Le Monde diplomatique
Accueil du site > Nouvelles d’Orient > Gaza : « Nous les ramènerons au Moyen Age »

Gaza : « Nous les ramènerons au Moyen Age »

dimanche 18 novembre 2012, par Alain Gresh

Le 17 novembre, selon le quotidien Haaretz, le ministre de l’intérieur israélien Eli Yishai déclarait à propos de Gaza : « The goal of the operation is to send Gaza back to the Middle Ages. Only then will Israel be calm for forty years. » (« Le but de cette opération est de renvoyer Gaza au Moyen Age. Alors seulement, nous serons tranquilles pour quarante ans. »)

Il s’agit là d’une déclaration « humaniste » d’un Etat démocratique. En général, les civilisés menacent de ramener les barbares à l’âge de pierre (on aurait pu penser qu’ils y étaient déjà) ; ici, le ministre israélien se révèle plus modéré : après tout, le Moyen Age, c’est mieux que la préhistoire...

Le général Curtis LeMay, responsable du Strategic Air Command de l’armée américaine, déclarait à propos du Vietnam qu’il écrasait sous les bombes dans les années 1960 : « My solution to the problem would be to tell [the North Vietnamese Communists] frankly that they’ve got to draw in their horns and stop their aggression or we’re going to bomb them into the Stone Age. And we would shove them back into the Stone Age with Air power or Naval power—not with ground forces. » (« Ma solution au problème est de dire franchement aux communistes nord-vietnamiens d’être prudents et d’arrêter leurs agressions, ou nous allons les bombarder assez pour les ramener à l’âge de pierre. Et nous le ferons avec nos forces aériennes et navales, pas avec nos troupes au sol) Mission With LeMay : My Story (1965), p. 565.) LeMay a affirmé plus tard qu’il avait simplement voulu dire que les Etats-Unis avaient la capacité de ramener le Vietnam à l’âge de pierre, pas qu’ils le feraient.

Dans un article sur le cinéma américain et la guerre, paru dans Le Monde diplomatique d’avril 2002 (« Filmer le conflit du Vietnam », disponible sur le DVD-rom du Monde diplomatique), Ignacio Ramonet écrit :

« Un officier américain raconte aux enfants d’une école ses impressions sur l’Indochine : “Les Vietnamiens, dit-il, sont très retardataires, très primitifs ; ils salissent tout. Sans eux, le Vietnam serait un beau pays.” On y perçoit fort clairement le regret d’une solution radicale (“no people, no problem”) du genre “solution indienne” que le général William Westmoreland, chef du corps expéditionnaire, a dû être tenté d’appliquer sans scrupules car, affirme-t-il, “les Orientaux attachent moins de prix à la vie que les Occidentaux”. »

Dans une interview, il devait déclarer : « The Oriental doesn’t put the same high price on life as does a Westerner. Life is plentiful. Life is cheap in the Orient. » (« L’Oriental n’accorde pas même prix qu’un Occidental à la vie. La vie est abondante. La vie ne vaut pas cher en Orient. ») On croirait entendre certains responsables israéliens parlant du prix de la vie chez les Palestiniens.

A la veille de l’offensive contre l’Irak, après l’invasion du Koweït, le 2 août 1990, le président Bush père déclarait également « Nous les ramènerons à l’âge de pierre » (on retrouve cette citation dans beaucoup de textes, mais je n’ai pas trouvé de références précises – date, origine, etc . : si un lecteur les trouve, merci de les transmettre).

Ajout et merci à Zulficar Al-Ansari pour ces précisions : C’est en fait le secrétaire d’Etat américaine James Baker qui a prononcé ces paroles lors de la réunion du 8 janvier 1991 qu’il avait tenue avec son homologue irakien à Genève à la veille de la guerre.

Dans un autre article du Monde diplomatique, (« Gagner la paix », février 1991), Ignacio Ramonet écrit : « Dès le 19 janvier [1991], Washington estimait que l’Irak « doit être détruit militairement, indépendamment du fait qu’il se retire du Koweït ». Et François Mitterrand admettait : “Il faut naturellement [sic !] détruire le potentiel militaro-industriel de l’Irak.” »

En avril 2010 encore, un ministre israélien déclarait, dans une interview au Sunday Times britannique, que si un missile du Hezbollah touchait son pays, Israël « détruira[it] l’infrastructure de la Syrie et la ramènera[it] à l’âge de pierre » (cité par Y-Net, « Report : Israel threatens to send Syria back to Stone Age », 18 avril 2010).

En septembre 2012, la presse révélait que l’armée israélienne avait des plans pour « ramener l’Iran à l’âge de pierre » (« Israel could send Iran ‘back to the stone age’ with electromagnetic bomb », The Times of Israel, 9 septembre 2012).

Et si vous vous interrogez sur le droit international, méditez cette phrase d’un expert allemand de la fin du XIXe siècle :

« Le droit international ne devient que des phrases si l’on veut également en appliquer les principes aux peuples barbares. Pour punir une tribu nègre, il faut brûler ses villages, on n’accomplira rien sans faire d’exemple de la sorte. Si, dans des cas semblables, l’empire allemand appliquait le droit international, ce ne serait pas de l’humanité ou de la justice, mais une faiblesse honteuse. » (cité dans Alain Gresh, De quoi la Palestine est-elle le nom ?)

218 commentaires sur « Gaza : “Nous les ramènerons au Moyen Age” »

0 | 100 | 200

  • permalien Kamal :
    18 novembre 2012 @13h43   »

    C est le secraitaire d etat americain qui a dit cette phrase quand il a rencontre tarik aziz avant la premiere guerre de golf a Geneve

  • permalien Yvan :
    18 novembre 2012 @13h50   « »


    La guerre, c’est la paix. La liberté, c’est l’esclavage. L’ignorance, c’est la force.
    L’acte essentiel de la guerre est la destruction, pas nécessairement de vies humaines, mais des produits du travail humain. La guerre est le moyen de briser [. .. ] les matériaux qui, autrement, pourraient être employés à donner trop de confort aux masses et, partant, trop d’intelligence en fin de compte.


    « Voilà ce que la civilisation a fait à la barbarie. » - Hugo

  • permalien Deïr Yassin :
    18 novembre 2012 @14h10   « »

    Après le ministre de transport, Yisrael Katz du Likud, qui demande à ce qu’on bombarde Gaza - en coupant l’eau et l’électricité - jusqu’à ce que la population s’enfuie vers l’Egypte, maintenant le juif tunisien Eli-Israël-appartient-à-l’homme-blanc-Yishai veut les ramener au Moyen Age. Le Moyen Age où les juifs vivaient dans des ghettos en Europe ou le Moyen Age où la civilisation arabo-musulmane brillait ?

    Parmi les victimes de ce matin de L’Armée-La-Plus-Morale :
    - Eyad Abu Khusa, 18 mois, tué dans un raid aérien sur al-Bureij, blessant gravement ses deux frères de 4 et 5 ans.
    - Tamer Abu Sayfan, trois ans, tué dans un raid sur le nord de Gaza.
    - La soeur de Tamer, Jumana, un an.

    Ma’an vient d’annoncer un quatrième enfant tué dans le camp d’al-Shati.

    Sinon les salopards ont aussi bombardé des QG des médias dont celui d’Al-Arabiyya. 6 journalistes blessés dont un caméraman à qui on a dû amputer une jambe.
    - www.maannews.net/eng/ViewDet...

    Sur le site du CRIF, on peut lire un communiqué : "Le CRIF soutient Israël en état de légitime défense". C’est sûr, la chanson de Zebda est beaucoup plus apte à promouvoir la haine qu’une telle déclaration.....

  • permalien morse89 :
    18 novembre 2012 @14h32   « »

    Par ces propos hallucinants, les dirigeants Israeliens montrent ce qu’ils sont vraiment, des personnages déments, comme le père Bush Sr en 1990 qui prônait le retour de l’Irak à l’âge de pierre.

    Israel est un faux Etat qui doit demander pardon pour les innombrables crimes commis depuis son installation en Palestine. Israel doit reconnaitre qu’il est en possession de la bombe atomique depuis des décennies et que ce mensonge (omerta mondiale) ne peut plus tenir. Il doit accepter la visite de l’AIEA sous supervision de la Chine, de la Russie et de l’Iran. Ce "pays" doit être désarmé avant que l’ensemble des pays décident mondialement s’il est légalement sur ses terres (les colonies doivent être tout de suite supprimées et les colons mis au pas). Les Etats Unis doivent se plier à la volonté des peuples souverains si le danger de guerre mondiale est imminent (Assemblée Générale de L’ONU).

    Les Israeliens peuple soi-disant intelligent doivent reconnaitre qu’ils sont dans l’erreur et condamner leurs dirigeants, les Docteurs Folamour de notre temps. Ceux-ci doivent passer devant un Tribunal Pénal International indépendant pour rendre compte de leurs crimes (encore à créer vu les pressions atlantistes pour contrôler l’actuel T P I). Ils doivent être jugés devant la planète entière.

    Au fait, qu’est devenu Ariel Sharon, le boucher de Sabra et Chatila par Phalange interposée ? vit-il toujours dans un coma artificiel prolongé ? si c’est le cas, est-ce dans le but de le ressuciter un beau jour ?

  • permalien morse89 :
    18 novembre 2012 @14h52   « »

    Alain Gresh,
    Effectivement, cette phrase du père Bush a bien été dite en 1990,
    peut-être début 1991, je m’en souviendrai toujours pour ce qu’elle contient de haine et de projections criminelles. Dabeulyou n’a eu qu’à rééditer le même scénario avec la même brutalité. Le résultat est plus d’un million de morts innocents, sans compter des destructions innombrables et des dégâts environnementaux irréversibles.

    Maintenant le Moyen Orient est une poudrière tellement imprévisible que le "grand remodelage" rêvé par les Néo-Ultra cons risque fort de tourner en 3ème Guerre Mondiale.

    Et les Etats Unis + ses toutous fidèles de la coalition sont contents du résultat (du moins Obama et sa clique, Bush Jr est, lui, étrangement silencieux) ! Pas étonnant qu’Israel utilise les mêmes termes pour ses ennemis, l’alliance dans le crime fait dire et faire les mêmes horreurs avec la même arrogance.

  • permalien Sarah :
    18 novembre 2012 @14h53   « »

    Qui l’eût cru ?

    L’extrême droite la plus décomplexée du monde,proche de l’idéologie nazie par certains de ses aspects,n’est pas au pouvoir en Europe,mais en Israel !

    L’histoire réserve bien des surprises.

  • permalien Deïr Yassin :
    18 novembre 2012 @15h24   « »

    @ Sarah
    Oui, un journaliste et blogueur israélien, Didi Remez, l’avait écrit sur le blog "Coteret", il y a déjà quelques années : il était de plus en plus convaincu que ce qui dérangeaient les Israéliens au sujet de la discrimination et la persécution qu’ils avaient subi en Europe était seulement le fait qu’ils étaient les victimes (je paraphrase de mémoire).

