniers du Far-west confrontés aux féroces indiens.
    - En un temps où tout le monde culpabilisait secrètement à cause de la Shoah, critiquer Israël vous classait dans la case des nostalgiques de Pétain. On comprend que Sartre ait hésité. Sans doute craignait il que les juifs ne lui mettent le nez dans le caca (son passé peu glorieux). Mais il ne pouvait pas non plus cautionner une nouvelle colonisation, d’où son attitude ambiguë.
    - L’expulsion manu militari des palestiniens n’a pas été perçue par la majorité des gens ! On supposait alors que seule une petite partie des palestiniens était partie d’elle même, tandis que les autres restaient pour attaquer les colons.

    En résumé : Les juifs avaient occupé un désert vide d’habitants et totalement inhabitable. Ils en avaient fait un pays prospère en seulement quelques années, suscitant le courroux des pays arabes voisins. Tel est en tous cas ce que l’on lisait dans les journaux de droite comme de gauche. Assez bizarrement, seul De Gaulle et le PC défendaient les arabes.
    Quant à Sartre, le moins que l’on puisse dire est que ses protestations furent très discrètes.
    Ce ne sont que mes souvenirs.

  • permalien Orangerouge :
    14 novembre 2012 @16h55   « »

    ISAREL ATTAQUE GAZA

    Raids aériens et dizaines de chars

    AFP sur site du Figaro

  • permalien Shanaa :
    14 novembre 2012 @17h01   « »

    Viviane Forrester explique , dans son livre "Le crime occidental", comment les puissances tutélaires se sont déchargées de leurs responsabilités :

    "Les Palestiniens et les Israéliens ignorent à quel point ils sont étrangers à leur propre conflit, victimes d’une histoire qui n’est pas la leur, une histoire fondée sur un crime : l’extermination de 6 millions de Juifs sans que l’Occident ait rien fait pour les protéger. L’Etat d’Israël est le fruit de ce crime, la mauvaise conscience de l’Occident. Et les massacres actuels, la réplique du crime initial".

  • permalien Orangerouge :
    14 novembre 2012 @17h19   « »

    Live en cours de Gaza sur le site du Guardian sous le titre :

    Hamas : killing of military chief by Israel has ’opened gates of hell’ - live

    LiveIsrael says assassination of Ahmed al-Jaabari is the start of a broader operation against Gazan militants

  • permalien Sakhra :
    14 novembre 2012 @17h36   « »

    De nouveau ,les criminels sionistes agressent Gaza.

    Le lien du journal cité par Orangerouge

    *http://www.guardian.co.uk/world/mid...

  • permalien Orangerouge :
    14 novembre 2012 @18h05   « »

    L’ambassade d’Israël en France a une page "contact", où on peut donner une réaction et une idée de l’impact en terme de communication de l’assassinat de 9 personnes dont une petite fille de 7 ans.

    Israël est le premier antisémite.

    Vos crimes font de vous la honte de l’Humanité.
    Appliquez le Droit International au lieu de massacrer.

  • permalien Orangerouge :
    14 novembre 2012 @18h28   « »

    9 morts et 20 blessés recensés jusqu’ici selon un médecin du Croissant rouge. Il s’attend à davantage de victimes soient découvertes étant donné l’ampleur de l’attaque (20 sites ciblés).

  • permalien Nathan :
    14 novembre 2012 @19h08   « »

    Noval : 13 novembre @22h16

    " Des centaines de civils israéliens tués en Israël dans les opérations kamikazes... "

    Réponse de Jean - Paul Sartre : « Les Palestiniens n’ont pas d’autre choix, faute d’armes, de défenseurs, que le recours au terrorisme (...)

    C’est clair ?

    Oui, très clair !

  • permalien elbé :
    14 novembre 2012 @19h36   « »

    Avec l’âge et la maladie , Sartre est devenu vulnérable et cédait sur ses principes. Parfois par lassitude (il était constamment sollicité) et parfois par amitié.
    Toutefois, il lui arrivait de se "rebiffer "
    Je l’ai déjà raconté sur un autre fil : Claude Lanzmann dans son livre : le lièvre de Patagonie raconte comment il incita Sartre et Beauvoir à se rendre sur place en Israel afin de se rendre compte par eux même du beau projet sioniste. Pendant le voyage, Sartre lui fit la sourde oreille à plusieurs reprises et finit par se fâcher tout à fait quand Lanzmann organisa une visite à une unité de Tsahal. Sartre fut intransigeant et piqua une grosse colère. Là c’était trop lui demander !
    Il n’était pas aussi dupe que Lanzmann espérait.

