Le Monde diplomatique
Accueil du site > Nouvelles d’Orient > Le CRIF écrit-il les discours de Hollande sur la Palestine ?

Le CRIF écrit-il les discours de Hollande sur la Palestine ?

mardi 27 novembre 2012, par Alain Gresh

Finalement, le gouvernement français votera en faveur de la reconnaissance de l’Etat palestinien. A reculons, après avoir longtemps hésité, en demandant mille et une garanties à l’Autorité palestinienne. Il est loin le temps où la France défendait une position originale, appelait à l’autodétermination des Palestiniens et au dialogue avec l’Organisation de libération de la Palestine (OLP), passant outre aux injonctions des Etats-Unis et d’Israël.

L’information de l’hebdomadaire L’Express ne semble pas avoir suscité de fortes réactions. Dans un article du 8 novembre de Marcelo Wesfreid, « Paul Bernard, la plume de l’ombre de François Hollande », on apprend en quoi consiste le travail de Paul Bernard :

« De l’ouverture de la conférence sociale à l’anniversaire de la Libération de Paris, de la commémoration du Vél’ d’Hiv à celle de la tuerie de Toulouse, du discours sur l’école à celui sur la mutualité française, il est celui qui rédige les premières trames, amendées ensuite par son supérieur hiérarchique, le conseiller politique Aquilino Morelle, puis remodelées par le président lui-même. Paul Bernard planche aussi sur les interviews télévisées et les Légions d’honneur, quand il ne s’occupe pas d’une préface de livre. »

Qui est donc cet homme de l’ombre ?

« Les plumes ne ressemblent jamais aux technocrates qui peuplent les cabinets. Et Paul Bernard n’a pas le parcours type d’une plume. En sortant de Normale-Sup, un DEA sur la littérature de l’époque napoléonienne en poche, il entre chez Publicis comme chargé de mission auprès du magnat de la publicité Maurice Lévy. Il participe pour le compte de l’homme d’affaires à la rédaction du rapport commandé en 2006 par le ministre des finances Thierry Breton, sur l’“économie de l’immatériel”, cosigné avec Jean-Pierre Jouyet.

Parallèlement, il rejoint le Mouvement juif libéral de France (MJLF), un courant du judaïsme progressiste qui s’est notamment illustré en menant campagne pour l’accès des femmes aux fonctions du culte. Le touche-à-tout a récemment intégré le comité directeur du Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF). »

Rappelons que parmi les objectifs du CRIF figure celui de soutenir l’Etat d’Israël. Et que, depuis des années, cette organisation a toujours soutenu toutes les aventures militaires israéliennes, de la guerre contre le Liban en 2006 à celle contre Gaza en 2012.

Mais ne croyez surtout pas que l’homme est de parti pris. Il explique : « Il faut oublier ce qu’on pense et ne pas chercher à peser dans le sens de ses propres idées. »

Imagine-t-on un instant un citoyen français de confession musulmane, engagé dans une association de soutien au peuple palestinien, chargé d’écrire les discours du président de la République ?

Je ne sais pas si M. Bernard cherche ou non à imposer ses propres idées sur le conflit, mais comment ne pas remarquer ce que le président français a dit lors de la conférence de presse avec le premier ministre Netanyahou : « Il y a aussi la tentation pour l’Autorité palestinienne d’aller chercher à l’Assemblée générale de l’ONU ce qu’elle n’obtient pas dans la négociation (…). Seule la négociation pourra déboucher sur une solution définitive à la situation en Palestine.  » (Lire, par exemple, « Sur la Palestine, Hollande conforte Netanyahou », L’Humanité, 2 novembre.)

Or c’est, au mot près, ce que disent les dirigeants israéliens depuis des mois (« Statements by Israeli leaders », ministère israélien des affaires étrangères), et qui est repris par le CRIF. On peut aussi se reporter à la déclaration de M. Netanyahou l’an dernier (« B. Netanyahu : “La vérité c’est que les Palestiniens bloquent les négociations” », RTBF, 18 septembre 2011) :

« Mon voyage [aux Nations unies] a un double objectif : faire en sorte que la tentative [des Palestiniens] de contourner des négociations directes échoue (...) La vérité, c’est qu’Israël veut la paix et que les Palestiniens font tout leur possible pour bloquer des négociations directes (...). Ils doivent comprendre que la paix ne peut être obtenue que par des négociations, et non en essayant de les contourner par la voie de l’ONU. »

Une simple coïncidence ? Sans doute, et le réalignement de la politique française sur la Palestine dépasse, bien évidemment, le travail de tel ou tel homme de l’ombre.

M. Bernard a aussi rédigé, si l’on en croit L’Express, le discours de Hollande du 1er novembre, lors de la cérémonie d’hommage aux victimes de l’attentat du 19 mars 2012 (Ecole Ohr Torah - Toulouse). La cérémonie s’est tenue en présence de M. Netanyahou.

« Ces enfants de la France reposent aujourd’hui à Jérusalem. Nos deux pays, nos deux peuples, sont réunis autour de leur souvenir. Monsieur le Premier Ministre, vous représentez un pays créé, au lendemain de la Shoah, pour servir de refuge aux juifs. C’est pourquoi chaque fois qu’un juif est pris pour cible parce que juif, Israël est concerné. C’est le sens de votre présence. Je la comprends, je la salue, je vous accueille. »

Il est donc normal qu’Israël soit concerné par la situation des juifs de France ? A-t-on demandé leur avis aux juifs de France qui ne veulent rien avoir à faire avec Israël et qui ne se reconnaissent pas dans cet Etat ? A-t-on demandé leur avis aux juifs de France qui ne se reconnaissent pas dans un premier ministre qui mène une politique d’oppression des Palestiniens ?

Il est paradoxal que ceux-là même qui dénoncent l’importation du conflit israélo-palestinien en France invitent le premier ministre d’Israël à une telle cérémonie, favorisant les amalgames nauséabonds entre juifs, sionistes et Israël. Les mêmes qui dénoncent la mobilisation des banlieues ou des musulmans de France en faveur des Palestiniens soutiennent celle des juifs de France (ou de certains d’entre eux) en faveur d’Israël.

Ce « deux poids deux mesures » encourage la montée d’un antisémitisme stupide, qui veut faire croire que les juifs de France disposent d’un statut différent de celui des autres citoyens.

Dans une déclaration du 22 novembre, l’Union française juive pour la paix (UJFP) s’interrogeait aussi pour savoir « Qui représente les Juifs et la “communauté juive” en France ? » et s’inquiétait du soutien inconditionnel du CRIF à l’Etat d’Israël dans son attaque contre Gaza. Cette prise de position contribue davantage à la lutte contre l’antisémitisme en France que toutes les déclarations du CRIF ou de certains de nos responsables politiques (lire aussi la lettre du grand rabbin à l’organisation et la réponse de celle-ci).

Lorsque l’on a un ministre de l’intérieur, Manuel Valls, qui peut proclamer que, par sa femme,« il est lié de manière éternelle à la communauté juive et à Israël », nous pouvons nous inquiéter. Valls a tenté d’obtenir la suppression de cette citation, notamment dans sa biographie sur Wikipedia et en demandant à la radio de Strasbourg, sur laquelle il a proféré ces insanités, de les retirer au nom du droit d’auteur. Mais la censure ne peut rien contre Internet.

Dans une tribune publiée par l’hebdomadaire Marianne (22 novembre), « Un citoyen étonné », Pierre Conesa s’étonne que le président français n’accorde aucune place à certaines des victimes non juives de Merah.

« Avant les assassinats de l’école juive, Mohamed Merah avait exécuté de sang-froid trois parachutistes (le maréchal des logis Imad Ibn Ziaten, 30 ans, et deux militaires du rang, Abel Chennouf, d’origine algérienne, 26 ans, et Mohamed Legouad, Français musulman d’origine algérienne, 24 ans) et avait blessé grièvement à la tête un quatrième (Loïc Liber, 28 ans) les 11 et 15 mars à Toulouse et à Montauban. Aucun membre de ces familles n’a été associé à la visite présidentielle à Toulouse. Qu’en est-il de ces victimes aujourd’hui ?

Le ministre de l’Intérieur avait reçu en octobre, à la préfecture de Haute-Garonne, Hatim Ibn Ziaten, frère aîné du premier soldat tué, à Toulouse, la sœur de Mohamed Legouad et le père d’Abel Chennouf, et leurs avocats. L’avocate Me Maktouf a évoqué “un ras-le-bol, un mal-être insupportables”. L’un de ses clients, Albert Chennouf, perçoit 700 euros de retraite et a déjà dû faire l’avance de 1 700 euros de frais en tant que partie civile. Les avocats de ces soldats veulent avec raison faire reconnaître que les quatre militaires visés sont “morts pour la France”, permettant ainsi une prise en charge partielle de leurs frais de justice et une aide à leurs familles. Ce serait là un signe à l’égard de la communauté maghrébine qui, à travers ces jeunes engagés, a démontré son attachement à la France et a payé un très lourd tribut.

Pour l’heure, le président Hollande n’a pas jugé bon de les recevoir, leur faisant répondre par un courrier d’un conseiller. Sarkozy s’était au moins senti obligé de leur adresser une lettre manuscrite... »

372 commentaires sur « Le CRIF écrit-il les discours de Hollande sur la Palestine ? »

0 | 100 | 200 | 300

  • permalien patrice :
    27 novembre 2012 @18h29   »

    Hollande champion de l’atermoiement.
    - Vote des immigrés
    - Séparation banques de dépôt, banques de placement
    - Relogement des roms expulsés
    - Interdiction du licenciement boursier
    - Lutte contre la fraude fiscale
    - Notre Dame des Landes
    - Et maintenant, la Palestine.

    Un pas en avant, un pas en arrière, un pas sur le côté. On déclare Mittal non bienvenu en France, et, le lendemain, on le reçoit à l’Elysée. On allège le dispositif policier à ND Landes, mais on maintient le projet. On reçoit Bibi la veille de son attaque sur Gaza, mais on soutient la demande palestinienne.
    Ce type gère le pays comme il a géré le PS.

  • permalien Noval :
    27 novembre 2012 @18h37   « »

    " Valls a tenté d’obtenir la suppression de cette citation, notamment dans sa biographie sur Wikipedia et en demandant à la radio de Strasbourg, sur laquelle il a proféré ces insanités, de les retirer au nom du droit d’auteur "

    Y aura-t-il interdiction de filmer Manuel Valls lors de la prochaine fiesta organisée en son honneur par ceux avec lesquels il est lié de manière éternelle ?

    http://www.crif.org/fr/lecrifenacti...

  • permalien Sarah :
    27 novembre 2012 @19h21   « »

    Apparemment,il n’y a pas que Paul Bernard,Manuel Valls qui soient "lié de manière éternelle à Israel",écoutez Frédéric Haziza,journaliste politique français  :

    Dans ma carrière de journaliste,j’ai toujours défendu Israel :

    http://www.dailymotion.com/video/xv...

  • permalien Yvan :
    27 novembre 2012 @19h41   « »


    Le Figaro - Flash Présidentielle : Le CRIF inquiet d’une élection d’Hollande
    “La question centrale pour la communauté juive, si François Hollande est élu, est l’influence que pourraient avoir certains leaders socialistes qui n’apprécient pas la politique d’Israël. Au delà des socialistes, mais toujours dans le camp d’Hollande, se trouvent également des partis de gauche et les Verts”, écrit-il.
    “Ces derniers affichent une forte hostilité envers Israël et sont en pointe de toute manifestation, déclaration ou pétition contre ce pays. Les seulement 11% de Jean-Luc Mélenchon, leader charismatique du nouveau Parti communiste, pourraient réduire leur influence sur la politique extérieure de la France, mais je m’attends à une hausse des manifestations antisionistes de la gauche et des communistes”, affirme-t-il.
    "A contrario, le haut score du Front national n’inquiète pas le président du Crif. “Cela n’aura pas d’influence sur la politique vis-à-vis des juifs de France. C’est la communauté musulmane et les problèmes d’immigration qui étaient au coeur de la campagne [du FN].”


  • permalien Lecorrecteur :
    27 novembre 2012 @19h56   « »

    Alain Gresh,

    Merci de rendre à César ce qui appartient à César en rappelant, ce que vous omettez de faire à chaque évocation de ce sujet, que les propos scandaleux de Manuel Valls, relatifs à son "lien éternel avec la communauté juive et Israël", ont été découverts et publiés par le site Oumma.com

    http://oumma.com/Manuel-Valls-Je-su...

  • permalien X :
    27 novembre 2012 @20h22   « »

    Selon Haaretz, les USA ont essayé de tordre le bras à Abbas pour qu’il adoucisse le texte de la demande en s’engageant à ne pas recourir à la justice internationale. Abbas a refusé. Pour le moment.

    Au moment où les sionistes ptocèdent à des arrestations et des emprisonnement de palestiniens sans raison ils veulent que l’on ne les poursuivent pas en justice. Drôle de monde.

  • permalien Deïr Yassin :
    27 novembre 2012 @20h22   « »
    Le Valls ecrit-il la page wikipedia sur Valls ?

    "On apprend que Valls a tenté d’obtenir la suppression de ses propos sur "je suis lié de manière éternelle à la communauté juive et à Israël" de son page wikipedia et en demandant à la radio sur laquelle il a préféré ces insanités de les retirer au nom du droit d’auteur"

    Cette histoire est incroyable.
    Valls a tenté - ou il a réussit ? En tout cas les propos ne s’y trouvent pas actuellement.

    Selon "Arret sur images", Radio Judaïca a effectivement enlevé l’interview de son site et a demandé leur retrait à Youtube et à Dailymotion.
    - www.arretsurimages.net/conte...