  • permalien Ph. Arnaud :
    18 novembre 2012 @15h47   « »

    A tous

    - La déclaration du ministre Eli Yishai, par sa référence au Moyen Âge, est intéressante (et révélatrice !) à plus d’un titre :

    1. Et, d’abord, où, dans le Moyen Âge, Eli Yishai veut-il renvoyer les Gazaouis ? Parce qu’il est long, le moyen âge ! Il va, en effet - pour l’Europe occidentale, de la déposition de Romulus Augustulus, en 476, par Odoacre, à une période comprise "quelque part" entre les années 1450 (invention de l’imprimerie, prise de Constantinople par les Turcs), et 1492 (fin de la Reconquista, premier voyage de Colomb), soit, en gros, 1000 ans.

    2. Tout ça, c’est bien disparate : au début, on se bat à la hache et à la lance, à la fin, au canon (bataille de Castillon). Dans lequel de ces Moyen(s) Âge(s), Eli Yishai rêve-t-il de renvoyer les Gazaouis ?

    3. Mais, surtout, ça veut dire quoi, ramener au Moyen Âge ? Est-ce à la période d’Isidore de Séville et de ses Etymologies  ? Ou à celle d’Anselme de Cantorbéry et de sa preuve ontologique de l’existence de Dieu ? Ou ne serait-ce pas plutôt à l’époque de Thomas d’Aquin et de sa Somme  ? Ou du Décret de Gratien et de la Summa Juris de Raymond de Pennafort ? A moins que ce ne soit à l’époque de François d’Assise et de Dominique de Guzman ?

    4. Pourquoi citer tous ces personnage (sans préjudice d’autres, dans divers domaines) ? Pour dire que le Moyen Âge, contrairement à une tenace légende, à un poncif consternant, ce n’est pas une période "de ténèbres", coincée entre les splendeurs de l’empire romain et celles de la Renaissance. C’est une période féconde, riche, foisonnante, sans laquelle nous (= nous Européens) ne serions pas ce que nous sommes. [Ceux qui en douteraient peuvent, avec fruit, consulter le volumineux Dictionnaire du Moyen Âge, sous la directionde Claude Gauvard, Alain de Libera et Michel Zink - P.U.F., Paris 2002, 1548 pages.].

    5. Accessoirement, cela révèle autre chose : le Moyen Âge (entendu dans son acception française, et, plus largement, occidentale) n’a de sens, au point de vue historique, que pour la civilisation occidentale. Pour aucune autre grande civilisation - Islam, Chine, Inde, Japon, Corée, Afrique sub-saharienne, Amérique pré-colombienne - il ne signifie quoi que ce soit. Et, surtout, il n’a de connotation péjorative que pour un esprit européen - et, précisons-le, un esprit européen inculte...

    6. En quoi est-ce révélateur ? C’est révélateur en ce que le ministre Eli Yishai se pense (et pense) comme un Européen, et non comme le Proche-Oriental qu’il serait censé être. Un Européen, c’est-à-dire l’équivalent, au 21e siècle, de ce que furent les croisés, en Palestine, aux 12e et 13e siècles...

  • permalien Paix :
    18 novembre 2012 @16h00   « »

    J’aime bien la référence de Ivan qui cite 1984 de George Orwell sur le but de la guerre. Depuis le début de l’humanité la guerre est un acte de pillage qui vise à voler (ou détruire) les biens de son ennemi. Elle n’a aucun rôle de paix, de civilisation, de stabilité ou autre. Son seul et unique but est le pillage.

    Un autre excellent passage dans 1984 est celui sur le pouvoir et son utilité. Ça ressemble vraiment a ce qui est en train de se passer à Gaza en ce moment et au nouvel ordre mondial que l’Empire veut instaurer :

    " Le pouvoir est d’infliger des souffrances et des humiliations. Le pouvoir est de déchirer l’esprit humain en morceaux que l’on rassemble ensuite sous de nouvelles formes que l’on a choisies. Commencez-vous à voir quel sorte de monde nous créons ? Un monde de crainte, de trahison, de tourment. Un monde d’écraseurs et d’écrasés, un monde qui au fur et à mesure qu’il s’affinera deviendra plus impitoyable. Le progrès dans notre monde sera le progrès vers plus de souffrance. Notre civilisation est fondée sur la haine ; il n’y aura pas d’autres émotions que la crainte, la rage, le triomphe et l’humiliation. Nous détruirons tout le reste."

  • permalien Vitigis :
    18 novembre 2012 @16h28   « »
    Nosologie

    Dans la série "ces grands malades qui nous gouvernent" on pourrait aussi rappeler des propos d’Ahmadinejad ou de ce responsable du Hamas disant que ses hommes sont repartis pour conquérir Jérusalem. Yaaah !

    L’Israélien, là, c’est un type d’extrême-droite. Il n’est pas représentatif.

  • permalien Noval :
    18 novembre 2012 @16h31   « »

    Abject, hideux, obscène, vil, tels sont les qualificatifs qui surgissent à l’esprit de quiconque jette un oeil sur le site du Crif.

    Alors que des êtres humains sans défense se font lâchement massacrer, les sionistes français persistent et signent sans trembler dans leur soutien sans faille .

    " Droit à la défense d’Israël ! ", " Terroristes du Hamas ! ", " Israël, Etat moral (sic) !" sont quelques unes des considérations qu’ils n’hésitent pas à asséner à la face de toute la classe politique française laquelle, toute honte bue, demeure comme de coutume désespérément résignée et aphone face aux crimes sionistes.

    Et comme d’habitude, cette même classe politique laisse impunément ces mêmes sionistes s’adonner à leur jeu favori lequel consiste à tripoter machiavéliquement le sens des mots et des valeurs.

  • permalien Wilmotte Karim :
    18 novembre 2012 @16h35   « »

    to@Vitigis

    Ha si ! Il est justement représentatif !
    Puisque d’extrême-droite (selon notre mode de représentation).

  • permalien Sarah :
    18 novembre 2012 @16h35   « »

    @ Vitigis :

    A part quelques sionistes désespérés comme vous et d’anciens néo-nazis reconvertis en sionistes,personne ne croit à la propagande israelienne.

    Les choses sont simples et claires pour qui a des yeux pour voir et des oreilles pour entendre.

    Ce n’est pas la paix de ramener Ahmadinejad dans cette histoire,cela ne fait même pas dix ans qu’il est pouvoir,Israel colonise,bombarde,vole,assassine,pratique l’apartheid depuis 1948.

  • permalien Paix :
    18 novembre 2012 @16h43   « »

    Ce dont Israël et la Palestine ont besoin c’est de paix. La paix pourra être envisageable seulement quand il y aura réparation et pardon. Tout le reste n’a aucune importance.

  • permalien Sarah :
    18 novembre 2012 @16h43   « »

    Erratum :

    Ce n’est pas la peine(et pas paix)...

  • permalien Deïr Yassin :
    18 novembre 2012 @17h05   « »

    Ma’an : Dix personnes de la famille Al-Dalou - dont 4 femmes et 4 enfants - viennent de mourir dans le bombardement de leur maison à Sheikh Radwan, portant le nombre de morts à 22 aujourd’hui dont 5 femmes et 8 enfants.

    Selon un tweet : le nombre de mort de la famille Al-Dalou s’élève maintenant à 14.

    Le nord de Gaza est bombardé par des bateaux de guerre.

  • permalien Ph. Arnaud :
    18 novembre 2012 @17h16   « »

    Vitigis

    - Vous raisonnez comme si Israël était un pauvre petit Etat sans défense, tout chétif, environné d’ennemis monstrueux, prêts à l’avaler tout cru.

    - En réalité, cette vision est entièrement fausse, et à tous les égards :

    1. Depuis 1948 inclus, la supériorité militaire a toujours été du côté d’Israël.

    2. Depuis cette date, cette supériorité n’a fait que croître et embellir. Israël, rien qu’avec ses armes classiques, est plus fort que tous les pays arabes cumulés. Avec les armes nucléaires, il est plus fort que l’ensemble des pays musulmans.

    3. Israël, derrière lui, bénéficie de l’assistance servile des Etats-Unis et de tous les pays européens. Israël est comme la partie émergée d’un iceberg, lestée, au-dessous, par la masse phénoménale de l’Occident tout entier.

    - En réalité, c’est le Hamas et l’Iran qui sont, vis-à-vis d’Israël, comme le serait un ceinture jaune débutant poids plume face à Teddy Riner : rien du tout...

    - Vous continuez à avoir, à l’égard des pays arabes (et/ou musulmans) la même image obsolète et colonialiste qui prévalait encore dans les cinéma hollywoodien des années 1950, et qui présentait toujours les extra-européens comme des sauvages hurlant autour de pacifiques colons sans défense. Réveillez-vous ! Les brutes, ce sont les Occidentaux...

  • permalien Yvan :
    18 novembre 2012 @17h28   « »
    Retour vers le futur l’imparfait

    blablabla,

    Comment Israël a propulsé les Palestiniens dans l’âge moderne de l’eau - Le blog de Association France Israël Marseille
    Israël va projeter le système palestinien dans l’âge moderne. Construction de puits à fort débit, construction d’un réseau de canalisations, formation de spécialistes arabes. Au moment du transfert de souveraineté en 1995, les communautés palestiniennes ayant l’eau courante étaient passées de 4 à 309 et la production de 66 à 118 millions de m3 par an. La coopération est organisée et se poursuit jusqu’à ce jour à travers une commission mixte de l’eau. Israël s’occupe de l’extension du réseau palestinien et effectue des transferts qui assurent aux Palestiniens des volumes d’eau supérieurs aux obligations des traités. (voir le graphique). Israël fournit ainsi tous les ans environ 52 millions de m3 à ses voisins de l’Est.

    Cisjordanie : Des dizaines de sources d’eau accaparées par des colons israéliens, selon l’ONU - 20minutes.fr
    Des colons israéliens ont accaparé des dizaines de sources d’eau en Cisjordanie au détriment de la population palestinienne, affirme le Bureau de coordination des affaires humanitaires de l’ONU (Ocha) dans un rapport rendu public ce lundi.
    L’Ocha indique avoir, en 2011, recensé 56 sources à proximité de colonies, dont l’accès était interdit aux Palestiniens pour 30 d’entre elles, dans la plupart des cas « par des actes d’intimidation, des menaces et des violences perpétrés par les colons israéliens ». En outre, 26 autres étaient en voie de connaître le même sort, « les agriculteurs et les habitants palestiniens signalant l’effet d’intimidation et de dissuasion de la présence constante de groupes de colons armés dans le secteur », selon le document.

  • permalien SadcitizenShanaa :
    18 novembre 2012 @17h31   « »

    Mille merci à A. Gresh d’établir ces paralléles historiques !
    Pour les occidentaux, l’histoire est linéaire ! Condamné à se répéter ! D’ou le perpétuel engrenage, recommencer, ne jamais tirer de leçon !
    La politique israélienne vient de prouver cela : Les politiciens israéliens sont d’abord de culture européenne et se comportent comme les français en Algérie et les américains en Irak !
    En 2003, il était déjà question de ramener la Mésopotamie, sanctuaire de la civilisation, au moyen-àge !