  • permalien Rouzbeh :
    14 novembre 2012 @20h14   « »

    Face à un antisioniste et antisémite avéré, je ressens toujours un peu de fibre "patriotique". Que voulez-vous, personne n’est parfait.

    Cela n’a rien avoir avec (antisioniste et antisémite).
    C’est votre vrai nature qui vient de se manifester !
    "Chassez le naturel, il revient en galop"

  • permalien Zulfiar Al-Ansari :
    14 novembre 2012 @20h39   « »

    Bonsoir à tous,

    Une escalade est en cours à Gaza, je viens d’apprendre suite à l’assassinat par l’armée israélienne du commandant militaire du Hamas Ahmad Al-Jaabari et d’un de ses adjoints Ahmad Al-Zahar, qu’un missile palestinien serait tombé à proximité de la centrale nucléaire israélienne de Dimona

    J’avais, avant la réelection d’Obama, écrit sur un autre blog que je m’attendais au pire durant la période intérimaire qui verrait le renouvellement de l’administration étant donné qu’Hillary Clinton ne sera pas reconduite. C’est durant cette période il y a quatre ans que l’effroyable agression israélienne contre les Palestiniens de Gaza avait eu lieu.

    Sans oublier que dans quelques mois, les élections législatives israéliennes doivent avoir lieu.

    Avec Obama, vous ne serez pas déçu...

  • permalien Zulfiar Al-Ansari :
    14 novembre 2012 @20h52   « »

    Et l’armée égyptienne s’est retirée de sa frontière commune avec Gaza...

    Le « printemps arabe », ils avaient loué...

  • permalien Ioana :
    14 novembre 2012 @21h10   « »

    l’escalade de la violence israélienne rappelle affreusement le masacre du décembre 2008 - janvier 2009 (pour lequel les coupables restent à ce jour impunis et même dans des positions de pouvoir dans l’état israélien).
    les protestations discrètes, voire lâches (similaires à celles de Sartre, il y a un demi siècle) des pouvoirs occidentaux laissent la voie libre aux bombardements d’Israél sur les habitants de Gaza.
    entre temps, le nombre des victimes - toujours des victimes palestiniennes - est en hausse.

    peut-être que le 29 novembre, date où la demande de la Palestine d’être acceptée comme "état non-membre" par L’Organisation des Nations unies, fait peur à Israél. et aussi il y aura les élections... autant de "raisons" pour des massacres.

    mais il est temps que les pays occidentaux fassent davantage que de "réagir" formellement.

  • permalien K. :
    14 novembre 2012 @21h27   « »

    Il faut imaginer (les) Nathan malheureux.

  • permalien Sakhra :
    14 novembre 2012 @21h58   « »

    Il semble que l’Egypte ait rappelé son ambassadeur dans l’entité sioniste faschiste, et que l’ambassadeur sioniste ait quitté Le Caire .

    Sur al mayadeen, lu : une explosion près de Dimona( in challah, et les criminels faschistes tirent par hélicoptères, avec les chars et par mer, à partir de leurs bateaux ....Un génocide en perspective ?

    En attendant , où sont les Arabes ? Où est le Qatar, qui envoie des armes aux djihadistes syriens, pour détruire la Syrie, et les "sahyounites". Et l’Egypte ?....

  • permalien
    14 novembre 2012 @22h10   « »

    Bombarder un territoire miniscule comme la Bande de Gaza est un acte criminel et lâche. Jusqu’à quand l’impunité d’Israël va t-elle durer ?

    Combien de morts palestiniens faudra t-il pour "calmer" Israël ?

    Combien de sang, de larmes et de désespoir faudra t-il pour "calmer" Israêl ? Un massacre de masse avec des crimes contre l’humanité est-il à nouveau à redouter ?