    Pierre-Carl Langlois, administrateur de wikipedia prétend que ces propos ont été enlevé car "totalement anecdoctique"......
    - www.rue89.com/2012/11/09/dan...

  • permalien Noval :
    27 novembre 2012 @21h00   « »

    Très classe, pleine de délicatesse et typiquement sioniste, cette manière de témoigner sa gratitude à l’égard de celle qui n’arrêtera pas pour autant de ramper et crapahuter devant ses accusateurs jusqu’à plus bas que terre :

    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2...

  • permalien Noval :
    27 novembre 2012 @21h37   « »

    Union Juive Française pour la Paix : Ceux qui nient l’humanité de l’Autre se barbarisent eux-mêmes :

    http://www.ujfp.org/spip.php?articl...

  • permalien s=exp(j*pi) :
    27 novembre 2012 @22h29   « »

    Alain GRESH

    ...

    Lorsque l’on a un ministre de l’intérieur, Manuel Valls, qui peut proclamer que, par sa femme,« il est lié de manière éternelle à la communauté juive et à Israël », nous pouvons nous inquiéter. Valls a tenté d’obtenir la suppression de cette citation, notamment dans sa biographie sur Wikipedia et en demandant à la radio de Strasbourg, sur laquelle il a proféré ces insanités, de les retirer au nom du droit d’auteur. Mais la censure ne peut rien contre Internet.

    ...

    Pourquoi se gêner lorsqu’on est ministre et que l’on se croit presque maître du monde ? Qq ch vous gêne dans les propos que vous avez tenus ? Vous le faites disparaître ! Et si des "salauds" viennent vous le rappeler quand même, vous les poursuivrez ! Et s’ils produisent l’enregistrement, vous affirmerez qu’ils n’ont aucun droit à le détenir.

    Ensuite, peut-être, puisque vous avez sur votre image un droit, vous affirmerez qu’ils ont violé ce droit par le biais de documents illicitement détenus. Et vous y trouverez un motif supplémentaire de les poursuivre comme fit M CALVET (patron de PEUGEOT) avec le Canard Enchaïné. Le Volatile mit 10 ans à gagner son affaire et à faire triompher la liberté de la presse ; il dut aller jusqu’à la juridiction européenne ! Qui d’entre nous pourrait se le permettre ?

    Qu’est-ce que vous dites ? C’est comme pour les militants BDS poursuivis en France ? Ben ... OUI !

    Et ces agissements du ministre sont à rapprocher du "trou de mémoire" de "1984" ? Certains vous répondront que ce n’est pas que la question s’y prête : ils vous affirmeront qu’elle exige un tel comportement ; chacun jugera.

    En attendant, merci à Noval de nous rappeler encore que :

    NON, Juif ne doit pas être confondu avec "sioniste" aujourd’hui,
    PAS PLUS QUE Russe avec "communiste " en 1980 !

  • permalien Sakhra :
    27 novembre 2012 @23h41   « »

    C’est pas encore en France...mais ça viendra...

    Palestine : Clinton visée par une plainte

    Vingt-quatre Américains résidant en Israël ont porté plainte hier contre la secrétaire d’Etat américaine Hillary Clinton, pour avoir autorisé le versement de fonds américains à l’Autorité palestinienne qui auraient été, selon eux, détournés au profit d’organisations terroristes.

    Les plaignants exigent par ailleurs "l’arrêt de tout versement de fonds à l’Autorité palestinienne, à l’UNRWA et à toute autre organisation dans la bande de Gaza et en Cisjordanie, jusqu’à ce que ces instances soient prêtes et capables de respecter pleinement l’interdiction fédérale de soutien au terrorisme".

    Selon Washington, les Etats-Unis ont versé depuis 1994 plus demilliard 3,5 s de dollars à l’Autorité palestinienne et pour l’aide humanitaire aux Palestiniens.

    Vhttp://www.lefigaro.fr/flash-actu/2...

    Combien de milliards de dollars pour les sionistes depuis .....

  • permalien X :
    28 novembre 2012 @01h58   « »

    Patrice,

    Et enfin, ces mêmes juifs français sont souvent favorable à la négociation en Palestine, tout en soutenant majoritairement le droit à l’existence d’Israël.

    Il sont pour la négociation, et pour le droit d’Israël à exister. Vous êtes bien drôle.

    1. Négociations

    Les sionistes ont fait négocier les palestiniens pendant 18 ans, et pendant ce temps le monde pensait que tout allait bien, alors que ces salauds ont triplé le nombre de colons et gruger la terre morceau par morceau par morceau.... Le bilan de ces négociations : un gros zéro, moins de terre potentielles pour un ėtat palestinien, moins de ressources et 6 oo ooo colons fascistes installés avec leurs armes en Cisjordanie et Jérusalem est. Bien sûr les fachos sionistes, Netanyahou et Lieberman en premiers ne demandent que de poursuivre les négociations mais sans arrêter la construction et sans délais pour finir ces négociations.

    Les juifs français soutiennent la même position que les fachos sionistes. Discuter pendant qu’on vole ce sur quoi on discute.

    2. Les juifs français soutiennent majoritairement le droit à l’existence d’Israël.

    Soutiennent ils majoritairement le droit des palestiniens à un état ?

    Il est évident que vous avez subbi un bon lavage de cerveau au point que vous ne vous rendez pas compte de ce que vous dites.

    Et la majorité des gens sont comme vous. Ils se posent les mauvaises questions.

    Il y’a même des cons qui pensent que ce que font les lobbies juifs n’a rien à voir avec les juifs.

  • permalien gloc :
    28 novembre 2012 @06h22   « »

    x : « Les juifs français soutiennent la même position que les fachos sionistes. Discuter pendant qu’on vole ce sur quoi on discute. »

    Le CRIF n’attend pas après vous, ni après Brunner pour faire sa propagande.

    Dimanche 8 Février 2009

    Union Juive Française pour la Paix (UJFP) Lettre ouverte à Mesdames et Messieurs les dirigeants du CRIF

    Les masques sont tombés et maintenant, ça suffit !

    Vous n’avez absolument aucun droit de parler, ni en notre nom ni au nom de tous les nôtres qui ont été parqués dans les ghettos, assassinés dans les pogroms, anéantis dans les camps de la mort, mais qui aussi ont été de toutes les luttes, de celles de l’ Internationale pour un monde meilleur à celles de la Résistance à l’envahisseur nazi, contre le colonialisme et pour la liberté, la justice, la dignité et l’égalité des droits.
    Vous avez applaudi, encouragé les crimes de l’armée israélienne écrasant sous les bombes la population dans ce que vous appelez « entité hostile », réduisant en tas de gravats ses maisons, dévastant ses cultures, prenant pour cible les écoles, les mosquées, les hôpitaux les ambulances et même un cimetière….Dès lors vous vous êtes placés dans le camp des tenants de l’apartheid, des oppresseurs et des nouveaux barbares , et le sang de leurs victimes rejaillit sur vous.
    Ce faisant, vous avez perdu tout sentiment humain, toute compassion devant cette détresse, vous nous avez outragés et salis en assimilant tous les Juifs à des supporters d’une bande de criminels de guerre comme vous avez déshonoré la mémoire de Rachi, d’Edmond Fleg, d’Emmanuel Lévinas et de tant d’autres, enfin de tout ce que le judaïsme français comportait de richesse humaine, d’intelligence et de lumières.
    Vous avez voulu faire d’un conflit colonial et géopolitique un conflit communautaire et en prétendant que « 95 % des Juifs français approuvent l’intervention israélienne », vous attisez l’antisémitisme dont vous prétendez vous inquiéter de la résurgence, en pompiers pyromanes.
    Non Mesdamaes et Messieurs les dirigeants du Conseil soi-disant « Représentatif » des Institutions juives de France, vous ne représentez rien pour nous, sinon les zélateurs d’une abjecte boucherie.

  • permalien gloc :
    28 novembre 2012 @07h38   « »

    Lettre aux Présidents Obama, Hollande et tous les autres ! Les massacres récurrents des palestiniens - [UJFP]

    Eu égard à vos positions, comportement et dires, considérant que les grands et honnêtes hommes que vous êtes ne peuvent qu’être sincères, je suppose que seules vos cultures politiques vous empêchent de connaître la vérité sur le conflit dit israélo palestinien. C’est pourquoi je me permets, en toute modestie, de vous aider à comprendre en une leçon l’essentiel de ce que vous devez savoir…
    Il était une fois, un pays, vieux de quelques milliers d’années, qui s’appelait Palestine, où il faisait bon vivre.
    Toutes les communautés, ethniques et religieuses, y vivaient en totale harmonie.
    Toutes et tous, étaient des palestiniens.

    A six mille kilomètres de la Palestine, l’Europe enfanta l’antijudaïsme puis le transforma en antisémitisme. Elle créa le nazisme…

  • permalien gloc :
    28 novembre 2012 @08h15   « »

    J Street, Israelis run ad urging recognition of a Palestinian state - Israel News | Haaretz Daily Newspaper

    Une publicité signée par plusieurs Israéliens de premier plan qui a paru dans le New York Times a exhorté hier le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le président américain Barack Obama à travailler pour créer un Etat palestinien basé sur les lignes d’armistice d’avant 1967.

    Daily Kos : Endorse the J Street Ad. Obama and Netanyahu : Act now to achieve a two-state peace

  • permalien Yvan :
    28 novembre 2012 @09h12   « »

    Fabius s’explique sur le choix de la Diplomatie Française de soutenir Abbas à l’ONU.

    ONU : après des hésitations, Paris approuve un statut d’Etat pour la Palestine - 20minutes.fr
    A deux jours du vote devant l’Assemblée générale de l’ONU, le chef de la diplomatie française, Laurent Fabius, l’a justifié devant les députés français : "Ce vote, nous allons le faire avec cohérence et lucidité. Vous savez que depuis des années et des années, la position constante de la France a été de reconnaître l’Etat palestinien. C’est la raison pour laquelle jeudi ou vendredi prochain, quand la question sera posée, la France répondra oui".

    Le choix de la Voix de la France, n’est donc pas dicté par des motifs humanistes voire humanitaires ou légitimes, voire justes, mais parce que Sarkozy avait donné son accord à l’entrée de la Palestine à l’UNESCO.

    Pourvu que le CRIF comprenne bien le message !

    Nous assistons à une forme de "béachélisation" du gouvernement. Le but est non seulement d’être à tout prix sur la photo, mais sur toutes les photos.

  • permalien K. :
    28 novembre 2012 @09h21   « »

    Laurent Fabius sur RFI

    "Le texte [palestinien] ne doit pas contenir des éléments qui empêcheraient la paix avec #Israël"

  • permalien Tristan :
    28 novembre 2012 @09h25   « »

    @X

    Les juifs français soutiennent la même position que les fachos sionistes. Discuter pendant qu’on vole ce sur quoi on discute.
    2. Les juifs français soutiennent majoritairement le droit à l’existence d’Israël.
    Soutiennent ils majoritairement le droit des palestiniens à un état ?
    Il est évident que vous avez subbi un bon lavage de cerveau au point que vous ne vous rendez pas compte de ce que vous dites.
    Et la majorité des gens sont comme vous. Ils se posent les mauvaises questions.
    Il y’a même des cons qui pensent que ce que font les lobbies juifs n’a rien à voir avec les juifs.

    Là, vous démontrez à merveille votre expertise :

    dans l’art des sous-entendus antisémite

    Et je suis une personne plutôt modérée, d’autres pourraient y voir une position très clairement néo-nazi, car là, vous brisez très clairement le Grand Tabou de la deuxième moitié du XXème siècle, en associant juifs, lobbys juifs, et idéologies politiques.

    Dans le fond, je n’ai rien contre le fait de briser des tabous, mais, ce qui en sort, est toujours très fort, pour le bien ou pour le mal, en particulier quand cela est jeté sur la place public.

    Contrairment à vous, je ne pense pas que les bonnes questions soient liées à la découverte de prétendues essences maléfiques de religions (comme du judaïsme ou de l’Islam), mais juste de l’exploitation politique qui est faite de ces très beaux Textes poétiques, en les manipulant pour leur faire dire ce qui leur convient.

  • permalien jdek :
    28 novembre 2012 @10h19   « »

    Je ne peux que conseiller à ceux qui souhaitent être informés sans être intoxiqués de lire "Histoire de la droite israélienne".
    Dès avant la 2ème guerre mondiale, les "incidents" avaient lieu en Palestine, avec des mouvements comme l’Irgoun et la Haganna. (Assassinats, attentats, terrorisme pour libérer des terres, ...)
    On remarquera au passage que jusqu’à un passé récent, tous les hauts responsables israéliens avaient du sang sur les mains, avec des champions comme Ariel Sharon ou Menahem Begin. Dynamiter des maisons avec les gens à l’intérieur ne semblait pas les déranger.
    La politique actuelle d’Israël est dans le droit fil de ces courageux précurseurs

  • permalien danielle bleitrach :
    28 novembre 2012 @11h58   « »

    que monsieur Brunner veuille en rajouter sur la dénonciation des "juifs" par rapport à l’article témoigne assez de l’impossibilité pour un juif de se reconnaître dans ce qu’est en train de devenir la solidarité avec la Palestine, non seulement un juif mais quelqu’un qui est un tant soit peu antiraciste. Imaginez que l’on se retrouve devant de tels discours rapportés aux musulmans ou aux africains, ce serait légitimement un scandale. Je partage la dénonciation du rôle nocif du Crif et j’ai écrit plusieurs lettres et articles pour dénoncer ce rôle. Mais je dois dire que j’ai été profondément choquée par l’antisémitisme assez ignoble (type celui de Brunner) que l’on rencontre sous couvert de lutter contre la politique des dirigeants israéliens, que je condamne également. Pire encore l’antisémitisme, sous couvert d’antisionisme, pousse toujours plus loin les pseudo- anti-impérialistes du type Thierry Meyssan, de plus en plus proches de Dieudonné et Soral. Ils sont en train de contaminer de leurs miasmes antisémites et d’extrême-droite non seulement la cause palestinienne mais la défense pour la paix et la non-intervention de l’OTAN. Je voudrais enfin souligner le choc qu’a représenté l’inhumanité de certains propos qui sous couvert de dénoncer l’indifférence à l’égard des victimes de Montaubon, semblent ne pas mesurer la différence entre l’assassinat abominable de jeunes soldats désarmés et le meurtre de tous petits enfants dans une cour d’école pour la seule raison qu’ils étaient juifs. Faites trés attention, l’antisémitisme et le racisme sont en train de véroler des combats qui sont justes en matière de droit international.