  • permalien K. :
    18 novembre 2012 @17h46   « »

    Incroyablement, dans une réponse faite en 1978 face à des critiques israéliennes contre de récentes attaques au Liban, le général Mordechai Gur, alors chef d’état-major d’Israël et plus tard politicien de premier plan du Parti travailliste, a ouvertement reconnu ce qui ne peut être décrit que comme le terrorisme d’état israélien :

    je suis dans l’armée depuis trente ans. Pensez-vous que je ne suis pas au courant de ce que nous avons fait toutes ces années ? Qu’avons-nous fait le long de tout le Canal de Suez ? Un million et demi de réfugiés.... Depuis quand la population du Sud Liban est-t-elle sacrée ? Ils savaient très bien ce que les terroristes faisaient .... j’ai eu quatre villages dans le Sud Liban bombardé [sous mon commandement] ..." [comme, a-t-il dit, cela a été fait en Jordanie].

    L’intervieweur israélien dit alors, "Vous maintenez que la population civile doit être punie ?" Gur répond, "Et comment ... je n’en ai jamais douté.... Depuis trente ans ... Nous agissons contre une population qui vit dans des villages et des villes." Entretien avec Gur dans Al Hamishar, le 10 mai 1978.

    Plusieurs jours après les déclarations de Gur, Zeev Schiff, principal correspondant militaire du Ha’aretz pendant de nombreuses années, a commenté, "Au Sud Liban nous avons frappé la population civile consciencieusement, parce qu’ils l’ont mérité.... L’importance des remarques de Gur réside dans l’admission du fait que l’Armée israélienne frappait toujours les populations civiles, sciemment et consciencieusement... Même quand les colonies israéliennes n’avaient pas été frappées." Schiff, Haaretz, 15 Mai 1978.

    Et la raison a été expliquée (..) par Abba Eban, l’éminent homme d’État, qui a dit : "Oui, c’est ce que nous avons fait et nous l’avons fait pour une bonne raison. Il y avait une perspective rationnelle que si on attaque la population civile et lui causons suffisamment de mal, elle ferait pression pour une cessation des hostilités."

    C’est un euphémisme signifiant la cessation de la résistance contre la prise par Israël des territoires occupés. Alors, bien sûr -"Nous allons en tuer assez, afin qu’ils fassent pression pour le calme pour nous permettre de continuer ce que nous faisons."

  • permalien Deïr Yassin :
    18 novembre 2012 @18h29   « »

    La maison de la famille Al-Dalou dans le quartier de Sheikh Radwan à Gaza. Quatre frères et soeurs, Sarah, Yousef, Jamal et Ibrahim, entre 1 et 7 ans, ont été massacrés dans le bombardement.

    ’Légitime défense’ selon Obama et le CRIF ? Qu’ils aillent en enfer.

  • permalien BM :
    18 novembre 2012 @18h29   « »

    Les Israéliens ont-ils oublié l’existence de ce que Salluste appelait "l’instabilité des choses humaines" (Guerre de Jugurtha) ?

    Pour l’instant ils sont les plus forts, mais si l’on considère les choses sur le long terme, sont-ils assurés de garder leur supériorité militaire ?

    Que feront-ils le jour où ils ne seront plus les plus forts ?

    Pour l’instant, ils n’ont pas duré autant que les Etats latins d’Orient.

    La force leur est montée à la tête comme de l’alcool, leur conduite n’est plus rationnelle, ils ne songent qu’à utiliser la force de la manière la plus brutale possible. Mon opinion personnelle, c’est que les choses en sont arrivées à un point tel que la paix ne sera jamais possible. Je préfère ne pas penser à ce qui se passera quand l’opinion arabo-musulmane (chauffée à blanc par des décennies de mépris et de brutalité envers les Palestiniens) sera en mesure de peser effectivement sur le cours des choses au Proche-Orient ! (Et cela viendra peut-être beaucoup plus vite qu’on ne le pense.)

  • permalien K. :
    18 novembre 2012 @18h31   « »

    Extrême-droite...

    And shockingly, several Jewish Israelis I spoke to called for genocide in Gaza. "Kill them all," said Chen, 23, in Ashkelon.

    ...mais majoritaire,

    First poll after Gaza Op : Likud Beitenu 39, Labor 21, Shas 14, Yesh Atid 9

  • permalien Caligula :
    18 novembre 2012 @18h38   « »

    Vouloir ramener les palestiniens au moyen-age est purement ignoble, mais les israeliens ne font que copier leur grand ami les Etats-Unis. Effectivement le pays de la liberté a ses propres palestiniens : les amérindiens !! Ne sont-ils pas retournés à l’ age de pierre ? Et pourtant ils étaient là les premiers, non ?

    Comme si cela ne suffisait pas, un malheur n’ arrivant jamais seul, voila que la France envoie un diplomate régler le problème ! Et pas n’ importe lequel Laurent Fabius !!!!! Fichtre, c’ est sûr le conflit est d’ ors et déja terminé ! Le gouvernement ne se souvient pas de l’ accueil réservé au coton tige (Jospin pour les intimes) ? Mémoire courte ! Souhaitons lui bonne chance et surtout bon courage au peuple palestinien.

  • permalien Nathan :
    18 novembre 2012 @18h39   « »

    Je me demande quelle est la légitimité du dénommé K à à s’indigner des exactions israéliennes, lui qui :

    - A retourné lâchement sa veste lors de la répression iranienne.

    - S’est toujours abstenu, tout aussi lâchement, de condamner la politique du régime criminel d’Assad dont il est probablement le laquais.

    - Qualifie systématiquement Israël "d’entité sioniste" comme le Hamas, le Hezbollah et l’Iran ce qui signifie qu’il refuse son droit à l’existence.

    Le dénommé K peut juste se taire ! Il fait partie du problème, pas de la solution.

  • permalien Sarah :
    18 novembre 2012 @18h47   « »

    @ K :

    Il faudrait traduire vos posts en français pour le public francophone pour qu’il comprenne la nature fasciste et génocidaire des sionistes.

    Si vous en le temps évidemment.

  • permalien Sakhra :
    18 novembre 2012 @18h55   « »

    Voilà les "terroristes" contre lesquels les nazis sionistes se défendent .

    La vidéo est dure : un massacre d’enfants .L’horreur , et la barbarie des sionistes soutenus et encouragés par l’impérialisme et ses supplétifs arabes .

    شاهد جرائم الإحتلال في قتل الأطفال بغزة
    https://www.youtube.com/watch?featu...

    DES ARMES POUR GHAZA !

  • permalien Orangerouge :
    18 novembre 2012 @18h58   « »

    La personne qui écrit les discours de Hollande appartient au CRIF.

    Il est apprécié à l’Express manifestement ...

    L’article est titré : Paul Bernard, la plume de l’ombre de François Hollande

    et daté du 8 novembre dernier.

  • permalien K. :
    18 novembre 2012 @19h00   « »

    Extrême-droite...

  • permalien Nathan :
    18 novembre 2012 @19h01   « »

    Quelle est la légitimité de la dénommé Sakhra à s’indigner devant les cadavres d’enfants palestiniens, elle qui s’en fiche depuis près de deux ans des enfants syriens massacrés par le régime Assad dont elle lèche les bottes ?

  • permalien SadcitizenShanaa :
    18 novembre 2012 @19h04   « »

    "L’OMS tire la sonnette d’alarme à propos de Gaza. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a lancé dimanche un appel urgent pour rassembler 10 millions de dollars (7,8 millions d’euros) afin d’assurer la fourniture, ces trois prochains mois, de médicaments et matériel médical à Gaza, où la plupart des stocks de médicaments essentiels sont déjà épuisés. "L’OMS lance un appel à la communauté internationale et régionale pour un soutien financier urgent pour fournir des médicaments essentiels (qui sauvent des vies) face aux pénuries préexistantes, ainsi que du matériel d’urgence pour traiter les blessés et les malades chroniques", indique-t-elle dans un communiqué publié dans la nuit."
    - L’huma.

  • permalien Orangerouge :
    18 novembre 2012 @19h05   « »

    Je pense que nous sommes devant des coups d’état rampants anti-démocratiques.
    Au niveau de l’Union Européenne c’est flagrant et cela a déjà été analysé par le Monde Diplomatique, mais c’est vrai aussi au niveau national et au niveau du PS français.

    Ce sont des néoconservateurs sionistes qui ont pris les manettes et l’idéologie populiste de ces mouvements est analogue à celle des années 1930, sauf que les arabes et les musulmans ont remplacé les juifs dans le rôle de bouc-émissaire.

  • permalien Kristian :
    18 novembre 2012 @19h06   « »

    Si Israel repartait lui aussi au Moyen Age...il n’existerait plus ! il ne faut pas remonter loin dans le temps pour qu’Israel n’existe pas : comment ce peuple peut-il oublier ce point de l’Histoire capital pour lui, pour ainsi vouloir détruire son voisin ?
    Et quelle est cette politique ?? Si on renvoyait les USA au Moyen Age, on y trouverait que des "indiens", la Chine on y retrouverait l’Empereur, et en Europe, des rois ... mais nulle part on ne retrouverait de royaume ou d’état juif : doit on comprendre, à la manière d’un analyste, que le peuple d’Israel cherche à se détruire lui même en se renvoyant à un temps où ce peuple n’était qu’une diaspora ?

  • permalien gloc :
    18 novembre 2012 @19h12   « »

    A propos de "légitimité"...

    Le dénommé Nathan ne devrait-il pas être en train de préparer son paquetage, plutôt que de caqueter sur un blog islamo-fachiste ?

    A moins que le dénommé Nathan soit un de ces civils qui se planque derrière les militaires.

  • permalien Sakhra :
    18 novembre 2012 @19h18   « »

  • permalien Sakhra :
    18 novembre 2012 @19h19   « »

  • permalien Noval :
    18 novembre 2012 @19h21   « »

    K,

    Concernant le post publié par un internaute à 18h39 et afin que nul n’ignore :

    Un sioniste est un menteur doublé d’un falsificateur et un falsificateur doublé d’un menteur. Mais mentir et falsifier ne suffit pas au bonheur d’un sioniste ; c’est pour cela que tout sioniste met un point d’honneur à qualifier tous ceux qui contestent ses mensonges et ses falsifications comme des personnes dénuées de morale .

  • permalien SadcitizenShanaa :
    18 novembre 2012 @19h22   « »

    Tittre d’un article du "Monde" :

    "Gaza, 64 ans de problèmes pour Israël"

    C’est pas orwellien ça ?
    Heureusement, les forumeurs ont remis les choses à l’endroit, par exemple : 64 ans de probléme pour les gazouis !

  • permalien Zulfikar Al-Ansari :
    18 novembre 2012 @19h22   « »
    Sur l’âge de pierre

    @ Alain Gresh

    A la veille de l’offensive contre l’Irak, après l’invasion du Koweït, le 2 août 1990, le président Bush père déclarait également « Nous les ramènerons à l’âge de pierre » (on retrouve cette citation dans beaucoup de textes, mais je n’ai pas trouvé de références précises – date, origine, etc . : si un lecteur les trouve, merci de les transmettre).

    En fait, c’est le secrétaire d’Etat aux affaires étrangères de Bush senior, James Baker, qui l’a dit à son homologue irakien, Tarek Aziz. Il l’a dit le 9 janvier 1991 lors la Conférence pour la paix à Genève (Sic), soit une dizaine de jours avant le lancement de l’opération "tempête du désert".

