En kiosques : avril 2018
Abonnement Faire un don

Erreur 404

Cette page n’existe pas, ou plus.

(Si vous pensez qu’il s’agit d’une erreur liée à la refonte de notre site, merci de nous le signaler en indiquant l’adresse URL de la page manquante.)

Vous pouvez consulter nos archives grâce au moteur de recherche.

Accéder au menu

De Vienne à Vladivostok : la carte improbable

par Philippe Rekacewicz, 11 mai 2007

Les compagnies aériennes nous ont depuis longtemps habitués aux fantaisies géographiques en publiant, dans les revues disponibles dans les avions, des cartes très approximatives figurant leurs réseaux : frontières suspectes, localisations incertaines.

Pour éviter les conflits avec certains Etats un peu « chatouilleux » lorsqu’il s’agit de la représentation de leur territoire et de leurs frontières, plusieurs de ces compagnies ont simplement décidé d’effacer les frontières politiques sur ces cartes. Mais par contre, les noms des pays restent.

Austrian Airlines, dans le numéro de mai-juin 2007 de sa revue Skylines, est légitimement fière d’annoncer, en page 30, l’extension de son réseau vers « l’Est » grâce à sa nouvelle alliance avec le groupe Air Union, regroupement de quelques compagnies aériennes russes. Austrian Airlines pourra désormais transporter ses passagers « jusqu’à Vladivostok », en Extrême-Orient, et n’oublie pas de préciser que ce sera dans une « flotte de Boeing » : c’est très rassurant pour ceux qui auraient pu croire qu’ils voyageraient dans des Tupolevs et autres Illiouchines douteux de l’époque soviétique.

Une carte accompagne cette annonce : c’est une vision inédite, toute nouvelle de la géographie du continent eurasiatique. A vrai dire, c’est du jamais vu. Aucune des villes n’est à sa place, certaines éloignées de plusieurs centaines de kilomètres de leur localisation réelle. Krasnodar en Bulgarie, Bichkek, Samarcande et Tashkent au Kazakhstan, Douchanbé en Ouzbékistan, Riga en Lituanie, Irkoutsk en Mongolie, Sotchi en Ukraine, Nakhitchevan en Russie, pour ne citer que quelques-unes de ces « ambiguïtés » géographiques. Il est possible que les concepteurs de ce document se soient inspirés d’une vieille carte soviétique falsifiée, mais si les compagnies utilisent de telles cartes, on peut craindre que les passagers, même en Boeing, n’arrivent jamais à destination.

La première carte représente l’extension du réseau Austrian Airlines avec son nouveau partenaire Air Union ; la deuxième carte, seulement les villes. Sur une troisième carte, nous avons remplacé les flèches du réseau par des flèches qui séparent les agglomérations de leur localisation réelle. Pour aider les pilotes à ne pas rater leur atterrissage.

JPEG - 804.3 ko
L’extension du réseau Austrian Airlines vers l’Est

JPEG - 774 ko
Nouvelle géographie urbaine du continent eurasiatique

JPEG - 700.3 ko
Pour aider au retour des villes déplacées

Philippe Rekacewicz

Partager cet article /

sur Zinc
© Le Monde diplomatique - 2018