  • permalien Protométèque :
    28 novembre 2012 @12h09   « »

    @ jdek :

    Je ne peux que conseiller à ceux qui souhaitent être informés sans être intoxiqués de lire "Histoire de la droite israélienne".
    Dès avant la 2ème guerre mondiale, les "incidents" avaient lieu en Palestine, avec des mouvements comme l’Irgoun et la Haganna. (Assassinats, attentats, terrorisme pour libérer des terres, ...)
    On remarquera au passage que jusqu’à un passé récent, tous les hauts responsables israéliens avaient du sang sur les mains, avec des champions comme Ariel Sharon ou Menahem Begin. Dynamiter des maisons avec les gens à l’intérieur ne semblait pas les déranger.
    La politique actuelle d’Israël est dans le droit fil de ces courageux précurseurs

    J’abonde dans votre sens et me permets de rajouter que les crimes de sang ne sont malheureusement pas l’apanage de la droite. Prix Nobel de la paix, Rabin était un criminel, il était à Lydda ; Peres est le père de la bombe israélienne ; j’ai déjà cité les activités du nouveau retraité Barak

    Lorsque la Palestine sera Etat non-membre des Nations Unies, elle aura la possibilité d’adhérer à la convention de Rome et aura donc le droit de recourir auprès de la cour pénale internationale. Et c’est bien la raison de l’acharnement de l’opposition d’Israël à cette démarche. Pourtant, la justice sera le chemin de la paix !

  • permalien X :
    28 novembre 2012 @13h42   « »

    Tristan :

    Et je suis une personne plutôt modérée, d’autres pourraient y voir une position très clairement néo-nazi, car là, vous brisez très clairement le Grand Tabou de la deuxième moitié du XXème siècle, en associant juifs, lobbys juifs, et idéologies politiques.

    Les politiques occidentales qui s’opposent au droits des palestiniens que ce soit aux était unis ou ailleurs sont l’œuvre des pressions des lobbies juifs, le financement de la colonisation (illēgale et pour moi criminelle) et les pressions pour mettre les groupes de rèsitance à l’occupation sioniste sont aussi l’œuvre des lobbies juifs.

    Mais le dire est anti sémite et carrément néo-nazi. Et c’est un grand tabou.

    De même dire que les beaucoup de juifs croient en l’idée de terre promise et contribuent à la colonisation illégale soit directement, soie indirectement par le financement est un tabou.

    Dire que beaucoup de juifs (en Israël ils sont 70 % selon un sondage israélien) croient que les juifs forment le peuple élu ce qui expliqueraient leur racisme est un Tabou.

    On a l’habitude de sioniste comme qui accusent tout ceux qui parlent des sioniste ou de ce que font beaucoup de juifs d’antisėmite et de néon-nazi. Vous en faite partie. Vous essayez de nous fermer la gueule avec votre artillerie lourde et minable : anisémite et attention c’est tabou, ça ne se dit pas !

    Les juifs français, amēricains et canadiens etc ...., dans leur majorité ėcrasante soutiennent la politique raciste des gouvernements sionistes, et le dire n’a rien d’antisémite. La hasbara sioniste que vous débiter ici on en à l’habitude. vous êtes un sioniste déguisé et non le modéré que pensez ėtre.

    Je vous conseille d’aller voir l’AIPAC, ses objectifs, le nombre de ses membres, comment sont prises les dēcisions et quelles sont ces décision : soutenir Les gouvernements sionistes quoi qu’ils fassent, financer la colonisation .....,(faites attention c’est Tabou qqun risque de vous voir).

  • permalien X :
    28 novembre 2012 @13h49   « »

    J’ai oublié les liens mais allez y avec modération c’est tabous.

    http://www.aipac.org/

    http://stopaipac.org/

  • permalien Ana :
    28 novembre 2012 @13h53   « »

    A D. Bleitrach 28 novembre @11h58

    ...que M. Brunner veuille en rajouter sur la dénonciation des juifs par rapport à l’article témoigne assez de l’impossibilité pour un juif de se reconnaître dans ce qu’est en train de devenir la solidarité avec la Palestine (...)

    Je ne vois pas bien le lien de cause à effet qu’il y aurait entre "en rajouter sur la dénonciation des "juifs" par rapport à l’article" et "l’impossibilité pour un juif de se reconnaître dans ce qu’est en train de devenir la solidarité avec la Palestine".

    S’il est impératif de se limiter à ce que rapporte un article, où se trouverait l’intérêt de l’ouvrir à des commentaires ? Si ce qui est ’rajouté’, dans le commentaire de M. Brunner, est faux, à D. Bleitrach de nous monter où et comment M. Brunner en ’rajoute’.

  • permalien gloc :
    28 novembre 2012 @13h57   « »

    @x, vous avez aussi oublié les liens sur les sondages qui vous permettent d’affirmer que « Les juifs français, amēricains et canadiens etc ...., dans leur majorité ėcrasante soutiennent la politique raciste des gouvernements sionistes, » au risque de passer pour un antisémite.

  • permalien K. :
    28 novembre 2012 @14h45   « »

    Hate crime an EU reality, says rights agency
    TODAY @ 08:31
    BY EUOBSERVER

    The EU’s Agency for Fundamental Rights Tuesday said that hate crimes are a reality in the EU. This followed a survey of 23,500 immigrants and people from ethnic minorities in which one in four said they had been victims of racially or ethnically motivated crime in the last year.

  • permalien patrice :
    28 novembre 2012 @15h00   « »

    @tous
    Bizarre tout de même de lire des réponses à un commentaire que j’ai posté hier en réponse à Frank Brunner, et qui a été supprimé par dieu sait qui en même temps que le texte de Brunner que je contestais.
    Pour mémoire, j’y défendais l’idée que les juifs français ne devaient pas être assimilés au CRIF.
    Il se trouve en effet que lorsque je lis "les juifs sont ...", je ne peux m’empêcher d’être très alarmé par une généralisation fausse par essence, qui est parfaitement définie par le mot : Racisme.

    @X
    Quand bien même la majorité des juifs soutiendraient telle ou telle opinion, celà n’autorise personne à généraliser. Karl Marx, juif, était il favorable au communautarisme et à la colonisation ?
    Montrer du doigt une population entière en lui prêtant des intentions supposées, c’est ce que fait Copé avec les musulmans.
    Tel était le sens de ma réponse supprimée au post supprimé de Frank Brunner, dont le texte m’a rappelé les articles de "Je suis Partout".
    Le pire dans cette histoire est sans doute qu’on me reproche mon supposé aveuglement alors que je suis le premier à qualifier le CRIF d’organisation extrémiste, en citant même les persécutions infligées au dessinateur et directeur de journal Sine, ruiné par les procès.
    Mais il se trouve que l’on peut très bien défendre Sine, et la Palestine, sans pour autant sombrer dans l’antisémitisme basique, comme nombre d’intervenants de ce blog, qui ne réalisent sans doute pas très bien les implications de leurs propos.
    Ne pas confondre majorité et totalité, ni juifs et pro-bibi. Les évangélistes américains ne sont pas juifs, et les juifs du NPA ne sont pas favorables à l’oppression israélienne. Ce sont juste deux exemples.

  • permalien X :
    28 novembre 2012 @15h00   « »

    Gloc

    @x, vous avez aussi oublié les liens sur les sondages qui vous permettent d’affirmer que « Les juifs français, amēricains et canadiens etc ...., dans leur majorité ėcrasante soutiennent la politique raciste des gouvernements

    Vous avez du rêver je n’ai pas parlé de sondage. Réveillez vous mon vieux. Un sondage ça donne des chiffres, des pourcentage !

    Les manifs de juifs pour le soutiens aux poliques d’Israel en comparaison au manif de soutien aux droit des palestiniens ils se font rares.

    Par les juifs ont manifesté durant l’agression de Gaza dans la pluspart des capitales leur soutien au gouv sioniste. Ça donne une indication faite de sondage.

  • permalien Nathan :
    28 novembre 2012 @15h04   « »

    Prétendre que la majorité des juifs soutient la politique "raciste" d’Israël est bien sûr, un raccourci commode que les antisémites, comme le/la dénommé(e) X, n’hésite pas à emprunter. Tout ce qu’on peut dire, c’est qu’un grand nombre de juifs soutient l’existence d’Israël, ce qui peut se comprendre quand on sait que 4 juifs sur 10 vivent en Israël et que nombre de juifs non-israéliens ont des liens avec Israël, notamment des liens familiaux.

    Soutenir l’existence d’Israël ou même soutenir le droit d’Israël à se "défendre" contre le Hamas, ce n’est pas encore appuyer sur la gâchette à ce que je sache, et encore moins donner l’ordre d’appuyer sur la gâchette.

    Il existe bien sûr, un noyau dur de juifs ultra-sionistes, qui soutiennent à fond la politique de Netanyahou/Liberman mais les autres se contentent de juger que les gouvernements israéliens (quelle que soit leur coloration politique) savent ce qu’ils font et qu’il n’est pas du ressort d’un juif français ou américain de leur donner des conseils. Dans les années ’90, ces mêmes juifs soutenaient les efforts de paix de Rabin.

    Je constate que la manif’ pro-israélienne qui s’est déroulée à Paris il y a quelques jours à l’invitation du CRIF, n’a rassemblé que 3000 personnes, ce qui représente 1% des juifs résidant dans le grand Paris.

    Je note aussi que l’influence du CRIF dont on nous rebat les oreilles sur ce blog n’a pas empêché la France de voter en faveur l’admission de la Palestine aux Nations-Unies. Et ça m’étonnerait que le CRIF appelle à manifester contre cette décision.

    Maintenant, si l’on veut pousser l’amalgame plus loin, il suffit de dire que seule une infime minorité de juifs est en faveur de la disparition (politique) de l’Etat juif et par conséquent que tous les autres sont en faveur d’Israël, "Etat raciste" et l’affaire est réglée.

    A quand des camps de concentration en France pour les 95% de juifs opposés à la disparition de l’Etat juif et dès lors considérés comme "racistes" ?

  • permalien Protométèque :
    28 novembre 2012 @15h19   « »

    @ Ana et A D. Bleitrach et aux autres qui se sont exprimés sur les propos de Brunner :
    .

    ..

    que M. Brunner veuille en rajouter sur la dénonciation des juifs par rapport à l’article témoigne assez de l’impossibilité pour un juif de se reconnaître dans ce qu’est en train de devenir la solidarité avec la Palestine (...)

    Je ne vois pas bien le lien de cause à effet qu’il y aurait entre "en rajouter sur la dénonciation des "juifs" par rapport à l’article" et "l’impossibilité pour un juif de se reconnaître dans ce qu’est en train de devenir la solidarité avec la Palestine".

    Les propos de Brunner semblent avoir paru à l’administration du site suffisamment équivoques, flirtant trop ostensiblement avec l’antisémitisme pour que son intervention ait été effacée. Je pense que c’est bien le traitement qu’il fallait leur réserver. Mais là où les choses commencent à devenir intéressantes, c’est dans la conclusion qu’en tire A D. Bleitrach : l’antisémitisme justifie le sionisme ! Où l’on voit que l’antisémitisme est l’allié objectif du sionisme… Alors oui, Ana, il y a un lien, malheureusement.

    D’ailleurs qui sont les alliés d’Israël au Proche Orient ? Les monarchies wahhabites, foncièrement antisémites !
    Qui sont les alliés d’Israël au Etats-Unis, en dehors de lobbys spécifiquement juifs ? la mouvance protestante « millénariste » qui ne conçoit le « retour » des Juifs en "terre sainte" que comme préalable nécessaire à leur conversion au christianisme, les « récalcitrants » étant à leur yeux voués à la géhenne… comme philosémites, on a fait mieux.

    Qui se souvient du surnom de Sadate pendant la seconde guerre mondiale ? Von Sadat ! S’il est temps de libérer les Palestiniens de mensonges de BHL, il est plus que temps de libérer les Juifs des mensonges du sionisme…

  • permalien Protométèque :
    28 novembre 2012 @15h31   « »

    @ patrice :

    Karl Marx, juif, était il favorable au communautarisme et à la colonisation ?

    Quant à la position de Marx, et Marx en temps qu’Européen et non en temps que Juif, sur la colonisation, elle est moins tranchée que ce que vous semblez croire. Je vous conseille la lecture de cette critique plutôt bien étayée : « « L’Angleterre a une double mission à remplir en Inde : l’une destructrice, l’autre régénératrice - l’annihilation de la vieille société asiatique et la pose des fondements matériels de la société occidentale en Asie » Karl Marx (1853). »

    Montrer du doigt une population entière en lui prêtant des intentions supposées, c’est ce que fait Copé avec les musulmans.