    Pour la référence, je vous renvoie directement au site de James A. Baker où vous trouverez un lien permettant de télécharger sous pdf un mémorandum où ont été enregistrés les échanges entre James Baker et Tarek Aziz et qui ont été dé-classifiés. Les échanges avaient duré sept longues heures.

    http://bakerinstitute.org/files/arc...

    Salutations militantes.

  • permalien Noval :
    18 novembre 2012 @19h24   « »

    ... comme " étant " des personnes ...

  • permalien SadcitizenShanaa :
    18 novembre 2012 @19h28   « »

    Sakhra : "Supplétifs arabes" ? Lesquels ?

  • permalien Wilmotte Karim :
    18 novembre 2012 @19h31   « »

    to@Nathan :

    Je me demande quelle est la légitimité du dénommé K à à s’indigner des exactions israéliennes, lui qui :

    Je me demande quelle est la légitimité du dénommé Nathan à à s’indigner des commentaires d’autres personnes, lui qui : [Bon, je ne commence pas la liste parce que la compléter prendrait 10 ans, tellement elle sera longue !]

    ET oui Nathan, en la matière, vous êtes la dernière personne à pouvoir parler de légitimité.

  • permalien K. :
    18 novembre 2012 @19h33   « »

    La fin des tirs de Gaza est la solution selon l’entité sioniste extrémiste terroriste

    Selon B’Tselem (ONG israélienne) cité par Nancy Kanwisher, entre 2000 et 2008 (article de janvier 2009),...

    ...des 25 périodes de non-violence ayant duré plus d’une semaine, Israël en a unilatéralement interrompu 24, soit 96%, et il a unilatéralement interrompu 100% des 14 périodes de non-violence ayant duré plus de 9 jours.

  • permalien SadcitizenShanaa :
    18 novembre 2012 @19h36   « »

    Quelle connerie la guerre
    Qu’es-tu devenue maintenant
    Sous cette pluie de fer
    De feu d’acier de sang
    Et celui qui te serrait dans ses bras
    Amoureusement
    Est-il mort disparu ou bien encore vivant
    Oh Barbara
    Il pleut sans cesse sur Brest
    Comme il pleuvait avant
    Mais ce n’est plus pareil et tout est abimé
    C’est une pluie de deuil terrible et désolée
    Ce n’est même plus l’orage
    De fer d’acier de sang
    Tout simplement des nuages
    Qui crèvent comme des chiens
    Des chiens qui disparaissent
    Au fil de l’eau sur Brest
    Et vont pourrir au loin
    Au loin très loin de Brest
    Dont il ne reste rien.
    - Prevert.

  • permalien Sakhra :
    18 novembre 2012 @19h40   « »

    @ SadcitizenShanaa :

    Sakhra : "Supplétifs arabes" ? Lesquels ?

    LES ETATS MEMBRES DE LA LIGUE ARABE, SI LEUR VOLONTE NE DEPEND PAS DE WASHINGTON, PEUVENT CHANGER LA DONNE EN ASSURANT A L’EGYPTE UNE COMPENSATION ECONOMIQUE. CELA RELEVE DU BON SENS ET NON DE LA HAUTE STRATEGIE. MAIS IL NE FAUT PAS S’ATTENDRE, HELAS, DE REGIMES SOUS ORBITE AMERICAINE QUI ONT MENE, AVEC UNE MAUVAISE FOI QUI N’A D’EGAL QUE L’AMPLEUR DES MOYENS MIS EN ŒUVRE, UNE ACTION SYSTEMATIQUE DE DIVERSION ET DE DIVISION. ILS ONT CREE DE TOUTES PIECES UNE « MENACE CHIITE IRANIENNE » ET MENENT UNE PROPAGANDE INTENSE DESTINEE, IN FINE, A JUSTIFIER UNE AGRESSION CONTRE L’IRAN. ISRAËL EST PRATIQUEMENT PERÇU COMME UN ALLIE ! TANT QUE CES PETROMONARCHIES SOUS ORBITE AMERICAINE CONTROLERONT LA LIGUE ARABE, IL SERA VAIN D’EN ESPERER UN QUELCONQUE ROLE POSITIF. ON AIMERAIT SE TROMPER ET ETRE SURPRIS PAR UNE « ACTION » DE LA LIGUE POUR GHAZA QUI NE SE LIMITERAIT PAS A LA DENONCIATION ET A UN APPEL AU CONSEIL DE SECURITE QUI NE FERA RIEN… COMME TOUJOURS !

    http://www.lequotidien-oran.com/?ne...

  • permalien K. :
    18 novembre 2012 @20h00   « »

    @ Sarah,

    Selon Daniel Bar-Tal, un professeur de l’université de Tel-Aviv, de telles positions s’expliquent avant tout (et depuis la maternelle) par « un endoctrinement prolongé qui exploite l’ignorance et même la nourrit. »

    Les dirigeants israéliens, toujours selon Bar-Tal, excitent scandaleusement un sentiment d’insécurité au sein de leur population pour obtenir leur soutien.

  • permalien SadcitizenShanaa :
    18 novembre 2012 @20h03   « »

    Sakhra : "ON AIMERAIT SE TROMPER ET ETRE SURPRIS PAR UNE « ACTION » DE LA LIGUE POUR GHAZA QUI NE SE LIMITERAIT PAS A LA DENONCIATION ET A UN APPEL AU CONSEIL DE SECURITE QUI NE FERA RIEN… COMME TOUJOURS !"

    Pour aller dans votre sens, la visite de l’émir du Quatar à Gaza n’a pas porté chance aux Gazaouis ! Cela prouve aussi que la démonstration de l’émir c’était du pur cinoch !

  • permalien Sembelin :
    18 novembre 2012 @20h13   « »

    c’est étonnant que dans un journal français, même au rayon commentaires, on puisse parler aussi librement mal du Crif ou d’Israël !
    Vous n’avez pas peur des suites...
    Bravo !
    Delenda est Israelo

  • permalien X :
    18 novembre 2012 @20h21   « »

    Nathan :
    18 novembre @18h39 «  »
    Je me demande quelle est la légitimité du dénommé K à à s’indigner des exactions israéliennes, lui qui :

    Nathan :
    18 novembre @19h01 «  »
    Quelle est la légitimité de la dénommé Sakhra à s’indigner devant les cadavres d’enfants palestiniens,

    Seul Nathan à la légētimité requise pour parler de ce conflit..

    Lui qui a déjà travaillé dans un kibboutz en Palestine et a participé aux crimes contre les palestiniens.

  • permalien Olivier :
    18 novembre 2012 @20h30   « »

    La coalition alliée en 1944-1945 avait aussi je crois comme ambition de réduire l’Allemagne à un pays exclusivement agricole et de supprimer toute capacité industrielle. Je ne retrouve pas les citations, mais on doit pouvoir en trouver du même tonneau. La compétition Est-Ouest a rapidement mis fin à de telles velléités, si tant est qu’elles aient été autre chose que des déclarations fracassantes.

  • permalien Sarah :
    18 novembre 2012 @20h31   « »

    Nom et age des victimes de l’attaque israélienne sur Gaza. La liste n’est pas close ...

    1- Ahmad Al-Ja’bary, 52 years old.
    2-Mohammed Al-hams, 28 years old.
    3- Rinan Arafat, 7 years old.
    4- Omar Al-Mashharawi, 11 moonths old.
    5-Essam Abu-Alma’za, 20 years old.
    6-Mohammed Al-qaseer, 20 years old.
    7- Heba Al-Mashharawi, six-month pregnant, 19 years old.
    8- Mahmoud Abu Sawawin, 65 years old.

    9- Habis Hassan Mismih, 29 years old.
    10- Wael Haidar Al-Ghalban, 31 years old.
    11- Hehsam Mohammed Al-Ghalban, 31 years old.
    12- Rani Hammad, 29 years old.
    13- Khaled Abi Nasser, 27 year old.
    14- Marwan Abu Al-Qumsan, 52 years old.
    15- Walid Al-Abalda, 2 years old.
    16- Hanin Tafesh, 10 months old.
    17- Oday Jammal Nasser, 16 years old.
    18- Fares Al-Basyouni, 11 years old.
    19- Mohammed Sa’d Allah, 4 years old.
    20- Ayman Abu Warda, 22 years old.
    21- Tahrir Suliman, 20 years old.
    22- Ismael Qandil, 24 years old.
    23- younis Kamal Tafesh, 55 years old.
    24- Mohammed Talal Suliman, 28 years old.
    25- Amjad Mohammed Abu-Jalal, 32 years old.
    26- Ziyad Farhan Abu-Jalal, 23 years old.
    27- Ayman Mohammed Abu Jalal, 44 years old.
    28- Hassan Salem Al-Heemla’, 27 years old.
    29- Khaled Khalil Al-Shaer, 24 years old.
    30- Ayman Rafeeq sleem, 26 years old.
    31- Ahmad Abu Musamih, 32 years old.

  • permalien Sarah :
    18 novembre 2012 @20h33   « »

    At 8:20 am, as a result to an Israeli inhumane attack on Deel Al-Balah, central Gaza, three people were killed. The list of murdered victims goes longer>>>

    32- Osama Abdejjawad
    33- Ashraf Darwish
    34- Ali Al-Mana’ma

    At 8:45 am_ 9:00 am, warplanes attacked several places including Rafah, Khan-Younis, and Tal Al-Sultan, southern Gaza, leaving three killed>>

    35`- Mukhlis Edwan
    36- Mohammed Al-Loulhy, 24 years old.
    37- Ahmad Al-Atrush

    In a series of attacks on several places on central Gaza at noon, two more people fell victim :

    38- Abderrahman Al-Masri

    39- Awad Al-Nahhal
    40- Ali Hassan Iseed, 25 years old, killed in an attack on his motorbike in Deer Al-Balah, central Gaza, at 8:10 pm, Novebmer 17.

    IOF attack another motorbike in Deer Al-Balah at 8:20 pm, leaving two more killed :
    41- Mohammed Sabry Al’weedat, 25 years old.
    42- Osama Yousif Al-Qadi, 26 years old.

    In an attack on central Gaza, to the west of Al-Masdar area, at 9:10 pm, two more people people killed :
    43- Ahmad Ben Saeed, 42 years old.
    44- Hani Bre’m, 31 years old.

    At 9:40 pm, Israel attacked Qdeih family’s house in west Khan-Younis, Southern Gaza and a woman got killed.
    45- Samaher Qdeih, 28 years old.
    46- Tamer Al-Hamry, 26 years old, died after being seriously injured in an attack on Deer Al-Balah.

  • permalien Sarah :
    18 novembre 2012 @20h34   « »

    On November 18, the fifth day of the Israeli ongoing aggression on Gaza :

    Israeli warplanes shelled the house of Abu-Alfoul family in northern Gaza, killing two children and injuring at 13 at least, mostly children and women.

    47- Gumana Salamah Abu Sufyan, 1 year old.

    48- Tamer Salamah Abu Sufyan, 3 years old.

