En kiosques : décembre 2016
Abonnement Faire un don

Première visite

Vous êtes abonné(e) mais vous n’avez pas encore de compte en ligne ?

Vous n'êtes pas abonné(e) ?

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le site.
Une question, un problème ? Consultez la notice.
Accéder au menu

Quelques livres pour les vacances

par Alain Gresh, 19 juillet 2013

Les vacances, pour ceux qui partent comme pour ceux qui ne le peuvent pas, sont un temps de détente et de repos. Mais elles sont un moment où on peut s’arrêter, quitter le rythme infernal de Twitter et d’Internet pour prendre un peu de recul. Voici trois suggestions de livres à emporter et à déguster.

Mais d’abord vous pouvez faire une action à la fois utile et profitable, vous abonner aux archives du Monde diplomatique depuis 1954. Pour suivre les évolutions dans cette région depuis 1954 et pouvoir comprendre les transformations du monde arabe et musulman : nationalisation de la compagnie du canal de Suez en 1956 ; guerre de Suez ; guerre de 1967 et renaissance du mouvement national palestinien ; guerres de 1973 et la crise pétrolière ; invasion israélienne du Liban de 1982 ; guerre civile libanaise ; guerre irako-iranienne et seconde guerre du Golfe (1990-1991), accords d’Oslo, seconde Intifada, etc., autant d’événements qui pèsent sur l’actualité. Sans oublier d’autres thèmes comme la montée et le déclin du nationalisme arabe, la renaissance des mouvements islamistes, les révoltes arabes et aussi les transformations politiques et culturelles, les révolutions médiatiques et de l’information, etc.

Deux possibilités s’offrent à vous :

 soit vous êtes déjà abonné(e) à l’édition papier et vous pouvez activer votre compte en ligne, puis mettre à jour votre abonnement pour bénéficier de l’accès aux archives.

 soit vous n’êtes pas encore abonné(e), et vous pouvez choisir votre formule.

Cette bonne action accomplie, vous pouvez emporter avec vous trois ouvrages.

D’abord celui d’Eric Rouleau, Dans les coulisses du Proche-Orient. Mémoires d’un journaliste-diplomatique (1952-2012) (Fayard, Paris, 2012). Voici comment je le présentais :

« Eric Rouleau a été, pendant des décennies, le plus illustre journaliste français sur le Proche-Orient. Il a couvert les guerres de 1967 et de 1973, a rencontré Gamal Abdel Nasser, Anouar El-Sadate, le roi Hussein de Jordanie, Yasser Arafat, David Ben Gourion, Moshe Dayan, Itzhak Rabin, Shimon Peres et tous les dirigeants qui ont compté dans l’histoire de cette région. Il s’est très tôt lié à Mustafa Barzani, le leader kurde irakien, et sera toujours sensible aux revendications de ce peuple. »

Lire aussi la critique du livre par Rudolf El-Kareh
http://afrique-asie.fr/component/content/article/28-politique31/5277-de-l-emancipation-a-la-culture-de-resistance.html

Le deuxième ouvrage a été écrit par Michel Bôle-Richard, et s’intitule Israël, le nouvel apartheid (Les Liens qui libèrent, Paris, 2013). En voici la présentation que je faisais sur ce blog :

« Michel Bôle-Richard a été correspondant du Monde à Johannesburg et à Jérusalem. Il a connu de près les deux situations et il en a tiré un livre important qui aurait dû ouvrir un débat majeur sur la politique française dans la région, mais aussi sur la vision dominante et lénifiante de la situation. Cette vision se résume ainsi : deux peuples, dont chacun a droit à un Etat, vivent sur la Terre sainte ; avec un peu de bonne volonté et en isolant les extrémistes des deux bords (surtout palestinien), on pourrait aboutir à la paix.

Rien n’est plus faux. Ce qui s’est mis en place, c’est un système de domination d’un Etat sur une population colonisée et privée de tous ses droits, un système qui rappelle (mais qui se différencie aussi, par certains aspects) celui qui a régné en Afrique du Sud et qui fut baptisé apartheid. En refusant de le voir, nous nous faisons les complices d’une injustice majeure qui dure depuis des décennies et nous nous empêchons aussi de réfléchir à la manière de sortir de cette impasse. »

Enfin, la thématique du troisième livre pourrait sembler bien éloignée du monde arabe. Il n’en est rien. Car la vision de l’histoire de la Méditerranée à la Renaissance imprègne notre lecture des événements d’aujourd’hui. On se souvient des polémiques pas si lointaines autour de la place de l’islam dans la Renaissance européenne…

Ce livre de Jerry Brotton, Le Bazar Renaissance. Comment l’Orient et l’islam ont influencé l’Occident (Les liens qui libèrent, Paris, 246 pages, 2011, 21 euros), apporte une contribution majeure à l’histoire de ce que fut la Renaissance et à son caractère universel ; il s’inscrit dans une tendance majeure actuelle, celle de l’histoire globale. Je vous renvoie à préface que j’ai rédigée, «  Le Bazar Renaissance. Comment l’Orient et l’islam ont influencé l’Occident ».

Bonnes lectures et bonnes vacances à tous. Je continuerai à alimenter ce blog — qui fêtera son septième anniversaire le 24 juillet — pendant les semaines à venir, mais de manière moins régulière.

Alain Gresh

Partager cet article /

sur Zinc
© Le Monde diplomatique - 2016