    En effet ! et s’il n’y avait que Copé…

  • permalien Marc :
    28 novembre 2012 @15h39   « »

    « A-t-on demandé leur avis aux juifs de France qui ne veulent rien avoir à faire avec Israël et qui ne se reconnaissent pas dans cet Etat ? »

    Vous semblez sous-entendre que les Juifs Français ne sont pas sionistes en leur immense majorité, qu’ils ne sont pas du côté d’Israël à chaque guerre.

    C’est du déni de réalité.

    La vérité c’est que non seulement ils sont ultra-sioniste, même plus que les Israéliens eux-mêmes, mais les sondages démontrent qu’ils le sont de plus en plus (étude de Eliézer Ben-Rafael professeur émérite de sociologie à l’Université de Tel-Aviv).

    Le Crif leur est parfaitement représentatif sur ce point, que vous le vouliez ou non.

  • permalien Nathan :
    28 novembre 2012 @15h50   « »

    Protométèque : 28 novembre @15h19

    Mais là où les choses commencent à devenir intéressantes, c’est dans la conclusion qu’en tire A D. Bleitrach : l’antisémitisme justifie le sionisme ! Où l’on voit que l’antisémitisme est l’allié objectif du sionisme… Alors oui, Ana, il y a un lien, malheureusement.

    D’ailleurs qui sont les alliés d’Israël au Proche Orient ?

    Das votre liste, n’oubliez pas l’antisémitisme des ennemis (mais alliés objectifs) du gouvernement israélien. Celui des organisations palestiniennes comme le Hamas ou le Jihad islamique. Celui des partis islamiques traditionnels et radicaux au sein du monde arabe. Celui de certains antisionistes, dont on peut admirer quelques spécimen sur ce blog.

    Il est évident que ces extrémistes font également le jeu de la politique israélienne. Un extrémisme nourrit l’autre et se nourrit de l’autre. C’est le principe de base le la systémique.

    Un bel exemple : le gouvernement Netanyahou/Liberman refuse de négocier avec le Palestinien modéré Abbas et préfère parler – indirectement, il est vrai – avec une organisation qu’il qualifie lui-même de terroriste.

  • permalien gloc :
    28 novembre 2012 @15h52   « »

    x : « Vous avez du rêver je n’ai pas parlé de sondage. Réveillez vous mon vieux. Un sondage ça donne des chiffres, des pourcentage ! »

    Ah ! d’accord.

    Vous teniez donc à nous faire partager votre intime conviction.

    Vous "sentez" que les « Les juifs français, amēricains et canadiens etc ...., dans leur majorité ėcrasante soutiennent la politique raciste des gouvernements sionistes, »... je comprends mieux vos craintes quant à l’antisémitisme.

    Pourtant ces chiffres existent, ils sont simples, après 60 ans de propagande sioniste il n’y avait que 5 millions de juifs en Israël et 8,3 millions hors en 2001, malgré une propagande nataliste effrénée en Israël et l’assimilation naturelle hors Israël.

    Si on considère que l’aliyah est un acte politique volontaire des juifs en faveur de la politique d’Israël, votre sentiment n’est pas confirmé par les faits.

  • permalien Nathan :
    28 novembre 2012 @15h55   « »

    Marc : 28 novembre @15h39

    La vérité c’est que non seulement ils sont ultra-sioniste, même plus que les Israéliens eux-mêmes, mais les sondages démontrent qu’ils le sont de plus en plus (étude de Eliézer Ben-Rafael professeur émérite de sociologie à l’Université de Tel-Aviv).

    Quels sondages ? Quelle étude ?

  • permalien Protométèque :
    28 novembre 2012 @16h12   « »

    @ Nathan :

    Dans votre liste, n’oubliez pas l’antisémitisme des ennemis (mais alliés objectifs) du gouvernement israélien. Celui des organisations palestiniennes comme le Hamas ou le Jihad islamique. Celui des partis islamiques traditionnels et radicaux au sein du monde arabe. Celui de certains antisionistes, dont on peut admirer quelques spécimen sur ce blog.
    Il est évident que ces extrémistes font également le jeu de la politique israélienne. Un extrémisme nourrit l’autre et se nourrit de l’autre. C’est le principe de base le la systémique.
    Un bel exemple : le gouvernement Netanyahou/Libermann refuse de négocier avec le Palestinien modéré Abbas et préfère parler – indirectement, il est vrai – avec une organisation qu’il qualifie lui-même de terroriste.

    Je n’ai pas mentionné ces organisations de résistance à l’occupation, parce que leur motivations ne sont pas les mêmes. Elles luttent contre un ennemi qui les occupe et se définit lui-même comme « Juif ». Mon grand-père, qui a connu et combattu l’occupation allemande en France, qui n’a duré que 4 ans, n’a jamais désigné les Allemands autrement que par le mot « Boches » et, croyez-moi, ce n’était pas affectueux. Alors n’attendez pas de gens qui souffrent à cause d’Israël depuis plus de 60 ans d’être philosémites…

    Dans le reste du monde arabe, l’antisionisme fait bon ménage avec l’acceptation du sionisme, comme chez les Wahhabites, puisque ces organisations sont la plupart du temps confessionnelles et ne voient pas d’un mauvais œil un pays pour les Juifs, un pour les Druzes, pour les Chiites, pour les Sunnites, etc.

    Netanyahou/Libermann ne parlent pas avec Abbas, parce qu’on ne parle pas avec les laquais, on ordonne, ce qui peut vexer le domestique… d’où l’ONU.

  • permalien Nathan :
    28 novembre 2012 @16h28   « »

    Protométèque : 28 novembre @16h12

    Je n’ai pas mentionné ces organisations de résistance à l’occupation, parce que leur motivations ne sont pas les mêmes. Elles luttent contre un ennemi qui les occupe et se définit lui-même comme « Juif ».

    Admettons (quoiqu’il existe aussi un antijudaïsme religieux et traditionnel dans le monde arabe) mais votre compréhension du phénomène va-t-elle jusqu’à inclure ceux qui, parmi les antisionistes, sont également antisémites et l’étaient probablement avant d’être antisionistes ? Je n’invente rien. Nous avons un spécimen ici.

    Dans le reste du monde arabe, l’antisionisme fait bon ménage avec l’acceptation du sionisme, comme chez les Wahhabites, puisque ces organisations sont la plupart du temps confessionnelles et ne voient pas d’un mauvais œil un pays pour les Juifs, un pour les Druzes, pour les Chiites, pour les Sunnites, etc.

    Outre qu’ils n’en ont rien à cirer des Palestiniens, ne croyez-vous pas que les Saoudiens tolèrent Israël parce qu’ils tiennent avant tout à leur alliance avec les Etats-Unis ?

  • permalien Protométèque :
    28 novembre 2012 @16h30   « »

    @ Nathan

    Dans votre liste, n’oubliez pas l’antisémitisme […] de certains antisionistes, dont on peut admirer quelques spécimen sur ce blog.

    Quant aux antisionistes qui versent dans l’antisémitisme, loin de moi l’intention de leur donner raison, mais là encore, je récuse votre « symétrisme » (ouf, le néologisme…). La formidable visibilité des organisations juives radicalement sionistes, comme le CRIF justement, nourrit cette dérive. Combien de personnels politiques de premier plan au dîner annuel de l’Union juive française pour la paix ? Organisent-ils seulement un dîner ? Organisent-ils des réunions au Quai d’Orsay ?

  • permalien patrice :
    28 novembre 2012 @16h33   « »

    @Protométhèque
    Merci pour ce lien étonnant concernant les positions de Marx sur le colonialisme. Ca m’a rappelé celles de Jaurès en plus hard, entre autres, "les bédouins, peuple de voleurs" (!)
    J’ai sans donc sans doute choisi un mauvais exemple, même si le principe de la généralisation demeure faux par construction.
    Ce qui était devenu un lieu commun dans les années 80 doit à nouveau être redémontré. J’avoue d’ailleurs être consterné d’une manière générale par le grand retour du racisme, quels que soient ses déguisements. Celà ne présage rien de bon, surtout quand ce sont des intellectuels qui le cautionnent sans même en prendre conscience.
    Non, amis raisonneurs de travers, tous les membres d’une communauté ne sont pas semblables. Non, il n’est pas opportun d’assassiner quelqu’un à cause de son étiquetage, quand bien même il serait membre du FN, ou Témoin de Jéhovah. Car il n’est pas que ça. On ne peut réduire un individu à une définition unique, par un seul mot. Comment peut on tomber dans un tel piège sémantique ?

  • permalien Protométèque :
    28 novembre 2012 @16h39   « »

    @ Nathan :

    Outre qu’ils n’en ont rien à cirer des Palestiniens, ne croyez-vous pas que les Saoudiens tolèrent Israël parce qu’ils tiennent avant tout à leur alliance avec les Etats-Unis ?

    Plus besoin, je pense, de vous dire tout le bien que je pense des Wahhabites… Alors oui, ça fait partie du « deal » pétrole contre protection passé entre les Etats-Unis et les Saoud. Mais il serait erroné d’exclure la dimension confessionnaliste (je me lâche en matière de néologisme aujourd’hui) du problème. Accepter un Etat Juif, c’est faire le lit de régimes tournant autour de la religion : cujus regio, ejus religio ! Elément auquel il convient d’ajouter la commune exécration de l’Iran par les Saoud et les sionistes !

  • permalien Jordi Grau :
    28 novembre 2012 @17h59   « »

    Au sujet de Manuel Valls, je conseille à tous de lire le Politis du 22 au 28 novembre. On y apprend comment l’étoile montante du PQFJS (Parti qui fut jadis socialiste) a spectaculairement retourné sa veste il y a quelques années au sujet du conflit israélo-palestinien.

    Au sujet des "lobbies juifs", je pense qu’il serait préférable d’écrire lobbies pro-israéliens, ou lobbies sionistes. Certes, ces lobbies comprennent un certain nombre d’organisations juives, comme le CRIF. Mais :

    - tous les sionistes ou pro-israéliens ne sont pas juifs pour autant (ex. Valls, une partie des évangélistes états-uniens, etc.)

    - tous les juifs ne sont pas pro-israéliens ou sionistes.

    Même en admettant que seule une toute petite minorité de juifs est antisioniste, ou même simplement critique à l’égard de la politique israélienne, on n’a pas de le droit de la passer sous silence. D’une part, ce ne serait pas lui rendre justice. D’autre part, ce serait contreproductif, si l’on veut vraiment soutenir la cause des Palestiniens. Il importe en effet que la parole de ces juifs soient le plus entendu possible, car elle est loin d’être insignifiante. Si un juif, même très minoritaire, critique Israël, ce dernier ne peut plus prétendre être l’État de tous les juifs. Il perd ainsi une grande partie de sa légitimité aux yeux de l’opinion publique.

  • permalien Nathan :
    28 novembre 2012 @18h17   « »

    Quand bien même la majorité des juifs français serait sioniste, ou du moins défendrait résolument le droit à l’existence d’un Etat juif, ce qui peut s’expliquer par des tas de raisons, historiques, religieuses, familiales etc… Tout est entremêlé dans cette communauté (au sens large). Tout le monde ou presque a un cousin là-bas. Et alors ? Qu’est-ce que vous proposez de faire ? Les parquer dans un camp de concentration ?

  • permalien Nathan :
    28 novembre 2012 @18h52   « »

    On ne peut pas nier la dérive droitière de la population israélienne et de certains juifs qui soutiennent la politique israélienne mais il faut aussi tenir compte d’un vieux truc qui marche à tous les coups et surtout sur un groupe humain déjà prompt à se sentir menacé, c’est l’alliance sacrée. Il suffit parfois d’un coup de semonce - mettons quelques roquettes artisanales – pour qu’une communauté, qui, hier encore était traversée par des doutes et des divisions - réagisse d’un seul bloc. C’est un vieux truc qui marche à tous les coups et sous toutes les latitudes. Il y a un très bon film sur ce thème, c’est "Avoir 20 ans dans les Aurès". Un adjudant doit s’occuper d’une petite unité de fortes têtes qui s’oppose à la guerre d’Algérie. Ce sont des communistes pour la plupart. Pour les mater, l’adjudant n’a pas besoin de faire appel à la force. Il les envoie au front. Quelques camarades tombent sous les balles de l’ennemi et ça suffit pour souder les troupes (sauf un, la morale est sauve).