    An Israeli warplanes fired missiles at a house that belongs to the family of Abu Nuqira in Rafah killing one person :

    49- Muhamed Abu Nuqira

    An Israeli war plane fired a missile at a house in an agricultural land east of Bureij camp, in the Central Gaza Strip, killing one child and injuring 2 other children :

    50- Eyad Abu Khusa, 18 months old.

    Two people were killed, one of them a child, when an Israeli missile hit a beachfront refugee camp in Gaza City :

    51- Tasneem Zuheir Al-Nahhal, 13 years old.

    52- Ahmad Essam Al-Nahhal, 25 years old.

    Medics also reported finding the body of woman under the rubble of a house in eastern Gaza City who had been killed in a strike earlier in the morning.

    53- Nawal Abdelaal, 52 years old.

    At 3:10 pm, November 18, Israel rocked a house belongs to Al-Dalou family in Sheikh-Redwan area, west Gaza, killing at least 10 people, including 4 women and 4 children.

    54- Mohammed Jamal Al-Dalou, the father.

    55- Ranin Mohammed Jamal Al-Dalou, 5 years old.

    56- Jamal Mohammed Jamal Al-Dalou, 7 year old.

    57- Yousef Mohammed Jamal Al-Dalou, 10 years old.

    58- Ibrahim Mohammed Jamal Al-Dalou, 1 year old.

    59- Jamal Al-Dalou, the grandfather.

    60- Sulafa Al Dalou, 46 years old

    61- Samah Al-Dalou, 25 years old

    62- Tahani Al-Dalou, 50 years old

    63- Ameina Matar Al-Mzanner, 83 years old.

    64- Abdallah Mohammed Al-Mzanner, 23 years old.

  • permalien Sarah :
    18 novembre 2012 @20h34   « »

    Soon after Al-Dalou massacre, 2 more were killed, including a child, in an attack on a car for water supply in northern Gaza.
    65- Suheil Hamada
    66-Mo’men Hamada

    In an airstrike that targeted Nussairat camp after that another one was murdered and 10 at least got injured
    67- Atiyya Mubarak.

    68- Samy Al-Ghfeir, 22 years old, killed in an attack on Shijaiyya area, west Gaza.
    69- Mohammed Bakr Al-Of, 24 years old, killed in an attack on Al-Yarmouk st. in Gaza city.

    http://blogs.mediapart.fr/blog/step...

  • permalien Sarah :
    18 novembre 2012 @20h41   « »

    @ K :

    Merci pour le lien.

  • permalien K. :
    18 novembre 2012 @20h45   « »

    Hamad ben Jassem al-Thani est un (gigantesque) hypocrite...

    Le Premier ministre du Qatar, Cheikh Hamad ben Jassem al-Thani, a accusé sans ménagement la Ligue arabe de se contenter de déclarations creuses, lors d’une réunion d’urgence au Caire. « Nos réunions sont devenues une perte de temps et d’argent » a-t-il ajouté.« Ce n’est pas la première fois que Gaza est attaquée. Nous avons besoin d’un plan clair. Cette situation divise le monde arabe. Je ne parle pas de guerre, je connais nos capacités. Je parle de nous tenir au côté de nos frères palestiniens. »

    (Qui parle de guerre ? Et l’arme du pétrole ? Le boycott/désinvestissement ?- soit dit en passant pourquoi avoir acheté une quantité aussi phénoménale d’armes ?)

    ...et le yankee Carl Levin est un menteur et un hypocrite.

    Le sénateur américain Carl Levin président de la commission de la défense du Sénat a critiqué l’Egypte dimanche en jugeant assez faibles ses pressions sur son allié islamiste du Hamas à Gaza pour tenter de désamorcer le conflit avec Israël.

  • permalien l’oeil de caïn :
    18 novembre 2012 @20h47   « »

    L’etat d’israël est en train de semer les graines de sa popre destruction.

    Les fascistes irresponsables qui dirigent l’état pirate, devant une commnauté internationale impassible et complice ne sèment que mort et désolation, humilation chez leurs voisins dont ils occupent les territoires.

    Qu’ espèrent -ils donc à long terme avec cette stratégie primaire ; avoir toujour une longueur d’avance sur leurs voisins, avec la complicité de leur indéfectible protecteur étasunien.

    La roue tournera un jour, et des graines de haine semées germeront d’autres haines plus tenaces, plus implacables.

  • permalien Zulfikar Al-Ansari :
    18 novembre 2012 @20h56   « »
    La municipalité de Tel Aviv ramenée au Moyen-Age

    La municipalité de Tel-Aviv aurait placé des gardes à l’entrée des abris pour en empêcher l’accès aux immigrés africains, selon la seconde chaîne israélienne (lu sur la page Facebook d’Al-Mayadeen)

    Ouais, et on nous bassine à longueur de journée sur "le droit à l ’existence" de l’Etat colon et ouvertement raciste.

    Une guerre juridique est menée contre le peuple palestinien basée sur le discours fictif sur "droit" d’Israël à exister. Lire le très bel article de Joseph Massad

  • permalien Deïr Yassin :
    18 novembre 2012 @21h18   « »

    Tamer Abu Sayfan, 3 ans, et sa petite soeur, Jumana, 18 mois, tués ce matin dans le nord de la bande de Gaza

    Les bombardements continuent ce soir, au moins trois hommes viennent de mourir dans deux raids différents.

    En Cisjordanie, un bébé de 20 mois, vient de mourir des brulures d’une grenade de gaz lacrymogène que les valeureux soldats de Tsahal ont balancé dans sa maison à Qalandiya.

  • permalien Nathan :
    18 novembre 2012 @21h23   « »

    Dommage que Alain Gresh n’ait pas cru bon de commenter ce passage d’un discours de Bachar El-Assad, justifiant en ces termes sa répression sanglante.

    “Quand un chirurgien est en salle d’opération, qu’il sectionne, nettoie, ampute, que la blessure saigne, est-ce qu’on lui reproche d’avoir du sang sur les mains ou est-ce qu’on le remercie d’avoir sauvé le patient ?”

  • permalien K. :
    18 novembre 2012 @21h25   « »

    Palestinian Authority police try to stop protesters from hurling stones at an Israeli army tower at the main entrance of Bethlehem.

  • permalien Sakhra :
    18 novembre 2012 @21h45   « »

    Pour compléter l’article posté par Zulfikar Al-Ansari :

    La "torture" du droit international par les sionistes.....Hallucinant .!!!!

    Droit d’Israël à l’autodéfense contre le Hamas

    Les médias et l’échec de la communauté internationale de faire la distinction entre l’armée israélienne et les terroristes du Hamas est non seulement immoral, mais encourage le terrorisme et sape les principes de base de la guerre juste.

    http://www.haaretz.com/opinion/isra...

    Donc tous les principes du droit international sont à revoir, car pour les sionistes, ces principes sont immoraux, et la définition de la "guerre" juste pour eux, c’est l’extermination des Palestiniens , qui relève de la morale , la leur .....

    Je n’ai pu lire l’article en entier , mais j’ai touvé un extrait sur le blog The Agry Arab News

    "Israel’s response—targeting only terrorists and Hamas military leaders – is completely lawful and legitimate. It constitutes an act of self-defense pursuant to Article 51 of the United Nations Charter and universally accepted principles of international law." Can you imagine this propagandist in his class ? But the article has original insights : he argues that Hamas is not guilty of war crimes ; that it is guilty of "double war crimes".
    http://angryarab.blogspot.com/

  • permalien Deïr Yassin :
    18 novembre 2012 @21h46   « »

    Nathan le Troll, tente désespérément de ramener le fil sur un autre sujet. Minable, va !

    ****

    Au sujet du conditionnement qui aboutit à ce genre de psychose qu’on voit dans La-Villa...., Dimi Reider a un article sur une activité dans une maternelle. Le jeu s’appelle : "Qui veut nous tuer". Regardez bien les noms en-bas de la photo.

    - http://972mag.com/fear

  • permalien X :
    18 novembre 2012 @22h04   « »

    Deïr Yassin :
    18 novembre @21h46 « 
    Nathan le Troll, tente désespérément de ramener le fil sur un autre sujet. Minable, va !

    Je n’ai rien compris de son dernier message. Je pense qu’il commence à perdre la boule. Peut ėtre fait il des cauchemars de son kibboutz.

    Voici un petit cadeau pour faire de beaux rêves Nathan :

    Gaza que les différents gouvernements israéliens ont souhaité voir disparaître ou « sombrer dans la mer » comme le rêvait Itzhak Rabin.

  • permalien Nathan :
    18 novembre 2012 @22h22   « »

    A propos de distinction, je constate que dans sa liste des victimes gazaouies, Sarah ne distingue pas les combattants des civils. C’est normal ? L’armée israélienne ne tuerait-elle que des civils à Gaza... et juste pour le plaisir de tuer ? Se serait-elle inventé un ennemi de toutes pièces ? Les 800 roquettes tirées en direction d’Israël ne serait-elles qu’un produit de l’imagination ?

  • permalien K. :
    18 novembre 2012 @22h23   « »

    C’est vraiment triste.

    Le 16 Novembre, il [Richard Engel, journaliste de la NBC yankee] a tweeté la perle qui suit de la ville de Gaza :

    Tellement de drones au-dessus de #Gaza city. C’est comme si chacun était sorti pour tondre sa pelouse dans le noir.

    Le bruit des drones israéliens planant au-dessus de Gaza, des drones de n’importe où d’ailleurs, ne doivent pas être esthétisés à moins que l’on s’identifie avec les drones eux-mêmes, par opposition aux humains qu’ils chassent.

  • permalien elbé :
    18 novembre 2012 @22h35   « »

    Yvan,
    « Voilà ce que la civilisation a fait à la barbarie. » - Hugo

    Superbe texte de Victor Hugo !

  • permalien Sarah :
    18 novembre 2012 @22h36   « »

    @ Nathan :

    Taisez-vous !

    C’est vrai que j’ai du mal à considérer comme un "terroriste" ou un "combattant" un enfant de onze mois !

  • permalien Sakhra :
    18 novembre 2012 @22h36   « »

    Alain Gresh :

    Et si vous vous interrogez sur le droit international, méditez cette phrase d’un expert allemand de la fin du XIXe siècle :

    « Le droit international ne devient que des phrases si l’on veut également en appliquer les principes aux peuples barbares. Pour punir une tribu nègre, il faut brûler ses villages, on n’accomplira rien sans faire d’exemple de la sorte. Si, dans des cas semblables, l’empire allemand appliquait le droit international, ce ne serait pas de l’humanité ou de la justice, mais une faiblesse honteuse. » (cité dans Alain Gresh, De quoi la Palestine est-elle le nom ?)

    Effectivement, il y a à méditer !

    L’auteur de cette phrase est Heinrich von Treitschke, un homme politique allemand , dans son livre "Politis", paru en 1898, 13 ans après la conférence de Berlin sur le partage de l’Afrique ..., partage au cordon...

    Antisémite notoire, "les nazis reprendront plus tard sa célèbre formule : « Les Juifs sont notre malheur » parue en 1879 dans les Annales prussiennes. .."http://fr.wikipedia.org/wiki/Heinri...