  • permalien Sakhra :
    14 novembre 2012 @22h18   « »

    Photos de l’agression fasciste israélienne contre les civils de Gaza

    14 novembre : comme pour tout colinisateur criminel, les civils Palestiniens ne sont pas de êtres humains !

    http://www.palestine-solidarite.org...

  • permalien Sakhra :
    14 novembre 2012 @22h23   « »

    Raid sur Gaza : Israël prêt à "étendre l’opération", l’Egypte rappelle son ambassadeur
    LE MERCREDI 14 NOVEMBRE 2012 À

    http://www.franceinfo.fr/monde/raid...

  • permalien Sakhra :
    14 novembre 2012 @22h25   « »

    Maintenant que nos chers alliés attaquent Gaza, le Congrès américain va voter une motion de soutien "stalinienne" et les bonnes âmes vont nous expliquer que cela correspond aux intérêts politiques et économiques américains et que toute idée reliant ce soutien au terrorisme intellectuel sioniste est antisémite.

    Jean Bricmont.

  • permalien K. :
    14 novembre 2012 @22h42   « »

    Apres un insoutenable suspens,

    Obama administration condemns Hamas rocket fire, backs Israel’s right to self-defense

    http://www.startribune.com/nation/1...

  • permalien Orangerouge :
    14 novembre 2012 @23h06   « »

    Israël et Obama tuent des enfants cette nuit, et ils tuent beaucoup d’adultes aussi.

    Israël a annoncé une attaque de grande envergure contre Gaza.

    Sur le site du Figaro :

    Des enfants palestiniens tués ou blessés

    Des médecins palestiniens rapportent la mort d’une enfant de sept ans. Une photo, insoutenable, d’un bébé de onze mois au corps entièrement brûlé a également été diffusée. Selon un médecin, il aurait été tué dans une frappe israélienne. Plusieurs clichés d’enfants blessés ont également été diffusés par les photographes des différentes agences de presse .

    Hollande bredouille que des deux côtés y sont pas gentils.

  • permalien Orangerouge :
    14 novembre 2012 @23h14   « »

    Israël veut la guerre. Israël a besoin de la guerre, partout et tout le temps. En Palestine, au Liban, en Iran.... Combien de temps allons-nous laisser ces terroristes mettre le monde à feu et à sang ? Le gouvernement français est directement responsable des nouvelles attaques israéliennes à Gaza, après la réception de Netanyahou et la manière dont Hollande l’a encouragé dans la poursuite de sa politique criminelle. Réagissons !

    Les bombes à fragmentation ne se contentent pas de tuer enfants sur les terrains de foot ou résistants. Elles les déchiquettent en mille morceaux pour que les visions d’horreur restent imprégnées à tout jamais dans la mémoire de la population.

    L’armée israélienne, qui a tué samedi 3 enfants d’une même famille, est allée dès le lendemain attaquer la famille et les voisins lors de l’enterrement de ces mêmes enfants. L’un des enfants de 13 ans, Ahmed, était en train de jouer au foot. C’était un fan du Real Madrid. Que les jeunes footballeurs qui comptent aller jouer la coupe européenne de foot en Israël en juin prochain, s’ils en ont le coeur, se le disent. Voici le T.Shirt qu’il portait :

    La suite sur le site de CAPJPO EuroPalestine

  • permalien Sarah :
    14 novembre 2012 @23h18   « »

    Obama,"le nègre de maison"(blanche) soutient le massacre des enfants Palestiniens.

    http://www.youtube.com/watch?v=IAgL...

  • permalien Orangerouge :
    14 novembre 2012 @23h24   « »

    ShahdAbusalama ‏@ShahdAbusalama

    The Israeli Navy is firing missiles on people living in the Beach Refugees Camp. People are fleeing their houses. #GazaUnderAttack
    Retweeté par Charles Enderlin

    Charles Enderlin a un tweet.

    Faut le prévenir, Charles, que la manière dont ordures vont appeler leur massacre est sans intérêt.

  • permalien Deïr Yassin :
    14 novembre 2012 @23h37   « »

    Renan Arafat, 7 ans

    Jihad Masharawi avec le corps de son fils Ahmad, 11 mois :

  • permalien K. :
    14 novembre 2012 @23h49   « »

    Les sionistes du Ha’aretz veulent maintenant absolument se donner une image de psychotiques.