  • permalien patrice :
    28 novembre 2012 @19h01   « »

    Petite remarque malveillante
    Quand les orthodoxes russes massacrent les tchétchènes, au demeurant musulmans, personne ne bronche. On trouve même des musulmans ultra pour défendre la Russie de Poutine récurremment, au motif que ce dernier soutient la Syrie et l’Iran, pays plus que douteux.
    Les juifs ont longtemps été les assassins du Christ, avant de devenir des banquiers véreux, puis des colons sanguinaires. Mais, dans tous les cas, ils ont l’image de monstres sans âme, une image dont tout le monde n’est pas conscient, mais qui pollue l’analyse. Chassez l’antisémitisme, et il revient au galop, sournoisement, avec un alibi humaniste.
    On peut très bien condamner la politique du gouvernement israélien sans faire un procès d’intention à des gens qui n’ont pas choisi d’être juifs. C’est juste une étiquette qu’on leur a collée, et qui les contraint à une forme de communautarisme défensif. Si vous êtes capables de l’admettre lorsqu’il s’agit des musulmans, persécutés en France, vous devez être capables de considérer que le soutien à la survie d’Israël peut procéder des mêmes mécanismes.
    Je m’explique : Les homosexuels, par exemple, sont conspués par une partie de la population. Pourtant, ils n’ont rien demandé. Ils désirent juste vivre leur vie. Mais, à partir du moment où on les prend pour cible, ils défilent dans les rues en revendiquant leur "fierté". C’est ça, le repli communautariste. Le soutien des juifs à Israël se comprend de la même manière. Mais il n’est pas obligatoirement assorti à un désir d’oppression des palestiniens, bien au contraire. Ca arrangerait nombre de juifs français que la paix soit signée entre Israël et la Palestine, quitte à ce que les juifs y perdent des territoires. C’est la position de gens comme Nathan, que je comprends.
    Il n’empêche que je comprends aussi celle des pro palestiniens exaspérés par les exactions d’Israël, et par la relance de la colonisation. Je partage d’ailleurs ce point de vue.
    Mais ce dialogue de sourds entre sionistes et islamistes ne mène à rien. On n’y trouve que haine et comparaisons entre les exactions des uns et des autres. Tsahal, d’un côté, les salafistes de l’autre. Un débat d’idées ramené à l’affrontement communautariste.
    Où est la porte de sortie ? Cet affrontement entre deux idéologies fascisantes est il estimable, ou intéressant ? A peu près autant que les guerres de religions.
    C’était juste une manifestation de ras le bol face à la pauvreté du débat.

  • permalien X :
    28 novembre 2012 @19h07   « »

    Gloc

    Pourtant ces chiffres existent, ils sont simples, après 60 ans de propagande sioniste il n’y avait que 5 millions de juifs en Israël et 8,3 millions hors en 2001, malgré une propagande nataliste effrénée en Israël et l’assimilation naturelle hors Israël.

    J’espère que vous n’avezerdu le fil. On parlait de proportion de juifs hors Israël qui soutiennent les crimes d’Israël. Selon ces chiffres existent : ceux qui ce sont installés en Israël (5 millions)le soutiennent et les autres (8,3 millions) non. Donc en fait 100% des juifs qui ne sont pas en Israël (8,3 millions sur 8,3 millions) ne soutiennent pas les crimes. Le problème est réglé. Vous n’avez pas besoin de sondage.

    En terme de ruses vous dépassez Nathan !

    Sur ce sujet d’ailleurs lui reconnaît timidement que :

    Quand bien même la majorité des juifs français serait sioniste, ou du moins défendrait résolument le droit à l’existence d’un Etat juif, ce qui peut s’expliquer par des tas de raisons, historiques, religieuses, familiales etc… Tout est entremêlé dans cette communauté (au sens large). Tout le monde ou presque a un cousin là-bas. Et alors ? Qu’est-ce que vous proposez de faire ? Les parquer dans un camp de concentration ?

    Ce qu’il dit c’est ceci : Même s’ils sont majoritairement sioniste (ne me demandez pas de sondage c’est le dénommé Nathan), donc soutiennent des crimis, on n’y peut rien. Il vont continuer à soutenir les crimes sionistes. Il aurait du rajouter point barre.

  • permalien K. :
    28 novembre 2012 @19h12   « »

    ...un vote en faveur de l’admission de la Palestine en tant qu’Etat non membre observateur de l’ONU ne s’imposait pas.

    Jean-Marie Le Guen, député socialiste.

  • permalien X :
    28 novembre 2012 @19h13   « »

    Nathan :
    28 novembre @18h52 «  »
    On ne peut pas nier la dérive droitière de la population israélienne et de certains juifs qui soutiennent la politique israélienne mais il faut aussi tenir compte d’un vieux truc qui marche à tous les coups et surtout sur un groupe humain déjà prompt à se sentir menacé, c’est l’alliance sacrée. Il suffit parfois d’un coup de semonce - mettons quelques roquettes artisanales – pour qu’une communauté, qui, hier encore était traversée par des doutes et des divisions - réagisse d’un seul bloc.

    Ah oui Nathan quoi qu’il arrive c’est la faute des palestiniens. Il faut qu’il rećoive les bombe sur la tête, mange les calories qu’on veut bien leur donner, regarder leur terres et leur ressources se faire voler, les comportement de vos colons fanatique...ET RESTER CALME SURTOUT RESTER CALME POUR NE PAS LES ÉNERVER PLUS.

    Un peu comme ABBAS a fait.

    Merci Nathan message à transmettre au palestiniens qui veulent rester en vie.

  • permalien K. :
    28 novembre 2012 @19h14   « »

    Quand les orthodoxes russes massacrent les tchétchènes, au demeurant musulmans, personne ne bronche.

    Quand on veut “argumenter” on ne commence pas par des affirmations à l’emporte-pièce.

  • permalien Tristan :
    28 novembre 2012 @19h20   « »

    @Jordi Grau

    une partie des évangélistes états-uniens

    Bon, je n’aime pas faire des généralités, mais, là, je trouve que vous limitez la proportion des possibles sionistes "évengélistes". S’il y a bien une tendance religieuse qui a une position très tranchée sur ce sujet, et qui fait vraiment consensus, c’est chez les "évengélistes", dans toute leur diversité, cela, n’importe où dans le monde.

    Est-ce que vous connaissez beaucoup d’ "évengélistes", qui ont fait le choix de l’anti-sionisme, le disent et le défendent, toute en restant dans leur église ?

    Bon, sûrement qu’ils doivent exister, mais, ils sont difficile à trouver (je veux bien des infos).

  • permalien K. :
    28 novembre 2012 @19h25   « »

    Quand les orthodoxes russes massacrent les tchétchènes, au demeurant musulmans, personne ne bronche

    Je n’ai jamais lu ce genre d’inepties dans le MD et le Canard Enchaîné. Par contre les sites sionistes et les Figaro-like en sont friands.

  • permalien gloc :
    28 novembre 2012 @20h10   « »

    @x,

    c’est une chose de reconnaitre Israël ou de militer pour son existence et s’en est une autre que de soutenir une "politique raciste" ou de soutenir des crimes.

    Vous nous dites que la majorité des juifs soutiennent la politique raciste et les crimes d’Israël. Je pense que vous êtes mal informé et que le soutien d’une politique raciste et des crimes d’Israël (ou de tout autre pays) est indépendant de l’appartenance au judaïsme.

  • permalien Jordi Grau :
    28 novembre 2012 @20h16   « »

    A Tristan

    Je me suis sans doute mal exprimé. J’avais en tête les évangélistes américains qui soutiennent ouvertement et activement Israël et ses dirigeants - ceux, en somme, qui font partie du lobby pro-israélien aux États-Unis (tout en étant par ailleurs persuadés que les juifs qui refuseront de se convertir au christianisme iront brûler en enfer...). J’imagine en effet que la grande majorité des évangélistes approuve la politique israélienne, comme tant d’États-uniens... Mais ils ne font pas nécessairement du lobbying pour autant. Maintenant, j’avoue que je maîtrise bien mal ce sujet, et il est possible que je me trompe.

  • permalien
    28 novembre 2012 @20h44   « »

    Pour éviter toute confusion et faciliter notre compréhension mutuelle, on ne saurait trop recommander de respecter constamment cette règle académique, avec la recommandation concernant la majuscule, telle qu’elle figure dans la neuvième édition du Dictionnaire de l’Académie
    française :

    « JUIF, JUIVE n. Xe siècle, judeu. Issu, par l’intermédiaire du grec et du
    latin, de l’hébreu yehudi, de même sens.

    1. Personne descendant de l’ancien peuple d’Israël ; personne qui professe le judaïsme (dans les emplois où ce deuxième sens est prédominant, on ne met pas la majuscule). Les Juifs de Pologne, d’Allemagne, de France. Juif ashkénaze, sépharade

  • permalien Sarah :
    28 novembre 2012 @21h10   « »

    Quelqu’un peut-il m’expliquer quelle est l’utilité de la démarche à l’ONU de Mahmoud Abbas ?

    Pourquoi les pro-palestiniens devraient la soutenir alors que le lobby sioniste J street la soutient également ?

    A part faire de la diversion et cacher la réalité du terrain(colonisation,spoliation) à quoi sert la demande d’un statut d’état non membre à l’ONU ?

    Merci.

  • permalien Deïr Yassin :
    28 novembre 2012 @21h14   « »

    "ce dialogue de sourds entre sionistes et islamistes"

    Patrice nous refait son coup sur ’Electronicintifada, site islamiste’.....

  • permalien Sarah :
    28 novembre 2012 @21h21   « »

    @ Deir Yassin :

    C’est bien le problème de certaines personnes qui adorent donner leur avis sur tout et n’importe quoi ,surtout sur des sujets dont ignorent tout.

    Rappelez-vous de la discussion sur la Syrie....

  • permalien Nathan :
    28 novembre 2012 @21h29   « »

    Sarah : 28 novembre @21h10

    Pourquoi les pro-palestiniens devraient la soutenir alors que le lobby sioniste J street la soutient également ?

    Vous voulez dire que vous préférez ne pas la soutenir et vous aligner sur le gouvernement israélien, juste parce que vous risquez d’être dans le même camp que J-Street ? C’est d’une logique imparable.

    Comme je le dis, un extrémisme nourrit l’autre et se nourrit de l’autre. It takes two to tango.

  • permalien Ana :
    28 novembre 2012 @21h30   « »

    Sarah 28 novembre @21h10

    Quelqu’un peut-il m’expliquer quelle est l’utilité de la démarche à l’ONU de Mahmoud Abbas ?

    La réponse de Ghislain Poissonnier, magistrat français et ancien délégué du CICR. : Quel statut pour la Palestine aux Nations Unies ?

    Ghislain Poissonnier est l’auteur de « Les chemins d’Hébron – Un an avec le CICR en Cisjordanie » (L’harmattan, 2010)

  • permalien Deïr Yassin :
    28 novembre 2012 @23h05   « »

    @ Tristan
    J’avoue que je m’avance sur un sujet dont j’ignore à peu près tout :-)

    Quant au sionisme inné des Eglises évangéliques, il y avait un évangéliste américain qui à un moment donné commentait souvent sur le site anglophone Mondoweiss. Il n’était pas sioniste, bien au contraire, il avait été en Palestine avec d’autres évangélistes américains, et devant l’étonnement des autres commentateurs, il avait longuement expliqué (explication qui me dépassait....) que les Eglises évangélistes étaient divisées en deux courants - dont une nommée dispensaliste ??? - et que seulement un des deux courants (je ne me rappelle pas si c’était le courant dispensaliste - si tel fut le nom - ou l’autre) était obligatoirement sioniste, alors que l’autre était neutre sur le sujet : c-à-d que le rassemblement de tous les juifs en Terre Sainte ne serait pas obligatoire pour la venue du Messie.

    Cela vous dit quelque chose ? J’avais juste retenue cette distinction.

    Sinon, il y a des Palestiniens évangélistes dont un intellectuel bien connu, Daoud Kuttab qui fut professeur de journalisme à Princeton avant de retourner en Palestine.

    Il y a un Collège Biblique à Bayt Lahem tenu par des Palestiniens évangélistes qui organisent l’événement "Christ au Check-Point" depuis deux-trois ans.
    Site en arabe/anglais/espagnol :
    www.bethbc.org
    www.maannews.net/eng/ViewDet...

    ***
    @Sarah

    Voyons la chose autrement : le gouvernement israélien est farouchement opposé à la demande palestinienne, du ’terrorisme diplomatique’ selon le colon Moldave.
    Non seulement Khalid Mesha’al mais aussi Ismail Haniyeh a affirmé que tout son gouvernement est derrière Abbas. Demain toutes les parties politiques à Gaza vont faire un rallye commun pour soutenir la demande.

  • permalien X :
    29 novembre 2012 @00h06   « »

    Sarah :

    Quelqu’un peut-il m’expliquer quelle est l’utilité de la démarche à l’ONU de Mahmoud Abbas ?

    Pourquoi les pro-palestiniens devraient la soutenir alors que le lobby sioniste J street la soutient également ?

    On sait que la solution à deux états comme le demande Abbas est morte et enterrée. La seule chose tangible que cette demande va apporter c’est peut être un peu de justice pour les palestiniens.

    La colonisation était illégale mais les palestiniens nervuraient s’adresser aux cours de justices internationale, dans l’avenir ils pourront le faire.

    Les palestiniens pourront par exemple porter des plaintes contre l’entité sioniste, pour le fait d’interdire aux palestiniens de pratiquer la pêche dans les eaux territoriales palestineins.

    Les responsables politiques et militaires pourront être poursuivi individuellement pour les crime qu’ils commettent ou ont commis. Ils ne pourront pus circuler librement dans les pays membres de traité de Rome sans courir le risque d’être arrêtés.

    Plusieurs pays ont du modifier leur compétences juridiques pour ne pasarrėter ces salopards. Ça va changer.

    Mais ces fascisstes ne respectent aucun droit je ne m’attends pas à ce que Israël change quoi que ce soit sur le terrains. Mais les criminels devront rester en Israël sinon ils seront traqués comme des rats.

    Ce qui est étonnant c’est de voir des pays comme la GB et les USA exiger de l’AP à s’engager à ne pas poursuire ces salopards. Je pense que l’AP devrait poursuivre le GB avant Isarel une fois membre de la CPI.

    Donc en résumé un peu de justice en attendant la solution à un état.

  • permalien X :
    29 novembre 2012 @00h12   « »

    Les hypocrites comme Nathan n’arretent pas de dire que ce qui arrive aux palestiniens leur brisent le cœur. MAIS JAMAIS QU’UN SIONISTE DOIS FAIRE FACE À LA JUSTICE. surtout pas une justice qui n’est pas celle des juifs. Même les colons qui ne cachent pas leur fascisme et leur crimes pour lui ils ne doivent être les victimes d’une solution.