    C’ est toute la conception du droit international des nazis, que reprendra Hitler, et qui est aujourd’hui, reprise à leur tour par les sionistes et leurs soutiens : Appliquer, respecter le droit international, vis-à-vis des "barbares", c’est une faiblesse. "Les Arabes ne respectent que la force"....Le droit, c’est la force , disait Hitler ...

    Une drôle de "filiation" , mais filiation assumée ..Hitler est admiré par les sionistes !

  • permalien Sarah :
    18 novembre 2012 @22h43   « »

    @ Sakhra :

    Une drôle de "filiation" , mais filiation assumée ..Hitler est admiré par les sionistes !

    Tout à fait.
    Je remets les propos de Moshe Feiglin,arrivé deuxième lors d’élections internes au Likoud

    ,parti au pouvoir en Israel, sur le régime nazi(pour ceux qui passeraient par là par hasard) :

    Dans un entretien au quotidien Haaretz, en 1995, il disait : « Hitler était un génie militaire inégalé. Le nazisme a fait passer l’Allemagne d’un bas niveau à un niveau physique et idéologique fantastique. Les jeunes loqueteux ont été transformés en une catégorie propre et ordonnée de la société et l’Allemagne a disposé d’un régime exemplaire, d’un système de justice adéquat et de l’ordre public. Hitler aimait la bonne musique. Il pouvait peindre. Les nazis n’étaient pas une bande de voyous. » (lire Khalid Amayreh, « Likud Leader, Moshe Feiglin, Israel’s Emerging Hitler, to Join Parliament »

    http://blog.mondediplo.net/2012-01-...

  • permalien Sakhra :
    18 novembre 2012 @22h44   « »

    Pour compléter aussi l’article de K (il est traduit en français sur le site mondialisation),

    Israel, le syndrome d’Amalek

    S’est-on jamais demandé pourquoi, malgré leurs abominables bilans, Israël continue ses “opérations” aux noms souvent empruntés à la rhétorique biblique ?

    Disons-le sans détour : tout, dans la conduite de ses stratèges en chef, à Gaza comme hier à Cana, montre qu’Israël ne veut décidément pas de la paix (et Rabin, le premier à avoir prouvé qu’il en voulait vraiment, devait le payer de sa vie). En fait, le particularisme d’Israël n’est plus dans “l’élection”, ni même dans l’impunité (héritage de la mauvaise conscience de l’Europe), mais avant tout dans l’adversité, dans le besoin d’adversité. Particularisme tout israélien : on peut vouloir obstinément la paix, et au moment où elle menace de se réaliser, tout faire pour la saboter ; quitte à reprendre aussitôt son rituel de négociations et de faux compromis, en attendant la prochaine provocation, que l’on suscitera si nécessaire, et ainsi de suite. Pendant ce temps-là, le citoyen et son prochain (palestinien) trinquent.

    Dans la logique martiale qui régit l’épopée hébraïque et dont se réclame l’Armée de défense (sic), cette conduite se révèle structurante, fondatrice même : instaurée par un Dieu jaloux, Yahvé, le “Dieu des armées”, elle obéit à un commandement, une mitsva, la 558e (des 613), et répond comme à une nécessité vitale. C’est une même pathologie que pointe ce paradoxe biblique qui fait passer le “peuple élu” de l’humilité la plus grande, prônée par les Sages, à l’orgueil le plus impérieux -qui irrite autant les Prophètes : « J’abhorre l’orgueil de Jacob ! » (Amos 6.8), que Yahvé lui-même : « Et si vous ne m’écoutez pas, je briserai votre orgueilleuse puissance ! » (Lv. 26.18). On ne peut pas dire que ce soit l’humilité qui guide ces “féroces soldats” chargés de pilonner collatéralement des objectifs civils, au prétexte de faire taire les roquettes d’un Hamas porteur d’une « lourde responsabilité dans la souffrance des siens » (Sarkozy).

    http://www.maroc-hebdo.press.ma/Sit...

  • permalien Nathan :
    18 novembre 2012 @23h05   « »

    Je sens que ce fil va de nouveau dériver vers l’équation bien connue sionisme = nazisme... Déjà radio mille collines nous explique que les juifs sont des génocidaires dans l’âme depuis la plus haute antiquité... Dans deux minutes, on aura droit à un passage du Talmud.

  • permalien Sakhra :
    18 novembre 2012 @23h17   « »

    Le dernier souffle d’un bébé palestinien massacré par le gouvernement israélien

    Dernier bilan :

    L’horreur continue à Gaza ! 24 morts dont 8 enfants, 3 femmes et 4 personnes âgées. 270 blessés dont 101 enfants et 96 femmes.

    Ne tournez pas la tête. Vous devez voir ça si vous voulez comprendre la vérité sur nos « dirigeants » et le fait que nombre d’entre eux sont des psychopathes dénués de toute conscience.

    Si c’était votre enfant, que ressentiriez-vous ?

    Que penseriez-vous du « droit d’Israël à se défendre », quand leur défense, c’est « ça » ?

    Que ressentiriez-vous face au fait que les gouvernements et les médias occidentaux facilitent le meurtre de votre enfant par le gouvernement israélien .

    Seriez-vous même encore capable de ressentir quoi que ce soit ? Hormis de la rage et du désespoir ? .

    http://www.wikistrike.com/article-l...

    L’horreur dans son intégralité ..Ils sont devenus fous les sionistes-nazis !!!

    "Jupiter rend fou ceux qu’il veut perdre" .....

    La fin approche ...

  • permalien Ph. Arnaud :
    18 novembre 2012 @23h39   « »

    Nathan

    - Il n’est pas question de Juifs ici. Les Israéliens ne sont pas, d’abord, des Juifs. Ils sont, d’abord, des Européens, des Européens au même titre :

    1. Que les Français, Impériaux, Normands, Lorrains arrivés en Palestine en 1099 ;

    2. Que les paysans français, alsaciens, espagnols, italiens, maltais arrivés en Algérie après 1830 à la suite de l’armée française.

    - Le conflit n’est pas un conflit où les Juifs sont partie prenante, comme cherche à le faire croire une propagande lancinante qui cherche à instiller le soupçon d’antisémitisme. Ce conflit est un conflit de type Nord-Sud, riche contre pauvre.

  • permalien K. :
    18 novembre 2012 @23h47   « »

    C’est un article à archiver très précieusement

    Le porte-parole Avi Issacharof, TEXTO quasiment :

    Si nous tuons des civils c’est parce que le Hamas se cache .... dans des refuges souterrains, ce qui a pour résultat de frustrer et mettre en colère l’armée la plus morale au monde, qui finit par tirer au petit bonheur la chance...et VOLONTAIREMENT sur les civils dans l’espoir de rendre impopulaire le Hamas...

    ...

    most Hamas activists make sure not to remain above ground most of the day. They stay in the network of tunnels built by Hamas beneath the Gaza Strip in recent years and, in effect, are at very low risk compared to the vast majority of the Gaza population. And the process of launching the rockets is extremely quick and is sometimes done by remote control, so that the ability to strike at those activists is very limited.

    ...

    One possible explanation for the growing number of strikes against the civilian population is the decline in the number of quality targets available to Israeli intelligence and the Israel Air Force. In the afternoon, there was a report of the assassination of the head of the Hamas rocket program, Yahye Rabiya – of whom nobody in the Gaza Strip had ever heard and whose name for some reason was not even mentioned on the lists of those killed in Gaza.

    But the attacks on empty facilities belonging to Hamas — or what used to be called “bombing real estate” — can also attest to a certain frustration in the Israel Defense Forces in light of the continued firing of rockets even more intensively, despite the innumerable aerial strikes and bombings in Gaza.

    Another problem with which Israel has to contend is the fact that it is doubtful whether the large number of casualties among Gaza’s civilian population actually leads Hamas leaders to reconsider the firing of rockets. Perhaps even the opposite is true. Apparently the many pictures of women and children killed in the present campaign (a total of 67 dead so far, including the organizations’ activists) help to create especially supportive Palestinian and Arab public opinion for Hamas.

  • permalien Sakhra :
    19 novembre 2012 @00h10   « »

  • permalien K. :
    19 novembre 2012 @00h17   « »

    En anglais,

  • permalien K. :
    19 novembre 2012 @00h24   « »

    qui sont ces soldats israéliens aux portes de Gaza prêts à aller combattre les "terroristes du Hamas" Ce sont des sionistes religieux qui ont investi massivement l’armée israélienne, ceux-là mêmes qui lorsqu’ils ne revêtent pas l’uniforme agressent avec toujours plus de violence la population...

    http://ph.news.yahoo.com/photos/isr...

  • permalien Zulfikar Al-Ansari :
    19 novembre 2012 @01h46   « »
    Débat Alain Badiou Vs Jean-Claude Milner (1/6)

    Bonsoir à tous,

    Sur le site de l’hebdomadaire Marianne en date du 7 octobre 2012, un débat entre Alain Badiou et Jean-Claude Milner dont voici le résumé de leur position-notamment sur le conflit entre les Palestiniens et l’Etat d’Israël.

    http://www.marianne.net/Badiou-et-M...

    et

    http://www.marianne.net/Badiou-et-M...

    Jean-Claude Milner :

    Je reprends volontiers la formule d’Alain Badiou : le XXe siècle a eu lieu. Mais ce qui a eu lieu, pour moi, c’est d’abord la découverte progressive que le nom ouvrier avait cessé de diviser. Il avait été le diviseur par excellence au XIXe siècle. Il cesse de l’être. Pourquoi ? A cause de la guerre de 1914. Les ouvriers, dans les nations industrielles, acceptent la mobilisation et l’union dans la guerre. Lénine porte sur ce point le juste diagnostic, mais il se trompe en pensant qu’il pourra ranimer la force de division du nom ouvrier, en passant par l’édification d’un Etat ouvrier. Le nom ouvrier, loin de diviser, va réunir ; il devient l’un des multiples synonymes de la cohérence sociale.

    Si le XXe siècle a eu lieu, c’est pour une seconde raison : le nom juif est redevenu un nom politique. C’est-à-dire un nom diviseur. Il l’avait été déjà. Je pense à l’affaire Dreyfus, qui d’un certain point de vue a appris la politique à une génération.

    Hitler a rouvert la question de la capacité de la politique à empêcher la mise à mort de l’adversaire. Il l’a rouverte principalement à propos du nom juif. Il a fait céder la politique ; la fin de la guerre a rétabli la politique, mais elle n’a pas refermé la question. Le nom juif est encore aujourd’hui le diviseur majeur, celui qui convoque la politique à sa limite.

    Cet ensemble de propositions affirmatives me conduit à émettre des critiques. 1) Je considère qu’Alain Badiou a sous-estimé la force imaginaire de l’antijudaïsme, aussi bien en France que hors de France. 2) Symétriquement, je considère qu’il a surestimé la portée politique du nom palestinien.

    Je m’explique. Selon moi, le nom palestinien ne divise qu’en apparence. Au contraire, il crée du consensus : au sein des honnêtes gens (je m’y inclus), qui considèrent tous que les Palestiniens sont dans le malheur ; au sein de ce qu’on appelle encore le « tiers-monde » ; de plus en plus au sein de la gauche euro-atlantique (Europe occidentale et Amérique). En tant qu’il divise en apparence, le nom palestinien promeut une apparence de politique. La question politique réelle apparaît avec le nom qui divise réellement : le nom juif.