    Ainsi Ahmed Jabari, disent-ils sur un ton très détaché, a été tué parce qu’il a failli à son devoir.... de protection de l’entité sioniste.

    http://www.haaretz.com/news/diploma...

  • permalien Zulfiar Al-Ansari :
    15 novembre 2012 @00h08   « »

    Bonsoir à tous,

    Il est quand même important de souligner que cette nouvelle guerre barbare contre Gaza survient 3 semaines après la visite historique (SIC) de l’émir du Qatar, Hamad Bin Khalifa Al-Thani (le mari de Moza alias la "banane" en arabe dialectal).

    Qu’avait-il promis ? Mais des investissements ! Et quelle genre d’investissements ? Mais des routes et des logements...

    Ah bah, ça tombe rudement bien ! Les Israéliens vont faire table rase de ce qui restait encore debout pour aider la reconstruction de leur allié qatari.

    Ah ! on peut dire que ces arabes sont respectables !

    Et la diplomatie américaine l’avait qualifié de "mission humanitaire" (RE-SIC).

    Quant à Ismael Haniyeh, il s’était surpassé en déclarant à l’égard de l’émir : "Aujourd’hui, vous annoncez officiellement la levée du blocus politique et économique imposé à la bande de Gaza" !

    Voilà où mène la voie de la "modération"...

    A se demander si une partie du Hamas n’est pas complice de ce qui arrive aujourd’hui. L’émir du Qatar avait été critiqué par l’OLP d’accentuer la séparation politique entre la bande de Gaza et la Cisjordanie.

    La colonisation de la Cisjordanie ne connaissant pas de pause, la solution de "la patrie de rechange" (Al-Watan al-badil) pour les Palestiniens serait la Jordanie comme l’avait déjà clairement déclaré John Bolton, l’ancien ambassadeur américain auprès des Nations Unies sous Bush Jr, au lendemain de la précédente agression de décembre 2008-janvier 2009.

    On observera que la situation politique en Jordanie s’est beaucoup dégradée depuis...

    Le cynisme israélo-américain et occidental vis-à-vis de la question palestinienne est indépassable.

    Mais là, il y a de quoi faire question "travaux pratiques" en comparant les situations en Syrie et en Palestine : voyons comment nos éditorialistes vont se surpasser en mauvaise foi. Le caractère obséquieux de la presse française et occidentale vis-à-vis de l’Etat colon d’Israël va encore battre des records !

  • permalien Sakhra :
    15 novembre 2012 @00h10   « »

    Sur la page facebook d’al mayadeen : 3 roquettes sont tombées sur Tel-Aviv ?

    https://www.facebook.com/almayadeen.tv
    فلسطين -مراسلنا :سقوط 3 صواريخ على تل ابيب.

  • permalien Orangerouge :
    15 novembre 2012 @00h28   « »

    Kristina Kukolja ‏@KristinaKukolja

    “@AfshinRattansi : Reports of U.S.-backed Israeli warplanes dropping leaflets in #Gaza warning of an imminent ground invasion.”

  • permalien Orangerouge :
    15 novembre 2012 @00h35   « »

    Bon site : Occupied Palestine

  • permalien Thomas Demada :
    15 novembre 2012 @00h54   « »
    @ Vigitis

    “L’Inde a développé des techniques non-violentes contre les méchants Anglais.”

    Pas de différence de fond entre les différents mouvements d’émancipation : pour qu’un Gandhi ou un Arafat puissent tendre la main, il faut que derrière un Chandra Bose ou un mouvement comme le Hamas poursuivent la lutte radicale, la rupture violente.

    Il faut en tout premier lieu faire parler les armes pour exister. On touche ici à la violence émancipatrice dont parlait Sartre dans sa préface aux "Damnés de la terre’’ de Fanon. Mandela comme Arafat ont été des chefs de guerre avant de devenir légitimes pour parler de paix (on oublie souvent que l’icône sud-africaine dirigeait la branche armée de l’ANC, l’Umkoto We Sizwe, et que le Fatah d’Arafat a commencé par bousculer l’ancienne OLP de Choukeiry.).

    La paix doit toujours avoir la justice comme préalable, sinon elle relève de l’escroquerie.