  • permalien patrice :
    29 novembre 2012 @01h01   « »

    @K
    "Quand les orthodoxes russes massacrent les tchétchènes, au demeurant musulmans, personne ne bronche"

    Il faut comprendre : Quand les russes, qui ne sont pas juifs mais orthodoxes, massacrent les tchétchènes...
    Mais ça marche aussi avec "athées", s’agissant des russes. Ce que je cherche à dire, c’est qu’il est curieux de voir certains islamistes faire l’éloge de la Russie, qui perpétue actuellement un génocide atroce contre des musulmans, en l’occurrence en Tchétchènie.
    Pourtant, les similitudes avec le conflit israélo palestinien sont grandes.

  • permalien patrice :
    29 novembre 2012 @01h18   « »

    @Deir Yassin
    ""ce dialogue de sourds entre sionistes et islamistes"

    Je ne faisais pas référence aux discussions entre israéliens et palestiniens, qui n’existent pas, mais aux discussions sur ce blog, qui tendent de plus en plus à l’échange d’insultes.
    On n’a même plus le droit de dire qu’on rejette l’antisémitisme sans se faire abreuver d’injures. Ca ne me choque même pas. Je trouve juste ça surréaliste.

  • permalien X :
    29 novembre 2012 @01h28   « »

    Patrice
    Votre réponse était hors sujet et on commence à vous connaitre vous dites des bétises, et après vous dites ce n’est pas ce que je voulais dire.

    Vous écrit dit ceci :

    Patrice,

    Et enfin, ces mêmes juifs français sont souvent favorable à la négociation en Palestine, tout en soutenant majoritairement le droit à l’existence d’Israël.

    Les palestiniens veulent négocier si on arrête la colonisation, est ce que les juifs français soutiennent les négociations sans condition comme le veut Netanyahou ou les négociation après l’arrêt de la colonisation (illégale) comme le demandent les palestiniens.

    Si vous savez qu’ils soutiennent le droit de l’existance d’Israël (qui existe déjà d’ailleurs) qu’on est il du droit des palestiniens à un état ?

    Car c’est bien là le problème, vous ne trouvez pas ?

  • permalien X :
    29 novembre 2012 @01h38   « »

    gloc :
    28 novembre @20h10 «  »
    @x,

    c’est une chose de reconnaitre Israël ou de militer pour son existence et s’en est une autre que de soutenir une "politique raciste" ou de soutenir des crimes.

    Nathan vient de le dire, et moi je vis dans une ville où il y’a bcp de juifs, ils sont très majoritairement (je n’ai pas de sondage et vous non plus) sioniste donc en faveur des politiques d’Israël.

    Vous nous dites que la majorité des juifs soutiennent la politique raciste et les crimes d’Israël. Je pense que vous êtes mal informé et que le soutien d’une politique raciste et des crimes d’Israël.

    Comme je l’ai dit je me base sur les manifs les lobbies pro israélien comparé aux lobbies pro paix. Et vous qui semblez être bien informé vous vous basez sur quoi ? Je ne cherche qu’à me convaicre.

  • permalien X :
    29 novembre 2012 @01h51   « »

    Encore un chef d’ouvre de patrice :

    ""ce dialogue de sourds entre sionistes et islamistes"

    Je ne faisais pas référence aux discussions entre israéliens et palestiniens, qui n’existent pas, mais aux discussions sur ce blog, qui tendent de plus en plus à l’échange d’insultes.

    Il faut donc comprendre : ANTI-SIONISTE = ISLAMISTE.

    Ce qui peut vouloir dire aussi : ANTI-ISLAMISTE = sioniste ou à la limite pro sioniste.

    On en apprend des choses sur soi même...en tout cas en ce qui me concerne.

  • permalien X :
    29 novembre 2012 @02h10   « »

    Selon un diplomate sioniste :

    What is very important for us now is that as many countries as possible that have not already bilaterally recognized a Palestinian state submit an explanation with their vote [saying] it is a political statement confined to the UN system, and does not constitute true recognition of an actual state in Palestine,

    The idea is to get as many states as possible to elaborate that this is a vote for a change of the Palestinian status within the UN system, but not outside it.

    http://www.jpost.com/DiplomacyAndPo...

    Ah ah ah !!!!

  • permalien Deïr Yassin :
    29 novembre 2012 @02h35   « »

    @ Patrice
    Je sais bien que vous faisiez allusion à ce blog. Juste par curiosité : qui sont les islamistes ici ?

    ***
    REUTERS :
    Votent OUI demain : non, c’est aujourd’hui !!!!!!
    Suisse, Autriche, Danemark, Norvège, Finlande, Islande, Irlande, Portugal, Espagne, Luxembourg, Malte, Grèce, France.

    Certains pays qui ont fait savoir qu’ils votaient probablement non vont finalement s’abstenir. Les OUI tournent entre 130-140 états sur 193 selon les estimations.

    CONTRE : "that-shitty-little-country", les Yankees, le Canada, les Iles Marshall, Micronésie, Nauru......

  • permalien patrice :
    29 novembre 2012 @02h43   « »

    @X
    "Les palestiniens veulent négocier si on arrête la colonisation, est ce que les juifs français soutiennent les négociations sans condition comme le veut Netanyahou ou les négociation après l’arrêt de la colonisation (illégale) comme le demandent les palestiniens."

    Qu’entendez vous, en France, par "les juifs" ? Un bloc monolithique pluricellulaire qui parlerait d’une seule voix ? Comment voulez vous que je vous donne la position "des juifs" ? Ils n’en n’ont qu’une ?
    Accessoirement, je vous rappelle une fois de plus que je dénonce clairement la politique israélienne. Mais je dénonce également le racisme, qu’il s’attaque aux arabes, ou qu’il s’attaque aux juifs, qu’il vise la "communauté musulmane", ou la "communauté juive".
    Non, tous les juifs n’ont pas la même opinion, de même que tous les musulmans ne sont pas salafistes.

  • permalien X :
    29 novembre 2012 @04h37   « »

    Je répondais à ce commentaire d’un certain patrice qui parlait des juifs de France comme s’ils formaient un bloc monolithique :

    Patrice,

    Et enfin, ces mêmes juifs français sont souvent favorable à la négociation en Palestine, tout en soutenant majoritairement le droit à l’existence d’Israël.

    Je lui avais demandé notamment s’ils soutiennent la droit d’Israël à exister est ce qu’il se soucient du droit des palestiniens à un état. Pensez qu’il va répondre ?

  • permalien X :
    29 novembre 2012 @04h52   « »

    Deïr Yassin :
    29 novembre @02h35 «  »
    @ Patrice
    Juste par curiosité : qui sont les islamistes ici ?

    Bah ! Ceux qui ēchangent avec les sionistes.

    Votent OUI demain : non, c’est aujourd’hui !!!!!!

    Qqun sait il à quelle heure ?

  • permalien gloc :
    29 novembre 2012 @07h11   « »

    @x,

    Moi aussi je vis dans une ville où il y a beaucoup de juifs (mais pas que), il y a même une synagogue en bas de chez moi. Depuis la maternelle je vis dans un milieu multiculturel (Italiens, Juifs, Russes blancs, Portugais, Espagnols, Maghrébins, Arméniens catholiques, musulmans, orthodoxes, églises arméniennes, juifs, protestants, communistes athées etc.) et je n’ai jamais ressenti ce dont vous témoignez.

    S’il y a eu quelques nervosités en 1967 c’était à la radio et elles ont été balayées par 1968 et les seules manifestations dont j’ai été le témoins ce sont les blagues contre un pape polonais lors de l’élection de JPII.

    Ce n’est que récemment qu’une communauté affiche sa différence avec ostentation, ce sont les évangélistes qui se sont appropriés les temples et paradent le dimanche dans leurs grosses voitures.

    Les manifestations qui vous servent de baromètres, devraient suffire à vous convaincre. A supposer qu’elles ne regroupent que des Juifs, elle se comptabilisent en centaines, alors que les manifestations de soutien à la Palestine se dénombrent en milliers, Juifs inclus.

  • permalien Benzekri hamid :
    29 novembre 2012 @08h31   « »

    Respect…
    Respect au peuple palestinien qui vient d’infliger une défaite stratégique à la puissante armée de l’Etat colonialiste, à Gaza ; obligeant « son Ministre de la défense » E. Barak —responsable de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité— à une double retraite…
    Respect à la résistance de ce peuple qui a fini par imposer à la « communauté internationale » —longtemps alignée sur les thèses de l’Etat colonialiste et raciste — de faire un premier pas vers la Paix.
    Respect à ce peuple qui vient d’arracher à l’ONU un début de reconnaissance et une nouvelle avancée vers la fin de l’occupation de sa terre : une Palestine laïque et démocratique.
    Respect à ce peuple qui vient de donner une nouvelle leçon de courage et une certaine fierté aux peuples et aux forces démocratiques, de par le monde, qui ont choisi d’être à ces côtés sans hésitation et sans condition.
    Respect à ce peuple qui n’a jamais baissé les bras malgré le déséquilibre des forces, les sanctions, les pressions et chantages en touts genres, les trahisons et les lâchetés de bien des politiques qui s’obstinent à lui faire accepter l’inacceptable : un mini protectorat qui doit d’abord et après « négociations » recevoir l’aval de son occupant : « l’Etat hébreu »…
    Respect à ces citoyens de confession juive de par le monde qui dénoncent et combattent l’idéologie sioniste qui se sert de l’holocauste pour justifier une occupation barbare.
    Respect à ce peuple qui honore ses morts par sa résistance et n’oublie pas que le combat doit se poursuivre jusqu’à la libération de tous les otages — hommes, femmes et enfants palestiniens — retenus dans les prisons de l’occupant.
    Respect à ce peuple déterminé à en finir avec l’occupation et à exiger une reconnaissance pleine et entière de la Palestine n’en déplaise aux « démocraties » amies de « l’Etat juif » qui, non seulement, abusent de leur véto mais vont jusqu’à menacer de sanctionner les palestiniens s’ils maintiennent leur demande d’adhésion à l’ONU… Du jamais vu !
    Ce peuple courageux et digne impose le respect…
    Hamid Benzekri, le 29/11/2012

  • permalien Nathan :
    29 novembre 2012 @09h28   « »
    A propos de discours sur la Palestine...

    Heureusement que MEMRI est là pour traduire les discours des hypocrites qui se cachent derrière la barrière de leur langue. Voici par exemple, l’ancien ministre et négociateur Nabil Shaath qui tombe le masque et appelle à la libération de toute la Palestine lors d’un meeting à Gaza le 22 novembre (“koul Falastin”, il ne faut pas être grand clerc pour piger ça).

    http://www.memritv.org/clip/en/3651.htm

    Et voici Ismail Haniyeh, le 15 novembre, appelant au Jihad en Palestine comme dans l’ensemble du monde musulman. Nous sommes très loin du “pragmatisme” dont parlait Alain Gresh concernant le Hamas.

    http://www.memritv.org/clip/en/2691.htm

  • permalien Orangerouge :
    29 novembre 2012 @09h28   « »

    à gloc,

    J’aimerais bien que vous ayez raison. Mais la réalité est tout autre.

    Des juifs français qui ne sont pas communautaristes, il y en a, mais ils sont minoritaires au sein des juifs français.

    A chaque fois qu’Israël massacre, les officines qui défendent les intérêts d’Israël en France manifestent leur soutien à Israël. Et il y a beaucoup de juifs dans ces manifestement même s’il y a aussi des non juifs, notamment des politiques.

    Pour moi ces gens font de l’apologie de crimes de guerre et cela doit être interdit.

    Direct Matin dit qu’il y avait 2500 personnes selon la police, 7000 selon les organisateurs.

    Article dans Direct Matin France, 2012-11-20, "Manifestation de soutien à Israël à Paris"

    Le site Oumma.com parle de 3000 personnes et cite les organisations appelant à manifester :
    CRIF, UEJF, BNVCA, Bnaï Brith, Consistoire, Bétar, entre autres.

    Article sur Oumma.com :
    "Il soutient Israël contre Gaza : Arno Klarsfeld doit démissionner de l’OFII"
    Par Hicham Hamza | le 21. novembre 2012 - 15:35

    "Plusieurs personnalités, parmi lesquelles le grand rabbin de France ou le leader du curieux « mouvement sioniste africain », se sont succédées pour défendre le « droit pour Israël à se protéger ».

    Des élus étaient également présents : la socialiste Danièle Hoffman-Rispal, le député UMP Thierry Solère, l’ex-villepiniste Hervé Mariton et le député-maire du XVIème arrondissement Claude Goasguen. Ce dernier, président du groupe d’amitié France-Israël et ancien militant du mouvement d’extrême droite Occident, a ainsi prôné, avec virulence, la « démilitarisation » de la bande de Gaza, qualifié de « bastion terroriste » par l’ambassadeur israélien Yossi Gal.
    Au bout d’une heure et demie, les deux hymnes, israélien et français, ont été entonnés par le public."

    Ce qui s’est passé là est pour moi ignoble.

    Il y a eu des manifestations beaucoup plus petites à Marseille et dans certaines capitales européennes.

    Le grand Rabbin de France, qui avait également manifesté son soutien à Israël pendant Plombs durcis en début 2009 donne ainsi de la religion juive une image épouvantable qui pourrait légitimer une réaction anti-judaïque.

    On remarque qu’Arno Klarsfeld, nommé par Sarkozy président de l’Office français de l’immigration et de l’intégration, l’est toujours. C’est certainement du fait de ses compétences et de son antiracisme ...