  • permalien Zulfikar Al-Ansari :
    19 novembre 2012 @01h46   « »
    Débat Alain Badiou Vs Jean-Claude Milner (2/6)

    Alain Badiou :

    C’est bien à une mode intellectuelle que se rattachent des thèses comme « le nom ouvrier est mort, le retour du nom juif est notre événement ». Cette vision du siècle n’est-elle pas le fruit quelque peu sec d’un petit groupe de l’intelligentsia française entre 1974 et aujourd’hui ? N’est-ce pas Benny Lévy et ceux qui l’ont suivi, au nombre desquels Jean-Claude Milner, qui, déçus que les proclamations matamoresques de la Gauche prolétarienne ne les aient pas portés au pouvoir, se sont mis à critiquer férocement la « vision politique du monde » et le « progressisme », à jeter aux orties le mot « ouvrier », et bien d’autres avec lui, à faire de « juif » un nom hyperbolique, et de farouchement propalestiniens qu’ils étaient se sont, avec la même certitude d’être la fine fleur du temps, convertis au sionisme le plus intransigeant ? De tels revirements ont l’avantage de transformer un échec patent en lucidité supérieure, et d’être toujours dans le vent.

    Mais voyons les termes précis du litige. Pour commencer par les critiques les plus factuelles, je tiens à redire une fois de plus que je n’ai aucunement sous-estimé ou dénié l’existence, y compris aujourd’hui, y compris dans notre pays, de l’antisémitisme. Je renvoie à mes textes et aux actions auxquelles j’ai participé sur ce point. Mais ce que Jean-Claude Milner, lui, sous-estime de façon quasi monstrueuse, en fait nie, purement et simplement, c’est la puissance presque consensuelle, en France, en Europe sans doute, de l’hostilité aux Arabes et aux Africains noirs, sous le nom convenu d’« immigrés ». Je lui demande raison de cette dissymétrie. En ce qui concerne précisément les agissements de l’Etat d’Israël, ceux-là ne sont pas plus identifiables aux « juifs » que ne l’étaient ceux de Pétain ou de Sarkozy aux « Français », et même moins encore.

    Ensuite, au bas mot, dans ce conflit, le rapport entre les morts violentes de Palestiniens sous les coups des Israéliens et les morts d’Israéliens juifs sous les coups des Palestiniens est de cent pour un. Ceux qui ont dû fuir, abandonner leur terre, assister à la destruction de leurs maisons, être enfermés dans des ghettos et dans des camps, passer des heures pour aller d’un village à un autre, franchir des murs, ce sont les Palestiniens. On s’étonne que le sensible Milner ne soit pas, cette fois, du côté des corps parlants qu’on tue, qu’on humilie ou qu’on enferme. Dans de telles conditions, la question est de savoir par quels chemins passe la seule solution juste : un Etat moderne, c’est-à-dire un Etat dont la substructure n’est pas identitaire, mais historique. Un Etat qui solde cette guerre civile atroce en réunissant les deux parties.

  • permalien Zulfikar Al-Ansari :
    19 novembre 2012 @01h46   « »
    Débat Alain Badiou Vs Jean-Claude Milner (3/6)

    Alain Badiou (suite 1)

    Ces remarques factuelles nous préparent à dire ceci : il est tout bonnement faux qu’un mot de la politique soit important (soit un « nom », admettons cette convention) à proportion de ce qu’il divise. Autant dire qu’en Amérique aujourd’hui le vrai nom de la politique est le « mariage gay ». Quant à chez nous, il serait plus justifié aujourd’hui que Jean-Claude Milner tienne pour des noms éminents les noms « Arabe » ou « Noir », pour ne rien dire d’« islam » et « islamisme », lesquels à l’évidence infiniment plus que le prédicat « juif », lequel est devenu consensuel au point que Marine Le Pen elle-même n’ose plus y toucher, à la différence de son papa. C’est que ledit papa avait des faiblesses pour les seules politiques que l’on connaisse dans lesquelles le mot identitaire « juif » divise absolument, nommément les fascismes, plus singulièrement le nazisme. On peut même dire que le mot « juif » n’a été un nom politique éminent, selon les critères de Milner, et donc au vu de ses pouvoirs de division, que dans le nazisme et ses succursales. Mais peut-être Milner considère-t-il désormais que toute politique s’apparente au nazisme ? Je reviendrai sur ce qui conduit sa pensée à un antipolitisme radical. Un nom est politique, dirais-je quant à moi, s’il inscrit une idée du bien, dans l’ordre de l’action collective, du mouvement historique réfléchi dans une organisation de cette action. En ce sens, du reste, il n’y a aujourd’hui que deux mots politiques fondamentaux (deux noms) : la démocratie, qui prétend unifier le monde de la vie collective sous la loi extérieure du capitalisme concurrentiel, et le communisme, qui prétend l’unifier sous la loi immanente de la libre association.

    Mais Jean-Claude Milner, comme Glucksmann, ne pense qu’à partir du mal. Il est comme ce parlementaire, M. de Mun, à qui Jaurès lançait : « Vous aimez les ouvriers, monsieur de Mun, vous les aimez saignants ! ». Sa pensée s’alimente aux désastres. Il nous l’a dit : la seule chose qu’on puisse, qu’on doive espérer, c’est de mettre fin aux massacres, c’est de condamner les mises à mort. En matière de pensée « politique », Jean-Claude Milner a grandement besoin de victimes, d’ouvriers saignants, de peuples martyrs.

    Malheureusement, les massacres trouvent leurs racines non dans l’abstraction de « la mise à mort des êtres parlants », mais dans des politiques précises, dont on sait qu’elles ne sont combattues efficacement que par d’autres politiques. S’opposer aux massacres n’a aucune consistance si cette opposition n’est pas nourrie par l’idée d’une politique absolument différente, idée qui seule peut proposer une forme d’existence collective dans laquelle le recours au massacre est exclu.

  • permalien Zulfikar Al-Ansari :
    19 novembre 2012 @01h46   « »
    Débat Alain Badiou Vs Jean-Claude Milner (4/6)

    Alain Badiou (suite2)

    Je crois qu’au bout du compte la thèse de Milner, c’est que la politique n’existe pas, ou même qu’elle est toujours nuisible, et que la seule chose qui compte est la morale de la survie des corps. Voici par contraste ma position résumée : ce qui a commencé au XIXe siècle, c’est le mot « communisme ». Il a expérimenté au XXe sa possible surpuissance, sous la forme d’une fusion entre politique (communiste) et Etat (de dictature populaire). Il faut revenir à la séparation des deux, ce qui exige une sorte de recommencement politique.

    Toute autre orientation, singulièrement le moralisme de la survie des corps, revient à entériner la domination, sous le mot clé « démocratie », du capitalisme déchaîné dont nous expérimentons le déploiement planétaire, prenant ainsi l’entière mesure de son infamie. Communisme ou barbarie. Jean-Claude Milner confirme, en tant que « professeur par l’exemple négatif », que nous en sommes bien là.

  • permalien Zulfikar Al-Ansari :
    19 novembre 2012 @01h47   « »
    Débat Alain Badiou Vs Jean-Claude Milner (5/6)

    Le mot de la fin est accordée à Jean-Claude Milner. Pour lui, les Palestiniens se font tuer pour que "les Etats voisins se maintiennent". On pourrait lui poser la question suivante : "Pourquoi ces Etats ont fait la guerre à Israël en 1947-1948, durant l’expédition de Suez en 1956, la guerre des six jours en 1967, la guerre d’octobre 1973,l’annexion du Golan syrien en décembre 1981, l’invasion du Lban en 1982, la guerre de juillet 2006, la guerre de Gaza décembre 2008-janvier 2009 et la toute dernière encore contre Gaza en novembre 2012 ?

    Dans tous les cas y compris en 1947-1949 Israël avait mené des guerres de type préventive. Le problème avec Jean-Claude Milner c’est que le référent "Etats-voisins" n’est pas clairement désigné. Il n’y a aucune référence au projet colonial qu’est le sionisme qui nie purement un simplement (négationnisme) le peuple palestinien et son passé en rasant toute trace et tout vestige historique.

    Je rappelle la décision de Ysrael Katz, ministre israélien des Transports, de judaïser tous les noms arabes des villages palestiniens occupés des panneaux indicateurs pour garder uniquement les termes hébreux en juillet 2009.

    Pourquoi menace-t-il sans cesse de frapper l’Iran ? Pays qui n’est pas voisin de la Palestine et qui n’est même arabe !

    En fait, Milner n’a aucun argument concret à apporter en réponse à Badiou. Le paragraphe consacré aux Palestiniens est incompréhensible.

    Jean-Claude Milner

    [...]

    Je ne veux pas m’attarder sur l’éventuelle superposition entre le refus d’un tel Etat et un antijudaïsme. Cette superposition existe, mais je ne ferai pas l’injure à Badiou de la lui imputer. Que la naissance de cet Etat ait été immédiatement suivie d’une guerre, qui le niera ? Cette guerre dure encore. Qu’elle provoque des morts nombreuses, qui en doute ? Il ne peut en être autrement. Les Palestiniens qui meurent sont persuadés qu’ils meurent à cause de l’existence d’Israël. Qu’ils en soient persuadés, c’est indubitable. Mais rien ne prouve qu’ils aient raison.

    Aujourd’hui, les Palestiniens se font tuer pour que les régimes en place, dans les Etats voisins, se maintiennent. C’est pourquoi je juge que la division induite par les Palestiniens ramène à un consensus, dont la majorité automatique de l’ONU est une expression parmi d’autres. Le nouveau pouvoir en Egypte annonce – vrai ou faux – qu’il se chargera lui-même de la destruction ; du même coup, le nom palestinien est effacé. Preuve que les Palestiniens ne meurent pas pour eux-mêmes. Ils meurent pour que leurs prétendus alliés et leurs prétendus chefs continuent d’être indifférents à leur sort.