  • permalien Zulfiar Al-Ansari :
    15 novembre 2012 @00h59   « »

    Bonne nuit à tous,

    Un billet posté par Loutre sur le site seenthis dont j’insère le lien à propos d’une émission sur une chaîne de radio israélienne dédiée à la situation à Gaza : Émission spéciale Gaza sous le feu, Gaza sous les bombardements israéliens

    L’émission a été enregistrée hier le 14 novembre 2012.

  • permalien Orangerouge :
    15 novembre 2012 @01h00   « »

    On parle d’internet coupé sur Gaza.

  • permalien Orangerouge :
    15 novembre 2012 @01h57   « »

    Le nord de Gaza est intensément bombardé. Nos enfants sont terrifiés. Nous ne pouvons pas nous cacher ou trouver un abri. Nous ne savons que faire.

    Une famille de Gaza sur Tweeter

  • permalien Orangerouge :
    15 novembre 2012 @03h14   « »

    Une photographe témoigne :

    Chroniques de Palestine- Popular resistance and human rights

    Chroniques d’une photographe,specialiste des droits humains en Palestine

  • permalien no passaran :
    15 novembre 2012 @04h53   « »

    bonjour,

    je trouve tres etrange ce site / propos racistes ect...

    il ne faut pas vous etonner de trouver en france un fou qui assassine les petits

    les nqzis ont commence comme cela

  • permalien Nathan :
    15 novembre 2012 @08h26   « »

    Comprenne qui pourra. Hier matin encore, certains contributeurs de ce blog faisaient l’éloge du terrorisme contre des civils au nom de la "résistance" et de la "légitime défense" et maintenant ils pleurent parce que des civils sont tués dans leur camp.

  • permalien Cana :
    15 novembre 2012 @08h33   « »

    bref commentaire sur l’assassinat et les bombardements actuels à Gaza
    Sur l’image montré à la télé , sur la voiture explosé à Gaza , il y avait du feu qui brûlait toujours à côté de la voiture sur l’asphalte . Serait-ce la "fumée ardente" , terme codé , utilisé par la glorieuse armée de la seule démocratie du PO, pour désigner les bombes au phosphore ?
    Gaza est-elle gazé au phosphore , et aux bombes à fragmentation ? et à l’uranium appauvri ? et autres nouveautés du "génie" des recherches atomiques.
    Aujourd’hui l’entité sioniste pulvérise non seulement les humains -( hommes , femmes et enfants , et toutes espèces vivantes) mais aussi les pierres , le béton . ça s’appelle urbicide.
    Ce" génie" transforme les humains en scories. la chair devient métallique.

  • permalien K. :
    15 novembre 2012 @08h49   « »

    Ce lien ne s’ouvre pas chez moi.

    http://www.newleftproject.org/index...

  • permalien Cana :
    15 novembre 2012 @10h09   « »

    merci pour ce lien K
    où on voit le feu phosphorescent.
    un feu qui ne s’éteint pas . C’est quoi ?

  • permalien dovie :
    15 novembre 2012 @11h55   « »

    Israël ne peut plus laisser ses citoyens du Sud, un million de personnes, souffrir quotidiennement des tirs de roquettes aveugles qui s’abattent dans les écoles et les chambres à coucher.

  • permalien Protométèque :
    15 novembre 2012 @12h01   « »

    Face à un antisioniste et antisémite avéré, je ressens toujours un peu de fibre "patriotique". Que voulez-vous, personne n’est parfait.

    Ah Nathan, Nathan, vous voilà donc « patriote » ! Je vous l’ai déjà dit, je vous trouve plutôt chauvin. J’imagine bien que vous ne partagez pas mon point de vue, d’ailleurs je ne vous affirme pas que vous êtes chauvin, je vous dis que c’est ainsi que je vous entends et dans la perception du message, l’auditeur ne compte pas moins que l’éditeur.

    Et pourtant : peut-on être patriote en Afrique du Sud pendant l’apartheid ? Oui, certainement, mais pas chauvin au point d’accepter ce pays tel qu’il est et ne surtout rien faire pour que ça change. J’ai un ami qui à 18 ans a quitté ce pays, qui est le sien, car il refusait de servir dans l’armée de l’apartheid. C’est une bien modeste contribution au changement, il y a loin du refus d’obéissance à la résistance, néanmoins c’est déjà une action.