    Puisque vous comparez les manifestations :
    A la manifestation à l’Opéra, contre le massacre commis par Israël à Gaza, il y avait à tout casser 1000 personnes.
    Il y a eu des manifestations monstres début 2009 pendant plombs durcis mais Al Jazeera avait alors bien couvert les bombardements des Gazaouis. Al Jazeera a couvert beaucoup plus modestement cette fois.

  • permalien Orangerouge :
    29 novembre 2012 @09h40   « »

    Le Président du Conseil d’administration de l’OFII (Office français de l’immigration et de l’intégration) Arno Klarsfeld, est franco-israélien, c’est à dire citoyen d’un état institutionnellement racisme, violant constamment le Droit International, pratiquant constamment le vol et le massacre, bref c’est un citoyen d’un état terroriste.

    Si personne ne lui demande de respecter le moindre devoir de réserve, qui, il me semble devrait découler de sa présidence d’un organisme public, c’est sans doute sans aucun lien avec son appartenance communautaire et sa citoyenneté israélienne ?
    La question se pose.

  • permalien Nathan :
    29 novembre 2012 @09h43   « »
    A propos de discours sur la Palestine...

    Ceux qui ne comprennent pas un traitre mot d’arabe ont intérêt à jeter un coup d’oeil sur les séquences enregistrées par MEMRI. C’est tout à fait édifiant ! Et c’est probablement la raison pour laquelle les antisionistes arabophones de ce blog préfèrent citer des sources occidentales et israéliennes.

    http://www.memritv.org/content/en/c...

  • permalien gloc :
    29 novembre 2012 @09h51   « »

    @Orangerouge,

    Il est possible que vous ayez été témoin d’un défilé pro-israélien, mais la presse n’en a jamais parlé. Ces manifestations rassemblent tout juste assez de monde (personnel diplomatique compris) pour gesticuler devant une ambassade ou un un consulat, mais guère plus (Société : Manifestation pro-Israël à Paris - BFMTV.com, Le Figaro - Flash Actu : Marseille : une manifestation pro-Israël).

    Par contre vous pouvez témoigner des défilés pro-palestiniens pour y avoir participé, même si certains, ont été des flops à cause de leur improvisation.

  • permalien Orangerouge :
    29 novembre 2012 @10h06   « »

    à gloc, il a été rendu compte de la manifestation de soutien à Israël pendant qu’il bombardait Gaza,

    - dans Direct Matin cité dans mon précédent commentaire

    - dans le Figaro "Flash actu" AFP Publié le 20/11/2012 à 20:27 (estimation 2500 à 7000),

    - sur le site du Nouvel Obs, Importante manifestation de soutien à Israël à Paris
    Créé le 20-11-2012 à 20h46 - Mis à jour à 21h25,

    - sur Msn : mise à jour : mardi 20 novembre 2012 21:21 | Par AFP
    Importante manifestation de soutien à Israël à Paris
    Entre 2.800 personnes selon la police et 5 à 7.000 selon les organisateurs, ont manifesté mardi soir à Paris près de l’Ambassade d’Israël en soutien à l’Etat hébreu qui a déclenché depuis sept jours une opération militaire contre le Hamas et les groupes armés à Gaza.

    Sans compter les sites et publications communautaires juives bien sur.

  • permalien gloc :
    29 novembre 2012 @10h12   « »

    @Orangerouge,

    C’est ce que je viens de vous dire... ça n’en fait pas des défilés.

  • permalien K. :
    29 novembre 2012 @10h41   « »

    On n’a même plus le droit de dire qu’on rejette l’antisémitisme

    Récuser des clichés qui ressortent de prejugés primaires envers les musulmans, tout droit sortis du Figaro et similaires, c’est refuser de rejeter l’antisémitisme ?

    Si je devais adopter votre logique je dirais que pour vous être anti-islamophobe c’est être antisémite.

    PS : Dire que le site "Electronic Intifada" (qui comprend de nombreux juifs !) est un site islamiste est le témoin de votre abyssale ignorance et non moins abyssaux préjugés.

  • permalien K. :
    29 novembre 2012 @10h56   « »

    Laurent Fabius menace les Palestiniens : le “processus de paix” exige de laisser impunis les crimes sionistes. http://www.straitstimes.com/breakin...

  • permalien Cana :
    29 novembre 2012 @11h15   « »

    Il y a des arguments biens enrobés
    @patrice - relire ses arguments dans le blog de A.G. ici même - en oct 2012- "la lancinante menace islamique", pour celles et ceux qui ont encore la patience de déconstruire le discours qui se veut démocrate et "gauchiste" , mais à CONDITION d’être passionnément idéologiquement , anti-islamique.
    Bien sûr l’entourloupe manipulatoire étant de rendre identique musulman = terroriste.
    Ce qui est surprenant c’est qu’il y a soudainement de la part d’un Patrice et de ses copains en idéologie anti- islamique à la sauce gauchiste ( çàd socialiste) un souci très "humanitaire" ( louable bien sûr) pour les Musulmans tchétchènes . Avec à la tête de ce cortège , très politiquement correct et humanitaire un BHL, qui veut "sauver" les Tchétchènes de leur "génocidaires" russes orthodoxes.
    Comment voulez-vous que cette compassion solidaire pour les Musulmans tchètchènes, de la part de BHL et de ses semblables , qui n’hésitent pas à parader pour montrer leur solidarité avec les crimes sionistes, soient crédibles ? et pas perçu comme vernis humanitaro-socialiste , par les non dupes ?

  • permalien Cana :
    29 novembre 2012 @11h18   « »

    je corrige la faute . il s’agit de "arguments bien enrobés"

  • permalien Protométèque :
    29 novembre 2012 @11h51   « »

    @ patrice

    @Deir Yassin
    ""ce dialogue de sourds entre sionistes et islamistes"
    Je ne faisais pas référence aux discussions entre israéliens et palestiniens, qui n’existent pas, mais aux discussions sur ce blog, qui tendent de plus en plus à l’échange d’insultes.
    On n’a même plus le droit de dire qu’on rejette l’antisémitisme sans se faire abreuver d’injures. Ca ne me choque même pas. Je trouve juste ça surréaliste.

    Je ne suis pas du tout de votre avis. Je n’ai pas cessé de dénoncer clairement l’antisémitisme et personne ne m’a jamais abreuvé d’insultes ! Mais vous-même n’êtes pas tout à fait sans tâche en matière d’insulte : si je vous comprends bien, dans le cadre de ce forum, il y a d’un côté les sionistes et de l’autre les islamistes ? Entendez-vous qu’être antisioniste est une spécificité des islamistes ? Pourtant les Saoud sont à la fois antisémites et sioniste et islamistes… Croyez-vous que tous les islamistes (dans quel sens l’entendez-vous, politique ou religieux ?) sont antisémites ? Je conçois que vous n’en connaissez guère, d’islamistes, mais il se trouve que j’en connais, qui sont à la fois pour une conception rigoureuse (puritaine) de la religion et une prédominance de la « charia » (pour faire court) et n’ont rien, mais alors absolument rien contre les Juifs. Ce sont des gens qui souvent conçoivent la société en plusieurs cercles concentriques, le premier étant le religieux, qui encadre la vie « civile » (mariage, divorce, filiation, etc, donc les musulmans suivent les règles musulmanes, les chrétiens, les règles chrétiennes, etc -on n’est évidemment pas obligé d’apprécier. Les sociétés arabes, bien que ça ne saute pas aux yeux, n’apprécient plus guère d’ailleurs...), le deuxième qui encadre la vie sociale (au sens des relations entre membres d’un même quartier, d’une même ville ou du pays, on n’a pas que des amis ou des relations de sa communauté religieuse quand on est Libanais ou Syrien ou Egyptien, même islamiste) et le troisième « régalien » (au sens des ministères du même nom). L’islamisme n’est pas plus monolithique que le "christianiste" (c’est-à-dire les personnes qui appuient leur engagement politique sur leur foi chrétienne et qui vont des très radicaux de l’Opus Dei aux Démocrates chrétiens bon teint...)

  • permalien Protométèque :
    29 novembre 2012 @11h52   « »

    Respect à Hamid Benzekri !

  • permalien jinayl :
    29 novembre 2012 @11h59   « »

    Puisque les Musulmans de France ou d’ailleurs tiennent le mauvais rôle depuis le 11/9 et qu’au nom de "la défense de l’état d’Israel et du droit à l’existence des Juifs", tous les amalgames, toutes les méthodes possibles et imaginables sont permis ; puisque les politiques occidentaux sont dans leur immense majorité silencieux et/ou complices, le Salut ne pourra venir que des Juifs eux-mêmes, ceux qui combattent le sionisme et la politique meurtrière d’Israel.

    Ils ont tout autant sinon plus à gagner en combattant l’amalgame judaïsme/sionisme/Israel que les Musulmans.

    De même que les Musulmans, qui dans leur immense majorité ne soutiennent pas les actes de quelques illuminés, devraient faire entendre leurs voix pour dénoncer avec véhémence les actes terroristes de leurs coreligionnaires, les Juifs qui sont contre la politique israelienne devraient davantage s’exprimer.

    Cela semble hélas bien utopique quand la majorité des gens sont davantage embourbés dans leur quotidien qu’autre chose, mais apparemment c’est la seule solution...

    On ne peut en ce sens que saluer l’action d’organisations comme l’UJFP, dont l’action est éminemment noble.

  • permalien X :
    29 novembre 2012 @13h48   « »

    Gloc

    Les manifestations qui vous servent de baromètres, devraient suffire à vous convaincre. A supposer qu’elles ne regroupent que des Juifs, elle se comptabilisent en centaines, alors que les manifestations de soutien à la Palestine se dénombrent en milliers, Juifs inclus.

    Hier c’était la rigueur à l’excès, au point de demander des sondages qui n’existent pas Aujourd’hui c’est carrément nul.

    Donc voilà si il y’a plus de manifestants (juifs compris) qui s’opposent à la politique israélienne que de manifestants (juifs seulement) qui la soutiennent, c’est parcequ’il y’a plus de juifs opposés à la politique israélienne. Bravo ! Après votre 100% d’hier (avec vos chiffres qui existent déjà) vous venez de faire un bout de chemin. Vous êtes à quel pourcentage ce aujourd’hui ?

    Tout le monde connait les réponses aux questions suivantes :

    Pourquoi les lobbies pro israéliens sont plus puissants et ont plus de membres que ceux qui s’y opposent ?

    Nathan a patlé de 3000 juifs qui ont manifesté à Paris pour soutenir l’agression, pourtant sauvage de Gaza, combien y’en aurait il si l’agression a été moins sauvage ? Et combien y’aurait de juifs (seulement) auraient manifesté contre ?

    Je sais que le 3000 est dėjà le minimum mais pour c’est qq centaines, je vous le dis vous devenez aussi rusé que Nathan.

    Entre 2.800 personnes selon la police et 5 à 7.000 selon les organisateurs, ont manifesté mardi soir à Paris près de l’Ambassade d’Israël en soutien à l’Etat hébreu qui a déclenché depuis sept jours une opération militaire contre le Hamas et les groupes armés à Gaza.

    http://tempsreel.nouvelobs.com/soci...

    Inutile de poursuivre.

  • permalien Protométèque :
    29 novembre 2012 @14h22   « »

    @ Nathan :

    A propos de discours sur la Palestine...
    Heureusement que MEMRI est là pour traduire les discours des hypocrites qui se cachent derrière la barrière de leur langue. Voici par exemple, l’ancien ministre et négociateur Nabil Shaath qui tombe le masque et appelle à la libération de toute la Palestine lors d’un meeting à Gaza le 22 novembre (“koul Falastin”, il ne faut pas être grand clerc pour piger ça).
    http://www.memritv.org/clip/en/3651.htm
    Et voici Ismail Haniyeh, le 15 novembre, appelant au Jihad en Palestine comme dans l’ensemble du monde musulman. Nous sommes très loin du “pragmatisme” dont parlait Alain Gresh concernant le Hamas.
    http://www.memritv.org/clip/en/2691.htm

    You said somewhere that it takes two to tango, didn’t you ?

    Pour le coup, vous nous faites la démonstration qu’on peut danser le tango ou la valse-hésitation tout seul !

    Vous êtes contre la colonisation et contre la résistance ! Vous êtes contre le racisme et contre les opprimés qui luttent ! Vous êtes contre le gouvernement israélien et contre le Hamas ! Pour quoi êtes-vous au juste ? le statu quo ? Parce qu’il ne vous a pas échappé que la position du Fatah n’a rien apporté aux Palestiniens, n’est-ce pas ?

    A propos du MEMRI : « MEMRI was co-founded in 1998 by Yigal Carmon, a former colonel in the Israeli military intelligence and Meyrav Wurmser, an Israeli-born, American political scientist. »

    A propos de ses talents de traducteur : « MEMRI, an outfit that disseminates highly selective and often distorted translations from Arabic-language media » ou encore « Media watchdog MEMRI translates one caller as saying – quote - ‘We will annihilate the Jews.’ But, according to several Arabic speakers used by CNN, the caller actually says ‘The Jews are killing us.’ ».

    Au sujet de Carmon : « He is referred to as former Colonel in the Israeli terrorist forces and a government adviser on terrorism. But he also was a senior member of the Mossad who had extensive dealings with the Lebanese Forces death squads during the civil war years. »

    P.S. mes excuses aux administrateurs du site pour le lien on ne peut plus farfelu (c’est un euphémisme) que j’avais envoyé précédemment et mes remerciements de ne pas l’avoir laissé passer.