  • permalien Zulfikar Al-Ansari :
    19 novembre 2012 @01h47   « »
    Débat Alain Badiou Vs Jean-Claude Milner (6/6)

    Jean-Claude Milner (suite et fin) :

    Puisqu’on me demande un certificat de sensibilité, j’avouerai que cet état de choses me touche parce qu’il est de part en part habité par le mensonge. Ce mensonge qui fait que le Palestinien se murmure, en mourant, qu’Israël l’a tué. Non, ce qui tue le Palestinien, c’est ce mensonge même. Parallèlement, l’Israélien s’imagine souvent qu’il meurt à cause des Palestiniens. C’est évidemment faux. Il meurt parce qu’il est identifié à un juif et parce que certains puissants ont besoin qu’un juif ne sache jamais si sa survie est assurée. Face à cela, Badiou appelle de ses vœux un Etat moderne dont la substructure ne soit pas identitaire mais historique. A mes yeux, la proposition a le même statut de fiction rationnelle que l’hypothèse communiste. Elle n’a de sens que si on accorde à Badiou la totalité de son système. Ce que je ne fais pas. Qui peut imaginer que puisse subsister un tel îlot d’exception dans une zone faite d’Etats dont la substructure est identitaire, où l’historique et l’identitaire entrent en constante intersection ? Qui peut imaginer que quoi que ce soit puisse se stabiliser entre Israéliens et Palestiniens, alors que la Syrie, l’Egypte, l’Iran, l’Irak et j’en passe sont pris dans les rets de l’instabilité ? Nulle part dans le monde on ne peut faire mieux que des bricolages ; dans cette zone du monde, les bricolages ne peuvent pas aller au-delà de l’armistice. Est-ce une allégeance à une doctrine du mal ? J’admets que je tiens le cours du monde pour voué au désordre indéfini, mais la mise en équation du désordre et du mal, c’est du platonisme. Or, je ne suis pas platonicien.
  • permalien Yvan :
    19 novembre 2012 @07h19   « »
    Israël : « Nous les ramènerons au Moyen Age » 1/2




    Gaza : les Anonymous attaquent 9 000 sites internet israéliens - francetv info
    Dans un communiqué *, publié samedi 17 novembre, les Anonymous justifient ainsi leur action : "Depuis trop longtemps, les Anonymous ont regardé [...] le traitement brutal réservé par les forces de défense israéliennes aux Palestiniens dans les "territoires occupés", [...] mais quand le gouvernement d’Israël a publiquement menacé de couper tout le réseau de télécommunication et d’internet de la bande de Gaza, il a franchi la limite".

    Cependant, selon le New York Times *, les premières attaques, datées de jeudi 15 et menées selon des modes opératoires très basiques, ont majoritairement échoué.


  • permalien Yvan :
    19 novembre 2012 @07h19   « »
    Israël : « Nous les ramènerons au Moyen Age » 2/2

    *

    - un communiqué (lien en anglais)

    - New York Times (lien en anglais)

  • permalien Abubakar Shariff :
    19 novembre 2012 @08h39   « »

    La citation est attribuée au Géneral LeMay mais apparement aussi à Barry Goldwater :

    "I’m not conservative and Mr. Goldwater’s views on Vietnam (he coined the phrase "bomb ’em back to the stone age") notwithstanding, he was a conservative that understood conservation. He was moderate. This quote shows this. I have told friends several times recently that it would be nice to have, oh, say, Goldwater back now. In many ways, McCain is probably his karmic legacy.
    — Lary, San Leandro, CA"

  • permalien thomas Demada :
    19 novembre 2012 @09h10   « »

    Selon le site de Radio Canada citant une source militaire israélienne : les roquettes tirées depuis Gaza ne portent pas de charge explosive. Les tirs sont donc principalement symboliques. Gaza passe du moyen-âge à l’Humanisme !

  • permalien K. :
    19 novembre 2012 @10h09   « »

    Nidal :

    Moshe Dayan expliquait, en 1976, ce qu’il faut comprendre par « attaque » ou « provocation » de la part des arabes : « dans plus de 80% des cas », c’est Israël qui provoque volontairement un clash selon une méthode parfaitement rodée : General’s Words Shed a New Light on the Golan - New York Times, 1997

    http://www.nytimes.com/…/1997/05/...[en]

    Gilad Sharon s’exprime avec finesse :
    http://www.jpost.com/…/Opinion/Op...[en]
    We need to flatten entire neighborhoods in Gaza. Flatten all of Gaza. The Americans didn’t stop with Hiroshima – the Japanese weren’t surrendering fast enough, so they hit Nagasaki, too.

    There should be no electricity in Gaza, no gasoline or moving vehicles, nothing. Then they’d really call for a ceasefire.

  • permalien Deïr Yassin :
    19 novembre 2012 @10h34   « »

    Le photo mise en lien par K hier soir mérite d’être ’mise en valeur’.

    Tout comme le nom du massacre en cours qui est bien ’Pillar of Cloud’ [colonne de nuée]et non pas Pillar of Défense [Pillier de Défense] en hébreu.
    Quelqu’un d’avisé m’a indiqué que le mot ’défense’ est probablement plus vendeur et alimente l’idée que l’Etat d’Israël est en train de se défendre à Gaza.
    Le nom fait bien référence à la Torah, et avec la photo des soldats priant sur la ’frontière’ de Gaza, on est en pleine théocratie :

    - http://en.wikipedia.org/wiki/Pillar...

    Les victimes de la journée sont déjà au nombre de 19 dont Muhammad Iyad Abu Zour, 4 ans, et Rama Al-Shadi, 18 mois.

  • permalien Deïr Yassin :
    19 novembre 2012 @10h55   « »

    De nouveau le lien vers wiki :
    http://en.wikipedia.org/wiki/Pillar...

    Après Yitzrael Katz qui veut bombarder Gaza jusqu’à ce que la population s’enfuie en Egypte, Eli Yishai qui veut les ramener au Moyen Âge, il y a aussi Avi Dicter qui a tenu des propos extrémistes.

    Ali Abunimah a un article avec un lien vers Jerusalem Post où Gilad Sharon, le fils de l’autre salopard, demande à ce qu’on ’nivelle’ Gaza. Il faut le lire pour le croire : comment un journal comme JPost, certes de droite, mais en anglais et lu à l’étranger, peut publier un tel article.

    Il faut regarder le vidéo du rallye à Tel Aviv de Michael Ben-Ari, kahaniste auto-proclamé, et membre de la Knesset. A part qu’il appelle à l’expulsion des ’smolani’ - les ’gauchistes’ - il y a clairement un appel au génocide. Ses mots ne peuvent pas être interprétés autrement.
    Regardez aussi le vieux con qui insulte les ’gauchistes’ qui ’sont fait avec le sperme des Nazis’, ou dont la mère a couché avec des Arabes, qui couchent eux-mêmes avec des Arabes etc. C’est beau tout ça.

    http://electronicintifada.net/blogs...

  • permalien Thomas Demada :
    19 novembre 2012 @11h00   « »
    Sionisme laïque et sionisme religieux

    Intéressante précision Deir Yassine, il est vrai que les opérations israéliennes présentent généralement quelques échos (pseudo-)bibliques.

    Cependant il ne faudrait pas exagérer l’importance du courant sioniste-religieux, qui certes prend de l’ampleur en "Israël", mais reste minoritaire (voir les incidents de Beit Shemesh entre cette tendance et les religieux "stricts"). En effet la plupart des hassidim et des haredim continuent de refuser le service militaire (c’est heureux !).

    Historiquement le sionisme est et a été porté par des laïques, qu’ils soient de droite comme Begin mais également (ne l’oublions pas) de gauche ! En 1948 le courant travailliste proche des socialistes européens est majoritaire parmi les forces de la Haganah qui vont traquer et chasser les Palestiniens !

  • permalien gloc :
    19 novembre 2012 @11h08   « »

    @Thomas Demada,

    Le label "pillar of cloud" est à destination des millénaristes du monde entier.

  • permalien Nathan :
    19 novembre 2012 @11h23   « »

    La photo des soldats israéliens priant n’est peut-être rien d’autre... que des soldats priant (avant d’aller au combat).

    Mais on préfère immédiatement lui donner une connotation biblique : l’armée de Josué entrant dans Canaan et se livrant à un génocide.

    Tiens, voici une photo de rebelles syriens faisant leurs prières...

    Un commentaire ?

  • permalien SadcitizenShanaa :
    19 novembre 2012 @11h41   « »

    En temps de guerre, les civils ont le droit de fuir.
    Les palestiniens civils de Gaza ne peuvent pas fuir !
    Ce ghetto est aussi un piége !
    Lauren Booth raconte que Gaza c’est pire qu’une prison. Parce que en prison, les individus ont un statut juridique qui les protége, ont droit aux soins, etc...

    Ceci étant dit, pourquoi aprés l’horrible "plomb durci" en 2008, rien n’a été fait pour empêcher une récidive ? Sachant qu’en 2008, c’était une overdose d’horreurs et 1200 victimes, dont beaucoup de femmes et d’enfants !
    Quelle est la part de responsabilité de la communauté internationale censée faire respecter le droit ?
    Pourquoi ce silence des instances religieuses, garantes de la morale ?
    A quand un mouvement pacifiste en prévision des nombreuses guerres qui s’annoncent ?
    Tout le monde est concerné parceque, en milieu urbain, les cibles sont majoritairement des civils !

  • permalien Deïr Yassin :
    19 novembre 2012 @12h04   « »

    @ Thomas
    J’ai peu de temps, il faut que je bosse, même si c’est impossible ces jours-ci.....
    Cherchez les informations sur la présence des religieux dans l’armée israélienne qui a beaucoup augmenté des dernières années, aussi parmi les gradés. Il paraît que c’est un phénomène qui inquiète même l’aile ’laïc’ de l’armée.

    @ Nathan
    Les soldats syriens prient chez eux et non pas avant d’entrer en Canaan....
    J’avais posté un vidéo en français il y a longtemps - que je ne retrouve plus - sur le même phénomène - sur la frontière libanaise en 2006. Des rabbins étaient sur la frontière, et leur discours étaient à vous donner la nausée.

    J’ai passé des heures à regarder des images - aussi de que fut la maison de deux étages de la famille Al-Dalou à Sheikh Radwan, aujourd’hui un trou de plusieurs mètres - Issacharoff dit que ce massacre pourrait devenir le symbole équivalent de Kafr Qana au Liban - et je suis convaincue : nous sommes face à un pays qui est devenu fou. Fou d’impunité, fou de pouvoir.....fou !

  • permalien Protométèque :
    19 novembre 2012 @12h05   « »

    @ Nathan :

    Vous réclamez des commentaires aux uns et aux autres en renvoyant systématiquement les "avocats"de la cause palestinienne aux exactions du régime de Bachar el Assad, ce qui amène certains à penser que vous tentez de faire diversion.

    Alors commenterez-vous à cette remarque que je vous ai adressé ailleurs ?

    Il est certain que le régime mafieux des Assad n’a pas de leçon de respect de la vie à donner à qui que ce soit. A mes yeux, il ne vaut ni mieux ni moins bien que le régime sioniste ! Ce sont tous les deux des régimes criminels.

  • permalien Deïr Yassin :
    19 novembre 2012 @12h15   « »
    Dieu les ramènera au Paradis

    Les enfants Al-Dalou :

  • permalien Noval :
    19 novembre 2012 @12h23   « »

    Nathan,

    " Un commentaire ? "

    Oui.

    Que vient faire ici " l’armée de Josué entrant dans Canaan et se livrant à un génocide " ? Laissez ce type de récit aux bons soins des amateurs de récits bibliques et autres spécialistes d’histoire ancienne.

    Cessez une bonne fois pour toutes d’essentialiser le terme " juif " au détour de chacune de vos interventions et assimilez qu’il n’existe qu’un qualificatif approprié pour désigner ceux qui massacrent actuellement à Gaza . Ce sont des bourreaux !

    Toute votre habituelle fumisterie n’y changera rien . Des bourreaux vous dis-je !

  • permalien Sakhra :
    19 novembre 2012 @12h23   « »

    Les criminels sionistes

0 | 100 | 200

Ajouter un commentaire