    Peut-on être patriote en France ? Oui, mais pas chauvin au point de considérer que la France c’est Marcel Durant et Jacques Dupont qui en sont les dignes représentants, l’un boucher de mon quartier, l’autre notaire, tous les deux votant Poujades, une France masculine, virile, parce que les Françaises, on les aime girondes quand elles sont jeunes mais rangées des voitures plus tard, mères de famille et dévouées à leur cher époux… On bombe le torse quand l’équipe de France gagne la coupe du monde en 1998, mais on ne tarde pas à se pincer le nez devant cette équipe franchement plus Black et Beur que Blanc… On peut aimer la France, mais souhaiter qu’elle change un peu, beaucoup, passionnément...

    Peut-on être patriote en Israël ? Mais pourquoi pas ? Oui, bien entendu, on peut l’aimer ce pays, mais pas chauvin au point d’accepter que toute sa construction, son essor, son développement se fassent au détriment des Palestiniens ; pas au point que l’affirmation d’Israël passe par la négation du Palestinien ; pas au point d’accepter ces crimes à la chaîne ; pas au point de cautionner l’injustice institutionnalisée faite aux Palestiniens. On peut l’aimer et lutter pour qu’il devienne enfin ce qu’il prétend être : une démocratie soucieuse des droits de l’Homme… on en est loin et on s’en éloigne même !

  • permalien K. :
    15 novembre 2012 @12h44   « »
  • permalien K. :
    15 novembre 2012 @12h52   « »

    Yankees au Conseil de l’insécurité de l’ONULLE : le terrorisme de l’entité sioniste est une nécessité.
    http://english.ahram.org.eg/NewsCon...

    Arab nations demanded the UN Security Council condemn Israel’s deadly attacks on Gaza at an emergency meeting, but the United States strongly defended Israel’s military strikes

  • permalien X :
    15 novembre 2012 @13h08   « »

    Nathan :
    15 novembre @08h26 «  »
    Comprenne qui pourra.

    Il faut être salaud pour comprendre des salauds.

  • permalien Zulfikar Al-Ansari :
    15 novembre 2012 @13h24   « »

    Bonjour à tous,

    La véritable question est de savoir si le « printemps arabe » aura un effet sur les positions des pays où des révoltes ont eu lieu à savoir l’Egypte, la Tunisie et la Libye, pays où il y a eu un changement de dirigeants. Nous verrons si effectivement ce printemps va réellement porter ses fruits sur la question palestinienne. Gaza est un test décisif.

    La plupart des missiles palestiniens sont de fabrication syrienne...

    Cette nouvelle agression aura le « mérite » de mettre de nouveau la Palestine sur le devant de la scène et d’occulter quelque peu la guerre en Syrie qui arrangeait les affaires des Israéliens et de leurs alliés.

  • permalien Sakhra :
    15 novembre 2012 @13h41   « »

    Bonjour Zulfikar Al-Ansari,

    La plupart des missiles palestiniens sont de fabrication syrienne.

    D’après la tv al mayadeen, Machaal vient de le reconnaitre et de remercier la Syrie pour son soutien à la Résistance palestinienne, depuis Khartoum, où il se trouve ?!

    Il devrait demander des missiles contre les avions sionistes, à Qatar., qui en envoie aux "révolutionnaires " syriens , pour mieux détruire le pays, les infrastructures etc...

    Il est vrai que cette nième agression, c’est un test pour les "printemps arabes " dont les peuples arabes en premier devraient tirer les conséquences ....et également les Palestiniens .On ne se libère pas du colonialisme, en baissant le pantalon .Il va falloir revoir toute la stratégie ...

  • permalien Zulfikar Al-Ansari :
    15 novembre 2012 @13h56   « »

    Aslama Sister Sakhra,

    Oui, c’est surtout l’islam politique qui a pris le pouvoir suite à ces révoltes qui va être durement testé, et d’abord les Frères musulmans. Nous verrons bien.

    La Palestine est et restera la véritable Qibla de la Oumma tant que le conflit durera.

    Bises.

0 | 100

Ajouter un commentaire