  • permalien K. :
    29 novembre 2012 @14h32   « »

    80 % des français favorables a reconnaissance Palestine par la France, mais 80% des courriers reçus a l ’Elysee demandaient de voter contre

    https://twitter.com/PascalBoniface/...

  • permalien gloc :
    29 novembre 2012 @14h54   « »

    x : Hier c’était la rigueur à l’excès, au point de demander des sondages qui n’existent pas Aujourd’hui c’est carrément nul.

    Je vous le concède c’est nul.

    Hier vous étiez statisticien du judaïsme (« Dire que beaucoup de juifs (en Israël ils sont 70 % selon un sondage israélien) croient que les juifs forment le peuple élu ce qui expliqueraient leur racisme est un Tabou. »), d’où vous tiriez des généralités sur la cruauté semble-t-il innée des Juifs, sans être capable d’apporté la moindre étude confirmant vos affirmations.

    Vous avez alors décrété comme non significatif l’idée que la majorité des Juifs avaient choisi de vivre hors Israël.

    Puis vous avez enchainé sur une toute aussi mystérieuse comptabilité des manifestations pro-israéliennes, pour lesquels vous avez décrété quelles n’étaient le fait que des seuls Juifs et visaient à défendre les crimes et la cruauté d’Israël. Alors qu’il est clair que ce genre de manifestations ne sont qu’une minable tentative de réponses des ambassades israéliennes, aux manifestations pro-palestiniennes, qui ont mobilisées le monde entier toutes cultures et les religions confondues

    Je vous suis où vous voulez aller, mais ça ne nous mène pas très loin. Je me demande si vos affirmations concernant les sondages ou les manifestations, sont vraiment une tentative maladroite de rationaliser vos affirmations.

    Peut-être est-ce de votre part l’expression d’une aversion incontrôlable des Juifs nourrit par quelques préjugés sans fondement vérifiables ?

    S’il est évident que le mouvement pro-israélien est puissant et depuis longtemps, il est faux d’affirmer, qu’il est pro-juif et constitué de tous les Juifs, loin s’en faut.

  • permalien patrice :
    29 novembre 2012 @16h02   « »

    @Protométhèque
    " Croyez-vous que tous les islamistes (dans quel sens l’entendez-vous, politique ou religieux ?) sont antisémites ?"

    Bien sûr que non ! Car, une fois encore, on tomberait dans une généralisation abusive.
    A noter le fait que je critique la religion musulmane dans le cadre d’une critique de toutes les religions, juive et chrétienne incluses, au motif que leurs idéologies sont des idéologies qui frisent l’extrême droite. On peut très bien critiquer l’islam, surtout dans sa version, ou ses versions intégristes, et critiquer en même temps l’agression contre l’Irak, ou les appels à la ratonnade de Coppé.
    Où est la contradiction ? Ca n’est pas parce qu’on n’est pas d’accord avec quelqu’un qu’on doit lui tirer dessus.
    Le plus curieux est qu’on m’enjoint de prendre position concernant Israël alors que, par exemple, je n’impute pas au Hamas la responsabilité du massacre de Gaza, bien que ce parti proche des FM soit tout sauf ma tasse de thé.
    Je défends également l’idée qu’on trouve de tout parmi les juifs français, y compris des gens qui soutiennent la reconnaissance de la Palestine par l’Onu, ou des gens que cette question indiffère au motif qu’ils ne se sentent pas liés à une communauté.
    Les appellations religieuses ne valent que si on les revendique, et, même dans ce cas, elles n’impliquent pas un comportement et des opinions pré-formatées.
    Lorsque je parle des "islamistes" de ce blog, je fais référence à ceux qui soutiennent ostensiblement les positions des FM, en l’occurrence, une branche précise de l’islamisme, et je vous concède que j’aurais pu préciser.
    Or, il se trouve que le projet des FM constitue à mes yeux, et ça n’engage que moi, un projet ultra réactionnaire, incluant un libéralisme économique très droitier, et une complicité palpable avec le salafisme. Je ne pense pas que le peuple, qui vote pour ce parti, verra son sort s’améliorer.
    De même, je ne pense pas qu’en cas de victoire du FN en France, les ouvriers marinistes verront leur niveau de vie grimper, ou leurs libertés maintenues.
    Tous ces partis libéraux prônant le retour des valeurs religieuses sont pour moi à mettre dans le même sac. Ca vaut aussi pour l’extrême droite israélienne, plébiscitée par la population de ce pays.

  • permalien Deïr Yassin :
    29 novembre 2012 @16h27   « »

    @ Patrice

    "Lorsque je parle des "islamistes" de ce blog, je fais référence à ceux qui soutiennent ostensiblement les positions des FM, en occurrence, une branche précise de l’islamisme, et je vous le concède que j’aurais pu préciser"

    Vous repoussez la question en faisant une précision qu’on ne vous demande même pas !
    Qui soutiennent ostensiblement les positions des FM (ou des islamistes) sur ce blog ?

    PS. On trouve aussi parmi les juifs français des gens qui sont carrément antisionistes, eh oui ! et même de droite ! L’ultra-libérale Guy Sorman considère la création de l’Etat d’Israël comme ’une erreur historique’. Longue vie à lui !

  • permalien patrice :
    29 novembre 2012 @16h32   « »

    @Cana
    "Comment voulez-vous que cette compassion solidaire pour les Musulmans tchètchènes, de la part de BHL et de ses semblables , qui n’hésitent pas à parader pour montrer leur solidarité avec les crimes sionistes, soient crédibles ? et pas perçu comme vernis humanitaro-socialiste , par les non dupes ?"

    Juste pour mémoire :
    - J’ai toujours dénoncé l’agression israélienne, de même que l’attaque de la Libye, de l’Irak, et de l’Afghanistan.
    - Je ne suis pas favorable à une intervention en Syrie, ni au Mali, ni contre l’Iran.
    - Je considère BHL comme un abruti.
    - J’ai cité la Tchétchènie à titre d’exemple. Le but était de prouver que tous les agresseurs ne sont pas traités de la même manière. Mais je conçois que les moyens de pression sur les russes sont proches de zéro. En revanche, je m’étonne des louanges adressées à Poutine par les pro-FM de ce blog. Ne me demandez pas l’explication de ce mystère.

    Vous me qualifiez de "socialiste". J’assume, sous réserve de ne pas être associé au PS français de Hollande.

  • permalien Ana :
    29 novembre 2012 @16h48   « »

    Abbas et l’ONU : un suspense en cinq actes
    Benjamin Barthe, Le Monde, 29.11.2012

    (...) Et après ? Que va faire M. Abbas de ce plébiscite planétaire ? C’est le véritable enjeu de son équipée onusienne. Et le véritable suspense des prochains mois. Deux voies s’offrent au président. Fort de sa nouvelle légitimité, il peut se concentrer sur la scène intérieure. Relancer l’interminable processus de réconciliation avec le Hamas et organiser des élections dans la foulée d’un hypothétique accord. "Après la guerre de Gaza, le Hamas a envie de rentrer dans la cour des grands, d’être reconnu internationalement et il sait que pour cela, il doit rentrer dans l’OLP, estime Leïla Chahid. Il faut retisser la trame de notre société, qui a été atomisée par l’occupation. Et la reconnaissance comme Etat est un premier pas dans cette direction."

    Seconde option : la relance du processus de paix. Avec le brevet de l’ONU en poche, la direction palestinienne est disposée à renoncer au gel de la colonisation juive. Une demande sur laquelle elle était arc-boutée jusque là et qui bloquait toute reprise du dialogue avec le gouvernement de droite de Benyamin Netanyahou. "Ce sera une bataille très dure, prévient Elias Sanbar, mais elle sera menée dans des conditions différentes. Israël ne pourra plus prétendre que nous sommes un territoire disputé. Le monde entier nous aura reconnu comme un Etat sous occupation, avec des frontières et une capitale bien identifiées."

    (...) "Le processus de paix est mort de deux choses, analyse John Whitbeck, un avocat américain, basé à Paris, qui œuvre en coulisses, depuis deux décennies, comme conseiller juridique de l’OLP : l’absence de date butoir et l’absence de répercussions en cas d’échec des pourparlers."

    M. Abbas a sur son bureau un plan qui prétend remédier à ces deux manques. Il lui suggère de rouvrir immédiatement les négociations, pour une durée d’un an. A l’issue de cette période, si aucun accord n’a été conclu, les Palestiniens devront répondre par référendum à la question suivante : "Souhaitent-ils poursuivre dans la voie de deux Etats pour deux peuples, ou bien préfèrent-ils désormais se battre pour l’avènement, sur le territoire de la Palestine historique, d’un Etat unique, qui accorderait des droits égaux aux juifs comme aux arabes ?"

    Pour John Whitbeck, il serait "suicidaire" pour la direction palestinienne de reprendre les négociations dans leur cadre habituel. "Aussitôt le show de l’ONU terminé, les Etats-Unis et Israël vont tenter de renfermer les Palestiniens dans leur cage à hamster, dit-il. Pour éviter cela, il faut bouleverser les règles du jeu. Abbas a une opportunité historique devant lui. Ce serait une tragédie qu’il ne s’en empare pas.

  • permalien Protométèque :
    29 novembre 2012 @17h53   « »

    @ Patrice :

    A noter le fait que je critique la religion musulmane dans le cadre d’une critique de toutes les religions, juive et chrétienne incluses, au motif que leurs idéologies sont des idéologies qui frisent l’extrême droite.

    Voilà une affirmation qui mériterait d’être développée sans quoi on pourrait assez aisément vous rétorquer qu’en matière de poncif, vous y allez fort. Car si je vous suis, religion égale extrême droite. Soit, alors comment vous arrangez-vous avec la théologie de la libération ou le soufisme pour ne citer que des exemples « consensuels » ?

    Pinochet se réfère au christianisme soit, mais Adenauer aussi. Ce dernier doit-il être qualifié de politicien d’extrême droite ?

    Le parti AKP est un parti politique se référant à l’islam, proche des Frères. La Turquie d’aujourd’hui est-elle l’Argentine de Videla ?

  • permalien Yvan :
    29 novembre 2012 @18h20   « »

    Les "OUI" :
    - France
    - Italie
    - Espagne
    - Autriche
    - Norvège
    - Danemark
    - Russie
    - Chine

    Abstentionniste :
    - Allemagne

    NSP :
    - Grande Bretagne

    Les "NON" :
    - USA


  • permalien Yvan :
    29 novembre 2012 @18h40   « »



    Le Danemark et la Norvège sont les seuls "WASP" à voter "OUI".

  • permalien Ana :
    29 novembre 2012 @18h47   « »

    A Yvan 29 novembre @18h20

    Les "OUI" :
    - France
    - Italie
    - Espagne
    - Autriche
    - Norvège
    - Danemark
    - Russie
    - Chine

    Et la Belgique.

    Abstentionniste :
    - Allemagne

    Mais je lis que "polls show that Germans are becoming increasingly frustrated with their country’s staunch support of Israel."

  • permalien X :
    29 novembre 2012 @18h51   « »

    Gloc :

    Hier vous étiez statisticien du judaïsme (« Dire que beaucoup de juifs (en Israël ils sont 70 % selon un sondage israélien) croient que les juifs forment le peuple élu ce qui expliqueraient leur racisme est un Tabou. »).

    Les stats ne sont pas de moi qd même (tt le monde n’est pas nul) :

    Poll : 70% of Israeli Jews believe Jews are ’Chosen People

    d’où vous tiriez des généralités sur la cruauté semble-t-il innée des Juifs, sans être capable d’apporté la moindre étude confirmant vos affirmations.

    Là vous cessez d’être nul devenir minable.

    Vous avez alors décrété comme non significatif l’idée que la majorité des Juifs avaient choisi de vivre hors Israël.

    Vous avez décrėté en premier le contraire, et essayé d’utiliser ça pour dire que tout de juifs de la diaspora (8,2 million sur 8,2 ou 1oo %) ne soutiennent pas les politiques d’ Israël. Nathan vous a dit le contraire et Orangerouge l’a prouvé de façon encore plus éloquente.

    Puis vous avez enchainé sur une toute aussi mystérieuse comptabilité des manifestations pro-israéliennes, pour lesquels vous avez décrété quelles n’étaient le fait que des seuls Juifs et visaient à défendre les crimes et la cruauté d’Israël.

    Je vous suis où vous voulez aller, mais ça ne nous mène pas très loin. Je me demande si vos affirmations concernant les sondages ou les manifestations, sont vraiment une tentative maladroite de rationaliser vos affirmations.

    Je ne peux pas vous dire mieux que ce que Orangerouge vous a écrit. Relisez. POINT BARRE.

    Peut-être est-ce de votre part l’expression d’une aversion incontrôlable des Juifs nourrit par quelques préjugés sans fondement vérifiables ?

    Mes fondements se basent sur les mêmes observations citées par Orangerouge. RE POINT BARRE

    S’il est évident que le mouvement pro-israélien est puissant et depuis longtemps, il est faux d’affirmer, qu’il est pro-juif et constitué de tous les Juifs, loin s’en faut.

    Vous avez raison mais vous ne démontrez pas ce vous vouliez démonter

    - vous vouliez démontrer que seul une faible minorité de juifs de la diaspora soutien la politique d’Israel.

    - Mais vous avez démontré (si on veut) que tous les juifs ne sont pas pro-Israël.

    - et vous n’avez pas démontré qu’une forte majorité (majorité écrasante) ne soutient pas les politiques d’Israel.

    Et vous confondez "tout" avec "forte majorité" Je sais que vous n’êtes pas bête à ce point. Mais vous faite exprès. C’est nul quoi !

0 | 100 | 200 | 300

Ajouter un commentaire